:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1]

Invité
Invité
Invité
Le soleil rayonne sur Konoha en ce jour. Ce jour, heureux soit-il, car aux yeux de la cheffe Hirumi, c'est le plus merveilleux de tous, il y a bien des années, le clan Hirumi se voyait accueilli par Konoha, avec la réticence de certains des deux côtés. Des actes impardonnables ont été commis dans le passé par les opposants, par tout ceux qui refusaient d'accueillir ce clan maudit et empoisonné. La belle a lutée, encore et toujours, aujourd'hui, elle lutte pour offrir aux enfants du clan, une opportunités dont elle n'a pas pu bénéficier : elle leur offre la possibilité de choisir leurs voies. Ninja, commerçant, ou bien autre choses encore. Elle, elle n'a pas eu ce choix et dès l'âge de 10 ans, elle était sur les champs de batailles, à 13 ans, elle s'est vu forcée à gazer tout un village abritant des ennemis du clan. Elle a connue l'horreur de la guerre, la peur de mourir, la terreur de se réveiller seule au milieu des cadavres de ses compagnons. Lorsqu'elle a pris la tête du clan, elle a essuyée autant de subterfuges machiavélique, que de tentatives d'assassinats et pourtant, elle n'a jamais fait marche arrière. Elle n'a jamais cessée de croire en son objectif : libérer le clan de cette autarcie forcée.

Ainsi, que ce jour soit bénis, car il est, pour elle, une récompense à laquelle elle aspire depuis bien des années, désormais kunoichi de confiance, ayant fait son temps et ayant prouvée dont elle était capable, la vieille Sheimi (bien qu'elle soit encore très séduisante), se voit confier une équipe de trois genins. Il est évident que ceci était une lourde charge et une grande responsabilité, mais après tout, n'est-ce pas là le meilleur moyen de s'ouvrir aux autres que celui d'enseigner aux plus jeunes tout ce qu'elle sait ? De les former ? Evidemment que si. Alors c'est avec joie et sérieux qu'elle avait acceptée la tâche. Le Hokage se chargeant de les prévenir, elle devait les rencontrer pour la première fois aujourd'hui, et elle avait elle-même décidée de leur donner rendez-vous au terrain d'entrainement numéro 1, un symbole n'est-ce pas ? Ainsi, assise sur la branche d'un arbre, en grignotant une pomme calmement, elle les attendait, patiemment, en réfléchissant à un moyen de tester leurs compétences, un moyen de voir ce dont ils sont capables et leur mentalité. Elle ne voulait pas de longue discussion barbante sur "On se présente ?", elle a appris que les actes comptes bien plus que les paroles, et le meilleur moyen de les évaluer était une mise en situation, elle n'allait pas se gêner. 'C'est une belle journée pour tout ça !" Dit-elle, toujours en attente des genins qui devraient arriver d'ici peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
équipe 1
Hideaki avait reçu la missive assez tôt ce matin. Et la perspective de ce rassemblement ne l’enchantait pas spécialement. L’équipe 1 de Konoha ressemblait plutôt à un rassemblement de clown, dont il faisait évidemment parti. Naosuke. Un vieux Genin comme lui, mais manquant d’entrain et de motivation pour les arts ninjas. Un type qu’il fallait pousser au cul constamment. Et pourtant, un camarade de longue date qu’Hideaki ne pouvait pas blâmer. Un ami comme il en avait rarement eu. Quant à Nekomata … il n’avait rien de particulier contre elle. C’était une fille à priori sympathique, maladroite, mais qu’il appréciait malgré tout. Surtout quand on lui avait confirmé qu’elle n’était pas sa fiancé, contre toute attente. Et enfin, lui. Hideaki, un Genin motivé, travailleur, … et pourtant n’ayant jamais progressé, au point d’être resté au même grade depuis sa sortie de l’académie jusqu’à ses 17 ans. Bref, une belle équipe de bras cassés. Mais ce qui peinait réellement le Kirihara, c’était la perspective de risquer d’être moins bon que la demoiselle du groupe, dont il avait entendu les éloges en terme d’iroujutsu.

En revanche le nom de leur Sensei lui restait inconnu. Inutile de persévérer dans les hypothèses, le Genin aurait bientôt plus d’informations. Il s’équipa brièvement et se rendit sur les terrains d’entraînement. Avec un peu de chance, son sensei saurait lui apprendre de nouveaux jutsus. Les shinobis usant du Suiton restaient assez faibles dans le pays du feu, et leur manque de profusion pénalisait beaucoup Hideaki. Mais les hautes instances du village auraient sûrement notés ce détail. Les possibilités s’étendaient sans fin dans l’esprit du gamin. Les capacités de Nekomata lui semblaient évidentes, si bien qu’il n’imagina pas une seconde qu’elle puisse avoir des attaques offensives. Quant à celle de Nao, elles avaient toujours été un peu floues pour le Kirihara.

Il arriva enfin sur place, et constata l’unique présence d’une vieille femme sur une branche. Drôle de situation, il préféra ne pas lui donner l’occasion d’engager la conversation. Il attendait son équipe et son sensei, pour qui passerait-il si on le voyait discuter avec une vieille folle perchée comme un écureuil ?

“ - Ils vont être en retard à ce rythme … ”

Là-dessus, le Kirihara hésita à s’installer par terre. Il était motivé à bloc, mais s’était attendu à ce que le Jonin soit présent à son arrivée. C’était de mauvaise augure. Mais reposer son fessier revenait à risquer d’être attaqué par surprise, ou à faire mauvaise impression. Tiens d’ailleurs, il n’avait pas réfléchi à cette introduction, cette entrée en matière. Allaient-ils attaquer d’ores et déjà sur une mission ? Un simple échange de mots ? Un premier affrontement ? Hideaki n’aimait pas l’incertitude. Et pour le coup, il était servi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
"NAO ! COURRIER POUR TOI !"

Descendant sans grande motivation l'escalier, le garçon s'empara d'une brique de lait et d'un bol de céréales avant de s'asseoir à la table. Sa mère le dévisagea, lui ôtant de la vue la boite de céréales et lui tendant à la place une missive. Rechignant à vouloir la prendre, c'est sous la menace qu'il attrapa le bout de papier et l'ouvrit sous les yeux de sa mère, toujours méfiante. Elle voulait que du bon pour lui, et depuis qu'il avait choisi d'aller à l'Académie, elle s'efforçait de lui montrer le bon là dedans. Un emploi stable l'attendait, mais il allait falloir quand même s'intégrer un peu dans le village. "Takeuchi Naosuke, vous êtes convié blablablabla..." le baratin habituel quoi. Encore une fois il allait devoir se présenter devant les autres, revivre à nouveau l'enfer de l'Académie. Seule précision de poids, le nom de Hideaki était inscrit sur le papier. Oh, ils allaient être dans la même équipe tiens. Même s'ils allaient être ensemble, il y avait toujours deux autres personnes avec eux. Ca allait le forcer à se bouger le derche, devoir se battre et tout le tralala habituel de ninja auquel il appartenait maintenant. Un vrai p-l-a-i-s-i-r !

Nekomata, il avait déjà entendu ce nom quelque part mais il avait aucune idée de qui ça pouvait être. Quant au nom de leur chef d'équipe... Inconnu au bataillon. Après, faut dire que la culture ninjutsuesque du Takeuchi n'était pas folichonne. C'est à peine s'il connaissait le nom du Hokage et des autres ninjas de légende de son pays. Je vous l'avais dit qu'il n'était pas fait pour ça, c'était pas pour rire hein ! Il était maintenant temps d'y aller, au vu du regard pesant de la matriarche sur son fils. En traînant des pieds bien entendu, Naosuke se dirigea vers le lieu de rendez-vous.
Ah, une silhouette connue ! Visiblement, le Kirihara avait dû subir le courroux de ses parents pour se bouger aussi vite, ou alors il était motivé comme jamais. Il est vrai que faire équipe avec Nao relève du privilège... ou pas. Et une autre présence se distingua, à un endroit peu conventionnel pour tout non initié. Elle était là, sur une branche. A attendre peut-être la pluie ou jouait-elle à la statue ? Vu l'absence de petit bol pour mettre une pièce, ca ne pouvait pas être ça.

Yo Hide ! T'as vu ya une mémé dans l'arbre, j'crois elle peut pas descendre... Ce village part en sucette j'te dis !

Les ravages de la guerre sur le cerveau et le corps humain sont bien plus meurtriers qu'on ne le pense. Il restait plus qu'à attendre la troisième membre de la nouvelle équipe, et le ninja chargé de s'occuper d'eux. Des glandeurs ces ninjas, pas foutus d'arriver à temps. Sortant un bout de papier, le genin commença ses pliages et invita son pote à s'asseoir pour parler des aléas de la vie. Fallait bien parler d'autre chose que ramener tout au ninjutsu et ses dérivés pour se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1] 1558006492-a

La team des éclopés

Perdant sa course folle au travers des ruelles, marquant de son pas irrégulier -sanctionné par une chute ayant visiblement meurtrit sa cuisse- le sol de Konoha, Nekomata déboula dans le terrain d’entraînement à toute allure. En retard, comme souvent, la blonde au regard sylvestre avait perdu de précieuses minutes dans une tentative d'assaut sur l'un des jeune mâle du clan Senju et ce, à coup de long battement de cil. Vous vous en douterez, le charme juvénile de cette demoiselle au pas de chat n'avait pas prit et c'était au contact de Takoyaki et de deux Dorayaki qu'elle avait tenté de noyer son chagrin faussement dramatique. Hélas, en notant l'heure et renouant avec cette missive sagement posé sur la table et qu'elle avait très certainement oubliée, Nekomata s'était brutalement ressaisi, n'avait pu croquer son met et, pire encore, avait clairement dû presser son cadavre futur pour ne pas arriver trop à la traîne.

