:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)
Mission :
 





En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 








Le projet du clan est grand. L’ambition ne manque pas. Les Yamanaka avaient lancé quelques semaines auparavant un débat qui changerait le clan, la Cote verdoyante et qui, peut-être même, changerai la face du monde ninja. Mais rien n’est encore certain, alors que le projet commence à peine, alors que personne ne sait encore où cela va réellement mener. L’unique certitude est que tu y prends part. Tu soutiens cette initiative de toute tes forces qu’importe ce que cela représente. Tu y laisseras ta vie si nécessaire. Pour ton clan.

Depuis quelque temps, tu avais mis ton patriotisme, ton admiration sans borne pour les tiens de côté. Tu as lentement commencé à te considérer, à repenser ton existence, ta position et tes relations interpersonnelles, mais te voilà dans une position où considérer ton existence et ta position au sein des tiens n’a pas sa place.

Cette mission te remet à ta place, te rappelle ce pourquoi tu as été formée. Elle te lance au visage tout ce que tu es et tout ce que tu as été. Une arme. Rien de plus, rien de moins. Une arme au service des Yamanaka. Une ninja. L’une des meilleures parmi les tiens.

La mission qui t’est présentée tombe directement dans tes cordes. Extermination, assassinassions. Tu es prête, sans crainte, sans question. Enfin, si ce n’est l’étrange sensation e détachement qui s’est emparée de toi lorsque l’ordre a été donnée. Le rythme irrégulier de ton cœur, la froideur que tu ressens au bout de tes doigts, l’excitation malsaine à l’idée de la mission …

Quelque chose ne va pas, mais tu sais déjà pourquoi. Tu ne crains pas d’échouer ou de mourir. Mais l’enjeu est énorme. Le futur et l’essor des tiens repose sur tes épaules. Le début d’un projet bien plus grand que toi, bien plus grand que tout ce que tu avais pu imaginer jusqu’à présent … Les choses changent au cœur du domaine Yamanaka et rien ne pourra arrêter ce vent de révolution, de changement. C’est justement cette idée qui te glace le sang, mais qui également garde un frisson de plaisir entre tes omoplates.

Un soupir et ton sac se retrouve sur tes épaules. Partir, bientôt. Il te manque Ao. Il arrivera bientôt, ce n’est clairement pas un problème. Tu changes ton centre de gravité, transférant ton poids sur ton autre pied. Tes doigts enserrent, tapotent et dansent le long de la ganse de ton sac de voyage. Tu es impatiente, bien plus que tu ne le désirerais, mais tu ne détestes pas cette sensation.

Ton regard de la même couleur que le ciel d’été se pose enfin sur la silhouette de ton équipier. D’un geste de la main tu lui fais signe et aussitôt qu’il te rejoint, tu prends la parole.

« Je vais arriver avant toi à destination. Nous tacherons de ne pas être trop souvent vu ensemble ou sinon, je me ferai passer pour quelqu’un d’autre. Gardons les contacts au minimum. La mission exige d’abord que nous exterminons les têtes du Shinsei-gumi. Élimination stratégique. Si jamais les hommes de mains d’en mêlent … on les élimine aussi, mais tachons de faire le moins possible de mort pour l’image du clan. »

Tu commences à avancer sur le chemin alors que tu élabores ton idée, tu ne regardes pas ton équipier, mais tu sais qu’il t’écoute. Après tout, Ao, depuis le début de l’été, c’est montré intelligent et a toujours su être là lorsque tu avais besoin de lui. Il connait l’importance de cette mission et tout ce qu’elle signifie pour le clan dont il est l’intendant.

« Je pensais à la stratégie habituelle. Je rentre en contact avec les cibles et, grâce à tes tours de passe-passe, nous les éliminons discrètement. À coup de poison, d’assassinat dans la nuit et de coup de kunai dans le dos. J’imagine que nous avons plus d’une cible. Il faudra que nous soyons discrets jusqu’à la dernière. Je ne veux pas avoir toute la pègre à nos trousses trop rapidement. Nous signerons nos actions à la fin. Un peu comme si nous disions : et tout ça c’est commandité par le clan Yamanaka … ou je ne sais pas. C’est toi l’intendant, c’est qui sait comment gérer ça non ?»






CSS par Gaelle



En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
Table pour Consommation de Chakra 21/08/2019:
 

  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité
La famine remonte dans mon sang, mon esprit crie au changement et à l'horizon de se montrer, que je puisse poser mes paumes curieuses dessus, que je puisse courir à pleine vitesse vers l'incertitude, prêt à réapprendre le monde entier. Je suis prêt pour cette mission, et ce depuis le jour où Kirei a plongé son regard dans les nôtres et a dit que c'était notre première grande étape. C'est la toute première fois que je porte ce genre de responsabilité, et ce même malgré mon titre assez récent. Je ne suis pas celui qu'on envoie sur le terrain faire la petite besogne, mais cette fois-ci, j'ai été choisie, main à main avec ma partenaire, pour représenter le clan.

Je ne compte pas décevoir.

Ma tasse de plantes chaudes vidée, mon sac posé sur mon épaule, je sors de l'antre familial marchant vers le chemin principal du domaine. Je porte un yukata assez sobre, pour ne pas attirer plus d'attention qu'il ne le faut, mais par réflèxe. Mon but; ne pas être accoutré comme ma partenaire, qu'on puisse difficilement être affiliés. On a mis beaucoup de coups au point, juste pour ce moment. J'ai appris tant de choses, dans l'espoir qu'une fois mis devant les faits accomplis, amené à agir, je puisse lui être utile et m'assurer de rendre sa quête plus aisée.

J'applique sur elle la base de notre stratégie alors que nous sommes sur la route. Elle parle un moment, puis je finis par lui laisser de la distance; rien ne sert que je sois trop près, surtout puisque nous arrivons bientôt. «On connait déjà assez bien les lieux, on vient ici assez souvent.. tu te souviens de la tactique des petits mots?»

Je fais référence à cette méthode de séparation des plus efficaces, où elle m'aide à la repérer par l'entremise de papiers où elle inscrit ses informations et les coordonnées de l'endroit où elle compte aller. «Je propose de l'appliquer cette fois-ci. Je ferai de mon mieux pour échanger des informations sur mes propres déplacements, si j'en vois l'opportunité. Si on doit à tout pris être subtiles, on n'a qu'à utiliser la transposition animale pour faciliter les choses. Je vais essayer de trouver une chambre dans l'auberge Rakuen no tori. Si tu le veux bien, essaie de récupérer une chambre au Kamigami no sōkutsu. De mémoire, beaucoup de choses s'y passent la nuit, puisque c'est aussi un salon de jeu très prisé.»

Mon plan était évident; je demande à Sayuri de se situer au plus près possible de tout, au centre de toutes les attractions que je connaisse. Je m'y connais peu en bar puisque je ne bois pas d'alcool, mais pour ce qui est du reste, je me débrouille. Je veux qu'elle soit dans l'action, qu'elle ait un maximum de chances de tomber sur des gens importants et de m'avertir. Si elle réussit à trouver quelqu'un qui lui parle, je pourrai moi-même servir d'apât et laisser à mon équipière le loisir de faire ce pourquoi elle est si connue chez nous. En attendant, je n'aurai qu'à surveiller aux alentours et un peu dans les quartiers mal famés, et ceux qui sont un peu plus opulents. Je suis le mieux placé pour aider les citoyens qui ont besoin d'une aide immédiate; puis, ça évitera que l'attention soit portée sur Sayuri.

On finit par arriver, et on se sépare rapidement; je laisse à mon amie quelques dernières instructions pour la suite du plan, qu'on puisse se retrouver. Il n'est pas très tard, la soirée est à peine entamée, alors quatre heures devraient suffire. «Je vais aller récupérer ma chambre, je te laisse faire de même; dans quatre heures, je serai au bar à côté de la source mixte de Akihabara. On trouvera le moyen de s'échanger nos numéros de chambre, d'accord? Si tu trouves quelques informations d'ici là, note-les, que j'y aie accès plus tard.»

Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri


Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 








Bien que d’être subtile est et sera toujours ta stratégie préférée, tu te demandes tout de même l’espace d’une secondes si le tout n’était pas plus efficace si vous arriveriez armes poings, hurlant vos noms et butant tous les mécréants. Ce qui est certains est sans nul doute que cela rendrait la mission bien plus rapide, quoi que ça ne servirait en rien les intérêts du clan.

« Je vais y aller. Je vais commencer par prendre une chambre et faire un peu de repérage. Je laisserai un mot dans ma chambre en rentrant pour de dire ce que j’ai trouvé »

Mais rapidement, vous arrivez près de votre destination, d’un simple hochement de la tête, tu accélères le pas pour entrer seule dans l’enceinte du village. Tu prends le chemin de l’auberge du
Kamigami no sōkutsu qui est à la fois un salon de jeu et un bar, où tu espères rencontrer quelques membres influents du cartel que tu souhaites détruire. Tu te rends immédiatement au comptoir où tu demandes la meilleure chambre encore disponible, car tant qu’à être dans une auberge autant en profiter au maximum et dormir dans le confort (chose habituellement rare en mission).

Aussitôt le numéro de chambre en ta possession tu y dépose te bagages et te prépares pour la première soirée où tu compte faire du repérage. D’abord faire une liste des cibles, puis ensuite il te faudra les éliminer une à une.

Tu choisis une magnifique étoffe de soie aux motifs de fleurs colorées pour la soirée, dans l’optique d’attirer les regards. Il te faut quelques longues minutes pour enfiler correctement le vêtement. Puis vient l’étape des cheveux, celle que tu répugnes le plus. Tu remontes tes cheveux en intriquant chignon dans lequel tu glisses habilement quelques épingles à cheveux et senbons. Sous ton obi, tu installe chacune de tes doses de poison de façon à qu’elles ne tombent pas. Tu passes ensuite au maquillage, quelque chose de léger, mais élégant, surtout pour agrémenter la beauté que tu as hérité de ta mère. Et enfin, tu passes aux touches finales appliquant un parfum floral que tu as fait utilisant des fleurs du jardin Yamanaka.

Un dernier regard pour la glace. Un poisson dans l’eau, on dirait que tu es une riche demoiselle. Aucune surprise vraiment considérant le nombre maintenant incalculable de fois où tu as revêtu ce déguisement. C’est avec un fau entrain et quelques ryos dans ta bourse que tu sors de l’auberge. Il fait encore jour et tu comptes faire office de présence dans le village avant d’aller rejoindre les maisons de jeux et les bars à la recherche des criminels. Tu dois commencer par construire ta façade, faire office de présence pour ne pas être la première soupçonnée lorsque les morts commenceront.

