:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ]

Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 203
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 110
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue697/1200Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (697/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre de l'équipe 3
ft Equipe 2







S'entraîner jusqu'à ne plus pouvoir se relever était devenu une habitude pour le jeune homme, à tel point que ne pas le voir réfugié dans son petit bout de jardin secret était signe que quelque chose clochait chez lui mais, fort heureusement, même s'il n'était pas caché dans la forêt ce matin-là, le jeune homme n'était pas dans un  de ses mauvais jours où il souhaitait se couper du reste du monde pour enfin avoir la paix. À quand remontait la dernière fois qu'il était resté plus de quelques secondes sur ce terrain d'entraînement, depuis qu'il avait quitté les bancs de l'académie ? Depuis combien de temps avait-il passé plus de quelques minutes dans les rues de Konoha pour autre chose que flâner, se saouler ou remplir sa panse jusqu'aux limites du supportable ? Plusieurs semaines, voire même plusieurs mois mais cela n'avait ici aucune importance. Il aurait pu choisir n'importe quel autre endroit pour s'entraîner mais il avait choisi ce lieu pour une raison pratique évidente car d'ici quelques dizaines de minutes, lorsque le soleil aurait enfin décidé de se lever, deux jeunes shinobis allaient débarquer ici pour se présenter à celui qui serait leur...supérieur.
Non, même en se le répétant une vingtième fois depuis qu'il avait appris la nouvelle Kyoshiro n'arrivait vraiment pas à s'y habituer. S'il y avait bien quelqu'un d'assez responsable dans la famille, pour encadrer de jeunes shinobis, c'était bien sa sœur mais en aucun cas lui. Bon d'accord il avait le contact facile et était de très bonne composition, deux points à mettre à son crédit, mais qu'en était-il du reste ? À dire vrai il n'avait jamais travaillé en équipe complète depuis ce fameux jour et, même s'il n'était pas pressé de retenter l'expérience, par crainte que l'histoire ne se répète, il était aussi conscient que son devoir passait avant tout le reste. Ainsi donc, alors qu'il esquivait et contre-attaquait encore et encore, formant une danse presque infinie avec ces copies parfaites de lui-même, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de penser à quel genre de leader il voudrait être pour ces shinobis.

Le côté intrépide et fougueux lui correspondait peut-être d'une certaine façon mais cela ne lui avait pas réussi la dernière fois, pas le moins du monde et il supposait qu'une nouvelle approche serait sans doute préférable. Devrait-il demander conseil à sa jumelle ? L'idée était tentante mais il ne pouvait pas y céder, après tout c'était aussi son rôle que de découvrir tout seul quel genre d'adulte il voudrait devenir, sans quoi sa sœur serait condamnée à lui tenir la main toute sa vie. Cela ne serait pas simple au début, il le savait bien, mais le jeu en valait forcément la chandelle : il ne pouvait en être autrement.

Cela faisait donc deux bonnes heures que le jeune homme esquivait et contre-attaquait face à ses trois copies, en une danse qui semblait presque éternelle mais qui, pourtant, se déroulait avec une certaine fluidité née de l'expérience. Combien de clones avait-il créé et détruit aujourd'hui ? Il avait perdu compte mais, alors l'original bloquait les voies respiratoires d'une de ses copies avec son bras, son ouïe capta quelques sons aux abords du terrain. S'agissait-il des heureux élus ou de quelques curieux ? La réponse importait peu, car cela signifiait que le village commençait enfin à se réveiller bien après tout. L'instant d'après, alors qu'il effectuait un mouvement sec de sa main, il entendit un craquement au moment où la nuque de la copie se brisa et, presque instantanément, alors que la copie retombait à l'état de flaque d'eau, les deux autres encore présentes s'immobilisèrent comme un seul homme.

Combien de fois avait-il répété cet exercice ? Trop pour s'en souvenir et, s'il ne s'en lassait toujours pas, il savait que les bénéfices de telles sessions se faisaient de moins en moins visibles. Il allait devoir trouver autre chose et, pourquoi pas, ses deux nouveaux protégés pourraient peut-être lui offrir le renouveau qu'il cherchait.


« Ils ne devraient pas tarder...j'imagine. »

Alors que les deux copies restantes restaient parfaitement immobiles en une posture d'attente neutre, les deux mains jointes dans leur dos, le jeune aveugle se dirigea vers un petit rocher sur lequel il trouva refuge, attrapant la serviette et la bouteille d'eau amenées avec lui. Fatigué ? Pas encore, pas vraiment puisqu'il n'y était pas allé à fond, mais dans le dos il passa sa serviette sur son visage avant de laisser ce froid breuvage venir le désaltérer et chasser les inquiétudes qui demeuraient juste au-dessous de la surface de son esprit. Serait-il seulement à la hauteur, ou le fait de simplement l'espérer revenait à pêcher par excès de confiance ? Trop de questions, beaucoup trop de questions et si peu de réponses.


Être à la hauteur, voilà son inquiétude du jour qu'il masquerait derrière son éternel sourire amusé.



Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kentetsu
Hyûga Kentetsu
Konoha no Chunin
Messages : 35
Date d'inscription : 09/02/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 5
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue58/500Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (58/500)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
Rencontre de l'équipe 23 : Vous avez dit génies ?
L'arrivée du Hyûga
Feat l'équipe 23

Ce n'était pas un jour quelconque pour Kentetsu, en effet, on lui avait annoncé la veille que ce jour-là serait celui au cours duquel il serait attribué à une nouvelle équipe composée d'autres chuunin ayant perdu leurs anciens camarades et encadré par un jounin. Lorsque l'on avait prévenu le Hyûga qu'il allait rejoindre une nouvelle équipe, on l'avait aussi prévenu que son nouveau sensei avait un handicap physique et qu'il valait mieux éviter de faire une remarque dessus, mais, Bien qu'inconscient de la nature exact de le handicap de son nouvel enseignant, le chuunin n'était de toute façon pas le genre de personne qui ferait une remarque déplacée à la personne qui allait s'occuper de sa formation. La seule information supplémentaire à laquelle le Hyûga avait eu accès était le nom de son nouveau formateur.

