:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Appartement de Kuro Uchiha

avatar
Uchiha Kuro
Konoha no Genin
Messages : 11
Date d'inscription : 10/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 0
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le mauvais temps durait depuis trois jours. Un ciel terne et grisâtre recouvrait le village caché des feuilles. Une pluie battante s'abattait sur la ville, ruisselante le long des murs et des toits. Peu de personnes osaient sortir dans les rues par ce temps. Ils préféraient la chaleur d'un bon foyer en famille aux ruelles détrempées. Par moment, de petites accalmies coupaient la monotonie du climat entre deux averses. Kuro en avait profiter pour sortir. Il voulait faire visiter son nouvel appartement à ses deux amies et partenaires de mission, Hako et Yume. Le jeune homme avait ressorti un chaud et bien épais hanten noir du placard. Il le portait par dessus son kimono pour affronter la rigueur de l'automne. Les beaux jours d'été étaient bien derrière lui à présent. D'un pas rapide, il sortit de la maison de ses parents pour se rendre vers son futur logement en espérant éviter la pluie.

Ruelle:
 

Il se rendait dans un quartier populaire, pas trop éloigné de celui des Uchiha, mais il fallait marcher un peu. Les tarifs étaient très compétitifs dans ce secteur si on n'était pas trop regardant sur le confort et la qualité. Mais pour un premier logement et prendre son indépendance vis à vis de sa famille, cela ferait grandement l'affaire du genin. Sans compter qu'il n'était pas bien difficile à vivre. Il avait pour habitude de se contenter de peu. Il était satisfait de son achat. Il l'avait eu à un un très bon prix. Les pieds trempés, il remontait une ruelle bordée de petits immeubles de deux ou trois étages maximum. En général, il y avait de petits commerces au rez de chaussée, restauration rapide, laverie, boutiques, ateliers... Il ne croisa qu'une femme avec un parapluie rose tenant la main de son enfant emmitouflé dans un blouson jaune délavé sur son chemin. Son immeuble ne payait pas de mine. Il était abandonné depuis un certain temps et la façade avait triste allure. On sentait qu'il était de bonne facture au départ mais que le temps avait bien terni son aura d'autrefois. Kuro en était devenu propriétaire assez facilement. Le coin n'était pas très demandé. Pourtant il avait un certain charme, un coté authentique et bon vivant, loin de centre ville, prétentieux et hautain. L'immeuble n'avait qu'un seul étage et une terrasse sur le toit. Franchement, c'était une bonne affaire à ses yeux. Les gens sont souvent si compliqués et bornés qu'il passent à coté de bonnes occasions. Tout ça parce qu'il y a quelques travaux à faire et d'huile de coude à verser. Dommage pour eux.

Appartement:
 

Kuro tourna la clé dans la serrure et entra dans son appartement. Bien à l'abri, il attendit l'arrivée de ses amies. Les pièces n'avaient pas été aérées depuis un bout de temps et la poussière en suspension dans l'air renvoyait une ambiance étrange, comme si le temps s'était arrêté dans cet endroit. De grandes vitres devaient rendre l'intérieur lumineux or ce n'était pas le cas. Le ciel gris et la saleté sur les carreaux ne laissaient filtrer qu'une pâle lumière. Comme l'électricité n'était pas encore installée, il fallait s'en contenter pour l'instant. Ici et là, le plancher grinçait ou était carrément arraché. Il n'y avait pas encore de chauffage alors le froid et l'humidité se ressentaient bien. Mais le Uchiha comptait bien changer tout cela progressivement, à son rythme et en fonction de ses économies. Il n'était pas pressé et puis, il pouvait toujours loger chez ses parents en attendant.

L'heure du rendez-vous approchait. Arriveraient-elles ensemble ou séparément? Qu'allaient-elles penser de son immeuble délabré? En tout cas, il avait besoin d'elles. Il avait besoin des yeux de la Hyuga et son byakugan pour évaluer la structure du bâtiment du sol au plafond en passant par les canalisations. Quand à Hako, il avait besoin de ses insectes pour fouiner dans les moindres recoins à la recherche d'hôtes indésirables. Les bestioles et les rats en moins serait déjà une bonne chose de moins à faire pour rendre l'endroit plus salubre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 50
Expérience:
69/500  (69/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Appartement de Kuro Uchiha

J’aimais bien la pluie, cela m’allégeais le travail que j’avais dans le jardin, pas besoin d’arroser ! Même si je préférais nettement la neige, je prenais toujours partie du coté positif de chaque situation possible. Sinon autant que j’aille me pendre tout de suite au vu de la situation dans laquelle je vivais. Bon … Les huissiers n’avaient pas encore frappé à ma porte et j’étais à jour dans toutes les factures. Heureusement le jardin donnait quand même des légumes. C’était toujours des dépenses en moins. Ce matin, tout se passa parfaitement bien, Nyuuwa partit avec plaisir à l’académie avec son anorak, son bento et ses bottes de pluies, mon pèse s’enferma dans son bureau et je pus profiter d’un peu de calme pour m’occuper de moi. Pas pour forcément me faire jolie, mais au moins prendre seule mon petit déjeuner en écoutant la pluie sur les carreaux. Aujourd’hui c’était visite de l’appartement de Kuro mon coéquipier. Je l’enviais … Mais, j’étais trop jeune pour avoir mon appartement et puis je n’étais pas sûre de pouvoir prendre un logement hors du quartier des Hyûga. Je montais nouer mes cheveux en tresse, qui disait visite d’un appartement qu’on devait rénover disait poussière. Je passai de vieux habits et enfin ma cape de pluie, seule coquetterie, bleu sombre brodée.

Je sortis de chez moi, mon sac remplis d’onigiris. j’interdisais à Hako d’en faire quand je n’étais pas là. Trop dangereux pour les autres. Je passais prendre Hako. Ce n’était pas qu’elle risquait de ce perdre mais je voulais profiter seule de sa présence. Nous devions toujours nous cacher pour voler quelques instants aux yeux de nos clans, quelques baisers cachés derrières des fourrêts et puis … noël. Je rougis toute seule sous ma capuche à la pensée de noël. Rah ! Yume ! Ce n’était pas le moment ! Je saluais les gardes Aburame avant de rejoindre Hako que je saluais avec plaisir. Je lui déposais même un bisous sur la joue, mais rien d’incroyable, une bise entre amies. Une fois un peu loin d’oreilles indiscrètes je me penchais vers elle et après un regard par dessus mon épaule


« Je me dis que je referais bien une soirée de noël un de ces jours … pas toi ?


Même si Hako-chan me faisait plus rougir que l’inverse, j’aimais parfois un peu la taquiner par pur mesquinerie amoureuse. Me fiant aux indications de Kuro je me dirigeais avec Hako, en discutant joyeusement, vers les quartiers jouxtant celui du clan Uchiha. Ce n’était pas les plus neufs, pas les plus beau, mais si c’était bon marché on devait bien pouvoir en faire quelque chose non ! En tout cas … Si je quittais le clan, j’irais habiter là ! Non, près du clan Aburame. En fait . Je ne savais pas. Je regarderais peut-être d’ici deux ou trois ans ! Je consultais le numéro de l’appartement avant de toquer. Oui c’était le bon.

« Kuro-kun ? C’est Yume et Hako ! »


Si j’avais été un peu froide et distante avec Kuro au début quand il était arrivé dans l’équipe, cela allait mieux. Et même les minuscules querelles entre Hako et lui ne m’agaçaient plus. J’avais finis par prendre le paris d’en rire simplement. Mais comme les autres il n’était techniquement pas au courant de ma relation avec Hako. Après tout nous étions discrètes.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 70
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 102
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Masure de Kuro Uchiha

Cohésion d'équipe.
Un des points faible évident d'Hako et elle le savait. Intrépide, avide de gloire, tête brulée... Autant de défauts dont la jeune Aburame était parfaitement consciente et qu'elle essayait de corriger. Petit à petit.
Elle commençait à faire une équipe du tonnerre avec Yume, même si elle avait encore un petite tendance à aller défendre sa Princesse aux yeux pâle au mépris du danger. Le bouclier du bouclier de la Sôke Hyûga. Cela en était presque risible.
Elle soupira en bouclant son sac.
C'était bien pour faire plaisir à Yum-Yum et pour essayer de se rapprocher (enfin pas trop quand même) de son autre coéquipier que la demoiselle aux insectes avait accepté la requête de l'Uchiha.

Elle n'aimait pas les Uchiha. Conflit d'ego, probablement. Et sans doute aussi le désastre qu'avait été l'ex-équipe 13. Mais bon, elle allait faire un effort et aller l'aider. Il faut dire que malgré tout, le genin de 20 ans du prestigieux clan à l'éventail l'intriguait.
Et voilà que ce jeune homme quittait justement les domaines Uchiha, pour acquérir une sorte d'indépendance.
Voilà qui la faisait sourire, un peu envieuse. Non, beaucoup. Jalouse même.
Hako aimait ses parents, mais l’idée d’avoir un nid à elle, à l’écart du clan, de tout le monde, un endroit privé où elle pourrait… avec Yume…

Sa mère lui hurla que Yume était là, la tirant de ses rêveries et le lutin de vert de Konoha quitta le domicile familial avec une hâte indécente, manquant totalement de saluer les gardes du clan qui se les gelaient sous la pluie.
Éternellement vêtue de vert-pomme et de froufrou blanc, Hako tourbillonna autour de Yume, indifférente à la pluie (et à l'eau qu'elle rependait partout à courir dans les flaques).
Seule différence avec l'habitude : elle portait une immense feuille qui lui servait de parapluie (et qui allait certainement manquer au jardin de quelqu'un). Végétal d'ailleurs assez peu efficace dans son rôle, Hako la pile-électrique virevoltant et sautillant trop pour l'utiliser pleinement et se protéger des gouttes.
Mais ça allait tellement bien avec sa tenue et son aspect (étudié, notamment pour énerver les ternes Aburame et être sous-estimée par l'ennemi) de mignon lutin !
"Yum-Yum ! Trop mignonne avec ta tresse et ta cape !" salua l'exubérante Aburame dans un tourbillon d’éclaboussures joyeuses. Elle y gagna une petite tape et un baiser sur la joue.

