:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mion Komuro [En attente de test RP]

Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 34
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Mion Komuro [En attente de test RP] Left_bar_bleue85/2000Mion Komuro [En attente de test RP] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Komuro
PRÉNOM : Mion
GROUPE : Suna
GRADE : Jounin
RANG : A
SEXE :
ÂGE : 29 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Takashi, Saya, Kota et Hisako (frères et sœurs, en vie.)

Personnalité
QUALITÉS
Calme
Souriante
Joyeuse
Agréable
Zélée
Attentive
sociable
Réservée
Courtoise
DÉFAUTS
Hypocrite
sadique
distraite
Bavarde
Etourdie
Téméraire
Sensible
inconsciente
Nationaliste
AIME
Suna
L’orage
Les éclairs
Les nounours
Les balades
Les pigeons
N'AIME PAS
Tetsu
Les barbares
Les mauvaises manières
le futon
le soleil
Les mensonges
AUTRES
colombophile
ne jure jamais
superstitieuse
PHYSIQUE
TAILLE :
1m75
POIDS :
60kg
PEAU :
blanche
CHEVEUX :
Blond
Long
YEUX :
bruns
en amandes
VISAGE :
Traits fins, regard vif et joyeux, un peu cruche.
CORPS :
Musclée, longue jambes, un long cou
AUTRE :
Arbore souvent une cape rouge.
Histoire


-L’histoire de Mion est assez typique de nombres kunoichi dans le sekai ; élevée au sein d’un clan du désert, à une époque où Suna n’était qu’un songe qui habitait les rêves les plus fous des clans Shiroganes et Serika, Mion était l’aînée d’une fratrie de cinq enfants. Trois filles, deux garçons, plus que d’habitude, surtout pour le clan Komuro et la dureté de la vie dans le désert mais les parents étant des ninjas, les enfants sont à l’abri du besoin. C’est-à-dire qu’ils mangent à leur faim, qu’ils ne dorment pas à même le sol et ne sont pas dans la constante crainte de mourir de soif. Certains décriraient ça comme la misère extrême, mais pour les clans habitués à vivre dans l’ascétisme du désert, avec un brin d’animisme et en s’orientant aux étoiles, rien de terrible. La fratrie Komuro vit une existence paisible bien que rude.

-Mion était (et est toujours) très belle pour son âge, une « perle du désert » qui a failli être l’objet d’un mariage avec un autre clan mineur pour à défaut de soutirer une alliance avec des ramasses miettes, sécuriser une paix entre les deux clans. Pourtant, il y avait un hic, le fiancé du haut de ses quinze ans était effrayé de la petite tête blonde toujours souriante et avenante qui devait devenir son épouse. Même si elle avait quatorze ans, il avait peur d’elle parce que les rumeurs allaient vites ; à trois ans elle déchirait les poupées de chiffons des bambins qui embêtaient son petit frère, à cinq ans elle comprenait comment faire des petits éclairs et les scorpions du désert l’apprenaient par la manière forte, quand elle avait douze ans elle avait assommé d’une décharge électrique un gosse qui lui avait volé sa corne de gazelle. Qu’est-ce qui allait lui arriver s’il se mariait avec elle ? Il n’avait pas envie de finir décapité par sa femme parce qu’il avait posé le regard (et juste le regard) sur une autre.

-Lors de la création de Suna, le clan Komuro rejoignit la cité nouvellement fondée pour se garantir une certaine stabilité. Tout irait pour le mieux ainsi.

-Certains aiment boire, d’autres la cuisine, Mion s’est passionnée pour la colombophilie alors qu’elle avait été nommée gardienne du pigeonnier de Suna. D’aucun dira que c’était une affectation poubelle pour une jeune ninja qui malgré un talent certains avec la foudre était souvent la dernière aux épreuves physiques. Certains iront même jusqu’à dire que c’est sa capacité naturelle à s’attirer l’empathie et la pitié des autres qui lui auront permis de sortir diplômée de l’académie du premier coup. Après tout, une kunoichi de son âge et de son niveau pouvait bien recevoir le bénéfice du doute, un an ou deux à murir et puis elle pourrait aller sur le terrain comme les autres. Affectation poubelle ou pas, Mion était très heureuse de pouvoir s’occuper des messagers aviaires de la cité des sables.