Le matin même, le clanique s'était réveillé à une heure prématurée afin de rencontrer sa nouvelle équipe. Après s'être préparé, le ninja s'était dirigé vers le terrain d'entraînement où les membres de l'équipe devaient se rencontrer.

À peine arrivée sur le lieu du rendez-vous, notre protagoniste remarqua un homme d'âge moyen, aux cheveux blancs, au physique imposant et aux yeux recouverts d'un bandeau rouge assit sur un rocher et l'identifia comme son nouveau chef d'équipe. En voyant le bandeau de celui qui allait le former à partir de maintenant, Kentetsu supposa que l'handicap dont l'administration de Konoha lui avait fait part n'était autre que la cécité, ça ou une intolérance à la lumière.

En y repensant, est ce qu'il voyait trouble? Kentetsu voyait trois fois la personne qu'il estimait être son chef d'équipe, deux étaient debout, à la gauche et à la droite du troisième qui était celui qui était assis sur le rocher. Incapable de différencier naturellement les faux du vrai, le Hyûga activa son dôjutsu, le byakugan et se rendit compte que seul celui du milieu était réel, et que les deux autres était composés d'eau. Après avoir différencié le vrai des faux, Kentetsu désactiva son byakugan et se présenta au vrai aveugle :

«Enchanté, Tadake Kyoshiro, je présume, je suis Hyûga kentetsu, j'ai été attribué à votre équipe.» Dit le chûnin avec un visage vide d'expression, en s'inclinant légèrement pour saluer son nouveau formateur.

Après cette courte présentation, Kentetsu jeta un coup d'œil aux alentours et remarqua qu'il n'y avait personne d'autre à proximité et en déduisit qu'il était le premier à être arrivé sur les lieux du rendez-vous parmi les élèves.






résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Rencontre de l'équipe 23 : Vous avez dit génies ?

Feat Tensai & L'équipe 23



   Les yeux rivés vers le ciel, le jeune Uchiha semblait bien pensif. Arpentant les rues du villages, les mains dans les poches, il observait les nuages voguer lentement et calmement. Aujourd’hui semblait être une calme journée. Hier par contre… Peut-être était-ce lié ? Oui, certainement. La veille, on lui avait annoncé que son équipe allait être dissoute. Une nouvelle, qui, il faut bien l’avouer ne l’avait guère enchanté, presque énervé même. Pourquoi séparer de jeunes shinobi dont l’entente et l’efficacité n’étaient déjà plus à prouver ? Le brun ne comprend toujours pas vraiment le raisonnement. Quoiqu’il en soit, lui ou ses compagnons n’avaient pu protester, conscient de la place qui était la leur dans la hiérarchie. C’est ainsi qu’il en était arrivé à rêvasser, la tête dans la lune, se remémorant les souvenirs de feu son ancienne équipe. Ils en avaient partagé des moments depuis la sortie de l’Académie. Il y a quelque temps encore, ils passaient l’examen Chuunin tous ensemble, et obtinrent la promotion ! Tensai était persuadé qu’ils auraient pu aller encore bien plus loin. Au fond, ce n’était pas tant pour le potentiel de l’équipe qu’il se sentait envahi nostalgique, mais plutôt pour la distance que cela risquait de mettre entre eux. Les liens qu’ils avaient su forger sont devenus robustes avec le temps. Ils veillaient tous chacun sur les autres. Ses frères d’armes avaient, aujourd’hui, une place bien particulière dans son coeur.

Son escapade céleste fut interrompu par l'opiniâtreté d’un mur ne souhaitant point bouger… Le choc ne s’avéra pas si violent, juste suffisant pour remuer les idées du gamin et le ramener ici bas.
« Aie aie aie aie… » répétait-il en se frottant frénétiquement le nez, rougi par la collision.

« Aaaah, tu devrais faire un peu plus attention à garder les pieds sur terre petit »
La main sur le nez, son regard se posa sur la vieille femme dont la tête dépassait de l’encadrement d’une porte. Son visage lui était familier, et pour cause, la grand-mère tenait l’échoppe dans laquelle il avait pour habitude d’acheter les douceurs sucrées dont il raffolait. Depuis combien venait-il ici ? 5 ?  6 ans peut-être ? La doyenne avait apprit à connaître le gamin avec le temps. Ses goûts étaient rythmés par ses humeurs. Sans vraiment avoir à insister, Tensai se confia quelques instants, expliquant la situation. Ce fut une bonne chose. Il trouva dans la sagesse de la vieille femme un certain réconfort.
« Aller, va ! Tu m'as bien dit que ton rendez-vous était dans une demi-heure non ? » dit-elle en lui brandissant une sucette.

« Vous avez raison Obasan ! » conclu-t-il en s'inclinant devant elle pour la remercier de sa clairvoyance.
Il s'empara de la sucrerie, le sourire aux lèvres et s'empressa d'en ôter le plastique pour l'enfourner dans sa bouche. Citron. Son parfum préférè. Sans plus attendre, il entreprit de continuer son chemin lorsqu'une petite idée lui traversa l'esprit. Tensai fit volte-face vers la boutique.
« Dîtes, baba, vous avez autre chose que des sucreries ? » demanda-t-il finalement à la marchande.
Quelques minutes plus tard, on pouvait voir le jeune chuunin courir à vive allure dans l'artère principale, en direction du terrain d'entraînement, traînant avec lui un sac plastique. Avec tout ça, il avait prit un peu de retard, mais à cette allure, il devrait arriver juste à temps. Sur le chemin, une palanquée de question lui vinrent. Comme par exemple, l'identité de son nouveau Sensei... il n'avait guère eu le temps de se renseigner à son sujet. Mais aussi celle de ses nouveaux équipiers. Il espérait juste que tout se passerait pour le mieux, sans accros. Nouer des liens n'étaient pas une chose facile à faire.

