:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rémission • ft. Shun

Myōshin Junko
Myōshin Junko
Uzushio no Jonin
Messages : 136
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1007
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue624/2000Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (624/2000)
Rémission • ft. Shun Sam 4 Jan - 15:55
Myōshin Junko

Quelques pas hésitants, suivis d’un arrêt ; la belle inspirait profondément et lentement, posant sur les alentours un regard mélancolique. Elle était à la fois rassurée et fort anxieuse de se retrouver-là, et c’était un sentiment étrange pour quelqu’un qui trouvait habituellement un peu de réconfort dans cet endroit. Surtout, plus incroyable pour les habitués du lieu, elle avait perdu de sa superbe et paraissait même hésitante. Arrêtée ainsi, à l’entrée du terrain d’entraînement, on aurait dit un corps abandonné, les bras ballants, les épaules affaissées. Maladroitement, elle passa une main derrière sa nuque et se massa machinalement le cou. Comme une douleur fantôme, elle avait l’impression que quelque chose n’allait pas. Et si son corps ne répondait plus comme avant ? On pouvait la rassurer de toutes les manières possibles et imaginables, Junko doutait toujours, c’était dans sa nature. Pourtant, Uzushio comptait probablement dans ses rangs les meilleurs médecins de tout le Sekai et elle avait passé les examens de l’hôpital sans la moindre anicroche.

Elle soupira. Les meilleurs, et alors ? Pouvaient-ils relancer un cœur qui avait définitivement cessé de battre, pouvaient-ils ranimer un cerveau qui avait définitivement cessé de penser ? Non, elle ne croyait pas. Alors, comment pouvaient-ils être certains de savoir raccrocher une colonne fêlée, réparer une cage thoracique enfoncée, refermer des poumons perforés, ou que savait-elle encore de ce qui avait pu être broyé au cours de son combat effroyable avec le Sunajin… Elle respirait, certes, pour autant elle avait cette appréhension irrationnelle que peut-être ses réflexes ne seraient plus les mêmes et que peut-être son cerveau ne fonctionnerait plus correctement. Et c’était très précisément la raison de sa présence, sitôt sortie de l’hôpital, sur ce terrain d’entraînement. Elle éprouvait un besoin insensé de tester de nouveau ses limites, alors même qu’on lui avait recommandé un peu de repos – et de rendre compte de la situation à sa supérieure également, ce qu’elle ne tarderait pas à faire, dès qu’elle aurait l’assurance que tout fonctionnait correctement.

Ainsi donc, elle se décida à pénétrer le terrain et se trouva un coin un peu tranquille, à l’écart. Plus loin, une équipe de jeunes Genin semblait s’entraîner avec leur maître. Elle leur accorda un bref sourire, pour la forme, et installa ses affaires en leur tournant le dos.

Étirements, échauffement, lancers de projectiles, tests des réflexes, vérification de ses capacités sensorielles, techniques Genjutsu… Tout devait y passer et, surtout, rien ne devait être laissé au hasard. Pourtant, alors qu’elle suivait scrupuleusement son programme, elle ne pouvait s’empêcher de repenser à ce qui s’était passé, des jours auparavant, dans la plaine de Karawar. Instinctivement, elle portait une main à ses côtes ou à sa nuque comme si, de nouveau, elle ressentait jusqu’au plus profond de sa chair la douleur que l’homme lui avait infligée. Mais n’était-ce pas son cerveau qui était détraqué, plus que son corps ? Elle serra le poing, mais celui-ci se mit à trembler comme pour lui donner raison. Alors, soudainement en colère, elle voulut l’abattre sur le rocher le plus proche. Mais à quoi bon ? Et elle repensait aux poings du vieux Sunajin. Oui, à quoi bon… Elle n’avait pas un corps taillé pour le combat au corps-à-corps. Elle ne se servait jamais de ses poings, mais plutôt de son cerveau. C’était ça, le plus important ; il fallait que tout aille bien là-haut.

« Comment tu vas, Junko ? » murmura-t-elle, à elle-même. Et, au fond, elle se rendait bien compte que ça n’allait pas. Elle avait connu plus fort et plus brutal qu’elle, elle n’avait été qu’une poupée entre ses poings… Elle qui maintenait toujours une distance confortable avec son ennemi, elle n’avait pas réussi à s’en sortir, cette fois. Pourquoi ? Il n’était pas plus rapide qu’elle, à vrai dire – il n’avait pas esquivé ses sceaux. Pourtant, il avait réussi à se déplacer instantanément, et à franchir tout l’espace qui les séparait, sans qu’elle ne puisse réagir. Si elle en avait été capable, elle aussi, les choses se seraient très certainement déroulées autrement.

La dame ferma doucement les yeux, tâchant de retrouver une respiration et un rythme cardiaque plus calmes. Comment avait-il fait ? Devait-elle courir, encore et encore, jusqu’à franchir la vitesse de la lumière ? Devait-elle se propulser à l’aide de chakra ? Et tout son esprit paraissait soudainement se raccrocher à l’idée que, si elle avait maîtrisé pareille technique, elle ne se serait pas retrouvée dans un lit d’hôpital, et elle ne serait pas en train de remettre en question ses capacités physiques.

