:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sous plis discret [Pv. l'équipe 2]

Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue358/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (358/1200)
Senju Daiki
Sous plis discret

Ft. la légendaire équipe 2

Je les avais informés de la mission lors de notre entrainement. J’avais pris la juste quelques heures avant de les rejoindre et j’avais préparé l’itinéraire de voyage, mais voilà. Depuis que je les avais rencontrées par contre, j’hésitais un peu à faire cette mission, en toute honnête. Bien sûr, je voulais les voir agir sur le terrain, mais suis-je réellement prêt à les relâcher en pleine nature ? Ne deviendront-elles pas exactement, le genre de personne que je m’évertue à chasser et capturer ?

Mais elles n’ont pas l’air d’avoir un mauvais caractère, je ne crois pas qu’elles feront de mal à qui que ce soit, mais je n’ai aucune idée de ce qui peut leur passer par la tête et ce simple fait m’inquiète suffisamment pour que j’appréhende toute cette histoire. Tout mon matériel ranger mon sac, je me prépare avec lenteur, je n’ai pas particulièrement envie de quitter, je dois avouer, mais si je peux m’éviter une autre discussion avec mon père … Ce n’est pas que … Je ne veux même pas y penser. Il n’est pas question de rendre la journée encore pire qu’elle ne l’est déjà.

J’accélère le pas en prenant le chemin des portes du village. Hier, je suis passé informer mes pupilles du lieu de rendez-vous. J’espère simplement qu’Hako n’arrivera pas en ayant préparé une vilénie quelle qu’elle soit.

Un soupir, passe mes lèvres, mais déjà les portes du village se dessinent devant moi. J’ai l’habitude voyager, mais en général, c’est seul que je le fais. J’y vais donc à mon rythme et j’avance aussi longtemps que le permet mon corps, mais ces fillettes n’ont probablement pas mon endurance. Je ne pourrai donc pas faire la même chose. Et la formation. Il faudra les tenir en formation. Yume ne me fait pas peur, mais Kaori semble beaucoup plus énergique que les autres et Hako … elle est tellement imprévisible.

Il faudra garder la tête froide, qu’importe le chaos qu’elles me prépareront. C’est, malheureusement, le travail que m’a donné Chô. Alors, je ferai. J’essaierai du moins. Ces Genins ne feront qu’une bouchée de moi, je le sais, je le sens.

Lorsque j’arrive aux portes, je m’appuie sur l’arc et j’observe les passants, à la recherche de mes nouvelles élèves. Le paquet sous le bras, l’ordre de mission dans l’autre pour être certain que je n’ai pas oublié quoi que ce soit.

« Bon matin, mesdemoiselles. Voici l’ordre mission : Nous devrons livrer ce colis en toute discrétion à notre client au monastère des Huit Cèdres. Bien sûr, la discrétion est de mise. Des questions avant de passer à la formation ? »

Je passe un regard sur les trois petites, pour m’assurer qu’il n’y pas de question et que j’ai toujours leur attention. Après tout, il est encore très tôt. Je ne serais pas surpris qu’elles ne soient pas toutes présentent de corps et d’esprit. Il m’a fallu moi-même quelques année pour me discipliner, à mes débuts.



Ordre de mission:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue549/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (549/1200)
Hyûga Yume
J’étais entrain de finir de me préparer en me questionnant quand même. Ce sensei, Daiki-sensei… Est-ce qu’il allait réussir à nous garder ? j’avais quand même l’impression quand une mission on épuisait tous nos sensei. Rien qu’avec Hako… Alors avec deux piles électriques dans son genre… Mmh… J’avais très peur pour lui quand même. Et j’avais la désagréable impression que j’allais être l’assistante un peu pénible pour l’aider à les cadrer. j’allais tenter de les brieffer avant qu’il n’arrive… Cela valait mieux pour tous. Y compris pour mes propres nerfs. Sinon j’allais en prendre une pour taper sur l’autre et ça serait très très moche. Je laissais quand même mon arc à la maison, c’était de la simple livraison de paquet, et au besoin j’avais mon jûken. Quoi que vu la tête de la mission… L’important était la discrétion… La discrétion. Avec Hako et Kaori. J’allais effectivement en prendre une pour taper sur l’autre.

Je pris une profonde respiration. On allait pas partir défaitiste quand même ! J’allais faire une mise au point, et on verra ensuite. Avec les deux d’ailleurs. Mais Hako en première. Et rien à faire si je passais pour la rabat-joie de service. Je n’avais pas envie d’avoir des problèmes. Enfin, si on avait besoin d’une distraction on pouvait envoyer les deux, j’étais sûre qu’on se marrerait bien. Je fonçais chez Hako et lui attrapais sans douceur l’oreille sous son bonnet pour lui tordre et l’obliger à écouter sans qu’elle ne se défile ou quoi. J’allais lui faire rentrer dans le crâne qu’elle ne foncerait pas dans le tas. Je lui jetais un regard du genre “ Tu bouge je te mange” avant de parler et en étant sûre d’avoir toute son attention

« Hako…. On va faire deux mise au point avant la mission. Une toutes les deux et une avec Kaori. Tu écoutes bien ? Tu ne fonces pas dans le tas ! Ce sont des moines que nous avons en face, tu es polie et respectueuse des gens et tu ne me les appelle pas “ papi “ ou rabajoi, tu utilises du “san” au besoin. Et si tu as une idée ou un plan, tu en parles AVANT de le mettre à exécution. C’est bien compris ? Sinon je me sers de toi comme de cibles pour l'entraînement à l’arc ! Et je mettrais du poil à gratter sur mes flèches ! »

Je ponctuais mes paroles d’un coup sur le crâne de ma petite amie avant de lui lâcher son oreille. Voilà, ça c’était clair. Je souris à Kaori quand je la vis avant de froncer légèrement les sourcils. Tant pis si elle me prenait pour une miss casse-pieds.

« Salut Kaori-san ! Ca va ? juste avant que le sensei n’arrive.. j’aimerais juste te demander d’essayer de plus prendre ton temps et d’éviter de foncer sans prévenir les autres. Surtout que là… On a des prêtre en face. Enfin… Il n’y a pas qu’à toi que je demande ça. Il y a aussi à Hako. Qui m’a juré de réfléchir et de discuter avant de foncer. Pas vrai Hako ? »

Regard meurtrier. Si elle ose dire non ça va mal aller. Mais je fis un grand sourire tranquille à Kaori avant de saluer le sensei. Pas de question, la mise au point avait été faite. Du moins pour moi. Tant pis si les deux autres étaient encore endormie, quoi que avec Hako j’avais un doute.

« C’est tout bon pour moi sensei. »

J’étais prête à partir.


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue1478/500Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (1478/500)
Aburame Hako
Sous plis discret

Comme à son habitude, Hako s'était changée en une petite tornade vert-pomme quand son nouveau senseï leur avait annoncé qu'elles allaient partir en mission.
Sautillant (mais se déplaçait-elle jamais autrement ?), la minuscule genin avait regagné le domaine Aburame pour se préparer (comprendre : fourrer hâtivement des affaires dans un sac et se barder de pléthore d'armes mortelles mais surtout explosives).
Voulant bien faire (elle avait été un peu... rude avec le professeur Senju lors de leur première rencontre/entrainement/tests), le lutin vert de Konoha s'attela aux fourneaux pour préparer quelques délices à grignoter durant le voyage pour son équipe.

Cela ne prit pas si longtemps au typhon vert pour jaillir hors des murs du tranquilles et boisé domaine Aburame.
Mais à peine la bouillonnante genin bondissait-elle dehors un "Yahooo !" aux lèvres qu'une poigne de fer l'immobilisa soudain.
Yume. Visiblement un brin agacée.
Elle lui en voulait sans doute encore pour son déferlement de violence et vilénie dont elle avait accablé leur pauvre senseï en guise de salutation.
Le tout avec un travail d'équipe plutôt... médiocre.
Mais la jeune Aburame voulait tellement brillait, être "responsable" et prouver que non seulement elle savait se battre (chose évidente pour ceux qui connaissait la fourbe petite brute), mais aussi (vaguement) planifier (ou du moins, surprendre).

