:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue2009/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (2009/2000)



Quelques instants

de faux réconfort

Tadake Yuriko et Yamanaka Sayuri

Tentatives maladroite d'être une bonne amie 









***

Malsain. C’était malsain de rester là à son chevet, à le regarder inconscient, lutter contre peu importe ce qu’il venait de vivre. Vous étiez, toutes les deux à vous relayer pour le surveiller. Peu de mots échangés si ce n’était que le nécessaire. Voir ton amie ainsi te faisait mal et tu ne savais pas comment l’aider, comment la rassurer. Toi-même, tu n’arrivais pas à te dire que tout irait bien.

Il y avait deux jours qu’ils étaient arrivés chez toi, en panique. Yuriko et toi-même aviez veiller à sa santé avec l’aide de quelques médecins Yamanaka – qui te connaissant étaient surpris de la situation et de ton comportement, mais ce n’était important – et toutes les deux, vous vous étiez épuisées à la tâche.

Toute la dévotion qu’elle portait à son frère, tout l’amour aussi, tu pouvais enfin le voir, réellement. Une partie de toi les avait jalousés d’avoir l’un et l’autre sur qui s’appuyer dans les jours sombres … Rapidement, tu avais mis tout de ça de côté. Ignorer ce petit pincement, cette envie d’avoir quelqu’un comme ça dans ta vie.

Tous les deux vous étiez à la limite de ce qui s’endure physiquement, mais également mentalement. Tes émotions étaient à fleur de peau, tu ne savais où te mettre entre Yuriko qui dormait presqu’au chevet de son frère et le petit Uchiha qui se laissait dévorer par les ombres de ta maison. Ils étaient cher à ses yeux et, toi, qu’étais-tu ? L’étrangère avec qui il avait partagé son lit une fois ? À qui il avait fait les yeux doux quelques jours pour simplement te reléguer dans un coin de sa mémoire ?

Tu soupiras. Il se faisait tard, mais elle était encore à son chevet, alors tu refusais également de fermer l’œil. De toute façon, ton rythme de vie habituel te forçait à être une créature nocturne, le sommeil ne viendrait pas te happer si rapidement.

L’état de ton amie te concernais, mais tu n’étais pas Ao et trouver les mots pour rassurer quelqu’un ne te venait jamais. Tu te retrouvais un peu paumée pour la réconforter. Un soupir au bout des lèvres, tu te demandas ce qui te réconfortais, toi, en général. Immédiatement, tes yeux se tournèrent vers l’armoire où tu rangeais tes bouteilles de saké.

Peut-être était-ce la solution ? Au moins l’espace d’une soirée. La faire boire à en oublier la souffrance pour quelques heures. Peut-être arriverais-tu à lui offrir un repos plus qu’amplement mérité ? Tu profitas de l’absence de Yuriko dans la pièce pour sortir les bouteilles et les déposer sur la table avec deux coupelles.

Tu poussas ensuite, doucement la porte de la chambre pour aller prendre place à côté de ton amie. Ta main se déposas sur son épaule, tout doucement.

« Yuriko-san, viens avec moi. Rester là à te faire du mal, ça ne va pas t’aider. »

Tu étais mal placée, oh très mal placée pour donner ce genre de conseils, mais il fallait bien que quelqu’un tente quelque chose. Tu ne supportais pas de la voir si inquiète et comme tu ne pouvais rien pour son frère, tu allais au moins tenter quelque chose pour elle. Tu espérais simplement qu’elle accepte de quitter son chevet …





CSS par Gaelle



Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 348
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 164
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue1371/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (1371/2000)
Quelques instants de faux réconforts
feat. Yamanaka Sayuri

" Le temps confirme l'amitié. "

