:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Domaines des Clans :: Domaine Aburame Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ultime renfort [entrainement solo]

Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Ultime renfort [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Ultime renfort [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ultime renfort

C'est pour une fois en se faisant toute petite (encore plus que d'habitude) que la jeune Hako s'avançait vers le cœur du domaine Aburame.
Le moindre adulte se tendait en sa présence, lui lançant (sans doute, impossible à dire avec les lunettes noires et les capuches) de regard lourd de suspicion et de ressentiment.
Il fallait dire que la kunoichi vert-pomme avait la veille semer un chaos innommable sur les terres (et pire, dans les laboratoires) du clan avec sa nouvelle "technique" de clonage.

Une expérience qui avait attiré l'attention d'une des anciennes du clan des manieurs d'insectes, qui avait donc convoquée Hako dès l'aube en sa demeure.
Au moins la vieille avait un point commun avec le lutin vert de Konoha : celui de se lever aux aurores.
Aburame Reihai avait déjà entrainé une fois la petite genin, avec rigueur et sévérité. Comme beaucoup, l'ancêtre du clan avait été dubitative sur "l'expérience hybride", mais elle avait au moins fait l'effort de donner sa chance à la minuscule kunoichi à froufrou, malgré ses frasques et sa tenue fantaisies provocantes et moquant l'aspect terne des habits traditionnel du clan.
Et la vieillarde avait été surpris par le dynamisme et l'imagination, mais aussi la volonté de la jeune fille que tous prenaient pour une amusante anomalie, une mascotte voire un bouffon.

La technique de clonage était... à l'utilité discutable. Mais c'était une nouveauté, quelque chose d'imprévu.
Et au déclin de sa longue vie, Reihai commençait à aimer l'inattendu et la surprise qui la sortait de son train-train quotidien.
Marchant désormais avec une canne, la vieille Aburame avait connu les guerres et les massacres... Et connaissait maintenant l'ennui. Ses jours de kunoichi et ses faits d'armes les plus épiques étaient désormais loin derrière elle. Sagement, connaissant ses limites tout comme un Aburame le devait, elle s'était concentrée à gérer le clan. A la recherche de nouvelle espèce d'insectes ou mutation de kikaichuu.

Mais les frasques et la vivacité du lutin vert de Konoha l'avait fait prendre conscience de la stérilité de son train-train quotidien. Le service "actif" lui manquait.
Elle avait donc décidé de former un peu cette étrange hybride. Par pure curiosité et parce que ça lui rappelait le fait (discret et couvert, car elle était après tout une Aburame) de sa jeunesse et de ses anciennes batailles.

Hako se faufila entre deux gardes qui la toisait en silence pour gagner la cour intérieure du manoir splendide de l'ancêtre qui l'avait convoquée.
Normalement, elle y serait allée en sautillant en plaisantant, avec morgue, ravie d'être convoquée auprès des plus hautes instances dirigeante du clan.
Enfin on reconnaissait son talent !
Mais bon, après le petit "incident" de la veille, elle ne savait pas trop à quoi s'attendre... Engueulade et blâme officiel ? Mais d'un autre côté, la petite vieille semblait avoir apprécié sa nouvelle technique de Chibi Mushi Bunshin et l'avait encouragée à la maîtriser et l'avait aidée à la codifier...

Reihai-sama l'attendait, droite comme un i, trônant de manière impériale dans son jardin qui ressemblait à la fois à un œuvre zen un brin chaotique et un terrain d'entrainement qui aurait été dépoussiéré pour l'occasion.
Hako nota la posture et l'air revêche de l'ancêtre Aburame qui dégageait une prestance royale ainsi appuyée sur sa canne, au lieu de paraître faible et infirme dans son grand âge. Il y avait certainement là moyen à s'instruire.
"Genin Aburame Hako au rapport, comme demandé !" tonna Hako de sa petite voix pépiante qui contredisait ses propos sérieux. Mais pour une fois, le lutin vert de Konoha ne surjouait pas à dessein le respect et les convenances.
Malgré son âge canonique, Reihai restait une kunoichi redoutable et une des membres les plus éminents du conseil Aburame.

La vieille dame ne dit rien pendant un moment, toisant la minuscule kunoichi vert-pomme. La jaugeant.
A moins qu'elle ne se soit endormie ? Difficile à dire derrière ses lunettes noires et sa peau parcheminé, ses vêtements ternes et lâches qui dissimulaient sa posture et ses gestes... Pouvait-on dormir debout ? Un ninja devait pouvoir, surtout en s'appuyant sur une canne fichait dans le sol...
L'attente s'éternisait (surtout pour Hako, l'énergique adolescente qui n'était pas particulièrement connue pour sa patience). Déjà le lutin vert de Konoha avait abandonné la posture de repos standard et se dandinait sur ces pieds...

"Toujours aucune patience." décréta soudain l'ancêtre, intérieurement vaguement amusée par le fait de passer la jeunette sur le grill.
Hako se raidit instantanément en adoptant un strict (et ridicule dans sa tenue fantasque) garde-à-vous, le rouge aux joues.
"Mais tu sembles avoir quelques dons pour les techniques de clonage et ton père, Aburame Hideaki a officiellement demandé qu'il te soit enseignés nos meilleurs arcanes secrètes en la matière." poursuivit l'antique kunoichi Aburame d'un ton sec, ponctuant sa déclaration d'un coup de canne dans le sol. "Cette demande est désormais approuvée. Je me chargerais donc te t'enseigner une technique de clonage avancée du clan : le Mure no Abatâ, l'Avatar de l'Essaim."