Sa belle Hyûga lui fit les gros yeux (lavandes et magnifiques), lui tira l'oreille et lui ordonna de ce tenir à carreau.
Et d'être polie, et respectueuse.
Visiblement, l'équipe n°2 allait visiter des moines ou autres religieux... Yume avait encore dû utiliser ses yeux magiques ou ses connexions de jeune fille de bonne famille d'un clan influent pour avoir des détails sur leur future mission.
Où alors, leur nouveau sensei, sentant bien que c'était la Hyûga qui était le cerveau du groupe de demoiselles (ou du moins, la seule personne sensée à bord).

"Ouais, promis..." maugréa le lutin vert de Konoha, prise en défaut. Elle ne pouvait pas nier qu'elle était... rentre dedans. Et peut respectueuse d'autrui. Mais elle faisait des progrès !
"Eh, je sais me tenir, quand même !" pesta-t-elle, gonflant ses joues de façon outrageusement boudeuse. "Je m'initie même à la diplomatie et tout et tout !"
Bon, il ne fallait peut-être pas qu'elle rappelle à sa petite amie cet histoire de bains mixtes dont elle était responsable avec Akira...
"Promis, j'vais me tenir à carreau. Pure Aburame : silencieuse, obéissante, analytique, chia... respectueuse. Mais en plus coloré, évidemment !"

La kunoichi vert-pomme allait du moins essayer. Car malgré sa promesse, elle se savait sanguine.
Elle tenta maladroitement de se justifier de ses... prises d'initiative.
"Tu sais, parfois, dans le feu du combat, on a pas le temps d'expliquer tout le plan..." marmonna-t-elle pour se justifier, ses yeux d'émeraudes évitant un peu trop les pupilles nacrée de son amante. "Surtout qu'en tant qu'utilisatrice de Taijutsu, je suis souvent dans l'instinct, l'improvisation. Mais j'essaierais ! Et au pire, toi et Kaori-chan pourraient me suivre et m'anticiper avec vos yeux magiques..."

Et puis, avec un peu de chance, cette fois elle n'aurait pas à se battre. Il fallait espérer que leur mission ne consisterait pas à aller tabasser quelques petits vieux chauves dans un monastère moisie qui n'aurait pas payé leurs impôts au Daimyo...
Bah, elle verrait bien.
Profitant qu'elles étaient seules, Hako lui déposa un chaste baiser sur la joue de la son amante.
Zut, maintenant qu'elle y pensait, maintenant qu'il y avait Kaori dans l'équipe, elle ne pourrait plus profiter discrètement des câlins de sa belle dans une tente ou durant une garde...

Yume lui balança un petit coup gentillet sur son crâne épais.
En réponse, Hako lui tira joyeusement la langue en bonne peste qu'elle était et elles rejoignirent Kaori.
Là, sa belle et autoritaire Hyûga refit un petit laïus au plus jeune membre de leur (terrifiante) équipe.
Le lutin vert de Konoha roula des yeux quand la genin aux pupilles lavande pâle la ramena dans la conversation.
"Oui, oui, promis, je ne briserais la nuque de personne sans autorisation et un plan construit, lu et approuvé..."  taquina la kunoichi vert-pomme, tout en saluant la minuscule génie du clan Uchiha d'un grand sourire.

Cela n'empêcha pas sa belle et tendre de la foudroyait du regard, comme si elle n'en croyait pas un mot... Eh ! Un peu de confiance, Yum-Yum !
Pour faire plaisir à la Hyûga, Hako s'inclina poliment et respectueusement devant leur chef d'équipe.
"Salutations, Senju-sensei. Genin Aburame Hako au rapport et prête à partir en mission sous vos ordres afin de servir honorablement Konoha." déclama l'espiègle kunoichi vert-pomme d'un ton affreusement neutre parodiant celui de nombre de ninja de son clan.
Elle se demandait si Yume allait oser lui filer discrètement un coup de pied... Bon, il était temps de réfléchir à des manœuvres d'esquive de flèches urticantes, au cas où...

Très vite, le lutin vert de Konoha retrouva son entrain habituel et sa tendance à gigoter et à parler d'une voix suraiguë. Elle ne pouvait pas "jouer" à l'Aburame très longtemps, d'autant plus que Daiki expliquait la mission, ce qui accroissait son impatience juvénile.
Au mot "discrétion", Hako eut l'impression de sentir couler sur elle le regard froid d'une Hyûga anticipant quelque catastrophe.
Eh ! Elle savait se montrer discrète, si elle voulait ! Mais elle préférait tout de même la confrontation directe... Ou indirecte, d'ailleurs. La jeune fille était autant amatrice de froufrou que de plans tordus.

"Ok ! Je me demande si y'aura des méchants qui vont essayer de nous voler le paquet ou nous arrêter... En tout cas, on y va, on s'infiltre telles des ombres de la nuit, on dépose le paquet et hop !" s'enthousiasma la minuscule genin (bien que ce titre soit désormais plus adapté à la toute jeune Uchiha). "Entre les yeux magiques de Yume, ceux de Kaori et mes insectes-espions, on va pouvoir facilement reconnaître les lieux à distance ! On trouve la faille, on se faufile et voilà !"
La petite agitée Aburame tournoya gaiement sur elle-même en pointant un doigt conquérant vers les portes du Village Caché de la Feuille.
"Inutile de perdre du temps ! En route !"
Ah non, c'était pas elle la chef. Pense équipe, Hako ! Obéis aux suggestions de Yume. Mâture. Calme.
"J'imagine que Daiki-senseï passe en premier avec moi ?" s'enquit-elle, se retenant de toute ses forces de ne pas bondir et courir vers l'aventure. "Vu que j'suis une pro du corps à corps et que j'suis pas mal endurante..."




Récapitulatif combat:
 





Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 115
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 30
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue840/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (840/1200)
Uchiha Kaori
Sous plis discret [pv Team 2]
L'équipe était à peine formée que l'on partait déjà en mission. Bon, notre sensei nous avait prévenu la veille et il passa même nous voir pour nous donner le lieu de rendez-vous. Bon autant dire qu'après cette visite, j'eus droit à un sermon de la part de mon père sur le respect de ses ainés. Bon d'accord, j'y étais peut-être allée un peu fort, mais on s'entrainer comme cela entre Uchiha. Papa me rappela alors que mon sensei n'était pas un Uchiha et qu'il fallait que je fasse plus attention. Autant dire que je comptais bien m'excuser avant de partir en mission.

Le lendemain matin, je m'étais levée très tôt comme à mon habitude. Papa m'attendait déjà dans le dojo familial pour l'entrainement matinal. Mais je devais partir en mission moi ! Rien n'y fit et je dû me soumettre à l'exercice du matin. Cela dura bien deux heures où je dus donne rle maximum contre mon père. Lorsqu'il me permit de quitter le dojo, je partis en direction de la maison afin de prendre une douche. Je préparais en vitesse mes affaires, n'oubliant rien. De toute façon j'avais toujours une liste de ce que je devais emmener en mission sur mon bureau. Si je ne m'en servais pas, j'étais sûre d'oublier la moitié de mes affaires. Je sortis du domaine Uchiha en courant sans oublier de saluer les commerçant présent dans le domaine et que je connaissais depuis toute petite.

