:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Domaine Onryou Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo]

Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho

Sous la caresse rougeâtre du soleil couchant, dans le giron d'une journée à la température clémente, une romance improbable s'apprêtait à reprendre son cours. Filant au travers des arbres, le trio de Gardiens écumait leur domaine, se rendant hâtivement à la frontière de celui-ci. Autant Maho exulta de joie quand il reçut, quelques jours de cela, la nouvelle du retour de sa dulcinée, il comprit rapidement que la venue de son clan ne serait pas chose aisée. Son influence allait certes grandissante, et il pouvait se targuer d'être un des Gardiens les plus respectés. Seulement il n'était pas le chef... Heuksa restait le seul à pouvoir rassembler les tribus, le fondateur des gardiens étant ce qui se rapprochait le plus d'un roi.
Aussi quand bien même aimait-il Kameyo, il ne pouvait pas par de simples mots garantirent la sécurité des siens au sein d'Inari. Premièrement, même s'il connaissait fort bien la jeune femme, il ignorait tout du reste de son clan, sauf peut-être qu'ils habitaient potentiellement un démon sanguinaire en leur sein, ce qui ne jouait pas vraiment en leur faveur. Ensuite, quand bien même les Akuma s'avéraient honnêtement intéressé par une cohabitation pacifique, on ne pouvait hélas en dire autant des Onryou. Ils étaient certes l'ombre de leur passé, mais ils jouissaient au moins d'une relative stabilité, ainsi que d'une indépendance chèrement payée. Tant qu'ils prêtaient main forte contre une éventuelle invasion, ils pouvaient à loisir gambader dans leur domaine, et hurler tous ensemble à la lune. Bref, si rien ne s'était opposé à la romance des deux ninjas, rassembler leurs familles s'avéraient bien plus ardu.

Assailli par ses pensées, l'homme-singe se dirigeait au point de rendez-vous. Ses fidèles compagnons Oran et Tarou l'accompagnaient, la présence deux Gardiens servant bien plus à assurer la sécurité des éventuels invités, plutôt que celle de l'Onryou. Bien qu'à la lisière des terres Onryou, une patrouille de garde n'hésiterait pas à appréhender des inconnus, d'autant plus s'il s'agissait de Ninja. Au moins la présence de trois Gardiens auraient le mérite de dissuader toute action irréfléchie.
Ils arrivèrent donc au point donné, Maho s'adossant sur un tronc solide, en face du faible cours d'eau, aisément traversable à pieds nus, d'où devait normalement venir sa chère et tendre. Oran, encore sous forme humaine, faisait le guet dans les arbres alentours, tandis que Tarou, transformé en léopard, évoluait librement dans les armes. Suffisamment proches pour intervenir, les deux guerriers se concentraient toutefois d'avantage sur repérer une patrouille Onryou.

Trépignant d'impatience, l'amant faisait de son mieux pour maintenir un calme apparent. Vêtu d'un simple pantalon, il se demandait s'il aurait du faire mieux, et peut-être emprunté une tenue plus formelle? D'ailleurs à quel point Kameyo avait-elle changé? La rencontre avec les siens l'avait peut-être marquée bien plus profondément.
L'attente stimulait l'inquiétude, mais elle enflammait le désir, créant les conditions parfaites d'un bonheur retrouvé.



Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue916/1200Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
Je guidais les miens jusqu’à la forêt. Je mourrais d’envie de revoir Maho, d’installer les miens… De voir si tout se passerait bien. J’allais et venais avec les éclaireurs pour vérifier qu’il n’y avait pas de problèmes. C’était surtout à moi de prendre la tête pour l’instant. Les éclaireurs finirent par retourner dans le groupe, tout allait bien. Je restais clairement en tête. Depuis que j’avais trouvé mon clan même Kokkai était apaisée et revenir vers ma famille me mettait en joie. J’avais envie de courser, mais j’étais suivie par une petite soixantaine de personnes, enfants compris, et je ne pouvais pas faire ce que je souhaitais.

Je sentais la forêt et visiblement les miens aussi qui pressaient le pas, impatients de découvrir un foyer… Pour combien de temps ? La forêt ne pouvait pas tous nous garder en son sein… Il faudrait faire un choix. Mais pour l’instant arriver à destination, on verrait pour le reste après. Je vis les premières silhouettes dont celle du guépard. Je les connaissais assez pour savoir qui était qui. Maho. Je rompis ma sage marche pour me mettre à courir vers lui. Mon corps se détendit dès qu’il fut à porter et je lui sautais au cou, nouant mes jambes autour de son torse, je l’embrassais avec passion avant de me laisser aller contre lui en cachant ma tête dans son cou. Je n’arrivais pas à exprimer ce que j’avais à dire, je sentis juste les larmes couler. J’étais trop heureuse de le revoir. Je réussis à articuler :

« Tu m’as tant manqué… »

