:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines Fertiles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les affres du temps [Pv. Bakuren]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 449
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
Les affres du temps [Pv. Bakuren] Left_bar_bleue2169/2000Les affres du temps [Pv. Bakuren] Empty_bar_bleue  (2169/2000)
Yamanaka Sayuri



Les affres du temps

Ôni Bakuren et Yamanaka Sayuri

À contre courant du temps 









***

Tu avais fouillé longtemps, très longtemps pour un indice, quel qu’il fut. Tu voulais comprendre ce qui était arrivé à ta mère, qui était-elle ? Qu’avait-elle fait dans sa vie ? Tu avais tout sorti, tout mis à nu, tu t’étais même permise de lire les documents qu’elle avait écrit tant d’années auparavant. Un indice, aussi petit fût-il, qui te permettrait de comprendre ce qui se passait, ce que tu faisais de ton existence.  Tu avais besoin de te prouver que tes choix étaient les bons. Tu devais savoir que ta mère espérait te voir prendre sa place, il en allait de ta détermination.

Ton voyage à Konoha avait ébranlé tout ce que tu étais. On avait impunément mis le feu à toutes tes croyances, à tout ce que tu étais et depuis, il était difficile de remettre de l’ordre dans ta tête. Bien sûr, tu étais une actrice, tu cachais ton trouble avec une aisance déconcertante, mais cela n’effaçait la fissure remontait maintenant lentement le long de ton masque.

Chaque nouvelle mission, chaque nouvelle rencontre t’enfonçait un peu plus dans ce calvaire. La réponse … c’était simple, remonter le temps, découvrir ce que ta mère faisait, ce qu’elle désirait. Elle voulait faire de toi une kunoichi, sa relève, c’était certain. Et lorsqu’enfin tu aurais confirmé ses intentions, tu pourrais de nouveau te concentrer. Couper tout le superflu de ton existence, redevenir la veuve noire des Yamanka. Une fois que tu saurais à coup sûr ce que ta mère attendait de toi, ta détermination reviendrait, in n’y avait aucun doute.

Donc, jour après jour, tu avais épluché tous ses documents à la recherche d’un indice pour remonter le temps, pour comprendre ce qui l’avait mené à toi, à elle, à ça. Un nom, voilà ce tu trouvas parmi tous les papiers. Un seul nom. Ôni Bakuren. De lecture en lecture, tu appris que l’homme de ce nom était ton géniteur.

Ôni Bakuren …

Tu demandas quelques jours de permission pour partir à sa recherche. Tu n’espérais pas réellement y parvenir pas, aussi facilement du moins. Selon les informations que tu avais – c’est-à-dire très peu – c’était un voyageur invétéré, un homme qui ne restait pas en place. Pourtant, tu n’allais pas abandonner pour si peu. Il te fallait des réponses, au plus vite.

Tu voyageas remontant rapidement jusqu’à l’endroit où elle l’avait rencontré, quelque part sur le plateau d’Arakura. Jusqu’à présent, tu rentrais bredouilles de tes recherches. Bien sûr, tu ne t’attendais pas à le trouver, mais tu nourrissais l’espoir, sinon tu n’aurais même pas entrepris ce voyage. Tu voulais comprendre ce que cet homme avait apporté à ta mère. Pourquoi t’avait-elle mise dans ce monde si elle n’avait pas prévu de te donner la présence d’un père ? Était-elle tombée éperdument amoureuse de cet homme, de Bakuren ? Avait-elle simplement succombé à la tentation d’avoir une famille, sans penser au lendemain ? Non, ta mère était encore plus calculatrice que toi, elle ne ferait jamais pareille erreur … n’est-ce pas ? Avait-elle eu comme toi un période où elle avait remis en question le bien fondé d’une vie entièrement attachée à son métier ? impossible. Définitivement.

Mais … mais. Voilà, c’était le problème. Tu n’arrivais pas à imaginer ce que tu découvrirais. Tu n’arrivais même à savoir ce que tu espérais découvrir en rencontrant cet homme.

Tu pris la direction d’une taverne, la plus près. Tu n’en pouvais plus. Il fallait étouffer la voix dans ta tête qui te promettait monts et merveilles, qui te berçait d’espoir – quel espoir ? encore une question – qui te faisais reconsidérer sans cesse ce que tu étais.

Attelée au bar, tu commandas une bouteille de saké avec la ferme intention de la terminer. Tes yeux couleur du ciel d’été parcouraient paresseusement la salle, mauvaise habitude d’une kunoichi toujours sur ses gardes. Tu t’attendais presque à une attaque surprise, malgré que ce n’était que peu probable. Être prête à réagir, tout simplement.





CSS par Gaelle



Les affres du temps [Pv. Bakuren] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines Fertiles-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.