Hako resta digne et professionnelle devant l'incroyable nouvelle... Oh, bien trois secondes.
Battant des cils sous la surprise, ses yeux émeraudes étincelèrent de fierté et de joie quand elle digéra la nouvelle.
"Yeah ! Génial !" s'exclama la minuscule kunoichi en sautant en l'air, poing dressé. "Oh ! Euh... Je ne vous décevrais pas, Reihai-dono !"
"L'échec est bien évidemment inenvisageable." proclama durement (mais intérieurement amusé par la joie sans limite de la petite kunoichi) l'ancêtre, espérant (vainement) ramener Hako à la réalité.

Pour Hako, c'était un peu une consécration.
Ses talents étaient reconnu, officiellement, par une membre du conseil Aburame ! On la jugeait désormais digne de recevoir les enseignements les plus secrets du clan ! Du coup, Reihai-sama la considérait comme une vraie Aburame ! Elle, la paria, l'hybride, la fille de l'étrangère !
Et bientôt, sans nul doute, c'est tout le clan qui reconnaîtrait sa valeur !
Alors autant dire que cette mystérieuse technique de clonage, elle allait la faire sienne ! Et avec panache !

La vieille Aburame commença ses explications, alors que déjà le lutin vert de Konoha commençait à s'étirer et à s'échauffer, incapable de dissimuler son sourire.
"Inutile de t'exciter comme ça. Conserves tes forces pour le moment. Nous allons d'abord discuter théorie..."
Immédiatement, Hako ne put s'empêcher de faire une grimace et la vieillarde dû se retenir de sourire (aou du moins, d'avoir un vague rictus, elle était Aburame) devant sa déception évidente.
"Il s'agit d'une technique de haut niveau, qui va donc de fait consommer beaucoup de chakra et d'insectes de ton essaim. Elle n'est pas souvent enseignée à de simples genin."
Hako hésitait à présent entre le désenchantement (car il allait falloir se palucher la théorie) et la fierté (parce que la vieille dignitaire de son clan la juger plus apte qu'une simple genin.

Ayant très bien compris que la minuscule kunoichi à froufrou était plus du genre à apprendre par pratique que par la théorie, Reihai posa sa canne et composa hâtivement quelque mudra.
"Bunshin no Jutsu" s'exclama-t-elle, invoquant aussitôt quelques doubles d'elle-même. Des clones basiques, issus de la technique qui était désormais enseignée à tous à l'Académie du Village Caché de la Feuille.
Hako, perplexe, pencha la tête sur le côté. On était loin d'une technique de clonage avancée...

"Oui, des Bunshin. Peux-tu me donner leur avantage et leur raison d'être ? Et leur inconvénient ?"
Ah zut ! Un quiz dès le début ? Mais cette vieille pie desséchée n'avait donc pas de cœur ?
En tout cas, elle se creusa vite la cervelle pour répondre à la question, afin de ne pas décevoir son senseï du moment.
"Euh... Ils peuvent servir de diversion ? Et tromper les ninjas peut vigilant ou les civils ?" commença prudemment la kunoichi vert-pomme. "Mais bon, ce sont justes des illusions : ils ne sont pas matériel et ne peuvent pas faire grand-chose... Et ils sont fragile, facile à découvrir et à dissiper..."
"Réponse simple, maladroitement formulée et basique, mais correcte." jugea la vieillarde de sa voix éraillée. "Ajoutons qu'ils ne puisent guère dans notre réserve de chakra, au point que même les apprentis-ninja arrivent à en invoquer. Et, pour notre clan, ils ne nécessitent pas non plus la participation de notre essaim."

D'un coup de canne, elle balaya les clones qui retournèrent au néant.
"De tout temps, les shinobis ont voulus développer des techniques de clonages. Qu'un autre prenne un coup à notre place, servent de diversion ou nous permettent d'attaquer d'un angle imprévu est un rêve désirable. La supériorité numérique est un atour qu'il ne faut jamais négliger. Mais les simples Bunshin servent essentiellement de diversion, à cause de leur fragilité et leur manque de réalisme. Ils ne peuvent agir sur leur environnement et manque de... solidité. De fait, les ninjas ont essayé d'améliorer cet état de fait en développant de nouvelles techniques, plus avancée."

La vieillarde composa à nouveau une série de mudra, plus complexes. Elle le faisait lentement à dessein pour sa pupille, mais plus pour l'exemple.
Mais de toute façon, si le dossier de la jeune Aburame disait vrai (ce dont elle ne doutait pas), elle ne pourrait pas apprendre cette technique facilement.
"Suiton : Mizu Bunshin !" s'écria-t-elle, crachant soudain de l'eau qui se changea aussitôt en une paire de double identique à l’antique kunoichi.
"Ooh, cool ! Des clones d'eaux !" s'exclama Hako, ravie. Mais on lisait une certaine déception dans son regard... Était-ce là la technique avancée qu'elle allait apprendre ? Non, si c'était un des arcanes secrète de leur clan, des kikaichuu devaient être impliqués...