Enfin, l'Uchiha pénétra sur le terrain, le front légèrement en sueur. Il ralentit le pas, observant les alentours. Quatre personnes étaient déjà présentes. L'un, beaucoup plus jeune que l'autre, peut-être un peu plus âgé que Tensai. Sûrement l'un de ses nouveaux camarades. L'autre individu, ou plutôt les trois autres, étaient en tout point similaire. Certainement, un Kage Bunshin ou une autre supercherie du genre. L'un d'eux étaient assis sur un rocher. Un détail titilla sa curiosité : ce bandeau rouge qu'il portait sur ses yeux. La première idée qui lui vint en tête était celle d'un exercice visant à occulter volontairement ses sens... Quoiqu'il en soit, il s'approcha, affichant un fin sourire.
« Ohayô !   s'écria-t-il en scrutant les trois silhouettes identiques. Après quelques secondes de réflexion - notamment sur le fait que seul l'un d'eux avait une serviette et une bouteille d'eau entre les mains - il décida de s'adresser d'abord à celui se tenant sur le rocher. Il s'inclina légèrement. « Je suis Tensai. Uchiha Tensai. Vous devez être Kyoshiro-Sensei. C'est un honneur d'être sous vos ordres. Enfin il se tourna vers l'autre garçon. Enchanté, moi c'est Tensai ! J'espère qu'on s'entendra ! Pas un seul instant son sourire ne l'avait quitté. Soudain, il tendit le sac qu'il transportait devant lui. Je me suis arrêté en chemin pour prendre quelques viennoiseries, j'me suis dis que ça s'rait une bonne idée conclu-t-il finalement en se frottant le sommet du crâne. »

@Tadake Kyoshiro @Hyûga Kentetsu
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue615/500Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre de l'équipe 3 :
Vous avez dit génies ?

☽ • ☾

L'horloge venait de s'arrêter, le vent avait cessé de souffler et plus aucun bruit ne venait perturber le silence. Il m'étouffait, il me noyait, pourtant il ne me touchait même pas. J'étais tétanisé, je n'osais plus bouger. Mes bras tendus s'accrochaient aux draps de mon lit, mon regard refusant de quitter le plafond. Je sais qu'il n'y avait rien ici et pourtant la terreur finissait par m'étreindre avec violence. J'allais mourir. Affolé, exsangue de tout courage, je fermais les yeux, je me répétais encore et encore que tout irait bien, que personne ne s'en prendrait à moi et pourtant… J'avais peur. Une angoisse grandissante empoisonnait mon coeur jusqu'à ce qu'il n'explose, du moins la douleur me semblait être celle d'une explosion. Je me redressais haletant, une main sur la poitrine et l'obscurité comme seule amie. Étais-ce un de ces mauvais rêves que j'avais l'habitude de vivre ? Je ne saurais dire, la frontière entre la réalité et l'irréel me semblait à l'instant si mince. Les aiguilles de l'horloge avaient repris leur rythme effréné, mais pour le reste… Le silence demeurait, quoi qu’éprouvé par ma propre peine à respirer, cette douleur aussi semblait encore si vive que mon coeur lui-même n'arrivait pas à s'en remettre, pas plus que la peur qui refusait de disparaitre.

Je n’avais pas besoin de chercher ce qui m’effrayait autant, je le savais. Je me rappelais encore clairement quand j’avais reçu la nouvelle, j’allais être réintégré à une nouvelle équipe aujourd’hui et que j’avais rendez-vous à l’écart des habitations pour découvrir qui serait avec moi. Je ne pourrais plus reculer, si j’essuyais un nouvel échec, l’on me percerait à jour et plus personne ne me laisserait la moindre chance d’exister.

Je fus incapable de me recoucher après ça, incapable de retrouver mon calme. J’étais sorti de mon lit pour m’habiller et prendre le reste de mes affaires. Je ne voulais pas croiser mes parents au matin, je ne voulais pas les entendre me dire quoi que ce soit ou me sentir obligé de leur parler pour me donner plus de crédit. Non, je préférais fuir cet affrontement et m’isoler là où personne ne me verrait m’écrouler. Atterrir avec d’autres aussi faible que moi pourrait me permettre de faire illusion, mais soyons honnête, personne ne pourrait être aussi lâche que moi et un jour, l’on perdrait, on serait mis en danger et la peur prendrait le dessus. Mais alors quoi ? Trouver une équipe plus forte que moi . Ce serait pire car comment justifier que je reste en arrière face à des ninjas plus expérimentés, plus fort et sans doute plus intelligent que moi ? J’aurais préféré qu’on m’oublie, qu’on ne m’impose pas ça…

Fixant le soleil se détacher de l’horizon, je n’eus bientôt plus d’autres choix que de me mettre en route. Me parant de ce masque d’arrogance et de supériorité qui me cachait des autres, j’avançais fébrilement jusqu’au point de rendez-vous pour y découvrir ce que je n’aurais sans doute jamais voulu trouver. Tensai… Pourquoi il fallait qu’un génie de mon clan soit présent et fasse partie de la liste de mes coéquipiers, bien au-delà de ça, pourquoi un gamin déjà chuunin se retrouvait avec moi, bloqué dans ce rôle de genin qui me correspondait pourtant parfaitement ? Pourquoi lui ? La gorge nouée, j’avançais encore un peu jusqu’à distinguer parfaitement l’autre Shinobi devant faire équipe avec moi… Un Hyûga… L’ironie n’était-elle pas à son paroxysme ? Presque involontairement le visage de Yume glissa dans mon esprit avant que la réalité de ce clan ne refasse surface. Je serais un imposteur entouré de monstres… Quant à ce sensei, et ses clones… Bien qu’il me paraisse étrange, je n’avais aucune idée de ce qu’il valait réellement. Il devait surement avoir tout lu sur nous et devait être suffisamment bon pour s’imposer une entrave visuelle, mais je ne préférais ne pas y penser. Pour le moment la présence de Tensai me tendait déjà suffisamment, « Génial, tu as prévu un gouter, comme si on était à l'académie. », murmurais-je avec froideur à l’intention de Tensai - et le sac de nourriture qu'il tenait - avant de reporter mon attention sur ce fameux Tadake Kyoshiro, « Uchiha Akira, mais vous l’aviez deviné. ». Faire illusion, ne pas me trahir… Je n’avais de cesse de me répéter les mêmes choses… J’étais terrifié.


