:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Flashback] Examen Chunin [PV Koya]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
Invité
[Flashback] Examen Chunin [PV Koya] - Page 2 Omb2


L'Examen Chunin | Feat. Wana Munemasa
_________________________________________



Confiante ? Toujours. Elle ne pouvait pas être pire que le châtiment qui attendait ceux qui échoués chez moi. Si le géniteur qui m’avait adopté était capable de tout me donner, telle une reine, il était aussi capable de détruire chaque bout d’âme l’ayant déçu. Que pouvait-elle faire au fond ? En toute franchise, j’étais trop jeune et trop inconsciente pour me soucier des risques ou même de la mort elle-même, aussi ce dont je n’avais pas conscience, ne pouvait pas m'effrayer. Rajoutez à cela un excès de confiance et un caractère un peu trop bien trempé, puis voilà le résultat.

“ Tu veux vraiment que je m’exprime sur ce que je pense de ton intelligence ?.. ”


Un de mes sourcils s’était relevé en posant la question pour accentuer le côté théâtral. Quitte à perdre et être capturée, autant finir en beauté et l’enquiquiner jusqu’au bout. C’était que je ne voulais pas la voir se satisfaire plus qu’elle ne l’était déjà- elle avait juste ramassé l'occasion comme disait l'autre; il ne me restait plus qu’une arme contre elle : la frustration. Et elle me rendait bien ce vilain jeu en torturant ma chair avec ses cables, accentuant sous cet effet mon sourire proportionnellement au sien. N’allez pas croire qu’il s’agissait de masochisme, je détestais la douleur, mais plus que ça encore, j’aurais eu en horreur de me plier face à elle. Ainsi donc, ils espéraient me soutirer des infos en me menaçant ou me torturant ?  Cela avait été instantané, elle finissait de présenter son “plan”, je lui riais bruyamment au nez, un air moqueur clairement affiché.

“  Moi je pense que c'est des excuses tout ça, tu es juste trop fragile pour assumer ma mort. Alors ton baratin… “


Oh, elle allait bien me rendre mon arrogance. Même en serrant les dents, je n’aurais pas pu retenir ma douleur longtemps et en réalité, je ne voulais pas rester silencieuse, bien au contraire… J’hurlais à l’excès en n'en faisant des tonnes, déjà parce que cela me faisait du bien, puis parce que ça dénonçait leur position, la sienne, fille au brassard, mais aussi parce que j’allais attirer son attention avant qu'elle comprenne. Ce monde était fait d’opportunistes. Une pause, elle parlait, je lui riais à nouveau au nez entre deux souffles courts,  tout en sachant qu’elle s’énerverait assez pour reprendre de plus belle…

“ Balancer la position de mes copains ? Comme toi en ce moment tu veux dire ? “


Sourire, est-ce qu’elle garderait le sien longtemps ?  Nulle doute qu’elle allait recevoir de la visite sous peu. Est-ce que pour ça aussi, elle avait pris ses précautions ?



Kinari avait ouvert un œil depuis longtemps, soupirant lourdement  en tirant sur le fil de chakra qui avait empêché le fuyard d’exploser lorsqu’il activait le piège sans jamais s’en apercevoir.

“ Je ne suis pas aidé avec ces deux-là… ”



Il se relevait silencieux, comme toujours pour préparer son entrée en jeu de la façon la plus mesquine qu’il soit, mais avant ça, il devrait s’occuper des visiteurs indésirables, sait-on jamais que l’un d’eux avait un bandeau sur lui.



Kinja lui qui avait filé à l’anglaise des griffes de son propre partenaire, stoppait sa marche en attendant les cris de douleur. Interloqué, il tendait l’oreille pour voir d’où ça venait exactement. Et si c’était Koko’ ? Est-ce qu’il jugerait que ça valait le détour pour vérifier ? Peut-être bien, mais une priorité plus certaine l’obligeait à rester ici un peu plus longtemps. Les détonations dans la planque se succédaient, une intrusion et il avait laissé Kinari tout seul !

Fonçant tête baissée par la voie la plus courte, le hasard le faisait se retrouver face à face avec le trio qui attendait son heure. Prit par surprise des deux côtés, ça ne changeait rien à la finalité : Kinja décrochait son poing sur le plus proche, le faisant décoller du sol, puis les deux leaders observaient à la lueur lunaire leurs brassards. Quelle aubaine, on venait lui livrer ce qu’il était parti chercher… Mais à trois contre un ? Le gars au brassard blanc bondissait en arrière; quelques instants plus tard, dehors, on pouvait voir le bâtiment s'illuminait sous l'action du puissant raiton qui faisait exploser les ruines. Encore un instant de plus et un silhouette traversait un mur avant de venir rouler sur le chemin de sable...






