:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseignement du Dai Henge

Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 386
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue1133/1200Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Enseignement du Dai Henge Lun 10 Juin - 22:56
Sahara Denya

Kusaribe Yuuki


Hasekawa Shinsei


Serika Kazami


Sahara Denya

C'est l'heure de la préparation !






An 15,


été


J'avais un ordre de mission. J'avais une équipe. J'avais la méthode. L'infiltration, voilà qui n'était pas mon point fort, ça non. Mais comme nous autres ninjas ne manquions pas d'astuce, il était une technique que j'avais apprise le matin-même et entrainée toute la journée afin d'être capable de l'enseigner à de jeunes genins. Kusaribe Yuuki, une soigneuse un peu brutale dont les arts secrets et la médecine allaient se révéler de précieux atouts. Un membre à protéger et, à priori, à ne pas envoyer au front. Hasekawa Shinsei, un jeune moine ayant suivi une formation religieuse. Il s'agissait de mon pupille, une carte à mon avis maitresse sur un terrain tel que notre destination. Puis Serika Kazami, ma nouvelle élève que j'allais découvrir aujourd'hui-même. Elle n'était pas prévue dans la mission mais le Dai Henge allait pouvoir lui servir, elle dont l'arme n'était pas discrète. Et puis, même si le haut-conseiller ne l'avait pas programmée, je pouvais toujours lui demander de venir. Si un espion avait fait son rapport quant aux équipes envoyées sur place, disposer d'un élément de surprise n'allait pas être de trop. J'avais ainsi dit aux trois genins de me rejoindre au terrain d'entrainement sud.


La fin de l'après-midi était là et par les portes du villages entrait un vent bas d'altitude dont la chaleur vint réchauffer mon corps déjà chaud du bain d'un soleil permanent. On ne pouvait rien y faire, c'était le climat de chez nous. Un climat qui allait sans doute changer là où nous allions. Mais avant de partir, il nous fallait impérativement nous préparer et si aucun de nous n'était expert en l'art de la furtivité, le Dai Henge était la technique idéale pour une infiltration. Le Caméléon ? Trop dépensier, son cout en chakra était élevé et ne garantissait pas une plus grande discrétion. Non, la métamorphose, simple, efficace, semblait tout indiquée.



Est-ce que par hasard vous vous cachez ? Ou est-ce que vraiment personne n'est en avance ?



Peut-être étais-je exigeante mais l'heure du rendez-vous approchait à grand pas et le terrain d'entrainement désemplissait à vue d'oeil. Personne à gauche. Personne à droite. Aussi choisis-je de profiter de cet instant de calme pour moi. Ôtant mon pull sous lequel je transpirais à grosses gouttes, je grimpai sur un poteau de frappe et m'assis en tailleur. Une grande respiration, puis je fermai un oeil et me concentrai sur le circuit d'énergie de mon corps. Je malaxai mon chakra. Une base ! Stupide ? Non. La probabilité que je ne fusse plus capable de malaxer mon chakra était quasiment inexistante mais je ne perdais rien à répéter les exercices usuels des plus jeunes. Ce n'était pas bien difficile et puis, ça me permettait de penser à autre chose qu'aux élèves.

Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


Technique enseignée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 95
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue195/250Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (195/250)
Re: Enseignement du Dai Henge Mar 11 Juin - 19:55
Kusaribe Yuuki
Exit l'excitation d'entrer en conquête.

La veille, Akihiko, devenu intendant du village, avait annoncé à une poignée de shinobis sélectionnés pour leurs capacités exceptionnelles que le pays du Vent entrerait enfin en conquête. Depuis le temps que les rumeurs courraient, les hautes autorités s'étaient décidés à bouger! Quelle joie de démontrer aux régions environnantes la supériorité militaire de de Suna, la force des ninjas qui composaient ce village d'élite et l'implacable puissance du Kazekage. Yuuki était particulièrement remontée suite à l'invitation dans le groupe sélect de combattants de la conquête. Malgré son jeune âge et son bas rang de Genin, elle a rapidement remarqué qu'elle était la seule Kusaribe invitée, ainsi que la seule à avoir quelque compétence médicale, du moins selon ses connaissances actuelles. Bien que sa maîtrise de l'Iroujutsu soit encore basique, c'était peut-être déjà mieux que rien selon l'avis des décideurs. La jeune Kunoichi y voyait une excellente occasion de se faire remarquer par la puissants et de se démarquer des autres Kusaribe un peu potiches avec qui elle avait grandi. Le moment était venu de montrer qu'elle avait sa place dans ce village, et qu'elle était prête à tout pour la grandeur et le prestige de Suna.

Prête à tout... sauf peut-être l'attente, et la frustration qui venait avec cette dernière.

Car la chef d'équipe, Sahara Denya, la "policière aux bras de pantin" telle que l'avait affectueusement surnommée un préposé au bureau des missions, n'était pas prête à partir sur le champ. Elle avait convoqué les Genins qui seraient sous son commandement à un entrainement avant le départ. Décision éminemment stupide selon l'opinion de Yuuki, qui aurait préféré partir immédiatement en mission, quitte à discuter des détails et de la méthode d'infiltratin plus précisément sur la route, comme le faisait toujours l'équipe Kimpatsu avant d'aller en mission. D'abord parce que Mion n'était pas du genre à beaucoup réfléchir avant, et qu'Aki avait toujours souvent la gueule de bois. Seule Ageha avait démontré quelques aptitudes de réflexion un peu plus poussée. Hélas, les choses ne se passaient pas toujours comme on le souhaitait, et Yuuki devait voir cela comme un apprentissage en lui-même. Bien que cela lui fasse un grand déplaisir d'être sous les ordres de Denya et de devoir se taper cette attente, elle décida de voir les choses du bon coté. Peut-être que la Jonin pourrait lui apprendre quelques trucs pertinents.  

Exit, donc, l'excitation d'entrer en conquête.

La jeune Kusaribe arriva à l'heure convenue aux terrains d'entrainement, inconsciente que la policière venait de se plaindre qu'il n'y avait personne à l'avance. Et heureusement que Yuuki n'entendit pas les propos que Denya avait émis quelques minutes plus tôt, avant de se concentrer et malaxer son chakra, car elle aurait bien répliqué qu'il suffisait de demander aux gens d'arriver quinze minutes plus tôt si tel était son souhait. À ce qu'elle sache, peu de gens étaient capables de lire l'esprit des gens. À défaut d'énoncer ses envies, l'on risquait de se retrouver déçu des autres en permanence.

La genin n'annonça pas verbalement son arrivée, si la Jonin était moindrement doué elle devrait ressentir que quelqu'un était arrivé. Il ne restait plus qu'à attendre les autres. Yuuki en profita pour regarder à l'intérieur de son sac et vérifier qu'elle avait tout son équipement et ses objets. Qui savait ce que Denya leur demanderait de faire? Un combat, apprentissage d'une technique, création de combos et stratégies? Mieux valait être prête à tout éventualité. Dans tous les cas, elle espérait que ça ne durerait pas trop longtemps. La perspective de cette rencontre obligatoire avant le départ officielle la rendait d'humeur maussade, même si elle se forçait d'y voir le bon coté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Enseignement du Dai Henge Mer 12 Juin - 16:31
Invité

Entraînement
Denya, Yuuki & Shinsei

Après le rendez-vous avec Mion, Kazami s’est demandé si elle allait rencontrer son équipe très rapidement ou d’ici quelques semaines. En général, les présentations se font rapidement afin de connaître l’autre et savoir ce dont elle est capable sur le terrain. La Genin avait appris que Sahara Denya l’avait convoqué au terrain d’entraînement, deux jours après son affection à son équipe. Cela a été rapide, elle allait pouvoir faire la connaissance de ses coéquipiers et c’était mieux ainsi selon la blonde. En effet, il n’y avait pas de temps à perdre à attendre une occasion pour se rencontrer, le plus tôt était le mieux. Peut-être que la Jônin voulait tester la Serika pour connaître sa force et ses capacités. La convocation au terrain d’entraînement, ce n’était pas un hasard, on ne s’y déplace pas pour faire de la parlote. Au contraire, la manipulatrice du vent savait qu’il y avait quelque chose de spécial, un combat d’entraînement . Une évaluation des compétences et capacités en combats ? Apprentissage de techniques ? Pour la dernière question, ça serait un peu tôt, mais pas impossible. En tout cas, Kazami semblait presser d’être là-bas et de connaître son équipe, intérieurement bien sûr. La belle blonde n’allait pas dévoiler ses émotions si facilement, même si son frère la taquine là-dessus. Dans sa chambre, la blonde se préparait mentalement à ce rendez-vous et il fallait bien se montrer. De toute façon, ce n’est pas le genre de fille à se faire remarquer inutilement et à se plaindre constamment pour un rien.

