:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vagabond ▬ 流離 [100%]

Hachimaru
Messages : 3
Date d'inscription : 22/05/2019
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
Vagabond ▬ 流離 [100%] Left_bar_bleue0/0Vagabond ▬ 流離 [100%] Empty_bar_bleue  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : 王悦 ▬ Ōetsu.
PRÉNOM : 八丸 ▬ Hachimaru.
GROUPE : 渦潮隠れ ▬ Uzushiogakure.
GRADE : 上忍 ▬ Jōnin.
RANG : A.
SEXE : ♂ Masculin.
ÂGE : 28 ans.
SITUATION : Célibataire.
FAMILLE : Seul.

Personnalité
QUALITÉS
Malin
Comique
Intrépide
Confiant
Rusé
Franc
Droit
Décontracté
Posé
DÉFAUTS
Ironique
Fainéant
Solitaire
Blasé
Désorganisé
Asocial
Arrogant
Procrastinateur
Tempétueux
AIME
Dormir
L’alcool
Les sabres
Le silence
Fuir
Les jeux
N'AIME PAS
Les responsabilités
Les gens heureux
Les gens enjoués
Le froid
Perdre
La guerre
AUTRES
Sabre
Sabre
Sabre
PHYSIQUE
TAILLE :
1m75
POIDS :
62kg
PEAU :
Mâte
CHEVEUX :
Noirs
Mi-longs
YEUX :
Noirs
Cernes
VISAGE :
Visage fin, jeune. Air endormi. Nez long. Quelques poils par-ci, par-là au menton. Boucles d’oreille.
CORPS :
Maigre. Quelques cicatrices, des tatouages sur les poignets et les chevilles.
AUTRE :
Manteau rouge, short noir et sandales en bois. Katana au dos.
Histoire



Vagabond ▬ 流離 [100%] 1558998327-ef3410b495d32d4e6bc3e8aa375d7ee198af33298c50478da793c6aa
« Domaine Ōetsu ▬ Uzu no Kuni »


An -13 — Naissance de Ōetsu Hachimaru, dans un domaine de "samurais" sur les terres d'Uzu no Kuni. Une coalition de natifs de Tetsu ayant quittés leur pays depuis bien des années et qui sont au service du Daimyo. Son père, samurai rigide attaché aux doctrines de son titre, veut lui inculquer cette culture dès son plus jeune âge. Sa mère, quant à elle, non-originaire de l'Empire des samurais, est une simple femme au foyer reléguée à l’état de mère-porteuse ou, au mieux, de nourrice.


An -8 — À 5 ans, son géniteur décide de lui enseigner le Kenjutsu, maniement du Katana propre aux guerriers féodaux de son sang, pour appartenir pleinement à la caste des samurais. Il s’efforce également à manipuler son chakra, essayer du moins. Hachimaru apprend également les dogmes du Bushido, principes moraux bâtis sur l’honneur et la droiture.


An -6 — Les entraînements et le mode de vie devinrent de plus en plus ardus, créant les premiers désaccords entre le jeune garçon et son père, l’un désirant liberté et l’autre ne cherchant qu’à se refléter à travers sa progéniture. Sa mère, quant à elle, ne s'y oppose pas, n'ayant aucune poigne sur son devenir, il se sent isolé. À 7 ans, Hachimaru rejette, pour la première fois, sa culture et son nom, défiant même son géniteur à l’épée en échange de son indépendance, connaissant la défaite par la même occasion.


An -5 — La relation entre Hachimaru et son père s’effrite complètement, le parent ayant décidé de ne plus prendre en compte son fils, le reniant presque, qui se retrouve désormais sous la tutelle d’autres subordonnés, samurais de rang inférieur. Le garçon connut le déshonneur au sein de sa famille et du domaine, lui qui leva sa lame contre son propre sang.


An -2 — À 11 ans, Hachimaru décide de quitter sa famille, de fuguer loin de celui qu’il maudissait silencieusement. Le jeune garçon partit seul arpenter le continent d'Uzu, s'y jeter. Il vit pour la première fois la folie des hommes et les atrocités du monde shinobi. Pourvu d’un simple katana qu’il déroba en urgence, n’ayant pas connaissance des dangers.




