:: Zone Rp - Le Sekai :: Examen Chunin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Epreuve Une] Le Test Ecrit

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 210
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 432
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue947/2000[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (947/2000)
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Dim 13 Oct - 5:49
Omura Mifuyu

Première épreuve : le Test écrit
~


Une agitation particulière agitait le village et les hautes sphères des tourbillons depuis quelques temps. Les missions diplomatiques se multipliaient et on voyait de plus en plus de shinobis étrangers en parcourir les rues. La vieillarde s'était jusqu'ici tenue à l'écart de tous ces évènements, n'ayant franchement aucun intérêt dans la matière. Elle s'était occupée de ses affaires plus pressantes sans prêter la moindre attention aux différentes missives qui avaient été apportées à son domicile. Apparemment, on avait besoin d'elle. Ah.

C'était donc bien contre son gré qu'on avait requis sa présence pour examiner la première épreuve de l'examen Chunin, qui se tiendrait à l'académie d'Uzushio et qui ouvrirait ses portes, pour l'occasion, aux aspirants shinobis de la feuille. Ainsi donc, on souhaitait confronter ces garnements au caractère tempétueux de la Sorcière dès la première épreuve. Bien, s'ils attendaient d'elle qu'elle ne leur rende pas les choses faciles, elle le ferait. Elle ne le ferait pas pour le sentiment gratifiant d'avoir accompli sa tâche, mais simplement par plaisir, car elle ne ressentait aucune empathie pour cette jeunesse faiblarde qui grouillait dans les quartiers de sa cité, trop occupée à jouer à la balle pour se concentrer sur une vraie éducation comme elle en avait reçue une. Il était grand temps de les endurcir.

Elle serait une examinatrice sévère, peu compréhensive et de mauvais poil. Elle aurait bien pesté un bon coup pour être retirée de cette tâche pénible, mais elle avait conscience de ne pas avoir l'autorité nécessaire. Alors, autant rendre les choses amusantes.

Ainsi elle se retrouvait au milieu de cette immense salle dans l'académie, aménagée exprès pour l'occasion. Elle se tenait sur l'estrade qui faisait face à la centaine de tables, à côté de son co-examinateur du jour. Elle paraissait bien petite à ses côtés, mais aussi plus féroce. L'homme, malgré son âge, était le chef de la prestigieuse lignée des Senju. Mifuyu devait avouer qu'elle les préférait aux Uchiha, de par leurs techniques impressionnantes et leur haut sens de l'honneur, mais qu'elle était déçue de voir un simple garçon à sa tête. Elle voyait là le signe de leur inexorable déclin, qui avait atteint des proportions qu'elle n'avait pas même envisagé auparavant. Elle y vit un certain parallélisme avec sa famille, qui abandonnait progressivement ses techniques ancestrales au profit d'une simple pratique moyenne de la médecine. Elle pesta intérieurement.

Pour mettre fin au brouhaha provoqué par les discussions sans intérêts des Genins, la doyenne des Omura frappa violemment l'estrade en bois de sa canne. Le bruit sourd arrêta immédiatement les bavardages et ainsi, elle pouvait commencer. Elle s'avança d'un pas.

"Bien. Je suis Omura Mifuyu, examinatrice de cette première épreuve." Elle ne prit pas la peine de mentionner son partenaire, qui le ferait s'il en avait envie. A vrai dire, elle avait bien vite oublié sa présence. "Je vous la fais courte : il s'agit d'un test écrit. Vous avez des questions, vous y répondez. Je vous déconseille d'essayer de tricher avec moi, ou je me chargerai personnellement d'offrir votre corps à la science. Vous comprenez ? Bien." Elle fit un signe au personnel qui les accompagnait de commencer à distribuer les copies.

Elle resta immobile quelques instants, crucifiant du regard le petit malheureux qui oserait rencontrer ses yeux. Ensuite, elle recula et laissa la parole au Senju. Quand l'épreuve aura commencé, elle commencera à patrouiller lentement entre les rangées, ses scalpels à la vue de tous. Elle espérait que cela les dissuaderait de tricher, même si elle n'était pas totalement contre en planter un ou deux d'ici la fin.

~
Co-examinée avec Senju Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
Senju Naoshige
Senju Naoshige
Konoha no Jonin
Messages : 109
Date d'inscription : 16/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - Chef de clan - Rang A
Ryos: 834
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue265/2000[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (265/2000)
Senju Naoshige
Examen théorique
Senju Naoshige & Omura Mifuyu & Nombreux élèves

Uzushio ne possédait pas son pareil dans le monde. Basée sur le commerce, la cité se trouvait être un véritable lieu de discussion, les marchands à chaque coin de rue criaient leurs produits pour appâter le client qui pouvait voguer dans l’allée centrale, la plus grande du village. Il y avait de nombreuses étales, les odeurs de nourriture se mêlaient, ayant longtemps appâté le nez du chef du clan Senju qui avait marché tout le long avec un regard observateur, prenant conscience de tout ce qui était disponible. Bien qu’ici pour une raison précise, il comptait bien profiter des délices qui se trouvaient ici et peut-être s’y promener en compagnie de sa jeune promise, présente pour l’examen, sans pour autant lui prendre tout son temps, conscient qu’elle devait s’entraîner. Il avait passé un long moment à marché, ayant quitté l’endroit où il était logé en avance pour marcher lentement jusqu’au lieu de l’examen. Une fois arrivé là-bas, il avait rejoins la jeune femme qui surveillait l’examen avec lui sur l’estrade. Elle dégageait une aura différente de la sienne, plus dure et ce même s’il demeurait bien plus grand. Se tenant debout face aux élèves, il observait chacun d’entre-eux, son regard se posait sur la centaine de personnes qui lui faisait face. Tous issus de villages différents. L’examen était une chose plus qu’unique, c’était la première fois depuis la création des villages qu’une telle chose se produisait, une entente entre deux entités puissantes, distinctes, qui cherchaient à assurer une pérennité de l’avenir au travers de la jeunesse. Les épreuves étaient surveillés par deux ninjas, un de chaque village et c’était ainsi qu’il avait été choisi pour gérer la première, qui était un examen théorique durant lequel les étudiants allaient répondre à un questionnaire. Naoshige allait se montrer attentif à chaque chose, afin d’éviter que la triche ne survienne en ce lieu. La femme à ses côtés, du puissant clan Omura - cofondateur du village où il se trouvait - frappa sa canne contre l’estrade, faisant cesser l’important brouhaha et attirant le regard de tous les élèves vers eux.

Elle fut la première à prendre la parole après s’être avancée, se présentant et évoquant rapidement le test qui allait avoir lieu, avant de donner l’ordre de distribuer les copies. Le Senju, à son tour, s’avança d’un pas bref. Son regard traversa l’assemblée. « Je suis Senju Naoshige, examinateur de la première épreuve. » dit-il de manière courte pour se présenter à tous. « Je vous souhaite bon courage pour les questions auxquelles vous aurez à répondre et espère que vous saurez faire honneur à votre village. Ayez conscience que cet examen est une opportunité, au-delà même de votre volonté de passer au grade de chuunin, c’est surtout l’opportunité nouer des liens entre les deux villages que sont Konoha et Uzushio. De participer à l’avenir, en promouvant la nouvelle génération. » prononça-t-il d’une voix parfaitement calme, mais pleinement audible. Chef du clan Senju, Naoshige maniait les mots à la perfection mais surtout, ne faisait pas que parler : lorsqu’il disait quelque chose, il le pensait et n’avait nul mal à faire transparaître ce qu’il voulait dire dans chaque parole. Il savait se faire entendre et ce qu’il venait de dire se voulait rassurant, afin que certains ne se sentent pas mal s’ils venaient à échouer - ou ne pas parvenir à répondre. D’un pas rapide, il recula pour s’approcher du bureau qui surplombait la salle, jetant un rapide coup d’oeil vers une feuille qui se trouvait posée et qui recensait les participants présents. Il attendit que toutes les feuilles ne soient déposées sur les tables des participants pour relever la tête. « Ceci est la première partie de l'épreuve. Vous avez une heure. » dit-il en jetant un regard aux premières rangés, légèrement souriant. Ses yeux croisèrent ceux de Yume, sérieuse. « Bonne chance à tous, vous pouvez commencer. » prononça-t-il pour lancer le début de l'épreuve, s'avançant aussitôt vers les allées.
©️ GASMASK



Questions
1. Quels sont les avantages d’un examen inter-village ? (5 points max)
2. Classer ces éléments par ordre d’importance :  réussir sa mission en sacrifiant un équipier, protéger le village en abandonnant sa mission et en causant la perte de son équipe, protéger ses coéquipiers et abandonner sa mission, abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent. Justifier. (15 points max)
3. Quelle méthode est la plus efficace pour prendre le contrôle d’un territoire. Insuffler la terreur en tuant tous les opposants ? Faire preuve de diplomatie et créer un pacte donnant des avantages aux deux partis ? Renverser le gouvernement dans l’ombre en glissant au pouvoir des êtres de confiance ? Justifier. (5 points max)
4. Quels sont les éléments les plus importants pour qu’une équipe ninja soit efficace sur le terrain ? (8 points max)
5. Citer les natures de chakra existantes et le lien qu’elles entretiennent les unes aux autres. (10 points max)
6. Pourquoi les équipes ninjas sont-elles composées de 4 membres au maximum ? (4 points max)
7. Pourquoi peut-on dire que les villages ninjas sont nécessaires ? (3 points max)
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 648
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 545
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1462/1200[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1462/1200)
Hyûga Yume
L’ambiance dans la salle était angoissante. Je pris une profonde inspiration pour éviter que mes mains ne tremblent et observais Hako et Kaori. Nous étions tous mélangé pour éviter de communiquer, si biens que les filles étaient loin de moi. Tout le monde discutait, mais j’étais trop nerveuse pour le faire. Je préférais me concentrer sur ce qui allait arriver. Je me souvenais encore du discours des intendantes. Je me tournais en entendant la porte s’ouvrir. Je fronçais les sourcils, c’était l’Uzujin qui nous avait accompagné lors de la mission dans l’Orage ! Elle était… flippante. Et accompagnée… De Naoshige. Je savais qu’il était juge, mais c’était quand même perturban.t Concentre-toi Yume ! Ne te laisse pas distraire. J’espérais que mes camarades allaient réussir à se tenir tranquille pendant toute la session. Mifuyu resta stricte, claire, nette et précise. Je n’avais jamais eu l’intention de tricher. C’était hors de question et sa menace me fit sourire. J’allais soigneusement rester concentrée. Et… elle avait ses scalpels à vu. Toujours aussi sympathique. Naoshige resta sobre dans sa présentation. Pas de menace. Les copies furent distribuées, au premier rang je ne pouvais absolument pas tricher. Je croisais le regard de Naoshige avant de me pencher sur ma copie. Je lus les questions sans rien laisser paraître. Ils avaient bien choisi leur thème. C’était parti. Une heure ne serait pas de trop.


Je me relus plusieurs fois avant de me frotter des yeux et de regarder l’heure. C'était pas trop mal j'avais bien géré. J'observais les autres sans rien dire.


[Epreuve Une] Le Test Ecrit JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1681/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1681/500)
Uchiha Akira
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 340
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 859
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1854/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1854/500)
Aburame Hako
Le test écrit

Hako aurait bien aimé disposer d'un peu plus de temps pour explorer le mystérieux Village Caché d'Uzushio. Même avec les gardes-chiourmes qu'on avait collé aux basques de konohajin.
Elle avait accomplit son dernier devoir envers le clan Miyamoto en ramenant le sabre de leur jeune genin tombé au champs d'honneur et la jeune Aburame aurait bien aimé un peu de détente...
Mais las, il fallait serrer les dents et enchaîner. Ils n'étaient pas là pour faire du touriste.

Le lutin vert de Konoha tournait sa petite tête dans tous les sens, se gavant de nouveautés, scrutant ses futurs ennem... honorables adversaires.
Et soupirant : les responsables de la délégation de Konoha leur avait remis un petit pamphlet explicitant les règles de l'examen.
Visiblement, les deux nations shinobi ne voulaient pas prendre le moindre risque... Non seulement il allait falloir qu'elle se plie aux règles, mais elle devrait aussi respecter ses opposants... Chochottes !
Alors qu'un incident pouvait si vite arrivé ! Est-ce que ce serait ça faute si par mégarde un uzujin se montrait un peu trop faiblard et décéderait malencontreusement lors d'un affrontement ?

Bon, la prudence était donc de mise. Et la retenue. Génial, des trucs pour Akira et Yume...
L’œil curieux, Hako s'installa dans une salle avec les autres genin. Ils avaient apparemment des numéros, ce qui les écartait les uns des autres.
Une gamine pâlichonne vint leur expliquer l'épreuve, à la grande surprise de la kunoichi vert-pomme. Uzushio manquerait-il de moyen au point d'envoyer ce qui devait être une simple chuunin (et encore) comme examinatrice ? Étrange.

Puis, le discours de la mioche un poil morbide se fraya un chemin à travers le cerveau épais de l'Aburame à froufrou.
"Quoi !? Un test écrit !?" s'exclama bruyamment et avec consternation la kunoichi vert-pomme, écrasant son front de désespoir contre le bureau. C'était bien sa veine !
Hako était maligne, imaginative voire sournoise. Mais elle n'avait pas une intelligence très scolaire. Bien souvent, à l'Académie Ninja de Konoha, elle avait dormis en cours, parlé(trop) avec ses voisines ou carrément séché les cours pour aller apprendre la vie à ceux qui la dénigrait et traiter sa mère de traîtresse...
Une épreuve écrite ! Comme si ça faisait un bon ninja !

Bon, c'est vrai que les renseignement et l'intelligence, c'était important. Mais là encore, c'était un truc pour Yum-Yum ou ce fat d'Akira le prétendu stratège Uchiha. Hako était plus... physique.
Elle jetta un regard de désespoir à son amante.
Déjà son cerveau s'emballait : elle ne pouvait pas échouer maintenant ! Il en allait de l'honneur de Konoha et du clan Aburame (et surtout, de sa fierté).
Pouvait-elle prendre le risque de tricher ? Ses insectes-espions de son Mushigan seraient parfait pour ça.
L'autre naine aux scalpels ne remarquerait pas quelques "mouches" en train de moucharder... Et ses kikaichuu pourrait lui transmettre les réponses de Yume ou d'Akira ou d'un autre intello !

Le second examinateur parut coupant court aux réflexions paniquées de la petite Abarume, apportant quelques précisions.
Hako grogna en le voyant paraître, son visage se fermant brutalement. Ses yeux d'émeraudes transperçant de haine l'homme honnit.
Le nouveau fiancé de Yume. Forcement, une jeune femme aussi belle attirait la convoitise. Et ce pédophile était apparemment le chef du clan Senju...
Genre il avait personne dans son clan à séduire ? Ou ailleurs ? Non, il fallait que par malheur il est jeté son dévolu concupiscent sur sa douce Hyûga aux yeux lavande...

Mais l'intervention de Naoshige rappela à la mémoire les instructions fermes de Haruka. L'autre Senju (une jolie femme, bien plus agréable que ce faquin qui ne devait sans doute son poste qu'à son hérédité. Daiki-sensei en imposait milles foi plus ! Bon pas que Hako voudrait que son maître s'intéresse...euh ... charnellement à Yume) avait été très claire : pas de tricherie ! Konoha voulait gagner "à la loyale".
Bon, c'était (aux yeux d'Hako-la-fourbe) un peu idiot : un ninja n'avait que faire des règlements. Être un shinobi, c'était trouvé la faille, contourner, s'adapter.
Mais bon, si Konoha le voulait... Elle allait essayer de faire un effort de rectitude. Peut-être.

Hako poussa un soupir et retourna la feuille qu'on venait de leur distribuer.
Elle aviserait : si les questions s'avéraient trop difficiles, elle se risquerait peut être à une petite... entorse avec le fair-play.
Les sourcils du lutin vert de Konoha s'agitèrent de façon comique (et très Aburame, c'était à peut prêt el seul mode d'expression dans son clan) au fur et à mesure qu'elle lisait les sujets.
Et les relisait.

Elle ne s'attendait pas à ça.
Pas de balistique aux mathématiques obscures, pas de théorie sur le chakra (ou presque), pas de "mise en situation" présentant un exercice débile du genre "un ninja ennemi effectue un kawamiri et se cache derrière un arbre. Cinq ninja identiques apparaissent. Expliquer et argumenter la meilleure méthode pour éliminer l'original".
Les questions étaient plus... Larges. Presque... philosophiques. Comme si on leur demandait (pour certaine) leur opinion.
Or, les genin n'étaient pas sensés avoir d'opinions : ils exécutaient les ordres (Hmmmm... avec, dans son cas, une certaine... imagination).

Ah ! Mais c'est vrai qu'ils voulaient devenir chuunin, donc chef d'escouade. Et donc qu'ils devraient prendre des décisions sur le terrain. Donc, avoir une opinion, nuancée par leurs connaissances.
Du coup, vu qu'il ne s'agissait pas de travail purement scolaire, Hako pouvait répondre !
A nous deux, examen écrit !
Elle sourit en attaquant ses réponses.

