-33%
Le deal à ne pas rater :
-20€ sur les manettes PS4 DualShock 4
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines Fertiles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue588/1200Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Parchemin de mission:
 

Tomber sur un os

Tadake
Yuriko et Kyoshiro

Aburame Hako
Senju Daiki

Nous avions reçu l’ordre de mission la journée précédente. Quelque chose de gros se trame, je peux le sentir. Nous allons nous approcher du domaine des Kaguya. En fait, bien plus que de d’établir un contact, il faut tenter de leur montrer notre valeur. Je ne sais pas trop encore de quoi il va en retourner, mais il est rare que Konoha se préprare à quelque chose d’aussi gros. Le plus surprenant, c’est que j’ai été choisi pour en faire partie, malgré mon manque évident d’intérêt (ou est-ce que le plus surprenant c’est, en fait, que mon élève, Aburame Hako, soit de la partie ?) Nous partons en quatuor avec les jumeaux Tadake que j’ai eu la chance de rencontrer individuellement. Nous sommes quatre utilisateurs du dôton et je dois avouer que cela nous donne une force de frappe que je n’avais pas imaginé, bien que le dôton de mon élève soit plus rudimentaire que celui de Yuriko-san et Kyoshiro.

Je soupire alors que je termine mon sac de voyage. Je suis prêt à partir, mais je traîne les pieds sur le chemin. Je dois avouer que je ne suis pas particulièrement chaud à jouer les émissaires de Konoha, encore. Il est encore tôt, mais je sais qu’Hako n’aura pas de mal à être présente à l’heure pour le rendez-vous. Elle est … pour le moins énergique. J’ai pris la liberté d’arriver quelques minutes d’avance, histoire d’avoir un peu de temps pour me préparer à cette mission, mais aussi revoir certains détails avant que le groupe n’arrive.

J’arrive donc avec un peu d’avance au lieu de rendez-vous, le parchemin de mission à la main. En toute logique, je devrais être le meneur de cette expédition, mais l’idée me refroidit encore plus que de devoir gérer mon élève.

D’abord, il faudra d’abord il nous faudra atteindre le delta d’Ofusecho. Ensuite, il faudra tenter d’établir le contact avec le clan Kaguya et ensuite découvrir, si oui ou non il y a une faction plus modérée. Et le tout en évitant une catastrophe. Avec Hako dans l’équipe. Bon, ce n’est pas si mal, j’aurais pu avoir toute l’équipe deux, dans quel cas, cette mission se serait devenue une rang S à coup sûr.

Un soupir m’échappe alors que je referme le parchemin. Je le confirai à Kyoshiro ou Yuriko-san, les deux sont jonins, l’un d’eux pourra facilement prendre la tête de la mission et je porterai mon attention sur mon élève. Lorsqu’ils ont tous arrivés, je les salue d’un signe de la tête et pose le parchemin dans les mains de Kyoshiro.

« Je crois que tu feras un excellent chef de mission, moi je vais … »

Je pose mon regard sur Hako, mais je n’ajoute rien, l’idée est tout de même claire. Il n’est pas question d’entrer dans les détails, pas devant mes collègues. Je dois avouer que je n’ai toujours pas digérer notre première rencontre.

« Par contre, je suggère que Yuriko-san passe. Hako et moi pouvons amplement fermer la marche, tu en pense quoi Kyoshiro ? Après, je m’en remets à ton jugement. Personne ici n’est sans défense, mais j’aimerais pouvoir garder cette crapule à l’œil. »


Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1941/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tomber sur un os
feat. Conquistador

" Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. "


Le conseil de Konoha avait tranché et l'ordre donné : il fallait entrer en contact avec le clan très controversé des Kaguya. Pour cela, trois jonins avaient été assignés : elle, son frère et Daiki... mais aussi étonnamment la présence d'une jeune Aburame dont elle ne connaissait que la réputation espiègle. C'était un groupe assez hétéroclite pour une mission diplomatique... bien que diplomatique semblait être un grand mot qu'il ne faudrait peut-être pas prononcer face aux gens qu'ils se devaient de rencontrer. D'une part parce qu'il était de notoriété publique qu'ils ne portaient pas les villages cachés dans leurs cœurs et qu'ils ne vivaient que pour l'hégémonie de leur clan, et d'autre part parce qu'ils aimaient le combat plus que tout et c'était peut-être là la seule manière de négocier avec eux. Toutefois, il fallait essayer de faire les choses sans faire naître un conflit que l'on ne désirait pas.

Les Kaguya possédaient un don génétique fascinant pour la doctoresse qu'était Yuriko, cette capacité à pouvoir faire pousser leurs os à volonté, un squelette d'une grande résistance... qu'elle ne pourrait sans doute pas étudier. Sanguinaire, querelleur, c'était la loi du plus puissant qui régnait. Pour trouver parmi eux un groupuscule qui accepterait de parlementer ne serait pas aisé. Mais curieusement, lorsqu'elle s'imaginait leur caractère, un petit sourire s'afficha sur son visage fraîchement réveillé.

" Si j'y suis arrivée avec lui, je devrais pouvoir surmonter quelques Kaguya..."

Son esquisse s'étira alors qu'elle commença à préparer ses affaires pour le voyage qui l'attendait. Il fallait qu'elle retrouva ses partenaires rapidement.

*****

Au point de rendez-vous, la kunoichi retrouva son camarade Senju qu'elle salua avec politesse, comme à son habitude. Elle était particulièrement contente de pouvoir faire équipe avec ce dernier car elle le savait aussi digne de confiance que son frère, c'était pour dire l'estime qu'elle lui portait.

" Daiki-san, je suis ravie de pouvoir travailler avec toi. J'aurais peut-être l'occasion de te montrer que je me suis améliorée avec ce que tu m'as appris. "

Kyoshiro arriva un peu après elle avec sa nonchalance habituelle, et la jeune Hako Aburame également pour qui elle adressa un sourire qu'elle souhait aimable et chaleureux.

" Mon frère... Hako-san... enchantée. "

Son attention était passée de l'un à l'autre avant que Daiki remit le parchemin de mission à son jumeau qui était visiblement leur chef de mission, et lui fit d'avance quelques suggestions concernant leur formation. La jeune femme n'avait pas d'opinion sur le sujet et suivrait les instructions de son frère telles qu'il les décideraient.

" C'est comme tu le sens Kyo. "

Comme l'avait si bien dit Daiki, aucun d'entre eux n'était sans défense, bien au contraire. C'était sans nul doute pour cette raison qu'on les avait précisément choisi. Tous étaient des shinobis qui cachaient bien leurs jeux et présentaient bien. D'ailleurs, Yuriko s'était convenablement apprêtée en sachant qu'il était question avant tout de "diplomatie". Espérons que les Kaguyas apprécieraient l'effort.

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1397/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1397/2000)

Tomber sur un os







Cela faisait maintenant plusieurs jours que le jeune homme était revenu du territoire des Yamanakas et, même si cette petite escapade fut riche en émotions et leçons au-delà de toutes ses espérances, d'une certaine façon Kyoshiro avait été heureux de rentrer, de retrouver ses repères après au moins deux semaines assez....mouvementées. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il fut assigné à une mission qui se voulait diplomatique, ce qui l'étonnait davantage car il savait que son franc-parler pouvait en énerver plus d'eux. Voulaient-ils vraiment que ce soit là, l'aveugle à la langue bien pendue, qui s'occuper des négociations ? Apparemment oui mais heureusement il n'allait pas être seul, il allait pouvoir compter sur la déférence de sa sœur et le sérieux de son collègue Senju...sans compter le dernier membre de l'équipe dont il ne connaissait pratiquement rien.
Pour l'occasion il décida donc de laisser son bandeau rouge au placard, de s'habiller sobrement et de rejoindre ses petits camarades à l'entrée du village, camarades qu'il ne tarda nullement à sentir mais la surprise qui s'en suivit fut de taille. Il s'était attendu à ce que sa sœur ou Daiki mènent la danse pour une fois, car il était sans doute trop franc et honnête pour le bien de cette mission mais, quand le rouleau lui fut tendu par son camarade Senju, la surprise évidente put se lire sur son visage. Oui il avait toujours été très mauvaise acteur, avait arrêté de se noyer sous des secrets et des faux-semblants depuis ses récents déboires et c'était justement pour cela qu'il ne pouvait masquer cette surprise. Pendant un instant il avait réfléchit à une protestation mais, devant le côté inattendu de cette annonce, son discours fut bien moins construit que prévu.

« De ? Hein ? T'es sérieux ??!!   »

Oui il s'était déjà imaginé en chef d'équipe, ce qui était actuellement devenu réalité d'ailleurs, mais ici...il s'agissait tout de même de mener ses pairs au combat. Il n'avait pas la force de sa sœur ou encore la maîtrise du ninjutsu de son camarade alors comment pouvait-il mériter pareil rôle ? Il n'avait aucunement gagné la confiance ou la force pour oser mener ses pairs jusque dans les flammes d'une guerre potentielle. Mais non, rien de tout ceci n'était une force et, devant le silence de sa sœur, il comprit que le choix était sien.
Pourquoi pas, après tout ? Il n'était pas plus bête qu'un autre et, même si cela n'était lié qu'au hasard, il aimait à penser que son entraînement et sa ténacité avaient enfin fini par payer. Il prit donc une profonde inspiration et se saisit du parchemin tendu, avant de l'enfourner dans sa moche sans ménagement.

« Vous savez que vous allez le regretter, hein ? Bon. Soit. J'accepte la responsabilité de cette équipe fabuleuse.  »

Oui, cette équipe était composée de gens d'une qualité certaine, ce qui ferait que faciliter le travail de Kyoshiro qui n'aurait pas à guider ces gens par la main. Le poids de la responsabilité fut désormais beaucoup plus supportable. Pourquoi ? Parce que si Kyoshiro avait retenu une leçon de sa captivité c'était qu'il n'était pas seul et que compter sur les autres n'était pas nécessairement une mauvaise chose.
Il écouta donc la proposition de son camarade concernant le positionnement de l'équipe et, sans meilleure idée, le jeune homme hocha positivement de la tête tout en débutant sa marche hors de l'enceinte de Konoha.

« Oh moi ça me va bien. Les deux plus beaux, devant ! Allez, en route !   »

Ils allaient devoir marcher un long moment et, après, leur force et leur ténacité seraient sans doute mises à l'épreuve. Cela promettait des moments palpitants.

Parfait !


Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1672/500Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Tomber sur un os

Hako ne pouvait s'empêcher de sourire. La petite Aburame était déjà joyeuse de base, mais là elle venait d'apprendre qu'elle allait accompagner son nouveau senseï Senju sur une mission d'importance.
Enfin on reconnaissait ses incroyables talents (ou alors quelqu'un avait fait une petite erreur administrative, par exemple en écrivant Hako au lieu de Eru) !
En plus, à l'étranger ! La petite genin adorait voyager, explorer de nouvelle contrée inconnues, rencontrer des gens étonnant, différents, bizarres et parfois, les tabasser pour la plus grande gloire de Konoha.

On lui avait fait un sommaire briefing (sans doute pour laisser les adultes responsables lui en apprendre plus). Il s'agit apparemment d'une mission de recherche et de diplomatie après d'un certain clan Kaguya.
Ayant souvent dormis ou rêvasser à quelque futur exploit héroïque pendant les cours d'histoires du Sekai, Hako ne connaissait pas vraiment ce clan shinobi. D'un certain coté, c'était peut-être une bonne chose : elle n'aurait pas d'idées préconçues...

La jeune Aburame se dépêcha de faire son sac (alors que le soleil n'était même pas levé et sous les insultes à moitié endormis de sa mère). Secrètement, elle glissant quelques-uns de ses sous-vêtements les plus affriolants et franfelucheux dans ses bagages. Eh, c'était une mission diplomatique ! Qui sait si elle ne devrait pas user de ses (maigres) charmes féminins pour faire tourner la tête à un beau jeune homme étranger ?
Hélas, elle avait été prévenue de cette mission un peu tard : elle n'avait pas le temps de cuisiner un petit quelque-chose à ses coéquipiers (chez lui, un Senju soupira sans raison)... Dommage, cela aurait été une bonne manière de briser la glace (ou quelques dents, malgré les cours de Yume, les gâteaux de Hako faisaient de très bons shurikens).

Alors que l'aube pointait à peine, le lutin vert de Konoha était déjà à danser d'un pied sur l'autre aurprès des portes de Konoha, sous le regard amusé (et la baillements) de deux chuunin de faction qui attendait la relève.
Mais, trop en avance, la petite genin commença à vite s'ennuyer : elle alla donc déguster quelques dango et un thé vert (elle adorait le vert, vous aviez remarqué ?), le temps que les adultes décident de sortir du lit pour l'honorer de leur présence.

Elle fini par voir passer Daiki, bien vite rejoint par deux personnes qu'elle ne connaissait pas. Mais qui par contre semblaient bien connaître son senseï.
Et là... Elle se figea un instant. Contrairement à son habitude, elle ne bondit pas en hurlant et en sautant partout.
C'est qu'ils avaient tous l'air... Si sérieux. Des ninjas d'élites. Sans doute des jônins, comme son maître.
Hako se sentait un peu... déplacée. Comme une intruse. Avait-elle réellement le droit de se mêler à la fine fleur shinobi du Village Caché de la Feuille ?
Pourquoi l'avait-on choisit pour cette mission ?

Prenant une profonde inspiration, la minuscule Aburame se claqua les joues. Allez, du nerf Hako ! Fais tes preuves !
Ré-affichant son éternel sourire brillant, la petite genin alla sautiller gaiement vers les adultes, masquant sa gêne (momentanée) pour son exubérance habituelle.
"Yoooo, senseiiiii !" s'exclama bruyamment la kunoichi vert-pomme en saluant Daiki en agitant les bras comme un moulin. Leçon numéro 74 : si t'es embarrassée, embarrasses quelqu'un d'autre ! D'une pirouette, elle salua les jumeaux Tadake.
"Je suis Aburame Hako, genin de l'équipe n°2, la plus puissante de Konoha que dirige Daiki-san ! Et pas besoin de me donner du -san : j'suis la plus jeune ici..."

Elle avait un peu le rouge aux joues, mais elle parvenait à s'adresser (vaguement) poliment aux adultes (à part Daiki, mais c'était son sensei, c'était normal, voire un devoir pour un genin de tourmenter son sensei).  
En plus, il semblait déjà y avoir une certaine alchimie entre les jônin (dont deux étaient apparemment frère et sœur), qui étaient visiblement détendues et s'appréciant assez pour plaisanter entre-eux. Un groupe dans lequel elle aller devoir se glisser et faire sa place...
Mais les premières angoisses passées, le lutin vert de Konoha retrouva bien vite sa confiance (voire sa morgue habituelle).
La kunoichi vert-pomme fut un peu surprise quand son maître confiant le rouleau de mission à Kyochiro, le nommant de fait chef de l'expédition.

