:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa]

Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 274
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2105
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue1447/2000Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (1447/2000)
Spoiler:
 

Accompagné de son sérieux habituel, celle que tu peux désormais appeler ton amie réalise les différentes étapes nécessaires à l'accomplissement de la technique qu'elle parvient à maîtriser avec brio. Tu sors sereinement hors de la barrière en appliquant le mot de passe nécessaire, puis fais demi-tour pour y pénétrer à nouveau. Immanquablement, le brouillard se déclenche, signe de la réussite de ton élève. Tu la rejoins à grands pas afin de la féliciter pour son œuvre, puis reproduit à ton tour le kekkaï dans le but de vous mettre à l'abri des oreilles indiscrètes, avant de te laisser tomber en arrière sur un tapis d'herbe un peu plus épais que les autres, juste à côté de la jeune femme.

Les bras en croix, les jambes tendues et très légèrement écartées, tu contemples le ciel qui offre aujourd'hui un spectacle grisonnant. Les nuages opaques qui le recouvrent semblent chargés d'une pluie qui ne tardera pas à pointer le bout de son nez. Un long silence prend place, porté par le filet d'air qui sévit sur la clairière. Quelques feuilles précocement détachées de leurs branches et balayées par le vent, effleurent ton visage de leurs caresses orangées. L'une d'entre elles vient même se coller sur toi, ton cou faisant obstacle à son cheminement. Tu es étrangement calme, bien plus sérieux et mutique que d'ordinaire. Pourtant tu n'as pas fumé de salvia divinorum aujourd'hui. Tu n'en as pas besoin, l'importance de la situation se suffisant à elle même pour canaliser tes pensées autour d'un seul et même objectif.

De nombreuses images te reviennent en tête. La guerre des clans. Tu n'avais que six ans lorsqu'elle s'est terminé. Trop peu pour dire que tu l'avais vécu mais bien assez pour pouvoir en raconter les horreurs et les traumatismes. D'autant plus qu'elle ne s'était pas faite prier pour te revenir en pleine face pendant ces huit années d'exil, passées à parcourir les routes du sekaï. Combien d'estropiés as-tu rencontré? Combien d'enfants as-tu regardé pleurer la mort de leurs parents? Combien ont exprimé leur colère en tambourinant frénétiquement ton torse de leurs poings juvéniles, dès l'annonce de ta condition de shinobi? Un nombre bien trop important pour être comptabilisé sans risquer l'aliénation. Par chance tu y as échappé à celle-ci, te contentant largement du remord qui accompagne désormais tes actions. A ces évocations, tu retiens difficilement quelques larmes.

Et maintenant, alors que tu es devenu le chef de ton clan, on te colle ça sur le dos et tu dois vivre avec, traînant ce fardeau un peu trop lourd à porter. Comme si le reste ne suffisait pas. Finalement, le dire à Towa n'est-il pas là une façon de t'en soulager un peu? Peut-être. Mais pour la confiance qu'elle t'accorde, pour les promesses que tu lui as faites, tu te dois de ne pas lui cacher ceci plus longtemps.

Jetant quelques coups d’œil discrets vers ta partenaire pour t'enquérir de son état, tu laisses encore passer quelques secondes avant de soupirer franchement en te redressant sur les fesses. Tu plies les jambes afin de posé ton coude sur l'une d'elle, ta main accueillant une tête qui paraît être de plus en plus lourde à soutenir, ballottée par des hésitations aussi contraires que ton hyperactivité est volubile. Un soupir supplémentaire puis, les yeux encore embués par les images macabres qui viennent de défiler dans ton crâne, tu plonges ton regard dans celui de la blonde en quête du moindre signe qui pourrait te faire reculer dans ta démarche. Un instant s'écoule avant qu'enfin tu n'articules quelque chose d'audible, le visage fermé comme jamais il ne l'a été auparavant.

-Towa...tu te souviens? Je t'ai dit que je ferais tout mon possible pour t'aider à réaliser tes rêves...que ferais tu si ces rêves prenaient des allures de cauchemars? Et pourquoi est-ce si important pour toi de connaître l'histoire de notre clan?