-Psychotique latente ou au contraire, demoiselle susceptible ? Les ninjas de Suna trancheront pour la seconde option après un incident dans une auberge ; même ivre morte et titubante, Mion était capable de faire mordre la poussière à un jonin confirmé du village qui mettra trois semaines à s’en remettre. Il n’empêche que les éclaireurs de Suna recherchaient des recrues de son genre ; capable de se fondre dans la masse en buvant, alerte et capable de se défendre en toute circonstances, s’était encore mieux s’ils étaient des enfants du désert. Après tout, le type l’avait bien cherché non ? Qui avait le droit de se moquer de la gardienne du pigeonnier de Suna, « il n’y a pas de sot métier » disaient-ils, même si les relations diplomatiques du village caché du sable étaient à l’époque peu fournies.

-Comment Mion a pu devenir jonin ? Après tout, la performance ne détermine pas tout ; certains chuunins avec de la bouteille terrassent des types fraichement promus jonins, alors pourquoi une femme exceptionnellement douée comme Mion dans son travail pourrait être nommée officier sans relations, ni distinction auprès des huiles ? Comment celle qui n’a jamais demandée une promotion de sa vie aurait pu être catapultée cadre ? Pression populaire.
Certaines personnes aiment sincèrement aider d’autres gens de façon désintéressée, en dehors du boulot Mion était le genre de personne à s’occuper des orphelins ou alors à enseigner à l’académie sur son temps libre. Le genre de personne bienvenu chez les gradés, pas totalement déconnectée de la vie des petites gens.

-Unique point noir dans son dossier ; sa participation à un double duel avec son frère Takashi face à deux membres de la police militaire de Suna. Pour des raisons qui suggèrent de vieilles rancœurs qui auraient fermentées avant d’exploser au grand jour. Deux morts, dont un exécuté d’une décharge électrique mortelle si l’on s’en référait aux traces de brûlures au niveau des tempes. L’enquête lavera la paire de tout soupçon, même si des doutes subsistent et que certains y réfléchissent maintenant à deux fois avant de solliciter Mion pour une mission.

-Sur ordre express de l'administration, la jonin Komuro Mion est affectée à la protection rapprochée du haut conseiller de Suna et devra être présente avec lui en permanence lors de ses déplacements hors du village caché du sable.
Certains disent qu'il s'agit d'une punition pour les deux : Mion pour avoir assassiné deux militaires pour l'honneur de sa famille, le haut conseiller pour certains de ses actes. Qu'importe, la première considère cette tâche comme un grand honneur et une responsabilité importante, elle ne faillera pas à sa tâche. Reste juste à voir la réaction d'Akihiko en apprenant la nouvelle.

Test RP


« Jônin Komuro Mion, vous serez de la garde personnelle du Haut Conseiller. »

Cette phrase continue de résonner en moi alors que je passe le balai dans tout mon appartement ; si le haut conseiller débarque à l’improviste pour me rendre visite il faut que tout soit en ordre pour sa venue. Qu’est-ce qu’il va penser de sa nouvelle garde du corps s’il découvre que l’endroit où elle vit est en désordre ? Comment une femme qui n’est pas capable d’ordonner son existence pourrait-elle bien me protéger ? Va-t-il se dire. Il faut que tout soit propre s’il décide de s’inviter chez moi, d’ailleurs comment sera le protocole puisque je dois passer toute mes journées avec lui ; allons-nous nous tutoyer ? Allons-nous êtres amis ? J’ai entendu beaucoup de choses sur lui et ses goûts en matière de femme ; est-ce qu’il est asexué ? Je devrais peut-être lui apporter un cadeau non ? Après tout même s’il ne m’a pas personnellement engagée comme ombre protectrice, il faut bien que je me montre reconnaissante de la place qui m’a été accordée.
C’est bien une promotion non ?
Même si je sais de source sûre que Kayaba Akihiko est un grand guerrier et l’homme de confiance du Kazekage, s’il a besoin d’une protectrice c’est que je suis plus forte que lui non ? Ou alors parce qu’il a besoin d’assistance sur ses missions secrètes, mais alors… Cela veut dire que je vais être au courant de tous les petits secrets de Suna !