Ses yeux s’ouvrirent soudainement ; elle venait de sentir un chakra qu’elle connaissait bien. Alors, elle s’empressa de se redresser et de s’épousseter. Il fallait faire bonne figure, même si elle ne se faisait aucune illusion : son hospitalisation avait dû parvenir jusqu’à ses oreilles. Elle s’éclaircit alors la voix. « Bonjour. » dit-elle simplement. Il n’y avait rien à ajouter et il était inutile de mentir ; il était flagrant qu’elle se remettait à peine de sa sortie, elle paraissait fatiguée.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 359
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 616
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue1386/1200Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (1386/1200)
Re: Rémission • ft. Shun Sam 4 Jan - 23:25
Shun



Mon visage sentait la caresse du vent, un instant, je me reprenais d’une bouchée emplie de dioxygène. Un instant, mon cœur s’arrêtait pour contempler le décor que m’offrait le village des tourbillons, une peinture d’une rare beauté qui s’offrait à mon regard tous les jours. J’aimais mon village pour ses lignes et courbures. Il était d’une magnifique teinte et d’une communion avec la nature, parfois, je me demandais comment se trouvait les autres villages. Je me souvenais de la prairie devant Konoha où j’avais fait la rencontre de ce petit lutin blanc prénommé « Akira ». Le décor était plutôt magique, mais est-ce que le village était de cet acabit également ? Mes pensées de découvertes commençaient à s’agrandir plus mon épanouissement s’agrandissait, je marchais de manière nonchalante et comme la plupart du temps de manière un peu naïve et dans les nuages, je n’avais point de destination, mais j’avais simplement l’envie de me laisser porter par le décor.

Je marchais d’une cadence lente voire ralenti essayant simplement de photographier les divers paysages par des simples clignements des yeux. Une passion qui était simple, mais qui me plaisait terriblement le simple désir plaisant de pouvoir un instant admirer la courbure de la création naturelle. Alors que mes yeux commençaient à se perdre dans les détails d’une courbure d’un arbre, mais un autre détail m’interpellait, une silhouette que je connaissais bien une silhouette qui était différente de ce que j’avais pu connaître de cette ombre. Une femme, cette femme, c’était celle que j’admirai, mais jamais je pourrai lui dire, elle qui m’avait fait souffrir, mais qui cachait beaucoup de choses. Une héroïne que peu de gens avaient pu connaître, mais cette héroïne semblait pour la première fois ressentir le poids des années sur son corps, sans même m’en rendre compte mon corps s’était bougée pour rejoindre cette femme. Un simple « bonjour » était sorti de ce véhicule étrangement meurtri, elle semblait avoir subi un combat épuisant, je n’étais pas au courant de ce genre de chose. Le bonjour était étrange elle qui d’habitude n’avait aucun grief pour ajouter une pique, je me demandais ce qui avait bien put lui arriver, mais pour le respect que j’avais pour elle, je ne lui demanderai rien aucun compte. Elle était et resterait mon héroïne qui ne pouvait pas perdre :

« - Bonjour Junko, une nouvelle technique en vue ? Je peux peut-être t’enseigner quelque chose pour une fois ? J’ai des nouvelles techniques qu’il faut absolument que je te les montre. *une simple pause* Je serais ton médecin maintenant, je pourrais faire en sorte qu’il ne t’arrive jamais rien. » 



Un sourire, un sourire fraternel, jamais je n’avais été plus sincère qu’en cet instant.



Rémission • ft. Shun 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Myōshin Junko
Myōshin Junko
Uzushio no Jonin
Messages : 136
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1007
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue624/2000Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (624/2000)
Re: Rémission • ft. Shun Dim 5 Jan - 22:15
Myōshin Junko

A quel moment étaient-ils devenus si familiers ? Elle voulut lui faire une remarque piquante, hésita, n’en fit rien finalement. Shun avait bien grandi, ses propos aujourd’hui en témoignaient, certainement ne méritait-il plus d’être traité comme un enfant arrogant mais comme un adulte. Elle sourit tristement. « Je pourrais faire en sorte qu’il ne t’arrive jamais rien. » C’était bien noble de sa part, d’autant qu’elle ne pensait pas vraiment mériter un tel traitement… Mais, étrangement, alors qu’en d’autres circonstances il lui aurait redonné espoir en l’humanité, ce jour-là elle ne pouvait que se sentir un peu plus honteuse. Cet enfant-là, enfin ce jeune homme, avait visiblement beaucoup d’estime pour elle… Et elle avait fait semblant, jusqu’à présent, de ne pas comprendre ce qu’il ressentait à son égard, elle avait fait comme si seule son arrogance apparente comptait, comme s’il n’était qu’un gamin irrespectueux de plus. Devait-elle continuer sur cette voie ? Devait-elle lui répliquer fièrement qu’elle n’avait besoin de personne, et encore moins de lui ?

