:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Drôle de Grotte [ Mission rang C - Team 2 ]

Invité
Invité
Parchemin de mission:
 

Après quelques derniers préparatifs, le groupe était parti vers le lieu de la mission. Kakeru n’avait strictement rien ajouté aux paroles de ses élèves, et s’était simplement contenté d’observer comme il l’avait signifié auparavant. L’équipe allait être testé afin qu’il évalue leurs compétences et les éléments à leur inculquer. De ce qu’il retenait des premiers échanges c’était les différents caractères de chacun, et surtout un sérieux manque de travail d’équipe. L’empressement avait probablement amené cette situation, mais ils ne s’étaient pas réellement écoutés selon lui. Pour le moment, son jugement attendrait le déroulement de la mission. Son équipe partait avec un sérieux avantage dans cette mission. La reconnaissance ne devrait logiquement poser aucun problème compte tenu des différents talents présents. Le tout était de savoir à présent leur niveau de maîtrise et de compétence dans leurs domaines particuliers. Le trajet s’était déroulé sans encombre. Le Jounin s’était contenté de réfléchir aux différentes possibilités de cette mission, et ce qu’il devrait mettre en place pour assurer les arrières de son équipe. Son idée sur la manière de gérer cette enquête était déjà faite, mais il souhaitait surtout voir les choix des jeunes shinobis. Sur le chemin, Kakeru avait observé à tour de rôle les trois genins pour tenter d’évaluer leurs capacités physiques et leur niveau d’attention. La prudence était toujours de mise dès qu’un shinobi sortait du village.

Arrivé sur place, Kakeru laissa ses élèves prendre les premières mesures et se plaça légèrement en retrait. Malgré tout, le Jounin observa la situation et la zone géographique. La disposition des lieux, et l’éventuel aspect stratégique d’un tel lieu… ou plutôt l’utilité de détourner les marchands de cette route. Les fantômes lui semblaient peu probables à l’heure actuelle, et son esprit se centrait plus sur deux possibilités. Des bruits naturels à cause de cavité ou d’ouverture faites par l’œuvre du temps et de la pluie, ou des bandits tentant d’éloigner les curieux d’une planque ou d’un abri. Avec un léger sourire, Kakeru prit la parole tout simplement en prenant soin de ne pas trop élever la voix, sans donner l’impression de vouloir murmurer pour autant.


_ « Alors les jeunes. Comment comptez-vous mener à bien cette mission ? Que pensez-vous devoir faire ? »

Il était évident que Kakeru participerait aussi à cette mission, et que si son équipe le lui demandait, il prendrait une part plus active plutôt que de simplement se contenter d’observer. Lui-même prendrait des mesures selon les décisions et les actions de ses élèves. Le Jounin hésitait encore entre les laisser faire des erreurs, ou alors les corriger avant qu’ils ne se lancent. Pour le moment, cette mission ne lui donnait pas l’impression d’être particulièrement dangereuse… ou alors le danger serait minime et totalement à sa portée même en protégeant trois genins. Son regard oscillait entre la grotte et ses élèves attendant de voir leurs réactions et leurs propositions. Cet instant lui rappelait l’une de ses premières missions à la création du village. Ils avaient été repérés après une violente dispute entre lui et son homologue Uchiha. Leur sensei avait été dépité, et le jeune Hyûga de l’époque avait été blessé lorsqu’ils avaient été pris par surprise par des bandits. De simples voleurs de grands chemins. La honte était encore bien présente quand il pensait à cet instant. Evidemment, la mission avait été menée à bien finalement et les genins s’étaient vengés de l’affront. Il espérait un sort meilleur pour ses élèves, qu’ils prennent confiance tout en étant conscient de leurs limites. D’un autre côté, le Senju se disait qu’avec les expériences de son adolescence, il était prêt à toute éventualité et à toutes les situations que ces jeunes pourraient provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
L'équipe deux avait marché jusque tard dans la soirée pour rejoindre le lieu de la mission. La grotte se trouvait vraiment loin dans les terres du pays du feu. Et même pour de talentueux ninjas en herbe capable de bondir d'arbre en arbre à toute vitesse, la distance qui séparait la grotte du village caché des feuilles était si importante qu'il fallait tout de même une journée entière de voyage pour la couvrir.

La caverne était légèrement à l'écart d'une route commerciale assez fréquentée, dans un très vieux bois aux essences multiples, chênes, bouleaux, pins, marronniers... Une agréable odeur de mousse humide le remplissait et de nombreux oiseaux menaient leurs petites vies sans pression. On les entendait chanter et gazouiller comme dans n'importe quelle forêt. A première vue, le coin semblait paisible et d'une grande quiétude.

La mission devenait réellement sérieuse qu'à partir de cet instant. Il fallait que les jeunes shinobis approchent de la grotte sans se faire repérer par d'éventuels perturbateurs. Ils ne savaient pas sur quoi ils allaient tomber. Des bandits, des animaux sauvages... Il fallait investir les lieux en toute discrétion.
Grotte:
 

Les genins se tenaient cachés, chacun derrière un tronc d'arbre en attendant le signal codé de Yume. C'était elle et son Byakugan qui indiquait aux autres s'ils pouvaient continuer d'avancer vers le tronc d'arbre suivant et ainsi se rapprocher tout doucement de l'entrée. Cette dernière n'avait rien d'extraordinaire. Un amas de rochers qui s'enfonçaient sous terre. Haute d'environ deux mètres pour un mètre de largeur, il était juste possible pour un homme de s'y tenir debout normalement. Par contre, elle était extrêmement sombre. On ne distinguait absolument rien à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 294
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une longue journée de trajet pour arriver à l’endroit qui avait besoin de nos service et nous n’avions pas beaucoup d’informations. Chose étrange, c’était Kuro qui avait poussé tout le monde dans un élan de camaraderie insoupçonné, pourquoi pas après tout ! C’était toujours amusant de le voir faire des efforts comme ça ! J’aimais bien notre nouveau sensei, il était assez amusant sans être trop présent ou trop lourd. Il nous laissait faire nos preuve et avoir nos propres décisions, c’était toujours mieux qu’un sensei qui était trop présent et avec qui on ne pouvait rien faire. Je crois qu’on pouvait presque dire qu’on avait un sensei parfait !  Du moins pour l’instant, du peu que j’en avais vu me plaisais assez pour que je me détende un peu. Sans pour autant me montrer proche avec Hako-chan. Je ne connaissais nullement les liens qu’il avait avec mon clan et je ne voulais pas le savoir. Autant rester discrète, je savais que les anciens de mon clan réagiraient très mal à ma liaison avec la … J’allais penser délicate mais pour qualifier Hako ce n’était peut-être pas le meilleur terme … Mon énergique petite amie !

