:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shirogane Wataru [Test RP terminé - en attente de passage]

Shirogane Wataru
Shirogane Wataru
Suna no Jonin
Messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A taaaaable!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Shirogane Wataru [Test RP terminé - en attente de passage] Left_bar_bleue0/2000Shirogane Wataru [Test RP terminé - en attente de passage] Empty_bar_bleue  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Shirogane (ex-Toyotomi)
PRÉNOM : Wataru
GROUPE : Suna
GRADE : Juunin
RANG : B / A
SEXE :
ÂGE : 22 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Deux petits frères turbulents et des parents en vie et attentionnés. Un grand-père ninja très attachant.

Personnalité
QUALITÉS
Détermination
Loyauté
Ambition
Inventivité
Perfectionnisme
Rigueur
Minutieux
Soigneux
Calme
DÉFAUTS
Froid
Intéressé
Rancunier
Dépensier
Obstiné
Susceptible
Secret
Pointilleux
Introverti
AIME
Bricoler
Manger
Le silence
Les masques
Les animaux
Les grands espaces
N'AIME PAS
La chaleur
La paresse
Les attroupements
Gens trop émotifs
Hypocrisie
Lâcheté
AUTRES
Taciturne
Très secret
Se sent responsable de sa famille
PHYSIQUE
TAILLE :
1m93
POIDS :
82kg
PEAU :
Claire - Rouge
CHEVEUX :
Bruns
Longs
YEUX :
Noirs
Profonds
VISAGE :
Peu expressif et sans émotion. Quelques rides au coin des yeux et au coin des lèvres.
CORPS :
Un long corps sec discrètement musclé portant des marques prononcées de travail manuel
AUTRE :
Un corps souvent caché sous une armure (marionnette en réalité) laissant dépasser des membres maquillés de rouge pour mieux coller à son déguisement
Histoire


An -7. Un petit garçon naît dans la famille de fabricants de jouets Toyotomi, réputée depuis maintenant deux générations pour ses confections. Il est le premier d'une fratrie à suivre dans les années qui viennent. Forts d'un nouveau membre, les Toyotomi arrêtent leur vie itinérante pour s'occuper de l'enfant pendant quelques années.

An -2 à 3. Les Toyotomi reprennent la route avec leurs trois enfants, Wataru, Shigeru et Tomoru. Ces derniers sont bercés par les foires et caravanes de marchands et grandissent dans l'atelier itinérant de leur famille. C'est pendant cette période là que Wataru commence à creuser le bois et fabriquer ses premiers jouets, tombant amoureux d'une nature qu'il découvre sous différentes perspectives à chaque voyage. La famille échoue finalement à Suna où, forte de son artisanat, elle s'affilie finalement au clan Shirogane sous l'égide de Kaji, le doyen des Toyotomi, ninja depuis quelques années et membre bien installé de la communauté. Il est désormais leur représentant: le Tengu, symbole familial et fondateur des Toyotomi.

An 3 à 5. Toute la famille Toyotomi oeuvre d'arrache pied pour garantir sa légitimité au sein des Shirogane. La rumeur voudrait que le vieux Kaji fasse une ombre de plus en plus grande à des anciens comme Ibushi, chef du clan. Cela dit, cette rumeur permet aux Toyotomi de se créer une petite notoriété au sein de la Guilde des Marionnettistes, également dû au fait qu'un seul de leurs membres soit un ninja.

An 5 à 7. Shirogane Kaji, grand-père de Wataru, décide de le prendre sous son aile en vue qu'il devienne un ninja accompli et un Shirogane à part entière. Pilier de la famille, l'ancêtre emmène le pré-adolescent sur les routes et lui apprend les bases du monde des ninjas. C'est une période heureuse qui voit le jeune homme s'épanouir et découvrir la nature dans les moindres détails. Il se passionne donc pour l'étude de la faune et de la flore et va même jusqu'à tenir un herbier et un carnet de croquis qu'il remplit encore à ce jour. Ils voyagent ainsi presque deux ans avant de revenir à Suna pour que Wataru devienne un Genin.
En deux ans, le petit bonhomme a bien changé et commence même à sculpter ses propres marionnettes.

