:: Zone Hors RP - Arène :: Combat amical Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji]

Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue418/1200Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Le Lac
Shun et Tozen contre Toji et Kentetsu




Le deuxième combat venait de se terminer de manière assez violente. Le troisième allait pouvoir prendre place. D'un simple geste de la main, l'homme encapuchonné avait fait venir un immense lac, aucune berge rien du tout. Un simple lac, dessus, se trouvait deux nouvelles équipes prêtes à en découdre, d'un côté, il y avait Tozen et Shun et de l'autre Kentetsu et Toji. Bizarrement tout le monde n'avait pas activé la technique du Suimen, mais ils voyaient leur chakra les maintenir au-dessus de l'eau. L'homme se mit à parler : 

« - Dans ce nouveau combat, pas de changement de condition de victoire. Il faut simplement gagner, de plus comme vous pouvez le voir votre chakra part par vos pieds. Chaque tour votre chakra est aspiré d'environ deux pourcents en plus de vos techniques. Nous allons mesurer votre endurance et votre esprit d'équipe. Le combat devient une question de vitesse. Le premier a tué vos ennemis ou mettre hors d'état de combattre. Sachez simplement que si vous décidez d'annuler la technique qui vous pompe votre chakra, il sera interdit de réutiliser cette technique et s'enchaînera un combat aquatique. » 

Le combat était simple, mais le lac réservait des surprises, mais nous laisserons nos petits combattants comprendre ce que ce lac a de spécial à part son petit côté sangsue de chakra. 


Descriptif du terrain : 

Vous êtes sur un immense lac. Vous perdez 2% de chakra en plus par tour. Et vous êtes à une trentaine de mètres l'une équipe de l'autre.



Règles : 

C'est très simple mettez votre adversaire HS et vous avez gagné. 

Je posterai à chaque fin des trois tours. 


Règlement : 

Fiche de combat normale pour ce qui est du combat avec l'échelle affichée dans le discord. 
On est sur un format de réponse max 30 lignes pour éviter les pavés et les attentes trop longues. 
Un petit délai de 10 jours grand maximum pour ne pas bloquer, sinon on passe votre tour. On ne tue pas, le pnj vous mettra en stand by. Après, si vous vous faites attaquer. Hum bobo...

Le combat se termine quand une équipe perd tous ses membres. 
Le lac peut être surprenant...
Amusez-vous bien.    



   

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kentetsu
Hyûga Kentetsu
Konoha no Chunin
Messages : 35
Date d'inscription : 09/02/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 5
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue58/500Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (58/500)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
Combat du lac
écran de fumée
Feat Shun, Tozen et Toji


La situation semblait toute droit sortit d'un roman de science-fiction. Des femmes en kimono étaient sortis de nulle part en plein milieu de Konoha et avait annoncés qu'une sorte de tournoi inter-dimensionnel allait être lancé. Elles avaient même utilisés des espèces de gigantesques oiseaux pour voyager à travers le pays entier.

Bien sûr, Kentetsu avait rejoint le tournoi, curieux de voir quel genre de personne pouvait se permettre de créer ces espèces de portails spatiaux et de contrôler des oiseaux aussi colossaux.

Peu après son inscription, le Chûnin put observer deux magnifiques matchs, le premier avait eu lieu dans un bâtiment médiéval évoquant un château et le second dans une prairie sans le moindre arbre. Après avoir vu ces combats, Kentetsu fut appelé sur le terrain pour son propre match.

A peine quelques secondes après avoir été appelé, le Chûnin marchait sur l'eau (alors même qu'il n'avait pas activé le suimen) avec quatre autres personnes. L'une de ces personnes, à côté de lui serait son partenaire, tandis que les deux autres, à une trentaine de mètres, seraient ses adversaires. Il n'y avait pas de règles précises au combat, excepté qu'un équivalent du suimen était actif et que le désactiver empêchait de l'utiliser à nouveau.

Kentetsu réfléchit rapidement à la situation et établit un plan. Dès que le combat commença, le Hyûga activa son dôjutsu avant de se rapprocher au maximum de son partenaire. Après cela, il lança une boule de feu sous forme de lance flamme en direction de l'eau pour créer un léger écran de fumée couvrant une zone d'à peu près cinq mètres sur cinq mètres, le faisant disparaître avec son partenaire.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue987/500Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Let's have a Kiki ♫
A la file indienne, indienne, indienne ♫

Kentetsu et Toji contre Tozen & Shun ;


Je ne sais pas ce que je foutais ici. Clairement, moi qui n'aimais pas combattre, je m'étais retrouvé dans une sorte de tournoi. Un tournoi pour désigner le meilleur combattant du Sekai... Je m'étais retrouvé dans une panade monstre. Un combat en deux contre deux, je me retrouvais avec un homme. Je crois l'avoir déjà vu quelque part, j'avais cette impression de déjà vu. Je me retournais vers mon partenaire, il fallait agir vite. Je ne me souvenais pas, j'attrapais mon pinceau formait quelque chose avec mon encre en cachette et le donnait à Hiruma. (AC). 

En face de moi, un homme avait créé une boule de feu qui créait un épais nuage de fumée. Je lançais un kunai vers l'endroit où était présent le premier ninja qui n'avait pas utilisé de technique. Vu l'écran de fumée, le kunai allait arriver de manière inaperçue. L'intérêt était de les faire bouger. Je dessinais rapidement un lion que j'envoyais vers l'endroit où était précédemment l'utilisateur de la technique Katon. Il semblait être un adepte du corps-à-corps vu l'étrangeté des yeux que j'avais pu déceler avant qu'il créât un nuage de fumée. Un célèbre dojutsu de konoha, même si je ne connaissais pas forcément son utilité théorique, je savais que ces ninjas étaient réputés pour être des très grands adeptes du combat au corps-à-corps. 

Je me positionnais derrière mon coéquipier pour le soutenir. J'étais un personnage de support et non un attaquant à proprement parler.


