:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps.

Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue1458/500Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps.

Peut-être était-ce dû à son étrange ascendance Inuzuka, mais Hako ne lâchait jamais sa proie.
La petite têtue du clan Aburame avait extorqué une vague promesse à Uchiha Akira, son ex-coéquipier du temps de l'équipe n°13.
Lors de leur (glorieux et mouvementé) test des bains mixtes de Konoha, la minuscule genin avait constaté que le jeune éphèbe à la peau pâle du clan à l'éventail manquait un peu de muscles.
Akira avait toujours été le "cérébral" de leur ancienne équipe, préférant le subterfuge à l'action directe. Mais parfois, l'action venait à vous, sans que vous l’eussiez demandée et malgré vos plans les plus subtils.

La kunoichi vert-pomme avait donc proposée (comprendre : imposée) à son jeune collègue de lui apprendre quelques astuces brutales mais efficaces de son répertoire de Taijutsu.
Le lutin vert de Konoha avait tant et si bien tannée le jeune Uchiha à ce propos qu'au bout d'un moment, de guerre lasse et à cours d'excuses, avait fini par céder et accepter.
C'est pourquoi ils se trouvaient désormais tout le deux dès l'aube (Hako faisait partie de ses gens qui se levait dès potron-minet même les jours où elle était censée être "de repos") sur un des terrains d'entrainement de Konoha, non loin de l'Académie rénovée.

Bien sûr, la minuscule Aburame était arrivée la première et s'était échauffée en tabassant copieusement quelques malheurs mannequin de bois.
Un grand sourire lui mangeait déjà le visage : enseigner lui plaisait vraiment (même si elle se doutait d'être bien plus brouillonne qu'un véritable senseï).
Il n'était d'ailleurs pas rare qu'elle traîne dans le coin, donnant parfois un coup de mains à de jeunes étudiants de l'Académie, dont la jeune sœur de Yum-Yum.
Les gamins adoraient "jouer" aux ninjas avec Hako et il n'était pas difficile à la petite genin de briller à leurs yeux d'apprentis-ninjas avec quelques techniques "basiques".

Les professeurs étaient un poil (hmmmm... Plutôt une barbe fleurie) plus dubitatifs et anxieux. Hako était connu non seulement pour sa malice, mais aussi sa brutalité.
Heureusement, Yume avait réussie à mettre un peu de plomb (des pointes de flèches en fait) dans la cervelle du bouillant lutin vert de Konoha, lui interdisant notamment d'apprendre aux enfants l'usage immodéré des parchemins explosifs...
Jusqu'à présent (et presque étrangement), aucun incident grave n'avait été à déplorer.

Hako avait d'ailleurs même était capable d'enseigner une de ses techniques de combats à un autre ninja du Village caché de la Feuille, lors d'un échange mémorable. Et un peu bizarre et désagréable, Itachi lui ayant appris en échange un sale genjutsu...
C'était d'ailleurs la même technique de Taijutsu qu'elle avait décidé d'apprendre à Akira.
Car, malgré tout, la petite Aburame était un poil nerveuse à l'idée d'initier son ex-camarade de l'équipe n°13 aux choix du corps à corps.
L'Uchiha aux cheveux d'argent avait une certaine tendance à juger cet art (et surtout Hako-la-brute-sans-cervelle) avec mépris et condescendance.
Et si après leur expédition aux sources chaudes ils se supportaient une peu mieux, ce n'était pas non plus la grande amitié entre-eux...
Du coup, un pauvre poteau d'entrainement fit les frais de l'anxiété de la minuscule genin.

Hako interrompit son tabassage en règle d'un mannequin d'entrainement quand elle aperçut Akira.
Immédiatement, elle lui fit de grand geste joyeux, ses appréhensions déjà (à moitié) oubliés. Il était venu après tout !
Cela voulait dire qu'il lui faisait assez confiance pour la croire capable de lui enseigner quelque-chose ! Et qu'il respectait sa parole, une chose appréciable aux gens de la kunoichi vert-pomme malgré son métier.
"Yooooo ! Akira !" salua sans la moindre once de respect envers le digne représentant le clan à l'éventail. Comme s'ils étaient amis... "La forme ? Prêt à suer un bon coup ?"

Probablement pas, mais elle espérait que son enthousiasme toucherait un peu son stratège anémique d'ex-coéquipier.
Virevoltant autour du jeune Uchiha comme à son habitude, elle lui détailla le programme de la journée.
"Je compte essayer d'enseigner à ton petit corps malingre le redoutable Konoha Reppû." ricana joyeusement le lutin vert de Konoha. "C'est une technique de Taijutsu plutôt basique mais efficace ! Et même toi tu devrais être capable de la maîtriser malgré tes jambes maigrichonnes !"
Les yeux d'émeraudes de la kunoichi Aburame étincelèrent de malice.
"Et pas desharingan !" ordonna-t-elle, pointant un doigt dirigiste vers le visage du jeune Uchiha. "Comme je l'ai déjà dit à Kaori, c'est de la triche... Et ça peut être dangereux pour toi, si tu copies du Taijutsu comme ça..."
Elle n'en était pas certaine, mais connaissant Akira-le-toujours-prudent, c'était le genre d'avertissement qui le ferait plus facilement coopérer.
Vile et manipulatrice ?
Oui. Elle était une kunoichi, après tout.

"En effet, même si tu saisis d'un coup toutes les subtilités de la technique, si ton corps et ton physique ne suivent pas... Tu risques de te faire mal en essayant de l'utiliser. Donc : on fait ça à l'ancienne, par l'effort et la sueur !"
Petit sergent instructeur en vert-pomme et froufrou, elle ordonna donc à l'Uchiha de s'échauffer.
Puis ensuite, de l'affronter dans un échange amical au corps à corps.
Cela faisait un moment déjà que leur chemin avait divergé et Hako voulait savoir de quel bois était fait son ex-coéquipier.

Et bien, après quelques échanges de coups... Ce n'était pas brillant. La minuscule Aburame devait se retenir à grand peine de soupirer. Spécialiste du combat à mains nue, elle se doutait bien qu'elle surpassait largement son condisciple du clan à l'éventail tant qu'il n'avait pas activé son dôjutsu, même sans utiliser de techniques... Mais quand même !
Akira ne maîtrisait apparemment que le Taijutsu de base de l'Académie.
Et soit il était d'une incroyable (et inappropriée) galanterie, soit il manquait carrément de force. Et de vitesse. Et il semblait déjà un peu essoufflé, alors que la minuscule Aburame n'avait même pas commencée à s'y mettre sérieusement.