1. Quels sont les avantages d’un examen inter-village ?
Hmmm... Comment tourner ça ? Qu'est-ce qu'attendaient les examinateurs ? Sans doute un truc sur la coopération, l'amitié (ah ah) inter-village... Car oui, sur ce genre de question, la rusée petite Aburame savait que les propres opinions des correcteurs étaient importantes. Contrairement à ce qu'on supposait, ce n'était pas l'opinion ou le point de vue de l'élève qu'on jugeait... Pas réellement ou seulement en partie.
Il fallait en fait aller dans le sens de celui qui jugerait, de l'examinateur. Mais il fallait pas trop faire lèche-bottes non plus (sinon c'était un peu trop évident qu'on flattait ses préconceptions).
Mais s'était l'examen chuunin. Peut être qu'on allait justement les jauger sur leur pensée véritable, hors du consensus mou qui rapporterait une bonne note ?

Raaaah ! Elle s'embrouillait toute seule !
Bon aller, allons-y à l'instinct !
Un examen inter-village permet de confronter les jeunes ninjas des deux villages dans un cadre moins létal qu'une vraie bataille. Cela permet aux ninjas de se confronter à des techniques et stratégies différentes, de les sortir de leur habitudes. In fine, même pour ceux qui échouent, ça leur donne une expérience appréciable sur la diversité du ninjutsu dans le Sekai et évite aux shinobi de sombrer dans une routine rassurantes.
Pour les villages ninjas en eux-même, c'est l'occasion aussi de faire une démonstration de l'efficacité de leur formation.

Il y a aussi un aspect diplomatique, montrant bonne volonté et coopération mais je pense que personne n'est dupe et qu'en fait les villages savent très bien que c'est une sorte de fac-similé de guerre, moins coûteuse qu'un conflit ouvert (ou même larvé) mais qui permet de jauger la taille de la bi... puissance de chaque village.
C'est un cri au monde qui dit "Eh, regardez comme nos jeunes assurent !".


Hmmmm... Bon, c'était pas dit avec le meilleurs tact du monde, mais bon... Hako préférait être honnête. Elle raya tout de même sa comparaison avec l'anatomie masculine.
Tant pis si elle perdait des points sur ça.
Prochain question !

Classer ces éléments par ordre d’importance :  réussir sa mission en sacrifiant un équipier, protéger le village en abandonnant sa mission et en causant la perte de son équipe, protéger ses coéquipiers et abandonner sa mission, abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent. Justifier.
Pfff... Quelle connerie ! C'était à la fois super-vague et super-précis comme situations !
La vraie vie était bien trop chaotique pour permettre un classement de ce genre d'action ! Et il en manquant plein.
Agacée, Hako ne put s'empêcher de glisser un petit commentaire personnel en début de sa réponse.

Déjà, je trouve que tous ces choix semblent partir d'un certain défaitisme. C'est sous-estimer les ninjas de Konoha que de supposer qu'ils se retrouvent confronté à de pareils absolus. Mais bon, c'est qu'un exercice, alors allons-y...
Le plus important à mon avis est de protéger ses coéquipier, quitte à abandonner sa mission.
Oui, les missions sont normalement prioritaires, mais il faut bien quelqu'un pour les faire ! Sacrifier une équipe pour réussir une mission peut paraître glorieux, mais qui sait quand le village aura besoin des talents de cette équipe ? L'honneur et le travail bien fait ne valent pas la vie de shinobi ! Mieux vaut se désengager, quitte à remonter une nouvelle mission plus tard, avec des effectifs peut-être mieux adaptés. Et pour ça, il faut le jugement et l'expérience des ninjas qui ont tenté le coup.

Ensuite, je pense qu'à la rigueur protéger le village en abandonnant la mission et causant la perte de son équipe arrive en second. Bon, j'suis pas fan de cette idée, mais c'est logique de vouloir protéger un maximum de monde, même avec des pertes irrémédiables.
La mission est secondaire face à la survie du village. Je suis pas fan des sacrifices héroïques et laisser tomber l'équipe m'ennuie : moi j’essaierais de sauver un max de monde... Mais bon, si on a pas le choix...
Je place cette réponse après ma première, car à quoi bon sauver un village si on doit en sacrifier les ninjas ? Un Village est un ensemble de clans, d'équipes qui œuvrent ensemble. Un village est une idée avant tout.

Ensuite,j'avoue que j'hésite tant les choix proposés sont idiots et absolus, sans contexte, mais je dirais Abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent ensuite. Bon, ça dépendra du "plutôt" et de la mission. Si c'est un truc non-vital, une mission mineure pour le village ou le Sekai, ça passe, on peut faire une petite entorse ou remettre à plus tard pour grappiller un truc... Surtout si ça ne met pas en danger les coéquipiers ou le village. Mais bon, normalement c'est "on exécute la mission". On s'en fiche un peu de ce que pense la noblesse, on est à vendre mais on n'est pas des larbins ! Les faveurs, ça peut se regagner (parfois avec un couteau sous la gorge, si vous voyez ce que je veux dire).

En dernier (même si c'est variable selon la situation du cas précédent), je mettrais donc Réussir sa mission en sacrifiant un équipier.
Réussir les missions et se donner au maximum est un traits des ninjas de Konoha. Mais pas au prix de la vie d'un shinobi. Qui sait quand les talents d'un ninja particulier seront requit pour sauver le village ou réussir une mission particulière ? La mort, c'est définitif, alors qu'une mission peut souvent être remise à plus tard ou modifiée pour être exécuter par des forces adapté.
Bon, y'a le cas où c'est une mission hyper-vitale, sans renfort ni nouvel essai possible... Là, ça peut (éventuellement, j'suis toujours pas fan des sacrifices héroïques) Mais bon fallait préciser dans l'énoncé !


Grognant, Hako commençait à s'étaler et sa copie était pleine de ratures. Difficile d'organiser ses pensées sur ces cas hypothétiques aux alternatives vicieuses et stériles... Décidément, rien ne valait l'action sur le terrain !
Bon, c'était quoi la suite ?
Quelle méthode est la plus efficace pour prendre le contrôle d’un territoire. Insuffler la terreur en tuant tous les opposants ? Faire preuve de diplomatie et créer un pacte donnant des avantages aux deux partis ? Renverser le gouvernement dans l’ombre en glissant au pouvoir des êtres de confiance ? Justifier.
Pfffff ! C'était des trucs pour Akira, ça !
Bon, même pour la petite brute fan de Taijutsu la première proposition semblait une mauvaise idée sur le long terme. Elle avait tabassé assez de gens pour voir qu'y'avait toujours quelqu'un pour vouloir se venger après... La deuxième solution était un poil molle pour la brutale kunoichi vert-pomme. Un truc typique d'Uzushio, sans doute la réponse attendue. Quoique la troisième semblait aussi fourbe et bien en accord avec ce village mystérieux... Cette dernière proposition semblait plus... Ninja. Plus Aburame aussi. Allez, va pour ça !

Bon déjà, je pense que ça dépend du territoire. Y'a des gens qui sont plus réceptif à la force brute, d'autre plus enclin aux traités diplomatiques.
Du coup, dans un cas neutre, renverser le gouvernement dans l’ombre en glissant au pouvoir des êtres de confiance me parait mieux. Avec des hommes aux ordres en place, ça sera plus facile d'influencer le territoire et ça permettrait sans doute de garder en place les institutions auxquels sont habitués les gens. Du coup, moins de chance de rébellion ou d'opposition. Bon, sauf s'ils détestent le pouvoir en place, mais bon, faut adapter selon la cible, hein !

Régner par la terreur et tuer les opposants n'est pas une bonne idée à mon avis, même si c'est tentant. Si on pouvait tout résoudre par la violence, on aurait pas eut des décennies et des décennies de guerre ninja... C'est plutôt une solution au cas par cas. Bon, ça peut être sympa pour se débarrasser d'un régime tyrannique que tout le monde déteste, genre ces cons de l'Empire du Fer. C'est risquer de s'enfermer dans des vendetta sans fin ou des rebellions. Ou régner sur un territoire désolé. C'est un peu couillon !
Bon, parfois faut faire des exemples et des démonstrations de force. Mais c'est qu'un outil dans le besace du "diplomate" ninja !

Quant à la diplomatie... Bah, le cas présenté me semble un peu trop irréaliste et fleur bleue. Si on veut conquérir un territoire, généralement celui-ci ne veut pas. Sinon, c'est un allié et on évite si possible de conquérir les amis, car sinon après plus personnes ne nous ait confiance et une alliance plus grosse nous tombe sur le rable pendant qu'on mate les troubles intérieurs...


Hako avait l'impression d'entendre fondre ses neurones. De la politique. Elle détestait la politique. Mais même en temps que petite brute, elle ne pouvait (hélas) pas l'ignorer.
Il fallait espérer que ses réponses satisfassent les examinateurs...
Bon, c'était quoi maintenant ?

4. Quels sont les éléments les plus importants pour qu’une équipe ninja soit efficace sur le terrain ?
Ah ! On revenait à un peu plus de concret !
Et encore, c'était bien vague.
Mais le passé de la kunoichi vert-pomme pouvait lui souffler quelques réponses. Elle jeta un œil nerveux vers Akira.

L’élément le plus important pour une équipe de ninja est la confiance. La confiance entre ses membres, dans le jugement de ses coéquipiers.
Et l'adaptabilité, la souplesse d'esprit : le champ de bataille est toujours changeant et imprévisible. Une bonne équipe doit pouvoir parer à toutes les situations, même celles hors de son champs normal de compétence.
C'est pour ça qu'il faut essayer de faire des équipes variées, tant en talents qu'en caractère. Comme ça, on est prêt à tout !

Ensuite, il y a bien évidemment la puissance de chaque shinobi. Il ne faut pas le nier : une équipe de bras cassé, même parfaitement soudée, n'ira pas bien loin fasse à des monstres de puissance.
Et pour que la confiance s'établisse entre les membres d'une équipe, il faut savoir que ceux-ci ont les moyens de vous épauler. C'est pour ça qu'il faut toujours essayer de renforcer  et d'apprendre de nouvelles choses à ses coéquipiers !


Espérons qu'elle avait réussir à traduire ses pensées... Hako n'était guère à l'aise sur parchemin.
Mais en tout cas, l'échec de l'équipe n°13, l'acceptation de Daiki-senseï lui avaient servit de leçon.
Bon, elle était toujours un peu trop impulsive et "perso", au grand dam de Yume et du Senju... Mais elle avait pris conscience de ses faiblesses. Et ses coéquipières aussi, connaissant son caractère.
Question suivante !
Ah zut, un truc un peu plus scolaire...

5. Citer les natures de chakra existantes et le lien qu’elles entretiennent les unes aux autres.
Bon, Hako avait une affinité pour le ninjutsu Dôton, la terre, comme son père et Daiki-senseï. C'était quoi déjà la faiblesse de cet élément ? Le vent ? Naaan, elle n'avait jamais eut de problème avec les flèches boostées au chakra de sa douce et tendre Hyûga qui était affiliée au Fûton. Un truc du style pourtant...
Bon, passons. Kaori était comme beaucoup d'Uchiha une petite pyromane. Katon. L'opposé logique était la flotte... Bon sang, c'était quoi déjà le nom ? Ah oui, Suiton !
Bon, elle y était presque. ça allait lui revenir, c'était pas une question très compliqué. Ils avaient eut des cours à l'Académie sur ça !
Elle se mit à gribouiller des diagrammes, essayant d'établir un lien logique entre ces connaissances éparses sur le ninjutsu. Ah oui, le truc manquant c'était le Raiton, la foudre ! C'était ce que manier ce samouraï soulard qui  avait visité Konoha et qu'elle avait affronté. Amicalement. Fichu armure électrifiée ! Sans ça, elle aurait pu l'avoir !
Bon, maintenant, essayons de résumer tout ça dans un tout cohérent...

Il y a au moins cinq natures de chakra de base. Ensuite, y'a des trucs plus bizarre genre le Mokuton des Senju, je crois...
Il y a le Katon, le Feu. On a a pas mal à Konoha et dans le Pays du Feu.Y'a le Vent, le Fûton qui le renforce, ce qui permet de faire des techniques combinées incendiaire vachement cool. Je ne sais pas si ça compte comme une faiblesse, mais peut être. Et le Katon se fait éteindre par l'eau, le Suiton. Eau qui peut être détourner ou canaliser par la Terre, le Dôton. Qui est l’élément supérieur, entre parenthèse, car il permet de transformer le terrain en allié.
Après y'a le Raiton, la Foudre... La foudre cherchant à rejoindre le sol, c'est fort contre le Dôton il me semble...


Bon, là Hako n'était pas vraiment sûre d'elle. La minuscule genin n'était pas une spécialise de ninjutsu affinitaire. Son domaine, c'était la baston physique et les techniques Aburame !
Elle était par contre presque sûre de s'être souvenue de tous les éléments...
Bah, on verrait bien. De toute façon, elle ne s'attendait pas à briller dans un examen purement écrit.
C'était quoi la suite, maintenant ?

Pourquoi les équipes ninjas sont-elles composées de 4 membres au maximum ?
Alors là... Hako n'en avait pas vraiment idée. Elle n'y avait pas vraiment réfléchit.
Bon, c'était l'occasion.
Suçotant son crayon ses yeux d'émeraude perdu dans la vague, elle essaya de mettre en ordre ses idées pour composer une réponse acceptable.

Déjà, c'est plus une recommandation qu'un règle absolue. Les circonstances d'une mission peuvent changer cela.
A plus de quatre, les ninjas pourraient se gêner, notamment ces fichus utilisateurs de ninjutsu qui foutent des boules de feu partout. ça brûle les essaims !
Et aussi, c'est un peut mettre tous ces œufs dans le même panier. Une équipe trop nombreuses seraient moins discrète et pourraient être touchée par un ninjutsu de zone.
Et trop de monde, ça génère des discussion sans fin sur les stratégies à adopter !

Être solo est idiot : même le meilleurs des ninjas à des faiblesses, des lacunes. On ne peut pas tout connaître. Il suffit d'une blessure ou d'un imprévu pour se retrouver tout seul dans la merde : un ninja à besoin de coéquipier pour parer à l'inattendu !
Un duo c'est pas mal, si les shinobi fonctionnent bien ensembles en une paire bien huilée. Mais c'est risqué : si l'un des membres de l'équipe est blessé ou incapacité, c'est l'ensemble qui s'écroule !
Un trio, s'il a des compétences varié, c'est pas mal ! Mais ça pose un problème s'il faut se séparer, y'en a un qui reste seul et peut se retrouver dans la panade. Et c'est difficile d'arriver à un consensus si chacun des ninjas campent sur ses idées...

Bon, à Konoha la règle c'est un jônin ou un chuunin pour encadrer trois genin.
C'est bien cool, car ça permet de faire au besoin 2 groupes (soit le chef puissant tout seul et les genin en couverture, soit une doublette de chaque coté, selon les spécialité de chacun).
ça permet aussi d'avoir un panel de compétences et d'opinion bien varié, entre ceux qui peuvent se battre devant, ceux qui s'infiltre en douce, ceux qui maîtrisent les illusions, les spécialiste en traque, etc.


Raaah, mais ce truc était sans fin ! Son pauvre petit cerveau !
On pouvait pas juste lui demander de tabasser quelques uzujins ? Et Naoshige ? Et Akira, pour lui faire les pieds ?
Bon, c'était quoi la suite ? Y'en avait encore beaucoup de ces conneries de branlette intellectuelle ?
Visiblement, devenir chuunin n'était pas si simple...

7. Pourquoi peut-on dire que les villages ninjas sont nécessaires ?
Roooh, allez, encore une question ouverte presque philosophique !
Hako se demandait si au final elle n'aurait pas plutôt aimer une question sur la force nécessaire à un kunai pour pénétrer une armure samouraï (même si qui était assez bête pour viser l'armure ?).
Au moins elle aurait pu tricher... Ou essayer du moins. La minuscule kunoichi avait l'impression que la gamine fan de scalpel n'arrêtait pas de rôder prêt d'elle.
Sans parler de l'autre grand échalas et son regard concupiscent qui mâtait sa pauvre Yume et sans doute les autres belles et jeunes kunoichi...
Bon, concentration et répondons à la question !

Il suffit de savoir compter : les Villages Cachés ont apporté des années de paix au Sekai. Avant, c'était le bordel, tout le monde se foutait sur la gueule.
Ils ont mis fin à des vendetta (comme la rivalité entre les Senju et les Uchiha) et constitue une puissance à même de faire face à tout et n'importe quoi !
Du coup, les Grandes Nations qui se sont alliés avec les Villages Cachés ont pu facilement prospérer et maintenir leurs frontières.
A à Baransu, on a botté le cul aux méchants samouraïs de l'Empire ! Surtout Konoha, mais aussi pas mal Uzushio. Je sais pas pour Suna, je les connais pas vraiment et ils semblent pas super sociables.
Et du coup, les Villages donnent une bonne image des ninjas, comme ça un jour les gens finiront par plus avoir trop peur de nous. Même si inspirer la peur, c'est utile. Le respect, ça marche aussi.

Enfin, ça a permis d'avoir des normes au niveaux des missions et des grades. Ici, on est tous des genin (bientôt chuunin pour moi et mes coéquipières), un grade reconnu même à Uzushio.
Et quand un client vient dans un Village pour une mission, il sait les forces qu'il peut recruter pour tel prix ! Pas de surprise ou de sur/sous-estimation des difficultés des missions !
Enfin, dans un Village Caché, y'a plein de ninja d'origine et de clan (voir sans clan) différent ! Cela permet un bel échange et une saine compétition (que les Aburame gagnent). On peut donc former des équipes variés, bien plus efficace !