Spoiler:
 


b l a c k f i s h


Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Doss_sunkenrock_10

Un lac trouble et inhospitalier




Toji était perplexe. Cette scène qu’il était en train de vivre, n’avait absolument rien de rationnel et toutes les explications du monde ne parvenaient pas à calmer son incompréhension.

Il se tenait là, marchant sur une eau sombre, qui s’étendait partout autour de lui jusqu’à perte de vue. Ses pas fermes traçaient des cercles concentriques qui s’en allaient lentement mourir au loin. Suna n’avait jamais été rien d’autre qu’une terre aride, et le Suimen n’était pas une technique qu’il avait apprise, mais force était de constater qu’il la maîtrisait désormais.

Observant du haut de son mètre quatre-vingt-dix le don que cette étrange situation venait de lui offrir, il leva doucement les yeux pour constater que la surface plane de ce lac n’affrontait aucune berge.

Son regard s’intensifia. De sa position, il aperçut un jeune Hyûga proche de lui, qu’on avait désigné comme étant son allié. L’opalescence de ses pupilles était reconnaissable parmi mille, en particulier pour un Takane qui les convoitait depuis de longues années. Son hérédité était d’ores et déjà un point fort sur lequel ils allaient pouvoir s’appuyer pour défaire leurs adversaires.

Car en face d’eux, se tenaient deux autres ninjas, dont les signes distinctifs étaient beaucoup moins parlants. Il identifia cependant, à sa musculature et à son attitude féline, un martialiste dont la puissance se laissait aisément deviner. Il le cibla donc.

Profitant de la diversion que son coéquipier venait d’opérer en crachant une déflagration dans le lac pour créer un écran de fumée, il exécuta sa manigance en un éclair (AC1+AC2) puis sortit du nuage par derrière, avec la vivacité d’une ombre et la discrétion d’un fantôme.

Encore légèrement dissimulé dans la fumée, mais assez excentré pour pouvoir distinguer les silhouettes à viser, il lança un premier kunaï sur sa cible afin de la faire bouger et de saisir une ouverture, puis un deuxième dans la foulée en profitant de l’esquive ou de la parade de son ennemi, pour le lancer en conséquence et faire mouche.

Et sans plus attendre, il profita des préoccupations qu'avaient suscités les armes de jets pour fondre sur lui, réduisant la distance avec une célérité monstrueuse afin de rentrer dans sa garde. En s’avançant et en considérant que son adversaire était assez occupé à se démener avec les deux kunaïs, il exécuta un mudra qu’il tenta de dissimuler en tournant son buste.

Son visage hurlait de rage, alors qu'il arrivait en face de son ennemi.

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 1553118107-toooo


Une fois à proximité de son adversaire, il mit en jeu son sens du combat en l’attaquant en deux temps. Le premier coup fut un jab crocheté de sa main droite au niveau du menton, donné avec une rapidité extrême. Il était destiné à lui faire lever sa garde et à suivre son éventuelle esquive de buste. Le deuxième coup, quant à lui, avait pour objectif de faire mouche : un violent uppercut du bras gauche en direction du foie, envoyée en dessous du champ de vision.

La double rotation de son buste, son jeu de jambe assassin et le positionnement de son épaule faisait que de loin et dans le feu de l'action, son corps ressemblait à un ressort.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Xg2y


Il est des jours où je ne sais plus trop ce que je suis. Vagabondant dans les méandres de mon esprit, j'en viens même à me demander si j'existe vraiment. Je suis dans un lieu des plus étranges, comme tiré de mes songes. S'y trouvent au moins trois autres personnes, deux semblant décidés à m'affronter, tandis que le dernier se range derrière moi comme s'il espérait que je vienne le protéger.

Sans trop me poser de question, je laisse mon instinct de combattant prendre le dessus. Une expression plate et vide sur le visage, j'observe la situation sans me soucier de ce qu'il pourrait bien se passer. Inconsciemment, je pressens les éventuels dangers qui m'entourent, mais je garde pertinemment en tête que je suis moi-même le plus grand danger ici. Qui devrait le plus se faire de souci ?

Soudain, une boule de feu chakratique vient s'écraser contre la surface de l'eau entre les deux formations de shinobis, créant un écran de buée qui coupe le contact visuel entre nous. Sans plus attendre, chacune des trois personnes autour de moi se met en action. Mon coéquipier vient me donner un petit atout, tandis qu'il procède ensuite à un petit enchaînement visant à faire sortir l'ennemi de sa planque. Simultanément, ce sont deux kunais qui sont lancés sur moi, tandis que l'un de nos deux adversaires entreprend une charge des plus osées.

Mon regard, noir et ne laissant déceler aucune de mes pensées, se braque sur la silhouette qui apparaît aux abords du nuage de buée. D'un geste du bras gauche, j'attrape à la volée le premier kunai qui me visait, et dévie simplement d'un revers le second qui fend la surface de l'eau avant de s'y engouffrer, gardant le premier kunai bien en main, le tout en fixant l'homme à l'origine des lancers. Celui-ci fait d'ailleurs preuve d'une vitesse monstre, et grignote la trentaine de mètres qui nous sépare en une poignée de secondes. C'est toutefois loin d'être assez pour m'épater ni même me surprendre, d'autant plus que je sens un flot d'énergie grimper en moi, augmentant ma vitesse grandement.

Ainsi, le gougnafier aux allures morbides arrive à ma portée tandis que je suis en garde, l'axe de mon corps étant légèrement orienté vers la gauche. Son premier coup de poing vise mon visage mais je l'évite en en basculant légèrement mon buste vers l'arrière, mon poids alors déporté sur la jambe arrière, la gauche. Les bras désormais en croix devant mon buste, je distingue la contraction des muscles de mon opposant et décèle l'arrivée d'un second coup de poing, dont la puissance se veut alimentée par le pivot de son corps. Je décroise alors soudainement les bras en me ramenant vers l'avant, prenant appui sur ma jambe arrière en donnant un violent revers à l'aide du kunai toujours en main afin de contrer le dernier coup de poing. La lame vient ensuite arracher des lambeaux de chair sur le bras qui s'empale de lui-même sur l'arme blanche.