Stoïque, sans même froncer le moindre sourcil, tu attends ses réponses. Peut-être te les a t-elle déjà donné, consciemment ou non, mais même si c'est le cas, tu as besoin de les entendre à nouveau. La suite en découlera.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 153
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue824/500Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (824/500)
Je brise le jutsu que Shika m'a enseigné pour lui laissé l'honneur de replacer sa barrière. Je reste debout, immobile. J'observe Shika. Aujourd'hui, il y a quelque chose d'étrange chez lui... Je ne le comprends pas vraiment, il semble différent et pourtant je ne vois pas ce qui pourrait l'avoir touché, mis dans cet état. Est-ce que je peux vraiment me considérer comme son amie d'enfance si je ne suis en mesure de le comprendre ? Je reste silencieuse et je ferme les yeux. Il est calme. Je viens me poser dans l'herbe, juste à côté de lui. Il semblait vouloir me dire quelque chose mais il reste muet... Ce n'est pas dans mes habitudes de briser le silence, je ne sais pas comment m'y prendre, mais ce n'est pas l'envie qui me manque.

Mon visage revêt ce masque auquel je suis tant habituée, un masque froid, dénué de douceur mais aussi d'animosité, un masque neutre dénué d'émotion. C'est cette expression laissant croire à une insensibilité que les autres n'aiment pas. C'est mieux de paraître glaciale que d'arborer une expression inadaptée à une situation et que de blesser inutilement quelqu'un. C'est également bien mieux que de laisser le plaisir, à un ennemi, de se délecter de nos malheurs, contemplant ainsi l'efficacité de ses manigances. Parfois, j'aimerais que mon coeur soit comme mon visage... Hélas, les émotions et les sentiments ne sont guère si simples à manipuler, chaque homme est ainsi condamné à souffrir de l'ombre tapie dans son coeur et nul Hiden ou Kekkei Genkai ne peut y échapper.

L'air a été déplacé, Shika a donc bougé, à moins que ce soit quelqu'un d'autre. J'ouvre les yeux. Il s'est redressé. Son visage, son regard, sa voix... Quelque chose ne va décidément pas et je ne vois pas ce que cela peut être. Même ses paroles sont étranges... Je me penche vers lui et je pince ses joues, les tirant légèrement, tout en gardant un visage inexpressif. Je n'aime pas quand un de mes proches est étrange, triste ou qu'il soit dans un état anormal qui ne m'inspire rien de bon. Je n'aime pas ça, cela m'inquiète.

- Shika ? Est-ce que ça va ?

Je lâche ses joues et lui donne une pichenette sur le front.

- C'est bien toi, on ne t'a pas échangé ?

Je marque une pause, m'approchant d'avantage de lui, je suis presque contre lui, je le regarde de près, droit dans les yeux. Si les yeux sont véritablement le miroir de l'âme, alors je veux les voir de plus prêt pour comprendre mon ami et chef de clan. Je me lève, après quelques secondes d'observation, et je vais m'adosser contre un arbre, fermant les yeux avant de finalement lui répondre.

- Je ne suis pas une enfant, je peux supporter quelques cauchemars surtout si cela me permet d'atteindre mes objectifs qui sont, à mon avis, nobles. Je croise les bras et me pince les lèvres, un souvenir désagréable remontant. J'ai envie de vomir... Je sais que le monde n'est pas tout blanc, je sais qu'il est dur et violent... Mais je compte faire de mon mieux afin de mériter et d'obtenir le futur que je désire.

Je rouvre les yeux et cherche à plonger mon regard dans celui de Shika, ma détermination est sans doute perceptible. La connaissance est absolue.

- Connaître l'histoire du clan et du monde, est quelque chose d'essentiel si je ne veux pas que les erreurs passées soient reproduites.

Je ne sais pas quel est la motivation du Nara, l'intention cachée derrière ses questions, mais je ne juge pas cela essentiel de le questionner. Chaque chose viendra en son temps...
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 274
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2105
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue1447/2000Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (1447/2000)
Tu restes impassible, les yeux dans le vague, lorsque Towa se rapproche de toi pour tenter de percer le mystère de ton état actuel par quelques attentions amicales. Tu laisses à peine transparaître un rictus amusé quand tes joues s'étirent sous la pression de ses pinces et ne bouge pas plus au contact de ses doigts sur ton front, alors que d'ordinaire tu aurais été le premier à surenchérir à ce jeu. Elle s'approche un peu plus de toi, son regard se perdant dans le tiens. Toujours silencieux, tu observes son visage sous toutes ses coutures, t'imprégnant de chaque mimique. Tes yeux roulent dans leurs orbites pour ne pas manquer une miette de cette intimité. Tu esquisses un mouvement vers elle. Tu as envie de la prendre dans tes bras, peut être même de l'embrasser, mais tu te ravises, optant finalement pour une main déposée tendrement contre sa joue avant d'unir l'index et le majeur de ta main droite pour appliquer l'ensemble ainsi formé sur son front.