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Cadeau et Illusion

Et ben... Si elle voulait énerver Satu elle a plus que réussi... Les cris de douleur de la fille, bien trop exagérés, résonne à au moins un kilomètre alentours, c'est très dangereux.
Satu se relève, folle de rage, et pose une main sur son épée :

"Très bien ! Tu l'auras voulu !"

Je me lève précipitamment pour l'empêcher de dégainer son épée.

"Ça suffit, on ne tirera manifestement rien d'elle."

La session de jeu de Satu est terminée, maintenant, il faut réagir avant que toutes les équipes alentour ne nous tombent dessus.

"Il faut bouger maintenant."

J'arrive heureusement à calmer ses ardeurs. A vrai dire, je n'ai pas envie qu'elle tue cette fille. C'est une combattante puissante, elle ne mérite pas de crever ainsi. Si elle doit mourir, ce sera de mes mains, dans un combat sanglant.
Satu comprend mes raisons et s'approche d'elle, son sabre rangé. Elle sort un foulard et la bâillonne malgré ses moqueries, tout en en profitant pour lui laisser un petit coup de pied souvenir.

"On a plus besoin d'elle, elle va nous ralentir."

Ma coéquipière réfléchit un instant et sort un parchemin explosif... Elle l'attache autour des nœuds liants les poignets de la blonde. Je te jure, elle est vraiment trop rancunière...

"Et voilà, un petit cadeau de ma part. Tu bouges d'un poil et boum ! Plus de fille reloue !"

Bon, au moins ça va la ralentir un bon bout de temps. Je prend les devants pour sortir de la maison, laissant la blonde ligotée sur place.
J'avance, sur mes gardes. Après quelques mètres, Satu me fait signe de changer de direction pour partir droit vers l'est, comme ça nous brouillons les pistes.
Bon, nous voilà de nouveau à zéro, avec un Suzu dans la nature et l'épreuve a maintenant débuté depuis 8h... Il va falloir trouver un moment pour se reposer et passer à l'action.

----------------

Le cri de douleur fait tourner la tête du leader, qui se désintéresse des explosions un instant. Quel est ce cri ? Cette donnée inconnue ?
C'est à ce moment là que Kinja choisit de faire son entrée en scène, envoyant en l'air d'un coup de poing magistral... Un clone... Qui s'évapore dans le ciel.
Les yeux froids du leader se posent sur le blond et un sourire lui fend le visage : Il aurait mieux fait de se concentrer sur les six abrutis, des adversaires bien plus faibles.

Kinja est pétrifié par le regard terrifiant et sanguinaire de cet homme, du sable commence à tournoyer, floutant l'espace autour de lui... Que se passe-t-il ? Il n'arrive pas à bouger malgré tout les efforts qu'il balance.
Soudain, le sable disparaît, laissant place à la nuit, bien plus sombre qu'avant. La lune a disparût, le silence est total. Du haut du toit où les trois personnages étaient placés, il n'y a plus personne. Quand sont-ils partis ?
Il remarque cependant une silhouette sombre, allongée sur le sol devant lui... Tiens c'est bizarre qu'il ne l'ai pas vu avant, qu'est-ce que c'est ?

La lune se lève finalement, révélant la silhouette... Ou plutôt, le cadavre allongé au sol. Kinja se met à trembler de peur et d'horreur, découvrant Koya, mutilée, ensanglantée, ses yeux bleus vidés de leur vie. Il veut se jeter à ses côtés, mais il est tétanisé... Quel genre de monstre a pu faire ça ?

"On l'attaque ?"

Le leader au foulard blanc regardait la scène avec délectation. Le blond, les yeux blancs, tremblait de peur.

"Non. Il va bientôt se rendre compte que c'est une illusion. Il est fort, profitons en pour nous éclipser."