Heureusement, la Côte Verdoyante des Sources Chaudes est une zone touristiques e les nouveaux arrivent sans cesse. Ton apparition ici ne serait pas surprenante. Surtout que les riche femmes aiment bien venir dans la région quelques jours pour se reposer et prendre de longs bains ou comploter ou entretenir des relations interdites avec leurs amants.






CSS par Gaelle



Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité
L'argent s'allonge au bout des mes doigts, je laisse à l'homme un pourboire respectable pour m'avoir trouvé une belle chambre dans son établissement, "L'oiseau du paradis", Rakuen no tori. Quelqu'un m'aide à me retrouver dans l'endroit, on me montre quelques commodités auxquelles j'ai accès avant de me guider jusqu'à la chambre que j'emprunte. Finalement seul, j'étale le contenu de mon sac dans la pièce pour la remplir, puisque je compte l'emprunter pour quelques jours. Je range mes vêtements de rechange dans un tiroir, j'ai emmené peu d'effets personnels importants. Si quelqu'un en viendrait à fouiller, je dirais que le plus suspect élément qu'il puisse trouver serait l'une de mes nuisettes; le reste ne vaut pratiquement rien, ou se trouve sur ma personne (et je doute qu'après avoir vu la nuisette, quelqu'un oserait vérifier sous mon yukata). Après une quarantaine de minutes, je finis par sortir et aller me promener un peu dans les rues en faisant mine de magasiner et de lorgner quelques boutiques de rues (voire, quelques stand de street food).
Je profite de ma petite tournée pour poser quelques questions à certains vendeurs qui me semblent moins occupés et les plus approchables (s'ils semblent peu intéressés à parler avec leurs clients, j'évite de questionner). J'ai déjà mis les pieds dans ce village alors je sais que c'est peu fréquent qu'il y ait de la criminalité, mais j'ai déjà eu à aider quelques citoyens qui allaient se faire escroquer ou même voler. C'est justement sur cela que je tourne mes interrogations face aux vendeurs.

Je me présente en faisant mine de vouloir acheter quelconques produits de beauté hors de prix, un nouveau kimono pour quelque célébration familiale "importante" par exemple (vous voyez bien quel genre de boutiques je fréquente...). Je mets l'emphase sur le fait que je ne suis pas du coin, et que je ne suis que de passage, mais je dénote que j'ai entendu que certaines personnes se font voler leurs objets de valeur, et que ça m'inquiète un peu d'acheter s'il y a risque qu'on essaie de me voler. Si un vendeur m'approche pour me conseiller quelconque étoffe, je lui dis grosso modo ceci: «Bonjour! Merci beaucoup de m'aider, je cherche une haute couture à porter pour le mariage d'une bonne amie à moi. Je suis seulement de séjour, je ne suis pas vraiment du coin.» Après avoir laissé au vendeur le temps de me conseiller quelque chose, j'ajoute que «je ne veux pas quelque chose de trop excentrique ou qui fait trop "j'ai vraiment payé cher"... Mon amie m'a dit qu'il faut que je fasse un peu attention, qu'il y a beaucoup de vol dans la région, et ça m'inquiète un peu... Est-ce que c'est vrai? Je ne veux pas risquer d'acheter quelque chose de trop cher...» Puis, après avoir obtenu une réponse à ma question (peu importe qu'elle soit positive et négative, quoique je chercherai à en savoir plus si quelqu'un répond positivement, en demandant«est-ce qu'il y a d'autres crimes que des vols? est-ce qu'il y a des quartiers que je devrais éviter..?»), je finirai pas quitter le magasin en trouvant une excuse quelconque; trop cher, trop beau pour ce que je recherche, je ne suis pas certaine de quel kimono choisir... peu importe.

Je n'hésite pas à faire plusieurs boutiques en refaisant cette même péripétie, pendant environ deux heures et demi; mon but est d'en savoir un peu plus sur l'endroit où ça grouille. Après ça, je finis dans un petit restaurant à aire ouverte que je connais bien pour prendre le thé en solitaire, pendant une trentaine de minutes environ. J'attends surtout l'heure de pouvoir me diriger à l'endroit où je dois croiser Sayuri.

Je n'essaie pas d'obtenir d'informations en parlant à ceux qui viennent pour me servir mon thé, et je savoure ma boisson en pensant à la prochaine étape si Sayuri réussit à trouver des noms, mais surtout à mon numéro de chambre. Je connais la méthode des petits mots, mais je ne peux pas penser à un moyen de lui transmettre le numéro sur papier. J'ai pris le temps d'inscrire les informations reccueillies en jouant l'acheteuse maladroite sur un papier, en buvant ma tasse. Le papier sera caché sous ma nuisette, dans le pan replié d'un kimono, quand je rentrerai. Sayuri pourra le récupérer facilement.

Je fais un tour rapide à l'hotel où je réside pour y laisser le papier et vérifier que mes affaires n'ont pas été touchées. Si elles le sont, ce qui me surprendrait, je l'écris aussi sur le papier avant de le déposer; signe que quelqu'un fouille les nouveaux venus dans L'oiseau du paradis. Ensuite, je me rends au bar.

Assis à une table, j'attends l'arrivée de Sayuri, qui devra s'asseoir un peu plus loin, de manière à ce qu'on puisse se voir. Quand elle sera là, je replacerai une mèche derrière mon oreille droite, deux fois, en successions rapides. Puis, je me frotterai l'arrière de la nuque avec la main gauche, quelques minutes plus tard; du bas du cou jusqu'en haut. Trois fois.

Vingt-trois.

J'attendrai le numéro de Sayuri en même temps que ma petite commande de saké doux.

Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri






En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







Tu papillonnes d’étal en étal, admirant le travail des différents artisans, achetant maquillage et parfum, comme toute riche demoiselle. Tu n’hésites pas à montrer le contenu de ta bourse, à étaler ta supposée richesse. Tu t’arrêtes quelques instants pour discuter avec les marchands et les habitants d’un millier de sujets anodins, insipides, absolument inintéressants. Si tu avais eu la chance de sauter cette étape, tu l’aurais fait. Tu détestes faire office de présence, mais c’est tout de même un élément essentiel d’une infiltration bien menée. Se fondre dans la masse, devenir un simple visage parmi tant d’autres.

Tu ne te gênes pas non plus de faire quelques commentaires coquins aux hommes qui s’adressent à toi, habilement, comme à ton habitude. Tu construis précautionneusement ta réputation. Tu veux passer pour une femme facile, tu veux qu’ils s’approchent de toi si tu entres dans leur palette de goût.

Après quelques heures de se manège, tu vois dans la foule une tête bleue. Comme par inadvertance, tu entre dans le même bar t’essayant à une table où tu peux le voir, sans être trop prêt de lui, pour éviter qu’on établisse un lien entre vos deux personnes. La mèche deux fois, le cou trois. Vingt-trois.

En réponse, tu tourne une de tes mèches une seule fois et lorsque la serveuse t’apporte ton thé, dans un geste légèrement exagéré, tu écartes tous les doigts de ta main avant de les poser sur ta bouche, prétendant t’extasier à saveur de ton thé. Quinze.

Tu prends un ou deux verres de plus avant de replier bagage. Tu retournes à ta chambre, pour te préparer ton entrée au salon de jeux, mais avant tout, tu retires ton kimono et enfiles des vêtements plus adéquats à ton prochain exercice. Tu camoufle ton chakra et rends invisible, avant de sortir par la fenêtre de ta chambre. Tu te diriges ensuite à la chambre d’Ao, où tu rentres par la fenêtre. Où mettait-il les informations déjà ? Ah, bien sûr, entre ses sous-vêtements. Sans honte ni seconde pensée, tu plonges la main dans ses choses et te saisis fouilles quelques secondes avant de trouver la nuisette, d’où tu retires le papier.

Toujours aussi efficace. Heureusement que vos stratégies sont établies bien à l’avance et que l’habitude vous gagne. Tu glisses le papier dans tes sous-vêtements avant de lui en laisser un avec les informations pertinentes que tu as recueillies, puis tu sors par la fenêtre te fondant dans les ombres de la soirée naissante.

En regagnant ta chambre, tu remets ton kimono, mais cette fois-ci, lorsque tu refais ton maquillage, tu t’arranges pour lui donner une allure plus aguicheuse. Celle d’une femme qui ne compte pas passer la nuit seule. Une fois prête, tu ressors de ta chambre, aussi fraîche qu’une rose et prends le chemin du salon de jeu rattaché à ta chambre.

Tu es prête.

Tu avances tout près d’un premier groupe, ton kimono placé pour laisser voir le plus possible de peau sans pour autant en être vulgaire. Il n’y a après tout qu’un pas entre séduction et vulgarité, tu ne vas tout de même pas le franchir maintenant. Tu t’assois à la table de jeux, prenant l’une des places libres avant de commander une généreuse portion de saké. Tu aurais bien besoin pour la suite. Et si tu peux jouer et boire en même temps de faire cette mission, tu étais certaine que tu n’as aucune chance de te laisser avaler par tes démons.

Parfois, tes yeux glissent sur la foule, à la recherche d’individus correspondant aux informations que tu as du Shinsei-gumi. Tu cherches des criminels, ou des hommes y ressemblant.




CSS par Gaelle



Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 811
Date d'inscription : 16/03/2017
La source de la sécurité
Vous vous êtes installés sans le moindre soucis, ayant chacun obtenu une chambre dans l'auberge visée, puis vous avez commencé à enquêter. Vous vous êtes installés dans un village de la Côte Verdoyante qui est plutôt dynamique grâce au tourisme qui s'y développe bien que ce ne soit pas le plus grand village du coin. Il y a foule dans les rues, peut être que vous trouverez ce que vous recherchez parmi les gens auxquels vous vous mêlez sans le moindre soucis. Vous reconnaissez, chacun de votre côté, des personnes issus de divers horizons, mais ce n'est peut être pas chez les étrangers que vous devriez rechercher votre cartel.