Mes sens en alerte, je reste à l'affût d'éventuelles autres offensives pouvant survenir lorsque je contre-attaque. Il y a peu de chances que mon opposant direct soit l'original, aussi je garde en tête la possibilité qu'il ne s'agisse que d'un clone, voire que celui-ci puisse m'exploser en pleine gueule. Je n'ai aucunement peur d'encaisser. Par contre, dans un souci d'équité, je devrai rendre coup pour coup les dégâts qu'ils tenteront de m'infliger. Reste à savoir s'ils encaisseront aussi longtemps que moi...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kentetsu
Hyûga Kentetsu
Konoha no Chunin
Messages : 35
Date d'inscription : 09/02/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 5
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue58/500Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (58/500)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
Combat du lac
Byakûgan, l’œil qui voit tout
Feat Shun, Tozen et Toji


Tout était allé très vite, mais il fallait s'y attendre. D'abord, Shun avait donné un papier à Tôzen, je ne pouvais pas en voir le contenu, mais vu qu'il émettait du chakra, c'était probablement plus qu'un simple message.

Toji avait ensuite foncé sur son rival et ils avaient commencés un combat de force pur au cours duquel Tozen semblait avoir l'avantage.

Juste après, le chûnin adverse envoya un kunai là où se trouvait mon partenaire. Pour être sincère, il n'y avait aucune raison d'essayer de bloquer l'arme qui avait été envoyé à l'aveuglette alors même que Toji avait commencé à courir, mais lors d'un combat pareil, la façon dont votre adversaire vous voit est importante.

J'avais donc réceptionné le kunai en plein vol avec ma main directrice avant de le passer dans l'autre. Par la suite, je vis ce qui ressemblait à un lion chinois en peinture me foncer dessus. Mon byakugan me permit de percevoir que la bête était constitué de chakra, et qu'elle était relativement dangereuse.

Même si je ne bougeais pas, la bête me raterait, mais il y avait un risque qu'elle cache autre chose, c'est pourquoi je décidai de sauter en l'air (mais pas au-dessus de mon nuage) avant de lancer le kunai que Shun m'avait si gentiment donné ainsi qu'un parchemin explosif que j'avais placé de manière à ce qu'il soit attaché au kunai en direction des pieds de Shun.

Une fois le parchemin entré dans l'eau, je l'avais activé, envoyant une grande quantité d'eau sur le chûnin d'Uzushio. Bien sûr, mon but n'était pas simplement de mouiller mon adversaire, j'avais en effet compris que sa capacité était liée à l'encre et au papier, et en avait déduit que son principal point faible était probablement l'eau.

Après être atterri sur l'eau, j'avais foncé sur Shun tout en tentant de l'empêcher de trop se déplacer en envoyant cinq senbons, visant, dans l'ordre, son œil gauche, sa carotide, le cou, puis simultanément l’œil droit et le sommet du crâne.

Après avoir envoyé ces 5 aiguilles, dont la précision avait été renforcée par le byakugan, j'avais finalement atteint mon adversaire. La distance qui me séparait de Shun était désormais de moins de 5 mètres, et essayer de s'échapper était actuellement pour lui une très mauvaise idée étant donné que ça l'exposerais à mes attaques.

Me mettant en position comme mes professeurs me l'avait appris, je prévoyais d'utiliser le style de taijutsu spécifique de mon clan : le jûken. Je m'étais rapproché de mon adversaire avant de lui donner un premier coup, visant le cou, puis un second, visant la clavicule. Ces deux attaques pouvaient sembler simples à esquiver, mais s'il reculait ou se déplaçait légèrement à droite, il se prendrait des dégâts grâce à la particularité de ce style. J'avais ensuite donné un coup de pied circulaire de droite à gauche, qui avait de forte chance de toucher mon adversaire s'il avait esquivé par la gauche, et le toucherait à coup sûr s'il s'était pris l'un des deux autres coups.

Par la suite, j'avais profité du fait qu'il ait été déstabilisé par mes coups précédents pour exécuter plusieurs attaques, toujours grâce à mon byakugan et mon taijutsu unique. La première visait le poumon gauche, la seconde le crâne, la troisième l'estomac et la dernière le foie. Ces coups avaient probablement déséquilibré mon adversaire, me permettant de me déplacer rapidement pour me mettre dans son dos, à environ cinq mètres de lui.

J'avais ensuite commencé un enchaînement extrêmement rapide de coups. D'abord deux, puis deux autres, puis quatre, ensuite huit, seize et enfin trente-deux. C'était la technique la plus puissante que je maîtrisais : les soixante-quatre poings du hakke. Après cet enchaînement, je m'étais de nouveau rapproché de mon adversaire afin de l'empêcher d'utiliser ses étranges techniques.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue987/500Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Let's have a Kiki ♫
A la file indienne, indienne, indienne ♫

Kentetsu et Toji contre Tozen & Shun ;



Le combat avait bel et bien débuté. Mon partenaire se retrouvait déjà au corps-à-corps contre le partenaire de l'ennemi. Pour ce qui est du monsieur aux yeux blancs, il semblait avoir pris comme cible ma personne. L'être enfin ce qui semblait être un jeune garçon, se retrouvait dans le nuage de fumée. J'avais plus au moins compté dans ma tête et calculer la distance entre le lion et l'ennemi. Une vingtaine de secondes, grosso modo. Étrangement, le lion n'avait pas émis de bruit, aucun choc ou bien d'explosion. Ce qui était étrange, c'est que le jeune adversaire ne semblait pas avoir bougé plus que ça, car l'eau était restée plutôt silencieuse, enfin avec très peu de remous à sa surface. Cependant, ce qui était réellement étrange, c'était que le lion aurait dû SAUTER pour l'attraper lorsqu'il arrive sur sa proie, mais semblerait qu'il eût dû avoir un BUG dans la technique. Passons, étrangement vu que la technique ne s'était pas déroulée comme prévu sans le choc. Je m'étais préparé à une contre-attaque rangeant mes outils illico presto dans ma sacoche. (Captain obvious dis wallah). 

