:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deadlier than a Spider [Solo]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

L’agacement montait de plus profond de toi pour chatouiller ton esprit embrumé par la fatigue des derniers mois. Tu ne savais où mener de la tête. Tout tournait en rond, sans cesse et sans arrêt. Missions après mission, tu avais l’impression de toujours refaire la même chose, d’employer la même stratégie. Tu ne t’en plaignais pas, ça fonctionnait bien, mais tu désirais agrandir ton répertoire de possibilités si tu devais changer de plan.

Bien sûr, le nombre de poisons que tu connaissais était impressionnant et, de ton clan, tu pouvais te vanter être celle qui en connaissait le plus. Rare étaient les poisons que tu ne pouvais identifier, rare étaient les poisons que tu ne pouvais faire. Tu étais telle une recluse brune, aussi connue comme l’araignée violoniste, dont la piqure était aussi mortelle que douloureuse. Tu dépendais de tes différents poisons et chacun avait un rôle bien précis dans chacune de tes stratégies. Pourtant, malgré ta variété surprenante de différents venins, souvent, tu convoitais certains dont tu n’avais pas la recette.

Alors voilà ce que tu, tapie dans les ombres près de la muraille de cette petite demeure. Tu avais entendu parler d’un apothicaire qui aurait mis la main sur un nouveau livre de recettes. Des poisons que tu ne connaissais pas encore, du moins, selon la rumeur et c’était exactement la raison pour laquelle ta curiosité t’avait menée là.

Ton chakra précautionneusement camouflé, ton corps invisible grâce à la technique du caméléon … Tu ne prenais aucun risque. Il n’était pas question que qui que se soit ne te rattache à ce … cette acquisition nocturne. Composant le mudras de la marche du lézard, tu escaladas le muret pour retomber silencieusement dans le petit jardin de l’apothicaire.

Un rapide regard aux alentours te confirma qu’il n’y avait pas de sécurité. Après tout, ce n’était un homme de grande richesse ou de grande renommée. Il n’avait que mis la main sur ces recettes par un heureux tour du destin … Du moins, selon tes informateurs du clan qui étaient rentrés quelques heures plus tôt. Tu ne t’attendais donc pas à mettre la main sur des poisons d’une mortalité inouïe ou au effets aussi efficace que d’autres dans ton arsenal, mais Une diversité te faisait toujours amplement plaisir, te permettent de varier tes tactiques de combat et ainsi éviter de devenir prévisible pour tes adversaires … Ou simplement de mettre en place quelques nouvelle façon de faire pression sur tes différentes cibles …

À pas feutrés, tu te faufilas entre les différentes plantes dont certaines t’étais familières. Profitant toujours de ton invisibilité, tu entras dans la maison, prenant la direction de la clinique ou il mélangeait ses différents médicaments.

Lorsque tu arrivas, tu remarquas une lueur dans la pièce. Merde. L’homme était toujours réveillé que pouvais-tu donc faire ? attendre, voilà tout. Tu te glissas dans un recoin de la maison, mais ton manteau de chakra te rendant invisible prit fin, tu espérais qu’il ne remarque pas ta présence, alors que tu passais déjà à ton plan B.

Tes pas te guidèrent de nouveau dans le jardin ou tu refis la technique de la marche du lézard et celle pour te déplace sans gêne sur des surface aux angles peu naturelles pour s’y déplacer … En quelques instants, tu te retrouves sur le toit, tes pieds glissant agilement sur les tuiles oranges. Tu ne positionnas pas très loin de l’entrée de la clinique, allongée de ton long, surveillent la scène avec la patience d’un prédateur en chasse.





CSS par Gaelle



Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

Tu dus attendre plusieurs heures avant que la personne dans la clinique ne quitte, mais aussitôt les lumière close et la silhouette éloignée, tu te faufilas agilement du toit à la petite véranda entourant la demeure à l’aspect traditionnel. Sur la pointe des pieds, tu approchas la porte et l’ouvris avec toute la délicatesse du monde pour ne faire aucun bruit. Tu pris immédiatement la direction de la bibliothèque dans le coin. Feuilletant rapidement les titres, mais il n’était pas là. Le recueil de poison n’était pas avec les livres de médecine. Où pourrait-il être ?