Épuisée, Hako reposa son crayon en soupirant longuement. Fini !
Il fallait espérer qu'il n'y aurait pas d'autre question !
Décidément, elle n'était pas faîte pour réfléchir. Enfin, si, mais pas comme ça. Elle voulait du concret ! Mais s'il fallait en passer par là pour décocher sa promotion, elle le ferait.
En espérant que les juges aiment ses réponses.
Hmmmm... Corrigeons vite un max de fautes d'orthographes et effaçons quelques vulgarités qui s'étaient malencontreusement glissées dans sa prose suite à son énervement (la faute, sans nul doute, au Senju pervers).





[Epreuve Une] Le Test Ecrit H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue678/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (678/500)
Fuyugeshiki Toka
Le test écrit

          Tel de nombreux Genins de Konoha, j'avais été choisie pour passer l'examen de Chuunin en collaboration avec le village caché d'Uzushio. Un village très différent de Konoha. Mais je n'eus guère le temps de visiter ce village. Dommage, j'aurais vraiment aimé rencontré les membres du clan Uzumaki. On dit qu'ils sont les créateurs de nombreux Fuinjutsu très puissants. Les rencontrés aurait été un honneur et une expérience enrichissante. La seule Uzumaki que j’aperçus fut  Uzumaki Haruka, l'intendante d'Uzushio. Elle n'avait pas la stature de notre intendante, mais être intendante si jeune, elle devait vraiment être douée.

Mais comme je le disais, je n'eus guère le temps de visiter le village.Je fus menée vers ce qui semblait être l'académie d'Uzushio. Dans la grande salle, de nombreux Genins étaient déjà installés. Je m'installais à la place portant le numéro que l'on m'avait attribué. Parmi les autres Genins, je reconnus Hako, Akira et Yume. Les Genins avec qui je me suis entrainé durant ma convalescence à l’hôpital. Ainsi, eux aussi avaient été choisis pour participer. Cela avait dut être plus simple pour eux, membres de clans prestigieux. Pour ma part ce n'est que parce que j'ai insisté auprès d'Haruka-sama et Yuriko-sensei que je suis ici aujourd'hui. Aucun clan ne me soutenais dans mon parcours... Comme Yuriko-sensei.

Après un instant, une enfant à l'air sévère se présentât comme étant l'une de nos examinateurs. Je ne retenus pas son nom qui ne me disais absolument rien. Elle parlât de scalpels aussi je supposais qu'elle était médecin ? Au cas où certains ferait un malaise ? je haussais les épaules et un homme pris cette fois la parole. Un Senju comme Haruka-sama. Celui-ci disait en être le chef. Tant mieux pour lui... Peu m'importais qu'il fusse balayeurs où Daimiyo. Aux dires des deux examinateurs, nous aurions le droit à une épreuve écrite. Je n'étais pas la plus calée en connaissances ninja. Mais j'étais loin d'être stupide. Comprendre les sens cachés des choses, je faisais ça à longueur de journée en étudiant le Fuinjutsu.

On nous distribuât le questionnaire, celui-ci était composé d'une série de sept questions très... peut être même trop large ? Il ne s'agissait pas d'appliquer des connaissances, mais bien de présenter un point de vue. De cette manière il n'y avait aucune façon de connaitre à l'avance les réponses attendues à ce genre de questions... Chacune des questions tournant autour de divers sujets que je jugeais important à maitriser pour un Chuunin. Je me saisis de mon matériel de calligraphie tout neuf offert par Yuriko-sensei comme pour me dire qu'elle était un peu avec moi en cet instant. Je plongeais mon pinceau fin dans l'encre pour commencer à écrire.

1. Quels sont les avantages d’un examen inter-village ? (5 points max)

En quoi une question comme celle-ci était elle importante dans ce genre d'examen ? Franchement. A part nous emmener à l'autre bout du sekai... C'est bien le genre de question que posent les gens pour se féliciter d'avoir réussis l'exploit en quinze ans d'avoir former un pacte de non-agression le temps de quelques jours...

Ce genre d'examen inter-village offre la possibilité aux jeunes Genins de développer leur talents face à des challengers différents de leurs camarades habituels. Chacun se voit obliger de revoir ses stratégies pour s'adapter à l'inconnu qui se trouve face à lui. De plus, il permet à chacun de développer sa curiosité et d'en apprendre d'avantage sur l'autre et ses compétence. Il y a à la fois de la méfiance et de la fascination qui se mêlent lors de ce genre d'examen. Par nature, nous nous méfions d'autrui, mais ne pouvons nous empêcher d'être fasciné par les compétence dont l'autre fait preuve. Et enfin, ça permet aux jeunes pousses de voir du pays au cas où ces pousses se verraient obligé de se rendre loin de leur village d'origine.


2. Classer ces éléments par ordre d’importance :  réussir sa mission en sacrifiant un équipier, protéger le village en abandonnant sa mission et en causant la perte de son équipe, protéger ses coéquipiers et abandonner sa mission, abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent. Justifier. (15 points max)

Une question sur la morale et l'importance de la mission hein ? C'est bien le genre des examinateurs de poser ce genre de questions. Histoire d'être sure qu'ils ne forment pas de futurs psychopathes.

Je pense qu'il est primordiale de protéger ses coéquipiers et ce même au détriment d'une mission. Bien que nous ayons été formés pour servir d'armes aux intérêts d'un village. Le principe même d'une équipe et de pouvoir compter les uns sur les autres. Protéger quelqu'un qui assure vos arrière est la première chose à faire. Ensuite, je pense que protéger le village au détriment de la mission viendrait en second et ce même si cela coute la vie de mes camarades. Comme dis plus tôt, l'on a été formée pour servir le village. Si celui-ci est menacé, c'est nous-même qui sommes menacés directement. En troisième position je placerais réussir la mission en sacrifiant sciemment un camarade. Chaque membre d'une équipe est important et si remplir l’objectif d'une mission à pour but d'aider le village, je ne pourrais vivre avec l'idée d'avoir sacrifié un camarade pour un bien fait qui ne sera peut être qu'éphémère. Enfin je placerais en dernière position l'abandon d'une mission pour protéger une personne importante où influente. Même si cela n'aiderais pas une carrière. Je ne m'y connais pas assez en politique, mais je pense que ce genre d" hypocr.. de personne est aisément remplaçable.


3. Quelle méthode est la plus efficace pour prendre le contrôle d’un territoire. Insuffler la terreur en tuant tous les opposants ? Faire preuve de diplomatie et créer un pacte donnant des avantages aux deux partis ? Renverser le gouvernement dans l’ombre en glissant au pouvoir des êtres de confiance ? Justifier. (5 points max)

Ha la fameuse question de méthode. Dans une ambiance de bon entente comme ici, je suppose qu'ils s'attendent à ce que nous répondions joyeusement qu'il faut faire preuve de diplomatie. Mais la diplomatie est toute relative quand on vous plante une kunaï dans le dos.

Notre rôle de Shinobi, que dis-je l'essence même de notre fonction est d'agir dans l'ombre. Certains le font avec succès de prime abord, je pense qu'une approche diplomatique est importante. Mais personne n'est jamais sure que l'interlocuteur n'est pas entrain de préparer un coup en traitre. Aussi mon choix se porte sur la dernière possibilité. Renverser le gouvernement dans l'ombre et placer un pantin à sa tête. Ces personnes sont remplaçables non ?


4. Quels sont les éléments les plus importants pour qu’une équipe ninja soit efficace sur le terrain ? (8 points max)

La fameuse question de l'équilibre d'une équipe. Qu'est-ce qui est important pour que nous puissions être efficace en tant qu'équipe. Question bien difficile, car je n'avais pas encore eût l'occasion d'officier avec l'équipe à laquelle j'appartiens. Et l'on ne peut pas dire que cette mission avec ce déplaisant Inuwashi se soit bien passé.

L'élément primordiale dans une équipe est la cohésion de celle-ci. Les membres de cette équipe doivent se connaitre et se compléter les uns les autres. Si il n'y a aucune empathie, rien ne fonctionne. Ensuite, une équipe doit être dirigée par un leader compréhensif et ouvert. Le chef d'une équipe ne doit pas compter que sur lui-même, mais doit composer avec les membres de son équipe pour mener à bien ses mission. Si il ne compte que sur lui-même c'est que ce chef n'est juste pas fait pour diriger une équipe... où même diriger tout court.


5. Citer les natures de chakra existantes et le lien qu’elles entretiennent les unes aux autres. (10 points max)

Une question sur le ninjutsu... C'est quoi cette fascination pour le ninjutsu sans blague ? Je ne maitrise aucune des nature des chakra. Ma nature de chakra n'est même pas recensée. je ne comprends vraiment pas pourquoi on en fait tout un fromage. Le Fuinjutsu c'est tellement plus simple... Et le Shoton est tellement au dessus de ses "natures de chakra".

N'étant familière dans la maitrise d'aucune des natures de chakra basique, je n'évoquerais que mes connaissances basiques sur ce sujet. Le Suiton est la maitrise de l'eau, il éteint le Katon qui est la maitrise du feu, celui-là même qui brule les feuilles et vainc le Fuuton, la maitrise du vent. Ce vent domine le Raiton, la puissance de la foudre capable de transpercer le Doton, la puissance de la terre. Mais je me permet d'ajouter l’existence du Shoton, très peu représenté, le Shoton est la nature de chakra permettant de créer et manipuler le cristal. Certains n'y voient qu'une variante du Doton alors qu'il en est tellement éloigné que les autres natures de chakra font pale figure par rapport au Shoton. Il cristallise absolument tout hormis les énergie tel que le feu où la foudre.


6. Pourquoi les équipes ninjas sont-elles composées de 4 membres au maximum ? (4 points max)

L'importance de la composition d'une équipe de shinobis. Pourquoi Quatre membres c'est mieux que trois où cinq ?

L'important dans une équipe de shinobis est la variété des capacités de chacun. étant donné qu'il éxiste quatre grandes familles de jutsus : Le Fuinjutsu, le Genjutsu, le Taijutsu auquel s'ajoute les différents Bukijutsus et enfin le Ninjtsu aux quel s'ajouterai l'Iroujutsu et les Hidden où Kekkei Genkai diverses. Il est recommandables d'avoir au moins un ninja capable de se servir de l'une de ses familles Ainsi, le nombre de quatre s'impose, permettant à chacun de se spécialiser dans un type de jutsu. Une équipe se compose usuellement d'un Jônin ou Chuunin et de trois Genins. Les ainés ayant pour but d'instruire, guider et protéger les plus jeunes.


7. Pourquoi peut-on dire que les villages ninjas sont nécessaires ? (3 points max)

Pourquoi les villages sont nécessaires ? Pour montrer qu'il existe un sentiment national ? L'idée d'appartenir à quelque chose de plus grand que soi-même ?

       
La nécessité des villages ninja est une question toute relative, certains diraient qu'ils ne sont nécessaire que si l'on le veut bien. Celons-moi, les villages ninja existent pour revendiquer un sentiment d'appartenance à une nation, une organisation plus importante qu'une simple famille où un clan. Ils permettent à des shinobis de différents horizons de se rassembler pour défendre un but commun.

               
Une fois ma dernière réponse écrite, je posais mon pinceau. Soufflant légèrement sur l'encre pour la faire sécher avant une minutieuse relecture bien inutile car on ne pouvait pas réécrire sur de l'encre...
 
Revenir en haut Aller en bas
Omura Haiko
Omura Haiko
Uzushio no Genin
Messages : 49
Date d'inscription : 29/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 50
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue138/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (138/500)
Omura Haiko
Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 438
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue594/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (594/500)
Masamune Sanada
Sanada pénétra dans la grande salle de l'académie.

Des rangées de tables occupaient la pièce, parcourue par des dizaines de genins chuchotant avec leurs camarades pour exorciser leur anxiété.
Le soldat des Cinq n'avait jamais eu “d'examen”. Les cours quotidiens que sa mère lui prodiguait étaient certes mis à l'épreuve, mais jamais un inconnu n'avait jugé le contenu de sa connaissance pour le fixer sur une échelle faite de membres humains, plaçant les restes de l'un comme marchepied pour l'autre.
Le principe le répugnait au plus haut point, mais ses senseis, Mifuyu en tête, avaient su se montrer convaincantes.

Sanada écouta à peine le discours de L'Omura et du Senju, plongée dans une psalmodie intérieure, il ne s'arrêta que lorsque sa copie fut déposée devant lui.
Il lut les questions plusieurs fois. Puis, contrairement à son voisin, un Fûma qu'il avait vaguement côtoyé, il prit un long moment pour réfléchir, tiraillé entre l'envie d'écrire ce qu'il pensait être convenable pour le jury et jouer le jeu.

Après une délibération entre lui et sa conscience, il s'en voulut d'avoir même hésité.
Il critiquait l'arrogance d'un jugement arbitraire et s'octroyait dans le même temps le droit d'évaluer la dignité de ce même juge sans rien connaître de sa personne.
Junko lui aurait tapé sur les doigts pour une telle incohérence entre l'acte et la pensée, et elle aurait eu raison.

S'excusant auprès des Dieux, il s'empara de sa plume et se mit à écrire à la manière des essais qu'il avait tant lus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 139
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 423
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1244/1200[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1244/1200)
Uchiha Kaori
Test écrit [Examen chuunin]
Je sentais l'excitation me gagner alors que j'entrai dans le salle de cours de l'Académie d'Uzushio. Mais au fait, pourquoi on avait rendez-vous dans une salle de classe ? Une seule réponse me vint à l'esprit : examen écrit. Au mon Dieu ! Il allait falloir rester assise devant une feuille sans bouger . Cela me désespérait d'avance, mais je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas échouer car il en allait de l'honneur de mon clan, de ma famille et de mon village. Je m'installai à la place qui m'était attribué. J'en profitai pour regarder autour de moi et vis que j'avais été séparer de Yume et Hako. En fait, je n'avais aucun konohajins à mes côtés. Je regardai les examinateurs présents et reconnus Naoshige Sensei ainsi que la Omura qui m'avait accompagné lors d'une mission à Baransu : Mifuyu si je me souvenais bien.

Cette dernière prit la parole en première et nous énonça les règles de la première épreuve. On n'avait pas le droit de tricher . Pourtant ça serait une bonne façon de voir notre capacité à récupérer des informations. Mais bon si telle était la règle, je m'y plierais. Je n'avais pas envie de couvrir Konoha et le clan Uchiha de déshonneur. De plus, je n'avais pas particulièrement envie de me retrouver entre ses mains. Senju Naoshige prit la parole à la suite alors qu'on nous distribuait les copies.

Son discours était quand même moins macabre que celui de l'uzujin.  Bon on avait une heure pour répondre à sept questions. Cela sera difficile pour moi, mais j'allais devoir rester attentive durant tout ce temps. Je pris le temps de bien lire les questions, non sans bouger mes petites jambes sous la table. Je n'arrivai pas à rester immobile. Ce test allait être une véritable épreuve pour moi. Par chance, les questions n'étaient pas trop difficiles et faisaient surtout appel à notre propre jugement.  Je commençai à répondre aux questions.


Je reposai ma plume après avoir relu ma feuille et corrigé quelques fautes. Je ne savais pas ce que mes réponses valaient, mais j'avais réussi à tenir l'heure entière. Je regardai  l'horloge sur le mur avec envie. Maintenant j'avais vraiment envie de bouger. J'espérai que la seconde épreuve serait plus physique. Enfin...si je réussissais à passer celle-ci déjà.

Récapitulatif combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Omura Hatsumomo
Omura Hatsumomo
Uzushio no Genin
Messages : 237
Date d'inscription : 22/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG B
Ryos: 479
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue587/1200[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (587/1200)
Omura Hatsumomo
Première épreuve
un test écrit
Omura Hatsumomo et tout plein de genin


L’examen Chuunin était arrivé bien plus rapidement que tu ne l’avais imaginé. Tu avais bien sûr fait tes préparatifs, tu avais étudié d’arrachepied, réfléchis et pratiqué jusqu’à t’en effondrer. Sans relâche, impressionnant même te mère qui à plusieurs reprise vint te dire de prendre des pauses. L’ambiance fébrile du village t’électrifiait, te motivait, t’avait entraînée dans un mélange de tension, d’énervement, de curiosité, de peur et d’excitation. Si bien que parfois, il t’était difficile de discerner tes propres émotions en vue de l’événement.

Un soupir et tu fermas ton livre de révision. Tu espérais réellement réussir, mais tu ne voulais pas t’imaginer trop de choses, juste au cas ou et que tu ne sois que plus déçue à la fin de l’aventure. Tu étais jeune, tu avais le temps, trop te mettre de pression ne t’aiderait en rien … et pourtant, tu voulais cette promotion comme tu avais besoin d’air. Plus qu’une étape de ta carrière, cette promotion te servirait de preuve, non pas seulement de preuve, mais aussi de déclaration : Attention, Omura Hatsumomo n’est pas qu’une enfant sans défense. Elle n’est pas qu’un médecin sans talent, mais une kunoichi à part entière, une personne capable de prendre des décisions et qui n’a besoin de personne … Bon, la dernière partie était tout de même à revoir … Mais tu n’avais pas besoin de ta mère, pas de son ingérence et de son embêtante façon de te couvrir sans cesse comme si tu étais stupide et faite de porcelaine.