~

Ao, épiant les conversations des passants et en te faisant passer pour un client ou un marchand souhaitant effectuer quelques échanges sur le marché, te penchant sur quelques articles l'air intéressé, tu finis par lancer la conversation avec une bonne femme qui gère un stand. Elle est seule et, tu l'as vu, du coin de l'oeil, échanger convivialement avec un étranger. Après quelques échanges de bons procédés, faisant mine de t'intéresser aux fruits qu'elle vend, tu la questionnes. Souriante et d'une voix douce, elle te répond mais ne t'apporte pas l'éclairage espéré. Elle vient d'un autre village de la Côte Verdoyante, c'est une marchande ambulante, mais elle t'affirme que s'il y a bien de la criminalité ici, il y en a dans d'autres villages de la région bien qu'elle n'ait pas d'informations précises ne restant pas assez longtemps pour cela.
Tu rentres dans une échoppe et un marchand d'étoffes t'aborde, tu te prêtes à son jeu mais tu n'oublies pas le but de ta visite et, très vite, tu reviens au sujet qui t'intéresse mais il n'a aucune réponse à t'apporter. Un deuxième magasin, le vendeur semble éviter le sujet. Puis, une dernière tentative :

«je ne veux pas quelque chose de trop excentrique ou qui fait trop "j'ai vraiment payé cher"... Mon amie m'a dit qu'il faut que je fasse un
peu attention, qu'il y a beaucoup de vol dans la région, et ça m'inquiète un peu... Est-ce que c'est vrai? Je ne veux pas risquer d'acheter quelque chose de trop cher...»


- Il est vrai que ce n'est pas forcément prudent de se promener avec des vêtements ou des bijoux d'une certaine valeur.

«Est-ce qu'il y a d'autres crimes que des vols? est-ce qu'il y a des quartiers que je devrais éviter..?»

- Il y a parfois des disparitions ou des règlements de compte. On appelle le groupe qui est à l'origine de cela le Shinsei-gumi mais il se fait très discret, de sorte que personne ne sait qui dirige. Je ne suis pas vraiment cette affaire, je me fait discret pour éviter d'avoir des problèmes mais il y a surement d'autres personnes qui sauront vous donner plus d'informations. Moi, je peux juste vous conseiller d'être discret.

Suite à cela, tu te prélasses un peu avant de retourner à ta chambre. Il n'y a rien d'anormal, tout est à sa place.

~

Quant à toi, Sayuri, tu attires de nombreux regards, ainsi parée. Tu reçois un certain nombre de compliments. Tu parles et l'on te réponds. Tu discutes avec tous ceux qui passent : marchands, touristes, clients... Parfois, une femme te demande où tu as obtenu ton étoffe, une autre s'émerveille sur ton maquillage léger mais tout à fait élégant. Tu remarques cependant quelques regards envieux, quelques jalouses. Parmi tes nombreuses conversations qui ont pour la plupart peu d'intérêt, tu retiens quelques idées:

"Il paraît qu'il y a eu un règlement de compte au nord de la ville, hier, un homme y a été retrouvé dans un état lamentable. Un médecin de la ville l'a pris en charge."

"Moi, j'évite les salons de jeux, c'est dans ce genre d'endroit que les pires individus se trouvent, en général, recherchant le profit ou des personnes avec qui conclure quelques contrats faustiens..."

" Vous y croyez au Shinsei-gumi ? A vrai dire, son existence n'a pas été prouvée, je n'ai jamais vu un seul de ces mafieux."

Après une rencontre avec Ao et un échange d'informations, tu prends le chemin du salon de jeux de l'auberge où tu loges. Endroit où tu es tout à fait appréciée pour ta beauté, fleur de lotus s'élevant au dessus de la vase. Quelques hommes viennent te voir et font ton éloge, espérant partager quelques moments de plaisir avec toi. Tu vois quelques hommes particulièrement bien habillés, qui te regardent comme si tu étais un bout de viande et rien de plus, parmi eux certains jouent tout en se permettant la compagnie de quelques dames sur leurs genoux, d'autres hommes aux tenues classiques ne sortent pas de l'ordinaire et jouent, il y en a évidemment deux-trois dont les vêtements sont négligés et qui semblent désespérément chercher à se refaire au jeu.

Récapitulatif combat:
 
         

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité


La petite affaire se termine vite, les iris d’or glissent en direction de la coupe de jouvance douce, ils laissent aller l’étrangère numéro quinze sans l’ombre d’une petite attention. Le petit verre sous le nez, le reste vient tout seul; sans respirer, on laisse le liquide passer d’un coup. Ça évite d’avoir son goût sur la langue, surtout quand on aime pas ça.

Je donne encore un peu de temps, que ma complice ait le temps d’accomplir ses méfaits. L’air serein, la conscience tranquille, je finis par rentrer et prendre le mot caché entre mes tissus peu recommandables sans attendre. J’ai étiré ma limite de temps pour lui permettre son échange, mais je dois me préparer pour la rejoindre à la salle de jeu. Le kimono qu’elle portait, je le reconnais; je finis par me changer et mettre quelque chose d’un peu plus présentable, mais qui ne peut pas être apparenté à ce que Sayuri porte. Quelque chose de plus sobre, de valeur largement moindre et d’apparence plus modeste. Ça évite les ressemblances, il sera plus difficile de faire le rapprochement entre nous comme ça.

Je repasse en mémoire les informations qu’elle a pu m’apporter. Ce soir, quand nous en auront fini à la salle de jeu, j’irai au nord de la ville. Je ferai le topo à Sayuri de mon idée lorsque je la croiserai. En attendant, je n’ai pas eu beaucoup d’informations de mon côté... si ce n’est que le vendeur me semble un peu plus suspicieux que les autres, surtout qu’il ne voulait pas trop en dire. L’informtion de Sayuri étant “Shinsei-Gumi n’est pas prouvé et n’existe probablement pas”, et la mienne étant “Shinsei-Gumi est discret et essaie ainsi de cacher ses dirigeants”, il est facile de voir que mon vendeur en sait gros.

Je finis de me préparer; un ou deux coups de poudre pour mon teint, quelques ébats experts d’un revers de brosse à cheveux, puis j’amène avec moi un petit sac à main simple. Un peu de maquillage au cas où je devais me refaire, un ruban pour mes cheveux si je dois les bouger, et une maigre bourse contenant une poignée de ryos. Après une dernière vérification sommaire (soit vérifier que la porte est bien verrouillée) je troque la chambre pour le salon de jeu, les mains liées et cachées dans les pans de mon kimono, mon sac au bras.

La route n’est pas longue, l’attente non plus: une fois arrivé, je me présente au comptoir où je peux demander des boissons. Encore une fois, du saké doux. On me dit qu’on me l’apportera bientôt, et que je n’ai qu’à m’asseoir. C’est donc ce que je fais: j’observe de long en large la salle de jeu pour y trouver  une nouvelle tête avec qui m’accopiner. Je vois, au coin d’une table, une femme qui semble faire particulièrement fureur.

Ses cheveux sont roses. Son kimono est magnifique sur elle, mais ça se voit que certains préfèraient avoir l’étoffe sur le sol de leur chambre, sans doute comme descente de lit. Alors que j’avance, mes mains se lient secrètement dans mes manches amples. Je pose une main un peu hésitante sur l’épaule gauche de la femme. «Excusez-moi...»

Communication établie. «Tu m’entends?»

«Pardonnez-moi, mais je cherche une table pour jouer. Pourrais-je m’asseoir et jouer avec vous?» Si la femme m’y autorise, je prendrai donc une place adjacente à elle, en faisant la conversation un peu. Je me présenterai, ferai la conversation un peu pour meubler, et je lui offrirai même un peu de mon saké, qu’elle puisse y goûter.

J’aurai l’air de la jeune femme impressionnable et lèche-bottes, je l’admets, mais au moins... «J’ai commandé du petit saké de faiblard. Je te laisse prendre la première coupe. Aussi, cette nuit je compte me promener au nord où il y a eu l’attaque et un peu à l’est, pour voir si on va m’approcher? Si tu es d’accord avec l’idée, je te propose de me surveiller en douce.» Il est environ vingt heures trente. Si on reste jusqu’à minuit, peut-être un peu plus, ça devrait nous donner quelques heures pour essayer d’avoir un peu d’action.

Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri


Santé
100%
Chakra
99%




Techniques utilisées:
 




En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







Tu t’installes à la table et l’intervention de ton ami et coéquipier ne se fait pas attendre très longtemps alors qu’il connecte son esprit au tien en toute discrétion. Ses mots résonnent dans ton esprit, mais tu n’es pas surprise, c’est votre manœuvre habituelle après tout. Les mots prononcés n’ont rien à voir avec les idées échangées. Votre jeu se joue à plusieurs niveaux. Alors qu’elle (il, mais tu ne vas pas détruire son image n’est-ce pas ?) s’assoit à tes côtés, vous échangez quelques banalités et elle t’offre du saké, beaucoup plus faible que celui que tu buvais juste avant, mais tu acceptes en souriant. Prenant la première coupe et savourant ses arômes. Plus adepte dans l’art des poisons que ton ami. C’est un peu votre façon de vous assurer que rien ne vous coutera la vie en l’ingérant.

Du saké, ça ? Ce n’est même pas du saké avec cette concentration, mais du jus de riz … Tu ne tromperas personne comme ça ! Mais oui, moi aussi j’y pensais. Je suggère d’Aller faire une patrouille de la rue. Demain, un de nous pourra aller voir le médecin avec une excuse bidon, juste pour fouiner.

Tu poses la coupelle vide devant toi et commande de nouveau quelque chose de plus fort avant de porter ton attention sur la partie.

Je vais changer de table, vise celles qui semble le plus louches.

Tu soupires bruyamment et porte ton attention sur la femme qui t’as offert du saké avant de te relever.

« Je vais tenter ma chance à une autre table. Ma main n’a rien de brillant et ce n’est pas ma première partie. »

Et d’une démarche langoureuse tu t’éloignes de la table sans plus de cérémonie. Ton regard couleur ciel du midi balaie la salle et tu prends la direction de la table t’inspirant le moins confiance, celle qui semble être peuplée d’individus soient effrayants, soient étrangement charismatique. Tu as l’habitude de fréquenter la pègre alors qu’importe le visage qu’il revêt élégant mafieux ayant de la classe ou simples brutes, tu les reconnais la plupart du temps et c’est exactement cette table que tu vises. Tu t’approches et pose la main, dans un mouvement un tantinet trop séducteur pour être anodin, sur l’épaule d’un des hommes qui y est assis.

« Pardonnez-moi monsieur, je cherche une table où jouer est-ce que je peux me joindre à vous ? »

Tu as employé ta voix la plus douce, la plus séductrice que tu savais faire. Tu voulais faire impression, qu’importe comment. Il fallait que tu trouves des informations sur le Shinsei-gumi avant d’être confronté à eux.

Je tente cette table. Essaie de rester à porter de télépathie jusqu’à minuit. Et essaie de jouer la demoiselle innocente, tu vas attirer tous les débiles profonds qui veulent se sentir macho.




