:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les humeurs du coeur [PV Jinpachi]

Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Left_bar_bleue1091/2000Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Les humeurs du cœur
feat. Yamanaka Jinpachi

" Qui apaise la colère éteint un feu. "


Les derniers jours avaient été pénibles, pesant sur le cœur de la kunoichi qui avait vécu prisonnière de ses angoisses les plus sombres, celui de se sentir orpheline d'un frère, celui d'avoir perdu l'autre partie d'elle-même, l'irremplaçable être qui partageait sa vie depuis toujours. Elle n'avait pas compté les kilomètres parcourus, elle n'avait pas compté le nombre d'individus qui avaient succombé à ses poings, dans le seul espoir de s'assurer qu'il était toujours en vie. Alors lorsque ce dernier leur demanda "s'ils avaient la pêche" à son réveil, le sang de la jeune femme n'avait fait qu'un tour. La "pêche"? Comment pouvait-il se montrer si impertinent dans le choix de ses mots? Comment pouvait-il choisir des termes aussi léger? Se rendait-il seulement compte du tourment qui avait pu être le sien?

Il était peut-être vrai que son attitude aurait pu paraître soudainement égoïste, que ce n'était peut-être pas l'instant le mieux choisi pour se montrer si dure, mais Yuriko avait été incapable de se retenir. La colère était montée aussi rapidement que son soulagement l'avait gagné quand elle avait été certaine qu'il fut sorti d'affaire. Oh! La konohajin fut si heureuse de pouvoir attendre sa voix à nouveau, si heureuse de le voir tendre sa main dans sa direction, si heureuse de le savoir en vie. Elle aurait voulu simplement le prendre dans ses bras, pour se rassurer elle-même, pour le rassurer lui et lui montrer qu'elle serait toujours présente pour lui. C'était ainsi qu'elle s'était dépeinte ses retrouvailles avec Kyoshiro. Mais tout ce qu'il trouva à dire fut "vous avez la pêche"?

La jeune femme était sortie furibonde de la demeure de son amie, ne lui accordant aucune attention à son retour, ni même un regard. Elle ne souhaitait pas laisser échapper une parole qu'elle aurait pu regretter mais il n'en demeurerait pas moins qu'elle s'excuserait auprès d'elle quand ses nerfs seraient moins vifs. Sayuri leur avait offert son aide et l'hospitalité de sa maison. Elle lui devait plus de respect qu'une attitude presque enfantine.

Lorsqu'elle fut dehors, l'air frais qui se leva ne calma guère son humeur mais en attisa les braises. Elle maugréa, rumina et tourna dans son esprit les mots de Kyoshiro alors que ses yeux étaient rougies par les larmes qu'elle avait effacé d'un revers de manche.

" La pêche?? La PÊCHE?? Crétin! Imbécile! Idiot de frère! "

Yuriko enchaina ainsi les petites surnoms affectueux qu'elle distribuait de temps à autre à ceux qui pouvaient l'irriter. Mais rien n'y fit. Elle demeurait toujours si furieuse... au point que ses pas la guidèrent on-ne-sait-où dans ce village qu'elle ne faisait que découvrir. Et il fallait dire que sa silhouette détonnait avec le paysage et ses habitants à la blonde chevelure. Toutefois, ce coin du monde était paisible, peut-être qu'il pourrait un peu soulager son emportement. Sans savoir où elle se rendait, fuyant et mettant de la distance entre elle et Kyoshiro, elle finit soudainement par tourner au détour d'une maison. Seulement, captive de ses pensées, elle en avait oublié que ce lieu n'était pas uniquement celui du clan de son amie Sayuri mais aussi d'un homme qui avait réussi à ébranler ces certitudes sur l'avenir, un homme qui avait réussi à s'infiltrer dans son âme.

Alors, quand elle leva les yeux, quand elle le vit lui, le temps s'arrêta.