"Oh ? On se défile, senseï ?" plaisanta la minuscule Aburame en riant. Elle leva volontairement le bras bien haut (enfin... du mieux qu'elle pu). "Si Kyoshiro-san ne veut pas être le chef d'équipe, moi j'veux bien ! Faut bien que j'apprenne un jour, non ?"
Vantardise et pitrerie, le lutin vert de Konoha se voyait mal ce qu'elle ferait s'ils entraient dans son jeu et acceptaient.
Mais bon, aucun jônin digne de ce nom n'accepterait d'être mené au combat par une genin lilliputienne et aussi bizarrement attifée (et le Sekai n'était pas prêt).
Kyoshiro accepta donc le cadeau surprise de Daiki après quelques hésitations. Hako fit semblant de bouder une demi-seconde.

Sa curiosité la poussa à examiner un peu ses nouveaux camarades du moment.
Notamment le chef du groupe récemment promus. Il avait les yeux blancs, mais sans être un Hyûga. Hako s'y connaissait en Hyûga !
Puis, quelque-chose la dérangeait. La façon de se tenir du jônin, de bouger... Et son nom : il lui disait quelque-chose...
"Ah ! Mais vous êtes aveugle !" s'exclama la kunoichi vert-pomme en se frappant la paume de la main, réalisant enfin. "Kyoshiro-san, vous êtes le senseï de l'équipe n°3 d'Akira !"
C'était aussi la victime du sens de l'humour déplacé (ou d'un Grand Plan secret) de Maître Hokage, qui lui avait confié comme élèves des utilisateurs de dôjutsu légendaires...

Ne pouvant résister au plaisir malsain de brocarder son ex-coéquipier, elle s'inclina profondément devant le Tadake aveugle.
"Toutes mes excuses pour son manque d’entraînement. J'espère que vous arriverez à faire de lui un homme, voire un ninja, avec de la chance..."
Elle rit, montrant par là qu'elle plaisantait. En tout cas, lors de leur retour triomphal (obligé !) elle allait pouvoir se vanter auprès d'Akira d'avoir fait une mission avec le senseï du jeune Uchiha.
Souriante de tout ses dents, Hako sentait (naïvement) déjà sur ses petites épaules sa future veste de chuunin (avec sans doute quelques médailles honorifiques) que ne manquerait pas de lui remettre Chô à son retour. Akira, Kaori et Yume en seraient vert de jalousie ! Et ensuite, le soir venue, après les cérémonies officielles pour fêter leur succès, Yum-Yum la féliciterait à sa manière...


Hako secoua la tête pour chasser ses pensées folles (et arrêter de sourire bêtement), son maître proposant alors un ordre de marche, qu'accepta Kyoshiro.
Elle tira la langue pour rire à son senseï suite à ses remarques sur le bouillant et (presque) incontrôlable lutin vert de Konoha.
"Crapule ? Eh, comme vous y allez, senseï !" ricana-t-elle joyeusement, ravie de taquiner un peu plus le Senju. "Vous voulez juste rester avec moi parce que vous savez que j'peux sauver vos jolies fesses musclées et tabasser les méchant à votre place !"

Zut, elle allait être en arrière-garde, au lieu d’affronter bravement le danger... Enfin, si danger il y avait lors du début de leur trajet. Traverser le Pays du Feu serait sans doute un jeu d'enfants pour leur groupe (il fallait espérer qu'elle arrive à suivre les jônin : si Hako avait confiance en son endurance, elle n'avait pas l'incroyable vitesse de Yume).
Et ça se défendait qu'elle soit à l'arrière : la jeune Aburame disposait de pas mal de technique de son clan à même de soutenir les autres. Et de son puissant Taijutsu en cas de mauvais surprise leur bondissant dessus par surprise.

"Moi ça m'va..." approuva-t-elle, avant qu'un sourire de requin vint illuminé sa face poupine. "Mais est-ce que c'est une super idée de se faire guider par un aveugle ?"
Hako plaisantait à moitié, se doutant bien que Kyoshiro n'aurait jamais obtenu pareil grade si son handicap le gênait tant que ça.
Mais d'un autre coté, même si le senseï d'Akira disposait d'autres moyens de perception, avoir quelqu'un qui a de bons yeux pour piloter l'avant-garde du groupe aurait été un plus.
Bah, peut-être que la soeur de l'aveugle compenserait...

Alors qu'ils se mettaient en route, la minuscule Aburame s'interessa donc au deuxième membre féminin du groupe. Enfin... Si on comptait la petite adolescente comme une femme... A coté de la féminité affirmée Yuriko, grande, belle et splendidement vêtue, la petite Aburame avait juste l'air d'une sale gosse dans d'étrange vétements.
La seconde Tadake était une inconnue totale mais elle avait tout d'une femme fatale, se déplaçant agilement et avec charme.
Une pointe de jalousie fleurit dans l'esprit de la petite kunoichi qui admirait les formes voluptueuses et les longues jambes à la peau pâle de la jônin.
C'est sur qu'à coté de son corps de naine aux formes à peine développée, elle faisait pitié.

Hako soupira et essaya tout de même de se montrer polie et d'engager la conversation en chemin avec la soeur de Kyoshiro.
"Tu p... Vous pensez qu'il faudra jouer la séduction ?" osa-t-elle demander à la splendide et sculpturale Tadake. "Je dois t'...vous avouez que c'est pas vraiment ma partie... Et comment tu...vous faîtes pour avoir des cheveux aussi lisses !"
Bon, elle avait eut quelques cours là dessus à l'Académie, comme toute les kunoichi. Mais c'est pas comme si elle y avait prêter grande attention.
Elle se demandait aussi comment la jônin se battait. Était-elle une de ses subtiles empoisonneuses, qui attiraient les hommes vers un lent trépas ? Une spécialiste des illusions ? Une brute pyromane comme sa mère ?
Hako n'avait pas vraiment de modèle de kunoichi (à part sa génitrice, qui n'étais pas autorisée à faire de mission, et Yume, qui avait le même âge). La petite genin était donc très intéressée par Yuriko et sa carrière de ninja d'élite. Il y avait sans doute là matière à s'inspirer et à s'instruire. Car derrière l'agitation et la frénésie du lutin vert de Konoha se trouvait aussi le cerveau analytique d'une Aburame.



Récapitulatif combat:
 





Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue588/1200Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Tomber sur un os

Tadake
Yuriko et Kyoshiro

Aburame Hako
Senju Daiki

L’équipe s’assemble petit à petit, Yuriko-san d’abord, Kyoshiro et Hako. Le compte est bon. Yuriko-san mentionne nos entraînements, je souris, oui, moi aussi, j’ai un truc ou deux provenant de ses enseignements. Je souris et hoche la tête.

« Je dois dire que moi aussi j’aurais à montrer quelques uns de tes tours.»

Ensuite, je me tourne vers le jeune aveugle avant de lui proposer de prendre la tête de l’équipe, sa réaction de surprise, je dois avouer que c’est moi qu’elle surprend, car, il est jonin lui aussi, il a donc les capacités nécessaires pour gérer la situation non ?

« oui, tu m’as bien entendu, Kyoshiro. Non … Non je ne crois pas que je vais regretter. »

Je pose mon regard sur ma jeune élève avant d’ajouter d’un ton légèrement morose, un peu plus bas aussi :

« Je ne me défile pas, je m’assure de te surveiller. Et non il est hors de question que tu sois le chef d’équipe, il te manque encore quelques qualités essentielles avant de prendre la tête d’une telle expédition. »

Alors là, si elle croyait que j’allais vraiment lui donner l’autorité sur des adultes, des jonins expérimentés, il faudrait désillusionner ! Il n’empêche que c’est tout de même une excellente façon d’apprendre, directement sur le terrain et entourée de shinobis expérimentés. S’il y a quoi que soit, elle ne risquera, j’y veillerai. C’est d’ailleurs une autre des raisons pourquoi que d’être le chef de cette équipe ne m’est pas réellement possible. Je ne saurais pas être entièrement impartial. Bien sûr, je connais mes forces, mais je sais également qu’Hako est mon élève, elle est ma responsabilité au bout de la journée et s’il devait lui arriver quelque chose, il me difficile de garder la tête froide, chose essentielle sur un mission de ce genre.

Les deux autres jonins avec moi semblent bien d’accord avec le changement d’autorité et je sens immédiatement la tension quitter mes épaules. C’est déjà ça bien. Je soupire un coup, passant ma main dans ma chevelure en bataille.

Ne pas répondre à la provocation. Inspirer, expirer. Je ferme les yeux une seconde. Oui, crapule c’est bien le bon mot pour la désigner. Crapule. Oui, depuis qu’elle est arrivée, c’est bien ce qu’elle ne cesse de mettre de l’avant.

Je secoue la tête avant de me retourner vers les jumeaux Tadake. Je tends la main droite devant moi et au creux de ma paume se trouve trois petites graines. Évidement, Hako doit les reconnaître puisque se sont les même que lors de notre première rencontre officielle.

« Avant de partir, prenez-en chacun une, elles me permettront de ne pas trop perdre votre trace si l’on se sépare. Et toi Hako, garde-le sur la vraie toi cette fois-ci, ce n’est pas un jeu. »

Mes derniers mots, je ne sais pas trop pourquoi j’ai jugé bon de les ajouter et sur un ton si formel qui plus est, mais je veux vraiment qu’elle comprenne le sérieux de la situation, même si c’est pratiquement impossible de ce que j’ai vu d’elle jusqu’à présent. J’attends que chacun prenne, ou non la graine, avant de me mettre à place de la formation, c’est-à-dire, à d’Hako à l’arrière du groupe. Après tout, c’est leur choix, ce n’est une sécurité de plus que je propose.



Récap:
 


Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1941/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tomber sur un os
feat. Conquistador

" Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. "



Un trait d'humour de la part de son frère, et voilà l'équipe diplomatique qui entamèrent leur chemin en direction du domaine du clan des Kaguya. Droite et impérieuse, Yuriko marchait à quelques pas de Kyoshiro, dans son ombre comme elle l'avait toujours fait, avec cette attitude d'étrange noblesse qu'elle n'avait pourtant pas de naissance. Des psychologues de pacotille pourraient peut-être vous faire croire qu'elle tentait de faire oublier qu'elle était fille de paysan et pourtant, elle n'en avait aucunement honte. Il ne fallait donc pas y voir la moindre marque de prétention, simplement une manière pour elle de lutter contre la vulgarité qu'elle n'appréciait généralement pas. A cet instant là, elle était surtout fière de savoir que son jumeau serait le maître de cette expédition, une belle preuve de reconnaissance face à tous les efforts qui étaient les siens. Jalouse? Certainement pas. La jeune femme pouvait avoir bien des défauts mais elle avait été épargnée par ce genre d'envie. Et puis, elle était l'opposée de son frère. Elle était la nuit là où lui était le jour. Elle était le silence là où lui était le meneur de la conversation.

Pourtant sur leur itinéraire, la jeune genin Hako ne se laissa pas impressionnée ou découragée par l'attitude distante qui pouvait être celle de la jumelle Tadake. Elle tenta même de discuter en évoquant un sujet qui la fit sourire, offrant alors un visage beaucoup plus avenant de Yuriko.

" La séduction? Dès qu'il s'agit de diplomatie ou de politique, il y a toujours une part de charme qu'il est nécessaire d'exploiter. Mais il existe bien des manières de séduire quelqu'un. "

La jeune femme se tourna vers la fillette et lui fit un clin d’œil.

" Je ne suis pas certaine que le clan Kaguya soit constitué de personnes assez superficielles pour se laisser prendre par nos grâces féminines. D'après ce que je sais, ils aiment les rapports de force. "

Yuriko eut un nouveau sourire.

" Et puis, tu me sembles bien sévère avoir toi-même Hako. Donne-toi le temps de grandir et tu verras, tu deviendras aussi forte que séduisante. Et si tu le souhaites, à notre retour de mission, nous pourrons échanger sur nos petits secrets de beauté. "

Être un shinobi ne signifiait pas n'être qu'une puissance brute. Il fallait être capable d'utiliser tout ce qui était à sa portée et les femmes étaient plus souvent amenées à se servir de leurs atouts. Injuste... peut-être, mais le monde était ainsi fait.

Le silence retomba et le petit groupe reprit ses pas tranquilles. Pensive, Yuriko tenait dans sa main la petite graine que Daiki leur avait donné quelques minutes plus tôt et jouait avec entre ses doigts. Cette simplement chose pouvait permettre à leur camarade de les repérer en cas d'ennui. Les Senju avaient des techniques véritablement fascinantes, tout autant que le clan qu'ils allaient visiter. La petite Hako aussi était une clanique. Les jumeaux semblaient si ordinaires à côté...

" A propos... y a-t-il une délégation particulière qui nous attend au sein du domaine? A-t-on un contact en particulier? Peut-être devrait-on s'inquiéter de la manière dont on serait reçu... "

A ces mots, Yuriko cacha la graine dans sa veste, qui après tout, représentait indirectement un geste de défiance envers ceux qu'ils allaient rencontré... et peut-être annonciateur d'une catastrophe à venir. Si elle ne le montrait pas, elle s'inquiétait un peu sur les détails "diplomatique".

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1397/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1397/2000)

Tomber sur un os







Sur les trois autres personnes présentes avec le jeune aveugle, au moins l'une d'entre elles savait à quel point le concerné détestait la diplomatie et les discours qui n'en finissaient pas, préférant largement sentir l'adrénaline dans les veines et les flammes de la guerre contre son visage, voilà pourquoi l'idée de guider ce groupe n'était pas très douce à ses oreilles. Fort heureusement le jeune aveugle était assez discipliné pour connaître sa place dans l'échelle hiérarchique, pour avoir que la discipline était la base de toute organisation militaire structurée et, de ce fait, il n'avait pas vraiment son mot à dire dans le choix de la mission qui lui était assignée. En vérité il ne souhaitait pas en changer car, s'il avait bien retenu quelque chose des récents événements, c'était l'importance de sortir de sa zone de confort pour s'ouvrir à de nouvelles choses, de nouvelles perspectives et c'était ce qu'il comptait faire aujourd'hui. Il était un homme qui avait besoin d'action et qui allait en avoir, au vu du tempérament des Kaguyas, mais il allait aussi devoir faire ce qu'il savait faire le mieux : manier les mots. Oui, il était doué pour la parlotte et sa franchise brutale était souvent rafraîchissante, il allait simplement marcher sur des œufs avec ces futurs interlocuteurs.