Et si tu ne le trouvais pas, comment l’acquérir, voilà la question qui s’imposa à ton esprit alors que tu serras la mâchoire, posant le dernier livres. Tu avais perdu de précieuses minutes à fouiller ainsi cette bibliothèque.

Tu commenças ta recherche pour une inspection des lieux, identifiant chacune de pièces. Uns clinique, une chambre, une pièce principale contenant toutes les utilités nécessaires à la vie d’une personne et … Et une autre pièce, plus petite qui devait être celle où il préparait ses concoctions. Si le livre n’était pas directement dans la clinique, près des patients pour mieux identifier les symptômes, c’est qu’il devait être là, non ?

Ne perdant pas une seconde de plus, tu te rendis de la pièce, ouvrant la porte avec autant de précaution que la première. Un balayement visuel rapide te confirma que tu étais seule. Quelques livres de recettes et de médicamentations traînant par-ci et par-là, mais tu ne pris pas la peine de les regarder. Tu étais entièrement concentrée sur ton objectif. Parcourant les différents titres, tu tombas finalement sur livre qui te paraissait prometteur : Toxines communes et leurs composantes. On ne pouvait pas faire plus clair.

À peine le titre lu, tu le rangeas dans ton sac. Un dernier regard dans les titres, mais aucun autre n’était aussi clairement identifié comme un livre de poisons. Sans perdre plus de temps tu quittas la demeure réactivant ta technique du caméléon pour encore mieux te fondre dans les ombres de la nuit.

Le chemin du retour te paru plus long que celui de l’aller. Il fallait bien avouer que tu étais impatiente d’ouvrir ce livre pour lequel tu t’étais donné tant de mal et avait utilisé tant de chakra. Bien que tu ne regrettasses pas l’utilisation abusée de ton chakra, car mieux valait prudente que désolée, si par malheur tu t’étais fait prendre dans ce vol et que l’on t’avait identifiée, ton clan recevrait mauvaise presse et ce n’était clairement pas le temps pour ça, d’où toutes ces précautions.

Il te fallu à peine trois heures pour atteindre la sécurité du domaine Yamanaka où tu ne perdis pas une seconde avant de d’aller chez toi. Le voyage, assez long pour un livre, t’avais épuisée. Tu posas donc le livre sur ton bureau de travail avant d’aller rejoindre ton futon. Tu lirais aussitôt que tu te réveillerais.




CSS par Gaelle



Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

L’embêtant cris d’oiseaux s’égosillant à un arbre non loin de te chambre te tira de ton sommeil et ce fut en maugréant que tu repoussas la couverture qui te recouvrais. Une main sur le visage, tu cherchais désespérément à te réveiller, à chasser les images dans ton esprit. Celles d’épaules larges et d’une chevelure argentée, de yeux aussi clairs que la lune qui pénétraient ton esprit avec aisance … Depuis son passage au domaine, il t’était encore plus difficile de l’oublié, mais ce n’était plus une colère sourde ou peur dévorante qui s’emparait de toi à chaque fois qu’il traversait ton esprit …

Un soupir. Ce n’était pas le temps de penser à lui. Tu avais autre chose à faire, comme lire et déchiffrer ce livre que tu avais volé au cœur de la nuit. En quelques minutes, tu avais une tasse de thé et le nez dans ton livre assise sur la terrasse de ta demeure.

Les pupilles du patient sont dilatées et sa peau devient froide. Ses gestes sont lents et son corps plus faible. Si la personne atteinte de ce poison se blesse (surtout un impact laissant une ecchymose) les chances que la blessure empire sont plus élevées.
Ce poison est fait à base du venin de cône de le long de la côte de la Côte Verdoyante Des Sources Chaudes. Ce mollusque possède un petit dard qui, très pointu pénètre même les vêtements. Son venin cause un ralentissement du système lorsque mis en contact avec le sang d’une victime. Mais lorsque mélanger à de la solanacée mortelle, ses effets sont amoindris et un simple contact avec la peau de la victime suffit pour provoquer ses effets.
Souvent utilisés par les ninjas pour affaiblir leur adversaire en combat. Ce poison est plus commun dans les régions côtières […]
Il ne suffit qu’un peu du poison du cône vert de la côte et de quelques petits fruits de la solanacée mortelle pour créer un poison aussi efficace et n’étant pas des ingrédients très rares, c’est poison plutôt commun.