" Jin... Jinpachi... "

Elle se tenait devant lui à quelques centimètres, les yeux rougis, une expression de surprise mêlée à de la gêne. Elle ne l'avait pas vu depuis... depuis ce qui sembla brutalement une éternité.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Left_bar_bleue418/1200Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Acte 2
Tadake Yuriko and Yamanaka Jinpachi




Le domaine ma tête divaguait violemment entre chaque arbre et rochers, je ne comprenais pas. J'étais clairement perdu depuis ma dernière rencontre, cette femme aux cheveux de jais existaient dans toutes mes pensées. J'aimais clairement penser à elle, j'aimais tout chez elle, mais ça me paraissait tellement étrange que je puisse penser à une femme d'une autre manière que celle d'un rebut de la société. Je me trimballais un peu hagard sans réelles intentions, j'étais complètement perdu. Quel avenir pour un homme dont le seul but avait été de devenir le plus fort qui se laissait tourmenter par le corps gracieux et hypnotisant d'une sorcière. Je me demandais si je n'avais pas été ensorcelé, ce n'était pas réellement la façon dont j'agissais normalement. 

Ma main se posait le long d'une palissade alors que ma tête se posait contre le mur froid et glacial de cette maison. Je n'avais même pas fait gaffe à qui appartenait cette maison, mais j'avais besoin de refroidir mes ardeurs, de refroidir le propre flux de mes pensées qui s'écoulait comme la rivière de la vie. Ma main qui caressait l'extrême moiteur de la condensation qui se créait le long de la paroi coulait sur mes doigts comme si l'ensemble rappelait étrangement cette nuit dans la caverne. Nos deux corps qui s'enlaçaient au recoin d'un feu. Les perles qui décoraient ma main brillaient de mille feux avec les doux rayons du soleil. Le drap aux couleurs de l'arc-en-ciel qui se reflétaient le long de mon torse était particulièrement beau. Un instant, j'ai cru que le temps allait s'arrêter. Un instant, j'ai cru que tout cet instant sous la grotte n'était rien d'autre qu'un rêve. 

Je me relevais et me mettais à marcher un peu plus loin sans regarder derrière moi, quand soudain au détour d'une maison une silhouette heurtait mon buste, alors que ma tête se baissait dans un mouvement de balancier d'une lenteur effarante, je vis une tête dont je ne m'attendais à rien à voir ici. Celle qui obnubilait mes pensées dernièrement, elle était là présente devant moi. Qu'est-ce qu'elle faisait dans ce domaine ? Une intrusion ? Était-elle seule ? Konoha était venue avec une délégation, je n'en avais clairement rien entendu. Je ne comprenais pas, si je n'avais pas ressenti le choc, je me serais demandé si je n'étais pas en train de rêver. 

« - Yuriko que fais-tu ici ? Je ne comprends pas, personne ne m'a prévenu d'une délégation de Konoha... »


Mon regard se faisait dur, j'avais l'impression d'être le dindon de la farce et cela m'énervait. Un piège quelqu'un me faisait-il un piège ? Sayuri... Non, peut-être Ao ? Il suffisait qu'il ait lu dans mes pensées cette chose était capable de tout avec moi. Je les tuerai tous si c'est le cas. 



   

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Left_bar_bleue1091/2000Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Les humeurs du cœur
feat. Yamanaka Jinpachi

" Qui apaise la colère éteint un feu. "


Lorsque leurs regards respectifs se croisèrent, l'étonnement se lut sur leur visage comme un livre ouvert. Ni l'un, ni l'autre, ne s'attendait à cet instant à croiser l'autre. La surprise fut d'ailleurs telle que le cœur de la konohajin sembla manquer un battement.... et tous ces souvenirs avec lui se déversèrent comme un torrent dans sa mémoire. Leur première prise de bec quand ils s'étaient rencontrés, le calme après la tempête lorsqu'ils s'étaient mis à discuter paisiblement, et l'attraction qui était née entre eux peu de temps après alors qu'ils se réfugiaient de la pluie. Elle se souvenait du premier baiser qu'elle lui vola sans honte et tous ceux qu'il lui rendit par la suite. Elle se souvenait de leurs corps peau contre peau, du froid et du chaud, de tous ces sentiments qu'ils n'avaient pas contrôlé et qu'ils n'avaient sans doute pas vu arriver non plus. Et que dire de la suite! Que dire de leurs jeux idiots à l'auberge et de la nuit folle de passion qui s'en était suivie! Puis.... puis plus rien. Juste de beaux souvenirs car à aucun autre moment ils n'avaient pu avoir le loisir ou le privilège de se recroiser.

