:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fourmi et le cerf [PV Hako]

Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
Le sekaï recelait une multitudes de trésors encore inexplorés. Si les scientifiques avaient une vagues idée de son évolution au travers du temps depuis l'apparition du chakra, il n'avaient en revanche aucune ou quasiment aucune information sur son développement avant cette époque. Nul doute que le monde fût un jour peuplée d'espèces animales ou végétales aujourd'hui disparues et heureux étaient ceux qui avaient la chance de tomber sur les reliquats de cette ère lointaine. C'était apparemment le cas quelque part à la frontière entre les grandes forêts et le pays du feu.

La nouvelle était arrivée aux oreilles du Daimyo d'Inari qui avait tout de suite relayé la nouvelle aux Nara, jugeant que leurs accointances reconnues avec la nature et tout ce qui y touche faisait de ton clan le plus qualifié pour aller s'enquérir de la réalité des faits directement sur le terrain. Qui sait, peut être la découverte serait elle à la base d'une évolution capitale dans le domaine de la biologie, et il était hors de question pour le dirigeant régional d'être à la traîne en terme de connaissances, d'autant plus lorsque celles-ci se rapportaient à la nature. Passionné par l'herbologie et la géologie, nul doute que tu aurais l'occasion de rencontrer là-bas quelques confrères avec qui partager, tu ne manquas pas l'occasion de te porter volontaire pour cette mission, malgré les occupations dues à ton rang. Après tout, deux trois journées d'absence ne devraient pas changer grand chose à l'affaire et les autres membres réussiraient largement à gérer pendant ce temps. Les circonstances étaient uniques pour rencontrer des confrères spécialistes et pouvoir échanger avec eux.

Chargé d'une besace contenant une liqueur de riz artisanale, tes scalpels et une bonne dose de salvia divinorum, tu y ajoutas également des pinceaux, une brosse à dent et quelques sachets hermétiques, estimant qu'une fois sur place, tu aurais accès aux autres outils nécessaires au bon déroulement des fouilles archéologiques. C'est ainsi que tu pris congé du domaine Nara à l'aube, avalant en quelques heures les kilomètres te séparant du lieu de la découverte et arrivas sur place alors que la pause déjeuner venait apparemment de se terminer depuis peu, la plupart des présents récupérant le matériel en se dirigeant vers l'entrée de la grotte, tandis que deux autres s'occupaient de la vaisselle. Il devait y avoir une dizaine de spécialistes provenant des régions avoisinantes, reconnaissables les uns des autres par des tenues typiques ou des emblèmes fièrement affichés pour certains.

Ta première réaction fut de demander à rencontrer le chef des travaux afin qu'il t'en dise un peu plus sur l'avancée des opérations. Déliant le sceau du Daimyo d'Inari t'octroyant officiellement le droit de participer aux recherches, tu montras la convocation à qui de droit et fus immédiatement conduit auprès de Harunta Zieff, l'un des plus grands experts du sekaï pour tout ce qui concernait la biologie, la géologie ou l'archéologie. Plus réputé pour son intelligence et ses connaissances que pour ses muscles, il était un homme fin, à la stature altière et portait presque tout le temps un monocle qui le rendait encore un peu plus digne. C'est lui qui te conta le récit de cette découverte en te guidant à sa suite dans les méandres caverneux, après t'avoir salué avec méfiance. Ce qu'il justifia par le nombre croissant de misérables intéressés par la gloire et la fortune plutôt que par l'intérêt historique que représentaient de telles fouilles. Il ajouta à ce propos qu'il craignait que certaines personnes présentes ici ne tentent de saboter les recherches pour en récupérer tous les bénéfices.

Selon ses dires, deux promeneurs qui étaient en train de jouer avec leur chien dans une clairière, avaient découvert l'existence d'une grotte souterraine en secourant l'animal tombé dans un trou plus profond qu'il n'y paraissait. La caverne, au milieu de laquelle ondulait une rivière formée par les précipitations accumulées, était également recouverte d'une argile grise qui rendait les parois glissantes et qui laissait apparaître plusieurs peintures rupestres si l'on grattait avec la délicatesse appropriée à ce genre de travail. En divers points, saisissant sur leur chemin les teintes inhérentes à la forêt, plusieurs traits de lumières traversaient les murs supérieurs, se reflétant sur les gouttelettes d'humidité répandues un peu partout dans la cavité et donnant ainsi un effet kaléidoscopique à l'ensemble. Zieff t'informa également de la découverte de trois types de plantes jusqu'alors inconnues et parsemant le sol de l'endroit, ainsi que de celle encore plus enivrante d'une bestiole fossilisée, dont on essayait à l'heure actuelle de déterminer la classification. Au premier abord, tout portait à croire qu'il s'agissait d'un insecte, mais de nombreuses expériences supplémentaires ajoutées aux avis d'entomologistes de renom étaient nécessaires pour identifier à coup sûr l'animal.