Les trois ninjas quittent le toit en vitesse afin de se replacer loin du leader des blonds. Ils sont là pour viser une cible faible et isolée. Si ils peuvent se servir sur les piégés par le marionnettiste, autant ne pas se fatiguer... Il reste encore plusieurs jours après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
[Flashback] Examen Chunin [PV Koya] - Page 2 Omb2


L'Examen Chunin | Feat. Wana Munemasa
_________________________________________



Je ne savais pas encore quand, ni comment, mais un jour ou l’autre, cette garce payerait ça. Il ne fallait jamais douter de la rancune féminine, croyez moi. Le blond aussi serait éclaboussé par mon courroux, il aurait mieux fait de la laisser me trancher, en tant soit peu, qu’elle eût été capable… Pourquoi ? Parce que j’en avais envie pour passer ma frustration. Mais en attendant, me voilà dans de beaux draps. Je n’avais pas tellement envie qu’un parchemin explosif m’explose dessus à une telle proximité, mais si je restais ici sans rien faire, Kinari me réserverait bien pire. Sans comptait que l’échec serait cuisant…



Kinari d'ailleurs, était comme un poisson dans l’eau, un requin dans son océan plutôt même. Comme une araignée, il avait tissé une toile infernale qui tranchait, empoisonner ou faisait exploser tous les inconscients. A bien y réfléchir, Suna ne faisait pas dans la dentelle quand même… Enfin, ses shinobis plutôt. Au sol gisait un des leaders imprudent qui avait violé les défenses de la planque. Il hurlait après avoir perdu la moitié d’une jambe dans sa tentative... Celui-ci n’irait nul part maintenant, mais Kinari ne le sélectionnait pas pour autant en tant qu’otage, déjà il serait chiant à transporter, en plus d’être salissant, le marionnettiste n’aimait pas les taches de sang, mais en plus, sa victime pouvait très bien mourir avant la fin. Puis, il restait encore du temps et c’était le rôle qu’il avait confié à sa partenaire de ramener un leader non ?

Cela avait pris que quelques minutes pour qu’un autre groupe lui tombe dessus, décidément, son plan n’était peut-être pas le meilleur, il avait négligé le facteur “senseur”, pourtant Kinja avait bien essayé de le prévenir. Ce n’était pas bien grave, même si ça lui coûtait du chakra pour rien, Kinari aurait préféré se la coulait douce jusqu’au dernier moment, puis sortir faire le travail dont sa cousine était incapable - il en était persuadé depuis le début, la première épreuve était un coup de chance. Ainsi, il lui aurait jeté à la face cette réalité en passant. En attendant, Kinari devait rejoindre un autre boulet que l’on avait accroché à son pied avec cette histoire d’équipe.



Puisqu’on parlait de Kinja - le boulet, il aurait été facile de constater que ce dernier n’était pas au mieux de sa forme, plus amoché encore que physiquement. Il pouvait tout encaisser de manière générale, les moqueries, les coups, la fatigue, la douleur, un mental aussi fort que son physique. C’était ce qu’il pensait jusque-là en tout cas, mais c'était avant de comprendre qu’il avait été pris dans une illusion puisant sa force chez ses vieux démons.

Le laissant désarmé, à la merci de ses opposants. Le bagarreur n'était pas aussi fort qu'il le pensait et l'exam chuunin le lui prouvait une fois de plus. Plus insultant encore, ses adverses avaient filé depuis longtemps quand Kinari foulait le même sable que lui. Se stoppant à un mètre de son cousin, le marionnettiste demeurait silencieux, observait le pathétisme de cette scène, de Kinja restant agenouiller sur le sol, fixant des grains capturés entre ses mains comme s’ils pourraient lui offrir des réponses.

“ Des charognards, tu as eu de la chance. Ils ont ramassé une de mes victimes abandonnées. Ils n’étaient là que pour ça, il faut croire que Kõya n’est pas un cas unique dans le genre.

Le blond baraqué relevait la tête vers son acolyte à l’écoute du prénom et Kinari soupirait lourdement.
_ C’est bon j’ai compris. “




Quant à moi dans tout ça, les heures avaient défilé... La lumière du jour inondait progressivement l’intérieur des ruines, j’avais voulu me déplacer progressivement pour ne pas activer le piège explosif relié à mes mains. Tout en douceur, mais cela ne m’avait pas empêché de me renverser au sol, sans pour autant réussir à me libérer. Quelques bestioles étaient même venu me narguer en gambadant sous mon nez qui aspirait la poussière du sol. Ma bouche était pâteuse et le chakra dont m’avait vidé l’autre folle peinait à revenir.

“ Kinari va me massacrer… Était mon marmonnement d’un ton blasé, c'était étrangement ma première inquiétude.
_ Heureusement que je suis là pour l’en empêcher ! “


Accroupi devant moi l’instant d’après, Kinja me montrait ses belles dents manquantes - un cadeau du grand blond adverse encore. L’espace d’un instant, je m’étais alors demandé s’il ne s’agissait pas d’une illusion, mais le coup de pied sans préavis de Kinari me prouvait que c’était bien réel.