Trop de mois s’étaient écoulés… Trop long sans lui… Trop long… Je restais agrippée à lui en écoutant ma tribu s’approcher, il y avait encore une dizaine de minutes avant qu’ils n’arrivent et que je doive lâcher Maho. Je profitais de son étreinte et de son odeur en frottant mon nez contre sa peau dans un geste habituel entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho
Chaque minute qu'il attendait ajoutait à ses inquiétudes, brouhaha mental que malgré son entraînement, il parvenait à peine à calmer. Cependant même cette impatience était jouissive, chaque muscle de son corps se préparant d'autant plus à recevoir l'être désiré. L'absence avait certes ses atours, l'indépendance sachant toujours séduire le cœur des aventuriers, mais elle était faite pour ne point durer.
Lorsqu'il la vit courir, son corps félin excité par l'adrénaline, une vague de chaleur s'éleva dans tout son corps, son cœur accélérant tandis que, guidés par l'instinct, ses bras l'invitèrent contre lui. L'impact fut tout simplement délicieux. Alors que son dos percutait le tronc salvateur, ses bras se refermaient sur ce corps offert, verrouillant l'accès de leur jardin secret. Ce corps contre lui, l'humidité de lèvres gourmandes, il goûtait sans retenue à la passion des retrouvailles, respirant finalement un parfum au combien désiré.
Ils durent rester une minute lovés l'un contre l'autre, avant que l'amant relâchât sa prise, prenant à son tour un baisé justement mérité. Il ne voulait pas que la sentir, il voulait également la contempler, revoir les yeux ténébreux qui s’allumaient merveilleusement en sa présence.

"Nous y sommes Kameyo..."

Une voix douce et harmonique qui détonnait forcément avec le ton d'ordinaire bien plus froid du Gardien. Ici il n'avait pas besoin de masque, et quand bien même cela ne durerait pas, il en profitait pleinement. Encore une fois il l'enlaça, l'enveloppant presque entièrement de ses longs bras, comme pour s'assurer qu'elle ne partirait jamais.
Elle était restée aussi belle et sauvage que dans ses souvenirs, bien que ses vêtements eux différaient. Il n'avait pas pu manqué les trois griffes siégeant dans le dos de la demoiselle, affirmation claire de son clan d'origine. Cela poserait peut être problème, mais pour l'instant il n'en avait cure.

"J'ignore si tu as trouvé ce que tu cherchais... En tout cas, tu es là! C'est tout ce qui m'importe!"

Tandis qu'il disait cela, toutes ses préoccupations s'évaporaient. Au diable la raison, fichtre les rivalités claniques, son rôle de Gardien, tout ceci n'avait au final que peu d'importance lorsque les cœurs battaient à l'unisson. Certes ils avaient encore de nombreux défis en face d'eux, mais par sa simple présence, Kameyo amenait une bouffée d'optimisme.


Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue916/1200Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
Je me sentais en sécurité dans les bras de mon amant. Il n’avait vraiment pas l’intention de me lâcher, je n’avais pas non plus l’intention de le lâcher. Je cherchais à nouveau ses lèvres et lui rendis avec autant d’intensité le sien. Je souris à sa remarque. Oui, nous y étions. Enfin… Je gloussais de bonheur et l’embrassais à nouveau.

« J’ai trouvé et retrouvé ce que je cherchais Maho… »

Ma paix, et une réunion de ma famille. Je saluais quand même les autres gardiens rapidement en continuant d’embrasser Maho. J’entendis les Akuma arriver, Hanna et Yumi en tête, les jumelles meneuses du clan. J’aurais dû lâcher Maho pour faire les présentations… Mais j’avais peur qu’il ne disparaisse si je le lâchais. J’étais la seule aussi petite dans le clan, les autres avaient des tailles « normales ». Shaon était la seule géante. Mais nous avions tous des démarches félines. J’observais le clan, toujours agrippée à mon Maho. Les meneuses s’inclinèrent avec respect devant les gardiens. Yumi prit la parole :

« Honorables gardiens. Je suis Yumi, meneuse des Akuma, et voici ma sœur jumelle, Hana. Nous sommes honorés de vous rencontrer enfin. Nous sommes les Akuma. »

Je restais toujours dans les bras de mon compagnon. Hanna m’observa avec attention ainsi que Maho puis elle éclata de rire et me fit un clin d’œil.

« Je comprends brusquement la taille de ton cadeau Kameyo ! Je comprends ! Je comprends ! Hohohoho ! Il est plus grand que Shaon ! »

L’intéressée se pointa avec une gamine sur les épaules et d’autres s’approchèrent avec respect, s’inclinant tour à tour devant les gardiens en les observant. J’attendais toujours dans les bras de Maho. Est-ce que je devais descendre ? J’avais vraiment pas envie, mais ce n’était pas très… honorable. Mais en même temps… C’était confortable Maho. Je l’observais, s’il voulait me poser… je retournerais vers mon clan. J’étais presque sûre qu’il avait eut envie de resserrer son étreinte en voyant les Chefs de clan arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho

L'idylle des retrouvailles fut rapidement rattrapée par le temps. Aux premiers sons étrangers, le Gardien leva la tête, son corps aux aguets. Alors que la forêt vibrait de sons nouveaux, Oran et Tarou se précipitèrent aux côtés du couple, l'un sous sa forme humaine, l'autre sous son aspect félin. Ils arrivaient enfin. Les guerriers furent les premiers à s'extirper du bois, mais rapidement la population se diversifia, vieillards et enfants accompagnant adultes plus ou moins matures, dans ce qui s'avéra être une grande famille. Même s'il savait que Kameyo provenait d'un clan, le voir en face de lui fut un choc. Ils durent surement sentir son étonnement, vu la déférence dont ils firent preuve envers seulement trois Gardiens.
Cela était dur à admettre, mais ses craintes étaient fondées. Malgré lui, Maho senti son cœur accéléré, son corps se préparant au combat. Tarou lui même avait déjà sorti ses griffes, le léopard s'étant rapproché du sol, prêt à bondir. La différence de nombre était juste trop grande, et il était presque naturelle que la défiance s'installe. Pourtant deux femmes s'avancèrent, ignorant l'hostilité naissante pour se présenter en tant que meneuse. L'homme-singe jeta alors un coup d’œil inquiet à Tarou, conscient que ce dernier pouvait à tout instant leur sauter à la gorge.

"Et nous sommes les Onryou, bienvenues sur notre territoire dame Yuumi, il s'inclina légèrement, puis tourna la tête, et dame Hana."

Cet homme était un ange! Calme et réfléchi comme à son habitude, Oran avait bien-entendu senti l'agressivité de ses frères, et il agit à point donné, désamorçant la bombe avant qu'elle n'explose. Il n'avait eut qu'à parler que Maho soupira, relâchant sa tension, tandis que Tarou fit un pas en arrière.
L'homme-singe quitta alors l'étreinte de son amante, avança lentement vers les jumelles et s'inclina à son tour. Evidemment cela ressemblait bien plus à un simple hochement de tête, mais c'était là sa façon de faire, et il doutait fort qu'elles s'en offusqueraient. Surpris un instant par l'éclat de rire, il s'arrêta net, se demandant au passage comment pouvait-on être aussi détendu en plein territoire ennemi. Car oui, le souvenirs des guerres claniques étant encore présent, hormis les Nara, tout shinobi étranger était considéré en ennemi, ne serait-ce que par prudence. Ses femmes n'étaient pas à prendre à la légère, et d'ailleurs dans la configuration actuelle, il était celui qui devait faire attention. Il avait vu Kameyo en action, et nul doute que son clan comprenait des guerriers au moins aussi compétents.
Pour une fois, Maho se retrouva emprisonné dans ses pensées, songeant d'une part à comment aborder les inconnus, tandis qu'il se souciait intérieurement de son propre clan. D'ailleurs, c'était là un problème qu'il pouvait régler dès maintenant. Posant sa main sur le pelage de Tarou, il lui fit un brève signe de tête, lui intimant de regagner son post. Le léopard aurait surement préféré rester ici, mais le sérieux de l'homme-singe lui intima l'obéissance. D'autant plus que lui même savait que si une patrouille venait à les trouver, cette rencontre pourrait tourner au carnage.

"Onryou Maho, intendant des Onryou, Gardien d'Inari, c'est un plaisir de rencontrer la famille de Kameyo. Veuillez pardonnez notre accueil, mais vous comprendrez que voir l'entièreté de votre clan peut s'avérer un peu... intimidant."

Son ton se voulait certes courtois, mais il ne fut point chaleureux. Malgré son attachement pour Kameyo, Maho ne pouvait calmer sa méfiance, et le long regard qu'il lança à sa belle lui signifiait clairement qu'il faisait de son mieux, tout en lui présentant ses excuses. Il fallait espérer qu'elle ne prenne pas cela de façon trop personelle, seulement ils étaient shinobis avant d'être amants, et cela n'apportait pas que des avantages.

"Je sais que vous avez surement du faire un long voyage pour venir jusqu'ici, et vous m'en voyez ravi. Cependant je ne peux pas, pour l'instant, vous autorisez à rester dans le domaine Onryou."

Ce n'était pas une chose facile à dire, et encore moins à entendre, mais cela ne dépendait hélas pas de la volonté de sa volonté. Malgré l'influence de l'homme-singe, il ne pouvait prendre pareille décision seule, et il n'avait pas besoin de parler avec les anciens, ou même Heuksa, pour connaître la réponse. Aussi préférait-il être honnête, quitte à se montrer brusque. Ces iris dorés se posèrent brièvement dans ceux de Kameyo, des yeux qui demandaient pardon, les mêmes qui un instant plus tard se reposèrent sur les jumelles, la détermination du Gardien ayant remplacé la faiblesse de l'amant.
Cela ne signifiait pas qu'ils devaient partir. Inari était une très grande forêt, et avec un peu de discrétion les Akuma pourraient surement passer un peu de temps sur ce territoire. Seulement Maho souhaitait voir comment ils réagiraient, curieux de savoir s'ils partageaient l'impulsivité de sa bien-aimée.


Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue916/1200Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
Je savais très bien que la rencontre entre les deux clans ne seraient pas forcément de tout repos, et que nous ne pourrions pas tous nous mélanger. Je restais au milieu à regarder tour à tour les deux clans sans pouvoir prendre parti. Je ne pouvais pas, vraiment pas. Il fallait juste attendre. Les Akuma avaient tellement l’habitude d’être mal accueilli… Je sentis un pincement au creux de mon ventre, mais au moins on avait appris à rester parfaitement calme quel que soient les circonstances. Enfin… les meneuses. Yumi et Hana hochèrent la tête en concert un mince sourire sur leurs lèvres. Et elles commencèrent leur « ping-pong » de parole : l’une commençait une phrase, l’autre la finissait.

