:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo]

Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Left_bar_bleue139/1200Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday Bloody SundayFt Shun & Hatsumomo
Nuit rouge



Je n'étais pas spécialement pressée de rentrer auprès de mon clan. C'était une indigne pensée de ma part moi qui était maintenant leur intendante, mais ce n'était pas les miens que je voulais éviter. Plutôt le climat déprimant et le froid mordant. Cela faisait des années que l'on n'y vivait reclus en tentant vainement de nous reconstruire... j'en avais assez de devoir contempler des plaines d'un blanc immaculé.... je rêvais des montagnes de mon enfance, de son vent frais qui nous chatouillait les joues, de la vision de ses nuages noirs chargés d'électricité... de la couleur. Car le blanc que je voyais à longueur de temps effaçait tout. Même si je n'étais pas dans mon pays natal, mon excursion me permettait au moins de casser cette monotonie glacée.

J'avais déjà pris le soin de renvoyer Buntaro chez nous parce que je savais que je n'aurais fait que l'entendre geindre et l'entendre dire O combien je n'étais pas raisonnable. C'était peut-être vrai que je ne l'étais pas. Mais c'était ce qui m'avait permis d'atteindre ma place. Cette volonté de ne pas l'être. J'espère qu'aujourd'hui cela me permettrait d'attirer quelque faveurs ou providences qui puissent aider les miens. Mais là, tout de suite, je voulais être simplement égoïste. Je pouvais me le permettre. Je voulais satisfaire ma curiosité du monde parce que je m'en étais coupée pour soutenir mon clan, je devais m'y mêler plus profondément afin de pouvoir en saisir le fonctionnement.

Cette nuit là, je ne sus pas si c'était de la chance ou de la malchance qui me frappa. Est-ce que j'avais fait preuve d'une imprudence quelconque ou bien si ce n'était qu'un jeu de circonstance, mais je croisa le chemin de petites frappes sans aucune envergure. Trois hommes pour être exact. A les écouter, il voulait de moi au dîner. Ridicule. Comment pouvait-il légitimement penser qu'une femme comme moi les suivrait sans rien faire?

" J'espère que vous plaisantez? Vous pensez qu'avec vos tronches, je vais vous suivre sans rien dire? "

Autant vous dire que ma remarque ne leur plut pas, mais c'était tout à fait volontaire. Imprudemment volontaire parce que j'étais une Chinoike. Il fallait que j'attise leur foudre pour les rendre plus piquant... et ils tombèrent dans le panneau. L'un d'eux sortit une lame et l'agita avec fierté. Un autre se saisit d'un couteau qu'il lança dans ma direction. Cela m'effleura le bras et entailla le haut de la manche de ma veste. Et dire qu'elle était quasiment neuve. Je ne pus retenir un petit râle d'agacement.

" Pfff... Me faites pas rire avec vos joujous. Agitez-les tant que vous voulez, mais  cela ne sert à rien quand on ne sait pas s'en servir. "

A cet instant, je sortis de ma veste un kunaï avec lequel je me fis une entaille sur la cuisse. Pas trop profonde bien entendu, mais suffisamment superficielle pour laisser un peu de mon sang s'échapper. Le plus drôle était de voir la tête des ces rats stupides qui me prenaient pour une folle.

" KETSURYÛGAN "

Comme si je lançais une cavalerie contre eux, je pointais mon bras dans leur direction. Là, le sang frais de ma cuisse prit forme et s'élança comme un projectile dans la direction que je désigna. Il se durcit et s'enfonça dans la gorge d'un des premiers impudents comme s'il avait s'agit d'un kunaï. Et comme bien évidemment je ne frappais pas au hasard, un flot de sang s'échappa dans un bruit guttural. Du sang frais. Parfait.

" Jouons. "

Je vous laisserais deviner la suite des évènements. : la mort attendit les deux autres au tournant et cette nuit là fut peinte de rouge. Mais pour moi, le plus contraignant ne fut pas cette rencontre mais l'état dans lequel je finis. J'étais poisseuse, souillée par leur sang impur et sans rechange. Et je ne parlais même pas du fait que je n'avais pas trouvée de lieu pour dormir.... et de potentielles nouvelles visites. Comment faire bonne impression avec des cadavres et du rouge partout?