Alors que j'approchais du lieu de rendez-vous, je vis Hako et Yume discuter. La jeune Hyûga me fit une petite leçon sur le respect et tout ça. Pfff...j'avais l'impression d'entendre mon père. Déjà que ce matin, après la séance d'entrainement, il m'avait rabattu les oreilles avec l'honneur du clan et de la famille. Il m'avait encore parlé de Tensaï et de son avancement rapide au sein de l'élite de Konoha et du clan. Je lui répondis assez vivement

"C'est bon j'ai compris. Et puis je sais faire preuve de respect envers nos ainés et je n'irais jamais faire quoique ce soit contre des moines."

Lorsqu'on arriva enfin devant Daiki, ce dernier nous fit part de la mission. Le monastère des Huit Cêdres ? Ce nom ne me disait rien. Hako prit vivement la parole, enchainant les mots les uns derrière les autres presque aussi rapidement que moi. Je n'étais pas fan d'entrer sans autorisation dans un temple. Les Kami nous surveillaient de là-haut. Et je respectai énormément les Dieux. Je pris la parole à la suite de la petite Aburame :

"Daiki Sensei, je voulais m'excuser pour l'entrainement d'hier. Je n'aurais pas dû y aller aussi fort. "

je fis une petite moue contrit montrant que je regrettai vraiment d'y être aller aussi fort. Puis je repris :

"Daiki senseï qu'est-ce que l'on sait du monastère des Huit Cêdres ? Je ne sais pas s'il serait judicieux d'entrer dans un temple de moines sans autorisation. Ces lieux sont sous la protections des Kamis. "

Je n'avais pas cesser de bouger sur place en parlant. Je me demandai bien comment on allait pouvoir livrer ce colis à notre client discrètement. Si on pouvait entrer dans le temple par la grande porte, cela serait surement plus facile de pouvoir le croiser. J'attendis avec une certaine impatience visible la réponse de Daiki.

Récapitulatif combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue358/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (358/1200)
Senju Daiki
Sous plis discret

Ft. la légendaire équipe 2

J’arque un sourcil lorsque la petite Aburame arrive, elle semble … différente d’hier. L’espace d’une seconde, je me demande ce qu’elle a bien pu préparer sur le chemin pour être … Lorsque Yume affirme qu’elle n’a pas de soucis et que tout est clair, je ne suis pas surpris du tout, il ne semble pas difficile d’interagir avec elle sur le plan professionnel. Elle semble assez brillante pour saisir facilement et assez calme pour analyser l’information qu’elle reçoit.

Profitant du calme, Kaori intervient, demandant pardon pour ses agissements de la journée précédente. Ce à quoi je secoue lentement la tête.

« Ce n’est pas mal, à proprement parler. J’apprécie que tu prennes le temps de demander pardon, mais tu n’as rien fait de mauvais … »

Je fais une courte pause, cherchant visiblement mes mots. Je ne voulais pas la faire se sentir mal ! Bon, on dirait que j’ai encore du chemin à faire en ce qui touche à gérer trois adolescentes …

« Mais au lieu de demander pardon, peux-tu me dire ce que je t’ai reproché hier ? »

Oui, voilà. Cette approche devrait être la bonne. Il faut d’abord qu’elle réalise elle-même ce qui n’a pas été pour s’améliorer …

« Le monastère des Huit Cèdres se trouve dans une montagne à l’ouest d’ici, à environ un ou deux jours de marche dépendamment de notre vitesse de croisière, mais rien ne presse, alors, nous allons prendre notre temps. Pour ce qui est d’entrer dans le monastère, j’opterais définitivement plus pour une approche discrète, sans laisser les moines savoir que nous sommes passées, de cette façon, ils ne soupçonneront pas la présence du colis par notre faute. »

À peine ai-je fini ces instructions, qu’Hako redevient elle-même et c’est un déluge de mot qui coule de sa bouche. Dans son entrain, elle commence à prendre les devants, disant qu’il ne faut pas perdre de temps, mais avant même que je lui dise de s’arrêter, elle le fait d’elle-même. Elle semble plus … coopérative qu’hier. Ce n’est pas si mal, finalement.

« J’ouvrirai la marche. Hako, toi tu la fermeras. Yume et Kaori se tiendront au centre de la formation. De cette façon, il y a quelqu’un qui pourra intervenir au corps à corps sans peine sur tous les fronts si jamais nous sommes attaqués. »

Je fais quelques mudra rapidement et tends ma main vers les filles. Dans ma paume trône trois graines transmeteuses. J’espère ainsi ne pas les perdre de vue, surtout en voyant que Kaori ne cesse de bouger et sachant qu’Hako n’est pas vraiment mieux.

« Prennez-en chacune une. »

Une fois la distribution faite, je prends ma position à l’avant du groupe et commence à me mettre en marche. Lentement, sans me presser. Ça fait un bien fou de sortir du village, même si c’est en étant suivie par mes trois nouvelles élèves.




Récap:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue549/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (549/1200)
Hyûga Yume
Je restais en retrait face aux deux filles. Mmh… je retiens un sourire, au moins Kaori s’excusait… Quant à Hako… Elle faisait du Hako. Je ne dis rien avec un soupir, c’était au sensei de décider, mais je me frappais le front, experte du taijustu ? J’étais l’experte du groupe même si je tirais aussi à l’arc. Je préférais laisser le sensei régler ce problème, ce n’était pas à moi de gérer ça. Visiblement il savait quoi faire, je pris la graine pour la glisser dans ma petite pochette arrière avec un soupir. Bien avec ça j’aurais deux personnes pour savoir où j’étais. Je hochais la tête, vive la discrétion. Fermer ? La marche ? Ou sa bouche. Je souris.

« Ça me va. Avec ma vue, il vaut mieux que je sois devant. »

Je me glissais en deuxième position, juste derrière le sensei pour laisser les deux supports à leur place et apprendre aussi à suivre une marche à suivre. Je jetais un regard à Hako qui voulait dire : « Tu obéis au sensei ou je te botte les fesses ». Je souris à Kaori avant de suivre à pas souples l’homme en observant autour de nous, ce n’était pas sur la route d’un monastère qui allait se passer quelque chose. Cependant je restais attentive en observant le paysage autour de moi pour y détecter la moindre possibilité d’attaque, s’il en existait, et s’il y avait des indices sur de potentielles célébrations au temple. Pour l’instant je ne voyais rien du tout.Donc tout irait bien… Sauf si Hako et Kaori se faisaient remarquer… Mais ça va ! Je leur faisais plus ou moins confiance pour éviter d’utiliser des parchemins explosifs… D’accord : je faisais confiance à Kaori pour… Il faudrait que je confisque ceux de Hako… histoire que le temple survive.


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue1478/500Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (1478/500)
Aburame Hako
Sous plis discret

Étonnamment, ce fut la jeune Kaori qui souleva un point intéressant (et peut être même inquiétant) de la mission : s'introduire par effraction (plus ou moins) dans un lieu saint.
Hako fut vaguement étonnée : elle n'imaginait pas sa petite pile électrique Uchiha comme étant superstitieuse. Ou était-ce juste de la prudence élémentaire.

La jeune Aburame quant à elle n'avait guère la fibre religieuse. Elle faisait ses dévotions, priait pour avoir de bons résultats aux tests du temps de l'Académie, mais c'était a peut prêt tout.
"Tu sais, j'pense pas que les Kami nous en veulent pour ça..." tenta de rassurer (à sa manière) la kunochi vert-pomme. "Après tout, nous sommes des shinobi, des envoyés de l'ombre. C'est un peu notre... but de faire ces choses là. Notre fonction. C'est donc naturel et j'suis sûr que les Kami ont une case spéciale ou une dispense pour ça !"

Daiki donna ensuite les instructions pour l'ordre de marche et quelques explications sur leur destination.
Quand le Senju parla "d'un ou deux jours de marche", Hako prit évidemment ça pour un défi : ça serait un ! Voir moins !
Le lutin vert grogna aussi un peu quand elle fut reléguée en fin de peloton, où la gloire se faisait (sans doute) plus rare. Mais bon, elle avait promit de faire un effort à Yum-Yum, aussi elle ne releva pas (surtout que son amante lui lança Le Regard).
Et puis, c'était vrai qu'elle disposait de tout un tas de techniques pour soutenir ses coéquipières... Et avec son cerveau imaginatif, elle pourrait réagir vite et bien à toute attaque surprise. Cela se tenait.