La contre-attaque était rapide, elle venait d'un kunai. Je ne réfléchissais pas forcément écoutant mon corps comme un de mes anciens adversaires l'avais fait lors d'un combat précédent. J'effectuais une roue sur le côté. Ce que je n'avais pas vu, c'était l'explosion, mon corps se retrouvait déséquilibré, mais je parvins à maintenir le cap malgré une vague d'eau qui m'était arrivée dessus. Il comptait faire quoi ? Me mouiller. Malheureusement pour lui, je n'étais pas constitué d'encre et ne fonderais pas. La suite, il semblait lancer quelques senbons. J'esquivais assez aisément, bizarrement l'ennemi n'avait visé que ma tête, il avait suffi que je me baisse. Il fonçait à toute vitesse pour moi, il semblait vouloir me combattre au corps-à-corps. Je ne pouvais guère me permettre de réfléchir, j'étais toujours proche de l'eau. Ma main se posait sur la surface de l'eau, petit à petit autour de la paume de ma main se dessinèrent plusieurs kanji en cercle, puis une toile noire et épaisse s'agrandissait autour de moi. L'ennemi était trop proche pour l'esquiver, mais il allait pouvoir réussir à continuer jusqu'à mon corps, mais il allait ressentir des dégâts, c'était sûr et c'était mon but. Je n'étais pas un très grand adepte du chakra et mes réserves étaient plutôt faibles pour un garçon de mon âge. Mon but était de frapper fort et vite. 

L'adversaire arrivait jusqu'à moi, mon regard regardait avec précaution et minutie l'environnement qui nous entourait. Un simple coup pourrait provoquer des dégâts irréversibles pour ce genre de combat. Je pus apercevoir une branche assez épaisse qui flottait dans un coin du lac. Aussitôt vu mon corps au moment de l'impact se transformait en une épaisse branche qui se retrouvait pulvériser par l'impact du coup. Finalement, j'avais bien fait de ne pas me prendre ce coup-ci vu l'effet que le coup avait eu sur la branche. Mon chakra s'était bien vidé avec cet enchaînement et la fatigue commençait à fortement se faire ressentir. J'attrapais un kunai et un autre objet que je plaçais dans ma main droite. Il fallait que je me défende même si cela devait être au corps-à-corps. 




Spoiler:
 


b l a c k f i s h


Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Doss_sunkenrock_10

Un lac trouble et inhospitalier




Le regard de son adversaire s’était posé sur lui à partir du moment où il avait franchi le nuage de fumée. Alors que ce dernier se saisissait du premier kunaï et déviait le second à l’aide du premier, il continuait d’observer fixement Toji s’avançant vers lui. Un sourire si fin qu’imperceptible, naquit au bord des lèvres du légiste avant d'y mourir aussitôt.

Une fois arrivé à proximité de son adversaire, l’échange fut très vif. Le martialiste esquiva le premier coup de poing de Toji en penchant son buste vers l’arrière et en s’appuyant sur sa jambe gauche, placée en position postérieure, pour faire un transfert de poids et contrer le deuxième coup de poing arrivant sur son foie en y enfonçant un kunaï à l’aide d’un violent revers.

C’était cependant sans compter sur la manœuvre du légiste qui, avant même de s’attaquer à lui, suspectait déjà son ennemi d’avoir un avantage au corps-à-corps, compte tenu de ce qu’il semblait dégager. Il avait ainsi prévu une parade en envoyant un clône directement vers lui, sous l’eau, avec la consigne paradoxale de nager le plus rapidement et le plus discrètement possible (Révélation d’AC, nouvelle AC en cours).

Toji avait contourné le rideau de fumée non seulement pour étonner l’ennemi en traçant une courbe d’attaque non-linéaire, mais également pour permettre à son clône de se mouveoir de manière rectiligne jusqu’à sa cible afin de combler son léger handicap de rapidité qu’il avait par rapport à lui, en étant sous l’eau, et d’apparaître au moment opportun.

À l’exacte seconde où l’ennemi s’appuya sur sa jambe arrière gauche en se ramenant vers l’avant pour lancer un revers dans le poing de Toji, le clône qui avait atteint son point d’arrivée, tira discrètement sur la jambe d’appui de l’ennemi à l’aide de sa main gauche en la ramenant, puis se servit du kunai que le martialiste avait négligemment laissé couler dans l’eau pour le rattraper et le planter dans le mollet qu’il avait entre les mains. Enfin, dans un même temps, il s’appuya de tout son corps sur la jambe qu’il avait attrapé, en posant son buste sur ses deux mains. L'ennemi devait se douter qu'un clône rodait dans les alentours... néanmoins, qu'il apparaisse avec une telle fulgurance, dans un angle mort de son champ de vision (sous la jambe arrière) et ce, avant même qu'il ne commence à le supposer, rendait l'anticipation improbable.

Aussi, déstabilisé, le coup en revers qu’essaya d’assener le martialiste dévia très légèrement de sa trajectoire, ce qu'il fallait pour que le contre loupe sa cible de justesse. Toutefois, il avait été assez convaincant pour faire changer l’intention de Toji qui, à l’aide de sa main gauche initialement destinée au foie, agrippa finalement la main de son adversaire qui avait porté le revers. Leurs mains étaient proches et de toute façon, à la vitesse à laquelle il allait, le bras de ce blondinet était en quasi-extension, tendu par la force cinétique du mouvement qu’il venait d’exécuter presque brillamment, alors il ne pouvait pas le replier pour éviter la saisie. Il fallait se servir de cet avantage et c’est donc ce qu’il fit.

Puisqu’il tenait le kunai vers le bas, Toji n’eut pas de mal à appréhender une partie du poignet de son adversaire qui l’empêchait désormais de retourner le kunai vers le haut. À la suite des millisecondes qui se déroulèrent lors de cette préhension, le légiste amena le bras dans son sens d’un coup sec.