Avant de sortir de la demeure familiale, Kazami a vérifié de n'avoir rien oublié dans sa sacoche comme shuriken ou kunai par exemple. La blonde prend son éventail géant et sort de la demeure, elle ne voulait pas trop croiser son père. Emiko et Raytôku étaient partis en mission, du coup, Kaza ne risque pas de les voir dans les jours à venir. En tout cas, elle espérait qu’ils ne risquaient rien et qu’ils reviendront sains et saufs de leur voyage. La jeune adolescente marche dans la cité du sable, il n’y avait que des civils en train de vaquer à leur occupation. La plupart des ninjas devaient être occupés ailleurs, soit en mission soit en train de s’entraîner afin de devenir plus fort. Justement, aujourd’hui, Kazami devait se rendre au terrain d’entraînement afin de rejoindre Denya et deux autres Genins. Sans doute des ninjas de son équipe, elle aurait la chance de les connaître avant de débuter les missions. La kunoichi n’était pas en retard ni même à l’avance, car elle devait terminer quelques trucs sinon elle aurait pu avoir quinze minutes d’avance. Portant une robe parme aux épaules dénudées allant jusqu’à ses genoux, une ceinture rouge en tissu et quelques bouts de tissus en maille visible au niveau de ses épaules, de sa cuisse gauche et sa jambe droite tandis que son bandeau ninja est porté autour de son cou. Son éventail géant est attaché à son dos, car elle n’a pas encore l’utilisation de parchemins géants pour le transporter plus simplement. Après quelques minutes de marche, la blonde arrive à son lieu de rendez-vous et y voit deux personnes. L’une d’elles est sans doute Denya, facile à reconnaître. Cependant, la seconde lui est inconnue, il n’y avait pas mention d’une autre fille dans l’équipe. Elle regarde celle assise en tailleur sur le poteau de frappe, croisant les bras avant de prendre la parole. « Vous devez être Sahara-Sensei ? J’espère que je ne vous ai pas fait attendre. Je suis Serika Kazami, votre nouvelle élève. » Dit-elle d’un ton calme.

Soudain, son regard se porte sur la jeune fille qui semble vérifier sa sacoche, même si il était un peu tard pour prendre cette initiative. Kazami ne la reconnaît pas, c'est la première fois qu'elle la voit, mais bon, tant qu'elle peut être utile. Cependant, sa curiosité l'emporte tout de même, curieuse de savoir pourquoi elle était là, au lieu de Shinsei et Senri. « Sahara-sensei, Komuro-san ne m'a pas parlé d'une fille dans notre équipe, mais de deux garçons. L'équipe aurait-elle eu des modifications dans sa composition initiale ? Si c'est le cas, c'est dommage qu'on ne met pas prévenu. » Finit-elle en croisant les bras. Elle n'avait rien contre la brune, au contraire, une autre fille à ses côtés, ça lui faisait que plaisir. Du coup, autant la connaître, au lieu de parler devant elle comme si elle n'était pas là, ce qui était plutôt impoli de sa part d'agir ainsi. « Dis, comment t'appelles-tu ? S'il te plaît » demande-t-elle poliment. Au moins, Kazami fait l'effort de se montrer gentille pour une première rencontre. Raytôku et Emiko lui reprochent parfois d'être trop directe et froide avec les autres ninja. Ceci dit, elle se demandait bien ce que Denya leur avait préparé pour cette réunion.


© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Enseignement du Dai Henge Sam 15 Juin - 11:49
Invité
Une nouvelle technque ?  [pv Sahara Denya,  Serika Kazumi et Kusaribe Yuuki]


Denya m'avait donné rendez-vous au terrain d'entrainement sud en fin d'après-midi. Je savais que nous devions partir en mission d'exploration même si je n'en comprenais pas vraiment l'intérêt. En fait, la vie de ninja était vraiment éloigné de celle de moines. Pourquoi vouloir chercher à s'étendre ? Quel était l'intérêt d'une telle recherche ? Je n'avais pas encore eu l'occasion de poser la question à ma tutrice.  En tout cas, visiblement Denya avait pris la décision de nous organiser un entrainement avant de partir. Ce n'était pas une mauvaise idée en soi et découvrir quelque chose de nouveau était toujours intéressant. De plus, il n'était pas forcément judicieux de foncer tête baisser et sans aucunes préparations préalables.

J'avais passé la journée en m'entrainer de mon côté, alternant les périodes de méditations avec les entrainements au ninjutsu et les enchainement basiques au taijutsu. Je terminai par une phase de méditation, profitant du vent chaud qui s’engouffrait dans le village. J'avais l'habitude de la chaleur du désert, l'ayant toujours côtoyée. Lorsque je fini par ouvrir les yeux, ayant retrouver l'apaisement physique et mental après cet entrainement, je courus dans les rues du Suna jusqu'au terrain d'entrainement Sud. Je n'étais pas en retard bien sûr, mais pas en avance non plus.  Je finis par arriver sur le lieu de rendez-vous et quelle ne fut pas ma surprise de voir Denya en train de méditer sur un plot d'entrainement et deux jeunes filles.  

Je n'avais pas quitté ma tenue de moine du Temple du vent et les flèches bleues se trouvant sur mon crâne se voyaient bien. Mais qu'est-ce que j'allais bien pouvoir leur dire moi ? Franchement, je n'étais pas à l'aise moi avec les filles. Et puis, elles avaient l'air bien plus âgé que moi.

*Bon allez décides toi à avancer*

Après avoir pris un inspiration, je m'avançai vers le petit groupe de fille et particulièrement de ma sensei :

"Je suis là Denya. Désolée si je suis en retard. Je n'ai pas vu l'heure passer dans ma méditation."

 Puis je me tournai vers mes deux camarades du jour. En les regardant, je ne pus m'empêcher de rougir. C'est que je n'avais pas l'habitude de fréquenter des filles...Enfin si je résidait chez Denya, mais ce n'était pas la même chose. Je pris la parole d'une voix un peu moins assurée que précédemment :


"Euh...Bonjour. Je m'appelle Hasekawa Shinsei et voici Naoko."

Je montrais le petit lémurien volant qui ne me quittait jamais et qui se trouvait perché sur mon épaule.

Spoiler:
 


Ce dernier regarda les deux jeunes filles intrigué puis descendit de mon épaule avant de s'approcher prudemment d'elles. Comment allaient-elle réagir ?

      
Récapitulatif combat:
 

      
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 386
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue1133/1200Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Le fameux Dai Henge Ven 21 Juin - 9:10
Sahara Denya

Kusaribe Yuuki


Hasekawa Shinsei


Serika Kazami


Sahara Denya

Le fameux Dai Henge





Un léger bruit perturba légèrement ma concentration mais pas au point de m'empêcher de continuer ce que je faisais, yeux clos, sans réel souci. J'étais en pleine possession de mes moyens et c'était pour le mieux car le malaxage du chakra était si essentiel que le contraire eût été plus que problématique au moment de se préparer pour un morceau aussi gros que celui que le haut-conseiller avait mis dans mes bras. Fixée sur ma propre personne, sur le circuit énergétique de mon corps, je ne sentais même pas s'il faisait chaud ou s'il y avait du vent, mais le même bruit se fit entendre à nouveau et il ne ressemblait en rien à l'ambiance du terrain d'entrainement. J'avais oublié de manger et ce constat me fit ouvrir les yeux et un peu me pencher pour finalement repérer une jeune fille seule.

Yuuki ! Si j'avais bel et bien lu un rapport la concernant, il s'agissait essentiellement pour moi de connaitre ses atouts et son apparence plus que de me familiariser avec elle. Je n'avais pas eu le temps, et c'était regrettable, de me concentrer sur son dossier car la carte du Pays du vent avait bien plus capté son attention, mais par chance, je l'avais déjà rencontrée lors d'une mission : elle avait aidé Sahara Koya dans son restaurant, une riche idée de papa d'engager des ninjas au lieu d'apprendre l'usage du chakra afin d'améliorer sa rapidité par le ninjutsu, mais je n'allais pas refaire mon père. Quoiqu'il en fût, les yeux de la Kusaribe ne passaient toujours pas inaperçus. Ils avaient la couleur rêvée pour une Sunajin, la couleur d'un désert vif au milieu d'un visage tout aussi coloré sous des cheveux blonds. Une apparence magnifique qui ne révélait pas le caractère difficile que j'avais cru comprendre et qui ne transparaissait donc pas. J'allais m'adresser à elle mais n'eus pas le temps car déjà une nouvelle kunoichi était arrivée auprès de nous.



Vous devez être Sahara-Sensei ? J’espère que je ne vous ai pas fait attendre. Je suis Serika Kazami, votre nouvelle élève.



Il ne s'agissait ni plus ni moins que de ma nouvelle élève qui avait eu la sympathie de se présenter au lieu de choisir le mutisme pour lequel avait opté la jeune soigneuse en préférant s'affairer à ses bagages plus qu'à la personne qui lui avait donné rendez-vous. L'une donnait donc une meilleure impression que l'autre et me confortait dans un rôle dans lequel je n'étais pas très à l'aise : professeure. Avoir immédiatement le respect d'une élève me rassurait beaucoup car la pédagogie était une qualité qui me manquait cruellement. Depuis mon poteau, je souris.


Je suis Sahara Denya, en effet. Bonjour Yuuki. Bienvenue dans mon équipe, Kazami. Enchantée, ravie de vous rencontrer. Je suis ta nouvelle cheffe d'équipe, Kazami et aujourd'hui, je vous ai appelées ici pour vous entrainer. Yuuki, je félicite d'ailleurs ton professionnalisme à vérifier tes affaires et c'est une attitude qui sera utile pour la suite.


Cependant, la jeune Serika semblait avoir été happée par la présence de la jeune Kusaribe.