>

Le temps n'avait à ce moment plus aucune emprise sur Yuriko, il s'était arrêté comme si l'on venait de renverser le sablier qui en comptait les minutes. Il lui avait fallu beaucoup de détermination pour porter son frère jusque dans le village de son amie alors qu'elle était en partie en bout de force, et beaucoup de force pour comprendre que dans son propre état d'épuisement, elle ne pouvait n'être d'aucune aide pour les médecins Yamanakas. Mais dès qu'elle recouvrit son énergie, elle n'avait pas une seule fois quitter le chevet de son frère sans être certaine qu'il pourrait s'en sortir. Mais le combat que Kyoshiro livrait ne dépendait pas de ses efforts et elle le savait. Lorsque les plaies étaient en bonne voie de guérison, tout ne devint qu'un jeu de l'esprit, une bataille contre soi-même et ses peurs les plus profondes. La jeune femme avait mainte fois rencontrer des shinobis qui lui avouaient avoir préféré ne pas se réveiller pour ne pas affronter la réalité. Yuriko avait un peu peur que cela soit le cas de son frère... malgré la confiance qu'elle avait en son courage. Cela ne suffisait pas toujours et il existait un bon nombre d'exemple qui prouvait que la cruauté des hommes pouvaient avoir raison des meilleurs d'entre eux.

C'était ainsi que la kunoichi resta prostrée près du lit de son jumeau, le regard inquiet, à l'affût de la moindre irrégularité de son souffle ou d'une hausse de fièvre. N'importe quel regard extérieur pourrait deviner le lien évident qui unissait les deux Tadake, indivisible et puissant. Pendant tout ce temps là, la jeune femme n'avait pu porter son attention ailleurs, que cela soit sur son amie Sayuri qui devait être tout aussi soucieuse, ou bien le tout jeune Akira. Avec le recul, elle trouverait sans doute son comportement égoïste mais que pouvait-on faire face à l'amour d'une sœur pour son frère? Sans nul doute rien... mais peut-être pas face à la kunoichi, plus raisonnable et terre-à-terre.

Yuriko, enfermée dans sa bulle, n'avait malheureusement point remarqué que son amie s'était retirée de la pièce, pas avant que cette dernière ne vienne vers elle, posant une main délicate sur son épaule. Lorsque le visage de la jeune femme se tourna vers elle, ses traits semblaient un peu tirés par la fatigue mais elle parvint à lui adresser un petit sourire.

" Yuriko-san, viens avec moi. Rester là à te faire du mal, ça ne va pas t’aider. "

Elle acquiesçait d'un mouvement de tête car elle savait que sa camarade avait raison. Que pourrait-elle faire de plus? Silencieuse, elle se releva et suivit son amie dans l'autre pièce où l'attendait une coupelle de saké. Étrangement, cela la fit sourire. Dans son état, boire de l'alcool ne serait certainement pas recommandé mais peut-être que cela pourrait lui permettre de faire baisser la pression qui pesait sur ses épaules, et tout simplement demeurer en la compagnie de Sayuri, elle qui était son amie, elles n'avaient guère pu échanger de mots depuis l'arrivée précipitée des Tadake et du jeune Uchiha.

" Oh? Je vois que tu nous as servi un verre Sayuri-san. Merci de cette attention. "

A ces paroles, la kunoichi prit place sur un siège et attendit que la Yamanaka vienne la rejoindre. Elle laissa un petit silence s'installer avant de reprendre la parole.

" Je me rend compte que je n'ai pas pris le temps de te remercier Sayuri-san... pour nous avoir accueilli ici. Il me faudra également remercier vos médecins.... "

La konohajin leva ses yeux fatigués en direction de son amie.

" Merci Sayuri-san. "

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue2009/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (2009/2000)



Quelques instants

de faux réconfort

Tadake Yuriko et Yamanaka Sayuri

Tentatives maladroite d'être une bonne amie 









***

Ton amie n’avait offert de résistance, à ton lus grand bonheur. L’idée de rendre la chose plus compliquée qu’elle ne l’était déjà ne t’intéressait aucunement. Alors lorsqu’elle te suivit jusqu’à la cuisine où tu avais préparé les breuvages, tu laissas une partie de la tension qui t’assaillait se relâcher. Tu t’assis face à elle, lui donnant tout le temps nécessaire pour collecter ses esprits. Après tout, l’état de son frère restait inquiétant et personne ne savait réellement ce qui s’était passé là-bas. Et cet homme, peu importait ce que tu pouvais bien ressentir pour lui, il n’en restait pas moins qu’il était son frère, son jumeau avec qui elle avait une relation très fusionnelle et de le voir ainsi devait être encore plus difficile pour elle que pour toi. Et cette simple idée te faisait mal. Très mal. De le voir ainsi, même si vous n’étiez pas si près l’un de l’autre, même s’il t’avait très probablement oubliée, te faisait mal. Tu n’arrivais même pas à imaginer la souffrance de ton amie.