Les deux kunoichi se mirent en route vers l'adresse donnée par Kuro, bavassant de tout et de rien en chemin. La belle et grande Hyûga ouvrait le chemin, incapable de se perdre vu son Byakugan. Hako se contentait de se laisser conduire, orbitant autour de Yume en bonds et sautillements joyeux. Elle devait bien couvrir deux à trois fois plus de chemin que sa coéquipière, à tourbillonner comme ça. peut être était-ce là le secret de son incroyable endurance...

Alors qu'elles traversaient des ruelles désertées à cause du temps, entre deux plaisanterie et potins, Yume se pencha vers la jeune Aburame pour lui murmurer quelques-chose à l'oreille.
"Je me dis que je referais bien une soirée de noël un de ces jours … pas toi ?"
Hako se figea net, manqua de s'écraser contre un poteau. De manière incompréhensible, du rouge pivoine lui montait aux joues.
Hein ? Quoi ? Elle avait bien compris ? Mais c'était d'habitude elle qui était... demandeuse... et qui lançait des sous-entendue douteux... Les images de la dite soirée vinrent envahir son esprit et coloré ses pommettes.
Yume l'avait prise par surprise !
"Ce... ce serait avec plaisir. Plein de plaisir !" balbutia-t-elle, peinant à reprendre ses esprits alors que ses yeux d'émeraudes détaillaient un peu trop la silhouette de sa petite amie, avides.
Raaah, pourquoi il fallait qu'elle dise ça maintenant ! Alors que L'Uchiha les avait invitées... Non, les avait suppliées de venir l'aider à aménager ! Et elle était dans la rue, et aussi vide soit-elle, Hako ne pouvait pas se permettre de se jeter sur les lèvres de son amante. Et elle en mourrait d'envie maintenant !
Méchante Yum-Yum !

Heureusement (?), elles arrivèrent finalement à l'adresse donnée par Kuro.
Hako examina l'endroit de l'extérieur avec un œil critique, alors que la polie Hyûga toquait à la porte et les annonçait.
L'immeuble... Ne payait pas de mine. Le quartier n'était pas l'un des plus reluisants de Konoha et visiblement l'appartement de Kuro n'allait pas être le summum du luxe. S'il était habitable, ce serait déjà pas mal.
"Frappes pas trop fort à la porte, Yum-Yum. Tu pourrais la faire s'écrouler et Kuku serait bien embêter !" pépia la kunoichi vert-pomme d'un ton taquin (et bien fort, pour être sûr que Kuro l'entende).

Elle se replongea dans la contemplation du bâtiment, alors que Kuro leur ouvrait. L'intérieur n'était... guère mieux. L'immeuble était probablement un des premiers qui avait été bâtît à la hâte au tout début de Konoha. Le stade juste après les habitations temporaire. Il allait bien falloir trois des plus prestigieux Genin du village pour rendre ça habitable !
Laissant sa gigantesque ombrelle de feuille dehors, le lutin vert de Konoha emboita le pas à sa coéquipière et pénétra dans l'appartement poussiéreux et vétuste pour saluer son jeune propriétaire.
"Bonjour monsieur Uchiha !" beugla volontairement Hako pour le bénéfice de tout le quartier. "Merci d'accueillir chez vous, seul, deux jeunes filles à peine nubiles que vous allez utiliser à loisir !"
Voilà qui allait assurer quelques questions amusantes pour Kuro dans le voisinage.

Hako ferma la porte derrière elle et commença à fureter partout du regard en bonne curieuse qu'elle était.
Elle défit son sac à dos et en sortit deux paquets, qu'elle posa littéralement dans les bras du jeune Uchiha.
"C'est... charmant chez toi, dit.... Tiens ! Cadeau d'emménagement ! De la part de moi et mes parents, qui visiblement tiennent à ce que je m'entende avec mes coéquipiers... Comme si mon charme naturel ne suffisait pas !"
Le premier paquet contenait une bouteille de sake de prix, un cadeau de la mère d'Hako. Y était ajouté un petit mot : "Chez nous, c'est traditionnel de fêter l'entrée dans un nouveau logement. Tu as l'âge, d'après Hako. A consommer avec modération ! Et n'en donne pas à Hako. Yume-san peut en prendre une coupe si elle veut, elle est responsable, elle."

L'autre paquet contenait un étrange encens et un livre. "Un truc de mon père pour faire fuir les insectes nuisibles, t'auras pas de problème de moustiques avec ça." l'informa la petite Aburame à froufrou.
Quant au livre, choisit par Hako dans la bibliothèque du clan, il faisait justement la liste de tous les insectes et parasites qui pouvait s'inviter dans une maison. Répugnant (et avec de splendide illustrations trop détaillée), mais si on prenait la peine de le lire en détail, on y trouvait quelques astuces pour justement éviter d'attirer ce genre d'indésirables.

D'ailleurs, la kunoichi vert-pomme étendit devant elle ses mains et de ses manches sortit en bruissant son essaim de kikaichuu, qui s'éparpilla dans la maison.
"Mes p'tits amis vont te faire un p'tit audit de tes colocataires !" pouffa la jeune fille. "Sinon, ça te fait quoi d'être désormais dans le cercle luxueux des propriétaire. D'une ruine, mais propriétaire quand même ! On sent là toute l'ascension sociale digne d'un Uchiha !"
Elle le taquinait (comme toujours), mais la petit Aburame était aussi un brin curieuse de cette velléité d'indépendance...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kuro
Konoha no Genin
Messages : 11
Date d'inscription : 10/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 0
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Kuro ouvrit la porte à ses deux partenaires de mission, une bourrasque de vent vert-pomme à froufrous, vint tourbillonner à l'intérieur de son appartement pour tout chambouler. Hako se faisait sans arrêt remarquer, où qu'elle aille et quoi qu'elle fasse. A peine arrivée que tout le quartier était déjà au courant de sa venue. Le jeune Uchiha, un peu gêné par les propos lubriques de son invitée, espéra secrètement que le voisinage ne lui en tiendrait pas rigueur. Le petit lutin Aburame était peut-être jeune et frêle en apparence, mais elle débordait de vitalité. Sans doute fut-elle une pile électrique dans une autre vie pensa leur hôte en plaisantant. L'adolescente, les pieds complètement trempés et dégoulinants, posa son "parapluie" dans l'entrée avant de remettre immédiatement une série de cadeaux entre les mains de Kuro venant de ses parents et d'elle même. Ce geste amical et chaleureux surprit Kuro. Il ne s'attendait pas à temps d'égard de la part d'Hako. Il se dit que, finalement, il était tombé dans une bonne équipe. Les filles étaient gentilles avec lui et elles avaient du cœur. La cohésion au sain de la team 2 était bien meilleure que ce qu'il pensait de prime abord. Tout les trois formaient un groupe fort et soudé en fait. Alors pour remercier son amie et l’accueillir convenablement chez lui, il se pencha lentement vers son joli petit minois et déposa un délicate bise sur sa joue droite.

-Je vous remercie, tes parents et toi, pour votre généreuse attention. Cela me fait très plaisir. Et bienvenue dans ma modeste maison.

Yume, qui se faisait beaucoup plus discrète que son amie, se tenait derrière elle. D'un caractère nettement plus timoré, elle restait souvent en arrière dans ce genre de situation. Pourtant il n'y avait pas de quoi être timide. Mais c'était dans sa nature. La belle Hyuga, toujours bien coiffée, avec ses longs et magnifiques cheveux noirs, son maintien élégant, et son petit sourire, faisait toujours très bonne impression. De ce que Kuro avait pu en voir, ce n'était pas simulé. C'était vraiment quelqu'un de bien à l'intérieur comme à l'extérieur. Il s'était fait là une amie de grande valeur à ses yeux. A son tour, il la salua avec un léger baiser sur la joue droite comme pour Hako, à ceci près qu'il n'avait pas à se pencher pour lui dire bonjour. Les deux jeunes filles avaient la peau d'une incroyable douceur mais ce n'est pas ce qui marqua le Uchiha.

- Tiens ! C'est marrant ! Vous portez exactement le même parfum ! Vous sentez pareil ! C'est mignon une telle complicité ^^

Puis, l'air contrarié, il fronça les sourcils en les dévisageant longuement sans rien dire. Ce qui ne manqua pas de perturber ses invitées. Après un silence qui sembla durer une éternité, il confia à ses amies qu'il ne pouvait les recevoir convenablement dans sa maison. Les bras chargés de cadeaux, il se sentait bête car il ne disposait même pas d'un meuble ou d'une table où les poser. Et qu'allait-il faire pour les remercier après leur travail. Décidément, il manquait au règles de savoir vivre élémentaire. Il devait faire plus attention à ce genre de chose à présent. Ce n'était plus le jeune malade et solitaire de l'hôpital d'autrefois. C'était à présent un homme qui possédait un appartement et qui avait de précieuses amies.

