:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Domaines des Clans :: Domaine Aburame Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo]

Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Nous sommes légions ! Version +ultra !

Contrairement à son habitude de petite goinfre et joyeuses luron, Hako soupirait et jouait plus avec sa nourriture (bon, elle avait déjà engloutit un bol de riz et un maquereau) qu'autre chose.
Hideaki son père, notant l'information, dédia un levé de sourcil interrogateur à sa femme, qui se contenta d'hausser les épaules, aussi perplexe que son mari.

Le patriarche Aburame décida donc bon gré mal gré de s'enquérir ce qui troublait sa d'habitude si remuante fille.
"Un soucis ?" questionna-t-il d'un ton plat, propre aux membres de son clan. C'était plus pour faire comprendre à son bouillant rejeton qu'il avait noté son malaise qu'autre chose. Les Aburame respectaient la vie privée : il n'allait pas cherché à fouiller plus que ça (au grand dam de sa femme, l'ex-Inuzuka étant beaucoup plus curieuse) si Hako ne lui parlait pas de son plein gré.

La kunoichi vert-pomme grogna, peu amène. Mais il vit aussi là l'occasion de poser quelques questions au paternel.
"Rien, rien..." maugréa-t-elle après un profond soupir. "J'ai encore pris une branlée à l'entrainement..."
"Je vois. Nous t'assurons pourtant que tu as éminemment progressé. Une raison particulière pour cette... défaite ?"
Connaissant sa bouillante et imprévisible fille, cela pouvait être dû à une idée "géniale" ou un plan farfelu.
"C'est ces fichus dôjutsu !" s'emporta alors le lutin vert de Konoha. "Yume et Kaori arrivent à voir à travers mes plans ! Elles me trouvent quand je me cache et découvre ma réelle identité au milieu de mes clones ! Et en plus, Kakao peut incinérer mes insectes !"

Hideaki se servit un peu de thé, réfléchissant au problème.
Les Aburame aimaient attaquer par surprise ou suite à un plan soigneusement préparé. Silencieux, dans les ombres, c'était des combattants sournois, la quintessence du monde shinobi... Mais la puissance de détection des dôjutsu légendaires des deux clans rivaux de Konoha neutralisait tout ça.
"Le pouvoir des clans Uchiha et Hyûga ne peut être mis en doute. Il existe toutefois de méthode pour les priver de leurs avantages. Il me semble d'ailleurs que tu y as songé, mendiant l'autorisation d'acheter des bombes aveuglantes..."

"Ouais ! Mais c'est hors de prix ! J'en ai pas beaucoup et maintenant que je les ai montré, Yum-Yum et Kaori se méfient..."
"De même, elles doivent désormais avoir l'habitude de tes... stratégies à base de clone. L'effet de surprise perdu, tu pars avec un désavantage supplémentaire, en plus de devoir lutter contre deux dojutsu...Hmmmm... Le problème est intéressant..."

Hako soupira derechef et fit une moue boudeuse. Voilà son père en mode pure réflexion théorique. Cela pouvait durer une éternité... Elle décida donc de le presser un peu.
"J'ai l'impression que mes clones d'insectes ne servent plus à rien..." ronchonna-t-elle, avant de tourner son regard émeraude tout brillant vers son père. "Dis, tu n’aurais pas une super-technique secrète pour les rendre indétectable ? Ou au moins plus solide, pour pas qu'ils fondent dès que Kaori leur crache vaguement dessus ?"

Hideaki hésita, tiré de ses réflexions. Il n'était pas à proprement parlé un combattant, préférant la recherche et la planification. Cela faisait des éons qu'il n'avait pas affronté un shinobi Hyûga ou Uchiha, même dans un match amical.
Et jamais les deux ensembles...
Pourtant, le questionnement de sa fille si impulsive lui avait donné une idée.

"Il existe en effet une version que certaines jugent supérieure, beaucoup plus complexe de la technique duMushi Bunshin." affirma-t-il doctement, faisant immédiatement ouvrir de grands yeux avide à son bouillant rejeton. En un instant, Hako cessa de se morfondre et retrouva le sourire.
Cela ne dura pas, Hideaki s'empressant de doucher son enthousiasme juvénile.
"Toutefois, je ne la maîtrise pas. Il s'agit d'une technique d'une toute autre portée, nécessitant à la fois de grande réserve de chakra et d'insectes discipliné. Elle n'est normalement enseignée qu'à l'élite de notre clan, des shinobi ayant fait leur preuves, maniant à la perfection leur essaim et maîtrisant déjà totalement l'usage des clones d'insectes classiques..."

