:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"red eyes redemption" etsu

Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
"red eyes redemption" etsu Left_bar_bleue1681/500"red eyes redemption" etsu Empty_bar_bleue  (1681/500)
"red eyes redemption" etsu Ven 10 Jan - 9:57
Uchiha Akira
Red eyes redemption

☽ • ☾

Le Pays du feu était grand, très grand, il y avait une multitude de missions sans grande importance réclamant un ou deux ninja de Konoha réparti sur l’ensemble du territoire. Et bien évidemment, quoi de mieux qu’un Genin comme moi pour tous se taper non ? Bon ok, j’avais un Chuunin avec moi, et nous étions à deux pour faire ce que l’on nous avait demandé, mais on était loin du village et ça me rendait nerveux, tendu, parano aussi. Pourtant la mission n'était pas si compliquée, c’était une rang C et on devait simplement rétablir le dialogue entre deux familles. Aucune des deux ne voulait être agressive, mais elles ne réussissaient plus à travailler ensemble, ce qui n’était clairement pas une situation stable pour l’économie de leurs petites bourgades respectives. Au milieu de l’affaire, une sombre histoire de retard de livraison, puis de paiement, l’un était teinturier, l’autre couturier. Leur parler était pas compliqué en soit, ils étaient gentils, mais c’était long et après deux jours de négociation, on en était toujours au même point. Alors cette fois-ci, j’avais invité les teinturiers à venir avec moi pour manger en ville, j’essayais de leur donner confiance, j’essayais de faire en sorte qu’il croient en mes solutions, mais ça prenait du temps et ça n’aboutissait pas pour le moment. Pourquoi les gens étaient comme ça ?

Finissant donc par abandonner, je reprends le chemin de l’auberge où nous étions logé, du moins c’était le plan, mais à une centaine de mètre de l’entrée, j’entendis quelqu’un hurler, une fille. Si dans un premier temps l’idée de la laisser là et de faire semblant de rien entendre me traversa l’esprit, la voix d’Hako m’en empêcha. J’étais déjà fragile, si en plus j’étais lâche… Mais j’étais lâche non ? Alors pourquoi mentir ? Car peut-être que je savais ce que c'était de pas pouvoir se défendre, d’être faible et perdu. Prenant donc la direction de l’hypothétique agression, je trouvais une jeune fille avec visiblement deux hommes voulant lui faire tout sauf quelque chose d’agréable. Comme pour Yuriko, l’idée qu’une femme, ou un homme, puisse se faire voler son innocence par quelqu’un sans morale me retourna l’estomac. Comment… Comment on pouvait vraiment faire ça ? Ca n’avait aucun intérêt. Fronçant les sourcils, je déployais mon Sharingan pour essayer de créer un véritable danger avant de composer quelques Mudras et de lancer un Raiton Jibashi qui courra sur le sol jusqu’à frapper l’homme ne touchant pas la fille. Le problème de mon plan c’était sans doute que ces gars étaient des ninjas et que moi, j’étais juste un gamin, que j’étais juste un Genin. Je ne faisais pas l’affaire et je le compris à l’impact de son premier coup qui m’envoya voler plusieurs mètres plus loin.

Me relevant sans plus attendre, j’essayais de ne pas me démonter même si mes jambes devenaient de plus en plus cotonneuses. « Laissez là partir. » sinon quoi ? J’allais faire quoi ?! Rien, car j’étais ni fort, ni impressionnant. J’étais comme une souris capable de faire de l'électricité sans avoir la moindre chance de faire mouche. À la rigueur je pouvais faire diversion pour qu’elle puisse fuir, mais c’était tout… Si je voulais la libérer, j’allais devoir faire preuve de plus de force, ou prier pour que quelqu’un d’autres l’ait entendu et que face à un plus large public, ils abandonnent. Heureusement pour ce plan, elle recommença à hurler et c’est sans plus attendre que je dis, « D’autres vont l’entendre aussi, alors abandonnez et partez. » ma voix ne tremblait pas encore, mais j’avais peur de me reprendre un coup. Que quelqu’un arrive avant que je doive fuir pitié ! Le Chuunin allait bien finir par remarquer mon absence non ?