Elle le regarda un instant, silencieuse, cherchant ses mots – ceux qui exprimeraient le mieux ce qu’elle ressentait, cette fois. « Un médecin, hein… J’aurais bien eu besoin d’un médecin, à Karawar, c’est vrai. » Et, inconsciemment, elle passait une main sur sa côte endolorie. Qu’est-ce que cela aurait vraiment changé ? Certainement rien, l’issue du combat aurait été la même – parce que c’était sa vanité qui l’avait perdue, plus que ses capacités intrinsèques. Mais peut-être que sa rémission aurait été plus aisée, peut-être qu’elle aurait présentement moins d’appréhension. Qui sait… Plusieurs choses se bousculaient dans son esprit, sans qu’elle parvienne vraiment à décider à qui (ou à quoi) imputer la faute. Pourtant, elle avait besoin d’un coupable, pour aller mieux. Elle soupira, plus pour elle-même qu’autre chose.

« Je regarderai tes nouvelles techniques avec attention. » Il devait connaître quelques Omura, pour avoir choisi de développer ses capacités dans l’Iroujutsu. Elle poursuivit, sur le même ton doux : « Tu as bien progressé depuis notre première rencontre. En un sens, ça me rassure. A l’époque, tu étais… » Elle hésita, encore. Elle avait bien des adjectifs péjoratifs en tête, mais aucun qui ne traduisait vraiment sa pensée. Quelques mois en arrière, il était idéaliste, naïf et prétentieux. « Bah, tu n’étais qu’un gamin. » Elle détourna le regard. Pourquoi racontait-elle tout ça ? Juste… Comme ça. Peut-être était-elle un peu gênée de l’attention que lui portait le jeune Shun. Peut-être songeait-elle encore aux dernières paroles de ce vieux monsieur qui n’avait pas hésité à exploser son thorax. « La vie est rapide et précieuse si quelqu’un nous accompagne. » avait-il dit, entre autres choses. Son fils n’était pas là... Mais Shun, lui, oui.

Elle inspira profondément. « Quant à moi, j’ai vécu une petite mésaventure, récemment. J’ai rencontré un Sunajin qui excellait au corps-à-corps… » Et comme pour anticiper la réaction du jeune homme, elle ajouta, une lueur maligne dans le regard : « Tu me connais, il en est ressorti bien amoché. » Elle lui fit un clin d’œil ; voilà qu’en parler à son élève lui redonnait le sourire… Ce que l’être humain pouvait être étrange. Puis, l’air soudainement plus sombre et plus sérieux, elle ajouta : « Il a usé d’une technique pour se déplacer instantanément dans ma direction… Je ne sais pas comment il a fait, et j’aimerais bien le savoir. Si j’avais su… » Elle sentit un frisson parcourir son échine. « Ah ! Peu importe ce qu’il se serait passé. On ne va pas refaire l’Histoire. Enfin, voilà, je cherche comment faire… » Elle sourit tristement, et d’un autre côté elle était soulagée de pouvoir se confier, pour une fois – et s’il se moquait d’elle, tant pis, elle l’avait bien mérité.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 359
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 616
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue1386/1200Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (1386/1200)
Shun



La femme était pensive puis étrange, elle ne semblait pas véhémente pour une des rares fois, je trouvais cela même plutôt très étrange. Elle qui avait cette stature ce charisme, d’une aura si puissante et frappante, j’avais un frisson plus que puissant qui caressait mon échine. Elle me parlait qu’il était possible que je puisse lui être utile sous la forme d’un médecin et une histoire de Karawar, mon esprit devenait confus et ma vision s’arquait d’un mouvement vers le haut en même temps que mon sourcil dessinait un arc particulier au-dessus de mon globe oculaire. Elle passait sa main au niveau de ses côtes, c’était assez étrange, je ne l’avais jamais vu dans un tel état de faiblesse. Elle qui la première fois m’avait mis à genoux devant ses envies meurtrières, on aurait dit une Lionne blessée et on m’avait appris que la plupart des lionnes étaient plus dangereuses blessées. Elle me disait qu’elle regarderait mes techniques avec attention, c’était une personne qui me surprenait constamment de bien des manières. La suite ressemblait plus à l’image que j’avais de la rousse, son regard incisif et ses mots violents, j’étais un gamin ce n’était pas faux. Lorsque je l’avais rencontré, j’étais un enfant qui avait peur de tout, mais dorénavant, je commençais à avancer sur le chemin qu’était la vie. Au lieu d’avoir peur de la déesse de la vie, je voulais marcher côte à côte avec elle, main dans la main.