"Bon, je vois un peu ton niveau... On va pouvoir s'arrêter et passer à la suite." mentit la kunoichi vert-pomme avec un sourire de requin. "Konoha Reppû !"
En un éclair, elle se laissa presque tomber au sol, fauchant par surprise d'un coup de pied expert (et douloureux) les appuis d'Akira.
C'était un peu vicieux et méchant, mais ça ferait rentrer dans le crâne de l'Uchiha l'utilité de cette technique...

Essayant de ne pas trop montrer son amusement (et sa morgue idiote de spécialiste sur son propre terrain qui vient de tabasser un néophyte), elle tendit une main au jeune shinobi du clan à l'éventail pour l'aider à se relever.
"Le principe est plutôt simple..." expliqua la minuscule Aburame, adoptant un ton professoral qu'elle espérait sérieux, bien décidée à éblouir (enfin... au moins convaincre) l'Uchiha des bienfaits des techniques de corps à corps. "Le but n'est pas de vaincre d'adversaire ou de lui briser les os, mais de l'envoyer au sol ou même juste de le déstabiliser. Cela te donne une ouverture pour enchaîner ou... te retirer promptement du combat, si le corps à corps n'est pas ton fort."
Le "comme toi" était implicite. Mais Akira se targuer d'être un fin stratège : il verrait sans doute l'utilité de pareille technique, même chez un non-spécialiste. Ne serait-ce que la surprise.

La kunoichi vert-pomme recommença le mouvement, cette fois beaucoup plus lentement et sans viser Akira.
"Ce n'est pas juste un simple balayage, un coup de bien circulaire balancé au hasard..." décrivit la minuscule senseï d'un jour. "Pour renverser un ninja, il faut plus que ça ! Tu dois bien connaître ton corps, et analyser celui de l'adversaire... Bon sang, c'est là que j'envie tes yeux. Tu dois guetter le bon moment, surveiller ses appuis et trouver la faille pour frapper là où ça sera le plus efficace. Ensuite, tu dois agir dans l'instant, d'un mouvement souple. Une fois l'assaut décidé, on ne revient pas en arrière. Tu descends au sol le plus vite possible, si possible dans un angle-mort de ses coups où alors que l'ennemi veut frapper ou parer. Tu enchaîner avec une rotation de tout ton corps, comme ça ! Et en tendant la jambe, bien droite : ce doit être un véritable tronc d'arbre qui fauche d'adversaire. Pour éviter de se faire mal et renforcer l'impact, il faut une bonne rotation mais aussi renforcer ton corps et tes muscles avec du chakra..."

Sans doute au grand étonnement d’Akira, les indications et exemple de la kunoichi à froufrou à la fois fournis (à quoi s’attendre d’autre de la part du moulin à parole exubérant qu’était le lutin vert de Konoha ?) et claire. L’enthousiasme de la jeune fille expliquant son art était perceptible et sa leçon avait étonnamment du sens pour quelqu’un d’habituellement si brouillonne.
Le jeune Uchiha découvrait une autre facette de celle qu’il jugeait responsable de nombre de ses échecs : celle d’une maîtresse en Taijutsu en devenir et avide à la fois d’apprendre et d’enseigner.
Bon, par contre, cela devint un peu plus bizarre quand elle lui demanda de marcher en canard pour faire des tours de terrain…

Toute à son explication et ses démonstrations, Hako n'avait pas réaliser qu'Akira n'était pas le seul à profiter de ses leçons improvisées.
Le véritable senseï de l'équipe n°2 observait discrètement (pour le moment) sa jeune élève en train de transmettre son savoir dans l'art de la baston...


Technique enseignée par Hako:
 



Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 208
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 605
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue571/500Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (571/500)
Voir le profil de l'utilisateur
forger le corps et l'esprit,
mais surtout le corps

☽ • ☾

J’étais un homme de parole, enfin un homme, c’était vite dit, je suppose. Mais j’avais accepté de passer du temps avec Hako, j’avais même accepté de me faire entraîner par elle. C’était purement improbable comme situation en soit, jamais je n‘aurais accepté ça avant, c’était un aveu de faiblesse, ou une mise à nu que je n’aimais pas vraiment. Seulement Kyoshiro était passé par là, alors fondamentalement, j’avais commencé à changer même sans le vouloir. Me levant donc à l’heure, j’avais évité de dire à mes parents que j’allais rejoindre Hako, car bien que j’ai enfin su finir une mission de rang C en sa compagnie, je n’avais pas été dans le sens de mon clan et ça… On me rappelait assez souvent combien j’avais eu tort de le faire. J’étais un Uchiha, membre d’un clan fondateur à qui Konoha devait tous je suppose ? Je ne serais même pas étonné s'ils avaient fini par s’en convaincre. Quoi qu’il en soit, dire qu’on avait un entraînement de prévu revenait à sans doute me condamner à un serment sur les obligations que j’avais envers mon clan et ça… C’était hors de question. Alors je sortis simplement, prenant la route vers le terrain d'entraînement que l’on m’avait indiqué pour trouver une Aburame déjà bien lancée dans son échauffement. Elle ne s’arrêtait jamais ? Non, c’était une tornade, une tornade verte de Konoha.

Me faisant donc remarquer, elle me salua un peu brusquement, ou amicalement, je n’en savais rien, mais c’était étrange compte tenu de notre véritable relation. Quoi que cela n’avait pas changé ? Non, je refusais de repenser à sa poitrine, pas ici, pas alors que je devais travailler avec elle sans avoir envie de vomir. « Salut Hako-chan. » répondis-je en abandonnant toute idée d’être poli. De toute façon, elle n’avait pas le temps visiblement, car à peine l’avais-je salué qu’elle commençait déjà à reprendre la parole avec un débit de plus en plus élevé. Konoha Reppû, ça, j’avais retenu, mais je n’avais aucune idée de ce que c’était, je savais simplement que je n’avais pas le droit au Sharingan car ca pourrait-être dangereux. Il y avait un danger à agir comme une brute épaisse ? Au pire, j’aurais un bleu non ? Bon, dans le doute, j’allais me limiter à ce que je savais faire sans mon hérédité. D’autant qu’elle finit par donner une vraie raison et qu’elle me semblait déjà tellement plus crédible et cohérente que la simple idée de tricher, « Ok, pas de Sharingan », concédais-je donc avant qu’elle ne commence et que les coups s’échange. Elle avait évolué, j’avais du mal à l’atteindre, du mal à encaisser, je n'allais pas tenir le coup et puis, alors que ma respiration se faisait déjà plus sonore, elle disparut… En vérité, elle venait de s’abaisser pour attaquer, ou plutôt pour me faire une balayette bien sentie qui me fit tomber eu sol.