Les pages qui suivirent étaient consacrées à de poisons que tu connaissais déjà, mais tu ne t’empêchas pas de lire ce que l’auteur racontait à leu sujet, peut-être que de cette façon tu pourrais juger la pertinence des informations sur les poisons que tu ne connaissais pas. À ton malheur, étant un livre écrit pour un médecin et non pour un shinobi, bine que les ingrédients étaient listés, la méthode de fabrication du poison ne l’était pas et il fallait que tu fasses une gymnastique mentale pour la deviner. Étant plutôt adepte des poisons et en possédant une immense variété entre tes mains, cet exercice ne faisait aucunement peur. Au tournant d’une autre page, tu tombas enfin sur quelque chose que tu ne connaissais pas.

Ce poison est fait d’extrait de sumac vénéneux et d’ortie, le tout mélanger dans une généreuse quantité d’acide. Probablement le poison le plus facile à identifier, il est si puissant qu’il fait fondre les vêtements. Par contre, son effet sur la peau est moins puissant, la rendant rouge et à vif.
Pour soigner ce genre de poison, il faut laver la peau avec une solution bien précise, sinon le poison restera et continuera à lentement ronger la peau. Ce genre de poison peut rester indéfiniment sur le patient s’il n’est pas bien traité …


La journée passait à tout vitesse alors que tu étais absorbée par ta lecture et bientôt, ton thé devint froid. C’est avec un soupire que tu retournas à l’intérieur de ta modeste demeure, allumant quelques bougies et chandelle. Tu t’installas à ta table de travail, un nouveau thé à la main pour les dernières pages quelques onigiris, histoire de ne pas mourir de faim avant la que la soirée ne touche à sa fin.  

Fait d’extrait de graine de ricin et du curare extrait de strychnos toxifera, ce poison paralyse les membres lorsque qu’injecté par une blessure. L’effet varie très peu et se résulte toujours par la paralysie du membre toucher. L’effet de ce poison est temporaire et il se dissipe relativement rapidement dans l’organisme, il n’est pas très souvent nécessaire de le soigner …

Tu notas les différents ingrédients sur un morceau de parchemin, car dès le lendemain, tu irais les chercher un peut partout dans les grandes forêts et dans le Côte Verdoyante.




CSS par Gaelle


Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

Il ne t’avait fallu que quelques instants avant d’être prête. Tu allais acquérir les ingrédients les plus faciles à se procurer, ceux qui tu pouvais récupérer directement dans l’enceinte du clan : l’ortie et le sumac vénéneux, en fait de telle plantes poussaient dans ton jardin, ta mère connaissant les poisons en cultivait par le passé et quelques plants subsistaient encore dans le jardin.

Tu enfilas des gants (jamais tu ne jouais avec les plantes de ta mère ayant survécues l’épreuve du temps dans ton jardin, car tu ne savais pas exactement l’effet de chacune d’elles) et tu entrepris de rechercher celles qui t’intéressaient. Tu étais accroupie dans l’herbe, tes mains poussaient mauvais herbes, cailloux et fleurs sauvages, mais tu ne trouvais pas.

Plusieurs longues minutes passèrent alors que le soleil de l’été caressait agressivement ta peau et faisait chauffer ta tête, sur ton front un filet sueur apparu. Un soupire. Comment faisait-elle pour prendre soin de ce jardin tout en prenant soin de toi et faisant ces missions ?

Il y avait de nombreuses que tu n’avais pas pris le temps de t’occuper de ces plantes … en fait, depuis la mort de ta mère. Plus les minutes défilaient, plus tu te demandais si ces deux plantes avaient survécu ton manque flagrant de soins.

Une petite fleur attira ton attention. Délicate, clairement sur le point de se faner. Cette fleur tu la reconnaîtrais parmi toutes, c’était elle qui t’avait nommée, c’était la fleur que ta mère préférait parmi toutes les beautés du jardin Yamanaka. Fragile, ce petit lys sauvage avait la tête bien lourde et tu ne pus t’empêcher de le contempler, transportée à une époque où cette fleur se faisait plus belle, plus fière. Où elle poussait un peu partout dans le jardin et près du petit étang.

