:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Destiny (test rp terminé !)

Uromonushi Semlin
Uromonushi Semlin
Suna no Chunin
Messages : 4
Date d'inscription : 02/08/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Destiny (test rp terminé !) Left_bar_bleue0/1200Destiny (test rp terminé !) Empty_bar_bleue  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Uromonushi
PRÉNOM : Semlin
GROUPE : Suna
GRADE : Chuunin
RANG : (A voir)
SEXE :
ÂGE : 17
SITUATION : Fiancée
FAMILLE : Un père, une mère, un petit frère, une petite soeur.

Personnalité
QUALITÉS
Déterminée
Intelligente
Pragmatique
Studieuse
A conviction
Appliquée
Ambitieuse
Romantique
Patiente
DÉFAUTS
Égocentrique
Soif de pouvoir
Manipulatrice
Déloyale
Rancunière
Sensible
Arrogante
Trop confiante
Se fixe sur des choses.
AIME
Le pouvoir
Gagner
L'argent
Les compliments
Être au top
Urone
N'AIME PAS
Son nez
Perdre
Les pauvres
Les insultes
Sa mère
Se battre directement
AUTRES
Autre
Autre
Autre
PHYSIQUE
TAILLE :
1m79
POIDS
59kg
PEAU :
Blanche
CHEVEUX :
Blond
Mi-longs
YEUX :
Bleus
Pointus
VISAGE :
Yeux plissés, grand nez, belles lèvres.
CORPS :
Grande, longue jambes, pas très musclée, mince..
AUTRE :
Porte des longs vêtements.
Histoire
An - 10 : Uromonushi Mingo, fille du chef de clan, est mariée à Amiren Sumuzake. Les deux ne sont encore que des adolescents, mais Mingo domine rapidement Amiren grâce à sa personnalité, et Amiren devient rapidement un époux impuissant. Cela lui permet de s'imposer aisément plus tard, en tant qu'adultes. Les deux clans naviguent ensembles les dernières années de conflit.

An -3 : Semlin repose dans un berceau, entourée de membres de sa famille. Les années subséquentes furent relativement tendres, mais la fille reçoit plus tard une éducation très stricte. Sa mère, immensément perfectionniste, essaye de lui trouver un talent spécial ou caché. Semlin n'a pas vraiment l'occasion de se faire des amis, et ses interactions sont surtout avec sa mère, qui s'établit rapidement comme figure parentale dominante en contraste avec un père écrasé.

An 1 : Naissance d'Urashizen, un petit frère.

An 3 : Naissance d'Uzime, une petite soeur. Semlin entre à l'académie et se fait des "amis", surtout là pour l'aider avec les cours ou pour avoir de l'influence. Elle est intelligente, mais ses prouesses physiques sont un peu moindres, un fait qui lui apporte de la détresse conséquente. Ses problèmes d'images physiques se mettent à émerger quand quelques élèves commencent à se moquer de son nez.

An 6 : Semlin n'aime point sa mère et trouve son père trop faible et timide. Elle commence à se spécialiser dans le genjutsu et à pour objectif de se venger de sa génitrice. Cette dernière, inconsciente de ce développement, commence à chercher un moyen de caler sa fille avec un jeune homme d'un clan riche, qui s'appelle Urone Magyoo. Urone n'est pas spécialement chétif mais il cherche sa place dans la vie. Ils deviennent genin en même temps.

An 7 : Semlin, encore impuissante et incapable de vraiment contester les décisions parentales, rencontre Urone et continue ses études. Le courant passe, même si jamais elle n'aime pas son manque de décision.

An 10 : Ils gagnent l'expérience nécessaire pour passer au rang supérieur, mais sont dans des équipes différentes. Semlin se spécialise dans la tricherie pour vaincre ses ennemis et n'hésite pas à utiliser n'importe quel moyen pour survivre.

An 12 : Semlin croise une ennemi qu'elle ne parvient pas à tromper à temps, et finit tabassée. Sauvée par ses équipiers, elle est un peu hantée par son impuissance et jure de ne plus jamais se retrouver dans un tel état de faiblesse, peu importe ce qu'elle doit faire.

