:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige)

Inuwashi Sora
Inuwashi Sora
Konoha no Jonin
Messages : 99
Date d'inscription : 16/06/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - Rang A
Ryos: 0
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue275/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (275/2000)



Spoiler:
 



Une mission d'assassinat ce n'était finalement pas le Hokage lui-même qui m'avait confié cette traque, mais finalement l'intendante. Je trouvais que ce village utilisait souvent l'intendante pour faire ce genre de sale besogne à quoi bon Cho devait se mélanger à la populace. En même temps, il m'énervait clairement, cette mission semblait par bien des aspects compliqué. Une traque sous le décor d'une trame politique et en plus en rapport avec les Uchihas. Un culte de moines-guerriers, ça semblait être une des dérives d'une secte qui ont poussés bien trop loin l'importance des croyances et tout ce qui allait avec, il ne pouvait concevoir une force puissante comme les clans et leurs dons héréditaires. D'un côté, je pouvais concevoir cette vision des choses, la suprématie clanique est un peu trop présentes sur tout dans les villages Ninjas, mais d'un autre côté, il était question d'assassinat et cela me tentait totalement envie. La question était que j'allais sûrement avoir besoin d'aide, surtout pour comprendre le problème venant des Uchiha. Le seul que je connaissais était le petit Akira et puis il me fallait quelqu'un pour comprendre le problème d'une société corrompu. Il me fallait Naoshige Senju. J'envoyais mon aigle pour aller transmettre un message à Akira et Nao. Le petit garçon avait gagné les faveurs de mon aigle et il avait laissé la dernière fois une flopée de rats pour nourrir nos animaux et c'était quelque chose de très touchant. Certains gamins avaient compris l'intérêt du cycle naturel de la vie. L'organique nourrissait l'organique, les rats qui avaient été tuer devaient avoir un but, une raison d'être. Si normalement les aigles tuaient les proies, il était parfois nécessaire d'utiliser des proies mortes afin de nourrir les petits rapaces. 

Je me dirigeai vers la porte du village, ma carcasse se mouvait délicatement, mais lentement, je me voyais déjà de différentes manières tuer cet ennemi. Le poison, l'arc, mon aigle tout pouvait faire que cette mission allait avoir ce petit goût d'adrénaline plus que jouissif. Une des rares fois où mon excitation atteignait son apogée, je le voulais, je voulais réussir cette mission et surtout, je voulais repeindre mes mains du sang de mes ennemis. L'objectif secondaire était d'assassiner le chef des moines guerriers, mon sourire se faisait démoniaque alors que ma salive commençait à couler de mes lèvres. 

Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) 2044f1e4fda9d91145f71a0afe9c2a38

Mes deux futurs camarades de missions arrivaient vers moi. Je ne disais rien, je tendais simplement l'intitulé de la mission aux deux personnes, je rajoutai simplement : 

« - J'ai besoin de votre aide, pour réussir cette mission d’assassinat. Vous êtes partant ? »

Mon regard se posait vers les deux personnes. Mon visage exprimait aucunes émotions.


Revenir en haut Aller en bas
Senju Naoshige
Senju Naoshige
Konoha no Jonin
Messages : 109
Date d'inscription : 16/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - Chef de clan - Rang A
Ryos: 834
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue265/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (265/2000)
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A]
Senju Naoshige & Uchiha Akira & Inuwashi Sora

C’était un soleil étincelant qui éclairait le monde de ses rayons, faisant luire les fleurs automnales aux couleurs agrumes. À peine s’était-il levé, englobant la terre de sa chaleur, qu’il avait poussé au réveil ses ouailles. Naoshige faisait parti de ces personnes extrêmement matinales, qui préféraient voir le soleil se lever pour avoir toute la plénitude d’une journée longue où il pourrait s’entraîner à loisir, s’occuper de son clan ou rendre visite à des connaissances. Ce matin, il n’avait pas pris la décision de se poser à son bureau. Il savait que sa douce promise chérissait les réveils aussi tôt que lui et dans ce sens, avait décidé de requérir son attention pour déjeuner en sa charmante compagnie. Il s’était rendu au sein du domaine de son clan, l’avait demandé auprès d’un garde et ensuite s’était rendu dans la rue principale du village à ses côtés. Là-bas, ils avaient pris un petit-déjeuner, avaient discuté de choses et d’autres, souriants. Cela n’avait pas duré plus d’une heure et demie, mais avait ravi l’homme de pouvoir passer ce simple moment. Il avait ensuite accompagné la femme au terrain d’entraînement, qui était encore vide et avant de la laisser, avait déposé un doux baiser sur sa joue. À cet instant, la rougeur que la jeune fille avait laissé paraître l’avait amusé et sur cela, il l’avait laissé, retournant au domaine des siens. L’heure qui avait suivi avait été bien plus tranquille, dans son bureau, à s’occuper des papiers liés à l’administration du clan. Ce fut alors qu’il lisait un document qu’un Senju entra dans la pièce, après avoir toqué. « Naoshige-sama ! Un… aigle est arrivé, porteur d’un message ! On vous demande pour une mission. Vous êtes attendus aux portes du village. »  lâcha l’homme sur un ton bruyant, rapide et pressé. Naoshige l’observa avec flegme, sortit de sa lecture par son arrivée soudaine. « Bien. » prononça simplement le chef en posant sa feuille à plat sur une pile avant d’y mettre une lourde pierre taillée qui compacter toute les feuilles en un tas uniforme. « Tu peux disposer, je me presse d’y aller. » reprit-il ensuite avant de se lever rapidement. Le garde quitta la pièce et le chef Senju se mit aussitôt à se changer pour se mettre dans une tenue plus propice à une mission. Une fois prêt, il se mit à partir d’un mouvement calme, toujours droit, avec un visage agréable sans pour autant arborer un large sourire. Le domaine de son clan n’était pas véritablement loin des portes et il ne lui faudrait pas plus d’une dizaine de minutes pour y parvenir.

Même s’il avait une forte pensée politique, Naoshige demeurait un shinobi et comme tous, effectuait des missions relativement souvent. Cela faisait un certain temps qu’il n’avait pas pris la décision de faire une mission, concentré sur d’autres affaires - dont la création de son équipe. En ayant entendu le garde Senju évoquait un aigle, l’homme se demandait si la personne qui lui demandait de venir n’était pas Sora, qu’il avait recruté récemment. Loin devant, les portes se dessinaient. Gigantesques structures gardaient par des shinobis du village, où chaque entrée était surveillée de près. Il vit le chef du clan Inuwashi au loin et s’approcha, saisissant aussitôt le parchemin d’une main légère. Ses yeux le parcoururent pendant une seconde alors qu’il prenait connaissance des informations qui y étaient indiquées. La mission était de rang A et avait certes une portée politique, mais visait en un assassinat et, secondairement, en l’élimination d’un chef d’une secte de moines-guerriers. En tant qu’utilisateur d’un don héréditaire - le mokuton-, la mission semblait presque logique. En prime, l’homme visait par l’assassinat faisait du tort au village, ayant lancé une véritable croisade politique contre Konoha. Si ses motivations étaient la cause d’action du clan Uchiha initialement, cela touchait désormais tout shinobi. « Toujours. » répondit-il simplement à la demande de l’Inuwashi. Naoshige arborait une tenue plus légère que son kimono, moins ample, dont le but était de favorisé les mouvements et d’être moins visible. Il s’était armé de son équipement ninja, prêt à toute éventualité. Sora avait choisi de faire appel à Akira, un Uchiha, ce qui semblait parfait pour cette mission liée à son clan.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1681/500Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1681/500)
Éteindre le feu de l'intolérance

☽ • ☾

J’avais été surpris d’avoir la visite d’Amerika sans son maître, il était porteur d’un message, d’une demande du chef de ce clan. J’avouais ne pas trop comprendre, j’avais certes envoyé des rats pour ne pas les avoir tué pour rien, mais je n’étais pas certain d’avoir la moindre importance dans une mission, enfin si, mais je croyais qu’il n’aimait pas faire équipe. Remerciant donc l’aigle comme s'il s’agissait d’un être humain, je préparer mes affaires avant de courir rejoindre l’homme aux portes du village. On avait sans doute dû lui attribuer ma présence lorsqu’une demande de mission, rien de très important et sans doute une politique de transmission de savoir derrière tout ça, mais lorsqu’en arrivant je vis le chef du clan Senju, mes sourcils se froncèrent. Deux chefs de clan, deux Jonin puissants et un genin ? C’était… Je ne comprenais pas vraiment ce que je venais faire ici. M’inclinant donc légèrement en guise de salut, je m’approchais pour prendre le parchemin que les deux hommes semblaient avoir lu et là, mon sang ne fit qu’un tour. Une… Une mission de rang A ? Une mission où les Uchiha étaient une cible… Je… Relevant les yeux précipitamment, je déclarais assez nerveusement, « C’est une mission de rang A… Ils ont sans doute dû se tromper, je suis que Genin, ils devaient penser à un autre Uchiha. » ici, ce n’était pas de la lâcheté, quoi que, soyons honnête, je n’avais aucune envie de m’engager dans une mission d’assassinat où j’étais sous équipé, sous formé et où je n’avais rien à apporter. C’était du suicide.

Rendant le parchemin à l’homme, je repris, « Je ne vais pas pouvoir vous aider, j’ai jamais fait de mission de rang A et j’ai… Enfin j’ai tué qu’une fois, mais c’était de la légitime défense et pour sauver quelqu’un, je ne suis pas sûr que ce soit pareil... » j’étais surtout jeune, pas sûr de mon utilité et assez stressé à l’idée d’être jeté sur une mission que je ne pourrais pas assurer. C’était peut-être stupide, mais on ne m’avait jamais mit sur ce genre de mission, le maximum que j’avais fait c’était une C et encore là, j’avais horreur de sortir tant j’avais peur de mourir. Là, ça serait encore pire. Je n’étais clairement pas aussi intelligent que Naoshige, pas aussi efficace que Sora. Ok je me défends pas mal, stratégiquement, et je cherchais à avoir une bonne connaissance des autres pour savoir comment être le plus efficace, mais c’était loin d’être suffisant.