☽ • ☾
ft. Etsu




Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 189
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 35
Expérience:
"red eyes redemption" etsu Left_bar_bleue495/1200"red eyes redemption" etsu Empty_bar_bleue  (495/1200)
Chinoike Etsu
Ft Uchiha AkiraRed eyes redemption
La loi du sang



Repousser mes limites. Prendre sur moi. Offrir l'exemple. Je me demandais bien souvent si je serais capable de briser le cycle infernal de la haine qui me rongeait. J'avais beau me répéter sans cesse comme un mantra que je ne devais pas me laisser dévorer par la colère, je ne pouvais pourtant nier qu'elle fut le moteur de mes ambitions et de ma force. C'était ma rage qui m'avait donné l'énergie de survivre, c'était à elle que je m'étais accrochée pour ne pas sombrer. Pourtant, j'avais beau tenter de me convaincre que je ne m'en sortirais jamais si je persistais à la tenir en laisse, qu'il fallait que j'appris à lâcher prise, qu'il n'y aurait rien de bon à la garder au fond de moi.... elle coulait toujours dans mes veines. Toujours. Depuis ce jour, et elle me hantait. Quoique je pus faire, je me savais incapable de pardonner.

Sauf qu'aujourd'hui, j'étais une adulte avec des responsabilités. J'étais une femme qui voulait offrir un avenir à son clan et il fallait que nous dépassions notre colère pour avancer. Cela ne signifiait pas pour autant que je désirais renoncer à la moindre justice. Tôt ou tard, la vérité brute éclaterait et les coupables paieraient d'une façon ou d'une autre... mais pour l'heure, je devais gagner en maturité. Je devais encore plus me dépasser. Et comme si je me lançais un défi à moi-même, je me surprenais parfois à passer non loin de la frontière du territoire du feu, telle une mise à l'épreuve. Jusque là, je n'avais jamais osé franchir la limite, jusque là, je finissais toujours par détourner les yeux avec mépris.

Seulement voilà, les Chinoike étaient sortis de l'ombre et tôt ou tard nous devrions faire face à nos vieux ennemis. En voulant accéder à un poste à plus haute responsabilité, il fallait que je me rendis à l'évidence que je ne pourrais réchapper à une rencontre avec un Uchiha, que cela soit lors d'une mission ou tout bêtement pour des raisons diplomatiques. Je ne pouvais pas me permettre de n'avoir aucune maîtrise de moi-même, je voulais être à la hauteur et digne. Un leader incapable de maîtriser ses émotions ne pourraient jamais amener les siens vers un destin noble. Les miens méritaient tellement... D'ailleurs, je n'encourageais pas les jeunes Chinoike à devenir puissant pour éliminer nos adversaires, mais pour protéger les nôtres avant toutes choses. Je ne voulais pas n'avoir comme héritage à transmettre que ma colère.  

Je ne saurais dire ce qui me poussa ce jour-là précisément à me rendre dans ce territoire dont j'avais toujours trouvé un moyen de contourner, mais j'avais fait un pas avec quelques appréhensions. J'étais incapable de dire par avance la manière dont je réagirais si je croisais un membre du clan de l'éventail. Voudrais-je le tuer? Voudrais-je le fuir? Est-ce que je serais tétanisée? Dans tous les cas, aucune des situations n'étaient idéales. Surtout pour mon égo.

Seule, j'avais pris la décision de m'aventurer en terre inconnue et j'avais rapidement gagner un petit village tout ce qu'il y avait de plus commun. Mais à peine avais-je fait un pas, que j'entendis les cris d'une femme. Il était tout naturel pour moi d'y répondre en me rendant rapidement sur place mais à la hauteur des hurlements, je vis une fine silhouette projetée avec violence de l'autre côté d'une rue. Bien que je ne voulais pas jouer les paranoïaques, je m'étais tout de même avancée de façon furtive. Prenant le chemin des toits, je m'aperçus de la présence de deux hommes qui prenaient en tenaille une jeune femme paniquée.