J’observais avec attention la grotte et les alentours. Trop d’arbres, et il commençait à faire sombre. Avec nos lampes torches à l’intérieur nous ne devrions pas avoir trop de difficulté à avancer, mais c’était risqué de les allumer dès l’extérieur rien ne nous disait qu’il n’y avait pas des intrus cherchant à nous avoir ou ce genre. Un ninja est toujours prêt ! Autant imaginer toute les possibilités pour être le moins surpris possible. Même si je savais que Hako n’était pas forcément d’accord avec ça … Je préférais réfléchir à tout que foncer tête baissée. Histoire de survivre un maximum, et bien sûr d’éviter de finir handicaper. Je me tournai vers notre Sensei lorsqu’il nous demanda ce que nous allions faire. Je fis un sourire complice vers mes deux amis. Nous avions l’habitude de travailler ensembles. Je pouvais répondre pour nous trois sans difficulté ni même concertation.

« Je vais en premier activer mon Byakugan pour sécuriser la zone un maximum, et Hako va déposer un de ses insectes sur nous pour être sûr de nous retrouver. Ou d’éviter de nous faire piéger par un Henge. Ensuite, une fois dans la grotte je vais rester en première ligne, je suis plus à l’aise au taijustu, mon arc ne va servir à rien s’il y a combat, Hako va rester plus en arrière et Kuro en soutient. Seulement une fois dans la caverne nous allumerons nos lampes … Ensuite … »

Je haussai les épaules dans un geste de « nous verrons sur quoi nous tomberons ». Et après quelques instants de discussion, j’activais mon Byakugan.

Cachée derrière un arbre, je scrutais le périmètre avec attention, pas seulement les sources de chakra, mais aussi de potentiel piège. Il n’y avait strictement rien. À croire que le temps c’était figé autour de cette grotte. S’il y avait de la buée sortant de ma bouche, j’aurais presque parié qu’elle serait figé dans l’air. Mais non. J’entendais le mouvements des branches et du vent, et tout était calme. Je poussai un bref sifflement pour mes compagnons avant de me glisser vers la caverne sans me cacher plus que cela, tout en restant attentive. Je m’accroupis devant l’entrée et scrutai les ténèbres en les perçant sans difficultés … Rien pour l’instant. Quelques vers, et insectes, mais pas plus. Je me tournais vers mes compagnons.

« Rien à signaler là dedans, pour l’instant. On peut y aller si vous êtes près. »

Je souris à Hako, mais je doutais que dans la pénombre elle puisse voir quoi que ce soit. Qu’elle ne cris pas avec enthousiasme un « Je suis toujours prête ! » Ou j’allais l’assommer. J’espérais qu’elle c’était passé en « mode Aburame » : calme et analytique. J’espérais, je n’étais pas sûre avec elle.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 419
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Drôle de grotte

Le trajet fut un peu long mais vivifiant pour le lutin vert de Konoha.
Comme à son habitude, elle papillonna d'un membre du groupe à l'autre, parlant de tout et de rien, apprenant à connaître son nouveau sensei. Embêtant gentiment Kuro pour le dérider. Echappant à la vindicte amicale de Yume. Se retenant de lui prendre la main.

Mais après qu’ils eurent quittés la route commerciale bien fréquentée, la kunoichi bascula en un mode plus professionnel, suivant Kuro et Yume alors que Kakeru restait plus en retrait. Elle tenait à réussir cette mission, à être digne de confiance aux yeux du Senju et de ses coéquipiers.
Ils s'approchèrent subrepticement des lieux, en silence (une bénédiction semblait dire les yeux de l'Uchiha en regardant la peste toute de vert-vêtue).
Avec les deux utilisateurs de dôjutsu légendaire,  difficile de les prendre par surprise.
Hako retint son souffle (et surtout, le plus dur, son impatience) pendant que l'équipe examinait les alentours.

"Alors les jeunes. Comment comptez-vous mener à bien cette mission ? Que pensez-vous devoir faire ?" demanda Kakeru une fois la zone déclarée sûre par les magnifiques yeux lavande pâle de sa belle Hyûga.
Hako lui dédia un rictus goguenard avant de répondre.
"Exploser la grotte à coup de parchemins explosifs et de Katon ? Bandits, bestioles, phénomènes naturels ou surnaturels, peu importe : problème réglé, on pourra rentrer plus vite..." plaisanta-t-elle (encore que...).
En fait, malgré son... léger inconfort face à l'infime probabilité que le lieu soit effectivement hanté, la jeune Aburame était bien trop curieuse pour ne pas fouiller l'endroit de fond en comble.

Yume lui dédia évidemment un regard exaspérée suite à cette remarque et décida de la stratégie à appliquer.
Acquiesçant en silence, tout sourire (cette stratégie était l'une de celle qu'elle avait mit au point avec son amante) la kunoichi vert-pomme déposa sur chacun des membres de la Team 2 une femelle kikaichuu.
Elle ne pourrait pas en déposer d'autres sur d'éventuel ennemis avant d'avoir mit en gestation d'autres reines pour sa colonie, mais normalement elle n'aurait pas besoin de traquer quelqu'un : si ennemis il y avait, ils les affronteraient directement dans la grotte.

