:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A pas de velour Ft Senju Daiki

Invité
Invité
Invité


A pas de velour Ft Senju Daiki 1558006492-a

A pas de velour

Glissant sous les rayons du zenith à la manière d'un félin en embuscade, une ombre aux mèches d'or avait été contrainte dans sa filature à bondir hors de son perchoir pour, maladroitement, se réceptionner sur un second. Si Nekomata peinait encore à trouver un parfait équilibre, là, sur sa branche sinueuse, il fallait avouer qu'elle n'était pas peu fière des progrès fait en matière de discrétion. Etait-ce pour cela que sa cible n'avait pas encore tourné la tête vers elle, ou bien ignorait-elle complètement cette genin au regard clair qui le suivait depuis déjà trois bonnes minutes déjà ? Qui sait. Quoiqu'il en soit, cette traque fauve vola en éclat lorsque, malhabile, Nekomata posa la main non loin d'un écureuil qui, surprit ou dérangé, préféra attaquer cette jambe posté non loin de sa queue plutôt que prendre la fuite. Téméraire l'écureuil aurait murmuré Neko' si ses lèvres n'avait pas opté pour un cri paniqué à la vue de cette teigne, féroce démon, venu se jeter à son visage. D'aucun aurait pu souligner l'improbable de ce combat ou darder sur la chute de Nekomata un jugement palpable. En effet, perdre  l'équilibre face à un écureuil du japon n'avait rien de bien glorieux, encore moins pour une Kunoichi future, mais l'heureux hasard avait chassé Senju kujaku et tout éventuel spectateur de la scène alors, au final, qui pourrait savoir que l'héritière Koubai venait de manger la poussière à cause d'un banal écureuil ? Celui-ci fulminait et, s'il avait su marquer la distance entre la joue griffé de Nekomata et son précieux poils gris, ce fut dans un cri qu'il sembla la maudire elle et tout ses ancêtres. Qui aurait crû qu'un tel animal pourrait être aussi caractériel ?

" -Je ne voulais pas t'effrayer monsieur l’écure... Non ! Lâche ! COUCHE ! "

Mettre en fuite ce monstre ne fut pas chose aisée et laissa la toute jeune genin là, assise en plein milieu du terrain d'entraînement numéro quatre. Le cul dans la poussière et regard accrochée aux nuages. Pour un peu elle aurait soupiré, cependant la vue d'un homme s'entraînant au loin la secoua suffisamment pour redresser son frêle corps et la motiver à renouer avec ses entraînements journaliers. Elle remettrait sa contemplation des garçons et ses chimères oniriques à plus tard !
Le pas souple, quoi qu'altéré par sa chute et rendue douloureux, la minuscule blonde progressa dans l'enceinte du terrain pour effectuer quelques mudrâs à l'ombre d'un arbre. S'il y avait bien une technique qu'elle connaissait sur les bouts des doigts, c'était bien celle-ci.

" -Doton, doro hôshi ! "

De la boue, rien de bien ragoutant aux premiers abords n'est-ce pas ? Et si la technique avait déjà fait ses preuves, s'étendant en une maigre rivière pour ralentir les adversaires et garantir des chutes disgracieuses, en plus de quelques destructions de coccyx, la toute jeune genin ne pouvait que que songer au jour où elle parviendrait à invoquer quelque chose de plus imposant. Les choses viendraient en leur temps songeait Miss Koubai, pourtant quelque chose semblait la tracasser là, droite face à sa rivière de boue. Elle avait l'effroyable sensation de ne pas suffisamment progresser. Si seulement Sheimi-sensei ne l'effrayait pas au point de la faire paniquer à chaque fois qu'elle se retrouvait seule avec elle, peut être que Nekomata aurait osé lui demander de nouvelle technique. M'enfin. Elle ne maîtrisait ni Doton, ni Katon, et semblait bien trop vieille pour toucher au taijutsu. Cependant l'image de son professeur effectuant une Tornade de Feuille s'imposa doucement à son esprit, la contraignant à soudainement secouer la tête lorsque son esprit fit une fixette sur ses rides. Comment diable pouvait-elle encore enseigner à son âge ?