D'ailleurs, même si elle l'avait souhaité, même si elle l'avait voulu, comment aurait-elle fait? Bien qu'elle connaissait son nom et son clan, il ne lui était pas permis de venir dans ce domaine sans autorisation ou invitation préalable. Le revoir ou imaginer qu'il se soit peut-être rendu à nouveau dans cette caverne où ils s'étaient découverts? Elle ne nierait pas s'y être rendue, par curiosité, par nostalgie... et le désir inconscient que la providence le mettrait encore sur sa route. Mais ce n'était pas arrivé. Il ne lui avait laissé que les souvenirs. Elle s'était demandée si seulement une autre rencontre était envisageable ou si ce n'était que pure folie. Yuriko avait même cherché à se convaincre à ne plus y penser mais rien n'y fit. Ces pensées la ramenaient toujours vers Jinpachi et une multitude de questionnement, faite de si et de peut-être... parce qu'au final, que connaissaient-ils de l'un et de l'autre? Si peu en vérité... à part le magnétique lien qui existait maintenant entre eux.

Mais voilà. Le destin avait joué de maléfice et les avait fait se retrouver dans un autre moment pénible. Cependant, il lui semblait impossible que l'issu puisse à nouveau être aussi plaisant que la première fois, pas avec le regard qu adressa alors qu'elle manqua de mots.

" Yuriko que fais-tu ici ? Je ne comprends pas, personne ne m'a prévenu d'une délégation de Konoha.. "

" Je... "

Yuriko s'éclaircit la gorge et tenta de se reprendre. Ses joues étaient un peu rose à cause de la surprise - et des images qui lui avaient traversés l'esprit. Elle se redressa cependant pour retrouver un peu de sa superbe et reprit un ton de voix plus assuré.

" Une situation imprévue est survenue tout près de votre domaine. Un shinobi de Konoha a été porté disparu, mon propre frère. Je me suis acquittée de la mission de le retrouver, cependant, son état de santé était critique. Il m'était impossible de le sauver en le ramenant au village du feu qui était beaucoup trop éloigné. Ce cas de force majeure m'a poussé à me tourner vers une de mes connaissances de ton clan qui a accepté de nous offrir son aide. Il nous a été offert l'assistance et l'hospitalité de ton clan. "

Le résumé de la jeune femme était simple et succinct, tel un rapport de mission qu'elle aurait pu rendre à son propre Hokage.

" Tout cela... c'est fait dans l'extrême urgence. "

Les pensées de Yuriko avaient été obnubilées par l'état de santé de son frère, sans compter la négligence qu'elle avait eu pour elle-même. Elle ne s'était pas préoccupée de tout ce qui était... protocolaire et il était évident que tout ne s'était pas fait dans les règles.

" Je suis désolée de ne pas avoir pu me manifester plus tôt mais... je suis... tout de même contente de te revoir... Jinpachi. "

Elle leva ses yeux noirs dans sa direction pour les plonger dans les siens. Est-ce qu'il était tout de même heureux de la revoir? Où s'accrochait-elle à quelque chose qui n'existait pas? Difficile à dire en de pareilles circonstances.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Left_bar_bleue418/1200Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Acte 2
Tadake Yuriko and Yamanaka Jinpachi


Le frère de Yuriko qui était blessé, mais je me demandais comment tout cela avait pu terminer ici. Une connaissance du clan, Sayuri, Ao qui avait osé accepter sans m'en parler. Je me sentais étrangement trahi, mon poste était spécial, mais j'avais le monopole sur les intrusions dans le clan. Je me devais de protéger ce domaine et quelqu'un avait outrepasser l'exécution de mon pouvoir. Extrême urgence, mon cul oui. L'urgence, c'est d'avoir amené une troupe d'étrangers sur un sol où l'hidden attirait plus d'une convoitise. Certes, j'aimais cette femme, mais la sécurité de mon clan était beaucoup plus important que cela. Le frère de cette femme aurait dû passer après et surtout si la sécurité avait été compromise, il aurait fallu simplement créer une délégation de médecin et les emmener sur le lieu pour soigner cet abruti qui ne sait même pas se battre et qui finit dans un mauvais état. Elle était contente de me revoir, alors même si mon souffle se coupait et mon cœur battait la chamade à ses côtés, je n'étais pas réellement sûre d'exprimer les mêmes sentiments en cet instant. J'étais plus dans un conflit intérieur profond entre la colère et le bonheur de la revoir. J'attrapais sa hanche et lui volait un baiser avant que mes propos soient différents et plus violents : 