Deux gros abrutis. Deux lâches. Autant vous dire que je sentais ma bonne humeur montait en moi. Là, de ma hauteur, je me saisis de deux shurikens que je lançais dans leur direction, effleurant leurs oreilles qui avaient dû s'échauffer au sifflement du métal dans l'air. Droite et impérieuse, je les regardais de haut, le regard sévère.

" Hey! Bande de minables. Il serait peut-être temps de vous en prendre à quelqu'un de votre taille. Deux hommes pour une simple femme. Vous êtes d'une couardise pathétique. "

Mes paroles ne leur plurent pas, bien évidemment. Je ne devais pas m'attendre à autre chose de la par de ce genre d'énergumène, mais s'il voulait se battre.... Aussitôt, j'activais mon dojutsu alors que dans le même temps, je pris un shuriken pour m'ouvrir la paume de ma main. A la lueur de leurs yeux, je compris vite qu'ils me prirent pour une dingue, mais lorsque je la dressai, j'abattis sur eux une pluie de sang qui virevolta dans leurs directions comme mes shurikens de métal.

" Si avec une si petite quantité je peux exécuter une telle action, imaginez-vous ce que je ferais avec le vôtre. "

Une technique d'intimidation basique, mais généralement, notre clan pouvait aussi profiter de la bêtise des gens qui pouvaient s'imaginer des choses de dingues et fantasmées. On ne se cachait pas qu'on pouvait aisément profiter de la rumeur et s'ils pouvaient croire que j'étais capable des les manipuler comme je voulais avec leurs propres sangs, cela jouait clairement en ma faveur. En tout cas, que cela soit moi ou la raison qui se décida à agiter leurs petites cellules grises, ils pestèrent en considérant que leur victime ne valait pas le coup d'un tel ramdam. Sans trop demander leurs restes, ils prirent simplement la fuite alors que je descendais aussitôt pour voir si tout allait bien.

" Mademoiselle? Je pense que ces hommes ne devraient plus vous causer d'ennuis pour le moment. Veuillez rentrer chez vous directement et ne faites aucun détour. "

A ces paroles et alors qu'elle tremblait encore, elle me pointa du doigt une direction pour me faire remarquer qu'il y avait son premier bon samaritain qui était toujours là. Je lui fis un signe de tête pour lui signifier que j'allais m'en occuper mais alors que j'allais m'approcher, lorsque je vis son visage.... le miens devint blême. C'était un Uchiha.



Techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
"red eyes redemption" etsu Left_bar_bleue1681/500"red eyes redemption" etsu Empty_bar_bleue  (1681/500)
Uchiha Akira
Red eyes redemption

