:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Centre - ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"destop" mission de rang D

Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"destop" mission de rang D Left_bar_bleue615/500"destop" mission de rang D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
destop

☽ • ☾

Il fallait croire que l’on avait vu ma coopération avec Hako comme un signe du destin car cette nouvelle mission m’envoyait de nouveau dans une des créations du clan Aburame. Et pour le coup, oui les égouts étaient beaucoup moins sexy que Hako, mais passons, je devais simplement trouver un bouchons à taille humaine et le faire partir. Il n’y avait sans doute rien de très compliqué à tout ça. En revanche, ce qui semblait-être assez important pour avoir été souligné c’était bien qu’il ne fallait pas se perdre. Alors, avant de descendre dans cet enfer obscur, j’étais passé chercher quelques petites choses à la maison, comme de la lumière, mais aussi et surtout des craies pour marquer les tunnels que j’aurais pu visiter et indiquer les sorties possibles. Non pas que je voulais rester ici des heures, mais je doutais qu’il y ait que des choses agréable à rencontrer dans ces lieux. Il fallait donc être prudent et prévoir un plan de secours. J’avais même était chercher un masque pour limiter les odeurs que je supposais très présente dans un espace peu aéré et confiné.

Une fois bien préparé, j’avais rejoint le clan Aburame pour demander à voir un responsable. Expliquant rapidement la situation au premier ninja qui m’avait reçu, je l’informais avoir été assigné à une mission concernant le bouchon dans les égouts et que par conséquent, j’aurais aimé pouvoir voir quelqu’un ayant été en charge des travaux pour avoir plus d’informations pour ne pas y aller à l’aveugle. Visiblement surprit par ma demande, l’on m’accompagna jusqu’à un homme assez petit, courbé par la vie et qui râla un peu de me voir arriver et ainsi le déranger. Dans un sens, j’avais eu de la chance qu’il soit là, mais il ne prenait pas ma mission pour une priorité et préféra donc finir de tracer de nombreux plans. Je ne voulais pas manquer de respect, seulement, après ce qui m’avait semblé être une heure, je finis par me racler la gorge pour demander un peu d’attention. « Sans vouloir vous presser Aburame-san, le Kage compte sur moi pour rendre de nouveau le réseau viable le plus rapidement possible et étant donné que vous en avez faire la demande, il me semble plus qu’important d’obtenir quelques réponses à mes questions. », j’eus le droit à un regard ennuyé, puis à un soupire m’invitant à parler. Il était peut-être ronchon, mais pas complètement sénile. C’était une chance. « Pourriez-vous me donner un plan des égouts ainsi qu’une indication que les zones les plus susceptibles d’être mise en charge ? Ensuite, avez-vous quelque chose pour l’entretient qui pourrait m’aider à dégager un éventuel problème ? », le regardant se lever, il chercha dans ses papiers désordonné un rouleau qu’il finit par me tendre. Tâché par du thé et sans doute de la nourriture aussi, ce dernier était extrêmement sommaire, mais il ferait l’affaire, quant au reste… « Je dirais sous les habitations, mais vous devrez chercher partout. », ça c’était certain, mais au moins pourrais-je savoir où chercher en priorité. Quant à l’outil, il ne sembla pas vouloir réellement m’aider et se contenta de me donner une sorte de râteau usé qu’il avait dans son bureau. Comprenant qu’il n’avait pas envie de me consacrer plus de temps, je prenais ce dernier avant de sortir et de me faire surprendre par sa présence dans mon dos. L’homme voulait m’indiquer où rentrer le plus facilement et cette entrée était non loin de là.

M’abandonnant finalement devant une plaque ouverte, je le regardais partir avant de reporter mon attention sur le trou ouvert. Il faisait noir comme pendant une nuit sans lune… Ça allait être long. Mettant donc mon masque, je sautais dans le trou pour atterrir dans une flaque visqueuse qui ne manqua pas d’éclabousser mes pieds. J’allais vomir, je n’avais aucune idée de ce que c’était, mais je doutais que ce soit une eau claire et limpide. Avançant vers un mur, je le marquais d’une croix pour signaler ou se trouvait la sortie. Je n’aurais qu’à la chercher, en admettant que je ne me perde pas bien évidemment.