" Zut.. "



Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 249
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Left_bar_bleue987/500Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Don't call my name ♫
Wedding day ♫

Benkei & Shun ;


La promenade un art assez épique et différent de ce qu'on pouvait comprendre. En effet, la complexité de la chose était que personne ne voyait l'art conceptuel de la balade de la même manière pour certains ce n'était que pour s'aérer l'esprit, pour d'autres, c'était simplement le fait d'entretenir un simulacre d'exercice et puis il y avait les gens comme moi qui me servait de cette épreuve comme un fait pour me permettre de dessiner des nouvelles images qui illuminaient mes mirettes. Un moment qu'aujourd'hui, je pratiquais avec la jeune Hatsumomo, parfois, je me demandais si cette enfant n'était pas ce qui se rapprochait le plus à mon sens du concept de meilleure amie qu'on pouvait retrouver dans tout bon shonen. Elle était fragile, mais tellement forte en même temps. Elle me permettait en quelque sorte d'avoir un certain équilibre dans mes amitiés, car même si mes compagnons de l'orphelinat me permettaient d'avoir un équilibre, je les voyais plus comme une famille que comme des amis. Cette petite Omura était tellement différente et pour une fois, je ne ressentais pas le poids de mon côté orphelin interagir dans notre relation. 

Je regardais la demoiselle avant de lui dire : 

« - En fait quand est ce que tu veux que je rencontre ta mère ? Ce n'est pas que je suis très pressé, mais j'ai un peu peur de ta maman, car les omuras ne sont pas forcément connus pour leur sympathie. Sans vouloir être offensant. » 

Alors que nous avancions côte à côte nous nous retrouvâmes devant une femme qui était immaculée de sang. Ma voix se perdait dans une certaine incompréhension : 

« - Madame allez-vous bien ? Vous êtes toutes drapées de sang ! »


Bizarrement, je trouvais que cette femme, baignant dans son sang, avait une certaine beauté. Elle était étrange, mais d'une beauté rare. J'avais encore cette folle pulsion de souhaiter la dessiner d'immortaliser ce moment d'un simple coup de pinceau. L'instant restait quand même assez étrange, j'avais cette impression que cette femme sortait d'une boucherie et cela faisait un petit peu peur.



b l a c k f i s h


Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Omura Hatsumomo
Omura Hatsumomo
Uzushio no Genin
Messages : 139
Date d'inscription : 22/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 29
Expérience:
Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Left_bar_bleue568/500Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Empty_bar_bleue  (568/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit Rouge
Chinoike Etsu, Shun et Omura Hatsumomo


Vous étiez sortis du village pour satisfaire ta curiosité, il fallait en être honnête. Shun avait la permission de voyager où bon lui semblait, mais pas toi, simple genin. Sortir des limites du village, découvrir un peu le paysage du Sekai, cet endroit que tu ne connaissais absolument pas étant née après la fondation des villages, faisaient naître des étoiles derrière tes yeux. Car du monde tu ne connaissais que ses murs d’Uzushigakure. Tu voulais voir comment les gens vivaient loin de la rigidité des villages cachés. Shun avait donc accepté de t’apporter avec lui dans l’un de ses voyages et tu l’en remerciais alors que tu t’extasiais devant littéralement tout ce que tu voyais. Tu étais comme une enfant dans un magasin de jouets … sauf que … tu étais réellement un enfant. Enfin, passons.

Cette soirée-là Shun et toi étiez sortie de l’auberge, tu voulais voir ce village de nuit, savoir à quoi pouvait bien ressembler la nuit hors des murs rassurants de ton village. Tu ne voulais manquer aucun détail. Est-ce que le gens tremblaient de peur dans les rues ? Les combats et les agressions en tout genre, étaient-elles fréquentes ? D’un côté tu t’inquiétais de ce que tu pouvais bien découvrir, mais avec Shun à tes côtés, tu n’avais peur de rien. Tu savais de quoi il était capable.

Alors que vous avanciez dans les rues du petit village, il aborda ta mère. Oui, ta mère. Tu dus retenir un long soupir.


    - Sincèrement, prends tout le temps que tu veux. Elle n’est pas méchante, mais … Bon, on en reparlera. Mais ce que tu dis sur les Omura, je dois te dire que c’est faux. Nous avons TRÈS bonne réputation. Trop bonne. Tellement que Madame Mifuyu m’interdit de parler ou montrer mes techniques secrètes à qui se soit. C’est pas éthique qu’elle dit. Je peux me faire disputer qu’elle dit ! Bon, je ne vais pas la contredire, après tout, elle sait de quoi elle parle, mais la réputation … C’est chiant. Mes techniques elle sont bien non ?


Tu n’eus pas le temps d’élaborer davantage. Devant vous, une femme maculée de sang et trois hommes, inconscient ou morts. Tu fixais la scène, maintenant silencieuse alors que Shun agissait déjà, questionnant la femme.

