:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Le port Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka]

Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Genin
Messages : 90
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 319
Expérience:
La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Left_bar_bleue422/250La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Empty_bar_bleue  (422/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Sanada avait une journée de libre et malheureusement pour lui, il ne pouvait pas flâner.
Ses plantes adorées, qui lui fournissaient les fleurs pour son calumet, seul réconfort lui rappelant son île natale, étaient malades, attaquée par des pucerons jaune vif que Sanada n'avait jamais vu auparavant.
Il avait rameuté le village entier pour sauver ses végétaux, indispensable à son bien-être et sa connexion avec les cieux, et il avait enfin une solution. Les pucerons venaient de la mangrove qu'il avait visitée pour son entraînement au jibaishi, et il en avait malencontreusement rapporté sur sa terrasse.
Sans prédateurs et avec tout le jardin du genin pour festin, elles avaient pullulé sans que le genin ne s'en rendent compte.

Heureusement pour lui, un herboriste du clan Omura lui avait indiqué le remède contre ce fléau jaune, il s'agissait de limace….. Bleu.
Cela semblait tout à fait incongru pour le jeune homme, mais il n'avait que cette piste et se préparait donc à aller chasser ce gastéropode salvateur.
Mais, pour une de ses seules journées sans cours, il n'avait pas envie d'y aller seul, il voulait profiter de une bonne compagnie, mais pas Rokuro, il l'avait bien assez. Mifuyu devait être enfermé dans un laboratoire avec Hatsumomo.
Soudain, il eut un éclair. Il connaissait une personne, la personne parfaite, une qui était drôle et ne se gargarisait pas du protocole, une personne avec qui il pourrait rigoler, et être lui-même.

La réponse était évidente : Uzumaki Haruka.

Il parvint à décoller du lit avec la motivation d'aller la chercher.
Il fit sa toilette puis passa prendre quelques fruits au marché qu'il chargea sur un petit optimiste qui pouvait être emprunté par les élèves de l'académie.
Quand tout fut prêt, il se dirigea vers le bureau du Senkage.

Il ne savait pas où la chercher, il ne voulait pas pénétrer seul dans le domaine Uzumaki, il n'y était jamais allé et se serait donc perdu très rapidement.
La tour qui abritait les autorités du village était donc la piste la plus simple et logique. Elle qui avait un rôle prépondérant du village, La Perle d'Uzushiogakure devait avoir un bureau attitré dans la bâtisse longiligne.

Il se présenta à l'accueil et demanda le bureau de l'intendante du village.
Un des gardes le regarda avec suspicion, mais il n'y prêta aucune attention.
Il se doutait que les requêtes des habitants étaient nombreuses et qu'un rendez-vous était le minimum requis pour pouvoir rentrer, il prétexta donc la livraison d'une missive pour pénétrer au sein des bureaux feutrés.

Il s'engouffra dans un couloir puis tourna à droite au hasard, par chance, la première personne qu'il aperçut, de dos, ne pouvait qu'être elle.
La chevelure de feu, l'allure fine et athlétique, la voix qui porte, Haruka dans toute sa splendeur.

Sanada s'approcha lentement, même s'il savait que ses dons de senseur l'avaient sûrement déjà remarqué. Il voulait la surprendre. Cela pouvait paraître quelque peu déplacé, non pas dans leur relation, mais au sein de ce bâtiment officiel.
Les deux Uzujins s'étaient vus plusieurs fois depuis leur premier rencontre, et cela demeurait toujours un réel plaisir pour Sanada qui aimait voir l'énergie débordante d'Haruka submerger tout ce qui bouge. Cette tornade incarnée en fille semblait pouvoir secouer la vie elle-même et Sanada le paresseux ne pouvait qu'admirer cela.

Il attendit la fin de la conversation qu'elle avait avec un homme qui semblait un brin pince-sans-rire et l'accosta enfin en glissant devant elle de manière théâtral.