Vagabond ▬ 流離 [100%] 1558576487-e6fd7f0b536c1fa404e503e7ea3aae54
« Ōetsu Hachimaru ▬ 14 ans »

An -1 — Hachimaru vécut cette horreur pendant trois ans, se terrant dans les ruines de domaine de clan frappé par la conflagration. Un endroit où certains vivent cachés, comme des cafards ; comme lui, sous les débris, se nourrissant peu et se contentant de survivre. Le garçon change à cause de ce qu’il ressentit, ce qu’il vécut, mutant en une boule de fureur, d'animosité. Il se drape toutes ces années sous des débris, endroit semblable à un bidonville, côtoyant malfamés et cancrelats, dans l’obligation d’apprendre à se défendre seul. Il plante son sabre dans la chair d’autrui pour la première fois, à cette période.


An -1 — Se débrouiller seul. Il apprit à combattre dans de réelles conditions, à user de malice et de ruse quand son physique ne l’emportait pas. Il se perfectionne en autodidacte, à force d’expérience, son style étant la parfaite symbiose entre ce qu’il absorba de son père et de sa misère au Pays des Tourbillons. Approfondir les bases qu’il avait déjà acquises. Son instinct émergeant, sa vigueur à travers les coups qu’il encaisse.


An 2 — Si les conflits qui menaçaient le Pays des Tourbillons n'existaient plus depuis un moment déjà, la situation du garçon ne change pas. Hachimaru n’a plus notion du temps qui s’écoule, des choses qui se déroulent autour du continent, restant vautré, caché là où il a élu domicile malgré lui. C’est également durant cette année qu’il fut extirpé de son enfer, découvert sous les décombres par ceux qui établirent un groupe, bâtissant ce qu'ils nommèrent village shinobi.


An 2 — Ils trouvèrent celui-ci en piteuse état, rachitique, sous les décombres, véritable bête de nerf marquée au fer rouge par l’horreur. Les Shinobis eurent recours à la force pour le rapatrier, l’adolescent de 15 ans n’ayant aucune confiance en quoi que ce soit. Le temps d’adaptation fut long, le jeune Hachimaru ne s’intégrant pas véritablement parmi eux. Il ne parle pas, ne réagit pas. Il est recueilli par les villageois à leur tour, offrant à celui qui n’a pas ressenti la chaleur d’un lit depuis plusieurs années un toit et une assiette.


An 5 — Hachimaru est devenu un jeune homme, celui qui arpente les rues en construction du fraîchement nommé Village des Tourbillons. Il devint résidant de l’endroit en premier lieu, les autres « locataires » habitués à sa présence, au fait qu’il se retrouve dans les ruelles, endormi à même le sol, la matinée, par exemple.


An 6 — Aussi, c’est à cette période qu’il fut, à cause de capacités qu’il avait acquises, catégorisé comme soldat, plus clairement « Uzujin ». Malgré ce détachement, il grimpe rapidement les quelques échelons qui se dresse.


An 8 — Hachimaru, encore inexpressif des années en arrière, se décide à changer la façon dont il se comporte, sa vision des choses. Il ne l’a jamais avoué, mais il se préoccupe du devenir de ce village et surtout du regard que les autres habitants lui portent, cette inquiétude quant à sa situation, sa façon de vivre. Redevable envers Uzushio, il place ce masque d'énergumène blasé, distant et désagréable. Ce faciès ironique entre lui et les gens l’entourant. Vivre librement comme il l'avait voulu, en quittant son foyer des éons auparavant. Vivre pour lui.


An 10 — Changement opéré depuis quelque temps maintenant, on peut toujours le voir errer, n'ayant pas de véritables habitat fixe. Il progresse également dans le maniement de son extension, s'adonnant même à de nouvelles pratiques, étoffant son panel. À cause de son accoutrement, sa gestuelle et sa façon singulière de combattre, il se fit même un nom et une certaine réputation, pas toujours bienveillante.


An 15 — Les bâtisses achevées et l’ordre établi depuis longtemps maintenant, le Village Caché par les Tourbillons est paisible, point de repère pour les habitants et rescapés d’Uzu no Kuni. Hachimaru, appartenant déjà au village alors qu'ils posaient encore les premières briques, continue d’errer dans les rues, fier Uzujin, qui plus est, lui qui déteste les responsabilités.