Hako grogna. Le sous-entendu était clair : pas comme toi.
Encore une idée qui s'envolait... Mais la jeune genin ne pouvait pas baisser les bras aussi vite.
"Tu ne la maîtrise pas... Portant tu connais cette technique." analysa-t-elle promptement, son enthousiasme déjà renouvelé. "Donc tu connais quelqu'un qui sait l'employer ! Tu pourrais lui demander de me l'enseigner ?"

Le lutin vert de Konoha n'aimait pas trop mendier des faveurs à d'autre membre du clan. Entre son apparence volontairement provocatrice, loin de la discrétion (du terne !) habituelle du clan et son tempérament explosifs à l'opposé du flegme Aburame, il y avait fort peu de shinobi du clan qui l'appréciaient.
Mais si acquérir une nouvelle technique surpuissante était à ce prix... Elle supporterait les regards condescendants voire désapprobateurs des autres Aburame.

"Hélas, l'enseignement de cette technique fait l'objet d'une procédure bureaucratique. La permission doit être accordée." répondit alors son père, redouchant encore son enthousiasme pour bien quelques secondes. A croire qu'il aimait ça.
"Néanmoins... Nous avons eut des retours positifs sur toi, récemment. Tu as fait de grand progrès. Je vais donc me charger des démarches et voir s'il est possible de t'obtenir un senseï... Mais cela va prendre un peu de temps."
Bien qu'un peu déçue, Hako lui sauta au cou d'une manière fort peu Aburame.

Durant l'après-midi, la jeune Aburame s'entraina avec sa mère (son sensei et ses amies étant occupée).
L'ex-Inuzuka ne pouvait guère l'aider pour son problème face aux dojutsu légendaires : elle aussi commençait à être à corps de technique de Taijutsu à enseigner à sa fille. Cela inquiétait un peu Kagome : Hako était une véritable éponge, apprenant vite (et improvisant encore plus vite). L'ex-kunoichi se sentait sur le point d'être rattrapée, voir dépassée par son petit bout de chou. Hako devenait une arme mortelle... C'était à la fois inquiétant, triste et la source d'une immense fierté.

Pour son problème, Kagome ne put lui conseiller que de s'entrainer d'avantage. Après tout, c'est bien beau de "voir", mais il fallait pouvoir "réagir".
Hélas, la vitesse n'était pas le point fort du lutin vert de Konoha. Hako avait beau être vive, sa rapidité était moyenne (fichue petite jambes !), tout comme sa force.

Le lendemain, jour de repos de l'équipe 2, dès l'aube Hako fut dans la chambre de son père, le harcelant pour savoir s'il avait eut l'autorisation de chercher un sensei dans le clan pour sa fille.
Au grand désarroi de la trop fougueuse genin, son père se contenta de l'informer que "le démarches suivent leur cours, soit patiente" avant de partir s'enterrer (fuis va !) dans les laboratoires souterrains du clan...
Autant essayer de demander à un torrent de s'arrêter de couler !
Soupirant, Hako se rendit au petit terrain d'entrainement qu'elle s'était aménagée dans les bois à coté de sa maison. Pas de chance en plus : sa mère était occupé (une portée de chiot de race à examiné chez un grand ponte de Konoha).
Elle était seule, alors qu'elle avait du temps pour s'entrainer ! Rageant !

Alors qu'elle tabassait de rage quelques-uns de ses clones (pas très résistant et trop prévisible), Hako eut soudain une idée.
Pourquoi attendre que quelque vieille barbe qui la mépriserait sans doute veuille daigner venir enseigner à la petite hybride ?
Elle savait désormais qu'il existait une alternative aux Mushi Bunshin !
Elle n'avait plus qu'à inventer toute seule sa propre variante de la technique !





Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Nous sommes légions ! Version +ultra !

Sa résolution prise, Hako commença donc à cogiter.
Comment rendre ses clones plus performants ? Elle décida de commencer par essayer de les rendre plus réaliste. Le Byakugan pouvait voir à l'intérieur d'eux et donc constater qu'il n'avait ni organes internes, ni système circulatoire de chakra... Et si elle pouvait leur en donner un ?
La petite Aburame se précipita donc dans l'étude de son père, lui empruntant moult rouleaux médicaux et précis d'anatomie pour se plonger dans les délices de l'étude des viscères.