"En effet. Des clones élémentaires, issus du Ninjutsu Affinitaire. Le Suiton, dans mon cas." confirma un des doubles, qui visiblement pouvait s'exprimer indépendamment de la vieille Aburame.
"Il existe de nombreux types de clones issus du Ninjutsu : des clones de foudre, de boue, de pierre, de lave et même de bois, issus du Mokuton des Senju." continua la véritable Reihai d'un ton docte. "D'après les dossiers du clan et de Konoha, tu as hérité de ton père d'une affinité avec le Dôton. Tu pourras donc peut-être un jour créer un clone de boue ou de pierre. Note le réalisme déjà atteint par ces techniques de clonage : leur apparence est souvent quasiment parfaite. Ils sont solide et projette donc une ombre et interagisse avec l'environnement, à l'inverse de simple Bunshin. Ils restent cependant le plus souvent relativement fragile et révèle leur vraie nature une fois frappés..."

"Comme nos Mushi Bunshin !" intervint alors joyeusement Hako, en partie pour montrer qu'elle suivait.
"Correct. Notre technique du clan est en effet du même genre. Mais les clones issus d'une technique de Ninjutsu élémentaire ont souvent une autre petite surprise en réserve..." poursuivit la vieillarde d'un air matois.
"Suiton : Mizu Rappa !" s'exclama alors un des doubles aqueux de Reihai après avoir promptement composé quelque mudra. Il souffla un torrent qui renversa la minuscule kunoichi vert-pomme et l'autre double, qui retourna aussitôt à l'état de flaque.

"Eh ! Pas sympa !" se récria Hako, trempée, en se redressant.
"L'utilisation de clones est basée sur la surprise mon enfant. Voici donc celle de mes clones d'eau : ils peuvent utiliser quelques-unes des techniques de Suiton que je maîtrise... Mais rien d'autre. Et tu as pu constater leur relative fragilité."
"Oh ! Cool ! Tiens... Du coup, les Mushi Bunshin..." commença la jeune Aburame, réfléchissant rapidement à haute-voix.
Le sourire de Reihai s'élargit. Oui, elle était vive cette petite.

"Tu soulèves une des faiblesses intéressantes de notre technique séculaire. Comme tu as déjà dû essayer, un Mushi Bushin ne peut pas utiliser de techniques, qu'elle soit issue de notre clan ou du ninjutsu. Nos clones sont un conglomérat d'insectes et de notre chakra et ce dernier est entièrement dédié à leur donner notre apparence et une pseudo-conscience à même de suivre les ordres. Utiliser du ninjutsu, voir même du simple taijutsu déstabiliserait l'édifice de chakra. De même pour l'usage d'une technique issus de notre arsenal de clan : la perte d'insectes lui serait fatale..."
"Aaaaah... Dommage !"

"En effet, en effet. Bien évidemment, le clan a travaillé sur cette faiblesse. Mais avant de discuter à ce propos, voici une autre technique de clonage : Kage Bunshin no Jutsu !"
A l'invocation de la vieille Aburame, un nouveau double apparut dans un nuage de fumée. Il semblait totalement identique à l'ancêtre.
Immédiatement, ce nouveau double composa quelques mudra et tendit un doigt impérieux vers le double aqueux survivant de sa maîtresse.
"Raiton : Raiju !" s'exclama-t-il en expédiant un éclair qui explosa son confrère issus du Suiton.
Il s'approcha ensuite d'une Hako un rien suspicieuse (elle n'avait pas trop envie de se faire électrocuter par surprise, elle avait déjà donné contre un pseudo-samouraï de Tetsu).
Mais le clone l'amena au loin en lui murmurant de curieuse instruction.
Suivant ses ordres, le lutin vert de Konoha le bastonna un peu pour en éprouver la résilience. Il finit par disparaître sous un coup bien appuyé de la minuscule spécialiste en Taijutsu."

Hako revint ensuite vers la vieille kunoichi qui l'attendait au fond du jardin, appuyé sur sa canne.
"Une brassière jaune pâle, avec un liserée de dentelle." annonça Reihai avant même que la petite genin ne lui pose la question. "J'avoue que c'est la première fois que quelqu'un choisit la couleur de ses sous-vêtements comme code secret..."
Hako en resta ébahie : elle n'avait fait que chuchoter cette phrase codée au clone, à l'autre bout du domaine.

"Le Kage Bunshin est considérée comme la technique de clonage la plus aboutie au monde." continua donc l'ancêtre du clan Aburame. "Une réplique parfaite, pouvant se battre et interagir avec l'environnement et capable d'utiliser tout un panel de techniques de son créateur. Cerise sur le gâteau : dès qu'il est dissipé, sa mémoire est transmise à son maître... Voilà pourquoi je connais ta phrase secrète..."
"C'est génial ! Est-ce que je peux..."
"Pas aujourd'hui, mon enfant..." coupa la vieillarde, amusée. "Cette technique a affreusement meurtris la fierté du clan Aburame car elle dépasse nos Mushi Bunshin, pourtant dédié à l'espionnage et à la tromperie. Le clan a donc réagi et c'est ce qui a mener à la création du Mure no Abatâ."
Elle composa aussitôt tout une série de mudra affreusement complexe, au ralentit pour que la jeune genin puisse suivre.