Un bruit arracha cependant Nekomata aux pérégrinations de son esprit, éconduisant les réminiscences et premières impressions de cette rencontre avec son équipe pour plaquer sur son visage un air quelque peu surprit. Elle venait de reconnaître un membre du noble clan Senju et entreprit de le saluer, polie, dictame.

Technique à apprendre à Deiki:
 

Halloween
Ft Senju Daiki
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 107
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
A pas de velour Ft Senju Daiki Left_bar_bleue269/1200A pas de velour Ft Senju Daiki Empty_bar_bleue  (269/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
À pas de velour
Senju
Daiki
Koubai
Nekomata
Épuisé. Hier, en rentrant de l’entraînement avec mes genins, je me retrouvais épuisé. Incapable de formuler des pensées cohérentes et lorsque ma tête s’est enfin posée sur mon oreiller, mon esprit s’est immédiatement envolé aux pays des songes. Ces trois filles, elles ont de la puissance, trop pour leur petit corps et c’est moi qui écope pour le village. Quelqu’un peut me dire où est la justice là-dedans ? Bon aller, cessons de plaindre. Je suis déjà quelques heures de retard sur mon horaire habituel. Ce n’est pas le temps d’en perdre plus dans un apitoiement inutile qui ne changera rien.

Je me prépare rapidement et quitte ma demeure, une gourde d’eau à la main en marchant d’un pas rapide pour rejoindre le terrain d’entraînement. Je fais quelques échauffements, moins approfondis qu’à mon habitude, honte à moi, avant de commencer les choses sérieuses.

Je concentre mon chakra dans mes pieds pratiquant le coup de pied que m’a enseigné Yuriko-san. Je dois avouer que pour une technique de taijustsu de base, je l’aime bien. Je fais le coup quelques fois avant de prendre une pause pour boire un peu d’eau. Je me laisse tomber au pied d’un arbre et y appuie ma tête.

Il faudra bien qu’un jour j’enseigne quelque que chose à mes élèves, mais je vais prendre le temps de trouver quoi. Je ne veux rien leur enseigner qui me coutera la peau lors d’un entraînement, pas tant qu’elles n’apprennent pas à faire la différence entre un combat réel et une situation de simulation. Ont-elles seulement noté que je n’ai fait aucune attaque pour les blesser ? Il faudra que leur pose la question un jour. Ou peut-être pas, est-ce important qu’elles le sachent ? Absolument pas. Nada. Que dalle. Du tout.

Un soupir. Je ne sais pas de quelle façon aborder mon nouveau poste. Chef des cavaliers, ça passe encore, je veux dire … Ce n’est pas comme si je pouvais leur enseigner quoi que ce soit et nos rencontres sont rares, pour tout avouer, alors ce n’est pas très prenant comme responsabilité, mais ces trois filles ? C’est des missions, des entraînements, des enseignements, des leçons de vie, des leçons de ninja.

En temps normal, je n’ai pas de difficulté à rencontrer des élèves d’un jour, échanger quelques bottes secrètes sous forme de jutsus. Ce n’est pas compliqué. Ça, ça ne demande pas d’implication, pas de travail derrière, c’est spontané, de bon cœur. Aucune responsabilité, aucun problème, rien du tout.

Aller. Ce n’est pas le temps de se morfondre plus. Je me relève et pose ma gourde au sol. L’entraînement m’aidera à m’aérer la tête.

Je m’éloigne de l’arbre, car ce que j’ai prévu de faire pourrait bien lui couter son feuillage. Un muddra et je souffle une boule de feu. Pas mal. Il faudra que je me penche sur cette technique bientôt, la rendre plus puissante. J’ai déjà vue des Shinobi l’envoyer des dizaines mètre plus loin que la mienne. Allons, bon, ce n’est pas ce que je compte faire aujourd’hui, mais il faut que je garde en note de ne pas oublier de le faire.