Ces idées furent balayées par l'intervention de la dénommée Hako qui, en plus de ne pas être dénuée d'humour, pointa du doigt son infirmité comme si elle venait seulement maintenant de le remarquer. D'autres auraient pu s'offusquer d'une telle franchise mais pas Kyoshiro, ce dernier appréciait qu'on ne prenne pas de gants avec lui, qu'on ne le traite pas comme un handicapé mais bien comme un sujet de plaisanterie. Il n'y avait pas de mal dans la voix de la jeune fille, le jeune homme le sentait et cette seule perspective le fit sourire alors qu'il amenait sa réponse.

« Moi ? Pas du tout, je ferme les yeux pour me donner un petit style. Tu en penses quoi ?    »

Alors comme cela la demoiselle connaissait son élève, en mettant en lumière ses lacunes ? Certes le jeune Uchiha n'avait pas pu tromper son monde très longtemps mais, malgré tout, cela n'empêchait pas le Tadake d'avoir foi en lui et ce qu'il pouvait devenir.

« Je ne m'inquiète pas pour lui. Il ira loin.   »

Puis vint le moment de l'intervention du Senju qui tendit quelques graines à ses partenaires, afin de pouvoir garder leur trace où qu'ils puissent être. Instinctivement, sans réfléchir, Kyoshiro attrapa la graine et l'avala aussi sec, avant de se rendre compte que ce n'était peut-être pas là qu'il aurait dû ranger l'objet trauqueur.

« Hum. Je n'étais pas supposé faire ça, c'est ça ? Bon, bah tant pis.    »

Un pas après l'autre, le groupe avança et, d'une oreille, Kyo écouta sa jumelle s'interroger sur l'accueil qu'ils allaient recevoir chez les Kaguyas, une interrogation qui méritait d'être posée. Des Kaguyas, diplomates ? Probablement pas et, souhaitant rebondir sur cette question, le jeune homme haussa les épaules tout en formulant ce qu'il avait en tête.

« Très bonne question. J'imagine qu'il faut espérer le meilleur mais s'attendre au pire. Il va aussi falloir qu'on réfléchisse à quelques configurations, en cas d'affrontement plus que probable. Des suggestions ?    »

Lui et le Senju pourraient combiner leurs ninjutsu tandis que sa jumelle foncerait dans le tas, faisant une démonstration de sa force prodigieuse, et après ? Il fallait réfléchir à quelques enchaînements, quelques combos possibles  et cela ne se ferait pas en quelques instants.

« Si on m'avait dit un jour que je jouerais les diplomates...    »


Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1672/500Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Tomber sur un os

Evidement, Daiki (et sans doute les autres) ne nommèrent pas le lutin vert de Konoha chef du groupe. De toute façon, elle n'y croyait pas elle-même et avait juste lancé la remarque pour détendre l'atmosphère (et taquiner son senseï).
Kyoshiro accepta la charge de l'équipe à sa place (et celle du Senju, ce gros feignant !). En tout cas, l'aveugle (elle agita la main pour vérifier) semblait amusant. Il ne pouvait hélas pas le voir, mais la jeune Aburame lui dédia un franc sourire quand il fit l'effort de répondre gentiment et amicalement (et avec humour) à une insolente petite genin survoltée.

En plus, il avait confiance en ce boulet de soi-disant stratège Uchiha. Même si Hako ne débordait pas de passion pour son ex-coéquipier, elle avait appris à le connaître (le respecter, c'était à voir) lors de leurs missions communes et elle voulait que les anciens membres de l'équipe n°13 réussissent leur carrière de shinobi malgré leur séparation.
Mais ça ne l’empêchait pas de se moquer gentiment d'Akira.
"Oh, ça j'en suis sûre : il ira loin..." ricana la kunoichi vert-pomme d'un ton goguenard, un sourire malicieux aux lèvres. "Mais dans quelle direction ?"

Hako laissa donc bon gré malgré gré (surtout mal) les jônin décider de l'ordre de marche, en profitant pour discuter un peu séduction et charmes féminins avec Yurikô.
De toute manière, tant qu'ils ne seraient pas sortis du territoire du Pays du Feu, il y avait peu de chance que quelqu'un s'en prenne à pareille troupe de ninja en goguette.

La petite genin toute de vert vêtue en apprit ainsi un peu plus sur ces mystérieux Kaguya qu'ils devaient débusquer.
"Oh ? Des ninjas au sang chaud ? Voilà qui me convient parfaitement !" s'exclama la jeune Aburame dans un rire pétillant. "On leur fera peut être une jolie démonstration de la toute puissance de Konoha alors ! C'est parfait force et vilenie, j'ai les deux ! Y'a des choses à savoir sur eux ? Sur leur clan ou leurs techniques ?"
Question un peu bête mais légitime : Hako n'avait guère écoutée durant les cours sur la géopolitique du Sekai et sur les clans shinobi les plus prestigieux.
De toute façon, ils ne valaient sans doute pas les Aburame. Ou les Inuzuka. Ou les Hyûga. Oh, Yume lui manquait déjà... Et ça allait être dur de... se concentrer sans les attentions si particulières (comprenant des tapes sur la tête) et les remontrance de son amante.
Pourvue qu'elle soit à la hauteur !

D'un geste de la main, la jeune konohajin balaya les compliments de Yurikô sur son futur.
"J'ai pas trop de doute pour la force... Mais même si je suis pleine de charme et d'insectes dévoreurs de chakra, je ne serais jamais aussi séduisante que certaines kunoichi. Physique de p'tite brute."
Elle fuyait un peu la conversation : pas qu'elle avait un complexe sur sa taille de naine et son peu... d'atouts féminins, non. Si.
Mais ça commençait à l'inquiéter un peu : elle ne grandissait guère, alors que d'autres jeunes filles de son âge poussaient comme de la mauvaise herbe...
"On discutera de ça en chemin..." accepta cependant la kunoichi vert-pomme d'un coup de menton décidé. "Si y'a un moyen de mater ma crinière, je pense que ma mère t’élèvera un autel votif !"
Inconsciemment, Hako avait déjà oubliée les convenances et tutoyait les jônins.

Daiki intervint alors, confiant de ses graines traqueuses à tout le monde. Et morigenant un peu Hako au passage, en bon senseï qu'il était.
"Oh, j'ai fait le coup qu'une fois !" grogna (plus pour le show qu'autre chose) le lutin vert de Konoha, s'appropriant la graine pour la glisser dans une des nombreuses poches secrètes de sa tenue froufrouteuse.
En fait, Hako approuvait à fond l'idée. C'était très proche d'une des "stratégies" qu'elle avait mis au point lors de diverse mission, où elle confiait une reine kikaichuu à ses coéquipiers.
Non seulement ça permettait de pas les "perdre de vue", mais ça évitait aussi les infiltrations de l'ennemi.
Curieusement, que son sensei utilise une idée similaire remplissait la petite genin de joie et de fierté. C'était en quelque sorte... être de connivence. Avec un prestigieux jônin, un élève de Maître Hokage.
C'était comme... marcher sur ses traces vers la gloire.

L'équipe se mit en branle, même si Kyoshiro avait boulotter une graine marqueuse au lieu de simplement la porter.
"Faudra jutse que senseï t'en redonne une d'ici...hummm... quelques heures. Quand tu l'auras.... évacuée." ricana la kunoichi vert-pomme, imaginant déjà l'air dépité de Daiki.
A part ça, le chef du groupe proposa de discuter tactiques et combat. Cool ! Elle allait pouvoir apprendre des trucs avec de vrais jônin (et pas juste un "encadrant").
Bon, elle se trouvait à l'arrière-garde : c'était moins glorieux que la première ligne, mais c'était tout de même une position d'importance. Elle devait protéger les autres des attaques en traître avec Daiki et soutenir ses alliés en cas de besoin.

"J'ai des techniques très puissance, de Taijutsu ou de mon clan." intervint Hako, voulant absolument participer à la conversation et être utile. "Mais... elles sont longues à mettre en place. Et mes insectes ne sont pas très rapides. Mais si vous arrivez à immobiliser l'ennemi quelques temps, il le sentira passé ! J'ai aussi des techniques de protections contre les projectiles et une méthode répugnante pour extraire des poisons pas trop complexe... Je suis aussi très résiliente et imaginative : je peux vous faire gagner du temps ou distraire l'ennemi. J'utilise d'ailleurs beaucoup de clones d'insectes. Et je peux le faire sauter !"
Un lueur d'enthousiasme inquiétant dansa dans les pupilles d'émeraude de la jeune Aburame, alors qu'elle imaginait le feu de joie de la pléthore de parchemins explosifs qu'elle avait emporté.

"Du coup, on les trouve comment, ces Kaguya ?" s'enquit à un moment le lutin vert de Konoha. "On fait le tour des tavernes du Delta d'Ofusecho en tabassant tous les gens un peu musculeux et sanguin, dans l'espoir qu'y'en ai un qui résiste un peu et qui donc soit un ninja et avec de la chance un Kaguya ? J'ai quelques techniques d'espionnage ou de repérage, mais hélas sans grande portée..."
En tout cas, si elle avait été la cheffe, c'était comme ça que Hako aurait recherché ces mystérieux ninjas. Mais bon, elle entendait déjà le rire d'Akira devant ce plan génial.
Mais bon, les jônins avaient sans doute de meilleures idées...


Récapitulatif combat:
 





Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 820
Date d'inscription : 16/03/2017
Sticks and Stones, maybe some Bones (Rang B)


Sous la scrutation bienveillante (quoiqu’un peu ardante) du soleil du Sud, les quatre envoyés de la feuille débutent leur avancée sur ce nouveau territoire. S’ils souhaitent imprégner leurs esprits de la majestuosité du paysage pittoresque, ils remarqueront avec aisance, derrière quelques rocs massifs, la forêt d’Inari se levant fièrement, tentant de rendre service à l’ennui d’une marche vieille de nombreuses heures (sans doute meublée par les commentaires et bouffoneries rigolotes d’une jeune femme en vert).

Pourtant, derrière le flanc d’un des grands monts verdoyants s’élève un peu de fumée sombre, peu usuelle pour un après-midi bien entamé. Ce détail attire l’attention du groupe sur le bas de la montagne;   des habitations assez petites, vues de loin. Des remparts aux rocs décousus, ruinés, défaits. Après délibération du chef d’équipe, les quatres shinobi de la feuille s’enlignent directement vers le village déconstruit.

***

Les lieux ne sont pas en état d’accueillir quiconque, c’est certain. Les maisons tiennent debout, là n’est pas la question; le problème évident du village est son manque de ressources. Les rues sont pratiquement vides, autant que l’inventaire des marchés qui ne sont pas encore fermés définitivement. Peu de gens passent dans les rues, et ceux qui osent s’aventurer hors de chez eux marchent à grande vitesse. On peut quand même, en farfouillant au travers des rues, croiser quelques hommes qui s’affairent, à la sueur de leur front, à rebâtir quelconques bâtiments.

Si on s’aventure jusqu’à la place centrale du village (en assumant que quelconque “touriste” ou vagabond n’aurait pas d’office tourné les talons), on tombe sur un endroit un peu plus vivant mais pourtant assez marqué par les évènements récents: un sol terreux bardé de petits trous, des petits cailloux blancs en masse, des échoppes marquées et pratiquement fendues par de longs lignages signifiant de récents affrontements.

N’empèche pas malgré tout les marchands de tout tenter pour vendre leur petite salade (à quelques coups d’oeillades dirigés vers la grande dame élégante aux cheveux bruns et au petit lutin vert de konoha). Ils n’hésitent aucunement à les interpeller pour qu’une des deux malheureuses (ou bien les deux) s’approchent pour voir leur «collection d’ivoire»; des colliers, bagues, autres babioles hors de prix faits de pierre blanche.

«Où s’en va le monde... On n’est même pas en sécurité chez nous et ça cherche encore à faire flauber les nouvelles têtes du coin avec des cochonneries...»

Un vieil homme laissa passer son commentaire en continuant sa marche pour quitter la place publique, glissant aux oreilles du petit groupe un autre petit message.

«Sans vous manquer de respect, il vaut mieux pour vous de partir; il n’y a rien ici, c’est pas sauf, et à quelques heures de marche vers l’est, y’a un village mieux entretenu. Si vous êtes des voyageurs ou des touristes, n’perdez pas votre temps ici.»

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1397/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1397/2000)

Tomber sur un os







Dire que le jeune homme était stressé à l'idée de diriger une équipe dont il n'était pas le plus puissant pourrait être l'euphémisme de l'année, assurément, mais pourtant le jeune aveugle se sentait étrangement bien. Il était un homme d'action et d'honnêteté,, à tel point qu'il avait en horreur les missions d’infiltration où il devait faire preuve de discrétion et de patience, aussi ne pouvait-il qu'apprécier avec délice l'idée de pouvoir faire son devoir sans porter de masque. En effet aujourd'hui il était en mission diplomatique et devait donc fièrement assumer son rôle de shinobi de Konoha, c'était même l'idée principale de la mission, aussi ne pouvait-il que sourire en pensant à son bandeau frontal, pendu à sa ceinture. Cela allait bien se passer, cela devait bien se passer et c'était d'ailleurs en bonne voie, grâce à la joie de vivre pétillante de la jeune Aburame, manieuse d'insectes et mascotte de cette équipe montée au pied-levé. Elle était insolente, amusante, pétillante, innocente : tout ce que le jeune homme aurait aimé être à son âge : comme un reflet de ce qu'il aurait pu être.
Elle eut même l'audace de proposer une tactique simplement brutale, ce qui décrocha un petit rire au jeune aveugle qui tint à tempérer un peu cette proposition. Oh oui cela aurait pu être très amusant mais, malheureusement, pour le moment, le devoir et la praticité passaient avant toute volonté personnelle.

« Je suis fan de ton idée, Hako-chan. Je la garde en tête, mais pour l'instant on va commencer par marcher et voir où cela nous mène.     »

Après quelques instants de marche le groupe repéra deux points et le jeune homme décidé de privilégier la civilisation à la fumée, pensant qu'il aurait plus d'informations à récolter d'habitants bien portants que d'un cadavre carbonisé. Bien entendu le jeune homme s'était attendu à des ruines mais pas à ce point-là, il n'avait pas pensé galérer autant pour trouver une seule personne désireuse de parler. Bien sûr, avec sa légèreté habituelle, il ne put s'empêcher de faire une petite remarque quant à la beauté supposée de ce village.