“ Debout idiote.
Il jetait le parchemin désamorcé entre Kinja et moi. Un jeu d'enfant pour lui de me détacher sans le déclencher. C’était toi le vacarme nocturne, j’aurais dû m’en douter. Vraiment bonne à rien.
_ Bon maintenant que vos plans ont été des échecs et qu'on est à nouveau réunis, on peut reprendre sur de bonnes bases ? Vous allez suivre les instructions de votre chef !  Mais avant… Pourquoi tu t’es faite capturée ? T’as même pas de brassard… “



De toute façon, chef ou pas, Kinari nous imposait de camper ici, il devait encore épuisé les ressources de sa trousse de soin pour une de ses partenaires avant de repasser aux choses sérieuses. Le moment parfait pour faire le topo de ce qui c’était passé à Kinja, vu que le marionnettiste était trop agacé pour me parler.

“ Cette fois, on les massacre ! Son poing de duelliste se fracassait au sol.
_ Abrutis, restez concentrer sur notre objectif ! “


Mais Kinari lui-même savait bien à quel point il parlait dans le vide...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Première nuit.

La nuit est tombée sur l'Oasis de la mort. De nombreux affrontements ont eu lieu mais rares sont les équipes à déjà avoir réussi à capturer un leader.
L'examinateur, posté sur le grand arbre au milieu de l'Oasis géante, observait la ville étendue en cercle autour de l'eau. L'action a cessée quasiment partout, seuls quelques genins sont encore en chasse, profitant de l'obscurité pour surprendre les inattentifs.

"Alors ? Ils se débrouillent bien ?"

Le premier examinateur est debout derrière son collègue, intéressé de savoir comment s'en sortaient tout ces jeunes prometteurs...

"Très bien ! Le premier jour a été riche en sensations ! Comme d'habitude. Là, on arrive sur la seconde journée, la première complète mais aussi la plus calme."

Le brun lève un sourcil, étonné de cette constatation :

"-Pourquoi ?
-Les principaux combats ont eu lieu dés la première demi-journée et durant la nuit. La fatigue va commencer à frapper et ils vont se rendre compte que les autres participants ne sont pas leur seuls obstacles. Quand à ceux qui ont décidés de se planquer, ils ne sortiront pas maintenant."

Un sourire s'étend sur le visage de l'organisateur, il adore cette épreuve !

---------------

Assis au sol, je compte les grains de sable. J'ai déjà bouffé ma ration de la journée mais j'ai encore faim. Les combats du jour et la récupération de ma jambe blessée m'ont bouffés pas mal d'Energie, j'ai besoin de dormir.
Je reste aux aguets alors que Satu, endormie contre mon épaule, se met à baver... Enroulée dans sa veste, elle a finit par trouver le repos. Le froid de la nuit est prenant et elle s'est collée à moi pour avoir plus chaud.
Je ne dirais pas que ça me gène mais plutôt que j'aurais aimé qu'elle se trouve un autre oreiller... Mon corps est naturellement chaud et je suis très peu frileux alors forcément si elle peut se réchauffer contre moi et éviter de faire un feu de camp, on ne va pas se priver.

J'ai pris le premier tour de garde, la lune est à son zénith, je lui bouscule l'épaule pour la réveiller. Elle émet un gargouillis et ouvre les yeux.

"Debout, c'est ton tour.”

La rousse ramène ses cheveux en arrière et s'éloigne de moi subitement, réalisant notre situation :

“Euh… Ouais.”

Elle se relève, secouant ses habits pour en enlever le sable.
Je m’allonge sur le sol et mes yeux se ferment. L'examen Chunin a commencé depuis plus d'une demi-journée et nous n'avons pas avancé d'un pouce.

J'ai rencontré beaucoup d'adversaires aujourd'hui, je suis énervé de ne pas avoir pu affronter la leader des violets et ça m'énerve d'avoir perdu autant de temps sur cette blonde… Je ne sais pas encore quelle stratégie adopter demain mais je doute de récupérer toutes mes forces cette nuit.