Bloquant alors ma lampe sur mon front, je pris une courte inspiration avant d’illuminer les lieux et commencer à marcher. Je savais où j’allais, le plan me l’indiquait. Je prenais la direction du centre-ville, là où théoriquement il y aurait le plus de problème. J’espérais trouver vite, mais d’après ce que j’avais compris, j’étais aussi parti pour tout vérifier… Je n’avais donc pas plus de temps à perdre.  


☽ • ☾
ft. Akira





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"destop" mission de rang D Left_bar_bleue615/500"destop" mission de rang D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
destop

☽ • ☾

Il fallait que je procède de façon méthodique, que je n’aille pas dans tous les sens et le mieux, c’était de commencer par la droite, toujours pas la droite. Le réseau était semblable à un arbre, ou chaque tunnel finissait par un cul-de-sac, mais avant ça, il y avait de nombreuses ramifications. De plus à en voir les kilomètres de tunnel, j’allais devoir économiser mon énergie. Commençant donc par le tunnel le plus à droit, je me mis à courir à un rythme assez lent pour ne pas trop me pousser trop dans mes derniers retranchements. J’avais sincèrement peur pour mon endurance, je n’avais jamais été très très appliqué en Taijutsu et on ne me connaissait de toute façon pas une résistance légendaire, seulement je n’étais pas un crétin et à défaut de pouvoir être ultra efficace, je pouvais être consciencieux. Du moins c’était le plan initial, mais après six ou sept galeries, autant de canalisation en bon état et de sérieuses nausées à respirer tout ce que Konoha pouvait rejeter, les choses devinrent tout de suite moins évidentes. C’était vraiment dégoutant, mais dans un sens, c’était mieux que ce soit ici que dehors.

En soit il n’y avait rien de compliqué pour le moment, si ce n’est l’ennui, mais tout était sombre et il y avait franchement des bruits effrayants. Je me doutais bien qu’il y eût des animaux, même si franchement je ne voyais pas trop la vie qu’on pouvait mener la dedans, mais il y avait de la vie, genre des rats et peut-être des chats, je n’en savais trop rien, mais j’espérais qu’aucun reptile ne me tombe dessus car je détestais ça. Bref, je n’étais pas franchement rassuré, mais je tentais de me rassurer du mieux que je pouvais. Ce n’était que des animaux, rien de plus. Juste des animaux. Et puis il ne pouvait rien avoir de gros ici, c’était une certitude… Une certitude absolument pas assumé en fait, non, je n’étais pas sûr de moi, surtout quand j’entendais certains grognements. OK, je savais qu’avec la résonance, certaines choses pouvaient sembler plus grande, plus dangereuse et même si j’étais seul ici… J’étais quand même dans un tunnel d’Aburame, ce n’était pas impossible qu’une de ces saloperies soit là pour essayer de m’écouter. Et puis même en parlant d’eux, je devais faire attention à où je marchais, très clairement, si j’écrasais un insecte, je pouvais avoir des ennuis. Non, il n’y avait pas à dire, la situation devenait de plus en plus délicates pour moi.

Faisant attention à tout, j’avais quand même réussi à sursauter quand un rat plongea dans l’eau derrière moi. J’étais ridicule, vraiment, surtout que ce bruit arriva à un embranchement et que dans la plus pure des idiotie, je ne marquais ni le chemin que je venais de prendre, ni respecter ce que j’avais décidé. Rien, j’avais simplement flippé, marché à reculons pour rentrer et commencer ce qui, une heure plus tard, serait une perte totale dans un labyrinthe mal odorant et désagréable. J’étais maudit, réellement et je perdis bien trop facilement mon calme. Commençant à marcher un peu plus précipitamment, j’avais du mal à canaliser ma respiration, comme j’avais du mal à ne pas m’étourdir sous la panique.