Une copie de Reihai se forma dans un nuage d'insecte à la densité impressionnante.
Comme un clone d'insecte classique, elle semblait totalement identique à sa maîtresse.
Sous l'ordre de la matriarche, le double se porta à l'assaut du lutin vert de Konoha. Et cette fois-ci, les coups basiques de l'adolescente aux habits vert-pommes (et encore humides) ne purent le terrasser simplement.

D'un bond, le double s'écarta soudain et après quelques mudra tendit le doigts vert Hako.
"Raiton : Raiju !" s'écria-t-il en frappant la minuscule kunoichi avec un petit éclair. Hako grogna sur l'impact douloureux, surtout avec les vêtements mouillés.
De rage, elle commença à charger son chakra dans son poing, se préparant à abattre le Poing de la Justice sur l'impudent double de la vieille momie.
Mais cette dernière fut plus prompte.
"Bôsui no Jin" s'exclama la véritable Reihan, ordonnant à son essaim d’enserrer la jeune fille... Mais à la grande surprise de Hako, ce fut le clone qui explosa et se changea en vrilles de kikaichuu.
Impossible d'esquiver !
En un instant, le lutin vert de Konoha fut capturé. Et encore une fois, par traîtrise !

Reihai claqua des doigts et les insectes libérèrent la pauvre petite genin
"Bien, voilà qui conclut la démonstration." déclara sentencieusement la vieillarde de sa voix roque. "Tu as pu avoir un aperçu des pouvoirs et de l'utilisé de l'Avatar de l'Essaim. Ce type de clone avancé est capable de manier certaines de tes techniques. Hélas, pas celles propres à notre clan, ni le Katon, qui l'embraserait. A l'inverse du Kage Bunshin, il ne transmet pas non plus sa mémoire quand il est détruit. Mais il est beaucoup plus résilient, comme tu as pu le constater. Et il peut servir de réserves d'insectes en cas d'urgence, ce qui est un atout sans prix..."
Déjà, Hako avait oublié les déconvenues et humiliation des "démonstration" de l'antique sorcière Aburame.
Ses yeux pétillaient d'anticipation. Elle rêvait d'essayer de maîtriser cette technique !

Mais Reihai tapa lourdement trois fois le sol de sa canne, ignorant les balbutiements de joie incohérente de sa jeune élève.
Un membre du clan arriva aussitôt, portant un énorme rouleau bien épais.
"Avant toute chose, il va te falloir en saisir pleinement la théorie..." annonça d'un ton de vieille institutrice vacharde sa senseï du jour.
Hako soupira lourdement et leva les yeux au ciel devant l'épaisseur du rouleau. Des devoirs !
La vieille le faisait exprès, elle en était sûre...





Ultime renfort [entrainement solo] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Ultime renfort [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Ultime renfort [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ultime renfort

Pouvait-on mourir d'une overdose de lecture ?
C'était en tout cas ce que Hako se demandait. Certes aujourd'hui il pleuvait, mais cela faisait des jours que sous l'instruction rigide de la vieille Aburame Reihai, la petite genin épluchait des parchemins antiques, écris en patte de mouche (d'un autre coté, vu son clan, c'était logique).
Elle ne savait plus trop si c'était ses yeux qui la brûlait ou si c'était son cerveau qui fondait.
Théorie sur le chakra. Anatomie. Étude du clan sur les kikaichuu et d'autres insectes sociaux. C'était sans fin et le lutin vert de Konoha n'avait jamais été très scolaire...

Hako avait néanmoins réussit à mendier un peu de temps de détente à sa rigoureuse instructrice, où elle pouvait se défoulait en tabassant quelques vieux mannequins de bois dans la jardin de l’ancêtre.
Une jeune fille en pleine croissance avait besoin d'entretenir son corps ! Elle ne pouvait décemment pas passer toute la journée à étudier de vieux rouleaux qui sentait le moisi !
Le pire, c'est que quand la nuit tombait et qu'elle rentrait chez elle, le calvaire n'était pas fini. La vieille Reihai lui donnait des devoirs !
Et dire que la petite Aburame avait tant fêté la fin de ce genre de corvée après son diplôme à l'Académie !
Voilà qu'elle devait passer ses soirées à potasser au lieu de s’entraîner ou d'aller roucouler auprès de sa douce Hyûga...

En plus (sans doute traîtreusement prévenue par le cancrelat desséché) son père s'était pris au jeu et faisait réviser sa fille. Intention louable d'un géniteur aimant mais... Hako aurait aimé quelque chose de plus...percutant ! De physique.
Et Hideaki s'enflammait parfois quand on parlait médecine et insecte, bourrant le crâne de son bouillant rejeton d'informations diverses et variées que la petite Aburame peinait à mémoriser.
L'attention studieuse, ce n'était décidément pas son point fort...

Par contre, la fierté et l'obstination, ça Hako en avait à revendre.
Même si elle s'ennuyait copieusement, même si elle devait lire à s'en faire pleurer les yeux et rédiger (ou réciter) de trop long compte rendus où la moindre erreur était vilement pointé du doigts par Reihai, elle continuait l’entraînement.
Cette technique avancée de clonage Aburame serait sienne !