Vagabond ▬ 流離 [100%] 1558582424-samurai-champloo-831226
« Ōetsu Hachimaru ▬ Présent »


Test RP

« En mission de rang B avec une équipes de genins devenus chuunins, vous devez exécuter le petit-fils d'un vieux seigneur (pas un daimyo). Vous êtes repérés et la haute sécurité du château se rapproche. Si tu veux réussir ta mission, l'un de vous y restera, c'est sûr.  
En 1500-2000 mots, raconte comment tu vis ce choix entre la réussite de ta mission et la survie de ton équipe, sachant qu'un échec est la honte pour le village et te discréditera beaucoup en tant que soldat des Tourbillons. »




Vagabond ▬ 流離 [100%] 1559962086-truyenky-vn-tkvn-group-samurai-champloo-chap-001-samurai-champloo-v01-009

▬ Il vient de gober la grenouille... ?

▬ C’est ce type… Il paraît qu’il a envoyé son jeune disciple à la mort pour réussir une mission, ce taré. Il avait à peine quinze ans...

▬ Il nous regarde… Partons…



Le temps aseptise les plaies, apaise les maux, paraît-il. Il dissipe la douleur, la panse même jusqu’à son extinction. Doux songes aux oreilles qui ne plaisaient qu’à ceux qui ne connaissaient pas la souffrance. Non celle ressentie par la plupart, anecdotique. Ici, la vraie souffrance. Celle enfoncée dans les tripes et qui rongeait la chair, la martelait pour se frayer un chemin vers l’extérieur. Horrible sensation qu’était celle de ne pas pouvoir s’en défaire. L’accepter simplement, cette masse dans l’estomac. Dès lors, laisser place à cette nature hostile et devenir l'esclave de pulsions, de sensations. Cette bête qui se terrait, qui grattait, grignotait. Non, qui dévorait petit à petit la raison, la conscience et la volonté. L’incarner et mener cette existence nomade.

Ils ne voyaient que ça en moi, tous. Un nomade, un marginal… Un vagabond. Ceux qui m’épiaient, qui s’imaginaient discrets en le faisant. Qui parlaient. Qui ne faisaient que parler, petites messes-basses. Déglutition bruyante en avalant cette grenouille d’un trait, mirettes qui fusillaient l’arrière jusqu’à intimider ces deux commères qui se carapatèrent rapidement. Soupirer pourtant longuement, lasse de ces rumeurs qui s’ébruitaient. De ceux qui les soufflaient à longueur de temps. Me répéter qu’ils n’en savaient rien, tous. Qu’aucun n’était présent ce jour-là, alors comment pouvaient-ils se permettre d’en parler, de débattre. Ne serait-ce que de l’évoquer, même. Ils n’avaient pas le droit de le faire.

Portrait qui s’était animé pendant un instant, qui communiquait sur mon implication, sur la rage que je pouvais ressentir. Replonger immédiatement dans cette neutralité, cette distance que je m’efforçais de maintenir. Ne rien montrer, pas d'agacement ni de joie, uniquement mon détachement. Détaché de cette société, de ces habitants et de leur quotidien. Le faire depuis des années maintenant et continuer encore aujourd’hui, m’adapter et maintenir cette carapace. « Antipathique », « asocial », disaient-ils. Une impression qui m’assurait mon émancipation, cette pleine liberté. Ils ne comptaient pas sur moi. En retour, je n’attendais rien. Si ce n’était cette paisible atmosphère qu’ils maintenaient à Uzushio.

M’en persuader ou essayer du moins. Je n’en attendais rien ? Mensonge. J’y tenais plus que tout, à ce village, cet équilibre, ces habitants. Me complaire dans cette idée, inconcevable pour moi d’avouer que cette distance était présente pour muter les regards. Cette peine, cette affliction qui semblait animer leurs mirettes quand ils me voyaient. Cet apaisement qu’ils infusaient et qui avait apaisé ma fureur d’antan jusqu’à la terrer totalement. La muter en aversion, en déception s'il le fallait, même. Plus d’inquiétude ou de pitié. S’en décharger totalement et fuir comme toujours. Fuir en ce moment même toutes ces présences, déambulant à travers les ruelles. M’éloigner de cette agitation, de cette cohue en ville. Je ne me mélangeais pas et je détestais le faire. J’avais mes propres repères.