☽ • ☾
ft. Kyoshiro, Kentetsu & Tensai


Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 203
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 110
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue697/1200Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (697/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre de l'équipe 3
ft Equipe 2







Chaque génération apportait son lot de jeunes esprits, de sang neuf, de nouvelles âmes prêtes à faire le choix de mettre leur vie au service d'une cause bien plus grande, au service de la protection de ce village et du renouveau de ce cercle sans fin. Bons comme mauvais, génies comme ratés, arrogants comme humble, la charge incombait à la génération précédente de préparer ces jeunes esprits à la vie qui était désormais la lors et, dans le cas présent, ce rôle de formateur et de modeleur avait été posé sur les solides épaules d'un homme qui ne pensait pas s'en montrer digne. À dire vrai il avait passé sa vie entière à repousser ses limites dans l'idée de pouvoir un jour se sentir à la hauteur de la tâche et, en voyant sa chère jumelle le dépasser avec une telle aisance, sa confiance en lui en avait pris un coup supplémentaire. Pourquoi il continuait de faire bonne figure en se drapant dans son plus beau sourire dont il avait le secret, riant à la vie, faisant preuve d'humour pour apporter un peu de légèreté aux discussions car c'était ce qu'il savait faire le mieux : faire semblant.

Fais semblant et au bout d'un moment tu n'auras plus besoin de le faire, telle était la phrase qui avait guidée l'existence entière du jeune homme pendant deux bonnes décennie. Faire semblant d'être heureux, faire semblant de bien vivre sa cécité, faire semblant d'accepter la mort de son ami, faire semblant de se sentir digne du rang de jônin. C'était devenu tellement simple qu'il le faisait désormais avec une aisance naturelle mais aujourd'hui c'était différent car il ne s'agissait plus uniquement que de lui, aujourd'hui était le jour qui marquerait son passage de simple spectateur de sa vie à acteur actif et déterminé : il ne pouvait en être autrement. Les jeunes élèves qui allaient bientôt le rejoindre étaient là pour apprendre, pour être guidé et le moins que l'aveugle puisse faire était de croire en ces paroles et conseils qu'il allait prodiguer, comme son propre mentor l'avait fait à son époque. C'était ça que signifiait apporter sa pierre à l'édifice, participer à ce cycle infini qui permettrait à Konoha de survivre, il ne pouvait plus se permettre de rester passif en ne se concentrant que sur sa propre course au perfectionnement.

Toujours assis sur son rocher, laissant la brise légère venir caresser son visage et rafraîchir ses muscles fatigués, Kyoshiro laissa ses sens l'avertir de l'arrivée successive de trois présences qu'il identifia sans mal. Le premier semblait plus calme, plus réfléchi et en contrôle de lui même contrairement au second qui ne parvint guère à masquer son énergie débordante. L'aveugle laissa un sourire se glisser sur son visage à l'idée d'avoir un second bout-en-train dans l'équipe, second assez prévenant et généreux pour avoir pensé aux estomacs de ses petits camarades. Bien entendu le shinobi ne pouvait pas laisser ce geste sous silence et inclina légèrement sa tête en guise de remerciement silencieux.

Le troisième intervint également et se présenta à son tour, argumentant que son sensei avait déjà deviné son identité, ce à quoi ce dernier répondit platement :

« Par déduction, oui.  »

Tous les jônins du village savaient pertinemment quelle affliction  frappait le jeune Tadake depuis sa naissance, ce n'était guère un secret d'état et pourtant la plupart des éléments plus jeunes n'en avaient même pas conscience. En était-il de même pour ces trois éléments ? Sans doute mais le Tadake ne souhaitait pas le leur expliquer pour le moment, il préférait qu'ils arrivent eux-même à leur propre conclusion. Laissant une autre gorgée d'eau couler le long de sa gorge alors que ses copies restaient immobiles, humbles et silencieuses, Kyoshiro força sur ses jambes pour se lever de ce trône improvisé avant de se rappeler de ce qu'on avait pu lui dire sur ces trois élèves. Deux génies – même s'il n'appréciait pas du tout ce terme – et un autre moins chanceux mais pourtant tout aussi méritant que les autres : un mix intéressant, restait à savoir ce qu'il allait pouvoir faire de tout cela.

« Tout d'abord bonjour et merci à vous trois d'être présents aujourd'hui. Vous ne me connaissez pas encore, sauf de nom en tout cas, mais vous verrez que je ne suis pas un mauvais bougre.»

Il se rappelait encore de la présentation très simple et solennelle de son mentor à son époque, sobre comme on pouvait s'y attendre mais Kyoshiro n'avait nulle intention de montrer aujourd'hui un autre visage que le sien. Il était un homme sur qui on pouvait compter, fort, chaleureux et la première chose qu'il espérait apprendre à ses poulains serait de lui faire confiance. Ce serait la base sur laquelle cette équipe se construirait.

« Je n'suis pas du genre à vous emmerder avec tout un tas de règles, aussi on va faire simple. Vous avez des questions ? Venez me voir. Vous avez besoin de conseils, que je vous apprenne quelque chose ? Venez me voir. Vous pensez que je ne vous traite pas correctement ? Venez me voir. La communication est la base de toute relation saine, j'espère ne rien vous apprendre là-dessus. Vous n'aurez aucun mal à me trouver. »

Il ne pouvait y avoir de relation sans dialogue et il ne pouvait y avoir de confiance sans réelle relation, le calcul était très simple à faire. Réfléchissant quelques instants à ce qu'il pouvait ajouter de plus sur le sujet, ne voyant rien de pertinemment à expliquer de plus, sachant pertinemment que la confiance ne naîtrait pas en un seul jour, le jônin prit la décision d'enchaîner sur une partie un peu plus personnelle. Joignant ses deux mains devant lui, il concentra son chakra dans le sol et bientôt trois petits monticules de terre naquirent en arc de cercle devant lui, de la taille approximative d'une chaise sur laquelle ses élèves pourraient s'asseoir. Les invitant à le faire d'un simple mouvement de main, il poursuivit ensuite son petit speech.

