:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faiblesse partagée

Invité
Invité
Faiblesse partagée Sam 13 Avr - 19:37
Invité

Faiblesse partagée
Pitoyable… Il était véritablement pitoyable. Malgré le fait que ses souvenirs sont encore floues quant à cet événement, mais la seule chose dont il se souvenait encore, c’est qu’il avait été humilié. Lui, un fier Uchiha… comment tout cela avait-il pu été possible. Son père devait avoir si honte, il ne pourrait même plus le regarder dans les yeux.

Uchiha Suzaku, un chûnin du village de la feuille, déshonoré pour l'éternité. Il savait très bien qu’il ne méritait pas celle grade. Il était vraiment inutile, rien qu’un paria, ne méritant même pas le nom d'Uchiha. Allongé, dans son lit d'hôpital, il se lamentait dans ses pensées, refusant sa faiblesse et cherchant dans ses souvenirs l’homme qui avait pu lui infliger une telle humiliation.

Si jamais le phénix aux yeux pourpres n’avait pas été rapatrié au sein du village de la feuille, que ce serait-il passé ? Serait-il mort ? Nul ne le sait.

Pleurant sa faiblesse, sa plus grande peur était toute proche de se manifester. Il allait encore se retrouver seul, faible, comme il l’avait été jusqu'à présent. Pourquoi ? Pourquoi tout cela n'arrivait qu’à lui ? Était-il maudit ? Était-il le seul être au monde qui méritait de souffrir ?

Si jamais il n’avait pas été un Uchiha, rien de tout cela ne serait arrivé.

Alors qu’une larme coulait doucement sur ses joues, le légendaire dôjutsu qu’il possédait venait de se manifester de lui-même. Alors que les deux virgules présentes dans ses pupilles, il regardait le village de la feuille dans toute sa splendeur.

Demain. Il pourrait enfin sortir de cet hôpital.

Et réparer ses erreurs une bonne fois pour toutes.

Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 258
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 331
Expérience:
Faiblesse partagée  Left_bar_bleue721/500Faiblesse partagée  Empty_bar_bleue  (721/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Faiblesse partagée

☽ • ☾

L’on m’avait sans nul doute prit pour un coursier ce matin-là. Je venais de sortir de chez moi, prêt à rejoindre mon maître lorsqu’un membre de mon clan m’arrêta en chemin. Il avait un sac à la main, des affaires visiblement et il ne tarda pas à m’expliquer la raison de cette intervention. Son fils était hospitalisé, un fils que je connaissais très bien et que je n’aimais pas. Ce n’était pas tant qu’il m’avait fait quelque chose, un peu comme Tensai, mais c’était ce qu’il était, cette incarnation souvent un peu trop violent de la réussite et du génie qui contrastait fortement avec ce que j’étais moi, un être devant lutter pour sa survie. Alors forcément il était tout ce qui faisait de ma vie un enfer et je ne pouvais naturellement pas le voir autrement que comme le danger qu’il était. Pourtant il était à l’hôpital et au vu du manque d’information qu’il me donnait la dessus, je doutais que cela soit si glorieux. D’ailleurs le simple fait que ce soit à moi d’y aller et non à lui était suspect, mais je savais d’expérience qu’un rien pouvait faire abandonner un parent Uchiha. Sans doute y avait-il été trop fort lors d’un entraînement ou je ne sais quoi qui pourrait-être complètement légitime, mais parfaitement inacceptable pour son père.

Me retrouvant avec un sac et une véritable envie de ne pas y aller, je pris tout de même le chemin vers l’hôpital. Non pas que j’avais la moindre curiosité sur ce qui avait pu pousser un de mes cousins éloigné à l’hôpital - Car je m’en fichais royalement.-, mais j’avais peur que si je ne m’y rendais pas, mes parents finissent par le savoir et que les réprimandes ne tombent pour quelque chose de franchement secondaire. Mais c’était mes parents et dans ma position actuelle, je préférais éviter tout problèmes, surtout à cause d’un mec qui m’en causait déjà suffisamment en existant simplement. Pénétrant donc dans le bâtiment, j’avais rapidement été dirigé par sa chambre vers laquelle je ne me précipitais pas. Je n’avais aucune envie d’entendre quoi que ce soit venant de sa part. Il était Chuunin, c’était très bien comme ça, qu’il n’aille pas se plaindre que quoi que ce soit inhérent à son rang. Lui au moins n’avait pas eu à vivre avec l’humiliation d’avoir échoué à un examen largement accessible. Arrivant donc à son étage, j’avais trouvé sa chambre dans laquelle j’étais rentré après avoir toqué davantage pour la forme que pour réellement demander l’autorisation. Je ne comptais pas m’éterniser, ni perdre plus de temps avec lui. Ma seule chance résidait dans Kyoshiro, ce qui impliquait que si je voulais un jour y arriver, je devais consacrer le plus de temps possible à mon maître. Et ça impliquait aussi d’essayer de le faire non pas pour que mes parents me reconnaissent, mais bien pour moi-même, ce qui était très clairement quelque chose qui ne m’était pas encore acquise.