Sale petite… J’avais accepté, j’assumais. Je prenais juste conscience que… J’étais vraiment pas fort, physiquement je ne valais rien et c’était vraiment douloureux. Saisissant donc sa main avant de me frotter les fesses pour soulager le choc, je reportais mon attention sur elle. Sur ses explications. Elle avait raison sur un point, si cela ne me servirait pas pour le combat, cela me permettrait de fuir. « Ok. », soufflais-je simplement avant de me prendre une explication clair et précise sur ce qu’il venait de se passer. Un balayage pour renverser l’autre. Elle avoua même envier mes yeux, car il fallait guetter le meilleur moment pour frapper les appuis, pour y arriver et ce dans un angle mort pour ne pas se faire contrer. Il fallait tendre la jambe, il fallait raser le sol et faucher. Renforcer le son corps de chakra était une nouveauté bien étrange, surtout pour moi, mais c’était compréhensible. « Il y a plus de mérite à y arriver sans mes yeux, crois moi. », avouais-je tout simplement avant de me plier à ce nouvelle exercice beaucoup plus ridicule que je ne sus tenir que quelques minutes en réalité. « Là tu veux juste te venger en réalité ? », demandais-je un peu plus sec. Ce n’était pas sympathique, mais je n’étais pas le plus patient, ni le plus endurant et j’en étais déjà à un état de fatigue assez avancé pour ne pas tenir plus longtemps.

M’arrêtant donc, je finis par m’avancer de nouveau vers elle, « On peut pas travailler genre sur comment détecter les appuies, ou la vitesse d'exécution ? » quelque chose de concret en soit, qui ne me donne pas l’impression de perdre mon temps. Ce qui n’était sans doute pas le cas, mais je n’aimais pas le combat au corps-à-corps, vraiment pas. Et la preuve, à peine avais-je finis ça que je m'abaissais brutalement pour tenter de faire le mouvement, dans le vide, mais déjà là, on voyait tout ce qui n’allait pas. Une jambe pas assez tendue, une lenteur évidente et un léger tremblement trahissant déjà une faiblesse naissante. Elle allait m’épuiser avant que je n’y arrive, raison de plus pour forcer les choses.


☽ • ☾
ft. Hako & Daiki




Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue269/1200Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (269/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Akira
Hako

Senju
Daiki

FORGER LE CORPS ET L'ESPRIT. MAIS SURTOUT LE CORPS.
Encore une fois, je me suis trouvé un millier d’excuses moins valable l’une que l’autre pour ne pas rester dans le domaine du clan. Les anciens pensent encore à me trouver une femme et je n’ai vraiment pas la tête à ça, disons que … que j’ai autre chose en tête, voilà. Autre chose entièrement. J’aimerais mettre la main sur le petit Akane Itachi avec qui j’ai fait cette mission la dernière fois. Ce gamin semblait avoir eu quelques difficultés vis-à-vis des rangs, non pas qu’il désobéissait, mais il y avait un je ne sais quoi qui me laisse soucier encore aujourd’hui. Enfin, je ne crois pas que je le trouverai ici, car il n’est pas la raison que j’ai donnée pour sortir, enfin si, mais, j’ai dit un tas de truc, juste pour être bien certain que j’aurais la journée libre.

Je me suis rendu au terrain d’entraînement pour mon habituelle routine avec un certain retard sur mon horaire régulier, mais une petite pousse d’arbre m’a distrait quelques instant, la pauvre était à l’ombre et semblait peiner à pousser. J’ai donc arraché les mauvaises herbes autour de lui et tenter d’écarter quelques branches de ses confrères pour qu’il ait accès à la lumière. Bien que ses actions soient en quelque sorte inutiles, elles n’en restent pas moins apaisantes et la frustration ressentie à devoir me cacher de mon propre clan s’évapore petit à petit, au fil de minutes. Ce qui me tire de mon jardinage impromptu, c’est la voix fanfaronne de mon élève la plus imprévisible qui résonne de derrière un large bosquet.

Je me faufile discrètement, curieux de comprendre ce qu’elle peut bien faire. Je la vois donc avec un garçon de son âge, la chevelure blanche. Est-ce son amoureux secret ? Vu la façon plutôt déconcertante qu’elle le fait tomber d’une rotation de la jambe, j’en déduit que non. Peut-être est-ce lui qui est intéressé par elle ?

Je fronce les sourcils. Mais de quoi est-ce que je me mêle-là ? En même temps, Hako reste mon élève, je ne vais donc pas la laisser gérer un admirateur de cette façon et je dois avouer que ce crochet de jambe me paraît plutôt intéressant. Lors de l’exécution, sa posture était solide, sa jambe bien tendue, chose facile à noter pour quelqu’un s’y connaissant en taijutsu, sa vitesse était suffisante pour mettre le garçon à terre et aucun signe apparent de faiblesse dans la jambe. Plutôt pratique en situation de combat, surtout avec sa taille, ça lui donne un avantage non négligeable d’avoir un adversaire au sol.

Je fais un pas vers l’avant, sortant de mon buisson, alors que le garçon pose une question à mon élève. Bien que je ne connaisse pas la technique, mon expertise au corps à corps me permet bien évidemment de reconnaître un bon appuie. Je n’hésite donc pas une seule seconde avant d’intervenir directement.

Je pose une main sur l’épaule du garçon et avec mon pied je recule le sien de quelques centimètres avant de le faire faire pivoter légèrement pour stabiliser sa posture. Une fois son pied d’appuis placer, je le fais écarter un peu l’autre, le positionnant pour qu’il soit orienter pour pointer la petite kunoichi qui me sert de pupille.