Tu avalas ta dernière gorgée de thé avant d’aller directement au lit. Le lendemain serait le jour J et tu voulais être en forme pour le début de l’examen et surtout, tu ne voulais pas faire honte à Mifuyu-sensei.

***

Le lendemain matin, tu étais bien d’avance et tes paumes étaient moites d’anticipation. Tu mordais ta lèvre inférieure et ton regard pâle était très fixe. Le discours des deux Haruka ne fit guère d’effet, en fait, à l’exception de la déclaration finale, celle qui annonçait le début de ce calvaire, tu n’avais rien retenu, tellement préoccupée à te répéter tout ce que tu avais étudié et appris pour ce moment.

Lorsque tu fus dans la salle d’examen, voir ton mentor te rassura, un tant soit peu, mais même si elle était terrifiante, elle t’avait toujours parue … différente. Jamais elle ne t’avait effrayée … Enfin, en éliminant cette unique fois où elle t’avait planté un kunai dans le ventre et qu’elle t’avait demandé de faire de même … mais ça restait un cas isolé et c’était pour t’enseigner, donc ça ne comptait pas. Petite et d’apparence enfantine, peut-être était-ce la raison pour laquelle tu te sentais si près d’elle, malgré son âge réel, ou peut-être était-ce ce puit de savoir qu’elle représentait …

Le test écrit fut annoncé et une autre fille, à la tenue très visible et très peu … ninja, s’exclama. Tu la fixas avec surprise. N’était-elle pas sensée être prête à toute éventualité ? Bon, tu ne t’y en attendais pas non plus, mais était-ce si mal un test écrit ?

Tu survolas les questions avant de commencer, te faire une idée claire de ce qu’était la tâche. Trop peu de temps, tu le savais, les questions étaient relativement vagues dans la plus part, il faudrait écrire rapidement. Très rapidement et commencer par celle que tu étais les plus à l’aise.

Tu commenças donc par la deuxième question, allant à la cinquième, puis la troisième et la quatrième pour enchaîner sur la sixième. Tu gardas la première et la dernière pour la fin, était des questions.

À la première question, tu restas bouche-bée. Tu n’avais aucune idée, tu étais un médecin, pas une politicienne. Quatorze ans, bientôt quinze, mais pas assez vielle pour réellement saisir la délicatesse subtile d’une question de politique. Une fois la question lue, ton esprit analytique de jeune médecin fit place à tes anxiétés, décortiquant la question dans les moindres détails.

Citation :

1. Quels sont les avantages d’un examen inter-village ?

Créer des liens inter-village, bien sûr, mais c’est plus que cela, vraiment. L’avantage est de connaître la compétition, de se faire une idée réelle de notre niveau en comparaison avec les autres villages.

Lorsque je dis connaître la compétition, je veux dire avoir un aperçu en personne des habilités de chaque village, de chaque clan participant, de chaque concurrent aussi. Ensuite, c’est aussi une façon d’éduquer les genin sur les possibles dangers qu’ils peuvent rencontrer en mission. Ça permet de nous sortir de notre zone de confort et de ce que nous savons déjà. Comparer les niveaux, c’est simple, on peut jauger la qualité de nos ninjas et de leur formation en les mettant en contact avec d’autres ninjas, ceux d’ailleurs.

Et c’est, bien sûr, une action politique qui montre un désir de rapprochement et de paix, une preuve concrète de l’entente entre deux villages et aussi une façon de dire au monde shinobis que nous comptons marcher main dans la main ou du moins le faire croire et ainsi faire que de potentiels ennemis y repensent à deux fois avant de s’en prendre à nous.

En plus, c’est une façon de connecter, de créer des liens en les nations pour l’avenir. Mais bon, ça c’est ce que les examinateurs et les politiciens veulent entendre. L’avantage est de se faire des amis, des liens durables et tout ça.

En réalité, je ne comprends pas pourquoi le vol de technique secrète est interdit. Nous sommes des ninjas, c’est ce qu’il y a de plus logique que de tenter de se voler les secrets des uns et des autres. En plus s’il était permis de voler les techniques et secrets, les deux villages en tireraient bien plus que de faire semblant de s’apprécier. Mais, bon, je sais que c’est interdit, alors je vais me tenir, mais je ne comprends pas la logique de cette interdiction autant pour un village que l’autre.

2. Classer ces éléments par ordre d’importance : réussir sa mission en sacrifiant un équipier, protéger le village en abandonnant sa mission et en causant la perte de son équipe, protéger ses coéquipiers et abandonner sa mission, abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent. Justifier.

À cette question, je réponds : pour qui ? Par ordre d’importance pour qui ? Pour moi, ou pour mon village ? Pour mon client ? Parle-t-on de professionnalisme ici ? Importance, est-ce que ça veut dire que je dois mettre en ordre de ce qui pour le bien du plus grand nombre ou pour le bien à court terme ? La question n’est pas complète selon moi. À moins que le but ne soit de tester notre raisonnement de ce qui est important, mais est-ce que ce qui est important est ce qui devrait être réaliser en mission ? Ensuite, tentez-vous en fait de tester nos valeurs en tant qu’arme ninja, en tant qu’être humain ?

Alors, je vais répondre à toute mes questions et tenter de répondre du mieux que je peux à cette question. Alors, pour mon village en tant que machine qui loue les services d’assassins et d’armes à des particuliers (entendons-nous pour dire que c’est exactement ce qu’un village est un service de location d’armes) ce qui projetterait une meilleure image, c’est-à-dire, une image professionnelle et qui fait bonne publicité, du dit village serait d’abord de réussir la mission au prix de la vie d’un équipier. Ensuite, la priorité, c’est sans nul doute la sécurité du village. Un village n’a plus de secret, où que les défenses sont connues d’un adversaire ou un ennemi ne peu continuer sa fonction première, celle de location d’armes humaines. Jamais, à l’exception de la qualité politique de son équipe un shinobi ne devrait abandonner sa mission pour protéger ses équipiers, car une mission échouée reste une mission échouée et il y a toujours une façon de la réussir, même si cela coute la vie à chacun des membres de l’équipe (mais optimalement, on ne laisserait pas une telle situation se produire, car la formation d’un seul ninja de bon calibre est un investissement pour le village et le clan, s’il meurt, il ne rapporte plus rien.) Le pire qu’un shinobis devrait faire, c’est d’abandonner sa mission, qu’importe la valeur humaine que d’aider le noble influent rapporterai. Ce genre d’action crée un précédent, crée un doute dans l’esprit de particuliers engageant le village. D’abandonner carrément une mission pour venir en aide à quelqu’un d’autre n’est non seulement pas du tout professionnel et renvoie une image encore plus mauvaise d’un ninja, prouvant qu’ils n’ont même pas la décence de faire un contrat jusqu’au bout ou du moins de mettre tous les moyens en œuvres pour réussir et lorsque le mot courra que les shinobis du village X ne font pas ce qu’ils sont engagés pour faire alors moins de missions seront demandé au village. D’aider un noble influent est toujours une bonne chose, mais devrait toujours, mais absolument toujours être considéré comme un objectif secondaire, si les forces et les circonstances le permettent et si cela n’implique pas d’abandonner ce pourquoi les ninjas sont partis, à l’origine.

Bien évidemment, il y a les situations atténuantes qui jouent avec des facteurs très précis, très circonstanciels et peu imaginables lorsqu’ils ne sont pas présentés à nous. Enfin, selon ce que je sais d’un shinobi, cela devrait être la meilleure façon de s’y prendre pour mettre ces situations dans une échelle de priorité. C’est comme la médecine et son avancement, un bon médecin choisit ses batailles et met de l’avant le bien de plus grand nombre avant ses émotions. Ensuite, si on parle de personnes, si on veut mettre ses mêmes priorités dans une échelle prenant en compte leur importance pour ma personne … Je crois que je garderais le même ordre, simplement parce que c’est-ce qui est attendu de moi. Je suis une kunoichi et de choisir par mes émotions ou mes valeurs n’est pas ma place ou position. Je suis formée pour être une arme – bien que je sois encore en formation et ne peut dire que je ne ressens rien ou que je n’ai de valeurs personnelles que l’avancement de mon village. Je me dois de prioriser, du moins, le bien du plus grand nombre et dans mon cas la réputation de mon village est mon plus grand nombre, de mes réussites dépendent non seulement les Omura, mais tout Uzushio et si je veux que le village prospère, chaque engrenage se doit de faire son travail comme il se doit. Oui, bien sûr, dans mon cas, je ne suis pas sans émotions et la perte d’un partenaire, d’un coéquipier au nom de mon village ne me laissera pas de marbre, mais tous les ninjas connaissent les risquent du métier lorsqu’ils s’engagent, non ?

Le principe est le même que lorsque je pratique mon iroujutsu. Je me dois de penser avant tout à ce qui est le mieux pour le plus de gens. Si un patient ne peut être sauver, il est préférable de l’achever et de récupérer les organes pour les donner à quelqu’un qui a des chances de survie. C’est même concept, mais en différent. L’autre patient ici, c’est le village, celui qui va mourir c’est l’équipier. Pourquoi s’acharner si de toute façon ça ne sert à rien ?

3. Quelle méthode est la plus efficace pour prendre le contrôle d’un territoire. Insuffler la terreur en tuant tous les opposants ? Faire preuve de diplomatie et créer un pacte donnant des avantages aux deux partis ? Renverser le gouvernement dans l’ombre en glissant au pouvoir des êtres de confiance ? Justifier.

Vous êtes conscients que vous poser une question de ce genre à des gens qui n’ont pas le droit de discuter les ordres ? Notre métier ne nous donne pas réellement le droit de réfléchir à ce genre de chose si notre position n’est pas celle de prendre les décisions. De plus, le territoire est changeant, varie et selon ses habitants, ses valeurs, ses coutumes et son mode de vie, on ne peut pas affirmer qu’une seule de ces solutions soit la meilleure dans tous les cas et toutes les situations.

D’abord la force brute … Si l’on tente de conquérir un territoire connu pour ses idées révolutionnaires et sa fierté pour son indépendance … la force brute n’incitera qu’à la révolte, qu’au chaos et finalement à une perte de contrôle sur le territoire et ceci est sans compter les factions politique indépendantiste qui apparaîtront au fil des années qui suivront ainsi que les différents casus bellis pour les autres pays de s’ingérer dans cette histoire. Un autre pays, ou territoire pourrait se sentir prit d’un élan de philanthropie et chercher à libérer son voisin oppressé ou encore pourrait vouloir prouver sa propre puissance et ainsi avertir le conquérant qu’ils ont les moyens de le repousser.

Ensuite, si l’on y va par la diplomatie pure, normalement, se serait la meilleure façon de faire, si les deux partis sont ouverts aux négociations et que les négociations se font en bonne et due forme, mais aussi si les deux partis impliqués peuvent sans équivoque se montrer loyal à leur mot, prouver que leur négociation sont sincères et dénuées de mensonge. De plus, les demandes doivent être réaliste pour les territoires et ce qu’ils peuvent apporter ou non. Et une solution diplomatique à ce genre de situation me semble peu probablement à moins que l’entente soit absolument avantageuse, mais comment faire une telle entente à un territoire qui n’en a pas besoin ?

De mettre des hommes de confiance au pouvoir ne garantit, malheureusement pas la loyauté du territoire. Si le peuple n’est pas en accord avec les décision prise, des factions rebelles et des soulèvements pourraient avoir lieux.

Alors, à chaque territoire sa façon, mais aussi à chaque conquérant. Il faut se dire qu’un village ayant une forte force de frappe, mais un mauvais réseau d’espion y perdrait beaucoup ou ne pourrait réaliser un changement de pouvoir discret. Et ce serait bien plus que simplement perdre beaucoup, soyons honnête.

4. Quels sont les éléments les plus importants pour qu’une équipe ninja soit efficace sur le terrain ?

Ici, parle-t-on de la dynamique inter équipe ou des capacités des ninjas en soit ? Si l’on demande en pensant aux capacités des ninjas, il m’est absolument impossible de répondre à cette question car elle est incomplète. Trop de facteur entre en compte, tel le genre de mission, le genre de village et surtout qu’est-ce que l’on cherche comme résultat.

Ensuite, si l’on parle de l’équipe dans un tout, de son comportement les uns envers les autres ou du ressentis de chaque membre, là il m’est en revanche possible de répondre.

Il faut d’abord un chef qui assume sa position, qui prend les décisions les plus éclairées, qu’il discute ou non avec son équipe avant de les prendre n’est pas important, il faut qu’il soit capable de faire croire à son équipe que le plan qui sera mis en action est le meilleur, pour que chacun le suive sans discuter. Il est critique qu’une équipe croit en la réussite de la mission pour vraiment la réussir, il faut donc que le chef montre un chemin vers cette réussite, car si l’équipe ne croit pas en ses chances, le moral baisse, mais la force générale de l’équipe ainsi que toute sa coordination.

Ensuite, une équipe se doit de rester professionnelle quoi qu’il arrive. Les mésententes doivent être mises de côté et chacun doit prioriser la réussite plutôt que ses émotions personnelles. Si l’équipe à été ainsi formé, il doit y avoir une raison que soit dans le potentiel des habiletés de chacun ou dans la synergie même de l’équipe.

Puis, il faut penser à la confiance. Entre les membres de l’équipe c’est facultatif, mais envers le chef, c’est nécessaire. Si l’on fait confiance à son chef et que son chef nous fait confiance, l’équipe va se tenir, car ledit capitaine pourra affirmer avoir confiance en ses autre équipiers et ainsi calmer prouver que même membre X et membre Y se détestent, ils ont tout de même les habiletés nécessaires pour mener à bien une mission.

Le plan doit toujours être expliquer. Et bien expliqué. S’il y a un doute dans l’esprit d’un seul membre de l’opération, cela peut causer un écroulement de tout le reste. Comme une greffe, si l’on ne sait pas où sont chacun de nos outils, il est impossible de réussir efficacement l’opération, qu’importe que le chirurgien soit le plus reconnu du monde ou que son talent n’a d’égal dans tout le Sekai.

5. Citer les natures de chakra existantes et le lien qu’elles entretiennent les unes aux autres.

Tout d’abord il y a les cinq éléments, le Katon, l’art de la maitrise du feu qui est dominé par le suiton, mais renforcer par le futon. Ensuite vient le futon, l’art de la maîtrise du vent qui est dominé par le katon, mais qui domine raiton. Le raiton, tant qu.à, dominé par le futon, surpasse le doton. Le doton est plus résistance au suiton qu’aux autres éléments. Et ainsi, on recommence, comme dans un cercle. Bien sûr les éléments entre eux s’équivalent a peu près tous, sauf lorsque confronté à l’élément qui le domine.

Chaque élément à son némésis, mais aussi un précieux allié qui le renforce. Le Suiton permet au raiton une plus grande portée, le futon alimente le katon, entre autres. Entre eux, les éléments peuvent également donner naissance à des godai qui sont d’une rareté, mais également d’une puissance peu égalée.

Parmi les godai connus, il y a le Futton un mélange de du Faton et du Fuiton, le Yoton qui se retrouve à être un mélange de Katon et de Doton. Ensuite, le Mokuton, des Senju qui est du Doton et Suiton, je crois, enfin, c’est le plus logique selon moi … Ainsi de suite … Donc non seulement y a-t-il différents éléments qui ont chacun une combinaison de Némésis et de renforçateur, mais si combiné correctement, on peu voir l’apparition de Godai. Bien sûr, je ne m’y connais pas encore beaucoup dans la matière, mais il doit y avoir bien plus de godai que ce que j’ai nommé.

6. Pourquoi les équipes ninjas sont-elles composées de 4 membres au maximum ?

La priorité pour un ninja est de passer inaperçu en mission, enfin, la plupart du temps. Une troupe trop grosse attirerait l’attention à coup sûr et entraînerait des complications, chose qui est à éviter lors d’une mission où l’enjeu et la vie et la mort ainsi que la réussite de la mission.

Quatre membres pour une équipe donnent un équilibre dans les compétences, permettant de favoriser les stratégies sans toujours répéter la même chose, apportant un élément de surprise aux ennemis. Par-là, je veux dire que deux membres seulement, même s’ils se complètent, finiront toujours par faire la même stratégie et une réputation s’établira petit à petit et leur motif operandi sera facile à prévoir une fois identifié par l’ennemi, sans compter que les doivent rester au top de leur forme tout au long de la mission, sinon leur machine, aussi bien huilée soit-elle, va s’écrouler.

Pourquoi quatre en particulier ? Créer une équipe équilibrée et compétante est assez facilement faisable. D’ailleurs, cela permet de rester discret. De plus, avec ce nombre, faire des équipes spécialisées dans certains domaines tel la traque, l’infiltration ou le combat pur et brut reste parfaitement faisable en plus de la diversité des genres apporter par chaque individu. Par là, je veux dire qu’il est plus facile pour un Chuunin ou un Jonin de former des équipes qui on la même ligne directrice ou des éléments en commun qu’un paquet de talents diversifiés qui ne se rejoignent en rien, exemple, une équipe avec un chef maître du genjutsu qui doit enseigner à un pro-taijutsu, un pro-ninjutsu et un pro-fuijutsu. Ces styles si différents ne se rejoigne en rien et le chef de l’équipe, bien qu’il est de la diversité dans ses troupes ne peux pas nécessaire former au meilleur de ses capacités ses élèves.