Sahara-sensei, Komuro-san ne m'a pas parlé d'une fille dans notre équipe, mais de deux garçons. L'équipe aurait-elle eu des modifications dans sa composition initiale ? Si c'est le cas, c'est dommage qu'on ne met pas prévenu.



Si tout était clair pour moi, tout n'était pas si évident pour quelqu'un qui n'était pas dans ma tête et comme personne hormis moi n'y était, j'étais la plus à même de me comprendre et n'avais rien expliqué à personne. Un mutisme que je pouvais alors difficilement reprocher à Yuuki sans le risque de voir la remarque renvoyée dans ma direction pour manque de communication. Aussi, timidement, doucement, je répondis :


Senri a quitté notre équipe hier, donc Mion n'est pas au courant, c'est normal. Mais aujourd'hui, ce n'est pas une réunion d'équipe, non, c'est un entrainement…




Je suis là Denya. Désolée si je suis en retard. Je n'ai pas vu l'heure passer dans ma méditation.



Je ne pensais pas avoir parlé doucement au point que Shinsei ne constatât point le mouvement de mes lèvres mais soit. Nous étions enfin au complet. Pas en avance, mais au complet et nous pouvions commencer de manière correcte. Mais Shinsei m'interrompant, j'étais surprise. Avais-je été si discrète en parlant ? Songeuse, je descendis de mon support, paupières plissées, fixant mon pupille durant dix secondes avant de constater que cela n'allait rien apporter sinon de me rendre bizarre auprès des ces trois jeunes ninjas.


Euh... Bonjour. Je m'appelle Hasekawa Shinsei et voici Naoko.




Soufflant brièvement du nez d'amusement, je fis une petite grimace à Naoko avant de prendre la parole.


Kusaribe Yuuki, Serika Kazami et Hasekawa Shinsei. Je vous ai convoqués afin de vous enseigner une technique essentielle en infiltration pour toute personne n'étant pas l'incarnation de la furtivité. Pour finir ma réponse, Kazami, ce n'est pas une rencontre d'équipe.


Je baissai d'un ton afin de ne pas être trop entendue des autres personnes sur le terrain.


Bientôt, nous partirons vers l'est. Kazami, je sais que tu n'as pas été prévenue et personne dans la hiérarchie ne l'a été. T'intégrer à l'entrainement est une démarche personnelle, donc je vous prierai, tous les trois, d'être discrets sur ce qui va se dérouler. Cet entrainement, ainsi que la matériel que je vais vous confier, vont être d'une importance primordiale pour la suite. Le haut…


Je m'interrompis. Si je voulais être discrète, autant ne pas trop en dire et ne pas mentionner le haut-conseiller. S'entrainer en public était fort risqué si des espions se trouvaient dans Suna-même, aussi en avais-même surement trop dit aux trois genins. Mais hors de question de regarder autour de moi, je pouvais être suspecte. Et j'étais surement paranoïaque, aucune mouche ne devait être présente à ce moment-ci sur ce terrain-ci. Je m'éclaircis la gorge et commençai :


Vous connaissez le Henge, cette technique de métamorphose enseignée à l'académie. Le Dai Henge est son évolution. Mais la métamorphose permet cette fois quelques folies. Animaux, objets, plantes, rochers, éléments naturels, vous pourrez prendre des formes multiple et variées là où le Henge ne permet qu'une transformation simple.



Sans attendre, j'exécutai les mudras nécessaires et concentrai mon chakra. Qu'allais-je choisir ? Allas-je me changer en chameau ? En chat, comme plus tôt dans la journée ? En gerbille ? Après tout, je pouvais devenir un petit animal, donc autant profiter pour essayer à fond la petite taille. Mais non, la forme que je choisis allait me permettre une petite blague car j'optai pour le lémurien. Un lémurien comme celui qu'aimait Shinsei. Le même pour lequel j'achetais une nourriture spéciale. Naoko allait réagir, forcément. Voir un double de lui-même ne pouvait le laisser de marbre et je gardai cette forme durant cinq secondes sans trop bouger avant de reprendre mon apparence initiale, bien plus confortable, il fallait l'avouer. Secouant mes doigts, j'étais bien contente de ma forme humaine.


Chien. Sanglier. Mouton. Les mêmes signes que pour un Henge simple. La différence entre les deux techniques est la quantité de chakra malaxé que vous allez utiliser. Vous devez malaxer la même quantité de chakra que pour un Henge et c'est dans cette réserve que vous devrez puiser plus d'énergie, vous devrez en puiser plus. Donc il est probable que tout votre chakra malaxé y passe, contrairement au Henge.


Je posai ma main gauche à plat sur mon poing droit. Ensuite, je repliai les phalanges distales et intermédiaires de mes deux mains, dont je tournai les doigts pliés en direction du sol en joignant les mains. Puis, gardant l'auriculaire et l'annulaire de ma main droite pliés, je levai le majeur et l'index de cette même main, l'auriculaire et l'annulaire de ma main gauche venant se poser sur ceux d'en face et le majeur et l'index gauches se levant aussi vers le ciel.


Chien, sanglier, mouton. Et pensez bien à la forme de l'animal que vous voulez prendre. Vous pouvez devenir grands ou petits, mais pas minuscules. Et prenez le temps de

Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 95
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue195/250Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (195/250)
Kusaribe Yuuki
Deux autres personnes ne mirent pas de temps à arriver suite à Yuuki, dont l'une qui se donnait beaucoup plus d'importance qu'elle devait en avoir. Une Serika, du même clan que le Kazekage. Fallait-il s'impressionner de sa conduite ? En voilà une qui devait surfer sur la popularité et le prestige de l'homme à la tête de Suna. Malheureusement, elle devrait se rendre compte au plus vite qu'elle était aussi insignifiante que tous les autres shinobis, et que son nom de clan ne lui donnerait aucun avantage dans ce village tant et aussi longtemps qu'elle n'aurait pas prouvé sa puissance et sa valeur.

« Sahara-sensei, Komuro-san ne m'a pas parlé d'une fille dans notre équipe, mais de deux garçons. L'équipe aurait-elle eu des modifications dans sa composition initiale ? Si c'est le cas, c'est dommage qu'on ne met pas prévenu. »

C'est. Dommage. Qu'on. Ne. M'ait. Pas. Prévenue.

Une missive officielle de Serika Senshi à chaque fois qu'une micro-décision est prise au village avec ça?

Mais c'était quoi son problème à celle-là ? Pour qui se prenait-elle ? La fille de l'ombre lui-même ? Future Kazekage ? Elle se mériterait une bonne et sévère correction, rien de moins ! Rien à foutre de son "équipe", surtout qu'elle semblait rencontrer Denya pour la première fois indiquant qu'elle ne s'était jamais réellement entraînée avec son équipe auparavant, et qu'elle ne faisait que débarquer comme un cheveu sur la soupe. Qui était-elle pour exiger de connaître tout ce qui se passait dans le village? Qui était-elle pour poser des questions, et surtout exiger implicitement des réponses?
Yuuki allait gentiment l'inviter à fermer sa grande gueule, mais Denya fut plus prompte à répondre, réponse qui eu le don de satisfaire partiellement la Kusaribe. À la différence que si c'était la jeune Genin qui avait été au poste de cheffe, elle aurait probablement été plus sèche, pour lui faire comprendre quelle était sa place.

À la place, Yuuki dit sobrement un simple "Merci" à la Jonin, alors qu'elle l'avait précédemment félicitée pour son professionnalisme. Il était bien rare de recevoir des commentaires positifs dans ce village, il fallait prendre tout ce qui passait. Et pas besoin de le remettre au visage de la Princesse Serika, se faire reprendre devant les autres ainsi était fortement honteux alors qu'autour les gens recoivent des félicitations.

Le deuxième qui arriva, légèrement en retard, était un tout jeune garçon qui devait être agé d'à peine 12 ans. Sur son épaule se trouvait... la plus mignonne créature que Yuuki avait aperçu dans sa vie !! Un tout petit singe avec des grands yeux tout ronds et des grandes oreilles ! Ici, devant elle !! Les traits de la Kusaribe, tendus en permanence, s'adoucirent soudainement, et elle se mit à presque sautiller sur place à la vue du petit animal qu'elle avait très envie de prendre dans ses bras. Mais la raison prit place sur l'émotion, il était temps pour l'entrainement, pas s'extasier avec des animaux. Il y aurait un temps pour le repos où Yuuki pourrait apprendre à connaître le petit Naoko, mais ce temps n'était pas maintenant.

Denya pris aussitôt les devant, annonçant la raison de la tenue de cet entrainement spécial, dévoilant presque les plans secrets qui ne devaient surtout pas sortir du bureau du Kazekage ! Heureusement, elle sut se taire, ce que Yuuki approuva d'un signe de la tête pour la sagesse et la pertinence de la retenue. Ce n'était certainement pas Mion qui aurait agi comme cela, d'ailleurs Akihiko avait eu la très bonne idée de ne pas l'inviter à la réunion secrète. Connaissant la Jonin, elle se serait mis à crier à qui veut bien l'entendre les plans secrets du Village.