M’avançant dans la chambre, il ne me fallut que quelques pas pour réaliser que quelque chose clochait, mais je ne le connaissais pas assez pour vouloir réellement m’y arrêter, après tout les souffrances d’un génie étaient à des kilomètres des miennes. Je ne lui ferais aucun plaisir en le berçant d’attention que je ne me réservais déjà pas. « Ton père m’a fait t’apporter ça. » déclarais-je donc sans compassion en jetant le sac sur le lit. Je ne voulais pas savoir, quoi qu’il ait pu faire, que son père lui en veuille ne serait qu’un juste retour des choses. Moi je me battais pour survivre, pour un seul regard qu’on refusait encore de me porter, lui il n’avait eu qu’à naître, qu’à exister… « Bonne journée. » concluais-je, pas franchement enclin à vouloir rester plus longtemps ici. Je voulais partir.


☽ • ☾
ft. Suzaku




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Faiblesse partagée Dim 14 Avr - 15:00
Invité

Faiblesse partagée
Alors qu’il se morfondait profondément dans son coin, un homme venait d'entrer. Instinctivement, Suzaku désactiva son dôjutsu, de peur que sa faiblesse ne soit affichée au grand jour. Mais la personne qui venait d'entrer dans sa chambre d'hôpital, il la connaissait très bien.

Il s’agissait d’une autre Uchiha à la crinière blanche. Mais la, ou Suzaku avait réussi et prouver à son clan qu’il était digne de porter ses pupilles, lui, avait lamentablement échoué et déçu tout ceux qui croyait en lui. Ils étaient à la fois très ressemblant mais si différents, le phénix de Konoha se sentait un peu maussade quand il vit la froideur de ce garçon.

Il ne comprenait pas…

Il devait lui en vouloir, alors qu’il ne comprenait pas tout ce qu’avait vécu l’Uchiha.

La célébrité est une amie très peu fidèle, lorsque le garçon venait de remporter son examen, il était si heureux, si euphorique alors que désormais, il regrettait même le fait d’être devenu un chuunin de la feuille.

Le remerciant au passage pour lui avoir apporté le panier… Suzaku décida de lui parler, d'enterrer cette rancoeur. Une bonne fois pour toutes.
 
« Attends… reste ici, je sais que tu dois m’en vouloir mais saches que la vie d’un chuunin est beaucoup plus difficile que tu ne le crois... »


Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 258
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 331
Expérience:
Faiblesse partagée  Left_bar_bleue721/500Faiblesse partagée  Empty_bar_bleue  (721/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Faiblesse partagée

☽ • ☾

Je n’avais aucune intention de rester à la base, mais il me demanda de le faire. Certes, ce n’était pas un argument suffisant en soit, mais il avait ajouté quelque chose, juste une phrase qui m’arracha un rire douloureux que je ne pus retenir. Sérieusement ? La vie d’un Chuunin était compliquée ? Je voulais bien le croire, mais qu’il ne vienne pas me dire ça à moi, vraiment pas, car si sa vie semblait-être un enfer à ses yeux en cet instant, il avait connu ce que moi je n’avais jamais eu… Je le détestais profondément. Me retournant, un sourire mauvais sur le visage alors que je m’approchais de lui pour poser finalement les mains sur les barres de son lit, « Tu veux que je te plaigne c’est ça ? » demandais-je brutalement. Je n’avais aucune envie de l’épargner, vraiment aucune. Il avait participé à faire de ma vie un enfer, bien sûr ce n’était pas Tensai le magnifique aux yeux de mes parents, mais il avait su me prendre de haut quand il avait réussi là où j’avais échoué. Et puis Tensai avait le mérite d’être humble, et de ne pas me cracher ce genre de connerie au visage. Si je n’avais rien eu contre Suzaku jusqu’à aujourd’hui, c’était à présent fini. Les complaintes ne pouvant trouver un chemin juste dans mon coeur…