Vagabond ▬ 流離 [100%] 1560050113-samurai-chaploo-chap-7-samurai-champloo-v02-046

▬ De l’eau.

▬ Oh, le teigneux, ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu dans le coin. Juste de l’eau ? Tu ne demandes que ça, haha. Après ce que tu viens de vivre, n’importe qui songerait à se noyer dans le saké.

▬ J’veux juste de l’eau. J’veux pas causer.

▬ Hahahaha. J’ai compris, j’ai compris, le teigneux. Je t’apporte ça.




Assis sur cette chaise. La même qu’à l’accoutumée. Parasites… Parasites qui me harcelaient. Qui m’épiaient encore. Le peu encore présent dans ce bar. Ne pouvaient-ils pas me laisser ? Que je me débarrasse de quelques-unes de ces présences que cette impression d’être constamment observée ne me quittait pas. Geste brusque, mettre la main à mon échine et saisir pleinement cette lame. La saisir et la décrocher pour la poser sur cette table… Parasites qui s’affolaient, s’agglutinaient à l’extérieur, en quittant un à un la tanière. Les cafards n’avaient peur que quand ils craignaient pour leur existence. Une sommation habituelle, toujours aussi efficace.

Regards qui me quittaient enfin. En proie à la solitude de nouveau, aux remords et tout ce qui pouvaient encore me ronger un peu plus, jusqu’à l’os.




▬ Arrête de faire fuir ma clientèle mon garçon. Je t’apporte ton verre d’eau. Elle est fraîche.

▬ Ouais… Merci.

▬ Hmm. J’ai entendu beaucoup de chose ces temps-ci. Le village ne fait qu’en parler, mon garçon. Une mission te concernant.

▬ *bois* J’ai dis que j’voulais pas causer, Papy...

▬ Tu aurais poussé un gamin à la mort pour accomplir ta mission ou quelque chose dans le genre. Enfin je n’y crois pas. Je te connais un peu la teigne, depuis le temps que tu viens ici.

▬ Putain… Tu piges pas quoi dans « J’veux pas causer » … ?

▬ Tu es rentré au village avec la gloire, tu as accompli ton objectif mais les civils sont mitigés… J’entends énormément de chose et je me fais taper sur les doigts quand j’essaye de te défendre, haha. Mais ces p’tites commères ne me font pas peur ! Je n’arrêterais pas pour autant !

▬ N’te casse pas la tête, Papy. C’est exactement comme ça que ça s’est passé…




Mensonge. Encore et encore des mensonges. Il n’y avait rien de véridique, d’authentique. Ils n’en savaient rien. Aucun d’entre eux. Ce jour-ci, cette nuit-là. La décision prise et les conséquences de celle-ci. La tête qui s’affalait contre la table, se remémorer l’instant, y songer. La lune qui illuminait un tant soit peu les ténèbres d’une nuit. Ciel étoilé et un immense château agité. Conflagration soudaine, les gardes qui s’affolaient, s’armaient. Des intrus à l’intérieur signalés. Ceux qui avaient infiltré la bâtisse depuis de bonnes minutes, mais n’ayant pas su rester discrets. Se remémorer et serrer les poings. Objectif qui semblait pourtant précis, concis : une exécution. Celle d’un petit-fils de seigneur, son existence qui gênait la prospérité du village.

L’ordre soudain d’infiltrer la bâtisse avec ces deux jeunes garçons. Des shinobis prometteurs et Chunnins depuis peu. « Ils ont les épaules » avaient-ils dit. Bien sûr que non. Ils étaient avant tout des enfants, au mieux des adolescents. Ils n’étaient que ça. Aucun n’avait cette maîtrise, cette expérience. Erreur de l’un d’eux, alerte maximale donnée dans tout le château. Amas déraisonnable de guerriers se préparant dehors. Une horde bien trop fournie pour nous. Ils ne leur restaient plus qu’à nous cueillir un par un, esclaves de quatre murs. Instinct primaire, ce besoin de persister, s’accrocher à l’existence, de survivre. Quelques minutes. Non, quelques secondes pour concevoir un plan, une solution. Rien. Et rien jusqu’à présent, même sur cette chaise dans ce bar. Rien d’autre qui nous assurerait la vie à tous les trois. Rien d'autre que « ça ». Ce qu’il avait dû faire.