« La première chose nécessaire pour qu'une équipe fonctionne c'est de se connaître, aussi nous allons faire un petit exercice que personne n'aime mais qui est pourtant bien nécessaire. Vous allez me parler de vous.  »

Il laissa un petit temps de battement pour que tous puissent enregistrer cette information, que tous puisse sentir le stress monter à l'idée de parler d'eux en public, car ce n'était un exercice avec lequel tout le monde était à l'aise. Et pourtant il était diablement utile.

« Pas me parler de toute votre vie, non, mais de m'expliquer ce qui vous anime. Ce qui vous fait vous lever le matin, ce qui vous fait emprunter la voie du shinobi.  »

Gênant ? Peut-être bien mais cet exercice n'était pas optionnel. Oh oui il aurait pu commencer lui-même pour montrer le niveau de détail exigé, mais c'était autrement plus intéressant de voir quelle quantité de leur âme ces jeunes gens étaient prêts à dévoiler. Ainsi, il vint à son tour se rasseoir sur son petit rocher tout en terminant son explication par :

« Un volontaire pour commencer ? Ou vous voulez que je commence pour montrer l'exemple ?   »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Rencontre de l'équipe 23 : Vous avez dit génies ?

Feat Akira & Kentetsu & Kyoshiro-Sensei


Y a pas à dire, certaines personnes sont dotés d'un pouvoir bien étrange. Pourquoi m'efforcer à vouloir nouer des liens et œuvrer à la bonne entente, quand d'autres alourdissent l'atmosphère et font naître des tensions dont l'on se passerait bien... Akira. Lui aussi détenteur du blason des Uchiha - un parent en somme -, était un heureux détenteur de ce "don". Le simple fait de croiser son regard me rappelait à quel point je pouvais détester l'image de "l'Uchiha" que la plupart des autres clans pouvait dépeindre. Le moindre centimètre de son visage ne laissait transparaître que de l'arrogance... Mon sourire s'effaçait à mesure que je l'observais. Nous allions être des compagnons d'armes et déjà cette mise en bouche ne m'annonçait rien de bon. Il n'eut pour seule réaction de ma part, l'insistance de mon regard.

Au moins, notre "Maître" semblait bien plus facile à vivre à en juger par sa brève présentation. Il souhaitait se montrer disponible et à l'écoute de ses nouveaux protégés. Ces quelques mots avaient - à eux seuls - suffit à me mettre en confiance. J'hochais légèrement la tête à son égard pour lui signifier que j'avais bien assimilé ses propos. Une partie de mes craintes s’envolèrent avec ses paroles. Au final, peut-être que les choses n'allaient pas être si différentes qu'avec mon ancienne équipe - si l'on omettait Akira -. A vrai dire, je reposais une grande partie de mon jugement sur lui... sûrement car il était le seul dont je connaissais véritablement quelque chose. Notre autre camarade, - sinon dire qu'il s'agissait d'un Hyûga - m'était totalement inconnu. Je n'avais même aucun souvenir de l'avoir croisé dans les rues du village. Il semblait bien sérieux.

Soudainement, trois petits amas de terre surgirent du sol, derrière chacun de nous. Ils étaient le fait de Kyoshiro à en juger par ses mains jointent. D'un simple geste de ces dernières, il nous invita à nous asseoir, chose que je fis sans plus attendre, comprenant que la discussion n'était pas encore terminée. La consigne tomba rapidement. Parler de nous. De nos ambitions. Parler de notre choix de devenir un shinobi. De nos valeurs. Un exercice auquel je ne m'étais jamais véritablement attelé. Déjà, plusieurs hypothèses se dessinaient. Le simple fait d'avoir été envoyé à l'Académie par le clan constituait une réponse à elle seule... mais pouvais-je véritablement dire que cela m'animait ? Faire en sorte que mon père soit fier de moi apparaissait aussi comme une réponse plausible. Du moins pour l'époque. Même si le temps où j'arpentais les bancs de l'Académie n'était pas si loin, je n'étais plus le même. Mes yeux voguèrent lentement vers mes camarades, guettant leur prise de parole.

Pourquoi ne pas la prendre moi-même ? Commencer et ouvrir le bal ? Je pouvais sentir cette boule dans mon estomac. La même que j'avais ressentie le jour de "l'épreuve" du clan... Le stress. Le poids du regard des autres, du jugement qu'ils posent sur nous. Étaler ses convictions n'était pas si simple. Si pour moi, elles semblaient importantes au point d'y vouer ma vie, pour d'autres, elles pourraient apparaître comme risibles et vides de sens. L'on a beau se répéter à soi-même que l'on se contrefiche de l'avis des autres, je ne pense pas que se soit si facile.

Je ne cherchai pas vraiment la réponse,... mais plutôt la meilleure réponse que je pouvais apporter à cet instant précis. Celle qui ferait de moi un véritable shinobi aux yeux des autres. Transformer mes propres ambitions et objectifs par crainte d'être moqué. Je posais le sac à mes pieds, relevant la tête vers notre Senseï.
« Je peux commencer ? » ai-je demandé.
Après tout, c'qui compte vraiment au fond, ce n'est pas de savoir si nos convictions plaisent à untel ou untel, mais plutôt d'y croire suffisamment pour en faire le vecteur de notre vie, non ? Sans attendre de réponse de la part des autres, je repris.
« J'suis devenu un shinobi pour participer à la protection du village, comme les autres. Depuis le jour où nous avons reçu ce bandeau, il est de notre devoir de faire ce qui est en notre pouvoir pour préserver ce que nous avons ».  
J'avais baissé les yeux, regardant le sol. Ma réponse pouvait paraître bateau, même pour moi, mais elle représentait très certainement l'ambition commune de la plupart des Ninja du village et donc par extension l'une des miennes.
« Au-delà de ça, j'le fais aussi pour pouvoir protéger mon clan, ma famille et surtout ma sœur. » ai-je continué sur un ton beaucoup plus sérieux.
Étrangement, je savais que si - dans le pire des cas - je devais choisir entre ma sœur, le clan ou le village, mon choix se porterait avant tout sur elle... Peut-être était-ce incroyablement égoïste de ma part, mais je ne parvenais pas encore à mettre une explication dessus.