« Là, tu vois ? Ta position est bien plus stable. Ton point d’appuis devient alors la jambe la plus reculée, celle qui forcera le plus si quelque chose te percute. Et c’est exactement celle-là qu’il faut viser avec le balayement de jambe, n’est-ce pas Hako ? »

Je porte ensuite mon regard sombre sur elle, attendant sa réponse. Normalement, je crois avoir bien compris ce cette technique fait et à quoi elle sert, par contre, mon élève pourra me confirmer si j'ai bien compris ou non.





Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue1458/500Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps.

Hako sourit et leva un pouce approbateur quand le jeune stratège Uchiha annonça qu'il y avait plus de mérite à maîtriser une technique sans le légendaire sharingan.
Bien sûr, en combat réel, Akira devrait au contraire user et abuser du cadeau des dieux qu'était ses pupilles mythiques. Mais apprendre la valeur de l'effort, forger son corps à la dure était un apprentissage, une leçon importante pour tous les praticiens de Taijutsu et pour les ninja en général.
Après tout, nul ne savait sur le champs de bataille quand une de vos techniques secrètes, un de vos avantages naturels pourraient soudain se retrouver inutile ou nullifier par l'ennemi !

Évidemment cela ne pouvait pas durer :  cette larve molle d'Akira se plaignit dès qu'il fallut se bouger un peu les miches...
Hako soupira lourdement (et exagérément).
"Mais non, j'ai pas à me venger de quoi que ce soit, baka !" pesta la kunoichi vert-pomme en riant à moitié. "C'est pas parce que tu aimes me reluquer dans le bain que je serais mesquine au point de te torturer. Oui, ça à l'air ridicule, mais c'est réellement un bon entraînement : tu renforces tes jambes tout en t'étirant. Tu gagnes force et souplesse en un coup ! P'pa pourrait te nommer les muscles que ça renforce... Et en plus, ça te fait un magnifique fessier !"
Elle rit et dans un tourbillon se mit à suivre Akira dans l'exercice pour l'encourager et servir d'exemple, ressemblant dans sa tenue fantaisie à une véritable petite grenouille bondissante.

Mais même avec l'exemple de la bondissante petite Aburame, Akira revint bien vite à la charge, cherchant comme à son habitude à intellectualiser la technique (alors que Hako s'en remettait plus à son instinct de guerrière).
Heureusement pour la jeune praticienne du Taijutsu, une aide inattendue jaillit d'un buisson sous la forme du sensei de l'équipe n°2 de Konoha.
Daiki se mêla à l’entraînement des deux jeunes genin, explicitant les démonstrations de la kunoichi vert-pomme.
Le jônin savait mettre les mots sur les descriptions incomplètes et les exemples maladroit du lutin vert de Konoha.

"C'est ça !" confirma la jeune Aburame, ravis de pouvoir parler boutique avec un ninja de rang supérieur, tout en aidant Akira. "Enfin, c'est incomplet, bien sûr. Un shinobi entraîné au combat au corps à corps saura bien camoufler sa jambe d’appui ou changer de position au dernier instant. Comme beaucoup de ninja sont ambidextre naturellement ou via leur entraînement, il faut toujours se méfier et bien observer son adversaire. Et être rapide, pour frapper en un instant."
Elle lorgna vers Daiki : massif et puissant, le jônin n'avait jusqu'à présent pas vraiment fait preuve d'une vivacité foudroyante, comme pouvait le faire Yume par exemple.
Il était sans doute plus dans la riposte et le passage en force...

"Il faut bien regarder le placement des pieds de l'adversaire, sa posture globale. Anticiper. Déceler la tension dans les muscles de ses jambes, le pivot de ses genoux..." poursuivit la minuscule genin, faisant quelques démonstration sur Daiki car elle savait que normalement le jônin pourrait les esquiver. Normalement. "Évidement, avec ton sharingan, ce sera beaucoup plus simple ! Mais pour nous autres, simples mortels, c'est un art qui s'acquiert par l'expérience et le tabassage de mécréant !"
Elle rit aux éclats et se redressa, toute fière d'elle même en désignant sa culotte bouffante et sa tenue riche en nœuds surchargés et fanfreluches ostentatoires.

"Y'a beaucoup de gens qui trouve mon costume ridicule..." pépia la kunoichi vert-pomme, fière d'elle-même. "Mais il n'est pas là que pour la frime et me rendre belle et repérable aux milieux des ternes membres de mon clan... Il cache justement une partie de mes mouvements quand je me bat au corps à corps ! J'en suis donc moins prévisible. Et sans parler des poches secrètes !"

Le lutin vert de Konoha se tourna vers son chef d'escouade,  l'oeil pétillant de malice.
"Daiki-senseï, vous pourriez vous entraîner avec Akira-kun ?" demanda-t-elle d'un ton tellement innocent qu'il ne pouvait qu'être faux. "Après tout, vous êtes super grand et costaud : vous faîtes une cible immanquable, même pour un débutant ! Alors que moi, j'suis toute petite et y'a ma tenue qui complique l'analyse..."
La jeune Aburame était également curieuse : Akira arriverait-il à faire choir un jônin, même complaisant ?

Elle fit un clin d'oeil au Senju.
"Et n'hésitez pas à riposter avec la même technique, senseï !" encouragea la petite Aburame, ignorant que son professeur ne connaissait justement pas cet arcane là du Taijutsu. "C'est comme ça qu'on apprend le combat au corps à corps : en donnant et en recevant des coups ! ça forge l'instinct du guerrier !"
Oui, mais du coup, elle faisait quoi en attendant, à part lancer des conseils et des encouragements ?
"Oh, Daiki-senseï ! Si vous avez un mouvement de Taijutsu plus avancé à m'apprendre en attendant, on pourrait faire la course avec Akira pour savoir qui maîtriserait chacun notre technique en premier !"
Une saine rivalité, y'avait que ça de vrai pour se dépasser !




Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 208
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 605
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue571/500Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (571/500)
Voir le profil de l'utilisateur
forger le corps et l'esprit,
mais surtout le corps

☽ • ☾

« Je ne t’ai pas reluqué ! » criais-je à moitié lorsqu’elle reprit la parole. J’avais vu par erreur et je lui avais dit. Comment elle pouvait le croire ? Certes, je voulais bien croire en ses entraînements, mais si elle me disait ça… Je n’eus pas vraiment le temps de réagir plus que ça qu’une nouvelle personne arrivait déjà. Il ne se présentait même pas, juste, il posa une main sur moi, modifiant ma posture avant de me donner des indications sur comment identifier l’appuie. Il était là depuis combien de temps au juste pour savoir répondre aussi bien à mes questions ? Me laissant donc faire, je me redressais finalement lorsqu’Hako intervint pour confirmer ses dires. Qui étaient-il au juste ? Ils se connaissaient, ca ne faisait aucun doute, mais le fait qu’il demande confirmation à Hako me laissait un doute. Était-il son sensei ? Dans ce cas-là, il devait très clairement la mettre à l’épreuve pour voir si elle avait compris et ça prenait de suite plus de sens.