« Il n’y a…
- Bien sûr aucun problème…
- Nobles Onryou, nous avons nous-mêmes…
- Perdu nos terres il y a…
- Longtemps. Nous n’irons pas sur les vôtres…
- Sans votre autorisation.
- Nous nous installerons…
- Quelque temps ici pour…
- Reprendre des forces…
- Si cela nous conviens…
- Puis nous partirons explorer un…
- Peu la région. Après tout…
- Nous sommes des nomades…
- Depuis trop longtemps…
- Nous installer pour toujours…
- Hors de nos terres natales…
- Nous semble complexe…
- Nous voudrions faire une…
- Fête ce soir, tout votre clan…
- Est invité, nous souhaitons…
- Partager le pain et l’eau…
- En signe de remerciement…
- Et Kameyo dansera…
- Et a un cadeau pour vous maître…
- Intendant. »

… Elles étaient… Fatigantes. Mais je rougis jusqu’à la pointe des oreilles en apprenant que je danserais pour tout le monde. Hey ! C’était pas prévu ça ! Je regardais les gardiens et en particuliers Maho a qui je jetais un regard suppliant, pour qu’il vienne… Au moins seul… Je voulais éviter pour l’instant de montrer mes filles, pas sûr que les Onryou acceptent de les laisser sortir de leurs terres. Ça serait à moi d’aller les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho
Les Akuma avaient surement traversé de multiples territoires pour venir jusqu'ici. Promis une terre d'exil, ils recevaient un accueil froid et un avis d'expulsion. Maho s'attendait avec raison à des cris de colère, voir bien plus connaissant la bête qui hantait les entrailles des hommes-chats. Rien. D'un calme olympien, les jumelles lui répondirent avec un sourire, faisant preuve d'une résilience digne d'un grand prêtre du Temple du Bois bleu. Force était de constater que leurs paroles faisaient loi, personne n'esquissant le moindre signe de désaccord. L'homme-singe pensait jusqu'alors que le clan de sa bien-aimé fonctionnait sur le même principe que le sien, influencé par les points communs de leur bestialité. Seulement il comprenait maintenant à quel point il avait tord. Leur situation nomade en était surement la cause, mais ces deux femmes détenaient sur les leur une autorité absolue, ou du moins elles en donnaient l'impression.
Bref, il n'était pas là pour juger, d'autant qu'il ne pouvait nier que la parole d'Heuksa faisait souvent office de loi. Bien qu'il fit un temps distrait par ce monologue aux voix plurielles, le Gardien décrypta sans mal le fond derrière la forme, et à cela il ne put répondre que par un soupir. Observant un instant sa belle, il sentit sa lutte intérieur, et il ne la comprenait que trop bien. Se retrouver entre son clan et sa famille ne devait pas être chose aisée. Dans une certaine mesure, lui-même portait également ce fardeau. Il avait jusqu'alors porté le masque de l'intendant, il était temps de faire parler l'amant.

Faisant un pas en avant, Maho portant ses mains à ses hanches, lentement, et en ressorti deux parchemins. Il les posa sur le sol. Il refit l'exercice plusieurs fois, jusqu'à ce que tout son arsenal se retrouve poser sur le sol, en face des jumelles. Oran eut beau posé sa main sur son épaule en signe de protestation, un simple regard de l'intendant lui intima de lui faire confiance. Ce geste était certes symbolique, mais c'était hélas tout ce que pouvait offrir le Gardien pour le moment. Faisant un pas en arrière, il mettait une distance égale entre ses armes, lui, et les demoiselles, tout en posant sur ces dernières un regard moins dur. D'abord un sourire pour sa belle, puis un autre pour les reines du bal.

"Sachez tout d'abord que je ne vous veux aucun mal, ni à vous, ni à votre clan. Une petite pause, le temps d'arriver à la partie difficile. Seulement mon allégeance va avant toute chose aux Onryou. Il ne put s'empêcher un bref regard envers Kameyo, espérant que celle-ci garde son calme. Il souhaitait simplement expliquer la situation. Je ne me permettrais pas de vous rappeler l'enfer de la guerre des clans, car je suis certain que vous avez payez votre du en sang dans ce carnage. Seulement voila, la réalité étant ce qu'elle est, vous vous trouvez en ce moment dans le domaine Onryou. En tant qu'intendant, je ne peux hélas pas vous donner l'autorisation de rester, ne serait-ce que pour la nuit. En tant que Gardien, je me dois de vous empêcher de rester... ne serait-ce que pour la nuit."

Ponctuant sa réponse d'un silence, Maho n'osait pas ôter son regard des deux reines. Malgré un ton calme et presque doux, ses yeux gardaient leur fermeté, la froide pression du devoir pesant en ce moment sur les épaules du Gardien. La situation ne lui plaisait pas particulièrement, et les efforts de diplomatie qu'il faisait en était la preuve. Lui qui d'ordinaire chassait les étrangers sans le moindre scrupule, le voila à déposer les armes devant un groupe d'inconnu. Et ben quand on disait que l'amour rend aveugle...