Yume siffla, signalant aux autres qu'elle n'avait pas détectée de danger. Le lutin vert de Konoha bondit de couvert en couvert pour rejoindre sa belle Hyûga.
"Rien à signaler là dedans, pour l’instant. On peut y aller si vous êtes près." souffla cette dernière à mi-voix.
Hako lui dédia un grand sourire, mais contrairement à ses habitudes, ne se jeta pas en premier dans l'obscurité de la caverne. Que sa… légère appréhension envers le surnaturel en soit remerciée. Cette hésitation donna à son cerveau les instants supplémentaires pour échafauder un plan pour seconder les idées de Yume.
"Un instant… Mushi Bunshin no jutsu !"
Composant quelques mudra, elle fit sortir de ses longues manches froufrouteuses une quantité impressionnante d'insectes noirâtres, qui se condensèrent en trois copies d'elle-même.
"Numéro 1, tu montes la garde à l'entrée de la grotte. Si quoi que ce soit en sort et qui n'est pas de l'équipe deux,  tu le manges !" ordonna la petite Aburame en chuchotant. Le clone acquiesça. Les autres membres de l'équipe purent presque desceller une lueur d'envie avide dans ses yeux verts.
"Numéro 2, derrière YumYum et avant Kuro. En cas de danger, de piège ou de mauvaise rencontre, tu t'interposes. Sinon, ne gène pas Yume et guette une occasion pour l'aider."
"Bien compris. Le collectif se sacrifiera dans la joie, car telle est sa mission." répondit le clone d'un ton volontairement mécanique et bourdonnant.
Hako ne pouvait pas s'empêcher de donner une certaine personnalité à ses copies. Ou alors utilisait-elle mal la technique de son clan ? Était-ce l'esprit de la ruche qui parlait ou une version fantasmé par l'esprit tordue de la jeune Aburame ? Qui pouvait savoir ?

Elle se tourna vers le dernier clone.
"Numéro 3, tu fermes la marche pour qu'on ne soit pas prit à revers et tu protèges Kuro au besoin." ordonna-t-elle à mi voix. Le clone leva les yeux au ciel en regardant le Uchiha mais obéit.
La véritable kunoichi vert-pomme se tourna vers celui-ci, ne pouvant bien sûr pas s'empêcher de le taquiner un peu.
"Eh, Kuku, si y'a des trucs à incinérer, fait gaffe... Je serais devant toi pour prêter main forte à Yume au corps à corps. Je suis petite, mais quand même... Vise bien !"

Elle n'attribua pas de clone à son sensei, se demandant si celui-ci allait les suivre ou juste monter la garde dehors pendant qu'ils se débrouillaient dans l'exploration l'antre obscure.
Non pas qu'elle est peur, mais un utilisateur du Mokuton pouvait s'avérer pratiquer si la caillasse leur tombait dessus sans prévenir (ou, plus probable, après qu'elle ai décoché un coups un peu trop violent dans un mur).
"Vous savez faire des poutres et des étais, sensei ? Vous venez ou vous préférez attendre dehors dans le froid ?" souffla-t-elle à Kakeru, plaisantant à demi.

Suivant les autres, elle s'avança ensuite dans la grotte en suivant l'ordre préétablit, alors que son clone n°1 s'installait au dessus de l'entrée, dissimulée dans l'ombre de la pierraille pour bondir sur tout ce qui pourrait sortir.

L'endroit était d'un noirceur totale. Froid, mais sec : la grotte pouvait donc faire un très bon refuge.
Après un étroit corridor d'entrée, facilement défendable (ou piègeable), elle s'élargissait en une cavité de bonne taille.
Personne pour l'instant.
Après que Yume eut examinée les environs immédiats, les genin allumèrent une torche (Kuro pouvait être si pratique parfois), en dissimulant au mieux la flamme pour qu’elle ne profite qu’à leur yeux.

Un examen sommaire leur apprit qu'il n'était pas les premiers à visiter l'endroit. Des reste d'un foyer bien noircit indiquait que la grotte avait déjà servit de refuge à d'autres. Simples marchands ou chasseurs venus s'abriter de la pluie ? Ou bien repaire de bandits ?
En tout cas, les cendres étaient froides et impossible de desceller la moindre trace de pas sur le sol pierreux.
Hako désigna du menton un petit autel de prière incrusté dans une alcôve naturelle. Quelques offrandes très récentes s'y trouvaient. Peut être la tentative d'un marchand pour apaiser les soi-disant esprits de la grotte ?

Il ne fallut pas longtemps à l'équipe n°2 pour s'apercevoir qu'après l'accueillante première cavité, la grotte se prolongeait, plongeant dans les entrailles de la terre en un véritable labyrinthe obscur.
En observant danser la flamme qui les éclairait chichement, la petite Aburame se dit qu'il devait y avoir plusieurs accès ou au moins des cheminées naturelles.
C'est déjà ça : ils ne mourraient pas asphyxiés si Kuro décidait de remplir les corridors rocheux de flammes.
"Bon, quand il faut y aller, faut y aller..." murmura la jeune fille en désignant la suite de la caverne, peu ravie de devoir s'enfoncer plus avant dans les ténèbres.
Et comme pour lui répondre, un long et sépulcral chuintement monta des profondeurs. Une supplique ? Un chant étouffé ? Juste le vent... ou bien ?


Récapitulatif combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
La fameuse grotte était un peu lugubre en ce début de soirée. Kakeru se dit que cette impression devait avoir augmentée les rumeurs sur la présence de fantômes et d’esprit. La quatuor était dissimulé dans les arbres et observait le lieu de leur mission. Le Jounin commençait déjà à envisager plusieurs hypothèses, tout en s’interrogeant sur la stratégie de ses élèves. Après s’être fait sa propre opinion, et son propre plan d’action, le sensei prit la parole pour lancer la mission et donner le signal du départ pour les genins. C’était aussi un moyen de leur rappeler que cette mission était entre leurs mains. Hako fut la première à prendre la parole, tandis que Kakeru se contentait de sourire tout simplement, puis Yume enchaîna avec le plan d’action. Le Senju l’observa et hocha discrètement la tête pour montrer sa compréhension du plan d’action. Pour le moment, leur travail d’équipe semblait meilleur que ce qu’il avait pu imaginer. Il était évident qu’ils avaient déjà travaillé ensemble pour une mission, ou lors d’entraînement. Un changement radical de son point de vue à leur attitude lors de la rencontre devant les portes. Kakeru se redressa à son tour pour suivre ses élèves. Devait-il les aider et intervenir ou anticiper les défauts de leur plan ? Heureusement, Hako dissipa ses doutes par son intervention. Il fut un peu étonné que cette idée vienne d’elle, même si ce n‘était qu’une illumination passagère, sa prudence et sa précaution l’impressionnèrent en cet instant. C’est avec un ton léger et un large sourire qu’il répondit aux questions de la jeune Aburame.