☽ • ☾

Quelqu’un avait entendu, quelqu’un était venu. Une femme, une femme qui en quelques secondes me terrifia. Je n’avais eu aucune arrogance à croire qu’une femme pouvait faire ça, c’était juste… Impressionnant, bien plus impressionnant que ce que j’avais pu faire. Elle était… Terrifiante… Puissante… Reculant d’un pas, je la voyais faire fuir les hommes avant de s'intéresser à la jeune fille. Au moins elle n’aurait rien de plus à subir. Elle était sauvé. Tremblant toujours un peu, je me sentais tout de même soulagé, bien qu’elle finit par se reporter vers moi pour me laisser découvrir l’écarlate dans ses yeux. Fronçant légèrement les sourcils, j’avouais que ce n’était pas courant. Tout comme l’usage du sang. Ca me rappelait vaguement une histoire que mes parents se racontaient entre eux quand ils recevaient, mais ça tenait davantage de la légende à mes yeux. C’était juste… Chaque légende avaient une part de vérité non ? Et puis je ne savais plus exactement de quoi relever cette légende, juste des yeux semblables aux Uchiha, la manipulation du sang et des combats épiques. Si moi j’étais surpris, elle, elle semblait carrément choquée. Avait-elle été blessée ? Je n’avais rien vu y ressemblant pourtant… M’inclinant dans un premier temps, je la remerciais de son intervention, « Merci d’avoir porté secours à cette femme. », me redressant alors, je mordais mes joues de nervosité face à sa réaction avant de reprendre, « Je m’appelle Uchiha Akira, mais à voir votre réaction, vous connaissiez déjà mon clan. », enfin c’était même plus connaître à ce stade-là et son silence ne m’aidait pas à faire illusion, « Le Sharingan n’est pas… Enfin on est généralement des gros cons imbue d’eux-mêmes… Je dis ça parce que j’ai l’impression d’avoir tué un chaton devant vous là et je suppose que c’est pas vraiment moi, donc c’est mes yeux, à moins que vous n’aimiez juste pas les Albinos, ce qui vous ferez un point commun avec 99% de mon clan au final, du coup, dans le doute, c’est pas vous, mais nous. », elle pouvait dire un truc là non ?

Face au silence et à l’humiliation d’avoir été mit à terre par des mecs de peu de foi, je repris la parole, nerveux, incapable de comprendre que le silence pourrait-être un allié. « Accepteriez-vous que je vous invite à manger quelque part pour vous remercier ? » demandais-je donc en ignorant bien quel pourrait-être le danger d’une telle proximité. « Enfin je pense qu’ils ne m’auraient rien fait si j’avais pas insisté, mais la fille… Faut remercier les personnes qui agissent bien. » c’était une philosophie que je n’arborais que rarement. Quand j’avais l’ascendant, j’étais tout sauf respectueux. J’étais davantage imbue de moi-même. Quoi que depuis que je connaissais Hako, j’avais appris à prendre sur moi, à accepter de n’être plus aussi… Nombriliste et ce même si c’était une façade.

Et puis peut-être que si elle acceptait, elle m’en dirait plus sur ce qu’elle était et pourtant elle était si familière à certaines légendes du clan. Ma curiosité allait sans doute devoir attendre, ou bien même cesser, je n’en savais rien, mais une chose était sûre, c’est que quoi que mon Sharingan lui rappelait, positif ou de toute évidence négatif, je ne saurais guère faire grand chose contre elle, surtout après m’être fait rosser pas des civils. L’avantage la dedans c’était bien que si elle prenait les Uchiha pour des ennemies, des êtres puissants, elle serait clairement rassurée à ma vue. J’étais pas fondamentalement sûr que ce soit un bon argument en soit, mais passons.



☽ • ☾
ft. Etsu


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 189
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 35
Expérience:
"red eyes redemption" etsu Left_bar_bleue495/1200"red eyes redemption" etsu Empty_bar_bleue  (495/1200)
Chinoike Etsu
Ft Uchiha AkiraRed eyes redemption
La loi du sang



Je m'étais attendue à ce qu'un jour cela arriva. Je m'y étais même préparée en mettant les pieds ici mais je n'y croyais pas. Je m'étais convaincue que l'ironie serait trop grande, que même le destin aurait jugé que c'était trop tôt et au lieu de ça, j'en avais un devant moi. Un Uchiha. Un de ces êtres que je considérais comme immonde et qui me renvoyait sans cesse à mes cauchemars, ses pupilles rouges que l'on comparait trop souvent aux nôtres. Autant vous dire qu'à cet instant, ma colère grimpa vite. Trop vite. Je la sentais en moi me brûler les veines et mon regard devait s'enflammer sans trop le cacher. Je n'y serais pas arrivée de toutes manières.