" -Je suis à l'heure !"

Un mensonge éhonté qui ne trompait personne, évidemment, cependant le regard de Nekomata ne s'attarda pas bien longtemps sur Hideaki et une silhouette déjà aperçu auparavant et suivit, au contraire, l'objet qu'ils contemplait. Qu'est-ce que...
Si la minuscule blonde s'approcha doucement du groupe, ce fut un plissement au bout des yeux qu'elle dévisagea ouvertement la femme perchée sur sa branche. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Etait-elle en train de mater de tout jeune homme ou peinait-elle à redescendre de son arbre ? La deuxième option étant la plus improbable aux yeux de l'adolescente, Nekomata défia, d'un regard quasis outré, cette couguar de bondir sur ce qui s'annonçait comme ses équipiers. Si elle cherchait à se caser, l'héritière Koubai aurait pu lui proposer le petit vieux qui venait régulièrement au salon de thé mais bon, moyennant un repas ou des ryos. Il ne fallait pas déconner.
D'un pas de velours, quasis dictame, Nekomata se glissa entre les deux jeunes homme pour murmurer, un fin sourire aux lèvres :

" -... Vous imaginez si c'est elle, notre prof ? "

Elle salua tour à tour les jeunes hommes, se présentant auprès de celui qu'elle ne connaissait que de vu avant de doucement approcher la femme sur sa branche, sans grande frayeur. Il fallait avouer qu'elle était assez insouciante la petite Nekomata, encore plus dans l'enceinte du village, et c'est sans doute ce qui motiva ce reniflement vouer à détecter les effluves de l'alcool. Quoi ? Elle tentait de comprendre les motivations de cette mamie perchée, et bon, avouons qu'au vu de son âge, il paraissait difficilement concevable qu'elle soit une Kunoichi...

" -Bonjour Obāsan, on peut peut-être vous aider ? "

... Quoi ? C'était peut être le moment de réaliser leur première mission ? Et puis regardez la, elle allait forcément se faire mal si elle chutait.

Halloween
Ft Team 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Il est stupéfiant comme les apparences aiment s'avérer trompeuses. Il est cela dit, tout aussi plaisant d'observer la naïveté d'enfants trop orgueilleux pour prêter attention aux détails les plus importants. Assise dans son arbre, les pieds balançant d'avant en arrière, la vieille femme prend un certain plaisir à jeter sa pomme tandis qu'elle la rattrape à chaque fois. Croquant dedans à quelques occasions en tendant l'oreille pour entendre les paroles de ces morveux. Il faut dire qu'ils ne manquent pas de culot.

Le premier arrivé ne prête guère cas à la brune, sans doute cherche-t-il à éviter toutes discussions avec elle ? Une chose bien bête, qui sait, la pense-t-il si insignifiante que ça ? Guère dangereuse ? La considère-t-il comme une alliée ou une amie ? Sans doute pas, alors pourquoi se permets-t-il une telle confiance en ce qui pourrait se produire ?
Le deuxième, lui, ne se montre guère plus sympathique, la citant comme "une vieille coincée dans l'arbre", il est sans doute le plus idiot des deux, ou le plus crédule. Dans les deux cas, il juge bien trop vite ce qui est en face de lui, au risque parfois, de faire fausse route, grossière erreur dans une époque où l'erreur peut coûter la vie.
La troisième, sans doute la plus jeune, en retard évidemment, est sans aucun doute la plus maligne des trois. Bien que visiblement très naïve elle aussi, elle suggère tout de même l'idée que la grand-mère puisse être leur sensei. C'est une suggestion intéressante, puis, elle a eu le culot de venir la voir.

La conclusion de la cheffe Hirumi est alors très vite réalisée : ces trois-là ne regardent guère plus loin que leurs nez. Ils se fient aux premières apparences sans prendre en compte le contexte et les circonstances des événements. Cette bêtise peut coûter cher à toute l'équipe, ils semblent si détendus, que la dame n'aurait aucun mal à les surprendre et à se débarrasser d'eux. Un petit exercice pourrait peut-être les aider à prendre conscience de leur faute ? Ce serait une bonne idée, cela-dit, elle souhaitait voir jusqu'où cela pourrait aller. Un regard dans la direction de la petite en bas de l'arbre, une réflexion. "Vous voudriez bien m'aider ?" Un petit sourire amusée alors qu'elle balançait ses jambes, toujours de la même manière. Que comptait-elle faire concrètement ? "C'est généreux de votre part les enfants, mais ... je suis bien dans cet arbre. Mais vous, que faites-vous ici ? Vous semblez impatients." Une entrée en douceur, elle espérait probablement saisir le bon moment, faire connaissance à sa façon afin de cerner la personnalité de chacun. Pour le moment, elle voyait le premier comme méfiant, le second comme arrogant et la troisième comme insouciante, c'est un fait, pas une supposition, et dire qu'elle a héritée de cette équipe, elle comprend bien vite que c'est pas le travail qui lui manquerait avec eux ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
équipe 1
Pour le coup, Hideaki restait sur le cul. Voir Naosuke arriver en second lui fit lever la tête en l’air : non, pas de nuage en vue. Surprenant. Il acquiesça sérieusement à la remarque de son comparse. Effectivement, la grand-mère n’avait pas fière allure perchée sur sa branche. Maître vieille bique tenait en son bec un dentier et … on s’égare. Il salua Nekomata, qui semblait disposée à porter assistance à l’ancienne. Bop. A la voir croquer dans sa pomme tel un singe, Hideaki se demandait si elle n’était pas tout bonnement sénile. Quand à être leur Jonin instructeur … la blague. Une très mauvaise blague. Qui n’aurait pas fait rire le Kirihara. En soit l’expérience de la vieille chouette aurait permis au trio d’en apprendre bien plus sur les arts ninjas, mais … était-elle encore capable de composer des mudras ? Vivre aussi âgé pour un shinobi, ce n’est pas signe d’un manque de pratique ? Il ne manquerait plus qu’ils tombent sur une planquée, tiens. Dernière hérésie du village pour se moquer des deux plus vieux Genin du groupe.

Si Hideaki ne s’était pas tant perdu dans ses songes, il aurait probablement empêché la jeune fille de s’approcher de l’animal étrange. Mais c’était trop tard, comme toujours Nekomata tenait à porter secours à son prochain. Sauf que quand on est naturellement maladroit, on évite de prêter assistance. Il ne manquerait plus qu’elle se retrouve coincée dans l’arbre. Le Genin observa la course lente du soleil. Nekomata était arrivée en retard, c’était un fait, alors que faisait leur Jonin ? Était-ce un manque de ponctualité ou bien une mise en scène ? Il chuchota à l’adresse de Naosuke.

“ - Bizarre non ? J’avais jamais vu un Jonin à la bourre pour son premier rendez-vous avec une équipe. Tu crois que ça sent l’embrouille ou le gars a simplement eu la frousse en voyant notre équipe de bras cassés ? ”

Son attention ne se portait pas davantage sur la vieille dame. Son niveau en taijutsu restait médiocre, et il ne savait pas à quelle sauce ils seraient tous mangés. Devait-il réellement se fatiguer à faire descendre une momie de son perchoir ? Et puis après tout, c’était Nekomata qui s’était portée volontaire, et personne d’autre. D’autant que la vieille n’avait pas l’air envieuse de quitter son arbre, alors autant lui foutre la paix. Résolu à ne pas bouger le petit doigt, Hideaki bougonna.

“ - Essaie de rester en place Neko, ça le fait moyen de taper la causette à une ancienne quand ton instructeur se pointe. Elle dit qu’elle est bien là-haut, laisse-la tranquille. ”

La souris faisait grise mine. Il aurait dû se douter que si Naosuke ne ferait pas de vague, Nekomata ne pourrait pas s’empêcher de taper la discussion. Tant d’efforts pour ignorer la vieille, balayés par une tornade pleine d’énergie. Le Genin se mit à faire les cent pas. Attendre ce n’est pas sa tasse de thé. Il aurait pu répondre à leur interlocutrice, mais de toute façon Nekomata le ferait très certainement. Ou Naosuke, avec son humour légendaire qui lui avait valu un Hideaki explosif. En tout cas sa première impression sur leur Jonin était très claire : quelque soit la situation, pour l’instant elle était très mauvaise.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Et la dernière de la bande arriva, bien disposée à vouloir aider la pauvre dame dans son arbre perchée. Nao allait lui souhaiter la bienvenue quand elle sortit une idée pas banale. "Et si c'était elle notre chef ?" Ca voudrait dire qu'elle s'était retrouvée là-haut de son propre chef ? Nul besoin de l'aider dans ce cas, si elle a su monter dans l'arbre, elle saurait en descendre toute seule.
Ne sachant pas trop quoi dire de plus qui avait déjà été dit par Hideaki, Naosuke commença à scruter les environs. La remarque d'Hideaki lui avait posé une colle en fait. Bien qu'ils soient dans la même équipe, il était tout à fait possible que le jonin affecté se soit fait la malle en voyant leurs noms sur la liste. Yavait pas à dire, depuis leur entrée à l'Académie les deux garnements n'avaient pas fait les quatre cents coups et avaient montré des talents inouïs comme foutre la merde sans le vouloir et ignorer tout du ninjutsu. En particulier le Takeuchi qui avait répondu à côté sur les affinités ninja et les missions. Ah ca, ça allait le poursuivre toute sa vie.