Vagabond ▬ 流離 [100%] 1560050124-samurai-chaploo-chap-7-samurai-champloo-v02-047

▬ Donne-moi ton verre mon garçon, je vais débarrasser. Ne te morfonds pas, je suis persuadé que tu n’es pas responsable de toute façon, haha.

▬ J’me morfonds pas. J’m’en fou totalement. J’suis juste claqué, laisse-moi pioncer...

▬ En tout cas, il parait qu’il a eu de beaux hommages pour ces funérailles. Il a donné sa vie pour le village, après tout. Je me dis qu’il a dû partir en paix au ciel ! Enfin, si toutefois il existe un paradis pour tous ! Je pense positif sinon à quoi bon vivre, pas vrai le teigneux ? Hahaha



Silence complet. Ne plus émettre un seul son, pas une contestation. Lasse de lui mentir encore à lui aussi. Que je n’étais pas affecté. Que cette situation ne me faisait pas grincer des dents, serrer les poings. Faire ce choix, le garçon qui se porta volontaire pour ce plan. Il devait prendre le rôle d’un leurre, celui qui se jetterait dans la fourmilière pour canaliser leur fureur le temps qu’il fallait. Le temps nécessaire pour ôter une vie qui se trouvait encore un étage au-dessus et nous échapper. Shinobi résolu à se jeter. Les deux bambins qui s’opposèrent au fait que je puisse tenir ce rôle, se disant qu’ils ne pourraient accomplir la dernière action à deux, celle qui tâcherait une chambre de sang. Trop jeune pour avoir les « épaules » comme je le répétais. Pour la pression qu’imposait cette situation et pour sa finalité.

Long soupir, le propriétaire toujours au comptoir esquissant une risette. Me remémorer mon retour au village, lame couverte d’hémoglobine. La nouvelle qui se propagea. Décès de cet héritier dans son château. Décès aussi du gamin, son sacrifice. L'accalmie ne dura pas longtemps malheureusement. « Responsable », s’acharnaient-ils à dire. Je me sentais déjà bien assez fautif. Assez pour fuir l’autre Chunin depuis. Fuir aussi leurs opinions à tous. Alors, ils pouvaient continuer à déverser cette aigreur, cette peine et la cristalliser à travers moi. Mon comportement ne changerait pas pour autant. Repousser toute forme de réaction, imposer ce détachement. Comme-ci le monde et ses chamboulements ne m’intéressaient pas. Qu’ils pouvaient bien tous crever un par un dans d’atroces souffrances, que cela ne m’affecterait pas.

Même-ci, il ne s'agissait que d'un masque, un voile qui cachait la vérité, cette barrière entre eux et moi. Là où il n’y avait que moi qui comptais. Mon intérêt qui prônait, le peu de conviction que j’avais aussi. Mon confort, mon aisance, ma liberté. La solution trouvée à ce sentiment oppressant et pesant d’être pris au piège en communauté. L’envie présente de m’éclipser à tout moment. N’importe où, mais ailleurs, là où j’avais mes repères. Idées qui proliféraient à mesure que le songe durait. Sursaut, la tête qui se décollait discrètement du marbre. Mes mirettes encore embrumées par la fatigue. Balayer la tanière du regard, surpris de ne voir aucune présence. Il s’était éclipsé lui aussi, ce vieil homme.

