:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Escapade [PV SHUN]

Invité
Invité
Escapade [PV SHUN] Sam 27 Avr - 17:02
Invité
Escapade


Ryūusuke poussa un long soupir de satisfaction. Comme à son habitude pensif, plongé dans de profondes introspections en dressant des miroirs d'événements marquants de son passé, il finit par balayer toutes ces pensées nauséabondes pour profiter pleinement du spectacle qui s'offrait à lui. Il était allongé sur la toiture de l'une des demeures les plus hautes de la ville et profitait d'une vue resplendissante sur les rizières en périphéries du village, illuminées par les rayons d'un levé de soleil timide. Ryū ne pouvait se retenir de sourire. Cela faisait plus de dix ans qu'il avait rejoins le village et il se délectait toujours autant de cette quiétude et de cette liberté dont il jouissait tous les jours. Jamais il aurait pu espérer ne serait-ce qu'effleurer ce privilège un jour dans sa vie. Véritable animal nocturne, maintenant que les premières lueurs du jour se faisaient voir, il sentait une profonde fatigue l'envahir. Ses yeux se fermaient d'eux-même, comme bercé par les plans de riz dansant au rythme de la brise matinale. Le sourire toujours aux lèvres, il plaça son sugegasa sur son visage afin de ne pas être gêné par le soleil, remuant ses hanches pour trouver une position plus agréable et croisa ses bras derrière sa tête. Un nouveau soupir se fit entendre.



Paaaaarfait.. Gémit-il en se sentant rejoindre morphée.

Mais, alors qu'il se sentait très précisément sur le point de s'endormir, quelque chose le gêna profondément. Le soleil qui caressait sa peau n'était plus perceptible. Il fronça les sourcils sans ouvrir les yeux. Et ce n'est que lorsqu'un battement répété sur les tuiles de la toiture se fit entendre que Ryūsuke ouvrit brusquement les yeux, écarquillés et camouflés sous son couvre-chef. Il voyait clairement une silhouette à travers les mailles de son chapeau et compris de qu'il s'agissait, grimaçant d'avance à l'idée du sermon qu'il allait se prendre. Sans bouger un autre muscle, il retira lentement l'une de ses mains de derrière sa tête pour soulever - tout aussi lentement - son sugegasa, plissant les yeux comme s'il avait peur de ce qu'il allait découvrir. A cause du contre jour il ne put voir qu'une silhouette à l'apparence fragile, une petite kunoïchi, les bras croisés, qui tapait du pied avec agacement comme si elle attendait une réaction de la part du borgne. C'était bel et bien Shinobu, et qui paraissait furieuse qui plus est. La main toujours sur son chapeau en parille pour le relever, Ryū déglutit bruyamment. Il était clairement dans la merde.

O-Oh.. Sh-Shinobu, balbutia Ryū avant de poursuivre, quelle b-bonne surprise j'allais j-justement..

TU N'ALLAIS RIEN FAIRE DU TOUT ! rugit-elle avec force de sa voix aussi fluette qu'autoritaire. Le soleil se lève à peine et tu es déjà en train de boire.. J'aurais honte à ta place !

Ryūsuke tourna la tête vers la bouteille de saké que la kunoïchi pointait du regard. Alors qu'une coupe était déjà servie, à portée de main, il écarquilla les yeux, faisant mine d'être outrée en hochant vivement la tête de droite à gauche. "Aucune idée ce que ça fait là" semblait-il dire. La jeune femme redressa ses lunettes d'un mouvement habile du poignet sur sa monture avant de pousser un long soupir las. Elle reprit d'une voix un peu plus calme.


Escapade [PV SHUN] H419

Tu es en retard sur ton dernier rapport de mission - qui commence à dater de quelques temps - et tu m'avais promis de prendre une nouvelle mission dans les plus brèfs délais. Tu devrais aussi penser à aller à la rencontre du forgeron du village pour te forger un nouveau sabre. Puisque monsieur a brisé le précédent.. Tu vas devoir également penser à prendre une équipe sous ton aile que tu le veuilles ou non, tu as désormais la confiance tant souhaitée des hautes instances d'Uzu, il est temps pour toi de prendre tes responsabilités et de.. Qu'est-ce qu'il y a ? s'interrompit Shinobu en voyant le regard et le sourire béat de Ryūsuke posé sur elle.

T'es bien plus belle quand tu ne cries pas.. dit-il sans faire disparaître son sourire.