Bof. Jouer au ninja c'est facile, suffit de courrir avec les bras en arrière non ? Donc pas besoin de Jonin pour nous encadrer... - tourne la tête vers la vielle - Quand vous voudrez descendre, faudra pas compter sur moi. J'ai un mot du médecin qui m'interdit toute activité physique. D'ailleurs faudrait que je le montre au retardataire quand il se pointera... - s'adresse à Nekomata - T'as pas un truc à manger ? J'ai pas pu finir mon ptit déj ce matin, ma mère m'a gavé pour que j'me dépêche d'arriver.

Elle devait avoir pleins de bonnes choses à manger, et il allait bientôt être midi. L'estomac commençait à crier famine, et faire des activités le ventre vide n'était pas non plus recommandé par le médecin. Dure vie d'être ninja de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1] 1558006492-a

La team des éclopés

Levant ses grands yeux en direction de l'étrange oiseau dominant la scène du haut de son arbre, Nekomata ne disais mot. Balançant le poids de son corps tantôt sur sa jambe droite, tantôt sur la gauche, elle gardait ses mains dans le dos, solidement accroché au balluchon qu'elle avait traîné jusqu'ici et ce, pour darder sur l'inconnue un regard aussi intense que saisissant. A croire qu'elle trépanait son âme à la petite cuillère, solidement accroché à ce visage qui aiguisait tout son intérêt. Cependant, lorsque la voix d'Hideaki tomba, ce fut avec une étrange discipline que Nekomata trouva place à terre, comme pour répondre à sa directive concernant le "tien en place". Cependant elle ne détacha pas son attention de la mamie avant un bon bout de temps.

" -On attend notre Sensei ! "

Avait-elle finalement lâché, un certain entrain au bout de la langue. Il fallait avouer qu'elle était excitée par la formation de la team 1 -un signe, évidemment- bien que le retard de leur nouveau professeur semblait doucement courir sur son impatience. Quelques mots attirèrent cependant son attention, courbant son dos pour renverser sa tête en direction des deux garçons posté derrière elle. De la nourriture ? Mmh. D'un mouvement gracile, Nekomata se redressa et fouilla dans ses affaires pour en arracher un bento contenant des takoyaki qu'elle offrit sans hésitation à Naosuke.

" -J'ai des Dorayakis aussi !... Mais au pire, l'un d'entre nous peut filer chercher à manger pendant que les deux autres attendent le sensei ? On prétextera avoir envoyé le troisième le chercher, inquiété par son retard, non ? "

La petite vieille ne semblant pas déterminé à descendre, Nekomata finit par lui tourner le dos pour se focaliser sur les deux jeunes hommes, tendant l'une de ses pâtisseries à Hideaki avant de croquer dans l'autre. Autant entamer le repas maintenant.

" -... C'est peut être un test ! Peut être que le sensei veut tester notre réactivité ou nos aptitudes à filer quelqu'un ? Il y a peut être des indices planqués dans les buissons ! "

Si la voix de Nekomata s'était soudainement fait plus pressée, arborant le ton d'une révélation aussi soudaine qu'essentielle, ce fut d'un geste vif qu'elle s'était redressait pour entreprendre de fouiller, de sa main libre, le buisson qui la bordait. Il ne fallait pas déconner, elle n'allait pas lâcher une seconde fois son Dorayaki.

Halloween
Ft Team 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Intéressant, véritablement amusant. La vieille dame ne s'attendait pas à ce que cela soit un si grand succès, elle s'attendait à plus de ... perception, de la part de ses élèves. Du haut de son perchoir, maître corbeau, aussi rusée que maître renard et ses acolytes, ne se montrait guère agacée par les considérations peu sympathique de la part des deux jeunes garçons. Il semblait que la plus vieille personne présente sur ce terrain, n'était guère la plus aveugle. Cela dit, ses idées se confirmèrent : un orgueilleux, un fainéant et une naïve. Cependant, la plus jeune est visiblement la plus ouverte aux autres. Dans le fond, ce n'est pas étonnant, elle est encore bien jeune, à son âge, Sheimi avait déjà les mains couvertes de sang. Ne nous égarons pas, elle peut descendre de son arbre et tout leur révéler, ou bien ... elle peut continuer d'observer d'ici, le comportement de chacun. La première option fut celle qu'elle pensait choisir, néanmoins, une scène vint titiller sa curiosité. Ils étaient donc prêt à se couvrir entre eux pour un bien commun, une grande qualité dans une équipe. Finalement, ces élèves n'étaient peut-être pas si stupides qu'ils le laissent voir, pourtant ils en tiennent une couche, c'est une certitude. Toutefois, la sensei entrevoit une soudaine lueur d'espoir.

Ils étaient tous les trois, des élèves qu'elle ne pouvait que vouloir former. Malgré la masse de travail à effectuer qu'elle peut dès maintenant observer, elle n'avait aucun doute sur le fait qu'ils seraient capables tous capables de faire des choses incroyables, tout dépendait de ce qu'elle leur enseignerai. Continuant de grignoter sa pomme, ce fruit qu'elle apprécie grandement et qu'elle déguste depuis son arrivée dans cet arbre, elle se pose des questions, maintenant qu'elle se rend compte de tout cela, doit-elle continuer d'observer ? Se révéler ? Elle soupire un peu et sourit sincèrement en regardant les trois enfants. "Nekomata, c'est ton nom non ?" Une parole sûre d'elle, confiante, pleine d'expérience, la vieille saute subitement de sa branche et vient s'approcher des trois garnements, posant une main sur la tête de la plus petite, le bandeau ninja de Konoha attaché autour de son bras gauche prouvant son appartenance aux ninjas de la feuille. "Tu es la plus futée des trois." Relevant sa main en croisant ensuite les bras, elle décide alors finalement de cesser la petite plaisanterie maintenant ? Sans doute estime-t-elle en avoir vu suffisamment pour faire quelque chose de ces trois présent. "Vous êtes arrivés un à un, vous avez tous supposés que je n'étais qu'une vieille coincée dans l'arbre. Erreur fatale. Dans une mission, vous seriez tous déjà morts, ce qui n'est pas le but."

Faisant quelques pas autour du groupe, posant la main sur le crâne de Naosuke, un air sérieux au visage. "Tu serais le premier à perdre la vie, tu penses que tes adversaires ont quelques choses à faire des mots de ton médecin ? De plus, l'annoncer ainsi sonne comme une invitation à profiter de ta faiblesse, donc tu mourrais en premier, sans même pouvoir te battre pour tes camarades." Approchant ensuite du deuxième garçon, il semblait intelligent, cela dit, posant ta main sur sa joue droite. "Cette tête serait la deuxième à tomber. Tu es arrivé, ignorant complètement les personnes présente et jugeant hâtivement. Dans une mission, même une grand-mère peut duper. Tu mourrais donc comme un idiot, dupé par tes propres jugements, laissant donc ... ta jeune camarade seule." S'approchant d'ailleurs de Nekomata en suivant, la sensei se glisse derrière elle, attrapant délicatement sa gorge. "Tu mourrais en dernière, dans les larmes, tu as beaucoup d'entrain et de joie de vivre, mais, tu sembles fragile, la mort n'est pas un jeu, crois-moi. Tu sombrerais sans doute dans une profonde tristesse, t'empêchant de bouger, paralysée de peur et effondrer par la perte de tes compagnons, tu es pourtant celle qui observe plus loin que les autres, mais pas assez malheureusement. Donc ..." Tandis qu'elle recule, sans lâcher ses trois élèves des yeux, elle compte bien les former comme il se doit. "Votre mission serait un lamentable échec et vous ne rentrerez pas au village. Cela dit, il y a un joker qui change tout : votre solidarité. J'avais conclu sur ce que je vous ai dit, pourtant, il semblerait que je me sois un tout petit peu trompé, ensemble, vous pourriez venir à bout de vos défauts à chacun, mais ... cela n'est pas une raison, ça ne marchera pas éternellement et vous finirez quand même par échouer un jour ou l'autre ..." Un regard sérieux se posant sur chacun d'eux, tour à tout, elle ne les avait pas laissé parler pendant qu'elle s'exprimait, et là, elle comptait observer leur réaction face à cet aveux accablant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
équipe 1
Hideaki aurait tué pour que leur Sensei entende la remarque de Nao. Toutes ses remarques en réalité. Il faut dire que son comparse n’a pas son pareil pour sortir des punchline claquantes, même sans le vouloir. Le mot du docteur, il le retiendrait. Le gamin soupira à l’idée de devoir aller acheter à manger. La flemme l’avait gagné, à force de rester sur place. La tentation de partir le chatouillait dangereusement. Si le gars ne prenait pas la peine d’être à l’heure, inutile de persister à l’attendre : ce serait forcément un échec. Ses épaules s’affaissèrent davantage pour ce qui était de fouiller les buissons. Ils n’étaient pas en quête d’un trésor perdu, si ? Mais la vivacité d’esprit de Nekomata laissait tout de même un espoir à leur troupe de bras cassés.

Et finalement la vieille bique quitta son perchoir dans un saut plutôt maîtrisé. S’il n’avait pas été aussi blasé par le manque de considération de leur Jonin, Hideaki se serait sans doute inquiété de l’état des os de l’ancêtre. Il n’en fit rien. Il remarqua néanmoins la présence du bandeau au bras de celle-ci, et commença à imaginer un complot des plus infâmes, la plus vilaine blague que l’on aurait pu leur faire. Pourtant elle s’avéra vraie. Totalement dépité, le morveux ne réagit même pas aux réflexions de la vieille. Il n’y prêta d’ailleurs que peu d’attention, et voulu reculer au contact de sa main flétrie sur sa joue meurtrie. Le contact, ce n’était clairement pas le fort d’Hideaki. Les prédictions apocalyptique de l’ancienne le laissèrent de marbre : ça faisait longtemps qu’on promettait un avenir noir au duo masculin. Si bien qu’il adressa un regard amusé à Naosuke.