- Si ça ne vous dérange pas, pendant que vous examinez l'immeuble, je vais faire un saut chez mes parents pour ramener quelques trucs. Il me faudrait des cartons, bougies, bouteilles d'eau, une nappe, des produits d'entretien, un balai, une serpillère...

Tout en énumérant sa longue liste, il se dirigea vers la porte d'entrée.

- Les filles, je peux vous laisser seules un moment ? Le temps de faire l'aller et retour, je serai revenu dans une trentaine de minutes. Je suis sincèrement désolé, je manque à mes obligations. Désolé. Désolé. Je reviens !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 50
Expérience:
69/500  (69/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Appartement de Kuro Uchiha
Je donnais une petite tape sur la tête d'Hako avec son entrée fulgurante et totalement hors de propos avec Kuro ! Mais … Il ne sembla pas trop gêné, il l'était d'avantage par les cadeaux que Hako lui fourra dans les bras. Je retiens un rire en le voyant se plier en deux pour faire la bise à Hako. Il me dépassait un peu, mais je contentais grandir encore un peu pour atteindre sa taille. J'eus un petit rire gêné quand il affirma que Hako et moi avions le même parfums. Nota Bene, se méfier du nez des Uchiha plus développé qu'on pouvait penser ! Je surveillais Hako qui rependit ses insectes pour vérifier la salubrité des lieux et je vis Kuro se rendre compte de quelque chose. Il n'avait rien pour nous accueillir. Je ris sans aucune méchanceté.

« Il n'y a pas de soucis Kuro ! On t'attends sagement et j'empêche Hako d'user de ses parchemins favoris ! »


Je posais mon sac dans un coin avant de me poster quelques instants à la fenêtre. La vue était agréable. Bien qu'elle aurait put l'être encore plus avec une vitre propre et sans fissure. Je retournais vers mon sac pour en sortir un calepin, il allait falloir tout noter. Je notais donc : changer une vitre. Et j'en profitais pour tirer Hako un peu loin de la fenêtre et l'embrasser doucement. Je profitais de la demie heure seule avec ma petite copine pour lui voler quelques baisers. Pas plus, déjà parce que ce n'était pas très polie de faire ça dans l'appartement de Kuro, de deux, il n'y avait pas de lit, et de trois, une demie heure c'était trop court.

Je finis par repousser en riant Hako en lui interdisant d'utiliser des menaces ou du chantage contre moi pour ravoir un moment de câlinerie. De nous deux, c’était elle qui tenait le moins bien. J'activai mon Byakugan et scrutai avec attention les murs, le plafond, et le sol de l'appartement. De ce côté là, c'était très salubre. La construction était solide. C'était l'abandon du lieux qui avait permis aux insectes et sûrement à des gamins de venir détériorer le lieux. Un bon coup de balais, un nouveau parquet, celui là était complètement détruit et il manquait des lattes, de la peinture fraîche, des meubles au goût du jeune homme, deux trois plantes et un tapis … Non ! Mais il se ferait un joli nid rien qu'à lui ! Je hochais la tête, il avait fait une très bonne affaire ! Et s'il n'avait pas les moyens pour tout les meubles, la récupérations était toujours utile. J'enlaçais Hako par derrière et posai mon menton sur son bonnet.

« Kuro-kun a fait une très bonne affaire. Comme ça, au premier coup d'œil non, mais il a un appartement pleins de potentiels ! »


Je m'écartais de nouveau d'Hako pour refaire un tour d'inspection avec mes yeux. Les quelques fissures qu'on pouvait voir sur les mur était superficiel et étaient en réalité dû à un vieil enduit, complètement moisie aujourd'hui. Je donnais un petit coup de poings dans le mur et une plaque d'enduit tomba au sol. Bon il y allait avoir du grattage à faire ! Je regardais de nouveau Hako l'air très sérieuse mais une lueur d'humour dans mes prunelles

« Pas de parchemins explosif ! Tout à l'huile de coude ! »


J'entendis la porte s'ouvrir et je souris à Kuro avant d'aller l'aider à porter tout ce qu'il fallait dans l'appartement.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 70
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 102
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Masure de Kuro Uchiha


Bien évidemment, Yum-Yum la réprimanda pour son entrée fracassante. Ahhh, les Hyûga, toujours sérieux...
Les cadeaux surprirent visiblement leur hôte Uchiha. Ce n'était pas la chose polie à faire ? Ou alors il ne s'attendait pas à ce que pour une fois justement la jeune Aburame se montre polie et respectueuse de l'étiquette ?
En tout cas, Kuro avait l'air bien c...surpris par ce geste d'attention et déjà la langue de vipère de la kunoichi vert-pomme s'apprêtait à le taquiner d'une remarque bien sentis... Mais le jeune homme la devança et la surpris à son tour.
Il la salua aimablement.
Et lui fit la bise.

"Je vous remercie, tes parents et toi, pour votre généreuse attention. Cela me fait très plaisir. Et bienvenue dans ma modeste maison." lui déclara poliment son coéquipier Uchiha.
Mais Hako n'écoutait pas vraiment.
Il lui avait fait la bise !
Elle devait utiliser tout son entrainement de kunoichi (et l'indifférence affectée chère aux Aburame) pour ne pas se toucher la joue et rester statufier comme une bécasse.

Personne ne faisait la bise à un Aburame. On évitait même de les toucher. Outre le fait d'avoir eut une scolarité difficile à cause de son statut suspicieux de sang mêlée, de fille d'une étrangère, Hako avait été en bute à des brimades d'autres enfants qui la jugeait (comme beaucoup de jeunes Aburame, qui contraient ça avec leur flegme naturel, Hako quand à elle préférait une riposte plus musclée) répugnante à cause des insectes qu'elle hébergeait.
Même dans sa famille, les membres du clan maintenaient une certaine distance et ne débordaient pas vraiment de gestes affectueux entre-eux.
A part ses parents, et Yume (mais sa douce et tendre était un cas à part), personne n'avait jamais touché amicalement Hako ou ne s'était volontairement approchée d'elle !

Elle resta donc les bras ballant, perdu dans ses réflexions alors que Kuro saluer Yum-Yum.
Le Uchiha ne s'était sans doute pas rendu compte de la portée de son geste, qu'il devait sans doute juger anodin pour lui, une simple politesse.
Hako secoua la tête, vaguement gênée et décida d'oublier ça. Mais la jeune fille ne pu s'empêcher d'avoir un léger sourire en coin.

"Ouais, il faut insister sur le modeste !" ricana-t-elle, pour chasser son trouble et reprendre son rôle de trublion.
Elle ne pu s'empêcher de froncer les sourcils quand Kuro salua sa belle Hyûga et la gratifia elle aussi d'une bise de bienvenue. Hako ne pouvait s'empêcher de ne pas apprécier quand des hommes (surtout plus âgés) s’approchaient un peu trop près de son amante.
Mais bon, elle se contint : elle ne pouvait pas lui hurler de s'écarter de sa petite amie comme ça, vil séducteur dépravé Uchiha !

Une nouvelle fois, Kura la surprit.
"Tiens ! C'est marrant ! Vous portez exactement le même parfum ! Vous sentez pareil ! C'est mignon une telle complicité ^^" annonça gaiement le jeune homme du clan à l'éventail, faisant évidemment raté un battement de cœurs aux deux amantes secrètes.
Surtout qu'en plus, il s'arrêta pour les dévisager longuement, instillant un léger malaise chez la jeune Aburame.
Savait-il ? Se doutait-il ? Ou était-ce comme sa bise, juste une remarque lancée en l'air ?

Heureusement, le cerveau du petit lutin vert de Konoha carburait aussi vite que battait son coeur.
"Tsss ! On renifle les jeunes filles maintenant, Uchihentai ?" persiffla-t-elle, venimeuse, avant d'enchainer sur un sourire qu'elle espérait crédible. "C'est juste que Yum-Yum s'est mis dans la tête d'essayer de me rendre présentable et de faire de moins une vraie femme. Ça, où elle en avait marre que je sente le chien mouillé ou la sueur. Elle m'a offert de son parfum. C'est cher ces trucs avec la paye de genin..."
Jetant rapidement un regard alentour à l'appartement, elle changea au plus vite de sujet.
"Et si t'as le nez aussi sensible, va falloir aérer un brin. Cela sent la poussière et la crotte de rat ici."