7. Pourquoi peut-on dire que les villages ninjas sont nécessaires ?

Les villages apportent avec leur fondation une certaine stabilité, un environnement permettant le développement optimal des ninjas le peuplant. Ils sont également garant d’une paix relative dans le sekai étant des agglomérations de clans ninjas et de ninjas. Ils représentent une figure de puissance et d’autorité. En plus, ils permettent à ceux y vivant d’avoir accès plus facilement à des missions.

Pour les clients, il y a également des avantages. Plus besoin d’envoyer de demandes de mission dans tous les petits clans indépendants et il est d’ailleurs plus certain qu’une équipe possédant le bon ensemble de capacité soit envoyer pour résoudre la demande.

- Accès plus facile aux savoir
- Stabilité permettant la formation de nouveaux ninjas
- Plus sécuritaire
- Partage de techniques et de façon de faire
- Ninja plus …


Et le temps était fini. Tu eus beau avoir mi les derniers éléments de ta réponse dans un liste à point, tu n’avais pu terminer. Tant pis. Tu savais que ça se terminerait comme ça dès le début, ces questions demandaient à ce que tu réfléchisse bien au-0dessus du rang pour lequel tu appliquais, peut-être en ferais-tu mention à Mifuyu-sensei en la voyant ? Très probablement … Posant ton crayon, tu soupiras. Tu aurais aimé terminer, mais le lapse de temps était bien trop court et ton poignet te faisait mal à force d’écrire. La seule chose que tu souhaitais était que les examinateurs arrivent à lire tes réponses, car ta calligraphie habituellement si belle était maintenant grossière puisque tu t’étais plus concentrée sur le contenu que sur la qualité de tes lettres.

En plus sur ton papier, il n’y avait plus un seul espace blanc, tes réponses dépassant souvent de l’espace attribuée pour chaque question. Tu espérais également ne pas être trop pénalisée.

Cherchant Mifuyu-sensei du regard, tu lui fis un petit sourire embarrassé, car tu savais qu’elle devrait corriger tout ça.


Revenir en haut Aller en bas
Omura Naminé
Omura Naminé
Uzushio no Genin
Messages : 104
Date d'inscription : 15/07/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 214
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue222/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (222/500)
Omura Naminé
Naminé était genin depuis peu de temps et pourtant, déjà, elle se retrouvait à passer un examen pour devenir chuunin. Un grade qu'elle visait bien entendu mais elle savait que cela ne serait pas simple. Depuis quelques semaines déjà (en faites depuis qu'elle sait qu'elle allait passer cet examen), elle révisait d'arrache-pied, s’entraînait avec les meilleurs et surtout elle essayait de se rassurer. Littéralement la jeune fille ne se sentait pas prête pour cette épreuve !
Cependant cet examen s'annonçait un peu spécial, en effet, le village de Konoha était invité et allait venir avec ses genins. Un examen en commun qui promettait sans doute de rapprocher les deux nations. Cela semblait être une bonne idée et la jeune fille était toujours ravie de voir débarquer de nouvelles personnes, elle aimait faire des rencontres et appréciait suffisamment la compagnie des autres pour en être ravie.
Cependant, ceci annonçait aussi que la compétition serait difficile, car qui dit autre nation, dit autre ninja et donc autres techniques. Des techniques qu'elle ne connaissait pas ou peu, des hiden relativement nouveaux et puissants ! Enfin, de la concurrence...

Le jour j sonna, Naminé était fin prête, du moins elle le pensait. Ce n'était que le jour de l'épreuve écrite, une épreuve qui inquiétait bien moins la jeune fille que les suivantes. Elle devait obtenir une bonne note à l'écrit pour pouvoir espérer continuer l'aventure.
Elle savait que cet examen serait particulièrement difficile, qu'elle ne l'obtiendrait peut-être pas du premier coup mais qu'étant donné son jeune âge ceci était tout à fait acceptable. Du moins, elle essayait de se remonter le moral de la sorte, elle voulait progresser, peut-être hélas plus vite que son corps ne le pouvait...En tout cas elle était déterminée et ne prenait pas l'épreuve à la légère !

Elle entra dans la salle d'examen et observa les autres genins, elle reconnut Hatsumomo, une Omura de son clan qui lui enseignait des techniques. Puis elle s'arrêta sur les autres qu'elle ne connaissait absolument pas, même ceux venant de son propre village...c'est un comble tout de même. Elle fit un signe discret à Hatsumomo avant de s’asseoir à la place qui lui était réservée. Étonnement la jeune fille se sentait calme, elle respirait normalement et elle avait confiance en ses connaissances, elle avait travaillé pour en arriver là et elle pensait réellement que la première épreuve ne serait pas la plus difficile pour elle. Voilà pourquoi elle se décida à donner le meilleur d'elle-même aujourd'hui !

Entra alors les deux examinateurs, un garçon ayant l'air calme et une fille...une Omura...bien moins calme. Son speech de présentation fit froid dans le dos à Naminé, elle se demandait si les genins de Konoha allaient penser qu'elle rigolait en disant que leur corps servirait à la science, si c'est le cas ils ne devraient pas rire...elle savait bien de quoi les Omura étaient capables pour la « science ». Un nouveau frisson la secoua d'effroi lorsqu'elle ordonna la distribution des copies.
Elle n'avait jamais rencontré Omura Mifuyu en personne, elle n'était pas l'une des personnes les plus rassurantes du monde faut dire, fort heureusement pour elle, aucun entraînement ne l'avait fais croiser son chemin.

Lorsque toutes les copies furent distribuées, Naminé lu les questions une première fois avant de commencer à répondre, elle tenta de mentalement se faire une idée de ce qu'elle allait mettre dans chacune d'entre elles avant de se lancer.
Alors qu'elle commençait à se faire une idée, elle entendait les pas et le tintement des scalpels de Mifuyu...sans rire...elle était vraiment effrayante. Cependant Naminé retourna vite son esprit vers sa copie, attirer l'attention de l'Omura n'était pas une bonne idée.

Examen a écrit:
Questions
1. Quels sont les avantages d’un examen inter-village ? (5 points max)

Naminé saisit son crayon, observa l'horloge au devant de la salle et commença à répondre :
« Le premier des avantages est de réunir deux villages différents, mélangeant ainsi nos us et coutumes, permettant aux jeunes ninjas d'affronter des personnes qui se battent différemment d'eux et apprendre tout simplement à s'ouvrir au monde en apprenant à connaître d'autres ninjas.
Cependant, ceci est aussi une manœuvre politique, un accord de ce genre passé entre deux villages peut alors montrer à d'autres la puissance de leur partenariat.
Ceci peut aussi être une démarche d'intimidation, un village montrant sa force à l'autre. »


Naminé s'arrêta d'écrire et se demanda si l'examinateur qui allait corriger sa copie, allait également accepter ce genre de réponse. Cette idée la fit sourire mais elle se moquait de ce qu'il allait penser, le tout étant qu'elle devait rester honnête avec elle-même, ce qu'elle avait appris et ses convictions. Elle recommença à écrire :

« L'organisation de ce genre d’événement permet de pérenniser des accords ou d'en créer de nouveau en montrant sa force mais aussi la volonté que nous avons à nous ouvrir au monde. »

2. Classer ces éléments par ordre d’importance :  réussir sa mission en sacrifiant un équipier, protéger le village en abandonnant sa mission et en causant la perte de son équipe, protéger ses coéquipiers et abandonner sa mission, abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent. Justifier. (15 points max)

Classer par ordre d'importance ? Naminé trouva cela étrange à première vue, honnêtement, si la chose la plus importante pour elle serait sans doute de protéger ses coéquipiers avant tout, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle ferait dans les autres situations. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle protégerait ses compagnons de routes avant même son village. Elle remit alors en question son apprentissage, mais c'est le genre de question où elle devait être honnête. En souriant légèrement et en repensant à Ren, Zen et Asari-sensei, elle commença sa liste.

« Du plus important au moins important :
- protéger ses coéquipiers et abandonner sa mission : à mon sens protéger ses camarades est bien plus important, je sais qu'échouer une mission aura des conséquences sur ma carrière en tant que ninja mais je préfère endosser cette responsabilité plutôt que de perdre mes amis.
- protéger le village en abandonnant sa mission et en causant la perte de son équipe : ce n'est vraiment pas un acte que je ferais de bon cœur, mais en cas d'extrême urgence, si aucune autre solution n'est envisageable et que le village est réellement menacé alors oui, j'abandonnerais tout ce que je possède pour le sauver même ma propre vie.
- abandonner sa mission pour venir en aide à un noble plutôt influent : absolument un acte immoral, je trouverais cela absurde sauf si cela peut, à la rigueur, servir le village. Je ne ferais pas ça dans mon propre intérêt, une personne influente n'est pas plus importante que mes coéquipiers ou mon village.
- réussir sa mission en sacrifiant un équipier : la mission ne sera pas une réussite pour moi. »

En terminant d'écrire ces phrases, elle ne put s'empêcher d'espérer que cela ne lui arriverait jamais ! Franchement, c'est le genre de situation qui ferait froid dans le dos même aux ninjas les plus émérites !

3. Quelle méthode est la plus efficace pour prendre le contrôle d’un territoire. Insuffler la terreur en tuant tous les opposants ? Faire preuve de diplomatie et créer un pacte donnant des avantages aux deux partis ? Renverser le gouvernement dans l’ombre en glissant au pouvoir des êtres de confiance ? Justifier. (5 points max)

Une autre question où il faut donner son avis. Naminé ne semblait pas comme ça mais elle était du genre à s’intéresser un minimum à la politique et à vrai dire elle n'avait pas le choix. Ses parents étant des Omura et qui plus est, connaissant le tiraillement qui existe au sein de son propre clan, la diplomatie est une chose qu'on tenta de lui apprendre. N'étant pas une grande guerrière et étant tout de même assez idéaliste, la jeune fille pensa (tel Candide) au meilleur des mondes, une utopie. Elle en était consciente mais une fois de plus, elle voulait paraître honnête même si cela ne lui rapporterait aucun point.
Elle se mit alors à écrire :
« La terreur n'est pas la bonne solution, car tout territoire appartient en premier lieu à ses habitants, la peur pourrait induire une rébellion et entraîner des conflits internes ce qui, à terme, pourraient entraîner un affaiblissement du territoire et l'envahissement par des pays voisins, qui profiteraient de cette faiblesse. Agir dans l'ombre est une tactique fine et risquée qui pourrait pousser les habitants du territoire à se poser des questions. Cependant, si les habitants désignent eux-mêmes cette personne de confiance et que par ce biais cela permette une paix entre deux territoires voisins, je pense que cette approche est la bonne.
Pour finir, la diplomatie et les accords entre pays voisins sont à mon sens, le meilleur moyen pour créer un climat de paix et de bienveillance entre deux territoires. Cependant ceux-ci engagent la bonne foi des deux parties et il faut alors faire confiance au dirigeant voisin, ce qui peut parfois compliquer nos affaires. On ne peut jamais être sûr à 100% que nos voisins ne briseront pas un jour ou l'autre cet accord pour se retourner contre nous. C'est pour cette raison, que nos espions ninjas surveillent les territoires voisins. Cette solution n'est donc pas idéale non plus mais reste peut-être l'une des plus humainement bien vu. »


4. Quels sont les éléments les plus importants pour qu’une équipe ninja soit efficace sur le terrain ? (8 points max)

« Les éléments les plus importants d'une équipe sont sans doute, le chef de cette équipe, il donne des ordres et est celui qui établira la stratégie du groupe pour réussir la mission. Il faut toujours quelqu'un qui tape vite et fort, souvent cette personne sera chargée de détourner l'attention des ennemies pendant que d'autres possédant une constitution plus faible poseront des pièges ou tendront des embuscades. Enfin je dirais qu'avoir un ninja spécialisé dans les techniques de soin serait très important, cependant ils sont moins fréquent en équipe car peu habile au combat. »

Naminé releva la tête et observa l'horloge, franchement, sur cette question elle séchait un peu. Que dire, elle venait à peine de rencontrer son équipe et franchement ils n'étaient pas au point. Du coup comment savoir ce qui marche ou non sur le terrain ?
Elle savait que plusieurs réponses étaient possibles, cette question était bien trop vague pour qu'il n'y ai qu'une solution et pourtant la jeune fille dû se creuser la tête un long moment pour pouvoir y répondre. 8 points et elle n'avait écris que quelques misérables lignes...cela ne serait pas suffisant...elle le savait mais elle ne savait pas quoi ajouter. Deux options se présentaient alors, soit elle tentait le baratinage soit elle assumait son manque de connaissance en la matière. Elle secoua la tête, laisse tomber le baratin, personne n'est assez dupe pour ça ! Tant pis on passe à la suivante.

5. Citer les natures de chakra existantes et le lien qu’elles entretiennent les unes aux autres. (10 points max)

Ah ! Facile. Pensa la jeune Genin, elle avait passé suffisamment de temps la tête dans les bouquins pour connaître la réponse, à vrai dire, on l'y avait surtout forcé. Contrairement à la question d'avant, celle-ci ne pouvait connaître qu'une seule réponse, et cela Naminé le savait, elle l'avait appris à l'académie et elle se souvenait de l'aspect qu'avait pris sa petite feuille lorsqu'elle fut en contact avec son chakra. Humide. Signe que son chakra était de nature Suiton. Cela l'avait beaucoup amusé bien qu'aujourd'hui elle n'en avait guère l'utilité car elle ne maîtrisait aucune technique de cette élément.

« Les natures de chakra principales sont :

Katon (feu)
Suiton (eau)
Raiton (foudre)
Fûton (vent)
Dôton (terre)

Ces éléments sont liés entre eux en fonction de leur force contre un autre élément, par exemple :
Le feu est fort sur le vent qui est fort sur la foudre qui est forte sur la terre qui est forte sur l'eau qui est forte contre le feu. Cette phrase redondante donne lieu aux cercles des 5 éléments.

Il est cependant possible de combiner ces différentes natures de base pour réussir à manipuler d'autres éléments tel que la glace par exemple ou le cristal. »


6. Pourquoi les équipes ninjas sont-elles composées de 4 membres au maximum ? (4 points max)

« Par praticité j'imagine, quatre est un nombre parfait car nous ne sommes pas trop nombreux ce qui est pratique pour les missions d'infiltration par exemple, et à la fois suffisamment  nombreux pour pouvoir combattre efficacement . Généralement ces équipes sont équilibrées et constituées de membre complémentaire les uns par rapport aux autres.»

7. Pourquoi peut-on dire que les villages ninjas sont nécessaires ? (3 points max)

« Les villages ninjas sont nécessaires pour réunir les ninjas et éviter que les clans ne se battent entre eux, ils assurent la sécurité de ses habitants et sont représentés par un Kage nommé par les habitants de ce village. L'importance de ceux-ci sont donc politique et militaire. »

Naminé avait terminé 15 minutes avant la réelle fin de l'épreuve, elle prit un temps pour se relire, elle essaya de réorganiser ses idées, corrigea quelques fautes et enfin retourna sa feuille et posa son stylo.
Elle ne voulait pas qu'on pense qu'elle trichait alors qu'elle était à milles lieux de ça ! Elle semblait satisfaite de ses réponses et affichait sur son petit visage angélique un air assez soulagé. En faites, elle n'avait aucune idée de comment les examinateurs allaient noter ce genre d'examen, elle espérait juste pouvoir passer cette épreuve pour se mesurer aux autres, même si elle ne savait pas si elle était à la hauteur ou pas.
Tout ce qu'elle savait, c'est que c'était une belle aventure qu'on lui avait proposé et elle allait essayer d'en profiter un maximum !
Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 210
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 432
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue947/2000[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (947/2000)
Omura Mifuyu

Première épreuve : le Test écrit
~


L'abjecte Omura arpentait les différentes rangées de tables, observant ces pathétiques Genins cramer un à un leurs moindres petits neurones. Elle avait lu les questions de l'examen en amont. Quelle perte de temps ! Pour elle, cela ne faisait aucun doute : bien plus qu'un test de puissance pour ces enfants, le vrai propos de cet examen était d'ordre propagandiste. Il adulait le système mis en place par les villages, la hiérarchie stupide des shinobis et ne laissait qu'une seule question à la connaissance pure. Une question, mais quelle question ! N'importe qui ayant suivi un cours à l'académie pourrait y répondre sans problème. En fait, cet examen n'était là que pour gonfler l'ego des dirigeants des villages cachés et leur donner de l'importance. Quelle connerie.

De mauvais poil, la Sorcière fut bien déçue de n'avoir personne à menacer ou même punir. Elle essayait bien de s'arrêter de temps en temps devant un candidat, à le fixer d'un air mauvais dans l'espoir de le voir perdre pied, mais hélas ses techniques de déstabilisation ne fonctionnaient pas. Tous étaient bien trop concentrés dans leur travail. Elle était donc condamnée à corriger ces copies de manière mécanique, sans même pouvoir exercer son libre arbitre puisqu'on avait veillé à lui donner des consignes très précises.