An 13. Shirogane Kaji rentre d'une mission périlleuse grièvement blessé et empoisonné de surcroît. Il tombe dans le coma jusqu'à aujourd'hui, léguant dans ce qui sont jusqu'à aujourd'hui ses dernières paroles sa marionnette à Wataru, une armure-marionnette de Tengu.
Le choc est terrible pour les Toyotomi mais Wataru est dévasté. Il vient de perdre une partie de son existence, scellée dans les limbes. En quelques semaines, la réputation que sa famille s'était construite est soufflée aux quatre vents et les cousins éloignés s'en vont rapidement servir des maîtres en bien meilleure odeur de sainteté auprès du clan. Peu de gens viennent par ailleurs aux nouvelles comparés à tous les artisans qui les courtisaient quelques jours avant. Seul reste le noyau familial de Wataru, ses parents et ses deux frères. Le traumatisme est énorme. Trahi et ébranlé dans ses croyances, le jeune shinobi termine sa jeunesse en changeant de manière radicale.
Seul détenteur des savoirs ninjas dans l'ancienne famille Toyotomi, Wataru est dos au mur. Il se doit de reprendre le flambeau de son grand-père. Non pas pour lui mais pour ceux qui lui restent. Pour cela, il deviendra le Tengu.

An 13 à nos jours. Deux ans passent et Kaji n'est toujours pas réveillé. Les sourires et la joie se sont effacées du visage du Shirogane. Wataru est devenu froid, intéressé et introverti. Il ne reste presque rien du jeune enfant innocent qui tenait un herbier en regardant les fleurs éclore si ce n'est quelques sourires discrets et polis. Ayant pu mettre sa famille à l'abri, il cherche désormais à se venger de toutes les personnes qui ne leur sont pas venues en aide dans ces temps difficiles. Arborant désormais le fameux maquillage rouge et l'armure-marionnette du grand-père, Wataru est désormais le Tengu, seul et unique ninja de la famille Toyotomi.

Test RP


La chaleur. Dieu que cela pouvait être étouffant de se retrouver sous de telles températures sous cet accoutrement. Cela allait bientôt faire un an et demi qu’il portait le Tengu sur son dos et le fait de porter ce masque rouge et cette peau maquillée tous les jours n’était toujours pas une habitude. Les regards et murmures non plus. Au contraire, ils lui donnaient de la force au début, force qui puisait ses racines dans une colère sourde contre le système des ninjas, de la réputation.

« Alors le Rouge, toujours à se déguiser et à se peindre ? »

Kimiko Buriden.

« Tu ferais mieux de rester bricoler dans ton coin avec les civils. »

Azume Kotëi.

« Tu salis l’honneur des ninjas. Retournes d’où tu viens ! »

Ren Shirogane, marionnettiste d’un atelier rival.

Foutue réputation. A cette époque, elle faisait et défaisait les hommes, les régimes et leurs mondes en moins d’une année, la preuve étant les évènements des années passées. Les guerres de clans, les alliances entre ceux-ci, la formation de l’Empire plus arrière encore… Et cela n’avait pas épargné sa famille. Vingt-trois jours, cela avait pris exactement vingt-trois jours pour que le monde se retourne.
Pendant cette année et demie où il était devenu le Tengu, Wataru ne s’était jamais senti aussi seul. Tous les quolibets que lui lançaient les gens ne l’atteignaient pas en surface. Il se devait de paraître impassible sous le masque. Et même sans ce dernier aujourd’hui.

Il avait été convoqué par quelques Jônins pour discuter de son comportement. En apparence, cette réunion avait tout d’officiel. Il ne manquait que les papiers prouvant de fait la légitimité de celle-ci. Qu’importe… Il avait décidé d’y aller pour confronter ses détracteurs et percer à jour leur bêtise. Afin de crever l’abcès une bonne fois pour toute, il fallait qu’il s’y rende. Jusqu’ici, tous ses efforts en tant que seul shinobi de la famille Toyotomi avaient été de s’appliquer à ne pas céder à toutes ces provocations et à s’acharner à monter dans la hiérarchie. C’était chose faite depuis peu. Il ne lui restait plus qu’à affirmer sa place et démontrer qu’il méritait tout autant qu’eux de faire partie de l’élite ninja de Suna.