Une autre idée me vint en tête en songeant à Kaori et aux épreuves auxquelles elle avait été confrontés pour attirer le regard de notre père et la reconnaissance du clan... C'est alors que je relevais la tête.
« Mais j'ai aussi un but personnel. Je voudrai faire en sorte que les générations futures cessent d'être le reflet d'un idéal pour nos familles. ».
Inconsciemment, j'avais légèrement monté le ton. En repensant au traitement de ma sœur lors de ses "échecs", je ne pouvais que ressentir amertume et colère. Le mépris dans le regard. Les réflexions culpabilisantes. Je savais n'avoir que 11 ans, qu'à mon âge, pensait d'une telle façon pouvait paraître absurde voire même invraisemblable. Pourtant, cette conclusion était bel et bien le fruit de ma réflexion.
« Aujourd'hui naître dans un clan, c'est être rangé dans un tiroir... et l'on doit se sacrifier pour être comme l'entend la réputation du clan... Alors pour que les prochains puissent grandir sans avoir à subir le poids des ambitions de leur clan, je deviendrai Hokage pour changer les choses s'il le faut ! »  
La chaleur grimpait à mon visage, faisant rougir mes joues et prenant conscience de ce que je venais de mettre sur la table. Un rêve de gosse. L'on aurait l'une de ses bandes dessinés où l'enfant voulait devenir le plus grand héros de l'histoire. Le Hokage représentait énormément pour moi, suffisamment pour que j'en fasse un modèle à suivre, bien plus que mon père... notamment pour son calme et sa tempérance. Je relevais alors à la tête, avec un petit sourire gêné.
@Tadake Kyoshiro @Hyûga Kentetsu @Uchiha Akira
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 540
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue615/500Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (615/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre de l'équipe 3 :
Vous avez dit génies ?

☽ • ☾

Il semblait… Calme ? Non peut-être pas exactement ça, mais il y avait une certaine maitrise latente, comme une retenu, je n’aurais su dire, mais il y avait quelque chose qui semblait différer chez lui. Un question de posture peut-être, ou quelque chose dans le discours. Il semblait ouvert à la discussion, aux critiques peut-être aussi, à la remise en question et c’était quelque chose qui m’échappait complètement et qui m’était pourtant si familière. Mais peut-être essayait-il simplement de faire bonne impression et que derrière ses airs de sensei disponible pour ses élèves, il n’y aurait qu’un énième adepte de l’excellence. Baissant les yeux sur le sol au moment où la terre se fendait pour mettre au monde des sièges de fortune, je notais en moi-même ce qui semblait-être de toute évidence une information sur ce nouveau maitre. Un utilisateur de Doton, une affinité que je ne respectais pas vraiment faute d’avoir déjà été réellement mit en contacte avec elle. L’usage du Doton me semblait sale, impropre, loin de la propreté sans doute destructrice et infertile du Katon. Il me suffisait de voir ma mère à l’oeuvre pour comprendre combien cet art était précis et magnifique, combien les flammes ulcérés le ciel avec une poésie. Sans doute idéalisais-je un peu trop les compétence de ma mère, mais je n’avais jamais rien trouvé de plus beau qu’une flamme consommant le bois encore tendre d’un arbre. Alors bien que cela m’apportait une information primordiale sur l’homme, cela venait aussi et surtout avec son lot de déception quand à ce qu’il ne pourrait pas naturellement m’apprendre à développer. J’allais devoir allumer seul la flamme devant bruler dans mon sang… Il serait alors uniquement l’outil oeuvrant à ma chute et non celui me permettant de me relever et d’avancer.

La preuve étant, il réclamait à nous connaitre, avançant une cohésion d’équipe nécéssaire à toute progression. Le seul moyen d’avancer n’était pas de se reposer sur autrui, cela ne conduisait qu’à l’échec, c’était bien le travail, l’acharnement. Des coéquipiers ne représentaient qu’un frein de plus dans une progression, rien de plus. Pourtant et malgré un silence pesant, quelqu’un décida de donner du crédit aux espoirs stupide de cet homme et ce fut bien évidemment Tensai qui ouvrit le bal. Le début de ses mots m’arracha un rire sarcastique, participer à la protection de ce village, protéger son clan, sa famille. Il continuait à être la parfaite petite image du ninja modèle et c’était bien au delà de ce qu’on attendait uniquement de lui dans le clan. Ça m’énervait, me faisait serrer les poings. Je refusais de me plier à ce petit jeu complètement stupide, la preuve étant j’étais encore debout, la colère grondant en moi sans avoir le courage de dire quoi que ce soit. Il pouvait se permettre d’être parfait car tout semblait si… Attendu. Tensai n’avait aucunes surprise à offrir au monde, juste sa petite perfection horripilante et pourtant… Il suffit d’une phrase, de quelques mots pour que mon regard sur lui change brusquement, pour que mes poings cesse de se serrer au point d’en blanchir les jointures. Faire en sorte que les générations futurs cesses d’être l’idéal de nos familles… Cesser d’être ce que l’on attendait de nous… Il était… Moins stupide et durant quelques secondes je me laissais séduire par l’idée de ne plus vouloir répondre à cet idéale. J’étais né il y a 14 ans et jamais je n’avais su réellement l’atteindre malgré tout mes efforts… Et si ? Et si simplement j’arrêtais ? Lui était un génie, il pensait ça et… Et non, je ne pouvais pas, ce n’était qu’une façon détourné de s’assurer que personne ne lui ferait jamais d’ombre. Il resterait au sommet en prônant des choses que tout le monde aimerait entendre et qui pourtant ne le reflété pas lui. Pourquoi était-il si brillant, en marge des autres si il était si attaché à l’idée de former une nouvelle génération ? On ne connaissait pas généralement par sois ? Je haïssais Tensai, je le haïssais d’insuffler ce genre d’idée dans mon cerveau alors que jamais je n’aurais le cran de le faire, je le haïssais d’être à ce point en avance sur moi pour ce permettre ce genre de fantasme. Moi, si je tournais le dos aux attentes de mon clans, je me condamnerais à mort, rien de plus.