Elle m’expliquait qu’elle avait rencontré un Sunajin qui l’avait malmené au corps-à-corps ce qui semblait étrangement me rappeler la fois où j’avais combattu un Kaguya. Yoh de son petit nom, il m’avait battu à plate couture, mais à l’époque, j’étais une chiffe molle tellement faible que même l’image de mon passée me donnait envie de me coller deux claques d’une puissance sans nom. Enfin, je ne suis pas très puissant pour faire ceci, mais il semblait que j’eusse progressé. Elle m’expliquait qu’il avait également souffert, je ne pouvais m’empêcher d’arborer un rictus satisfait, je la connaissais elle était mon héroïne et je savais qu’elle était trop forte pour se faire battre sans infliger un certain nombre de dommages à son adversaire. Elle parlait du shunshin la technique qu’autrefois Uzumaki Haruka m’avait enseigné et c’était quelque chose qui était d’une utilité rare pour des personnes comme Junko ou moi-même qui sont des adeptes du combat à distance. Bon, je réfléchissais un instant :

« - Comme nouvelles techniques, j’ai la paume mystique si tu as encore mal, je pourrais peut-être te soulager. Sinon, j’ai appris le scalpel de chakra qui permet d’opérer, mais également une technique qui me permet de changer d’apparence qui s’appelle le Dai Henge, tu connais ? J’ai appris une illusion qui émet un flash, mais également un fuin qui me permet de récupérer une technique envoyé par l’ennemi. Donc ça fait pas mal de choses. »

Je reprenais ma respiration et lui dis d’un ton un peu plus sérieux :

«- Je me doute bien que tu aies dû le faire souffrir, mais j’espère que tu as réussi à lui infliger de sérieux dommages. J’aurais aimé pouvoir t’aider. Pour la technique que tu parles, j’ai une petite idée de celle que tu parles. » 



Je faisais un mudra et me projetais vers l’arrière de la lionne. Je posais mon regard sur elle avant de lui adresser une phrase:

« - Est-ce de cette technique que tu parles ? C’est le Shunshin Haruka me l’a appris. »



Rémission • ft. Shun 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Myōshin Junko
Myōshin Junko
Uzushio no Jonin
Messages : 136
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1007
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue624/2000Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (624/2000)
Re: Rémission • ft. Shun Lun 6 Jan - 21:53
Myōshin Junko

Elle rassurait son élève d’un geste ; inutile d’utiliser sa technique de soin. Contrairement à ce que son attitude laissait supposer, elle n’avait pas réellement mal. C’était simplement une impression étrange, comme si quelque chose manquait, comme si tout n’était pas comme avant – et certainement que tout ne serait plus jamais pareil, ou du moins certainement qu’il lui faudrait du temps pour se convaincre que ça allait, mais cela avait plus à voir avec sa méfiance naturelle qu’avec une réalité physique. Par contre, sa fatigue était véritable, elle.
Malgré tout, elle l’écoutait lui présenter ses récentes acquisitions avec beaucoup de sérieux. Si elle-même ne maîtrisait pas de techniques telles que le Dai Henge, elle les avait bien sûr déjà vues à l’œuvre et elle voyait à peu près de quelle façon il avait progressé. Comme il le disait lui-même, ça commençait à faire pas mal de nouvelles choses. Elle eut une moue satisfaite ; il n’avait pas besoin d’elle pour s’améliorer sur le plan technique, il n’était pas comme certains de ses gamins d’Uzushio qui attendaient qu’on leur donne la becquetée, et c’était une excellente chose – pour lui, évidemment, car elle ne l’aurait pas toléré et il en aurait fait les frais.

En revanche, la suite de son discours allait étonner davantage la dame. Il connaissait la technique dont elle parlait ? Et, comme s’il avait anticipé son scepticisme, Shun lui en faisait la démonstration parfaite. En un clin d’œil, il se téléportait derrière elle. Le regard soudainement brillant, mue par une excitation subite, elle se retourna vivement. « Ça ! » s’exclama-t-elle. « C’était exactement ça. » Intérieurement, elle exultait ; c’était comme si, d’un coup, elle pouvait prendre sa revanche sur ce combat, sur la vie. Elle voulut immédiatement que Shun recommence, qu’il lui montre une nouvelle fois, pour qu’elle s’émerveille de nouveau, ressente encore une fois l’exaltation. Elle n’aurait jamais pensé éprouver une telle joie en voyant un de ses coéquipiers maîtriser quelque chose dont la réalisation lui échappait… Et pourtant, son élève représentait, en cet instant précis, un espoir incroyable de guérison. C’était un peu comme une superstition, quelque part.

Ainsi donc, il s’agissait du Shunshin. Il disait l’avoir appris d’une certaine Haruka ; il ne fallut pas longtemps à la dame pour demander : « Haruka… Uzumaki Haruka ? » Et en évoquant ce nom, elle avait le souvenir très net d’une journée dans la bibliothèque d’Uzushio, à parler spiritualité et Fuinjutsu… Elle eut un sourire malgré elle. Uzumaki Haruka était une shinobi aux qualités indéniables et Junko trouvait touchant que, en dépit de ses origines et des responsabilités qu’elle avait récemment acquises, elle soit autant accessible et prenne le temps d’enseigner à ses pairs. C’était peut-être du fait de son jeune âge, mais pour la dame c’était déjà un signe encourageant de progrès sociaux.