Au dessus de vous, quelques gouttes éparses commencent à tomber sur vos têtes, certaines se mêlant à l'humidité lacrymale, alors que les premières étoiles s'invitent dans les rares espaces célestes encore dégagés. Attentif, tu la regardes se déplacer jusqu'à l'arbre voisin avant qu'elle ne te réponde. Pas une enfant. Supporter quelques cauchemars. Soit. Mais, en sera t-il de même si ces cauchemars s'emparent de son âme comme ils ont pu le faire avec toi?

-Connaître l'histoire du clan et du monde, est quelque chose d'essentiel si je ne veux pas que les erreurs passées soient reproduites.

C'est exactement la réponse que tu espérais, et globalement, la kunoïchi semble armée d'une conscience des choses qui devrait être suffisante pour lui permettre d'encaisser la nouvelle avec le recul nécessaire que celle-ci impose. Qui sait, peut être même avalera t-elle la couleuvre mieux que tu ne l'as fait toi-même. Ne pas reproduire les erreurs du passé. Jamais.

-Viens avec moi Towa...

Quelque peu rassuré par ce que tu viens d'entendre, bien que le fait d'impliquer ton amie dans cette histoire ne t'enchante toujours pas plus que ça, tu te redresses d'un bond puis rejoins la jeune femme avant de lui saisir la main pour la guider à ta suite jusqu'à la statue de cerf trônant fièrement au sommet de la stèle Nara. Tu relâches ton étreinte, lui adresses un sourire désolé et active un rapide mudra pour étirer ton kagemane. La technique s'enroule autour du monument, jusqu'à pénétrer dans les orbites de l'animal pétrifié, afin de déclencher le mécanisme d'ouverture. La lourde pierre de marbre glisse vers l'arrière, découvrant les quelques marches qui s'engouffrent dans les profondeurs les plus secrètes du clan que tu diriges. Tu invites Towa à prendre ton pas alors qu'un éclair s'abat non loin, juste avant que les premiers grondements orageux ne se fassent entendre, comme pour marquer un peu plus la solennité de l'instant.

Tu descends les marches une à une, tandis que l'entrée se referme lentement derrière la kunoïchi aux cheveux blonds, le filet de lumière permettant votre progression faisant peu à peu place à l'obscurité, rendue totale une fois au bas de l'escalier. Ce dernier mène à un couloir étroit, sur les murs duquel sont accrochées deux torches archaïques, composées d'un bâton épais au bout duquel est enroulé un tissu imbibé de pétrole. Tu en tends une à Towa en lui indiquant d'utiliser les moyens à sa disposition pour l'allumer, pendant que tu fais aller un morceau de souffre contre ton grattoir. Ta torche se met à flamber, l'éclairage offert augmentant en intensité au fur et à mesure que le torchon brûle.

Après quelques minutes de marches silencieuses, vous pouvez appréciez les ornements Nara, placés là au cours des âges tels des trophées de guerre ou de toute autre activité. Tu déglutis en baissant la tête et continues de progresser jusqu'à atteindre la grotte entourée de plusieurs alcôves dédiées à l'archivage mural des techniques secrètes des manipulateurs d'ombre. Sans la regarder, dos à elle, tu t'adresses à la jeune femme.

-Tu connais déjà cet endroit, c'est là que sont gravées sur les murs les techniques de notre hiden...on y ajoute au fur et à mesure celles qui sont inventées afin que chaque membre puisse s'en imprégner...j'ai entendu dire que tu travaillais en ce moment à de telles créations...

Tu marques un temps d'arrêt, inspires à pleins poumons.

-...ce que tu ne sais sans doute pas en revanche, c'est qu'en tournant sur la droite, juste après ce couloir, reposent les secrets les plus enfouies de notre clan, scellés dans la pierre et protégées par de puissants fuinjutsu...ils sont écrits en ancien Nara, ce qui les rend illisibles pour toute personne n'appartenant pas au clan...suis-moi, c'est là-bas que réside ce dont je souhaite te parler...