Tu laissas un de tes doigts d’un geste absent caresser un pétale. Et tu restas figée, perdue dans ton souvenir d’elle. Tu avais beau crier qu’elle avait fait moult erreurs, mais cette femme restait et resterait toujours la personne que tu admirais et aimais le plus sur cette terre.

Immobile, tu le restas de longues minutes, mais c’est en secouant la tête que tu brisas l’enchantement. Il faudrait demander à Ao des conseils pour protéger cette petite fleur, lui éviter la même fin que ta génitrice …

Tu te remis à ta recherche, mais ton esprit en revenait toujours à cette fleur, te renvoyant sans cesse son visage, son sourire, la chaleur de ses étreintes …

Tu n’en pouvais plus.

Te relevant d’un bon, lançant tes gants au sol, tu pris le chemin du marché. Tu achèterais ces plantes plutôt que de les chercher et ton cœur meurtri te remerciait déjà de t’être soustraite à cette vision. C’est la tête une décennie et demi en arrière que tu arrivas chez la mère de Kirika. Aucune parole superflue, simplement ta requête : ortie et sumac vénéneux et tu posas les ryos sur le comptoir avant de partir avec ton butin. Sur le chemin du retour tu achetas ce qui te servirais d’acide. Et tes courses, plus rapide, mais épuisante et moins émotionnellement engageantes se terminèrent aussi simplement. Pourquoi avoir décidé de fouiller le jardin ? À quoi pensais-tu ?

Aussitôt arrivée, tu te mis à la fabrication de ce poison, cherchant encore à chasser ces images envahissantes, ces images douloureuses et ces moments qui appartenaient au passé.

Tes doigts travaillaient habillement, passant du pilon à la roue avec une aisance pratiquée, gestes souvent répétés au fil des années. Une fois tes plantes réduit en en genre de crème, tu y ajoute les quelques goûtes de ton acide et mélange soigneusement le tout jusqu’à avoir une solution uniforme.

Une fois embouteillé, tu le glissas dans ta ceinture de kimono. Tu le testerais plus tard, sur le chemin, car après tout, il était presque certain que tu croiserais quelques bêtes ou homme suffisamment stupide pour s’en prendre à toi.




CSS par Gaelle


Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

Les préparatifs pour ton voyage n’avaient pas été très longs, après tout, tu étais toujours prête à partir pour une mission, il ne t’avait suffi que de demander un permission pour quitter le domaine quelques jours. Heureusement pour trouver le cône, tu étais au bon endroit. La côte verdoyante était certes une région touristique, mais elle renfermait quelques dangers qui lui était propre, par exemple ce cône vert de la côte, le ricin et strynchos toxifera … Toutes des plantes et des animaux dont le poison avait son usage dans ton métier. Triste étai le voyageur qui ne savait que ces choses existaient …

Mais tu étais préparée. Tu avais fait tes recherches sur les plantes et le cône pour mieux les trouver et les identifier, mais également sur la façon de les récolter. Tu avais ainsi appris le la trompe du cône pouvait faire le tour de son coquillage pour te piquer et potentiellement te faire te noyer grâce à sa toxine … Il te faudrait trouver une solution pour l’attraper et le ramener vivant aussi, après tout tu voulais avoir plus d’une dose de ce poison …

Le voyage jusqu’à la côte ne te pris qu’une poignée d’heures, après tout, tu avais grandi sur ce territoire et y avait fait tes premières missions, tu connaissais bien la région et la côte avait toujours été une de tes destinations favorites. Voir la mer à perte de vue avait sur ton esprit cette sensation apaisante qui te transportait ailleurs, dans un paisible où tu étais bien.

L’air salin de la mer vint chatouiller ton visage, balayer tes cheveux emplir ton nez … Tes paupières se fermèrent un instant pour profiter de cette tranquillité, mais rapidement tu te rappelas à l’ordre, il fallait aller chercher ce coquillage toxique et tu n’avais pas encore décidé de la marche à suivre pour le récupérer.

Tu te détournas de la vue quelques instants, laissant ton regard clair glisser sur ce que tu avais apporté avec toi. Peut-être pourras-tu le mettre dans un sac puis remplir une boite d’eau saline pour la rapporter avec toi ? Oui, ça te semblait une bonne idée … tant que tu ne le touchais pas avec tes mains, cela dit.