Sortant de ses pensées, elle reporta son attention sur Shun. « C’est bien ce mudrâ que tu as fait, n’est-ce pas ? » Et elle joignait les mains, formant le symbole du Tigre. C’était ce qu’elle croyait avoir vu de l’exécution de son élève. Et, à peine en eut-elle la confirmation, qu’elle poursuivait : « Il faut injecter son chakra à quel niveau, la plante des pieds est suffisante ? » Le cerveau de la belle paraissait comme ravivé et, sa vigueur toute retrouvée, elle foisonnait d’idées quant à la meilleure façon de réaliser un déplacement instantané – preuve de son esprit vif et brillant. Laissant un peu de répit à son coéquipier pour qu’il puisse développer ses explications, elle n’hésitait pas à se lancer, la seconde suivante. Qu’elle s’y prenne à plusieurs reprises lui était égal, l’important c’était la finalité. C’était l’assurance de ne plus jamais revivre pareille humiliation, pareille impuissance face à son incapacité de s'en sortir.

Pour autant, il lui faudrait faire attention, ce jour-là plus que jamais ; elle avait déjà bien entamé ses réserves avant l’arrivée du jeune homme, et sa récupération n’était guère optimale.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 359
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 616
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue1386/1200Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (1386/1200)
Shun

Ça, c’était exactement ça, le visage de la femme qui paraissait éteinte jusqu’ici semblait s’être réveillé de nouveau. La technique du Shunshin semblait être le Graal en cet instant que la réincarnation de Genièvre recherchait. Un instant, j’avais l’impression de pouvoir servir à quelque chose et surtout pouvoir aider la personne que j’admirai tellement, et même si cela pouvait paraître étrange simplement pouvoir lui donner un peu d’aide, et même. Une simple technique qui pouvait changer plus d’une chose. Elle en accord avec cette technique et comme quoi s’était bien celle-ci qu’elle cherchait, je lui répondais :

« - Tant mieux, si c’est celle-là que tu cherches ! »

Elle posait la question pour Uzumaki Haruka, elle connaissait également cette personne, en même temps qui ne connaissait pas l’intendante de ce village et également celle qu’on appelait la « perle d’Uzushio » ce que je ne comprenais pas forcément, mais ça semblait être quelque chose de mélioratif envers la femme, mais en même temps cette femme était par bien des aspects une personne que j’appréciai fortement. Je répondais un simple :

« - Oui, c’est effectivement d’elle que je parle. »

Elle recherchait quel mudra j’avais fait, elle était extrêmement observatrice elle m’impressionnait parfois, surtout qu’il fallait imaginer que cette femme m’avait enseigné plus d’une technique et il était plus rare de la voir se pencher de manière aussi assidue sur quelque chose que j’avais pu faire ou apprendre. Elle était de biens des aspects exceptionnelle, mais elle était surtout une héroïne aux failles bien plus profondes, c’était ce que j’appréciais le plus chez cette demoiselle. Elle voulait savoir où elle devait injecter son chakra et il était difficile d’expliquer cette technique, j’avais été constamment élève pour cette technique et je n’avais jamais été sensei enfin si pour Naminé, mais c’était différent. Il me fallait être précis :

« - Il faut injecter le chakra sous la plante de tes pieds tout comme pour la technique de marche sur l’eau ou bien sûr les arbres. Tu connais celle de marche sur l’eau ou pas ? Parce que dans ce cas, il est peut-être possible qu’on commence par la marche sur l’eau pour progresser sur le Shunshin. En effet, le Shunshin est une technique qui consiste à faire parvenir l’ensemble de son chakra dans l’ensemble de son corps pour par la suite projeter ton corps vers un lieu prédéfini. Il faut imaginer envoyer son corps dans une zone bien précise, imaginer un couloir de chakra et foncer dedans. Enfin, je ne sais pas si je suis trop compréhensible ? »

J’effectuais de nouveau la technique pour me retrouver à l’opposée de ma position précédente.



Rémission • ft. Shun 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Myōshin Junko
Myōshin Junko
Uzushio no Jonin
Messages : 136
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1007
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue624/2000Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (624/2000)
Re: Rémission • ft. Shun Sam 18 Jan - 14:28
Myōshin Junko

Elle le regardait effectuer une nouvelle fois la technique (si tant est qu’il fût possible de regarder quelque chose d’invisible à l’œil nu) et paraissait pensive. Comme elle comprenait les explications du jeune Shun, il lui fallait concentrer son chakra puis le relâcher dans le reste de son corps de façon à se propulser vers l’avant. En revanche, cette histoire de couloir de chakra lui paraissait assez nébuleuse. Cela sonnait étrangement mystique… Comme une métaphore de la fin de la vie. La téléportation se faisait peut-être à ce prix : vaincre le son et la lumière permettait peut-être d’accéder à l’Au-delà... A ceci près que Junko ne croyait pas à cette histoire de tunnel de lumière que rapportaient quelques illuminés – et, d’ailleurs, pour avoir frôlé la mort à plusieurs reprises et assez récemment, elle n’avait jamais rien vu de tel. La mort lui avait plutôt semblé froide et obscure, presque hostile.