« Je ne connais même pas vos compétences au combat Senju-sama, je saurais juste parier sur vos capacités d’orateur, je ne serais même pas d’une bonne utilité stratégique. » baissant la tête, je repris, « Cette mission semble impacter directement Konoha et la vision du monde sur mon clan, je ne souhaite pas vous faire échouer. Les répercussions seraient trop importantes, d’autant plus si l’un de vous venait à être gravement blessé par ma faute, je ne peux pas me permettre un nouvel incident. » soutenir les Senju et les Akimichi avait déjà été compliqué, là, si je venais à blesser un Senju, surtout après l’avoir menacé… Je serais foutu, je ne pouvais pas provoquer ça, il y avait sûrement quelqu’un de plus utile que moi.


☽ • ☾
ft. Sora & Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
Inuwashi Sora
Inuwashi Sora
Konoha no Jonin
Messages : 99
Date d'inscription : 16/06/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - Rang A
Ryos: 0
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue275/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (275/2000)



Spoiler:
 


L'assassinat était une œuvre, une forme d'art que seuls certaines ninjas avaient eu la chance de pratiquer et il était encore plus compliqué de sublimer cet art à un tel niveau qu'il serait compliqué de tout comprendre. L'assassinat était subjectif, mais surtout controversé, parce qu'il était la définition d'un art très éphémère. L'art du sang qui sortait de la plaie avant de teindre l'environnement du meurtre dans une situation bien particulière. Un tableau éphémère d'un corps inerte qui commençait à se fondre avec l'environnement ce tableau était une œuvre d'art d'une grande simplicité et dont la mort humaine était l'apogée de l'existence Humaine et shinobiesque. 

Les deux membres de l'équipe pour créer une nouvelle œuvre d'art était arrivé au lieu de rendez-vous. D'un simple geste amical, j'avais caressé l'encolure de mon aigle afin de le remercier d'avoir bien transmis le message. Si, l'héritier du clan des adeptes du bois était d'accord pour cette mission. L'enfant semblait plus torturé par cette idée, surtout par la peur de la perte d'un de ses camarades et de la complexité de la mission. Le Jeune Uchiha semblait avoir une certaine peur de l'homicide. La jeunesse avait souvent une appréhension de pouvoir tuer quelqu'un, c'était logique, mais dans notre société la loi du plus fort faisait le joug sur toutes choses et notre vie était d'une complexité extrêmement avancée. Je n'étais clairement pas le plus adepte pour rassurer quelqu'un, mais il y avait une vérité simple que ma psyché avait cette irrésistible envie de sortir : 

« - Tu es peut-être un genin, mais arrête d'avoir peur. Il est temps pour toi d'avancer et de faire en sorte de comprendre ce qu'est être un véritable shinobi dans ce monde. Perdre un allié cela peut arriver, devoir tuer, tu dois pouvoir effectuer. Le constat est simple, je n'ai confiance dans ton clan qu'en toi. Tu es peut-être faible, mais si tu viens avec nous, je te promets de faire en sorte que tu survives. La seule chose que je demande, c'est que tu sois l'émissaire de ta lignée dans cette mission. Montre à ton clan qu'ils peuvent avoir confiance en toi, en réussissant ce genre de mission. *soupire d'un souffle las et remplie de fatigue* j'ai trop parlé... »

L'aigle prit son envergure et se posait lentement sur l'épaule du jeune Uchiha pour émettre un son strident avant de poser ses ailes autour de la tête du jeune garçon comme s'il émettait un mouvement de protection. Ma voix se posait une dernière fois : 

« - Endurcit toi gamin ! »

Mon visage était fermé sans émotions, d'une gravité profonde et sans réellement un intérêt particulier, mais j'essayai un simple sourire pour tenter de rassurer l'adolescent. Un sourire maladroit, un simple rictus sans aucune forme, aucune dent ne sortait rien qu'un simple mouvement labiale. Un simple ultimatum sortait de ma bouche : 

« - Le temps presse dans un assassinat tout est une question de timing, décide toi ! Viens avec nous ou ne viens pas, mais fais ton choix !  » 



Revenir en haut Aller en bas
Senju Naoshige
Senju Naoshige
Konoha no Jonin
Messages : 109
Date d'inscription : 16/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - Chef de clan - Rang A
Ryos: 834
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue265/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (265/2000)
ETEINDRE LE FEU DE L'INTOLÉRANCE [MISSION RANG A]
Senju Naoshige & Inuwashi Sora & Uchiha Akira

La confiance est une donnée qui se gagne, au fil des années. Si certains en sont dotés bien plus tôt, il faut pour d’autres de grands événements, qui montrent la véritable valeur de l’être, pour qu’enfin ils ne se reconnaissent digne. Cela demande des épreuves compliquées, quelques fois qui meurtries l’âme pour la rendre plus forte. Naoshige fut très tôt confronté aux épreuves, celles que son père imposaient à son corps d’enfant. Il avait connu, très tôt, les malheurs des entraînements douloureux à une époque où le terme de “village caché“ n’existait pas encore et où les guerres claniques faisaient férocement rages. Mais c’était, au final, bien cela qui lui avait apporté la force nécessaire pour s’élever. Il avait surmonté ce que lui infligeait son propre père et en secret, avait décidé de ne pas être victime de ce que l’on imposait. Par sa propre persévérance, il avait décidé d’apprendre le ninjutsu. S’il avait appris que son affinité principale était le doton, ce fut pourtant vers le suiton qu’il décida d’aller. Élément versatile, aux nombreuses possibilités, il eut une certaine aisance pour apprendre certaines techniques en autodidacte. Et après l’apprentissage de ces dernières, l’homme avait découvert son don. La capacité unique de son clan, celle de manipuler le bois : le mokuton. Fier d’un tel héritage, toujours sous le sceau du secret, le Senju avait appris à en maîtriser les différents aspects, en digne successeur d’un passé révolu. On critiquait fort aisément l’arrogance dont pouvait faire preuve les membres du clan aux pupilles opalines, mais il y avait des Senju à l’arrogance, au mépris, tout aussi féroce. Arborant fièrement sur leurs visages cette suffisance maligne, ils avaient tout des Hyûga qui regardaient de haut la déchéance du clan co-fondateur du village. Naître en détenant le nom de Senju n’octroyait, pas à la naissance, le droit d’être arrogant. Leur art secret était incertain, même l’enfant d’un détenteur de l’art du bois n’était pas sûr de le détenir mais ce n’était, au fond, pas leur spécialité. Être un Senju, s’était avoir la volonté de se surpasser. Si ce n’était pas en détenant un don rare, au moins en s’élevant dans une affinité, en étant meilleur que les autres ! Il y avait plus fort que les attributions génétiques, celles que l’on élevait par nous-même. Le clan Senju était un clan vaste, spécialisé dans tous les domaines du chakra. Que cela soit le ninjutsu affinitaire ou le genjutsu, chaque membre était singulier dans ce clan aux horizons étendus. Ils parvenaient tous à trouver un moyen de se démarquer, à être utiles.

Lorsqu’il entendit les premières paroles du jeune Uchiha, le chef du clan Senju fronça les sourcils, durcissant son regard à l’encontre du genin. Ces grades n’avaient aucunes valeurs, à ses yeux. Cela n’existait pas avant et pourtant, des enfants pouvaient s’avérer plus talentueux que leurs géniteurs. « Genin ne veut rien dire, Akira. Cela ne voulait rien dire, quinze ans auparavant et cela ne veut pas dire plus aujourd’hui. Tu es peut-être un genin, mais à ma connaissance, tu possèdes bien plus que de nombreux haut-placés de ce village. » lâcha Naoshige en faisant une légère référence à la fois où, sans crier gare, il était venu au sein du domaine de son clan pour lui faire une remontrance sur ses fiançailles avec Hyûga Yume. Le garçon détenait quelque chose, en lui. Une force que l’homme parvenait à reconnaître, car il détenait la même autrefois. Une force que le Senju appréciait plus que tout, car cela était une valeur de son clan : la volonté, la persévérance. Uchiha Akira ne se laissait pas marcher sur les pieds. Il ne laissait pas le destin faire de lui son arme. Leur compagnon de route - et allié - avait beau avoir peu l’envie de parler, cela ne l’empêcha pourtant pas de prendre la parole, rassurant envers le jeune garçon. Un sourire apparut sur les lèvres de Naoshige, qui acquiesça à ces paroles. « Tu auras donc l’occasion d’apprendre à connaître mes capacités, pour l’avenir. » répondit-il en insistant sur la fin de phrase. S’il voulait se trouver à ses côtés, alors il faudrait bien qu’ils se connaissent davantage les uns et les autres, car sur cette mission se trouvaient trois personnes qui pourtant, semblaient opposés par tout mais qui se voyaient, par les jeux du destin, réunis pour accomplir leurs objectifs. « Tu ne seras pas responsable si l’un de nous venait à être blessé. Tu n’es pas responsable de cette équipe, ni de nous. Nous connaissons les risques de cette mission mais comme l’a dit Sora, tu dois prendre la décision rapidement. Tu as le droit de te dérober, ce n’est pas interdit. Mais pourquoi laisser la place à un autre Uchiha, plutôt qu’à toi, qui partage mes idéaux ? Aujourd’hui, tu as l’occasion de réparer les choses, avec notre aide. Mais ça sera toi, Uchiha Akira, qui aura représenté ton clan. » clotura Naoshige en inspirant une légère bouffée d’air frais, le sourire au coin des lèvres. Akira était un garçon prometteur, qui avait une véritable volonté d’évolution. Réussir cette mission, cela reviendrait simplement à montrer son investissement envers son clan. C’était une avancée vers l’avenir qu’il voulait mettre en place.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1681/500Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1681/500)
Éteindre le feu de l'intolérance

☽ • ☾

J’étais presque sûr d’avoir le droit de penser ça, c’était légitime, mais après ces premiers mots, je me sentis comment… Mit face à la réalité. J’avais peur, je me cachais derrière d’autres raisons, mais j’avais peur. Je savais que je devais aller de l’avant, je savais que je devais arrêter d’avoir peur, seulement ça prenait du temps, on ne pouvait pas juste claquer des doigts et trouver son courage. J’avais déjà dépassé mes limites une fois, par peur, mais ça m’avait tellement marqué… L’homme ajouta alors que je devais prouver à mon clan qu’ils devaient avoir confiance en moi, qu’ils pouvaient même. Amerika vient alors se poser sur moi, entourant mon visage de ses aigles dans un geste un peu étrange, mais sans doute protecteur qui poussa sans doute le jonin à se détendre. Si je devais m’endurcir, cela ne l'empêchait pas d’être humain avec moi, d’essayer de me sourire avant de me mettre face à mes réalités. Je devais décider. Profitant du silence de son coéquipier, Naoshige donna son avis. Pour lui Genin ne signifiait rien, il y a quelques années encore cela n’avait pas réellement de sens et un grade ne valait rien avant les villages. D’autant qu’à ses yeux, même si j’étais encore un Genin, je possédais bien plus que d’autres dans ce village. Faisait-il référence à ce que j’avais pu faire pour Yume ? Je ne le saurais sans doute jamais, mais c’était étrange d’entendre deux chefs de clans me pousser vers le haut, vers ce que je n’aurais jamais cru, voulu faire par lâcheté.

