:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rééducation douce? [PV Maho]

Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
Rééducation douce? [PV Maho] Left_bar_bleue2162/2000Rééducation douce? [PV Maho] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
Tadake Yurikô
Rééducation douce?
feat. Onryou Maho

" Pendant que tu soignes les blessures, la douleur est un remède à la douleur."



Cela faisait plusieurs jours que la jeune femme se trouvait à la citadelle, plusieurs jours qu'elle veillait sur les nombreux blessés et divers malades. Il n'y avait pas de répit réel pour les Eisen-nin, c'était assez connu. Bien entendu, chacun faisait son tour de garde que cela soit dans les tâches les plus ingrates du métier que pour les plus nobles. Bien entendu, Yuriko faisait partie des médecins qui faisaient - question de caractère - un peu de zèle. Il fallut qu'une infirmière vint à la gronder et lui demander de penser un peu à elle. Il serait bien malheureux qu'ils se retrouvèrent à s'occuper d'un des leurs parce qu'ils en avaient trop faits.

" Madame! Vous devriez prendre un peu l'air et vous dégourdir les jambes. Cela fait presque deux jours que vous n'êtes pas sorties de ces locaux. Nous veillons, ne vous inquiétez pas. Vous avez déjà fait beaucoup. "

" Mais il y a temps à faire encore... "

" Il est vrai mais le plus dur est derrière nous. Reposez-vous un peu. Vous n'êtes pas raisonnable avec vous-même. "

Vaincue par cette terrible vérité, la kunoichi finit par se montrer rationnelle et concéda qu'elle devait un peu se ménager. Soupirante, elle glissa tout de même un petit sourire à la pauvre infirmière et lui tapota l'épaule d'encouragement. C'était sa façon de passer le relais avant de quitter la salle principale. Longeant les couloirs, elle croisa d'autres confrères et bien évidemment des blessés convalescents qui commençaient déjà leur rééducation. Et sa première pensée se tourna naturellement vers l'un de ses plus grands patients, l'Onryou. il avait naturellement repris du poil de la bête, peut-être même plus vite que les autres, chose qu'elle trouva formidablement encourageant. Mais ne l'ayant pas revu, elle se demandait si ce dernier avait déjà rejoint les forêts d'Inari et la famille dont il avait parlé. Elle devait être morte d'inquiétude après tout et le retrouver devait être un grand soulagement.

Sur cette pensée optimiste, elle soupira puis sourit, avant de se décider enfin à prendre l'air comme lui avait sagement conseiller la petite infirmière. Une fois le nez dehors, une petite brise vivifiante vint balayer sa longue chevelure sombre alors que son regard se portait sur l'horizon. On pouvait encore distinguer quelques fumées noires, vestiges de la bataille. Cela l'attristait mais cette peine ne se lut pas dans ses yeux. Elle était malgré elle habituée à ce genre de spectacle. Puis son attention balaya les environs jusqu'à reconnaître une silhouette présentement familière.

D'un pas serein, elle avança en direction de l'individu repéré, tout en prenant garde de l'endroit où elle posait le pied - il y avait une pente légère et le chemin était parsemé de pierres pour arriver à son but.

" Maho-sama? Je vous pensais déjà parti. "

La jeune femme lui offrit alors un grand sourire. Il avait l'air de bien se porter.

Revenir en haut Aller en bas
Kaice Maho
Kaice Maho
Ocertan de Jashin
Messages : 240
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 812
Expérience:
Rééducation douce? [PV Maho] Left_bar_bleue270/2000Rééducation douce? [PV Maho] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Kaice Maho

Il s'était levé aux aurores, quittant discrètement les quartiers qu'on lui avait généreusement attribués. De par sa nature animal, l'Onryou suivait naturellement le rythme du soleil, le singe n'étant après tout pas une bête nocturne. D'autant plus qu'il avait du passé tant de temps clouer au lit suite à ses blessures, qu'il avait pour longtemps perdu le goût de la grasse-matinée. Aussi s'extirpa-t'il de l'antre des dormeurs, profitant du calme offert par la langueur matinale.
Il se contenta d'abord d'une simple promenade, enchaînant exercices légers et étirements. Il avait été un excellent patient, écoutant les conseils de ses bienfaiteurs tout en poussant un peu ses limites, conscient que la robuste constitution des siens serait forcément méconnue dans cette ville. Aussi s'il ne négligea pas son entraînement, il se montrait d'une douceur rare, qui à coup sûr lui aurait valu de nombreuses moqueries parmi les siens. Le temps continua sa course, et après un copieux petit déjeuner, une toilette précise et les multiples soins prodigués par de très mignonnes infirmières (qui ne se faisaient pas prier pour masser son corps d'Adonis), Maho s'engagea dans les vestiges de la ville.