« Tu connais la vie d’un Genin du clan Uchiha qui a échoué à son examen peut-être ?! », non, il ne pouvait pas savoir car rien ne lui avait été refusé, car il n’avait pas dû composer avec douleur à son échec. Je n’étais pas responsable, du moins pas pleinement, mais j’étais un génie tombant de sa première place pour rejoindre le sol. Certes, il vivait la même chose en cet instant, mais il n’avait pas échoué face à la plus simple des formalités. Il avait brillé, il avait avancé là ou moi je m’étais arrêté. Je ne pourrais pas avoir pitié de lui, vraiment pas. « T’as juste ce que tu mérites… Tu te croyais infaillible peut-être ? À foncer sans réfléchir on tombe, c’est con car ça j’aurais pu te l’apprendre. » continuais-je suffisant. J’étais arrogant pour me protéger, mais là… C’était jouissif, réellement. Je m’en fichais pas mal de pourquoi il était là, mais je doutais que ce soit si grave que ça et il lui suffirait de réussir une mission pour remonter dans l’estime de ses proches. Et je ne me réjouissais pas non plus qu’il puisse être blessé, je n’étais pas sadique à ce point là, seulement, sa chute, sa demande de pitié presque… Elle elle était plaisante. « Alors tu veux que je reste ici pour quoi ? Car j’ai aucune envie de faire preuve de compassion avec toi… De mémoire je n’y ai pas eu le droit moi. », ce n’était pas forcément de sa faute, on grandissait ainsi dans le clan, mais il aurait pu se montrer plus intelligent, comme j’aurais pu l’être en cet instant en lui tendant une main. Sauf que non, je n’étais pas Tensai, j’étais un animal blessé qui avait la possibilité de mordre et je n’allais pas m’en priver.


☽ • ☾
ft. Suzaku




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Faiblesse partagée Mar 16 Avr - 10:21
Invité

Faiblesse partagée
Silencieusement, le Chuunin déchu se prenait toute la colère de son cousin (très) éloigné sans pouvoir répondre. Il ne comprenait visiblement pas, se croyant être le centre du monde. Toute la terre ne tournait pas autour du petit Akira, il n’était pas le seul à souffrir et visiblement, il ne semblait pas le remarquer. Alors le fait que ce Genin osait parler de chose dont il n’avait même pas connaissance finit par atteindre Suzaku.

« Ne parle pas de ce dont tu n'as pas connaissances. Tu ne connais rien de moi, ou de mon vécu. »


Le phénix blessé venait de lui envoyer cette remarque avec une telle froideur, encore plus sec que l’avait été son interlocuteur. Malheureusement pour lui, Suzaku était bien différent de celui qu’il était avant, activant son sharingan, il fixa Akira, son aînée de quelques années pour lui démontrer la puissance de ses émotions.

Il commença par fixer ses cheveux blancs, lui aussi possédaient les mêmes, pourtant, il n’avait subi rien de tout ça, il ne pouvait jamais, au grand jamais parler au nom de Suzaku.

« Tu vois ? Mon sharingan possède deux tomoes, rien que ça suffit à te prouver que ma vie à été un enfer. Connais-tu la plus grande différence entre nous deux ? » Disait-il en regardant le jeune shinobi de la feuille, face à lui. Caressant ses cheveux pur comme la neige, il lança ensuite un regard noir (enfin rouge, ayant les sharingans activés) à Akira. « Nos cheveux blancs. J’ai été mis en quarantaine pendant la majeure partie de mon enfance pour le fait de posséder ces cheveux. »

Ironiquement, même enfermé, il avait réussi à développer ses capacités, isolé des autres. Envoyant un sourire hypocrite à son interlocuteur, il continua dans sa lancé. « Évidemment. Tout ça est au-dessus de toi, tout tourne autour de toi, les autres ont tous la belle vie et seul toi as le pouvoir de te plaindre. Excuse-moi de vouloir remonter la pente de ma triste vie en essayant de rendre fier mes parents. »

Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 258
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 331
Expérience:
Faiblesse partagée  Left_bar_bleue721/500Faiblesse partagée  Empty_bar_bleue  (721/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Faiblesse partagée

☽ • ☾

Ne pas parler de ce que je ne connaissais pas ? Il voulait vraiment qu’on rentre dans le débat ? Visiblement car il activa son Sharingan avant de m’exposer ô combien il avait dû souffrir pour obtenir cette deuxième virgule. Ça je voulais bien le croire, mais c’était le lot de tous membres de notre clan visant l’excellence non ? Savoir souffrir pour avancer ? Seulement, lui avait été mis à l’écart du monde à cause de cette couleur de cheveux et encore un peu de violon à son histoire et j’allais pleurer. Sérieusement, il voulait que je le prenne en pitié ? La violence était parfois moins douloureuse, moins brutale que l’ignorance. Au moins son existence n’était pas remise en question, au moins il avait le droit de vivre. Mon sourire resta alors mauvais, il m’avait supplié de rester alors qu’il avait fait de ma vie un enfer et maintenant je me faisais insulter ? Très sérieusement, plus les minutes passaient, plus il gagnait en antipathie… « T’as besoin d’un témoin pour le faire ? Non parce que je m’en fous en fait. », soufflais-je simplement, droit, brutale dans mes mots. Il voulait m’impressionner avec ce que je n’aurais jamais, mais savait-il seulement ce que mon propre père était capable de faire pour me faire éveiller ce deuxième Tomoe ? Non, il avait souffert, c’était regrettable, mais il n’avait pas vécu ma vie et c’était exactement avec ce même argument que je ne pouvais l’autoriser à aller plus loin.

« En fait, je vois d’avantage tout ça comme une multitude de points commun. Ne crois pas que sous-prétexte que j’avais le droit à un semblant de liberté, je l’étais vraiment. », mais je n’avais pas envie d’y perdre plus de temps, mais surtout plus de patience. J’étais venu pour une raison, pour lui donner quelque chose, je n’étais pas venu pour l’écouter, ni pour le soutenir. « Arrête de te lamenter sur ton sort et montres leurs que tu as le droit d’exister, que tu es un Chuunin, un membre du clan Uchiha avec un Sharingan puissant. », mes poings étaient serré, tremblant. Il avait toutes les clés en main pour réussir et ce n’était pas en restant ici qu’il y arriverait. Non, s'il voulait vraiment ça, il devait se surpasser chaque jour, vaincre ses faiblesses et se donner les moyens d’y arriver. Il n’était pas nul, il n’était pas faible, il n’était pas lâche, pas comme moi, alors l’entendre abandonner était d’autant plus rageant. « Nos parents sont ce qu’ils sont, tu semblais bien le savoir pourtant… », si ils l’avaient isolé, alors il savait, il ne pouvait pas jouer les surpris, pas ici, pas avec moi.

« Alors si, je connais tout de toi, t’es un lâche qui a tout pour réussir et qui se morfond après un échec… Pas étonnant que ton père ai honte de toi… », j’étais violent, c’était volontaire. Il me jugeait, m’attaquer alors qu’il avait voulu que je reste là. Sincèrement, je n’allais pas l’épargner, car si nous étions similaires, il avait au moins le mérite d’être plus fort que moi, d’être réellement doué comme le montré son Sharingan. Il n’était pas sans possibilité pour s’en sortir, il pouvait y arriver et c’était rageant. Involontairement, peut-être, je le poussais vers le haut, vraiment involontairement, mais j’avais horreur de ce genre de discours quand - Contrairement à moi.- on pouvait s’en sortir.


☽ • ☾
ft. Suzaku




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Faiblesse partagée Mer 1 Mai - 22:02
Invité

Célébrité réconfortante
Autre final, peut-être que c'était lui qui avait raison, Suzaku n'était qu'un lâche qui avait totalement les moyen de pouvoir obtenir tout ce qu'il désirait, recevant tout les critiques de son pseudo cousin, le jeune homme prenait réellement confiance qu'il avait été envié par les autres grâces à son potentiel.