« Je vais le faire. » dit-elle simplement, un air sérieux sur le visage. Elle avait délibérément éludé la question de la marche sur l’eau, croyant ne pas en avoir besoin pour parvenir à apprendre la technique de déplacement instantané. A ses yeux, ces exercices intermédiaires n’étaient bons que pour les étudiants de l’Académie et les Genin, et elle estimait qu’elle n’en avait pas utilité parce qu’elle maîtrisait déjà très bien son chakra. En fait, peut-être qu’elle savait déjà marcher sur l’eau – elle n’avait jamais essayé, donc elle ne pouvait pas l’attester, mais était certaine de réussir du premier coup le jour où elle en aurait besoin. Était-ce un peu trop prétentieux de sa part ? Surement – ce ne serait pas la première fois, à l’évidence.

Pour autant, son premier essai ne donna rien. Elle en fut un peu contrariée, presque trop impatiente de maîtriser la technique. Alors elle réessaya aussitôt, sans laisser le temps au Chûnin de réagir. Elle attribuait son premier échec à sa façon d’expulser le chakra, trop proche de ce qu’elle faisait pour le Kai. Mais elle eut beau joindre les mains et concentrer son chakra à l’interface avec le sol comme le jeune l’avait décrit, lorsqu’elle libéra encore une fois son chakra – tout en essayant de ne pas le faire exploser cette fois –, il ne se passa rien.
Alors, tout s’enchaîna très vite dans l’esprit de la dame. Impatience ou incompétence ? Elle se mit à douter de ses capacités. Était-ce du fait de ses blessures ? Pourtant, l’échauffement s’était bien déroulé… Peut-être y avait-il un blocage, quelque part. La surprise de l’échec passée, elle s’inquiétait chaque seconde un peu plus. De l’inquiétude, naquit la honte et de la honte la colère. Elle s’en voulait, pour plusieurs raisons – pour sa faiblesse, majoritairement.

« Je vais le refaire. » annonça-t-elle sèchement à son élève, histoire de lui signifier également qu’elle ne tolérerait aucune interruption. En réalité, à ce stade, il s’agissait d’une affaire entre elle et elle-même. Shun n’y pourrait rien, il fallait que les choses s’arrangent dans son for intérieur, il ne s’agissait pas tellement de ses capacités intrinsèques.
Elle n’aurait su dire combien de fois exactement, mais il lui sembla enchaîner les essais sans jamais parvenir au moindre progrès. Mais ce dont elle ne se rendait pas compte, aveuglée par ses émotions, c’était qu’à présent l’échec n’était plus du fait de sa façon d’exécuter la technique, mais de son état d’esprit. Elle ne pouvait pas le faire. Elle ne pouvait pas y arriver.

Finalement, épuisée par l’exercice et presque vidée de son chakra, elle se laissa tomber au sol. Ses mains tremblaient et sa tête lui tournait. Il lui fallait du repos. Elle soupira. « Je n’en fais toujours qu’à ma tête, pas vrai ? » La dame s’adressait au jeune qui avait observé la scène ; quelle déception ce devait être pour lui… Mais derrière ses propos se cachaient une vérité. C’était son obstination et sa fierté qui l’avaient précipitée vers la fin, pendant son combat contre le Sunajin. Et, encore une fois, elles étaient responsables de sa situation actuelle… Elle inspira profondément, se releva. « Allons marcher sur l’eau, comme tu le proposais… D’accord ? »

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 359
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 616
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue1386/1200Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (1386/1200)
Re: Rémission • ft. Shun Ven 24 Jan - 22:22
Shun

Feed my pain!

Shun & Junko

Rémissions.


 
La femme de sa candeur et de sa fierté semblait ne pas vouloir de mon aide afin d’apprendre à marcher sur l’eau. Un monstre d’orgueil, mais cette femme, je pouvais la comprendre dans un sens. En même temps, elle était Jonin d’une puissance sans vergogne, cela devait lui paraître invraisemblable de se faire enseigner une technique aussi basique que la marche sur l’eau par son propre élève, mais en même temps elle consistait une première marche essentielle à l’apprentissage du Shunshin. Elle me disait qu’elle allait le faire, mais j’avais un petit doute. Mon visage s’arquait d’une étrange grimace, un sourcil s’arquait alors que mon faciès se courbait vers la droite. J’étais attentif à cette femme, attendant avec patience l’exploit qu’elle pourrait faire, s’il y avait bien une personne qui pourrait réussir ce genre de technique, c’était Junko. La femme dont j’idolâtrais cette héroïne qui incarnait l’incarnation de la force à mes yeux, cependant, elle n’arrivait pas à son premier essai. Aucun héros, ne pouvait être totalement parfait. Elle était finalement faite de chair et de sang comme n’importe qui, elle n’était pas une déesse. Elle le restait cependant à mes yeux, même en ne réussissant pas du premier coup. 