Mais petit à petit, l'enthousiasme exubérant et la détermination bouillante de la petite Aburame s'essouffla.
Hako n'était pas très douée pour étudier. Elle préférait apprendre avec son corps, par la pratique.
Et malgré son imagination, elle restait trop brouillonne pour expliquer l'aspect des organes internes au corps humain à ses insectes. Surtout à partir de planches et dessins seulement en deux dimensions.
Après quelques tentatives pathétiques (et malgré tout coûteuse en chakra) faisant s'effondrer ses Mushi Bunshin sur eux-mêmes, la kunoichi vert-pomme dû se rendre à l'évidence : elle n'y arrivait pas.
Et d'ailleurs, pas sûr qu'un clone d'insecte "anatomiquement correct" même à l'intérieur puisse tromper le Byakugan. Si Yume pouvait "zoomer" assez, elle pourrait voir les insectes eux-mêmes...

Donc : c'était une idée en l'air. Suivante !
Si elle ne pouvait pas renforcer la crédibilité de ses doubles insectoïdes face aux utilisateurs de ces maudits dojutsu légendaire, elle pouvait essayer de les rendre plus fort ou (et !) plus résistants !
Mais comment ?
La minuscule genin invoqua aussitôt trois nouveaux clones d'insectes, pour tenir conseil (avec elle-même, mais elle n'était pas à ça prêt).
"Bon, comment on peut vous rendre plus fort ?" s'enquit le véritable lutin vert de Konoha d'un ton dirigiste.
Les trois malheureux doubles se regardèrent, gênés et perplexes. Ils avaient beau avoir (vaguement) la personnalité dissipée de leur créatrice, ils n'étaient guère connu pour leur pensée indépendante.

Néanmoins, les clones de Hako étant... de Hako, ils essayèrent malgré tout de donner quelques idées.
"Il suffit de nous entrainer !" s'exclama gaiement le double n°1.
Regards consternés du reste de l'équipe alors que la doublure en kikaichuu commença à faire des pompes avec un enthousiasme fiévreux.
Hako se passa une main lasse sur le visage en soupirant. Elle avait soudain l'impression de comprendre un peu mieux Yume et ses senseï devant ses... improvisations géniales.

"Hummm... Vous n'êtes, sans offense, que des conglomérats d'insectes..." rétorqua la jeune Aburame, essayant de ne pas perdre patience face à... elle-même. "Du coup, j'suis pas sûr que vous puissiez vous muscler. Et l'entrainement ne rend pas résistant au feu, hélas..."
Le clone à l'idée descendu en flammes arrêta ses simagrés et, évidemment, se mit à bouder.
Un des autres s'avança, ayant lui aussi réfléchit à une solution.
"Nous sommes divisés. Ensemble nous serions plus fort." proposa le double n°2.

Cette fois l'idée se tenait pour Hako. Elle devait diviser son chakra et ses insectes entre ses clones. Peut-être qu'en réduisant le nombre, elle pourrait augmenter le densité et les rendre plus résistant ou plus fort.
Mais... comment faire ça exactement ?
"Essayons de nous rassembler." proposa le clone n°3, s'approchant du second double... Jusqu'à s’interpénétrer.
Ils formèrent brièvement un conglomérat hideux, mélange de deux petites Aburame vert-pomme et de nuages de kikaichuu.
Mais au final, les deux clones finirent juste par se traverser.

"Hummm... ça ne marche pas." conclut la véritable kunoichi vert-pomme. "Le principe de la technique est justement de vous individualiser, de faire de vous des entités séparées. La proportion d'insectes et de chakra est précise : je me rappelle avoir mis un temps fou à trouver le bon dosage... Pas sûr qu'on puisse contourner ça aisément..."
Mais les clones ne s'avouèrent pas vaincus.
Ils voulurent ressayer de manière plus violente et rapide, pour forcer brutalement la fusion avant que leur instinct les pousse à se séparer.
Se ruant l'un vers l'autre, ils se télescopèrent à pleine vitesse... Et explosèrent dans un grand nuage noirâtre d'insectes !
Nouvel échec. Hako, soupirant, renvoya du chakra pour reformer les malheureux expérimentateurs.

Têtue, les doubles eurent une nouvelle idée : si la force brute et la vitesse avait échoués, ils seraient peut être possible  de jouer sur la synchronisation et la précision. Avec délicatesse, ils pourraient peut être enfin fusionner...
Dans une espèce de danse ridicule (car il fallait toujours un peu de décorum pour une nouvelle technique et c'était le moyen qu'ils avaient trouvés pour se synchroniser à la perfection), les deux clones s'approchèrent avec lenteur et précision.
Se touchant à peine, ils commencèrent à échanger insectes et chakra, se rassemblant en une boule noirâtre.