Les personnes présentes étaient réparties en deux groupes. Le premier, auquel tu appartenais gérait plus précisément toute la partie végétale, le but étant de récupérer des échantillons avant de les soumettre à des tests, autant pour dater leurs origines que pour en exposer les vertus. Le second groupe était quand à lui attaché aux recherches animales, tant dans la catégorisation de celui trouvé que dans la découverte de nouveaux.  Après avoir écouté avec attention toutes les explications, tu t'accoutras de l'ensemble vestimentaire requis pour la tâche qui t'incombait et rejoignit ton groupe, composée de sept autres personnes en plus de toi. Trois archéologues, deux herbologues et deux géologues, chacun possédant des connaissances se recoupant à merveille avec celles des autres. Les deux groupes, malgré des tâches bien spécifiques, travaillaient conjointement, et chacun partageait ses découvertes avec enthousiasme.

Jetant un œil par dessus ton épaule alors que vous vous mettiez à la tâche, tu aperçus dans l'autre bande, une personne des plus étranges sur laquelle ton imagination, jusqu'ici sevrée de sauge des devins, ne put s'empêcher d'extrapoler. Était-ce la bestiole en question? Si tel était le cas, il n'y avait assurément pas besoin d'être calé en zoologie pour comprendre qu'il ne s'agissait pas là d'un insecte. Mais qui était-ce alors. D'apparence elle ressemblait à une gamine. Pas bien haute sur pieds, elle était affublée d'un habit vert pomme des plus cocasses qui te fit l'associer aux lutins des légendes Inariennes, sortes de petites boules de nerfs facétieuses. Mais qu'est ce qu'un lutin pouvait faire ici? Tu te redressas alors et te dirigeas promptement vers elle, curieux. Arrivé non loin de sa position, tu clignas deux fois rapidement des yeux avant lui adressé un sourire ravi.

-Oh...Ooooooh...hey...t'es de la famille des lutins de nos légendes? Me dis pas que j'ai enfin de la chance d'en rencontrer un...ou une plutôt...tu sais que les lutins étaient à la base de beaucoup d'histoires que l'on me racontait étant petit? Une main au menton...mouais non ça doit pas être ça...mais si t'es pas un lutin en même temps, ça veut dire que t'es juste une gamine...qu'est ce qu'une fillette peut bien faire ici?
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf


Être ninja, notamment du clan Aburame, ne se résumait pas à se tapir dans l'ombre et aller égorger de nuit quelque vil malandrin ou seigneur du mal.
Hélas.
Parfois, pour la grande gloire du clan, il fallait faire marcher sa tête. Le clan Aburame disposait de moult savants, médecins et chercheur, tous forcement orienté vers l'entomologie (mais pas que, les Aburame savaient bien que connaitre tout un écosystème s'avérait vital).
Certains n'étaient d'ailleurs même pas des ninja et n'avaient pas d'essaim de kikaichuu dévoreur de chakra implanté en eux.

Pour Hako, il compensait ce manque par un étrange pouvoir soporifique quand ils parlaient entre eux ou à autrui.
La bouillante petite genin c'était porté volontaire pour l'expédition. Pensez-vous ! Explorer une grotte à la faune inconnue, un véritable monde perdu ! N'était-ce pas exaltant ?
Et bien non. Les vieilles barbes du clan qu'elle escortait avec un autre chuunin Aburame savaient comment tuer toute idée d'aventure dans l'œuf.
Protocoles abscons, prudence (excessive), délicatesse chichiteuse... Cet art de couper les cheveux en quatre pour rien agaçaient Hako et ses lourds soupirs avaient amenés quelques froncements de sourcils à peine décelable dans l'équipe de scientifique Aburame (ce qui équivalait à une engueulade tonitruante pour les membres de ce clan posé et silencieux).