Le Dai Henge, tel qu'expliqué par la responsable de mission, ne semblait pas la technique la plus difficile à apprendre. Évolution supérieure du Henge, elle permettait au shinobi de prendre l'apparence d'objets plus complexes en forme et en taille. Effectivement, pour la mission d'infiltration qu'il fallait effectuer, cela faisait beaucoup de sens. Le but du groupe était seulement d'explorer, pas démolir des forteresse, et encore mieux, ne pas se faire prendre. Autrement dit, ne pas se promener avec le brassard de Suna sur le bras et crier à tue-tête la raison de notre présence en terres étrangères.

Chien, sanglier, mouton. Une combinaison assez simple à réaliser, mais aussi à retenir, signe que la technique n'était pas de niveau très élevé. En plus, Yuuki avait la chance d'avoir une maîtrise de son Chakra supérieure à celle des autres Genins, ce qui lui donnerait un avantage certain pour cet apprentissage. La Kusaribe réfléchit quelque peu à l'animal dont elle souhaitait prendre la forme, et opta pour une copie conforme du lémurien qui se trouvait avec le petit garçon. Malheureusement, Denya eut la même idée, et se métamorphosa en petit singe en guise de démonstration. Il n'aurait pas été approprié pour Yuuki de répéter la même chose, il lui fallait donc un autre animal.

Elle opta donc pour quelque chose de commun, un simple chat. Ce serait facile à réaliser. Lorsque Denya invita ses étudiants à faire comme elle, Yuuki se concentra pleinement. Elle n'avait surtout pas envie d'échouer devant Miss Importante, et devait prouver sa valeur aux yeux de tous ceux qui étaient présents. Chien, sanglier, mouton. Elle répéta plusieurs fois la combinaison pour faciliter le moment où elle mettrait cette technique en action, puis pris le temps de bien malaxer son chakra. C'était peut-être une technique de bas niveau, mais Yuuki aussi était de bas niveau, et il était important de ne pas sous-estimer la difficulté de l'apprentissage d'un nouveau jutsu.

Enfin prête, fermant les yeux, visualisant le chat dont elle souhaitait prendre forme : sa taille, la couleur de son pelage ; elle se lança dans la transformation.

" Dai Henge !"  

Lorsqu'elle réouvrit les yeux, Yuuki réalisant qu'elle avait rapetissé. Elle leva une main, et à la place se trouvait une patte au pelage gris. Elle avait réussi, et peut-être avec perfection ! Elle n'avait pas de miroir devant elle pour confirmer, mais la taille, la pette et le pelage, tout y était, elle était devenu un chat ! Enfin...

Lel:
 

... jusqu'à ce qu'elle réalise qu'une longue couette blonde pendait à coté d'elle.

" Hé merde !!" cria-t-elle, avant de reprendre son apparence normale, choquée d'avoir oublié ses longs cheveux blonds.

La Kusaribe du s'y reprendre à deux autres reprises avant d'obtenir un chat qui serait assez satisfaisant aux yeux de Denya.

Comment les autres s'en sortiraient-ils? Surtout la Serika?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Enseignement du Dai Henge Lun 24 Juin - 14:13
Invité

Entraînement
Denya, Yuuki & Shinsei

Au terrain d’entraînement, Kazami avait fait connaissance avec celle qui sera sa sensei dans les semaines et années qui suivent, si tout va bien. Sahara Denya semble être une femme plutôt calme et professionnelle, elle plaisait déjà à la Serika. Ceci dit, la seconde personne semble moins bavarde et un peu étrange. Pour une fois, la kunoichi à l’éventail géant s’était montrée polie envers son prochain et elle voulait être sociable, en voulant connaître l’identité de la jeune personne. Malheureusement, cette dernière n’avait guère répondu à sa question ni même prêter attention à cela. Pour une raison qu’elle ignore, Kazami avait le sentiment que Yuuki ne l’appréciait pas trop. Yuuki, c’était son prénom vu que Denya l’avait appelé ainsi. Peut-être que la blonde se faisait des idées sur son cas, en tout cas, elle n’était pas venue ici pour se chamailler ni se battre avec une enfant. Kaza était la plus âgée des Genin selon Mion et Yuu ne semblait pas aussi vieille qu’elle donc la blondie restait l’aînée du groupe d’aspirant ninja. En tout cas, il semblerait bien que la Jônin les avait appelé pour un entraînement et elle avait hâte de savoir ce que leur avait préparé l’adulte. Elle félicite la seconde fille pour son professionnalisme qui avait consisté à vérifier son équipement. Pour Kazami, il n’y avait rien à féliciter, elle aurait dû le faire bien avant de partir, car ça ne fait perdre de temps à personne. Sur le coup, elle n’allait rien dire et éviter de trop se faire remarquer pendant la première rencontrer avec eux.

La présence de Yuuki l’avait tout de même interpellé par rapport aux dires de Mion, mais Denya lui répond aussitôt en disant que Senri avait quitté l’équipe. Étant donné que c’était tout récent, il était donc normal que Komuro ne fût pas encore au courant. La sensei rajoute par la même occasion que ce n’était pas une réunion d’équipes qui se déroulait à ce jour, mais un entraînement. Du coup, ils n’étaient pas là pour passer leur temps à papoter. La Genin répondit avec son calme habituel. « Je comprends, Sahara-Sensei. En tout cas, j’ai hâte de débuter l’entraînement à vos côtés. » Finit-elle avant d’apercevoir l’arrivée du dernier membre de l’équipe. Ce dernier s’excusait de son retard, car il n’avait pas vu l'heure passée à cause de sa méditation. Heureusement qu’il ne devait pas partir en mission d’urgence entre Yuuki qui vérifie à la dernière minute si elle a toute son équipement et lui qui arrive en retard. La blonde soupire rien que d’y penser, elle se demandait pourquoi certains ne prenaient rien au sérieux. Le petit chauve se présente sous l’identité de Shinsei et il présente également son lémurien, Naoko. Plutôt adorable selon Kazami, elle aimait bien cette petite bête. La blonde caresse la petite tête de l’animal avant d’écouter sa sensei. Denya allait leur apprendre une technique d’infiltration qui allait être nécessaire dans les jours à venir d’après ce que la jeune blonde avait pu comprendre en l’écoutant. Kaza la fixe du regard quand l’adulte mentionne encore le fait que ce n’est pas une réunion d’équipes. « Je l’avais compris depuis le début, sensei quand vous avez parlé de nous entraîner. » Dit-elle en se retenant d’être désagréable, car ça faisait deux fois que la brune lui disant cela tout de même. Apparemment, c’était une initiative personnellement de la policière d’intégrer Kazami dans l’équipe et l’entraînement, car bientôt, ils partiront vers l’est. Pendant l’apprentissage, il fallait se montrer discret et c’est tout vu qu’elle semble avoir coupé court à quelque chose d’important qu’elle allait dire.

Kazami ne dit rien et hoche tout simplement la tête en guise de réponse. Le jutsu qu’ils allaient apprendre, cela allait être le Dai Henge afin d’avoir la possibilité de se transformer en objet ou encore, en animal. Cela changeait clairement de la transformation, du Henge de base. Ce jutsu de rang E était très simple à exécuter alors son évolution de rang D n’allait pas être compliqué surtout pour elle. Quelques secondes après, Denya prenait la même apparence que l’animal de Shinsei, ce qui était plutôt amusant. Cependant, ça leur donnait bien une idée des signes incantatoires à réaliser pour réaliser ce jutsu. Selon les dires de l’adulte, le jutsu prendrait bien plus de chakra que le simple henge de base, ce qui paraît un peu logique dans un sens. La sensei répétait à nouveau les signes à utiliser pour cette technique avant de dire de bien penser à l’objet ou animal que l’on veut devenir. La taille compte aussi, mais apparemment, il n’était pas possible d’être minuscule, c’est dommage. Être une fourmi, ça pouvait être utile pour une mission d’infiltration. À présent, c’était à son tour de réaliser ce jutsu et la blonde s’amusait à répéter les mûdra avant de passer à l’acte afin de se remémorer les signes : Chien, sanglier, mouton. En le faisant, elle réfléchissait à un animal dont elle prendrait bien la forme. Soudain, elle entend Yuuki crier le nom du jutsu avant de se transformer en chat enfin si on pouvait parler d’une transformation réussite…ce n’était pas trop le cas. Un sourire s’affiche. « Je ne savais pas que les chats avaient de si beaux cheveux blonds, une nouvelle race ? » Dit-elle d’un ton moqueur. La Serika malaxe son chakra et visualise bien l’animal dans son ensemble. « Dai Henge ». La blonde avait pris la forme d’une belette dont l’apparence semblait avoir réussi du premier coup en étant resté calme et concentrer après avoir fait le vide dans sa tête en gardant juste l’animal en question dans son esprit pour ne pas faire d’erreur.

« Ça c'est un Dai Henge, Yuuki. » dit-elle fièrement, question de la taquiner un peu. Bien sûr, Kazami n’allait pas rester sur une seule tentative. Le but de cet entraînement était de bien maîtriser le jutsu pour l’utiliser en mission. La jeune Serika devait faire d’autres tentatives et ensuite, ça serait bon. Elle tente de se transformer en chien, même s'il y avait quelques erreurs, elle retente à nouveau avant de réussir. La blonde avait compris le fonctionnement de ce jutsu avant de se transformer en chat pendant quelques secondes avant de reprendre sa forme normale. Elle frotte ses mains et regarde les autres pour voir où ils en étaient dans l’apprentissage du jutsu. Il est clair que ce n’est pas une technique à utiliser à bout de champ, ça brûle vraiment les réserves de chakra surtout quand on tente de faire plus gros et grands. Il fallait faire attention à ce que l’on fait comme transformation afin de garder du chakra pour combattre. « Finalement, ce n’est pas si compliqué. » Dit-elle d’un ton arrogant.


© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Ibara
Ibara
Suna no Chunin
Messages : 19
Date d'inscription : 11/02/2019
Localisation : dans la lune

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue43/500Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (43/500)
Re: Enseignement du Dai Henge Mer 31 Juil - 23:51
Ibara
J'avais atteint le terrain d'entraînement assez tôt dans la journée, une fois n'est pas coutume, je commence par un exercice physique, puis je passe un moment à ajuster m'a visé, des projectiles les uns après les autres sur les mannequins offrant leur corps de bois, je répète l'action sans me lassé pendant un long moment, je lance, récupère, ajuste puis recommence.
Ma précision n'est clairement pas un point faible, mais je pense que consolider ses acquis permet de mieux cacher ses déficits.
Je finis par m'arrêter, quand mon épaule commence à me lancer, prenant un instant de repos, plus loin à l'ombre j'assiste à une scène pour le moins comique, la policière Denya, reconnaissable entre mille est entrain de faire l'étalage de sa force physique sur un mannequin, trois genins finissent par la rejoindre et entame une conversation.
Les mains derrière la tête adossé à un arbre, je ferme les yeux ne prêtant pas vraiment attention à leur conversation, après tout si c'est une leçon, les techniques enseignées aux genins ne m'intéresse pas, enfin c'est ce que je pensais
Le bruit caractéristique d'une transformation suivis d'un juron se fais entendre
"Hé merde !!"
Je regarde la scène et aperçoit les yeux ronds, un chat qui semble avoir une perruque blonde sur la tête, puis se dernier, change pour devenir la jeune ninja d'avant.
Une belette fais alors son apparition avant de disparaître comme le félin d'avant.
Bien que la situation est très comique vu de là, je me rends compte que je n'ai jamais tenté une telle technique, sûrement une lacune que je ne peut me permettre de garder.
Je me lève alors pour m'approcher du petit groupe il me semble avoir vu les gestes, je préfère confirmer

"Mes excuses, mais cette technique à l'air vraiment pratique, pourrais tu me refaire la démonstration ?"

Demandais je à Denya en tête du groupe, me préparant déjà mentalement, canalisant mon chakra.
Revenir en haut Aller en bas
Kayaba Akihiko
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 412
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 1289
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue1259/2000Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (1259/2000)
Kayaba Akihiko

pride

Suna

L’annonce de la conquête a été lancée par mes soins, après une grande concertation de fond avec Senshi. Moult questions étaient revenues sans cesse, mais au final, nous avions tous deux conclu que les jeunes pousses de Suna semblaient enfin aptes à se lancer dans l’exploration des terres juxtaposées aux côtes d’Omui. Quoi de mieux pour nous préparer et savoir ce qu’il peut bien s’y tramer en notre absence ?
Ainsi, nous aurons plus de facilités pour interroger les civils ou même connaître les forces sur place, en direct. Car, oui, si Suna ne peut se targuer d’avoir une grande force économique, son armée est probablement la meilleure du Sekai. D’aucuns s’accorderont à dire qu’Uzu et Konoha ne sauraient rivaliser avec nous. Et nous ne parlerons même pas des indépendants, encore trop peureux pour se montrer au grand jour, et donc juste capables de se terrer dans leurs coins miteux.

La grande machine se met en branle. Bientôt, la terre elle-même nous suppliera d’arrêter notre courroux chaotique. Bientôt, tous consentiront à dire que seule Suna La Magnifique est digne de confiance. Bientôt, le monde nous appartiendra !
Mais pour ça, il faudrait déjà que les équipes que j’ai formées pour les missions d’explorations proposées par le conseil soit prête. Et j’en soupçonne une de prendre plus de temps que les autres…
Celle de Denya. Évidemment. Grande perfectionniste, elle ne laisse rien au hasard, quitte à dépasser les dates butoirs qui lui sont imposées. Comme là, pour le coup.
J’ai toujours su qu’elle allait vouloir entraîner les gosses avec elle afin d’être certaine qu’ils seront prêts. Mais les entraîner à quoi, ça… Je n’en sais fichtrement rien. Et je dois bien avouer être relativement curieux de la tournure que peuvent prendre les éléments. J’ai entendu dire que ce n’était pas l’amour fou entre la dernière Serika et Yuuki… aussi cette rencontre risque d’être haute en couleurs.

Sourire narquois aux lèvres, un brin moqueur, je me dirige donc vers le terrain d’entraînement. Aussi discret que possible, je finis par me poser en haut d’une dunette, couché afin qu’on ne me remarque pas. Ainsi, je peux avoir tout le loisir (et le plaisir) de les admirer et à se claquer dessus.
Je sens que je ne vais absolument pas regretter.
Ou presque.
Finalement, ce n’est même pas un entraînement physique. Choqué. Déçu. Désappointé. Les voilà qu’ils s’entraînent tous à… se transformer ? Le Henge ne suffit-il donc pas pour une simple exploration. Je roule des yeux : ce n’est que de la perte de temps, pour moi. Enfin, le Dai Henge n’est certainement pas une technique clé pour une stratégie ! Je commence à réfléchir quelques temps instants. Finalement, ce n’est peut-être pas une SI mauvaise idée, dans l’absolu. S’ils peuvent les prendre par surprise en pénétrant incognito, je ne vois pas pourquoi je me plaindrai…

Je me rapproche quand même un peu, quand je remarque que Yuuki oublie d’enlever ses cheveux pendant la transformation. Je me retiens de pouffer et écoute les conseils et autres indications de Denya pour appliquer le Dai Henge comme il faut. Déjà, les trois mudras. Je les fais, mais sans pour autant malaxer mon chakra : j’aimerai éviter d’attirer l’attention pour l’instant. Puis je me mets à imaginer en quelle bestiole je souhaite me transformer. Un sanglier ? Non, personne n’y croira. Une mouche ? Trop petit. Trop insignifiant. Ce n’est clairement pas moi. Hmmm… Un dragon ? Bah, je n’en ai vus que dans les bouquins.
Bon. Je vais essayer classique : je vais me transformer en… Senshi ? Je prends une mine austère, comme pour le singer, et tente de claudiquer un peu, bien que toujours en train de ramper. J’exécute de nouveau les signes nécessaires à cette technique et je concentre mon énergie, autant physique que mentale, en pensant à mon vieil ami. Je sens une légère différence en moi, aussi je chope mon miroir de poche. Et là…
J’ai juste des rides, mais aucun trait du vieux. Pire encore : mes cheveux sont restés intacts ! Je pouvais bien me moquer de mon élève, tiens. Je soupire longuement et réitère plusieurs fois. A chaque fois, je me loupe. Il y a toujours un détail qui m’échappe. Énerve et très clairement agacé, je me perds dans mes pensées alors que je repense à différents affrontements. Évidemment, il faut que je fasse les trois mudras au moment où je pense à mon serpent aqueux.
Et ça fonctionne. Je rampe donc l’air, en forme de serpent géant, me dirigeant vers les jeunes Sunajin...

(c) AMIANTE



Enseignement du Dai Henge 195311ikkisigna
Merci Ikki!

Il y a plus de choses dans le ciel et sur terre, Horatio, qu'il n'en est rêvé dans toute votre philosophie.

Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 386
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue1133/1200Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Et voilà, chers élèves Mar 6 Aoû - 0:10
Sahara Denya

Kusaribe Yuuki


Hasekawa Shinsei


Serika Kazami


Ibara


Kayaba Akihiko


Sahara Denya

Et voilà

chers élèves





J'avais fait ma part et expliqué les bases. Hormis répéter ce que j'avais dit, je ne pouvais que laisser les élèves s'essayer au fameux Dai Henge et faire montre de leur talent. Je piaffais d'impatience à l'idée de voir à  quel animal avait pensé chacun. Cela me rappelait ma plus tendre enfance, lorsque les gamins listaient leurs préférences en matière de couleurs, de chanson, de formes, d'endroits, de métiers, parfois même d'âge. J'avais joué à cela et j'avais beaucoup aimé écouter les réponses des autres. «Être bébé, c'est chouette, parce qu'on a encore plein d'années à vivre.» « J'aimerais être vieux, comme ça je connaitrai plein de choses !» «J'aimerais avoir cinq ans de plus, comme ça, je serai plus grand que mon grand-frère.» Quel est ton âge préféré ? La question était très nettement la plus inattendue et pourtant, on répondait. Et maintenant, c'était au tour des animaux.  Yuuki avait l'air légèrement frustré en songeant. Au vu des possibilités, de quoi se plaignait-elle ? Gerbilles, guépards du désert, fennecs, lapins, ce n'étaient pas les espèces qui manquaient, pourtant. Tandis que Kazami se concentrait, Yuuki ouvrit le bal. Pour une soigneuse, un serpent, pour l'aspect de l'animal dont elle pouvait sauver du poison ? Un scorpion ? Ou alors un cheval ou un dromadaire ! Seuls, les Kusaribe devaient encore plus communiquer depuis leur domaine que le village caché de Suna, donc une monture semblait idéale. Mais que nenni, au lieu de cela, la soigneuse nous gratifia d'un petit minou au pelage gris clair dont des pattes rayées. Un matou presque réussi. Presque.