Alors tu lui laissas tout le temps qu’elle avait besoin avant de parler. Tu la laissas initier la conversation, la guider là où elle le souhaiterait, là où elle en avait besoin. D’apporter ton support moral à un autre être ne te venait pas naturellement, mais tu allais faire de ton mieux.

Lorsqu’elle te remercia de l’avoir accueillie, elle, son frère et le petit Uchiha, tu te sentis rougir. Théoriquement, n’est-ce pas l’essence même de l’amitié, de tendre la main en cas de besoin ? Et surtout, surtout, tu ne méritais pas de remerciements, car ton geste n’était guère de l’altruisme. Entièrement intéressé, tu voulais être là pour lui, malgré la souffrance que tu ressentais au fond de toi à la simple mention de son nom. Tu voulais l’aider, tu savais que si tu étais restée de marbre face à la demande de ton amie, tu n’aurais su trouver le sommeil ensuite

« Non, ce n’est pas … Ne me remercie pas. Et ne t’en fait pas pour eu. Je m’en suis déjà occupé … »

Tu laissas quelques secondes de silence dans l’espoir de ramener tes pensés à l’ordre. Tu n’avais qu’une seule chose en tête, lui, son état, mais également le désespoir et la fatigue apparente de Yuriko.

« Est-ce que tu crois que je devrais rappeler les médecins du clan demain ? »

La question pouvait paraître sotte, mais tu ne savais pas comment aider. Le jeune Akira, un peu plus tôt, te l’avait bien remis au visage. Tu ne servais à rien, si ce n’était que d’être physiquement là. Et ton impuissance rendait la situation bien pire à tes yeux. On t’avait expressément demandé de l’aide et il n’y avait rien que tu pouvais faire.

« Je … Je vais t’installer un lit, si ça te va. Enfin, plus tard, quand nous aurons terminé »

D’un geste maladroit, tu indiquas les bouteilles sur la table. Loin de toi l’idée de la presser à quoi que se soit, mais tu avais l’impression que tes paroles étaient maladroites, irréfléchies même. Tu voulais bien entamer la conversation, mais les sujets anodins te semblaient bien trop déplacer pour un moment comme celui-ci.

« Est-ce que ... est-ce que ça te dérangerais de me parler de lui ... Hum. De Kyoshiro, je veux dire ... »

Peut-être que de parler des bon moments avec son frère l'aiderait à se calmer à redescendre les deux pieds sur terre. Peut-être que cela aurait l'effet contraire, mais tu te devais d'essayer quelque chose. N'importe quoi.






CSS par Gaelle



Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 348
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 164
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue1371/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (1371/2000)
Quelques instants de faux réconforts
feat. Yamanaka Sayuri

" Le temps confirme l'amitié. "

>

Ce moment serait le premier où Yuriko pouvait se permettre de penser à autre chose, le premier où elle pourrait se reposer véritablement en compagnie de son amie. Il lui semblait alors bien normal de rattraper le temps perdu, et la gratitude dont la konohajin faisait preuve envers la Yamanaka lui semblait bien normal. Lorsqu'elle la perçut rougir, cela lui étira un sourire. Visiblement, la jeune femme ne se rendait pas compte que cela avait beaucoup représenté pour elle.

" Non, ce n’est pas … Ne me remercie pas. Et ne t’en fait pas pour eux. Je m’en suis déjà occupé … "

Yuriko sourit.

" Mais j'insiste. Tu n'étais pas obligée de nous ramener au domaine et pourtant tu n'as pas hésité. Ton geste ne sera pas oublié. "

Alors qu'un petit silence s'installa entre les deux amies, le regard fatigué de la konohajin se perdit dans le fond de son verre qui n'était pas encore rempli - et qui ne saurait tarder. Mais ses pensées qui étaient sur le point de se perdre dans le vide furent ramener par le questionnement de Sayuri.

" Est-ce que tu crois que je devrais rappeler les médecins du clan demain ? "

Yuriko secoua alors négativement la tête.