Mes arguments tombaient un par un, l’homme jugeant que si je ne connaissais pas encore ses capacités, je le saurais bien assez tôt. Alors pourquoi fuir alors que je partageais les mêmes idéaux que lui ? Détournant les yeux, je ne pouvais retirer l’angoisse, mais l'orgueil restait trop présente pour ne pas l’écouter. Si j’y arrivais, quelle serait l’image que l’on aurait de moi ? Serais-je enfin celui que j’essayais d’être ? Accepterait-on enfin mon existence comme étant réelle et non pas une déception ? « Ok. » soufflais-je alors. Je viendrais, même si j’étais effrayé, mais ils étaient deux à croire en moi, cela voulait dire qu’on avait une chance d’y arriver avec moi non ? Oui, je devais y croire, je devais sincèrement me laisser convaincre.

« C’est où exactement ? Les lieux permettent plusieurs axes d’attaques ou c’est trop enclavé ? » à défaut d’être sûr de moi, je devais avoir un plan d’action. J’avais déjà horreur de ne pas tout maîtriser, alors si en plus j’avançais à l’aveugle. J’avais besoin de me rassurer d’une façon ou d’une autre. « A moins qu’aucun d’entre vous n’y soit déjà aller, dans ce cas-là, il faudra quand même prendre le temps d’étudier la zone avant d’y aller. Ok le temps presse, mais si le terrain joue contre nous, on pourrait échouer et en plus prendre le risque d’augmenter les pertes. » soufflais-je beaucoup trop nerveux avant de lever les yeux vers eux, « On verra sur place c’est ca ? » demandais-je avant de déglutir pour reprendre un peu de courage. « Je me tais, je vous suis. », ou du moins j’essayerais, car entre nous, deux chefs de clans face à moi, je n'étais pas certain d’être aussi rapide et endurant qu’eux.



☽ • ☾
ft. Sora & Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 913
Date d'inscription : 16/03/2017
Eteindre le feu de l’intolérance

Bravant les craintes d’un jeune genin, le groupe s’élançait dans la nature luxuriante du pays du Feu, bordé de ses forêts majestueuses. Le trajet ne fut pas encombré par une logistique trop pénible, ni même par des difficultés relatives au terrain, les konohajin avaient, somme toute, une connaissance complète des alentours. Ils pénétraient dans une vallée, appelée Enokizu, s’enfonçant dans un territoire disputé entre plusieurs clans, l’un d’entre eux, les Inuzuka, y étaient profondément ancrés, s’appropriant la majorité de la zone, malgré quelques enclaves encore libres de leur joug. La ville de Shiramae, propriété du seigneur Matsuba Kinnori, est l’une de ses-dites enclaves, enfoncée dans la vallée, accolée à une paroi rocheuse. Contrairement aux autres, elle a pu prospérer, s’accaparant un commerce florissant avec les régions limitrophes, faisant fi de l’hostilité de ses voisins. Cependant, la politique récente du seigneur tend à faire de cette ville une menace concrète ; l’ombre des exactions commises couvre. Depuis quelques années, en effet, Matsuba Kinnori jalouse le statut privilégié de Konoha, le village caché aux milles pupilles, aux milles ninjas. Montant progressivement une propagande contre la prunelle des yeux du daimyo Tokugawa Shigeshige, le seigneur envieux s’est entouré d’une solide aura discriminatoire ; poussant le vice plus loin, soutenu par un culte local de moine-guerrier, il s’avance en guerrier. Sa verbe, son discours, sa bellicosité entraîne des massacres en règle contre les potentiels détenteurs de Kekkai Genkai, un pouvoir honni et passible mort pour Matsuba Kinnori ainsi que pour ses fidèles cultistes. Si la bile du seigneur enflamme la vallée, elle agite aussi la ville aux multiples richesses ; le commerce est amoindri, les partenaires moins nombreux, les routes moins sûres. Le climat est tel, qu’une motion du conseil de Konoha réclame sa tête, jugeant sa politique dangereuse et inhumaine.

Après un périple sans danger, le groupe de shinobi arrivèrent en vue de ce qui leur semblait être une ville splendide, au creux d’une trouée sublime, bordée de cascades et percée d’une rivière nonchalante. Plus haut, un monastère accolé à la petite montagne, creusé à même la pierre, surplombait la ville, la regardant paresseusement, quelques brasiers illuminant sinistrement ses murs. En contrebas, la majestueuse se scindait en deux, une ville haute, et une ville basse, séparée par nul autre qu’un bâtiment titanesque aux hauts remparts ; le domaine du seigneur. Le soir tombant, la ville se parait de multiples petites lumières ; des lanternes jonchaient les rues passantes, pavées de dalles grossièrement ouvragées, faisant plutôt penser à des pierres aplaties. Semblable à des fourmis ouvrières, les habitants semblaient vaquer à leurs occupations, passant et repassant tandis que quelques barques s’élançaient sur le cours d’eau. Parmi eux, des moines aux habits amples et simples, traversant les foules en les haranguant. Les éclats de voix semblaient s’élever dans la vallée, résonnant dans les environs, emplissant l’atmosphère d’une diatribe funeste et bileuse.

Les konohajin sont donc arrivés face à une arche au sigle évocateur, ouvrant face à eux, un escalier, bordée de lanternes allumées, se dirigeant, tout droit, en contrebas, vers la ville aux milles éclats…

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Inuwashi Sora
Inuwashi Sora
Konoha no Jonin
Messages : 99
Date d'inscription : 16/06/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - Rang A
Ryos: 0
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue275/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (275/2000)


L'enfant était apeuré, mais d'un autre côté, il était normal qu'il puisse avoir peur. Il ne pouvait pas devenir un véritable ninja s'il nourrissait ses peurs d'une manière aussi profonde. Il fallait qu'il s'endurcisse et une mission de ce calibre était la meilleure façon qu'il grandisse. Le chemin allait être long et en plus de cela, il faudrait passer par le territoire de mes pires ennemis. Mon sang bouillonnait de manière douloureuse, mon corps ressemblait à un amas de magma qui attendait simplement de s'échapper de la cheminée qui me servait de bouche comme un volcan. Le volcan qui me rongeait l'intérieur était étrangement la source de ma passion pour l'assassinat, je devais devenir plus fort afin de détruire se camp et passer par cette portion de terre était finalement un leitmotiv qui pourrait s'avérer utile dans une mission de ce genre. 

Il fallait avancer, les différents lieux étaient tous plus splendide les uns que les autres. Il y avait un nombre incalculable de lieux où la nature offrait une de ses visions les plus belles, une Nature qui avait confectionné des havres magnifiques. La destination était assez compliquée à trouver, mais elle valait le coup. Après la longue route, une ville qui se nichait dans une espèce de trouée, elle était lovée dans un territoire surplombé d'un décor somptueux, comme si la déesse Saruta-Hiko avait créé cet endroit de ses petites mains divines. La cascade dont le bruit apaisait le silence de son manteau délicat, un peu plus haut, on pouvait voir le monastère adossé comme un humain sur le mur froid et épais de la montagne. Un lieu auquel il faudrait forcément accéder afin de pouvoir détruire le chef des moines-guerriers, mais celui-ci devait être extrêmement fort et cela pouvait poser problème. Deux options pouvaient se présenter à nous. L'une était celle de la visite de courtoisie, faire passer Naoshige pour un grand seigneur qui souhaitait rencontrer le chef du village qui est notre cible puis l'assassiner lors d'un repas avec un poison... L'autre était plus compliquée, utiliser la collecte d'informations afin de déterminer une zone de temps précise pour le tuer sans que personne ne s'en rende compte. Ma main s'approchait de ma tête et dans un mouvement parasite, je grattais mon cuir chevelu. Je regardais mes deux comparses : 

« - Au vu de la topographie des lieux, il serait possible d'utiliser la hauteur pour nous permettre de tuer l'ennemi. Cependant, il faut que cela soit considéré comme un accident... Avant toute chose est-ce que l'un de vous possède le Dai Henge ? * je laissais un petit temps pour que l'un de mes camarades puisse répondre * dans tous les cas, il y a trois options qui se présentent à nous. La première est de se servir de Naoshige comme l'incarnation d'un riche membre d'une famille qui vient apporter son soutien à l'éminence de ce village, l'objectif de notre mission. La seconde option est une option de récolte d'informations pour déterminer un laps de temps propice et idéal afin de l'assassiner sans que personne ne puisse le voir. Par exemple, les bains, il est très facile de verser un certain type de poison dans ce genre de bains qui pourraient aisément le tuer. La dernière option est la plus compliquée à mettre en place, mais également celle qui pourrait posséder le plus fort taux de réussite. * je désignais d'un mouvement de main le monastère * il existe dans cet endroit des moines-guerriers, de ce que j'ai pu comprendre ces gens seraient une milice importante pour ce village. Il serait possible de s'infiltrer pour récupérer un uniforme afin de pouvoir infiltrer la demeure de la cible pour ensuite le tuer et faire accuser le chef des moines-guerriers. Qu'en pensez-vous ? »

Je n'étais pas d'un naturel très bavard, mais lorsqu'il s'agissait d'assassinat c'était quelque chose qui avait le don pour me délier la langue et amené une sorte de logorrhée bien présente surtout pour expliquer un de mes plans. 