Leur senseï leur tendit à nouveau d'étrange graine, comme lors de leur "entraînement".
Les yeux du lutin vert de Konoha papillonnèrent de plaisir.
"C'est un truc Senju de localisation, c'est ça ?" demanda-t-elle d'un ton étrangement joyeux à son chef d'équipe pour confirmer une de ses hypothèses, les yeux brillants.
Elle afficha un sourire canaille en prenant la graine qu'elle enfourna dans une de ses (trop) nombreuses poches secrètes de sa tenue froufrouteuse. Elle tendit la main à Daiki, trois petits points noir dansant sur ses doigts.
"Je fais la même chose !" s'exclama-t-elle, totalement enthousiaste et ravie d'avoir une sortes de "méthodologie" en commun avec son senseï. "Prenez chacun une de mes reines kikaichuu ! Comme ça je sais facilement où vous êtes... Et si c'est bien vous !"

Bon, sa méthode avait un inconvénient : cela la privait de reines à placer sournoisement sur les ennemis pour guider son essaim... Et les insectes étaient aussi beaucoup plus fragile et avaient une durée de vie limité : il ne tiendrait pas tout le voyage.
Mais Hako les proposa quand même : elle voulait briller auprès du Senju et lui prouvait qu'elle n'était pas qu'une petite brute imprévisible, mais qu'elle savait aussi planifier et s'organiser. Un peu.
Une fois ces précautions mises en place et l'ordre de marche définie, l'équipe 2 de Konoha s'élança vers sa destination...

La sortie de Konoha et la progression dans les forêts sauvages entourant le Village Caché se fit sans problèmes : les kunoichi et leur maître avançait d'un bon pas et étaient à même d'éviter bêtes féroces et terrain traître ou dangereux (il n'y avait pas de bandits de grand chemin si prêt de Konoha).
Après un certain moment passé à courir la cambrousse, ils firent une petite halte prêt d'un ruisseau pour se restaurer. Et peut être, planifier leur "infiltration" dans le monastère.
Après tout, il y avait moult méthode : s'y glisser nuitamment, se faire passer pour des pèlerins ou, selon la proposition de Hako "tabasser 2-3 moinillons et prendre leur apparence, un classique !".
Daiki réalisa d'ailleurs un petit détail : l'austère monastère n'acceptait pas les femmes, source de "tentation" pour ses ouailles et visiteurs. Or, son équipe étaient constituée (à part lui) que de kunoichi...

A la fin du repas, la petite Aburame se leva, sortant un peu nerveusement de ses affaires une boite.
"Je... J'ai fais des cookies pour tout le monde ! Servez-vous !" annonça la kunoichi vert-pomme, présentant ses gâteaux (plutôt irréguliers d'aspect, sans être repoussant : on sentait qu'elle s'était donnée du mal).
Par ce geste, Hako voulait souder l'équipe et se faire un peu pardonner pour l'avoir trop jouer "perso" durant leur dernier entraînement.
Intention louable, certes, mais la minuscule genin Aburame n'avait cette fois-ci pas été supervisée en cuisine par Yume.
Elle avait pourtant méticuleusement (enfin... probablement) suivit la recette... Mais elle avait pétris la pâtes des cookies avec toute sa force de praticienne du Taijutsu et son obstination acharnée. Et ils étaient sortis du four juste à temps avant de partir : elle n'avait même pas eut le temps de les goûter...
Autant dire que les malheureux gâteaux, d'aspect si innocent, avaient la dureté d'un caillou et auraient pu faire de très bon shuriken... Mais techniquement, ils avaient bon goût !

Les ninja de Konoha n'étaient pas les seuls à partir en voyage vers le monastère des Huit Cèdres.
Kusuri Hensei, soi-disant poète et parasite social, fils d'une petite noblesse dégénérée (et désargenté) du Pays du Feu s'ennuyait copieusement. Son "bon ami" Chikanori Hiro avait été expédié "se reposer" manu militari dans quelque temple sordide et ennuyeux par son père pète-sec.
Et du coup, Hensei se trouvait bien en peine : plus de fête et de banquet ou jouer les piques-assiettes... Cela tombait au pire moment : non seulement il avait laissé ses dettes de jeu (et autres ardoises) s'accumuler, mais il avait désormais aussi quelques cocu malappris aux fesses...
Sans son "protecteur" et compagnon de bombance, il était en difficulté... Voire en danger.

Heureusement, sa belle gueule lui savait encore sauvé la mise, lui offrant la primeur d'un intéressant ragot glanée sur l'oreiller.
Dame Kimifusa Hinako, une amie (et amante) de Hiro avait apparemment envoyé de quoi rendre bien plus supportable la "captivité" du jeune noble au milieux des moines.
La négociante en épices et autres herbes médicinales ne faisait pas que dans les sustances médicamenteuse légale... C'était aussi la fournisseuse de divers drogues récréative de leur petit groupe (enfin, celui d'Hiro).
Nul doute que son colis contiendrait de précieuses et amusantes décoctions !
Et qui vaudrait leur pésant d'or !

Hensei avait donc décidé de trahir son "ami" et sa dealeuse.
Recrutant quelques malandrins (qu'il comptait bien sûr abandonner après s'être emparer du paquet), le poète et canaille avait l'intention de dérober le précieux colis et d'en revendre le contenu pour rembourser ses créanciers et partir se faire oublier un peu...
Ils s'étaient mis en route (s'endettant un peu plus pour emprunter des chevaux) dès que la rumeurs avait commencé à circuler.

L'avantage du monastères des Huit Cèdres, c'est qu'il était volontairement isolé dans les montagnes et peu fréquenté.
Surveiller l'unique col qui y menait serait facile.
Cela ne serait sans doute pas très difficile d’effrayer quelques coursiers !
Bon, par contre les brutes avinés qu'il avait recruté semblait... un peu violente. Il risquait d'y avoir des morts... Mais bon, on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs !
Soigneusement embusqué, le parasite et ses sbires attendaient patiemment l'arrivée des livreurs. Vu l'isolation du lieu, ils avaient peu de chance de se tromper...


HRP:
 

Récapitulatif combat:
 





Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue358/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (358/1200)
Senju Daiki
Sous plis discret

Ft. la légendaire équipe 2

Hako regarde la graine avec une certaine … excitation, je crois. Elle la reconnait et immédiatement son émet son opinion. Je ne peux m’empêcher de sourire en l’entendant, elle l’a bien deviné. Plutôt perspicace cette petite. J’hoche la tête.

« Exactement et à partir de maintenant, je vous en donnerai dans chacune de nos missions, par mesure de sécurité. Je préfère m’assurer que si je vous perds de vue, je puisse vous retrouver. Après tout, c’est moi qui suis responsable de vous. »

Les dernières paroles avaient été un peu plus difficiles à prononcer que les autres, il faut se l’avouer. Je ne sais toujours pas comment réagir à … promotion – en est-ce seulement une ? – et il faut s’avouer que ces petites demoiselles ont déjà fait une forte impression.

Hako ne perds pas de temps avant d’exposer sa propre proposition. Une technique vaguement semblable, assaisonnée à l’Aburame.

« C’est une excellente proposition, je la garde en note pour une prochaine fois. Cette fois-ci nous nous reposerons sur mes graines, puisqu’elles sont déjà prêtes. Ce n’Est pas la peine d’avoir deux techniques du même genre active en même temps. Et Peut-être que tes insectes nous serviront d’une autre façon … »

C’est en parlant qu’une idée me monte à la tête. Oui, voilà, c’est aussi simple que ça.