Hé merde !!




Une perruque. Je me marrai immédiatement ! Un chat blond ! Franchement, un chat blond ! Je pouvais m'attendre à toute sorte d'échec, mais pas à ça ! Un chat de aux cheveux blonds ! C'était grotesque ! Trop drôle ! Ridicule !


OUAHAHAHAHAHAHA ! Bravo ! Bravo, Yuuki !





Je ne savais pas que les chats avaient de si beaux cheveux blonds, une nouvelle race ?



Une nouvelle race ! J'étais morte de rire ! Dos au sol, j'agitais les jambes comme une folle et posai une main sur ma bouche pour être plus discrète. Mais franchement, heureusement que le ridicule ne tuait pas, la vie de la jeune Kusaribe eût été dans ce cas menacée.


HAHAHAHAHA ! On va t'envoyer infiltrée comme ça, tu verras. Tous les ennemis vont être pliés en quatre et on passera sans souci. Et quand le conseil nous demandera de faire notre rapport, on dira qu'il s'en est fallu d'un cheveu de réussir la mission sans accroc ! HAHAHA !


Ahlala, il ne fallait pas me faire ça, pas à moi ! Moi qui aimais tant la plaisanterie, j'étais servie et alors que je tentais de mieux respirer, je vis flou. Des larmes obstruaient ma vue mais je reconnus un gros rongeur. Ou non, un prédateur du genre zibeline. Après m'être essuyée les yeux, sortie victorieuse de ma lutte contre le fou rire, j'assistai à un duel de performances. La jeune Serika se débrouillait bien et essayait plusieurs espèces là où Yuuki restait au chat en essayant d'arriver au résultat le plus potable. Pas mal ! Elle progressait seul, sans avoir besoin de moi. Tout était apparemment une question de malaxage et elle savait s'améliorer en la matière, ce qui n'était pas si étrange pour une soigneuse. Ses domaines de prédilection étaient justement basés sur le contrôle de son énergie pour la transférer aux autres.

Puis approcha une jeune bretteur atteint visiblement de bichromie. Ah oui, cette particularité n'était pas très répandue à Suna, il devait s'agir du jeune Aizzaku Ibara. Il était bretteur ? Moi qui le croyait spécialisé dans les techniques à distance et non de proximité, j'étais surprise de le voir muni d'un sabre. Enfin, j'étais moi-même un véritable arsenal, donc il avait bien le droit de posséder un sabre sans être un fin escrimeur.


Mes excuses, mais cette technique à l'air vraiment pratique, pourrais-tu me refaire la démonstration ?



Hein ? Bah, après tout, pourquoi pas, le temps des instructions pour la mission n'était plus, donc refuser d'enseigner une telle technique n'eût pas été sensé. Surtout qu'Ibara devait partir avec Munemasa, il avait tout intérêt à apprendre de moi, ça pouvait lui servir. Aussi repris-je les explications. Allez, je me redressai totalement, souriante après ce joli épisode original.


D'accord, d'accord. J'enseigne en ce moment le Dai Henge, c'est une version évoluée du Henge qui permet de se transformer en objet ou en animal. Un sabre, par exemple. Par contre, tu conserveras ton poids, donc il sera difficile de te soulever si tu veux passer pour une lame. C'est plutôt utile à savoir pour éviter les bêtises.


J'effectuai les trois mudras que j'avais montrés plus tôt aux autres.


Les mudras à effectuer sont les mêmes que pour le Henge. En fait, cette technique est très proche du Henge dans son exécution. Tu dois utiliser les mêmes gestes, te concentrer de la même manière et malaxer une même quantité de chakra. Les deux seules différences sont d'abord, évidemment, que tu vas penser à quelque chose de différent, un objet ou un animal. Tu ne pourras par contre pas te transformer en quelque chose de plus petit que cinq centimètres. La seconde différence est que dans la quantité de chakra malaxé, tu vas puiser une dose plus importante. Si tu vois le chakra malaxé comme un réservoir, alors considère que tu ne le vides pas entièrement avec le Henge mais qu'avec le Dai Henge, oui. Tu utilises tout le chakra malaxé. Essaie, je t'observe pour te dire si tu y arrives.


Je reculai de quelques pour assister au premier essai de l'élève qui n'était pas prévu au programme. Je me demandais si un expert dans la maitrise d'un Godai Seishitsu Henka et du genjutsu était forcément meilleur dans l'usage du ninjutsu classique. Le malaxage du chakra était à mes yeux plus aisée pour quelqu'un qui basait son style de combat sur l'usage d'éléments ou d'illusions plus que sur les prouesses physiques, mais je devais remettre mon idée préconçue en question au vu de la difficulté de la jeune Kusaribe. Pourtant, le Hidden qu'elle avait appris était l'exemple-même du de la compétence à bien jauger et calibrer son énergie, ce qui n'avait empêché Yuuki de… Hihihi… se changer en chat blond ! J'imaginai alors le haut-conseiller en chat blond, une image cocasse qui HAAAAAAAAAA !


Un serpent géant !




La bête m'avait surprise, mais c'était bien un serpent d'eau qui nous approchait ! La bête était bien plus impressionnante qu'un simple crotale, aussi fis-je de mon corps un barrage entre mes élèves et lui en écartant les bras. Puis je réunis mes mains et focalisai mon attention sur l'animal. Sourcils froncés, muscles tendus, je mis ma volonté dans son mal, dans sa douleur. Dans la nuisance à son encontre ! S'il ne s'éloignait pas, j'allais lui faire voir ce qu'il en coutait de s'en prendre à moi ou à mes élèves. Jamais bestiole ne devait freiner l'avancée de Suna. Jamais bestiole ne devait mettre à mal son armée et tout genin, tout chuunin, tout jounin était un soldat ! S'en prendre à un soldat, c'était un affront envers toutes les troupes et là, serpent de malheur, tu n'avais aucune chance de t'en tirer !


Restez derrière moi !




J'avançai vers le reptile.


Kanashibari !




Je relâchai une vague d'énergie blindée d'intention de tuer ! S'il n'était pas paralysé, tant pis, j'allais devoir le tuer ! Mais soudain, il me vint que j'avais réagi trop promptement, car un serpent pareil… ne pouvait exister. Ce n'était pas naturel, cela tenait de la technique de suiton, pas d'autre chose ! Du ninjutsu ! C'était du ninjutsu ! Détendant mes muscles mais fixant devant moi, je me calmai gentiment. Pourquoi étais-je toujours plus pertinente en combat qu'en situation normale, à savoir tranquille ?
Technique utilisée :
 

Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 95
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue195/250Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (195/250)
Kusaribe Yuuki
Hélas, Yuuki ne vit pas le serpent géant.

Mécontente d'avoir fait rire d'elle par Kazami, ce qui ne l'étonnait pas du tout puisque cette fille était une pétasse de première, une Serika parvenue rien de moins, elle avait été réellement choquée d'entendre la Jonin se moquer d'elle à grands éclats. Au moins, l'autre Genin n'avait fait qu'une petite bitcherie classique entre jeunes filles qui aurait pu être répondue facilement. Mais quoi dire face à une Jonin, une supérieure hiérarchique bien plus puissante, qui devait lui enseigner la technique, mais qui ne cessait de la ridiculiser? Yuuki, toujours en petit chat, montra les dents vers les deux kunoichi, puis se désintéressa d'elles afin de parfaire son entrainement.

Une fois satisfaite de ce qu'elle considérait le mieux qu'elle pouvait de cette technique, elle s'en alla, sans demander son reste, tout juste après que Ibara soit arrivé. Elle avait vu ce garçon lors de l'annonce de la conquête par Akihiko, mais ne le connaissait pas plus qu'il le fallait. Surtout, elle avait mieux à faire que d'être la cible de moquerie de la team "Connasses" composée de Kazami et sa sensei Denya. Toujours en chat, elle s'éloigna rapidement des autres. La Jonin n'était pas sa supérieure directe, elle n'avait donc aucun pouvoir sur elle tant et aussi longtemps que la mission n'était pas débutée.

C'est ainsi qu'elle était déjà bien loin quand le serpent géant fit irruption aux terrains d'entrainement. Yuuki était en train de se défouler sur un mannequin d"entrainement, hors de leur vue.
Revenir en haut Aller en bas
Ibara
Ibara
Suna no Chunin
Messages : 19
Date d'inscription : 11/02/2019
Localisation : dans la lune

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue43/500Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (43/500)
Re: Enseignement du Dai Henge Dim 25 Aoû - 23:22
Ibara
"D'accord, d'accord. J'enseigne en ce moment le Dai Henge, c'est une version évoluée du Henge qui permet de se transformer en objet ou en animal. Un sabre, par exemple. Par contre, tu conserveras ton poids, donc il sera difficile de te soulever si tu veux passer pour une lame. C'est plutôt utile à savoir pour éviter les bêtises."

C'est assez intéressant je m'imagine soulever un kunai de plus de 50kilos ça pourrait être très drôle, on se transforme et on se glisse dans l' étui d'un camarade qui ne comprendrais pas pourquoi son équipement est aussi lourd...
Mais si on ne peut bouger sous forme d'objet et qu'il oublie son équipement ? Ça veut dire rester coincé dans une sacoche pendant des heures!? Quelle fin ridicule...