_ « C’est possible effectivement, mais j’aimerais voir comment vous vous débrouillez par vous-même. Donc évitons les explosions intempestives et les envies destructrices. Et je vous accompagne. » Il marqua une pause et prit un air faussement effrayé pour ajouter. « J’aurais trop peur de rester dehors tout seul avec ces rumeurs. »

Son expression redevint naturelle après quelques secondes, sereine et souriante. Inutile de prolonger la taquinerie trop longtemps, d’autant que l’inquiétude et la nervosité de son interlocutrice étaient nettement palpables. Le Jounin déplora cependant que le clone n°1 ne soit chargé que de couper la fuite. Il aurait été utile de prévoir l’éventualité d’une arrivée intempestive par la même occasion. Enfin peut-être que ce clone agirait de la même manière face à des intrus. De plus, une reconnaissance du terrain aux alentours aurait pu être instructive. Cette grotte pouvait avoir plusieurs entrées et sorties. Des gardes pouvaient être dissimulés ailleurs. Ce n’était que des détails pour le moment, et puis les missions n’étaient que très rarement mal catégorisées. Ils pénétrèrent dans la grotte, et le noir envahit rapidement leur champ de vision. Il fut rapidement évident que les lieux pouvaient servir de refuge. Ils débouchèrent dans une caverne vide, où ils allumèrent une torche. Ce lieu avait déjà été visité selon les premiers indices, et on pouvait même penser que des marchands avaient tenté d’apaiser les esprits de la grotte. Ils continuèrent et pénétrèrent dans un dédale de couloirs plongeant dans les entrailles de la terre. De toute évidence, il devait y avoir plusieurs accès à ces couloirs. La prudence était de mise dans cette situation. Leur avancée fut stoppée par un chuintement venu des profondeurs de la grotte. Cela ressemblait plus à un bruit naturel qu’à toute autre chose pour le moment.

Immobile, tendant l’oreille avec son équipe, Kakeru sentit un courant d’air lui passer sur la nuque. Un frisson le parcourut suivi de petits bruits ressemblant à des chuchotements. Par réflexe, et sans un mot, le Jounin poussa deux élèves dans la pénombre derrière eux, éteignit la torche très rapidement et tira le dernier genin avec lui. Dissimulé, à l’abri d’une cavité dans les murs, le sensei eut juste le temps de glisser un « chut » avant qu’une lumière n’apparaisse devant eux, à quelques mètres. Trois hommes débouchèrent d’un passage dissimulé dans une cavité, qu’il était impossible de voir sans le connaître. Ils avançaient en silence, les bras chargés et sur leurs gardes. Le shinobi avait décidé de laisser les élèves prendre les décisions, mais il était finalement intervenu sans réellement y penser. Une fois la lumière disparu dans un tournant, Kakeru sortit de sa cachette et ramassa la torche pour la rallumer. Heureusement qu’ils étaient apparus devant eux, et non derrière. En silence, reprenant momentanément les rênes de la mission, le Senju invita ses élèves à le suivre tandis qu’il pistait les hommes passés précédemment. Après plusieurs tournants, et couloirs, ils débouchèrent sur une nouvelle cavité de grande taille. Elle était bien éclairée, et on pouvait voir cinq hommes discuter bruyamment au milieu de plusieurs affaires. Des bandits. Kakeru observa la zone, et constata des formes étranges dans les murs… qui révélèrent leur but quand un courant d’air s’engouffra dans le passage. Le chuintement se répandit à nouveau dans la grotte. A genou, bien dissimulé en compagnie de ses élèves, Kakeru sourit en désignant les formes taillées dans la roche.


_ « Nos fantômes je suppose. » Son regard oscilla entre les bandits et ses élèves avant qu’il n’ajoute. « A vous de jouer… Après tout c’est votre mission. »

D’un geste de la main, Kakeru désigna les bandits et invita les genins à s’occuper d’eux. Ils étaient venus pour enquêter sur la grotte et éliminer toute menace potentielle. Ils en profiteraient pour détruire les gravures dans la roche et éliminer les fantômes. La bande de bandit devait aussi être arrêtée, mais il restait une inconnue pour la petite équipe. Etait-il tous réunis en ce lieu. Comme pour lui répondre, l’un des hommes parla plus fort que les autres et précisa qu’ils étaient tous réunis dans leur repaire. Il ne restait plus qu’à voir ce que feraient ses élèves maintenant. Le danger représenté par ces bandits paraissait faible pour des shinobis, d’autant que leurs armes étaient déposées dans un coin de la pièce, loin de leur petite réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Bien à l'abri dans uune cavité secrète de la grotte, les cinq bandits discutaient autour d'un petit feu de camp. La conversation tournait autour du butin qu'ils avaient amassé dans la région. ils riaient de leurs exploits et de la naïveté des pauvres gens qu'ils avaient roulés. L'un d'eux, fort épuisé d'après la mine qu'il faisait et par son attitude plus en retrait que les autres, rêvassait en regardant les flammes danser. De temps en temps, cet homme qui avait les traits tirés et le teint blafard, s'amusait à faire bruler des brindilles ou des feuilles mortes qu'il trouvait près de lui. C'était un briguant d'une trentaine d'années tout à fait banal. Il avait une silhouette et un accoutrement des plus ordinaires bien qu'il affichait un élégant foulard rouge vif autour du cou. Ce dernier contrastait fortement avec les couleurs ternes et sombres de ses vêtements.

Kuro s'était décidé. Ce serait sa cible. En accord avec ses compagnons d'un simple hochement de tête. Il agirait en premier. Ses yeux changèrent de couleurs pour passer du noir intense au rouge écarlate. Deux petites virgules noires se dessinèrent sur chaque œil signifiant qu'il venait d'activer son dojutsu héréditaire, le sharingan.

Sharingan:
 

Dans la pénombre de la grotte, le genin fixait intensément sa proie sans qu'elle se douta de sa présence et du triste sort qui l'attendait. Patiemment, Kuro observait son ennemi, attendant une ouverture, qui se précisa quelques secondes plus tard. Le bandit au foulard rouge leva légèrement les yeux dans la direction du ninja. Ce qui acheva le piège tendu par le Uchiha. Leurs regards se croisèrent et l'homme sombra immédiatement dans le genjutsu du shinobi.

