:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Domaines des Clans :: Domaine Omura Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une virée vénéneuse [Entraînement solo]

Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 177
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 83
Expérience:
Une virée vénéneuse [Entraînement solo] Left_bar_bleue519/2000Une virée vénéneuse [Entraînement solo] Empty_bar_bleue  (519/2000)
Omura Mifuyu
Une virée vénéneuse



De par son âge avancé, on pourrait croire que la doyenne des médecins connaît tout ce qu'il y a à connaître en matière scientifique et médicale. Que nenni. L'incroyable avantage du champ scientifique, c'est qu'il est infini. Il y a toujours de nouvelles choses à découvrir, toujours de quoi aller plus loin dans ses recherches. C'est vrai pour perfectionner ses techniques médicales, bien entendu, mais ça l'est encore plus quand on s'intéresse aux poisons. L'arme des lâches selon certains, des vipères selon d'autres, les poisons sont sensibles au moindre changement : une dose légèrement modifiée, un nouvel ingrédient, personne ne peut prévoir quel rôle jouera la moindre variation.

C'est pourquoi la sorcière feuillette ce livre de Dokujutsu qu'elle a trouvé dans la grande bibliothèque d'Uzushio, dans la section réservée aux shinobi de haut rang. Poisons et autres substances toxiques est un ouvrage fameux, peu connu du grand public car truffé d'expressions scientifiques et pourtant extrêmement complet. Une experte en poison telle que la vieillarde ne peut qu'y trouver son bonheur : y sont inscrites différentes recettes de poisons, leur utilisation optimale ainsi que les possibles variantes les rendant plus originaux. Mais surtout, ce que préfère Mifuyu, c'est la page finale du livre, sur laquelle est détaillée une grande liste d'ingrédients ainsi que leurs effets principaux, pour qu'il soit plus facile de prévisualiser les effets qu'auraient un certain mélange. C'est en fait une sorte de do it yourself version vénéneux, un véritable plaisir pour cette vieille femme infâme qui adule la mort.

Avant de choisir ses ingrédients, il y a quelques critères à cocher : quel est le but du poison désiré ? Comment sera-t-il utilisé ? Quelle doit être sa nature ? Il est d'ordinaire extrêmement compliqué pour la kunoichi de choisir, elle qui veut tout maîtriser et surtout tout infliger aux autres. Aujourd'hui, elle a une idée précise en tête : elle cherche à reproduire un poison dont elle a déjà entendu parler auparavant, mais dont elle n'a pas retrouvé la recette. Même pas ici, dans cet ouvrage. De mémoire, il s'agit de la petite ombre, un poison que l'on souffle sous forme de nuage pour toucher les individus environnant. Il n'est pas douloureux : c'est un poison affaiblissant, idéal pour fragiliser votre proie et lui infliger le coup fatal. Ou alors simplement pour la voir gigoter et se démener pour fuir face à votre hideux et menaçant faciès, par simple plaisir cruel.

Elle se rappelle tout de même d'une chose : les ingrédients nécessaires pour la fabrication de la solution toxique se trouvent en forêt, à condition qu'elle soit suffisamment dense et humide. C'est justement le cas des forêts environnantes au village, alors la recherche ne devrait pas être bien compliquée. Elle se rend donc directement à la page des ingrédients à trouver en forêts, pour observer leurs effets. Elle fait attention à mettre de côté tous les champignons mortels, les extraits de sève paralysants, etc. Après avoir parcouru intégralement la liste par deux fois pour être sûre de ne rien manquer, elle a l'impression d'avoir trouvé ce qu'il lui fallait. Il est présenté une espèce de fougère particulière dont le pollen aurait pour effet de réduire l'endurance des humains. Il est précisé qu'à proximité de ces fougères se trouvent souvent des fourmis bien particulières et c'est cela qui l'intéresse. Le venin de ces fourmis affaiblit les muscles et le rythme cardiaque. Ces deux éléments combinés, elle devrait trouver ce qu'elle est venue chercher : un poison réduisant à la fois force physique, endurance et vitesse. Comme elle s'en souvient.

Maintenant la première étape effectuée, c'est-à-dire la définition des ingrédients, il ne manque plus qu'à aller les chercher. La sorcière attrape un livre de botanique dans un rayon voisin pour en apprendre plus sur cette fameuse fougère, qui sera le point de départ de sa recherche. Comme elle le pensait, il est possible d'en trouver quelques-unes, souvent groupées, dans la forêt qu'habite l'île. L'ancienne se saisit d'une sacoche, dans laquelle elle glisse des fioles, des ciseaux, quelques kunaï et un pot dans lequel elle pourra écraser le pollen et les fourmis. Elle quitte ensuite le village et prend la direction du cœur de la forêt, où grouillent bêtes sauvages et oiseaux aux voix angéliques.
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 177
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 83
Expérience:
Une virée vénéneuse [Entraînement solo] Left_bar_bleue519/2000Une virée vénéneuse [Entraînement solo] Empty_bar_bleue  (519/2000)
Omura Mifuyu
Une virée vénéneuse