Et au moment où son adversaire fut soumis à ces deux forces opposées qui le tiraient à midi et à minuit, il fut instantanément confronté à une troisième... fatale.

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 1553333023-tojiii


Alors que par la force des choses, sa jambe avant était devenue son appui de fortune, puisque dès à présent le seul, et que l’axe de son corps s’était tourné vers le bas, Toji envoya un puissant coup avec le bol de son pied gauche dans la jambe droite de son ennemi en frappant précisément la rotule intérieure. Son pied d'appui, le droit, était à l'extrême opposé du droit de Tôzen et ne pouvait en aucun cas être balayé, tandis que le gauche se voulait vif et incisif.

Le bras de l’adversaire semblait encore libre, mais les forces d’inertie qui étaient mises en jeu l’occupaient sans doute. Sachant que le légiste veillait précieusement à lui en se protégeant les cotes et la tête à l’aide de son bras droit, il n'avait pas à craindre d'une quelconque tentative de contre de ce côté-là, c'était même plutôt le contraire...

Les appuis de l’ennemi totalement évaporés, emportés par la trinité du déséquilibre, il chuta, et l’héritier Takane en profita pour réceptionner le visage de son adversaire avec son genou droit qu'il ramena d'un mouvement véloce vers l'avant en intervertissant ses appuis. La force mécanique contre la force de la gravité, elles s’affrontèrent dans un craquèlement osseux.

L’action se passa en une fraction de seconde. Elle n’avait mobilisé finalement que trois simples mouvements pour Toji, deux seuls pour son clône, mais elle était fatale, impitoyable, pernicieuse. Elle était à son image.

Il observa l’ennemi s’enfoncer lentement dans l’eau, emmené aussitôt par le clône, et jeta un œil méprisant au combat qui semblait avoir également débuté du côté des deux autres belligérants.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

À peine ai-je le temps de soupçonner l'éventualité d'un clone que celui-ci est déjà apparu. Tandis que je donne un revers du bras droit afin de trancher le poing qui vient à mon encontre, un poids vient tenter de déstabiliser ma jambe d'appui, que je laisse malgré moi glisser quelque peu. Cette infime différence aura de multiples conséquences, à commencer par une perte de précision, qui rendra mon contre inefficace en plus d'offrir une opportunité à mon adversaire de me saisir. Me voilà déchiré entre deux prises qui auraient pu être évitées. La jambe gauche et le bras droit désormais attirés dans une direction opposée, il est fort à parier que mon adversaire va vouloir saisir l'occasion de m'en coller une bonne. Je sens soudain un pinçon à la jambe gauche : un kunai tente tant bien que mal de pénétrer le muscle de mon mollet. C'était sans compter sur ma peau de fer et sa grande vitalité, qui fait ricocher la lame sur mon épiderme sans même le rayer.

Dès que des mains se firent sentir sur ma peau, mon attention se porta immédiatement sur leur propriétaire. L'homme face à moi, tenant mon bras, plaçait une garde sans faille, affichant clairement qu'il ne comptait me laisser la moindre ouverture. Mais je ne souhaitais pas m'en prendre à lui tout de suite. Ramenant mon bras gauche en arrière, je viens planter mon index dans l'épaule de l'énergumène cramponné à ma jambe, le faisant disparaître après que mon doigt ait pénétré sa chair. Dans un nuage de fumée très vite dissipé, son poids et son étreinte disparaissent, libérant en même temps ma liberté de mouvement. Il s'agissait d'une de mes techniques les plus fourbes, rendant mes doigts solides comme le roc et vif comme un tir d'arme à feu.

Ainsi, à l'instant même où le légiste m'envoie son coup de pied, c'est mon corps tout entier qui pivote sur la gauche, ramenant mon poids de manière égale sur mes deux jambes, tandis que mon axe s'oriente sur le côté. Je termine ainsi de profil, mon genou droit ayant également effectué une petite rotation. Je me retrouve dans la posture du cavalier, solidement sur mes appuis, tandis que le kick de Toji vient percuter ma jambe sans plus la déstabiliser. Profitant de notre prise mutuelle, alors que le manche du kunai que je tenais en main est plaqué contre l'avant-bras de mon adversaire que je maintiens d'une poigne de fer, je tire son bras en usant de ma grande force afin de le forcer à dévoiler ses côtes gauches. Levant le genou droit à cet instant précis, je détends alors violemment ma jambe d'une contraction des hanches afin de donner une série de coups de pied latéraux visant le bas de la cage thoracique.

Les coups sont exécutées à une précision et une dextérité telles que ma jambe semble se multiplier, donnant l'illusion que trois kicks sont portés simultanément. La frappe a largement de quoi briser le roc, aussi je ne donne pas cher du buste de mon adversaire s'il venait à encaisser pleinement ces trois coups. S'il était capable de bien des entourloupes, il ne m'a néanmoins pas l'air capable d'encaisser énormément de coups.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kentetsu
Hyûga Kentetsu
Konoha no Chunin
Messages : 35
Date d'inscription : 09/02/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 5
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue58/500Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (58/500)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
Combat du lac
calligraphie du hakke
Feat Shun, Tozen et Toji




Précédemment, lorsque j'étais arrivé à quelques mètres de Shun, j'avais commencé à ressentir une intense douleur, que j'avais temporairement ignoré le temps de donner un coup. Mon adversaire s'était ensuite substitué avec une branche, m'empêchant de l'atteindre avec mes coups.

Après la substitution de mon adversaire, pour la première fois depuis le début de ma charge, je regardai à mes pieds et vis une calligraphie qui ne m'était pas inconnue. C'était un fuinjutsu appelé "calligraphie du hakke", je le connaissais car il était dit qu'il avait été inventé par mon clan, son effet était apparemment la cause de la douleur que j'avais ressentie pendant mon offensive.

La douleur causée par le fuinjutsu combinée à celle qui ressortait d'une utilisation abusive du byakugan me força à faire revenir mes yeux à la normale. J'avais ensuite sorti deux senbons et commencé à courir en direction de Shun, faisant de mon mieux pour ignorer l'épuisement et la douleur. Au début de ma course, j'avais lancé un premier senbon visant l'œil gauche de mon adversaire, puis j'en avais lancé un second une fois à dix mètres de lui visant cette fois le ligament de son pied gauche.