Revenir en haut Aller en bas
Senju Naoshige
Senju Naoshige
Konoha no Jonin
Messages : 109
Date d'inscription : 16/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - Chef de clan - Rang A
Ryos: 834
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue265/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (265/2000)
ETEINDRE LE FEU DE L'INTOLÉRANCE [MISSION RANG A]
Senju Naoshige & Inuwashi Sora & Uchiha Akira

Akira était jeune et son insécurité, son manque de confiance, avait de nombreuses causes que j’avais déjà vu à l’oeuvre mais pourtant, il était détenteur d’un potentiel certain, allant en corrélation avec le nom qu’il portait. S’il aimait dire qu’il ne se résumait pas que par cela, pourtant, on ne pouvait dénigrer le fait que les membres du clan à l’éventail n’avaient aucun mal à contrôler leur chakra et de ce fait, à user de techniques toutes plus étonnantes les unes que les autres. L’ayant déjà vu en entraînement, Naoshige appréciait de voir un jeune aussi prometteur détenir un esprit aussi vif, être capable de réfléchir au fondement des choses pour remettre tout en question. Aux yeux du Senju, c’était une qualité appréciable et il se remettait lui-même en question, c’était là tout le manque de confiance qu’il avait. Pourtant, les deux jounins parvinrent à le convaincre. Un simple « ok ». Un soufflement. C’était ce que cela représentait, car il s’était évanoui dans l’air. C’était bref, brusque, mais clair. Aussitôt après cela, le groupe avait pris route pour une mission qui allait s’avérer décisive, tant pour le village, que pour le clan du jeune garçon ; la forêt luxuriante entourant Konoha s’étendait à l’horizon, impressionnante. Il n’y eut pas de ralentissement, ce fut une ligne droite rapide durant laquelle l’équipe ne cessa d’aller d’arbres en arbres, à une vitesse plus que convenable sans laisser qui que ce soit à la traîne ; ce n’est qu’à la fin de ce parcours que la ville se dessina, dans un trou béant. Lanternes et lucioles, couplées à de splendides cascades et un cours d’eau silencieux, venaient donner un éclat divin, paradisiaque, à cet endroit qui semblait séparer des autres contrées dans cet faille. Observateur, de sa posture supérieure, le chef du clan Senju détaillait légèrement ce qu’il voyait, alors que face à eux, une arche ouvrait la voix vers un dédale d’escaliers qui descendaient rigoureusement. La position haute de l’équipe permettait ainsi de voir les détails de cette ville, de la demeure du seigneur au repère des moines-guerriers. Il n’y avait pas meilleure posture pour avoir une vue d’ensemble, mais il allait falloir plus que cela. Il y avait toujours d’innombrables pistes à explorer, mais cette fois-ci, ce fut Sora qui prit la parole ; lui qui ne parlait que peu, habituellement, se laissa aller à une envolée lyrique pleine de proposition pour l’avenir de cette mission. Son domaine de prédilection était parfaitement reflété par ses paroles.

Un fin sourire sur les lèvres, Naoshige continuait de l’écouter alors que son regard continuait toujours d’observer la ville. Les suggestions de l’homme étaient intéressantes et claires, détaillées comme il se devait par un expert qui connaissait son art. Une inspiration, et le Senju décida de donner suite. « Je peux utiliser le henge pour me changer en une personne que je vois. Ainsi, il me serait possible de prendre l’apparence du chef des moines-guerriers pour nous infiltrer convenablement dans la forteresse seigneuriale. Pour cela, il faudrait cependant que je vois cet homme et que l’on voit quoi faire de lui ; le tuer et détruire son corps, pour faire penser à une fuite après l’assassinat du seigneur, serait une option. » expliqua le Senju. Les possibilités étaient infinies : c’était certes quelque chose qui demandait des compétences en assassinat et en furtivité, mais cela pouvait avoir un impact dans le monde. Si un chef de moines-guerriers venait à trahir son seigneur, peut-être qu’il en surviendrait une remise en cause de ces ordres religieux. Naoshige écouta attentivement la suite des paroles du Inuwashi. « Mais certes plus compliquée, la dernière option semble la plus réaliste quant aux objectifs de notre mission. Risquée, mais avec une possibilité de réussir cette mission en évitant au mieux les dommages extérieurs. Elle permettrait ainsi de réaliser deux objectifs en un, décrédibilisant l’ordre des moines-guerriers. » répondit le Senju, d’un ton calme. « Cette option me conviendrait donc. » conclut-il alors que son regard se portait sur le jeune Uchiha, dont il voulait entendre l’avis. Il était jeune, mais pas dénuée de talent et pouvait bien avoir un point de vu complètement différent.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1681/500Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1681/500)
Éteindre le feu de l'intolérance

☽ • ☾

La route avait été assez longue jusqu’à cette vallée, une route durant laquelle je remarquais déjà une différence de rythme qui me forçait à pousser un peu plus pour les suivre. Arriver épuisé ne serait clairement pas la meilleure des choses et cela ne fit que faire couler un peu plus l’huile de mes craintes sur le feu de cette réalité. Qu’étais-je au final ? Pas grand chose, juste un Genin et encore, pourtant, j’avais accepté de venir non ? Pourtant, il était question de défendre mon clan, son avenir. Et puis l’on arriva, si dans un premier temps, j’en profitais pour souffler, je finis par relever les yeux sur la vallée qui nous faisait face. C’était beau, magnifique, si bien que j’avais un peu de mal à me dire que dans ce monastère au loin, se trouvait les pires êtres de ce monde. Comme quoi la plus belle des fleurs peut-être couverte d’épines. Sora proposa alors un plan, enfin plusieurs, mais le premier comprenait un Dai Henge dont personne ne semblait avoir la maîtrise. Après, se servir de Naoshige, les empoisonner ou s'infiltrer, j’avouais que la dernière option me semblait assez peu probable sans que cela tourne au drame. Le Senju semblait pouvoir s’infiltrer avec un clone en Mokuton, mais ça me semblait si variable. Il abondait toutefois dans le sens de l’Inuwashi en assurant que s'infiltrer serait la plus réaliste. Les regardant donc, je finis par sentir celui du chef du clan du bois, comme pour entendre ce que j’avais à dire. Clairement, je n’étais pas Jonin, j’avais peur que mon inexpérience me fasse voir un danger là où il ne le fallait pas, mais…

Après quelques secondes de silence, je finis par prendre la parole, « Je… Je pense que vous oubliez peut-être qu’une organisation comme celle-là doit connaître ses membres. Un nouveau venu serait sûrement suspect. J’ai peur qu’on se heurte à une méfiance accrue, d’autant que l’on a pas assez d’information sur eux, leur mode de vie et fonctionnement. Prendre un uniforme en ignorant tout de leur façon de faire, c’est prendre le risque de se trahir rapidement dans tous les cas, enfin… Peut-être que j’ai tort, mais je crois qu’il ne faut pas sous-estimer un groupe semblable à une secte. » murmurais-je pas franchement à l’aise à l’idée de les contredire. « Tous comme faire passer Naoshige-Sama pour un noble, quelqu’un en voulant au clan Uchiha doit forcément connaître Kagami-Sama, et doit aussi connaître les autres chef de clan, ils pourraient le reconnaître. » là c’était la paranoïa qui parlait, qu’on soit honnête, mais j’avais besoin de quelque chose de plus solide. « Il serait peut-être plus intéressant d’observer le fonctionnement des lieux pendant quelques jours, surtout des moines, ils seraient peut-être moins suspicieux si l’on connaît au moins leur mode de fonctionnement avant d’y aller au talent. » la prudence était mère de sûreté, il ne fallait pas l’oublier.

« Je veux pas vous contredire, mais si ils ont des doutes, ça va être plus compliqué de s’en sortir, je pense qu’on doit vraiment les observer, en plus on a la chance d’avoir Amerika avec nous, je crois qu’il faut pas oublier le potentiel d’un tel allié dans la récupération d’information non ? », je ne disais pas qu’aucun de ces plans de ne valait, mais il fallait se préparer et le faire correctement. « Une fois qu’on sait où on met les pieds, alors s’infiltrer, faire accuser le chef et décrédibiliser les moines me semble être la meilleure option. Du moins en espérant que personne remarque qu’on est nouveau car moi non plus je n’ai pas de Dai Henge. », espérer, je n’aimais pas qu’une partie du plan repose sur ça, mais on avait besoin de temps. De toute façon, on ne pourrait pas finir en une journée, alors autant faire ça proprement et mettre personne en danger.



☽ • ☾
ft. Sora & Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
Inuwashi Sora
Inuwashi Sora
Konoha no Jonin
Messages : 99
Date d'inscription : 16/06/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - Rang A
Ryos: 0
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue275/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (275/2000)


L'ambiance était compliquée, trop de pensées, trop de choses qui s’entremêlaient de diverses façon. Un imbroglio d'informations toutes les plus compliquées, les unes des autres. Surtout, que mine de rien, il était plus compliqué d'établir des stratégies, surtout dans une situation comme celle-ci. Le genin avait peur, il était normal pour un petit être qui n'avait pas confiance en lui d'avoir peur dans ce genre de plan. Cependant, il voulait jouer la prudence, mais c'était en utilisant la prudence que l'on pouvait engendrer la faiblesse et par conséquent notre mort. Il voulait que j'utilise Amerika pour repérer les lieux, c'était en effet une bonne idée, mais il était contre le fait d'essayer de s'infiltrer des différentes manières que j'avais proposé. Mon esprit ne se frustrait pas, j'étais étonnamment calme : 

« - Parfois, le plan le plus grotesque peut paraître le plus intelligent. Je comprends tes craintes petit ninja. Cependant, tu ne dois pas avoir peur de ce genre de chose. La tentative d'infiltration reste la plus propice. Certes, c'est une secte, mais elle doit compter un bon grand nombre de mondes, il suffirait simplement de se faire passer pour des néo-croyants. Un bonze est un être qui voue une foi sans vergogne à son dieu. L'information clé pour ce genre d'infiltration est de savoir quel dieu est leur vecteur de foi. Suivant ses préceptes nous pourrons se lier à ce monastère assez aisément. »

Je sifflais et d'un simple battement d'aile l'aigle volait vers le monastère afin de récolter des informations, je m'asseyais au coin d'un arbre pour lier mon chakra à mon oiseau. Mes yeux devinrent les siens, notre vision s'unissent et d'un simple mouvement oculaire, je pouvais définir les recoins de l'horizon apporté par le point de vue de ce rapace. Les informations, je récoltais un nombre d'informations sur le monastère. Mes yeux suivaient les mouvements d'un bon nombre de pratiquants, je cherchais un signe distinct qui pouvait faire illusion sur le Dieu qu'ils ont pris comme idole. 