Hako retint son souffle tout en transférant davantage de chakra pour soutenir la fusion : allait-elle assisté à la création d'une version géante et surpuissante d'elle-même ? Elle imagina un instant un double d’elle-même aussi massif qu’un Akimichi sous leur forme géante.
Mais une fois de plus, les deux parties de l'essaim se séparèrent. Et cette fois, déstabilisés, ils s'avérèrent incapable de reprendre la forme de la kunoichi vert-pomme.
Nouvel échec.

Hako soupira longuement.
"Je m'en doutait. La technique du Mushi Bunshin est déjà délicate et précise... On en peut pas la détourner aussi facilement."
Pourtant, intérieurement, la jeune Aburame sentait qu'elle tenait là une piste. Même si les clones continuaient à se séparer pour tenter de reprendre leur apparence originelle, l'idée était là. Sa réalisation pêchait, mais ce n'était peut être qu'un problème d'affinage. Là, il s'agissait de clone issus d'une technique de Mushi Bunshin "normale". Si elle pouvait les "préparer" à la fusion d'une manière ou d'une autre...

Le clone n°1, voyant ces efforts aussi inutile que les siens intervint alors.
"Essayons une méthode plus basique pour accroître notre nombre, une méthode plus naturelle..." déclara-t-il en s'approchant des restes des deux autres clones.
Sans la moindre hésitation ni la moindre pitié, il leur arracha de pleine poignet de kikaichuu grouillant avant de se les enfourner sans vergogne dans la bouche, les dévorant.
"Eh !" s'emporta Hako.
"Quoi ? Il s'agit d'une manière comme une autre d'accroître sa biomasse. Je peux même absorber une partie de leur chakra résiduel..."
"Beurk ! Du cannibalisme !"
Le clone haussa les épaules et continua son sinistre festin sur le reste de ses frères...

Après que le clone n°1 est fini son repas, il se lança à l'assaut de sa maîtresse... Qui lui mit une rouste en deux temps, trois mouvements.
Visiblement, son idée s'avérait aussi idiote que la première : il n'était pas devenu plus fort ou plus résistant en se nourrissant de ses semblables.
Hako le dissipa, épuisée par ses tentatives.

Le soleil se couchait et elle n'avait guère progressé.
Peut être que c'était une idée stupide en fait, de vouloir créer elle-même une technique. D'ailleurs, elle n'avait qu'une idée très vague de ce qu'elle voulait... C'était surement ça qui péchait d'ailleurs : elle tâtonnait à l'aveuglette.
Apparence... Puissance... Résilience... Pour l'instant, elle n'avait rien réussit à améliorer chez ses clones.
Peut être qu'elle faisait fausse route.
Bon, on verrait demain : la nuit porte conseil !
Et si ça se trouve, son père avait enfin convaincu les ancêtres coincés du clan de l'autoriser à apprendre les secrets du clan...




Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Nous sommes légions ! Version +ultra !


Aburame Hideaki était à la fois extrêmement fier et troublé.
Voilà plusieurs jours quand sa chère et tendre (et bourrine) fille empruntait et compulsait des rouleaux du clan, les étudiant avec une ferveur fanatique.
Hideaki supposait que c'était pour tromper son impatience : il n'avait toujours pas obtenu pour sa fille un tuteur pour la technique avancée des Aburame qu'elle convoitait...
Mais... Hako n'était normalement pas particulièrement studieuse. Donc, c'est qu'elle avait une idée. Un but.
Et ça, c'était plutôt... inquiétant. Les initiatives et improvisations de son petit lutin vert pouvaient être... explosives.

Si Hako farfouillait avec frénésie dans les rouleaux du clan (enfin, ceux auquels son rang lui donnait accès), c'était toujours pour parfaire son idée de technique de clonage modifiée.
Séquence de mudra, mélange savant du chakra en quantité précise, ordre à l'essaim : tout cela était codifié avec une précision extrême afin que la technique de Mushi Bunshin soient standardisés et à même d'être utilisé par n'importe quel Aburame (après un certain temps d'entrainement).

La kunoichi vert-pomme avait essayé de modifier ses clones a posteriori, enseignant de les rendre plus réalistes et détaillés. Puis, après l'échec de cette tentative, elle avait essayé de les rendre plus fort, plus résistant en augmentant leur densité en essayant de les regrouper (et par d'autres méthodes tout aussi douteuses).
Nouvel échec.
L'idée était là, la possibilité la titillé et son instinct de ninja lui indiquait qu'il y avait bel et bien des possibilités à creuser dans ces directions...