Leur coéquipier sembla soudain se rendre compte que s'il avait invité son équipe pour du ménage (à ce stade, c'était presque de la reconstruction), il lui manquait quand même un minimum de chose.
"Si ça ne vous dérange pas, pendant que vous examinez l'immeuble, je vais faire un saut chez mes parents pour ramener quelques trucs. Il me faudrait des cartons, bougies, bouteilles d'eau, une nappe, des produits d'entretien, un balai, une serpillère..."
"... Typiquement masculin." renifla Hako, les yeux rieurs. "Aucune organisation. Qu'est-ce qu'il ferait sans nous ?"
"Les filles, je peux vous laisser seules un moment ? Le temps de faire l'aller et retour, je serai revenu dans une trentaine de minutes. Je suis sincèrement désolé, je manque à mes obligations. Désolé. Désolé. Je reviens !"
Chance ! Quelques instant de plaisir volé avec sa belle Hyûga ! Elle dédia un au revoir surjoué à Kuro qui s'absentait.
"Il n'y a pas de soucis Kuro ! On t'attends sagement et j'empêche Hako d'user de ses parchemins favoris !"
Sagement... Mais oui bien sûr.
Alors qu'elle poursuivait l'envoi de ses insectes pour chercher d'éventuels indésirable, Hako dédia un regard concupiscent à sa belle aux yeux lavande, qui contemplait (ou devinait plutôt) le paysage au travers d'une fenêtre sale et branlante.
La voir sortir un petit calepin fit sourire Hako. D'eux tous, c'était indiscutablement la jeune Hyûga la plus organisée (et surement la plus mature).

La petite Aburame alla se coller à elle et lui prendre la taille amoureusement, s'attirant (mendiant) un baiser que son amante se fit une joie de lui donner.
Hako le lui rendit, plus intense, plus exigeant. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas pu être seules ensembles. La plaie soit cette obligation de garder secrète leur relation...
Emporté par le moment, les petites mains d'Hako s'égarèrent sur le corps de son amante.

Cette dernière lui laissa profiter de l'instant un petit moment, avant de la repousser gentiment.
C'est vrai. Pas ici. Elles n'avaient pas le temps et n'étaient pas venues pour ça... Même si l'idée d'utiliser l'appartement de Kuro devenait tentante... Mais il faudrait d'abord le rénover avant. Ensuite... Le jeune Uchiha devait bien avoir des entrainements avec son clan, des voyages, voir des missions avec d'autres équipes, où son Sharingan serait exigé.
Et il fallait bien que quelqu'un vienne entretenir sa maison. Arroser les plantes, allez savoir.
"... Un nid d'amour par procuration." souffla la kunoichi vert-pomme, rêveuse. "Yume ! Tu crois que Kuro aime les animaux ? Un chat ou mieux, un chien ? Cela pourrait égayer sa vie de célibataire et sa maison..."
Et surtout, cela fournirait un superbe prétexte pour devoir venir s'en occuper quand le jeune homme devrait s'absenter.

Yume lui ayant clairement fait comprendre qu'elles ne pourraient pas s'échanger davantage de câlins et de baisers, Hako rappela ses insectes qui s'étaient infiltrés partout dans la maison.
De son coté, son amante utilisait sa vision magique pour inspecter la bâtisse. Elle revint ensuite enlacer sa petite amie Aburame. Raaah, la vile tentatrice ! Elle lui interdisait d'être trop entreprenante puis venait la titiller ! Surtout qu'elle lui avait remit en tête leur Noël si spécial...
"Kuro-kun a fait une très bonne affaire. Comme ça, au premier coup d'œil non, mais il a un appartement pleins de potentiels !" affirma sa belle (et désirable, Ô combien désirable) Hûga.
"Tellement caché comme potentiel, qu'il faut le Sharingan ou le Byakugan pour le voir." plaisanta le lutin vert de Konoha, bien qu’elle soit un peu jalouse de la nouvelle indépendance de leur collègue plus âgé.

Son amante s'éloigna d'elle (à regret) à nouveau, non sans que la kunoichi Aburame ne lui ai volée un nouveau baiser et repris son inspection. Elle démolie un morceau de mur, faisant sursauter Hako. C’était elle d’habitude, qui cassait des trucs.
"Pas de parchemins explosif ! Tout à l'huile de coude !" ordonna-t-elle, anticipant la plaisanterie du lutin vert de Konoha, qui allait recommander de tout raser à l'explosif pour garder que ce qui serait assez solide pour y résister.
"Ok, ok, je vais essayer de pas démolir plus que ça sa ruine..." répliqua-t-elle, avant de lancer un ordre d'un ton sec à l'essaim d'insectes noirâtres qui émergeait des fissures. "Au rapport !"
Le tapis de kikaichuu bourdonna et prit l'apparence d'un clone de la jeune Aburame. Hako l'avait invoqué pour partager ses découvertes avec Yume et Kuro qui revenait avec du matériel.

"187 araignées, un nombre impressionnant de punaises, quelques mille-pattes. Deux familles de rats d'une douzaines d'individu et une quinzaines de souris. Heureusement, pas de termites, le bois est encore sain." débita le clone d'insectes. "Il y a également une colonie de chauve-souris dans les combles. A l'odeur, au moins trois chats sauvages fréquentes les lieux mais ne sont pas présent actuellement. Plus exotique : dans la salle de bain, caché dans l'ombre humide, se trouve un scolopendre géant. Normalement, on n'en trouve que bien plus profondément dans les forêts entourant Konoha. Attention, il est venimeux et agressif."

En entendant ce magnifique et si encourageant rapport, Hako se tourna vers son aimée.
"Toujours pas tentée par les parchemins explosifs ? Ou le Katon ? Où sont les pyromanes Uchiha quand on a besoin d'eux ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kuro
Konoha no Genin
Messages : 11
Date d'inscription : 10/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 0
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le temps avait de nouveau tournée. Un ciel gris et maussade crachait une pluie froide et continue sur les rues de konoha. Kuro avait mal choisi son jour pour s'occuper de son appartement. Mais il n'avait guère le choix non plus. Entre les missions, les cours, les entrainements et la famille, il lui était assez difficile de trouver un moment de libre pour vaquer à ses occupations. L'eau ruisselait sur ses cheveux et son visage, s'infiltrant dans ses chaussures, pénétrant ses vêtements aussi épais qu'ils fussent. En faisant l'aller et retour jusqu'au quartier des Uchiha, il s'était prit l'averse en plein nez. Trempé des pieds à la tête il avançait les bras chargés de cartons recouverts d'une toile cirée pour les protéger de la pluie. C'était eux ou lui. Tout en marchant, il se dit que, quelqu'un, quelque part, devait dire du mal de lui, parce qu'il avait les oreilles qui sifflaient. C'était une vieille superstition dans le village. On pouvait aussi le dire quand on éternuait, ça fonctionnait aussi.

Kuro ouvrit la porte d'entrée comme il put, il s'aida de son pied pour la pousser et déposa tout son matériel dans le hall. Il faisait bon de rentrer chez soi et ce, même si c'était minable et sale. Par un temps pareil, c'était toujours agréable d'être à la maison.

Il entreprit rapidement de faire sécher ses vêtements. Il laissa ses chaussures à l'entrée. Ensuite il retira son épais hanten noir et l'essora dans l'évier de la cuisine en le pressant entre ses mains. Il fit de même avec son kimono, sa large ceinture blanche et son pantalon si bien qu'il se retrouva simplement vêtu d'un caleçon noir. Il n'avait pas encore de serviette pour se sécher mais à quoi bon. Il maitrisait l'affinité katon. Il effectua quelques mudras et son corps se mit à bouillonner. L'eau commença à s'évaporer lentement. On pouvait voir des volutes de vapeur se dégager de son sublime corps. Le jeune homme à la musculature fine et dessinée ne souffrait d'aucune imperfection physique. Il resplendissait de vitalité et d’énergie. Le temps où il était à l'article de la mort était révolu. Depuis sa rémission complète, il s'entrainait durement pour rattraper le temps perdu et le résultat était là. Il était bien dans sa peau et cela se voyait.

Quand le jeune homme se retourna, il revint à la réalité. Ses deux invitées le regardaient bizarrement. Il avait complétement oublier les bonnes manières en leur présence. Ce n'était pas des choses à faire que de se présenter à ses compagnons d'armes en caleçon. Mais loin de se laisser abattre par cet embarrassant moment, il prit le parti de faire comme si de rien n'était.

Je vais faire sécher mes vêtements, j'en ai encore pour deux minutes, annonça-t-il d'un ton neutre et monocorde.

Le genin ne prit pas la peine de s'excuser ou de tenter une explication maladroite. De toute façon il était bien incapable de dire si elles étaient en colère, offusquées ou quoi que ce soit. Il reprit ce qu'il avait commencé et, d'une main surchauffée, il repassa ses habits à la manière d'un fer à repasser.

Bien pratique cette affinité ! Dit-il pour détendre l'atmosphère.

Quelques instants plus tard, il était à nouveau emmitouflé dans son élégant kimono noir arborant l'emblème des Uchiha dans le dos. Un large obi, blanc immaculé, le maintenait fermé à la taille. Son hanten, soigneusement plié se trouvait à coté de ses chaussures dans l'entrée.

J'ai ramené de quoi nettoyer un peu la maison et des affaires pour manger convenablement, expliqua-t-il aux jeunes kunoichis en désignant du doigt le tas de cartons.

Leader rouge à alpha vert et alpha mauve, quelle est la situation ? leur demanda-t-il pour plaisanter.

On fait quoi maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 50
Expérience:
69/500  (69/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Appartement de Kuro Uchiha
Je souris en regardant l’autre Hako arrivait et faire son compte rendu. Effectivement il y avait un peu d’insectes dans l’appartement. Heureusement que ma petite amie était une Aburame parce que je n’avais pas peur des insectes. Après tout elle était un véritable nid d’insecte. Même si, je n’avais aucune envie d’affronter un scolopendre géant, visiblement qu’en plus il voulait légèrement notre mort. C’était … absolument horrible. J’entendis ra porte s’ouvrir et je vis Kuro arrivait, tremper jusqu’aux os. Il avait du se prendre l’averse le pauvre. Je tirais à moi les cartons pour dégager le hall et me retournais.