Quand à devenir Hokage… Je levais les yeux au ciel, cherchant à me parer le plus efficacement de toute l’orgueil que mon clan pouvait porter. Il avait des rêves de gamins, des rêves que tout le monde voudraient avoir, que je voudrais avoir, mais c’était stupide, personne ne pourrait enfuir les ambitions du clan, surtout pas un enfant. Il n’y avait aucun espoir que j’avais le droit de porter en lui. Soupirant, je finis par me laisser tomber sur ce monticule avec autant de grâce que possible avant d’intervenir, la voix noué, mais pourtant assuré, « N'oublies pas de te réveiller la prochaine fois que tu sors de ton lit, nous raconter tes rêves éveillés est d’un ennuie mortel. », lâchant Tensai des yeux, je reportais mon attention sur le jeune professeur pour continuer sur le même ton, « La seule chose que vous avez besoin de savoir maintenant c’est que l’honneur de mon clan et la fiertée de mes parents demeureront les seules choses m’important réellement… », c’était vrai, la seule chose que j’oubliais sans doute de dire c’était que jamais je ne serais à ce niveau et que jamais mes parents ne seraient fiers de moi. « Et si pour l’honneur de mon clan je dois me prêter au jeu du shinobi exemplaire, alors je le ferais. », j’étais une erreur, un mensonge. J’avais envie de fuir, j’avais envie de disparaitre, de ne plus exister, mais je ne pouvais pas. La seule chose que je pouvais encore tenter de faire c’était de nourrir l’illusion, rien de plus.

« Quand à vous dire des choses suffisamment utile pour me connaitre… Je ne vous connais pas, rien ne me pousse à vous faire confiance, à commencer par votre incapacité à montrer réellement l’exemple en ouvrant le bal. », l’attaque était la seule des défenses, du moins quand il n’y avait pas de danger imminent, sinon là c’était la fuite et pour notre cas, il ne pouvait pas décemment me tuer sans en payer le prix non ? « Vous êtes en stage ou vous n’avez aucune idée de ce que vous faites ? Je suis curieux de savoir à quel point vous allez me ralentir… », qu’il ne décide pas de me remettre à ma place maintenant, qu’il mette ça uniquement sur le compte de mon clan… Il ne pourrait jamais me rendre moins bon, mais il ne pourrait jamais réellement m’aider. À moins d’un miracle je resterais médiocre et ça je ne pouvais pas me le permettre.


☽ • ☾
ft. Kyoshiro, Kentetsu & Tensai


Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kentetsu
Hyûga Kentetsu
Konoha no Chunin
Messages : 35
Date d'inscription : 09/02/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 5
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue58/500Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (58/500)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
Rencontre de l'équipe 23 : Vous avez dit génies ?
L'arrivée du Hyûga
Feat l'équipe 23


Mes deux nouveaux équipiers étaient arrivés à peine après moi. Je ne connaissais aucun des deux arrivants, mais je pouvais déduire que celui aux cheveux noirs et hérissés était un Uchiha, de part le symbole cousu sur ses vêtements. Juste après, mes nouveaux condisciples se présentèrent chacun leur tour, celui dont j'avais deviné le clan se nommait Tensai, et le second était lui aussi un Uchiha, nommé Akira. Ironiquement, ma nouvelle équipe semblait extrêmement contrastée. En effet, Tensai avait montré un incroyable enthousiasme et une personnalité enfantine tandis qu'Akira semblait bien plus apathique. Tiens, l'Uchiha avait amené un goûter, je ne m'étais donc probablement pas trompé sur sa personnalité. L'autre quant à lui était bien plus désagréable, on aurait presque dit qu'il faisait tout pour être détesté et rester seul. Je n'appréciais pas particulièrement les gens comme Tensai -même si certains diront qu'une personne comme lui est essentielle dans une équipe-, mais je ne supportais pas la personnalité d'Akira.

Notre professeur avait ensuite pris la parole et s'était rapidement présenté avant de définir les règles de cette équipe. Il semblait vouloir faire une équipe basée sur la confiance mutuelle et la communication. C'était un objectif tout à fait honorable. Puis il nous demanda de présenter nos motivations.

Chacun leur tour, Tensai et Akira se présentèrent. Le plus jeune avait des motivations plutôt utopiques : protéger Konoha, son clan et sa famille ; il souhaitait aussi changer les clans. C'était un objectif assez original pour un clanique, puisque ceux qui ont un nom ont tendance à avoir une meilleure vie. Ce fut ensuite au tour d'Akira de se présenter, il avait d'abord commenté acerbement les motivations de Tensai, puis dit que seul l'honneur de son clan et de sa famille l'importait. Je n'avais rien dit pendant que les deux autres se présentaient, en fait, je n'avais rien dit depuis que je m'étais présenté devant Kyoshiro.