Mais pas uniquement à partir de Munshi Bunshi "classiques". Elle aurait dûe s'en douter : si son père avait évoqué une autre technique de clonage, cela voulait dire qu'il était délicat, voir impossible (bien que Hako ne croyait pas aux absolus et à l'impossibilité) de modifier la technique originale. Elle était... trop parfaite. Trop codifié.
Comme tout ce que faisaient les Aburame, elle remplissait admirablement son rôle, de la manière la plus efficiente possible. Mais pas plus.

Hako étant Hako, elle se fit tout de même un devoir d'essayer.
De base, elle savait qu'on pouvait utiliser plus ou moins de chakra et d'insectes pour générer plus ou moins de double en kikaichuu. La quantité finale de clones obtenus dépendait non seulement de la quantité de chakra et d'insectes dépensé, mais aussi de la finesse de la répartition de l'énergie et des kikaichuu...
Quand elle était à peine sortie de l'Académie, elle ne pouvait pas créer autant de clones...
Donc, elle pouvait jouer sur ces paramètres ! Au moins un peu.

Il lui fallait donc en quelque-sorte "désapprendre" les réflexes qu'elle avait acquis en maîtrisant cette technique.
Retournant au terrain d'entrainement (ou plutôt la carrière où les Aburame n'approchait pas en raison des explosions) derrière chez elle, Hako se mit en devoir de... se planter volontairement.
Injectant une masse incroyable d'insecte et/ou de chakra tout en composant les mudra du Mushi Bunshin. Juste pour voir ce qui se passait.
Et généralement, comme lors de son apprentissage initial de la technique, cela ne provoquait... rien. Ou des catastrophe : clones instables ou malformé, à la durée de vie ridicule ou incapable de se battre ou de simplement gardé forme humaine.

Le lutin vert de Konoha soupira lourdement de dépit. Elle s'y attendait : cela ne pouvait pas être aussi simple.
Donc, si elle voulait réussir, Hako devait faire ce qu'elle détestait : étudier, se plonger dans la théorie.
Tout les parchemins comportait une looooooooooongue partie explicative (et aussi une énoooorme liste de précaution à prendre avant d'essayer pour la première fois), retraçant les principes fondateurs, voir l'histoire de la technique.
Génial. De la lecture de truc vieux et chiant.
Habituellement, Hako avait une petite tendance à sauter ce genre de passage (ce qui enrageait Yume) pour s'essayer directement au "comment faire".
Mais cette fois, pas de raccourcis.

Hélas, le lutin vert de Konoha n'était qu'une petite genin, et pas la plus attentive en cours du lot... Ces connaissances sur les théories et la création de techniques étaient plus que parcellaire.
Après des heures de réflexions et de tests à s'user les yeux et le chakra, à modifier et complexifier à outrance la séquence de mudra de la technique, Hako dû se rendre à l'évidence : cela ne marchait pas !
Elle n'arrivait pas à concevoir de clones plus forts, plus résistants ou plus complexes.

"C'est désespérant..." maugréa la minuscule Aburame, ayant invoqué à nouveau un trio de clones, histoire d'avoir un public à qui se plaindre. "Ça fait des jours que j'essaye... Peut-être que je devrais juste abandonner et attendre que les vieilles barbes du clan décident enfin que je suis digne et dégottent un volontaire pour m'enseigner des trucs..."
"On n'abandonne jamais !" pépia un double d'insectes du ton joyeux habituel du lutin vert de Konoha.
Hako eut un sourire las en voyant cette création de son imagination essayait de lui remonter le moral. C'était un des petits péchés mignon de la kunoichi vert-pomme : elle ne pouvait s'empêcher de leur donner un soupçon de personnalité.
La plupart des Aburame ne se donnait pas cette peine, qu'il jugeait comme une "perte de temps".

Un autre double leva le bras, l'agitant fébrilement. Son regard vert émeraude luisait comme celui de leur maîtresse quand elle avait une idée "géniale".
"Oh ! Oh ! Je sais ! Je sais ! Le problème c'est quand tu essayes de nous rendre plus fort et plus résistant ?"
"Oui... Et ?" questionna Hako, vaguement agacé. Parfois, les clones n'étaient vraiment... brillants.
"Et si tu faisais plutôt l'inverse ? Plus que la qualité, visons la quantité ! Si Kaori et Yum-Yum peuvent déjà nous détecter ou nous détruire facilement, autant essayer de les avoir avec le poids du nombre !"
Hako ricana d'un ton sec.
"Merci, mais j'ai déjà essayé ! Je n'ai pas encore les réserves d'insectes et de chakra et la précision dans leur maniement pour invoquer plus d'entrevous..."
"Oui, mais si tu diminuais notre...hummm... qualité ?"
"Eh ! Et si tu invoquais des clones de nous, mais plus jeune !" pépia alors le double qui avait essayé de remonter le moral de la minuscule Aburame.
"Et d'ailleurs, puisqu'on se fiche de l'apparence..." intervint le clone n°3. "Est-on obligé de conserver une forme humaine ?"
"Ah non, c'est nous, faut quand même qu'on nous reconnaisse, nous sommes l'élite du clan Aburame !"
"Un kikaichuu géant en kaikichuu !"
Hako sourit devant la tornade d'idées de ses joyeux doubles. Elle n'allait certainement pas abandonner !
Bon, essayons de trouver un truc exploitable à partir de tout ça...
Et c'est ainsi que s'abattit en cette belle fin d'après-midi la catastrophe la plus bizarre qu'ai connu le domaine Aburame.