« C'est bien charmant, ici, en tout cas.     »

Oui, même une mort temporaire n'avait pas su faire disparaître sa tendance à ne rien prendre au sérieux, ou tout du moins à en rire. Il était l'homme qui souriait à la mort, l'homme qui souriait face au danger, l'homme qui avait décidé de sourire à la vie sous ses meilleures comme pires aspects. L'espace d'un instant il laissa ses sens le guider et, lorsqu'un marchant s'approcha d'eux, l'évocation de quelques bijoux en ivoire attisa sa curiosité. Il y voyait l'occasion évidente d'offrir un collier à sa sœur mais, en plus, peut-être que porter un bijou en os mettrait les Kaguyas dans de meilleures dispositions.
Hum ? Oui il était trop optimiste pour son propre bien, mais préférait mettre toutes ses chances de son côté pour que cette mission se passe tout en douceur. Aussi, s'approchant du marchand, l'homme se drapa de son sourire franc si chaleureux, avant de pointer sa sœur d'un mouvement de tête tout en vocalisant sa demande.

«  Vous le faites à combien le collier ? C'est pour la demoiselle, ça lui ira si bien au teint.    »

Il ne roulait pas sur l'or mais avait au moins de quoi faire un cadeau à sa sœur, de cela il était sûr. Une fois la transaction terminée, le jeune homme en viendrait à évoquer bien plus problématique. Il supposait que cette transaction aurait mis le marchand dans une assez bonne humeur pour que sa langue se délie.

«  Au fait. Si je vous dis Kaguya, vous me dites... ?   »




Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue588/1200Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Tomber sur un os

Tadake
Yuriko et Kyoshiro

Aburame Hako
Senju Daiki

Le voyage est calme, j’aime les voyage calme – calme est relatif, mais on finit par avoir l’habitude au déluge de mots d’Hako à un certain point – et je dois avouer que de voyager avec deux Jonins rend le tout bien plus agréable que toute une équipe de genin. À la dernière question de Yuriko-san, je prends quelques secondes de pause pour réfléchir, mais je secoue la tête.

« Je ne crois pas qu’on nous y attende, sinon on nous l’aurait dit non ? Et même si c’est le cas, mieux vaut se préparer comme si on ne nous attendait pas. De cette façon, nous pourrons réagir à toutes situations. »

Ma voix est calme, un peu plus sérieuse qu’à mon habitude. Mon ton normalement relâcher semble plus ferme. Bien que je ne sois pas le chef de cette mission, j’ai l’habitude d’être mis à la tête d’un groupe (je pense ici aux quatre Cavaliers de Konoha) et … je crois que ça parait un peu. Bine que je n’aime pas prendre les décisions, c’est plus fort que moi. Je dois émettre mon avis, proposer des solutions et des idées.

« Kyoshiro, tu sais déjà quelles sont mes spécialités au combat, tout comme Yuriko-san, alors je ne crois pas avoir à les expliquer, si ce n’est du mokuton. J’ai quelques techniques d’immobilisation plutôt efficace. »

Puis Hako présente une idée. Il me faut beaucoup trop d’effort pour éviter de me frapper le front en entendant ses paroles. Je ne suis pas surpris. Oh pas du tout. Cette enfant causera notre perte, c’est certain. Et la réponse de Kyoshiro à ses propositions rend le tout bien plus compliqué. Retenant un soupir, je m’approche de notre chef et lui murmure à l’oreille :

« Ne l’indulge pas, s’il te plaît. »

Mais elle poursuit posant des questions sur les Kaguya. Je n’en connais que très peu sur eux moi-même, mais je prends tout de même le risque de répondre :

« De ce que je sais, ils ont la réputation de mettre la force de l’avant, alors je ne serais pas surpris s’il faut que l’on mettre notre force à l’épreuve, mais malheureusement, je n’en sais que peu sur eux … »

Je fais une courte pause, l’air pensif et ajoute ma propre proposition, faisant contraste avec celle plutôt … violente d’Hako.

« Je suggère une approche plus diplomatique. Tentons de grapiller quelques informations, de rumeurs ou juste des gens qui disent avoir vus un Kaguya dans les parages. Ensuite nous pourrons clairement établir une zone où il serait plus probable de les voir. »

Après un moment, au loin, nous voyons de la fumée et d’un autre côté, nous voyons un village. C'Est à ce moment que je décide de redonner une nouvelle graine transmetteuse à Kyoshiro. Lui disant sur un ton à demi humoristique : "dans une poche, pas la bouche, cette fois-ci".Le tout ne semble pas de bon augure, mais peut-être suis un peu paranoïaque lorsque je suis en mission. Je lance un regard rapide à mon élève pour m’assurer qu’elle est encore près de moi. Je ne suis pas encore entièrement à l’aise avec l’idée d’avoir une genin aussi jeune sur ce genre de mission et je ne comprends pas trop comment il se fait qu’elle soit là pour débuter, mais j’espère que cette mission lui apprendra une leçon ou je ne sais quoi, peut-être la faire mûrir un peu.

« Cette fumée m’intrigue, mais il est vrai que les chances d’avoir des informations à un endroit civilisé me semble plus logique. »

Lorsque notre groupe arrive, je suis sidéré par l’état de l’endroit. On dirait un champ de bataille. Et ses pierres blanches qui jonchent le décor … Je fronce les sourcils, alors que je m’arrête pour en prendre une entre mes doigts pour l’examiner de près, alors que Kyoshiro se met à marchander un collier pour sa sœur. Je m’approche d’Hako et lui dit :

« Reste sur tes gardes, cet endroit ne m’inspire pas confiance. On dirait qu’il y a fréquemment des combats dans ce village avec peu importe qui utilise ses trucs. »

Et je pose dans sa main le petit morceau de pierre blanche que j’examinais une seconde plus tôt. Je rejoins ensuite Yuriko et Kyoshiro pour leur dire sur un ton beaucoup plus sérieux :

« Vous en pensez quoi de cet endroit ? Je propose qu’on ne s’attarde pas trop sur des frivolités. Après tout nous cherchons … »

Je ne finis pas ma phrase, de peur d’être surpris par un local qui ne porterait pas ce clan dans son cœur, après tout, ce que je sais des Kaguya, c’est qu’ils ont une réputation assez corriace.



Récap:
 


Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1941/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tomber sur un os
feat. Conquistador

" Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. "



La jeune Hako se montrait d'un esprit étonnamment vif pour son âge et d'une répartie que beaucoup jugerait de culottée. Elle ne paraissait pas avoir froid aux yeux et prêtre à en découdre au point de faire sourire Yuriko de son enthousiasme juvénile. Si sur le fond cela semblait être une bonne chose, il y avait là aussi le défaut de cette qualité : l'imprudence. Et plus le petit lutin vert parlait, plus la kunoichi semblait comprendre toutes les difficultés que devait avoir Daïki à pouvoir gérer autant d'énergie. Alors lorsque la jeune genin exposa son plan d'action relativement violent et sans concession, autant vous dire que tous les adultes présents se regardèrent avec un air amusé ou désolé. Yuriko était du partie à avoir un petit sourire en coin.. mais préféra laisser parler son frère ainsi que son professeur.

La jeune femme suivait la marche en silence, préférant observer les environs tout en tendant un peu l'oreille. L'unique fois où elle se permit de dire quoique se soit, ce fut lorsque l'on refit mention des Kaguya et se permit de rajouter quelques informations supplémentaires aux propos du Senju.

" De ce que j'ai pu entendre dire à propos du clan des Kaguya laisse en effet penser qu'ils aiment l'affrontement. Ils seraient de nature assez belliqueuses, peut-être le genre d'individus auprès desquels nous devrons prouver notre valeur par la force brute. Ils seraient de redoutables combattants et l'on ne peut en attendre moins quand on connait leur manière de se battre. "

La jeune femme faisait bien évidemment référence à leur talent particulier qui, étrangement peu-être, semblait la fasciner. Il fallait dire qu'il était peu commun de rencontrer des personnes capable de faire pousser des os de manière anarchique sur leur corps, cela devait vraiment être quelque chose à voir. C'était bien évidemment un intérêt purement médical.

Après un temps que la kunoichi n'avait pas mesuré, le paysage finit par changer un peu pour dévoiler deux routes possibles. Dans un premier temps, il y avait de la fumée noire de mauvaises augures et un village dont il ne restait presque que des ruines. Kyoshiro préféra prendre l'option de la civilisation perdue, chose contre laquelle la jumelle n'émit aucune objection - et elle ne se le serait pas permise. Ayant une confiance ironiquement aveugle envers son frère, la jeune femme le suivait de près dans son mutisme habituel.

Le village dans lequel atterrit la petite cohorte avait perdu de tout son charme. Toute la vie semblait avoir disparu. Personne ne trainait dehors, ni même les marchands qui auraient dû être plus nombreux à une telle heure. Non, la peur semblait paralyser les environs. Comment le deviner? Le visage des pauvres bougres montraient la méfiance et la crainte. Leurs pas rapides prouvaient qu'ils ne souhaitaient pas rester trop longtemps à découvert, peut-être pour se retrouver malencontreusement au cœur d'un conflit. Mais malgré tout cela, certains semblait oser braver le danger.

Un vieil homme n'hésita pas ouvertement à leur adresser la parole, leur conseillant de quitter cet endroit qui n'avait rien à offrir pour un autre village. Voilà qui était étonnant. Si cela surprit Yuriko, elle remercia néanmoins le vieillard d'un mouvement de tête pour son avertissement et s'enquérir de rejoindre son frère qui s’affaira avec un marchand. Là, son jumeau eut la délicatesse d'acheter un bijou pour elle, une attention qui la fit sourire et bien évidemment plaisir.

" Ce n'était pas nécessaire Kyo, mais merci beaucoup. "

Cela faisait bien des années que les deux jumeaux ne s'offraient rien, si ce n'était à leur anniversaire respectif. Mais parfois, Kyoshiro aimait lui faire plaisir et avait toujours un petite attention pour elle, ce qui ne faisait qu'augmenter l'affection qu'elle lui vouait. Si la situation ne se prêtait pas réellement au petit cadeau, Yuriko se doutait que derrière l'attention délicate, son frère avait aussi dans l'idée que le groupe se fit remarquer à défaut de trouver directement les Kaguya. Après tout, si les shinobis n'arrivaient pas à eux, peut-être le clan trouverait le détail provoquant ou de bon goût.

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1672/500Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Tomber sur un os

Le lutin vert de Konoha passa le voyages à sautiller autour des jônins en pépiant diverses remarques ou vantardises, mais en restant tout de même sagement (il fallait le dire vite) plutôt en arrière en compagnie de Daiki, comme son senseï lui avait demandé.
Et donc, c'est le puissant Senju qui dû subir les remarques et autre billevesée de la minuscule genin, visiblement ravie de sortir de Konoha et de partir en expédition en terres inconnues.

Le voyage laissa l'occasion à la jeune Aburame d'en apprendre un tout petit peu plus sur ces mystérieux Kaguya.
D'après ses aînés, il s'agissait d'un clan de shinobi plutôt sanguin et violent, réputé redoutable en combat.
En deux mot : Oh chic !
Dans son anticipation trop enthousiaste d'une bonne baston (cela ne pouvait finir que comme ça à ses yeux), Hako oublia complètement de demander quel style de combat exactement utilisait le clan Kaguya.

(Mal)Heureusement, aucun bandits de grand chemin ne vint troubler l'avancée du groupe d'envoyée de Konoha. Dommage, Hako aurait un peu d'action, histoire de montrer à ses collègues si hauts gradés l'étendue de sa puissance...
Connaissant son élève, Daiki ne la laissa pas non plus cuisiner ou offrir de ses propres rations aux autres jônins.

Ayant dépassé les frontières du Pays du Feu (à la grande joie de la petite excitée toute de vert vêtue), l'équipe de ninja de Konoha repéra une fumée sombre s'élevant dans le ciel d'azur de cette belle journée d'été.
Étrange : elle semblait un peu trop sombre et vu la saison, cela ne pouvait pas être un feu de cheminée.
Hako sentit la douce caresse de l'aventure, l'attrait du mystère et se tourna vers Kyoshiro avec un énorme, ses yeux d'émeraude brillants d'excitation.

Malheureusement, le chef d'équipe était aveugle et du coup, ne vit rien des suppliques muettes de la fantasque petite genin qui bouillait d'envie d'aller explorer l'origine du sinistre.
Le maître d'Akira, après consultation de ses estimés collègues (et de Hako ne pouvant s'empêcher de donner son avis à tour et à travers), décida plutôt d'aller faire connaissance avec la populace locale en mettant le cap vers un village en piteux état.
Hako aurait bien aimé envoyé un clone d'insecte inspecter l'origine de l'étrange fumée (dommage que ses kikaichuu espions n'ai pas une grande portée...), mais Daiki lui avait dit d'économiser ses forces et son chakra.

Elle soupira et suivit donc le groupe vers le village à moitié en ruine.
N'ayant pas reçut de contre-ordre précis, la jeune Aburame garda donc pleinement visible son bandeau de Konoha, qui servait de ceinture au milieu des nœuds fanfrelucheux de sa tenue.
La kunoichi vert-pomme se rengorgea en pénétrant dans le village : ça y est, elle était une envoyée officielle de Konoha !

Les lieux n'étaient pas rutilant, on pouvait le dire. Et les villageois semblaient bien craintifs...
Déjà, l'imagination de la petite Aburame s'enflammait : quel désastre s'était abattu ici ? Catastrophe naturelle ? Attaque de bandit ? De Bijuu ? Ou juste que les gens d'ici ne savait pas bâtir ? Et en bonne konohajin, que pouvait-elle faire pour aider  (et alimenter sa légende) ?
En tout cas, les yeux de la minuscules genin papillonnaient de partout, enregistrant le moindre détail et se gorgeant de nouveauté.

La kunoichi vert-pomme empocha un des nombreux cailloux blancs (du quartz ? Non, pas assez brillant... Une sorte de marbre ? Hako ne s'y connaissait guère en géologie...) qui parsemait l'endroit pour l'examiner (et l'empocher, l'envoyant rejoindre l'incroyable fourbis que la gamine transbahutait dans ses poches cachées).
Constatant ce qui ressemblait à des traces de combats sur les échoppes, Hako frémit... d'anticipation. Ah, ah ! Visiblement, ce n'était pas une catastrophe naturelle !
Mais elle n'avait pas vraiment idée de qui ou quoi avait laissé ses marques. Mais si c'était humain ou animal, ça voulait dire qu'on pouvait taper dessus !

Un vieux local laissa tomber deux-trois remarques sybillines, les enjoignant à fuir ce lieu en partie dévasté.
Hako lui rendit un sourire de requin : une kunoichi de Konoha ne renonçait jamais !
Négligement, elle dégagea de ses fanfreluches le bandeau au métal poli et luisant orné du symbole du Village Caché de la Feuille.
"Vous faîtes pas de soucis pour nous..." souffla-t-elle d'un ton amusé au vieillard qui s'éloignait déjà après ses sinistres mises en gardes.