"Ceci dit nous sommes tout juste aux limites externes du domaine. Je ne peux pas vous accueillir en nos terres, mais je peux par contre m'assurer qu'aucun de mes frères ne troublera votre séjour dans les Grandes forêts. De toute-façon le simple fait que vous soyez ici sans vous être fait repérer en dit déjà long sur un certain talent pour la discrétion.

- Je peux vous aider à trouver un endroit à l'abris des regards si vous désirez."

Comme à son habitude Oran intervenait à point, avec ce ton chaleureux propre à apaiser les cœurs. S'ils parvenaient à trouver un terrain d'entente, Maho aura tout le temps de discuter, plus tard, avec les représentants du clan. Pour l'instant il devait surtout s'assurer de les faire sortir de ce domaine. Il savait bien que Kameyo n'avait pas cherché à le nuire, mais ramener tout son clan au sein du domaine était une grave erreur. Ils ne devaient qu'à l'influence de l'intendant que l'alarme ne fut pas déjà donnée, et Ysei seul savait qu'aurait été la suite si les Onryou tombaient nez à nez avec toute cette troupe, dont certain était sans aucun doute shinobi. Le Gardien pouvait expliquer la présence de quelques représentants, mais tout un clan...
Même si tous avait de bonnes intentions, cette situation provenant des élans du cœur pouvait d'un moment à l'autre tourné au massacre. L'agitation de Tarou et le calme froid de Maho en était la preuve. Oran lui-même était aux aguets. Dans le monde de l'ombre, la lumière était condamnée à s'éteindre.


Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue916/1200Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
J’observais Maho sortir ses parchemins d’armes. Je restais silencieuse en jetant un regard aux jumelles qui ne bougèrent pas d’un millimètre. Mais je vis clairement leurs pupilles changer d’un battement de cils pour lire les mouvements. Elles restaient attentives. Moi mon regard oscillait d’un groupe à l’autre. Je ne pouvais rien dire pour mon allégeance. Je balançais entre les deux. L’annonce tomba et les jumelle hochèrent la tête avec un fin sourire. Elles comprenaient. Nous n’étions pas sur nos terres… Pas nos terres, pas nos règles. Une fois dans notre campement… Cela serait nos règles en parties. En tendant l’oreille j’entendais quelques commentaires très flatteurs sur Oran. Les Akuma… Femmes ou hommes, étaient intenables. Les jumelles hochèrent la tête. Yumi prit la parole :

« Avec plaisir maître Oran.
- Éclaireurs ! »

Finit Hana. Il eut du mouvement et trois Akuma bondirent des rangs souplement. Je frémis, comme toujours, aux yeux crevés de Okami. Attaque et torture d’un autre clan. Mais elle avait une ouïe des plus fines. Ils s’inclinèrent devant Oran. Hana se tourna vers le reste du clan.

« On se retire en dehors de la forêt en attendant. Hors de question de gêner les Onryou. Yumi ? »

Sa sœur hocha la tête et prit la tête de la colonne qui disparu rapidement entre les arbres presque sans bruit. Je les regardais, puis regardais Maho et lui souris timidement, il fallait que je suive les autres…

« Tu viendras me voir danser ce soir ? »

J’avais envie qu’il me suive également… Je n’avais pas envie de le quitter déjà, même pour quelques heures. Je l’invitais à nous suivre d’un signe de tête. D’un petit signe de tête. Pas de terre… Les lois étaient entre nous, mais nous étions hospitaliers… Alors surtout avec lui ça devrait passer. J’imaginais que c’en était finie pour moi de me balader sur leur terre. J’aurais aimé profiter d’un moment pour discuter avec lui de nos filles quand même. Rien qu’un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho

Le devoir et le cœur étaient de vieux compagnons. Hantant l'homme depuis la nuit des temps, ils partageaient tout deux l'amour de la passion, en faisant parfois de bons amis, et souvent de valeureux adversaires. Aujourd'hui encore ils se faisaient la guerre, le premier remportant sans peine la bataille, tandis que le second pansait ses plaies, déversant déjà le poison des remords.
Evidemment que Maho aurait préféré que les choses furent différentes, hélas ici et maintenant, sa volonté était caduque. Pourtant il ne laissa jamais rien transparaître de ses tourments, conscient que dans le monde de l'ombre, l'hésitation portait le venin mortel de la faiblesse.

Il se souviendrait de cette sagesse. Les clans associés aux animaux portaient souvent la marque de la barbarie ; ces deux jumelles prouvaient brillamment la frivolité de ce préjugé. Garder une telle contenance dans pareille situation était un exploit rare, et l'Intendant commençait à penser qu'il serait peut être profitable de le faire rencontrer Heuksa. Ce calme et ce respect des règles Onryou étaient tout à leur honneur.
Hélas la rencontre fut, à la grande surprise du Gardien, écourtée. Il entendit effectivement l'approche des patrouilles de frontière, et plus particulièrement le ronronnement sonore de Tarou qui, conscient de son audition supérieur, l'avertissait du danger. Toutefois que cette jeune femme l'eut pressentie avant lui, voila qui relevait de l'exploit. Ceci dit pour être si jeunes à la tête d'un clan au potentiel si destructeur, elles devaient au moins détenir quelques dons d'exceptions. S'évadant en moins d'une minute, la troupe abondante fuyait d'une façon étrangement ordonnée. Rapides mais sans précipitation, dans l'urgence mais parfaitement calmes, ils démontraient là le triste savoir qu'enseignait une vie de nomade.