Passer mes doigts dans ma tignasse pour me gratter, du moins si je pouvais l’atteindre totalement à cause de cet amas emmêlé. De la retenue de ma part, épiant pour savoir où il se trouvait, jusqu’à entendre ce bruit qui se manifestait. Qui attira mon attention et qui émanait de l’arrière. Bruit d’eau et de verre. Il était sûrement en cuisine, se disant que je m’étais assoupi totalement. Moue mélancolique, les pensées encore embrumées, saisissant de nouveau ma lame sur cette table pour la remettre à mon dos. M’étirer silencieusement pendant de longues minutes, dans l’idée de m’en aller en restant tout aussi discret. Lasse d’y penser encore, de me ronger

Lasse surtout de le faire devant ce vieil homme, devant eux. Ranger toute de même cette chaise en quittant la tanière. Pleine vue sur ce soleil qui réchauffait la chair au contact de ses rayons. Ébloui par la lumière, chaleur douce que j’appréciais pourtant. Que je désirais apprécier un peu plus. Un saut puissant pour rejoindre le toit d’une bâtisse. M’affaler sur ces tuiles et somnoler pendant des heures. Coutumier du fait si souvent qu’il m’était impossible de comptabiliser. C’était même ici que je passais mes nuits la plupart du temps. Pleine vue sur les terres du village, paisible tranquillité. À penser, à réfléchir. À se lâcher, également. Relâcher ce masque et déverser tout ce que je pouvais contenir, habituellement.




Vagabond ▬ 流離 [100%] 1560116386-552

▬ Fais chier...




Les poings fermés, pouvant enfin déverser mon amertume, là où aucun ne pourrait la voir, l’entendre. Seul, les vieux démons ressurgiraient sûrement encore pour me hanter. Faire face, je n'avais pas le choix. C’était peut-être même comme ça que j’aimais vivre après tout : seul, mais irrémédiablement libre.
Derrière l'écran
PSEUDO : TKT.
ÂGE : 21 ans.
CONNU PAR : Top-site.
AUTRE CHOSE ? Peace, mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Hachimaru
Messages : 3
Date d'inscription : 22/05/2019
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
Vagabond ▬ 流離 [100%] Left_bar_bleue0/0Vagabond ▬ 流離 [100%] Empty_bar_bleue  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Yo, yo, yo !

Petit double-post pour signaler donc que ma présentation est terminée. Aussi, je profite pour demander un tout petit coup de main : est-ce que quelqu'un peut modifier mon pseudo pour "Ōetsu Hachimaru". J'ai mon identité complète du coup o/.


Bonne lecture en tout cas et peeeaaace les frères !
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1130
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja !

Il n'est pas possible de quitter une faction dans sa biographie. Cela se fait toujours en RP. Il y a pour cela des règles ici : http://dawnofninja.forumactif.com/t1577-7-desertion.

Tetsu n'exclut pas les femmes de la société. On trouve des femmes militairement bien placées dans l'Empire, des prêtresses, des expertes en sceaux, des combattantes, donc dire que les femmes sont reléguées à des besognes liées à l'éducation est faux.

Revenir en haut Aller en bas
Hachimaru
Messages : 3
Date d'inscription : 22/05/2019
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
Vagabond ▬ 流離 [100%] Left_bar_bleue0/0Vagabond ▬ 流離 [100%] Empty_bar_bleue  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Salut, salut !

Désolé, vraiment ! Ce matin, j'ai eu une discussion sur le chan discord et on m'a expliqué pour la "désertion". En fait, Tetsu n'étant pas un "village", je ne pensais pas que ça comptait vraiment comme une désertion.

Mais du coup, j'ai émis quelques idées pour le changement et la conclusion a été que Hachimaru serait originaire d'un domaine de "samurais" ayant quittés Tetsu des années avant sa naissance (avant l'an -25 pour la précision) et que ces samurais seraient des vassaux du Daimyo ou quelque chose du genre.

Mais du coup, je n'ai pas eu le temps de modifier XD. Donc voilà, les changements sont faits maintenant que je suis rentré (le petit passage sur sa mère également) !

Voilà, voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1130
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis désolé du temps que j'ai pris, mais j'ai eu du mal à trouver un sujet de test RP. Vraiment.

Voici ton test RP:
 

Tu disposes de deux semaines. Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 358
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 1318
Expérience:
Vagabond ▬ 流離 [100%] Left_bar_bleue1084/1200Vagabond ▬ 流離 [100%] Empty_bar_bleue  (1084/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Salut !

Tu as inscrit que ton test RP est en cours, mais l'as-tu terminé et oublié de le signaler comme fini ou vraiment pas terminé ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.