L'aigle revenait alors que j'avais récolté un bon nombre d'informations. Je regardai les deux autres, avant de pouvoir donner les diverses informations. J'attendais l'avis de mes deux camarades pour la suite des événements.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Senju Naoshige
Senju Naoshige
Konoha no Jonin
Messages : 109
Date d'inscription : 16/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - Chef de clan - Rang A
Ryos: 834
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue265/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (265/2000)
ETEINDRE LE FEU DE L'INTOLÉRANCE [MISSION RANG A]
Senju Naoshige & Inuwashi Sora & Uchiha Akira

Végétations, lanternes et bâtisses en bois foncé décrivaient ce paysage qui semblait coincé, loin de toute vie. Une cascade se déversait dans une bruit continu, agrémentant une rivière qui coulait au coeur même de ce village paradisiaque. Ville d’importance, à la fois religieuse et seigneuriale, elle semblait être un centre de pouvoir d’importance au sein du pays du feu. La vie, enclave au sein d’un territoire disputée, semblait être parfaite pour un développement commercial et aurait même pu devenir un pouvoir politique important ; mais en son sein, la vermine grouillait. Pis encore, c’était la gangrène qui se développait à mesure que les années passaient, telle la mousse sur l’écorce d’un arbre, elle déployait sa verdure menaçante et anxiogène. L’équipe ainsi constituée avait un attrait certain quant au but qu’ils voulaient réaliser : constitué de personnes détenteurs de kekkei genkai, il y avait en prime un jeune Uchiha aux capacités certaines, mais à la confiance moindre. Cependant, l’homme, ce seigneur qui se terrait dans sa souricière comme un nuisible qu’il fallait éliminer, tournait sa verbe contre le clan à l’éventail et leurs pupilles rougeoyantes. Et même si ce clan était visé, le Senju prenait part à l’expédition, preuve de son avancée envers ceux qui furent rivaux de toujours, quelques années auparavant. Aujourd’hui, alors qu’il n’était que chef temporaire du clan Senju, il essayait de montrer une avancée entre les deux clans. C’était, selon lui, nécessaire pour l’avenir du village. Les tensions internes ne pouvaient et ne devaient plus avoir lieu, plus aujourd’hui alors que les tensions externes au village pouvaient se montraient plus véhémentes. Si le village ne se montrait pas uni, il y avait un risque que lors de conflits avec d’autres entités politiques, la désunion règne et mène à la fin du pays du feu… Si aujourd’hui, Naoshige était parvenu là où il se trouvait, ce n’était pas grâce à un quelconque don : il ne détenait pas le mokuton, mais d’autres techniques et une spécialité au fuinjutsu qui l’avait malgré tout placé en tête pour l’élection. En prime, ses compétences verbales lui avait permis de convaincre les aînés du clan de l’élire en tant que chef temporaire, jusqu’à ce qu’une personne digne, suffisamment compétentes dans l’art du mokuton, ne se montre et ne prenne sa place.

Rapidement au sein du groupe, la discussion fut tournée autour du plan à adopter. Le jeune Uchiha était celui qui remettait en plus chaque chose, semblant peu certain face à la marche à adopter dans la suite de la mission. Il ne semblait pas vouloir aller vers un chemin incertain, préférant être sûr de ce qui allait se passer. — « Effectivement, connaître au moins le dieu qu’ils prient serait un avantage indéniable. Et mieux, leurs pratiques rituels. » ajouta le Senju en observant ses deux partenaires. Sora ne mit pas longtemps à suivre la suggestion d’Akira, laissant son aigle s’envoler. D’un geste simple, Naoshige s’approcha un peu plus afin d’observer les lieus de loin. Le Senju préférait attendre que l’aigle ne revienne pour suggérer autre chose, car de toute évidence, l’Uchiha préférait avoir des informations fiables avant de se lancer dans un plan quelconque. Tant que personne ne remarquait leur présence, ils avaient le temps de concrétiser un plan pour ensuite l’appliquer. Au retour d’Amerika, il se tourna vers son allié. — « Qu’as-tu appris ? » demanda simplement le Senju, ses yeux se plongeant dans ceux de l’Inuwashi. L’équipe était hétéroclite, constituée de membres aux capacités diverses et variées. Dans ce lot, Naoshige ne détenait pas des techniques furtifs, il n’était pas spécialisé dans les missions d’assassinats ou le vol d’informations ; c’était un domaine qu’il laissait à l’Inuwashi, qui semblait spécialisé en ça.


Récapitulatif combat:
 
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1681/500Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1681/500)
Éteindre le feu de l'intolérance

☽ • ☾

J’avais une stratégie théorique, une stratégie basé sur des livres, sur des raisonnement logique, mais en aucun cas basé sur des expériences réelle. Alors forcément, mon analyse pouvait être biaisé et je ne pouvais qu’apprendre de mes aînés. Ici pour l’Inuwashi le plan le plus grotesque pouvait être le plus intelligent. Ici la peur n’avait pas sa place, il fallait simplement connaître ceux qu’on ciblait, connaître ce dieu et réussir à s’y introduire grâce à ça. Il envoya donc Amerika en repérage ce qui nous plaça dans un silence de mort que Naoshige brisa plus ou moins en confirmant que la connaissance de ce dieu était primordiale pour prendre l’avantage, mais après ça… Autant dire que l’on ne fit pas plus qu’attendre l’animal. Je me doutais bien qu’il ne pouvait pas revenir si vite avec toute les informations qu’on voulait, mais l’attente était de plomb, elle était presque douloureuse et ma nervosité ne fit que grandir. Que faisais-je ici sincèrement ? Pourquoi étais-je là ? Je ne servirais à rien, mon Sharingan était trop faible, ca n’avait aucun sens. J’allais être un poids et si je ne me faisais pas tuer en manquant d’analyse, l’un d’entre eux se ferait tuer à ma place pour me protéger. Dans tous les cas, rien de bon n’en sortirait, pourtant reculer maintenant n’était plus possible. On était face à notre mission, en territoire ennemi, si je reculais, j’allais devoir rentrer seul et en tant que Genin, c’était tout bonnement impossible. J’étais piégé et à ce constat mon rythme cardiaque augmenta légèrement. Je devais rester calme, ne pas me trahir, je devais vraiment rester calme.

Heureusement pour moi, ma panique n’eut pas le temps de prendre de l’ampleur grâce au retour d’Amerika qui ramenait avec lui des nouvelles sans doute bien effrayantes, mais qui pourraient peut-être nous sauver la vie. Si l’on savait à quoi nous avions à faire alors peut-être que nous pourrions passer entre les mailles du filet. Bon, ma paranoïa ne pouvait pas s'empêcher de galoper et d’aller imaginer que l’oiseau avait été repéré par l’ennemie, mais je l’étouffais, espérant ne me trahir plus que ça et prier pour qu’aucune violence ne prenne naissance ici. L’on pouvait y aller en douceur, enfin autant qu’un potentiel assassinat le pouvait.

Pour l’heure, je voulais savoir ce qu’il en était et je n’étais pas le seul étant donné que Naoshige ne tarda pas à poser la question. Qu’avait-on apprit ? Où allions-nous ? « De là haut il a su identifier la religion, ou du moins des brides ? » demandais-je plus précisément, quoi que clairement, je doutais que cela soit possible. On allait devoir aller sur le terrain et c’était effrayant, car on allait mourir, on allait se faire repérer, on allait tout faire foirer et ça serait sans doute à cause de moi… D’ailleurs à ces mots, je me sentis étourdi, nauséeux, si bien que je me laissais tomber sur le sol de la façon la plus naturelle possible… On allait mourir, on allait mourir… Pourquoi j’étais venu moi ? J’allais mourir, j’allais être une honte… J’allais nous tuer…


☽ • ☾
ft. Sora & Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 913
Date d'inscription : 16/03/2017
Eteindre le feu de l’intolérance


Toujours dans la pure observation, le shinobi de Konoha s’était projeté dans les airs grâce aux liens privilégiés qu’il possédait avec son animal, son fidèle rapace. Dans une harmonie complète, il s’élançait, transférant son esprit – ou son âme – dans celui de sa bête, partageant ses souvenirs, ses craintes, ses envies presque primaires à la complexité des songes d’un humain. Ce n’était pas la première fois qu’ils exécutaient cet exercice alors il ne ressentait nulle gêne, appréciant même la hauteur soudaine, sans vertige. Il put observer, en contrebas, un paysage merveilleux, si paisible en apparence. La vue de la ville s’élargissait alors, la présentant sous un angle que nulle autre personne ne pouvait apercevoir ainsi ; une ville haute aux grandes murailles, armées d’un bataillon de jeune hommes s’affairant à diverses tâches, entrant et sortant à leur guise, des habitants la bave aux lèvres conspuant un ennemi invisible, un cortège de moines chauves exhortant à la violence. L’objectif étant d’obtenir des informations sur ce culte-ci, Amerika stabilisa son vol afin de scruter discrètement ce groupe à l’aspect menaçant. Attentif aux moindres détails, ledit cortège semblait se diriger, certainement lié à l’heure tardive, vers le monastère, à pas lent, mesuré, afin d’user de sa force prosélyte encore quelques temps. Chaque moine, ils étaient aux nombres de cinq, arborait fièrement, sur leur livrée, un sigle évocateur ; un poing, blanc d’une pureté sans faille, cerclé de ronces toutes aussi blanches. Au centre, un homme plus âgé, colossal d’apparence, marchait droitement, la mâchoire serrée, se comportant comme une divinité terrestre avec une évidente dignité dédaigneuse à l’égard des passants et même de ses pairs. Un œil aguerri et expérimenté tel que celui de l’Inuwashi pu reconnaître là un digne adversaire. La cadence martiale du groupe ne laissait aucun doute sur leurs intentions et leur identité, il s’agissait bien là du culte martelant son idéologie hostile aux Kekkei Genkai et aux autres utilisateurs de chakra.