"Je ferais de mon mieux."

Chaleureux et sincère, Maho ne put toutefois pas retenir la note d'amertume dans son ton. Il espérait vraiment pouvoir venir, mais il ignorait sincèrement si c'était une bonne idée. Tandis que sa bien-aimée s'en allait, malgré lui, l'homme-singe se mit à bouger. Bondissant hors de sa position, il s'élançait à vive allure, attrapant de justesse cette main fuyante, ramenant ce corps tant désiré contre le sien, lui offrant un langoureux baiser.
Oui, ce fut du moins ce qu'il tenta de faire, avant qu'une poigne souveraine attrape son bras. Le visage sévère, Oran interdit autant par son aura que par sa force brute cette romance suicidaire. Lui donnant raison, la patrouille arriva quelques secondes plus tard. Assurément l'Intendant embrassant une étrangère aurait fait une piètre impression.

"Maître Oran, maître Maho, que se passe-t'il ici? Demanda d'un ton hésitant un jeune éclaireur.Nous avons repérer des ...

-Ce n'est rien.
Le coupa l'intendant, d'un ton tranchant.

- Eh... Pourtant regardez derrière vous, il y a d'évidentes traces de...

-CE N'EST...[/b] commença Maho, une colère grondante dans sa voix.

-Nous apprécions votre diligence Gura. S'exclama Oran, coupant de justesse l'ire de son compagnon. Son ton calme et doux mettant tout de suite les nouveaux arrivants en confiance. Pardonnez l'ire de l'Intendant, mais nous venons de faire une rencontre peu plaisante.

-Oh... des colons je suppose.

-Oui des colons, et audacieux de surcroît. Cependant rien que dont deux Gardiens ne peuvent s'occuper."


Voici qui cloua le bec du curieux inquisiteur. En mentionnant leur statut, Oran lui rappela subtilement l'impertinence dont il faisait preuve. Douter de la bonne foi de ceux ayant tout abandonné pour la pérennité des Onryou manquait effectivement d'élégance. Il y eut bien quelques questions sur l'absence de Tarou, mais rien d'insurmontable. Alors que l'homme-guépard prit un instant le relais, l'héritier de l'Ours emmena son compagnon à l'écart, sentant son combat intérieur. Saisissant discrètement la tête de ce dernier, il lui fit un baiser sur le front, succédé d'un énorme sourire.

"On n'est jamais trop prudent, je pense que tu devrais les poursuivre, au cas-où."

Levant la tête, ses iris d'or brûlant de joie, Maho eut toute la peine du monde à masquer sa joie. Posant sa main sur le torse d'Oran, il hocha la tête, saluant au passage Tarou qui avait évidemment suivi la situation. L'union de ce trio était réellement impressionnante, et ce n'était pas pour rien qu'on les surnommait les Trois Frères. Ils n'étaient pas liés par le sang, mais l'amour les unissait tout aussi bien.

S'extirpant de l'interrogatoire, l'amant s'engouffra donc de la forêt, quittant en quelques minutes le territoire des Onryou. Volant à travers les arbres, il cherchait le moindre indice laissé par sa promise. Bien qu'il était hors du domaine, le Gardien n'en connaissait pas moins les coins et recoins de la forêt, tant est qu'il n'eut aucun mal à repérer les très maigres indications données par Kameyo.
Les Akuma se déplaçaient à une vitesse folle, si bien que tant qu'ils seraient en mouvement, il n'y aucun espoir de les rattraper. Ceci dit ils durent bien se poser, ne serait-ce que pour une halte. Ce fut ainsi, qu'après trois bonnes heures de traque assidue, que Maho déboula sur un très fin bras de rivière masquer par les arbres. La densité de la flore rendait les environs particulièrement sombres, si bien que l'homme singe avançait avec précaution, se faufilant dans les branches à pas de loups. Il savait qu'au cœur de cette barricade végétale, de chétifs arbres vivaient paisiblement, littéralement protégés par leurs pairs. Moins dense, cette zone faisait un abri parfait.

"Kameyo?"

Bien que vigilant, Maho ne put repérer âme qui vive. Son ouïe capta bien quelques sons étranges, et s'il savait ne pas être seul, ses yeux ne pouvaient mettre le grappin sur personne. Un singe au milieu d'une famille de lions, en y repensant, venir ici seul n'était peut être pas l'idée du siècle...


Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue916/1200Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
Je rendis son baiser à Maho avant qu’un sifflement discret ne me rappelle. La fuite. Je suivis aussitôt le mouvement après un dernier regard à mon compagnon. Les Akuma ne courraient pas. Ils tutoyaient le vent comme-ci il n’était qu’un vieil ami. Hommes, femmes, enfants, vieillards, tous courraient, vite. Les plus jeunes n’arrivant pas à soutenir le rythme étaient portés, mais nous filions, dispersé, unis, je pouvais être seule une fraction de seconde, puis trois pas plus loin courir dans un groupe. C’était cela les Akuma. Unis, libres, prêt à toucher le ciel, acrobates, vents, liberté. Mes griffes accrochaient parfois l’écorce, signe à peine perceptible sauf pour Maho qui les connaissait trop bien pour ne pas les reconnaître. Parfois quelques cheveux…

Yumi ordonna une halte d’un geste de la main. Le clan se rassembla immédiatement et s’arrêta dans un mouvement souple. Nous étions hors de terre de clan, les éclaireurs semblaient revenir et nous assuraient que nous ne risquions rien. Caché dans des bosquets d’arbres, à l’abri des regards près de l’eau. L’ordre de monter des tentes sonna et les tentes, vertes et brunes elles se fondaient dans le décor, la place fut nettoyée pour préparer les feux et les endroits pour manger. Mêmes les enfants étaient silencieux, attentifs. Avec autorisation je me glissais dans les fourêts pour attendre Maho. J’étais presque sûre qu’il viendrait, je le guettais. J’entendis son bas… et sa voix.

« Maho. »

Je me glissais vivement entre les buissons et m’assurais qu’il m’ait bien vu avant de foncer à nouveau dans ses bras. Je l’embrassais goulûment avant de caresser son visage. Je frottais à nouveau mon nez contre sa peau, il sentait la sueur. Je restais contre lui un moment en souriant. Avec moi il pouvait pénétrer dans le campement. Je caressais la joue de Maho avec un sourire. J’étais bien moi dans ses bras.

« Je t’aime, Maho. Raconte-moi ce que j’ai loupé pendant tout ce temps. Tu veux t’installer au camp ? Tu as le droit avec moi… Puis… Je t’ai fait une surprise… »

Je rougis un peu. Ce n’était pas grand-chose, mais je voulais lui offrir quand même. Je restais nichée contre lui en fermant étroitement les yeux, nichée contre lui. Je ne voulais plus partir loin de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho
De l'obscurité elle apparut, sa simple voix se transformant en corps qu'il s'empressa d'accueillir contre lui. Ils restèrent un moment ainsi, à l'abri des liens de clan et de la politique, libres d'exprimer franchement une affection brûlante. Ce simple corps à corps suffisait à panser les plaies, et l'Onryou fut soulagé de constater que sa précédente rigueur n'avait point affecté leur attachement. D'ailleurs il se donnait corps et âmes à ces nouvelles retrouvailles, et cela aurait pu duré encore longtemps si Kameyo n'eut pas brisé le silence.

"Et bien Kameyo, tu as devant toi l'intendant des Onryou!"

Il lui avait répondu avec un grand sourire, une note de fierté résonnant dans sa voix. Continuant dans sa lancée, il lui expliquait comment son influence avait grandi, et que désormais on ne lui riait plus forcément au nez lorsqu'il parlait d'ouvertures au monde. Hormis la classique chasse aux colons, et quelques missions hors de la forêt, rien de spécial n'avait touché Inari. Il mentionnait brièvement la façon dont il avait rencontré un Nara dénommé Shika. Il apprit d'ailleurs, non sans surprise, qu'il s'agissait du chef du clan des manieurs d'ombre! Les filles elles avaient bien grandi, entourées par la tribu de leur père, et pas ses deux fidèles compagnons. Tarou semblait particulièrement bien s'entendre avec les petites, celles-ci aimant particulièrement jouer avec lui sous sa forme de Léopard.
La vie avait continué lentement sous le couvert des Grandes forêts, et Maho continuait à bâtir, pierre par pierre, un nouveau futur pour les siens. Remarquant soudainement qu'il parlait depuis un moment déjà, le grand singe s'arrêta brusquement, se grattant la tête d'un air gêné.

"Et voila! Eh... et toi? Je vois que tu as retrouvé les tiens, félicitations!"

Il souhaitait effectivement rentré à l'intérieur du campement, mais une fois sur place, il se doutait bien que sa très chère n'aurait pas forcément une totale liberté de parole. Ne serait-ce que pour quelques minutes, il souhaitait prolonger leur intimité.

"D'ailleurs s'il y a quelque chose que je dois savoir au sujet des Akuma, c'est maintenant ou jamais."



Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue916/1200Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
Je profitais de Maho, cachée dans les foûrets sans rien dire, je n’avais pas honte. J’écoutais son cœur battre, je sentais la douceur de sa peau sur la mienne. Je goûtais à sa présence, je retrouvais déjà nos habitudes de corps à corps. J’aimais ça. J’écoutais avec attention tous les détails de sa vie, les enregistrant sans rien dire. Je ne vis pas le temps passer, contre lui à écouter. Je rougis un peu quand il me demanda et moi. Je baissais la tête.

« …Je n’ai pas mis longtemps à sombrer, Kokkai, ou l’Autre, était devenue trop puissante pour moi, je n’arrivais plus à la contenir. J’ai erré un moment… Puis un homme… A réussis à m’aider à reprendre le dessus sur Kokkai et à son service, j’ai retrouvé les miens. Depuis… J’ai réussi à trouver un équilibre entre l’Autre que j’ai baptisé Kokkai et moi. On se comprend mieux… On évolue ensemble… Ça se passe beaucoup mieux qu’avant. »

Je restais silencieuse au sujet des Akuma pendant une minute avant de sourire.