Tu trouvas un endroit où ils n’y avaient ni voyageurs, ni demeure, loinde tous les chemins avant de retirer tout simplement ton kimono – tu ne voulais pas le tremper après tout – et une fois nue tu plongeas dans l’eau, sac de toile dans les mains. L’eau froide sur ta peau te surpris quelques secondes, mais il n’en fallu pas plus longtemps à ton corps pour s’habituer à sa nouvelle température ambiante. Considérant le niveau de danger de ta tâche, tu gardais tes yeux ouverts malgré la sensation désagréable que l’eau causait.

Glissant entre les courants marin ton exploration se faisait par étape puisqu’il te fallait retourner à la surface pour respirer. Il te fallut trois bonnes heures avant de repérer un de ses coquillages. Remontant une dernière fois à la surface pour avoir suffisamment de souffle pour la manœuvre, tu t’emparas du fil de fer dans tes cheveux pour attraper le crustacé. Tu en fis un petit filet de fer et, une fois replongée, tu attrapas la créature et t’assurant qu’elle ne te touche pastu la mis dans le sac et remontas.

Crustacé attrapé, il fallait maintenant le mettre dans une caisse de taille respectable. Sortant de l’eau, tu t’habillas rapidement avant de vider sur le sol l’un des boitiers dans lequel tu avais mis de la nourriture tu le rempli d’eau avant d’y mettre le crustacé. Il fallait maintenant récupérer les plantes et ramener le tout chez toi …




CSS par Gaelle


Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

Sur le chemin du retour, tu ne cessais de t’assurer que ton colis soit en bon état, il fallait avouer que tu avais mis beaucoup d’efforts pour le récupérer et tu n’avais aucune envie de le perdre dès les premières heures de son acquisition. Tu achetas même quelques sardines pour le nourrir.

Fascinant à quel point cette créature qui ne bougeait presque pas dans ta boîte était captivant. Cette chose potentiellement mortelle si l’on la dérangeait trop avait une coquille d’une rare beauté et tu découvris que tu aimais bien l’observer. Tu marchais lentement pour éviter de trop la secouer, de toute façon, tu n’avais aucune idée de ce qui pourrait nuire à sa création de venin et tu refusais de prendre un risque.

Heureusement, sur le chemin du retour, tu avais le temps d’aller chercher les plantes manquantes pour les poisons. Non seulement, tu savais où trouver les plantes que tu désirais, mais tu allais rapporter un plant de chacun avec toi pour demander à ton équipier de les transplanter au domaine, de cette façon tu pourrais aisément reproduire les poisons que tu testais.

Le ricin et le Strynchos Toxifera poussait environ au même endroit et les cueillir ne serai donc pas réellement un problème et la solanacée mortelle, utilisée dans certains cosmétiques, tu l’achèterais au prochain village que tu t’arrêterais.

Il te fallu une journée entière avant de d’arriver près de du lieu où poussait deux des plantes que tu avais besoin. Tu te mis donc à leur recherche, portant de gants (pas question de s’empoisonner accidentellement, tu savais mieux que de faire cette erreur de débutante). Jetant régulièrement des coups d’œil à ton cône vert de la Côte, tu passas plusieurs heures accroupies entre les bosquets à la recherche du ricin. Et lorsqu’enfin tu en trouvas un, tu vis un ombre se dessiner devant toi. Un soupir aux lèvres, tu relevas les yeux.

« Salut ma jolie, on fait du jardinage sauvage ? Si tu veux, j’peux te montrer de belles plantes à mon campement. »

Tu arquas un sourcil. Évident. C’était évident ce qu’il voulait. Tu te redressas lentement et il passa une main sur tes hanches. Un frisson parcouru ta colonne. Pas aujourd’hui. Tu n’avais vraiment pas envie de jouer les poupées fragiles, les catins ou les vierges effarouchées. Tu détachas sa main de ta hache et lui tordis le bras d’une main. Le peu d’opposition qu’il te présenta te confirma qu’il n’était ni guerrier, ni shinobi. Ta main libre vint chercher la fiole dans ta ceinture, celle que tu voulais tester et l’ouvrant d’un geste du pouce tu dis :

« J’ai déjà tout ce qu’il me faut, merci. »

Et tu vidas sur sa tête, sans plus de cérémonie le liquide vert. Immédiatement, l’effet du poison se fit voir. Les vêtements du pauvre homme se mirent à fondre sur son corps alors que la toxine glissait sur sa peau, laissant une marque rougeâtre. Ça fonctionnait. Un sourire monta sur tes lèvres alors que tu libéras l’homme qui leva un regard apeuré sur toi.