Reportant donc mon attention sur Hako, elle donnait plus de détaille sur cette technique, sur les combats, mais aussi sur pourquoi elle était habillée comme ça. Comme d’habitude, elle ne savait pas faire court, il fallait qu’elle parle et qu’elle parle, encore et encore. Après, c’était bien parce que je l’avais voulu, j’aurais pu très bien refuser cet entraînement. Finalement, parmi toutes les informations importante, elle me révéla aussi le nom de celui qui nous avait rejoint, me confirmant au passage qu’il s’agissait bien d’un professeur. Elle voulait que je le fasse tomber lui ? Elle voulait faire la course sur qui apprendrait le plus vite ? « Attends, attends, attends ! », commençais-je en m’avançant vers elle, « Déjà tu connais déjà cette technique, donc on va pas faire la course sur quelque chose ou t’as un point d’avance ! », je n’aimais pas vraiment perdre, je n’avais pas le choix après, mais je n’aimais pas et ça n’allait pas changer maintenant. Surtout pas quand c’était une question de qui pourrait battre l’autre. Elle avait prit de l’avance, beaucoup d’avance, si je voulais sauver l’honneur, j’allais devoir être plus compétitif, mais était-ce possible avec elle ? J’en doutais, alors j’allais devoir accepter de jouer pour l’échec.

Me tournant alors vers l’homme, je m’inclinais légèrement pour restaurer un peu de respect dans cette interaction, « Je suis Uchiha Akira, l’élève de Tadake Kyoshiro. » me redressant alors, je justifiais de ma présence ici, « Comme vous devez le savoir à présent, nous étions coéquipiers Hako-Chan et moi, et suite à notre derrière mission, je m’étais engagé à m’entrainer avec elle. », je passais sous silence le fait qu’elle me trouve faible, tout comme j’évitais de parler de pourquoi j’avais accepté, « Je ne suis pas votre élève, la formation de Hako étant votre priorité, je comprendrais que vous ne vouliez pas perdre de votre temps avec moi. », je m’étais approché de lui, comme pour appuyer mes propos toujours prompts au respect. « Je vous remercie déjà de m’avoir montré comment me tenir pour stabilisé mes appuies. ». Me courbant à nouveau, j’étais à présent à moins d’un mètre de lui, ce qui était beaucoup trop prêt pour ce genre de discussion, je le savais, c’était volontaire.

Ça allait sans doute à l’opposé de ce que je venais de dire, mais je voulais juste y arriver pour ne pas être plus ridicule avec elle. M’abaissant donc brusquement, je me mis en position en tendant parfaitement ma jambe pour faire une rotation censée le faire tomber. C’était déjà plus fluide, ça me tuait de le reconnaître, mais les petites enchaînement que j’avais fait avec Hako avaient eu l’effet escompté. Du moins dans la position et la technique car pour la force… Certes j’aurais parié que l’eau avant vacillé au moment de l’impact, mais en réalité… J’avais juste de nouveau mal à la jambe et si sur le papier tout était parfait, c’était encore un échec… « Aie… » gémis-je avant de me redresser pour m’éloigner de quelques pas. « On peut vraiment pas partir du principe que je suis spécialisé en Genjustu et arrêter d’essayer de faire de moi un combattant au corps-à-corps ? », oui je me plaignais, oui je manquais de motivation, mais si les illusions me fascinaient, me poussaient à vouloir en apprendre toujours plus, là… J’étais nul. Encore une fois je serais bon que sur la théorie, mais la pratique… J’étais nul. « Désolé… Je le pensais vraiment, mais je voulais vous laisser après avoir réussi. », ajoutais-je en me tenant une jambe. Je n’étais pas un menteur, je manipulais, mais je ne manquais pas aussi ouvertement de respect.


☽ • ☾
ft. Hako & Daiki




Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue269/1200Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (269/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Akira
Hako

Senju
Daiki

FORGER LE CORPS ET L'ESPRIT. MAIS SURTOUT LE CORPS.
Heureusement, ma petite élève valide immédiatement mon intervention, mais juge également bon d'ajouter quelques précisions. Bien sûr, pour quelqu'un qui n'est ni Uchiha ni un adepte du taijutsu, ça sonne comme quelqu'un qui radote. Répétant l’importance de repérer la jambe d’appuis, de calculer son possible mouvement … Pauvre petit, il ne doit rien comprendre à ce que Hako lui raconte. Et comme à son habitude, Hako ne fait pas dans le court lorsque ouvre la bouche et je me retrouve à l'écouter bifurquer sur sa tenue. Est-ce réellement si réfléchit ou a-t-elle inventé ça sur le coup pour se donner un air ? Après tout, on ne sait jamais avec les enfants. Pourtant, je garde sous silence cette pensée, je n'ai pas réellement envie de débattre du sujet, là, maintenant.


Son regard marais se pose sur moi. Je ne sais pas ce qu'elle a en tête, mais il est évident qu'elle pense à quelque chose. Instinctivement, mes pieds prennent position pour stabiliser ma position et mon échine se redresse un peu de sa position détendue, comme si subconsciemment, j'ai deviné ce qui va suivre.

Elle continue de parler, mais la façon dont elle bouge, juste assez pour m'avoir à la portée de son balayement de jambe. Puis elle se penche, et d'un coup, elle tente de me faire tomber. Transférant mon poids pour changer de jambe d'appuis, je fais un pivot qui me met de dos à la petite genin. Sans perdre de temps, j'exécute un autre pivot pour me retrouver dans son dos. Malheureusement, ma vitesse n'a rien de bien impressionnant. Qu'importe.

« Je peux bien servir de cobaye au petit »

Je le regarde donc de ma nouvelle position derrière Hako, tentant de deviner ses intentions vis-à-vis de mon élève. Je fronce légèrement les sourcils en le fixant, mais je n'ajoute rien m'approchant de lui. Hako me demande ensuite de lui montrer quelque chose, mais je secoue la tête. Ne brûlons pas les étapes.