Le rouge me monta aussitôt aux joues lorsque je vis Kuro se déshabilla dans la cuisine. Instinctivement je couvris les yeux de Hako pour éviter qu’elle nous fasse une remarque salace. D’ailleurs je lui couvris aussi la bouche pour qu’elle se taise. Je détournais pudiquement les yeux pour regarder le mur et attendis que Kuro soit rhabillé pour relâcher Hako à qui je fis les gros yeux pour qu’elle ne fasse aucun remarques déplacées. Ce fut elle qui commença le rapport et j’attendis pour faire le mien.

« Les murs, les canalisations, le sol, et le plafond sont parfait, il n’y a pas de fissures. Par contre tu devrais changer tes fenêtres. Ensuite, les enduits des murs sont bon pour être enlevé , refait et repeint ou réenduit. Comme tu veux, dans tout les cas, il faut ôter l’ancien enduit. »


Je fixais Hako, s’il y en avait bien une qui pourrait se débarrasser de la bestiole qui avait élu domicile dans la salle de bain sans risque c’était bien elle ! Je la laissais s’occuper de étape. Je montrais les fissures dans les fenêtres à Kuro avant de fouiller un peu dans les carton pour trouver une spatule en métal, un grattoir, et commençais à ôter le vieil enduit sans trop de difficulté. Après tout de grandes plaques s’enlevaient juste d’un petit coup de poing, et avec ma grande taille, en tendant les bras j’arrivais jusqu’en haut des murs. Le plus pénible était de repasser derrière pour enlever les petites imperfection du mur, mais avec trois clones, cela allait bien plus vite ! Je crois qu’Hako n’avait pas eu trop de difficulté avec toutes les bestioles à au moins six pattes.

Après avoir trouvé le balais, bien caché pour cause d’utilisation, je nettoyai un peu la pièces principales, déjà trois gros sacs poubelles , avant de regarder autour de moi. Bon ! Déjà cela avait une meilleure tête une fois les enduits fissurés au sol ! Les murs étaient parfaitement sain. Il n’y avait maintenant que les fenêtres à changer ainsi que refaire le plancher … Par contre … J’avais de la poussière pleins les cheveux, j’avais l’impression d’être une petite vieille. Bon … heureusement je ne m’étais pas lavé les cheveux, parce que sinon j’aurais de quoi râler mais bon. J’allais voir Hako et Kuro.

« Tout vas bien de votre côté ? »


J'évitais de croiser le regard d'Hako ou de Kuro, la scène du caleçon restant un peu trop vif dans ma mémoire pour l'instant. Et je n'avais pas envie de rougir ou de rire bêtement, Ça suffisait bien une fois ! Pas deux !




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 70
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 102
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Masure de Kuro Uchiha

Kuro finit par revenir (hélas. Cela voulait dire plus de câlins avec Yum-Yum) et, trempé, déposa son barda dans le couloir d'entrée.
Yume alla immédiatement l'aider, aussi la jeune Aburame lui emboita le pas pour la seconder dans le transbahutage des cartons, pendant que son clone d'insectes débitait son rapport d'une voix monocorde.

Soudain, alors qu'elle revenait chercher des affaires de nettoyage, sa belle Hyûga lui sauta dessus, lui bouchant les yeux et la bâillonnant par surprise !
Outrée, le lutin vert de Konoha se débattit (mollement, c'était Yum-Yum quand même et, qui sait, c’était peut être une sorte de câlin bizarre), mais en vain contre la kunoichi aux yeux lavande pâle, qui était bien plus grande qu'elle et tout aussi forte.
Depuis quand Yume lui faisait ce genre de blague ? Renonçant à comprendre, elle se laissa aller, appuyant "négligemment" sa tête contre la poitrine de son amante pour la peine...

Pendant ce temps, une autre silhouette avait suivit la scène et s'introduisit dans la cuisine pour découvrir un Uchiha fort peu vêtu en train de faire sécher ses vêtements à coups de Katon.
Le clone d'Hako fut intrigué. L'émanation de chakra issu du jeune homme était... intense. Et chaude.
Bien qu'ayant plus ou moins une vague copie de l'esprit de la kunoichi Aburame, le clone était avant tout un assemblage de kikaichuu avides de chakra. Il avait hérité de sa maitresse une certaine impulsivité et une grande curiosité. Il jeta un œil à son original, visiblement au prise avec son coéquipière dans une étrange cajolerie.
Le clone ressentit une pointe de regret et de jalousie. L'essaim mère pouvait être en contact avec le bon chakra lavande/vif/doux/sucré/pur de la Hyûga.
Il se décida donc, se glissant derrière un Kuro à demi-nu pour soudain lui pose ses petites mains froides dans le dos.

Issus d'Hako et composée d'une colonie d'insectes buveurs de chakra, le clone n'avait ni savoir vivre, ni pudeur, ni le moindre sens d'espace privé.
"Intéressant." déclara la copie de la jeune Aburame, bien trop près de Kuro. "Un chakra puissant. Il est... chaud/poivre/cendre/rouge/intense."
Le clone dédia au jeune homme un sourire brillant, trop semblable à celui d'Hako quand elle préparait un mauvais coup. Ou quand elle se préparait à se bâfrer de la cuisine de Yume...

D'ailleurs, sa charmante Hyûga finie par libérer la (véritable) jeune Aburame, ce qui lui valut un regard vert-émeraude à la fois courroucé et intrigué.
"Qu'est-ce qui se passe ?" commença bruyamment la petite Aburame.
Elle fut coupée par la voix de Kuro dans la cuisine.
"Je vais faire sécher mes vêtements, j'en ai encore pour deux minutes." lança le pyromane Uchiha depuis la cuisine.
Ah, d'accord...
Elle roula des yeux, dédiant une moue sardonique à son amante pudibonde qui lui avait "gâché" un si sémillant spectacle.

Yume fit évidemment comme si de rien n'était et enchaina par son propre rapport sur l'état du taudis de l'Uchiha.
Bon, il y avait plein de chose à faire. Des choses que Hako ne savait pas faire. Elle était une kunoichi, pas une menuisière/peintre/plâtrière/allez savoir quoi d'autre nécessitant des compétences différentes de la violence et la démolition.
"J'ai ramené de quoi nettoyer un peu la maison et des affaires pour manger convenablement." les informa Kuro en les rejoignant, après s'être vanté (enfin, dans l'esprit d'Hako) à propos de son ninjutsu.

Par contre, une autre personne, aussi folle que son original, avait entendu la question de sa maitresse. Elle abandonna donc Kuro qui se rhabillait (dommage, il aurait fait un bon repas...) pour y répondre.
Arrivant devant les deux jeunes filles, le clone fit le compte rendu de la situation, comme sa progénitrice l'avait malencontreusement demandé. En détail.

"Uchiha Kuro est rentrée, visiblement trempée en raison de la pluie et d'une mauvaise préparation de son expédition. Il a alors ôté ses vêtements, à l'exception de celui, noir, protégeant ses parties intimes. Le but n'était pas une préparation à une tentative de reproduction humaine, chose confirmée par ses phéromones, qui ne trahissait aucune excitation sexuelle. Il s'agissait plutôt de ne pas laisser la température de son corps baisser." débita le clone d'une voix sérieuse et professorale, très Aburame mais qui cadrait mal avec son aspect de lutin vert.

"Note : contrairement à l'affirmation que nous avons déjà employé, il n'est pas une crevette amorphe mais dispose d'une musculature honorable. Uchiha Kuro a ensuite utilisé son chakra chaud/poivre/cendre/rouge/intense et des techniques inconnues - supposition : Katon de faible intensité - et à l'utilité discutable en combat pour sécher et aplanir ses vêtements. Intrigué, je suis allé goûter celui-ci, de manière minime, selon le protocole protégeant les alliés."

Hako se passa une main lasse sur le visage et dédia un sourire penaud d'excuse à Kuro pour le comportement "particulier" de son clone.
La Team 2 décida dans un bel ensemble d'oublier l'incident (ou de faire semblant pour l'instant) et de se mettre sérieusement au travail.
"Leader rouge à alpha vert et alpha mauve, quelle est la situation ? On fait quoi maintenant ?" plaisanta le shinobi du clan à l’éventail.

Les deux jeunes filles décrivirent leurs découvertes et informèrent l'heureux propriétaire de l'état de son logis.
Immédiatement, Yume se mit au travail, invoquant des clones pour aller plus vite.
Hako lui confia son propre double bien gênant, pour qu'elle le punisse en lui donnant des corvées.
Elle rassembla une grande partie de son essaim pour l'envoyer en vagues noirâtres vrombissante un peu partout, chasser les indésirables.
Dans l'ombre, dans les fissures et recoin, une guerre épique venait de commencer, mais les humains n'en sauraient rien.
"Tout vas bien de votre côté ?" s'enquit sa belle Hyûga.