J'étais incapable de le quitter du regard alors qu'il déblatérait des paroles que je n'écoutais qu'à peine, tellement cette rencontre me paraissait surréaliste. Là, muette, je le laissais causer alors que je serrais le poing. Dans ma tête, c'était le foutoir. Je pesais le pour et le contre, je luttais contre mon envie de me ruer sur ce gamin et de lui trancher la gorge d'un coup net, je bataillais avec ma raison pour me retenir et me rappeler mon rôle, rappeler ce pourquoi je m'étais battue jusque là. Assouvir aussi banalement ma vengeance avec un pauvre adolescent qui ne devait même pas être né quand ces évènements s'étaient produits seraient lamentables de ma part... mais ma colère... elle était toujours là, assoiffée plus que de raison, plus que ce que je croyais...

Je croyais pourtant que j'avais dépassé ce stade, celui qui ferait de moi juste un animal enragé par la rancœur. J'étais intendante bon sang. Je ne pouvais pas me laisser surprendre de cette façon par mes émotions. Me battre avec lui, le tuer de mes mains, ce serait comme un signe de guerre dont je savais très bien l'issue puisque nous n'étions pas prêt. Puis après tout, voulions-nous vraiment la guerre? La justice, oui... pas la guerre. Sinon cela reviendrait à affronter Konoha tout entier et là, là cela signifierait notre fin puisque ces pleutres s'étaient alliés avec d'autres clans.

Je conservais mon regard sanguin sur lui, je l'analysais comme je pouvais, lui cherchant presque des excuses pour pas abattre mes armes sur lui... mais il devait déjà sentir la haine dans mon expression, viscérale, palpable. Je fis front du mieux que je pouvais en m'enfermant dans un mutisme pesant. Son regard à lui me mettait en rage... et m'effrayait à la fois. C'était comme si je redevenais la petite fille de huit ans qui avait vu les siens se faire massacrer. Seulement avec le recul... pourquoi je devrais être effrayée par lui? Visiblement, ni mes yeux, ni même techniques ne lui rappelaient quoique se soit. Il ne savait donc pas.

Tant bien que mal, je me forçais à me convaincre de retrouver mon calme et ma sérénité. C'était un test. Je devrais prendre cette rencontre comme cela. Si j'étais capable de faire face à ce gamin, je serais me contenir face à un plus grand danger, non? Je serais capable de faire preuve de plus de dignité et de faire honneur au miens. Je finis par désactiver mon dojutsu et desserrer les poings.

" Je n'ai pas besoin de la gratitude d'un Uchiha. "

Mon ton était cinglant mais je faisais du mieux que je pouvais. Il fallait aussi que je me rappelasse que je n'étais pas ici chez moi, mais en territoire ennemi. C'était aussi une occasion pour moi de prendre quelques renseignements sur le clan de l'éventail, connaître leur nombre, leur richesse... quoique cela pourrait me mettre bien plus en colère car une partie de leur argent, il le devait aux prix du sang des Chinoike.

" J'accepte cependant un repas. "

Considérons que c'était une toute petite partie de ce que son clan nous devait. Bien que je ne cherchasse pas le moins du monde à me montrer avenante, je fis un signe de tête comme pour une invitation à me suivre. J'allais le faire raquer l'Uchiha. Autant qu'il me payât une bonne assiette, non? Je prenais donc les devants pour chercher un restaurant, avant de me rendre compte que je ne m'étais pas présentée. Je m'arrêtais soudainement en le regardant en coin.

" Je m'appelle Etsu. "

Il n'était pas digne d'en savoir plus pour le moment. Je repris la marche.

Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
"red eyes redemption" etsu Left_bar_bleue1681/500"red eyes redemption" etsu Empty_bar_bleue  (1681/500)
Uchiha Akira
Red eyes redemption