Aburame Hideaki travaillait tranquillement à son bureau, consultant des revues médicales qu'il avait reçue de différents collègues du Pays du Feu en manipulant des produits mortels.
Il y était question des poisons du désert du Pays du Vent, sujet passionnant. Il avait exprès pris son après-midi pour tester tranquillement une décoction utilisant les venins d'insectes des sables...
Mais les dosages et manipulations délicates avaient été interrompus par les aboiements surexcités de Yama, l'énorme chien de guerre de sa femme ex-Inuzuka.
"Chérie ?" s'enquit-il en faisant une poause dans ses expériences.
"Ouais, ouais, je sais ! Je suis pas sourde." grogna Aburame Kagome depuis le salon qui donnait sur le jardin. Son ton perplexe attira l'attention de son mari. Il se passait quelque chose.
"Je ne comprends pas ce qu'il aboie. Il joue dans la forêt à... poursuivre Hako... Qui l'embête. Bizarre. Non, pas Hako. Hako-gibier ? YAMA ! AU PIED ! Bon sang, mais qu'est-ce qu'il a dans la gueule..."

Hideaki s'était levé, mais un bruit de vaisselle brisé le rappela immédiatement dans son bureau. Ses expériences !
Le ninja-médecin vit d'abord le désastre : ses tubes à essai, le bocal à scorpion... Brisé !
"Des choses brillaaaantes !" s'exclama une voix suraiguë. "Un bêteeee ! Yeeeeah ! Sus au dragon !"
"J'l'ai pas fait exprès, p'pa !" pépia derrière lui la même voix, mais cette fois du ton contrit d'un enfant qui a fait une grosse bêtise et s'apprête à éclater en sanglots.

Impossible.
Pendant un instant, Hideaki refusa la réalité de ce qu'il voyait. Avait-il respiré quelque étrange vapeur de produits toxique ou hallucinogène ? Avait-il été piqué par une version mutante d'un scorpion de Suna ?
Son essaim l'informa diligemment que pourtant, il n'en était rien.
Donc... Ce qu'il voyait était... la réalité.

Ayant renversé une partie de ses expériences, une version miniature et caricaturale de sa brouillonne progéniture s'excusait sur son bureau.
Une autre de ces... modèle réduit titillait le pauvre scorpion du désert du Pays du Vent qui s'était échappé, le défiant avec moult fanfaronnades.
"Eh ! C'est vert ! J'aime le vert ! Est-ce que c'est bon ?"  gazouilla une nouvelle voix trop haute perchée.
Avant que le père d'Hako n'ai pu réagir, un autre mini-version grotesque de sa fille souleva une fiole de poison et l'engloutit goulument.
"Non !" cria son père, par réflexe de voir l'image (certes ridicule et déformée) de sa chère enfant boire une toxine mortelle.

La... créature miniature vira illico au verdâtre, puis au mauve, avant de s'écrouler.
"Non... pas bon.. du tout... Frappée en plein cœur et en pleine jeunesse, je me meurs. Adieu chants et papillons, ciel bleu et soleil levant. Hako s'en va rejoindre les verts pâturages de l'autre monde.... arrrghhh !!!" balbutia-t-elle de sa toute petite voix, agonisant en faisant forces gestes outrageusement exagérés.
Et son enfant en réduction... s'affaissa, se transformant en petit tas noirâtre de kikaichuu agonisants.

C'était... des sortes de mini-clones ?
Les deux autres s'approchèrent du tas d'insectes mourants, balbutiant des sutra dans une parodie de veillée funèbre.
Bon sang, mais que ce passait-il ?
"HIDEAKI !" beugla soudain la mère du lutin vert de Konoha.
"J'arrive chérie, je crois déjà savoir ce que tu as vue..."