Une fois arrivé à 5 mètres de l'uzushiojin, je sortis un kunai et le plaçai dans ma main droite. J'avais ensuite essayé d'utiliser la paume du hakke avec ma main gauche afin de projeter la tête de Shun vers le bas tout en tentant de lui sectionner la nuque de gauche à droite avec le kunai placé dans mon autre main.

Après cet enchaînement, je m'étais éloigné de quelques mètres de mon adversaire, épuisé et le souffle lourd, j'avais ensuite pris une bouteille dont je mis le contenu dans ma bouche et j'avais composé d'autres mudras afin d'utiliser une certaine technique. Cette technique était la même que celle que j'avais utilisé au début du combat, "endan", sous sa forme basique de boule de feu. Les flammes s'approchèrent dangereusement de Shun, avec le potentiel de le brûler continuellement s'il était touché et ne faisait rien contre elles. Après avoir lancé cette dernière technique, je me remis tant bien que mal en garde, subissant la douleur infligé par le fuinjutsu de mon adversaire.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue987/500Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Let's have a Kiki ♫
A la file indienne, indienne, indienne ♫

Kentetsu et Toji contre Tozen & Shun ;


La tactique avait marché, mais elle avait été clairement très chakravore. Comment faire pour limiter le reste du combat. J'avais plusieurs stratégies, mais en soi, mon corps subissaient ardemment la fatigue dû à la pénurie de chakra dans mon corps. L'incompréhension fut rapidement remise en cause, l'ennemi s'était de nouveau dirigé vers moi tout en effectuant de nouveau. L'ennemi semblait toutefois avoir perdu ces étranges stigmates autour de ses yeux. Il fallait que je fasse attention, le senbon envoyer vers la tête était simple d'esquive, mais le second moins, il avait visé le pied et c'étaient quelques choses assez difficiles à esquiver sur un terrain comme de l'eau. J'évitais le senbon tant bien que mal, mais en esquivant, la fatigue me fit perdre un peu pied et mon mollet pris une petite lacération et le sang se mit à couler légèrement.

Je me retournais et vis que l'ennemi se rapprochait fortement de ma position. Trop tard, il était trop tard pour penser à une contre-attaque. Il fallait que j'imagine d'encaisser le coup de manière la plus optimale possible. Je sautais afin de prendre le coup au niveau des abdos, cependant, je ne m'attendais pas à ressentir une sorte d'onde de choc provenant de la paume du jeune garçon qui me faisait voler un peu plus loin. Le coup de kunai avait finalement brasser de l'air, car il n'avait pas dû non plus imaginer que j'allais voler de cette manière. Je profitais de cette déconvenue pour former un mudras et regardait dans les yeux mon ennemi. De mes yeux, s'extirpait une lueur de chakra qui pénétrait les yeux de mon ennemi. Avant d'imaginer la pire peur de l'ennemi. J'effectuais rapidement un autre mudras et me servait du genjutsu, pour effectuer une technique. 

Quand soudain, je vis une énorme boule de feu m'arriver dessus. Outch ça allait faire mal, je revoyais la souche que je substituais à ma place. Le genjutsu allait aider à permettre la suite, j'effectuais un mudra et fit des petites choses qu'il ne pouvait guère remarquer. Pourtant, je n'avais pas bougé d'un pouce qu'avais-je fait ? 

Spoiler:
 


b l a c k f i s h


Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Doss_sunkenrock_10

Un lac trouble et inhospitalier


Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 1553724270-decorsplendideeee


Ce moment était décisif, car il venait de marquer un tournant dans le combat qui opposait Toji à ce martialiste. C’était chose rare, mais il n’avait cessé de sourire tout au long de l’affrontement, constatant que son ennemi plongeait volontairement dans la gueule du loup en pensant avoir une chance de s’en sortir une fois coincé entre ses mâchoires.

L’intégralité des mouvements qu’il avait entrepris n’étaient destinés qu’à une chose, et une seule : établir un contact physique pour le piéger. Et à partir du moment où ses doigts s’emparèrent du poignet de l’adversaire, il fut, dès lors, empoisonné. Les élaborations stratégiques du légiste portaient enfin leurs fruits, et ils étaient vénéneux.



(Révélation de l’AC ID2) En profitant de l’adresse martiale de son ennemi et de sa vraisemblable suffisance à accepter une confrontation directe, Toji s’était évertué à s’enduire secrètement d’un poison de contact dont les effets, traîtres, n’étaient autre qu’une perte totale de la vue et de l’ouïe. Il avait donc cherché sciemment à briser la distance en feintant une combattivité qui n’était pas la sienne, dans l’unique but de se prendre un coup.

Et cela n’avait pas manqué. Même si, de fait, aucun coup ne l'avait encore atteint directement, il y avait bel et bien eu un contact. L’extinction des feux était maintenant totale et plus aucun bruit ne parvenait désormais à ses pauvres oreilles. Il se retrouvait dorénavant dans le néant, seul, face à la promesse d’une mort imminente car les sens visuels et auditifs étaient plus qu’un atout pour qui usait du Taïjutsu, ils étaient une condition sine qua none à l’utilisation d’un tel art.

Toujours dans un même temps, alors que Toji continuait de tirer sur le bras de son adversaire en sentant une force supérieure à la sienne commencer à prendre le dessus dans ce duel de tire-à-la-corde, le clône qui avait tenté de planter un kunaï dans le mollet du combattant, se heurta à une solidité de fer qui ne l’étonna qu’à peine. La pointe avait ricochée contre son muscle dans un grésillement métallique strident.