☽ • ☾

Je connaissais ce regard, la haine, le dégoût, la colère, je ne le voyais que trop souvent dans les yeux de mon père. Alors naturellement, je ne pus que baisser les yeux et sentir la violence de ma détresse m’envahir. Je n’avais rien fait de mal, j’avais simplement voulus protéger une fille et j’avais échoué. J’avais juste échoué, mais je n’étais pas méchant, une inconnue ne pouvait pas m’en vouloir aussi gratuitement non ? Pourtant c’était le cas, elle refusait ma gratitude, acceptant simplement que je lui paie à manger avant de me faire signe de la suivre en ville sans doute. Elle me donna toutefois son prénom, Etsu, c’était jolie, mais terrifiant aussi vu la femme qui le portait. Ne disant donc rien de plus, je me laissais guider jusqu’à un restaurant qui semblait onéreux de l’extérieur, ce qui me confirmait bien qu’elle avait un problème avec moi. Elle voulait littéralement me faire payer ? Je n’en savais rien, mais j’attendis que l’on nous place pour décider à briser le silence. « Je ne me limite pas à mon clan. » soufflais-je donc en relevant mes yeux à présent bleu sur elle. Je n’avais pas besoin de drainer mon chakra pour lui parler et de toute façon ça semblait être le cœur de problème. « Mon clan ne me définit pas. » ajoutais-je en pensant à comment j’étais traité par eux. Je n’y avais ma place que parce que j’avais un Sharingan, mais pas pour le reste. Ils ne m’aimaient pas, ils ne me voulaient pas.

« Écoutez, j’ignore pourquoi vous semblez me détester, mais je n’ai rien fait pour mériter votre colère, sauf si vous jugez ma défaite comme étant un acte infâme devant être puni, mais je juge que le principal reste d’avoir voulu la protéger, quelles que soient mes capacités. » déclarais-je les yeux baissés. Je fixais mes poings serré sur mes genoux, j’essayais de ne pas paniquer, mais c’était compliqué, « Et si vous m’en voulez pour mon sang, alors vous ne valez sans doute pas mieux que ceux vous ayant porté préjudice… Sans offense. Alors acceptez ma gratitude en tant que Akira, pas en tant que membre du clan Uchiha car je n’ai pas agi en leur nom, mais au mien. » elle ne pourrait pas m’attaquer ici sans conséquence et avec un peu de chance je pourrais m’en sortir, « Je ne cherche pas à vous vexer, je vous l’assure, mais... » relevant les yeux vers elle, je lui disais, « Je ne suis pas mon clan, j’en ai marre qu’on me définisse à travers de lui et qu’on me limite à lui, à ce qu’on connaît de lui. Je suis pas juste un clan, surtout que mon clan me considère comme un poids, alors détestez les, mais moi je ne suis pas eux. » c’était peine perdue, je n’arrêtais pas de le dire pourtant mon Sharingan créait souvent un problème, celui qu’on oubliait Akira.

Pour le reste, la serveuse venait nous demander ce que l’on voulait et automatique je soufflais à ma convive, « Prenez ce que vous voulez. », me tournant alors vers la serveuse, je lui demandais, « Est-ce que vous avez des Takoyaki ? », ils en avaient, c’était génial, mais aussi loin d’être un excès, c’était de la nourriture de rue à la base, pas de la grande gastronomie, mais j’en étais fou et je me disais que peut-être cela me ferait tenir cet affrontement. « Je vais vous en prendre, merci. » soufflais-je en m’inclinant avec respect et reporter mon regard sur la femme. Qu’allait-elle décider ?


☽ • ☾
ft. Etsu


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 189
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 35
Expérience:
"red eyes redemption" etsu Left_bar_bleue495/1200"red eyes redemption" etsu Empty_bar_bleue  (495/1200)
Chinoike Etsu
Ft Uchiha AkiraRed eyes redemption
La loi du sang


Je ne connaissais pas la ville. Je ne connaissais pas non plus les restaurants qui s'y trouvait et je me contentais de suivre mon instinct et celui d'une enseigne qui semblait valoir quelques choses. Quitte à se faire offrir un repas, autant essayer quelques choses de correct, non? L'Uchiha n'avait pas qu'à me l'avoir proposé. Sans daigner poser à nouveau mes yeux sur lui - si ce n'était dire que je l'évitais - je me laissais guider par le premier serveur venu qui nous proposa une table, avant de prendre sagement place dans un silence religieux. Ce fut l'adolescent qui décida de briser l'ambiance pesante et autant dire qu'au premier de ses mots, je redressais bien vite la tête vers lui, fronçant les sourcils avec une mine qui devait paraître toujours en colère.