Daiki approcha son élève, lui enjoignant de rester prudente et vigilante.
Évidemment, Hako roula des yeux suite à cette recommandation qu'elle jugeait inutile. Bien évidemment qu'elle resterait sur ses gardes ! Ils étaient en territoire inconnu après tout.
Elle n'allait pas foncé toute seule et courir partout pour explorer le village ! Enfin... Peut être pas tout de suite en tout cas.
"Ouiiii, senseï!" bêla le lutin vert de Konoha d'un ton qui n'aurait pas dépareillé à l'appel en classe à l'Académie Ninja de Konoha.

Voyant que leur chef de groupe aveugle s'était approché d'un marchand de bijoux qui avait interpellé les deux kunoichi pour essayer de leur fourguer quelques souvenirs en ivoire, Hako composa hâtivement quelque mudra en profitant que les marchands soient occupés avec Kyoshiro.
"Mushigan !" murmura-t-elle en libérant un petit essaim d'insectes-espions.
Vu qu'ils avaient décidés de faire une petite halte pour sonder l'endroit, autant le faire à fond. Et son sérieux ferait sans doute plaisir à Daiki.
Elle ordonna donc à ses minuscules éclaireurs de faire un tour des environs à la recherche de quoi que ce soit de suspect (bien évidemment, un ninja inconnu rentrait dans cette définition).

La jeune Aburame informa son maître de l'envoi de ses petits espions.
"Juste au cas où ces gens n'auraient pas noté nos bandeaux de Konoha et essaieraient de nous tendre une embuscade... Mes p'tits amis vont faire un repérage des lieux. Et des gens..." souffla-t-elle au Senju. En effet, ses bestioles pouvaient détecter le chakra de leur peut-être futures proies...
L'équipe n°2 avait la réputation d'avoir des genin particulièrement... agités voire brutaux. Mais les rumeurs oubliaient qu'ils avaient la sagesse d'un Senju, le sens l'observation et la modération d'une Hyûga, le génie et les talents d'une Uchiha et l'esprit analytique (ou plutôt, fourbe) d'une Aburame...

Voyant que Kyoshiro avait gentiment fait l'acquisition d'une babiole en ivoire, Hako sautilla gaiement jusqu'au comptoir en attendant le retour de ses minuscules éclaireurs.
Le marchand allait sans doute l'entuber, mais en temps que kunoichi, même débutante, elle avait les moyens. Et ça ferait marcher l'économie locale de ce pauvre village.
La jeune Aburame arrêta son choix sur deux bracelets jumeaux, ornés d’incrustations en ivoire poli et sculpté. Elle en garderait un et offrirait l'autre à Yume, une fois rentrée à Konoha.

En examinant ses futurs achats, Hako ne put s'empêcher de noter la ressemblance avec la pierre blanche qu'elle avait ramassé.
"Curieux, l'ivoire ne se trouve pas sur le sol normalement..." marmonna la kunoichi vert-pomme. Peut être que Yuriko saurait : la jônin s'y connaissait sans doute en bijoux et pierreries...
En tout cas, pas question de trop se faire arnaquer !

"Et c'est issus de quel animal, cet ivoire ?" s'enquit la jeune Aburame auprès du marchand. Bien vite, le pauvre malheureux subit le flot intarissable de paroles du lutin vert de Konoha. "Vous l'achetez ailleurs ou vous chassez des bestioles vous-même ? Mais c'est pas dur de rentrer dans vos frais ? Mes excuses, mais votre village n'a pas l'air super bien en point et ça doit pas aider au commerce... D'ailleurs, y c'est passé quoi ? Une tornade ? Un tremblement de terre ? Une attaque ? On dirait que quelqu'un s'est défoulé sur vous en vrai..."

Négligemment, la petite kunoichi se débrouilla pour que le marchand aperçoive son bandeau de ninja de Konoha.
D'habitude, les gens n'aimaient pas les shinobi et en avait peur (à raison, le plus souvent). Mais la minuscule genin présentait bien : entre sa tenue fantaisie, sa petite taille et son babillage de jeune fille à la voix haut perchée, difficile de la considérer comme une menace (fatale erreur)...
Peut-être qu'elle pourrait encourager ce marchand à se confier. Si ça se trouve, leur village était menacé par d'horrible bandits !

Ce n'était pas dans leur mission, mais Hako n'avait rien contre rendre service pour faire un peu de "publicité" à son Village Caché.
Et qui sait, en échange ils pourraient peut-être recevoir en retour des informations sur ces mystérieux Kaguya ! Et explorer la région serait plus facile avec l'aide de la population locale.
Un plan excellent ! Bon, elle aurait peut-être dû s'en ouvrir aux jônins, avant de commencer à assommer de paroles le pauvre commerçant tout en paradant...


Récapitulatif:
 





Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 820
Date d'inscription : 16/03/2017
Sticks and Stones, maybe some Bones (Rang B)


Le quatuor, mis à part la petite genin, n’eut que peu de réaction face aux paroles du vieux passant. Chacun d’eux avait sa petite idée; l’homme aux tifs épars et incolores n’eut aucun mal à compléter une transaction avec le vendeur opportuniste : «Bien sûr mon cher, un collier pour la belle demoiselle! Pour avoir l’honneur de voir une de mes créations au cou d’une beauté pareille, je vous fais même un prix d’ami!»

Le bougre était ”sérieux”; une telle oeuvre d’art avait quand même un bon prix, mais l’aveugle pouvait pratiquement lire dans sa voix que “j’ai vraiment besoin de cet argent”. L’objet restait cher malgré la “générosité” de son (maintenant ancien) possesseur, mais rien que le ninja ne pouvait se permettre. Malgré ce bel échange empreint de bonne humeur, le vendeur afficha une mine incertaine, un peu tendue, à la mention du clan aux capacités squelettiques. Il n’allait pas tout révéler, ou en tout cas pas à des inconnus. «Je-... Je ne saurais pas quoi vous dire. Ils ne sont pas tous très appréciés des autres qui vivent ici. Ils ne débarquent pas souvent ici, mais ils n’aident pas les affaires...» Il ne semble pas prêt à en dire plus, et quelqu’un qui pourrait voir son expression comprendrait que l’homme essaie de se défiler. «Ah, toi, petite! Quelque chose te tape dans l’oeil?»

Puis vient le tour de la jeune fille en vert: l’homme au crâne dégarni siffla de surprise au moment où la petite choisit son butin du jour. Il allait lui demander si elle avait les moyens, mais Hako avait tout autre plan. L’homme finit par céder sous les interrogations de la professionnelle pratiquement autoproclamée. Contrastant vaguement avec son ton un peu perdu d’il y a quelques minutes, le marchand a eu la chance de servir à la petite curieuse une réponse: «L’ivoire vient des phacochères domestiqués par ma famille, et j’en suis très fier. On les élève, et quand vient leur temps on récupère l’ivoire et on récupère aussi la viande. Leurs os sont aussi remplis de minéraux et font un bon bouillon! Tu devras me croire sur parole, mais je t’assure, il n’y a pas beaucoup de pertes. Le problème, c’est ces Kaguya...»

Son ton change du tout au tout,  il n’est plus si enjoué que ça, le bonhomme. «...M’enfin. C’est pas grave. Bon, ces bracelets! Toi aussi, comme tu es charmante et que tu sembles bien t’y connaître, je te les fais à rabais!» Visiblement, ce gros homme n’est pas difficile; il vaut mieux deux clients satisfaits que pas de client du tout, il faut croire. Il ne semblait pas malhonnête.

Le petit bataillon grouillant faisant alors sa besogne, les insectes dispersés ont pu, avec aisance, se faufiler partout. Les maisons révèleront bientôt à la jeune Aburame que ceux qui vivent autour ne sont pas vraiment appétissants. Certains petits grouillants se sont aventurés à comprendre ce que sont les pierres blanches ancrées dans le sol. Résultat: ça a une vague odeur de chair, ce ne sont pas de vulgaires cailloux. D’autres patrouillent les alentours du stand et pourront éventuellement donner à leur Nid la confirmation que l’homme possède bien des bêtes (avec une odeur à mi-chemin entre le jambon sauvage et la boue). Fait un peu surprenant, le marchand semble quelque peu savoureux.

Pendant la petite discussion entre la fillette et le vendeur, Yurikô obtient finalement un cadeau de la part de son frère. Un collier un peu glauque mais qui a son charme auprès d’individus plus sauvages que charmeurs, très certainement. Au toucher, les dents semblent bien travaillées; un vrai travail d’artiste. Pourtant, la ninja-médecin ne peut se cacher les propriétés très... humaines de ces crocs taillés à la main. Si quelqu’un pouvait s’en rendre compte, c’était elle au vu de son expertise. Il serait peut-être par contre un peu malvenu de le souligner au vendeur maintenant, alors que la place commence lentement à reprendre vie, à ne plus trop craindre la présence des étrangers. De son côté, le Senju pourra se rendre compte sans problème que les roches sur le sol n’ont rien des sédiments. À l’oeil, ils ne ressemblent pas aux fins dentelages qui devraient bientôt être pendus au cou de la charmante soeur Tadake. Par contre, étant passé maître dans l’art sacré du bris d’os, Daiki peut sans grande peine en casser un petit morceau ; il se rendra alors compte que le caillou est aussi de l’ossement, vraisemblablement plus dense et solide que ceux cachés dans les membres de tous les adversaires dont il se souvient.

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1941/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tomber sur un os
feat. Conquistador

" Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. "



Lorsque l'on vivait comme un shinobi, on devait être capable de se satisfaire du moindre petit cadeau, du moins petit instant tranquille car ils étaient aussi précieux que rares. Bien que le groupe de konohajin était en mission, Yuriko se détourna rapidement des propos du commerçant qui échangeait avec son frère et la jeune genin impétueuse. Non. Tout son intérêt était concentrée sur le collier généreusement offert par son jumeau, une attention qui n'était pas du ravissement ou de la fascination, mais une étrange impression.

Ses pensées l'emmenèrent très loin alors que ses yeux noirs se posèrent sur le bijou. Elle ne pouvait s'empêcher de l'examiner sous toutes les coutures, d'en dessiner les contours du bout de la pulpe de ses doigts et d'en saisir toutes les aspérités. Il y avait quelque chose d'étranges à ces bouts d'os, quelque chose de familier pour un médecin, quelque chose qui aurait pu dégoûter plus d'une femme à vrai dire. Ces crocs avaient quelque chose de peu naturel... de l'os humain? Cet émail, cette forme... Bien que travaillées, on ne pouvait changer la nature de ce qu'elle tenait entre les mains et qu'elle aborderait peut-être bientôt au cou.

Toujours intriguée, elle releva la tête pour s'apercevoir que les lieux s'animaient de plus en plus. Kyoshiro étant toujours en conversation, la jeune femme préféra se retourner vers son camarade Senju pour lui faire part de sa constatation. Bien que cela pouvait ne pas être significatif du tout - après tout, le marchand aurait très bien pu s'amuser à prendre les os d'un mort - il lui semblait intéressant... d'en prendre connaissance, ne serait-ce que pour se poser la question sur la qualité des autres marchandises, et posséder un argument de chantage face au commerçant. Imaginer la tête de ses potentielles clientes si on leur signifiait qu'elle portait des breloques taillés des os humains.

" Daïki-san... regarde de plus près le présent de mon frère. N'y trouves-tu pas quelque chose d'étrange? "

A cet instant, la jeune femme tendit le collier à son camarade.

" Ce n'est pas de l'ivoire comme on pourrait s'y attendre.... ce sont des os humains sculptés. Les marques d'usures sur l'émail à certains endroits ne sont pas du fait de l'instrument du sculpteur. On ne peut retrouver cela chez un animal.... pas ainsi en tout cas. C'est... étrange. "

Yuriko jeta un petit œil discret en direction du marchand. Il n'avait pourtant pas l'air malhonnête. Peut-être faudrait-il lui poser des questions sur l'artisan? Mais en revenant sur son ami, elle posa un regard curieux sur ce qu'il tenait à son tour.

" Tu as trouvé quelque chose? "

La demoiselle pencha la tête de manière ingénue, un sourcil marqué par l'interrogation.

Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue588/1200Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Tomber sur un os

Tadake
Yuriko et Kyoshiro

Aburame Hako
Senju Daiki

Alors que Kyoshiro faisait involontairement diversion au près du marchand avec sa sœur, Hako relâcha quelques fourbes insectes pour explorer les environ. Judicieuse idée pour tâter le terrain. Je hoche la tête à ses explications. C’était beaucoup plus calculé que je ne m’y attendais, plus prudent aussi. Il faut croire qu’elle a de bon instinct de survie, malgré ses propositions suicidaires.

Je ne reste pas bien loin d’elle alors que j’inspecte le sol et ses petits morceaux d’ivoire. Mon élève et Kyoshiro se lancent dans une courte discussion avec le marchand. N’ayant rien à dire je me concentre donc sur la petite pierre d’ivoire que j’ai trouvé, l’inspectant attentivement. Quelque chose me semble étrange, mais … En retournant et appliquant différents niveaux de pression sur le morceau d’ivoire, je réussi à le brisé. Quelque chose me dit que ce n’est pas de l’ivoire, mais un os. Est-ce donc des os partout qui recouvre le sol ? Mais pour un os, il me sembla particulièrement robuste …

Yuriko-san m’interpelle à ce moment, me sortant de mes réflexions. Je me retourne donc vers elle et lorsqu’elle me tend sa nouvelle acquisition, je l’inspecte à nouveau, prenant soin de ne pas le briser comme se que j’inspectais une seconde plus tôt. Son constat est sidérant.

Arquant un sourcil, je lui fais signe de s’approcher. Je ne veux pas nommer à voix haute ce que je viens de découvrir, car ne sait-on jamais les ennuis que nous pouvons nous attirer si nous mettons la main sur ce genre s’information (parce qu’un village jonché d’os, ça ne ferait pas la popularité des villages voisins).

« Sur le sol … Se sont des os. Solides, certes, mais des os tout de même. Je ne sais pas quelle créature a des os aussi solides, mais ils ne ressemblent en rien à ce que j’ai déjà vu … Je ne sais pas si tu peux m’éclairer là-dessus … »

Je lui tends alors la ‘’pierre’’ que j’étudiais avant son intervention. Si c’est humain, je n’ai aucun doute que Yuriko saura me le dire, bien que cela rendrait la situation encore plus glauque. Certes ce n’est pas tâche facile que de se retrouver à contacter un clan comme les Kaguya, mais il faut avouer que je n’ai jamais soupçonné me retrouver dans une telle situation – par-là, je veux dire me retrouver à inspecter des cailloux qui sont en fait des os et qui façonne le décor d’un village, tenant dans ma main un collier de dents et d’ossements – et que pour n’importe quel être humain, une telle situation n’a rien de bien rassurant.