« - Je suis désolé, mon corps exprime une étonnante contradiction. Je suis heureux de te revoir, j'avais rêvé de te revoir bientôt, mais en même temps, je bouillonne intérieurement que la sécurité de notre clan ai été compromise sans même m'en avoir parlé. »

Ma moue devenait bizarre, je me pinçais mes lèvres de manière à essayer de paraître clairement énerver alors que quand je voyais son joli minois, je ne pouvais clairement pas rester aussi sévère. Elle était une faiblesse qui me décontenançait et m'énervait fortement. 
Je m'approchais d'elle et posais une question : 

« - Il est vivant ton frère ? Vous êtes combien en tout ? »


Je m'approchais d'elle et lui disait d'un ton beaucoup plus sévère : 

« - Personne ne peut me voir très proche de toi ici. C'est trop tôt, mon image serait sûrement affecté, car je m'acoquine avec l'ennemi. Enfin « ennemi », une possible menace sur notre Hidden, même si pour moi le hidden n'est pas forcément quelque chose qu'on peut me prendre. Je me dois de rester impartiale, mais sache que dès que tu seras sortie de ce domaine, je serais de nouveau tout à toi. » 

Ces derniers mots s'étaient limites étranglés dans ma gorge tellement j'avais encore du mal à dire de pareilles choses. J'espérais que personne ne m'avait entendu. Je devenais de nouveau rouge pivoine à croire que mon teint quand elle était là. J'étais plus rouge qu'autre chose, une véritable tomate. 


   

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Left_bar_bleue1091/2000Les humeurs du coeur [PV Jinpachi] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Les humeurs du cœur
feat. Yamanaka Jinpachi

" Qui apaise la colère éteint un feu. "


Jinpachi était un homme imprévisible dans ses humeurs, elle avait pu apprendre cela de lui à leur première rencontre. Pour cette raison, elle en ressentait quelques tentions désagréables dans la poitrine, une petite frayeur à l'idée que pour une erreur aussi bête qu'un manquement au protocole pourrait lui valoir son mépris. Cela aurait semblait bien ridicule et pourtant, elle se surprenait à en avoir quelques inquiétudes. Pour cause, elle savait que le Yamanaka ne supportait pas que l'on porta atteinte à son clan ou son nom. Ici, les konohajins pouvaient - de par leur seule présence - avoir ébranlé la sécurité de leur domaine - même si on faisait abstraction du fait que c'était Sayuri qui avait permis à ce qu'ils soient ici. Leur histoire ne faisait que commencer, elle n'était encore personne, et peut-être que tout était déjà fini.

Mais alors qu'elle porta son regard noir vers lui et qu'elle lui signifiait qu'elle était heureuse de le revoir, le shinobi à la chevelure blonde balaya les angoisses de la kunoichi d'un simple revers. Si l'expression de ses yeux étaient graves, son geste en était aux antipodes. Il se saisit d'elle avec un naturel qui la désarma et l'embrassa sans aucune mesure. Cela lui coupa toute tentative de réflexion et elle rougit à son contact. Elle-même ne s'était pas autorisée cette action affectueuse par rapport à la situation, mais aussi parce qu'elle ignorait la possible réciprocité de ses sentiments.

" Je suis désolé, mon corps exprime une étonnante contradiction. Je suis heureux de te revoir, j'avais rêvé de te revoir bientôt, mais en même temps, je bouillonne intérieurement que la sécurité de notre clan ai été compromise sans même m'en avoir parlé. "

A ces mots, elle lui sourit le plus simplement du monde.