- Tin...din…..Allez, on pose tout cela, les affaires, le boulot, les problèmes et on part en bateau sillonner la mangrove à l'est de l'île. On va bien rigoler, et puis si tu n'as pas le temps, sache que c'est vital pour mes plantes…

Il termina la phrase en exagérant son air misérable avant de rire bruyamment.
Cela ne se voyait peut-être pas, mais maintenant, qu'il l'avait vu, il ne voulait passer la journée avec personne d'autre, il pria donc intérieurement les dieux pour leur clémence sur l'emploi du temps de l'intendante en continuant de la fixer.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Left_bar_bleue1205/1200La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis avachie sur une table, dans la tour du Senkage. Je regarde, blasée, ceux qui parlent, tout en prenant quelques notes sans doute illisibles pour une personne qui a l'habitude de soigner sa calligraphie. Je soupire. Cinq, ça fait cinq jours que nous nous réunissons dans cette salle pour alimenter un débat stérile, puisque personne n'arrive à se mettre d'accord. Et pourtant, nous devons bien présenter un projet au Senkage, un jour ou l'autre. Et moi qui était toute joyeuse de pouvoir participer à la vie politique du village en prenant part à un projet, pensant me rendre utile. Le pire, c'est que j'ai dû insister un moment avant que ma requête soit acceptée.
Heureusement qu'il n'y a pas que des idiots et qu'une personne, doté de bon sens et d'assez d'intelligence pour se le permettre, coupe la parole à ceux qui se disputaient comme des enfants et les sermonne avant de soumettre son idée qui relève certainement du génie. Je me redresse aussitôt, comme si une énergie nouvelle parcoure mon corps. Je reprends part aux échanges et quelques heures plus tard, la réunion est finie.

Je sors de la salle en suivant l'homme aux cheveux grisâtre qui m'a sauvé de l'ennui et du désespoir. C'est un homme qui doit se rapprocher de la quarantaine, il semble dynamique et amusant, mais fait aussi preuve de sérieux et sait se montrer distant comme il m'en fait si bien la démonstration lorsque je saisis la manche de son manteau. Il m'a carrément fusillée du regard. J'aurais fait face à une tempête de neige nue, j'aurais pas vu la différence. Quoiqu'il en soit, je ne me dégonfle pas et je le remercie, puis je lui demande s'il accepterait que je rédige le projet avant de le présenter au dirigeant suprême d'Uzushio, après avoir discuté avec lui, évidemment. Il accepte. Nous nous présentons :
"Uzumaki Haruka"
"Shiro Soên"
Puis, nous convenons d'un rendez-vous pour rédiger le projet final et le rendre présentable.

La conversation finit, je salue Shiro avec un grand sourire puis, alors que je m'apprête à partir, une figure se dresse devant moi. Sanada !

- Tin...din…..Allez, on pose tout cela, les affaires, le boulot, les problèmes et on part en bateau sillonner la mangrove à l'est de l'île. On va bien rigoler, et puis si tu n'as pas le temps, sache que c'est vital pour mes plantes…

Mon visage s'illumine. Je comprends pas trop son histoire de plante, mais je ne dis jamais non aux sensations fortes.

"Partons donc à l'aventure !" J'accompagne mes paroles d'un geste du bras et je pointe alors une fenêtre, parce que... c'est dehors l'aventure. Je me refroidis cependant en reprenant, tout en montrant mes dossiers -mais en cachant mes écrits parce que c'est illisible et surtout moche- : "Mais avant ça, case maison."

Je lui fais un signe de main pour l'inviter à me suivre. Je suis contente qu'il soit venu me voir, c'est quelqu'un de bien et il est amusant. Ce Genin fait ressortir mon côté enfantin et il m'aide à me détendre, comment ne pas l'apprécier ? Il m'avait fait bonne impression lors de la session d'entraînement que je lui ai dispensé, mais ce n'est pas là que nous sommes devenus si proches. Oui, nous nous sommes vus de nouveau, depuis, nous avons discuté et appris à nous connaître, à redevenir de véritables gosses insupportables et franchement, j'en suis fière.

- Au fait, c'est quoi ton histoire d'herbe ?

Bah quoi ? Il fume...
Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Genin
Messages : 90
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 319
Expérience:
La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Left_bar_bleue422/250La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Empty_bar_bleue  (422/250)
Voir le profil de l'utilisateur
L'énergie débordante d'Haruka agissait comme un souffle revigorant pour l'esprit de Sanada et il ne put s'empêcher de rire lorsqu'elle pointa le doigt vers la fenêtre .