« MAIS T’ES FOLLE ?! ESPÈCE DE SALOPE ! »

Mais il ne demanda pas son reste, s’enfuyant à pleine vitesse vers les tréfonds de la forêt. Tu haussas les épaules avant de retourner à ton déracinement précautionneux du petit arbuste aux graines épineuses. Une fois ton laborieux travail terminé, tu enveloppas ses racines et un peu de terre dans un petit sac et l’accrocha à ton sac de voyage. Bien sûr, tu commençais à avoir un drôle d’allure, ainsi parée d’une boite d’eau salée et d’un petit arbuste, mais il ne te manquait que deux plantes avant de rentrer. Celle qui te donnerait le curare, le Strynchos Toxifera et la solanacée mortelle. Le Strynchos Toxifera était un autre arbuste et tu réussi à trouver un jeune spécimen pas trop gros, tu lui fis le même traitement que le ricin. Il te fallut, par contre, trois jours avant de le trouver et tu commençais à t’inquiéter pour ton ricin.

En arrivant dans le village non loin du domaine, tu allas voir l’herboriste qui refusas catégoriquement de te vendre la solanacée en voyant les plantes que tu trimballais, mais ta patience avait atteint sa limite.

« Écoutez, vous me vendez cette putain de Solanacée sinon je vais vous donner une raison de ne pas dormir sur vos deux oreilles. »

Ce fut donc avec réticence que l’homme accepta. Après tout, connaissant les plantes que tu transportais, il savait que de te contrarier serait une mauvaise idée.





CSS par Gaelle


Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Deadlier than a Spider [Solo] Left_bar_bleue2169/2000Deadlier than a Spider [Solo] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Deadlier than a spider

Yamanaka Sayuri

When a venomous spider becomes even more venomous ...









***

Une fois tes acquisitions terminées, tu te pressas de rentrer. Ton cône vert de la Côte ne semblait pas aimer le voyage et ton ricin désirait ardemment plus de terre et aussitôt arrivée, tu te mis à la tâche, cueillant quelques graines de ricin que tu écrasas pour en extrait l’huile et te coupa un morceau de la racine du Strynchos Toxifera que tu réduisis en bouillie. Tu fis ensuite bouillir le tout avec attention et une fois l’eau bien imbibée de la bouillie et de l’huile, tu retiras le tout du feu. Tu laissas reposer quelques instants avant de bien retirer les morceaux restant de la plante dans la mixture nauséabonde. Ensuite, tu embouteillas le tout.

Tu passas ensuite la recette suivante. Comment extraire le venin du dard ? Excellente question. Tu pris une fiole sur laquelle tu mis un couvercle mou, que le dard pourrait transpercer et en te servant de pince, tu le plongeas dans le bocal du crustacé et vint l’embête jusqu’à ce qu’il décide d’attaquer.

Lorsque son dard se planta dans le couvercle, tu vis le crustacé relâcher son venin. C’était beau à voir. Le liquide jaunâtre un peu translucide qui s’accumulait petit à petit dans la fiole. Une fois qu’il eu terminé, ton cône tenta de dévorer la fiole, mais tu tiras juste à temps pour éviter la catastrophe.

Une fois le venin récolté, tu réduisis en jus les fruits de la solanacée. Tu mélangeas ensuite le jus et le venin avec toute la délicatesse dont tu savais faire preuve. Et une fois le tout terminé, tu l’embouteillas également. Il ne te restait qu’à tout tester.

Chose que tu fis, sur de pauvres jeunes que tu devais entrainer une poignée de journées plus tard. Deux d’entre eux s’étaient mis en tête qu’ils pouvaient ignorer tes explications et parler entre eux. Pauvres petits. Ils ne l’ont jamais vue leur tomber dessus. Et malgré ta colère, tu étai tout de même satisfaite du résultat. Tes nouveaux poisons fonctionnaient à merveille.




CSS par Gaelle


Techniques apprises:
 


Deadlier than a Spider [Solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.