Elle s’empressait trop, alors que j’allais essayer de lui donner un second conseil, elle ne me laissait pas parler tout s’était enchaîné bien trop rapidement. Un instant, je m’étais perdu un instant dans la quantité de chakra qu’elle avait exposé, même pour moi-même qui n’était pas de type sensoriel, je comprenais qu’elle utilisait son chakra d’une mauvaise manière. Elle voulait essayer encore et encore, mais je me demandais s’il était bien raisonnable de la laisser gaspiller de cette manière le liquide bleuté. Je m’asseyais sur le sol attendant que la femme comprenne qu’elle ne faisait pas ce qu’il fallait pour réussir, mais en même temps, il fallait qu’elle le comprenne par elle-même, aucun mot ne pouvait l’aider. Quelque chose clochait, elle avait perdu confiance en soi, elle me ressemblait en cet instant, mais elle était tellement plus forte que moi que cela m’étonnerait qu’elle n’arrive pas à cette technique qui n’était pas si difficile.

Elle s’était fatiguée, effondrée sur le sol en cet instant, elle paraissait simple femme pour une fois. Une fragilité que je n’avais jamais vue auparavant chez cette femme. Un instant, j’aurais voulu la prendre dans mes bras, mais je l’aurais trahi et bafouer en faisant cela. Hors de question, elle restait mon modèle. Pour ce qui était d’en faire qu’à sa tête, je souriais étrangement :

« - En effet, mais je suis plutôt pareil que toi, donc je ne peux guère te le reprocher. »

Elle était partante pour apprendre la marche sur l’eau, je lui dis d’un ton amicale :

« - La marche sur l’eau va sûrement être d’une banalité affolante pour toi. Il faut créer une surface adipeuse sous ta semelle. Faire en sorte que le chakra prenne la forme de l’eau, faire en sorte que ton chakra épouse l’eau. La principale complexité est de maintenir le flux de chakra avec les mouvements de l’eau ce qui est sûrement le plus compliqué. »

J’étais persuadé que la suite allait être pleine de promesses.




Rémission • ft. Shun 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Myōshin Junko
Myōshin Junko
Uzushio no Jonin
Messages : 136
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1007
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue624/2000Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (624/2000)
Re: Rémission • ft. Shun Sam 1 Fév - 10:22
Myōshin Junko

Alors qu’il acceptait de reprendre l’entraînement là où ils s’étaient arrêtés – par la faute de la dame –, Junko prit conscience de la patience dont il faisait preuve avec elle, ce jour-là. Il lui souriait, comme s’il lui pardonnait ses frasques, comme s’il comprenait ce qu’elle ressentait. Et dans son regard, elle se surprit à voir une lueur qui lui réchauffa le cœur. Si elle-même se mettait à douter de ses capacités, lui la regardait comme si elle était toujours une étoile dans le ciel. Elle baissa les yeux ; méritait-elle qu’on la considère ainsi ? Soudainement, elle eut envie de fuir, loin, de s’enfermer quelque part où personne ne pourrait la voir. Elle refusait de faiblir, alors qu’il avait foi en elle, inconditionnellement. Fuir… Elle le regarda de nouveau. Fuir, ce n’était pas dans ses habitudes. Pourquoi y pensait-elle, soudainement ? Elle n’avait jamais fui, elle avait toujours fait face, avec beaucoup de fierté. Elle pouffa, malgré elle, se moquant d’elle-même et de ses états d’âme soudains. Bordel, il avait suffi d’un revers magistral et voilà qu’elle remettait tout en question – mais plus que sa défaite contre l’homme, c’étaient les quelques mots qu’ils avaient échangés qui l’avaient touchée jusqu’au plus profond de son âme.

Elle secoua la tête, chassant ses idées noires. Fuir ? Jamais ! Alors, elle se releva, bravant la fatigue et l’humiliation – car c’était bien ce qu’elle ressentait, présentement. Puis, tout en écoutant ce que Shun avait à lui dire sur la marche sur l’eau, elle l’entraînait vers un coin des terrains d’entrainement où l’on avait créé une sorte d’étang artificiel (on ne pouvait pas à proprement parler de lac, à ce stade-là) pour les besoins des uns et des autres. Cette fois-ci, elle trouvait les explications de son élève bien moins farfelues. Il revenait à la base, il exprimait clairement la forme et la nature que devait avoir le chakra. Elle hochait la tête, assez satisfaite de ce qu’elle entendait. Elle visualisait bien ce que pouvait donner pareille technique.