“ - Mouais. Ou alors la mission se serait terminée dés le départ, suite à l’AVC d’une vieille chouette. Comptez pas sur moi pour porter votre carcasse jusqu’au village. D’autant que les shinobis aussi âgés se comptent sur les doigts d’une main : vous êtes une miraculée ou une planquée ? ”

Susceptible ? Si peu. Oui, Hideaki l’avait en travers de la gorge. La Kunoichi était certes plus âgée, mais aussi plus expérimentée. Elle pourrait certainement les mettre au tapis sans le moindre effort, mais l’impulsivité du Kirihara avait prédominé sur la raison. Pour une fois. Il haussa les épaules, soucieux de connaître la suite de la manœuvre.

“ - J’imagine qu’on ne va pas perdre davantage de temps. Contrairement à nous vous avez sûrement eu l’occasion d’étudier nos dossiers. Ça fait un moment qu’on traîne au même grade, Naosuke et moi, et pour ma part j’aimerai progresser. J’imagine donc que vous maîtrisez le Suiton ? Et sûrement les soins ? ”

Hideaki était pressé. Pressé de savoir s’il allait enfin acquérir de nouveaux jutsus. Pressé de savoir quelle dynamique allait prendre leur petit groupe. Pressé d’avancer, de bouger. Si bien qu’il en avait oublié instantanément toute rancœur précédente. La vieille devait être un puits de savoir sans limite et il n’avait pas le temps d’attendre davantage. Quitte à forcer Nao à se bouger le popotin le ventre vide. Quant à Nekomata, il ne s’en faisait pas pour elle : la pile électrique devait être aussi survoltée que lui. Une inquiétude le taraudait cependant : avec Naosuke c’était pile ou face. Ou il ignorerait les remarques, songeant plutôt au menu de ce soir, ou il risquait de ressortir son humour bien particulier. Et dans le dernier cas, ils se feraient sûrement botter le cul tous les trois.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Oh cool j'aime bien les Takoyaki !

Il avait décidément bien fait de venir ici, et Neko était un peu sa déesse de la journée qui descendait du ciel pour l'aider dans sa quête de devenir ninja. Quête très difficile vu qu'il n'y avait toujours pas le ninja chargé de s'occuper d'eux. Et une vieille coincée dans un arbre. Cette même personne qui commença à parler des prénoms, chose à laquelle Nao se moquait bien vu que l'Alzheimer devait plus être loin pour cette vieille dame, avant de s'aperçevoir qu'elle possédait des talents cachés. D'un coup elle sauta de son perchoir et se dirigea vers les trois genins, leur montrant au passage son bandeau frontal sur le bras. La surprise ne parut pas sur le visage du garçon de papier car il était bien trop occupé à dévorer la nourriture que lui avait donné la déesse de la bouffe.
Cependant, une remarque d'Hideaki le fit sortir de son état de transe. Ca parlait de mort et de missions, alors qu'ils avaient même pas encore prit le temps de se connaître mutuellement avec leur professeur. D'ailleurs, si elle voulait jouer à la plus maligne, Nao était de la partie. C'est pas parce qu'on est plus âgé qu'on connait tout. Voilà une des choses qu'il avait retenu de l'Académie, un miracle parmi tant d'autres à venir.

Hideaki a raison, vous faisiez genre mais j'suis sur que vous auriez pas pu bouger de votre arbre si yavait eu des méchants ninja. Être incontinent en étant ninja, ca veut dire que vous avez plus l'âge techniquement.

S'ensuivit un petit topo personnel sur les trois genins. Neko avait été jugée la plus futée et la dernière à être tuée. Mais en essayant de se refaire un scénario avec des méchants, Naosuke se demandait réellement si sa comparse aurait été effectivement la dernière à rendre l'âme. Quand vint son tour, il se fit bien évidemment sermonner et offrit en guise de réponse qu'un haussement d'épaules.

Bah si j'ai un mot du médecin je reste chez moi tout simplement hein. - puis renchérit à nouvea - J'suis pas d'accord avec votre avis sur nous. Genre, Neko peut très bien se mettre en danger en voulant aider. Ce n'est pas parce qu'on vous a ignoré en pensant que vous étiez une vieille coincée dans l'arbre que l'on ne vous a pas prit pour une menace. Enfin bref.

Bon voilà, il avait dit ce qu'il avait jugé utile de dire. Peut-être ça allait partir en débat interminable, peut-être aurait-il dû fermer sa bouche. Dans tout les cas, Hideaki avait choisi de s'exprimer aussi et Neko allait probablement faire pareil. La solidarité en guise de joker, la vieille n'avait pas totalement tort. Il allait falloir se bouger un peu afin de se faire respecter un minimum plus par les autres. Outre cette image de flemmard, Naosuke savait faire travailler ses méninges de temps à autres. Les soirs de pleine lune par exemple, ou les trente et un février.

Vous arborez ce bandeau frontal en brassard, mais êtes vous vraiment ninja ? Vous voulez pas courir un peu pour que je vois le résultat ? Si vous mettez vos bras en arrière ou non. Parce que dans les livres de l'Académie, ça dit que les ninja courrent de cette façon pour augmenter leur accélération ou propulsion, je me souviens plus trop des mots exacts. Montrez-nous que vous êtes vraiment une ninja, et que le bandeau c'est pas que de la frime.

Suite à cela, il se tourna vers Hideaki et Neko avec un sourire complice. Si les trois se mettaient d'accord, la mémé allait vite regretter son jugement sur eux. La fougue de la jeunesse contre l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1] 1558006492-a

La team des éclopés

Si Nekomata avait instinctivement baissé la tête lorsqu'une main s'abattit sur son crâne, ce fut un glapissement qui échappa à ses lèvres lorsqu'une autre s'apposa, à la manière de griffe, tout contre sa gorge. Se laissait-elle intimider par ce scénario catastrophe qui s'offrait à eux ? Très certainement, et ce fut seulement aux commentaires de ses comparasses qu'elle parvint à balayer l'étrange asphyxie qui enserrait son cœur. Ce bandeau. Il n'y avait pas de doute, il appartenait au village, ou peut être l'avait-elle subtilisé ? Quel instructeur censé s'annonçait en prédisant la mort de son équipe ? Etait-ce seulement leur réel sensei ? Parce que bon, son âge ne semblait pas en adéquation avec le travail demandé et son visage ne disait strictement rien à la blonde. Plissant doucement les yeux comme pour détailler l'équipement de la jonin, accrochant ses iris claires à chacun de ses mouvements pour véritablement l'évaluer, Nekomata entrevit doucement un complot derrière ces rides apocalyptiques. Mouaiiiiis. C'était peut être ça le test. Après tout, elle l'avait bien dit : " même une grand-mère peut duper. " Qui pouvait assurer à l'équipe numéro une que c'était bien là leur professeur ? Devaient-ils faire confiance à la première venue plaquant d'un air sinistre qu'elle était leur instructeur ? ... L'avait-elle seulement dit ? Non ! Elle ne s'était pas même présentée ! C'était décidément trop louche. Quel professeur ne se présentait pas ?

Fronçant doucement les sourcils sous le poids de ses soupçons, Nekomata ne disait mot, laissant libre court à la langue assassine des ses partenaires pour tester ce bien étrange corbeau bien qu'il fallut avouer qu'elle cilla plus d'une fois lorsque Naosuke demanda à la vétéran de courir. Etait-il sérieux ? Pourtant, si l’interaction lui arracha un fin sourire, les mots de la brune vinrent de nouveau assaillir son esprit à la manière de serpent susurrant à ses oreilles.

"Tu sombrerais sans doute dans une profonde tristesse"
...
"t'empêchant de bouger, paralysée de peur et effondrer par la perte de tes compagnons."
C'est faux.
"Tu es pourtant celle qui observe plus loin que les autres,
mais pas assez malheureusement."

Cela sonnait presque comme des aveux, une invitation à la méfiance qu'embrassa soudainement Nekomata. C'était louche. Tellement louche alors, d'un ultime regard, la blonde chercha à croiser celui de ses équipiers pour tâter le terrain et confirmer ses doutes.  
Peut-être fallait-il agir ? Sans doute. Assurément en réalité.

"Tu mourrais donc comme un idiot, dupé par tes propres jugements"
Pour un peu, Nekomata aurait feulé en se jetant sur le dos de cette mamie et pourtant, il ne fallait pas être dupe pour comprendre que même à trois, ils se feraient mettre au tapis un à un par cette femme. Aussi, ce fut d'un mouvement lent que la blonde étira ses muscles afin de luter contre la tétanie qui semblait vouloir vilainement la mordre. Cette femme l'intimidait plus qu'elle n'aimait se l'admettre. Tant pis. D'un mouvement vif, la minuscule demoiselle s'élança et frappa après quelques habiles mundrâs la cuisse de la vieille. Ou du moins l'arrière de la cuisse. Il ne fallait pas déconner, elle n'était pas assez folle pour attaquer de face et un point qu'aurait pu aisément défendre la mamie.

" -Ranshinshô ! "

... Encore fallait-il qu'elle ne se soit pas trompé dans l'enchaînement des mundrâ. Elle avait encore un peu de mal avec cette technique pour tout avouer.