Les portes de la salle où devait se tenir leur meeting s’ouvrirent dans un grincement sourd. Un jeune Genin lui signala qu’il était attendu et qu’il pouvait désormais entrer. Ridicule. Il regarda le jeune adolescent s’éloigner d’un air incertain, comme s’il trouvait cela également étrange. Le Shirogane lui fît son plus beau sourire avant de pénétrer dans la pièce. C’était une salle de réunion auxquelles les ninjas de rang supérieur avaient accès pour préparer leurs missions. Par contre, la décoration avait été un peu refaite. La table avait été avancée vers une des parois de la pièce et siégeaient proches de ce mur trois Jônins. Ren Shirogane. Azume Koteï et Kimiko Buriden. Ses plus grands fans en somme. Pénétrant dans la pièce, il jeta un rapide coup d’œil autour de lui pour s’assurer qu’ils étaient bel et bien seuls et s’avança face à eux, le dos bien droit. Ces enfoirés n’avaient même pas pris la peine de lui laisser une chaise à disposition.

Il pût cependant lire un air de curiosité passer sur leur visage quand il avança dans la pièce sans son masque. Aucun d’entre eux ne l’avait vu sans la marionnette depuis son entrée dans les rangs ninjas. Son visage ne dénotait pas particulièrement. De longs cheveux bruns qui s’étalaient en crinière et des yeux noirs et froids. La légère gêne que ressentit Azume Koteï quand leurs regards se croisèrent le fît sourire intérieurement.

« Jônin Shirogane Wataru. Merci d’avoir répondu à notre convocation. Avant d’aller plus loin, nous tenons à vous remercier pour votre présence. La réunion a été organisée dans l’urgence et nous n’avons pas pu passer par les formalités habituelles »

Pfff. Un mensonge éhonté rien de plus. Ren Shirogane. Le cerveau du groupe et son opposant principal. Il l’avait rencontré au début de sa période dans les rangs des ninjas sous l’égide de Kaji et les deux hommes s’étaient immédiatement détestés. Tout d’abord parce qu’ils faisaient partie d’ateliers rivaux et ensuite parce que le talent et la réputation des Toyotomi avaient vite nui à l’atelier de son compère Shirogane. Ren ne lui avait jamais pardonné car c’était à lui que les autres ateliers s’adressaient désormais pour organiser des réunions d’artisans. C’était à l’époque une des prérogatives que son grand-père lui avait attribuées. Depuis, une haine cordiale avait séparé les deux hommes sans que Wataru ne fasse quoi que ce soit pour l’attiser, se contentant de traiter également cette personne qui semblait le détester avec une ardeur peu commune. A l’époque, il n’y avait pas fait attention, se contenant de suivre les enseignements de son bien aimé maître. Il ne s’était décidé à détester réellement Ren qu’à la suite du coma de Kaji, Ren s’étant évertué à précipiter la chute des Toyotomi en prospectant les membres fuyants sous les yeux d’un Wataru dévasté. Il se mordît la langue discrètement en se rappelant ses moments douloureux.

« Vous savez pourquoi vous êtes ici j’espère ? »

« Pas du tout. J’espérais que vous alliez me l’apprendre. »

L’interlocuteur de Wataru s’empourpra légèrement. Kimiko, le séide un peu bébête de Ren. C’était un Jônin à ne pas prendre à la légère mais un tantinet soupe au lait. Bien que l’idée de le voir s’agacer mette également en joie le marionnettiste, il décida de garder une mine composée pendant que les trois personnages se préparaient à asséner leurs accusations. Non-fondées au demeurant. Il avait préparé cette scène dans sa tête des dizaines de fois et il savait exactement ce qui allait se passer. Non seulement ces individus avaient osé commettre l’affront de le convoquer sous prétexte d’une réunion officielle mais en plus ils se donnaient des airs supérieurs en organisant cette mascarade. Il allait devoir les battre. Non pas physiquement mais moralement. Jouter avec eux par les mots jusqu’à ce qu’ils comprennent que le mur qu’ils avaient entrepris de démolir avec leur haine est infranchissable pour de si misérables êtres. Misérables. C’était le mot qu’il s’était écrié quand il avait lu la missive le prévenant de cet évènement et il avait même failli aller les confronter un à un. Son petit frère l’en avait empêché. Comment me dîtes-vous ? Il avait simplement posé sa main sur son épaule et prononcé ses mots.