" Je pense que ce ne sera pas nécessaire. Il faut également qu'ils récupèrent, sans compter que nous sommes des étrangers. Nous n'avons pas la priorité. Vous devez aussi avoir vos propres malades et vos propres blessés. Il est déjà exceptionnel qu'ils aient accepté de nous épauler. "

La jeune femme conserva son sourire en portant son attention sur son amie.

" Nous devrions lui suffire. Une bonne nuit de repos pour moi et je pourrais récupérer assez de chakra pour accélérer sa guérison. Quand aux restes, je compte sur toi pour être une bonne infirmière. Il nous suffira de changer ses bandages et de bien désinfecter ses blessures. "

A ces mots, sa camarade lui précisa qu'elle lui préparerait un lit pour plus tard. Sa générosité fut remerciée par une nouvelle esquisse et un salut de la tête de la part de Yuriko. Parfois, les mots n'étaient pas nécessaires. Puis sans doute dans une volonté de détendre l'atmosphère, la Yamanaka montra les bouteilles.

" Est-ce que ... est-ce que ça te dérangerais de me parler de lui ... Hum. De Kyoshiro, je veux dire ..."

Yuriko conserva un petit rictus. Le charme de son frère avait donc vraiment opéré sur la belle aux cheveux roses bonbons. D'un geste, elle ramena l'une des bouteilles et servit son amie, puis son propre verre.

" Mmmm... que souhaites-tu savoir? Il y a tellement de chose que je pourrais dire, que je ne sais pas où commencer. Mais avant... "

La kunoichi prit le verre et le leva en direction de Sayu.

" Kampaï! "

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue2009/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (2009/2000)



Quelques instants

de faux réconfort

Tadake Yuriko et Yamanaka Sayuri

Tentatives maladroite d'être une bonne amie 









***

Elle disait que ton geste ne serait pas oublié. Ton geste ne serait pas oublié … mais il était égoïste, purement et entièrement égoïste. Charger de ton envie de le revoir, de le savoir en sécurité et, surtout, de le savoir près de toi à nouveau. Les derniers mois t’avaient tout pris émotionnellement, mais physiquement aussi. Tellement de choses s’étaient produite. Tellement de découverte, d’absence, de secrets, de douleur. Ton aide … non ce n’était pas toi qui avais offert de l’aide, mais toi qui en avait reçu dans ce choix plutôt impulsif pour toi. Mais aux paroles de ton amie, tu n’argumentas pas. Tu savais qu’elle ne le reprendrait pas de toute façon.

Tu crus sentir un sous-entendu lorsqu’elle te demanda d’être une bonne infirmière pour son frère, et il te fallut beaucoup plus d’effort que tu ne l’aurais cru pour garder ton sang-froid et laisser le commentaire rouler, sans que tu ne mordes à l’hameçon. Tu espérais vainement faire croire que tes sentiments, ceux que tu lui avais fait part lors de ta visite à Konoha s’étaient envolés avec les semaines qui avaient passées.

Pourtant, tu râclas tout de même ta gorge un peu mal à l’aise. Elle était à la fois ton amie et sa sœur. Tu ne savais pas réellement comment prendre cette situation. En temps normal, tu ne te retrouvais pas dans ce genre de quiproquo, mais il fallait croire que le destin en avait après toi.

Tu détournas donc habillement la conversation sans offrir de réponse à la jeune femme, tentant de cacher ton malaise grandissant. Pourtant, sa question te pris de court. Tu ne savais pas ce que tu voulais qu’elle te raconte. En fait, n’importe quoi t’allais, tu désirais surtout lui remonter le moral.

Mais lorsqu’elle monta son verre en ta direction, tu n’hésitas pas. Tu savais quoi faire dans ce genre de situation. Levant ta coupelle à ton tour, tu lui répondis de la même façon. Trinquer ainsi avec du saké te semblait beaucoup plus naturel.

« Kampaï ! »

Et tu bus le contenu de la coupelle sans hésitation, d’un trait. Le liquide chaud coula dans ta gorge réchauffant ton œsophage et ton estomac. Ce fut à ce moment-là que tu réalisas que toi-même tu n’avais pas encore mangé. Ah et puis merde. Si Yuriko te mentionnait avoir faim, bien sûr tu lui proposerais quelque chose, mais tu n’avais pas d’appétit, malgré que ton ventre réagît plutôt fortement à la présence de saké en son sein.