Halloween
Ft Team 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Une arrogance à toute épreuve, c'est une vérité qui blesse bien souvent, savoir qu'au final la mort surgit de n'importe où est plus souvent difficile à accepter que l'inverse et l'ancienne en a fait l'expérience, elle sait bel et bien de quoi elle parle et se montre pourtant assez claire pour que ces jeunes ninjas comprennent là où elle voulait en venir. Alors pourquoi ces trois idiots refusaient d'admettre leurs erreurs ? Pourquoi refusaient-ils d'admettre que leur équipe était défaillante dans l'état actuel ? Sans doute l'insouciance de la jeunesse, pourtant ils en venaient jusqu'à remettre le grade de cette femme, l'injuriant de vieille incontinente, imposteur et planquée et sans doute plus assez jeune pour effectuer son rôle de kunoichi. Un léger soupir s'échappant de ses lèvres, nul doute que ces trois-là ne comprendrait pas les explications douces et attentionnées d'une vieille femme. La solution semblait alors s'afficher à elle, venant l'enlacer à bras ouvert, elle aurait sans doute préférée que ces jeunes gens se montrent plus raisonnables, mais visiblement ce n'est pas ce qu'ils comptent faire, d'autant plus qu'ils lui demandent tout de même ce dont elle est capable, ses "affinités", tout ce qu'elle sait faire, alors évidemment, elle ne compte pas répondre à cette question, après tout, un ninja ne révèle pas ses atouts.

Alors forcément, en attrapant le poignet de la jeune fille qui vient tout juste d'essayer de lui faire un coup en douce, l'ancienne eut ce beau sourire, satisfaite, appréciant une telle initiative de la part de l'enfant, une initiative bien vaine, certes, mais tout de même, elle as osée en venir à une telle idée, c'est une chose qui demande bien du courage, et ce courage, visiblement, elle le possède. Néanmoins, il était peut-être grand temps de remédier à ce petit manque de discipline qui crève les yeux. Faisant donc un léger bond en arrière, remontant sur son arbre et les regardant d'en haut. "Bien, dans ce cas, si je suis cette vieille incontinente et planquée, je vous propose de montrer vous même ce dont vous êtes capables." Un petit sourire en coin des lèvres, la mamie se tient debout, droite telle un "i", ils avaient insinués beaucoup de choses, ils ont mis en évidence des choses dont ils sont persuadés et surtout, ils ont su montrer que ses analyses comportementales sont clairement les bonnes, la preuve, le fameux genin qui ne doit pas faire d'exercie menace de rentrer chez lui si elle refuse de suivre le mot du docteur, chose qu'elle compte faire effectivement : mot, ou pas, ce garçon se bougera les fesses. Cela dit, elle n'est pas si vache que ça, elle connaissait les dossiers de ses élèves, donc autant se présenter elle aussi, surtout dans ce moment où chaque chose peut-être utile pour eux. "Je m'appelle Sheimi Hirumi, cheffe du clan Hirumi, contentez vous de ces détails pour l'instant, ne vous fiez pas aux apparences, peut-être aurez-vous de la chance."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
équipe 1
Hideaki était partagé entre hilarité, déception et désespoir. Ca tournait en rond cette affaire. Il aurait bien filé son déjeuner pour voir la vieille “courir les bras en arrière” comme l’avait demandé Naosuke. Toujours à la hauteur des attentes que l’on formule sournoisement l’amateur d’origami ! Quant à Nekomata, il n’en aurait pas attendu mieux : sans avoir la moindre idée du genre d’assaut entamé, elle faisait preuve d’un courage plutôt impressionnant. Alors que de son côté, Hideaki n’avait pas envie de bouger le petit doigt. D’autant que la vieille était retournée sur son perchoir. Ca signifiait peut-être qu’ils pouvaient rentrer, eux aussi ? Tout ça n’était peut-être qu’une blague ? Même en faisant un effort, le Kirihara ne parvenait pas à identifier les objectifs du jour.

Sourcils froncés, le Genin commençait à se lasser. Même les informations délivrées ne valaient rien. Un nom, très bien. Un nom qui ne lui disait rien. Prestigieux, peut-être. Sûrement. Mais Hideaki ne s’était jamais intéressé aux clans de Konoha. Probablement une erreur, mais c’était ainsi. Bref, résultat des courses : le soleil continuait son chemin et le vide de la case “Jonin instructeur” restait vide dans le cerveau du gamin.

“ - On est sensé faire quoi du coup ? Normalement une relation Sensei-élève va dans les deux sens : là vous nous demandez de nous dévoiler des choses que vous connaissez probablement déjà alors que de notre côté ça ne progresse pas. Je ne vois pas l’intérêt de déballer des techniques sans objectif. ”

Ou en tout cas sans négocier une récompense. La carotte. Tant pis si Hideaki était un âne. Il était aussi têtu qu’eux, de toute manière.

“ - Et puis avec des consignes aussi peu précises, vous risquez d’avoir des soucis. Naosuke serait capable de faire scier l’arbre juste pour vous montrer ses capacités en matière de dérision ! ”

Probablement pas faux. D’ailleurs la malice de leur comparse était contagieuse : l’envie de claquer un camouflage dans la brume pour s’éclipser démangeait le Kirihara. Mais il s’abstint. S’il était désormais convaincu que la relation de confiance à laquelle il aspirait était déjà partie en fumée, il n’en restait pas moins déterminé à progresser. Et ça ne risquait pas d’arriver si on l’accusait de rébellion contre un Jonin. Alors il adressa un dernier regard à ses compagnons de fortune. Si vous comprenez ce qu’elle attend, je vous suis.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
La remarque de la dame aurait fait perdre les boulons à Neko que ça n'étonna même pas le Takeuchi. Qui serait resté calme devant tant de provocation d'une dame se proclamant ninja supérieure et qui se prendrait pour une psychologue renomée en te sortant ta bio qu'elle a inventée par un procédé appelé "pur hasard" ? Pas Neko, mais Hide si. Fin à sa façon, car il ne comprennait pas ce que la supposée cheffe de clan Hirumi voulait faire en remontant dans l'arbre. Le genin amateur de papier n'ayant aucune connaissance des clans résidant à Konoha, ca lui en touchait une sans faire bouger l'autre cette nouvelle. C'était peut-être une tentative maladroite de dire "allez montrez moi vos capacités", mais pourquoi diable voulait-elle les tester ? Pour s'assurer que l'équipe lui convenait avant de voir si une autre était disponible ? Très probable, vu la bande de bras cassés que Nao et les deux autres étaient.

Comme l'a dit Hide, j'aurais bien coupé le tronc avec une scie mais j'en ai pas. Avec un kunai c'est possible mais vous risquez de rendre l'âme plus d'une fois vu le temps que ça prendrait. Du coup, j'vais la jouer ninja cette fois. Pour vous montrer ce qu'est vraiment un ninja pour moi.

Positionnant ses mains au niveau de son torse, Naosuke commença une série de mudra pour effectuer une technique. Il voulait leur en mettre plein la vue, mais hélas pour lui, il ne se souvenait pas trop des mudras à faire. Du coup, son show dura plus d'une minute entre hésitation et reprise depuis le début, avant de cracher une petite boule de feu... qui se dissipa au contact de l'arbre. Son apport en chakra avait été trop perturbé avec ses nombreux essais infructueux, mais cela ne l'arrêta pas pour autant.

C'était pour voir si vous suiviez ! fit-il en souriant bêtement avant de recomposer quelques signes incantatoires.

Des shuriken de papier se formèrent aussitôt et ceux-ci foncèrent en direction de là où se trouvait la dame dans son arbre perché. Il était assez fier du résultat que ca donnait, l'enfant s'était entrainé longuement pour les techniques basées sur le papier. Est ce que ça allait marcher ? Aucune idée, il était déjà content que ses projectiles tiennent plus de cinq secondes en l'air, ça lui importait peu la suite. Non, là il était surtout concentré sur l'état de santé de sa comparse. Elle était perturbée et ça n'annonçait rien de bon pour la suite des évènements.

Ca va aller ? Tu te sens en état de continuer ? lui demanda t-il avant de hocher la tête vers Hideaki et se recentra vers la cheffe de clan. Vous vous focalisez trop sur vos objectifs. Quand je vous disais que j'avais un mot du médecin, c'était pas qu'une excuse. Jouer au ninja, c'est trop compliqué et ça a pas une durée de vie incroyable.

Tout cela venait des cours de l'académie, et son air sérieux venait de sa mère lorsqu'elle lui posait l'éternelle question du "va mettre la table !". Il n'avait aucune idée de si Neko était meurtrie physiquement ou mentalement, il voulait juste que la prof soit plus explicite à l'avenir.

Les actions du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1] 1558006492-a

La team des éclopés

      Le clan Hirumi ? Reculant d'un pas comme pour marquer une nouvelle distance entre cette femme et l'équipe numéro une, Nekomata observait les mouvements de leur instructeur potentiel afin d'assurer une défense efficace. Après avoir été balayée elle et son poignet, et ce avec plus d'aisance qu'elle n'aimait se l'avouer, autant se la jouer fine. D'autant plus si le but de ce drôle d'exercice était de se tester mutuellement. Ainsi croisa t'elle le regard de Hideaki, après n'avoir réellement pu taire ce sourire malicieux qu'avait piqué l'image de Naosuke sciant maladroitement un arbre. Autant grouper les attaques et, s'il était vrai qu'elle connaissait certaines techniques de son comparasse, celles de Naosuke lui étaient totalement inconn... Oh. Katon ? Si un nouveau sourire fleurit sur les lèvres de la blonde, il s'effondra au même rythme que cette boule de feu venu s'évanouir contre l'arbre. Ah. Pourtant le brun de se découragea pas et se jeta dans l'exécution de nouveaux mûndra qu'appuya le regard de Nekomata en silence, du moins avant de ciller sous l'inquiétude de son aîné. Dictame, mue d'une délicatesse qui était la sienne, elle lui avait alors sourit afin de panser son inquiétude sans un mot et ce, avant de focaliser son entière attention sur des shurikens de papier. Surprise, étonnée, très certainement admirative face à une telle technique.