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Inuwashi Sora
Inuwashi Sora
Konoha no Jonin
Messages : 99
Date d'inscription : 16/06/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - Rang A
Ryos: 0
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue275/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (275/2000)

I believe I can fly!!!

Sora

I want to be strong.


 
Mon regard, qui avait fusionné avec Amerika, nous permîmes de récupérer quelques informations. Le culte avait été possiblement repéré. J’avais récolté plusieurs informations sur les gens qui n’étaient finalement pas loin. Mon regard se posait vers mes camarades avant de leurs donner les informations que j’avais récolté:

« - Il ne sont pas loin, trois semblent être particulièrement fort, mais surtout un particulier qui me semble être le chef et dont la force doit rivaliser avec Nao et la mienne. Akira, tu resteras quoiqu’il arrive en couverture si un combat se lance. Le chef, on peut sûrement essayer de l’affaiblir avec un ou deux poisons pour nous permettre de le battre si besoin est. Pour ce qui est du Dieu, il semble être en rapport avec le culte d’un dieu terrestre. Un poing encerclé de ronces. J’aurais tendance à dire que le lien doit être avec un des kami de Saruta-Hiko, mais à part la divinité majeure, je ne les connais pas toutes. Ils seraient peut-être possibles qu’on récupère les uniformes sur ces trois personnes, car la ville est réellement fortifiée et d’une muraille extrêmement imposante. »

Je stoppais mon discours, un instant, je me demandais quelle version d’un possible stratagème, soit efficace. Cependant, toutes les stratégies possibles étaient difficilement utilisables. Ils détestaient les Uchiha et si on se servait d'Akira pour faire diversion et que je puisse les exterminer à distance, mais cela voudrait dire faire courir un risque tellement important à ce jeune genin et il était impossible d’imaginer qu’il puisse courir un risque trop important. Je me demandais s’il était possible que Naoshige puisse poser une stratégie plus sûre que la mienne :

« - Nao as-tu une idée d’une stratégie qui pourrait fonctionner et qui ne voudrait pas d’Akira comme appât, parce que j’ai beau me creuser la cervelle à chaque fois le minus fini comme un appât. Je pense que dans tous les cas, il faut absolument qu’on rentre dans cette citadelle sans se faire repérer. » 

Je sortais mon arc, je me sentais tellement faible en cet instant. Je n’étais clairement pas habitué à me battre en groupe et c’est ce qui me coûtait en cet instant, j’avais besoin de ces deux personnes, mais je ne savais pas comment me coordonner avec eux et c’était ce qui me peinait le plus. Si j’avais été seul, j’aurais grimpé sur les murailles et m’infiltrer sans trop me faire voir. J’aurais usé de mon arc, de mon aigle et de poison, mais là, je ne pouvais faire comme d’habitude et je suis sûr que Naoshige ou bien le petit Uchiha serait m’aider.

Recap:

Chakra: 98%
Santé: 100%

Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1681/500Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1681/500)
Éteindre le feu de l'intolérance

☽ • ☾

J’attendais nerveusement que le couperet tombe, que l’on apprenne la vérité sur cette mission impossible. Tout dépendait de l’Inuwashi, de ce que Amerika verrait, de ce que l’homme saisirait à travers lui. Les secondes furent longues, douloureuses et finalement, le Jonin brisa le silence. Il y avait trois hommes non loin. Ils étaient forts, mais un plus que les autres. Il estimait cet être en mesure de rivaliser avec Naoshige, avec Sora, c’était donc un monstre et ce même si je ne comprenais pas vraiment comment l’homme avait pu saisir ça. Je supposais que son expérience sur le terrain permettait de combler les faiblesses de toute autre connaissance. Appréciation. Sursautant légèrement en entendant mon prénom, il me demandait à rester en couverture si un combat se lançait. En même temps, qu’est-ce que je pourrais faire moi ? Malheureux genin face à l’immensité du gouffre qui me séparait d’eux. Le dresseur d’aigle continua, émettant des hypothèses, des possibilités, des plans. J’étais dépassé, j’écoutais sans vraiment comprendre et je tremblais, c’était ça le pire, les tremblements, cette peur que je ne pouvais juguler et qui révélait au grand jour toute ma faiblesse, ma couardise. Comment… Comment on serait censé faire ?

Le regard perdu dans le vide, je repris connaissance brutalement quand j’entendis notre informateur révéler que pour l’heure, il n’avait que des plans impliquant que je serve d’appât. D’appât ? J’allais mourir, il était évident que j’allais mourir. « Je… Je pourrais maintenir une illusion de zone pour peut-être nous aider à nous introduire sans qu’on nous voit le temps de trouver un autre plan ?. » ma voix était incertaine, douloureuse. Je devais trouver une solution pour me sauver les fesses. Et rien ne viendrait nous sauver. Réellement rien.

Je venais à peine de finir qu’un bruit dans mon dos m’arracha un nouveau sursaut. Fixant alors les buissons, je vis un Chuunin sortir de l’ombre avec Yume et Shishio à ses côtés. Pourquoi ils étaient là eux ? Je n’eus pas vraiment besoin de poser plus longtemps la question que l’homme nous informa avec la voix la plus détendue au monde, « Naoshige-Sama, une urgence nécessite votre présence immédiate à Konoha. » que quoi ? Les regardants les yeux ronds, je m’attendais à ce qu’on m’annonce que c’était une blague, mais rien, « Maitre Hokage a missionné Hyuga Yume et Uchiha Shishio afin de compenser le départ de Naoshige-Sama. Il vous souhaite une bonne mission et compte sur vous. » sans plus d’explication, l’homme nous priva du Senju pour nous laisser dans un silence de mort, un silence gênant. Deux genins contre un Jonin, deux inconnus, deux personnes sans renommer contre un chef de clan ? On allait mourir, on allait vraiment mourir et comme un animal pris dans le piège d’un chasseur, je sentis l’angoisse remonter d’un coup, « Sans offense pour vous, mais on est mort… Trois genins sur une mission de ce niveau… Déjà avec moi c’est suicidaire, mais là... » pourquoi ça m’arrivait à moi ? Pourquoi je devais me faire continuellement trahir par la vie, par le destin.

« Naoshige c’est un chef de clan ! La on si ce n’est mettre des claques perturbant le flux de chakra et lancer 4 kunais booster par du Futon… Soyons réaliste, d’après ce que vous venez de voir et de dire… On va pas rester à trois à couvert, c’est trop risqué, surtout qu’on doit encore prendre des infos et que si y’en a un qui touche à Yume, je vais devoir la défendre, parce que si je la ramène blessé, Hako va tellement me tabasser et me pourrir la vie que ça n’aura aucun sens et Shishio… Ils en veulent aux Uchiha, c’est mon cousin, s'il meurt… Enfin, il ne peut pas, c’est le seul dans le clan qui soit pas un connard imbu de lui-même et clamant sur tous les toits que c’est un génie ! On envoie pas un gars sympa à l’abattoir ? Non, faut rattraper le Chuunin et le faire rester avec nous ! » croire que je ne paniquais pas serait une utopie, comme croire que je ne serais pas vexant aussi, mais il fallait être réaliste. « Admettons qu’on soit pas condamné d’avance, faudrait faire quoi ? Une diversion à trois et vous qui les éliminer à distance ? », ce qui ne serait pas con en soit, mais le risque que je meurs était quand même grand, « On va se faire repérer ! » concluais-je légèrement transpirant en me laissant tomber contre un arbre. On était mort, j’aurais jamais du devenir un ninja.


☽ • ☾
ft. Sora, Yume & Shishio


Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 648
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 545
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1462/1200Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1462/1200)
J’étais en train de m’entraîner dans le dojo des Hyûga, comme tous les jours à l’aube. C’était toujours étrange pour moi… Après tout j’étais fiancé à Naoshige maintenant. Il était véritablement un homme tout. Et il ne se permettait aucun geste déplacé, la seule chose qu’il s’autorisait c’était de me tutoyer ou me donner une étreinte chaste. Comme celle qu’il m’avait donné quand il était partit pour sa mission. C’était étrange… mais pas désagréable ou intrusif, il ne me demandait pas, mais il ne tentait rien, et il me l’avait : il ne tenterait rien même après le mariage, il ne ferait aucunement un devoir de la nuit de noce. J’étais en train de finir de me préparer à quitter le domaine pour un entraînement avec Hako quand un chunin me sauta dessus en m’informant que Naoshige allait devoir quitter une mission et qu’ainsi je devais le remplacer. Hein ?! Mais je… D’accord… Soit. C’était partit. Je n’allais pas protester ou quoi. Ordre du Kage.

Je laissai mes vêtements de clan à la maison pour enfiler une tenue des plus classique et discrète en glissant mon arc et mon carquois dans mon dos. Je finis de glisser mon ruban pourpre, que je portais pour cacher mon front lorsque je n’avais pas mon bandeau frontal, dans mon sac avant de suivre le chunin. Je ne connaissais pas du tout l’autre membre de notre équipe, mais je lui souris en arrivant et m’inclinai poliment :

« Hyûga Yume, enchantée. »

Je profitais des quelque temps du voyage pour faire connaissance avec le jeune homme et en savoir plus sur la mission. Un seigneur détestant les Uchiha et faisant des pogroms de Kekkai Gekai avec des moines-guerrier. Bien ! On allait s’amuser… Mais qu’est-ce que pouvait vouloir Chô à Naoshige ? Aucune idée, le chuunin ne voulut rien nous dire. Soit j’imaginais que c’était secret, je ne chercherais pas plus loin.

L’endroit était plus que magnifique… et étrangement angoissant… J’avalai ma salive… Dans quoi nous étions nous embarqué ? Je vis clairement la détresse d’Akira dans son regard. Il paniquait. Et il fallait dire que moi non plus je n’en menais pas large. Je saluais Naoshige qui me sourit avec douceur avant de suivre de chuunin sans attendre. Je tentais l’humour.

« Si on doit mourir, au moins on est tous ensemble. »

Un quatuor dont deux Uchiha contre des gens détestant des Kekkai Gekai et surtout les Uchiha… Qu’avait donc pensé notre Kage ? Je souris doucement à Akira avec calme. Même si moi-même je ne l’étais pas. Il fallait que je veille sur lui. Je m’approchais de Akira avant de poser mes mains sur ses épaules et lui serrer tout doucement.