Shinobu expira avec force en fermant les yeux, témoignant de son agacement mais aussi de sa volonté à se contenir. Elle savait qu'il n'avait rien écouté à ce qu'elle était en train de lui dire - comme d'habitude. Sans prononcer le moindre mot, elle emboîta le pas, en se saisissant de sa bouteille de Saké au passage, lui faisant comprendre qu'il devait la suivre.

J'ai pas le choix j'imagine ? soupira Ryū en arquant un sourcil. Tout ce qu'il eut en guise de réponse était un regard particulièrement menaçant de la jeune femme, qui le fit presque sursauter. Il s'empressa de se relever en posant son chapeau sur sa tête. C'est bon j'arrive, j'arrive. dit-il d'une voix plaintive en posant ses mains face à lui pour illustrer sa capitulation.

Il avait donc finit par la suivre, marchant ensemble dans les rues d'Uzushio. Il ne l'avait pas demander, mais il savait que cette ballade allait à tous les coups finir sur une session administrative qu'il tenait en horreur. Tout au long du chemin, Shinobu n'avait pas arrêter de le sermonner sur son attitude laxiste, sur ses responsabilités qu'il ne prenait pas, ou pas correctement, ou sur tout autre chose qu'elle trouvait à lui reprochait. Ryūsuke n'écoutait qu'à moitié, saluant quelques personnes au passage, observant quelques oiseaux passer, ou simplement pensant à autre chose. Il faisait néanmoins l'effort d'adresser quelques sourires et quelques moues à sa congénère afin de donner l'illusion qu'il écoutait consciencieusement ce qu'elle lui disait. Ils finirent par arriver à un croiser qui n'avait pour direction qu'une seule issue : la tour du Senkage. Ryū soupira, puis eu une idée de génie. Il écarquilla les yeux en pointant du doigt la direction opposé.



Oh mais qu'est-ce que vous faites ?! Vous n'avez pas le droit d’abîmer ces livres ! rugit-il dans un très mauvais jeu d'acteur.

Shinobu était ce qu'on pouvait vulgairement appelé un rat de bibliothèque. Très à cheval sur les protocoles et les démarches administratives. Elle avait un rapport aux livres très.. particulier. Symboles d'érudition de l'homme et piliers de la caste shinobi, ne pas prendre soin d'ouvrages était pour elle un véritable délit qu'elle ne pouvait cautionner. Ainsi, aux mots de son partenaire, elle se raidit comme un suricate, en se tournant dans la direction que pointait Ryū.

Qu-Quoi.. Qui, où ?! dit-elle en remuant la tête de toute, les sourcils froncés, espérant apercevoir ce malandrin qu'elle espérerait corriger. Il n'y a rien, tu.. Oh L'enfoiré.. dit-elle en serrant les dents et le poings lorsqu'elle s'aperçut que Ryūsuke n'était déjà plus là et qu'il s'était joué d'elle.

De son côté, Ryū s'était empressé d'emprunter une petite ruelle connexe pour retomber sur un des grands axes commerciaux du village. Essoufflé, il ne pouvait s'empêcher de rire. En récupérant son souffle, il leva les yeux pour lire l'enseigne du bâtiment face auquel il s'était inopinément retrouvé. Et il s'avérait que c'était un bar qu'il aimait particulièrement fréquenter. Il regarda à droite, puis à gauche, comme s'il vérifiait qu'il n'était pas suivi et poussa un long gémissement de réflexion accompagné d'une moue surjouée.


Escapade [PV SHUN] Y9k5

▬ Bon.. Et bien.. Puisqu'on est là.. dit-il en haussant les épaules comme s'il était conscient qu'il faisait une bêtise.

Il pénétra les portes de la petite échoppe et fut étonner que, malgré que l'on soit en fin de matinée, ledit bar était plutôt fréquenté. Habitué des lieux, il fut accueilli par des voix s'élevant de part et d'autres de la salle, venant du propriétaire, de quelques soiffards tout aussi habitués que lui, mais aussi de quelques hôtesses qui appréciaient sa compagnie - bien plus agréable que celle des rustres habituels qu'elles étaient obligés d'enjôler. Après avoir récupérer une bouteille et pris les nouvelles habituelles du tenancier, il s'installa dans un coin de la pièce bondée où étaient déjà présent un groupe d'homme que Ryūsuke semblait connaitre. Il se mit à rire avec eux, lançant des boutades à quelques uns, et leva sa coupe - suivit par tout le monde - avant de l'amener à ses lèvres avec satisfaction. Les deux serveuses déjà présente à la table, s'efforçant de rire aux blagues vaseuses de l'homme le plus bruyant du groupe jusque là, s'empressèrent d'entourer Ryū sur chacun de ses flans. Il grimaça en voyant les deux merveilleuses créatures s'en aller spontanément vers le Jōnin, mais savait pertinemment qu'il n'était pas en position de dire ou faire quoi que ce soit et s'en accommoda en se servant un nouveau verre. Ryū quant à lui, continuer à converser avec les autres membres du groupes, mais en prenant également le soin de divertir les deux jeunes femmes à ses côtés.