- Partons donc à l'aventure ! Mais avant ça, case maison.

Sanada ne dit rien, mais il fut encore plus content d'être allé chercher la jonin.
De tous les quartiers du village, c'était le seul qu'il n'avait jamais visité. En plus de cela, il allait le faire avec une des membres les plus influentes du clan au sein du village.

Il suivit son amie en esquivant les fonctionnaires dont le seul métier semblait consister en une marche franche et décidée d'un point à un autre au sein du bâtiment.
Certains le regardèrent étrangement, agitant leur main d'un geste agacé pour chasser la fumée qui traînait au passage du jeune genin. Mais Sanada ne prêtait pas attention à ces gardes protocolaires, il se contenta de coller aux basques d'Haruka qui lui servait de guide et de passe-droit.
Celle-ci sembla régler quelques affaires dans une salle, avant de passer à une autre. Sanada ne l'avait jamais dit à son amie, mais il admirait au plus haut point son dévouement pour le village et cette force de caractère. Lui, qui avait le même âge, se sentait si éloigné de ses préoccupations politiques et de gestion.
Le plus incroyable, c'est qu'elle semblait faire tout cela sans forcer, sans se noyer sous la paperasse et les demandes. Elle encaissait, traitait, et passait aux problèmes suivants avec la même énergie.

Lorsqu'enfin, ils respirèrent l'air frais, Sanada écarta les bras pour embrasser pleinement le soleil.

- On est quand même mieux ici.

- Au fait, c'est quoi ton histoire d'herbe ?

- Je t'explique en marchant, ce sera plus simple. Dit-il en rallumant son calumet. Ce sont celles que j'ai ramenées de mon île qui sont malades, celles que je fume. Apparemment, elles sont attaquées par des pucerons qui mangent les fleurs, du coup, je peux pas récolter et j'ai peur qu'elles s'en prennent à la tige ! Un herboriste Omura m'a indiqué une limace qui se nourrit des feuilles exclusivement et qui élimine tous les concurrents en les asphyxiants avec des sécrétions gluantes et collantes qui sont en plus nourrissantes pour la plante. Enfin bon, le truc, c'est qu'il faut trouver une demi-douzaine de limaces pour sauver mes plantes, et j'ai pensé que ce serait plutôt amusant de le faire avec un bon jus de fruits, de la bouffe et un optimiste de l'académie. Elles ne sont pas dangereuses pour l'homme, en plus, apparemment, elles ont une couleur assez cool. Ca va embellir mon jardin d'altitude....Ouais bon, quinze mètres c'est pas le sommet du Sekaï mais tu avoueras que le concept est quand même sympa.

Il éclata de rire et poussa légèrement Haruka de l'épaule pour la taquiner avant de fuir en courant pour ne pas avoir à subir ses représailles.

Le chemin ft joyeux et animés, comme il était de coutume quand les deux comparses étaient réunis.

Sanada se tendit un peu à l'approche du domaine, mais il prit sur lui pour ne rien faire paraître. L'excitation de découvrir une partie de son village grandissait, et il en oublia presque momentanément les limaces et les pucerons.