Dans le concert des coups de crayons et des respirations dépitées des Genins, la doyenne s'occupait les mains avec ses scalpels, les faisant passer adroitement d'un doigt à l'autre. Elle attendit patiemment que l'horloge tourne et que les premiers petits génies quittent la salle. Au bout d'une heure, elle arracha de force les copies des mains des derniers retardataires, ne leur laissant pas une seule seconde de bonus. Tous luttaient quelques secondes avant de céder avec un grognement faiblard, les laissant, larmoyant, ressasser leur misérable échec.

Une fois qu'ils avaient rassemblé toutes les copies, Mifuyu et son collègue Senju ouvrirent à nouveau les grandes portes pour signaler le commencement de la seconde partie de cette épreuve. Si certains se voyaient déjà rentrer chez eux, ils se trompaient. Ils devraient profiter de sa si charmante compagnie encore quelques temps.

"J'espère que vous avez eu le temps de prendre un peu l'air, parce que vous allez rester enfermés ici encore un petit bout de temps."

Un sourire malicieux volontairement exagéré recouvrait son visage. Si les Uzujins devaient en avoir l'habitude, elle essayait une fois encore de déstabiliser ses ennemis de la feuille. Oui, des ennemis. On le sait tous, Mifuyu est contre le système des villages. Konoha regroupe de nombreux clans puissants, ils sont donc ses ennemis, mais également son terrain de jeu. Si seulement elle pouvait mettre les doigts sur ces précieux Dôjutsu ! Ou si elle pouvait chiper la capacité génétique de son co-examinateur. Aaah, ce serait merveilleux. Sans même s'en rendre compte, elle était maintenant en train de se lécher les babines en même temps qu'elle passait ses doigts sur ses scalpels, l'entaillant très légèrement. Quelques gouttes de sang tombèrent devant la porte, aux pieds des Genins, hébétés.

Elle observait deux genins en particulier, dont une qu'elle avait rencontré lors de leur affrontement épique à Baransu. Deux Uchihas, quatre yeux. La petite se débrouillait vraiment bien. Qu'est-ce qu'elle était jeune, en plus… Si seulement elle pouvait leur faire une charmante petite entaille sous la paupière pour leur retirer leurs biens les plus précieux… Ou mieux encore, peut-être parviendrait-elle à se greffer directement dans leur corps et garder leurs Sharingan ?

Elle s'abandonna temporairement à cette vision de plaisir et ses yeux blancs se levèrent au ciel, lui faisant totalement oublier le lieu où elle se trouvait. Heureusement, Naoshige était là pour lancer la seconde partie de l'épreuve.

~
Co-examinée avec Senju Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
Senju Naoshige
Senju Naoshige
Konoha no Jonin
Messages : 109
Date d'inscription : 16/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - Chef de clan - Rang A
Ryos: 834
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue265/2000[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (265/2000)
Senju Naoshige
Examen théorique
Senju Naoshige & Omura Mifuyu & Nombreux élèves

Rigide dans sa posture noble, le chef du clan Senju n’avait eu de cesse de balayer les grandes allées remplies de table de son pas gracieux et digne. Fort de sa personne, homme élégant à la stature élancée, portant sur les copies des regards intenses et examinateurs, il laissait planer son ombre dans la salle comme celles des oisillons qui faisaient leurs nids dans les forêts entourant sa patrie. Chaque jeune présent dans la salle se démenaient pour leurs examens, réfléchissant aux questions sur leurs visages infantiles. Bien des shinobis présents étaient encore jeunes, mais sans nul doute que certains méritaient d’accéder au grade qu’ils espéraient tant recevoir. Quelque fois, l’homme s’arrêtait, pour fixer plus intensément une copie ; tout du moins, cela avait été l’apparence qu’il donnait car il observait toujours les alentours, à la traque d’une potentiel triche. Un shinobi ne pouvait pas décemment tricher en se faisant repérer : tout ninja qui se respectait devait être capable de feinter sans se faire voir ! Si le Senju se montrait fier et droit, cela ne voulait pas dire qu’il ne partageait pas les principes des siens, conscient que la victoire se devait d’être menée au prix du sacrifice, au prix de nos émotions et de notre honneur. Il ne jugeait pas qu’un shinobi devait passer par des chemins clairs, car c’était leur force que de savoir tricher, de cacher leurs actions. Beaucoup, au sein des deux villages, considéraient cette alliance entre Konoha et Uzushio n’était qu’une situation d’apparat. Au sein de chacun de ces villages se trouvaient des clans divergents, qui ne parvenaient pas toujours à s’entendre et cette fois, on demandait même à ces clans, venant de deux entités différentes, de nouer des alliances alors qu’autrefois, rien ne les liaient. Au fond, aujourd’hui encore, bien peu de choses pouvaient lier les deux partis qui n’avaient pas encore la pleine mesure des événements qui se jouaient aujourd’hui.

En longeant les allées, son regard avait tout autant longé les copies des élèves issus de son village que de ceux d’Uzushio. Bien différents, tant dans le physique que dans ce qu’ils pouvaient bien dégager, il y avait une forte dualité dans cette salle, même au niveau des réponses indiquées sur les copies. Mais pour tous, l’heure s’écoula, lentement, dans un calme serein qui ne se voyait brisé que par les pas rigoureux des deux examinateurs. À eux deux, ils dirigeaient ce premier examen de coordination entre deux villages cachés, celui qui allait débuter toute la conception suivante, celle d’une alliance que certains jugeaient bénéfique pour l’avenir… Mais une alliance ne pouvait s’éprouver que dans l’adversité, c’est ainsi que l’on reconnaissait la valeur de nos alliés. C’est de cette façon, que l’on parvenait à savoir si l’on pouvait compter sur eux. C’était face aux contretemps que l’on parvenait à savoir la vraie valeur des choses. En marchant dans la pièce, alors que l’heure de fin semblait approcher, un fin sourire apparaissait sur les lèvres de l’homme qui observa, au passage, sa jeune promise qui semblait avoir finie. Si certains avaient eu le temps de quitter la pièce avant la fin de l’heure, à l’ouverture des portes par Mifuyu, ils durent se résigner à retourner aussitôt dans la pièce. En observant les élèves dont les copies venaient de leur être arraché, Naoshige savait que l’heure approchait de la seconde partie de l’épreuve. En s’approchant du bureau, l’homme porta une main sur un document. Calfeutré dans une pochette de cuir, il extirpa des feuilles mais fronça les sourcils, une mine contrariée se dessinant sur son visage. À peine perceptibles, quelques mots s’échappèrent pourtant de ses lèvres. « Des incapables. » lâcha-t-il, à lui-même. « Qu’aies-je donc intérêt à détenir, ici présent, les réponses ? » reprit-il aussitôt, avant de quitter la pièce d’un pas rapide après avoir reposé le dossier sur le bureau. Suivit de près par sa co-examinatrice, Naoshige semblait tempester sur les préposés aux copies. Rapidement, la pièce fut vide de la présence des examinateurs et seul l’air combler le vide au niveau du bureau, où fièrement, trônait les réponses aux questions. Dans les couloirs de l’académie, le chef du clan Senju cherchait le responsable de ces inepties, qui venait de faire perdre du temps pour l’examen chuunin, événement précieux pour les deux entités politiques qu’étaient les villages.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 648
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 545
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1462/1200[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1462/1200)
Hyûga Yume
Je lisais tranquillement ma copie ayant finit à temps. Mifuyu n’eut pas à m’arracher ma copie, je sentis un regard sur ma nuque. Je me tournais légèrement pour voir Naoshige me regarder. Je baissais les yeux pour ne pas croiser son regard. Je me levais pour rentrer dans la seconde pièce en silence. J’observais Hako et Kaori. Rester enfermé… Cela allait être très compliqué pour elles. Je me mordis la lèvre sans rien dire en observant l’endroit. J’attrapais le regard de Hako et lui fis gentiment les gros yeux pour qu’elle se taise et reste tranquille. Une boule de nerfs, voilà ce qu’elle allait être. Une boule de nerfs que j’allais devoir gérer.

Je restais surprise du comportement de Naoshige qui jeta les copies… Et les réponses ? Je fronçais les sourcils avant d’activer mon Byakugan pour observer les réponses. J’arrêtais aussitôt mon byakugan avant d’attraper le regard de Hako et de secouer la tête. Ne pas tricher, et surtout c’était trop étrange pour que cela ne soit pas un piège. Il ne fallait pas foncer dedans. Il ne fallait pas qu’elle y aille. Je lui fis les gros yeux, vraiment les gros yeux, pour lui faire comprendre qu’elle ne devait pas foncer. Puis de toute manière il restait Mifuyu, il ne fallait pas s’amuser avec ça. C’était hors de question. Il fallait qu’elle ne fonce pas dans le piège. Je cherchais aussi le regard de Kaori pour lui interdire de le faire. Ne trichez pas les filles ! Je disais ça, mais j’avais vaguement regardé. Mais je ne toucherais pas à ma copie… Puis c’était trop étrange… Nous donner des informations comme ça ? C’était un piège et/ou des fausses réponses. Qu’aucune des deux ne tombent dans le piège !

J’observais la pièce et les autres et il ne fallait surtout pas que des gens de mon équipe ne tombent dans ce piège !


[Epreuve Une] Le Test Ecrit JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 425
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 28

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 786
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1681/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1681/500)
Uchiha Akira
Epreuve Une

☽ • ☾

Ma copie n’était plus devant moi, ce qui impliquait que je ne pouvais absolument plus revenir sur ce que j’avais écrit. Étais-je sûr de moi ? Absolument pas. Le spectre de l’échec de ma précédente session d’examen restait bien trop présent dans mon esprit pour que l’angoisse d’un nouvel échec ne me prenne pas à la gorge. Alors je restais assis, nerveusement du moins jusqu’à ce que Naoshige n’ai un discours qui était bien loin de lui ressembler. Incapables ? L’homme n’était pas de ce genre, je le savais, et le fait qu’il agisse ainsi n’était pas dû à la pression de surveiller les lieux. Il était dans un rôle, il ne fallait pas se faire avoir. Et je suppose que malheureusement, certains tomberaient dans le panneau, d’autant que le Senju venait d’abandonner les copies sur la table et de sortir avec la gamine étrange aux talons. Pour les moins sûrs, ça serait sans doute une occasion parfaite de tricher, mais dans les faits… J’étais sûr que c’était un piège. Déjà c’était stupide de tricher sur les autres, car beaucoup de ces questions était trop ouverte et sujette à une interprétation personnelle, et puis laisser des copies là, ce n’était pas tellement évident comme piège ? Tournant la tête vers Yume, je la vis regarder Hako, ce qui me faisait comprendre qu’on venait d’avoir plus ou moins la même idée. Nous assurer qu’elle ne ferait rien de stupide la maintenant.

Dérobant donc mon regard vers Hako, je la fixais espérant lui faire comprendre par cela qu’il ne devait absolument pas faire de mauvais choix. Je savais que la théorie n’était pas son fort, mais elle ne devait pas céder à la facilité. Personne ne le devait, mais devions nous le dire ? Je n’étais pas certains, quoique cela prouverait une cohésion entre nous, mais était-ce qu’ils attendaient de nous ? J’avouais ne pas trop savoir. Pour moi, respecter les règles était importantes, ce n’était pas du tout négociable, mais se taire quant à son interprétation ?

La situation était trop complexe et je n’étais pas bien sur de ce que l’on attendait de moi, alors à défaut de faire quoi que ce soit que je pourrais regretter, je me contentais de surveiller Hako, et d’intimer à mes voisins de tables de ne pas se lever même si ils n’étaient pas sûr d’eux. Certes, je ne faisais pas partager mon impression au plus grand nombre, mais si certains se loupaient, ca serait déjà ça de moins pour les prochaines épreuves non ? On va dire ça.


☽ • ☾
ft. entrainement


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 438
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue594/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (594/500)
Masamune Sanada
HRP:
 

Sanada termina juste à temps pour éviter que son mentor ne lui arrache sa copie.
Connaissant l'Omura, il savait qu'elle aurait été déçue si elle avait eu à le faire, mais n'aurait pas hésité une seconde.
Il se contenta de la regarder terroriser les malheureux retardataires, tandis que lui attendait sagement les prochaines instructions.

L'examinateur étranger décacheta enfin une enveloppe, qui marquait sans nul doute le début de la seconde partie de l'épreuve. Sanada tempêta intérieurement contre l'organisation. Une petite pause n'aurait pas été en trop. Lui qui était généralement collé à son calumet pour embrasser l'air, se sentait oppressé dans cette salle bondée. Il n'avait jamais beaucoup aimé la foule ni les espaces clos, et maintenant qu'il avait le loisir de regarder autour de lui, c'est tout ce qu'il voyait.

À sa grande surprise, le Senju reposa l'enveloppe, d'un air vraisemblablement contrarié, il critiqua ouvertement et à voix claire une partie de l'organisation, sans omettre de préciser qu'il avait là les réponses.

L'étonnement du soldat des Cinq redoubla quand le Senju quitta la pièce, accompagné de la Sorcière, sans prendre l'enveloppe.

Un millier de questions jaillirent alors dans l'esprit du jeune genin.

Pourquoi un shinobi aussi expérimenté que pouvait être un examinateur avait laissé entendre qu'il s'agissait des réponses, avant de les laisser sur la table, accompagnés des copies qui plus est ?

Comment des questions aussi ouvertes pouvaient-elles amener une fiche de réponse type ?
Avait-il louper des cours préparatoires à l'examen qui evoquaient spécifiquement les sujets qui étaient tombés aujourd'hui ?
Quel était ce genre de piège grossier ? Un attrape-nigaud tout à fait voyant, beaucoup trop même...

Dès lors, d'autres questions, encore, s'immiscèrent dans la conscience du jeune homme, tout cela était trop simple, les examinateurs s'attendaient à ce que tout le monde obéisse. La hiérarchie des hommes avait cet avantage de mettre en rang sans se justifier.
Plus l'écart entre statuts était grand, moins le désir d'explication même se faisait ressentir.
Les genins avaient donc suivi les consignes. Simplement parce que c'était marqué, simplement parce que le statut de jonin donnait à ces individus l'autorité des dieux ici-bas.

Sanada n'en pouvant plus alluma son calumet, la fumée vint emplir ses poumons et allégé son esprit. Dans le même temps, il se leva, décidé à aller voir ce qui se cachait dans cette enveloppe.

Il n'avait aucune intention de changer sa copie, son arrogance étant trop grande pour croire une seconde qu'il n'avait pas réussi l'épreuve.

*Ces questions ne peuvent amener qu'une seule réponse, c'était impossible, il doit y avoir autre chose. Se dit-il en se dirigeant vers le bureau.

Entouré de son nuage de fumée, il ne voyait pas les autres et cela lui convenait parfaitement.
Il hésita une seconde une fois sur l'estrade, mais au moment où il s'apprêtait à reprendre la marche vers la réponse à ses questions, il fut stoppé net par un kunai qui se planta dans son kimono, le clouant au mur par la même occasion.

Sanada arracha la lame triangulaire et remit ses habits en place avant de se retourner. Un jeune garçon le regardait intensément, pourtant, aucune marque d'agressivité ou d'une quelconque colère marquaient ses traits.
L'uzujin resta, quelques secondes, interloqué, son agresseur n'avait pas l'air d'en être un. Il le fixait toujours avec cet air incroyablement neutre, presque détaché de la situation qu'il avait pourtant provoquée.

Sanada n'était pas en colère, loin de là. Il comprenait son geste, peut-être même, si la loi avait été dictée par ses dieux, aurait-il fait de même. Sautant de l'estrade, il se dirigea vers le jeune homme yeux bleus. Se penchant vers lui, il souffla un épais nuage de fumée et posa sa main sur son épaule en serrant légèrement.

- Je devrais sans doute te remercier, tu es plus patient que moi.. Même si tu reconnaîtras que c'est bizarre tout ça, enfin bon. Toute ! Dit le Soldat des Cinq accompagnant sa parole d'un geste avant de retourner à sa place.

Dès lors, il s'enferma dans sa fumée en attendant le retour des examinateurs.
Toujours aussi intrigué par l'enveloppe, mais, dorénavant plus encore par le jeune homme qui l'avait stoppé.
Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue678/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (678/500)
Fuyugeshiki Toka
Le test écrit


          La suite de l'épreuve était assez étrange. Après qu'ils eurent récupérés nos copies,Senju Naoshige, notre examinateur dit quelque chose, j'étais trop loin pour vraiment entendre. Puis il jetât négligemment les copies sur la table avant de sortir de la salle d'examen accompagné de l'autre examinatrice dérangée. Nous étions seuls avec les copies et la possibilité de tricher. l'espace d'un instant, je fus tentée. Puis en y réfléchissant, plusieurs arguments me poussèrent à ne pas m'y risquer.

Tout d'abords, il n'y avait aucune gloire à tricher. ensuite que penseraient Yuriko-sensei et Haruka-sama si elles savaient que j'avais cédé à la facilité. En repensant aux question, je me disais aussi qu'elles étaient trop ouvertes pour n’accepter qu'une réponse simple. Cependant, nous étions dans un examen de shinobi. Je doute que cela ait été fait par hasard. Il doit bien y avoir une raison à cette mise en scène. Réfléchit Toka. Que ferais Yuriko-sensei a ta place ? Elle ne tricherait certainement pas... Elle était plus intelligente que ça.