« Non. Bien que ton enthousiasme soit apprécié, nous allons attendre ton ancien équipier, Akira. Prends cette attente comme un entraînement. Après tout, tu t’es engagée à lui montrer ce truc qui est le tien, c’est à toi de t’assurer qu’il l’apprenne avant de passe à autre chose, ne penses-tu ? En fait, même si tu ne le crois pas, c’est-ce qui va arriver. Ensuite, je pourrai vous montrer, à tous les deux, un de mes tours. »

Je porte ensuite mon attention sur la petite pousse au cheveux aussi blancs que son sensei. Ce petit Uchiha (étrange comme il ne s’accorde à aucun des stéréotypes habituels de son clan de tête brûlées) me dit que Hako devrait être ma priorité. Bien sûr, je prends – étrangement – au sérieux l’entraînement de mes nouvelles pupilles, je ne suis pas en service en ce moment.

« Même si Hako est mon élève, en ce moment nous ne sommes pas dans une séance d’entraînement de l’équipe deux. Je suis ici de mon plein gré et dans mon temps libre, alors il n’est pas nécessaire que je te laisse de côté. En plus, si nous y pensons de cette façon, je suis Jonin de Konoha, c’est mon travail de m’assurer que mes compatriotes – surtout les plus jeunes, ceux qui ont encore besoin de guidance – soient bien armés et aptes à se défendre dans toutes les circonstances. C’est ainsi et seulement ainsi que notre nation pourra grandir et que notre village pourra être plus sécuritaire, qu’en penses-tu Akira-kun ? »

Le gamin se met ensuite en position et tente la technique pour me renverser, mais aussitôt qu’il s’est penché, je me suis assuré de bien me cramper sur mes deux pieds et lorsque sa jambe percute la mienne il se heurte à mon mollet, mais je ne tombe pas. Je le fix perplexe quelques secondes, mais décortiquant son mouvement, je réalise que le coup était un peu trop haut …

Je suis certain que s'il ressaie encore, il pourra y arriver, mais il ne semble pas du même avis que moi. Je me retiens de soupirer, mais à la place, je choisis d'ignorer ses commentaires. Hako réagira ou non, ce n'est pas de mes affaires, pourtant, je n'encouragerai pas ce genre de discours. Tout est possible avec le bon entraînement, même pour lui, un utilisateur de genjutsu. J'enchaîne alors sur mon analyse de ses gestes, comme s'il n'avait pas demandé que cet entrainement s'arrête.

« Essaie de viser mes chevilles, tu auras besoin de moins de force que si tu t’attaques à mes mollets. Après tout, lorsque l’on cherche à faire trébucher quelqu’un, c’est en général là que l’on vise, de cette façon on coince son pied entre l’obstacle et le sol et la cheville étant moins forte que la jambe résiste moins facilement à au croche-pied. Attend, laisse-moi tester … »

Je m’exécute d’un geste rapide et simple, mais avant même d’en avoir les résultats, en plein milieu du geste et sans m’arrêter, je demande encore la confirmation de mon élève, après tout, c’est elle qui est sensée lui montrer ce coup, pas moi (surtout que je ne suis pas entièrement certain que la chute de l’adversaire ne soit que du au coup et pas à une impulsion quelle qu’elle soit de chakra dans les jambes de son adversaire.

« Est-ce que ce raisonnement va à ta technique Hako ? »



Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue1458/500Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps.

Akira n'avait décidément aucune résistance aux petites taquineries et autres provocations coutumières du lutin vert de Konoha... Chose qui était assez étonnante pour un Uchiha, qui se rengorgeait d'être un fin stratège. Les membres de ce clan si (sur)estimé ne faisaient-ils pas concurrences aux Hyûga pour la froideur et le mépris de la "plèbe" (c'est à dire tout le monde sauf eux, et encore uniquement les détenteurs du mythique sharingan).

En tout cas, l'adolescent était siiii facile à provoquer ou mettre mal à l'aise ! Pas étonnant que leur équipe soit parti à vau-l'eau...
Secouant la tête, Hako passa sur leur (més)aventures aux sources chaudes et continua à décrire et expliquer sa technique et les entraînements et méthodologies du Taijutsu.
L'arrivée imprévus de son propre sensei permit d'éclaircir certains points pour le jeune Uchiha, les explications de la jeune Aburame étant surtout mimée avec force gestes et un dépit de parole un peu trop conséquent.
En plus, le massif Senju faisait une cible d’entraînement idéale.

"Pas sur celle-là, évidemment ! J'ai quand même une vague notion de fair-play !" rétorqua en riant la kunoichi vert-pomme, alors que son ex-coéquipier se scandalisait à son idée de course-à-qui-maîtrise-une-technique-le-plus-vite.
Hélas, son chef d'équipe n'adhéra pas à la suggestion de la bouillante petite genin de lui apprendre de nouvelle compétences pour brutalise autrui pendant qu'il s’entraînait avec Akira.
Hako gonfla ses joues, affichant pendant un très cours instant une mine boudeuse, avant de hausser les épaules. Daiki voulait sans doute la jauger avant de lui confier d'autres arcanes secrètes. Ce n'était donc que partie remise !
Et si ça avait été une technique de Taijutsu, même complexe, elle l'aurait sans doute maîtriser bien trop vite par rapport à Akira qui n'y connaissais rien dans cet art et trimait pour apprendre la base...

Akira fit encore sa mijaurée, essayant (sans doute) de quitter le rude entraînement de la petite Aburame en prétextant que le Senju était le maître de l'équipe n°2 et non son senseï et qu'il ne voudrait pas s'imposer.
Mais le jônin ne le laissa pas filer si facilement, contrant avec aisance les arguments du jeune Uchiha, pour le plus grand plaisir du lutin vert de Konoha.

La petite genin en habit froufrouteux patienta donc (en effectuant une série de kata puis de démonstration sur un clone d'insecte, incapable de rester calme cinq minutes), laissant les deux garçons s’entraîner suite à ses instructions. Cela faisait bizarre de donner des conseils à Daiki... Hako n'était toujours pas sûr de si son sensei connaissait déjà la technique et rabaissait son niveau pour encourager Akira ou si le Senju se débrouiller pour apprendre en douce en même temps que lui le style de combat de son élève turbulente.
En tout cas, c'était un jônin et un maître ès Taijutsu : Akira n'allait pas le renverser facilement. Mais au moins, il était plus facile à viser que la naine Aburame...