Bien que je sache que le calme était de rigueur en cet instant, je n’arrivais pas, réellement pas à me détendre. Non, là je paniquais, tout simplement. Pourtant je savais que j’avais tourné une fois à gauche, puis deux fois à droite, mais j’étais arrivé dans une sorte de récepteur centrale, où il y avait des entrées et des sortie dans tout les coins. Je n’avais pas la moindre idée de où aller.

Ce genre de chose était énorme non ? Il devait bien y avoir une trace de ce dernier sur le papier non ?

Si moi j’avais pensé que c’était utile, le plan se révéla finalement vide d’intérêt. J’avais déjà eu quelque doute en marchant jusqu’à présent, mais l’absence de signalement de cette chose était bien la preuve que rien n’avait été respecté. Pourquoi faire un plan si le plan ne servait même pas au final ? Sérieusement, ça dénotait d’un manque évident de rigueur, mais étais-je étonné ? Hako n’était pas vraiment un symbole d’organisation, je reconnaissais qu’elle avait fait des efforts, mais de là à dire qu’elle avait réellement des capacités… Il y avait un monde. Et puis, Hako n’était pas une référence, je ne connaissais pour ainsi dire aucun autre Aburame étant aussi énergique qu’elle, mais pouvais-je lui reprocher ? Je ne connaissais aucun autre Uchiha aussi faible que moi et ce n’était pas pour rien, nous étions des exceptions. Elle l’était dans l’exubérance, moi dans la lâcheté. Seulement voilà, j’étais en possession d’un outil censé m’aider qui s’avérait finalement davantage handicapant qu’autre chose. Bien au-delà de ça, je me retrouvais surtout avec un objet qui pourrait prolonger mon supplice. J’espérais au moins que son râteau ne casserait pas au moment de trouver le blocage, sinon j’allais vraiment, mais alors vraiment devoir prendre sur moi pour ne pas perdre patience en sortant d’ici. En admettant que je sorte un jour.  


☽ • ☾
ft. Akira




Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"destop" mission de rang D Left_bar_bleue615/500"destop" mission de rang D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
destop

☽ • ☾

Être perdu était définitivement… Tellement attendu, tellement prévisible venant de moi. J’étais le genre à enchaîner les coups du sort, j’étais capable de tomber d’un échafaudage pendant une mission, capable de glisser sur une pierre et de finir sur la poitrine d’une femme. C’était évident que j’étais aussi capable de ce genre de chose. C’était juste fatiguant, et stressant, mais je ne pouvais rien y faire, j’étais ainsi. Je pouvais juste chercher à retrouver mon chemin pour reprendre mes recherches correctement. Du moins jusqu’à retomber ici et là… Je doutais que ce soit facile. Alors je pénétrais le tunnel me semblant être le mien, mais après plusieurs dizaines de minutes, je fus contraint de constater que non, je n’étais pas au bon endroit. J’étais simplement perdu, encore. Mais pour une fois, le karma ne joua pas contre moi, car à défaut d’avoir trouvé mon chemin, j’avais trouvé quelque chose d’intéressant, comme une sorte de bâche bloque dans un trou plus petit, et de toute évidence, une énorme quantité de chose derrière. Le problème venait de là tout simplement et mon râteau n’allait pas être utile. C’était une immense chose qui retenait plein de petites, si c’était un tas, j’aurais pu agir, mais là… Ca ressemblait davantage à un monstre.

Je devais réfléchir à comment libérer le passage sans me faire submerger par la masse accumulée là. Ce n’était pas une question de propreté, quoi que très sérieusement, là j’aurais pu craindre le pire avec les miasmes qui devaient s’y être niché. Seulement, j’avais peur de me faire emporter. Je ne connaissais pas la pression derrière je voyais bien qu’un peu d’eau réussissait à s’écouler, mais je n’avais aucune idée de ce qui pourrait-être libéré. Cette inconnue était problématique et potentiellement mortelle si jamais je venais à me faire emporter. Je devais donc m’y prendre correctement, choisir le bon endroit pour libérer le réseau et m’assurer qu’il n’y aurait rien pour me faucher derrière. Je devais être prudent. Je devais faire attention, je devais faire attention.