"Les mudras à effectuer sont les mêmes que pour le Henge. En fait, cette technique est très proche du Henge dans son exécution. Tu dois utiliser les mêmes gestes, te concentrer de la même manière et malaxer une même quantité de chakra. Les deux seules différences sont d'abord, évidemment, que tu vas penser à quelque chose de différent, un objet ou un animal. Tu ne pourras par contre pas te transformer en quelque chose de plus petit que cinq centimètres. La seconde différence est que dans la quantité de chakra malaxé, tu vas puiser une dose plus importante. Si tu vois le chakra malaxé comme un réservoir, alors considère que tu ne le vides pas entièrement avec le Henge mais qu'avec le Dai Henge, oui. Tu utilises tout le chakra malaxé. Essaie, je t'observe pour te dire si tu y arrives."

J'acquiesce, cette technique ne me paraît pas difficile, son secret réside surtout dans la maîtrise du chakra et la concentration dont fais preuve celui qui l'exécute au moment ou il s'imagine l'objet ou l'animal, heureusement  pour moi l'entraînement aux illusions ma plutôt bien préparé à ces exercices de l'esprit.
J'effectue les mudras demandé, en pensant à un animal, un oiseau simple pour commencer mais pas trop petit...
Un corbeau, oui parfait...
voilà, maintenant que c'est fait... est ce que je peux voler ? Mais si j'avais choisis un poisson j'aurais pu respirer sous l'eau ? Mais comme je vois pas d'eau... je me serais asphyxiés sur le sol ? Ça me paraît sois trop facile sois trop stupide... en tout cas soit je suis mauvais, soit ses ailes sont inutilisables car je trouve cette forme assez gênante pour les mouvements, je n'ai pas l'habitude de voir le monde comme ça.
D'ailleurs j'attend toujours le verdict de Denya.
Je me retourne pour voir son approbation ou non mais
En faite elle est entrain de faire face à un reptile énorme.
Un serpent ridiculement grand, godzilla sans bras...
Mais il semblerait que le serpent ne sois pas ce qu'il prétend être, Denya s'est détendu et personne n'a été attaqué, la fierté de suna ! Des shinobis qui s'attaque à coup de Dai henge... en faite j'aime bien l'idée,mais maintenant je vais me méfier de tout les chats errants...
Revenir en haut Aller en bas
Shirogane Wataru
Shirogane Wataru
Suna no Jonin
Messages : 29
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : Sunagakure no Sato

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue82/2000Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (82/2000)
Re: Enseignement du Dai Henge Lun 26 Aoû - 12:21
Shirogane Wataru

Dai Henge. Il avait souvent vu cette technique employée par des ninjas en mission mais il ne lui était jamais venu à l'idée de l'apprendre. Enfin maintenant il y était un peu obligé depuis qu'on lui avait assigné une équipe. Qu'il avait été assigné à une équipe pardon. De deux personnes. Oui, tout à fait.
Cela pouvait sans nul doute paraître ridicule mais son chef d'équipe était un homme d'une soixantaine d'années sec et nerveux et adepte de la distribution de baffes à tout-va.

Malgré sa bonhommie bienveillante, Wataru préféra ne pas se faire prier quand le vieillard lui annonça qu'ils allaient devoir apprendre le Dai Henge en vue de missions futures. Bien que peu convaincu à cette idée, il s'était pourtant rendu sur le terrain d'entraînement en temps et en heure. Le vieil homme était déjà-là, un peu à l'écart des groupes en présence.
Ils devaient apprendre cette technique en vue d'une conquête apparemment. Bien. Le village de Suna allait pouvoir prendre un petit peu d'envergure. Il en était grand temps.

Cela dit, cela ne risquait pas d'être chose facile se dit Wataru quand il vit les énergumènes qui peuplaient le terrain d'entrainement. Voici qu'ils étaient tous les deux un peu éloignés d'une Jônin que Wataru connaissait de vue. Denya quelque chose. Ils eurent même le temps d'apercevoir le chat blond et de s'esclaffer. Yamamoto semblait avoir également du mal à se contenir mais ils appliquèrent avec attention les conseils prodigués par la Jônin non loin, penchant une oreille indiscrète à ce qui se passait.

Malaxer son chakra, faire les mêmes signes que le Henge et penser très fort à ce à quoi l'on voulait ressembler. Cela ne semblait pas très compliqué somme toute. Sa gestion du chakra s'était également améliorée dernièrement. Il pensa à plusieurs choses et s'y essaya. Un chien, un rocher. Au bout de quelques essais, ces tentatives semblaient porter quelques fruits.

Il ne comprit donc pas réellement ce qui se passait quand il vit avancer un serpent et la Jônin jauger le danger avant de se préparer à engager. Son seul réflexe fut de se transformer en javelot tout en criant.

" Papy, Vas-y et vise la tête! "

Son chef d'équipe aurait-il assez de jugeote pour réagir? Sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Yamamoto Hidenori
Yamamoto Hidenori
Suna no Jonin
Messages : 46
Date d'inscription : 17/08/2019
Localisation : Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 105
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue95/2000Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (95/2000)
Re: Enseignement du Dai Henge Lun 26 Aoû - 14:16
Yamamoto Hidenori


Terrain d’entraînement de Suna

A peine rentré de mission, fallait-il déjà se préparer à une conquête imminente. Pour cela, on m’avait fait parvenir un discret billet indiquant un rendez-vous, au terrain d’entraînement, afin d’y apprendre la technique du Dai Henge. Officiellement, ils pensaient que je la maîtrisais puisqu’il était question d’y emmener mon protégé afin que lui, l’apprenne. J’étais visiblement exempté de son apprentissage. J’esquissais une grimace. Ils n’avaient aucune idée de mes lacunes terrifiantes en termes de ninpo. Paré de confiance, j’indiquais à mon élève l’heure de rendez-vous, tandis que je tentais tant bien que mal de me remémorer les tentatives désastreuses de me transformer en singe lors de mon apprentissage shinobi, il y a de ça, cinquante belles années.

J’étais arrivé en avance et m’entraînait discrètement, se rappelant des instructions de mon vieux professeur, sûrement décédé aujourd’hui. Chien. Mouton. Sanglier. Malaxer le chakra. Imaginer dans sa tête la forme que l’on voulait prendre. Facile dans l’idée, dans la technique, on pouvait rapidement créer une monstruosité sans nom. Après quelques tentatives infructueuses, notamment la création d’un homme affublé d’une queue de singe et d’un corps particulièrement poilu, je réussis enfin à maîtriser le Dai Henge. Ce, avant que l’entraînement ne commence. J’attendis encore un peu avant que l’équipe de la jônin Sahara Denya n’apparaisse. Mon coéquipier ne me rejoignit qu’avec quelques minutes de retard, je laissais passer, emporté par la faible honte résiduelle qui subsistait quant à ma maîtrise très récente de la technique. Je m’en étais sorti cette fois-ci, personne ne le saurait.

J’indiquais au Tengu de faire preuve d’attention aux consignes afin de ne pas créer d’absurdités. Pour preuve, un chat d’une mocheté sans nom s’était matérialisé en contrebas, des cheveux blonds couvrant sa gueule, signe édifiant d’un échec. L’hilarité de mon coéquipier s’en suivit et je parvenais difficilement à réprimer un rire, soulagé de ne plus en être à là. Le moment de félicité provoqué par la transformation malheureusement de la jeune Yuuki permit cependant à mon élève de procéder à un apprentissage rigoureux et globalement parfait. Ses quelques métamorphoses étaient impressionnantes, il fallait l’avouer, l’intelligence de ce jeune me faisait grande impression, toujours. Il avait été remarquable pendant la mission et ne cessait de faire ses preuves, je l’aimais bien.

Les cris de la jônin, en bas, vinrent me tirer de mes tribulations sentimentales et j’aperçus un serpent gargantuesque, magnifique, avancer vers le groupe de genin. Shirogane se transforma en javelot, me criant de le projeter vers l’encéphale de la créature issue d’un conte pour enfant et je réagissais au quart de tour. J’empoignais le manche, visait rapidement la tête et le lançais de toute mes forces. Le javelot-élève fendit l’air, dans un arc parfait. Sans attendre le résultat, je me projetais en avant, laissant un faible cratère à ma place, armant une future bardée de coups rugueux et meurtriers.

Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 386
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue1133/1200Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Ssssssss ! Lun 9 Sep - 1:13
Sahara Denya



Kusaribe Yuuki


Hasekawa Shinsei


Serika Kazami


Ibara


Kayaba Akihiko


Shirogane Wataru


Yamamoto Hidenori


Sahara Denya

Ssssssss !