C'était puéril de ma part, sans aucun doute. Seulement, je n'avais à cet instant là aucun recul sur la situation, bien que je m'y employais du mieux que je pouvais. Est-ce que j'allais être agréable? Je n'étais pas certaine. Il aurait très pu retirer son offre mais il ne l'avait pas fait. Seulement voilà. Il commença à parler, beaucoup parler. Il m'expliquait qu'il n'était pas son clan, qui ne se définissait pas au travers de lui, que les siens le considéraient comme un boulet.... Une brebis galeuse donc? Quelle drôle d'ironie que de tomber sur un Uchiha méprisé par les Uchiha eux-mêmes. Si je n'étais pas en train de batailler contre ma colère, j'aurais sans doute ri de cette situation.  Cependant, mon esprit restait un peu bloqué sur le fait qu'il n'avait toujours pas une once d'idée de qui était mon clan. Les siens ne se gaussaient donc pas de nous avoir massacré? Vous m'en direz tant... mais c'était pour moi un peu comme la goutte d'eau en réalité. Le monde avait oublié notre nom, nos hauts faits de jadis quand notre dojutsu était considéré... mais si même nos ennemis nous avaient effacé de leur propre livre d'histoire...

Cette navrante constatation me fit passer de la colère à une frustration certaine. Rendre la pareille à un Uchiha, je l'avais longtemps désiré mais si ce dernier ne savait nullement la raison de mon geste, à quoi bon? Quel honneur y aurait-il dedans? Quel honneur y avait-il de toutes manières dans la vengeance? Je finis par pousser un soupir de lassitude et mon visage se défroissa légèrement avant de passer ma commande à mon tour.

" Un Yaki Udon s'il vous plaît, ainsi qu'un verre de saké. "

Je saluais avec politesse la serveuse avant de prêter à nouveau mon attention sur le dénommé Akira. Il aurait été si facile de le traiter de tous les noms, de faire de lui un bouc-émissaire. Est-ce que cela serait digne de l'intendante que je désirais être? Non. Je voulais m'élever au-dessus de cela. Il fallait briser en quelque sorte le cercle vicieux de ma haine, bien que cela se révélait plus difficile que ce que je croyais.

" J'ai pitié de votre ignorance. J'ai pitié pour vous qui ne vous rendez pas compte du poids de l'héritage de votre nom car il est bien plus écrasant que vous le pensez. "

Mon regard se durcit naturellement alors que je finis par croiser les bras.

" Je suis très étonnée que votre clan ne se glorifie pas de ces faits d'armes. Appartenir à un village les a visiblement ramolli. "

Ou bien ces salopards estimaient que les miens n'en valaient pas la peine, ce qui me mettrait dans une fureur noire, et ce n'était même pas une question d'égo. Je verrais cela plutôt comme une insulte à la mort de tant d'innocents.

" Vous n'avez pas la moindre idée de ce dont je parle, n'est-ce pas? Non.. bien sûr que non. Ils n'allaient pas faire en sorte que l'on se souvienne d'un autre clan aux yeux rouges. Il ne faudrait pas nous confondre.... "

Je faisais bien évidemment preuve de cynisme et je ne m'en cachais pas.

" Mais puisque vous semblez l'ignorer, sachez qu'il y a quinze ans, votre clan a été l'instrument d'un génocide..  celui de ma famille, celui de mon clan. Des gosses, des vieillards... un massacre... Alors pardonnez-moi d'avoir l'audace de croire que je vaux plus qu'un Uchiha. "

Sur mes mots, la serveuse arriva avec nos plats et les déposa devant nous. Je m'enfermais à nouveau dans mon mutisme, guettant sa réaction et la manière dont il allait digérer mes paroles.

" Itadakimasu. "

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.