Théoriquement, si je dégageais le dessus, je prenais le risque que tout s’effondre d’un coup en se faisant pousser par l’eau, alors que si je ne creusais pas le bas, le risque était moins élevé ou du moins, la masse se ferait soulever. Je n’aurais donc qu’à me mettre sur le plafond ou sur un côté pour éviter de me faire faucher. Ça me semblait-être la meilleure solution et la moins risquée. M’avançant donc vers un angle inférieur, je commençais à tirer, sans grand succès. J’avais besoin de couper, de fendre l’ensemble. Prenant donc un Kunai, je commençais à déchirer la surface jusqu’à ce qu’un craquement ne se fasse entendre. C’était le point de rupture. Comme je l’avais prédit, tout céda rapidement. J’eus juste le temps de me mettre sur le côté pour éviter de me faire faucher et le bouchon fut éventré, expulsé et avala par le tunnel, seulement, le niveau de l’eau était haut et visiblement les galeries ne demandaient qu’à se vider. L’eau monta rapidement, tellement d’ailleurs que je fus pris de court, obligé de nager pour rejoindre un autre bord que je ne pus jamais atteindre.

Emporté par l’eau, je me retrouvais rapidement prit en étaux entre l’eau qui continuait à monter et le bouchon qui s’était reformé avec une facilité déconcertante un peu plus loin. J’allais mourir noyer dans un mélange d’eau et d’autres choses que je ne voulais pas connaître.

Paniquant lentement, je me remis à frapper, pousser, tirer l’ensemble, sans grand succès. Je regrettais dès lors de n’avoir rien d’autres que du Genjustu dans mes connaissances. J’allais mourir noyer, et l’eau n’en aurait rien à faire. Alors je devais me battre, faire tout ce qui était en mon pouvoir pour survivre et ne pas perdre lamentablement la vie sur une mission d’aussi bas niveau. Que diraient les gens à la découverte de mon cadavre ? Mort sur une mission qu’un ninja à peine sortie de l’académie pourrait finir. C’était… À la hauteur de ma réputation naissante sans doute, mais tellement loin de ce que j’aurais voulu. Je n’étais pas faible, pas entièrement. J’apprenais depuis peu à devenir quelqu’un de meilleur, quelqu’un de plus fort. J’apprenais à grandir. Mais pour le faire j’avais besoin d’aide, besoin qu’on soit avec moi, qu’on me fasse et qu’on m’aide à avancer tout simplement. J’avais besoin de ça et j’y arrivais plutôt bien. Je n’arrivais peut-être pas à me convaincre entièrement, mais j’avais réussi une mission de rang C avec Hako, c’était la preuve que le monde bougeait non ? Je devais continuer, persévérer et ça impliquait de ne pas mourir ici. Je ne pouvais pas, je ne devais pas. Je survivrais, quoi qu’il m’en coûte. 


☽ • ☾
ft. Akira


Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"destop" mission de rang D Left_bar_bleue615/500"destop" mission de rang D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
destop

☽ • ☾

J’étais en train de m’épuiser, mais je refusais d’abandonner. Alors, malgré le courant, je sortis la tête de l’eau. J’avais besoin d’air et de réfléchir. Je ne pourrais pas sortir du courant pour rejoindre une autre galerie. Non, j’allais devoir m’en tenir au plan initial, à savoir faire céder par le haut. Me laissant donc pousser vers le tas, je prenais appui sur une barre de fer pour pousser le plus fort possible. Mais j’étais faible et ce fut encore une fois un échec. J’allais finir par mourir si je continuais et j’allais le faire dans un mélange absolument affreux à respirer d’aussi prêt. Alors je sortis de nouveau un Kunai, peinant à lacérer le tissu pour le faire céder. Je devais faire vite, car il était hors de question que j’avais de l’eau en me noyant. Ca serait humiliant.