La fatigue me rattrape et je me laisse embarquer par le sommeil alors que ma camarade veille sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
[Flashback] Examen Chunin [PV Koya] - Page 2 Omb2


L'Examen Chunin | Feat. Wana Munemasa
_________________________________________



Kinari avait finalement réussi à calmer les ardeurs, la fatigue l’avait bien aidé, il fallait rappeler que le marionnettiste était le seul à avoir eu l’occasion de dormir un peu, pour ma part l’évanouissement m’avait coûté plus d’énergie qu’il ne m’en avait rendue. Kinja avait lutté toutes la moitié de la journée et de la soirée pour se libérer, sans compter le genjutsu. Le petit matin était là et notre équipe n’était clairement pas dans le meilleur des états. Le bon côté dans tout ça, c’était que se débattre comme des forcenés chacun dans notre cas, nous avait protégé du danger du froid.

“ Et voilà. On a plus de soins, bien joué. Kinari ne décolérait pas en annonçant ça.
_ Je meurs de faim !
_ Moi aussi…
_ Toi, je ne veux plus t’entendre.
La reprise au tac au tac de mes mots venait du rancunier bien évidemment. Kinja lui se contentait d’une tape douloureuse sur mon épaule. “


Puis comme les problèmes venaient souvent par lot, une nouvelle visite indélicate venait dégrader l’ambiance. Notre leader était prêt à en découdre bien sûr, mais la fille du trio adverse sortait le drapeau blanc - façon de parler. Elle avait une proposition à nous faire.

“ Notre leader a été blessé dans les affrontements, mais nous avons récupéré les fournitures des autres participants. “


Prévoyant sûrement, mais en quoi cela nous concernait-il ? La petite rousse ne tardait pas à répondre à cette interrogation naissante, en proposant une alliance. Kinari restait perplexe, Kinja riait bruyamment et puis moi, toujours assise en observant mes plaies, je devais avouer que l’idée me séduisait.

“ À six, on sera plus efficace qu’à trois non ? Juste le temps que notre leader s’en remet au pire, puis que votre partenaire en fasse autant. “


Kinja finalement, devant le dernier argument arrêtait toutes moqueries, il pesait le pour et le contre. Et si c’était un piège ? Son regard glissait vers Kinari qui n’affichait aucune expression, puis vers moi, mais étrangement, c’était l’inconnue qui allait sceller la décision finale.

“ Je me doutais que vous ne seriez pas facile à convaincre. Ma partenaire traque le petit gars du groupe qui a capturé votre partenaire, ça vous intéresserait ?
_ Dent pour dent…
Kinja ricanait.
_ Œil pour œil ! Poursuivais-je.
_ Et si elle le perd en route ? Jouait le rabat-joie de service, alias Kinari.
_ C’est une senseur très talentueuse…
_ Marché conclu. “



La dernière déclaration était de Kinja, si je ne l’avais pas contesté, je m’étonnais que Kinari lui ne l’ait pas fait. Pas trop incrédules pour autant, nous l’avions donc suivi vers leur planque en restant prudents; sur place le gars au brassard présentait une sévère mise à tabac. La rousse nous expliquait alors, qu’un autre groupe était venu se disputer leur leader avec celui qui l’avait capturé, elles avaient profité de la cohue pour fuir. Une version plutôt crédible, mais l’instinct murmurait à chacun d’entre nous que quelque chose ne tournait pas rond.

“ Reprenons des forces en attendant que les combats reprennent ! Notre hôte nous tendait des provisions. “


Ni Kinja, ni moi, ne nous faisions prier pour les dévorer, seul un de nous trois restait toujours sur sa réserve en déclinant l’offre.



“ L’idée de mêler de faux genins à l’épreuve, c’est vraiment tordu. ”


Mais cela ne l’empêchait pas de rire de l’information que lui avait donné un des examinateurs.

“ Allez dépêche toi, ça va bientôt commencer, tu ne voudrais pas rater ça ? “







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Suzu et ses amis

”Debout feignasse ! Il fait jour !”

J'ouvre mes yeux sous les coups de pieds insistant de ma coéquipière. Je me redresse, chassant le sable de mon visage. Le soleil vient de se lever et le froid de la nuit ne s'est pas encore totalement éclipsé.. Ce qui fait que nous allons encore profiter d’une douche chaleur pendant quelques minutes avant que le soleil tapant ne reprenne ses droits.

Je m'étire, bandant mes muscles et je bouge un peu ma jambe pour la tester. Les douleurs sont quasiment éteintes, je devrais pouvoir me déplacer sans soucis et me battre si c'est nécessaire. Je souris, c’est parfait !

”Je sais à quoi tu penses, c'est non.”

Je fais une moue dégoûtée, quoi encore ? Pourquoi elle veut éviter les combats à tout prix ? C'est naze ! On a toujours pas de leader capturé et à midi, les 24 premières heures auront déjà filé !