Quelques questions me traversent l’esprit bien sûr … du genre : comment est-ce que ça fait qu’il y a autant d’os partout ? Ce village est-il souvent victime de raids ou autre chose du genre ? Est-ce la raison pourquoi l’endroit semble si pauvre ? Qu’est-ce que la fumée au loin re présentait ?




Récap:
 


Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1397/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1397/2000)

Tomber sur un os







Espérer le meilleur mais se préparer au pire, telle était la devise de tous les guerriers de l'ombre qui avaient un peu d'expérience du terrain, car ils savaient bien que n'importe quel plan de bataille ne résistait pas bien longtemps à la violence et l’imprévisibilité de la réalité. Si Kyoshiro se rappelait les occasions où ce constat l'avait frappé en pleine figure, quelques années plus tôt, il savait que sa sœur avait vécu une expérience similaire, mais quant aux deux autres ? Daiki devait avoir autant d'expérience du terrain que lui, cela se lisait dans sa posture et dans le timbre de sa voix, la seule inconnue de cette histoire était la petite jeunette du groupe dont l'aveugle ne savait rien. Presque rien en vérité, mais son affinité avec les insectes ne donnait aucune information au Tadake sur la personnalité de cette nouvelle. Saurait-elle se tenir et travailler avec le groupe ? Le chef de groupé désigné l'espérait vraiment, car il ne souhaitait pas que son premier travail de chef d'équipe – de shinobis expérimentés – soit un échec retentissant.
Non, il devait lui faire confiance. Elle était une shinobi de Konoha, affiliée au Senju à côté : Kyoshiro n'avait pas besoin d'autre raison que celle-ci. Il fit donc le ménage dans son esprit tout en venant interroger le marchand sur l'une de ses babioles pour sa sœur, gageant que cela lui ferait certainement plaisir, tout en se remémorant les informations connues sur le clan dont le groupe était à la recherche. Des individus belliqueux, sans doute pour qui la force comptait plus que tout le reste ? Des guerriers qui se faisaient rares dans les environs, peu appréciés des locaux ? Cela n'allait pas faciliter la tâche du jeune homme qui ne savait pas du tout par où commencer.

Il remit donc le collier à sa chère sœur, autant une marque d'attention que de praticité, avant de s'écarter du marchand pour laisser ses sens vagabonder une fois encore. Que pourrait-il bien apprendre ici, de ces gens qui ne savaient presque rien des Kaguyas ? C'était une question légitime mais celle-ci fut balayée par les constat que firent sa sœur et son camarade Senju. Le sol était composé d'os ? Voilà une nouvelle surprenante qui poussa le shinobi à repenser aux précédentes paroles du vendeur.

« Ils n'aident pas les affaires, hein ?     »

Comment cet amoncellement d'os était-il arrivé ici ? Le marchand voulait-il faire croire que ce clan de guerriers sauvages n'avait rien à voir là-dedans ? En d'autres circonstances Kyoshiro aurait insisté, mais son instinct lui fit comprendre qu'il ne pourrait rien tirer de plus de ce vendeur d'objets à la qualité plus que douteuse. Le Tadake choisit donc l'option du silence pour laisser à ses trois camarades le temps de finir leurs analyses et leurs conclusions, afin qu'ils en arrivent tous aux mêmes conclusions, avant de tous les rassembler pour leur donner la prochaine direction à suivre.

« Je doute qu'on puisse apprendre quoi que ce soit d'autre, de ces gens. On décolle vers la fumée de tout à l'heure. Prêts ?    »

S'était-il rendu compte qu'en cessant de trop réfléchir il avait – temporairement – rempli ses fonctions de leader sans que le stress ne vienne lui faire courber l'échine ? Pas du tout, pas pour le moment en tout cas mais cela pouvait encore changer. Il aurait tout le temps du monde pour cela.
Ainsi, laissant quelques minutes de plus à ses camarades pour qu'ils finissent ce qu'ils avaient à faire, le shinobi privé de lumière quitta donc la sécurité relative de cette parodie de village pour se diriger dans la direction de la fumée aperçue par les autres, un peu plus tôt. Une fois hors de portée des oreilles de quelques curieux, les mains dans ses poches alors que sa marche s'accélérait légèrement, l'homme laissa un sourire amusé couler sur son visage en lâchant ce qu'il avait en tête.

« Un sol en os, très sympa. Ça donne le ton pour la suite.    »

Inquiet ? Pas le moins du monde, mais la surprise était quand même lourde à avaler. S'il pensait pouvoir se sortir tranquillement de cette mission, sans effort, cette idée était désormais réduite à néant.




Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1672/500Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Tomber sur un os

Alors que les jônin discutaient entre-eux après avoir effectués leurs propres achats et investigations, ignorant superbement la minuscules Aburame (qui allait bouder si elle s'en apercevait), Hako entreprit un siège en règle du marchand.
Elle n'avait après tout qu'un salaire de genin, vite dépensé en parchemins explosions et tenue froufrouteuse (le bouillant lutin vert de Konoha avait tendance à les abîmer).
Un véritable déluge verbale s'abattit donc sur le pauvre marchand, agrémenter d'âpres marchandages. En plus, ça laisser le temps aux petits amis de l'Aburame d'explorer les alentours...

D'ailleurs, les informations récoltés par ces insectes (qui revenait discrètement au nid faire leur rapport, passant juste pour quelques moucherons) semblèrent confirmer les dire du marchand. Il portait bel et bien une odeur animale qui pourrait correspondre à celle d'un éleveur de cochon sauvage.
Enfin, pour ce que Hako en savait. Pour elle, c'était juste une sorte de viande, sans doute délicieuse (son ventre gargouilla à l'idée, alors que le commerçant décrivait le bouillon).

Les yeux d'émeraudes de la petite genin étincelèrent quand l'homme mentionna le clan Kaguya.
Chance ! C'était justement eux que les konohajin étaient venue chercher.
Kyoshiro capta la conversation et laissa tomber une remarque nonchalante avant de s'éloigner sans creuser plus, laissant Hako perplexe.
Oh !
Elle comprenait !
Le jônin voulait sans doute qu'elle fasse ses preuves en interrogeant d'avantage le civil. Après tout, c'était en parlant avec elle que le clan Kaguya avait été mentionné. Sans nul doute que l'aveugle voulait que le plus jeune membre du groupe reçoive la gloire qu'elle méritait pour avoir déjà dégotter une piste ! Ah, rien d'étonnant de la part du senseï d'Akira !

Du coup, la kunoichi vert-pomme décida de presser un peu plus le vendeur d'ivoire.
"Oh ? Des membres du clan Kaguya ? Ils sont plutôt...hum... sanguin, non ?" s'enquit benoîtement la minuscule Aburame avec un sourire éclatant, tout en tendant quelque monnaie pour payer son cadeau pour Yume. Elle poursuivit avec son débit torrentiel habituel. "Ne me dîtes pas que c'est eux qui ont mis votre pauvre village dans cet état ? C'est le genre de truc qui arrive jamais au Pays du Feu, vu que Konoha à fédérer les clans et s'est allié avec notre Daimyo. Y'a toujours des bandits de grands chemin, mais justement nos ninjas gèrent ça plutôt bien. J'suis moi même une kunoichi du clan Aburame et le tabassage de bandits ça me connaît ! Faut pas se fier à ma petite taille et mes airs mignons ! Aahaha !"

Se penchant (enfin, sur la pointe des pieds vu sa taille) sur le marchand, Hako prit des air de conspiratrice pour lui chuchoter la suite.
"Si vous avez des soucis avec les Kaguya, on pourrait peut-être aller leur en toucher deux mots mes amis et moi. L'air de rien, on est balaises... Sentir le souffle de Konoha sur leur nuque, même si on est pas chez nous, les ramènera peut être à la raison..."
Voilà qui devrait planter quelques graines dans l'esprit de ce pauvre villageois et faire un peu de pub pour Konoha.
Après tout, leur but de leur mission était double : rencontrer les Kaguya mais aussi explorer la région. Et pour ça, rien ne valait l'aide des gens du cru !

Hako attendit patiemment (enfin, du mieux qu'elle put) la réponse du marchands. Positive ou négative, elle irait ensuite en parler avec Daiki et Kyoshiro.
Histoire de respecter un peu la chaîne de commandement et les informer de ce qu'elle avait appris... D'autant plus qu'un de ses petits espions venaient de lui remonter une information étonnante.
Bon, en espérant qu'elle n'allait pas se faire engueuler pour avoir proposer l'aide de ninja de Konoha (habituellement fort chère) à un parfait étranger pour des histoires qui ne les regardait en rien...

Le lutin vert de Konoha sautilla donc jusqu'à Daiki (Kyoshiro étant déjà vaguement au courant que le vendeur d'ivoire connaissait le clan Kaguya).
Les adultes semblaient fascinaient par les petits bouts de rocs blancs et les bibelots qu'ils avaient achetés.
"Senseï !" exulta Hako, toujours ravie de se rendre utile. "Le marchand d'ivoire, c'est du phacochère apparemment, connait les Kaguya, qui semblent causer quelques soucis..."
Elle continua à faire son rapport, les informant tous de sa conversation avec le vendeur puis baissa la voix pour confier à son maître un petit secret.
"D'ailleurs, ce camelot est étonnant : d'après mes p'tits amis, il serait une bonne proie. La seule digne d’intérêt à leur portée..." affirma la jeune Aburame en rapportant ce que ses insectes lui avaient appris. "Il vient peut-être d'une famille de shinobi ou de moine pour avoir un chakra aussi développé... Eh ! ça pourrait peut-être faire une recrue pour Konoha, même s'il est bien vieux..."

Les konohajin s'étaient écarté, Kyoshiro semblant avoir hâte de quitter le village qui pourtant commencer à se montrer plus accueillant, la place commençant à s'animer maintenant que les habitants avaient pu constater que les shinobi de la Feuille ne leur voulaient aucun mal. Quelque-chose se tramait-il ? Apparemment la fumée de tout à l'heure l'intriguait.
Zut, elle aurait voulu aider ces pauvres gens...

Le jônin laissa tomber d'autres remarques, au sujet d'un sol en os. Il devait faire référence aux petits pierres blanches, comme celle qu'elle avait empoché.
"De l'os ? Pas de l'ivoire ?Enfin, j'suis pas certaine de savoir la différence..." marmonna à haute-voix la kunoichi vert-pomme. "C'est bizarre en effet. Mes légions leur ont trouvé une vague odeur organique. Étrange d'ailleurs, si c'est des os, mes bestioles n'aurait pas dû pouvoir sentir de chair, à moins qu'ils aient été arraché à un animal il y a peu... Mais qui s'amuserait à dépecer un cochon et lui broyer les os pour les semer dans le sol au milieu d'un village ? C'est trop bizarre !"

Hélas, le chef de l'escouade semblait vouloir quitter cet endroit intriguant (donc potentiellement dangereux) au plus vite pour aller enquêter sur les volutes de fumée aperçu tantôt.
Hako hésitait : elle savait qu'elle devait obéir (pour une fois). Yume et Daiki-senseï lui avait assez répétée. Du coup, elle allait suivre le mouvement.
Mais pas sans l'ouvrir un peu : le lutin vert de Kohona voulait faire ses preuves auprès des jônins.
"On pourrait peut être...."
Non, se séparer serait probablement un peu idiot ou dangereux en terre inconnue. Surtout si le danger rôdait. Pas qu'elle ai peur, bien sûr...
"...humm... Peut être laisser un clone en surveillance ?" proposa finalement la kunoichi vert-pomme, vaguement gênée devant le trio d'adultes, de jônin. "J'peux faire des Mushi Bunshin super-réalistes !"
Bon, ça lui coûterait pas mal de chakra et d'insectes, tout ça juste pour une banale surveillance d'un endroit où ils ne reviendraient peut-être même pas. Mais c'était ce que lui soufflait son instinct.
Et puis voir déambuler aux alentours le lutin vert de Konoha, même sous forme de copie, rassureraient peut-être les locaux...


Récapitulatif:
 





Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 820
Date d'inscription : 16/03/2017
Sticks and Stones, maybe some Bones (Rang B)


Les adultes cherchent et se questionnent, résolus de comprendre la situation précaire de l’endroit refroidi par les affres d’une violence innommable. Certains en sont même pratiquement insensibles, concentrés sur le pourquoi et le comment de ces pièces de collection ou ces miettes rocailleuses d’ossements potentiels. Il leur faudra rapidement démêler le vrai du faux, sinon bien des choses resteront en suspens, leurs hypothèses seront condamnées à se perdre.

Au même moment, juste à côté et pourtant si loin, la jeune ninja amena l’homme (qui semble être, à ses idées, une véritable mine d’or) à se pendre à ses paroles silencieuses, prête à le convaincre que la populace aimerait fortement avoir l’attention d’un potentiel héros local. Elle ne s’était pas privé de mettre en avant l’idée que la force de leur équipe était plus qu’impressionnante.

«Ils n'aident pas les affaires, hein ?»

Avant cela, du moins, le vendeur eut tôt fait de balayer le commentaire du Jônin aveugle, peu prêt à se lancer dans des explications qui lui forceraient à révéler sa faiblesse ou ses motifs, aussi louables pourraient-ils être. Peut-être parce que le jeune homme n’arrive pas à se montrer assez ouvert, subtil ou plus approchable. L’approche du jeune lutin, au contraire, lui permit d’avoir une réaction à ses élucubrations. Elle semblait un peu moins fermée au dialogue, elle montrait un peu plus d’intérêt que ses camarades adultes. Ou, si ça se trouve, tout venait de l’argent tendu par l’Aburame pour acheter le butin pour sa Belle...

«Oh ? Des membres du clan Kaguya ? Ils sont plutôt...hum... sanguin, non?»

«Un peu, oui... Disons qu’on espère ne plus en croiser ici à nouveau, Aburame-san...»

«Ne me dîtes pas que c'est eux qui ont mis votre pauvre village dans cet état ?»

Atori, le vendeur, choisit de ne pas verbaliser une réponse fixe à la suite des propos de la petite jeunesse, optant plutôt pour une petite inclinaison de la tête et un vague mouvement de main, signe que “c’est à peu près ça, mais pas tout à fait...” Puis, il rit de bon coeur avec la petite qui essayait de le convaincre que son apparence est clairement trompeuse, tout en l’écoutant avec une attention nouvelle.

Il eut à lui expliquer que «c’est une proposition vraiment honorable, mais je ne crois pas qu’on en ait besoin maintenant. On se contentera de réparer les dégâts causés et on verra après, ça me surprendrait beaucoup qu’on les revoit dans les prochains jours et on ne pourrait probablement pas demander un tel service...»

Il la remerciera en fichant ses achats gentiment dans les mains de la ninja lilliputienne et en y glissant aussi une petite paire de boucles d’oreille; deux petites sphères rouges qu’on peut simplement pincer sur le lobe d’oreille, l’homme lui signifiant par après que «c’est cadeau!»