L'atmosphère est lourde, l'air humide, et pourtant pas désagréable. Le sol sous ses pas devient de plus en plus chaleureux. Passé la boue, elle semble maintenant se déplacer sur une splendide nappe végétale dressée exceptionnellement pour sa venue. Elle n'a pour l'instant fait la rencontre d'aucune bête sauvage, simplement des petites créatures éloignées de leur nid. Elle est cependant bien trop intelligente pour baisser sa garde maintenant : c'est quand on se rapproche de l'épicentre que le séisme est le plus dangereux. Il n'y a guère besoin de s'y promener souvent pour comprendre les histoires qu'on raconte au village : il est très fortement déconseillé de s'aventurer seule dans le cœur de la forêt, à moins d'avoir de bons mécanismes de défense ou de rechercher le malheur. Or, pour obtenir son précieux poison aujourd'hui, Mifuyu est prête à se battre s'il le faut. En fait, elle espère même tomber sur une panthère féroce : un peu d'adrénaline ne ferait pas de mal à son vieux-jeune corps !

Son problème actuel, c'est que toutes ces putains de fougères se ressemblent. Elles sont toutes vertes, feuillues et en bas des arbres. La doyenne en a marre de guetter, les yeux rivés sur le sol. Elle décide donc de se reposer quelques minutes adossée à un tronc d'arbre, cachée sur une branche à deux mètres de hauteur. Plus épuisée qu'elle ne voulait bien l'admettre – la faute à ses longues heures enfermée dans son laboratoire – elle renonce finalement à lutter et s'assoupit immédiatement.

Elle se réveille brutalement, face contre le sol, les yeux embrumés. Elle est malencontreusement tombée de la branche dans son sommeil, ayant oubliée de s'attacher au tronc avec sa corde. La seule personne qui pourrait lui dire combien de temps elle a dormi est l'animal auquel appartenait les deux grands yeux rouges qui la fixent. A à peine une dizaine de centimètres d'elle, elle peut maintenant sentir une truffe humide lui caresser le menton, comme pour tester sa résistance. Et pour cause, le félin devant elle était bien légitime de se demander si elle était toujours vivante ou non ! Véritable cadavre ambulant, elle se surprend à tromper même les créatures les plus innocentes de ce monde.

Elle a beau être dans les vapes, Mifuyu est toujours consciente du danger qui se tient face à elle, ronronnant et lui tapotant l'épaule avec sa grosse paluche poilue. Elle n'a pas tué ses petites filles, ne les a pas mélangées pour se réincarner dans la mixture qu'étaient devenus leur corps pour mourir de la sorte ! Ca, jamais ! Usant de ses réflexes d'exceptions – encore plus étant donné son âge – la vieille pie bondit hors de portée d'attaque du fauve. Celui-ci voit immédiatement rouge et la charge sans plus de cérémonie. Cette vieille bique vient de me piéger ! a-t-il dû se dire. Grr.

L'Uzushiojin malgré elle le voit arriver et, surprenant ainsi son adversaire du moment, s'élastifie telle une loque pour en faire tout le tour. Passé le choc, elle saute légèrement en arrière pour venir lui déposer une petite frappe dans le dos, de sa main chargée de chakra médical. Le gros miaou semble convulser, avant de s'écraser sur le sol. Il tente de bouger, mais ses mouvements ont perdu toute coordination. Le spectacle est amusant, mais la sorcière n'a pas besoin de sang sur ses mains aujourd'hui. Elle le laisse partir et continue sa recherche, se demandant toutefois si elle n'aurait pas dû en profiter pour en tirer un peu de viande, dans le cas où elle ne reviendrait pas au village avant le crépuscule.

Elle secoue légèrement ses vêtements pour se débarrasser des amas terreux avant de se remettre en chasse. Hélas, elle commence vite à se lasser. Une vieille femme comme elle, de son statut, ne devrait pas avoir à effectuer ces corvées. Elle aurait dû demander à l'un de ses cobayes d'aller chercher les ingrédients à sa place. Ô rage, Ô désespoir, Ô fougères ennemies ! Où vous cachez-vous ?

Elle se décide à continuer encore une bonne heure, mais pas plus ! Après il sera trop tard pour rentrer et elle n'a pas la moindre envie de passer la nuit au milieu des plantes et des insectes. Elle n'est pas une gueuse, tout de même. Heureusement, la persévérance paye. Elle semble finalement être arrivée au cœur même de la forêt. Une pincée de soleil touche une seule plante, salvatrice, qui s'élève au milieu de la végétation. Cette fougère majestueuse, bien plus grande que la moyenne, est couverte de légères tâches violettes. Ca y est ! C'est bien celle qu'elle recherche.