Je vois une petite tête blonde s’approcher de moi. Petite à longue chevelure blonde. Une enfant, très clairement. Une genin probablement. Sinon pourquoi viendrait-elle me saluer ?

« Bonjour. Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? »

Bien sûr, j’ai l’habitude de me faire intercepter, qu’on me demande un service ou quoi se soit du genre, mais rarement par des demoiselles aussi jeunes qu’elle. Je dois avouer être curieux de la raison de son approche.


A pas de velour Ft Senju Daiki JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 289
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 710
Expérience:
A pas de velour Ft Senju Daiki Left_bar_bleue1478/500A pas de velour Ft Senju Daiki Empty_bar_bleue  (1478/500)
Voir le profil de l'utilisateur
À pas de velour

Contrairement à son habitude, Hako soupira en quittant la Tour de Maître Hokage. Son nouveau sensei ne s'y trouvait évidemment pas...
Le lutin vert de Konoha, fort peu fringuant se matin, bailla à s'en décrocher la mâchoire, s'attirant immanquablement le regard courroucé des passants et des shinobi.
Quoi ? C'était pas digne d'une dame ? D'une kunoichi ? Les gens se plaignaient sans cesse de sa...hummm... vitalité débordante d'habitude ! Elle n'avait donc pas le droit d'être un peu fatiguée, pour une fois ?
Des cernes noirs trahissaient d'ailleurs cet état de fait et Hako décida de s'offrir un petit thé bien amer accompagné de quelques dango à la pâte de haricots rouge pour se réveiller et remplir ses réserves d'énergie.

Il faut dire que la minuscule Aburame avait veillé fort tard la nuit dernière...
Évidemment, quelqu'un avait parlé... Le temps de revenir de son éprouvant (surtout pour ses coéquipiers, senseï compris) entrainement, le récit de ses exploits fantasques contre Daiki avait malheureusement atteint le clan Aburame.
Et ses parents.
Elle avait (encore) dû subir un long et lourd sermon sur l'usage proportionnée de la force et autres petits et amusants détails de ce qui ne se faisait pas lors d'entrainement ou match amicaux.

Pire encore (et ce qui expliquait sa présence dans les rues de Konoha en quête du colossal Senju), ses parents l'avaient (longuement) forcé à rédiger (loooongueeeeemeeeent) une lettre d'excuse pour son nouveau sensei.
Et après ça, elle devait encore s'excuser auprès de ces deux coéquipières.
Voulant se démarquer et impressionner Kaori, leur jeune nouvelle recrue (et génie du clan Uchiha) et leur nouveau chef d'équipe, Hako en avait trop fait.
Et l'avait joué un peu trop perso.
Résultats : elle avait plus agressé et trompé son sensei qu'avoir fait un entrainement brillant par son travail d'équipe...
Et au final, elle avait fini bêtement suspendue à un arbre invoqué par le Senju, alors que sa douce Yume (qui avait plus la tête sur les épaules) réussissait l'exercice.
En plus, par ses frasques, au lieu d'éblouir la toute jeune Uchiha, Hako risquait au contraire de lui avoir donné le mauvais exemple...

Eh, mais pourtant son plan avait été génial. Et il avait failli marché !
Mais c'est vrai que cela avait peut-être été un peu excessif pour une première rencontre avec le nouveau chef de la Team 2....
Soupirant à nouveau longuement, la kunoichi vert-pomme termina son casse-croute en contemplant l'envelopper sceller du sceau du clan Aburame.
Bon, où pouvait bien être le Senju ?
Peut-être aux terrains d'entrainements ?
Soudain décidée, la minuscule genin bondit sur ses pieds et se dirigea vers le pourtour de l'Académie Ninja du Village Caché de la Feuille.
Même si son sensei ne s'y trouvait pas, ce serait l'occasion de ventilait un peu de frustration sur quelques malheureux mannequins d'entrainement...