Genjutsu:
 

D'immenses pointes transpercèrent son corps de part en part, l’empêchant de bouger le moindre muscles. Une horrible douleur s'empara de lui. Quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti de toute sa vie. Mais Kuro, lui, la connaissait parfaitement. Sur son lit d'hôpital, il l'avait vécu pendant presque dix années. Il était donc tout à fait à même de restituer cette sinistre sensation à son adversaire par le biais de son illusion. Le bandit aurait voulu crier, hurler sa souffrance... et pourtant rien ne sortait de sa bouche.

Il était là, immobile, paralysé, sans que les autres ne se doutent de quelque chose. Tout juste, donnait il l'impression de regarder le feu de camp sans bouger. C'était aussi pour ça que Kuro l'avait choisi. Avec son attitude en retrait et silencieuse, il faisait une cible parfaite. Sur lui, le genjutsu passait totalement inaperçu pour le reste de la bande. La team deux conservait ainsi l'effet de surprise tout en réduisant le nombre d'ennemis à abattre.

D'un nouveau petit hochement de tête, le ninja du clan à l'éventail signifia à ses amis que l'affaire était bouclée. Ils pouvaient passer à la suite des opérations.
Aide au combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 294
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Drôle de grotte
Nous progressions bien et vite, je restais attentive au moindre bruit et je focalisai surtout mon Byakugan devant moi, même si parfois je glissai un petit regard vers l’arrière, juste par pur précaution. Il y avait beaucoup d’insecte dans cette grotte, et heureusement que je ne les craignais pas ! Mais … devoir regarder en arrière me détournais un bref instant du « droit » chemin, et ainsi je demeurais surprise lorsque Kakeru-sensei m’attrapa pour me tirer en arrière. Outch ! Hey ! Doucement ! Plongé dans le noir, je vis clairement les silhouettes des hommes. Bien ! D’accord ! Maintenant la prochaine fois, tu es plus doux s’il te plaît. Nos fantômes hein ? Je glissai un regard vers Hako et suivis le mouvement. Bien … Des bandits …

Je regardai Kuro le laissant gérer le début de situation, puisque notre Sensei nous la laissait entièrement libre. Il en avait éliminé un … Je pouvais bien faire un autre … Je devais juste ne pas me faire attraper. Je sortis lentement mon arc et une flèche que je frottai sans bruit dans la poussière profitant des craquements du bruit du feu pour me couvrir. Avec ça et l’aide d’Hako … Je lui montrais le boyaux par lequel ils étaient entrés, je voyais un coude disparaître dans les ténèbres. Une petite flèche … Et Hako pourrait utiliser ses insectes pour le calmer ! Je restai cependant un instant immobile à vérifier les alentours plusieurs fois à l’aide de mon Byakugan. Pas de quatrième homme !

Me redressant lentement sur un genoux, j’encochai une flèche et la lâchai. Elle fila dans les ténèbres à l’opposé de nous et vient frapper la roche dans l’obscurité de la caverne. Je me baissai aussitôt et fermai les yeux un instant pour stopper mon Byakugan. Je ne voulais pas trop l’utiliser. La lumière était suffisante. Je vis l’un des hommes se lever, armé et se diriger dans la direction du bruit que j’avais provoqué. L’avantage du feu était qu’il couvrait le bruit pour enduire une flèche de poussière, mais avec l’écho de la caverne cela avait été suffisant pour que les brigands entendent. Je fis un clin d’œil à ma petite amie et pris au cas où une seconde flèche. Au besoin, un flèche dans la tête et le problème serait réglé ! Je ne savais pas dans quelle illusion était le premier homme assit par terre, mais je n'avais pas envie de le savoir, connaissant Kuro …
Récapitulatif combat:
 






Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 419
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Drôle de grotte

L'équipe n°2 progressait prudemment dans la grotte, jusqu'à ce que le jônin les pousse dans un alcôve soufflant leur maigre éclairage et leur intimant le silence.
Des hommes sortirent des ténèbres d'un corridors dissimulé. Ils avaient l'air... solide. Pas de lumière venue d'ailleurs, pas de transparence, pas de froid de l'au-delà, de feu-follets inquiétant... Bien !
Hako hésita à bondir et promptement estourbir ces gens qui paraissaient humains. Mais avant qu'elle put se décider, le Senju se mit à les suivre discrètement. Ok, on allait se contenter de les pister et observer.
Ils finirent par déboucher sur une salle de grande taille : visiblement le repaire de ce qui ressemblait de plus en plus à une troupe de bandit. L'équipe se tapit dans les ténèbres pour observer.

"Nos fantômes je suppose." déclara Kakeru-sensei en désignant les formes sculptés dans la roche.
Habile. Utilisant le vent et les courants d'air circulant dans la grotte, cet orgue de pierre lançait à intervalles réguliers d'inquiétants gémissements. De quoi faire douter quelques marchands et patrouilleurs du Daimyo superstitieux, ce qui permettait à la bande de malandrin d'opérer impunément aux alentours.
Pas des fantômes, donc. PAS DES FANTÔMES ! Hako leva inconsciemment le poing au ciel, ravie. Rien que des bonnes vieilles brutes bien humaines !
Elle allait bondir dans un tourbillon vert de violence vengeresse, mais Kuro la devança.
Ah oui, travail d'équipe, tactique, faire bonne impression auprès de leur nouveau sensei. Ne pas bondir et se prendre bêtement un piège.

Hako rongea donc son frein, décidant de passer en dernier pour apprendre la vie aux brigands (et accessoirement, peut être, si elle y pensait, de protéger ses alliés).
Kuro activa son dôjutsu héréditaire et alla observer un bandit.
Pour s'être retrouvée plusieurs fois bêtement piégé par le regard sanguin de l'Uchiha, la petite kunoichi avait une bonne idée de ce qu'il pouvait faire : il plongeait surement l'un des opposants dans un vil genjutsu.
Parfait.

Elle fit un signe à son clone n°3, qui suivait Kuro. Il s'effondra en une flaque de kikaichuu grouillante et affamée.
Progressant dans les ombres, les insectes étaient d'une furtivité incomparable, sinuant vers la cible désignée d'un geste par leur maitresse.
Arrivant de dos, ils escaladèrent discrètement le bandit immobilisé par Kuro, s'immisçant dans ses vêtements, couvrant subrepticement son dos... Et dévorant son chakra.
La tête du bandit s'affaissa, signe que les kikaichuu l’avaient plongé dans le coma du manque de chakra. On aurait juste dit qu'il s'était endormi devant le feu.