D'un pas hésitant, tu t'engages dans ce corridor qui se rétrécit de plus en plus. Tu tournes sur la droite et traverse le gengutsu placé là en trompe l’œil, pour dissimuler l'ouverture en faisant croire qu'un pan de mur s'élève à la place. Tu te diriges directement vers l'alcôve qui t'intéresse puis t'y arrêtes avant de te retourner vers la Nara, un air grave, presque menaçant, inscrit sur ton visage. Tu fais un pas dans sa direction, glisse un bras de chaque côté d'elle pour la maintenir entre toi et la paroi rocheuse, puis plonges ton regard dans le sien, t'efforçant de l'adoucir autant que possible, bien qu'il reste marqué par la gravité.

Pendant les quelques secondes d'un silence pesant qui semble s'éterniser, vos silhouettes ondulent au rythme des flammes agitées par vos souffles. Les ombres créées à la lueur des torches semblent danser sur vos visages, leur offrant ainsi des masques improvisés, prompts à dissimuler les intentions autant qu'elles rendent la situation intrigante, voire inquiétante. Tu hésites, balbuties un peu, puis bredouille quelques mots d'excuses inaudibles avant d'enlacer ta coéquipière en lui murmurant quelques mots à l'oreille.

-Tu vas devoir faire un choix Towa...je peux te faire lire un bout de notre histoire, mais en échange, je devrais t'apposer le sceau du silence...pour que jamais tu ne puisses être amenée à en parler à toute autre personne que moi...ce n'est pas que je n'ai pas confiance en ton silence, mais je ne peux prendre aucun risque au regard de l'information que je vais te révéler...ne serait ce que pour prévenir d'une éventuelle capture accompagnée de l'interrogatoire qui va avec...pardonne-moi, j'espère que tu comprendras...

Tu la relâches et te redresses.

-Maintenant fais ton choix!
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 153
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue824/500Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (824/500)
Je ressens comme un pincement au coeur, la réponse de Shika à mes gestes affectif n'est pas celle espérée. Je suis un peu triste, bien que je tente de garder la face. Il m'écoute, il reste silencieux tandis que je parle. Il respecte ma parole et ne m’interromps pas, son calme me perturbe. Il n'a rien fumé et c'est sans doute le plus étrange puisqu'il n'y a que quand il fume, normalement, qu'il est calme.

-Viens avec moi Towa...

Avant que je n'ai pu faire le moindre geste, mon camarade s'est approché de moi et a saisi ma main, me menant jusqu'à la statut de cerf. Sa main est chaude. Il me lâche et actionne le mécanisme dévoilant le passage secret menant au sous-sol où se trouvent les secrets de notre Hiden. Je commence la descente. Je n'ai jamais aimé cet endroit bien que ce soit une place chargée de mémoire, où les découvertes de notre clan et l'évolution de nos technique sont gravés. Cette descente, j'ai l'impression qu'elle nous éloigne du monde du divin pour nous rapprocher du domaine des démons. J'allume la torche que me confie mon chef de clan et je continue à avancer. Bientôt, mon regard se balade sur les murs qui laissent place aux secrets de nos techniques. Je vérifie les derniers ajouts...

-Tu connais déjà cet endroit, c'est là que sont gravées sur les murs les techniques de notre hiden...on y ajoute au fur et à mesure celles qui sont inventées afin que chaque membre puisse s'en imprégner...j'ai entendu dire que tu travaillais en ce moment à de telles créations...

Je baisse la tête. Je suis déçue... Je ne voulais pas qu'il soit au courant... Je voulais attendre d'avoir fini la conception de ces jutsus, pour lui en parler, je voulais le surprendre et qu'il me félicite avec cet entrain qui lui est propre. Je ne sais pas qui lui en a parlé, mais cette personne risque de se retrouver avec quelques toxines dans le sang si je découvre de qui il s'agit. Evidemment, je suis sûre que c'est mon bon à rien de frère qui a craché le morceau.

-...ce que tu ne sais sans doute pas en revanche, c'est qu'en tournant sur la droite, juste après ce couloir, reposent les secrets les plus enfouies de notre clan, scellés dans la pierre et protégées par de puissants Fuinjutsu...ils sont écrits en ancien Nara, ce qui les rend illisibles pour toute personne n'appartenant pas au clan...suis-moi, c'est là-bas que réside ce dont je souhaite te parler...