« Ils sont très friands de lectures et de philosophie. À force d’être nomade ils ont une grande ouverture d’esprit… Et… Disons que la notion de couple est très vague. Ils couchent relativement avec ceux qui veulent comme ils veulent. Sinon pas grand-chose. Ah si ! Ils brûlent leur mort. Mais sinon viens, il n’y a rien à craindre. »

Surtout que… j’avais parlé de Maho. Je le guidais au travers des branches sans bruit. Le camp bruissait de bruits très légers, les tentes étaient déjà montées, des endroits pour cuisiner également. En moins d’une heure le camp était opérationnel, les affaires commençaient même à être rangé et les enfants jouaient tranquillement sous la surveillance d’une adulte. Je voyais les griffes sortirent, visiblement c’était plus un entraînement qu’autre chose. Je souris et guidais Maho jusqu’à ma tente. Je ne la partageais plus, il n’y avait que mes affaires. J’ouvris mon sac et en sortis un paquet enveloppé d’un tissu épais pour le tendre à Maho. L’une des spécialités des Akuma c’était bien les tissus en soie chatoyantes, ondulant à la moindre goûte de lumière. Dans le paquet en tissu, j’avais tissé, avec de l’aide, une tenue entière pour Maho, reprenant les couleurs de son clan et du Soleil rouge. Et j’avais glissé sur les manches un ou deux lapins en souvenir de notre rencontre. J’attendais sa réaction avec inquiètude.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Left_bar_bleue270/2000Retrouvailles et ouvertures.[Pv Kameyo] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho
Kokkai hein... Le démon intérieur de Kameyo avait désormais un nom, voila une bonne nouvelle non? Bien que conscient de la double personnalité de sa belle, l'Onryou n'avait eut que très peu de contact avec la bête connue sous le nom de "l'Autre", et ce qu'il en savait lui rappelait toujours les attributs d'une bête enragée. Les Akuma portaient une terrible malédiction, et s'il en ignorait les tenants, Maho ne pouvait que se réjouir d'une éventuelle évolution. D'autant plus qu'il avait déjà constaté, derrière la violence inouïe de ce félin démoniaque, un puissant instinct protecteur. Ce qui vivait dans les entrailles de sa douce n'était pas qu'un simple monstre. Elle couvait en elle un brasier indompté, mais pas pour autant impossible à apprivoiser.

Encore une fois la réalité brisa les préjugés, les réputations de chasseurs sanguinaires et barbares des Akuma ignorait totalement la profondeur de leur culture. Enfants du voyage, ils possédaient la sagesse de l'aventure, démontrant une ouverture d'esprit et un calme à toute épreuve. Tandis qu'il se promenait au milieu de ses étrangers, les sens aux aguets, le Gardien ne put s'empêcher de s'attendrir. Même au milieu d'un clan potentiellement ennemi, alors qu'à tout instant cette meute de loups pouvait s'éveiller, il parvint à surpasser sa méfiance, à voir l'humain derrière les lames.
C'était un peu comme se promener dans une meute de lions. Jamais on ne perdait de vue la dangerosité des félins, pourtant qui pouvait rester de marbres devant des lionceaux s'amusant sous l’œil bienveillant de leur mère, qui ne reconnaissait pas la beauté des grands prédateurs se frottant simplement l'un à l'autre, renforçant des liens non dits, mais non moins puissants? En ce moment ce peuple de démons montraient à l'Onryou ce qu'il avait de plus humains, de plus viscérale, de plus beau.

Assis sagement en tailleur, Maho attendait son présent, une lueur enfantine habitant ses yeux. Il accueillit le paquet avec excitation, perdant pour l'occasion sa contenance de Gardien. Lentement, il ouvrit l'emballage, son regard se mettant littéralement à briller lorsqu'il aperçut la soie chatoyante. Posant d'abord délicatement ses mains contre le tissu, il y plongea rapidement son visage, soupirant de plaisir devant la douceur du tissu. Oui, il méritait bien son surnom d'Héritier du singe.
Après avoir abondamment profiter de la fantastique matière, il déballa proprement l'ensemble, contemplant avec un sourire conquis le travail de sa chère et tendre. Un long manteau aux couleurs de la forêt, aux tons ternis pour s'adapter à l'obscurité de la nuit. Un sublime soleil rouge trônait dans le haut du dos, symbole de la tribu de l'homme-singe. Il ne lui fallut que quelque secondes pour enfiler le manteau, ce dernier tomba sur lui comme une seconde peau, embrassant sa silhouette sans pour autant gêner ses mouvements. Et il y avait plus! Un pantalon de sublime facture, noir comme la nuit, tout comme la chemise simple mais élégante qui l'accompagnait, et l'écharpe couleur mousse, cerise sur le gâteau.

"Kameyo... MERCIIIIIIIIIIIIIIIIi!"

Le visage rayonnant de plaisir, Maho bondit littéralement vers sa compagne, l'attrapant dans son envolée tandis qu'ils atterrirent sans peine au sol, le dos de l'acrobate amortissant le choc. Il la serrait puissamment contre lui, le manteau les enroulant tendrement, voile protecteur de leur tendresse. Désir et tendresse, elle lui avait décidément terriblement manqué.


Carnet de bord (Présentation inclue)
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Domaine Onryou-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.