« Mais alors… Il me faut une planque ! » Suis-je obligée d’avoir une cache de ninja ?

Quand j’étais gamine, je gardais mes secrets dans ma tête, maintenant il va falloir que je retienne beaucoup de choses ou alors qu’au contraire je conserve tout dans un coin caché de mon appartement.
Décidément, si c’est une affectation qui me fait honneur et qui me remplit de joie, elle ne va pas être de tout repos, mais j’en serai digne ! Pour Suna et le Haut Conseiller ! Si on m’a chargée de cette mission, c’est qu’il faut impérativement que son excellence soit défendue de tous les dangers et que les menaces se sont alourdies sur sa personne. Il faut que je me prépare au pire ! Tout ce qui a été fait doit être défait, les tables soigneusement rangées redeviennent aussi chaotiques qu’elles ne l’étaient tôt ce matin, je tape sur tous les murs de mon appartement en quête d’une poche de vide avant d’en découvrir une dans la cuisine ; en faisant un trou je découvre un interstice inoccupé par la charpente.

« Et il va falloir que je me lève très tôt, tous les jours. Vais-je devoir suivre le Haut Conseiller partout ? » Est-ce que je vais devoir dormir dans la même pièce que lui ?

Ce serait très gênant pour moi ; même s’il est beau, fort, plein d’esprit et charismatique, il faut admettre que j’apprécie d’avoir une certaine tranquillité quand je dors. Sans compter que j’attirerai les jalousies alors que ce n’est nullement le but, déjà que je suis certaine que l’on va me jalouser car je partagerai mes journées avec lui. Me lever plus tôt que lui pour l’attendre devant ses quartiers, me coucher plus tard que lui pour m’assurer que tout est en ordre, le suivre partout où il va. Ma vie va être calquée sur la sienne, je mangerai quand il mangera, dormirai quand il dormira et tout ce que cela implique. J’espère très sérieusement que sa blondeur, la première dune, l’onde bleue des sables et celui-qui-sauve-Suna-en-l’absence-du-Kazekage a une bonne hygiène de vie et mange à heures régulières. Je sais que c’est un immense honneur que d’être la garde du corps du prince consort des Kusaribe et bras droit du maître des sables, mais un rythme de vie sain me permettrait de ne pas avoir à chambouler mes petites habitudes. J’aime bien manger à heures fixes, me lever et m’endormir avec le soleil et surtout pouvoir avoir le temps de prendre un bain le matin.
Il faudra peut-être que j’en discute avec lui quand nous nous rencontrerons ; on va devenir copains non ? Puisqu’on va passer toutes nos journées ensemble, il faudra que nous nous entendions bien. Apporter des chocolats pour le premier jour de travail avec lui serait le bienvenu, ou mieux, je lui ferai des cornes de gazelles ! Tout le monde aime les pâtisseries au miel, il devrait être heureux de ce choix non ? Je lui ferai de la viande séchée aussi, histoire qu’il ne meurt pas de faim en mission, car j’ai entendu dire qu’il se négligeait souvent ; s’il ne peut pas prendre soin de lui, je le ferai à sa place. Parce que je ne serai pas seulement sa garde du corps ; je serai une personne qui partagera sa vie, qui devra le protéger, si pour cela il faut que je le protège des assassinats, mais aussi de ses propres faiblesses, qu’il en soit ainsi. Je serai forte quand il ne pourra l’être, je serai le rempart entre lui et le reste du monde, l’arbre sous lequel il pourra s’abriter de la pluie.
Une minute ! On m’a toujours dit de ne pas m’abriter sous les arbres quand il y avait de l’orage, mais étant une ninja bénie par Raikiri, le dieu du tonnerre, je n’avais jamais prêté attention à cela. Mais si je suis l’arbre sous lequel s’abrite Son Excellence lors d’un orage, il risque de sentir le cochon grillé au premier éclair qui passe. Ce n’est définitivement pas une bonne métaphore. Je dois être le bouclier de la civilisation Sunajin, pas celle qui électrocuta son protégé par accident.