« Grand-frère, une partie de shogi te tente ? »

Un sourire l’avait traversé alors. Rare réminiscence d’un temps où il était plus expressif. Ils avaient ensuite joué et Wataru avait décidé d’une riposte à ce courrier, laissant l’occasion à son frère de lui dérober une victoire unique dont il se vantait encore jusqu’à aujourd’hui.

« Vous êtes une honte au village de Suna. Tout simplement. Votre tenue de cirque et votre sens du spectacle ne font rire personne ici Wataru. »

« Dame Koteï, au risque de vous déplaire, nulle loi n’interdit à un quelconque ninja du village caché de Suna de porter l’accoutrement qu’il lui importe. Je pense que votre jugement personnel vous égare. »

« Cessez insolent. Vous n’avez même pas la moitié de l’âge de l’un d’entre nous et vous pensez pouvoir faire comme bon vous semble ? »

Kimiko encore. Tchak. Le piège de Wataru s’était refermé à cet instant. Utiliser leur séniorité comme argument d’autorité était l’erreur à ne pas commettre et ils l’avaient faite si facilement. Ce simulacre allait-il être si facile à balayer ? Non. Wataru savait que le plus dur ne tarderait pas à venir.

« Veuillez me pardonner vénérables anciens pour mon insolence. Il me semble que vous faîtes cas un peu personnel de ma situation mais il me semble que si j’ai pu atteindre le rang de Jônin, tout comme vous, c’est que les sphères supérieures ont reconnu ma valeur, n’est-ce pas ? »

Retour à l’envoyeur. Par ces quelques mots, il venait d’impliquer leur équivalence de rang. Ren reprît la parole encore plus sèchement.

« Assez Wataru. Il me semble que tu n’as pas ton mot à dire dans cette histoire. Nous te demandons de nous adresser ton départ des rangs shinobis dès que possible faute de quoi nous serons obligés de prendre des sanctions. »

« Allons bon vous autres. Cessons cette mascarade. Vous n’avez rien contre moi. Du vent. N’essayez pas de donner une quelconque solennité à votre pitoyable prestation. Je viens juste vous dire que j’en ai fini avec vous et que cela ne sert à rien de vous acharner. Vous n’obtiendrez rien de moi et feriez mieux de passer à autre chose. Vous entraîner par exemple. »

« Pauvre petit insecte. Tu te crois déjà arrivé alors que tu n’es Jônin que depuis si peu. Tu risques de finir comme ton grand-père Kaji si cela continue… »

Aïe. C’était là que cela risquait d’être difficile. Même s’il venait de leur tourner le dos et de faire mine de partir, les propos à peine voilés concernant son grand-père étaient de loin son point le plus faible. Il réprima un grondement qui montait crescendo dans son ventre difficilement et laissa ses poils se hérisser tandis que son corps secrétait un léger supplément d’adrénaline. Ren sût qu’il venait de toucher une corde sensible et s’empressa d’appuyer plus fort.

« Parce que c’est comme ça que tu risques de finir si tu continues imposteur. Comme ton vieux grand-père quand il est rentré dans la tente en s’écroulant et en bégayant quelques mots comme un fou sénile sur la fin. Remets-nous ta démission et dégages d’ici. »

Il avait senti le bruit de la table qui bouge et le son de la voix se rapprochant. La vision de Wataru se troubla et il dût faire des efforts herculéens pour ne pas se retourner et tenter d’éventrer cette sale engeance jalouse qu’était Ren Shirogane. Ses tempes lui faisaient mal mais il fît quelques pas de plus vers la porte et expira le plus discrètement possible pour essayer de se concentrer.