Le domaine Uzumaki était en retrait du village. Une des entrées, la plus connue, car la plus mystérieuse au sein des genins de l'académie étrangers au clan était les grandes marches.
Un long escalier de pierres brutes qui montait légèrement avant de bifurquer sur un côté camouflé par la jungle.
Sanada s'était souvent arrêté à ce virage, bien-sur, il n'était pas interdit aux étrangers de pénétrer dans le domaine des sentinelles des sceaux, mais les rumeurs de l'académie n'encourageait pas ce genre d'épopée.
Il laissa donc son amie ouvrir le bal et monter les marches devant lui, le regard avide d'embrasser les lieux de vie du clan créateur D'uzushiokagure.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Left_bar_bleue1205/1200La main verte et les pieds mouillés. [ Relationnel - feat Uzumaki Haruka] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je me demande ce que fait Sanada ici, s'il s'est uniquement déplacé pour me voir -auquel cas ce Genin m'aurait fait un grand honneur-. Mon objectif du moment est simple : participer à la vie du village, à la création de projets, aider les habitants et les ninjas, le tout pour devenir Intendante. Ce poste est celui du bras droit du Kage. C'est un poste qui me permettrait de gagner en influence et d'ainsi accélérer ou d'aider plus efficacement le développement du village, ce qui permettrait évidemment de le protéger, d'assurer sa prospérité. Ce poste me servirait également de passe-partout. En effet, plus je gagne en expérience en voyageant, plus je rencontre de personnes et plus j'écoute les rumeurs et légendes qui me laissent penser qu'il existe d'autres formes d'existence tout à fait terrifiantes. Tout cela a commencé avec les kuchiyose, suivis des histoires entendues par-ci par-là, des statuettes mais aussi des propos de cet homme du Temple du Bois Bleu... Tout ça pour dire que je suis ravie que le Masamune soit venu me chercher ici, si la raison de sa présence est telle, prouvant que j'ai une certaine notoriété qui s'accompagne ou est due à mon implication dans la politique d'Uzushiogakure.

Alors que nous arrivons dehors, je questionne le shinobi. Il me répond, tranquillement. Je hoche la tête en guise d'approbation. Il a donc un problème avec son jardin et souhaiterait que je l'assiste dans sa chasse à la limace pour sauver ses cultures et embellir son petit jardin qui est pourtant déjà plutôt charmant. Je n'avais jamais songé qu'on puisse faire quelque chose comme cela avant que je vois sa demeure. On voit parfois un pot de fleur par-ci ou par-là, mais lui, il nous a carrément sorti une mini forêt.

Une bousculade. Sanada fuit, riant. J'exécute un Shunshin pour le rattraper, puis je le bouscule, à mon tour, avant de repartir en courant, faisant attention à ne pas perdre le moindre document. Je rentre parfaitement dans son petit jeu. Je ris moi-aussi. Cela fait parfois du bien de retourner en enfance et d'oublier le sang.

Arrivés devant l'entrée du domaine Uzumaki, nous nous calmons. Mon sourire s'efface. Un soupire m'échappe tandis que mon pied se pose sur la première marche. Courage... J'avance, un pied après l'autre. Je garde la tête haute, mais intérieurement, je prie pour ne pas croiser le moindre ninja à la chevelure de feu. En haut des escaliers, je me retourne pour donner un conseil à mon ami : "Fais attention à ne pas t'éloigner de moi". Le majeur partie des membres de mon clan ne sont pas des sauvages, mais ils ne sont pas des plus agréables -surtout lorsqu'un étranger se balade seul sur leur territoire-. Nous avons le sang chaud et certains ont l'imagination fertile. Têtus, il est souvent difficile de nous faire changer d'avis. Suivant la route pavée et passant devant quelques bâtiments, nous arrivons à une intersection.

C'est chez Ao-jiji que je vais déposer mes dossiers. Je tourne à gauche. C'est là où il y a le moins d'infrastructures, mon conseiller aime son petit jardin, il vit un peu à l'écart des autres, comme s'il souhaitait fuir les conflits permanents. Les bâtiments arborent un style traditionnel, très élégant, les matériaux utilisés pour les construire sont nobles. Les couleurs de notre clan composent celles de la majorité des bâtiments. Il y a également de la végétation, des fleurs rouges ou roses, majoritairement. Deux Uzumaki passent à côté de moi, je ne leur lance pas un regard ou un sourire, je donne même un coup d'épaule "par accident".

Bientôt, nous arrivons chez le vieil homme qui nous salue en souriant. Je le prends dans mes bras, puis je pars ranger les papier : "J'en ai pour quelques quelques instants". En attendant, notre hôte offre un thé à son invité et discute de tout et de rien. Quand je reviens, je file à la cuisine pour dérober deux biscuits, dont un que j'offre à mon ami. Nous partons.

"Désolée de t'avoir fait attendre, on peut y aller, je suis prête !"

Je croque dans mon biscuit. Je me sens mieux maintenant que je me suis débarrassée de mes parchemins et que je me suis changée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Le port-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.