Cependant, ressassant doucement les propos de chacun, Nekomata finit par murmurer à l'encontre de ses collègues que le clan Hirumi était réputé pour ses poisons. Comment le savait-elle ? C'était peut être le seul clan auquel elle s'interdisait de faire du charme, de peur que l'une de ses conquêtes amoureuses se termine dramatiquement dans le sang et venin. Néanmoins Nekomata n'avait jamais vu les membres de ce clan solitaire évoluer en entraînement, ignorant dès lors comment ce poison prenait forme. Contact, Jutsu, sembon imbibé et perfidement craché dans l'oeil des adversaires ? .... Quoi que ce patronyme avait parfaitement pu être jeté en l'air pour intimider trois genins. Peut être que cette Sheimi était au final fille de boucher, à mille lieux de tout clan réputé de Konoha ? Nekomata cherchait-elle à se rassurer en étouffant toute menace qu'aurait pu porter le patronyme de l'aversaire ? Très certainement. Ou du moins dans un premier temps.

" - Je ne pense pas que mes techniques de soin parviennent à éradiquer le poisons... Restons sur nos gardes. "

Conseil avisé, certes, mais qui ne lui sembla au final superflu ; Ses partenaires n'avaient pas l'air de barbares chargeant dans le tas sans la moindre réflexion. Prenant alors une longue inspiration comme pour délier ses muscles et esquisser un premier pas en direction de l'arbre où s'était réfugier la jônin, la genin exécuta de nouveaux mûndras. Autant immobiliser ce serpent ridé avant qu'il ne morde. Un nouveau pas, puis deux, et soudainement la blonde au regard sylvestre expulsa de la chaux entre ses canines afin de frapper la brune et la contraindre à l'immobilité. Peut être aurait-elle du demandé un coup de main à Hideaki afin de combiner le tout avec un peu de suiton... Tant pis.

" - On a l'avantage du nombre, il faut l'acculer. Elle ne peut pas se concentrer sur nous trois en même temps. "

Finit par lâcher Nekomata sans pour autant quitter du regard celle qui s'annonçait comme leur professeur.

Halloween
Ft Team 1
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Un exercice, c'est ce qu'ils avaient cherchés eux même non ? La petite Nekomata avait elle même entamée les hostilités à l'égard de l'ancienne, alors pourquoi les ménager ? C'était une situation parfaite pour tester leurs capacités, leurs niveaux respectifs en équipe, d'autant plus que, si on les écoute, ils ne doivent pas avoir trop de mal à la mettre dans un sale état, après, il est utile de préciser que ce n'est que l'insinuation d'un trio d'enfants qui se surestime probablement, il est du devoir de leur sensei de les faire redescendre sur terre, et elle ne compte pas y aller par quatre chemin. C'est en forgeant que l'on devient forgeront. « Le fer aiguise le fer, comme Sensei Sheimi aiguise ses élèves. » Ces quelques mots signent finalement l'assaut des genins.

Un assaut des plus... Simplet ? Oh, loin d'elle l'idée de les dénigrer, ils font preuve d'un courage honorable et d'une capacité à réagir assez admirable, pourtant, ils ne font guère preuve de ce petit élan qui changerait tout, ce petit quelque chose qui insinue que leur propre vie est en danger. Ils agissent simplement pour attraper la mamie, mais, qu'en serait-il si cette mamie descend et se mets a les attaquer de toute part ? Le seul moyen de savoir est d'essayer n'est-ce pas. À une distance raisonnable, la vieille ne ressent aucune difficulté à faire ce qu'il faut pour mettre en échec leur assaut, faisant un simple bond en bas de l'arbre, juste en dessous, prenant place sur le terrain tandis qu'elle les toise dy regard. Un enchainement de quelque signes se fait alors entre ses mains, un air presque inquiétant au visage, elle ne compte guère les ménager et s'apitoyer sur leur sort. Alors, peu de temps avec ces signes, une vague se forme, une vague des plus... impressionnante, ravageant tout sur son passage, innondant le terrain d'entraînement de divers points d'eaux plus ou moins importants, un cadeau pour tout utilisateur de Suiton, et ayant pour but de s'en prendre à eux, mais si seulement il se doutait du plan. Elle ne bronchait pas, les observant afin de simplement voir comment ils se débrouille face à ça. Mais eux, pouvaient ils la voir ? Savaient ils ce qui les attendait ? Elle avait déjà mûri toute sa stratégie, il restait à vokr ce qu'ils comptaient faire maintenant, et ça, elle espérait bien ne pas être déçue. Un ninja use et abuse de fourberie, de sournoiserie et autres joyeuses triches des plus vicieuses.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
équipe 1
S’ils n’avaient été que tous les deux, Hideaki ne se serait pas gêné pour faire la leçon à Naosuke. Comme du temps de l’académie. Il était temps que son comparse cesse d’envoyer de la poudre aux yeux et de justifier ses échecs par des répliques foireuses. Mais ils n’étaient pas seuls, et jamais le Kirihara ne rabrourait son ami devant d’autres paires d’yeux. Il se contenta donc d’ignorer ce qui semblait être un premier échec. D’autant que lui n’avait pas même esquisser le moindre geste pour se lancer au combat. Tout aussi pitoyable, finalement. Le manipulateur de papier envoya finalement une salve de Shuriken de cette même matière, lançant les hostilités. Et Nekomata ne perdit pas de temps pour se lancer elle aussi dans cette danse dangereuse.

Même si Hideaki n’en avait pas réellement envie. Même s’il pressentait l’échec à venir. Même s’il entendait déjà les lourds reproches de la vieille dinde … il devrait se mettre au travail, lui aussi. Le Kirihara chercha parmis son propre répertoire, sans imaginer pouvoir gonfler la technique de Nekomata. Quel genre de jutsu c’était ça d’ailleurs ? Comment une aussi petite chose pouvait-elle produire un truc si énorme ? Hideaki se contenta d’envisager un camouflage dans la brume, jutsu qu’il sortait aussi souvent que le soleil se lève, mais n’en eut pas le temps. Il aperçu leur Jonin sauter de l’arbre pour esquiver les shuriken, et la technique de Nekomata, apparemment. Pouvait-on vraiment éviter une technique aussi large de surface en un simple saut ? Visiblement.

Et leur sensei contre-attaqua. Des mudras qui ne lui étaient pas totalement inconnus, évoquant simplement l’eau dans l’esprit du Kirihara. Celui-ci se prépara donc à former un bouclier de la même matière pour tenter de limiter les dégâts de l’assaut. En vain, à nouveau. Apparemment la vieille femme avait décidé de les écraser, et d’écourter au plus vite leur petite rencontre. Une immense vague fondit sur eux, si imposante qu’elle sembla noyer le terrain entier. Hideaki ne sut comment éviter une telle attaque, et décida donc de se laisser porter par son élément. Qu’est-ce qu’un simple Genin pourrait contre une telle attaque ? Outre ses défenses, elle avait surtout réussi à détruire le peu de motivation et d’espoir du gamin. Voila une drôle de façon de faire, instaurer la colère ou la déception au lieu de la confiance. Mais c’était ainsi.

Trempé jusqu’aux os, Hideaki resta au sol, les bras en l’air.

“ - A la surprise générale, vous avez gagné. Et noyé un terrain d’entraînement. J’imagine que dans une mission je serais mort, donc je reste à terre. ”

Autant anticiper les propos catastrophes de leur sensei. Il avait perdu Nekomata et Naosuke de vu. Peut-être ceux-ci avaient-ils réussi à éviter l’attaque ? Dans le doute.

“ - Je peux claquer un petit camouflage dans la brume si jamais vous voulez toujours tenter le tout pour le tout, mais rien de plus. Et ma technique n’a pas une grande amplitude. ”

Pas très utile le gamin. On ne change pas une équipe qui gagne. Sur ces mots, Hideaki cracha ce qu'il lui restait d'eau dans les poumons. La douleur du mur d'eau encaissé commençait déjà à se faire sentir dans ses muscles.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
En guise de réponse aux shurikens de papier, la cheffe de clan avait répondu d'une façon assez... brutale. Naosuke avait prévu d'y aller mollo en pensant que c'était un petit test tout sympa et qu'il fallait y aller crescendo, mais ce n'était visiblement pas le cas pour la Shiemi. Neko avait aussi décider de lancer une offensive, ce qui conforta le Takeuchi dans son initiative à poursuivre l'affrontement. Il ne manquait plus qu'Hideaki, mais le connaissant, il voulait sans doute se faire passer pour le héros qui arrive au dernier moment pour sauver la veuve et l'orphelin. Est-ce que ça allait marcher cette fois ? On ne le saura pas tout de suite, car la riposte était engagée.

Sheimi avait juste eu à sauter derrière l'arbre pour éviter les deux offensives, preuve qu'avec petit pas de côté on peut facilement retourner la situation à son avantage en étant Jonin. Mais qu'avait-elle à gagner en fait, lorsqu'elle finit d'exécuter les mudras et d'invoquer une immense vague ?  A part inonder le terrain et que dans les nouvelles du lendemain les genins apparaissent à la rubrique nécrologique, était-ce nécessaire ?
Le genin n'eut pas le temps ni le courage de tenter une riposte que déjà la vague l'emportait au loin. Et c'est ainsi que son aventure en tant que ninja prit fin. Nao comprit aussitôt pourquoi ses parents lui avaient cachés cela, l'univers du ninja est très dangereux et s'y aventurer voulait dire vivre constamment avec une épée de damoclès au-dessus de sa tête. A plus les amis, c'était sympa.

Son corps avait dérivé sur quelques mètres, il préférait rester dans un état végétatif pour signaler que le combat était bel et bien terminé pour lui. Et avec en plus les mots d'Hideaki, cela conforta le genin de papier dans la vraie réalité de la vie. La pure et dure, celle dans laquelle il avait décidé de poser le pied parce que ca avait l'air marrant.