« N’y comptez pas. Je compte bien vous dépasser rapidement et vous enterrer dans l’oubli »

Encore quelques pas vers la porte. Plus que deux ou trois mètres et il serait libre de se tirer d’ici et d’exploser ailleurs, à l’abri des regards.

« C’est une menace c’est ça ? »

« Non Dame Koteï, une promesse. »

Ses interlocuteurs restèrent surpris de sa réponse pendant quelques instants. Il eût même la force d’accompagner cela d’un dernier regard et d’un sourire sincère vers la moins acharnée de ses adversaires, soucieuse de ne pas perdre la face en s’opposant à un jeune homme de trente ans son cadet. Le soleil frappa son corps de ses rayons lumineux et il était à nouveau dehors derrière la porte close. Il entendît des éclats de voix et ne pût s’empêcher de réprimer quelques tremblements lui aussi. C’était la première fois qu’il s’opposait si fortement à des personnes du même village que lui et il en ressortait troublé.

Cette discussion sonnait sûrement comme une déclaration de guerre aux yeux de ses détracteurs mais Wataru n’en avait que faire. Il avait dit ce qu’il avait à dire et venait de se libérer d’un énorme poids.

Il était désormais temps de passer à autre chose.  

Derrière l'écran
PSEUDO : Froturak
ÂGE : 25
CONNU PAR : Une ninja d'Uzu.
AUTRE CHOSE ? J'ai faim.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1131
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja !

Je constate que ton avatar représente un corps peint en rouge. L'est-il constamment ou es-tu des fois en civil, sans aucun apparat ? Dans le deuxième cas, je te suggère de mettre ton vrai visage en signature afin que tes futurs partenaires de RP, lorsque tu n'auras pas ton déguisement, sachent un peu mieux à quoi tu penses ressembler si jamais ils souhaitent faire une description de toi. Et aussi car t'imaginer comme tu le souhaites sera plus aisé, c'est surtout pour cela. Mais ce n'est qu'une suggestion.

Voici ton test RP:
 

Tu disposes de deux semaines, alors courage.
Revenir en haut Aller en bas
Shirogane Wataru
Shirogane Wataru
Suna no Jonin
Messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A taaaaable!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Shirogane Wataru [Test RP terminé - en attente de passage] Left_bar_bleue0/2000Shirogane Wataru [Test RP terminé - en attente de passage] Empty_bar_bleue  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Bien le bonjour et merci pour ces douces paroles.

Test RP terminé.

Pour l'avatar, nous sommes dans le 1er cas (si d'aventure je viens à me balader trop souvent sans masque je mettrai mon beau minois en signature sans tarder.

Merci par avance pour le retour,
Une bien bonne et agréable soirée à vous.
Wa'
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1131
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Shirogane Wataru [Test RP terminé - en attente de passage] Pq2c


Respect test-rp et originalité

Je m'attendais à plus d'introspection, je l'admets et cependant, ce contenu qui m'est présenté me convient. La réaction me suffit, elle est assez intense sans s'étaler éternellement et te permettre d'avoir un récit complet. C'était agréable à lire.

J'ai apprécié l'habileté du souvenir de ta réaction, un souvenir court mais dans lequel il y a eu une réaction et, surtout, une interaction avec un membre de ta famille, donnant à celle-ci de la consistance, puisque ton frère a un impact plus important sur toi que ceux qui t'ont convoqué, alors que toute l'attention était cristallisée autour d'une relation envers tes détracteurs et toi.



Orthographe et grammaire

Il y a peu d'erreurs. Tu as utilisé à certains moments du subjonctif imparfait au lieu du passé simple. Tu as mal conjugué l'impératif dans la première réplique de Ren. "C'était une salle de réunion" à laquelle, pas auxquelles. Mais tu écris bien.



Avis général et verdict

Tu as tous ce qui est requis pour obtenir le rang B, mais pour atteindre le rang A, il aurait fallu un grain de folie de plus. Il aurait fallu m'impressionner, me faire rire, rêver, pleurer, il aurait fallu que je trouve quelque chose de plus plaisant, quelque chose qui me fasse ressentir quelque chose de plus. Mais tu as réussi et es validé jonin de rang B à Suna.

Tu es invité à recenser ton avatar et créer ta fiche technique.



Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.