Heureusement (ou pas), ils avaient été rejoint par un groupe d'expert (génial, d'autre coupeur de cheveux en quatre) en provenance des forêts d'Inari.
Ou moins, ça promettait un peu d'exotisme et Hako loucha vers les nouveaux arrivants, espérant un peu d'action. Allez, un p'tit shinobi ennemi infiltré, un brigand voulant voler les découvertes... Quelque-chose à faire au lieu de gratter le sol ! A tabasser !

Un des étrangers la fixa soudain, voir la reluqua ouvertement. Un gars aux cheveux mi-long, vêtu de bleu. Oh, un symbole clanique ? C'était quoi déjà, celui-là ? Ah oui, Nara !
La kunoichi vert-pomme n'étaient pas très doué au niveau géopolitique (c'était chiant), mais elle savait quand même reconnaître les marques des principaux clans non-loin du Pays du Feu. Presque. Disons cinquante pourcent.
En tout cas, il devait être son pendant d'Inari : un membre de l'escorte des géologues, entomologues et autre trucs en -logues barbant.
Le shinobi inconnu écarquilla des yeux et sourit grandement en découvrant Hako, qui rougie un peu.
Oui, elle attirait l'attention, son costume faisait souvent ça. Mais rarement à ce point. Si ça se trouve, il la trouvait mignonne...

Non.
Le Nara s'avança et commença à lui débité un flot de paroles à toute vitesse, pas forcement cohérentes.
Même pour une hyperactive comme Hako, c'était troublant. Il la prenait réellement pour un lutin (eh ! elle n'était pas si petite quand même !) ou une créature de légende (pas faux, selon son égo)... Avant de la traiter de fillette !?

Le lutin vert de Konoha sentit son poing de la Justice la démanger. Fillette !
Jeune fille en fleur, à la rigueur...
Mais non. Tabasser un des membres de l’expédition juste pour quelques mots nuierait un poil à la réputation de Konoha (même si ça soulage).

"J'suis ni un lutin issus d'une histoire pour gosse, ni une fillette." grogna la jeune Aburame, sur la défensive (ou plutôt se retenant d'être sur l'offensive) et se redressa de toute sa (petite) taille, notamment pour faire briller le bandeau ninja qu'elle portait à la ceinture. "Je suis Aburame Hako, kunoichi de Konoha..."
La kunoichi vert-pomme se força à sourire et à adoucir sa voix et son humeur .Un peu de diplomatie. Après tout, ça ferait peut être quelqu’un avec qui discuter un peu pendant que les autres fouilles-poussières s’amusaient dans la boue avec leur pinceaux à la recherche de fossiles ou les Kami savaient quoi.

Elle eut un vague geste vers la troupe de scientifiques qui bavardaient entre eux de trucs sans doute super intéressant si on avait vingt ans de métier dans leur spécialité.
"Et j'accompagne des entomologistes de mon clan. Les insectes, c'est notre spécialité ! Et si jamais il trouve un truc dangereux ou réveille une sale bestiole dans leur grotte, je serais là pour m'en charger... Et toi, qu'est-ce que tu fais ici ?"
Question un peu idiote : il était surement là pour les mêmes raisons qu’elle et visiblement accepté dans l’expédition. Mais était-il un shinobi "de garde" ou un scientifique barbant ?
Vu sa dégaine... Il ne semblait pas très "physique", mais si elle se rappelait bien les leçons, les Nara étaient plus du genre sournois... Ou c'était les Yamanaka ? Ou les deux ?



Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
C'est qu'elle avait du caractère la gamine. Et manifestement ce n'était d'ailleurs pas un terme qu'elle semblait trop apprécier pour la caractériser. Aburame Hako. C'est comme cela qu'elle s'appelait. Aburame. Ce nom te disait bien quelque chose mais impossible de le remettre dans un contexte. Toujours était-il qu'elle faisait parti de Konoha, ce qui de fait lui donnait une certaine importance dans la géopolitique du sekaï. Pas que cette notion te passionnait, mais tu trouvais toujours intéressant de rencontrer les grands pontes de ce monde.

-Oh oh oh...une jeune fille de Konoha...un grand sourire et chuchotant à l'oreille du lutin ...tu dois connaître Cho alors. Comment va cette vieille bourrique? J'ai eu la chance de le croiser une fois quand j'étais môme, il était venu voir le chef de notre clan pour lui demander de se rallier à la cause du village caché en fondation qui n'est autre aujourd'hui que Konoha...il m'avait impressionné à l'époque...faut dire que je devais avoir onze ans alors imagine l'effet que ça peut faire à cet âge de tomber sur un mastodonte pareil...