Évidemment, sans ses pupilles de tricheur (un bon point pour un ninja), Akira avait du mal et fini par gémir, comme à son habitude.
"C'est tout le but, de te donner une petite surprise pour ceux qui justement connaisse tes tours." souffla Hako, essayant de ne pas s'énerver contre la loque Uchiha et de l'encourager un peu. "Et on a rien sans rien. Faut sortir de sa zone de confort, de temps en temps !"
Elle réfléchit à comment présenter la chose pour appâter l'esprit fin de son ex-coéquipier.

"Vois ça comme une assurance et un piège." poursuivit-elle d'une voix docte en s'étirant comme un chat, un sourire de requin aux lèvres. "Eh, tu sais que même moi j'ai une sale technique de genjutsu dans mon escarcelle ? Et un jour P'pa m'a expliquée que les Aburame maintenaient sciemment une diversité, des divergences chez les kikaichuu plutôt que de répliquer sans cesse la soi-disant meilleure souche... Car dans la vie des shinobi, les imprévus existent. Et c'est toujours bien d'avoir dans ce cas un atout imprévus dans la manche !"
Elle sourit à son sensei (qui avait bien trop eut le loisir de voir quels "imprévus" Hako pouvait déclencher), cherchant son soutien.

Akira s'excusa et Daiki vint à la rescousse pour remotiver lui aussi le jeune Uchiha défaitiste.
Sentant que le jeune genin avait besoin de notion plus solide et intellectuelle que les explications brouillonnes et les démonstrations trop rapide du lutin vert de Konoha, il lui fit un petit cours de ce qu'il avait compris de la technique.

"C'est ça, sensei. Mais y'a plusieurs méthodes pour faucher un adversaire avec cette technique. On peut varier l'angle d'attaque et ce qu'on vise en fonction du jeu de jambes de l'adversaire. Et bien doser la puissance."
Hako réfléchit tout en observant les deux garçons s'exécutait.
"Sensei, j'ai l'impression que vous y allez tout en puissance..." osa-t-elle déclarer après que le jônin est fait quelques démonstration au malheureux Akira. "Là, ça marche surtout parce que vous êtes beaucoup plus fort et costaud que Akira. En plus, comme vous êtes un expert en Taijutsu, inconsciemment vous renforcez vos jambes avec votre chakra, soit pour attaquer, soit pour encaisser ou éviter les assauts. Du coup, Akira ne va pas pouvoir vous balayer facilement...Mmmmmhhh. Attends, Akira et regarde bien !"

Soudainement, la petite genin fondit au sol et d'une volte rapide, expédia son pied tendu dans le tendon d’Achille du Senju.
"Konoha Reppû !" s'exclama-t-elle en tentant de faucher la jambe de son senseï pour le déstabiliser, voir l'envoyer au sol.
Elle de redressa en souriant.
"Pour les adversaires plus grand et lourd, faut pas hésiter à tourner à fond : la vitesse compense le manque de force. Et viser un point sensible !"

Ses yeux d'émeraude pétillèrent soudain d'amusement, se remémorant certains entraînement de l'équipe n°13.
"Oh, Akira ! Tu te rappelles quand Hyôjun-sensei nous a appris à grimper aux arbres ?" s'exclama la kunoichi vert-pomme, toute excitée. "La première fois, je me suis rétamée et j'ai abîmé le tronc... J'avais forcée comme une débile sur le chakra. Et bien, tu peux faire pareil ! Habituellement en Taijutsu, on renforce nos muscles et notre corps avec le chakra. Mais dans cette technique, on peut en plus émettre une brève...hum... pulsation ? Histoire de renforcer l'impact. Bon, ça demande un bon timing qui s'acquiert avec l'expérience... Alors, en avant : mets-moi ce gros tas à terre, même si tu dois répéter le mouvement cent fois ! Euh... Pardon senseï..."





Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 208
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 605
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue571/500Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (571/500)
Voir le profil de l'utilisateur
forger le corps et l'esprit,
mais surtout le corps

☽ • ☾

Même ma stratégie me faisait passer pour un lâche et le pire dans tout ça, c’était bien que je finissais encore au sol, blessé et avec un égo de moins en moins prompt à négocier. Comment j’étais censé le faire tomber lui ? C’était impossible, mais là encore Hako avait son idée, reprendre des vieux entraînements pour essayer de les appliquer ici. Renforcer ses coups avec le chakra me sentait logique, mais on pouvait aussi mettre plus de chakra pour essayer de faire tomber. Je voyais un peu plus ce qu’elle voulait dire, mais si elle espérait que je m’entraîne pour y arriver, elle se trompait très sérieusement. J’étais là pour lui faire plaisir, pas pour réussir à devenir un professionnel du corps-à-corps. Soupirant alors je m’éloignais un instant, re-exécutant dans un profond ennuie les mouvements en essayant d’y introduire du chakra. Travailler, juste, travailler. C’était tellement long, sans intérêt qu’après à peine quelques tentatives, je me relevais pour regarder vers le professeur. Quoi qu’était-il vraiment celui des deux qui apprenait à l’autre ? J’avais l’impression que Hako sous-entendait quelque chose qui m’échappait, comme si la jeune fille pouvait ne serait-ce qu’être plus forte que son maitre. Ca serait cocasse, mais impossible. Le Senju en imposait et je doutais qu’il soit si facilement mit à terre par une enfant. Hako n’était pas si doué, elle ne pouvait pas avoir avancé à ce point sans que je puisse la suivre, car moi… À aucun moment je pourrais battre Kyoshiro, à aucun moment je pourrais réussir un miracle. Alors non, elle ne faisait que se prendre pour une grande, elle n’était pas si forte. C’était Hako, juste Hako.