« Ce que tu veux. Un moment qui te fait sourire, chaque fois que tu y pense peut-être ? Ou une anecdote qui te réchauffe le cœur ou je ne sais ne pas, en fait … Ce n’est pas réellement mon point fort de parler de ce genre de truc en réalité. »

Oui, bon, tant pis pour avoir l’air sophistiquée ou même une bonne kunoichi ou encore, juste paraître stable dans tes relations interpersonnelles. Quand tu ne comptais que deux personnes dans l’entièreté du Sekai comme des amis, il arrivait parfois que tu aies certaines lacunes sociales … Comme cette soirée-là.




CSS par Gaelle



Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 348
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 164
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue1371/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (1371/2000)
Quelques instants de faux réconforts
feat. Yamanaka Sayuri

" Le temps confirme l'amitié. "

>

Alors que Yuriko leva son verre, elle se montra moins prompt à l'avaler que son amie. Visiblement, quelque chose la tracassait mais elle n'osait pas aborder le sujet. Par respect pour cette dernière, la konohajin ne se permettrait pas de l’embarrasser en lui posant des questions. Elle préférait que Sayuri fasse un pas vers elle ou au moins quelque chose dans cette direction. Ce fut donc ainsi que délicatement, elle but une petite gorgée de son saké.... qui lui rosit rapidement les joues.

" Ce que tu veux. Un moment qui te fait sourire, chaque fois que tu y pense peut-être ? Ou une anecdote qui te réchauffe le cœur ou je ne sais ne pas, en fait … Ce n’est pas réellement mon point fort de parler de ce genre de truc en réalité. "

Le sourire de Yuriko s'étira sur son visage aux paroles de son amie.

" Haha! Alors nous sommes deux! Je ne parle pas souvent non plus de mes souvenirs... je n'ai pas beaucoup... beaucoup d'ami à Konoha. "

Cela aurait pu être triste mais Yuriko garda son esquisse. C'était sans doute l'effet de l'alcool de son verre qui agissait déjà.... plus vite que prévu sans doute à cause de la fatigue.

" Mais voyons.... un souvenir amusant... "

Fronçant les sourcils, la jeune femme tâchait de fouiller dans sa mémoire pour y trouver un instant drôle. Il fallait dire qu'elle n'était pas tout à fait le genre de femme que l'on pouvait cataloguer d'amusante, ou bien à son insu. Généralement, cela ne dérapait que lorsqu'elle... buvait. Alors, par manque de chance pour son frère, le souvenir qui lui revint en mémoire était.... le moins glorieux.

" Je... je me rappelle d'un moment improbable.... Je ne sais pas comment mon frère a pu finir dans cette situation mais.... "

Comme si elle avait peur qu'on l'entendit dévoiler le secret honteux, Yuriko s'avança sur la table vers son amie et parla à voix basse.

" ... je l'ai retrouvé nu comme un ver avec.... avec un ruban atour de.... sa chose. "

Yuriko secoua la tête comme pour lui jurer qu'il s'agissait là de la vérité, et elle but le reste de son verre. Reculant à nouveau sur sa chaise, elle reprit d'une voix plus forte.

" Je n'ai pas la moindre idée de comment il a fini ainsi mais je sais qu'il avait évidemment trop bu avec... avec.... Tetsuo. Un ancien camarade. Ils faisaient toujours les imbéciles ensemble. Toujours! Et c'est moi qui devait les récupérer! "

La jeune femme fronça les sourcils mais d'agacement.

" Forcément, je passais pour la mégère parce que je devais les réprimander. "

A ce moment là, Yuriko servit un nouveau verre à son amie et pour elle-même.