C'était maintenant à mon tour de parler, je n'avais pas vraiment eu besoin de réfléchir avant de parler, je comptais juste être sincère :

"Je pense que c'est à moi. J'ai beaucoup de motivations, mais on pourrait dire que j'ai choisi de devenir ninja sur un coup de tête. Quand j'étais petit, je regardais souvent ma sœur s'entraîner, et je trouvais ça cool, alors je lui ai demandé de m'apprendre ce qu'elle savait. Quant à mes motivations... Je suppose qu'on pourrait dire que je souhaite continuer à m'améliorer et à aider Konoha, puisque c'est là que je suis né."







résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 203
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 110
Expérience:
Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Left_bar_bleue697/1200Rencontre de l'équipe 3 : Vous avez dit génies ? [ PV Equipe 3 ] Empty_bar_bleue  (697/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre de l'équipe 3
ft Equipe 2







Le shinobi devant ces trois inconnus n'avait jamais été naïf, jamais candide au point de croire que la confiance était quelque chose capable d'apparaître en un claquement de doigts, mais il avait assez travaillé en équipe pour savoir que c'était bien la clé de voûte de toute relation équilibrée. Si un shinobi ne pensait pas son collègue capable d'assurer ses arrières, comment pourrait-il agir efficacement ? Comment agir librement en devant constamment regarder derrière son épaule ? C'était avec cette idée en tête que le jeune Tadake avait voulu ouvrir la conversation en était le plus posé et bienveillant possible, afin de tuer dans l'oeuf tout tentative de rébellion ou de destruction de son autorité naissante, d'une part parce qu'il ne se définissait pas encore comme un leader d'équipe mais parce que telle n'était pas sa vision de la hiérarchie.
Kyoshiro croyait fermement que chaque individu était à même d'apporter sa pierre à l'édifice, tout comme lui le faisait encore aujourd'hui, en prenant en compte les différences de niveau de chacun. Il ne pouvait évidemment pas attendre les même prouesses d'un genin que d'un jônin, cela tombait sous le sens, mais c'était parfois bon de rappeler que chacun faisait ce qu'il pouvait selon le maximum de ses propres capacités. Les capacités de ces trois jeunes gens restaient encore à définir, bien sûr, mais avant de se mettre à éprouver leurs corps il fallait analyser leurs personnalités. Qui étaient-ils ? À quoi aspiraient-ils ? Quel domaine maîtrisaient-ils plus que les autres ? Des informations basiques qui permettraient au Tadake de dessiner un schéma de son équipe dans sa petite tête bien pleine.

Si le premier, le dénommé Tensai fit forte impression au jeune aveugle en démontrant un esprit éclairé et un certain point de vue sur la vie qui n'était pas sans lui rappeler le sien, l'autre Uchiha se démarqua par un esprit plus acerbe et piquant. Ces deux-là avaient beau être de la même famille ils n'en restaient pas moins aussi différents que le jour et la vie, en un instant le shinobi réalisa que parvenir à faire travailler ensemble ces deux jeunes serait un poil plus compliqué que prévu. Compliqué mais pas impossible.

Laissant le jeune Akira parler sans le couper, enregistrant tous ces mots dans un coin de sa tête pour préparer sa réponse, Kyoshiro laissa quelques secondes d'une courte pause d'installer avant de relever la tête et de répondre le plus posément possible.

« Tu as de la répartie, c'est bien. Reste à voir si tu es juste une grande gueule ou vraiment compétant et, ça tombe bien, cette tâche m'incombe.  »

Kyoshiro n'était jamais mauvais ou véritablement piquant dans ses paroles, il se contentait de vocaliser ce qu'il se passait dans sa petite tête sans la moindre espèce de filtre. Bon comme mauvais, vexant comme inspirant, ses paroles étaient le reflet direct de son âme : il ne pouvait pas être plus transparent que cela.

« Mais je comprends, je te comprends. Vous arrivez ici, vous apprenez que vous allez être encadrés par un aveugle au profil douteux. Moi aussi à votre place je me poserais des questions. Évidemment.   »

Comprendr.e...il pouvait l'essayer en tout cas, car il ne savait pas ce que c'était que de juger quelqu'un sur son apparence. Il n'était pas comme cela et ne le serait jamais, c'était sans doute ce point qui faisait de lui le meilleur comme le pire des professeurs.
« Permettez-moi donc d'être le plus transparent possible. Mon but est de vous garder en vie, de vous faire gagner en expérience et de vous aider à atteindre vos buts, quels qu'ils puissent être. Pour faire simple, je suis là pour vous aider à atteindre la meilleure version de vous-même. »

Il voulait aider ses élèves à devenir fort car c'était la chose à faire pour le bien du village, évidemment, mais était-ce la seule raison ? Non, il le faisait parce qu'il en avait envie et parce qu'il se rappelait ce que c'était que d'être à leur place. De se chercher, de s'épuiser jour après jour pour une cause qu'ils ne comprenaient pas encore eux-même.

« Maintenant vous vous doutez bien que ce genre de travail ne se fait pas tout seul et, pour cela, j'ai besoin d'un minimum d'efforts de votre part. Je ne vous demanderai jamais l'impossible, simplement de faire de votre mieux.   »

Laissant quelques secondes de plus s'échapper pour que les informations soient correctement enregistrées, pour que tous comprennent bien où il voulait en venir, l'aveugle enchaîna finalement avec :

« Peut-être que vous finirez par me faire confiance, à force de temps. Et pour répondre à ta question, jeune homme, tout comme toi et tes camarades ce sont la famille et le devoir qui me font me lever le matin. Curiosité satisfaite ?  »

Que pouvait-il cacher ? Qu'il accordait autant d'importance à la famille qu'au devoir ? Ce n'était pas une nouveauté pour quiconque le connaissait bien, ce qui n'était pas le cas de ces trois jeunots. Mais cela viendraient, ils finiraient forcément par réaliser que le Tadake n'était pas un mauvais bougre. Enfin, une fois son speech terminé, il conclut son intervention par une ouverture sur la suite :

« Bien, une bonne chose de faite. Avant toute chose est-ce que l'un d'entre vous a des questions, des demandes, points qu'il souhaiterait aborder ou domaine qu'il souhaiterait travailler ? Si c'est le cas, c'est le moment d'en faire part. Je vous écoute.  »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.