Hako n'avait pas ordonné une attaque mortelle. Cela pourrait étonner de la part d'une adepte de la violence et des explosions, mais lors d'une de ses premières mission de rang C, la petite Aburame avait occis par mégarde la cible que son équipe aurait dû capturer.
Briser le crâne de quelqu'un, sans même vraiment le faire exprès, faucher une vie sans même y réfléchir... Cela laissait des marques.

Au tour de Yume, maintenant : elle désigna à son amante secrète un boyau qui s'enfonçait dans les ténèbres.
Ah, le bon vieux coup du "bruit suspect non-loin", toujours un succès !
D'un geste, Hako retransforma sont clone n°2 en un essaim grouillant de bestioles noirâtres. L'idéal pour s'embusquer dans les ténèbres !
Hako les dirigea en hauteur, les faisant grimper au plafond de la grotte.
La masse sombre et silencieuse progressa jusqu'à une stalactite surplombant le corridor rocheux désigné par Yume.
Sa belle Hyûga décocha un trait vers ce tunnel, dont le tintement attira l'attention d'un des mécréants à châtier.

Le bandit s'engagea dans le passage, à la recherche du bruit. Il se pencha, apercevant finalement la au sol flèche tirée par la Hyûga aux yeux lavande.
Et c'est à se moment que les kikaichuu lui tombèrent dessus, la douche d'insectes dévoreur de chakra lui enserrant la tête, pénétrant dans sa gorge, dans ses narines et étouffant ses hurlements paniqués.
Le bandit terrorisé et à demi asphyxié s'évanouit dans une flaque d'urine, vidé de son chakra en silence jusqu'au coma.
Il était probable que même s'il s'en sortait, il ne pourrait plus jamais regarder un insecte sans hurler d’horreur.

Bon, deux de moins !
Yume avait encochée une seconde flèche, prête à tout. Mais cette fois, au lutin vert de Konoha de briller ! Pas question de finir une fois de plus les restes de ses deux coéquipiers.
Quelques mudra plus tard, la jeune fille prit l'apparence du bandit qui était partit rechercher l'origine du bruit avec un Henge.
Bon, la copie n'aurait pas trompé le moindre ninja tant elle était sommaire : Hako l'avait mal vu. Mais dans la pénombre d'une grotte, avec des civils qui ne se méfiaient pas plus que ça, se croyant à l’abri derrière leur stratagème fantomatique... Cela se tentait.
Au pire, il n'était plus que trois : l'équipe 2 pourrait sans nul doute les maitriser.

Hako ainsi déguisée s'avança donc, s'approchant d'un pas qui se voulait vaguement nonchalant.
"Eh, regarde ce que j'ai trouvé !" s'exclama l'espiègle Aburame d'une fausse voix bourrue en s'adressant à l'un des bandits restant.
L'autre s'interrogea un instant sur la voix, mais la curiosité fut trop forte et il baissa les yeux sur la main de Hako où un kunai luisait sous les éclats du feu.
"Eh, c'est un arme ninj..." commença le gredin... Avant de se faire interrompre par la petite kunoichi vert-pomme  transformée, qui lui saisit le crâne et lui balança de manière fort inélégante mais plutôt efficace un puissant coup de boule.
L'homme surpris se fit envoyer à terre.
Bien ! Elle ne l'avait pas tué, n'ayant employé qu'un tout petit peu de chakra pour tenter de l'assommer.
Hélas, pas assez : Hako avait été pour une fois un poil trop timorée. Bah, au moins, sa diversion aurait permis aux autres de s'approcher ou permettrait à Yume de tirer une flèche mortelle sur les autres bandits…

Avec les cris de douleurs de leur comparse qui se tordait à terre, les autres brigands sautèrent sur leurs pieds et dégainèrent leur arme, hurlant à la traitrise.
Un coup bien ajusté toucha Hako, dissipant son Henge dans un cri de douleurs.
Immédiatement, la kunoichi toute de vert vêtue engagea le combat pour se défendre et occuper les assaillants.

Au bout de quelques instants, ceux qui connaissaient bien Hako (comme sa belle YumYum) purent constater que quelque-chose n'allait pas.
La petite Aburame était une spécialiste du taijutsu et tout genin qu'elle était, affronter de banals voleurs même en surnombre ne lui aurait pas posé beaucoup de problème. Même sa légère blessure n'aurait pas dû la ralentir, elle qui avait la résistance d'un cafard.
Et sa taille minuscule lui donnait un avantage certain dans l'espace confinée de la grotte.
Pourtant, elle peinait contre ses assaillants. Ou plutôt... On aurait dit qu'elle hésitait à les frapper réellement... Tout comme si elle avait peur de les occire d’un geste maladroit.
Oui, tuer des gens par erreurs et par un trop grand enthousiasme laissait parfois des marques…

Récapitulatif combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Des bandits. Finalement l’explication s’avérait plus évidente et plus simple que prévu. Avec la route à proximité, et le point de passage obligatoire à proximité, ils avaient trouvé l’endroit idéal pour mener leurs affaires. Leur petit stratagème pour éloigner les passants s’avérait aussi très efficace. Kakeru les observait depuis sa cachette pour les jauger. Ils étaient dangereux, mais ne représentaient pas de réelles menaces pour le groupe… du moment qu’ils travaillaient en équipe et s’entendaient sur la marche à suivre. Le but à présent était de tous les attraper ou de les mettre hors d’état de nuire avant de détruire les sculptures dans les murs. L’affaire serait close et résolue dès cet instant. Après avoir repris les rênes, le Jounin rendit la main à ses élèves. Il continuait de les évaluer et de le tester même si son intervention avait un peu faussée les choses. La prudence avait guidé cette décision, d’autant qu’ils étaient entrés sans vérifier la présence d’autres accès ou d’une quelconque surveillance sur ces derniers. La méfiance était toujours bonne conseillère, surtout dans les endroits clos sans aucune connaissance du nombre et de la force des ennemis. Le Senju était à présent intéressé par les méthodes de ses futurs élèves, puisque les possibilités étaient nombreuses. Il fut un peu déçu de les voir agir séparément sans prendre le temps de se concerter, mais il réservait son jugement pour plus tard. Ils avaient peut-être l’habitude de ce genre de mission, et pouvaient se coordonner sans cette étape. Même si il en doutait pour le moment.