" Ses hommes n'ont vraiment aucune manière... Tout ça pour faire les malins devant on-ne-sait quelle femme! Pour faire les idiots, ils étaient bons! "

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue2009/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (2009/2000)



Quelques instants

de faux réconfort

Tadake Yuriko et Yamanaka Sayuri

Tentatives maladroite d'être une bonne amie 









***

Son aveu te laissa perplexe, mais tu gardas le silence pour la laisser continuer, pour ne pas dévier la conversation. Mais de cet aveu, elle ne semblait pas plus attristée que cela. Tu la laissas donc trouver son anecdote, qui te pris davantage de court que tu ne l’aurais cru. Ton visage perdant son froid habituel pour se métamorphoser ne pure surprise.

Un ruban, vraiment ?

Tu fixais ton amie, l’air hébété, cherchant comment une telle chose aurait pu arriver. Pourtant, son air sérieux et le geste qu’elle fit de sa tête … Tu ne pouvais même pas remette en question ces dires, choses qui te choqua quelque peu, il ne t’avait pas paru ce genre d’homme au départ … Peut-être le lui demanderais-tu s’il se réveille … Tu mordis immédiatement ta joue. Rien ne garantissait qu’il voudrait t’en parler, ou te parler tout simplement, après tout tu n’étais que l’histoire d’un soir qui s’avérait à s’être attachée plus que nécessaire. Le dernier mois avait été horrible.

Ton regard glissa rapidement vers la porte de ta chambre où il reposait, mais, tu te fis violence pour rapporter ton attention à Yuriko qui continuait son histoire, parlant d’un camarade qui n’était plus et de comment elle devait jouer la gardienne d’enfant avec lui et Kyoshiro.

« Vous deviez tout même avoir une bonne complicité pour atterrir dans ce genre de situations, tous les trois. »

Tu restas surprise lorsque Yuriko te resservis, mais la remercias d’un sourire pourtant la coupelle à tes lèvres une fois de plus.

« Je dois t’avouer que je n’ai jamais connu ça. Je n’ai jamais eu de véritable camarade avant Ao. Les autres avaient tendance à mourir trop facilement.»

Tu ne semblais même pas réaliser la froideur de tes propos, ou leur implication, les mots ayant couler sur ta langue sans que tu ne tentasses de les retenir ou tout simplement de penser leur signification. Oui, tu en avais eu, des équipiers, mais jamais de camarade. Des corps, voilà ce que tu ramenais à la maison avant. C’était d’ailleurs l’une des raisons pourquoi certains membres du clan te lançaient encore des regards chargés d’appréhension, de dégoût ou même de haine, mais ce n’était pas de ta faute s’ils ne savaient pas être de bons shinobis … Jamais ton mandat n’avait été de palier l’incompétence de ceux qui étaient mis à ta charge.

« Ce qui me fait me demander … pourquoi n’as-tu pas plus d’amis à Konoha ? Tu me semble une femme raffinée, forte et agréable à fréquenter … »

Tu ne portais pas de masque, ton incrédibilité entièrement peinte sur ton visage alors que tu avalas se qui restait de saké dans ta coupelle.




CSS par Gaelle



Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 348
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 164
Expérience:
Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Left_bar_bleue1371/2000Quelques instants de faux réconfort [Pv Tadake Yuriko] Empty_bar_bleue  (1371/2000)
Quelques instants de faux réconforts
feat. Yamanaka Sayuri

" Le temps confirme l'amitié. "

>

La boisson débridait lentement la jeune femme, lui ôtant toutes ses barrières et sa retenue. Yuriko n'avait jamais été une femme spécialement bavarde, justement parce qu'elle n'avait personne à qui parler autre que son frère. A la fois parce qu'elle n'avait d'yeux que pour Kyoshiro, mais aussi parce que depuis l'enfance, elle s'était toujours montrée particulièrement austère, refusant de s'écarter de sa voie par la moindre futilité. Elle ne s'était montrée elle-même qu'avec son jumeau. Le reste du monde ne l'intéressait pas.... jusqu'à ce qu'elle finisse par grandir, gagner en maturité et qu'elle accepta de regarder au-delà de son cercle privé... et à cause de Tetsuo aussi. Il avait été le plus gros élément déclencheur. Pour elle, tout comme son frère.

"  Vous deviez tout même avoir une bonne complicité pour atterrir dans ce genre de situations, tous les trois. "

Un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres, mais son regard paraissait un peu moins jovial.