Tenter rien du tout. La différence de niveau entre nous et elle c'est impossible de lutter. Autant retourner sur les bancs de l'Académie ou rester Genin toute sa vie...

Ca lui avait coupé toute envie de persévérer dans cette voie. Et quelque chose lui disait que la mamie ne s'arrêterait pas en si bon chemin...

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1] 1558006492-a

La team des éclopés

      L'esquive surprend, déstabilise à dire vrai Nekomata et sa féroce hardiesse, cependant ce n'est rien comparé au regard qu'elle offre à la jonin lorsque tonne devant elle une masse aqueuse. Titanesque vague déferlant droit sur elle et ses partenaires. L'horreur cloue ses lèvres, l'empêche de hurler et pourtant, si elle avait pu se défaire de cette terreur qui agrippait à ses jambes de telle sorte à l'immobiliser, soyez certain que son hurlement aurait retentit jusqu'à Suna. Ainsi donc Nekomata demeure statique, là, fermement agrippé à sa position, une expression de poisson mort gravé sur le visage. Elle ne pourrait pas esquiver, aussi vive serait-elle, et ce simple constat la glace jusqu'à la moelle.


Par
les
divines
griffes
de
Matatabi.


Si le souffle de la vage parvient à faire un instant reculer la blonde, c'est d'un geste vif qu'elle tente de contrer celle-ci, effectuant rapidement des gestes incantatoires afin de dresser sur la route de la Bête informe un mur de terre. Téméraire et fière, la barrière tient le coup durant quelques instants avant de, finalement, se craqueler lentement sous le glapissement sonore de la genin. Elle n'y échappera pas. Elle ne serait aucunement en mesure de protéger son équipe. L'instructeur avait raison ; elle mourrait impuissante, l'oeil désespérément accroché au corps sans vie de son équipe. Dans le sang et les larmes.
Cette fois, la maigre barrière qui était parvenu jusque là à sauver sa maigre carcasse vole en éclat, la propulsant brutalement à l'autre bout du terrain dans un cris strident. Minuscule, d'une constitution semblable à celle des brindilles qui parsème ci et là le terrain, Nekomata vole tout bonnement et se mange à grand fracas la brande d'un arbre en plein ventre. Son souffle est coupé sous la pression du bois et c'est lamentablement qu'elle glisser mollement, là, s'effondrant sur Naosuke dans un glapissement sonore peu après sa prise de parole. Gnnn.

Elle n'a pas la foi de commenter cet échec lamentable, peinant même à se redresser, endolori par le coup de l'arbre, cette chute des plus pitoyable, et un état des plus vaseux. Un simple bras, à peine soulevé puis abattu contre le sol témoigne de sa survie à une attaque qui l'a touché de plein fouet.

" - Je crois que je vais vomir... "

Ah bah pour le coup, déjeuner juste avant ça n'était pas forcément la meilleure idée. D'un geste mou, le petit félin malmené rampe hors du corps de Naosuke pour s'étendre sur la poussière dans une bouillie de propos incompréhensible jurant qu'elle fuirait tout entraînement de groupe à partir d'aujourd'hui. Elle est trop délicate pour risquer sa vie à la première attaque de leur professeur.

" - Plus... Jamais... Ca... "

Cette fois, la blonde clos véritablement son regard et s'attache à renouer avec un souffle tranquille, malmené par ce qui s'annonçait déjà comme les pires hématomes de sa vie. C'était mort. Quitte à devenir la genin la plus discrète du village et œuvrer au maximum pour mettre au point les plus fourbes jutsu voué à échapper à la surveillance de cette Hirumi ; Nekomata n'avait plus la moindre intention de croiser la route de ce vieux serpent.

Halloween
Ft Team 1
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1]
FLASH-BACK

"Tu aurais vu ta tronche ... je t'assure, c'était hilarant !!" Une nuit clair, un ciel étoilé, Sheimi, âgé de 13 ans, réalisait une des nombreuses missions pour lesquelles ils étaient tant apprécié pendant cette guerre destructrice : l'assassinat silencieux et offrant un succès quasiment en permanence. Ils venaient d'en finir, tout un village civil, remplit d'innocent, gazé par Sheimi et ce pour quoi elle se trouve ici : la toxine qui se trouve naturellement dans son poison, une neurotoxine paralysant temporairement ses victimes. Rien de très extraordinaire, pourtant, un village ennemi, totalement paralysé, c'est une opportunité en or pour les assaillants, et ça, le clan Hirumi l'a bien compris. "Putain ... Shei', tu m'a fait flippé ... j'ai vraiment cru que t'était morte ..." Hikabe, un autre membre du clan, particulièrement compétent, est un ami très proche de la demoiselle. En fait, il craignait que Sheimi soit morte, cette dernière s'étant faufilé jusqu'au centre du village pour couvrir entièrement ce dernier, il s'inquiétait de ne pas la voir revenir rapidement.

Malgré l'ampleur de leur acte, elle, et toute l'équipe, dissimulait ça derrière une joie hypocrite, faisant de cette mission ... un jeu. Discréditant toute la dangerosité de la mission, puisque même si, la présence de ninja ici n'était qu'un soupçon, cela n'empêchait guère que c'était possible, et plus que probable. Ils auraient alors en aucun cas, dû faire cette erreur, en ce jour. Un sabre, plantait au niveau du poumon, tout était allé si vite, Sheimi avait rien vu venir, et Hikabe s'était interposé, les mains posées sur les épaules de sa jeune comparse, le garçon ensanglanté. Elle ne voyait que lui, observant son visage s'éteindre, lentement, tandis que le reste de l'équipe mettait fin au jour de l'ennemi solitaire qui semblait avoir survécu à la première salve, sans doute bien caché. Elle apprit... que tout cela, cette erreur commise, était à ne jamais réitérer, sous aucun prétexte ...

FIN DU FLASH-BACK

Un carnage, une véritable abomination, la sensei venait de causer un désastre qui avait soufflé les trois jeunes gens, tout trois rétamés au sol, comme de simples larves. Quelque part, elle s'en voulait, elle estimait y être aller un peu fort, pourtant, son erreur remonte à 42 ans dans le passé, quatre décennies, presque un demi siècle, et pourtant, pourtant ... jamais elle n'oubliera, les mains glacées de Hikabe sur ses épaules, le souffle court de ce dernier, ses yeux qui se fermaient sans espoir de pouvoir lutter. Jamais, ô grand jamais, elle n'oubliera que c'est arrivé, à cause de son insouciance enfantine. Jamais elle n'oubliera que la mort peut arriver n'importe quand pour un ninja. Jamais, elle ne laissera cette erreur, se reproduire. Alors certes, elle y est allait fort, elle les a presque tué, c'est un fait, elle les a probablement démotivés, ils ont sans doute envie d'abandonner dès maintenant, de la fuir le plus rapidement possible, pourtant, alors qu'elle sort de cette flaque, avançant lentement de la plus jeune, la plus téméraire et aussi, celle qui avait sans doute le plus subit la vague.

"Je ne vous demande qu'une chose ..." S'accroupissant alors devant elle, l'allongeant sur le dos tandis qu'elle posait les mains sur le corps de celle-ci, laissant une lueur verte se former doucement autour des mains de la sensei, commençant des soins sur celle-ci. "... Ne mourez pas comme ça ... tout les trois. Ne faites pas les mêmes erreurs." Une simple phrase qui en avouait beaucoup sur son passé, un passé qu'elle se devra sans doute, un jour, de leur raconter, aussi douloureux soit-il. Ce passé, elle compte bien l'écrire, oui, rédiger ses mémoires, pour les leur confier quand ils auront assez de vécu pour comprendre chacune des choses écrites. "Nekomata ... j'avais ton âge." Une nostalgie à laquelle elle ne s'attendait pas, en regardant le courage de la petite, elle ne pouvait s'empêcher de revoir sa propre enfance. "Je ne veux pas... que tu vives ce que j'ai vécu, ni toi, ni les garçons." Lui caressant la joue une fois les soins terminés, la vieille dame se levait vivement, regardant les garçons, ils semblaient tout aussi décontenancés que Nekomata, en même temps, tout genin le serait après ce qu'elle venait de leur faire. Pourtant ... elle semblait comprendre comment les remettre d'aplomb. "Je vous invite au restaurant, l'entraînement est fini. Il me semble que vous avez faim, je me trompe ?" Un petit air certain au visage, ricanant un peu en les observant, elle ne doutait absolument pas qu'ils se relèveraient bien vite pour aller se goinfrer au restaurant et ... que son porte-monnaie allait se faire dépouiller en grande pompe !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
équipe 1
La vieille était sénile. Et un peu schizo sûrement aussi. Hideaki en revenait à la même éternelle conclusion : la hiérarchie les avait punis, Naosuke et lui. Quant à Nekomata, elle était la troisième victime, le dommage collatéral. Pour le coup, sa situation le peinait. Mais un Genin n’a pas mot à dire, il doit se contenter de suivre les ordres. Se permettre de demander quelque chose à trois gamins qu’on vient de noyer … fallait être gonflé ! Le dialogue de leur Jonin semblait décousu, sans contexte, ce qui laissait le Kirihara perplexe. Telle qu’elle était dressée, la tapisserie ressemblait fortement à celle dressée par les Uchiha : de la misère. Mais Hideaki n’étant pas du genre à plaindre facilement les gens (sauf Nekomata, encore une fois) il ne manifesta ni compréhension, ni pitié. Elle les avait balayé, comme ça. Juste pour montrer ô combien elle était puissante. Encore heureux pour un Jonin. La manœuvre ne valait pas plus qu’un adulte volant une sucette à un bambin.