Dans ta gorge, les mots restèrent coincés. Réagir. Il te fallait réagir. Les hommes au sol. La femme. Qu’importait ce que tu faisais, mais il fallait réagir. Faire quelque chose, n’importe quoi. Tu levas donc une main, suite à la question de ton ami et ajoutas tout simplement, la voix étrangement détachée :


    - Si vous avez besoin de soins, je peux vous aider. Je suis Omura.


Discours pratiqué à de nombreuse reprise. Tu te refermais derrière ton masque de médecin. La vue du sang ne t’avait jamais effrayée, les morts et les blessés tu en voyais tous les jours. Tu étais Omura pardi. Tu n’étais pas n’importe quel enfant. Mais l’idée qu’un danger rôdait te tétanisait et t’empêchait d’agir normalement. Les questions dans ton esprit tournaient à toute vitesse. Tu ne savais pas ce qui se passait, alors tu allais offrir ton aide à la femme. Si le danger pointait le bout de son nez, tu étais kunoichi, tu pouvais gérer … Non ?

Mais la peur que tu ressentais généralement face à un ennemi, tu ne la ressentais pas. Il y avait quelque chose dans cet étrange tableau que tu ne comprenais pas. La femme très clairement, mais aussi son «zut» qu’elle avait murmuré à votre arrivée. Était-elle le danger ? Elle ne semblait pas hostile, mais pourtant …


    - Hum. Madame … Les hommes, ils sont vivants ou … ?


S’ils étaient vivants, il fallait que tu te portasses à leur secours. Ton rôle de médecin, mais également ton nom te forçait à agir …

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Left_bar_bleue139/1200Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday Bloody SundayFt Shun & Hatsumomo
Nuit rouge


Je me sentis un peu idiote quand ces deux inconnus se présentèrent à moi, et j'avais peur d'être la cause d'un malheureux quiproquos. Après tout, rencontrer une jeune femme dans mon état piteux, cela devait forcément donner une mauvaise impression... surtout avec trois cadavres qui jonchaient le sol. Moi la première, j'aurais compris si on m'avait accueilli avec véhémence. Mais là, ce ne fut pas le cas. Tout le contraire même.

" Madame allez-vous bien ? Vous êtes toutes drapées de sang ! "

Je fus si surprise que cela devait se voir dans mes yeux, j'en bégayais même...

" Je... oui, pardon... Je vais bien. "

C'était un homme d'environ mon âge, un visage très agréable au passage.... un détail sur lequel je devais pas m'attarder. Ce n'était vraiment pas le moment. En tout cas, après avoir confirmé que j'allais bien, je pris le revers de ma manche pour m'essuyer le visage mais à tous les coups, je devais étaler les traces plutôt que de les effacer. Il faudrait que je me trouve un petit ruisseau ou un peu d'eau pour avoir un visage plus humain ou propre dans le meilleur des cas. Je devais vraiment faire pouilleuse.

L'inconnu n'était pas seul mais accompagné d'une adorable petite tête blonde... qui parlait vraiment bizarrement. Comme si elle récitait quelque chose qu'elle avait appris par cœur.  

" Si vous avez besoin de soins, je peux vous aider. Je suis Omura. "

Je n'ai pas pu me retenir de sourire. Peut-être que je l'effrayais après tout. Cela me rappelait les nombreux discours de mes parents qui me martelaient à longueur de journée les grandeurs de notre clan, me faisant réciter nos adages pour me bourrer le crâne. Je parlais un peu comme elle autrefois. En tout cas, la présence de cette jeune fille était assez providentielle. Les Omuras, je ne les connaissais que de réputation mais on les disait très doués en médecine. Au sein de mon clan, on avait appris uniquement par défaut quelques règles rudimentaires en raison de nos pratiques et nos automutilations, juste assez pour se soigner nous-même un minimum.

" Je vous remercie pour votre proposition, et je vous serais très reconnaissante. "

Ma voix se fit douce et chaleureuse comme si je cherchais à la rassurer. Dans le même temps, je commençais à retirer ma veste, mais pas en entier. Je la descendis uniquement jusqu'au pli de mes coudes car j'avais une entaille à quelques centimètres au dessous de mon épaule. Je ne souhaitais pas que l'un comme l'autre puisse voir les cicatrices de mes avant-bras... c'était trop disgracieux. Je m'approchais donc de l'adolescente mais elle me questionna sur les hommes à terre.

