:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"hokagecraft" mission D

Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 212
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"hokagecraft" mission D Left_bar_bleue615/500"hokagecraft" mission D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
hokagecraft
mission rang D

☽ • ☾

Contrairement à ce que l’intendante avait pu me dire, je n’étais vraiment, mais alors vraiment pas sûr qu’une mission de rang C m’aille mieux, il suffisait de savoir qui j’étais réellement et non celui que je laissais paraître pour savoir que viser plus haut sans personne pour prendre pour moi ou aller en première ligne serait un suicide complet. Je n’étais pas fait pour des choses trop dangereuses et c’était très bien ainsi. Saisissant donc le rouleau, je prenais mesure de cette mission et de la blague derrière elle. Bon ok, j’avais prié pour tomber sur ce genre de chose, mais aider des civils à poser un échafaudage pour sculpter des têtes dans le paysage… Sérieusement je n’en voyais ni l’intérêt ni ce que je pouvais bien faire la dedans. Déjà j’étais loin d’être aussi habile que ça, ok je savais marcher sur des arbres, ou de la pierre, voire même de l’eau, mais j’avais la force d’un nouveau-né condamné par une maladie rare, alors je ne voyais pas quelle force je pouvais mettre là-dedans. Qu’importe, de toute façon je n’avais pas le choix et au moins mes parents pourraient peut-être exprimer de la fierté à ce que leur fils unique participe ainsi à la consécration des dirigeants de notre pays . Non, ils n’en auraient rien à faire, très clairement, mais l’espoir faisait vivre alors autant continuer à l’alimenter.

J’étais donc sortie de ce bureau puis de la tour avant de prendre la direction du flanc de la montagne. Demandant au premier venu qui je devais voir pour ce genre de mission, l’on me dirigea vers un homme d’une trentaine d'années, une cigarette sans doute éteinte depuis la création du monde au creux de ses lèvres et les vêtements usés par le temps. M’avançant donc vers lui, j’avais à peine eu le temps de dire un mot que déjà il me donnait une grande claque dans le dos qui me déséquilibra au point de me faire tomber, « Géniale, on a hérité d’une fillette les gars ! », s’exclama-t-il avec un manque d’éducation évident avant de reprendre, « Remets-toi debout gamin, tu vas devoir monter ces barres de fers jusqu’au premier niveau, la-bas on te dira quoi faire ! Ah et tâche de pas te faire siffler, avec ta gueule de midinette un accident est vite arrivé ! », il… Je ne saurais dire si j’étais choqué ou tout simplement en colère qu’un connard pas capable de faire un jutsu ose me traiter de fille, mais avant que je puisse trouver de quoi lui répondre, il avait déjà disparu et je me retrouvais avec des centaines de barres à monter à plusieurs dizaines de mètres de là. Sérieusement, si je n’étais pas aussi lâche, j’aurais sans doute quitté les lieux pour faire quelque chose de plus stimulant, mais j’étais lâche, et échouer à une mission du genre serait sans doute un coup de grâce dans l’arbre généalogique de ma famille.

Alors je pris un premier bout de fer, bout beaucoup plus lourd que je ne l’aurais cru, qui manqua de me faire basculer en avant, mais une fois que j’eus trouvé mon équilibre, je commençais une danse d’aller et venu qui dura quelques heures. J’avais manqué de tomber plus d’une fois, soyons honnête, mais au moins avais-je réussi à transporter tout ce que l’on m’avait demandé, non sans commencer à avoir un sacré mal de dos. C’est là sans doute qu’on prenait la pleine conscience de mon manque d’entrainement physique. J’avais toujours préféré rester à distance pour des raisons évidentes de survies, mais là, un véritable entrainement au Taijutsu ne m’aurait sans doute fait aucun mal, seulement, la seule personne que je connaissais capable de taper comme un bonhomme était une saloperie à la constitution quelque peu infestée de bestiole et il était hors de question qu’elle m’approche à nouveau. Elle avait déjà fait suffisamment de dégât dans ma vie pour que j’en rajoute une couche avec ses entrainements sans doute plus pourri que ceux que je pourrais suivre avec le reste de l’équipe. D’ailleurs en parlant d’eux, j’étais presque certain que les choses auraient déjà été plié avec eux, mais faire appel à une équipe pour ce genre de connerie, c’était hors de question. Non, c’était à moi de le faire, à moi de m’en sortir et ce même si la seule chose qui me motivé encore assez pour le moment était les retrouvailles que j’aurais avec mon lit.  