Puis il se déroulât une scène assez particulière. De ma place en hauteur, j'avais une bonne vision de ce qu'il se passait. Un Genin que je supposais d'Uzushio pour ne pas le reconnaitre s'approchât de l'estrade et des copies dans le but de tricher. J'avais songé à le stopper avec mon shoton... Mais j'étais trop loin et de toute façon, Akira, l'Uchiha avec qui j'avais participé à ce fiasco quelques mois plus tôt lançât un kunaï pour stopper le fumeur. Je guettais d'autres réactions. Pourquoi tout ça ? Il devait y avoir une raison. voulaient -ils tester nos capacités ? J'ouvrais mes sens mystiques... Tout cela pour percevoir beaucoup trop de chakra différents dans les environs... Tenter quelque chose ne serait vraiment pas prudent... Aurais-je assez de temps avec un shunshin pour retourner à ma place ? Non n'y pense même pas Toka... ça t'épuiserais pour rien... dépitée je fermais mes sens mystiques.

 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 340
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 859
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1854/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1854/500)
Aburame Hako
Le test écrit


Hako écrivait vite. Mais beaucoup. Et mal. Souhaitons bonne chance à l'équipe de cryptographie conjointe d'Uzushio et de Konoha pour décrypter ses réponses à la première partie de l'examen...
C'est donc dans les temps, mais de justesse que la petite Aburame termina de plancher sur sa copie, au pris d'un bon mal de crâne.
Ces bidules théoriques, presque philosophique, c'était bon pour les gens comme Akira et Yum-Yum...
Bon, l'autre bellâtre du clan Senju avait parlé d'une première partie à cette épreuve assommante... Avec un peu d'espoir, la suite serait plus amusante. Un truc où il faudrait bouger par exemple...

Vu qu'il lui restait encore quelques minutes et qu'elle avait rien à ajouter, l’œil vide d'une Hako vaguement boudeuse se posa sur la mini-examinatrice qui rodait, étrangement menaçante pour son gabarit, comme une sorte de vautour nain. Et tout pâle. Dommage, de ce qu'elle avait vu d'Uzushio, l'endroit semblait plutôt agréable et ensoleillé. Avec une peau un peu plus bronzé, la p'tiote, sans doute une tout juste chuunin qui avait écopée de la sale corvée de les "surveiller" aurait pu être mignonne. Si elle apprenait à sourire.
En tout cas, elle devait être sacrément nerveuse de ses maigres responsabilités, occupée à jouer avec ses scalpels.

Une ninja-médecin ? Comme son père, qui n'arrêtait pas de s'extasier des trop rares revues médicales importées d'Uzushio et publiées par un certain "Omura". Hako subissait en plus la corvée de les lire à Hyûga Hi, le père aveugle de Yume...
La fillette (bon, elle devait avoir environ son âge ou juste un peu mois) pâlichonne lui arracha presque ses feuilles de réponse, sans doute pressé de quitter cette salle ennuyeuse.
Hako se leva pour sortir prendre une petite pause (apparemment c'était autorisé), mais à peine se fut-elle étirée sur sa chaise que l’examinatrice cruelle refermait déjà les portes de la salle.
Et zut, elle avait été trop lente !

Pas de pause, donc...
Hako soupira, foudroyant du regard  la minuscule kunoichi-médecin comme si c'était sa faute.
Celle-ci ne lui prêta pas la moindre attention, occupée à houspillé les retardataires, aussi la jeune Aburame se rassit en soupirant.
Un scintillement et la vision carmin du sang ramena l'attention du lutin vert de Konoha (Uzushio avait apparemment une version plus jeune, et sans doute au rabais. On savait ce que valait les copies étrangères) sur l'examinatrice.
Sans doute trop nerveuse, cette dernière c'était apparemment coupée avec ses scalpels.
Et à se lécher les babines ainsi, la pauvre petite devait crever de faim...

L'inquiétude de la kunoichi vert-pomme ne fit que croître quand la sans doute trop jeune chuunin sembla faire une sorte de syncope.
Uzushio, bande d'incapable ! Même pas fichu de fournir un petit encas aux jeunes filles en pleine croissance qui surveillaient (ou participaient) votre examen !
Et il ne faudrait sans doute pas compter sur l'autre idiot de Senju, malgré sa passion pour les toutes jeunes demoiselles...

Soupirant, Hako se leva pour s'enquérir de l'état de la kunoichi toute palote.
"Eh, ça va ? Tu t'es coupé.e.. Si tu veux, j'ai des moyens d'arrêter les saignements !" proposa une Hako fort enthousiaste et débordante de bienveillante sympathie à la Sorcière d'Uzushio. "Bon, c'est un peu répugnant, mais mes insectes peuvent arrêter les saignements... Et si t'as faim, j'ai des friandises. Le cerveau, ça a besoin de sucre, y parait, surtout à rester dans cette salle étouffante où il ne se passe rien... Tu devrais prendre l'air, t'es un peu pâle..."
Hmmm... Est-ce que ça pourrait passer pour une tentative de corruption ? On leur avait dit de pas tricher, mais est-ce que ce mettre une examinatrice dans la poche avec un peu de bonne volonté et de bouffe comptait ?
Bah, la p'tite pâlichonne devait juste être une surveillante de bas rang... Maintenant qu'elle avait leur copie, elle allait sans doute les porter à quelques jônin à grosse tête chargé de les corriger.
Donc, y'avait pas grand chose à gagner... Du coup, ce ne serait sans doute pas sanctionner.

Et puis, on pouvait bien se montrer un peu sympa sans arrière-pensée de temps en temps, non ?
Regardez comme cette pauvre chuunin avait l'air perdu et la dévisageait avec de grand yeux en serrant sa main blessée, ce qui rendait ses articulations encore plus pâle...
Zut, c'est vrai qu'elle devait être spécialiste en Iroujutsu, vu ses lames. Il fallait espérer quand sa proposition d'aide ne l'ai pas vexée...

Mais hélas, Hako n'eut pas l’occasion de vraiment lier connaissance avec cette toute jeune examinatrice.
L'autre empaffé de Senju allait sans doute leur faire un autre discours pompeux et ennuyant...
Hako se rassit en grognant, pendant qu'il décachetait une enveloppe.
Elle soupira : la barbe, ça allait encore être de l'écrit...
Le Senju fronça les sourcils. Peut-être que les questions s'avéraient trop complexes ou perturbante pour un être aussi amoral ?

En tout cas, il était en colère et en fit tout une scène, insultant on ne sait qui (les examinateurs ? Dont il faisait parti ? Les uzujins ? Les candidats ? Bravo pour le respect en tout cas !).
En tout cas, le prestigieux chef du clan Senju (poste sans doute glanait par népotisme ou droit de naissance en non le moindre effort, il suffisait de regarder sa silhouette d'éphèbe : on aurait dit un Uchiha maniéré) quitta la salle en un coup de vent.
Et bien, bravo pour les nerfs ! Quel bel exemple d'emportement sans la moindre justification à donner aux jeunes konohajin ! Et aux uzujins !
Superbe exemple de professionnalisme ! Quelle honte pour le Village Caché de la Feuille...

En plus, l'autre petiote adorablement nerveuse s'en était allée aussi, sans doute porter les copies (et, espérait Hako, manger un bout et panser ces doigts).
Si l'enveloppe décachetée contenait les réponses pour la suite c'était une faute grave de l'avoir laissé là, une véritable incitation à tricher.
Et dire qu'on les formait justement au vol ou à l'escorte de documents secrets... Nul doute pour Hako : Senju Naoshige n'avait rien d'un ninja digne de ce nom. Son rang ne devait découler que de quelque passe-droit et magouilles politiques...
Pourquoi ce n'était pas le digne et composé Daiki leur chef de clan ? Lui au moins n'aurait jamais osé poser des yeux concupiscent sur ces toutes jeunes élèves...

De plus en plus agacée, le lutin vert de Konoha sentit le lourd regard de Yume sur elle. Hako leva les yeux aux ciel, superbement irritée Son amante interdite devait lui faire plus confiance ! Elle avait promis !
Même si ces exercices intellectuels n'étaient pas le point fort de la kunoichi vert-pomme, on lui avait demandé de ne pas tricher(chose qui lui aurait été relativement simple selon son estimation personnelle).
Et puis, elle voulait en remontrer à ces ninjas qui se disaient savants et stratèges, comme Akira ou Yume !

Espiègle, la minuscule genin envisagea un instant de sautiller gaiement, en dansant même, jusqu'au bureau où reposait l'enveloppe de réponses abandonnée par l'immense incapable.
Rien que pour faire marronner Yum-Yum...
Mais non, ce serait cruel. Et cette scénette ridicule pouvait toujours être quelque piège débile pour esprits faibles...

Le sifflement d'un kunaï tira Hako de ses suppositions.
Quelqu'un avait cloué par son kimono un jeune fumeur (beurk !) qui essayait de tricher. Le faible. Un uzujin, à n'en pas douter, vu que la jeune Aburame ne le reconnaissait pas.
La minuscule genin tourna la tête, remontant mentalement la trajectoire du projectile (bordel ! C'est ses fichus révisions ! Yume et Kaori l'avait forcée à apprendre ces trucs inutiles alors qu'elles avaient leurs yeux magiques pour tricher).
La kunoichi vert-pomme s'avéra fort surprise de voir que c'était apparemment Akira le responsable de l'intervention musclée.
Depuis quand le jeune Uchiha avec des coui... du courage ?

En tout cas, Hako lui dédia un clin d’œil amusé et un pouce-levé.
En silence, elle mina des lèvres un encouragement muet à sa façon, lui soufflant "La prochaine fois, vise la tête !"
Bon, que faire à présent ?
Visiblement, y'en a qui voulaient tricher, profitant de la faiblesse honteuse du Senju, incapable d'assumer son rôle dans une tâche aussi simple.
Devait-elle les laisser faire ?
Non.
Et si Uzushio annulait l'examen à cause de ça ?
Non ! Pas question que ses efforts soient gâchés par l'incompétence d'un pédophile !

Un instant, Hako envisagea de répandre ses légions dans la pièce et aux alentours, à la recherche d'un éventuel examinateur à prévenir.
Mais bien vite, son agacement reprit le dessus. En plus, si on trouvait ses insectes, on pourrait la suspecter d'avoir voulu tricher.
Non, l'intervention d'Akira lui avait donnée une meilleure idée.
Simplifions le problème.
Éliminons la tentation. Et comme ça, les faibles uzujins incapables de répondre à l'examen seraient bien dans la merde !

S'étant décidée, le lutin vert de Konoha eut un sourire de requin et afficha un air qui aurait fait reculer d'un ou deux pas (voir plus) toute la légendaire équipe n°2 de Konoha.
Plongeant la main dans les multiples poches de sa tenue fantaisie pleine de nœuds et de froufrous, la minuscule genin (plus pour très longtemps !) en tira un kunaï qu'elle relia à l'un de ses (trop nombreux) parchemins explosifs.
D'un geste souple et totalement inattendue, la petite Aburame l'expédia d'une main ferme sur l'enveloppe contenant soi-disant les réponses.
"Katsu !" exulta gaiement l'imprévisible konojin, faisant sauter les papiers (en un bout du bureau) dans une détonation tonitruante.

"Et voilà ! Plus de tentation, plus de problème ! C'est comme ça qu'on répare l'oubli d'un examinateur à la ramasse !" s'exclama gaiement le lutin vert de Konoha dédiant un pouce levé à Yume, Akira et aux autres konohajin. "De toute façon, nous c'est sûr, on va triompher de cette épreuve sans soucis !"
Et puis, rien ne valait un peu d'action après tout... Il ny avait rien de mieux qu'une bonne explosion pour la mettre de bonne humeur !
Par contre, il fallait espérer qu'Uzushio ne lui en veuille pas trop, pour le bureau... Bah, c'était après tout totalement la faute de Naoshige. S'il avait été digne de son rang, il aurait emporté l'enveloppe avec lui.
C'était sa faute, c'était donc à lui de payer les dégâts. Logique.

HRP:
 

Récapitulatif:
 



[Epreuve Une] Le Test Ecrit H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Omura Hatsumomo
Omura Hatsumomo
Uzushio no Genin
Messages : 237
Date d'inscription : 22/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG B
Ryos: 479
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue587/1200[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (587/1200)
Omura Hatsumomo
Première épreuve
un test écrit
Omura Hatsumomo et tout plein de genin


Ta feuille t’avait été arrachée par ta mentor, mais tu n’avais pas insisté. Tu étais fière de l’avoir si bien remplie. Par contre, tu regrettais un peu pour la sorcière qui devrait tout lire. Soupir. C’était elle qui avait choisi des questions trop ouvertes, après tout. Tu restas sagement à ta place, même lorsque Naoshige laissas les réponses. Ton regard trouva ton équipier et tu l’observas silencieusement une seconde. Jusqu’à ce que les choses changent. Kunai dans les vêtements, un garçon à la chevelure argenté …

Tu bondis d’un coup.

    - SANADA !


Le temps que tu t’approchas, la situation était déjà désamorcée, mais tu ne pouvais plus rester calme. C’était une mauvaise idée. Tout ça n’était qu’une erreur phénoménale. Que faisais-tu ici, toi ? Tu n’étais pas faite pour être chunin et probablement pas assez forte non plus. Une grande respiration, il fallait se calmer. Tu n’étais pas là pour, il fallait que tu te le répètes, que tu le saches que tu l’acceptes.

    - Ça va aller Sanada ? Es-tu blessé ? veux-tu que je jette un coup d’œil ?


Tu n’avais pas exactement compris ce qui c’était passé, mais tu regardas le garçon qui avait réagi. Ton regard, bien que craintif, montrais que tu ne laisserais personne oh grand jamais personne toucher à tes équipiers. Tu n’allais plus perdre de coéquipiers de la même façon que la dernière fois. Tu étais solide, tu allais te mettre entre ton équipier et n’importe quel ennemi. Ta décision était prise.

Mais juste derrière toi, alors que ton attention se reportait sur Sanada, tu sursautas au son d’une explosion. Un cri aigu sortit de tes lèvres et tu attrapas ton partenaire pour le cacher derrière toi. Tes doigts déjà composaient le mudra de ton manteau, mais tu t’interrompis. Le faire ici voudrait dire que Mifuyu aurait ta tête sur une pique avant la fin de la journée.

Tes mains se saisirent d’un de tes scalpels et tu étais prête à te battre. Enfin … à ne pas mourir si on t’attaquait, plutôt.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Omura Naminé
Omura Naminé
Uzushio no Genin
Messages : 104
Date d'inscription : 15/07/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 214
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue222/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (222/500)
Omura Naminé
Heureusement qu'elle avait finis à temps, Naminé observa autour d'elle et réalisa que Mifuyu était déjà en train d'arracher les copies à leurs propriétaires qu'ils aient finis ou non. Cette froideur était vraiment typique des personnes de son clan, du moins la jeune fille la reconnaissait bien. L'indifférence.
Visiblement il n'y aurait pas de pause, et pas d'autres écrits non plus, juste...de l'attente ? L'Omura observa la scène en silence, assise sur sa chaise alors que l'examinateur Konohajin laissa derrière lui une enveloppe ouverte. Serait-ce les réponses de l'examen ? Non, personne n'était aussi stupide pensa-t-elle. Jamais un ninja de son rang n'aurait fais une chose pareil, un oubli pouvait arriver bien entendu mais pas de ce genre, pas en ces lieux.
La genin se redressa, curieuse de savoir ce qu'il allait se passer ensuite. Son regard chercha un allié, une personne, n'importe qui, qui comprenait ce qui se passait. Naminé chercha Hatsumomo des yeux, elle la jugeait plus intelligente qu'elle, plus mature en bien des points et donc elle cherchait à conforter son idée ; que tout ceci n'était qu'une méprise.

Hélas, quelqu'un eut la fâcheuse idée que de jeter un coup d'oeil sur les résultats...une personne bien mal habile qui fut littéralement cloué au mur par des kunaïs. Un lancé souple, gracieux et précis...la blondinette ne connaissait pas la personne qui a fait le coup, ni les raisons qui l'on poussait à stopper le fumeur mais elle était d'accord sur le fait qu'il ne fallait laisser personne jeter un œil sur ces copies ! Cependant, le garçon entouré de fumé lui fit un peu mal au cœur, peut-être ne voulait-il pas réellement tricher, peut-être avait-il des raisons qui lui étaient propre ? Pourquoi réagir avec tant de violence ?
Niveau violence, la jeune fille ne s'attendait pas à voir voler un nouveau kunaï dans les airs...qui atterrit directement sur le tas de copies d'ailleurs.
Ce dernier avait été lancé par une petite fille aux habits voyants, quelqu'un que Naminé ne connaissait pas...en fait, elle réalisa qu'elle ne connaissait personne à part Hatsumomo. Elle était enfermée dans une salle avec de purs inconnus. La jeune fille n'avait jamais été à l'aise dans ce genre de situation, malgré son caractère doux et sympathique, la genin se trouvait être très timide. Surtout lorsqu'elle se retrouvait dans un groupe formé de la sorte. Ils lui parurent tous bien plus fort qu'elle.
La source d'envie, de malice ou de tricherie (selon ce que vous préférez) s'embrasa alors que la fille en vert prononça un Katsu clair et fort raisonnant dans les oreilles de la blonde comme des acouphènes. Naminé eut à peine le temps de se baisser et de se boucher les oreilles pour éviter les débris, un son qui fit écho en son âme...cette détonation lui rappelait quelque chose...une chose enfouie qu'elle avait oublié, enterré. Bien que les questions se bousculaient dans sa tête, que la genin se demandait pourquoi faire une chose aussi radicale, l'Omura se redressa assez vite en balayant la pièce du regard.