”Fais pas cette tête. On aura encore l'occasion de se battre, crois-moi… Et ensemble cette fois !”

Elle exagère ses derniers mots pour donner une tournure accusatrice a sa phrase. Je plisse les yeux, un peu énervé qu'elle me remette à ma place. C'est vrai que j'ai fais une erreur et m'être séparé de cette redoutable épéiste… Ça a divisé par deux le potentiel de notre duo et malgré un combat palpitant, je m'en suis sorti blessé.

"D'ailleurs en parlant de ça, on devrait essayer de retrouver Suzu non ?”

La rousse hausse un sourcil :

”Suzu ? Depuis quand on est censés s'inquiéter pour lui ?”

Je ricane, non, on n'a définitivement zéro soucis a se faire pour lui.

"Nan, je me demande juste si il se rappelle de la règle du jeu.”

Le doute naît dans les yeux de Satu :

”Hm… T'as sûrement raison. Mais pour l'instant allons remplir nos jarres d'eau à l'oasis. Même si elles ne sont qu'à moitié vides, j'aimerais éviter de m'y retrouver en même temps que le reste des concurrents.”

Oh ! C'est vrai que c'est pas con ça. Je n'y avais même pas pensé… Je me relève et nous sortons de notre nouvelle planque en avançant lentement, sur nos gardes, droit vers le centre du terrain.

---------

Les fils de Suzu déposent lentement le petit fennec sur ses genoux. La bête émet un petit grognement satisfait et se frotte au garçon.
Suzu aime les animaux du désert. Suzu n'aime pas se battre. Pourquoi Suzu est tout seul dans le désert ?

Satu est partie sans Suzu. Suzu est triste, il aime bien Satu, surtout ses longs cheveux roux qui se reflètent au soleil.

Suzu est tout seul, il profite de la chaleur agréable, tout en aidant les petites bêtes du désert. Tout ces gens qui se battent les perturbent.

Le petit fennec se redresse subitement et se met à renifler. Ses oreilles se tournent vers un bruit indétectable pour l'oreille humaine, derrière Suzu.

Il y a une menace derrière Suzu. Suzu ne veut pas se battre. Alors Suzu se lève et marche dans la direction opposée du bruit, le fennec aux aguets sur son épaule. Pourquoi tout le monde veut du mal à Suzu ? Satu et Munemasa ne veulent pas de mal à Suzu, Suzu veut les retrouver. Suzu veut revoir ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
[Flashback] Examen Chunin [PV Koya] - Page 2 Omb2


L'Examen Chunin | Feat. Wana Munemasa
_________________________________________


La matinée s’écoulait doucement, Kinari avait une fois de plus joué les infirmiers, mais cette fois avec des bandages de fortune. En observant le leader adverse, la mémoire de Kinja était venu lui jouait des tours, il le connaissait, mais ne savait plus d’où…

“ Oh tu sais, on a dû se croiser dans Suna, cela n’a rien d’étonnant… “


Voilà comment le blessé avait justifié l’impression de mon partenaire, mais Kinja, comme moi, restions perplexes face à cette explication, s’il y avait bien quelque chose sur quoi nous étions tous les trois semblables, c'était pour notre manque d’intérêt pour les autres. Je ne serais pas capable de reconnaître tous les membres de ma famille, malgré le fait de les croiser tous les matins et soirs au domaine…

Mais bon, Kinja était à mille lieues de vouloir perdre du temps avec ça. Aussi, il s'en contentait.

“ Bon Koko’, allons retrouver sa partenaire et capturons notre cible. Kinari restera ici.
_ Il a un brassard ?
Bien que le marionnettiste n’avait pas été plus loin, nous savions très bien où il voulait en venir. Kinja me lançait alors un regard me demandant de sauver la donne… Alors ? Il en a un ou pas Kõya ?
_ Non. C’est la fille qui le porte.
_ Alors la discussion est close, vous restez ici. “



Cause toujours. Pourtant Kinari avait les moyens de nous retenir s’il le voulait vraiment, mais il n’en faisait rien, nous laissant nous éloigner avec cette fille en restant silencieux. Le zénith était bientôt proche, peu de chances de croiser d’autres groupes si les participants voulaient économiser leur force…