Puis, promptement, elle rejoint son groupe. Résultat; la proposition d’aide est poliment refusée, mais si les ninja se sentent d’âme généreuse à leur potentiel retour, certains villageois aimeraient sans doute un peu d’aide pour remonter quelques parties de leurs édifices et échoppes. Malgré cette courte rencontre il y avait, dans les paroles de l’homme, un petit détail qui essayait très fortement de passer inaperçu.

***

La marche inaugurée par le frère Tadake débute aussitôt; sa dernière boutade glissée au nez des habitants, il dirige son groupe vers la montagne qui était laissait s’échapper une épaisse fumée noire avant l’arrivé du bataillon dans les murs affaiblis du petit village (murs qui craquaient et dont les bruits lents et lointains d’effondrement se frayaient un chemin jusqu’aux oreilles des quatre shinobi lors de leur sortie). Vite, ceux qui le pouvaient ont remarqué que la fumée semblait moins opaque et moins noircie.

Le chemin pour se rendre jusqu’à la montagne n’est pas très tortueux, mais plus ils avancent, plus la fumée se fait menaçante, se montre dangereuse et peu naturelle. Ce n’est pas un feu de camp ou autre petite situation du genre, c’est évident. Ce n’est qu’arrivé au pied des pics que l’équipe peut se rendre compte que la montée ne sera pas si facile que leur cheminement précédent au travers les plaines.

Sans pour autant nécessiter de moyens d’escalader, nul doute que cette montée à pied en fatiguerait plus d’un. S’ils choisissent de monter à pied tout ce mont, les membres de l’équipe devront y mettre beaucoup de temps et d’énergie; si tel est leur désir, ils peuvent tout autant escalader ce roc solide et particulièrement sec (ce genre de détail n'échapperait probablement pas à un habile manipulateur de Doton, alors certainement pas à trois et demi) pour une aventure plus prompte.

Car après tout, ce sont des shinobi.

Seulement, la montagne gronde un peu, et de plus en plus, comme si sa nature n’appréciait pas la présence de ces étrangers en son sein. Le sol tremblera parfois brièvement sous leurs pas. Préfèreront-ils s’attaquer au rocher en vitesse et en vivant dangereusement, ou en lenteur et en plus grande sûreté?

Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue588/1200Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Tomber sur un os

Tadake
Yuriko et Kyoshiro

Aburame Hako
Senju Daiki

Ce que ma petite élève me rapporte, je le garde en note et hoche de la tête, pour lui montrer que j’ai compris. L’homme à du chakra. Le sol est couvert d’os. Cet endroit n’a rien de rassurant, il est évident qu’il faudra enquêter plus longuement, mais pour l’instant, je crois qu’il est plus important de ne pas attirer trop de suspicions. Nous pouvons prétendre être dans la région à la recherche de quelque pour notre village, sans montrer notre intérêt pour les Kaguya immédiatement. Peut-être que de cette façon, il sera plus facile de trouver des informations plus sensibles puisque la population ne sera pas nécessairement sur ses gardes en les mentionnant.

La proposition d’Hako, encore une fois très surprenante et sensée, me fait réfléchir. Je compte revenir ici une fois que le mystère de cette fumée élucidé et je sais exactement à quel point ce clône est réaliste m’ayant également trompé lors de notre première rencontre d’équipe.

« Excellente idée. Dis de venir nous informer s’il y a quoi que ce soit d’étrange ici et si ce clone réussi à récupérer quelques informations sur ce village … ça nous sauverait bien des problèmes. »

Les paroles du commerçant résonnent encore dans ma tête. Il disait avoir croiser des Kaguya ici. Venaient-ils souvent ? Que faisaient-ils ici ? La seule chose qui est certaine, c’est qu’ils ne sont pas bons signes pour la population locale. Voulons-nous réellement nous associer à ça ? Je secoue la tête pour chasser cette idée. Haruka sait ce qu’elle demande, c’est certain, ce n’Est pas ma place de me poser ce genre de questions.

Nous prenons ensuite le chemin de cette fumée noire et petit à petit, le splaine se transforment en montagnes. Le sol terreux devient du roc solide et un choix s’impose à nous.

« Je propose qu’on ne tarde pas. Faisons rapidement ici et tentons de trouver une auberge au village pour cette nuit, qu’en pensez-vous ? Rien ne nous empêche d’enquêter ici en premier et lorsque nous aurons des réponses, nous pourrons enquêter le village et peut-être que si le tout prend quelques jours, les villageois s’habitueront à notre présence et qu’il sera plus facile de récolter des informations … »

Je m’adresse principalement aux deux autres Jonins, mais j’Aimerais aussi connaître l’opinion de cette imprévisible gamine. Après tout, je me sers un peu de cette mission pour mieux l’évaluer. Et jusqu’à présents malgré son tempérament bouillant et batailleur, elle a de bons instincts et c’est loin de me déplaire.

Rien ne presse après. Les missions diplomatiques de se genre sont souvent plus longue en termes de temps que celles de bastons et je préfère prendre le temps de bien mettre en place un plan solide plutôt que de me presser dans un piège … dis-je en activant la technique me permettant de monter les arbres et en ne suivant pas le chemin pour une ascension plus rapide. Il faudrait vraiment que mes actions et mes paroles s’agencent un jour … ça causera ma perte.

« Cet endroit ne m’inspire pas confiance, restez sur vos gardes. Hako ne t’éloigne pas de moi. »



Récap:
 


Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1941/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tomber sur un os
feat. Conquistador

" Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. "



La jeune femme écouta avec attention les propos de Daiki alors qu'il lui expliqua que le sol était jonché d'ossements. Un véritablement cimetière ou bien quelque chose d'une autre nature? Prenant délicatement la "pierre" blanche que lui tendit son camarade, elle s'employa à analyser la chose de la même manière que le bijou que lui avait généreusement offert Kyoshiro. La densité de ce bout de squelette était remarquable au point que cela donnait envie à la jeune femme de l'emmener avec elle pour pouvoir l'étudier - et c'était ce qu'elle ferait en ramassant un morceau plus petit qu'elle glissa dans l'une de ses poches.

" Mmmm, il ne s'agit pas là d'un ossement ordinaire et il ne me parait pas non plus appartenir à un animal... du moins, je n'en connais aucun ayant une densité osseuse si prononcée. "

Pourrait-elle affirmée qu'il s'agissait d'un "bout" de Kaguya? Non. Pour la simple raison qu'elle n'en avait pas croisé ni combattu pour être certaine de son observation. Comme Yuriko était une femme méticuleuse et prudente, elle ne se permettrait pas de faire des conjonctures simplistes. Le dossier demeurerait donc en suspens pour le moment, d'autant plus que son frère vint à leur rencontre pour leur indiquer qu'il n'était pas nécessaire de demeurer plus longtemps dans les environs. Kyoshiro suggéra même de prendre la route vers la fumée noire qu'ils avaient aperçu avant d'arriver.

La kunoichi ne fit aucune remarque sur cette décision. Son jumeau était celui qui menait la mission et elle le suivrait "aveuglément" dans ses choix comme elle l'avait toujours fait quand ils travaillaient ensemble. Sa confiance était totale au point qu'elle serait prête à se jeter dans le vide si Kyoshiro lui demandait sans se poser la moindre question, en sachant pertinemment qu'il ne ferait jamais le choix de mettre sa vie en danger. S'il prenait une telle décision, c'était qu'il avait une bonne raison.

Quant à la suggestion maline de la jeune genin, elle eut un sourire. Voilà qui était une très bonne initiative de sa part et son propre senseï l'en félicita. Mais encore une fois, Yuriko n'avait rien à dire de plus par rapport au Senju si ce n'était de poser un regard approbateur sur la fillette comme s'il s'agissait d'un accord supplémentaire. Et ce fut dans ce mutisme qui lui collait si bien qu'elle suivit le cortège pour se rendre vers leur destination.

Au fur et à mesure de leurs pas, le décor se transforma. Du village, ils passèrent à la plaine, puis à un sol plus sec et rocailleux dont le dénivelé augmentait au fur et à mesure. En moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire, le terrain devient assez pentu pour considérer cela comme une véritable escalade. Ce fut Daiki a être le premier à intervenir sur le sujet, alors que le regard de la shinobi à la chevelure d'ébène observa le ciel ombragé par les fumées. Difficile de savoir à quoi elle pensait à cet instant là, mais le sol se mit à trembler.

" Voilà qui est.... peu anodin. "

C'était à se demander si le petit groupe n'était pas en train de piétiner un volcan en formation : secousses, fumées... C'était absurde bien sûr, mais guère rassurant. Toutefois, cette épreuve n'était rien pour des shinobis de leur niveau.

" Allons voir ce qu'il se passe de l'autre côté. "

La voix de la jumelle Tadake était posée mais son regard affichait une pointe de curiosité. Lorsque tout le monde fut d'accord pour prendre la voie rapide, Yuriko commença son ascension en compagnie de ses camarades.


Récapitulatif:
 

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1672/500Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Tomber sur un os

Visiblement, ces fameux Kaguya n'avaient rien de plaisant. Pourquoi attaquer un pauvre village ? Vivaient-ils de rapines, comme de vulgaires bandits de grand-chemin ? S'amusaient-ils juste à tourmenter les faibles ?
Était-ce juste quelques chenapans isolés du clan ninja ou bien celui-ci approuvait-il ce genre d'exaction ? Et c'est ce genre de type avec qui ils allaient parlementer, voire convaincre de rejoindre leur glorieuse nation ?
Pour une fois, Hako regretta de ne pas avoir assez écouter à l'Académie ninja, quand on parlait histoire et politique du Sekai.
En tout cas, plus aucun doute dans l'esprit bouillonnant de la petite Aburame : cette région avait besoin de la lumière de Konoha !

Hélas, le commerçant en bijoux d'ivoire n'accepta pas la généreuse proposition de la minuscule représentante du Village de la Feuille.
Tant pis, ce n'était que partie remise. Hako lui dédia un magnifique sourire étincelant et se vit récompenser par un petit cadeau du négociant.
Ravie, la jeune fille sauta en acceptant la paire de boucle d'oreille. Elle se demanda si elle pourrait en porter une et Yume l'autre... Nan, ça allait attirer des questions...
"Pas la peine de me donner du -san, monsieur ! D'ailleurs, c'est quoi vote nom ? Et merci pour le cadeau, elles sont superbes ! Et si jamais les méchants reviennent, essayer de nous rattraper ou de nous prévenir, qu'on leur chausse les fesses !" s'enthousiasma la petite genin.

Cependant, ses espions insectoïdes lui avait appris deux-trois trucs étonnant, notamment sur le fait que ce marchand avait un chakra plus développé que la normale (ou du moins, plus goûteux, terme qu'habituellement ses légions réservaient aux shinobis ennemi).
Du coup en payant ses achats (adieu économies pour d'autres parchemins explosifs), Hako lui fit discrètement un petit cadeau à sa façon, envoyant fourbement une reine kikaichuu se perdre dans les vêtements de l'homme alors qu'elle lui serrait la main pour conclure leur marché.

Hako n'avait pas vraiment de plan quand à ça et se contenta d'aller ensuite informer son senseï et les autres jônin de ses découvertes (et, à Daiki, de ses agissements sournois).
Le lutin vert de Konoha ne planifiait pas vraiment ses actions milles coups à l'avance, comme Akira par exemple.
Elle... s'ouvrait des opportunités. Pour Hako, les plans avaient tendance à foirer ou dévier une fois confrontés à la dure réalité du combat. Elle préférait donc faire confiance à son instinct et semer quelques petites graines de vilenie qui lui donnerait (ou pas) un avantage en combat ou qui lui permettrait d'improviser une tactique à la volée.
Voilà pourquoi elle posa secrètement son marqueur insectoïde sur le marchands un peu bizarre.
Qui sait, cela lui permettrait peut-être de le retrouver et de lui venir en aide s'il se trompait et que les Kaguya revenait s'en prendre au village... Mais hélas, son insecte ne vivrait pas éternellement et son essaim ne pouvait pas le traquer à longue distance... Bah, on verrait bien (ce pouvait être son nindô, ça) !

D'ailleurs, la jeune Aburame restait vaguement inquiète du sort des villageois, alors que leur chef aveugle sonnait le départ.
En héroïne (autoproclamée) et glorieuse (estimation personnelle) envoyée de Konoha, la minuscule genin avait envie de briller plus aux gens des étrangers, pour la plus grande gloire du Pays du Feu et de ses ninjas.
Elle s'en ouvrit donc aux jônins et à sa plus grande joie son sensei fut d'accord avec son idée.
Il n'en fallut pas plus pour faire rayonner la jeune fille comme un petit soleil de joie et de fierté.

Du coup, une question se posait : quelle technique de clonage employer ?
Les Chibi étaient évidemment hors de question : servants du Chaos, il réduirait le village martyrisé en ruine et c'était pas le but.
Du coup, Hako devait-elle employé un Mushi Bunshin classique ou dévoiler sa nouvelle et redoutable technique d'Avatar de l'Essaim ?
Ce dernier type de clone était bien plus avancé,solide et autonome que ses doubles classiques... Mais il était aussi extrêmement gourmand en chakra et en insectes.
Ne sachant pas quand elle devrait se battre, Hako choisie pour une fois la modération.
Alors qu'ils s'éloignaient, la petite Aburame attendit d'être hors de vu des villageois (les gens n'aimaient guère les ninjutsu, ces idiots primitifs) pour composer rapidement quelques mudra.
"Mushi Bunshin !" s'exclama le lutin vert de Konoha, en réduisant au maximum la puissance de la technique pour n'invoquer deux  doubles.

Les copies de la kunoichi vert-pomme semblaient moins vives (tout l'était comparé à Hako d'un autre coté) et se mit au garde à vous pour attendre les instructions.
De sa voix piaillante, Hako ordonna au premier de retourner au village et de faire ami-ami avec ses habitants, prétextant que les ninja l'avait laissée derrière pour sa sécurité et pour les aider un peu.
La jeune Aburame recommanda à sa doublure d'aider à la reconstruction mais sans forcer, histoire de ne pas révéler son apparence d'amas d'insectes dévoreurs de chakra.
Même sans disposer des talents et du chakra de son original, le clone valait bien un homme adulte.
L'autre doublure avait pour instruction de rester hors de vue et de patrouiller autour du village, au cas où les Kaguya reviendraient s'en prendre aux habitants.
Et en cas de problème, Hako l'enjoignit à s'enfuir pour les rejoindre et les prévenir...