La chirurgienne sort sa fiole et sa pince pour aller se saisir du pollen presque mystique de la plante. Une fois les fourmis localisées, elle n'aurait plus qu'à retourner dans son laboratoire lugubre pour s'y enfermer toute la nuit, comme elle a l'habitude de le faire.
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 177
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 83
Expérience:
Une virée vénéneuse [Entraînement solo] Left_bar_bleue519/2000Une virée vénéneuse [Entraînement solo] Empty_bar_bleue  (519/2000)
Omura Mifuyu
Une virée vénéneuse



La voilà alors à quatre pattes, sa blouse tâchée du vert humide porté sur elle par la végétation, à la recherche de ces insectes étonnants, bien plus puissants qu'elle à leur échelle. Son livre ne lui a pas menti : ces petites bestioles traînent bien autour des fougères, le long de leurs feuilles, parmi leurs racines, sous leur ombre. Elles sont néanmoins plus petites que la moyenne, ce qui explique la difficulté qu'elle a éprouvé à les trouver, alors même qu'elles étaient dissimulées sous ses yeux fatigués. Fiole bien en main, petites bébêtes agitées bien en vue, l'ancienne plonge son bras dans la terre pour en tirer une grosse poignée, qu'elle verse délicatement dans le récipient. Son échantillon grouille de fourmis, cela devrait suffire pour ses premiers essais.

Le ciel s'assombrit, il commence à se faire tard et une averse pointe le bout de son nez. L'Omura rentre en vitesse jusqu'à son laboratoire, échappant de peu à la saucée. Elle ne fait pas attention aux obstacles sur la route : elle retrouve son fauve, celui qu'elle a apprivoisé, mais il n'ose plus s'attaquer à elle. Il a compris qu'il n'est pas le prédateur ici, elle l'est. Il montre les crocs, elle s'en fait un collier. Alors, quand elle s'approche, il grogne timidement et recule vers les tréfonds de sa tanière.

Elle passe sa soirée dans son laboratoire. Dehors, l'obscurité est complète à l'exception de l'éclairage lunaire. Une lumière fébrile illumine le plan de travail de la sorcière. Fioles, animaux et végétaux secrets le jonchent, transmettant l'atmosphère lugubre qui habite ce lieu. Elle jongle entre les produits pour obtenir la solution parfaite. Elle a écrasé sauvagement les fourmis pour leur tirer leur venin, les a mélangé aux particules de fougères finement découpées pour en extraire le pollen. L'entreprise est périlleuse, car les ingrédients ne sont qu'en quantité limitée et en gâcher serait inacceptable. Elle se doit d'être prudente, maîtrisée et de mesurer le moindre de ses mouvements. Evidemment, ses mains sont celles d'une experte, mais cela ne suffit pas. Chaque poison est unique et mortel si bien utilisé, mais peut l'être encore plus si mal dosé.

Elle fait alors plusieurs essais dans des fioles séparées. Elle se rend d'abord rapidement compte qu'elle a besoin de plus de pollen pour rendre la solution suffisamment poudreuse. Il faut faire attention à ne pas en mettre trop non plus, pour ne pas noyer les effets du venin, qui est en réalité l'ingrédient clef, car il est celui qui unifie le produit. Une première fiole se dissout complètement, ravagée par la toxicité de son contenu. Mifuyu rouspète, mais elle a l'habitude. On ne peut jamais trouver l'équilibre parfait avant d'avoir essayé toutes les combinaisons. Elle recommence, encore et encore. A l'œil nu, elle parvient à identifier une solution dont le dosage semble être parfait. Heureusement, elle a noté en dessous de chaque fiole la proportion mise en œuvre afin d'être capable de recommencer avec précision. Elle fabrique donc un second échantillon du même poison.

Comment savoir si un poison fonctionne ? Il n'y a pas d'autre moyen que d'essayer. De trouver un cobaye. Heureusement, le poison est inoffensif, dans le sens où il n'est pas censé infliger de dégâts en lui-même. Des cobayes, elle en a. La vile Mifuyu attend la nuit puis se rend à la Division d'Amélioration des Performances Humaines le lendemain. Sur place, elle trouve un nouvel assistant à la position précaire, qui n'a d'autre choix que de céder aux exigences de sa patronne et qui sera bien trop effrayé pour oser parler. Elle lui demande gentiment – mais sans lui laisser réellement le choix – de se porter volontaire pour tester la dangereuse poudre. Elle ne lui dit pas qu'il s'agit d'un poison, mais simplement d'un nouveau sérum développé par son département dans le but d'affaiblir les adversaires. Elle lui assure qu'il ne coure aucun risque à en inhaler un peu.

Il le fait et ne s'écroule pas sur le sol. C'est un premier bon signe. Il tente de courir mais se déplace étrangement lentement. Il tente de soulever un poids, mais le laisse tomber sur le sol. Il déclare à l'ancienne se sentir faible, mais ne fait montre d'aucune lésion visible ou de douleur. Pourtant, les effets semblent efficace et Mifuyu est satisfaite. Elle a obtenu le poison qu'elle désirait. Elle remercie l'homme et retourne à son laboratoire pour noter toutes les informations nécessaires à la fabrication du produit.
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Domaines des Clans :: Domaine Omura-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.