" Hum. Madame … Les hommes, ils sont vivants ou … ? "

Madame? Il était vrai que je ne m'étais pas encore présentée.

" Ils sont morts, j'en ai bien peur. Ils ont tenté de s'en prendre à moi, ce n'était que de la légitime défense. "

Il n'était pas réellement nécessaire que je me justifia de mes actions mais au moins, ma bonne foi leur montrerait que je n'avais pas de mauvaises intentions.

" A propos, je manque à tous mes devoirs. Je me nomme Etsu Chinoike, intendante du clan de même nom. Je suis enchantée de faire votre rencontre. "

Par réflexe, je leur fis un salut un peu martial, une main sur le cœur et les salua en m'inclinant légèrement en avant. Toujours avec la veste à demi-baissée.

" J'ai aussi une légère entaille sur la cuisse mais... il faudrait peut-être que je me nettoie un peu pour vous faciliter la tâche. "

A cet instant, je relevais ma tête en direction du jeune homme. Puisqu'il était l'adulte, peut-être connaissait-il les environs? Un point d'eau? En tout cas, c'était ce que je tentais de lui demander du regard.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 249
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Left_bar_bleue987/500Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Don't call my name ♫
Wedding day ♫

Etsu & Shun and Hatsumomo


Elle semblait me dire que je pouvais prendre mon temps pour décider que oui ou non, j'allais devoir rencontrer la mère d'Omura et surtout pour la date de cette fameuse rencontre et toute la pression que cette possible rencontre pouvait poser sur mes deux épaules. J'étais clairement faible dans tout ce qui était le domaine relationnel et ma phrase sur la réputation des Omuras semblait erronée, mais en même temps les deux seules que je connaissais, c'était Mifuyu et Hatsumomo. Comment dire... C'était sûrement les deux personnes les plus monstrueuses dans le bon sens du terme que je connaissais. Je rigolais et dis d'un ton un peu moqueur : 

« - En même temps Hatsumomo, les deux seules personnes qui me font parler de cette réputation, c'est toi et Mifuyu. Autant te dire que je ne vois pas votre clan comme des saints, mais si tu me dis que l'essentiel est caché. Je te crois. Je te crois, je me trompe sûrement. » 



Plus loin de la femme recouverte de sang se mit à répondre à ma phrase, elle semblait un peu perturbée, en même temps elle semblait avoir perdu du sang ce qui n'aidait pas pour la compréhension des idées et que l'ensemble reste pas forcément très claire et précis. Je me questionnais sur beaucoup de choses et surtout sans l'appréciation de ma camarade qui parlait des corps à côté de la jeune femme, je n'avais clairement pas remarqué les cadavres qui représentaient un tableau d'horreur assez violent. La nouvelle rencontre semblait exprimer une légitime défense, en même temps, je pouvais comprendre qu'une jeune femme seule pouvait attirer des mauvaises rencontres et qu'il fallait parfois se défendre. J'attrapais par les épaules ma jeune camarade et je la serrais contre moi pour qu'elle évite de continuer à regarder les corps sans vie. Elle se présentait comme l'intendante d'un clan qui vu son nom devait se prénommer Chinoike (Captain obvious je sais). J'avais lu un ouvrage sur ce clan, une histoire de fuite, de combat contre un autre clan et de leur KG fait d'une étrange manipulation du sang, comme pour moi et mon encre. Elle souhaitait se laver et je pensais que c'était plutôt une bonne idée, je regardais la demoiselle et répondis d'un ton assez mélancolique et amical : 

« - Je suis Shun d'Uzushio. Je pense qu'il est utile de partir de ce lieu de sang et je connais un petit étang non loin qui vous permettrait de vous nettoyer, si cela vous convient ? »


Je m'agenouillais devant la petite lilliputienne et lui souriait avant de lui dire : 

« - Cela te va comme plan ? Ça va comment ? » 

Je savais qu'il était toujours compliqué pour une demoiselle de son âge de se retrouver nez à nez avec la mort et surtout qu'elle n'était pas forcément très à l'aise avec ceci. En même temps, je n'aimais clairement pas ça, mais en la présence de ma petite camarade, je me devais d'être fort et d'éviter de me retrouver dans un état de choc qui ne ferait clairement pas avancer le schmilblick. Je nouais mes cheveux en queue-de-cheval comme je faisais à chaque fois que je devenais un peu plus sérieux. Puis, j'attrapais la main de la demoiselle pour garder un contact avec elle avant d'indiquer la direction vers laquelle se trouvait le lac.




b l a c k f i s h


Nuit Rouge [PV Shun & Hatsumomo] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.