An 13-15 : Vie normale, le mariage se concrétise alors que Semlin et son fiancé grandissent.
Test RP

Le problème quand l'on est perfectionniste, c'est que chaque détail devient plus que ça.

Par ça, elle voulait dire que le moindre petit élément négligé de son apparence se transforme en vaste imperfection, aisément remarquable par tous et apte à ruiner sa réputation, au lieu de n'être qu'un détail mineur bien au delà de la perception habituelle d'un ninja en repos ou d'un civil. Sa petite mèche rebelle, par exemple, c'était bien la moitié de sa chevelure en bataille, par exemple. Une petite coupure sur sa veste, c'est une déchirure si vaste que seul un miracle garde le vêtement en un morceau.

Samlin se coiffait et se recoiffait avant de sortir hors de la pièce... pour y retourner quelques secondes plus tard, gagnée d'un nouveau doute. Une nouvelle imperfection apparaissait à ses yeux ou alors elle se rappelait d'une façon cool de se faire une coiffure, et revenait encore, dévorée par le doute. Son horaire était encore généreux, mais elle se sentait en retard pour la soirée, comme si chaque minute qu'elle était en train de gâcher allait lui manquer cruellement.

Elle se voyait bloquée par une foule ou confrontée à une grande file d'attente ou même une attaque soudaine de bandits ou ninjas indépendants, qui s'étaient décidés à attaquer une soirée mondaine parmi tant d'autres. C'était paranoïaque, sans aucun doute, mais Semlin, en dépit de son arrogance habituelle, ne tendait jamais vraiment à penser qu'une situation pouvait jamais vraiment arriver. Au mieux, il n'a que un pour-cent de chance, mais jamais de risque zéro.

Et pourtant, elle essaye de ne pas avoir l'air paniquée alors qu'elle sort hors du domaine familial. Sa veste semble l'étouffer et son pantalon semble trop serré, mais elle sait que ce n'est que sa paranoïa qui lui parle, et donc, elle se concentre à garder une main sur son sac. L'autre, elle la serre autour de celle d'Urone, qui à essayé de se mettre sur son 31 et était en train d'attendre sa fiancée devant le petit domaine familial.

Urone est, pour ainsi dire, tristement banal. Des cheveux coiffés vers l'arrière, des grands yeux bruns, une peau tannée et le physique de quelqu'un qui s'entraîne régulièrement. Homme à avoir l'air simple, il était facile pour quelqu'un comme Semlin d'apercevoir ses "imperfections". Un seul cheveu rebelle ou une manche mal ajustée, par exemple. Mais elle sait qu'il ne peut pas simplement se remettre en place au milieu de la rue.

Son baiser initial est rapide, mais dénué de panique. Presque confiant, en contraste avec son ressenti actuel sur la situation.

Je m'excuse pour mon retard, Urone. Fait t-elle. Bouge, bon sang, on va être en retard ! Songe t-elle.

Cacher ses émotions, c'est important dans la manipulation. Tout ressenti, toute colère, ça s'enfouit et ça ne se révèle jamais. Car les autres ninjas ou nobles, ce ne sont que des vautours. Ils cherchent et, quand ils trouvent, ils s'engouffrent, peu importe la taille du-dit trou. Semlin ne souhaite absolument pas qu'une chose pareille se produise : aussi, elle essayait de garder un air amusé, arrogant, même, devant ses tracas.

Mais la frustration, ça s'empile.

C'est pas grave, c'est pas grave. Hey, ce n'est qu'un petit truc mondain, tu sais ? C'est pas vraiment quelque chose qui devrait te mettre dans tout tes états.

Semlin tira un peu sur son gant blanc et rajusta sa robe à l'épaule, ayant aperçue une petite erreur de un centimètre. Une petite chose ? Autant dire que Suna est "un peu sec", voyons ! La blonde soupira puis, sans transition, hocha la tête avec un sourire, se laissant guider au travers de la foule.