Les shinobi de la Feuille quittèrent donc le village en ruine pour aller enquêter vers l'étrange fumée qui montait des montagnes alentours.
Aimant presque autant la nature que Daiki, Hako était évidemment ravie de l'expédition en terre inconnue, oubliant même pour un temps les villageois qui s'étaient visiblement fait agresser il y a peu par les Kaguya.
Très vite, la fumée devient inquiétante (et donc intriguante aux yeux d'émeraudes étincelant de la kunoichi vert-pomme) et la montée se compliqua.
Le dénivelé augmentait, au point que même le lutin vert de Konoha ne pouvait plus gambader partout sans risque et sans s'épuiser.

Un grondement rauque et étonnant s’éleva, alors que le sol sembla trembler, expédiant Hako sur les fesses (ça lui apprendra à sautiller dans tous les sens). Rougissant, elle se remit débout et épousseta sa tenue fanfrelucheuse, avant de copier son senseï en recouvrant ses pieds de chakra. Elle en fit même trop, comme pour rattraper sa bourde.
Et évidemment, le Senju lui fit la morale, l'enjoignant à rester prêt de lui alors que la bouillante Aburame n'avait qu'une envie : gravir la montagne à toute vitesse pour découvrir la source de la fumée et les grondements.

D'ailleurs, c'était bizarre se tremblement de terre ? Une technique Dôton ? Un phénomène naturel ? Genre un éboulement ou un truc du style ?
Et c'était quoi ce grondement ? Il n'y avait pas d'orage... Qu'est-ce qui pouvait provoquer fumée, bruit et fureur de la terre ?
Peut-être un geyser ? Un des trucs qu'on trouvait parfois près des sources chaudes (Hako s'y connaissait en source chaude). Ça serait sympa de tomber sur un onsen naturel pour se relaxer !
"Quel endroit bizarre... Et excitant !" pépia gaiement le lutin vert de Konoha, nullement impressionnée par le phénomène. "Je me demande ce qu'on va trouver ? Vous pensez que c'est naturel ? Ou p't'être un shinobi qui s’exerce  ? Hmmm.... Naaaan, on voit cette fumée depuis un moment et ça a pas l'air d'être un campement..."

La kunoichi plissa le nez et respira profondément, faisant appel à son odorat hérité de sa mère Inuzuka (même s'il n'avait rien d'exceptionnel comparée à celui de sa génitrice). Si elle avait vu juste, ça sentirait sans doute un peu le souffre...
Elle hésita un instant à envoyer de nouveau un nuage de ses petits espions... Mais avec cette fumée, pas sûr qu'ils découvrent grand chose. Et même s'ils n'étaient que des outils, Hako n'aimait pas gaspiller ou envoyer à la mort pour rien ses légions.

En tout cas, Yurikô pris les devant et s'élança pour en apprendre plus. Y voyant comme l'autorisation de poursuivre, Hako la suivit, bien qu'incapable d'égaler la vitesse impressionnante de la puissante jônin. Elle était au moins aussi vive que Yum-Yum !
"J'arrive ! J'suis juste derrière toi, Yûriko-san ! Enfin, euh, presque..." s'enthousiasma la bouillante petite Aburame en bondissant à la poursuite de la jônin.

Hako obéit donc à moitié à son senseï en restant "presque" près de lui, se doutant bien qu'il suivrait le mouvement. Après tout, ne pas s'éloigner de lui... C'était soumis à libre interprétation, non ? Quelle distance convenait ?
Satisfaite de son auto-justification, la minuscule Aburame emboîta le pas à la magnifique kunoichi Tadake, essayant (vainement) de copier ses sauts gracieux de bloc en bloc de roche...
Hako était toute excitée : qu'est-ce qui les attendait au sommet ?


Récapitulatif:
 





Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1397/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1397/2000)

Tomber sur un os







Diriger un groupe était une responsabilité qui n'incombait qu'à des shinobis avec une bonne expérience du terrain, qu'à des guerriers de l'ombre capable de peser le pour et le contre afin de prendre la décision mais une question simplissime subsistait : Kyoshiro Tadake était-il de ces gens-là? Certes il était un shinobi plus que compétent, capable de garder la tête froide sous la pression tout en prodiguant quelques mots rassurants afin de détendre ses petits camarades, mais serait-il capable de prendre des décisions difficiles ? De choisir entre devoir et famille, si le choix lui était demandé ? Il n'en savait rien mais essayait de ne pas s'apensantir sur ce sujet, déjà parce que cela n'apporterait rien du bon, mais aussi parce que ses compagnons du jour étaient plus compétents les uns que les autres. Pour sa sœur le jeune aveugle n'avait jamais eu le moindre doute à son sujet, elle était bien plus capable et forte qu'il ne le serait jamais et, pour le Senju, le Tadake connaissait déjà sa valeur. Il ne suffit ensuite que de quelques instants pour que l'aveugle remarque que la dernière recrue du groupe avait tout de même un peu de cervelle, ce qui leur serait certainement utile pour la suite.
Elle avait beau être peu expérimentée par rapport aux trois autres shinobis de haut rang à ses côtés, la jeune Aburame était tout de même capable de proposer des idées intéressantes, à commencer par laisser un clone au village pour récupérer quelques informations et les transmettre au groupe, par la suite. Pourquoi Kyoshiro n'y avait-il pas pensé ? Sans doute parce qu'il était encore trop concentré sur le fait de bien faire les choses, de ne pas se foirer comme leader de groupe et, de cela, il en avait pleinement conscience. Respirer ? Oui, peut-être était-ce la solution ou alors, connaissant le jeune homme, sa pression descendrait lorsqu'il rentrerait dans le vif du sujet car, malgré les belles paroles et le sourire enjôleur, il était tout de même un homme d'action avant tout. Oui, il devait apprendre à lâcher prise et profiter du moment, plutôt que de se bombarder de questions et de doutes.

Il l'avait fait jadis et vu comment cela s'était terminé...non, ce n'était plus sa ligne de conduite désormais.

Une fois le groupe rassemblé le jeune homme suivit donc les indications de ses compagnons pour arriver à la base du pic, notant les informations dans un coin de sa tête concernant l'épaisseur de la fumée qu'ils ne tarderaient pas à atteindre. Il seul pas à la base de la montagne suffit au jeune aveugle pour ressentir le tremblement qui y faisait rage, conscient que la grimpette qui les attendait ne serait pas de tout repos. Mais en même temps, depuis quand est-ce que leur travail était supposé être facile ? Ils étaient les rats de ce monde, plongeant dans la fange et salissant leurs âmes pour garantir la paix et la sécurité des plus faibles : la facilité était un luxe qu'ils ne pouvaient clairement pas se payer. Esquissant un sourire face à cette grimpette, Kyoshiro écouta la suggestion compréhensible de son camarade Senju, avant de lui aussi rassembler un peu de chakra en vue de l'ascension à venir.

« Juste un petit coup d’œil, et on avise ensuite.     »

Kyoshiro était connu pour ne pas tenir en place plus de cinq minutes, aussi était-il impatient d'arriver au sommet mais, en même temps, il ne pouvait ignorer les suggestions avisées de ses collègues plus...tempérés que lui. Prendre son temps était la clé, s'ils devaient faire demi-tour une fois arrivé au sommet pour y revenir le lendemain, alors Kyoshiro ravalerait sa pilule et le ferait pour le bien de l'équipe et de la mission. Prenant une courte inspiration pour remettre ses yeux en face des trous, pour ainsi dire, ce fut donc avec la concentration qu'on lui connaissait qu'il débuta lui aussi son ascension, ne restant pas trop loin de ses camarades au cas où l'un d'entre eux ferait une chute malencontreuse.

Ainsi soit-il.







Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 820
Date d'inscription : 16/03/2017
Sticks and Stones, maybe some Bones (Rang B)


Ainsi soit-il; ce qui devait arriver arriva. La petite équipe de choc mise en route et évoluant à grande vitesse au travers des hauteurs de la montagne qui perdait de plus en plus le peu de verdure qui s’y trouvait et révélait donc sa nature plus brute au travers quelques pics rocailleux; il y aurait probablement eu un moyen plus... classique de s’aventurer vers le mont, mais rien ne valait une bonne vieille grimpée à la manière des shinobi, et certainement pas une longue marche tranquille au temps incertain.

En effet, la terre qui gronde met de l’avant le caractère impétueux de l’endroit, et se rendre au sommet n’est pas une certitude si on ne s’exécute pas promptement. Il devait y avoir un autre moyen rapide de se rendre au sommet sans faire d’escalade à la manière typique des gens de l’ombre, mais les chercheurs de Kaguya ne connaissant pas les coins et replis de cette montagne, il leur serait difficile de trouver (voire de confirmer) qu’un chemin directe et facile mène au tout haut.

La force tranquille se réveille doucement, au fur et à mesure que la Feuille aligne ses pattes sur le roc (visiblement moulé par l’art d’une nature agressive et bouillonante). Un sol particulièrement sec, foncé, rocailleux; la verdure se rarifie jusqu’à ne plus s’aventurer si loin, comme si quelque chose l’avait lentement grugée, brûlée, tuée.

La fumée cible s’intensifie, mais le groupe est encore trop loin pour pouvoir en identifier quelconque odeur ou tirer des hypothèses complexes; ce n’est définitivement pas un feu de camp ordinaire. Au fil de leur ascension et de leurs palpitantes aventures d’escalades, le roc se calme.

Comme s’il avait compris que luter contre Konoha ne servait à rien.

Arrivés à une zone un peu moins escarpée, un peu plus qu’au milieu du chemin, l’équipe fut confrontée à l’absurde folie qu’était l’hypothèse de leur grande ninja médicale.

Un volcan?

Nous dirons plutôt un accueil chaleureux de dame nature. Une grande vague de magma s’élève dans la direction du petit groupe avant de s’abattre sur leur chemin, coulant vers eux telle une cascade, une rivière brûlante. La direction source; du coin de la montagne, un peu à l’horizon, le magma tentait de se mettre entre les ninja et la face cachée de la montagne, mère de cette fumée de plus en plus opaque.

Certes Yuriko avait tapé dans le mille, mais si quelqu’un prend le temps d’oberver la coulée (après s’être mis hors de danger) et son point de départ, on peut remarquer qu’elle ne vient pas directement du sommet. On peut même voir du mouvement à la base de la rivière bouillante, signalant que l’escouade n’est probablement pas seule sur cette montagne.

Si les aventuriers veulent continuer leur ascension, il vaudrait mieux se méfier et avancer avec prudence. Ils pourront remarquer, peu de temps après cette rafale de lave, que la fumée devient de moins en moins noire et opaque. Qu'y a-t-il à cet endroit? Pourquoi avoir été attaqué ainsi, surtout aussi expéditivement? Comment procéder pour la suite? Est-ce qu'il y a d'autres ambuscades de ce genre, peut-être même des pièges? Dans tous les cas, cet évènement n'était pas un accident.

La coulée:
 

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Left_bar_bleue1397/2000Tomber sur un os [Pv : Aburame Hako, Tadake Kyoshiro et Yuriko] Empty_bar_bleue  (1397/2000)

Tomber sur un os







Si le jeune homme n'était pas forcément le plus malin ou le meilleur enquêteur de la troupe, assurément pas, il était tout de même capable d'aligner ses pensées en un semblant de réflexion, notamment lorsqu'il était temps de décider de quel chemin à prendre. Certes il aurait pu continuer dans ce village en ruine, en le fouillant de fond en comble, en interrogeant chacun de ses habitants, mais dans quel but ? De toute évidence les Kaguyas ne se trouvaient pas ici, plus maintenant tout du moins et c'était aussi la décision d'un chef d'équipage de décider quand abandonner une piste, pour en suivre une autre. Il n'avait aucune idée de si il venait de faire le bon choix ou non, mais il comptait sur l'honnêteté de sa sœur pour lui dire si jamais il prenait une mauvaise décision. Après tout n'étaient-ils pas liés depuis bien avant leur naissance ? N'avaient-ils pas juré de toujours se dire les choses, depuis l’entre-acte chez les Yamanakas ? Kyoshiro avait suffisamment fauté par le passé pour ne pas souhaiter que cette mission soit un échec de plus à son actif, mais il n'était pas encore l'heure de se noyer sous toutes ces questions.
Avant même qu'il n'eut le temps de dire ouf, déjà toute la troupe était en train de débuter une escalade sur un terrain qui ne semblait que très peu stable, sans trop savoir ce qu'ils allaient y trouver au sommet. Certes l'aveugle ne pouvait pas s'émerveiller des mêmes choses que ses congénères, des matérialisations physiques de ce qu'il considérait comme une beauté sauvage, mais la curiosité avait pris le pas sur tout le reste, l'espace d'un instant. Prise après prise, impulsion après impulsion, il débuta donc son ascension en oubliant l'éventualité d'une chute, jusqu'à enfin parvenir au sommet.

D'ordinaire il aurait repris son souffle, demandé à tout le monde si chacun allait bien mais la chaleur qu'il ressentait désormais coupa court à cette volonté. Intrigué, il s'avança de plus belle et, en sentant cette chaleur devenir plus étouffante à chacun de ses pas, l'aveugle sut qu'il ne s'agissait pas que d'un simple feu de joie. Ce bruit, ce grondement, cette chaleur, cette fumée...un volcan ? L'idée provoqua chez lui un sourire franc accompagné d'un sourire, tel un enfant le matin de Noël, avant que ses sens en alerte ne viennent l'avertir d'un danger immédiatement. Laissant son corps réagir d'instinct, guidé par cette volonté protectrice qui était sa marque de fabrique, le Tadake bondit en avant, se positionnant tel un bouclier devant le reste de l'escouade.

« Hep, hep, hep ! Derrière-moi ! »

Le temps d'une courte respiration et ses deux mains vinrent se joindre devant lui, avant qu'il ne les appose sur le sol en y diffusant son chakra. Il connaissait cette technique par cœur, mais l'urgence de la situation installait toujours une pointe d'instabilité, mais fort heureusement la technique eut tout de même l'effet escompté.

« Doton : Doryû Heki ! »

En un rien de temps un haut et large mur de terre vint s'élever devant le shinobi et le reste de son groupe, les protégeant sans doute de cette vague de magma, avant que l'aveugle ne se relève. Par réflexion plus que par réflexion, la force de l'habitude sans doute, le jeune homme étendit son esprit en activant son mode senseur afin d'avoir une meilleure compréhension de son environnement, et des menaces en présence s'il pouvait les repérer. Bien sûr il espérait que le magma ne déborde pas sur les côtés et ne contourne pas son mur, auquel cas ils devraient changer de position mais, pour l'heure, ce fut drapé dans un sourire qu'il accueillit cette première attaque de Mère Nature d'un :

« Elle va être sympa cette petite balade, dis donc ! »

Un village étrange, une fumée, un volcan. Cela semblait être le début d'une aventure intéressante !





Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines Fertiles-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.