C'est avec un incroyable soupir de soulagement qu'après une semaine de torture mentale, son antique instructrice donna enfin une note "passable" à l'un de ses devoir et annonça qu'elles allaient pouvoir débuter la pratique.
Hako sauta immédiatement sur ses pieds en poussant des cris de joies, abandonnant sans vergogne le traité qu'elle lisait sur les phéromones des reines kikaichuu.

"Ne t'emballes pas, petit scarabée..." caqueta la vieillarde, avant de l’entraîner non loin sur sa propriété, dans un jardin doté d'un petit étang où nageaient quelques carpes.
Il pleuvait doucement, mais cela ne semblait guère affectait l’ancêtre Aburame. Ni Hako d'ailleurs, en bonne petite brute insensible à ce genre de désagrément mineurs.
"Nous allons commencer doucement... Arrêtes de composer les mudra, petite impatiente ! En plus c'est serpent-rat, ce passage, pas rat-serpent !"
Reihai soupira et fit signa à Hako de la suivre sur l'étang, activant au passage une technique pour marcher sur l'eau.
La vieille Aburame fut (secrètement, en apparence son apparence ne laisse rien transparaître, comme il se devait dans le clan) de voir que la minuscule genin connaissait déjà et maîtrisait cette technique.
Visiblement, l'instruction de Konoha était efficace.

"La technique que tu convoites requiert un procession rigoureuse de ton chakra. C'est une maîtrise qui ne s’acquiert pas en un jour et qui sera très difficile pour une genin. Précision, doigté et dosage parfait sont nécessaires. Ainsi que de grandes réserves de chakra..."
"Oui, oui, j'imagine bien... Mais j'vais y arriver !" commença Hako, s’empêchant difficilement de signer les mudra de la technique pour au moins faire un essai.
"Silence et tiens toi tranquille cinq minutes !" tonna la vieillarde, faisant écho à un coup de tonnerre (disposait-elle d'une technique pour ça ? ça serait trop cool !). "Tu n'apprendras pas grand chose en essayant au hasard et tu ne feras que gaspiller ton chakra. Et ne compte pas sur le clan pour te fournir des pilules juste pour t’entraîner !"
Hako baissa les yeux, à la fois vaguement contrite et curieuse de la suite. Elle se força à demeurer immobile, debout sur l'eau alors qu'une pluie fine les douchait.
Quelques poissons curieux venaient folâtrer près de ses pieds.

"Il te faut donc apprendre à contrôler et doser ton chakra en toute circonstance." continua l’ancêtre du clan Aburame d'un ton professoral. "Les techniques d'escalades des arbres et permettant de marcher sur l'eau sont, en plus d'offrir une grande liberté de mouvement aux shinobi, de parfait exemple et entraînement à cela..."
"Oui, mais je les connais déjà !" rétorqua fièrement la kunoichi vert-pomme. La preuve : elle se trouvait bien sur cette mare en compagnie de la vieille pie. "Donc je pourrais pas passer tout de suite à..."
"Non. Si tu m'avais laissé finir, petite impatiente impertinente, j'aurais ajouté qu'il ne s'agit que de techniques et d'exercices basiques du contrôle du chakra. Tu vas devoir faire mieux !"

Cueillant un pétale de nénuphar, elle le plaça dans sa main. Hako fronça les sourcils.
On lui avait déjà fait faire cet exercice à l'Académie, mais avec un feuille.
Comme la petite genin s'y attendait, Reihai utilisa son chakra pour faire doucement se soulever le bout de fleur.
"Peux-tu le faire ?"
"Évidemment !" s'exclama le lutin vert de Konoha, s'emparant d'un autre pétale pour imiter l’ancêtre. ce fut cependant un peu plus délicat que prévu, à cause du vent et de la pluie. Et du fait qu'elle se trouvait debout sur une mare remplit de poisson taquin qui semblaient beaucoup aimé ses sandales rouges vifs. Mais rien d'insurmontable pour le lutin vert de Konoha !
"Bien ! Et comme ça ?"
Cette fois, la vieillarde plaça le pétale sur son front, regardant le ciel pluvieux. Il s'éleva doucement.

Hako essaya... Mais rien ne se passa. le vent et la pluie chassèrent en un instant le bout de fleur. Piteuse, elle essaya de le rattraper, manquant par la même occasion de passer à l'eau.
Reihai ricana méchamment (du moi Hako le prit comme ça) de son rire de vieille sorcière, faisant rougir Hako mais titillant aussi son esprit de compétition.

"Il est très facile d'émettre du chakra par les mains. C'est un poil plus délicat par les pieds, mais cela reste faisable par la majorité des ninja, même genin." expliqua l’ancêtre Aburame, alors que la kunoichi vert-pomme ratait encore son coup et perdait cette fois définitivement son pétale de lotus. "C'est par contre bien plus difficile par d'autre endroit, moins riche en tenketsu... Mais tu dois déjà le savoir : il y a une Hyûga dans ton équipe. Seul les shinobi les plus doué de ce clan peuvent émettre du chakra de tout les points du corps..."
Cette épreuve serait donc une formalité pour Yume, par exemple... La kunoichi vert-pomme serra les dents et recommença l'exercice, bien décidé à acquérir ce genre de compétence pour égaler son amante et rivale.