☽ • ☾
ft. Akira


Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 212
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"hokagecraft" mission D Left_bar_bleue615/500"hokagecraft" mission D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
hokagecraft
mission rang D

☽ • ☾

Je savais que je devais recevoir la suite de mon travail la haut, une fois que ça serait fait, mais ce que j’ignorais c’est qu’on allait me demander de faire l’équilibriste à plusieurs dizaines de mettre du sol avec un marteau pour fixer tout ce que j’avais pu monter. Ok ça faisait partie de la mission et ok, théoriquement je n’aurais pas trop trop mal si jamais je venais à tomber, enfin du moins en théorie, mais le souci n’était pas là, juste, je n’étais pas un singe et aller faire l’équilibriste n’était pas vraiment la chose qui me rendait le plus à l’aise, surtout que je commençais à fatiguer et forcément, à un moment ou à un autre, je finirais bien avoir besoin d’un peu plus que mes réflexes habituels. Mais pour le moment, touchons du bois, je tenais encore la route. M’avançant donc dans le vide, je m’asseyais sur les barres métalliques, fixant les suivantes et leurs renforts jusqu’à avoir fini de longer le flanc de la montagne. Il ne restait plus qu’à poser le bois sur le sol, et le filet de sécurité pour que tous puissent travailler dans de bonnes conditions. Recommençant encore et encore les mêmes aller-retour, le soleil lui-même finit par vouloir se coucher lorsque l’on vient me trouver pour me demander ce que j’avais fait, la réponse évidente était que j’avais travaillé jusque-là, mais visiblement pas assez pour eux, car faire un échafaudage le long de le montagne c’était bien, mais vu qu’on n’avait pas eu dix Hokage dans notre existence, cela ne servait pas à grand-chose. Donc à aucun moment me dire que continuer en ligne droite était une connerie n’a traversé l’esprit de quelqu’un . Vraiment personnes ? Pourtant ils m’avaient bien vu non .  

« Sérieusement, ça va faire des heures qu’on me donne des trucs à fixer, vous pouviez pas me dire que c’était pas là ? », finis-je par dire visiblement loin du contrôle que j’aurais du avoir et visiblement ça faisait rire l’homme en face de moi, du moins jusqu’à ce que celui qui m’avait donné mes premières tâches n’arrive pour constater le problème. Il soupira, leva les yeux au ciel avant de dire visiblement lasse, « Hé Gamine, je t’avais prévenu ! », il recommençait, sérieusement ? « Je suis pas une fille ! », un sourire de gros rustre traversa son visage avant qu’il ne redevienne sérieux et désigne la montagne derrière lui, « T’as toute la nuit pour faire le travail correctement, sinon j’irais dire au Kage qu’un gamin sorti de l’académie n’est pas foutu de faire ce qu’on lui demande alors que ma propre gamine l’aurait deviné. » et sur ces mots, il me fit un signe de la main comme pour me signifiait qu’il partait et que j’allais devoir me débrouiller seul. Enfin seul, il restait trois ou quatre personnes avec moi et ils semblaient déjà plus jeunes et un peu moins crétins, mais ce n’était pas des flèches, quoique je n’étais pas certain d’en être une à cet instant.

En y regardant bien c’était logique, mais j’avais tellement peur de me foirer sur ça, sur ce genre de mission totalement basique que j’en avais oublié le fond même de cette mission. Les aider à monter un échafaudage pour sculpter le visage de nos Kage… Putain j’étais vraiment con, il ne fallait pas se poser plus de questions sur pourquoi j’étais encore si à la traine… Lire des livres, s’entrainer c’était une chose, mais en situation réelle je manquais clairement de ce qu’il fallait, j’étais encore trop tétanisé par l’échec, encore peut-être plus que par la mort elle-même, je devais me reprendre, je devais tout faire pour ne pas ternir une fois de plus l’image de mon clan, de ma famille en échouant à quelque chose d’aussi simple. Je devais y arriver.  


☽ • ☾
ft. Akira


Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 212
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
"hokagecraft" mission D Left_bar_bleue615/500"hokagecraft" mission D Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
hokagecraft
mission rang D

☽ • ☾

Revenant donc sur mes pas, j’avais commencé à tout redémonter, à tout ramener au bon endroit, et plus le temps passé, plus j’avais du mal à garder les yeux vraiment ouverts. Je fatiguais réellement, j’en avais marre et je commençais à perdre patience… Bien mauvais mélange pour rester entier, du moins sur un échafaudage, alors ce qui devait arriver arriva et après plusieurs dizaines de minutes à faire le même trajet, je finis par glisser. Je commençais à manquer de chakra et pour tenir sur ce genre de surface, c’était problématique, réellement. Quoi qu’il en soit, cette chute eut au moins le mérite de me réveiller un peu et les grosses blessures furent évitées de justesse. Quelques coupures, surement quelques bleus aussi, mais rien qui ne soit vraiment handicapant.