Le bâtiment qui accueillait la "fête" n'était pas si grand que ça, et les deux purent aisément y entrer, même si Urone semblait être un peu plus intéressé par le commerce de la rue ou les passants. Comment est-ce que ça pouvait se faire, ça ? Montrer de l'intérêt dans le normal, le bas d'étage ? Ne réalisait t-il pas sa véritable position ? Oh, bien sûr, elle pouvait comprendre son remords quand à rejoindre ce genre d'évènements.

Les soirées mondaines ne sont vraiment que d'immenses massages d'égos publics. On se retrouve autour d'un verre et on parle de comment on s'est fait de l'argent ou du succès, et on repart. Ou on se croise, on se promet de se revoir, et on oublie promptement le visage de l'interlocuteur, à jamais dissimulé derrière un nuage d'alcool. Mais c'était une bonne occasion de s'approcher des Serikas.

Après tout, les hautes sphères s'accèdent en tendant la main. Et c'est pour ça que, dès qu'elle entre, Semlin s'accapare un verre et se met au travail. D'ici la fin de la soirée, elle aura fait une impression sur un Serika, c'est certain... et son choix se portait déjà sur un membre de la famille qui serait plus obscur. Une sorte de véhicule qui la conduirait vers quelqu'un de plus prominent.

Kiyan Serika était nommé le "vieux lion" par certains. De par sa crinière blanche, d'abord, semblable à l'animal, mais aussi pour une histoire de guerre marquée : ses cicatrices étaient aussi remarquable que sa coupe de cheveux, après tout. Il n'était pas le plus "bas" de la hiérarchie, mais Semlin se pensait capable de le manipuler. Après tout, décider le cours d'une guerre et manipuler quelqu'un, c'est plus différent que l'on pourrait n'y penser.

Mais surtout, tout animal, peu importe sa majesté, n'est que flétri et morne dans l'âge. Kiyan était une cible facile pour la jeune femme. Rien d'autre qu'un vieux guerrier imbécile, amoché mentalement par l'âge et par les coups de gourdin. S'approchant de façon casuelle, Semlin fut ravie quand le regard du vieux lion se posa sur elle... puis surprise quand ses paupières se levèrent au ciel, clairement irrité par la jeune femme.

Monsieur Kiyan, je voudrais vous parler un instant.

Et moi, je ne veux pas. Adieu.

Et, avant qu'elle ne puisse continuer, il fit l'équivalent social de s'accrocher à un véhicule de passage, fuyant la Uromonushi en allant discutailler avec un autre. Confuse, la blonde prit du temps à remarquer qu'elle était elle-même approchée, même si sa préparation lui permit d'effacer le doute hors de son visage, se tournant pour identifier son interlocuteur, espérant ne pas croiser le sourire lasse qu'Urone portait habituellement lors des fêtes.

Pas de lassitude, mais le sourire du jeune homme restait... présent. Des cheveux mi-longs qui lui arrivaient aux épaules, une figure grande mais maigre et des vêtements jaunes agressifs aux yeux : c'était Kiyone Serika. Lui, elle ne voulait pas le croiser. Un petit rat débile né dans la richesse, bah.

Tout va bien, ma grande ? demande t-il, ne prenant même pas la peine d'utiliser un honorifique. Elle hésite à le reprendre, mais sait que ça n'en vaudra guère la peine.

Oui, bien évidemment. Je suis honorée quand à votre approche, monsieur Kiyone.

Hm-hm, c'est ça. Tu t'es pris un sacré vent quand même.

C'est la décision de sir Kiyan, et je...

Et si tu arrêtais avec la politesse, ma grande ? Si je veux me faire lécher les bottes par un sycophant, je peux juste aller parler à quasiment n'importe qui d'autre dans la pièce.

Semlin leva brièvement ses deux sourcils, mais les rabaissa bien rapidement, buvant une petite gorgée de son verre. Il lui fallut toute sa volonté pour ne pas exprimer son manque de comfort alors que la boisson descendit le long de sa gorge, embrasant tout ce que le liquide touchait. Elle n'avait jamais été particulièrement friande de l'alcool, mais elle en buvait dès qu'elle pouvait, encore et toujours.