« En fait, mes graines ne sont pas adhérant et je doute que d’ouvrir le colis pour en déposer une ne soit une excellente idée. Si tu pouvais mettre une reine dessus, de cette façon, quoi qu’il arrive, nous pourront le retrouver s’il nous arrivait de l’égarer … Mais ça ne veut pas dire qu’il faut tout faire pour avoir à utiliser cette mesure de prévention. »

Une fois tout en place, nous prenons le chemin en direction du monastère. Loin d’être silencieuse cette marche me fait réaliser quelques petits détails de haute importance : ne jamais laisser Hako faire nos plans de missions et qu’étant de jeunes demoiselles, elles auraient du mal à entrer dans le monastère.

« Hako, Kaori, Yume, vous utiliserai un Henge pour vous faire passer pour des garçons. Vous direz être mes disciples (ce qui est en fait vrai …) et je me chargerai du reste, mais l’histoire va comme suit : Je suis votre professeur et nous avons décider de sortir de notre petit village pour nous permettre de communier avec les dieux dans un lieu saint pour souhaiter la paix à notre village. »

De belles paroles que j’aurais aimé être vraie … Quoi qu’il n’y a rien qui m’empêche de m’arrêter au monastère pour réellement faire cette courte prière … Oui, j’aime cette idée. Peut-être réussirais-je à les convaincre elles aussi de prier ?

Nous faisons une pause vers midi pour reprendre un peu de nos forces et manger un morceau. Je sors donc mon repas de mon sac. Parfaitement équilibré, un excellent mélange de riz et de poisson grillé. Malheureusement, la présentation est un peu ruinée par le trajet, mais qu’importe en réalité, tout ce dont j’ai besoin c’est de le mettre dans mon estomac. Je m’installe un peu à l’écart du groupe alors qu’elles commencent à manger, je m’Appuis contre un arbre et observe les environ avec attention.

Hako présente alors des biscuits. Arquant un sourcil, j’accepte d’en prendre un. Il serait dommage de la froisser … Pourquoi ne m’inspirent-ils pas confiance ? Aller, ce n’est que des petits biscuits-gâteaux (J’hésite encore sur le bon terme, je dois avouer).

« Merci »

Je croque aussitôt. Mauvaise idée. Ma mâchoire, mes dents, ma bouche … a-t-elle confondu la pâte de ses biscuits avec les résidus d’une technique Doton ? Je fais de mon mieux pour lui répondre un :

« Ça ne goûte pas mauvais du tout … »

En souriant, mais c’est … plus difficile qu’il n’y parait.

Un bruissement de feuille à gauche et je tourne immédiatement la tête en direction du son, laissant le biscuit tomber, quelle tristesse …



Récap:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue549/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (549/1200)
Hyûga Yume
Je marchais souplement derrière le sensei après avoir prit les graines. De temps en temps j’observais je paysage et les alentours d’un coup de Byakugan. Je prenais mon rôle au sérieux… Comme dirait Hako : je prenais tout au sérieux de toute manière. Il fallait que j’apprenne à me détendre, mais certainement pas en mission. Un Henge en garçon. D’accord. Je jetais un regard amusé à Hako. J’en connaissais une qui n’allait pas devoir faire beaucoup d’effort. À part se taire pour que sa voix trop aiguë ne la trahisse pas. Pour le reste, nous allions voir. Pour l’instant il fallait marcher. Deux jours de marches. Pas besoin de se presser, le contenu du paquet n’était pas fragile ou urgent.

Je m’assis à même le sol pour partager ensemble le repas. J’offris de partager tranquillement mon bento avec les autres. Nous étions une équipe, il fallait bien être amical ensemble malgré mon côté un peu plus… Adulte avec les deux autres. Mais c’était autre chose. J’eus un regard lourd de sens envers les cookies de Hako mais en pris tout de même un pour goûter. Le bruit de la mâchoire du sensei me fit arrêter. Tout comme les bruits dans les feuilles. Je bondis sur mes pieds, activais mon Byakugan et lançais le cookie à quelques millimètres du crâne des silhouettes embusquées. Leur position n’était pas celle d’attente ou rien. C’était une position de surveillance. Je me mis en garde.

« À votre place je ferais attention ! Ce sont des cookies ninja ils peuvent exploser ! Vous voyez déjà qu’ils peuvent briser le bois et les os ! Nous n’hésiterons pas à nous en servir. Montrez-vous ! »

Se servir des cookies de Hako comme arme… Oui bon en même temps c’était le cas ! Le cookie avait brisé le bois et s’était enfoncé dans le tronc de l’arbre. Je jetais un œil à Hako. Qu’est-ce qu’elle avait fait avec ses cookies ?!
Récap:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue1478/500Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (1478/500)
Aburame Hako
Sous plis discret

Hako fit un peu la moue quand son sensei rejeta sa propre idée de confier des reines kikaichuu aux autres membres de l'équipe. Bon, elle n'avait rien à redire pour contrer les arguments du Senju, mais quand même, la kunoichi vert-pomme avait un peu l'impression de se faire voler son rôle...
La jeune Aburame aimait trop se mettre en avant, quitte à essayer de tout faire pour briller dans tous les rôles... Voilà qui n'arrangeait pas son égo de petite têtue.
Mais elle avait promis à Yume de faire des efforts et de ne pas contredire leur maître sur tout et n'importe quoi...

En plus, leur nouveau chef d'escouade explicita gentiment sa technique et prenait en compte (même pour les refuser) les propositions de sa turbulente élève.
Et c'était ce que demandait Hako : être prise au sérieux, être considérée comme une digne (et redoutable voire légendaire - avis personnel) kunoichi. L'expérience hybride à la tenue froufrouteuse avait besoin de reconnaissance.

De toute façon, le lutin vert de Konoha retrouva vite son peps, Daiki ayant l'idée de marquer le précieux colis avec un des insectes femelles de la petite Aburame.
Après tout, qui sait quels malfaisants sournois pourrait en avoir après ce précieux paquets ! Et si un triste sire arrivaient à tromper leur vigilance (pourtant sans faille - estimation personnelle) et à s'emparer du colis ? Ils auraient l'air bien bête !

"Ok, je mets une de mes bestioles dessus." lança Hako, avant de prendre un air un peu trop fier (comme d'habitude quoi). "L'avantage des techniques Aburame, c'est qu'elles s'accrochent partout, elles !"
Après un bref éclat de rire, la kunoichi vert-pomme redevint un poil sérieuse.
"Cependant les reines ne vivent pas bien vieux, surtout sans chakra à pomper." continua la minuscule genin (bien que Kaori lui ai ravit ce titre dans l'équipe 2). "Sur un ninja, elles se nourrissent discrètement en dévorant une quantité infime de chakra... Mais sur une boîte, la pauvre petiote n'aura rien à manger. Il faudra donc que je la récupère ou la remplace de temps en temps..."

Chemin faisant l'équipe n°2 de Konoha discuta de la meilleure méthode pour pénétrer en toute discrétion dans le monastère.
Évidemment, le Senju retoqua le plan trop direct et violent de la jeune Aburame, qui grommela un peu mais sans plus.
Après tout son senseï savait ce qu'il faisait. Normalement.
Et il ne l'a déçut pas, concoctant un plan ingénieux.
"Pas de soucis pour jouer les mecs ! J'suis déjà plus virile que Akira au naturel, alors sous henge..." ricana la kunoichi vert-pomme, masquant une fois de plus ses appréhensions par l'humour.
En effet, si Hako s'habillait de manière aussi fantasque et froufrouteuse, c'était d'une part pour agacer son clan trop morne et impavide, mais aussi pour afficher crânement (ce qui partait déjà mal) sa féminité.
La petite brute n'appréciait guère qu'on la traite de garçon manqué...