Encore une belle journée se disait Ryūsuke, ayant d'ores et déjà oublié les remontrances de Shinobu. Il savait également que ses partenaires de beuverie allaient finir par le lasser. Riches marchand pour la plupart, leur discussion était quasi-exclusivement mercantiles et Ryū n'en avait que faire. Mais peut être y avait-il des personnes plus proches de sa conditions de shinobis qui pourraient lui être plus intéressantes dans cette foule. Qui sait ?





Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Escapade [PV SHUN] Left_bar_bleue987/500Escapade [PV SHUN] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Escapade [PV SHUN] Dim 28 Avr - 22:57
High Hopes ♫
Ivresse de cactus.

Ryusuke & Shun ;


Le verre qui me contemplait de son liquide ambré avec ses petits soubresaut comme des ondes qui me jugeait. Chaque petites vagues qui se reflétait dans mon regard, l'ensemble des mes pensées qui se noyait dans chaque remous. Mes pensées me faisaient mal en même temps que la surface reflétait mon visage amorphe et dénuée de toute émotion. Je me retrouvais devant mes émotions, je ne comprenais pas ce qui avait causé l'ensemble de ma douleur. J'avais peur de beaucoup de choses dans ma vie, mais en cet instant je n'avais peur de rien, mais je me sentais surtout très vide en cet instant comme si l'ensemble de mes émotions et tout le package qui allait avec comme si mon âme avait été récupéré et aspirer par une succube ou tout autre chose qui pouvait être considéré comme un avaleur d'âme. Le liquide alcoolisée remplit avec des glaçons qui fondait petit à petit en même temps que le liquide grossissait de plus en plus. Ma main qui tapotait l'extrémité du verre de manière à créer de plus en plus de remous comme si j’espérais en vain une réponse produite par ces différentes vagues. Rien mon regard ne changeait pas, ma vie était vide de sens, l'alcool ne noyait pas mes incompréhensions et surtout je nourrissais de plus en plus d'espoirs alors que rien ne semblait marcher.

Le verre montait dans un mouvement quasi machinal jusqu'à ma bouche. Mes lèvres qui se trempaient dans ce liquide et dont l'humidité se faisait un peu plus fort. Le goût âpre et fort qui se délectait et s'abreuvait de mes papilles une à une. La jouissance de l'ivresse qui me faisait pensé à une coquille vide qui se remplissait en se noyant d'un taux d'alcoolémie plus que fort. Combien avais-je bu de verre ? Beaucoup trop... Je n'arrivais plus à compter. Mes cheveux qui trempaient quasiment dans mon verre, ils encadraient mon visage de manière assez glauque. Je ne ressemblais qu'à l'ombre de moi-même, un véritable zombie qui faisait carrément peur. Soudain, un homme vêtu d'un chapeau typiquement de notre région fit son entrée dans ce bar. Il était spécial, il avait une sorte d'aura qui était étrange. Je me levais pour m'approcher de lui, mais mes deux genoux prirent la poudre d'escampette et la faiblesse de mes deux jambes je me retrouvais à m’affaisser comme si l'ensemble de mes années venaient de s'écrouler sur moi et que mes sentiments venaient de me taper sur la tête alors que mon corps commençait à s'aventurer vers celui du nouvel être je tombais sur cet homme, c'était une entrée fracassante vers une nouvelle personne dont on voulait simplement parler. L'alcool était un fléau pour bien des aspects, mais surtout pour ce qui était de l'équilibre et du maniement de son corps. Je regardais cet homme et les mots sortirent un peu dans le désordre :


« - Je hum... Désolé.... Je suis suis. C'est moi où la Terre n'est pas droite ? »




b l a c k f i s h


Escapade [PV SHUN] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Centre-ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.