"Les punaises ne veulent pas négocier, tant pis pour elles !" déclara joyeusement Hako, un sourire vantard aux lèvres. "Elles ne font pas le poids contre mes légions ! Je vais relocaliser les araignées. Je pense que je vais en laisser quelques-unes dans les combles, une fois qu'on aura chassé les chauves-souris. C'est pratique pour boulotter les mouches en été. Mais d'abord, sus au scolopendre géant !"

La jeune fille toute de vert-vêtue s'élança en chantonnant vers la salle de bain. Enfin, ce qui passait pour tel dans la bâtisse encore dans un état discutable.
Il ne fallut pas longtemps pour que ces coéquipiers commencent à entendre des bruits violents et des jurons qu'une demoiselle n'étaient pas sensée connaître.
"'Tain ce truc est gros comme ma jambe ! Dommage que Yum-Yum m'ait interdit les explosifs !" pesta la kunoichi Aburame.
*BOUM*
*Bruit de plâtre qui tombe en pluie*
"Oups. Raté... Désolé, mur moisi. Revient là, saleté ! Je te l'ordonne ! Rhaaa, arrête de te glisser partout !"
*Bruit de faïence brisée*
"Hummm... Kuuroooo ? Tu préfère bien les douches au bain, hein, hein ? J'espère..."
*Étrange et inquiétant piaulement inhumain*
"Ah ah ! Prends ça ! Tu l'as sentit mon kunaï ! Eh ! Fuit pas !"

Les autres membres de la Team 2 eurent la ravissante surprise de voir détaler vers eux un gigantesque scolopendre à la carapace d'un mauve presque noir. Il avait un bon nombre de pattes brisées et un kunaï lui transperçait le crâne. Grandement blessée, il rependait un sang puant et verdâtre un peu partout.
Derrière lui suivait une petite Aburame suivait, brandissait un kunai plein d'ichor visqueux et couverte de poudre blanche et de débris de plâtre.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kuro
Konoha no Genin
Messages : 11
Date d'inscription : 10/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 0
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Les trois compagnons d'arme évitèrent de se croiser du regard un petit moment suite au mal aise général provoqué par Kuro et le clone de Hako. Afin de ne pas penser à cet incident quelque peut embarrassant, chacun entreprit une tâche à faire de son côté.

La belle brune aux yeux lavande se tourna vers un travail manuel. Elle produisit trois clones tout aussi magnifiques qu'elle. Armées d'une spatule elles commencèrent à racler, frotter, gratter, les enduits muraux à remplacer. Elles avaient bien du courage de se lancer là-dedans. C'était salissant, fatiguant, répétitif, monotone. A peine avaient elles commencé qu'elles étaient déjà couvertes de poussière et de plâtre. La petite Haburame lui adjoint son clone d'insectes en renfort pour les aider tandis qu'elle chassait les bestioles indésirables avec son incroyable essaim noirâtre. Elle le contrôlait d'une main de maître à travers toute la pièce en un magnifique balai aérien composé de looping, de vrilles ou de tonneaux. Il s'infiltrait dans les recoins les plus inaccessibles où une lutte sans merci se déroulait dans le plus grand secret. Seul sa générale en chef en connaissait l'étendue. Sous ses froufrous vert pomme, elle ordonnait ses tactiques et stratégies à ses bataillons. Ses petits soldats combattaient vaillamment pour conquérir ces nouveaux territoires.

Kuro s’occupait des vitres de l'appartement selon les recommandations de Yume. Il les nettoyait avec les produits d'entretien qu'il avait ramené pour enlever l'épaisse couche de saleté qui les recouvrait. Il prenait soin de déposer un morceau de scotch où la Hyuga avait signalé des micro-fissures afin de les protéger en attendant de les remplacer. Puis, d'inquiétants bruits vinrent de la salle de bain. Hako était au prise avec le terrible scolopendre venimeux.

La bestiole, un kunai dans la tête, tenta de s'enfuir par le salon en laissant une longue trainée de sang verdâtre derrière elle.

Les yeux du Uchiha devinrent rouge écarlate en une fraction de seconde. Il venait d'activer son redoutable dojutsu héréditaire, le sharingan. Celui-ci lui permettait de voir presque instantanément le moindre mouvement dans son champ de vision. Grace à se don exceptionnel, il pouvait percevoir chaque contraction musculaire d'un individu et lire chacun de ses mouvements. Face à un mille-pattes, Kuro se régalait. Il devait utiliser tout le potentiel de son œil pour analyser la complexe marche de l'énorme insecte mauve foncée, presque noire.

D'un coup sec et rapide, le genin tapa du pied sur une latte pourrie du parquet. Comme un levier, elle s'enfonça sous son pied tandis que l'autre extrémité s'élevait dans les airs. Elle retomba avec violence juste au moment où le scolopendre passait dessous, le décapitant de façon nette et précise. Son corps continua de remuer le temps que les spasmes musculaires s'estompent. Ce n'était pas bien beau à voir... La pièce s'obscurcit au passage d'un gros nuage, plongeant la pièce dans la pénombre. Kuro, immobile, tenait son visage dans sa main. On pouvait apercevoir son œil rouge sanguin entre ses doigts. Il fixait intensément la petite Haburame.

Tu n'as même pas idée à quel point c'est facile pour moi toutes ces conneries... lui dit-il d'un ton froid et hautain.

D'un naturel arrogant et dominateur, les membres du clan Uchiha avait tendance à prendre les autres de haut. Et malgré les années passées à l’hôpital loin des siens, Kuro avait en lui cette sombre facette. Bien plus qu'il ne l'aurait imaginé. Puis un rayon de lumière vint de nouveau éclairer la pièce. Avec des vitres propres, elle était bien plus claire qu'avant. Le sharingan avait cédé la place à l'habituel regard de tout les jours, celui du beau brun aux yeux noirs comme l'ébène.

Merci pour ton aide Hako. Ton kunai l'avait déjà bien amoché. Bien joué.


Il tenta tant bien que mal de rattraper la situation en accordant le gros mérite à la petite genin. Il était déjà considéré comme paria parmi les siens. Un faiblard parmi l'élite. Une tache dans la célèbre lignée. Il devait vivre à l'écart le temps de faire ses preuves. Alors il ne voulait pas se mettre à dos ses coéquipières. Mais parfois, trop de politesse, tue la politesse. Cela pouvait se retourner contre lui. Comment allait-elle le prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 50
Expérience:
69/500  (69/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Appartement de Kuro Uchiha
J’étais heureuse de n’avoir à faire que le décrouttage de mur, avec mes clones et celui d’Hako, cela allait vite. Hako elle s’occupait des insectes qui avaient élus domicile chez Kuro. Je crois que cela valait mieux, et avec un peu de chance elle ne ferait pas exploser les toilettes. Enfin … J’espérais … Mais non ! Tout allait bien se passer ! Je lui avais interdit d’utiliser des parchemins explosifs tout aller bien se passer ! Théoriquement ! Elle était quand même responsable ! Autant que Nyuuwa … … J’espérais brusquement que Kuro ait prit une excellente assurance pour son logement ! Et avant de partir je ferais un petit tour du propriétaire avec mon Byakugan. J’avais confiance en Hako … Sauf pour les farces !

Je retiens un soupir en entendant le combat contre la bestiole avant de me retourner en l’entendant appeler l’insecte qui s’était enfuit. Kuro s’en occupa parfaitement bien … Malgré son petit sursaut de son côté sombre Uchiha. Ah … j’avais l’impression de m’entendre parler de la branche principale. Même si c’était complètement stupide. D’ailleurs, il sembla s’en rendre compte aussitôt. D’un coup d’œil, j’interdis à Hako la moindre remarque mordante. Ce n’était pas le moment. Quelque part je me sentais très proche de Kuro sur ce point, nous étions les bêtes noires de nos clans respectifs, moi parce que j’étais de la branche secondaire, et lui par son passé médical. Alors qu’il se donne un peu d’importance ne me gênait pas, car c’était irrégulier,et de temps en temps, cela ne faisait de mal à personne ! Je souris à Kuro

« Joli duo tout les deux ! Je crois que nous avons trouver un point à travailler à la prochaine session d’entraînement avec sensei ! Puisque notre duo Hako et moi fonctionne bien, vous pourriez travailler tout les deux ensemble ! Je suis sûre que vous obtiendrez d’excellents résultats ! »


Je regardais à nouveau Hako et plissais les yeux. Si elle ou son essaim prononçait un mot dans le mauvais sens, je la bouderais, et elle m’en savait capable ! Il nous était arrivé de nous disputer un peu, et c’était la plus part du temps moi qui gagnait ces affrontements. Un de mes clones s’approcha la mine un peu dégoutté, il y avait de quoi en même temps, de la bestiole décapité et la souleva du bout des doigts avant de demander si on ne pouvait pas la brûler, histoire sûrement qu’elle ne revienne pas. Les insectes ne me gênaient pas, en même temps pour sortir avec une Aburame, il ne fallait pas craindre les insectes, mais là, cet énorme mille-pattes, même pour moi c’était un peu trop. Le clone de Hako me demanda discrètement, merci le langage codé, la permission de me prendre un peu de chakra, j’acceptais avec un sourire. Mon clone numéro s’occupa de jeter la bestiole et de nettoyer le sol, tout en grondant gentiment Kuro pour la latte de parquet. Mais bon ! Un tapis dessus et on n’y verra plus rien ! Je rappelais mon clone pour qu’il m’aide à nettoyer le sol une fois le mur finit d’être nettoyer. Ça ! C’était fait ! Je regardais autour de moi sans trop savoir quoi faire, il y avait tellement que je ne savais plus où j’en étais …

« … Euh ? Kuro-kun ? Tu as besoin d’aide où en priorité ? Je ne sais pas trop quoi faire … »


Trop de chose et trop de mains. L’avantage avec les ninjas, c’était que les rénovations allaient vite grâce aux clones ! Mais du coup … Cela allait tellement vite, que se retrouver les bras ballants … c’était très vite arriver. J’éternuais à cause de la poussière qui avait transformer mes cheveux noirs en cheveux poivre et sel. Un bon nettoyage complet avant de mettre les meubles, et après ne serait pas de trop !





Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 70
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 102
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Masure de Kuro Uchiha


Hako s'élança après le scolopendre blessée, avec toute sa furie habituelle. Pas question de laisser sa proie lui échapper ! L'insecte géant se dirigeait vers la pièce principale : là, il ne pourrait plus s'abriter de ses poings vengeurs en se glissant sous le mobilier.
Au moment où la petite Aburame déboulait à la poursuite de la bête, celle-ci fonça vers Kuro. La jeune fille savait pertinemment qu'un scolopendre, fut-il géant, n'était pas à la hauteur d'un genin du clan Uchiha. Mais on n'était pas à l’abri d'un accident et si le poison de l'insecte ne faisait pas peur à la kunoichi vert-pomme, ce n'était peut être pas le cas de ses coéquipiers.

Elle fit tomber un des kunai dissimulée sous les replis de ses manches froufrouteuse dans sa main, prête à décocher un trait mortel.
Mais Kuro la devança et activa son Sharingan et en un rien de temps, il s'occupa de l'insecte (à la grande satisfaction de la petite Aburame, il en mit partout et défonça lui aussi une partie de sa maison).

"Tu n'as même pas idée à quel point c'est facile pour moi toutes ces conneries..." persifla le fier Uchiha d'un ton méprisant, son regard rouge sang dédaigneux transperçant Hako.
Immédiatement, le (trop)fier petit lutin vert de Konoha se raidit, une moue mauvaise barrant son visage agacé.
Cela sonnait comme une accusation. Une moquerie pour ne pas avoir abattue elle-même la bestiole venimeuse. Comme si elle en aurait été incapable !

Évidemment, Hako allait répondre d'un ton cinglant et acide, mais elle croisa le regard de sa bien-aimé qui avait accouru.
Cela suffit à calmer pour quelques secondes son ire tempétueuse.
Kuro désactiva son Sharingan et semble réaliser qu'il avait été trop loin dans la provocation.
"Merci pour ton aide Hako. Ton kunai l'avait déjà bien amoché. Bien joué." affirma-t-il, d'un ton qui paraissait étrangement sincère.
Ouais, c'est ça...Hako connaissait bien le clan Uchiha et leur égo sur-enflé (comme le siens, mais en mode méprisant au lieu de seulement vantard). Elle avait après tout déjà fait équipe avec un membre du clan de l'éventail. Hélas…

"Joli duo tout les deux ! Je crois que nous avons trouver un point à travailler à la prochaine session d’entraînement avec sensei ! Puisque notre duo Hako et moi fonctionne bien, vous pourriez travailler tout les deux ensemble ! Je suis sûre que vous obtiendrez d’excellents résultats !" intervint sa douce et diplomate Yume. Il était désormais évident qu'elle voulait calmer le jeu et dissiper la tension entre les deux coéquipiers.
Travailler avec le pyromane du groupe ? Quelle idée... ravissante. La kunoichi aux insectes n'était pas vraiment emballée... Mais pour le bien de l'équipe, elle le ferait, cette fois. Pas question de répéter l'échec de la Team 13 !
Si seulement Kuro n'était pas aussi... exaspérant !

Les beaux yeux lavandes de sa petite amie l'implorait de ce taire, de ne pas envenimer la situation... Elle le savait. Mais Hako n'aurait pas était Hako si elle restait sans rien dire.

"Bien sûr, on est tous géniaux. Et nous deviendrons légendaires !" affirma-t-elle avec un sourire forcée en faisant le V de la victoire. Voilà qui devrait satisfaire les envies de diplomatie de sa belle...
Mais la bouche de l'effrontée petite Aburame n'en resta pas là. Elle soupira lourdement, levant les yeux au ciel de manière exagérée avant de poursuivre
"Comme j'aimerais avoir assez de chakra à dépenser dans le vent pour sécher et repasser mes vêtements au ninjutsu ou utiliser un dôjutsu légendaire dans le seul but de tuer une bestiole mourante pour impressionner deux belles jeunes filles..." railla-t-elle, en essayant de ce donner un ton plus humoristique qu'acide (échec total).

Elle sentit sur elle le regard courroucé de sa petite amie, aussi lui dédia-t-elle un grand sourire pour lui prouver qu'elle plaisantait. A moitié.
La petite Aburame pas-vraiment-assez-contrite effectua une retraite stratégique vers un des clones de son amante, qui avait la joyeuse mission de se débarrasser du cadavre.
"Un instant !" s'interposa-t-elle en dégainant un kunai avant de transformer la tête de la bête en un bouillie infâme en lui arrachant les pinces.
"Les glandes à poison." expliqua-t-elle après avoir disséquer le scolopendre géant. "Mon clan en appréciera la valeur..."
Elle hésita un instant avant de se tourner vers Kuro.
"Ils nous en donneront surement quelques ryô. Cela te permettra de...hum... Te racheter un baignoire décente."
La brouillonne kunoichi avait en effet un petit peu, un rien vraiment, saccager la salle de bain dans son combat épique.
"Comme les œufs, d'ailleurs... C'était une femelle qui s'était surement réfugiée ici pour pondre tranquillement. C'est pour ça qu'elle a été aussi agressive envers moi : elle protégeait ses petits. Mon clan est toujours à la recherche de ce genre de trucs..."
Même si l'idée avait été tentante de les laisser discrètement dans un coin, pour faire une sale farce à l'Uchiha. Non, enterrons la hache de guerre...

Après que son propre clone de kikaichuu se fut subrepticement restauré sur Yume, Hako l'envoya avec son répugnant chargement d'œufs de scolopendre et de glandes à poison suintante jusqu'au domaine Aburame. Avec le surplus de chakra fournit par Yume, il pourrait sans doute faire l'aller-retour assez vite.
Elle utilisa le reste de son essaim pour lui faire boire les traces de sang du monstre (non, pas Kuro, le scolopendre). Peu ragoutant, mais efficace.
Elle même sortie un moment de l'appartement, pour permettre à la pluie de laver les traces de plâtre et de matière visqueuse qui la recouvrait.

Hako revint, trempée mais propre et s'égoutta sur le palier en s'ébrouant comme un jeune chiot, trahissant par là son demi-sang.
Attrapant un balais et une serpillière, elle entreprit de laver le sol et d'essuyer le bordel qu'elle avait mit.
Elle entendit sa belle Hyûga demandait ce qui fallait faire d'autre et tendit une oreille attentive.
Nettoyer, ok, elle savait (vaguement faire). Démolir des trucs et chasser des insectes aussi. Mais à part ça...
Une idée lui traversa l'esprit.
"Kuku, tu pourrais chasser les chauves-souris des combles ?" demanda-t-elle alors. "Ce genre de bestioles est pénible à attraper ou tuer, ça vole, ça esquive avec leurs sens bizarres. Mais avec tes yeux démoniaques, tu pourras anticiper plus facilement leurs trajectoires que moi ou Yume."

Voilà, une petite tâche facile et une flatterie pour se mettre son coéquipier du clan à l'éventail dans la poche et ainsi faire plaisir à Yume en se montrant sociable et sympa avec lui !
Hako, tu es géniale !

Bon par contre, elle n'avait pas encore d'idée sur ce dont elle pourrait se charger à présent. Bah, l'Uchiha ou sa douce saurait bien employer ses incroyables talents.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kuro
Konoha no Genin
Messages : 11
Date d'inscription : 10/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin rang C
Ryos: 0
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
... démoniaque ...

Kuro répéta à demie-voix, de façon presque inaudible, ce mot sorti tout droit de la bouche de la petite Aburame. A l'image de Yume, elle avait sans doute voulu bien faire et tenter d'apaiser la situation. Cependant, n'étant pas coutumière du fait, elle avait quelque peu mal choisi ses mots. Pourtant le jeune homme ne lui en tint pas rigueur. Il avait l'habitude. En apparence, son clan bénéficiait d'un grand prestige et tout le monde l'admirait. Mais en coulisse, dès qu'ils avaient le dos tournés, les Uchiha en prenaient pour leur grade. Ce fut là une simple piqure de rappel. Un retour en douceur à la réalité du monde shinobi actuel.

Je pense laisser les chauve-souris tranquilles pour l'instant. Elles partiront bien d'elles même quand elles se rendront compte que les lieux sont habités. Je ne voudrais pas les chasser de leur petit nid douillet un jour de pluie. Pauvres petites bêtes...

Tandis qu'il parlait sur un ton monocorde, Kuro affichait son habituel visage froid et renfermé, sans aucun sourire, les sourcils légèrement froncés. Il y avait un tel contraste entre ce qu'il montrait et ses douces intentions.