Je fronce les sourcils. Cela a toujours été là sans que personne ne le remarque ? Mon coeur bat fort. Je m'arrête quelques instants pour prendre une grande inspiration avant de me remettre à marcher, suivant mon guide. Il m'a fait peur. Son regard n'a plus rien de doux, il s'est retourné d'un coup et m'a bloqué contre la paroi. Il est silencieux. Je n'aime pas ce Shika. Il est trop grave et trop secret. Il n'a ni douceur, ni légèreté, ni énergie positive qui serait susceptible de me mettre à l'aise. Je ne comprends tout simplement pas... Est-ce que des mauvais esprits se seraient emparés de lui, l'auraient tourmenté ? J'apprécie de moins en moins cet endroit et, si cela ne tenait qu'à moi, je partirais d'ici immédiatement...

Il me surprend une nouvelle fois, m'enlaçant. Je ne sait pas trop comment réagir, déstabilisée, mais je glisse mes mains dans son dos pour le prendre dans mes bras. J'écoute ses paroles avec attention. Quel genre de secret mérite ce genre de précautions ? Il met fin à notre étreinte et me demande de choisir. Cette question n'a pas le moindre sens. Je suis à la recherche de la vérité, l'histoire et la connaissance sont ma vie. Je ne peux refuser l'accès à la sagesse, faire des sacrifices ne m'effraie point.

- Tu as déjà eu ta réponse lorsque je t'ai parlé de mon but. Le sceau du silence ne me fait pas peur...
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 274
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2105
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue1447/2000Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (1447/2000)
-Tu as déjà eu ta réponse lorsque je t'ai parlé de mon but. Le sceau du silence ne me fait pas peur...

Son choix est fait! Il t'appartient désormais autant qu'à elle. Quelles que soient les hésitations qui t'agitent encore, tu ne peux plus faire marche arrière. Pas après avoir poussé ton amie jusque là. Ton regard planté dans le sien, les traits de ton visage se détendent un peu. Tu inspires un grand coup, avant de relâcher l'air par petites salves successives, les joues gonflées pour le maintenir prêt à jaillir jusqu'à ce qu'il soit entièrement expulsé.

-Très bien, c'est ton choix...je me dois de le respecter...

Tu places ta torche encore enflammée sur l'un des supports prévus à cet effet. Une main délicatement posée sur l'épaule de la kunoïchi, tu continues de la fixer d'un air contrit, en approchant l'autre main de son front, non sans avoir auparavant réalisé les mudras indispensables à l'accomplissement de la technique. Autour de vous, le silence paraît encore plus dense, plus pesant, à peine interrompu par le bruit de vos pieds traînant sur les graviers recouvrant le sol ou encore par le passage d'une souris égarée ayant trouvé le lieu suffisamment sympathique pour y construire son habitat. La flamme vacille. Sur la paroi contre laquelle elle se trouve à présent, elle semble danser au rythme de tes atermoiements, arrêtant son mouvement dès que tu y jettes un œil plus affûté, telle l'enfant narguant son observateur dans le jeu du un, deux, trois, soleil. D'une voix monocorde, évitant toute forme d'exubérance mal placée, tu murmures discrètement.

-Zekka Konzetsu no in...

Si la situation nécessite l'emploi d'une telle méthode, tu n'en es pas moins blessé par cette nécessité. Devoir utiliser une technique contre un membre de ton propre clan équivaut à t'arracher un bras. Tout cela est bien sûr psychologique, mais tu n'en es pas moins mal à l'aise.

Tu constates la réussite de l'entreprise en découvrant le sceau inscrit sur la langue de Towa, avant de te retourner vers l'alcôve pour faire apparaître les inscriptions qu'elle contient en apposant une main chargée de chakra sur le fuinjutsu en place. Tu ne découvres que la première partie du message, la seule que la jeune femme a besoin de connaître pour le moment, puis l'invites à regarder les écrits en accompagnant son déplacement d'une main encourageante contre son dos.

-Je t'en prie, approche Towa...et prends le temps de lire...sans oublier que dorénavant, tu ne pourras parler de cela à personne d'autre que moi, sous peine de mourir dans l'instant...