Si passer pour un garçon ne l'enchantait guère, elle savait qu'elle y arriverait. Il faudrait juste ne pas trop parler pour pas que sa voix aïgue ne les trahissent. Et encore, y'avait certain jeunes choristes qui pouvaient faire aussi bien.
Quant à passer pour un jeune bonze ou un gamin pieux... Et bien, il allait falloir qu'elle fasse un paquet d'efforts vu son comportement des plus remuant et sa tendance à toujours la ramener et à trop parler sans rien respecter ou presque.
Mais bon, on verrait sur place. Et de toute manière, le regard impitoyable de Yume suffirait à la faire rentrer dans le rang...

Profitant d'une pause, Hako proposa à l'équipe un petit dessert de sa fabrication (à ce stade, on pouvait presque parlait d'usinage, tant les cookies de la petite Aburame ferait de bonne pièce de charpente), ayant malheureusement la densité de petits galets.
Daiki fit de son mieux pour apprécier le geste (le gâteau quand à lui dépassait même les capacités du jônin), ce qui lui valut un sourire lumineux de la part de sa jeune élève.
(Mal)Heureusement, l'équipe n°2 de Konoha fut interrompu dans son (épreuve) repos par une présence dans les fourrées.

Yume fut la première à réagir à l'intrusion, expédiant vers les buissons d'un geste expert un shurik...ah non, un cookie de la petite Aburame.
La Hyûga activa son Byakugan et se mit en garde, prête au combat, alors que Hako bondissait sur ses pieds, prête à la soutenir par un déferlement d'insectes dévoreurs de chakra.
L'amante du lutin vert de Konoha menaça les mécréants tapis dans les buissons, même si le cookie n'aidait guère à être pris au sérieux, malgré sa dureté de pierre...

Derrière un tronc d'arbre (désormais amoché par le curieux projectile konohajin), Kusuri Hensei hésitait nerveusement. L'escorte qui transbahutait le précieux colis semblait nombreuse. Et... étrange. Des gosses et leur père ? C'était peut être une couverture imaginée par la rouée Kimifusa Hinako afin de convoyer la drogue en toute discrétion...
C'était bien eux en tout cas : il avait reconnus le paquet avec le sceau typique de la dealeuse.
Nerveux à l'idée de s'en prendre à de petites donzelles et tapis dans l'ombre comme un couard, le bellâtre n'avait pas noté les bandeaux de Konoha...

Que disait cette (jolie) gamine ? Des ninjas ? Des projectiles explosifs ? Non, elle avait dit... cookie ?
Cela n'avait aucun sens.
Il baissa les yeux vers les restes du bolide qui avait durement arraché l'écorce de l'arbre avant de s’émietter en partie. Oui, c'était bel et bien une sorte de gâteau. Avec des pépites de chocolat. Mais on l'avait fait sécher pendant combien d'année pour qu'il laisse une marque sur un arbre ?

En tout cas, cette gamine se foutait de sa gueule, invoquant le nom redouté des assassins de l'ombre.D'un claquement sec des doigts, il donna l'ordre d'assaut aux six soudards qui l'accompagnaient.
Ceux-ci n'attendait que ça et jaillirent des fourrées le sabre ou la massue au clair dans un grand charivari.
Yume avait amplement eut le temps de les voir se glisser maladroitement dans les buissons pour une vague tactique d'encerclement.
Tactique qui s'avérait vaine car tous les brigands se ruèrent vers le seul qu'il considérait comme une menace : Daiki.

Hensei dégaina à retardement une dague, hésitant à se lancer personnellement dans l'action.
"Rendez-vous et donnez-nous toutes vos possessions et vous aurez la vie sauve !" lança le gredin, sans savoir lui-même si les barbares qu'il avait embauché pour le seconder accepteraient de faire des prisonniers. ça avait pas l'air d'être le genre.
Il s'élança, bien décidé à prendre une des filles en otage, au cas où.

Son choix se porta vers celle qui avait parlé. Elle était presque femme et plutôt belle, malgré... des yeux blancs ? Aux veines proéminentes ? Une aveugle qui aurait eut les yeux brulés ? Parfait, ça n'en serait que plus facile !
Bizarre, ça lui disait pourtant quelques-choses, comme description... Hensei ne put s'empêcher de frissonner.
Mais pourquoi ?
Seule le grand baraqué était dangereux, sans doute le vrai passeur, mais il allait se faire piétiner par les colosses sans finesses mais puissamment musclé qu'il avait recruté.
Quand au reste : une jeune et belle adolescente aveugle, une petite gamine maigrelette et une pré-adolescente aux habits de festival. Rien de bien dangereux.

"Allons mes belles, on ne va pas faire d'histoire, hein ?" siffla le poète (raté) devenu bandit. "Si jeune... Ce serait bête de gâcher vos vies..."
Curieusement, celle à la tenue fantaisie lui répondit par un grand sourire étincelant.
Visiblement, la môme semblait au delà du ravissement et faisait craquer ses tout petits poings.
Quoi, sérieusement !?
Et là, la main de la gamine toute de vert vêtue devient aussi luisant qu'un petit soleil...

HRP:
 

Récapitulatif combat:
 





Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue358/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (358/1200)
Senju Daiki
Sous plis discret

Ft. la légendaire équipe 2

C’est Yume qui réagit au son la première. Elle menace peut importe ce qui se trouve là du biscuit d’Hako. Je dois avouer, ils feraient de bons projectiles avec cette dureté et je ne me trompe pas. Le biscuit se fiche directement dans l’arbre. Dire que j’en ai mi un dans ma bouche et que je l’ai croqué (ou du moins que j’ai essayé de le faire). Ses yeux qui voient tout s’activent et elle les voit, je sais qu’elle les voit, c’est quelque chose que Kokei fait également.

« Hako, occupe de ce ceux qui tenteraient d’approcher vers l’arrière, je m’occupe de l’avant. Yume couvre-nous si tu vois qu’un d’entre nous est pris au piège avec trop d’adversaires. »

À peine ai-je terminé terminer de donner mes ordres, ils se ruent sur moi. Des hommes aux muscles proéminents et ils m’ont l’air bien sûr d’eux. Ils passent à l’attaque, mais je ne suis pas bien rapide, alors le crochet du droit qu’un d’entre me décoche se plante dans mon ventre, mais je ne geins pas, à la place je lui souris.

« Il faudra plus que ça pour me couper le souffle, j’espère que tu le sais. »

Après tout, ils s’en prennent à un Jonin de Konoha. Le bandeau serré à ma taille n’est-il pas preuve suffisante qu’ils n’arriveront à rien ? Je ne riposte pas immédiatement, préférant éviter le coup d’un autre de ces gorilles et je pose mon regard sur me trois genin. L’homme aux commentaires grossiers fonce sur Yume, croyant probablement qu’elle ne sait pas se défendre. Il sera donc surpris lorsqu’il se retrouvera à la combattre.

Trois autres hommes sortent des fourrés. L’un d’eux fonce directement vers Hako. Après tout, ses vêtements extravagants sous-entendent qu’elle vit tout de même aisément. Il a un gourdin à la main, mais il ne semble pas sur le point de s’en servir. À la place, il cherche à l’attraper elle aussi.

Un autre vise directement Kaori alors que le dernier va directement vers notre paquet. Il semble vouloir l’attraper par le collet de son chandail pour la lever du sol, comme si cela suffirait à la rendre inoffensive … Est-ce que … ? Pas tout de suite. Je veux les voir réagir, mais si jamais elles courent un réel danger je n’hésiterai pas une seule seconde.

Je bondis et envoie un coup de pied vers le haut immédiatement suivi d’un coup de pied vers le bas, pour le déstabiliser plutôt que de lui faire réellement mal. Ce n’était que des brigands de grands chemins, il n’y avait aucune raison à les tuer ou à les blesser gravement. Peut-être pourrons les capturer et les remettre aux autorités locales plutôt que de les laisser continuer leurs méfaits …

J’échange quelques coups avec mes adversaires. Surtout des coups de poings. Je cogne plutôt fort, un peu moins que Yuriko, je vais l’avouer, mais fort. Plus que plusieurs de mes collègues jonins. Après tout, faut bien que ses bras me servent à quelque chose.