Fronçant les sourcils, j’avançais pour de bon vers l’homme, « Je vais te rappeler qui est le meilleur Genin des deux ! », soufflais-je avec une certaines frustration à avoir peut-être perdu la face. Glissant vers le sol, j’engageais le mouvement, puis je pivotais jusqu’à le toucher. Il y avait bien eu un choc, mais il y avait surtout eu la douleur. Mon égo allait en reprendre un coup, j’allais encore échouer, avec elle comme témoin ? Non, non, je refusais. Chacun son domaine de prédilection, mais là… Elle ne pouvait pas être si forte, pas sur une base, je ne pouvais pas à se point échouer. Je ne pouvais pas. Alors malgré la douleur, je repartis dans le sens arrière, concentrant tout mon chakra dans le même membre avant d’essayer de le faucher à nouveau. Il y eu de nouveau cet impact, ma jambe frappant dans les cheville avant que la chaleur rassurante du chakra ne se répercute dans mon corps comme une onde. La douleur fut d’autant plus vive, mais l’homme vacilla, ma jambe força un mouvement de recul, presque de chute que l’homme put éviter de par notre différence de niveau sans doute, mais c’était fait, je l’avais fait, j’avais fauché l’homme, je n’étais pas si faible.

Me redressant alors, je cherchais Hako du regard, un regard arrogant que je ne lui avais pas porté depuis longtemps, mais qui fut brisé par la douleur sourde qui naissait dans ma jambe à l’instant même où je posais le pied sur le sol. Je devais rester calme, je devais vraiment me contenir et ne pas laisser la douleur m’emprisonner, « Voilà, il n’y avait rien de compliqué ! Pas besoin de s’entraîner des heures pour faire une vieille rotation ! », c’était une larme qui naissait au creux de mes yeux ? Oui, mais là c’était juste la douleur, et non mon égo sans doute en miette à l’idée que l’homme puisse ne serait-ce qu’avoir fait exprès pour me pousser vers le haut. « Tu ne pouvais pas donner les vrais indications dès le début ?! Ça sert à rien de faire des mystères… T’as encore besoin de grandir ! », moi aussi, très clairement, car j’étais en train de lui lancer une pierre qu’elle aurait pu me renvoyer. Mais là… Elle ne pouvait pas réussir si facilement, elle ne pouvait vraiment pas être aussi forte. Elle se permettait l’arrogance de défier l’homme, qui faisait ça hormis un enfant, ou un génie. Je devais être le génie, j’étais l’Uchiha après tout non ? C’était moi qui devait y arriver en premier, c’était moi qui ne devais pas avoir autant de mal, même sans un Sharingan. Je devais être le meilleur, juste être plus rapide avec mes yeux, je devais… J’avais mal, J’avais beaucoup trop mal. Pourquoi ce battre avec nos pieds étaient si douloureux ?!


☽ • ☾
ft. Hako & Daiki




Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Left_bar_bleue269/1200Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. Empty_bar_bleue  (269/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Akira
Hako

Senju
Daiki

FORGER LE CORPS ET L'ESPRIT. MAIS SURTOUT LE CORPS.
Je dois avouer que malgré mes réticences face au jeune garçon, c’est plutôt amusant de voir mon élève interagir avec lui. Il y a quelque chose de candide dans leur conversation, même si le jeune Uchiha est beaucoup plus posé et clairement moins travaillant et énergique que mon élève. Apprendre ainsi, sans perdre la face et en tentant de deviner le secret de cette technique à la base du taijutsu à coup de théorie, c’est beaucoup plus difficile que je ne l’aurais initialement cru. Heureusement pour moi, mes connaissances en taijutsu me permettent de paraître plus ou moins informé et pas trop débile. S’il fallait qu’Hako apprenne que je ne connais pas cette technique, je veux même imaginer quel seraient les conséquences.

Et Hako brille dans son hyperactivité en ne restant pas immobile plus que quelques instants. Du coin de l’œil, je la vois répéter ses katas. Sa dévotion à son entraînement est admirable. Elle aurait pu faire dix milles stupidités, mais elle a choisi des katas. Derrière ses airs pitres, elle cache une détermination que peu de shinobis, même plus âgés qu’elle, démontrent.

Elle vient ensuite appuyer mes explications avec d’autres plus précise sur sa technique, renforçant ses exemples, décortiquant mes mouvements pour mieux expliquer à Akira comment exécuter son mouvement. Ensuite, elle me frappe de sa technique, m’envoyant au sol.

Sur les fesses, dans la poussière devant deux genins, je me retiens de soupirer, pour ne pas ajouter à l’humiliation et, à la place, je me relève époussetant mes vêtements, tentant de prétendre que le tout était prévu et que je savais que j’allais terminer sur le cul devant mon élève.

Par contre, elle me fait froncer les sourcils en m’insultant ouvertement devant son élève du jour et à ça, je en reste pas froid. Ma voix résonne un peu plus fermement, avec une touche d’égo peigné dans le mauvais sens.

« Hako, surveille ton langage. Tu as de la chance que je n’en prenne pas offense cette fois-ci. Il faut vraiment que tu apprennes à respecter tes supérieurs hiérarchiques … »

Je me retourne vers le garçon et ajoute, plus doucement :

« C’est quand tu veux. »

Décidément, ma journée a pris un sens inattendu, maintenant que je sers de mannequin d’entrainement à un drôle de duo dont les personnalités s’opposent aussi farouchement, mais ma curiosité pour cette démonstration a été bien plus forte que ma fierté sur ce coup-là.

Et le gamin fait la technique. C’est réussi, même si ce n’est pas exactement aussi bon qu’Hako, il a réussi à me faire basculer et, encore un fois, mon derrière rencontre le sol plutôt abruptement. Et je me relève, toujours avec le même calme.

« C’est un succès, bien évidemment. Tu vois, pas besoin d’être un spécialiste en taijutsu pour réussir. »

Et les voilà qui recommencent. Akira lance des pierres à Hako. Mais je n’interviens pas. Il est vrai que cette fois-ci, ses explications étaient beaucoup plus claires. Je décide donc, les laissant quelques instants à leur conversation, de pratiquer le geste sur l’arbre, histoire de bien encrer le mouvement dans mon corps (et de le pratiquer sur l’un ou l’autre ne me semble pas très judicieux, entre autres par notre différence de taille).

Après deux ou trois tentatives, je me retourne vers mon élève et son ami.

« Prêts pour la suite ? Tant qu’à pratiquer les coups de pieds, j’en ai un autre pour vous deux. »

J’attends leur confirmation avant de poursuivre, après tout, je ne veux pas non plus les brusquer, surtout le petit Uchiha qui avait les larmes aux yeux lorsque je l’ai laissé aux bons soins d’Hako un instant plus tôt.




Forger le corps et l'esprit. Mais surtout le corps. JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.