« Il n’empêche, je suis assez pressée assez de le rencontrer, par toi ? » Mon pigeon domestique roucoule d’approbation. « Toi aussi hein ? Tu voudras que je te le présente ? » Teto bat furieusement des ailes et va se poser à la fenêtre. « Ça veut dire non ça. » Suis-je donc la seule qui considère cette affectation comme une fierté et non pas une charge ?

Je sais que beaucoup de gens considéreraient ça comme une punition ; peu de gens ont envie de devoir défendre un adulte qui sait largement se prendre en charge, mais si ce travail existe et qu’on m’y a assignée, c’est que c’est une tâche qui doit être faite. D’aucuns diront que c’est une affectation ingrate, mais si le haut conseiller a besoin d’être défendu, c’est que les épreuves qui l’attendent ne peuvent être traversées en solitaire. Si son excellence a besoin d’une garde du corps, c’est que les circonstances lui en ont fait baver. Il a dû encaisser des choses que personne ne devrait subir et j’en suis navrée pour lui, c’est en partie pour cela que je trouve cette tâche de la plus haute importance ; défendre le haut conseiller ne veut pas uniquement dire le défendre de ses ennemis. Mais aussi des mauvaises pensées qui peuvent l’habiter, j’ai entendu des choses sur lui et ne suis pas certaine de l’état dans lequel il peut se trouver à l’intérieur si ne serait-ce que la moitié est vraie.
Je suis une grande sœur avant d’être une ninja, je sais que ce n’est pas parce que l’on offre un sourire et un air assuré aux gens autour de soi que les choses vont forcément bien. Mon rôle est de savoir percer le voile pour deviner ce qui se trame derrière le cœur des gens, savoir ce qu’ils ont sur le leur et les aider avec leurs problèmes. Si certains doivent estimer que le haut conseiller n’a sans doute pas besoin de moi pour se défendre, je me permets de remettre en doute son habileté à faire fi de tout ce qu’il peut voir en mission. Certains événements sont juste trop durs à encaisser pour un seul homme, en particulier perdu dans le fracas d’une quête. Si on m’a affectée à sa garde rapprochée, je soupçonne une raison moins prude que le traditionnel « il a besoin de protection ». D’un coup, au bout d’une décennie de service, le haut conseiller aurait miraculeusement besoin d’une protectrice alors qu’il est au sommet de ses capacités ? Je crains fort qu’il ne soit plutôt victime de toutes les choses qu’il a vues.
C’est bien pour ça que c’est une tâche importante malgré les apparences ; protéger un homme du monde est une chose, le protéger de lui-même une autre, une tâche bien plus ardue que la première. Bien pis, défendre le monde d’un homme comme Akihiko peut s’avérer complexe mais nécessaire.

« Je suis sûre que sous cette carapace froide, il y a un homme tendre qui ne demande qu’à être compris non ? » Mon pigeon adoré s’envole, me laissant seule à mes élucubrations.