Le patriarche de la petite famille trouva sa femme avec deux autres parodies miniature de leur fille dans les bras.
Donc une boulottait un cookie en marmonnant "Nomnomnomnomnom" ou un truc du style, ce qui aspergeait de miette partout.
"Ces... trucs m'ont attaqués !"
"M'man, moi et mes milles sœurs, on te défie ! Tremble devant La Multitude ! Mouahahah !" pépia un de simili-clone grotesque en se débattant dans les bras de Kagome.
L'autre aussi, mais plus pour aller affronter de nouveau la jarre à biscuits que l'ex-Inuzuka.
A ce moment là, Yama passa en trombe dans le jardin en aboyant comme un fou furieux, poursuivant un petit groupe de mini-doubles d'Hako. L'immense chien était d'ailleurs chevauché par un trio de miniatures qui semblaient s'amuser follement.

Pour ajouter au chaos, un shinobi du clan Aburame se matérialisa soudain dans d'un prompt shunshin portant un gros bocal.
Pour un Aburame, il semblait presque vaguement affolé.
"Hideaki-sama !" s'exclama-t-il en se ruant à l'intérieur de la maison. "Le laboratoire ! Nous sommes... infestés ! Par des... Oh."
"Oui, je crois deviner." conclut platement le père du lutin vert de Konoha, retenant un soupir las. Dans le bocal en verre du ninja se trouvait encore un de ces parodies de clone de sa fille. "Et je pense que voilà l'origine du problème..."
"REVENEZ-ICI, BANDE DE PETITS DEMONS !" beuglait Hako qui poursuivait des miniatures d'elle-même ui fuyaient en lui faisant des  grimaces. "Vous êtes mes clones ! Vous devez m'obéir !"
Cela ne semblait pas être le cas.
Hideaki et Kagome échangèrent un regard à la fois complice et consterné.

L'univers a une tendance bien à lui à vous rappelez que la situation pouvait toujours empirer... Alors que le domaine Aburame (ou au moins les laboratoires, allez savoir jusqu'au les miniclones s'étaient enfuis) se retrouvait envahis par de reproductions risible de Hako, trois anciens du clan se rendait d'un pas lent et digne vers la petite maison de ces parents.
La demande déposée par Hideaki avait enfin était approuvé : on allait autoriser sa fille, cet hybride étonnamment prometteur malgré ses... défauts de caractères... à se plonger dans les arcannes les plus avancés du clan.
Ils trouvèrent Aburame Hideaki, sa femme (une étrangère) et son chien (un arme... mammifère), sa (turbulente mais prometteuse) fille et un estimé collègue d'Hideaki en train d'essayer de chasser et rassembler des répliques miniatures et rigolardes de Hako.
Des sourcils se levèrent, signifiant "Mais c'est quoi ce cirque !?".

Il fallut quelque temps au clan Aburame pour traquer et rassembler (ou annihilé, certain membres de la famille perdant parfois leur légendaire patience faces aux pitreries des miniclones) les étranges doubles miniatures du lutin vert de Konoha.
Vaguement contrite, Hako fut soumise à un rude questionnement (paternel, maternel et des anciens du clan).
Elle expliqua son raisonnement et sa nouvelle "technique". Elle eut bien sûr droit à une désapprobation générale et un sermon sur "on n'expérimente pas seule sur le ninjutsu".
Pendant ce temps, la vieille Aburame Reihai tapotait de sa canne un bocal en verre contenant une de ces miniatures (qui lui faisait des grimaces à travers le verre, semblant s'amuser de la déformation).
L'ancienne du clan Aburame avait déjà eut l'occasion d'entrainer la bouillante kunoichi vert-pomme et c'était elle qui à l'étonnement général, c'était portée volontaire pour poursuivre l'enseignement de la petite genin.

Pour l'instant, elle pesait le pour et le contre d'une décision, alors que les autres adultes admonestaient Hako.
"Peux-tu le refaire ?" trancha-t-elle d'un ton sec, en désignant le mini-double dans son bocal. Silence général.
"...Euuuuh... Je pense ?"
"Peux-tu ou non ?"
"Oui ! Mais...euh... je ne pense plus avoir assez de chakra..."
"Hideaki ! Pilule !" ordonna d'un ton sec l'ancêtre Aburame. Surpris, le ninja-médecin s'exécuta néanmoins. Personne ne contrariait Reihai-dono. A part peut-être Eru.
Il revint donc avec une couteuse pilule de chakra qu'il donna à avaler à une Hako particulièrement nerveuse.