Si je vois que mes élèves se retrouvent en situation dangereuse, je n’hésiterai pas à employer ma technique du Mokatsu Shibari dans le but de tous les emprisonner dans la technique.




Récap:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue549/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (549/1200)
Hyûga Yume
J’observais les mouvements des hommes avant de soupirer légèrement. Tout le monde sous estimait le danger dans les cookies de Hako. Il ne fallait pas. C’était sérieusement dangereux. Arme à ne pas laisser à porté d’enfants. Eux ils n’avaient que des dents de lait. Visiblement ils en avaient après le colis… Mmmh… Et qu’est-ce qu’ils étaient mal polis. Oui, puisque je voyais leur systeme de chakra… J’avais du mal à les prendre au sérieux réellement. Il faudrait juste empêcher Hako d’en tuer un ou deux. Je hochais quand même la tête. C’était noté, je couvrirais les autres. Je vis celui au poignard se jeter sur moi. D’accord, si tu te jettes sur moi aussi… Il pensait vraiment que je ne l’avais pas vu de dos ? Je pivotais sur moi-même armant ma paume.

Je me retournais brutalement, ma main percuta avec violence son abdomen, envoyant une décharge de mon propre chakra dans son organisme, l’envoyant rouler plus loin en se vomissant dessus. Atch… J’avais sans doute frappé un peu fort. Mais déjà que je n’aimais pas qu’on me sous-estime… Je savais très bien que j’avais l’air d’une enfant, d’une poupée… Mais je travaillais aussi sur ça, pour paraître la plus inoffensive possible… Ce qui était totalement contradictoire. J’observais mes compagnons. Visiblement aucune difficulté à s’en sortir. En même temps… Avec ce genre de gens. Je retournais celui que j’avais frappé du pied. Histoire qu’il ne se noie pas dedans, je récupérais son arme en observant le reste de ses compagnons. Bon, aucune difficulté, Je posais gentiment mon pied sur son torse.

« Bon, et si tu nous expliquais ce que tu fais ici ? Avec tous tes copains et qui tu es ? Promis… Je t’obligerais pas à manger un cookie si t’es sage. »

… On torture avec les moyens du bord. Puis… torture… Il fallait quand même le dire très vite ! Je regardais mon Sensei, légèrement interrogatrice. Est-ce que je faisais bien ? Ou… Est-ce que je prenais trop d’initiative ? C’était aussi ma question. J’avais peur de mal faire.


Récap:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue1478/500Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (1478/500)
Aburame Hako
Sous plis discret

Chic chic chic, des bandits !
Le lutin vert de Konoha était ravie : enfin un peu d'action ! Dommage (aheum !) qu'ils aient interrompu la dégustation de ses desserts fait avec amour et (beaucoup trop d') entrain... Ils allaient payer ça !
Immédiatement, la minuscule Aburame commença à concentrer son chakra dans son petit poing.

Son sensei distribua les ordres, l’empêchant de se jeter en avant pour châtier le Mal.
Grognant son assentiment, Hako se chargea donc de l'arrière-garde.
Se méfiant de Daiki, les brigands avaient essayé de l'encercler. Brutaux et bruyants, il leur manquait visiblement la furtivité de shinobi... Mais nul n'était à l’abri d'un mauvais coups : même un ninja pouvait se vider de son sang suite au coup chanceux d'un soudard armé d'une épée rouillé.

Alors qu'elle se positionnait pour couvrir les arrière du Senju (note pour elle-même : faire une remarque puérile sur le fait qu'elle gardait les fesses fermes et musclées de son senseï), un des malandrin armé d'un gourdin se rua vers la kunoichi vert-pomme.
L'homme puant dépassait de plusieurs tête la jeune Aburame en habit chatoyant.
Mais visiblement, il sous-estimait grandement sa jeune adversaire...

Gardant son arme à la ceinture, il voulu visiblement tenter de capturer le sautillant lutin vert de Konoha.
L'espace d'un battement de cœur, Hako envisagea de le laisser faire. Juste pour qu'il découvre toute l'horreur qu'était une Aburame tenu en otage tout contre soi...
Mais non, le sagouin puait trop et elle avait déjà commencé à charger son brillant Poing de la Justice.
La luminosité qui augmentait encore troubla un instant le barbare musculeux. Son instinct de survie se réveillait (hélas tardivement) avec l'idée qu'il était en train de faire une grosse connerie...

Son hésitation fut sa perte : Hako plongea entre ses jambes.
Un sourire mauvais aux lèvres, la peste toute de vert vêtue envisagea d'abattre le terrifiant kinjutsu du Casse-Noisettes Suprême de la Justice des Kunoichi.
Mais ce coup avait été explicitement interdit par tout ses senseï (soutenu par l'ensemble de la population masculine de Konoha, et sans doute du Sekai tout entier), aussi la minuscule genin se contenta-t-elle de passer dans son dos avant d'abattre son poing lumineux surchargé de chaka dans les côtes de l'individu.

"Shîhô no Ken !" s'écria Hako en visant soigneusement des zone non-vitales.
Le plus dur en fait était de ne pas le tuer.
Dans un craquement d'os brisé suivis d'un hurlement terrible, le coupe-jarret s'envola littéralement sous l'impact terrible, propulsé sans ménagement dans les pattes d'un de ses collègues qui s’affala sans grâce.
"Strike !" s'exclama gaillardement la petite genin vert-pomme avec un rire mauvais. "A qui le tour ?"
Elle se sentait en totale confiance, avec ses alliés, son amante. Et Hako savait qu'elle avait fait d'énorme progrès. Des progrès reconnus par son senseï et même par certain membe éminent de son clan ! Ces pauvres types n'avaient aucune chance !

La scène impossible d'un mastodonte armé mis à terre et un instant par une gamine en habit de carnaval suscita un instant de flottement chez les bandits.
Hako soupira intérieurement, rassurée de voir l'homme qu'elle venait de terrasser se mettre péniblement debout, alors que son comparse l'injuriait copieusement.
Malgré sa respiration sifflante et les sombres hématomes qui fleurissaient sur son torse meurtris, il était vivant ! Par chance, la brute devait être relativement robuste.
Non, pas par chance : elle avait savamment dosé son coup cette fois !

Daiki-senseï voudrait sans doute faire des prisonniers (même si allait les ralentir : Hako était d'avis de juste rosser les malandrin), aussi la jeune Aburame entendit juste les bras dans un sourire mauvais. It's showtime !
"Règle de survie du bon brigand n°1-bis : on attaque pas les petits vieux chauves qui sourient, ni les jeunes filles mignonnes en habits chatoyants !" plaisanta le lutin vert de Konoha alors qu'un bourdonnement de mauvaise augure s'élevait de ses manches froufrouteuses. Un terrifiant essaim noirâtre en sortie, formant un nuage noir de mauvais augures.

"Votre âme est à moi et mes légions..." souffla la kunoichi-vert pomme avec un regard maléfique que n'aurait pas renié le pire des Jashinistes extrémistes.
Pour des hommes de cette carrure et vivant pour et par la violence, ils crièrent comme des fillettes quand la meute avide de kikaichuu fondit sur eux pour dévorer leur maigre chakra...

Pendant que ses insectes festoyaient, Hako jeta un coup d’œil à son maître. Le Senju gérait, bien sûr.
D'autres malappris s'en prenait à Kaori, ne réalisant que trop tard qu'ils affrontaient le légendaire sharingan.
Impossible pour eux de ne serait-ce que frôler la plus jeune des genin de l'équipe n°2 de Konoha.
Rapidement, l'autre minuscule kunoichi usant de ses dons pour ficeler son opposants à l'air de shuriken et de fil dans un ballet d'une mortelle précision.