CSS par Gaelle



Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 811
Date d'inscription : 16/03/2017
La source de la sécurité
Communiquant discrètement à l'aide d'une technique secrète, vous vous mettez d'accord quant à la marche à suivre. Vous avez l'habitude de travailler ensemble et vous vous entendez bien, il n'y a donc pas de soucis à ce niveau-là. Vos tenues bien différentes, alliées à votre jeu d'acteur, vous permettent de chasser les regards curieux et méfiants, à défaut de chasser ceux de quelques hommes emplis de désir qui observent Sayuri. Il est vingt heure passé. Vous avez un peu moins de quatre heures pour obtenir des informations dans cet établissement si vous comptez faire un petit tour dehors, profitant de l'obscurité pour attirer quelques malfrats de l'ombre.

~

Ao, tu marches, slalomant entre les tables, t'arrêtant parfois en faisant mine de t'intéresser aux jeux alors même que tu examines les joueurs, jusqu'à ce que tes sens mystiques te guident auprès d'un homme quadragénaire, qui vient tout juste d'entrer pour s'installer à deux tables de toi, dont l'énergie montre qu'il maîtrise les rudiments du chakra. Son énergie n'est pas démentielle, mais c'est un homme entraîné ce qui, ajouté à son regard, est suffisant pour le suspecter de détenir quelques informations intéressantes. Tu t'invites donc à sa table, après avoir prévenu ta partenaire, et commences à jouer au Cho Han.
L'individu est silencieux, mais tu remarques qu'il a tendance à lorgner la bourse des autres joueurs. Tu choisis d'attendre avant de parler, tu préfères jouer et observer. Une femme, sans chakra de combattant, vient le rejoindre. Les parties s'enchaînent. La table se vide petit à petit avec l'abandon de certains, mais d'autres viennent vite les remplacer de sorte que tu n'es jamais seul avec l'inconnu au chakra. Kana, c'est le nom de la femme, elle lui donne de l'argent pour qu'il puisse continuer à jouer. Le jeu continue donc, tu as de l'argent, tu peux te permettre de continuer. Au bout d'un moment, il te lance un sourire :

" Et bah.... T'es pas beaucoup plus chanceux qu'moi mais t'es pas un péon !"


Il est vingt-deux heure.

~

Alors que tu te lèves et que tu jettes un coup d'oeil autour de toi, tu reçois un message de ton ami. Tu essaies donc de trouver une table qui corresponde à peu de chose près à tes critères mais qui te permette de garder un oeil sur la table du bleuté. Une dispute attire ton attention :

" 'Spèce de vaurien ! J'veux mon fric ! T'as triché !"

Un coup s'abat sur le pleurnicheur tandis que tu t'approches.

"Pas besoin de tricher pour venir à bout d'un nul pareil."

Les autres joueurs de la table restent silencieux, certains profitent de l'agitation pour regarder les cartes d'un voisin trop curieux, d'autres se permettent de changer leur main trop faible à leurs yeux. Il semblerait que t'aies touché le gros lot. Une fois le règlement de compte fini -l'autre parti avec un nez de cassé et un beau coquard-, le "tricheur" reprend sa place à table. Tu joues ton petit numéro de séductrice au vaurien qui semble le plus malin -qui a surtout bien profité du manque d'attention des autres pour tricher-.

« Pardonnez-moi monsieur, je cherche une table où jouer est-ce que je peux me joindre à vous ? »

Il te souris et pose sa main au niveau de ta hanche pour t'attirer vers lui, t'invitant à t'asseoir sur ses genoux. Tu finis donc à l'autre bout de la pièce, à côté de l'entrée, place des plus intéressantes. Tu remarques l'entrée d'une femme, celle qui va s'installer avec la "cible" de ton partenaire, mais tu perçois également le clin d'oeil qu'elle fait au fauteur de trouble qui le lui rend, avant de lui tendre une bourse qui semble contenir autre chose que des pièces... Les jeux continuent, les hommes discutent.

"Les affaires vont bien ?"

"Très bien, même si le patron est parfois trop rigide."

"Hum ?"

"Bah, tu sais... Il y a beaucoup de contraintes..."

Il fait un signe de tête dans ta direction, voyant que son camarade insiste pour en savoir plus. Une femme boit sa coupe de sake d'une traite avant de soupirer. Tu peux voir qu'elle possède une dague -mal- cachée dans son décolleté, elle semble fatiguée.
Récapitulatif combat:
 
         

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité

Si l’araignée souhaite se faufiler au milieu des rats et des vautours, prête à mordre hargneusement celui qui aura son pesant d’or, la princesse s’aventure au travers ce petit coin de pays des merveilles, cherchant d’un œil sensible le corbeau au plumage de colombe, ou bien le crapaud qui se ferait probablement passer pour un prince.

Bien entendu, je laisse la jeune femme aux allures félines quitter la table après un petit moment (en profitant de la seconde pour lui envoyer une réponse positive), voyant là le moment parfait de m’excuser aussi; si cette table offre des mauvaises mains, il ne serait pas malin de m’y éterniser. Ainsi, je cherche de mon côté, saké d’une main et bourse de l’autre, prêt à me lancer. D’abord, je cherche un type de jeu, quelque chose qui me donnerait la possibilité de me concentrer sans m’obliger d’aligner trop d’efforts mentaux; la télépathie en elle-même ne pose aucun problème, mais la conversation que j’aurai peut-être à entretenir avec Sayuri pourrait s’avérer pesante si je dois écouter quelqu’un d’autre en plus de penser à une stratégie de jeu.

Sans rester assis trop longtemps, je repère quelques tables intéressantes avec des jeux plus modelés sur la chance que sur les calculs et l’observation. Je le sens rentrer, dans mon dos. Je ne regarde pas tout de suite, faisant mine d’être absorbé par une ordinaire partie de carte. Mot simple, message clair. «Quelqu’un.» Je m’y connais en chakra; je n’aurais rien dit à Sayuri si ça avait été un homme ordinaire. Il n’est pas ordinaire.

Quarante ans, probablement toutes ses dents, et un peu de connaissances. Au travers ses yeux et sa posture un peu plus travaillée pour son âge, j’y trouve un grand intérêt. Il y a d’autres joueurs à sa table de dés (la sienne, car il est fort, ce que je remarque rapidement). C’est donc ce que je cherchais. Je finis à sa table après quelques minutes, posant plutôt comme une belle chanceuse que comme une avide parieuse de talent; si je gagne quelques tours, c’est tant mieux. Si je perds, c’est tant pis. L’argent n’est pas ma priorité, ce qui semble être tout le contraire pour l’homme au chakra. La bagarre qui finit par éclater me fait sursauter, vivement. La femme que je suis vient d’un endroit où la violence suscite une réaction, soit de la surprise. Je fais semblant de ne pas y être habitué.

Au bout d’un temps, il finit par parler.

«Et bah.... T'es pas beaucoup plus chanceux qu'moi mais t'es pas un péon !»

C’est vrai; je ne suis pas ordinaire, sans pour autant être des plus chanceux. Si je l’avais voulu, j’aurais pu subtilement changer les dés d’un petit coup de Genjutsu. Pourtant, je m’abstiens; gagner n’est pas si important, mais garder la surprise pour plus tard, oui. Autrement, je me concentre pour détecter le chakra d’un quelconque tricheur sous nous; il y a une façon simple de tricher au Cho Han. La table est au niveau du sol, et le contenant avec les dés s’abat sur une surface mince, il est facile de truquer le jeu à l’avantage d’un autre. Sous le plancher, quelqu’un peut s’y cacher avec une chandelle et observer la face cachée d’un dé sous le contenant, et utiliser une aiguille pour piquer au travers la surface mince (généralement un papier) et faire bouger le dé pendant que les gens misent. C’est une astuce toute simple, alors si ce bâtiment est conçu pour le jeu, c’est fort possible que cette table soit conçue exactement dans ce but.

Si ça ne l’est pas, alors il n’y aura personne sous moi, et c’est un jeu standard.

Je regarde la femme qui était venue s’asseoir avec mon ami joueur avant qu’il ne me parle; je leur souris. «Femme normale; est-ce qu’elle fait des gestes suspicieux?» En attendant une réponse de Sayuri, je prépare ma prochaine mise; j’ai eu ce que je voulais, ainsi je mise normalement, sans trop forcer mais sans me coucher; une nouvelle joueuse à observer, alors je réduis les risques. Je finis par répondre aux paroles de l’homme, faisant mine d’avoir pris un peu de temps car j’étais embarrassé. En posant les yeux sur lui une nouvelle fois, cette fois avec une intention réelle (parce que mes regards précédents étaient sans grande intention, pour éviter qu’on ne me considère suspecte – quoiqu’en l’oeillant de plus près, il est un peu plus à mon goût – ou au goût de mon saké –) et j’en profite pour noter le ressenti que me donne son chakra, en cachette. Si je dois le retrouver plus tard, ce sera facile. Cette petite seconde d’observation à part, il comprendra vite pourquoi j’ai mis un peu de temps à balbutier et chercher une réponse à sa flatterie.

«M… Merci à vous, monsieur, mais je suis une femme. J’apprécie tout de même le compliment, vous aussi vous semblez très chanceux!»

Un tour plus tard, si l’homme se remet rapidement de sa surprise (à moins que ça ne soit voulu, ce qui serait vexant…), j’enchaîne dans la discussion. J’ai laissé du temps pour faire mine de réflexion, comme si jouer cet argent était une affaire importante. J’oeille aussi la femme et lui sourit toujours poliment, si elle me regarde. «Vous venez souvent ici? … Remarquez, ça m’étonnerait, avec la chance que vous avez, vous seriez certainement la ruine de cet endroit. »

Mon but est simple; gagner assez de son intérêt pour qu’il veuille bien rester avec moi à discuter, quitte à y aller à coup de flatterie. S’il m’est possible de le faire, que j’ai une ouverture, je lui demanderai s’il y a quelques salons intéressants ou autres établissements sympathiques où sortir dans les environs, soulignant (sans trop pousser) que je suis une touriste. Si l’homme est d’une quelconque importance, il pourrait bien me laisser avoir des idées d’où je pourrais aller, que ce soit dans ce quartier, cette ville ou dans une ville voisine.

Concernant la femme, si Sayuri m’indique qu’elle pourrait être suspecte, je prendrai le temps de noter sa propre signature au prochain tour, si elle me parle ou si elle décide de s’éloigner. «Au passage, tout va à ta table?» Je sais qu’elle a une place de choix, qu’elle a la possibilité d’observer ce qui se passe dans la salle, et je sais que dans la situation où je suis, elle est mes yeux autant que je suis les siens.
Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri



Santé
100%
Chakra
98%




Techniques utilisées:
 




En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







La traque, jeu aussi dangereux qu’excitant. Tes yeux dévorent la scène si habituelle et si nouvelle à la fois. Tous les poils de ton corps s’hérissent. De ton art, cette chasse à l’aveugle, cette collecte d’informations reste toujours ta partie favorite. Trouveras-tu ta cible pou fera-t-elle tomber ton masque avant que tu ne la découvre ?