Message:
 

Adossé au mur derrière ta coéquipière, tu la contemples bras et jambes croisés, dans l'attente de toute réaction, toute émotion qu'elle voudra bien laisser transparaître, prêt à répondre au moindre besoin nécessitant une intervention de ta part.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 153
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue824/500Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (824/500)
Shika ne semble pas ravi à l'idée d'utiliser ce jutsu sur moi, je le comprends... A sa place, je me serais surement sentie extrêmement mal, non... En fait, je n'aurais même pas eu le courage de lui proposer de connaître la vérité. Je pense que j'aurais tout gardé pour moi, pour ne pas souffrir. Je sais, cela peut être égoïste... Cependant, le courage a ses limites. Mais, ce secret est peut être trop difficile à supporter pour mon ami, auquel cas, n'étant surement pas aussi forte que lui, j'aurais peut être décidé de le partager pour me soulager ou d'abandonner la vie. Cette pensée fait vaciller ma confiance et ma détermination l'espace d'un instant, puis je me souviens de mes objectifs et de mon passé qui me permettent de regagner une certaine sérénité. Je montre bien ma langue à mon chef de clan afin qu'il puisse constater la réussite de son jutsu, puis il me m'invite à regarder les écrits, à découvrir le secret de notre clan.

Je m'avance légèrement, encouragée par la main de mon camarade, et je ferme les yeux quelques instants, prenant une grande inspiration. Je me lance dans la lecture du texte. Je frissonne de terreur dès que je vois le nom de notre clan. C'est quoi, ça ? Je ne comprends pas... C'est une blague ? Je tourne la tête vers Shika à la recherche d'un quelconque signe qui me laisserait penser que c'est juste une blague de très mauvais goût. Rien... Mon visage s'assombrit tandis que je continue ma lecture. J'ai demandé à connaître la vérité... Je n'ai pas le droit de fermer les yeux... A chaque nouvelle ligne qui se grave dans mon esprit, j'ai un peu plus mal. J'essaie de garder le contrôle. Je ne peux pas cacher mes émotions, c'est trop dur, trop douloureux... Cependant, j'essaie de retenir mes larmes. Hélas, alors que je finis de lire la dernière ligne qu'il m'a autorisé à voir, ma vue se brouille et je fonds en larmes. Mes jambes m'ont lâchées et je me retrouve par terre, pleurant comme pour purger mes sentiments.

J'étais loin de pouvoir imaginer cela...

Maintenant que je sais, en qui puis-je placer ma confiance ? J'ai l'impression que mon sang est sale, que ce n'est que de la vase... J'ai mal... Je suis contente de m'être rapprochée de mon objectif, mais j'ai l'impression d'avoir été trahie, de tomber et je ne sais à quoi me rattraper... J'ai l'impression d'avoir été bercée dans une illusion, que toute ma vie n'a été qu'un rêve dont je viens de me réveiller. J'étouffe. J'ai envie de crier et de m'arracher la peau. Les ongles de ma main droite percent la peau de mon bras gauche, serrant trop fort celui-ci. Cette douleur passe inaperçue à côté de ce que je ressens actuellement...
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 274
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2105
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue1447/2000Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (1447/2000)
Autour de vous, le temps est comme arrêté. Tous les projecteurs semblent braqués sur vous et la scène pseudo-dramatique que vous êtes en train de jouer. Tu contemples ton amie et t'imprègnes bien malgré toi de chacune de ses réactions, de chacun de ses soubresauts. Ton sens de l'empathie tendu à son maximum, tu ressens chacune de ses souffrances sans décrocher un mot. D'ordinaire plutôt enclin à faire fi des convenances et à laisser tes envies s'exprimer librement, aujourd'hui tu hésites. Plusieurs fois tu esquisses un mouvement dans sa direction, dans l'idée de déposer une main amicale sur son épaule ou encore de la serrer fort contre toi pour accompagner sa douleur, mais chaque fois tu te ravises, autant par pudeur que par crainte de sa réaction. Tu la sens perdue. Tu l'es tout autant.

Elle continue sa lecture. Même elle, d'habitude si habile pour dissimuler ses sentiments derrière un masque d'impassibilité, semble se laisser aller à la problématique de la nouvelle. Tu la vois clairement se questionner d'abord, puis ne pas y croire. Elle se tourne dans ta direction, probablement en quête de réponses propres à mettre fin à ses interrogations. La mine sombre, tu plonges juste un regard désolé dans le sien en faisant pivoter ta tête de gauche à droite pour lui signifier que non, il ne s'agit pas d'une blague. Elle reprend.