" En réalité, pas vraiment. Tetsuo et Kyoshiro était de véritables amis. Nous étions une équipe efficace et on arrivait à s'harmoniser parfaitement. Uniquement en mission. Moi... je m'accrochais régulièrement avec Tetsuo, il me provoquait sans cesse, je refusais de sortir avec eux. Quand je le faisais, c'était uniquement parce que mon frère me le demandait. "

La jeune femme joua avec le saké de son verre.

" Enfin... si on avait pu parlé plus tôt tous les deux... "

Ne finissant pas sa phrase, Yuriko but son verre d'une traite. Quel qu'aurait été la réponse à cette question, Tetsuo serait tout de même décédé et la kunoichi peut-être encore plus attristée. Mais elle s'était toujours demandée si son frère "savait". Sans doute que non.

Alors qu'elle abandonnait ses pensées pour on ne sait quelles rives lointaines, Yuriko tiqua sur l'un des propos de son amie.

" ... Les autres avaient tendance à mourir trop facilement. "

Les autres? Amis? Coéquipiers? Elle s'étonna de cet incroyable détachement mais elle ne la jugea pas pour autant. Elle pensa simplement deviner que Sayuri n'avait jamais eu le temps de s'attacher à quelqu'un d'autre que Ao. Mais peut-être était-ce le mieux? Il était toujours difficile de choisir ce qui valait la peine ou non. Prendre le risque de se lier à quelqu'un en sachant pertinemment que l'on devrait se résoudre à le perdre un jour ou bien n'avoir aucune attache, se complaire dans la solitude au détriment de ses propres désirs? Il y avait là une question de priorité propre à chacun.

"  Ce qui me fait me demander … pourquoi n’as-tu pas plus d’amis à Konoha ? Tu me semble une femme raffinée, forte et agréable à fréquenter.  "

A ces mots, Yuriko se mit à rire. Il n'y avait là rien de moqueur mais son visage qui prenait des allures de naïveté paraissait si éloigner de la shinobi. Elle considérait Sayuri comme une fort belle femme, de belles manières et agréables.... mais son regard était celui d'une kunoichi que l'on ne devait en aucun cas sous-estimer. Le genre de chose que l'on ressentait facilement quand on avait de l'expérience... ou peut-être parce qu'elle était une femme également.

" Hahahaha! Pardonne-moi Sayuri-san... si seulement tu m'avais vu autrefois! Hahahaha! "

Repoussant ses cheveux derrière son oreille et en profitant pour se servir un nouveau verre, la konohajin observa avec ses yeux encore rieurs sa camarade.

" Je suis ravie, sincèrement, que tu puisses avec une telle opinion de moi... mais je dois t'avouer que plus jeune, je me montrais.... comment dire.... plus farouche et peut-être un peu hautaine. Je ne parlais à personne à part Kyoshiro et je passais mon temps à étudier. "

La jeune femme était un peu le genre de personne que l'on imaginait comme une première de la classe, celle qui voulait toujours faire bien et même mieux. Son attitude froide donnait l'impression - à tord - qu'elle devait s'imaginer supérieure aux autres, pourtant, elle ne cherchait qu'égoïstement à se sentir plus forte pour elle-même, pour atteindre ses objectifs. Il n'y avait que Kyoshiro qui comptait et son obsession de lui rendre la vue.

" Je me montrais également assez désagréable avec quiconque s'approchait de mon frère ou se permettait de lui faire la moindre remarque déplacée à son sujet. "

Yuriko désigna alors ses yeux.

" Tout ça pour dire que j'ai assez de recul aujourd'hui pour dire que je n'étais pas... une femme avenante. Je suppose que cette image a perduré et j'ai appris à vivre avec naturellement avec la distance qu'il existe entre moi et les autres. On doit m'imaginer... peu accessible. Je suppose. "

Un large sourire se dessina sur le visage de la kunoichi.

" Cela doit être aussi pour ça que je n'ai jamais réussi à garder un homme dans ma vie. "

Ou presque. Car à cette question, une réponse demeurait encore en suspens et elle ne pouvait librement en parler, surtout à son amie. Elle n'était pas certaine qu'il soit de plus belle effet d'avouer qu'elle avait en ce moment même une aventure avec un Yamanaka... et ce n'était pas le plus... raffiné.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.