“ Je t’avais bien dit bien qu’ils n’étaient pas prêts. Le marionnettiste s'installait au sol, près du leader allié qui soupirait lourdement en lui tendant une gourde.
_ Je t’accorde que j’’ai perdu mon pari, je pensais que Kinari serait celui qui tiendrait le plus longtemps.
 Mais Kinari n’était-il pas assis à côté de lui ? En revanche, il reste encore deux jours, ils pourraient encore réussir. Ils ont même plutôt intérêt.
_ Faudrait-il encore, qu’ils se rendent compte de la tromperie avant la fin... Et combien même, qu’il le retrouve et le récupère.  Ce ne sera pas pour cette fois Jinkanpu, fais-toi une raison. “


Ah si j’avais pu entendre cette conversation… Me sentant un peu coupable de laisser Kinari en plan, j’avais pourtant eu la volonté de me retourner, mais plutôt que renoncer, j’avais simplement fait un geste de la main pour le narguer. Curieusement, cela lui décrochait un sourire et c’était son homologue qui durcissait ses traits…

Peu importe !



Sous le soleil de plomb, les minutes paraissaient pour des heures, les mètres pour des kilomètres, attrapant ma gourde, je découvrais la mauvaise surprise : Elle était percée et vide. Kinja, interpellé par mes jurons avait la bonté d’âme de me passer la sienne, mais cette dernière ne comptait plus que quelques gouttes. L’oasis était en vue au loin, il aurait suffi de la rejoindre, mais…

“ Dépêchez-vous, ma partenaire me fait signe qu’elle est en train de le perdre ! “


Ma soif devrait attendre… Les pas de course n’arrangeaient aux effets de la chaleur, mais au moins, nous avions débusqué le dernier rouage de nos rivaux. Lui barrant la route en fracassant son poing dans sa propre paume, Kinja ne perdait pas de temps.

“ Allez, si tu criais de toi-même histoire d’attirer ton pote par ici. “


En retrait auprès des filles qui nous avaient conduits ici, j’affichais un air perplexe. Le gamin entre nous, je m’en fichais un peu, mais ne devions-nous pas le capturer pour saboter la réussite de sa team ?  Un regard se jetait vers la senseur qui gardait une attitude sereine…

“ Il n’y a que nous ici pour le moment, des cris suffiront-ils ? Est-ce qu’elle disait vrai ? Tu ne vas pas l’aider ? “


Une petite intuition naissait alors, quelque chose d’inquiétant… mais il était déjà trop tard.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Un peu de tranquillité

Suzu est devant un grand blond costaud. Son regard agressif est très désagréable et fait grogner le petit fennec sur l'épaule de Suzu.
Derrière lui, trois filles. Pourquoi ils lui voulaient du mal ? Suzu se rappelle de certains mots qu'avaient prononcé Satu... Des "leader", une "épreuve"... Oui, Suzu est là pour gagner l'épreuve et accéder au grade de Chunin.
Mais Satu lui a promis qu'il ne se battrait pas avant la fin. Suzu ne veut pas les blesser, pas maintenant.

“ Allez, si tu criais de toi-même histoire d’attirer ton pote par ici. “

Son pote ? Qui est le pote de Suzu ? Munemasa ? Il ne viendra pas si Suzu crie... D'ailleurs Suzu ne crie jamais.
Il va falloir se battre. Oh, ce gars a un foulard, comme Satu... Sauf qu'il n'est pas rouge. Ça voulait dire quelques chose non ?

Suzu se mort le doigt, fait quelques mudras et pose la main sur le sable.
Invocation.
Suzu est enveloppé dans un nuage de sable alors qu'un grognement sauvage envahit l'espace sonore. Le sable retombe, un fennec d'environ d'un mètre cinquante de long fait maintenant face aux ennemis de Suzu.

Si vous avez déjà vu un fennec alors vous comprenez que celui-ci est anormalement gros. Ses crocs aiguisés sont effrayants et sa musculature est proportionnellement égale à sa taille. Cette créature démontre bien le niveau de chakra de l'invocateur, encore bien loin d'un ninja de niveau supérieur mais tout à fait respectable pour un ninja moyenne-classe. Après tout, c'est pour cela qu'il est ici non ?

"Quatre contre un ? C'est petit."

Une voix grave et rocailleuse sort de la bouche du fennec. En effet, les créatures invoquées ont souvent une intelligence supérieure aux animaux normaux et certains sont même capables de parler.
Le combat se profile mal pour Suzu. Mais il n'a pas encore dévoilé toute ses cartes.
Deux kunais attachés à ses fils, ses préparatifs sont terminés, son plan va se déclencher.