Il avait à maintes reprises arpenté les rues de Baransu. Bien que suffisamment froid pour n'éprouver aucune pitié envers les citadins, il lui fallut au moins une semaine pour calmer la rage que lui inspirait les actions de Tetsu. Après tout cette invasion lui rappelait forcément la campagne des Grandes Forêts. Ceci dit une fois le calme retrouvé, il put explorer la ville en ruine, et comble de l'ironie, ses pas le ramenèrent jusqu'à la citadelle. La nature avait évidement été massacrée par le feu et la pierre, seulement dans l'enceinte de Chûritsu, un jardin défia la brutalité de la guerre. Bien que mis à mal, ce dernier abritait une flore vaillante, et notamment trois grands chênes qui réchauffèrent le cœur du Gardien. Il venait de trouver son nouveau terrain d'entraînement, et un jour ne passa pas depuis sans qu'il ne se rende en ce lieu.
De par la fréquentation assidue du guerrier, l'endroit avait quelque peu changé, l'Onryou n'étant pas spécialement délicat dans sa façon de s'entraîner. Il avait prit l'habitude que des curieux s'arrêtassent pour l'observer, aussi ne prêta-t'il pas attention aux bruits de bas arrivant dans sa direction. Ainsi lorsque la belle arriva, elle trouva un véritable Atlas, Maho portant sur ses épaules un énorme bloc de pierre, sans doute un morceau de muraille qu'il avait du récupéré en contre-bas. Même pour un ninja entraîné, cette démonstration de force était tout simplement prodigieuse, alors provenant d'un ancien grand blessé...

"Tadake Yuriko!"

Déstabilisé par cette visite impromptue, le colosse perdit son équilibre, ce qui n'augurait rien de bon lorsqu'on portait une charge aussi absurde sur ses épaules. S'en suivit une danse à mi-chemin entre le terrible et le ridicule, où Maho tentait de maintenir l'énorme bloc en l'air, mais manquait visiblement de la force nécessaire. En temps normal cela n'aurait pas été un soucis, mais il était encore loin d'avoir récupérer son plein potentiel. Il serait cocasse qu'il eusse survécu à une guerre pour mourir écraser par un bloc de granit...
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
Rééducation douce? [PV Maho] Left_bar_bleue2162/2000Rééducation douce? [PV Maho] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
Tadake Yurikô
Rééducation douce?
feat. Onryou Maho

" Pendant que tu soignes les blessures, la douleur est un remède à la douleur."



Lorsque la jeune femme descendit en direction de l'intentant des Onryou et qu'elle interpela ce dernier, un large sourire se dessina sur son visage en l'apercevant en pleine forme. Il se tenait devant elle, imposant, portant à bout de bras d'immenses pierres comme s'il s'agissait d'oreillers légers. Et dire qu'il y avait encore quelques jours il se trouvait à l'article de la mort. Cela lui donnait du baume au cœur car il incarnait la preuve que ses efforts n'étaient pas vains et qu'elle avait eu raison de s'obstiner à vouloir le sauver. Sauf que si la guerre n'avait pas eu raison de lui, l'effet de surprise de l'arrivée de la médecin le faillit.

Tout naturellement, la jeune femme se précipita vers son ancien patient et l'attrapa par le bras pour ne pas qu'il tomba en arrière. D'une autre main, elle apporta un peu de soutien à la pierre pour ne pas qu'elle s'écrasa sur la tête du malheureux. Une charge difficile? Et bien non, quitte à surprendre l'Onryou. Derrière le doux visage de la Tadake se cachait en réalité une femme qui maîtrisait elle aussi une force prodigieuse. Voilà un bien surprenant point commun qui réunissait les deux jeunes gens.

" Et bien, veuillez me pardonner. Je ne souhaitais pas vous surprendre par ma venue impromptue. "

Lorsque ce dernier n'eut plus besoin d'aide, elle relâcha sa prise et recula un peu pour laisser de l'espace à l'homme-singe. Conservant un petit sourire aux coins des lèvres, la voix douce de la konohajin fit mine de le gronder un peu.

" N'est-il pas un peu imprudent de devoir porter une telle charge alors que vous guérissez à peine? Il serait bien malheureux pour moi de vous revoir sur une civière à cause d'une pierre. "

Son sourire s'étira alors qu'elle ne le quitta pas des yeux, avant que le devoir ne la rappela à l'ordre. Son regard balaya l'Onryou pour chercher les maques de cicatrices, vérifier que tout se déroulait comme il se devait, qu'aucune couture n'avait cédé sous l'effort du déraisonnable intendant.

" Je suis heureuse de voir que tout va pour le mieux. Vous êtes d'une constitution étonnamment robuste. "

Ce qui était vrai. L'homme revenait de très loin. Entre le poison, les os brisés, la plaie béante qui formait un gouffre en plein milieu du ventre, et tout simplement l'énergie qu'il avait dû dépenser pour faire front, il aurait été difficile de croire que Maho en avait été la victime maintenant qu'il se tenait devant la doctoresse.

" Avez-vous encore quelques douleurs particulières? Je me sentirais navrée de ne pouvoir accomplir ma tâche jusqu'au bout. "

Son devoir était de soulager les blessés, et même si on l'avait elle-même poussé à prendre l'air pour penser un peu à sa personne, le naturel revenait au galop.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.