" Je comprends. "

Yuriko voyait qu'à son visage, Jinpachi avait l'esprit scindé en deux : son devoir et son envie. En tant que ninjas elle-même, elle saisissait tout à fait le désordre que cela représentait, bien qu'elle ne possédait pas les mêmes fonctions que lui. Pire, elle était celle qui l'informait involontairement de ce que sa hiérarchie ou ses hommes auraient dû lui communiquer.

" Il est vivant ton frère ? Vous êtes combien en tout ? "

A sa question, la jeune femme acquiesça d'un mouvement de tête.

" Oui. Je suis arrivée à temps pour le sauver. Un jour de plus, et je serais en train de le pleurer. Et nous sommes trois en tout. Mon frère, un de ses élèves et moi-même. "

Jinpachi s'approcha d'elle avec un air bien plus sévère, mais elle demeura impassible. Elle ne broncha pas et ne lui fit pas l'affront de détourner les yeux.

" Personne ne peut me voir très proche de toi ici. C'est trop tôt, mon image serait sûrement affecté, car je m'acoquine avec l'ennemi. Enfin « ennemi », une possible menace sur notre Hidden, même si pour moi le hidden n'est pas forcément quelque chose qu'on peut me prendre. Je me dois de rester impartial, mais sache que dès que tu seras sortie de ce domaine, je serais de nouveau tout à toi. "

Si la première partie de son discours faisait sens et lui semblait tout à fait logique à cause des raisons politiciennes, la seconde lui arracha un petit rire, surtout quand elle vit le visage du Yamanaka s'empourprer. Il disait les choses comme elle lui venait, avec sa spontanéité et son franc-parler. Même lui avait l'air de se surprendre.

Avant de lui répondre, Yuriko se mit à observer tout autour d'elle afin de s'assurer qu'aucun regard curieux ne se promenait par là. Elle se retourna vers lui, se mit légèrement sur la pointe des pieds et lui reprit le baiser volé.

" Tout à moi, hein? Je ne l'oublierais pas. "

La kunoichi sourit à nouveau.

" Rassure-toi. Je comprend que cette situation soit... compliquée. Nous n'avions pas l'intention de vouloir mettre à mal la sécurité de ton clan, je te l'assure. Mais je comprend que tu sois en colère. Cela me semble légitime. "

L'esquisse de Yuriko finit par disparaître lentement de ses traits car elle savait qu'à partir de cet instant, elle devrait faire semblant de ne pas le connaître, de l'ignorer et de balayer leurs souvenirs communs afin de ne pas lui faire défaut.

" Je n'ai parlé à personne de notre rencontre. Pas même à mon frère. A partir de ce moment, sache que je ferais comme si nous nous voyions pour la première fois. "

Comme pour montrer qu'elle avait compris, elle s'écarta légèrement de lui.

" Pour ton information, sache que lorsque j'ai récupéré mon frère, j'ai fait en sorte d'éliminer tous les individus présents. Il n'y avait aucun témoin qui aurait pu nous suivre. J'ai retrouvé Sayuri-san à un point de rendez-vous isolé ... Tu dois... forcément la connaître. Il faisait nuit noire et nous n'avons rencontré personne en chemin. Il serait très difficile pour quiconque d'avoir pu noter que nous avons rencontré l'un des tiens. "

Un coup de chance, ou bien leurs instincts shinobis. Le plus vraisemblable serait sans doute un peu des deux. Les réflexes basiques de la prudence mais aussi une providence de leurs côtés. Mais si Yuriko mentionnait tous ces faits, c'était pour tenter de rassurer un peu Jinpachi en lui notifiant qu'ils avaient fait en sorte de minimiser les risques au maximum.

" Cela n'excuse en rien notre intrusion bien entendu... mais que tu saches au moins que le fait de notre présence ici est une information qui n'a pas pu fuitée.... ce qui m'amène à une autre question plus... personnelle. "

Elle leva les yeux vers lui.

" Si tu souhaites garder le secret, je le conçois... mais, une fois que je quitterais ton domaine, comment veux-tu que les choses se passent? "

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.