Il aurait aimé balayé l’invitation d’un geste de la main. Tout envoyer promener. Lui claquer une technique Suiton qui la ferait suffoquer, mais ce n’était pas possible. Car la Jonin avait commis l'irréparable. Envoyer promener Hideaki cul par-dessus tête, c’était une chose. Faire subir le même sort à Naosuke, c’était déjà limite. Mais s’en prendre à Nekomata … Hideaki ne parvenait pas à visualiser la demoiselle autrement qu’une petite chose frêle, fragile, dotée d’une grande quantité de courage et d’énergie mais vulnérable. Comme sa propre petite sœur. Et ce n’était pas quelques soins prodigués au milieu de paroles dénuées de sens qui changeraient la donne.

“ - Je tiens quand même à signaler que je n’aime pas vos méthodes. ”

Comme si ton avis avait la moindre importance Hideaki.

“ - Vous vous pointez, sans vous présenter. Vous nous écrasez pour satisfaire votre ego personnel … regardez dans quel état est notre amie ?! C’est bien beau de s’excuser mais en ce qui me concerne … avec de tels actes je n’ai pas la moindre confiance en vous. Or il me semble qu’instaurer la confiance c’est aussi le rôle d’un chef d’équipe, et c’est aussi un motif qui pourrait tous nous conduire à la mort. ”

Il était en colère, le Kirihara. Mais au moins il avait soulagé son cœur. Même si finalement il n’en savait pas beaucoup plus : la vieille venait d’un clan de Konoha - elle maîtrisait donc le poison et le suiton … et voilà. Sadique serait le premier adjectif qu’il placerait sur ce visage. Il décida d’en rester là pour aujourd’hui. Se redressant avec une douleur certaine au coccyx, Hideaki se dirigea vers Naosuke et lui tendit la main. Puisque visiblement la gente masculine n’était pas beaucoup considérée, autant s’épauler mutuellement.

“ - Mais j’imagine que toi tu as la dalle donc … espérons qu'empoisonner ses élèves durant un simple repas ne fait pas parti du programme d'entraînement ! ”

Et lui aussi visiblement.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Naosuke n'y comprenait vraiment rien. Certes Neko avait tenté de se défendre du mieux qu'elle avait pu, mais lui avait lancé un assaut également. Seulement voilà, un arbre s'était interposé entre lui et sa cible et annihila ses espoirs de toucher son adversaire et marquer éventuellement des points. Pourquoi est ce ce que la prof allait voir en premier la fille et s'était mit à lui échanger quelques mots ? Les deux garçons sentaient si mauvais que ça, ou était-ce un début de connexion entre les deux kunoichi ? Si c'était ça être dans une équipe de ninja, il n'en voyait pas trop la peine de continuer.
Se relevant péniblement, le garçon scrute de ses yeux encore engourdis par la flotte son poto Kirihara qui semblait tout rouge de colère. Ca se comprenait dans un sens, la dame arrivait et bim direct un Suiton dans la face ! Etait-il  autorisé à agir de la sorte pour un premier rendez-vous d'équipe ? La première impression est toujours la plus importante, ca c'est sur que ça allait le rester pour le Takeuchi. Et c'était pas un restaurant qui allait faire changer les choses, même s'il reconnaissait avoir un petit creux.

Question ! Pourquoi Neko a eu le droit à des compliments et pas nous ? Pour Hideaki je comprend un peu, mais genre moi j'ai balancé des shuriken quoi ! - croise les bras pour finir sur une de ses phrases toutes faites niveau Caliméro. Si j'avais su, j'serais pas venu...

Ca partait pas du tout bien cette histoire de ninja, jusqu'à se demander s'il n'aurait pas fallu continuer à travailler à la boutique de la famille. Tout ce qu'il voulait à la base, c'était se faire des amis. A l'Académie ca avait plus ou moins marché, puis était venu le jour de la remise des bandeaux et le dispatch en équipe de trois. Naosuke s'était réjoui de tomber sur Hideaki et Neko, s'imaginant pleins d'aventures aux issues rocambolesques et amusantes. Et là, GROSSE VAGUE DANS TA FACE ! Une vieille débarque d'un arbre et c'est l'hécatombe dans l'équipe des bras cassés ! Ah, elle est belle la nouvelle génération de ninja !

Faudrait juste y aller plus mollo la prochaine fois sur les techniques. On sort tout juste de l'Académie hein, on est pas des ninjas d'élite ! s'exclama t-il suite au reproche que venait de faire Hideaki.

En bon copain, il était venu l'aider à se relever et lui proposa même à nouveau le resto qu'avait évoqué la doyenne du groupe. Jetant un sourire complice à son comparse, Naosuke entonna bien fort la suite et fin de son discours.

ÉVIDEMMENT QUE J'AI FAIM ! ET J’ESPÈRE QUE TOI AUSSI PARCE QUE LE RESTO EST OFFERT CE SOIR ! - puis glisse à Hideaki - On va se venger à notre façon, elle va vite regretter de ne pas nous avoir achevé t'inquiètes même pas !

Pas de souci, s'ils n'étaient pas des experts dans le domaine ninja, ils se rattrapaient bien dans le domaine gastronomique. Les soirées entre potes au resto, c'était une habitude que les deux avaient. Et Neko aussi, mais il ne fallait pas tout dévoiler. Leur nouveau prof allait vite comprendre que sa tentative de rachat, ben ça allait devoir lui faire hypothéquer sa maison quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Equipe 1, rassemblement ! [Ft Equipe 1] 1558006492-a

La team des éclopés

      Le regard clos, Nekomata piquait de temps à autre son ventre malmené du bout de son index et ce, comme pour tâter l'ampleur des bleus qui surgiraient le lendemain sur son dou teint de porcelaine. Pour un peu, elle aurait osé jouer de drame et tragédie, arguant, le dos de la main habilement posé sur son front, qu'elle était défigurée et que tout ceci condamnerait son mariage prochain avec [Insérer ici son coup de coeur de la semaine]. Un drame qui aurait trouvé compensation dans un restaurant si cet état avait été mené par Naosuke ou Hideaki, hélas ce fut le pas de son instructeur qui approcha sa maigre carcasse et ce simple constat effaça instantanément le petit sourire que lui avait procuré l'idée d'un resto gratuit. "Je ne vous demande qu'une chose ..." .... Tout va bien ? Plissant doucement les yeux sous l'étrange retournement de situation qui s'offrait à elle, Nekomata n'eut pourtant pas d'autre choix de retourner contre la terre pour un soin qu'elle observait d'une méfiance palpable. Elle maîtrisait l'aggravation des blessures vieu serpent, fait gaffe, elle savait reconnaître un soin véritable d'une tentative de meurtre ! ... Un habile coup de genoux, tchi, tchak et boom, un instructeur pris en traître et une victoire de Nekomata. Sur le papier, ce fantasme aurait pu tenir la route, hélas la pratique avait prouvé aux trois genins qu'aucune de leurs attaques n'avaient touchés et que leur insubordination, pire encore, se verrait balayée par un raz-de-marré. Autant alors éviter les sursauts de témérité et se détendre face aux soins prodigués. L'envie était pourtant là, tentante, prête à sanctionner une seconde fois l'inattention du professeur et plaquer sur son visage la victoire de ses élèves. Du moins avant que la brune ne reprenne son discourt. "... Ne mourez pas comme ça ... tous les trois. Ne faites pas les mêmes erreurs."

... AH NON ! Pas la prise par les sentiments ! Neko était faible, une boule de coton duveteux autour d'un morceau de guimauve extra doux, pire combo de tous les temps pour luter contre les histoires tragiques et misérable. Ainsi laissa t'elle son professeur se confier maladroitement sur son chevet, jetant ci et là des regards de détresse à ses compagnons comme pour les supplier de l'arracher à cet étrange comportement qui semblait régir leur professeur. Neko oscillait drastiquement entre envie de patpater le crâne de la mamie et celle de fuir, lutant contre le plus basique des instincts de survie et sa désespérante douceur qui, piqué d'inquiétude, lui hurlait d'être compatissante. Autant vous dire qu'en mission, cette jolie blonde serait morte, poignardée en plein coeur dans pareilles conditions, prise de pitié pour un adversaire venu pleurer tout contre elle. Cependant, force fut de constater que les propos d'Hideaki semblèrent réveiller la demoiselle, suivit de près par ceux de Naosuke.

D'un mouvement tranquille, la blonde finit par retrouver ses équipiers et entreprit de soigner les quelques blessures qui avaient pu sanctionner leur témérité. Ramenant une mèche d'or derrière ses oreilles afin de libérer son visage, ce fut d'un bien pâle sourire qu'elle tenta d'apaiser les tentions qui courraient sur l'échine de l'équipe numéro une. Il était vrai qu'à l'évocation d'une première journée en équipe, la blonde avait imaginé tous autre chose mais bon, au moins étaient-ils en un seul morceau. Pour l'instant. Une dictame pichenette fut offerte à la joue de Hideaki comme pour focaliser son attention sur autre chose que sur le professeur et, finalement, la cadette du groupe prit les devant, déterminée à choisir un restaurant qui panserait les coeurs et l'estomac de tout le monde.

" - Nao ! Je te défi d'engloutir plus ramen que moi ! "

Venait-elle de se retourner en prenant une pose de grand méchant, coincé depuis 15 minutes dans sur son mur en attendant qu'on ne la remarque ? Il fallait avouer que Nekomata pouvait par moment être exubérante et fantasque...
Ainsi fila l'équipe, nouant autour d'un repas chaud quelques discussions, cependant marquée par la méfiance palpable voué à leur professeur.

Halloween
Ft Team 1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.