On n'arrive à rien sans des sacrifices. Les faibles ont des remords ou des hésitations mais elle n'en a aucune, et c'est pour ça qu'elle montait l'échelle. C'est pour ça qu'elle était meilleure que sa compétition. Eux voyaient un acte impardonnable, elle voyait une occasion de grimper.

Car elle faisait ça. Grimper. Sans cesse. Elle n'était pas en bas avec les autres, absolument pas. Le mépris des Serika ne se tenait qu'a ces deux là. Elle gagnait les trucs importants, elle...

... Bien.

Donc, c'est ton premier Serika de la soirée. Tu comptes en aborder combien avant de partir ?

Autant que possible.

Tout pour te mettre dans les bonnes grâces, n'est-ce pas ? Tu sais qu'on remarque, hein ? Comment tu t'approches, comment tu viens toujours aux fêtes pour gratter quelques secondes de temps précieux...

La détermination est un don précieux.

Oui, oui, tu viens à des soirées mondaines pour parler. Tu sais, il y'a une raison pour laquelle la grande majorité de mes chers camarades de clan te rejettent... et une petite partie te considère intéressante, et ce n'est pas car t'es collante.

Il se pencha légèrement en avant.

Tu veux mettre tout le monde dans ta poche. Tu considères les gens pour leurs valeur à toi, pas pour leurs personnalités ou fait d'armes. Et les autres n'aiment pas ça, tu sais ? Être vus comme des bêtes... escaliers vers la richesse.

Je ne suis qu'une ninja. Marmonna t-elle. Dans sa tête, c'était une déclaration défiante : en vérité, elle s'était contentée de marmonner les mots, fixant son propre verre et tentant de ne pas apercevoir la reflection du Serika dans le liquide. Et j'intéresse...

Bien sûr, mais ne pense pas que tu intéresses car t'es vicieuse ou très intelligente. Tu es redoutable dans ton milieu, oui. Mais tu n'as pas l'expérience de la guerre, et tes petites tactiques amusent, au mieux, les miens. Tu tiens un peu de l'araignée, tu sais ? Dangereuse, sans aucun doute, mais si facilement tuée dès qu'on s'en lasse...

Ses yeux s'écarquillèrent, mais elle ne sut rien dire en réponse. Kiyone, sans doute las, se contenta de hocher la tête puis entreprit de s'éloigner rapidement.

Il y'avait d'autres Serikas, mais elle ne fit pas d'effort pour s'approcher d'eux. Elle se tint à un endroit pour le reste de la soirée puis rentra rapidement avec Urone. En témoignage de la nature dysfonctionnelle de leur relation, née de la cupidité, il ne remarqua pas l'état de Semlin, qui s'était rapidement rangée derrière sa façade de dureté.

Et, bon sang, elle aurait voulu qu'il remarque. Elle voulait que le masque chute. Elle voulait qu'il soit là pour elle. Mais elle se contenta de le déposer à sa maison, interdite, et repartit promptement chez elle.

Semlin serait remise d'ici demain, sans doute. Une nouvelle mission, une nouvelle façon de nourrir son égo en faisant ses manipulations.

Mais pour l'instant, elle avait bâti retraite vers sa chambre, finalement larmoyante maintenant que plus personne ne pouvait regarder et juger. Car, c'était bien tout ce qu'elle pouvait imaginer : du jugement. Pas de compassion, ni de sympathie.

Les larmes se mélangeaient à la morve qui lui coulait hors de son nez prominent, le petit float coulant pour atteindre le tissu rouge de sa robe. Ses doigts étaient si serrés qu'elle pouvait quasiment sentir le sang couler hors de ses paumes, et sa tête bougeait de façon indécise, mais elle savait qu'elle ne pouvait pas pleurer ouvertement. La manipulatrice savait que sa mère était là, derrière, attendant d'apercevoir un véritable instant de faiblesse.

