:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Territoire du Vent :: Désert du Vent Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Surveiller le Pays du vent

Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 358
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 1318
Expérience:
Surveiller le Pays du vent Left_bar_bleue1084/1200Surveiller le Pays du vent Empty_bar_bleue  (1084/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Wada Munemasa


Sahara Denya

Radeaux du désert






An 15,


été


Quelques troncs et de la ficelle et nous voilà sur le chemin menant au principal cours d'eau du Pays du vent. Deux radeaux se dirigeaient vers l'eau à une lenteur certes prévisible mais pénible à vivre sous un tel cagnard. Rares eussent été les personnes d'accord de supporter cela et parmi elles figuraient Munemasa et moi.

Au printemps de l'an 14, Takeshi et moi avions commencé quelque chose que nous n'avions pu mener à bien, ce qui était fort gênant mais ne constituait pas un échec pour autant, car mon collègue avait été appelé à une autre tâche et l'ordre du haut-conseiller n'était absolument pas annulé, bien au contraire, je devais simplement trouver un autre partenaire. Cependant, toute policière et informée que j'étais, je connaissais Munemasa bien moins que Takeshi. Le décès de Saeko avait bien sûr aidé à me pencher plus sur l'éclaireur, mais le cas Wada ne m'était pas inconnu. Assassin de son père épargné pour une raison obscure, je ne comprenais pas comment il avait fait pour ne pas être mis à mort malgré son âge. Certains mentionnaient le comportement de son paternel tandis que d'autres évoquaient sa lignée, mais cette dernière n'était en rien une circonstance atténuante. L'histoire était ancienne, mais je l'avais découverte en recherchant un dossier dans les archives mal rangées, dans un sous-sol dont l'entretien eût terni l'image de la police. J'avais par hasard vu, en gras, un titre difficilement lisible tant l'écriture était immonde et m'étais attardée sur cet événement dont l'issue me laissait pantoise. Munemasa n'avait pas été sanctionné et pourtant la justice avait déjà condamné des jeunes. Aussi, lorsque le haut-conseiller m'avait affiliée à cet homme, ce fut sans aucune joie que j'acceptai.

Comme je ne faisais pas grandement confiance au ninja Wada, je refusais l'idée d'explorer avec lui les montagnes en tout premier lieu mais proposai de suivre le cours d'eau vers l'est pour ensuite remonter vers le nord, sans aller en ligne droite, afin que personne ne s'attendît à nous voir arriver par là. Un moyen de contourner les tribus sauvages et de les observer sous un angle imprévisible. Cependant, pour suivre le courant, ou le remonter, j'avais dans l'idée d'utiliser des embarcations flottantes, des radeaux et cela impliquait de bricoler. J'aimais bricoler, mais il ne s'agissait pas de fabriquer de simples bacs à cactus : nous parlions de radeaux solides pour un long voyage sous le soleil, donc d'une réalisation soignée. Et pour cela, qui de meilleurs que les marionnettistes ? Qui de meilleurs que ces gens qui ne m'appréciaient pas ? Qui de meilleurs qu'eux pour réaliser des ouvrages en bois ? Dans le villages, ils étaient les plus à même de nous aider mais ils ne m'aiment pas. En retour, j'avais moi aussi du mal à les apprécier. Je préférais laisser mon collègue Munemasa communiquer avec eux pour la construction de nos deux moyens de locomotion qui devaient être préparés rapidement. Nous avions besoin de radeaux munis de roues et adaptés aux voyages sur les dunes. Je l'ignorais, mais la préparation de notre commande prit du temps, beaucoup de temps et Munemasa était le seul en lien avec les Shirogane, je ne constatais pas moi-même la tâche des ingénieurs et ne pouvais qu'attendre, impatiente, de voir les ouvrages terminés.

Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Le désert de Suna
Sous le soleil écrasant du désert et sur ses dunes mouvantes, notre embarcation file droit. Assis à l'avant, je laisse ma camarade diriger le gouvernail. Sahara Denya, je ne connaissais absolument pas cette Jônin de Suna avant d'être affecté avec elle pour la surveillance de notre territoire brûlant.
Je n'ai pas engagé la conversation avec elle depuis notre rencontre mais je sens une certaine force d'esprit chez ce personnage qui ne me déplaît pas, je sais que c'est une policière donc forcément, je la respecte car c'est un métier parfois courageux et parfois ingrat.

Cependant, le silence distant dans lequel nous nous sommes murés démontre une certaine tension peu compréhensible... Évacuée par l'adrénaline que procure ce voyage nouveau pour moi.

Ignorant le sable et le vent fouettant mon visage, je garde mes yeux rivés sur l'horizon infini. Chaque dune en cache une autre, le trajet semble sans fin et n'importe quel individu non-entraîné finirait par devenir fou sous ce caniar, ce qui n'est évidemment pas le cas de Sunajins expérimentés comme nous.

Je sors un cigare de ma sacoche et l'allume. J'inspire une grande bouffée pour ensuite souffler une longue traînée de fumée dans notre sillage. C'est la première fois que je monte à bord d'une telle embarcation, il n'y a pas à dire, les marionnettiste de Suna sont impressionnants.
J'inspire une nouvelle fois, j'ai dû moi-même aller récupérer notre véhicule et je dois bien avouer avoir été plus qu'admiratif devant cette oeuvre d’ingénierie.

J'expulse l'air souillé de mes poumons pour me relever et m’agripper aux barres de soutien du radeau, ça serait plutôt ridicule de tomber de cette manière. Je m'approche de la conductrice pour m'adresser à elle... Après tout on est dans le même bateau non ?
Ses cheveux sombres s'agitent au vent et sa posture fière n'est absolument pas abîmée par les chocs contre le sable. Je ricane avant de m’exprimer :

"On va où exactement ? Le Haut-conseiller m'a peu briefé.."

Les cendres de mon cigare s'envolent au loin et je soupire. "Sahara a l'habitude de cette ronde, elle dirigera la patrouille." a-t-il dit. Je ne suis plus un genin depuis longtemps et ne demande maintenant qu'à faire mes preuves, j'espère que ce voyage ne sera pas une simple routine longue et ennuyante.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Territoire du Vent :: Désert du Vent-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.