Vous m'avez rendu un fier service aujourd'hui les filles. Merci d'être passé à la maison. Au début, on devait juste faire le tour des lieux. Je n'avais pas l'intention de vous faire travailler. Pour me faire pardonner, laissez moi vous inviter à diner pour ce soir. Rien de grandiose. Juste une bouffe entre potes avec les moyens du bord. Juste pour passer une bonne soirée et bien terminer la journée. On a des onigiris préparés par Yume et du saké offert par Hako.

Tout en parlant il étendit une vieille nappe carrée à peu près blanche et propre sur sur le plancher. Il sortit des bougies d'un carton et les plaça un peu partout dans le salon et sur les rebords de fenêtres. Lorsqu'il soufflait dessus avec son affinité katon, les bougies ne s'éteignaient pas. Au contraire, elle s'allumaient. Plutôt cool non ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 50
Expérience:
69/500  (69/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Appartement de Kuro Uchiha
Je ne dis rien, mais je fronçais les sourcils en regardant Hako. Elle n'avait vraiment pas put s'en empêcher hein ? Je retiens un soupire en regardant la bouillie qu'elle venait de faire du pauvre cadavre de l'insecte, j'aurais presque eut pitié de lui. Presque. Et Kuro nous entrait-il dans une phase déprime pseudo gotique dark de la mort ? … Nota bene : arrêter de lire les bêtises que me faisait passer ma petite sur sur la mode.

Je ris quand même à la proposition de Kuro et courus chercher les onigiris dans mon sac avant de me laver les mains. Le temps que je revienne Kuro avait allumé les chandelles et préparait la table. J'aimais beaucoup les chandelles ! C'était charmant ! Je tendis la boite en premier à Kuro pour qu'il se serve et donner ensuite son onigiri favori à Hako avant de croquer dans le miens le temps de poser la boite et de servir les petites coupes de Sake, celle de Hako contenait plus d'air que de liquide je n'avais pas envie de la ramener ivre à ses parents. Je levais la mienne vers le plafond de l'appartement de Kuro

« À ta santé Kuro-kun ! Et à ton nouveau chez toi ! Kampaï ! »


Je trempais mes lèvres dans la boisson et vidai prudemment la coupe. J'en avais déjà bus, mais ce n'était pas pour ça que j'en buvais outre mesure, la quantité de la coupe me suffisait. Affamée je me mis à manger joyeusement, totalement détendue, et j'en profitais pour raconter les dernières bêtises de ma sœur mais également quelques blagues.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 70
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 102
Expérience:
24/500  (24/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Masure de Kuro Uchiha

Alors que sa belle et douce Hyûga lui fronçait les sourcils, signe qu'il lui fallait arrêter d'embêter ce grand échalas d'Uchiha, la petite Aburame lui proposa une suite au programme de chasse au nuisible.
Histoire de faire la paix.
Et puis, en bonne petite brute hyperactive, Hako aimait bien allez tabasser des bestioles. Son petit combat contre le scolopendre géant, brutalement interrompu pour une démonstration magistrale de Sharingan l'avait laissé sur sa faim.

Las, Kuro ne semblait pas vouloir poursuivre l’assainissement de sa maison pour l'instant. Et vu l'état de la sale de bain après la passage de la bouillante kunoichi aux insectes, cela valait peut-être mieux...
"Je pense laisser les chauve-souris tranquilles pour l'instant. Elles partiront bien d'elles même quand elles se rendront compte que les lieux sont habités. Je ne voudrais pas les chasser de leur petit nid douillet un jour de pluie. Pauvres petites bêtes..." affirma son coéquipier du clan à l'éventail.
Il semblait encore tendu, mais bon, les Uchiha comme les Hyûga étaient toujours siiii rigide.
Hako allait lancer quelque pique issues de son esprit fébrile, quant elle sentit le regard de son amante sur son cou.
Elle déglutit donc et retint sa langue de vipère.

"Je te savais pas si tolérant envers les animaux, Kuro-kun." lança-t-elle tout de même, mais d'un ton doux et sincère pour une fois. "Moi j'aime les insectes, évidemment. Et les chiens !"
Mais du coup, qu'est-ce qui allait occuper le remuant lutin vert de Konoha ? Hako devait bien se l'avouer : à part faire vaguement le ménage (ce qui d'après sa mère n'était déjà pas un de ses points forts), elle n'y connaissait rien en aménagement d'appartement.

La jeune kunoichi se rendit compte alors de l'abîme d'ignorance qu'était son éducation pour les choses de tous les jours. Depuis son plus jeune âge elle avait été entrainée à se battre, à forger son corps comme une arme, à planifier des stratégies, à l'infiltration, à l’assassinat... Rien de tout cela ne servait dans la vie... civile.
Elle jeta un regard nerveux à Yume. A coup sûr, sa belle Hyûga en savait plus. Déjà, elle savait cuisiner rapidement, facilement et de jolie chose. Mangeable en plus.

A la pensée de la nourriture, le ventre de la petite Aburame gargouilla.
Kuro avait-il entendu ? En tout cas, il prit la parole pour les remercier et pour leur indiquer la (savoureuse) suite des opérations.
"Vous m'avez rendu un fier service aujourd'hui les filles. Merci d'être passé à la maison. Au début, on devait juste faire le tour des lieux. Je n'avais pas l'intention de vous faire travailler. Pour me faire pardonner, laissez moi vous inviter à diner pour ce soir. Rien de grandiose. Juste une bouffe entre potes avec les moyens du bord. Juste pour passer une bonne soirée et bien terminer la journée. On a des onigiris préparés par Yume et du saké offert par Hako." déclara-t-il solennellement.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le jeune Uchiha déplia une table et alluma des bougies pour éclairer la pièce, démontrant une fois de plus sa maîtrise du Katon (frimeur !).
Hako, bien sûr, ne pouvait pas laisser passer pareille occasion et, bravant la vindicte de Yum-Yum, ouvrit une fois de plus sa grande gueule.
"Oooooh ! Diner aux chandelles ? Monsieur est un romantique ! Et gourmand avec ça, deux beautés pour lui seul..." persiffla-t-elle joyeusement, son grand sourire étincelant montrant bien qu'elle plaisantait.

D'un éclat de rire, elle s'installa à table pendant que Yume allait chercher les onigiri. Elle remercia d'un grand sourire son amante qui bien sûr lui donna son préféré.
La kunoichi aux insectes le boulotta goulument (des trois, c'était évidemment elle qui avait les plus mauvaises manières à table), tout en écoutant les histoires de ces coéquipiers.

Hako eut la surprise de voir que Kuro négligea l'avertissement de sa mère et autorisa Yume à lui servir une coupelle de sake pour trinquer avec eux.
Humm... Une coupe un peu vide, mais c'était déjà ça.
"À ta santé Kuro-kun ! Et à ton nouveau chez toi ! Kampaï !" déclara sa belle aux yeux lavande en portant un toast.
"À ta nouvelle maison et à ton indépendance ! Et à tes succès dans l'équipe ! Kampaï !" enchaina la gamine Aburame en levant sa coupe. Qu'elle descendit d'un coup.

Hiii ! C'était fort ! Ça brulait ! A tous les coups, Kuro allait aimer ça... C'était aussi un peu amer... Mais pas déplaisant.
Déjà, la chaleur gagnait ses joues, malgré le peu d'alcool qu'elle avait ingurgité.
Cela eut un autre effet : cela calma (un peu) le petit lutin vert de Konoha. Occupé à se bâfrer et à digérer son sake, elle monopolisa moins les conversations et ne railla plus leur hôte Uchiha de la soirée.
Sourire aux lèvres, elle écoutait les histoires de Yume, qui osa même lancer quelques blagues !
Immédiatement, cela réveilla l'espiègle Aburame, qui enchaina avec quelques boniment de son cru, un peu plus osé que les historiettes de la Hyûga.
Qu'il était plaisant de voir celle-ci sourire et rire !
Et même l'Uchiha se montrait sociable et détendu. Bref, une soirée splendide.

Mais peu à peu, l'heure tournait. Hako fit remarquer que le bruit de la pluie avait cessé, mais qu'il faisait de plus en plus sombre.
Il ne leur fallait plus trop tardé. La jeune fille toute de vert vêtue pouvait rentrer tard, mais il y avait des limites (surtout qu'elle devait trouver un moyen de tromper l'odorat inouï de sa mère afin qu'elle ne sente pas qu'elle avait bue de l'alcool). Et Yume, étant une membre du clan (coincé) Hyûga, avec un père (coincé) rigide et une petite sœur à charge (et cette peste de la branche principale, qui demandait autant sinon plus d'attention), ne devait pas trop tard non plus.
Il leur fallait donc prendre congé.

"Kuro, merci pour la soirée, ça a largement payé nos efforts..." remercia la petite kunoichi  en ce levant (houlà, ça tanguerait pas un peu ?). "J'suis sûre que t'auras un chouette appart' bientôt. On t'aidera. Car on est comme ça dans la Team 2. Soudé. Yeah ! Câlin de groupe !"
Et d'un bond, elle se jetta au cou des deux autres, les attirant dans une embrassade rieuse.

"Bon, c'est pas tout ça, mais autant profiter de l'accalmie..." souffla-t-elle une fois remise de ses émotions. Et avec le peu de lumière, elle pourrait peut être voler quelques baiser à Yume sur le chemin du retour.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Habitations-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.