Donnant coup sur coup, je réussis à percer un trou, d’abord petit, ce dernier fini par s’élargir, encore et encore jusqu’à ce qu’à nouveau il cède en m’emportant au passage. Cette fois, le bouchon ne se reforma pas, il s’éparpilla un peu partout pour laisser libre passage à l’eau qui pouvait s’écouler normalement à présent. Quant à moi, je me laissais tomber sur le sol, durement avant de vomir faute de pouvoir en supporter plus. L’odeur m’avait pris le nez, j’avais l’impression même d’en avoir avalé et ça… Non, je ne pouvais décemment pas rester digne en cet instant. Restant courbé quelques instants, j’avais peur que chaque nausée ne se transforme à nouveau en un vertige acide, âcre. J’avais besoin de respirer, j’avais besoin d’oxygène et j’avais besoin de me laver.

Mais pour faire tout ça, j’avais besoin de sortir et ça… C’était loin d’être une évidence. J’étais perdu, sans la moindre idée de où j’étais et à présent dans le noir complet. J’avais perdu ma lampe dans le combat, tous comme je n’avais plus cette carte horrible ni la moindre affaire. J’étais juste couvert de mer… Non, je n’allais même pas le penser, il était hors de question que ça arrive. J’étais couvert d’eau, juste d’eau.

Reprenant donc ma route légèrement chancelante, j’avançais à tâtons, suivant une galerie pour essayer de retrouver mon chemin.

J’allais y finir ma vie si je ne retrouvais pas la sortie. Mais comment sortir sérieusement ? Comment faire pour retrouver mon chemin ? J’avouais être bien plus occupé par l’idée de ne pas vomir que de penser à plus. J’avais sincèrement du mal à penser à autre chose et au bout de quelques heures, je finis par abdiquer. M’asseyant sous une lumière, je regardais deux rats se battre pour je ne savais pas quoi. Qu’est-ce qu’ils pouvaient bien trouver à manger sérieusement ? Il n’y avait que de là… J’allais vomir, stop, je ne devais plus y penser, je ne devais juste plus jamais y penser.

Soupirant alors, je reposais ma tête contre le mur, levant les yeux pour regarder la faible lumière du jour percer à travers la plaque d’égout. Si seulement j’avais un moyen de sor… C’était le bain que je venais de prendre qui m’avait liquéfié le cerveau ou j’étais juste un crétin ?! La réponse était là. Je n’avais pas besoin de sortir par la même bouche d’égout, mais juste par n’importe laquelle. Me redressant alors, je montais sur le mur jusqu’à atteindre le plafond ou je dus jouer avec mon chakra pour faire un appuie. Mais elle était bien scellée et si ce n’est la faire un peu bouger, je ne réussis à rien. J’allais devoir implorer c’était l’idée ? J’en avais bien l’impression, mais si c’était la chose à faire, je n’étais certainement plus à ça prêt. Tapant alors pendant une bonne dizaine de minutes, je finis par attirer l’attention de quelqu’un qui réussit à soulever la plaque pour m’offrir la faible lumière d’un début de soirée. Partiellement aveuglé, je mis encore un instant avant de voir clairement devant moi et sortir, mais une fois chose faite, je réalisais que mon sauveur du jour n’était rien de plus qu’une vieille femme. Je… Non, je n’allais vraiment rien dire, je pense que j’étais assez humilié comme ça. « Mon garçon tu sens fort… Qu’est-ce que tu faisais la dedans ? », demanda-t-elle avec un bon fond, j’en étais sur, mais… Disons que la vérité était toujours aussi douloureuse qu’avant et après une nouvelle bouffée d’air pur, je lui offris une réponse, « J’étais en mission madame… » elle était septique, réellement, mais elle ne posa pas plus de question. Elle se contenta de me laisser partir tandis que je prenais la route vers la tour de l’Hokage.

J’ignorais tout le monde sur la route, me contentant de mon chemin, de faire un rapport que je donnais sans plus de commentaires. Je voulais juste me laver. Avec mes vêtements. Juste… Je voulais sentir la fleure, quelque chose d’agréable. Je voulais juste respirer à nouveau…


☽ • ☾
ft. Akira


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Centre - ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.