"Je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée, Reihei-sama..." intervint un des autres Aburame. "Même si l'expérience s'avèrent concluante et répliquable, si quelques-unes de ces... duplications s'échappent, le chaos..."
"Et bien, scellez la pièce avec du Fuinjutsu ! Vous savez bien confiner des spécimens dangereux et nos souches spéciales dans les labos, non ? Ces... choses sont après tout que des kikaichuu agglomérés." tonna la vieillarde , impérieuse.
Derrière ses lunettes noire, son regard luisait d'envie.
Une nouveauté ! Après tant d'année, une technique Aburame qu'elle ne connaissait pas à décortiquer. mais était-ce une véritable technique ou juste un dévoiement d'une autre, un effet secondaire pervers du Mushi Bunshin ?

Nerveuse sous les regards de sa famille et d'éminent membre du clan, Hako s'exécuta, composant lentement la série de mudra qu'elle avait mis au point.
Bien à l'abris derrière ses lunettes noires, les yeux de Aburame Reihai n'en perdait pas une miette. Oui, une séquence plus longue, grandement altérée, mais sur la base du Mushi Bunshin...
A l'invocation d'Hako, les insectes jaillirent de son corps et se condensèrent en une quinzaine de mini-double de la jeune Aburame.
Former depuis toujours aux arts du clan et à l'observation des essaims, Reihai descella vite ce qui n'allait pas dans la technique balbutiante.
"Il te faudra rajouter un Coq après le Serpent. Non, Coq puis Sanglier. Et je vais te montrer un mudra spécifique aux techniques de clonage avancée du clan à intégrer au début de la séquence. Cela devrait stabiliser les... miniclones et les rendre plus contrôlable. En divisant ainsi ton essaim, tu divises son attention. Il faut jouer sur l’esprit de groupe et doser les phéromones d'ordres…"

Patiemment, la vieillarde continua à analyser la technique et à expliquer à Hako comment l'améliorer.
"Avec tout le respect que je vois dois, Reihai-sama..." commença un autre éminent ancêtre du clan. "Quel serait l'intérêt exact de cette... technique ?"
"Je n'en ai pas la moindre idée." caqueta en riant le vieille Aburame. "Probablement tout ce que pourras imaginer cette petite ! Mais regardez le chaos qu'elle a réussie à semer ! Rien qu'en diversion, il y a des applications à trouver. Et ces miniatures à l'aspect si pittoresque sont malgré tout des insectes dévoreurs de chakra. En nombre, ils pourraient se révéler utile en combat."
"Eh ! Z'avez encore rien vu !" pépia alors un des double nouvellement invoquée par Hako avec la séquence de mudra améliorée par son aînée. "Chef ! A manger !"
Haussant les épaules, la kunoichi vert-pomme transmit un peu de son chakra comme demandé par son mini-double.
"Les filles, rassemblement !" exulta la miniature en rappelant quatre de ses consœurs vers elle. "Fuuuuusiiiiion !"

Les cinq caricatures du lutin vert de Konoha se rejoignirent d'un coup et se lièrent en un amas noirâtre et bourdonnant d'où émergea en un instant un Mushi Bunshin tout à fait semblable et réplique exacte de Hako.
"Et voilà !" déclara joyeusement le clone d'insectes, avant de prendre une moue perplexe. "Je me sens à la fois fière, honteuse et troublée par cette... réunion."
Derrière ses lunettes noires, le regard de la vieille Aburame pétilla d'intérêt. Fascinant !
Cette technique d'apparence ridicule avait un potentiel insoupçonné.

"Aburame Hako, vous vous présenterez demain à mon domicile." ordonna-t-elle sèchement en donnant un coup de canne au sol pour marquer sa décision. "Veillez à avoir restaurer au maximum vos réserves de chakra et de kikaichuu. Pour le moment, je déclare cette technique secrète. Nous l'évaluerons et la codifierons, afin d'en juger au mieux l'utilité."
"Génial... Encore du travail scolaire..." bougonna Hako entre ses dents, pensant que la vieille ne l'entendait pas. Mais Raihei avait l'ouïe plus fine que son grand âge le laissait supposé.
"Oui. Mais nous découvrirons ainsi comment l'employer au mieux et optimiser ces... Chibi Mushi Bunshin. Qui sait, après une analyse poussée, cette technique pourra être ajoutée à l'arsenal Aburame..."
A ces mots, Hako, la demi-sang, l'hybride qui avait tant à prouver rayonna de fierté.
Les autres Aburame présent par contre se jurèrent en silence que jamais ils emploieraient une technique aussi... ridicule. Ninjas opportunistes oui, mais avec un brin de décence et d'estime de soit !

Technique apprise:
 



Nous sommes légions ! Version plus ultra ! [entrainement solo] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Domaines des Clans :: Domaine Aburame-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.