Kuro fut le premier à intervenir, et il utilisa le dojutsu de son clan pour mettre un des bandits hors d’état de nuire avec l’aide des insectes de la jeune Aburame. On pouvait sentir dans ce choix la fierté d’un Uchiha, même si l’intéressé avait eu envie de s’éloigner de son clan en choisissant de vivre seul. Yume suivit le mouvement après une sorte de signal de la part du Uchiha. Elle utilisa une flèche pour attirer un ennemi au loin. Un véritable travail de coopération avec Hako. Cela confirmait la dynamique de groupe qu’il avait pu constater avant leur départ. Pour lui-même, le Jounin hocha la tête très légèrement. C’était tout de même un peu étrange de ne pas avoir vu la Hyûga attaquer au corps à corps avec les techniques de son clan. Quatre bandits ne représentaient pas un défi insurmontable. C’était un choix de sa part tout simplement, même si il aurait aimé le comprendre à cet instant. Hako avait participé activement à chaque élimination. Les techniques des Aburame étaient toujours aussi efficaces, bien qu’elles mettent toujours Kakeru un peu mal à l’aise. Quittant leur abri, Hako se dirigea vers les bandits restant avec l’apparence de celui disparu dans le couloir. Le Senju se retint de se frapper le visage, en étouffant un léger sourire. Un choix extrêmement étrange vu les circonstances. Que cherchait-elle exactement à faire. Une fois à proximité des bandits, elle entama le combat très rapidement… Mais quelque chose clochait selon le sensei. Les coups portés paraissaient trop faibles et trop mesurés pour être efficace. Un mauvais dosage sûrement. Pourtant, elle lui avait semblé plutôt habile dans ce domaine jusque-là.

Après quelques secondes, Kakeru se redressa et s’approcha du combat. Trop concentré sur le combat actuel, ou trop énervé de s’être fait prendre au dépourvu par une enfant, les bandits ne remarquèrent pas sa présence ni son approche. Le Jounin fit signe aux autres genins de ne pas intervenir. Il reprenait les choses en main à présent. Il en avait vu suffisamment et commençait à se faire une idée sur certaines choses. Des discussions et des éclaircissements seraient nécessaires. La mission s’était bien passée globalement, même si certains choix lui avaient paru étranges. Probablement une question d’expérience. Le Senju posa sa main sur son katana, accroché dans le dos, et s’élança dans le combat avec pour volonté de respecter le choix de ses élèves : ne pas tuer. Du plat de l’épée il assomma l’un des bandits, et le second se retrouva au sol après un violent coup de pied dans l’abdomen. Des coups précis plus que puissants avec pour but d’immobiliser ses adversaires. Avec un sourire, tout en rangeant son katana, Kakeru posa sa main sur la tête de la jeune Aburame.


_ « Bon travail. » Se tournant vers les autres genins, il ajouta. « Nous n’avons plus qu’à les ficeler et les livrer aux autorités puisque vous avez choisi de les immobiliser. »

Kakeru n’avait utilisé aucune technique dans son combat, et ce n’est que lorsqu’il posa sa main sur les sculptures sur le mur qu’il utilisa un peu de chakra. La pierre se transforma en boue, qui tomba sur le sol en supprimant toutes les cavités taillées dans la roche. Les fantômes disparurent définitivement. Le Jounin attendit que les cinq hommes soient ficelés au centre de la cavité avant de reprendre la parole. Il se tourna vers Hako.

_ « Soignons ta blessure, puis nous irons conduire ses hommes aux autorités avant de leur indiquer cette grotte pour qu’ils y récupèrent les biens volés. On pourra rentrer au village par la suite. » Il sourit et les observa tous les trois. « Une nouvelle fois bon travail. J’aurais quelques questions, puis nous pourrons démarrer votre entraînement. »

Inutile de prolonger les choses plus longuement. La mission était terminée, et la petite bande arrêtée. Kakeru n’avait pas pu résister à l’envie de participer à la mission, malgré ses paroles de les laisser tout gérer tout seul. Des réflexes et des inquiétudes issus d’une vie d’épreuve et de difficulté. Il avait vu trop de monde mourir… même si depuis la paix, c’était beaucoup plus rare. Il ne comptait pas mettre ses élèves en difficulté dès les premières missions, sans connaître leurs capacités réelles ni les raisons derrière le choix de leur technique. Ils allaient devoir apprendre à travailler en équipe et se faire confiance, et le Jounin s’incluait dans ce constat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 294
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Drôle de grotte
Si je n’avais pas utilisé le Juken, c’était simplement parce que je n’en avais pas envie. Je n’étais pas forcé de toujours utiliser la spécialité de mon clan. Je pouvais aussi me montrer plus polyvalente et capable d’user d’autres techniques. Je n’aimais pas rester coincé dans une case sans pouvoir en sortir. Rester coincer déjà dans mon rôle de bouclier de la branche principale était bien assez pour moi. Alors quand je le pouvais, je sortais de mon rôle de la Hyûga, pour en plus qu’être Yume. Et c’était en partie pour ça que j’avais appris à tirer à l’arc. Pour pouvoir me démarquer du reste de mon clan uniquement spécialisé dans le corps à corps. Oui, nous étions doués en cela, mais rien ne m’empêcherait d’en faire parfois qu’à ma tête.

Je me demandai ce que pensait notre sensei de notre manière de faire. Nous avions l’habitude de travailler à trois, et malgré tout … une question pointa son nez dans mon esprit. Kakeru-sensei allait-il réussir à se glisser dans notre manière de fonctionner ? À force de faire des missions, même simples, à trois, nous ne communiquions plus réellement au début des combats. Une espèce de routine c’était mise en place. Était-ce bien ? Ou au contraire devions nous changer notre manière de fonctionner ? Hako avait l’air … Je lui parlerais en privé pour voir ce qu’il n’allait pas avec elle aujourd’hui. Malgré sa fougue elle n’avait pas réussis à battre les bandits restant. Et avant que je n’ai pus décocher ma flèche, Kakeru-sensei était intervenu. Pas de morts. Il avait respecté notre manière de faire : épargner le plus possible de vies. C’était peut-être stupide sachant que les Ninjas étaient des armes, mais c’était la manière de se servir des armes. Une arme ne tuait pas forcément. Je rangeais ma flèche et mon arc pour venir aider à attacher les bandits, laissant Kuro ramener celui du tunnel. Le temps que nous attachions les cinq hommes, notre maître avait supprimé les fantômes.