Ainsi, l'arme blanche n’était pas rentrée dans la chair, soit, mais cela n’était que partie remise. Et voyant qu’un geste, dont la précision fut nettement handicapée par la cécité momentanée de son ennemi, tentait de viser son épaule et de lui transpercer l’omoplate, le clône de Toji bascula son buste vers l’extérieur en s’appuyant encore et toujours sur la jambe de son adversaire. Au même moment, le kunai qu’il tenait de la main droite, passa dans sa main gauche, et il le planta dans une partie décharnée de son tibia, constatant que ses muscles étaient trop puissants pour être transpercés frontalement. Il avait pris le soin de chercher à attaquer une partie avant de la jambe, le tibia, avec son coup pour ne pas permettre à son adversaire d’identifier sa localisation en fonction de la douleur et de la balistique. Une fois cette petite contre-attaque entreprise, il lâcha totalement sa prise et se libéra de son appui avec une rapidité animale.

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 1553733158-salesaloperidsubliminal


Tandis qu'il passait vivement derrière son adversaire qui s’était à présent mis en position du cavalier pour attaquer Toji, le clône, libre, exécuta une vrille véloce sur lui-même, tout en nageant à l’aide de ses jambes, et en croisant ses mains à toute vitesse pour expédier quelques mûdras. Une fois face au dos du martialiste, qui était en train désormais de lancer trois puissants coups de pieds latéraux sur celui qu’il pensait tenir entre ses griffes, le clône apposa un sceau sur le bas du coccyx du martialiste.

Immédiatement lorsque le sceau fut déposé, alors qu'il s'agissait du moment où l’ennemi était en extension totale lors de son coup de pied, c'était pensé, la salve paralysante se libéra et comme des serpents voraces, de longues bandes noires vinrent étreindre le corps tout entier du combattant qui, incapable de voir d’où venait l’attaque, fut emprisonné par l’affliction.

Cependant, même s’il venait de se faire prendre totalement au piège, les coups de pied donnés par le blondinet en tenue moulante firent mouche et Toji accusa le coup en explosant dans une fumée blanche caractéristique (Révélation AC ID3, nouvelle AC en cours). Ils avaient été assenés avec une puissance et une rapidité telles que la douleur nécéssaire à la désactivation du clône ne parvint qu’à la fin du combo. Il était doté d’une puissance impressionnante, le nier était une erreur, mais Toji était un homme qui avait toujours trois, voire quatre, coups d'avance sur son adversaire. Ce combat n'avait jamais été autre chose qu'une partie d'échec dont l'issue avait été déterminée dès le premier mouvement.

Aussi, assuré de la qualité de son ennemi, Toji, qui avait finalement joué le rôle de son propre clône, ne lui laissa pas le temps de réagir et d’expulser une quantité de chakra suffisante pour se libérer de l’entrave, et profita du moment où son ennemi était aveugle, sourd, totalement immobilisé et soumis à une douleur atroce, pour exécuter vivement trois mûdras et trancher la cuisse qui s’offrait à lui.

La chakra bleu qui s’échappait de sa main droite alla sectionner les connexions nerveuses et les tendons du muscle gracile, du petit et du grand adducteur, et de l’obturateur externe de sa cuisse droite, en extension totale.

Son membre était encore maintenu par la paralysie, mais il était désormais inutilisable. Avec une jambe en moins, malgré sa combativité et sa tenacité, il n'était malheureusement plus un adversaire de taille. Alors, Toji se retourna vers l'autre combat et fixa l'enfant qui lui servait de coéquipier d'un regard noir, avant de lui hurler une consigne martiale :

Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] 1553727810-utiliserlesoutilsducapitalismepourledetruiredelinterieur


⸺ GAMIN ! INTERVERSION ! MAINTENANT ! fit-il, avant de disparaître sous l'eau.

(Révélation AC ID3, nouvelle AC en cours) Au loin, dans la fumée qui se dissipait, un clône dévora une pillule de chakra concentrée qu'il avait saisie dans sa poche, puis, une cigarette allumée à la volée, passa non loin du martialiste immobilisé, afin de brouiller son odorat, tout en s’avançant à présent vers sa nouvelle victime : l’autre adversaire. Alors que, pendant cette provocation collective, quelque chose se tramait déjà pour le prochain sur la liste (Nouvelle AC ID5), Toji démontrait ici encore toute l'étendue de son talent de stratège.

La fin approchait. Elle était belle et froide comme une scène d'hiver.

« ⸺ 死 ⸺ »
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Décidément, chacune des actions de mon adversaire semble être peaufiné avec une rigueur d'orfèvre. Le moindre de ses gestes, chaque respiration même, n'est qu'une succession d'événements totalement anticipés par cet esprit malfaisant. C'est tout à fait à l'inverse de moi qui, débordant de suffisance, n'accorde pas tant d'intérêt à mes activités tant qu'elles ne suscitent en moi aucun enthousiasme particulier. L'homme en noir a certainement décelé ma force et décidé d'agir en conséquence. Dans la folie du jeu, tel un maniaque des jeux d'argent, j'ai fait le pari ô combien risqué, mettant jusqu'à ma vie sur la table, de laisser mon adversaire installer son jeu.

Jusque là, la vie me le rend bien. Reste à savoir pour combien de temps... Les cartes pièges de mon adversaire se retournent les unes après les autres, et c'est mon corps qui subit un peu plus chaque seconde. D'abord, mes sens se troublent. Tandis que je me débats en frappant plus ou moins là où se trouvaient mes ennemis, mon champ de vision s'obscurcit jusqu'à devenir totalement nul. Puis c'est au tour de mon ouïe de me lâcher, un acouphène des plus atroces venant couvrir la totalité du spectre audible.

Ensuite, une vive pointe au tibias ; après une première tentative, l'arme blanche finit par pénétrer ma peau. Puis, un vague de chakra néfaste m'envahit, diffusant une étrange sensation dans mon corps entier. Comme si des lames avaient pénétré ma chair, que chaque goutte de sang était devenu un éclat de verre. Une certaine crispation s'empare alors de mes mouvements, m'immobilisant totalement. Tenant plus ou moins debout, je me focalise sur mes sens restants. L'odeur de mon adversaire règne autour de moi, toutefois, je manque de précision pour le repérer. Concentration... À l'aide d'une grande inspiration, je retrouve le calme malgré la situation. Tandis que j'expire, un coup vient me percuter au niveau du haut de la jambe. Bien trop borné pour me laisser distraire, je prends une nouvelle inspiration en restant immobile.