Ton chakra, toujours soigneusement dissimulé, tu entends la voix de partenaire de crime résonner dans ton esprit. Un mot. Mais tu n’as pas besoin de plus pour saisir la situation. Il a trouvé sa cible, il ne te reste qu’à tisser ta propre toile, quitte à prendre des initiatives.

Du coin de l’œil, une bataille de bar, un supposé tricheur. Tes lèvres s’étirent en un petit sourire malgré toi, mais tu te ressaisis alors que tu approches. Tu observes un instant la scène prenant le temps de la décortiquer.

Un supposé tricheur, un accusateur qui paie son arrogance par un coup, une table silencieuse, un regard inquisiteur sur le reste de la table. Tu as tout ce qu’il te faut pour t’avancer. Se faisant, tu demandes à cet esprit intriquement lié au tien :

Chakra ?

La question désigne bien évidemment la table que tu approches, plus particulièrement l’homme qui pose déjà une de ses mains vulgaires sur tes hanches alors qu’il t’entraîne contre lui, sur ses genoux. Et l’espace d’une seconde, tu crois revoir cette chevelure d’argent qui consume tes pensées et ce regard de lune … mais ce n’est que ton esprit malicieux qui s’en prend à toi de nouveau, car l’instant d’après, l’homme contre lequel tu es installée est de nouveau fade et sans goût.

Petit rire cristallin entraîné.

« Mais dites-moi monsieur, vous êtes bien entreprenant … Ça me plaît. »

D’abord joueuse, ta voix devient mielleuse lorsque tu prononces ta dernière phrase. Tu remarques la dame près de ton partenaire et sa cible, le clin d’œil ne t’échappe pas.

Elle le connait. Celui qui a foutu la merde.

Tu te concentres sur le jeu et une discussion que tu sais que tu ne devrais pas entendre s’installe, mais l’homme, plus malin, y met fin rapidement te désignant. Tu sais, mais il faut trouver parade. C’est à cet instant que tes yeux glissent sur une femme, une dague très mal camouflée entre ses seins. Elle avait de la chance de ne pas être Yamanaka, tu lui aurais fait comprendre son incompétence, mais ici, cela joue en ta faveur et tu ne vas pas t’en plaindre.

Dague. Il y en peut-être d’autre, reste sur tes gardes.

« Oh, mais qu’est-ce que ce bijou ? Il semble bien joli, mais e n’arrive pas bien à le voir. »

Sans aucune honte, tu pointes la poitrine de la fille, là où son arme est cachée. Plutôt que de savoir ce qu’elle dire ou qu’elle va tenter de cacher, tu veux étudier sa réaction et celle des autres joueurs de la table. Avec qui collude-t-elle ? Contre qui compte-t-elle utiliser cette arme ? Des informations précieuses qui peuvent être données que par le langage de l’interpellée et de la tablée.

Entre deux parties, tu fais signe à une serveuse et lui demande son plus fort saké. Ton corps réchauffé par l’alcool, ton esprit un peu moins dégoûté par la suite de ton plan, tu laisses glisser un doigt sur le torse de ton partenaire de la soirée et portes tes yeux à ton jeu, pas bon du tout. Mais un sourire nait sur tes lèvres, alors qu’une idée s’installe dans ton esprit.

« Hum. Je suis arrivée tôt et j’ai perdu beaucoup ce soir … »

Ton regard sur ta cible, sur l’homme qui t’a installé sur ses genoux.

« Et si je pariais la nuit, qu’en dites-vous monsieur ? »

Dans tous les cas tu as prévu de perdre cette partie, mais tu espères qu’il accepte et que tu l’amènes dans ta chambre. À cette proposition, tu appuis légèrement ton épaule contre son torse, pressant un peu ta poitrine contre lui. Ta phrase, tu l’avais presque susurrée dans son oreille




CSS par Gaelle



Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 811
Date d'inscription : 16/03/2017
La source de la sécurité
Tu es persuadé qu'il n'y a personne en dessous de vous qui puisse tricher. C'est donc un jeu standard, Ao. Au cours de la soirée, tu auras pu remarquer quelques éléments concernant le binôme et peut être pu former quelques hypothèses. L'individu a des mains plutôt larges, elles semblent puissantes. Depuis qu'il a retroussé les manches de sa veste de kimono, on peut apercevoir les cicatrices qui ornent ses bras. Il n'est pas repoussant, ses cheveux et sa fine barbe relativement bien coupée te laissent penser qu'il fait plutôt attention à son apparence. En dépit de son visage aux traits durs et grossiers, ses rides naissantes lui donnent un certain charisme. Il va sans dire que son chakra est moins imposant que sa musculature.

Il n'a pas témoigné d'affection particulière à la femme qui l'a rejoint. Ils ne semblent pas vraiment proches. Kana n'a pas prononcé le moindre mot, tu en viendrais presque à te demander si elle est muette. En tous cas, elle ne semble pas bien intéressée par ce qu'il se passe sur la table étant donné que tu vois son regard se balader balayant différentes tables avec indifférence.

«M… Merci à vous, monsieur, mais je suis une femme. J’apprécie tout de même le compliment, vous aussi vous semblez très chanceux!»

Un rire gras s'échappe des lèvres de l'homme tandis que la femme soupire.

"Navré, mais ce n'est pas habituel de voir de jeunes femmes se balader seules dans le coin... Surtout quand elles sont fortunées..."

Il marque une pause, ponctuant sa phrase d'une gorgée de sake avant de reprendre.

"Les vols, les agressions... Ce genre de chose n'est pas rare dans le coin, je suis étonné qu'tu ne sois pas au courant. A moins que tu n'manques de prudence..."

«Vous venez souvent ici? … Remarquez, ça m’étonnerait, avec la chance que vous avez, vous seriez certainement la ruine de cet endroit. »

Ta cible t'offre une réponse négative. Il n'est ici que parce qu'un ami lui a conseillé de faire un tour dans cet établissement, mais il ne semble pas vraiment apprécier cet endroit.

"T'sais j'ai mes p'tites habitudes et j'aime pas trop qu'elles soient chamboulées. C'est pas tous les jours que j'vais jouer."

La femme, qui semble s'ennuyer depuis son arrivée et ne t'a pas offert le moindre sourire, laisse sa bourse à l'homme et s'en va. Son regard semble avoir été attiré par quelque chose, derrière toi... L'homme continue de parler, Yasuo est son prénom. Tu essaies de gagner sa confiance en jouant, en lui parlant et d'obtenir des informations. Il ne te conseille rien en particulier. Cependant, il sort une carte de la ville et te déconseille certaines zones "dangereuses".

~

« Mais dites-moi monsieur, vous êtes bien entreprenant … Ça me plaît. »

D'après son visage, ça lui plaît également. Tant mieux, n'est-ce pas ? Tu lui plais et ce n'est plus à prouver, puisque selon lui tu serais sa déesse de la chance. Il rit. Si c'est le plus malin ou le plus fourbe de la table, celui qui t'a accueilli sur ses genoux semble être également le plus jeune. C'est un fêtard. Il n'est pas super épais, mais ce n'est pas une brindille pour autant. Il ne semble pas posséder d'arme ou alors, il la cache mieux que la femme d'en face.

« Oh, mais qu’est-ce que ce bijou ? Il semble bien joli, mais e n’arrive pas bien à le voir. »

De ces simples mots, tu obtiens quelques réactions intéressantes. Le garçon qui supporte ton poids s'est calmé d'un coup, le regard de la femme a exprimé un sentiment d'incompréhension mêlé à une touche de peur et le bagarreur s'est levé d'un coup. La femme cache vite la lame, puis ces quatre là te fixent en silence tandis que les trois autres joueurs cherchent à comprendre ce qu'il se passe. C'est la femme qui était du côté d'Ao qui vient calmer le jeu, s'installant elle-même à la table. Le jeu reprend.

L'atmosphère est plus tendue qu'auparavant, même si ta cible essaie de glisser quelques blagues ou de lancer des piques aux autres. Tu continues à jouer avec le groupe, jusqu'à ce qu'une nouvelle idée germe dans ton esprit.

« Et si je pariais la nuit, qu’en dites-vous monsieur ? »

Les lèvres de l'homme s'élargissent, il sourit et semble parfaitement satisfait à cette perspective, mais une voix le ramène à la raison.

"Je ne pense pas que ce soit une bonne idée..."

C'est Kana qui a pris la parole, pour la première fois, l'air menaçant, se penchant en avant pour mieux plonger son regard dans celui de ton "amant" qui déglutis aussitôt.

Il est vingt-trois heure trente environ.
Récapitulatif combat:
 
         

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité

Au cours de la partie simple et de plus en plus tempérée (l’attention de l’homme étant acquise, plus besoin de forcer la note), ma langue se délie et j’en profiterai pour abuser de mon statut de touriste chanceuse pour avoir quelques miettes d’informations, tout en laissant la femme tranquille. Si elle ne me porte pas d’attention, je lui rend bien pour ne pas l’importuner; quand elle partira, je prendrai note de l’énergie qui se dégage d’elle, au cas où cela pourrait me venir en aide plus tard.

Si on laisse sa bourse à un homme avec du chakra, surtout un combattant à ce que j’en vois, c’est signe d’importance. Ce détail en plus de la mention de Sayuri, me mène à ne pas prendre de risque, que je puisse l’identifier plus tard au besoin. L’excuse de Yasuo était à mon sens un peu bancale, l’idée d’être un homme ou une femme venant se heurter au fait que l’endroit est plutôt dangereux. Ce peu de conversation m’invite à penser que peut-être l’homme est-il habitué à fréquenter des … nouveautés aux attraits un peu mensongers. Voire, peut-être qu’il est de la pègre, qu’il a des habitudes ou même l’oeil pour repérer du travestisme.

Ça ne me dérange pas, je prétends être une dame, je ne lui serai pas farouche pour si peu que j’aie effectivement un tantô de planqué quelque part. «J’ai une petite cagnotte, c’est vrai, mais je ne suis pas très fortunée, je me dis que d’agir comme si j’avais de l’argent à cacher voudrait dire que je veux me faire voler… Je ne suis pas vraiment d’ici et j’ai envie de profiter un peu du temps que j’y passe, alors…» Une gorgée de mon propre saké, mimiquant aussi mon partenaire de jeu. Fausse mine de réfléchir à ma prochaine mise; je suis un peu plus prudente maintenant qu’on note mon argent. S’il l’a mentionné, c’est signe qu’il regarde, ou au moins que quelqu’un regarde.

Quand on joue, ce n’est jamais notre adversaire ou les autres joueurs qui donnent un signe. Probablement quelqu’un hors de ma vue, qui observe.