Lorsqu’il finissait son discours et lui indiquait qu’elle pouvait se lancer dans l’exercice pratique, elle s’exécuta. Tout d’abord, sur la terre ferme, elle concentra son chakra dans ses pieds, le modulant tranquillement, comme elle le ferait pour escalader les arbres ou les parois rocheuses. Mais cette technique-là, une des premières qu’elle avait maîtrisée, à l’instar de nombreux jeunes shinobis, ne lui permettrait que de marcher sur des surfaces solides. Shun l’avait mentionné : la difficulté de la marche sur l’eau venait de son état liquide. Il fallait que le chakra épouse la forme du fluide, sans se déliter complètement.

Avec un peu d’appréhension, elle tendit une jambe vers l’eau et déposa tout doucement son pied chargé de chakra à la surface. Il s’enfonça légèrement tout d’abord, comme le chakra se diffusait au lieu de rester bien compact, et tout de suite elle réajusta son dosage. Il fallait former une sorte de peau, à vrai dire, à l’interface des deux surfaces. Alors elle sentit que son pied que ne s’enfonçait plus. Elle força un peu ; cette peau pourrait-elle supporter son poids ? Puis comme elle ne pourrait pas avoir de réponse autrement qu’en essayant, elle renonçait à être trop précautionneuse et elle s’élança vers l’avant, avec un haussement d’épaule, bien décidée à marcher sur l’eau.

Elle réussit. Du premier coup, en quelque sorte. Elle eut un petit sourire – mais pas trop grand, car elle n’oubliait pas que ce genre de techniques était maîtrisé par la majorité de la population shinobi. En soi, cela n’avait rien d’un exploit mais, d’une façon ou d’une autre, cela la rassurait. Elle se sentit soulagée de réussir au premier essai ; quelque part, cachée, avait subsisté une Junko talentueuse qui n’aspirait qu’à reprendre confiance en elle. Elle fit quelques pas sur l’étang, appréciant sa (toute petite) victoire sur la vie, puis elle revint aux côtés de l’Uzujin. Reprenant tout son sérieux, elle lui demanda : « Alors, maintenant que je sais marcher sur l’eau… De quelle façon cela va m’aider pour le déplacement instantané, concrètement ? »

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 359
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 616
Expérience:
Rémission • ft. Shun Left_bar_bleue1386/1200Rémission • ft. Shun Empty_bar_bleue  (1386/1200)
Re: Rémission • ft. Shun Mar 11 Fév - 22:47
Shun

Feed my pain!

Shun & Junko

Rémissions.


 
La maturité et le poids des âges sur cette femme avaient permis de créer une certaine expérience ce qui avait fait qu’une technique qui m’avait pris quelques jours, lui avait pris quelques minutes. En même temps, je n'étais pas forcément le plus doué dans la manipulation et le contrôle du chakra et encore pire lorsqu’il fallait maintenir une certaine stabilité dans ce contrôle, mais finalement Junko m’avait montré qu’il ne fallait pas trop réfléchir et suivre son chakra comme une sorte d’instinct. Maintenant, qu’elle avait compris le principe même de cette technique plutôt basique, elle voulait savoir comment cela allait lui servir pour apprendre le Shunshin. Je concentrais les quelques neurones qui me restaient :

« - Déjà félicitations pour avoir réussi cette technique si rapidement. Passons à la technique la plus difficile, je t’explique l’intérêt de la marche sur l’eau. L’intérêt de la marche sur l’eau, c’est d’avoir pu réussir à stabiliser cette technique sur une surface liquide et finalement, tu vas devoir faire la même chose, mais avec l’ensemble de ton corps et surtout tu vas devoir adapter ton chakra pour qu’il fasse qu’un avec l’environnement et l’air. Une fois que tu auras fait qu’un avec cet environnement, tu vas te servir de ton chakra pour te projeter vers l’avant en fixant un point que tu veux atteindre. Il faudra garder une certaine stabilité comme pour la marche sur l’eau, mais fait attention si tu utilises trop de chakras, tu iras trop loin, si tu n'en utilises pas assez, tu t’arrêteras avant. J’ai encore un magnifique bleu sur les fesses de ma toute première tentative qui fut un échec monstre. »

J’espère que j’avais été plus que clair, puisque Haruka me l’avait enseigné, il fut un temps et ce n’avait pas été aussi simple que ça après elle était beaucoup plus doué que moi. Je ne me faisais pas de souci pour elle, elle allait y arriver. J’avais un dernier conseil :

« - Je vais dire un truc qui peut paraître bizarre, mais ressent le chakra comme un couloir qui va te permettre de te déplacer. Imagine le couloir, ressens le. »


L’histoire du couloir n’était pas simple à imaginer, mais en même temps lorsqu’on effectuait la technique, on avait cette impression de courir si vite qu’on se retrouvait dans un couloir. On était rapide et extrêmement rapide et il fallait bien s’accrocher puisque notre corps n’était pas forcément très habitué à donner le change. Je refaisais la technique pour atteindre un point plus loin :

« - Essaye de me rejoindre de la même manière que moi. »



Rémission • ft. Shun 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.