-------------

Satu remplit tranquillement la dernière gourde d'eau, tandis que je monte la garde. L'air est calme, bien plus qu'hier. Je me demande comment ça se fait qu'on ait croisé autant de monde alors que l'aire de combat est si grande... Nos placements étaient-ils volontairement proches ?
Je n'aime pas ça, j'aurais pensé que l'épreuve se baserait beaucoup plus sur la survie et moins sur les combats en permanence. Le soleil est enfin arrivé à son zénith, les 24 premières heures se sont écoulées.
Dés que nous auront regarnis nos provisions, nous repartirons à la chasse. L'impatience m'anime, je sais que l'on va encore se battre. Mais cette fois-ci, ce sera pour récupérer un leader.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
[Flashback] Examen Chunin [PV Koya] - Page 2 Omb2


L'Examen Chunin | Feat. Wana Munemasa
_________________________________________


Une invocation ? Si c’était la première fois que j’en voyais une en vrai, j’en avais au moins déjà entendu parler. Si mes souvenirs étaient bons, il fallait prouver sa valeur à la future invocation, pour qu’elle accepte de se lier avec un shinobi… C’était assez contradictoire avec l’image que je m’étais faite de notre adversaire le matin de la veille, mais en y repensant, il avait réussi à donner du mal à Kinari non ?

“ Je comptais observer avec vous, mais oui, on dirait bien qu’il va falloir m’y mettre... “



La petite rousse dévoilait suite à ma réponse un sourire satisfait, comme si elle n’attendait que ça. Un instant, le doute m’envahissait, elles pouvaient très bien nous laisser nous user pour mieux nous détruire à la fin de l’affrontement. Étant moi-même une opportuniste, c’était ce que j’aurais fait très certainement, mais… Leur leader était mal en point et ne pourrait rien tenter avec le marionnettiste… Je me faisais sûrement de fausses idées, il n’était pas toujours bon de suivre son instinct si ?

“ Quatre ? Je n’ai pas besoin d’assistance sac à puce !
_ Ne l’énerve pas Kinja ! “



A quelques mètres de mon partenaire, je me mettais en garde et le simple fait d’avoir un  peu parler me rappelait à quel point ma gorge était sèche et pâteuse. Une petite déshydratation, rien de grave pas vrai…

Kinja ne comptait pas attendre après moi, ni qui que ce soit de toute façon, ses pieds chargés de chakra, il avait déjà chargé sa cible, un fennec géant lui barrant le passage ou pas. La bête n’allait cependant pas le laisser faire, véloce, elle abattait sa patte sur cet imprudent qui avait la chance d’avoir une Serika pour partenaire… Ainsi qu’un terrain fait de sable. La colonne de sable n’avait réussi qu’à dévier le lourd coup que Kinja n’aurait pas pu éviter, mais cela ne l’empêchait pas de se faire faucher par la queue de l’animal. Touffue et simplement élancée, cette dernière n’allait pas lui briser grand chose, mais avait suffisamment bien son travail pour perturber son avancé vers son invocateur. Celui-là même qui semblait préparer quelque chose et j’en avais bien conscience, mais le soleil frappait si fort à cette heure de la journée. Un instant, j'avais eu l'impression que ma vue c'était assez troublé pour ne plus être capable de voir où il se situait.

Mes pas, comme mes gestes se faisaient maladroits, mais pour le moment, les mudras s’achevaient, quelques projectiles de sable prenaient ainsi leur envole vers le fennec. Sauf que, je n’avais aucune conscience à quel point j’étais au ralenti d’un point de vue extérieur…

“ Les rations sucrées sont trompeuses pas vrai ?
La rousse ricanait doucement après la déclaration de sa partenaire.
_ Il n’y a plus qu’à attendre qu’ils arrivent et nous pourrons passer à la suite. “


L’autre fille acquiesçait d’un geste de la tête.




“ Hey, mais regardez ce qu’on a là. “


De l’autre côté de l'étendue d’eau, un ancien camarade du duo des brassards rouges annonçait sa présence.

“ Il me semblait bien vous avoir reconnu lors de la première épreuve. Où est Suzu ? “


Confiant, comme s’il n’y avait pas besoin de demander une trêve pour s’approcher, il avait ainsi donc décidé de rejoindre l’épéiste et son acolyte. De très près, ses deux partenaires l’accompagnaient, après tout, c’était lui qui affichait le brassard de leur groupe.

“ Vous aussi vous profitez du temps mort pour récupérer ? On a dû affronter au moins huit groupes depuis notre arrivée…
_ Et on en a croisé autant inconscient en chemin…
Ajoutait le plus frêle du trio.


L’indication était-elle pertinente ?




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.