Par contre, au vu de la situation dans laquelle j’étais (pris dans la petite discussion de la pluie ou du beau temps), je n’ai pu répondre directement à la question de mon associée. Une fois la femme partie, je me recentre un peu à ma place avant de jouer une autre mise. De loin, j’inspecte la table; tout ce qui l’entoure est normal. «Non, pas de chakra à table. Celui devant moi, un peu de chakra. Pense mercenaire ou samourai, pas très ninja.»

Puis, la suite de la discussion : il tombe rapidement sur mon point d’intérêt, mais je feinterai pour ne pas trop me compromettre. «Oui, on m’a mise au courant aujourd’hui quand je suis allée m’acheter un kimono. J’ai fait attention à ne pas acheter trop cher pour ne pas provoquer non plus… Mais si j’évite les trop mauvais endroits ou que je n’attire pas trop l’attention en ayant l’air trop coquette, ça devrait être assez de prudence… Moi aussi, quand je voyage j’ai mes petites habitudes...» Un petit rire doux, un ton un peu tête en l’air mais quand même terre à terre; je ne veux pas lui laisser l’impression que je ne réfléchis pas, ou même que j’analyse (puisque ce n’est pas vraiment le cas).

Faire la conversation, ne pas avoir l’air trop secret sans pour autant tout dire; le meilleur moyen d’endormir les doutes. Ensuite, il faut montrer de l’intérêt, avoir du répondant et jouer. Ne pas penser à jouer. Il se présente, je me présente aussi. Aoko Amazake.

Je prends plaisir à discuter avec lui, même s’il ne peut pas trop me conseiller d’autres endroit intéressants. Par contre, quand il met sous mes yeux une petite carte de la ville, je m’approche; je change d’endroit pour m’asseoir plus près, à côté pour mieux voir en bougeant ma consommation et ma bourse avec moi. Ses liens restent agrippées à mon bras; que quelqu’un essaie de tirer dessus, pour voir.

Un dernier coup de dé léger sur le porte-monnaie avant de commencer à observer la carte; visiblement, je suis intéressée à en savoir plus. Je porte un doigt à une zone en particulier, un peu grossièrement. Bien entendu, c’est la zone Nord de la ville, là où il y a eu un règlement de compte la veille selon les recherches de Sayuri. «Là! On m’a dit d’éviter d’aller dans ce coin, mais je suis un peu fouineuse… Vous avez une idée de pourquoi?»

En voyant l’heure, malgré le fait que je ne veuille pas lâcher trop rapidement l’affaire, je me force à dire quelque chose à ce sujet pour ne pas partir trop abruptement plus tard : «Oh… il commence à se faire un peu tard, je vais sûrement partir bientôt… Demain soir, vous êtes libre?» Dis-je d’un air un peu timide, comme si je n’avais pas l’habitude de proposer ce genre de choses. S’il penche en faveur de cette proposition un peu à la va-vite, je lui demanderai de me montrer où ça lui dirait de discuter sur la carte.

«Je me prépare tranquillement à partir; je vais sortir vers minuit et marcher tranquillement, tu n’auras qu’à me dire quand tu seras prête à sortir du bâtiment, je resterai à portée de télépathie jusqu’à ce que tu sois prête. C’est bon comme plan?»

Pour le temps qu’il reste, je discuterai avec Yasuo, le poussant peut-être à trinquer une coupe de saké avec moi, si le coeur lui en dit?
Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri



Santé
100%
Chakra
97%




Techniques utilisées:
 




En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







Moue insatisfaite sur ton visage, tu regardes l’homme sur lequel tu es assise, posant les cartes avec lesquelles tu joues, la face contre la table. Tu glisses une main contre sa joue et laisses le bout de tes doigts effleurer son coup, approchant tes lèvres de son oreille.

« Ce n’est pas juste qu’elle décide pour toi … »

Tu lui souris mielleusement avant de reprendre alors que de tes mains glisse sans honte sur son torse, l’effleurant toujours, ne donnant jamais un contact complet.

« Elle m’a coupé l’envie de jouer. Mais si tu veux, nous pourrions jouer, toi et moi, demain soir … Dans ma chambre. Seulement tous les deux. Viens en soirée, je t’attendrai. »

Faisant ta voix la plus sensuelle, la plus désireuse … l’appâter, c’est la seule chose que tu veux ce soir-là. Tu glisses dans ses doigts un papier contenant le nom de l’endroit où tu dormais et le numéro de ta chambre avant de te relever, langoureusement, il n’y a pas à dire, et de prendre le chemin de ta chambre.

Bien reçu. J’arrive dans quelques instants. J’enlève juste mon kimono.

Une fois arrivée, tu ne perds pas de temps à défaire le kimono et ses mille et un plis, l’installant sur un support conçu à cet effet. Il ne faudrait pas le froisser, n’est-ce pas ? En quelques gestes rapides, tu es changée. D’une tenue voyante à celle d’une ombre de la nuit. Babioles et ornements trouvent rapidement leur coffret et tu noues tes longs cheveux en un chignon que tu recouvres d’un bandeau noir. Visage couvert et tes cheveux si caractéristiques cachés, on ne voit de ton visage que tes yeux clair, perçant, d’un sérieux sans mot.

Tu composes l’unique mudra d’une technique qui te permettrait de cacher ton chakra même en marchant de toit en toit, avec un autre mudra, tu fais la technique qui te permettra de marcher de toit en toit sans te faire remarquer.

Une fois prête, tu te faufiles par la fenêtre discrètement. Courant de toit en toit, tu suis ton équipier « sans défense », gardant un œil vigilant sur lui. Tu avances à son rythme, enfin, le plus possible, considérant que tu es accroupie pour que ta sombre silhouette ne soit pas remarquée. Tu surveilles les rues au cas où quelques maffieux décideraient que ce soir était le bon soir et qu’il se ferait bien cette pauvre petite demoiselle sans défense.




CSS par Gaelle



Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
Informations données par PNJ (Pour Correcteur, au cas où):
 

  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité

Yasuo finit par partir, et visiblement je finirai ma soirée seul.

Consolation, j’ai réussi à mettre la main sur des informations alléchantes, transmises en direct à ma comparse. «Des gens peu recommandables ont... fait de cette zone leur territoire, en quelque sorte... Apparemment, il serait possible de se rendre à une certaine adresse pour... passer un marché, avec des membres du Shinsei-gumi. Mais, certains essaieraient de les doubler, apparemment, et d'autres seraient trop... imprudents en exhibant quelques richesses ou en manquant de politesse face à la mauvaise personne. Enfin bref, les étrangers feraient mieux de ne pas s'en approcher. » J’ai eu le temps de le remercier et de lui dire que ça me ferait plaisir de le revoir avant qu’il ne parte.

Je finis tranquillement ma partie avant de m’ecclipser pour l’air frais de l’extérieur. Dans une petite ruelle à côté, dans ce quartier visiblement peu peuplé, Ao se glisse dans la ruelle en attendant Sayuri. En sort une jeune femme blonde, bien arrangée mais sans être trop affriolante ou particulièrement remarquable. Une parfaite Yamanaka. «C’est moi, Sayuri. La femme sous la lanterne.»

***

J’ai attendu qu’elle me donne signe de vie avant de me mettre en route; regard sur les rues et mentions sur les passants, plus j’avance moins il y en a. J’avance lentement, je ne suis pas pressé, je veux qu’on me voit, qu’on se demande ce qu’une femme fait dehors toute seule à une heure pareille. Bien entendu, je vise la zone obscure et interdite.

De plus en plus obscure, c’est un fait; j’entends les sons glauques qui précèdent une attaque en règle, le dégain d’une lame, la marche se fait plus hâtive, presque apeurée. Non, je ne vais pas mouiller ma culotte ou mon henge, mais si le but est de faire semblant...

Finalement, j’arrive à la rue, je suis juste assez près pour ressentir «du chakra... Yasuo est là-dedans. Je pense qu’on devrait–»

Pas le temps.

La femme que je suis fait mine de partir, horrifiée par le cri et les clairs signes d’assaut. «Changement de plan. Yasuo est une piste certaine, et s’il m’a donné l’adresse c’est bien parce que c’est un lieu important ou utilisé... On peut revenir, mais si quelqu’un se fait tuer on ne pourra rien faire après. On y va?» Yasuo en sait beaucoup sur le Shinsei-Gumi, voire il en fait probablement partie; l’adresse ne partira pas, même si c’est sans garantie pour les gens à l’intérieur. Puis, si des gens se font attaquer, on pourra tourner ça à notre avantage le moment venu, encore mieux s’ils sont encore vivants.

***

Une femme, probablement poussée à terre par eux. Un homme au crâne en sang et des menaces cachées sous des marmonnements indescriptibles. Honorer contrat. Je suis arrivée au pas de course, laissant le loisir à mon équipière de coller à mon ombre. «Je vais les occuper, quand je donne le signal, on fonce.»

Les trois hommes finissent par me remarquer, et au moment où je vois la dague et qu’ils s’approchent, je parle. «Amenez-les, vos problèmes! Lâchez votre arme immédiatement, ou il vous en cuira!» On m’approche encore, et les trois hommes me regardent. «Quand je te donnerai le signal, abats les deux sans armes, je vais me jeter sur le gars au couteau.»

Ils avancent, je fais un pas en arrière. J’attends que Sayuri soit en place. Quand je la vois, du coin de l’oeil, je lance finalement mon signal. Les deux victimes, du mieux qu’elles peuvent, me regardent. Les trois hommes aussi, l’air de se dire qu’une seule femme ne pourrait pas les arrêter. Je cligne une dernière fois des yeux en libérant une forte pulsation de chakra dans leur direction; l’éclair soudain vient s’abattre dans les rétines de tous. Aveuglés, j’en profite pour me faufiler entre les deux gaillards.

«Maintenant!»

Arrivant promptement devant l’assaillant armé, je sors un kunai à la dérobée et lui fout un bon coup avec le bout du manche et l’attache métallique sur sa main occupée, pour le désarmer. De tous mon poids, je le pousse et le fais tomber; je tombe dessus et mon couteau se retrouve à sa gorge. «Bouger, c’est mourir.»

J’attends que Sayuri fasse sa petite affaire et je le maintiens en place, n’hésitant pas à pousser encore plus ma lame s’il essaie de se débattre. Que personne n'ait le culot de revenir sur notre territoire et blesser nos civils!

Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri



Santé
100%
Chakra
94%




Techniques utilisées:
 




En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







Accroupie sur les toits, tu surveillais ton coéquipier et les alentours, à la recherche de quoi que soit. Un mouvement, un bruit ou … un cri. Chose qui retentit bien avant que vous n’atteigniez votre destination. Ce cri était celui d’une femme. Peut-être vous détournait-il de votre objectif principal, mais il ouvrait une porte, une porte inattendue. Bien qu’il pût littéralement lire tes pensées, avait pris la même décision que toi. Aller voir de quoi il en retournait. Faisant rapidement demi-tour, vous prîtes la direction du cri. Arrivés sur place, trois hommes, un blessé et une femme.

Ao avait un plan, tu savais qu’il ne le tuerait pas, ce n’était pas son genre, mais toi, toi tu ne te gênerais pas et ça il le savait, c’était d’ailleurs la raison de son plan. Tu pris place et il s’avança. Le signal fut donné et tu bondis dans la ruelle, derrière eux. À ta main, un kunai. Tu tranchas leur gorge sans aucune cérémonie, d’un geste rapide, précis, décidé. Ils avaient choisi la mauvaise pour faire leur règlement de comptes. Deux sons mats … Les corps de tes victimes qui s’effondraient au sol. Tu te tournas vers ton équipier (ière) et te dirigeas vers le dernier homme, celui qui avait une dague.

Hochant la tête tu donnas signe à Ao.

Dis-leur que nous sommes Yamanaka. Dis-leur que nous sommes là pour le Shinsei-gumi. Demain, nous feront courir la rumeur. Tant qu’ils ne nous relient pas à nos personnas, nous seront sans danger et même s’ils le faisaient … Nous les écraserons.

Il était déjà au sol, poussé par ton ami. Tu composas les muddra si familiers en t’assoyant sur le pauvre homme qui n’avait rien demandé et ta main entra en contact contre son front. Ses secrets commencèrent à défiler sous tes yeux, dans ton esprit. Tu allais lui soutirer tout ce que tu pouvais.

Si rien ne survenait, tu prendrais tout le temps nécessaire pour vider sa tête, lui arracher tout ce qu’il savait de tes cibles. Une fois que se serait terminé, tu le tuerais et volerais son visage. C’était le genre de tour qui ne te faisait pas peur, ta tactique favorite. Voler les secrets et prendre sa place, puisque cet homme n’aurait plus rien à te cacher.





CSS par Gaelle



Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 811
Date d'inscription : 16/03/2017
La source de la sécurité
Ces hommes sont sans honte alors vous ne pouvez que réagir, n'est-ce pas ? Et, c'est exactement ce que vous faites, communiquant via votre lien télépathique pour vous accorder. Un signal et le combat est lancé. Ao aveugle la bande de brigands et vous en venez aux mains.

Vous ne mettez pas bien longtemps avant de prendre le contrôle de la situation. Rapides, discrets et efficaces, voilà deux bons Yamanaka en pleine action. Et, en tant que manipulatrice de l'esprit, Sayuri ne manque pas de se glisser dans la tête d'un captif alors qu'Ao surveille les environs afin de ne pas avoir de mauvaise surprise. C'est long et laborieux, mais la femme parvient à s'emparer d'un certain nombre d'informations comme l'appartenance de ces types au Shinsei-gumi, même si elle ne met pas longtemps à comprendre que sa prise n'est qu'un larbin n'étant pas en contact avec les têtes pensantes de l'organisation criminelle.

La kunoichi apprend donc que l'organisation suit une hiérarchie très stricte. Tout au bas de celle-ci se trouve des gens comme ceux que le binôme a battu, les Shatei dont Kana et Yasuo feraient apparemment partie malgré les réserves de chakra supérieures à la populace de l'homme. Au-dessus d'eux se trouvent les Kyodai, des lieutenants obéissant à une Triade, elle même sous les ordres d'un mystérieux Oyabun. Le Kyodai de ces types serait un certain Ukyo, ex-shinobi, et il détiendrait un moyen de s'approcher de la Triade. Sayuri apprend également que l'adresse donnée par Yasuo est le QG local.

Malheureusement, l'homme interrogé n'en sait pas plus alors l'indépendante l'égorge et lui vole son visage. Terrifiant, non ?

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité

Relevé, la lame se cachant timidement dans les pans du tissu de haute couture, le regard figé vers les deux victimes, les mouvements se font tout seuls. Ma propre victime a été assommée sans ménagement, la laissant comme en-cas à l’araignée tachetée de rose. De nouveau posé, je me dirige vers les deux civils en faisant retentir ma voix vers eux: «Ne vous inquiétez pas, vous êtes hors de danger!» En arrivant près d’eux, l’homme se tient la tête et saigne, il a visiblement été poussé contre le mur. Il réussit à parler un peu, et semble en état de se lever. Je choisis donc de parler à la dame.

«Ça semble être une vilaine blessure, laissez-moi vous aider à au moins quitter ce quartier. Si vous le pouvez, dirigez-vous directement à une clinique puis tentez de faire profil bas pour quelques temps.» Je sers d’appui à son homologue masculin pour les guider, donnant pour information à Sayuri que «je vais juste les reconduire en lieu sûr. En cas de danger, je te laisse avec un genjutsu : je ne m’éloignerai pas trop pour ne pas perdre la communication, mais au cas où...»

Ce que je fis, en guidant le duo à travers la zone sans difficulté.

Je continue de leur parler, en encourageant le bonhomme et en expliquant à la femme certaines choses. «Je suis contente de voir que vous serez en sûreté, au moins… Si vous pouvez me dire quoi que ce soit sur cette histoire de contrat, j’adorerais savoir pour mon enquête. Sachez aussi que ma collègue et moi-même sommes envoyés ici pour ces hommes. Si vous en avez l’occasion, passez le mot: le clan Yamanaka est là, et le Shinsei-Gumi n’en a plus pour longtemps.»

***

Mon henge défait, je reviens alors que Sayuri s’affaire toujours à fouiller ce qu’elle peut de l’homme encore inconscient. En attendant, pour gagner du temps, je fouille les deux dépouilles méthodiquement : les poches en premier, puis l’intérieur des habits, finalement à tâtons tout le reste du corps. Ils ont des couteaux aussi, mais c’est tout. Ils étaient aussi armés; si je n’étais pas shinobi, j’aurais probablement été en grand danger.

Une fois la fouille mentale finie, les détails viennent à moi. Assis par terre à côté (et un peu à l’arrière), je détourne les yeux en sachant très bien ce qui suivra. Achevé, le troisième corps gît sous le poids de Sayuri. Avec l’adresse donnée, je fais le rapprochement. Avec les noms, je compare et je me rends compte que l’endroit indiqué par Yasuo était le quartier général local.

Ainsi, il y en aurait d’autres.

Il avait probablement tenté de m’appâter pour voler mon argent ou autre chose du genre, mais… m’ayant donné l’adresse et m’ayant averti qu’il s’agissait d’un lieu où les gens pouvaient pactiser et demander faveur au Shinsei-Gumi, je ne peux m’empêcher de penser qu’il voulait probablement m’éviter ce genre de danger.

Je compte le recroiser. «...»

«On aura trouvé ce qu’on cherchait, on sait où est la zone cible. Pour la suite des opérations, je pense savoir ce qu’il faudrait faire ensuite, mais...» Tout simplement, je ne veux pas avoir à le dire. En silence, j’exécute la prochaine étape logique au vu de l’apparence volée par ma collègue. Je m’approche des deux morts, j’observe et je finis par faire mon choix. Le plus présentable des deux, celui qui serait peut-être le plus charmant. Stratégiquement, ce n’est probablement pas le meilleur choix mais si je dois me transhumaniser à ce point, je compte bien choisir et ne pas être hideux. J’accomplis le vol rapidement, sans patience et surtout avec dédain. «Arh, j’avais oublié à quel point ça me rebute, ça…»

***

En suivant les ordres les moins grossiers de mon équipière, je l’aide à appliquer le plan en lui faisant part mentalement de mes suppositions. «De ce que je comprends, leur organisation est pyramidale, tout part du haut. S’il y a plusieurs quartiers, je suppose qu’il y en a trois ou quatre : un pour chaque tête et pour le dirigeant. Il faudra éliminer les quatre têtes. Les trois intermédiaires seront probablement un peu plus faciles à gérer, ce qui m’inquiète c’est le chef… C’est commun dans les réseaux de la pègre que le dirigeant soit lié aux hautes sphères politiques. Maire, seigneur des terres, envoyé du daimyo… Si mes doutes sont fondés, il faudra découvrir le rang officiel du plus haut gradé de la hierarchie du Shinsei-Gumi avant d’accepter d’apposer la griffe du clan sur sa mort. Si c’est un ami du daimyo ou un grand dirigeant politique, ça brise nos chances de conquérir autrement que par la force...»

Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri



Santé
100%
Chakra
90%




Techniques utilisées:
 




En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







T’incruster dans la tête de quelqu’un était une activité à laquelle tu excellais, ton métier obligeant. Vidant l’homme de ses secrets de sa personne, tu appris quelques détails croustillants que tu transmis à ton équipier par le lien télépathique vous partagiez grâce à son chakra. Ce que disait Ao faisait du sens. Beaucoup de sens. Tu souris.

Penses-tu pouvoir faire un genjutsu qui montre les têtes des deux victimes qu’on de sauver ? Je vais aller reporter à « mon » supérieur demain qu’ils sont morts. Pendant ce temps-là, fais courir avec ta technique de ventriloquie le mot que nous sommes là pour le shinsei-gumi. Pour l’instant, faisons disparaître les corps et rentrons à l’auberge. Ne me suis pas. Tu vas haïr ça. Et pour tes suppositions, je crois que ça fais du sens tout ça. Restons sur nos gardes au cas où. J'ai hâte d'avoir le fin mot de l'histoire

Alliant paroles à action tu pris les corps et bondissant d’un toit à un autre, tu apportas les corps hors du village où tu les déchiquetas avec tes kunais, les réduisant en un monticule de membres arrachés. C’était dégoûtant, mais il fallait qu’ils soient méconnaissables et l’odeur de la chaire brulée, si tu avais opté pour cette option aurait attiré les curieux et tout fait tomber à l’eau.

Il faisait froid et tu avais du sang partout sur toi, sur ta tenue, des membres arrachés tout autour de toi, tu avais l’air plus sauvage qu’humaine. Tu étais donc bien fière d’avoir demandé à Ao de ne pas être là, de te laisser seule pour cette tâche. Une fois cette terrible tâche terminée, tu éparpillas les morceaux de corp un peu partout dans la forêt, laissant le charognard se charger de faire disparaître les preuves et tu finis ta nuit pas une baignade dans la rivière glacée pour enlever le sang de sur ton corps et tes vêtements. Cette opération t’avait pris la plus grande partie de la nuit, mais au moins tu avais pris toutes tes précautions.