"Et c'est encore plus difficile en maintenant constant le flux de chakra dans tes pieds pour rester sur l'eau. Sans parler du vent et de la pluie." termina la vieillarde alors que la minuscule Aburame coulait soudain à pic dans l'étang, s'étant trop concentré sur un nouveau pétale de lotus au détriment de sa stabilité.
La kunoichi vert-pomme sortit de l'eau boueuse en poussant tout une flopée de juron qu'une demoiselle de son âge n'aurait jamais du connaître.

Reihai se retira sous un porche non loin, pour contempler sa jeune élève dans ses habits désormais trempé et boueux.
Un serviteur du clan vint lui portait un thé chaud qui immédiatement suscita l'envie de la minuscule genin trempée.
Distraite, elle laissa à nouveau filait son pétale de nénuphar.
"Ne massacre pas tout mon jardin !" railla la vieillarde appuyée sur sa canne. "Prends des brins d'herbe et concentres-toi. Si tu maîtrises ce tour, tu devrais pouvoir gérer l'équilibrage du chakra nécessaire pour la technique.."

Reihai se demandait en combien de temps la petite kunoichi pigerait le coup. Peut-être était-il trop tôt, après tout ?
Hako avait toujours été agitée et impétueuse. Rien dans les rapports et examen du Village Caché de la Feuille ou du clan ne mentionnait une propension à bien maîtriser le chakra.
Peut-être aurait-il mieux fallut attendre qu'elle soit devenu chuunin... A trop en vouloir, elle risquait de se brûler les ailes...
Ou du moins, se décourager.

A propos de brûler, la feuille qu'essayait de faire léviter Hako au-dessus de son front se dessécha soudain, tombant en poussière bien vite éparpillée par le vent. Et la kunoichi vert-pomme s'enfonça de nouveau dans l'eau, comme une grenouille coulant à pic.
"Ah ! Bien trop de chakra !" hoqueta la vieillarde, tout de même un peu surprise. Elle ne s'attendait pas à ce que la petite genin puisse en émettre autant de son crâne.
"Raaah, zut !" pesta Hako, un peu pâle après avoir crachée de l'eau et être retournée sur la mare. Les exercices infructueux commençait à taper dans ses forces vives. Surtout le dernier. "J'ai essayé de faire comme avec le Heddo Batto, mais ça marche pas..."  

Reihai dissimula son sourire en buvant un peu de thé.
Cette petite genin maîtrisait déjà ce genre de Taijutsu avancé ? Intéressant. Et très approprié pour l'exercice. Décidément, le lutin vert de Konoha avait de la suite dans les idées.
Trois jours. Non, deux. Elle le maîtriserait sans doute en deux. Prometteur !
"Oublies qu'il s'agit d'un entrainement tranquille et imagines que tu te bats sur l'eau. Ne l'oublie jamais et maintien toujours ton flux de chakra sous tes pieds." conseilla l’antique Aburame en désignant le petit étang de sa canne, tout en se remémorant ce qu'elle savait à propos du Taijutsu. "Ton idée est intéressante et t'as permis de comprendre comment émettre du chakra de ton front. Mais le Taijutsu ne l'utilise pas de façon continue. Soit il le décharge violemment, en un éclair, soit il est utilisé pour renforcer ton propre corps. Là, il te faut établir un flux constant, ni trop fort, ni trop faible."

Hako grogna, tout à sa concentration : plus facile à dire qu'à faire !
Mais elle allait y arriver !
Emportée par le défis, la minuscule genin en avait même déjà oublié le but final de l'exercice : acquérir un contrôle suffisant pour utiliser la technique de ses rêves...
Mais d'un certain coté, c'était un plus : cela lui permettait de se donner à fond, d'attaquer un obstacle à la fois.
Un sourire amusé derrière sa tasse de thé et ses éternelles lunettes noires, la vieille Reihai encourageait silencieuse sa jeune et prometteuse élève...
Enfin, à sa façon. D'un geste discret, elle convoqua un serviteur pour qu'il lui apporte la nourriture des poissons.
On verrait comment Hako se débrouillerait quand toutes les carpes affamées allaient sauter tout autour d'elle pour se goinfrer...




Ultime renfort [entrainement solo] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Ultime renfort [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Ultime renfort [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ultime renfort

Après de longues et épuisantes journées à s'exercer à la maîtrise fine du chakra auprès d'un maître efficace et sans concession, même une gamine aussi obtuse et sans finesse que la petite kunoichi vert-pomme obtint des résultats.
A la fin d'une après-midi orageuse, la vieille matriarche Aburame s'estima enfin satisfaite des progrès de sa jeune élèves, présentement trempée, agacée et toute pâle en raison du manque de chakra, qu'elle avait gaspillé à tenter de faire flotter au dessus de son crâne épais une bout d'herbe...

En plein vent, sous la pluie, sur l'eau croupie d'une mare où s'agitait des carpes taquines qui la prenait pour une grenouille ou du manger de temps en temps. Surtout quand la vieille leur balançait au hasard de la bouffe juste sous ses pieds.
Et sans parler du moment où elle avait fait des ricochets avec de petits mais douloureux galets prélevé dans le jardin zen, visant sans pitié ses jambes ou ses genoux !
Autant dire que Hako était d'une humeur particulièrement joyeuse, s'imaginant incendier le manoir de la vieillarde, les terres du clan et mettre à feu et à sang Konoha (nonobstant Yume), juste pour se détendre.
Putain, elle l'aurait mérité, sa nouvelle technique de clonage !