Je retourne à mon rangement, n’ayant plus personne avec qui discuter et commence à aménager une petite cache dans l’espace vide que j’ai trouvé au sein du mur de ma cuisine. Je bourre le tout de coton pour ne pas trop éveiller les soupçons et dissimule ça derrière une tenture.
Je me fige.
Toute cette histoire me met quand même un brin mal à l’aise ; parce que, si on excepte tout ce qui a été dit précédemment, le fait que le haut conseiller soit un homme très seul et que cette affectation me semble beaucoup plus sérieuse qu’il ne puisse y paraître, il reste une chose à mettre en lumière.
Moi, qu’est-ce qui risque de m’arriver à supposer que je sois l’ombre de la première dune de Suna ? C’est un ninja de haut niveau et même si je sais me défendre, il n’empêche que les choses qu’il a pu voir risquent de devenir miennes, je n’ai pas envie de mourir ni de ressortir traumatisée ou estropiée à cause d’un autre, mais je ne souhaite pas non plus me défiler. J’ai une mission, je dois m’en acquitter quitte à ce que cela finisse mal pour moi. Mais par les kamis, si mourir ne me fait pas peur, laisser mes frères et sœurs derrière si, beaucoup. Un jour j’aurai à tout sacrifier, pour une cause ou pour une autre, mais en attendant, je ne compte pas devenir une martyre à cause d’une simple affectation même si celle-ci risque de m’emmener au plus fort de l’action, au plus proche des carnages.
Je vais devenir la grande sœur du Haut Conseiller ; je vais devenir celle qui le protégera, sera son oreille attentive et qui passera le balai derrière lui.
Grande sœur un jour, grande sœur toujours il faut croire.


Derrière l'écran
PSEUDO : Lys
ÂGE : 19 ans
CONNU PAR : DC de Kisho Benkei
AUTRE CHOSE ? pig
Revenir en haut Aller en bas
Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 34
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Mion Komuro [En attente de test RP] Left_bar_bleue85/2000Mion Komuro [En attente de test RP] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Finito, j'attends l'avis de correcteur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1041
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
D'abord, re-bienvenue !

Avant que je ne te donne ton test, il n'y a qu'un petit détail qui ne va pas. L'histoire du mariage arrangé avec les Kaigan. Je vois mal comment un clan qui valorise la force refuserait Mion parce qu'elle fait peur ou encore pourquoi son fiancer en aurait peur. J'ai plus l'impression (surtout s'ils cherchaient à faire un mariage politique) qui lui aurait juste trouver un autre fiancer dans le, quelqu'un qui n'aurait pas peur. Surtout si elle a la réputation d'être forte.

Autrement tout est bon, alors quand ce détail sera régler fais-moi signe de nouveau, je te donnerai ton test rp.
Revenir en haut Aller en bas
Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 34
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Mion Komuro [En attente de test RP] Left_bar_bleue85/2000Mion Komuro [En attente de test RP] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
C'est édit, c'est devenu un clan mineur, et plus le clan Kaigan.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1041
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Alors, il n'y a plus de raison de ne pas donner ton test rp !

Test:
 

Tu as deux semaines pour le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 34
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Mion Komuro [En attente de test RP] Left_bar_bleue85/2000Mion Komuro [En attente de test RP] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Test RP terminé et posté ^^
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1041
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Mion Komuro [En attente de test RP] Pq2c


Respect test-rp et originalité

La consigne est respectée à la perfection. On lit très clairement toutes les appréhensions vis-à-vis de cette tâche, mais aussi la fierté et son envie de performer. Ta plume est très douce, chose que j'étais surprise de lire après avoir lu tout la passive-agressivité (qu'est-ce que je dis) l'agressivité de Benkei et elle rend bien le personnage. Alors je n'ai rien du tout à dire là-dessus. Excellent travail.



Orthographe et grammaire

Très peu de fautes. Quelques étourderies, mais ce qui marque le plus ne sont que trois virgules oubliées, alors je ne ferai aucun commentaire de plus. C'est excellent, sauf peut-être le passage ou tu parles au pigeon :

par toi ? --> Pas toi ?



Avis général et verdict

Alors voilà, le verdict.

Tu as très bien respecté la consigne et ton test est impeccable que dire de plus que tu es valide : Jônin de rang A à Suna.

Excellent travail. J'ai bien hâte de voir Mion en rp. N'oublie pas de passer recenser ton avatar ici et d'aller faire ta fiche de présentation. Bon jeu !



Correction par Nom Prénom
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.