A chaque ligne supplémentaire, son corps semble se raidir un peu plus que la fois précédente. Elle lutte pour conserver ouverts ses yeux autant que son esprit. Un pas en avant, un autre en arrière, tu tentes une nouvelle approche, mais la réussite n'est toujours pas au rendez-vous.

-Towa...lâche-tu simplement d'un ton laconique, comme preuve de ton impuissance du moment.

Ses jambes ne la supportent plus. Elle craque, s'effondre au sol et fond en larmes en même temps que ses ongles lui mutilent le bras gauche. Perdu dans un tourbillon de pensées qui s'entrechoquent les unes aux autres, tu poses une main sur celle qui persécute son bras, en espérant la détendre un peu. Tu restes ainsi plusieurs secondes, silencieux et le regard dans le vague. Bordel. As-tu réellement fait le bon choix en lui laissant découvrir l'un des secrets les plus terribles de votre clan? Qu'adviendra t-il de votre relation après cela? Certaines choses changeront, c'est sûr, mais de quelle façon? Seul le temps pourra apporter ces réponses. Et tu espères qu'il vous sera favorable. Pour vous deux, mais aussi pour l'ensemble du clan et de ses membres.

-Il...il est temps de repartir Towa...
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 153
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Left_bar_bleue824/500Tous en stèle et au galop (deuxième partie). [PV Towa] Empty_bar_bleue  (824/500)
Shika... En temps normal, j'aurais prêté attention à ses expressions, à son état d'esprit, à ses émotions... Cependant, j'avais l'impression d'être nue en pleine tempête de neige, complètement vulnérable. Yamanaka Jinpachi avait peut être raison, sur la faiblesse des femmes. Je ne suis peut être pas faite pour être kunoichi... L'ignorance est peut être parfois préférable à la connaissance. Le savoir est une arme redoutable, mais jusqu'à présent, j'ignorais qu'elle était à double tranchant. Je suis perdue. J'ai l'impression que le sol se dérobe sous mes jambes qui jonchent le sol. Je n'ai toujours pas remarqué la blessure que je me suis infligée. C'est comme si j'avais coupé tout lien avec notre monde, la réalité. L'homme qui m'a révélé cette abominable vérité, cette souillure indélébile, ce péché inexpiable, me sort de ma rêverie cauchemardesque. Il me ramène notre monde, à lui, à notre monstrueux clan. Mes larmes ne cessent de couler, seuls des gémissements sortent de mes lèvres.

-Il...il est temps de repartir Towa...

Sa voix me semble faible, elle m'atteint à peine. A-t-il du mal à s'exprimer, à élever sa voix, déstabilisé ou attristé par ma réaction ? Ou, est-ce moi qui dans ma douleur me ferme au monde ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Cet endroit... Je le savais... Cet endroit n'est rien de plus que l'enfer et ces murs sur lesquels nous gravons nos secrets servent à bâtir le couloir de la mort. Mon coeur est tellement lourd, mon corps me semble tellement froid...

Ces cervidés qui ont sauvé le chef de clan, seraient-ils les serviteurs du Diable ? Et les Nara, des démons ? Ai-je le droit de me considérer comme humaine ? Ai-je le droit de connaître le bonheur ? Malgré moi, mes mains sont tâchées de sang. Malgré moi, je suis coupable. Je suis coupable d'avoir fermé les yeux pendant si longtemps, mon indifférence et mon ignorance ont fait de moi une complice, une abominable créature qui devrait être maudite.

Dans un élan, me faisant emporter par mes émotions anarchiques et d'une puissance inhabituelle, je me jette sur Shika, l'enlaçant probablement à la recherche de chaleur humaine, source de réconfort, malgré le fait qu'il soit source de mon malheur. Je pleure dans ses bras. Puis, reprenant mes esprits, je le repousse et lui tourne le dos. Comme il l'a dit, il est temps de repartir... En prenant une grande inspiration et en fermant les yeux quelques instants, puisant mon énergie dans des moments de bonheur, je cesse de verser des larmes. Ou peut-être me suis-je déjà vidée de toute cette eau salée... Mes yeux sont rouges. J'avance, prenant le chemin de la sortie. Je garde le silence. Je tremble. J'ai peur. Je continue cependant à avancer et, dehors, j'abandonne Shika. J'ai besoin d'être seule... Je dois réussir à... Je dois retrouver mon chemin. Faire la paix avec moi-même et avec eux... Avec ces pécheurs qui me donnent la nausée... J'ai besoin de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.