Presque mécontente, je m’approchai de Hako et vérifiai sa blessure avec soin avant de déchirer une large bande de mon haut pour la bander avec soin en lui donnant une petite tape sur la tête remplie d’affection. Mais, j’avais bien attention de lui parler une fois rentrées et seules. Le sensei voulait nous poser es questions ? Je pariais sur une au sujet le mon refus d’utiliser mon jûken. Je partis quelques instants pour aller reprendre ma flèche et un instant une main se crispa sur mon cœur. Est-ce-que mon refus d’utiliser en permanence mon Jûken faisait de moi une traître au clan ? … Je crispai les poings et chassai cette pensées en rangeant ma flèche avec les autres avant de rejoindre mes camarades pour retourner au village.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 419
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Drôle de grotte

Hako tourbillonnait telle une véritable tornade vert-pomme au milieu des bandits. Esquives, feintes, acrobaties diverses, c'était un véritable festival de danses complexes qui frustraient les forbans autant que la petite kunoichi.
Mais malgré tout, la jeune Aburame semblait indécise, n'arrivant pas à finir le combat. Elle allait se résigner à utiliser une fois de plus son essaim (alors qu'elle adorait le Taijutsu et l'affrontement direct !) quand Kakeru-sensei jaillit.
Le Senju assomma avec promptitude les mécréants du plat de sa lame et des coups bien placés.

Hako fit la grimace. Son incompétence (passagère !) avait obligé leur sensei à intervenir.
"Bon travail." déclara-t-il en lui tapotant la tête d'un air paternaliste avant de se tourner vers les autres genin. "Nous n’avons plus qu’à les ficeler et les livrer aux autorités puisque vous avez choisi de les immobiliser."
Le lutin vert de Konoha fit une moue vaguement boudeuse avant de rétorquer.
"Hum. Merci. Pas que j'avais besoin d'un coup de mains, hein,  mais c'est l'intention qui compte… L’esprit d'équipe, tout ça." maugréa-t-elle doucement avec un brin de mauvaise foi.

La petite Aburame, les joues un peu rouge, sautilla jusqu'aux brigands assommés et entreprit de les ligotter avec les autres. Hako étant Hako, ses nœuds étaient d'une effrayante complexité et plein de "jolies boucles" inutiles. Mais ils étaient néanmoins aussi efficace que ceux des autres shinobis (voir plus, car ils humiliaient la cible).
Elle avait déjà récupérer du combat et semblait se soucier comme d'une guigne du peu de sang qui sourdait de sa blessure, teintant de rouge ses vêtements verts et blancs.

Le chef de l'équipe ne l'avait pas oublié, par contre.
"Soignons ta blessure, puis nous irons conduire ses hommes aux autorités avant de leur indiquer cette grotte pour qu’ils y récupèrent les biens volés. On pourra rentrer au village par la suite." ordonna leur sensei avant de les féliciter. "Une nouvelle fois bon travail. J’aurais quelques questions, puis nous pourrons démarrer votre entraînement."
Hako fit légèrement la grimace. Se faire blesser ainsi était peu digne d'elle (enfin si, elle semblait avoir une passion pour les coups auto-infligés ou encaissés à la place d’autrui) et le fait que Kakeru le rappelle devant tout le monde froissait l'ego (imposant) de la minuscule Aburame.

Devant sa grimace, Yume soupira et lui assena une gentille (mais affirmée, Hako l'ayant épais) claque sur le crâne.  
La jeune Hyûga commença alors à bander la blessure. Hako faillit lui faire une remarque grivoise sur l'usage de ses vêtements, mais le regard lavande l'arrêta. Sa petite amie la connaissait trop bien.
Bon, et puis ce n’était pas une remarque à faire en public, surtout dans une grotte où tout raisonnait...

L'équipe n°2 sortit dans la caverne "maudite" avec ses captifs, Hako récupérant son clone qui n'avait rien à signaler. Visiblement, comme ils l'avaient entendu, tous les brigands de la bande étaient là et désormais saucissonnés.
Les ninjas se mirent en route pour les livrer aux autorités et rentrer à Konoha. Inutile de s'attarder.

Sur le chemin, l’inépuisable Hako retrouva bien vite son attitude habituelle, sautillant de partout et babillant de tout et de rien avec les membres de son équipe. Une sorte de débriefing sous acide.
"... Et il faut que je m'entraine à faire mieux les voix d'hommes pour l'infiltration." jacassait à présent la jeune fille. "Peut-être en faisant vrombir des kikaichuu dans mon larynx. Cela me conférerait peut-être une voix plus grave, cassée ou enrouée..."
Elle pivota vivement pour aller se planter à coté de Kakeru.
"J'suis déçue, sensei... Nous on a montré nos belles techniques, mais pas vous !" plaisanta-t-elle, l'œil rieur. "J'ai pas vu comment tu as fais fondre les trucs qui faisaient les bruits de fantômes – bien contente que ça soit pas des vrais, je sais pas comment combattre les esprits… Est-ce que c’est du chakra et que mes p’tits amis pourraient les manger ? - et j'aurais voulu vous voir faire des arbres ! Oh, vous aviez pas des questions ?"

Sa dernière demande était proférée d'un ton moins riant et elle mélangeait tutoiement et vouvoiement, preuve de son trouble.  Elle se demandait si le Senju avait noté son embarrassante incapacité (temporaire !) à se débarrasser de simples bandits.
Avait-il lu son dossier (il devait bien existait un truc de ce genre) ou avait-il parlé à son ex-sensei de l'équipe 13 ?
Zut ! Stupides hésitations ! Elle n'avait pas pu montrer ses meilleures techniques de combat au corps à corps ! Et si Kakeru la confinait à un rôle de pur soutien à cause de ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.