- Est-ce que...tout le monde va bien ?

Naminé sortit ces quelques mots de sa bouche d'un ton timide et à peine audible, sans doute, que personne ne l'aurait entendu. La jeune fille manquait clairement d'assurance face à tant de ninjas, elle s'accordait un temps pour les observer, savoir qui pourrait être son allié potentiel...bien que lors d'un examen ce mot devait être que pure utopie. Cela lui était égal, la présence des konohajins étaient une aubaine pour découvrir comment vive les autres villages, la blondinette devait se saisir de cette chance!
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 139
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 423
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue1244/1200[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (1244/1200)
Uchiha Kaori
Test écrit [Examen chuunin]
J'eus à peine le temps de  relire ma copie qu'elle me fut retirée des mains par Mifuyu. Maintenant, il était trop tard pour revenir en arrière. Tout allait se jouer maintenant. On nous fit passer dans une autre salle. J'allais devenir dingue à rester enfermé comme ça. Je jetai un regard à Yum et à Hako. Tout comme moi, le petit lutin vert n'aimait pas rester enfermé. Puis je regardai Mifuyu. Cette dernière m'avait fixé des yeux durant quelques seconde et semblait très étrange. En même temps, je l'avais vraiment trouvé bizarre à Baransu.

Bon il allait se dépêcher de nous donner la suite de la première épreuve ou non ! Puis il se passa quelque chose que je ne compris pas de suite. Naoshige jeta les copies en vociférant et sortit de la salle de classe suivit par la naine d'Uzushio. Je fixai du regard les feuilles. Etait-ce les réponses aux questions ? Mais c'était étrange car ces dernières étaient trop ouvertes pour qu'il y ai qu'une seule bonne réponse. Est-ce qu'on voulait juger notre détermination ? Etait-ce  tout simplement un piège grossier ? Yume me lança un regard qui me fit comprendre que je ne devais pas tricher. Il ne fallait pas tomber dans ce piège. Un genin d'Uzushio  s'approcha des copies et je vis Akira lui lancer un kunai pour l'empêcher de tricher. Visiblement, ces deux-là se connaissaient. Bon qu'est-ce qu'il fallait que je fasse moi maintenant. Malgré tout mon génie, je me retrouvai un peu perdue dans cette histoire.

Alors que j'étais perdue dans  mes réflexions, me demandant ce que l'on pouvait bien attendre de nous, je vis  un kunai traverser la salle se planter dans les copies et retentir un Katsu d'une voix que je connaissais bien. Visiblement, Hako avait décidé de passer à l'action. Instinctivement, je me baissai en me bouchant le oreilles. La kuniochi verte pomme était intenable. Elle avait fais explosé les réponses qui se trouvaient sur le bureau. Je n'étais pas sûre que c'était ce que les examinateurs attendaient, mais au moins le problème était réglé de façon assez radicale. Cela me fit sourire car j'aurais pu faire la même chose si je n'essayai pas de me contenir pour ne pas déshonnorer le clan et ma famille.

Pas loin de moi, j'entendis une genin d'Uzushio demander si tout le monde allait bien.
Je le répondis vivement avec mon flots de parole habituel :

"Ca va bien merci."

Puis je me tournai vers Hako en souriant :

"Très belle prestation Hako. Au moins c'est radical comme méthode."

L'explosion avait dû s'entendre, donc je fis face à la porte, prête à recevoir ceux qui allaient entrer dans la pièce.

Récapitulatif combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Omura Haiko
Omura Haiko
Uzushio no Genin
Messages : 49
Date d'inscription : 29/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 50
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue138/500[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (138/500)
Omura Haiko


❝Moult Genins x Haiko

    ♡ Le test écrit


Si tu as réussi à finir dans les temps, force est de constater que la rigueur n’est, encore une fois, pas au rendez-vous. Zieutant à droite et à gauche (sans doute pour repérer des gens que tu peux connaître, comme ta nouvelle coéquipière, Naminé… qui est bien la seule que tu connais ici bas), tu ne prends même pas la peine de te relire. Sans doute penses-tu qu’on ne pourra jamais te saquer après avoir mentionné « maman Junko » dans… quasiment toutes tes réponses. Tu es un cas désespéré, Haiko. Comptes-tu seulement grandir un jour ? Regarde-toi… Tu es le SEUL à être venu avec des peluches. DES PELUCHES BON DIEU. Et en plus, tu as décrit ton cheminement de pensées. Beaucoup. Trop. Pauvres correcteurs… As-tu seulement pensé à ceux qui vont se farcir tes réponses et tout ce que tu as pu déblatérer ? Je te soutiens, puisque je suis aussi une partie de toi, mais là… Je ne vois absolument pas comment tu peux espérer devenir Chûnin avec ce ramassis de conneries. Mais bon, on verra bien, hein…
Enfin, Mifuyu fait le tour des rangées juste après que le gong de fin ait retenti. Tout sourire, tu tends tes copies d’avance. Il est bien hors de question que tu essayes de grappiller une seconde de plus… De toute façon, tu restes persuadé que tout ça peut les attendrir et donc faciliter ton ascension. En espérant qu’ils aient un peu de coeur… Ainsi, elle arrache les copies des uns après les autres, instillant une sorte de terreur en un peu tout le monde. Mais toi, tu n’en as cure. Tu n’es pas vraiment réceptif à cela car bien trop simplet et innocent. Surtout qu’elle ne t’a rien dit. A la rigueur, la seule chose qui aurait pu te mettre mal à l’aise, c’est son habilité à jouer avec ses scalpels, les faisant passer entre ses doigts sans se blesser. Là, tu aurais en effet pu complexer… Si tu avais pris une seconde pour l’observer durant l’épreuve. Seulement, voilà : tu étais bien trop concentré sur l’examen pour te permettre pareil luxe.

Alors que l’organisatrice (correctrice, examinatrice, appelle ça comme tu veux) continue de passer entre les rangées, tu continues de balayer du regard l’ensemble des participants. Comme si le constat précédent ne t’a pas suffi, tu remarques encore une fois que tu connais personne à part Naminé. Quelle tristesse ! Alors tu la fixes temporairement, comme pour te rassurer et en espérant qu’elle te le rendra… Mais que nenni. Il n’y a rien eu de sa part. Faisant la moue, tu rebraques tes yeux globuleux sur la puissance même Omura qui se lèche les babines… Peut-être a-t-elle faim… Toi aussi, d’ailleurs. Tu ne l’as pas remarqué avant, trop pris dans ton truc, mais tu pourrais dévorer un sanglier à toi tout seul. Hélas, tu n’as pas jugé bon de prendre quoi que ce soit pour te sustenter, pensant probablement (à tort, du coup) que l’épreuve ne durerait pas aussi longtemps. En plus, vous n’avez même pas pu prendre de pause, quel enfer !
Alors que la petite se trouve face à la porte, tu remarques un léger filet carmin glisser de ses doigts. La pauvre, elle s’est coupée et… la voilà qui tombe. D’un coup d’un seul, te voilà pris de panique alors que l’autre lutin vert (probablement de Konoha, comme quoi tu n’es pas le seul suffisamment perché pour t’habiller de la sorte) se lève pour aller lui porter secours. Galvanisé par la situation, tu t’appuies sur ta table, pensant pouvoir sauter à l’autre bout de la salle, tel un super-héros, comme ceux présents dans les contes pour enfant… mais… tu t’es simplement ramassé, ce qui va probablement faire parler et rire de toi. Néanmoins, contre toute attente, tu te relèves rapidement, sans même rougir ou avoir les larmes qui te montent. Un véritable miracle ! Là, tu t’empresser de te ruer sur Mifuyu alors que la Konohajin propose d’utiliser ses insectes pour arrêter le saignement. Tu arques un sourcil : c’est vraiment dégueulasse. M’enfin, qui es-tu pour juger quand tu peux prendre l’apparence d’un démon à l’odeur putride, hein ?

« T’inquiète, on va t’aider ! T’exclames-tu en faisant sauter tes émeraudes géantes de la blessée à la kunoichi aussi étrange que toi. Les bestioles commencent à s’agglutiner pour aider l’Uzujin alors que tu apposes tes mains sur cette dernière, une lueur bleutée s’emparant de tes mimines. Shôsen ! »

Il n’y a plus qu’à espérer pour que cela fasse son office et… qu’on ne vienne pas t’accuser de corruption. Bah, c’est tout de même naturel (quand on est innocent comme tu peux l’être) de sauver les blessés, non ? Du moins, c’est ce que tu penses et rien ni personne ne saura t’enlever cette idée de la tête. Pendant ce temps, toute l’attention de la salle semble accaparée par l’autre examinateur, le Senju. Mais toi, tu as clairement bloqué ton esprit sur la pauvre petite que tu tentes de sauver envers et contre tout. Certes, ce n’est qu’une simple entaille et c’est uniquement sa faute (elle n’avait qu’à pas faire la maline avec ses scalpels, peut-être que ça lui apprendra teh), mais… tu ne supportes pas de rester les bras croisés quand tu es certain que tu peux aider, ou au moins faire en sorte que la situation ne s’aggrave pas. De fait, tu restes planté là, au-dessus d’elle, à réprimer quelques larmes alors que l’autre Genin reprend sa place. Et l’examen, dans tout ça, tu y as pensé ? Non, bien sûr que non. Ton empathie et ton altruisme te tueront, sache-le. Heureusement que je peux, parfois, reprendre le contrôle…
En tout cas, te voilà dans de beaux draps : Naoshige a fini son discours et quitte la colère, presque exaspéré. Bien sûr, tu ne comprends rien vu que tu n’as pas écouté une seule de ses paroles ! Finalement, tu prends le pouls de la blessée et ilt e semble normal. Ou, du moins, constant. Tu soupires longuement de soulagement et te relèves avant d’ajuster la position de ton bonnet qui cache ta grosse tignasse. Maintenant debout, tu remarques une enveloppe qui semble attirer les convoitises d’un autre gamin… qui finit cloué au mur par un kunai. Émerveillé, tu penses que tout le monde veut s’amuser ensemble. Pris d’euphorie, tu te diriges vers l’objet mystérieux et le déballe pour en extirper la feuille et… faire un avion sans même prendre la peine de le lire. Une fois ta « création » faite, tu le lances face à toi alors qu’un autre projectile fuse (sans déconner, c‘est devenu la foire cet examen) vient se planter dedans puis dans le bureau, sur d’autres feuilles… Tu ris, juvénile, alors que tu entends le lutin vert-pomme de Konoha prononcer distinctement et de façon très claire une incantation que tu crains plus que tout : Katsu. Tu as à peine le temps de te jeter sur le côté que l’avion, le tas de feuilles et un bout de bureau explosent… subissant donc une partie de la déflagration. Cela t’a même fait légèrement valser de l’autre côté du bureau. Une partie du corps brûlée de par tout ça, tu te le tiens douloureusement alors que Naminé demande si tout le monde va bien. Les yeux larmoyants, tu tentes de capter son regard…

« Bobo... »

❝ kingdoms will burn. ❞
made by MISS AMAZING.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 210
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 432
Expérience:
[Epreuve Une] Le Test Ecrit Left_bar_bleue947/2000[Epreuve Une] Le Test Ecrit Empty_bar_bleue  (947/2000)
Omura Mifuyu

Première épreuve : le Test écrit
~


Sans qu'elle ait pleinement conscience de son environnement, la doctoresse sentit deux lutins verts s'approcher d'elle. La première, de Konoha, lui parlait d'une manière bien trop familière, mais amicale. Toujours en mi-état de transe, elle ne faisait pas vraiment attention à ses paroles, aussi elle ne s'énerva pas et laissa couler. Tout ce dont elle se souvenait, c'est qu'elle n'aimait pas qu'on lui parle ainsi, qu'on la prenne pour une gamine alors qu'elle était peut-être la kunoichi avec la plus grande expérience dans tout le Sekai. Mais bon, puisque c'était quand même un peu sa faute si elle en était là, elle ne relevait plus ce genre d'affronts. Et puis, elle était bien trop obnubilée par la vision qu'elle avait face à elle : celle des quatre sharingans. Ah mais ! Ces deux yeux pâles ! Elle aussi était à Baransu avec elle ! Toutes deux étaient épatantes pour des Genins. Elles pourraient encore mieux servir la cause si elles acceptaient de lui céder leurs dojutsus !

Revenant sur la petite tête devant elle, elle sentit tout de même que l'intervention de la Genin était dénuée de toute mauvaise intention. A vrai dire, elle s'en foutait pas mal de ses intentions, ce qu'elle voyait c'était surtout que cela révélait un clair manque de sens de l'observation. La Sorcière était un peu étrange, certes, mais pas de quoi casser trois pattes à un canard. Elle était leur examinatrice, il serait temps qu'ils la prennent un peu plus au sérieux. Et qu'ils se permettent moins de familiarité. Elle n'avait pas besoin de l'aide de la première gamine venue. Surtout pas d'une Konohajin.

Un autre genin en vert s'approcha à son tour. Omura Haiko. Elle ne lui avait jamais parlé, mais elle le connaissait bien. Enfin, elle connaissait ses parents, plutôt. Pourquoi ? Ah, oui, puisqu'elle les avait tués.
Il était impossible qu'il se trouve un Omura dans cette salle sans qu'elle en connaisse le nom et l'histoire, ou au moins vaguement. La Sorcière revenait progressivement à elle. Privilège de clan, elle ne fit rien quand elle vit le gamin s'écraser sur le sol, même si l'envie de l'humilier était tentante. Quelle honte, quand même. Penser que sa noble famille puisse enfanter une telle créature, c'était bien malheureux. Enfin, encore une fois, puisqu'elle avait sa part de responsabilité dans ce désastre qu'était le petit Haiko, elle ne releva pas son étrange comportement. Elle le dresserait en temps et en heure. Au fond, il devait avoir du potentiel, bien enfoui quelque part.

En tout cas, lui aussi prouva ses lacunes en observation, puisqu'il utilisa la technique de la paume mystique sur ses mains. Comme si elle avait besoin de son aide ! Enfin, comme pour l'autre, de Konoha, l'intention était noble et elle éviterait donc de se montrer trop désobligeante. Même si un bon ninja n'était pas estimé par sa noblesse, mais par son efficacité et sa discrétion. Pour cela, on avait vu mieux. Bref.

Quand ce cinéma fut fini et que Naoshige quitta la salle, la chirurgienne le suivit sans trop réfléchir, comme par automatisme. Elle n'adressa pas un seul regard aux deux enfants qui avaient essayé de l'aider et referma la porte derrière elle, laissant tous les aspirants seuls avec les réponses aux questions de la seconde partie. Ca y est ! Elle reprenait enfin conscience de son environnement. Elle se rappelait qu'on lui avait dit de suivre Naoshige et de laisser les Genins pendant quelques minutes avant de reprendre. Personne ne le lui avait demandé, mais elle se rappelait aussi qu'elle avait prévu de soigner son retour pour leur faire une petite frayeur.

Autour d'elle, des dizaines de shinobi possédant des dons de sensorialité s'afféraient. Principalement des membres du noble clan de Konoha aux yeux blancs. Hm. Peut-être n'était-ce pas le meilleur moment pour s'emparer d'une paire d'yeux. Tant pis.
C'était frustrant, d'attendre sans comprendre. Enfin, elle comprenait, mais simplement par les rapports des autres individus autour d'elle. Elle ne voyait rien et n'entendait rien d'elle-même. Elle aurait bien aimé savoir ce que faisaient Hatsumomo et Sanada.

***


Une explosion ! Bordel, il se passe quoi dans la tête de ces gamins ? Quand elle entendit la détonation, Mifuyu ouvrit à nouveau la porte d'un coup sec et bondit jusqu'aux restes enfumés du bureau, manquant de trébucher sur le petit Haiko qui se trouvait là. Etait-ce lui le responsable de cela ? Ce serait étonnant, quand même.

La Sorcière tapa un bon coup de talon sur l'estrade de bois, pour invoquer le silence et mettre fin à cette pagaille. Elle ne se dit que trop tard qu'elle avait manqué de peu d'exploser le tympan du petit garçon à ses pieds. "Qui a fait ça ? Vous voulez tous être disqualifiés, c'est ça ?" Faire exploser des documents secrets… Quelque soit la raison, ce n'était jamais une bonne idée ! Un ninja d'exception se doit d'être discret, habile et réfléchi.

Elle attrapa le bras du petit Omura et le releva d'un coup sec. Elle lui donna une petite tape dans le dos et l'envoya gentiment dans la direction de son bureau, sans prendre la peine d'examiner ses blessures.

"Bon. Asseyez-vous tous, et maintenant", leur ordonna-t-elle d'un ton franchement sec. "La deuxième partie de l'examen va commencer. Je veux plus rien entendre. Le premier qui parle, c'est son bureau qui crame. Compris ?"

La distribution des copies commença donc, avec ces questions - propagandistes - inscrites sur les parchemins :

Questions :
 

HRP :
 

~
Co-examinée avec Senju Naoshige


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Examen Chunin-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.