Revigoré par le thé et les friandise, Hako bondit de toit et toit, puis d'arbre en arbre (tout genin qui a appris la technique ne pouvait s'en empêcher), gagnant rapidement les terrains d'entrainement, qu'elle visita un à un (en fait, elle n'était pas si pressé que ça de retrouver et se confronter à son sensei).
Au quatrième terrain, la minuscule Aburame s'arrêta un instant, observant avec amusement une autre kunoichi de son âge ou approchant qui.... S’entrainait à chasser l'écureuil ?

Et visiblement avec un succès mitigé. Dans son arbre, Hako pouffa au spectacle de la petite blonde aux prises avec la bestiole qui la mordillait.
Comment s'appelait-elle déjà ? Hako était presque sûre de le savoir : des blondinettes dynamiques de sa génération, il n'y en avait pas des tonnes chez les kunoichi... Châton ? Non, c'était surement pas ça....
Une lueur coupa les réflexions du lutin vert de Konoha. Une boule de feu... Oh ! Daiki ! Visiblement il s'entrainait bien ici, pas très loin.

Prise d'un soudain accès de timidité, Hako se cacha derrière son arbre, manquant la démonstration de sa condisciple utilisatrice du Dôton.
Daiki s'entrainait... Donc il ne voudrait sans doute pas être dérangé. Donc elle n’aurait pas à lui remettre l'humiliante lettre d'excuse... Dans laquelle en plus, ses parents l'avaient forcé à glisser une invitation à dîner pour "discuter de son comportement"...

Allez Hako ! Tu es l'immortelle et terrifiant lutin vert de Konoha !
Tu as tabassé (enfin, plus ou moins) ce type ! C'est ton senseï, un peu de courage et essaye d'arranger votre relation !
Prenant son courage à deux mains (présentement serrée sur sa lettre d'excuse), Hako sortit de derrière son arbre.

Zut.
L'autre jeune kunoichi avait elle aussi noté la présence du Senju. Et était allé lui parlé.
Hako aurait donc (honteusement) un public pour ses excuses.
Ou alors, elle pourrait attendre, s'esquiver en douce... Daiki était visiblement occupé...
Non ! Un shinobi de Konoha ne renonce jamais et ne fuis pas !
Soupirant, elle s'avança sur le terrain d'entrainement numéro 4, affichant un sourire de bon aloi et un pas dynamique, comme à son habitude.

La minuscule Aburame ne fit que quelques mètres : distraite par sa mission, elle n'avait pas noté la flaque de boue qu'avait précédemment invoquée Nekomata.
"Bonjour, sensei !" pépia (faussement) joyeusement la kunoichi vert-pomme en sautillant vers Daiki. "Je ne vous dérange pas ? Il faut que.... WaAAAAaaah !"
*SPLAAAACH*
Hako dérapa et s'étala les quatre fers en l'air dans la boue, souillant ses habits froufrouteux.
"Non mais quel est le *censuré* d'abruti de *censuré* qui creuse des *censuré* flaques de boue glissante de sa *censure* *censuré* ici !" tonna la minuscule genin, outrée.

Elle se tut bien vite et vira à l'écarlate.
Non seulement à cause de la honte de sa chute (elle, une kunoichi, une spécialiste du taijutsu) et de son esclandre, mais aussi parce qu'elle venait de se rappeler de la présence de son senseï. Qui notamment maniait le Dôton. Et d'une camarade, qui pouvait très bien faire de même.
"Ah... Hum....  Désolé." balbutia la petite Aburame en se redressant tant bien que mal.
L'air contrite, elle se dirigea vers Daiki et lui colla (au sens propre et au figuré, vu qu'il y avait un peu de boue dessus) sa lettre d'excuse dans les mains. "Désolé pour ça, sensei... Et pour hier aussi."

HRP:
 



A pas de velour Ft Senju Daiki H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.