Du ninjutsu ? La transpiration qui inondait mon dos indiquit cependant que je n'étais pas en sécurité. Et si ce n'était pas simplement du ninjutsu ?  S'il s'agissait d'autre chose ? Un prédateur écaillé aux grands yeux globuleux. Rien d'autre que ce serpent visqueux qui venait de perturber la rencontre. Sur son corps se reflétait l'astre du jour en de nombreux points lumineux tandis qu'inexorablement il avançait par la force de je-ne-savais quels muscles, d'un rythme régulier, tirant sa langue fourchue. Je reculais à sa vitesse, prenant soin de ne pas accélérer ni ralentir, en suivant ses propres mouvements, sinueux, réguliers, presque mécaniques, comme dénués de vie, errant. Son regard me fixait ; je le sentais. Encore une fois sortit de sa bouche cette langue accompagnée de ce son strident en continu et au fil de sa progression tremblait de plus un plus le bas d'un dos : le mien. La menace, de plus en plus pressante, accéléra, tout comme les battements de mon palpitant. Mes talons furent pris d'une secousse qui me fit sursauter et alors que cela se déroulait, je ne faisais pas attention au ninja qui venait de demander à Shinsei de l'accompagner vers la tour du kazekage. Le serpent avançait. Le serpent avançait. Il était là et moi, j'allais ne plus être ici. Il n'y avait que lui et moi. Lui ! Un corps dégueulasse dénué de jambes, de griffes et un esprit fort. Trop fort pour un animal. S'agissait-il du même genre d'animaux que ceux que j'avais croisés à Masara ? Mais ce corps… qu'était-il ? Une créature maléfique venue ravager le village ? Ou alors vraiment du ninjutsu ? Ou un démon maitrisant le ninjutsu ? Ce chat bizarre, après tout, indiquait clairement l'existence de formes de vie légendaires.


Mais va-t-en !




Non ! Je ne pouvais pas continuer à reculer de la sorte et laisser les jeunes en danger devant ce monstre. Double usage du mudra du tigre. Deux clones apparurent à mes côtés et nous nous préparâmes à fondre sur la bête. Pas de Kanashibari, cette fois, j'allais écraser la tête du serpent de mon pied et mettre fin à la menace incompréhensible de l'abomination aqueuse que nous avions là. Mais avant que je ne pusse agir, la terre vit se planter en elle une arme. Une lance ! Non. Un javelot. Agaho ? C'était bien son style, mais il était actuellement en mission dans les montagnes de l'est. Je le savais, il me l'avait dit hier encore et devait partir ce matin-même à la première heure pour ne revenir que la semaine prochaine.


Hein ?




Puis j'entendis comme un court dérapage et me retournai pour voir une masse rapide s'abattre sur le mystérieux animal, soulevant la poussière.


C'est une météorite !




C'est une bête sauvage !




Mais non, regardez mieux, c'est un ninja tout ce qu'il y a de plus classique, constitué de deux bras et de deux jambes.


Mes deux clones se tournèrent vers moi. Le premier haussa un sourcil tandis que le second jeta un regard sarcastique sur mes bras, que je levai alors à la hauteur de ma poitrine. Deux bras. Bien sûr ! Je n'étais pas si normale. Il fallait y penser. Denya 2 et 3 avaient un sourire coin.


Très drôle.




Je détestais lorsque mes clones riaient de moi de la sorte. Je me sentais tout à fait normale malgré mes bras croisés et mes sourcils froncés. Puis le fracas attira à nouveau mon attention : la vigueur de l'ancien Yamamoto Hidenori n'avait pas baissé d'un poil. En lui était la fougue de la jeunesse et sa puissance venait de fondre sur la bête. Et je n'allais pas éternellement rester sur la touche. Joignant mes mains à ma bouche, je criai en direction d'Ibara :


Tu as réussi ton exercice, Ibara ! Désolée du ridicule de mon recul, mais j'ai vu des trucs bizarres, ces derniers temps.



Puis cette fois, à l'adresse d'Hidenori.


Hidenori, reprends ton javelot et écarte-toi ! Je vais balayer le reptile !



En une profonde inspiration, je pris mon élan et levai la jambe droite en arrière et fixant le reptile. Il m'avait bien surprise par sa résistance et je n'allais pas attendre d'y voir quelque chose dans cette poussière ou derrière le sage Yamamoto pour intervenir. J'élançai ma jambe pour délivrer un coup puissant :


Suna Toppû !




Quoique… C'était bizarre, je ne voyais plus de serpent.


Oups. C'était bien un serpent, j'espère.





Récapitulatif:
 



Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.

Revenir en haut Aller en bas
Kayaba Akihiko
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 412
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 1289
Expérience:
Enseignement du Dai Henge Left_bar_bleue1259/2000Enseignement du Dai Henge Empty_bar_bleue  (1259/2000)
Kayaba Akihiko

drowning



Suna


Pourquoi est-ce que rien ne pouvait se passer de façon conventionnelle à Suna ? Certes, me transformer (un peu contre mon gré, pour être honnête) en une de mes techniques fétiche n’est probablement pas l’idée la plus transcendante que j’ai pu avoir… Mais de là à provoquer pareil émoi et désarrois ? Pire encore : celle que je voulais vraiment effrayer a véritablement décidé de faire la moue à ce moment-là et, boudeuse, s’est retournée pour aller s’entraîner plus loin… Une chose est sûre : Denya n’est pas faite pour la pédagogie. Vraiment pas. Entre ses moqueries à outrance (bon, c’était mérité pour le coup) et sa tendance à sur-réagir… Autant dire qu’il y a mieux en exemple de sang froid.
Et c’est peu de le dire ! Alors que je viens d’apparaître devant le petit groupe, voilà que la policière décide de prendre le rôle du parfait sensei prêt à défendre ses élèves envers et contre tout. Pour ce faire, voilà qu’elle tend ses bras de chacun des deux côtés, signe typique de la maternité dont elle peut faire preuve. Sous mon déguisement, je soupire lourdement, mais là encore… je ne suis pas certain qu’on m’ait entendu.

Est-ce que cela va seulement s’arrêter là ? Non, bien sûr que non. Evidemment, à Suna, personne ne connaît la demi-mesure (moi le premier, pourquoi les blâmer du coup) et… j’en fais les frais. Encore une fois. La Sahara joint alors ses mains en un mudra et mêle son chakra à toute l’hostilité et ses envies de meurtres, tentant de me paralyser. Je le sens, tout ça, mais ça n’a pas grand effet. Bah, je suis plus puissant, cela va sans dire. Si je m’apprête à dévoiler la supercherie pour éviter que le tout ne s’envenime encore un peu plus, force est de constater que je n’ai pas prévu les réactions du binôme Sasori, un peu plus haut par rapport à nous… Là, le soleil semble rayonner sur… un javelot, présent dans les mains de Hidenori. Le type ayant la plus haute force brute et physique du village. Toujours sous mon déguisement, j’arque (enfin…) un sourcil alors qu’il le lance sur moi. Un Wataru-missile lancé à pleine puissance (et donc vitesse) me fuse ainsi dessus.
Je commence à perdre patience, et pourtant je parviens à garder mon calme et sang froid. Néanmoins, je suis persuadé que je pourrai tous les noyer tout en restant légitime. Bah oui : s’attaquer au Haut Conseiller et intendant, malgré son Dai henge, ne saurait rester impuni. In extremis, j’évite donc ce qui vient de m’être lancé dessus, usant des capacités intrinsèques de la bestiole que j’imite. Ainsi je rampe et parviens à laisser le Tengu déguisé planté dans le sable. Je me recule quelque peu pour pouvoir ENFIN leur montrer qui je suis quand la femme aux bras de pantins s’approche un peu plus et semble concentrer son chakra. Son envie d’en découdre est palpable et, vraisemblablement, rien ne pourrait lui faire entendre raison. Là, elle commence à tourner sur elle-même à plusieurs reprises, gagnant en puissance, vitesse et prenant son élan.

Ce n’est que là que je peux enfin reprendre mon apparence normale. Ainsi, je place mes bras face à moi et contracte la globalité de mes muscles pour pouvoir encaisser le coup sans broncher ni subir le moindre dégât. Mes réflexes intenses vont bien me servir : je me cale sur son propre rythme pour que mon corps anticipe les mouvements qu’il s’apprête à recevoir. Et je suis bien content d’avoir développé pareille esquive ; il va sans dire que le coup m’aurait fait plus de dégâts que ce que à quoi j’aurais pu m’attendre. Mais c’en est trop. Il suffit ! Je gonfle les joues et fronce les sourcils : tous doivent bien savoir combien je suis énervé et irrité après tout ce que je viens d’essuyer. Ainsi, je convoque mes forces et le peu d’humidité ambiante pour leur présenter mon courroux et leur faire comprendre que, malgré ces circonstances, s’attaquer à une personne de mon autorité n’est PAS une bonne idée.

« Ça… suffit ! Je vocifère alors qu’un énorme tsunami (un mini océan, en fait) commence à se manifester face à moi. Suiton : Bakusui Shôha ! Scande-je à mon tour. Qu’ils esquivent ou non, j’en n’ai cure. L’important ? Leur montrer quelle est leur place, c’est tout. Par contre, je réalise que j’ai ENCORE inondé le terrain d’entraînement… Bah, ça sera l’objet d’une mission de rang D pour les prochains Genins, au pire… ça devrait bien les occuper. Agacé, je mets mes mains dans mes poches et rentre en direction du village, sans me préoccuper de ces malotrus. »

(c) AMIANTE





Récapitulatif combat:
 


Enseignement du Dai Henge 195311ikkisigna
Merci Ikki!

Il y a plus de choses dans le ciel et sur terre, Horatio, qu'il n'en est rêvé dans toute votre philosophie.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.