« Calme-toi Akira-kun. Oui, ça va être dur. Mais nous sommes une équipe, peut-être que nous ne sommes pas les plus forts, mais nous sommes tous des Ninjas de Konoha, c’est notre union qui va nous faire triompher. Ensemble, nous pouvons tout faire, ne t’inquiète pas pour moi, si je suis blessée c’est la règle du jeu. Ça va le faire, on est ensemble Akira-kun, et on va réussir, ensemble. »

J’essayais moi-même de me convaincre qu’on pouvait réussir alors que je n’en menais pas large. Mais c’était aussi être un chef que de rassurer ses troupes. Je me tournai vers Sora et inclinai poliment la tête vers lui.

« Sora-sama, pourriez-vous, s’il vous plaît, nous faire un récapitulatif de ce que vous savez ? »

Histoire que nous prenions tous nos marques et que nous nous organisions tous pour réussir pour la volonté du feu… et la paix. Et protéger tout ceux ayant un Kekkai Gekai.


Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Shishio
Uchiha Shishio
Konoha no Genin
Messages : 73
Date d'inscription : 20/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 63
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue121/250Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (121/250)
ÉTEINDRE LE FEU DE L'INTOLÉRANCE

Les yeux fermés, Uchiha Shishio prit une longue inspiration, sentant la pression de l’air qui gonflait ses poumons pousser contre ses côtes fragiles. Ouvrant très légèrement la bouche, il laissa le souffle le quitter, avant de recommencer l’exercice. C’était une simple imitation de ce qu’il avait vu Setsuna faire, lors de leur rencontre dans la forêt ; avant chacun de ses entraînements, elle purifiait son corps à l’aide d’exercices de respiration. La jeune Senju n’était pas du genre à expliquer le pourquoi du comment en long et en large à son coéquipier, mais il pouvait bien la suivre à l’aveugle ; après tout, ça avait l’air de fonctionner pour elle. Sans doute était-ce une question de concentration ; tandis qu’il se focalisait sur le déplacement de l’air à travers son corps, il réalisa bien vite que sa perception de son environnement s’en retrouvait décuplée à son tour. La caresse de la fine bise hivernale sur son visage, le chatouillis des brins d’herbes contre ses pieds nus, même l’infime clapotis de l’étang immobile lui parvenaient avec une précision accrue. Prenant une nouvelle inspiration, il commença son entraînement, mobilisant son chakra pour faire léviter les lames qu’il avait disposées autour de lui. Sans ouvrir les yeux, il pouvait sentir ses armes se détacher du sol, se disposant autour de lui comme des ailes pointillées prêtes à s’abattre sur une proie imaginaire. Il fallait au genin toute sa concentration pour ne pas propulser en avant aussitôt, comme s’il bandait un arc et utilisait toute sa force pour retenir la corde en arrière ; son chakra s’était enroulé autour du manche des armes comme un élastique prêt à lâcher à tout instant. Shishio prit une nouvelle inspiration, sentant une goutte de sueur se former sur son front, s’efforçant de ne pas céder.

Uchiha Shishio, un message de Maître Hokage pour vous.

Le garçon sursauta, et un fracas métallique sonore marqua la chute des kunaïs au sol. Honteux de s’être fait surprendre si facilement, il se hâta de ramasser les armes, jetant un oeil vers le visiteur imprévu - un ninja de Konoha, d’après sa tenue et son discours, que Shishio n’avait jamais vu.

Une mission capitale se déroule actuellement dans la vallée d’Enokizu. L’un des membres de l’équipe mobilisée doit être ramené au village, vous avez été choisi pour faire partie des remplaçants.
- P… Pourquoi moi ? Si la mission est capitale, pourquoi y envoyer un genin inexpérimenté ?
- Un shinobi ne discute pas les ordres, jeune Uchiha, il les suit.” Le ninja marqua une pause, avant de faire un signe de tête vers la maison de Shishio. “Vous avez dix minutes pour vous préparer, nous partons immédiatement.

Le garçon soupira, mais ne protesta pas plus - il ne souhaitait pas s’attirer le courroux d’un de ses supérieurs. Soucieux malgré sa docilité, il ne répondit que par un discret signe de tête lorsqu’il rejoignit l’autre remplaçante qui prendrait part à la mission - Hyûga Yume, une jeune fille de son âge. Je te connais, répondit-il intérieurement, on était à l’Académie en même temps. De toute évidence, il n’avait pas marqué la kunoichi ; il ne pouvait pas vraiment la blâmer : le temps de l’Académie remontait déjà à plusieurs années et il avait à l’époque fait tout son possible pour raser les murs et rester dans l’ombre.

Uchiha Shishio, heureux de te rencontrer.” Répondit-il donc simplement, préférant éviter de la mettre dans l’embarras en la confrontant à son oubli.

Fort heureusement pour le garçon, le Chuunin avait daigné lui expliquer le gros de la mission avant qu’il ne se mette en tenue - aussi, contrairement à son habitude, il n’arborait pas l’insigne du clan, mais quelque chose de plus neutre. De simples vêtements sombres et proches du corps avec, pour seule trace de couleur, des lignes bordeaux sur sa veste polaire noire. Il avait rempli son sac à dos avec autant d’armes qu’il le pouvait, utilisant les lanières de rangement qui s’y trouvaient pour éviter un fracas métallique à chaque foulée ; il se savait déjà bien trop faible pour être un remplaçant digne de ce nom, il avait donc pris garde à emmener autant de ressources que possible.

Il n’avait que distraitement tenu la conversation de Yume sur la route, bien trop inquiet quant à son futur proche pour être véritablement jovial. Le trajet fut court pour rejoindre l’équipe sur place ; Shishio ne put dissimuler une expression surprise en découvrant Akira, à côté de deux Jônins qu’il ne connaissait que de vue. Deux Uchiha dans l’équipe pour une mission de ce genre ? Maître Hokage avait peur que les Jônins se retrouvent à court d’appâts ? Il se garda bien, cependant, de formuler une telle pensée à voix haute : son cousin lui semblait déjà bien assez paniqué, Shishio ne serait pas celui qui rajouterait de l’huile sur le feu de la tension ambiante. Son air agité toujours bien fixé sur son visage, il resta silencieux en écoutant les efforts de Yume pour calmer son cousin ; il aurait bien aimé avoir son assurance et son optimisme, mais il était plutôt d’accord avec Akira sur la question. Il lui semblait de plus en plus évident que ses jours en tant que ninja inutile approchaient leur fin ; soit il se débrouillerait pour devenir fort au cours de cette mission, soit il y laisserait sa peau, ça crevait les yeux. Maître Hokage avait-il décidé de l’envoyer au casse-pipes dans l’espoir qu’il se révélerait soudainement, ou était-ce là une méthode à peine dissimulée pour écrémer le fond du panier des genins ?

Bien incapable de savoir ce qu’il était censé dire pour permettre à Akira de se ressaisir, il s’approcha de l’autre Uchiha et posa simplement une main sur son dos. Les interactions sociales étaient loin d’être le point fort de Shishio, mais ses divers moments avec Yurikô lui avait appris qu’un simple contact de la main valait souvent plus que des mots ; il agissait en imitant sa tutrice. Si ça marche pour moi, après tout… Après un bref signe de tête qui se voulait rassurant à son cousin, il se tourna vers le chef de la mission. Il ne connaissait pas l’homme, aussi se fia-t-il au nom que Yume lui avait donné.

Uchiha Shishio, à votre service.” Il s’inclina respectueusement, avant de reprendre. “Sora-san, c’est bien cela ? Je crains que notre brief ait été très lacunaire. Pourriez-vous nous présenter la situation, s’il vous plait ?

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 913
Date d'inscription : 16/03/2017
Eteindre le feu de l’intolérance


Les aléas malheureux et cruels de la vie semblent parfois se jouer des évènements, tel un marionnettiste s’amusant des danses ridicules, risibles ou outrageuses de ses petits jouets faits de bois et de fils. De même, la fragilité des certitudes humaines peut être un couperet tranchant où les rêves se scindent, vivant d’espoir et d’imagination. Quelle ignoble farce que de remplacer un combattant expérimenté, chef de clan, roi des arbres et de la végétation par deux âmes innocentes, inoffensives dans une mission aussi capitale. Quel cruel sort que de condamner la jeunesse dans un monde aussi violent, à quelque pas de la haine, de l’extermination systémique de leur race. Cruelle ironie que d’envoyer deux êtres aux pupilles d’écarlates sur une terre vouant une aversion doctrinaire à cette espèce, cette engeance terrifiante et démoniaque. Pourtant, nulle compassion n’existe, nul réconfort ne les attend : seulement la cécité de la colère et l’orgueil de la puissance. La réalisation d’un tel sort emportait déjà le jeune Akira dans une folie passagère, une crise démentielle jugeant la mort comme une fatalité certaine. Livrés à eux-mêmes, les tendres âmes se réconfortaient comme ils le pouvaient : pleurs, proximité chaleureuse, échafaudage de plan, renseignements divers. Les considérations diverses s’entrechoquaient dans un ballet triste, créant un tableau aux émotions diverses manifestées par des couleurs froides, trahissant la crainte omniprésente, la peur, la résignation : vert de la nature, bleu des sentiments, rouge des pupilles se mélangeait alors, appelant à la beauté lyrique d’une telle rencontre des destinées. Fierté, honneur, devoir. Ces trois mots résonnaient dans la vallée comme une condamnation froide, sommaire mais ce groupe restait, tout de même, animé par ces trois mots, simples mais si lourds de sens. Ils agissaient pour Konoha, pour le bien de semblables persécutés, traqués, torturés pour des capacités qu’eux pouvaient user en toute liberté. Peut-être était-ce, ainsi, un test : surmonter l’impossibilité de la tâche afin de prouver résilience et résistance. Tout ninja de Konoha se devait de pouvoir démontrer un sang-froid hors-pair lors de missions aussi dangereuses que celle-ci.