Tu filas donc à ta chambre aux petites lueurs de l’aube où tu passas la matinée à dormir après avoir volé en douce quelque chose à grignoter dans la cuisine de l’auberge où tu résidais.




CSS par Gaelle




Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 811
Date d'inscription : 16/03/2017
La source de la sécurité
Vous appartenez à un même clan et pourtant, vos méthodes sont très différentes. Ao semble doux et aime garder une certaine élégance tandis que Sayuri est bien plus sauvage, ce qui est plutôt surprenant quand on voit la beauté et la finesse de ses traits.

Les civils en lieu sûr, escortés par tes soins, tu reviens assez vite sur les lieux du massacre pour seconder sa camarade, Ao, et créer une illusion de zone afin que personne ne puisse vous déranger le temps de nettoyer tout ça. Perdu dans tes pensées, tu t'interroges sur Yasuo, mais tu n'as malheureusement pas les éléments en main pour trouver une réponse... Finalement, tu t'empares du visage de l'un des hommes gisant à terre, celui qui correspond le plus à tes goûts parmi les types morts que tu as à disposition : un jeune homme brun d'une vingtaine d'années. Incapable de répondre à la première requête de ta partenaire et choisissant pour une raison ou une autre de remettre à plus tard l'annonce, tu choisis de retourner à l'auberge pour te reposer. Ainsi, tu seras certainement en mesure d'affronter la journée qui suivra avec une plus grande efficacité.
Sur le chemin du retour, tu croises deux trois personnes mais tu n'entends rien qui puisse te permettre d'avancer de nouvelles théories sur l'organisation qui sévit. Tu entends brièvement parler d'un festival qui aura lieu dans une ville répondant au nom de Gurinrei. Enfin, une ville... Il s'agit tout de même d'une vile côtière assez importante, accueillant un domaine fortifié. Enfin bref, le couple que tu croises compte y aller, ce serait peut être un bon moyen de vous détendre une fois la mission finie ou entre deux massacres.

Quant à toi, Sayuri, furtive comme une ombre, tu transportes tous les cadavres jusqu'à la forêt, où tu les démembres avant de les offrir chaleureusement aux charognards du coin. Au moins, avec les mesures que tu as prises, il y a plus de chances pour que votre stratégie basée sur le vol de visage fonctionne. Tu vas ensuite te débarrasser de tout se sang qui colle à la peau. Ce n'est donc qu'à l'aube que tu regagnes ton lit, pour récupérer quelques confortables heures de repos, c'est-à-dire toute la matinée.

Lorsque vous décidez de sortir de votre antre, vous entendez trois personnes relativement âgées parler entre-elles. L'aîné du groupe se penche en avant et murmure. Cependant, vous pouvez l'entendre sans soucis si vous vous rapprochez un peu.

"Ma fille m'a dit que clan Yamanaka est venu pour s'occuper du Shinsei-Gumi..."

"Elle tire ça d'où ?"

"Elle m'a dit qu'elle tirait ça de Yoshu... Yosha... Tosha... Enfin, je sais plus... Mais elle me l'a dit !"

"Déjà, est-ce que le Shinsei-Gumi existe bien ?"

"Moi j'pense qu'ce sont juste des jeunes qu'veulent faire les intéressants... Ils existent pas..."

"Moi, j'les ai vu !"

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 299
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 3011
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2166/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2166/2000)
  • Yamanaka Ao
  • Yamanaka Sayuri
La source de la sécurité

«...Je n’ai pas les moyens de faire ça, les détails d’un visage sont trop… complexes pour une illusion sans maintient visuel, et je ne peux pas rester à leur Quartier Général pour m’assurer que ça marche.»

Comme demandé, je m’éclipse.

Aucun doute ne me traverse l’esprit, je sais très bien ce qui va arriver aux malheureux, et ma seule consolation est de me dire que le coup final ne sera pas par ma main. C’est toujours comme ça; je suis rarement le bourreau, si je tue c’est par nécessité et je pleure toujours après. Elle le sait très bien, je ne suis pas taillé pour faire disparaître des corps ou pour achever des gens. Je suis content que contrairement à moi, elle puisse faire ça sans broncher.

La tête alourdie par le devoir du ninja que je ne pourrai jamais être, je choisis de rentrer en parcourant des petites rues, tentant de croiser aussi peu de gens que possible. Au vent, les promesses d’une ville joyeuse et attrayante qui, pour l’instant, me laisse ni chaud ni froid.

Festival, Gurinrei, ville côtière au… domaine fortifié? Noté.

Demain sera une meilleure journée et je pourrai y penser plus facilement.

La nuit, tournée et retournée par la fausse peau qui me griffe le visage, se passe malgré tout dans un état relatif de paix aux ardeurs tièdes. Dans les fibres du lit et dans l’ombre de mes bras, mon imaginaire recherche la silhouette d’un samourai aux cheveux allongés et à la barbe bien taillée.

Quarante ans, peut-être.

Des traits sauvages, des cicatrices, et une forte poigne.

Les mêmes pensées reviennent toujours, l’habitude est trop fortement ancrée pour que je puisse m’en priver, mais au moins ça me permet de bien dormir.

***

Les voix se multiplient et se délient, défilent aux travers des rues où un touriste lambda fait ses emplettes. Je passe à côté de certains gens, j’entends exactement ce que je veux; les rumeurs remontent très rapidement et les peurs du Shinsei-Gumi ne devraient pas tarder à pleuvoir sur leurs têtes.

En utilisant mes dons de perception, je m’assure d’éviter une rencontre avec quiconque ayant plus d’énergie qu’un civil… surtout si vient l’idée qu’on ne mette sur mon chemin l’essence bien connue d’un certain... quelqu’un.

Je prends mon temps pour magasiner des trucs sans importance, mais rien d’expressément féminin; je fais un effort pour ne pas directement filer dans les boutiques de vêtement, je fais surtout mine d’acheter à manger et de regarder ce qui se fait comme magasin ou attraction touristique. Vraiment, rien de trop important. Je le fais pour répandre mes bonnes paroles, que les gens entendent des messes basses qui glissent des petites remarques.

«On m’a dit que les Yamanaka ont envoyé beaucoup de membres dans la ville...»

«Il y a beaucoup d’agitation, tout d’un coup… vous avez entendu la nouvelle? Un clan ninja chasse les criminels dans la région...»

«On voit beaucoup de nouveaux visages ces temps-ci, il y a beaucoup de marchands sur les rues et masse d’arrivants et touristes.»

«J’ai jamais remarqué, mais… il y a beaucoup de blonds aux yeux bleus dans le coin ces temps-ci...»

«Les Yamanaka sont là pour veiller sur la population.»

Le potinage Yamanaka à son meilleur.

Puis, je rentre.

***

En soirée, dans les environs de huit heures, je prends le chemin vers le salon de jeu de la veille avec discrétion. Je m’assure qu’on ne me suive pas et j’entre à l’intérieur pour me diriger vers les chambres avec subtilité. Je retrouve la trace de Sayuri assez facilement, je donne un petit coup sur sa porte, et j’entre.

La porte se ferme, les mains se lient et en m’approchant, je touche son épaule pour réappliquer la base.

«Je sais que ce n’est pas optimal de venir ici comme ça, mais je crois que c’est sans risque. Les rumeurs sont lancées, ça devrait moraliser les habitants et faire peur au groupe ennemi. Pour la suite, je pense qu’on devrait récupérer l’homme que tu as trouvé hier s’il est là ce soir. »

Je m’installe sur le lit et observe distraitement les bouteilles; vides ou non, je ne sais pas. «Arh, tu aimes le même genre de saké que mon père…» Puis, après cette inoffensive digression, je reprends.

«Cette nuit, on détruit le quartier général. Pour y aller, j’ai deux moyens; avec le visage que j’ai volé hier je peux entrer sans problème, ou je peux aller à l’adresse pour passer un marché avec le groupe si j’enlève le visage, selon ce que Yasuo a dit. J’imagine qu’il me l’a mentionné à cause de mon argent.» Ça me fait un peu de peine, mais je me dis que s’il m’estime un bon réservoir d’or, au moins il m’estime.

«Je propose qu’on essaie d’attraper ton homme d’hier soir; je reste ici et je te laisse faire, puis une fois arrivé on l’immobilise. Si son esprit cache quelque chose d’intéressant, on aura une piste. Ensuite, on irait visiter le Shinsei-Gumi?»

Mission rang B – La Source de la Sécurité // Ao, Sayuri


Santé
100%
Chakra
92%




Techniques utilisées:
 




En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 437
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 582
Expérience:
En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Left_bar_bleue2120/2000En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Empty_bar_bleue  (2120/2000)



En quête de la

Côte Verdoyante

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Le début d'une conquête 







C’était l’après-midi lorsque tu t’étais réveillée. Gardant le masque de l’homme auquel tu avais volé tous les souvenirs, tu optas pour rester enfermée cette journée-là. Il te fallait attendre la nuit pour sortir par le couvert de la nuit. Alors tu ne bougeas pas de ta chambre. Tu attendis, peaufinant ton plan. Tu ne pouvais rien faire d’autre. Tu passais en revue les informations apprises dans l’esprit de ta cible et l’imita en te basant sur ce que tu avais appris de sa personnalité dans son esprit. Prenant ses patois, pratiquant sa posture, sa gestuelle, tu faisais tout ce en ton pouvoir pour devenir lui. Aucun détail ne t’échappait, démarche, grimace, mots. Tu notas les noms et le relations qu’il avait avec les gens de son entourage, te concentrant à retenir un peu plus ceux relier aux Shinsei-gumi.

Tu tentas de te souvenir si oui ou non, ta cible était allée au QG local. Si oui, tu dessinas une carte des lieux en te fiant aux fragments de mémoires, si non, tant pis. Si tu pouvais te souvenir des mesures de sécurité pour y entrer, tu les noterais également et les communiquerais à ton équipier en le voyant.

Tu étais encore en pleine exercice de mémorisation et de jeu d’acteur lorsqu’il arriva. Il activa de nouveau le lien télépathique pour résumer son plan. Il avait eu la même idée. Lorsqu’il fit suffisamment sombre, tu sortis par la fenêtre, sans un mot, passant sur le toit et sautant dans la rue, derrière, loin des regards. Immédiatement, tu pris le chemin du QG, ton pas suivit par Ao.

Vous vous rendîtes immédiatement au bâtiment, sans prendre de détour et en arrivant tu fit la procédure pour entrée si tu la connaissais, si tu ne la connaissais pas, tu ne ferais que toquer à la porte.




CSS par Gaelle




Objets et techniques:
 


En quête de la Côte Verdoyante [Ft. Yamanaka Ao][Mission de conquête] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.