Quand à Yume, elle tabassa promptement le chef de la troupe de gredin, qui fit douloureusement connaissance avec les indicibles douleurs internes provoquées par le Junken.
L'homme n'était visiblement pas grand combattant et après avoir copieusement vomit suite à un coup dans l'estomac, il se rendit.
Sa troupe avait été promptement neutralisé par trois fillettes et un demi à demi-nu. Ses soi-disant "proies" n'avaient visiblement pas menti : ils avaient été assez bête pour s'attaquer à des ninjas.

Après, ce ne fut qu'un simple nettoyage : l'escouade de kunoichi fonctionna comme une machine bien huilé sous la direction du Senju. Impossible d'échapper au Byakugan et au Sharingan et la combinaison des techniques des genin et des insectes dévoreur de chakra permettait une victoire rapide et une capture des mécréants presque (presque) sans douleur. Pour finir Daiki ficela tout ce beau monde à l'aide de ses lianes.
"Ces trucs se glissent partout... Brrrr !" grimaça Hako en frissonnant (faussement) et en serrant contre-elle les froufrou de sa tenue fantaisie.

Yume menaça le chef des bandits, qui ne fut pas long à tout confesser. Il parlait même trop.
Il faut dire qu'en plus de la dangerosité Junken, l’obsession de la Hyûga pour les cookies mortifère de son amante avaient de quoi faire douter de sa santé mentale.
Sans compter l'essaim de bestioles grouillantes buvant l'énergie vitale de ses complices de la minuscule Aburame et les yeux désormais rougeoyant de façon démoniaque de Kaori...

En tout cas, l'équipe n°2 avait réussit à protéger le paquet.
Il ne restait plus qu'à le livrer, en toute discrétion bien sûr.
Et à se débarrasser des bandits penauds et blessés qu'ils avaient capturé...
Et à répondre à une indicible question qui tourmentait la jeune Aburame.
"Quoi, ils sont pas bon mes cookies ?"  demanda-t-elle en plongeant tour à tour son regard d'émeraude inquisiteur dans les yeux pâle de sa belle Hyûga et ceux de Daiki.

Récapitulatif combat:
 





Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue358/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (358/1200)
Senju Daiki
Sous plis discret

Ft. la légendaire équipe 2

Les trois font un excellent travail mettant leurs adversaires à terre avec un minimum d’effort. Elles sont peut-être petites et fluettes, mais elles savent en démordre. Pour l’instant tout va bien. Mes lianes de bois entourent sans attendre les hommes qui nous assaillis. Bien qu’elles m’aient été décrites comme des têtes brûlées, les filles ont suivis les ordres et on fait un excellent travail, faudra que je trouve une façon de les récompenser ou de les féliciter en rentrant … Peut-être pourrais-je leur offrir un déjeuner ou des dangos …  En fait … je ne sais vraiment pas quoi leur proposer … Je n’ai aucune idée de ce qu’elles aiment … Je me fais une note de voir à ça un peu plus tard.

Aussitôt l’affrontement terminé, je compose les muddras pour mes lianes de bois et mes bras se transforment en lianes s’enroulant autour de ces mécréants alors que Yume commence son interrogation en menaçant celui qui semblait être leur chef avec un des biscuits d’Hako. Je dois avouer être curieux de ses réponses.

« Effectivement, si tu nous disais ce qui t’amène ici »

C’est à cet instant qu’Hako intevient, demandant ce qu’on ses biscuits. Je détourne le regard, cherche mes mots et au bout de quelques secondes je réponds, d’une voix un peu fausse, cassée même :

« Rien, rien du tout, ils goûtent très bon, ils sont … ils sont juste un peu trop fermes. Mais Sinon c’est une réussite, hein ! »

Ce n’est pas un mensonge, c’est juste qu’ils sont si fermes qu’on pourrait s’y casser une dent, réellement. Mais L’homme ne nous laisse pas vraiment le temps de s’étendre sur la dureté des biscuits du petit lutin avant de donner sa réponse.

« Mais t’es stupide ou quoi ? Un biscuit … non mais franchement tu me prends pour quoi espèce de gamine ? »

L’homme ne doute pas que la menace de Yume était en fait de lui briser les dents … Je secoue la tête.

« Écoute, champion, tu as bien vu à quelle vitesse toi et tes potes brigands ont été anéantis … par trois jeunes filles. Si j’étais toi, je ne jouerais pas au malin avec elles. »

Je tourne donc la tête vers Hako, de ma position, je n’ai pas le choix de rester immobile et de maintenir les lianes, il faudra donc que se soit elle et Yume qui lui soutirent les informations s’il ne veut pas parler.

« Hako, ça va être … »

L’homme m’interrompt. Il a dû voir comment son ami aussi musclé que moi a voler suite à un seul coup de la petite Hako, car son teint est pâle et sa voix légèrement tremblante.

« Je pensais que … que se serait un coup facile, okay ? Je sais ce que vous transportez, aller … On oublie tout et vous me laisser filer ? Vous ne me reverrez jamais, je le jure. Je ne pensais pas que des gamines pourraient faire ça ! »

Évidemment, il tente de négocier. Et je n’ai vraiment pas envie de les écouter. Je soupire donc, encore une fois, et dis à l’égard des trois filles :

« Bâillonnez-les, on part. Je vais les laisser aux autorités de la première ville qu’on va croiser. »




Récap:
 


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Left_bar_bleue549/1200Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] Empty_bar_bleue  (549/1200)
Hyûga Yume
Nous étions efficaces, précises et pour une fois : chacune à sa place… Enfin, il fallait dire contre des ennemies de ce genre si nous prenions une raclée cela serait la honte… Enfin, ce n’était pas le moment de penser à ça. Je soupirais en voyant le chef rendre tripes et boyaux à dix centimètres de mes pieds. Chochotte. Hako se prenait le même coup elle avait rien elle… La qualité des bandits allait en chutant…Mmh. C’était sans doute mieux. Je le menaçais avec les cookies de Hako, quand je disais que la cuisine de ma petite-amie était une arme : ce n’était pas un mensonge ! Daiki-Sensei et les autres avaient ligoté les bandits. Tant mieux. Tout c’était super bien passé. Cela valait mieux quand même. À voir ce qu’on allait en faire derrière. Ah. Hako était vexé pour ses cookies. Honnêteté. Et l’autre par terre en rajoutait… Je laissais Daiki-sensei gêrer le bandit, je pris l’épaule de ma petite amie pour la mener vers l’arbre où le cookie avait laissé une sale trace.

« Hako. Tes cookies sont sûrement très bons. Mais beaucoup trop dur ! Il ne faut pas trop manipuler la pâte, je te l’ai déjà dit. Quoi que… Je suis sûre que si tu les laisses infuser quelques jours dans du lait… Ils seront plus mous… Mais c’était gentil de ta part de vouloir en faire. La prochaine fois : utilise pas de technique Doton pour malaxer la pâte. »

Je lui ébouriffais les cheveux avec tendresse avant de retourner vers Daiki-sensei et hocher la tête à son ordre.

« OK Daiki-sensei. »

J’obéis rapidement avant de reprendre ma place dans la formation en regardant autour de nous. Heureusement, le village suivant n’était pas très loin. Tout comme le temple. J’observais l’endroit avec un soupir.

« Daiki-sensei ? Comment faisons-nous du coup ? Est-ce qu’on prend la forme d’homme ? Ou est-ce que certaines d’entre nous peuvent passer pour des prêtresses d’une déesse pour donner le paquet ? »

Hako pouvait passer pour un garçon, Kaori et moi pour des disciples d’une autres prêtresse. Et Daiki notre protecteur ? Je n’en savais que trop rien.


Sous plis discret [Pv. l'équipe 2] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.