Remontant donc, j’avais commencé à monter l’échafaudage dans le bon sens et cette fois si j’étais aidé par les ouvriers restés là. Ils me disaient où placer quoi et ils m’accrochèrent même une corde autour de la taille quand après plusieurs glissades, il devenait évident que je n’avais plus assez d’énergie en moi pour continuer correctement cette mission. Quant à travailler dans le noir, j’aurais sincèrement aimé avoir de réelles compétences en Katon comme ma mère car ce n’était pas avec leurs faibles lumières en fin de vie que j’allais vraiment y voir très clair. Pour le moment ça tenait, mais cela mériterait une véritable expertise à la lumière du jour. Plus de vingt quatre heures pour réussir une mission de rang D, sincèrement, comment j’étais censé m’en vanter de celle-là ? Bien au-delà de ça, je voyais mal mes parents dire à leurs amis que le ninja débile qui avait tiré un échafaudage le long d’une montagne au lieu de la gravir c’était leur fils. Pas étonnants que même si Hako était en faute, nous ayons échoué à cette mission. Plus le temps passé, plus je réalisais à quel point j’étais un poids mort pour les autres, quoi que Kyoshiro en pense finalement. Il croyait en moi, mais s'il n’y avait plus rien à sauver . Si j’étais tombé si bas que le monde entier ne pourrait pas faire de moi quelqu’un de bien…

Je venais de donner mon ultime coup de marteau lorsque les premières lueurs du soleil vinrent lécher les surfaces rugueuses de la pierre, révélant ainsi le travail d’une nuit et me permettant de remonter lentement, à l’instar de l’eau, le chemin de mon travail. Sans doute y aurait-il des choses à refixer, ou même à vérifier, mais tous civils pourraient y marcher et retrouver le sommet de la montagne sans craindre une chute qui leur serait mortelle. Pour ma part, je retrouvais rapidement le chef de ce chantier, les yeux encore marqués par la fatigue d’un réveil trop récent. Il exigea comme je pouvais m’en douter, à vérifier mon travail et il passa en revue tout ce qui aurait put-être mieux fait avant d’admettre qu’en étant pas du métier, je pouvais difficilement faire mieux. Arrivé au sommet, une nouvelle fois, j’essayais de cacher du mieux que je pouvais les tremblements de mon corps, après tout je n’avais ni dormi, ni même mangé, j’avais juste un peu bu quand on me l’avait proposé, mais c’était tout. J’étais exténué, épuisé par tout ça et je n’attendais qu’une seule chose, qu’il m’autorise à rentrer, mais à la place, il resta là, à contempler l’immensité qui se dressait face à lui et il me jugea chanceux de pouvoir profiter d’une telle vu lorsque je le voulais. Me tournant à mon tour vers l’horizon, mon regard fut presque aussitôt aspiré par le clan que je devinais facilement au loin et là ou cet homme trouvait de la poésie, moi j’y voyais une nouvelle fois un gage de réussite que je ne pourrais sans doute jamais atteindre. Une pression monstre, herculéenne qui pesait sur mes épaules et qui me faisait plonger chaque jour un peu plus. Pourtant je rentrerais chez moi et je continuerais à attendre avec désespoir que l’on pose un regard sur moi. Mais avant ça, je devais rendre ma mission et c’est après une reprise de conscience que je pris congé.

Je n’étais pas là pour philosopher sur le sens de la vie, je voulais simplement rendre ma mission, faire mon rapport aussi succinct soit-il et rentrer chez moi pour effacer la crasse et la fatigue accumulée par un travail titanesque… Venant d’une mission de rang D. J’eus d’ailleurs quelque peine à souligner mon incompétence, mais j’étais là pour aider, donc suivre des ordres et je ne pouvais pas prendre d’initiative, du moins pas avec des civils et sans danger. Toutefois et malgré le retard, j’avais réussi, du moins je l’espérais car je n’étais pas à même de juger. L’échafaudage était là, il tenait et tous pouvaient travailler, restait à savoir si cela serait suffisant…  


☽ • ☾
ft. Akira




Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.