La douleur monte en moi comme un brasier inextinguible. Cette sensation, bien que désagréable d'ordinaire, ne m'apparaît toutefois plus que comme une information quelconque. Un indicateur, neutre, de l'état éventuel de ce qui s'apparente à mon être. Celle-ci me parcourt de toute part, et provoque en moi une montée d'adrénaline. Comme si, en recherche de sensations, mon propre corps me poussait à en redemander. Et tandis que mes blessures s'accumulent, le temps semble prendre une toute autre dimension pour moi.

Un fin sourire commence à se dessiner sur mes lèvres. Presque entièrement coupé du monde, une multitude d'images commencent à défiler dans ma tête. Des sensations passées, d'autres totalement imaginées, viennent s'ajouter à mon champ perceptif comme si j'étais parti dans un autre monde. Je plonge dans mes propres abysses... En vérité, mon instinct de survie a simplement repris le dessus. Totalement focalisé sur ce que m'indiquent mes sens, il passe en revue chaque possibilité en fonction de ce qu'il perçoit.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Left_bar_bleue418/1200Match Numéro 3: Le lac [Tozen et Shun VS Kentetsu et Toji] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Le maître de cérémonie se délectait du combat, et ça se voyait. Il dévorait la scène des yeux et restait attentif à cette merveilleuse démonstration de pugilat, et ce... jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus. Il regardait les poissons dans son aquarium de bataille, et n'avait qu'une seule envie; remuer toute l'eau de son bassin et voir, dès maintenant, un combat de titans!

«Attention au vortex et aux requins, mes chers! Ils sont affamés!»

L'homme, trépignant un peu moins que l'instant précédent, finit par tendre les bras vers son bassin de combat. Puis, l'eau se mit à s'agiter. Soudainement, les individus se trouvant à la surface se retrouvent observés par une "petite" bande de requins, prête à attaquer. Alors que le choc devait encore être bien présent pour ces "quatre" combattants, l'eau s'agita de nouveau, sous le caprice de l'homme. C'était simple; toute personne se trouvant sous l'eau sera assaillie par les requins et coincée dans la grande sphère de jeu... supposant qu'elle ait survécue à tout ça (dégâts Importants des requins + dégâts Très élevés de la vague. impossible de s'y dérober). Ceux qui ne peuvent ni voir ni entendre venir la vague seront eux aussi coincés à l'intérieur de la bulle d'eau sous pression (dégâts Très élevés de la vague. impossible de s'y dérober). Toute l’agitation et les relents auront tôt fait de balayer efficacement et sans conteste toute forme de clones vicieux ou d’armes métalliques; impossible de retrouver les armes déjà lancées.

L'hôte voulait voir un combat de titan, et a décidé de laisser les deux petits à leur sort et de laisser les prédateurs s'immiscer dans la grande sphère. Les deux chuunin se retrouvent alors séparés, à une grande distance l'un de l'autre et ayant subit les relents de la grande vague (dégâts Importants seulement. impossible de s'y dérober). «Allez! Battez-vous, je veux voir des poings rougis, des dents en moins et du sang!!!»

Ninjutsu élémentaire : Affinité Suiton【EAU】 Rw8z
SUITON : DAI BAKUSUI SHÔHA
【LA GRANDE VAGUE EXPLOSIVE】

DOMAINE :
Ninjutsu Affinitaire
RANG :
A
PORTÉE :
Grande
CHAMP D'ACTION :
Énorme
DESCRIPTION :
Cette technique est une version plus puissante de la Vague Explosive. Avec celle-ci, l'utilisateur crache une plus grosse quantité d'eau, recouvrant une zone entière avec d'écrasantes vagues géantes extrêmement difficiles à éviter, qui causent d'important dégâts aux adversaires.
Les cibles prises dans la vague déferlante sont en plus désorientées et peuvent utiliser une technique de moins que leur maximum au prochain tour (minimum de 1).
Ensuite l'eau forme une orbe géante, au lieu de s'écouler librement, emprisonnant les adversaires trop lents pour s'en extraire et l'utilisateur (s'il le souhaite) sous l'eau. Ce dernier n'est nullement gêné et peut respirer et se déplacé à son aise, alors que les adversaires capturés doivent combattre en apnée. Pour eux, sortir de l'orbe géante compte comme une technique.
L'eau peut être également utilisée pour des techniques Suiton, mais uniquement par l'utilisateur et elle éteint toutes flammes présentes.
CONSOMMATION DE CHAKRA :
Énorme
TECHNIQUE DE BASE :
Bakusui Shöha (La Vague Explosive)


Ninjutsu élémentaire : Affinité Suiton【EAU】 Tkys
SUITON : GOSHOKUZAME
【CINQ REQUINS DÉVOREURS】

DOMAINE :
Ninjutsu Affinitaire
RANG :
A
PORTÉE :
Moyenne
CHAMP D'ACTION :
Faible
DESCRIPTION :
L'utilisateur met ses mains à la surface d'une masse d'eau et y relâche son chakra, lui faisant prendre la forme de cinq requins féroces. Les requins encerclent la cible avec une grande agilité, créant un courant d'eau déchaîné qui restreint la liberté de mouvement de leur proie. Leurs dents aiguisés déchiquettent l'ennemi à chaque attaque consécutive, infligeant des dégâts importants, pendant toute la durée de la technique. Ces requins peuvent se régénérer à partir de l'eau environnante, rendant leur destruction définitive difficile. Ceci consomme néanmoins du chakra de l'utilisateur, qui peut à tout moment décider de dissiper la technique.
CONSOMMATION DE CHAKRA :
Très forte (à chaque round d'utilisation)
TECHNIQUE DE BASE :
Suikodan (Requin élémentaire aqueux)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Hors RP - Arène :: Combat amical-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.