Alors que lui-même enviait les autres…

Gardant le silence, le garçon baissait finalement la tête, réfléchissant ainsi à tout ce qu'il aurait pu accomplir.

« Excuse-moi, c'est vrai que j'ai tout pour réussir. Mais tu te sous-estime, je n'ais pas réussi à atteindre cette puissance en si peu de temps… ça à juste mis moins de temps que la tienne met à se développer. »

Plongeant une nouvelle fois ton regard dans le sien, tu essayais de savoir pourquoi il n'avait pas assez confiance en lui… Il possède un certain talent, malgré sa compétence à mettre facilement les autres sur les nerfs.

« Tu as toi aussi d'autres qualités, ai plus confiance en toi. »



Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 258
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 331
Expérience:
Faiblesse partagée  Left_bar_bleue721/500Faiblesse partagée  Empty_bar_bleue  (721/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Faiblesse partagée

☽ • ☾

J’avais dit ce que j’avais à dire, seulement sa réaction me surprit assez. Il était… Plus calme ? Plus… Non, c’était ridicule de changer aussi vite de comportement, ridicule ou simplement signe d’un manque de confiance en soit, d’épuisement. Quoi qu’il en soit il en vient à s’excuser, à me dire de ne pas me sous-estimer, de persévérer et de ne pas abandonner. Un sourire mauvais avait pris naissance sur mes lèvres alors qu’il parlait. Un sourire qui exprimait tout ce que je pouvais ressentir à son égard en cet instant. Je n’avais aucun conseil à recevoir de lui, aucune indication à suivre. Ma situation était bien différente de la sienne, loin d’être ne serait-ce que comparable. Il avait tout ce que je n’avais pas. Il avait un monde devant lui, moi pas. Je n’avais hérité que d’un Sharingan et d’un esprit assez vif pour envisager les différentes solutions s’opposant à moi, mais puissance… Je n’en hériterais sans doute jamais, et ce, malgré mes entraînements incessant. Alors je ne lui céderais rien, j’avais dis ce que j’avais à dire et je ne ferais plus l’erreur de lui offrir un peu d’humanité, même pour répondre à la sienne. Je ne dirais rien qui puisse changer ça, rien qui puisse lui plaire. Qu’il en soit ainsi. Ma rancœur pour lui venait d’être suffisamment nourri pour se refuser à tout autre traitement.

« Tu devrais leur demander de vérifier tes médicaments… À moins que ce soit juste le fait que tu sois pathétique qui te fasses ainsi changer de comportement… », acide, agressif à bien des égards, je restais blessé dans le fond, blessé qu’il puisse agir ainsi, se permettre un tel comportement semblable à de la pitié à mes yeux. Je ne voulais pas de la pitié, elle était sans doute plus douloureuse que la haine et les déceptions que mon père pouvait ressentir envers moi avec les années. Lui… Lui n’était qu’une raison de ma souffrance et il osait me tendre la main après m’avoir parlé ainsi ? Définitivement, je préférais m’enterrer dans les plus sombres instincts de mon clan plutôt que de continuer à lui offrir une chance.

Je n’avais clairement pas la meilleure position après. En combat réel, hors de cet hôpital, je ne ferais pas le poids. Mais continuer à le pousser vers le haut, j’en étais incapable, « Il n’y a réellement rien d’étonnant à ce que ton père te fuit… » ajoutais-je pour m’assurer que le clou soit suffisamment enfoncé pour qu’il ne puisse plus jamais se relever. Il ne pourrait rien faire, il ne pourrait rien m’opposer si ce n’est sont véritable visage, celui d’un être sans intérêt si ce n’est la faiblesse de l’arrogance. Oui, nous nous ressemblions peut-être plus que je ne voudrais l’admettre, mais je n’irais pas en dire plus. Je refusais d’avoir réellement quelque chose en commun avec lui, pas à ce prix en tout cas. « Alors si tu permets, j’aimerais bien retrouver une compagnie moins déplorable… » murmurais-je en ne sachant pas si me retrouver seul avec moi-même pouvait répondre à ce critère, mais passons. Reculant alors de plusieurs pas, j’avais la ferme intention de quitter les lieux, sauf s'il venait à avoir un éclair de génie, mais ça, j’en doutais sérieusement.


☽ • ☾
ft. Suzaku




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Hôpital-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.