Et justement, Reihai se leva de sous son porche et approcha lentement la jeune Aburame qui avait enfin réussit à faire léviter son bout de feuille plus de trois secondes.
Hako grimaça, en sueur et concentrée malgré le froid. Qu'allait encore inventé son antique bourreau ? Lui filer des coups de cannes ? Ou pire : lui relire les parchemins vieux et chiants du clan qu'elle avait dû apprendre par cœur ?

"Suffit. Tu peux rentrer chez toi." tonna l'ancètre Aburame d'un ton sec et sans appel.
"Hein ? Mais j'y suis arrivée, enfin, un peu !" brailla la jeune Aburame, perdue.
La vieillarde soupira devant les yeux ronds de la minuscule genin. Si Hako avait de l'obstination à revendre, niveau intellect, elle n'était pas au niveau du clan...
"Ton test est terminée." ajouta donc Reihai pour rassurer la jeune pousse vert-pomme. Non, elle ne la renvoyait pas pour incompétence, au contraire. "Nous passerons à la suite demain matin. Tu n'as plus assez de chakra. Reposes toi donc, mange copieusement : nous allons attaquer l'étape finale pour maîtriser la technique, tu as désormais un contrôle de chakra suffisant, même si tes réserves restent faible."
"Yeah ! Enfin !"

Aussitôt, le lutin vert de Konoha bondit en l'air en poussant un cri de joie et de victoire.
La vieille Reihai soupira en secouant la tête devant tant... d'enthousiasme. D'où la petite genin tirait-elle pareille énergie ? La vieille matriarche des Aburame aurait pu jurer qu'elle était aux portes de l'évanouissement deux secondes plus tôt...
Bon, mieux valait qu'elle aussi prenne un bon repas et se couche tôt...

L'expérience de l’ancêtre Aburame paya : sans surprise le lendemain, sa jeune et bondissante élève fut là à tambouriner à la porte de son domaine à peine le soleil eut-il franchit l'horizon.
Un malheureux chuunin du clan servit un thé brulant à leur jeune invitée, retenant à grand peine un bâillement, les yeux pleins de cernes masqué par les sempiternelles lunettes noires typique du clan (sauf pour Hako).

"Nous allons commencer par répéter la séquence de mudra..." commença la vieille Reihai, toujours fascinée par l'incroyable vitalité qui se dégageait du lutin vert de Konoha, ses yeux d'émeraude pétillants de joie. Bon sang, on aurait presque dit que la minuscule kunoichi vibrait d'enthousiasme et d'excitation à peine contenue.
"Ensuite, nous réviserons un moment la théorie et notamment les flux du chakra, son malaxage, la synthèse de phéromones organisatrices et les ordres pour diriger l'essaim des kikaichuu."
Rien qu'à l'idée de réviser plutôt de pratiquer, la jeune Aburame sembla se dégonfler, retenant à grand peine un soupir de frustration. Exactement ce qu'avait prévus et voulu Reihai.

"Enfin, nous passerons aux travaux pratiques. Vu ton entraînement et ton...hmmm... ta focalisation, il te faudra sans doute à peine un jour ou deux pour appliquer ce que tu as appris et former un clone décent."
Et de nouveau, c'était comme si on avait branché Hako sur une source Raiton. Son sourire étincelant éclaira son visage poupin et elle leva la point en signe de victoire, réussissant quand même à ne pas sauter en l'air comme une gamine devant l'ancètre du clan.
Si prévisible... Mais c'était comme jouer d'un nouveau instrument de musique finement accordé. Cela réchauffait le vieux cœur de Reihai.
Peut-être que malgré tout, cette expérience, cette petite pile d'énergie incontrôlable était ce dont le clan avait besoin...
En bon éleveurs d'insectes, les Aburame le savait : l'uniformité conduisait à la mort.
Il suffisait de regarder les Senju, qui s'étaient rendu compte trop tard de ce fait et risquaient de perdre le Mokuton... Les Uchiha et les Hyûga risquaient de prendre le même chemin...

Le temps s'écoula lentement, alors que la chaleur moite de la journée montait. Un temps splendide pour les insectes, mais un peu moins pour leurs hôtes humains.
En plus, Hako n'était guère scolaire, alors les préliminaire s'éternisaient...
"Non, non, non !" gronda la vieille Aburame, alors qu'une fois de plus son élève trop dissipée se perdait dans le séquence complexe de mudra de sa nouvelle technique. "Tu fais sans cesse la même erreur dans la série tertiaire : serpent puis rat ! Pas l'inverse !"
Hako pesta : à chaque fois elle faisait l'erreur... Mais les mauvaises habitudes étaient dure à battre.
Mais la kunoichi vert-pomme était fière et têtue : elle allait y arriver !