Sale... sale... sal... sa... sale connard arrogant, je... je... je... sa famille de merrrrrde... je vais les tuer. sanglota t-elle. Je... je les jetterais aux masses de ce village et... et ils verront ce que ça fait ! Je.. je... je ne me laisserais ja-ja-jamais... faire humiliée...

Et elle laissa ses rêves de vengeance la porter au calme et, après un peu de nettoyage, le sommeil. Car quelqu'un comme Semlin, toujours envieuse, ne trouvera jamais le véritable bonheur que dans ses fantaisies.
Derrière l'écran
PSEUDO : Winning Smile
ÂGE : 21
CONNU PAR : Topsite/Retour
AUTRE CHOSE ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Uromonushi Semlin
Uromonushi Semlin
Suna no Chunin
Messages : 4
Date d'inscription : 02/08/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Destiny (test rp terminé !) Left_bar_bleue0/1200Destiny (test rp terminé !) Empty_bar_bleue  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche donc terminée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1130
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja !

Je t'invite à corriger ce que tu dis de l'an -10. Tu dis que Mingo domine sa femme, ce qui fait de lui un homme qui a besoin d'elle et dans les années qui suivent, tu dis que le mari a tendance à s'écraser. Je pense que tu voulais dire que la femme a dominé son mari et non l'inverse.

Comme tu ne précises pas le rang, je vais te donner un test en considérant la possibilité de donner le plus haut rang disponible à la validation.

Voici ton test RP:
 

Tu disposes de deux semaines. Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Uromonushi Semlin
Uromonushi Semlin
Suna no Chunin
Messages : 4
Date d'inscription : 02/08/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Destiny (test rp terminé !) Left_bar_bleue0/1200Destiny (test rp terminé !) Empty_bar_bleue  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour le test RP du coup, ça m'a inspiré ! Very Happy

Terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1130
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Destiny (test rp terminé !) Pq2c


Respect test-rp et originalité

J'ai commis une grosse erreur. En oubliant un "ne" dans la consigne, je t'ai donné un test RP ne respectant pas le contexte de Suna, avec des Serika en haut de la hiérarchie alors que ce clan n'est plus, selon leur fiche, la seule autorité de Suna puisque des gens n'appartenant à aucun clan peuvent atteindre des sommets, tout comme le haut-conseiller Kayaba Akihiko. Mais ce ne te sera pas compté pour faute et pour tout dire, vu que le clan Serika a été à un moment au plus haut de Suna, voir de la mondanité chez eux en l'an 15 n'est de loin pas impossible.

L'idée d'une soirée mondaine ne m'aurait jamais frôlé. Tu m'as surpris. Tu m'as surpris et même amusé, car je trouve ta plume divertissante, pas lassante pour un sou, avec une chouette variation d'intensité dans le propos, avec diverses phases qui ne semblent pourtant pas calibrées et qui tiennent d'un naturel agréable à lire.



Orthographe et grammaire

J'ai trouvé plusieurs défauts. Le premier : les temps. Pour une même narration, n'utilise pas le présent et le passé simple, ils font mauvais ménage. Tu aurais peut-être pu n'utiliser l'italique que pour les phrases au présent qui sont des généralités. Il y aurait eu alors une seconde narration, comme un récital de généralités, et ça aurait passé.

Tu as du mal avec les liaisons.

Fait t-elle → Fait-elle
Songe t-elle → Songe-t-elle
Ne réalisait t-il → Réalisait-il

Tu confonds aussi "quand", qui signifie "lorsque", et "quant" (quant à lui).



Avis général et verdict

Malgré tes erreurs de liaisons et de temps, tu m'as amusé dans ton test rP qui fonctionne très bien, même avec une consigne à laquelle j'ai oublié un "ne". Elle peut même être  considérée canon. Tu écris bien et cela rattrape tes fautes de français et tu as une bonne imagination dont tu fais bon usage.

Aussi, tu es validée chuunin de rang B à Suna. Je t'invite à recenser ton avatar et créer ta fiche technique.



Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.