L’énoncé des divers renseignements récoltés par le jônin Sora avait laissé le temps au jeune Akira de reprendre ses esprits, certainement aidé par la présence physique et psychologique de ses deux camarades. Les moindres détails furent donnés, les questions répétées ; la mission reprenait malgré cet interlude de peur. De même, des voix aux intonations dures et sèches montaient depuis les escaliers bordés de lanternes éclairées…  



Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Inuwashi Sora
Inuwashi Sora
Konoha no Jonin
Messages : 99
Date d'inscription : 16/06/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - Rang A
Ryos: 0
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue275/2000Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (275/2000)

I believe I can fly!!!

Sora

I want to be strong.


 
Je vais le tuer, je vous jure, je vais tuer ce putain de gros et abject HOKAGE QUI SE FOUT DE MA GUEULE JUSQU’AU BOUT DE MA PUTAIN DE VIE… TROIS PUTAINS DE GENINS, d'un, je déteste les enfants de deux, il m’enlève la seule personne en qui j’ai assez confiance pour mettre ma vie entre ses mains et maintenant, j’ai trois pauvres gamins qui ont aucune confiance en eux et je dois en plus les rassurer. Moi rassurer des mômes… Je me devais de respirer, je me devais de garder mon calme. Cela ne me ressemblait pas de perdre mon sang-froid, mais en même temps, je me retrouvais dans une situation bien épineuse. Akira qui perdait son sang-froid, Yume qui faisait son Hyuga en mode, on mourra comme les armes qu’on était une véritable bonne petite ninja du clan des pupilles blanches, puis un dernier un Uchiha (un second, de base, j’en voulais qu’un) ils étaient à mon service. Super des armes, j’avais des pions que je pouvais sacrifier à tout bout de champ, personne ne pourrait me le reprocher le souci vient du Hokage qui a envoyé des genin sur une mission de rang A. Comment discréditer quelqu’un qui n’avait plus rien à affaire de ses genins ? Il venait de le faire de lui-même.

Je m’approchais d’Akira lui découchais un léger coup de poing sur la tête :

«- Tu paniques encore une seule fois et c’est moi qui te bute. On est sur une mission d’assassinat. Un seul de nous perd son sang-froid et on est perdu. »

Bon, il fallait que je reprenne les différentes informations pour créer un nouveau plan avec notre nouvel effectif. Dans tous les cas, notre premier plan était tombé à l’eau. Le genjutsu de zone qu’avait proposé Akira pourrait peut-être être une bonne alternative, mais il faudrait le cultiver à autre chose. Le byakugan pourrait peut-être se coupler aux informations que j’avais pu donner pour combler le nombre exact de personne qu’on pouvait trouver dans le bâtiment et surtout pouvoir sûrement déterminer le chakra de chaque personne. Bon, je devais reprendre mes informations pour chacun d’eux :

« - Bienvenu Yume et Shishio. Je ne vous garantis pas de pouvoir tous vous protéger, mais nous pourrions sûrement faire quelque chose. Yume, je sais que tu manies l’arc et le byakugan as-tu d’autres spécialités? Shishio que maîtrises-tu ? Pour récapituler les informations que j’ai reçues :
trois moines ne sont pas très loin et ils semblent être particulièrement fort, mais surtout un particulier qui me semble être le chef et dont la force doit rivaliser avec la mienne. Pour ce qui est du Dieu, il semble être en rapport avec le culte d’un dieu terrestre. Un poing encerclé de ronces. J’aurais tendance à dire que le lien doit être avec un des kami de Saruta-Hiko, mais à part la divinité majeure, je ne les connais pas toutes. Ils seraient peut-être possibles qu’on récupère des uniformes sur ces trois personnes, car la ville est réellement fortifiée et d’une muraille extrêmement imposante. Cependant, je ne sais pas si au vu votre gabarit l’idée de se déguiser est encore une bonne idée. Bon avant toute chose, Yume pourrais-tu pousser l’investigation un peu plus loin avec ton Byakugan? Dans tous les cas, si à un moment, on doit fuir parce que ça sent le roussi. J’utiliserai ma forme de griffon pour vous sortir de là. Cependant, on essaye de tout faire sans se faire repérer et c’est pour ça que ton genjutsu de zone Akira pourrait nous servir. De plus, si vous avez des idées, je suis preneur ? »



L’aigle revenait sur mon épaule et mon cerveau commençait à chauffer, il y a trop d’équations pour le moment pour échafauder un véritable plan.
Recap:

Chakra: 98%
Santé: 100%

Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1681/500Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1681/500)
Éteindre le feu de l'intolérance

☽ • ☾

Je n’aurais jamais dû paniquer, j’aurais dû garder mon calme, mais c’était impossible et les mots de Yume n’étaient pas rassurants. Elle pensait aussi qu’on allait mourir ensemble ? Elle avait beau avoir un discours que je supposais rassurant, le fait qu'elle parle de mourir était une preuve que personne y croyait. Ce ne fut pas forcément mieux quand Shishio posa sa main sur mon dos comme l’on pourrait le faire à un malade en stade terminal. C’était affreux, angoissant et finalement, ce fut Sora qui apporta le coup de grâce en me frappant, même légèrement, en me menaçant de me tuer si je paniquais encore une fois. On était si dans la merde que mon incapacité au combat pouvait tous nous condamner ? C’était… C’était impossible, sincèrement, j’allais craquer et il allait me tuer pour me faire passer ma lâcheté. Alors je ne fis plus rien, je restais simplement tétanisé. Sora avait beau expliquer à nouveau les choses, l’idée de causer la perte de tout le monde était bien trop douloureux. Je reviens à moi simplement lorsqu’il parla de nouveau de moi avec un Genjutsu de zone. Comment ? J’avouais que ça devenait assez urgent, la délégation était non loin de nous et l’on pouvait commencer à entendre des voix s’élever dans le chemin. On allait mourir ? On allait vraiment mourir ? Tournant la tête vers Yume, l’image d’une Hako faisant l’impossible pour me ramener en vie pour ensuite me tuer de ses propres mains fautes d’avoir su protéger Yume me fit frissonner. Il fallait que je réagisse, même dans la peur.

Quoi qu’il se passe dès à présent, je n’avais pas le droit de flancher, je n’avais pas le droit de m’écrouler… J’allais vomir. J’allais très sérieusement vomir. Activant donc mon Sharigan, je tournais la tête vers l’équipe pour les informer de la suite. Ils allaient être prit dans l’illusion, si il n’était pas prévenu, l’on courrait droit à la catastrophe. « Je vais lancer un Genjustu, les arbres devant nous ne seront qu’une illusion pour nous cacher d’eux le temps de trouver un plan. », composant quelques Mudras, je lançais l’illusion. Laissant alors quelques arbres apparaître dans l’esprit de toutes les personnes dans la zone, je m’étais assuré que cela ne soit pas trop flagrant pour ne pas éveiller les soupçons, mais ça ne suffirait pas, il y avait le risque qu’il détecte la supercherie.

Reculant d’un pas, j’invitais les autres à me suivre pour planifier la suite, mais surtout pour m’assurer qu’en cas d’échec, l’on ne nous voit pas trop vite. « Quoi qu’on utilise, pas de Raiton, pas de Katon et pas d’explosion. Si on provoque de la poussière, on va se faire repérer. », murmurais-je donc avec une voix tremblante et cachant difficilement ma panique. Sora allait me tuer, mais là au moins, j’essayais de réfléchir, ce qui était clairement le maximum que je puisse faire. De là à proposer quelque chose d’efficace, ou ne serait-ce qu’utile… C’était de toute évidence impossible. J’avais peur, je nous savais dans une situation critique et une petite illusion de bas-étage ne pourrait pas faire grand chose. Ca serait aux autres de briller, de faire le travail… Ils devaient y arriver. Ils devaient nous sauver. Pourquoi avoir repris Naoshige ? Et pourquoi m’avoir demandé de venir ? En fait je n’aurais jamais dû accepter, ça aurait été bel et bien plus simple.


☽ • ☾
ft. Sora, Yume & Shishio





Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 648
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 545
Expérience:
Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Left_bar_bleue1462/1200Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) Empty_bar_bleue  (1462/1200)
Non mais ! Sora-sama allait pas commencer à frapper Akira ! Le pauvre s’en prenait déjà assez avec Hako et il était particulièrement… stressé ? Mais ! En rajoute pas une couche glandu du dimanche ! Oh… par les dieux… Qu’est-ce que c’était cette équipe ? Allait-on tous se tuer mutuellement ? J’observais Sora sans ciller avant de répondre à sa question.

« Furtivité. »

Je rentrais dans le domaine des ombres… Est-ce que Nori allait m’en vouloir de cette mission ? Il n’avait jamais voulu que je m’enfonce dans cette voie. Et pourtant j’y avançai doucement mais sûrement. J’écoutais les informations. Trois moines, puissants, dont un assez pour défier Sora-sama. Un dieu de la terre ? Avec mon Fûton… je ne pourrais pas y faire grand-chose… Avait-on un raiton ici ? Avec une ville fortifiée… Nous allions devoirs jouer avec l’infiltration. Pour fuir… Tout de suite. Je hochai la tête.

« Tout de suite. »

D’un battement de cil j’activais mon Byakugan en même temps qu’Akira ne lance son illusion. Pas de raiton, pas de katon ou pas d’explosion. Heureusement qu’Hako n’était pas là. Je m’accroupis avant de faire une ronde rapide d’un coup d’œil et avant de me focaliser sur l’avant je promenai mon regard autour de nous pour m'assurer qu'il n'y ait aucun piège. Je posai une main sur l’épaule d’Akira avec un sourire et une pression encourageante. Je lui soufflai tout pas :

« T’inquiète pas Akira, on est ensemble, je te laisserais pas tomber, ni même mourir. »

C’était à moi de veiller sur les autres. Je repensais aux paroles de Daiki-sensei… Il voulait que je devienne une meneuse d’homme… Alors… Je le deviendrais… Et une meneuse d’homme prenait soin des siens. Je lui souris et repris mon observation toujours à couverte des vraies buissons. Je ne pouvais pas distinguer l’illusion de Akira, mais puisque j’étais au courant, j’étais tranquille. J’étais heureuse d’avoir Akira à mes côtés. Il était un ninja talentueux en qui j’avais confiance et qui avait des capacités exceptionnelles. Il irait bien plus loin que moi. Mais pour l’instant confrontons-nous à cette mission.



Eteindre le feu de l'intolérance [mission Rang A] (pv: Akira, Naoshige) JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.