Après un repas copieux mais un rien chichiteux (au goût de la petite genin), Reihai autorisa enfin la jeune Aburame à essayer réellement la technique qu'elle lui avait enseigné.
Le premier essai fut... catastrophique.
Le clone invoqué par Hako n'avait qu'une forme humanoïde sommaire. Il resta comme un amas noirs et vrombissant de kikaichuu agglomérée, ne ressemblant que vaguement au lutin vert de Konoha.
"Pas assez de chakra et des phéromones d'ordre trop vagues." analysa sèchement la vieillarde, faisant rougir Hako. Elle ne put s'empêcher de titiller sa jeune élève. Reihai était très adepte des "nage ou coule" et du coup de pied au cul dans sa pédagogie. "Depuis quand es-tu si timorée ?"

"Vous allez voir ce que vous allez voir ! Mure no Abatâ !" rétorqua immédiatement Hako, blessée dans son ego, composant la longue séquence de mudra non seulement sans erreur mais à une vitesse tout à fait acceptable... Enfin, pour une genin.
Au début, l'avatar d'insecte fut nettement mieux définit, réplique conforme de la petite Aburame, même s'il lui manquait encore les couleurs pimpantes de sa progénitrice.
Puis, bien vite, il frémit et vacilla, avant d'exploser comme un ballon qui éclate, expédiant une nuée d'insecte aux alentours.
Voilà pourquoi Reihai avait décrété qu'il fallait s'exercer dans le jardin.
Hako s'effondra, haletante à cause de la consommation en chakra de ses essais.

"Trop de chakra, cette fois. Et tes phéromones d'ordre sont encore trop vagues et peu raffinées, ce qui se traduit par un manque de cohésion et de couleurs... Reposes-toi un instant en relisant la partie sur la répartitions multi-couche du chakra et des insectes de ce parchemin..."
"... Ouais... Comme si c'était reposant..." marmonna Hako dans sa barbe d'un ton acide, mais pas assez bas pour ne pas ce voir gratifier d'un froncement de sourcil courroucé de sa maîtresse.

Il fallut près de trois jours d'entrainement intensif à la minuscule Aburame pour obtenir un Avatar de l'Essaim à la fois stable, crédible et suffisamment solide.
Reihai pensait qu'elle y arriverait avant, mais elle avait sous-estimé le chakra que dépensait la jeune Aburame à chaque essai infructueux.
Ce n'était après tout qu'une petite genin. Habituellement, l’ancêtre du clan n'autorisait l'apprentissage de ce genre de technique avancé qu'aux chuunin ou aux jônin.
En voyant le lutin vert de Konoha s’exercer jusqu'à l'épuisement, puis enfin parvenir à invoquer un clone avancé qui tienne la route, elle se promis de faire une petite lettre à son senseï et à Chô.
Nul doute que dans pas longtemps, Hako aurait la puissance d'un ninja de rang intermédiaire... Quant à sa maturité...

"Wahooou ! Il a pas explosé ! Et il parle ! Et il me ressemble ! ça a marché !" exultait la kunoichi vert-pomme, bondissant dans tout le jardin, sa fatigue et sa frustration complètement oubliées.
"Je vis pour servir." annonça l'avatar de l'essaim d'un ton un peu trop morne (et fort Aburame), contrastant avec celui surexcité de sa maîtresse.
Bon, ce n'était pas parfait, mais le fait était là.
"Félicitations." l'informa donc la vieille matriarche, lui dédiant un de ces rares progrés. "C'est une réussite. Ou plutôt, la promesse d'une réussite car il faut..."
"Je sais, je sais !" coupa joyeusement Hako en lui faisant un clin d'oeil (bon sang, cela faisait combien d'éons que personne ne lui avait fait de clin d'oeil ?). "J'suis la fille d'un scientifique Aburame : les résultats doivent être reproduits..."
"Oui, et..."
"Et je suis une kunoichi : il faut aussi que j'arrive à m'en servir en condition de combat réelles."
"... Avant cela nous allons tester un peu la résilience et l'efficacité de ton avatar." termina la vieilel Reihai, bien décidée à ne pas se faire damer le pion de la conversation par une genin effrontée.

Hako était déjà en train de tabasse gentiment le clone d'insecte, qui renvoyait à Reihai un regard désespéré.
"Ce truc est trop cool ! Regardez comme il est solide !" s'enthousiasmait le lutin vers de Konoha en titillant son double à coups de petits frappes de plus en plus appuyées.
"Maîtresse, pourriez-vous arrêter... C'est... agaçant. Et douloureux, même si la douleur n'est qu'information." gémit le clone, n'osant pas esquiver la pluie de coups de la minuscule kunoichi vert-pomme dont il était l'exacte réplique.
"Eh ! T'es une sorte de moi !" se récria la jeune et fougueuse Aburame. "Soit pas une chochotte ! Allez ! Répliques !"
"Puis que vous insistez...Konoha Reppû !" explosa le clone, se ramassant au sol en un instant pour faucher les jambes de la véritable Hako et l'envoyait au sol.
Surprise (ses doubles habituels n'ayant normalement pas ses talents en Taijutsu, le lutin vert de Konoha original ne put esquiver et s'affala en arrière... Retombant dans la mare aux poissons.
"Bien, il est efficace. Splendide réussite." laissa tomber d'un ton pince-sans-rire Reihai, masquant son amusement comme les Aburame savent si bien le faire.

Technique acquise:
 



Ultime renfort [entrainement solo] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Domaines des Clans :: Domaine Aburame-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.