Tu marquas une pause, te rappelant que tu avais manqué à tes obligations les plus basiques alors qu'elle s'était présentée à toi en bon et due forme. Un sourire se voulant amical traversant ton visage.

-Je me présente, Nara Shika, du clan du même nom...je ne suis qu'un shinobi qui s'intéresse aux plantes et à leurs vertus, comme l'ensemble de mon clan d'ailleurs. J'ai quelques connaissances, mais les spécialistes scientifiques ce sont eux...dis-tu en pointant deux types à lunettes s'affairant un peu plus loin, le nez planté dans la terre...je trouve ça chouette d'être ici, ça me fait sortir un peu, mais pour tout te dire, je trouve le principe de fouilles tel qu'il est réalisé ici, d'un ennui mortel...en tout cas, enchanté...et fier de rencontrer un membre du célèbre village, mais dit moi, je n'arrive pas à me souvenir, le clan Aburame...

Ton intervention fût interrompue par un bourdonnement insistant qui allait et venait autour de toi et que tu identifias comme celui d'une mouche qui n'avait pas l'air de vouloir te laisser en paix. Tu observas les mouvements de l'insecte volant, puis d'une gifle sèche, tu l'écrasas contre ton veston. C'est alors que ton cerveau ne fit qu'un tour. Insecte. Aburame. Clan aux insectes. Mais oui, c'était bien ça, les Aburame étaient ce clan de sociopathes taciturnes maîtrisant des techniques à base d'insectes, un peu dégueulasses il faut bien le dire, mais néanmoins impressionnantes.

-...oh Aburame, mais oui...c'est vous qui aimez vous amuser avec les insectes...

Ton regard passa alternativement plusieurs fois de la mouche écrasée à la kunoïchi, à laquelle tu adressas un sourire contrit en tendant vers elle l'animal mort que tu tenais entre ton pouce et ton index.

-Hum...excuse-moi pour ça du coup...c'était peut être ton amie...tiens, je te la rend...je l'aurais bien ressuscitée, mais je ne maîtrise pas encore la technique d'Iroujutsu qui permet de le faire...encore désolé pour ça mademoiselle Aburame Hako de Konoha...

Ayant repris ta mine enjouée, d'un air malicieux et délivrant un discret coup de coude à la kunoïchi.

-T'as déjà essayé de balancer un scarabée dans une fourmilière? Le résultat est vraiment étonnant. Petit, je passais des heures à observer ce genre de choses...

En effet, tu avais déjà réalisé cette expérience captivante tout autant que cruelle. En l'espace de quelques secondes, le coléoptère avait été littéralement aspiré, plusieurs de ces petites bêtes s'affairant à lui rogner les chairs en même temps qu'elles l'attiraient vers l'intérieur de leur habitat. Ainsi, bien que le premier fut largement plus gros que ses prédatrices, celles-ci ne firent qu'une bouchée de lui, le nombre ayant rapidement pris le dessus sur la taille.

-Tu crois que tu pourrais me montrer une des ces techniques dégueu qui font votre réputation?

Autour de vous, les différents chercheurs n'avaient d'yeux que pour leurs recherches. Aucun ne semblait prêter attention à vos égarements. Ils te faisaient marrer avec leurs brosses à dents, pinceaux et autres tamis. Seul le maître d’œuvre eût une réaction. Quelque peu hautaine d'ailleurs, puisqu'il vous demanda le silence et un peu de concentration par un claquement de doigt négligent.

Armé d'un pinceau, tu fis mine de reprendre le travail mais te ravisa rapidement, laissant ton esprit vagabonder au hasard de tes élucubrations, un doigt dessinant machinalement sur le sol quelques cercles, significatifs de ton ennui du moment, jusqu'à ce qu'une idée surgisse. Successivement, tu regardas la fille, puis le trou béant menant vers les entrailles les plus sombres de la grotte, puis la fille, avec plus d'insistance, puis le trou, et ainsi de suite jusqu'à ce que le questionnement affiché sur ton visage ne se transforme en un sourire espiègle auquel les ombres de l'endroit pouvaient donner des allures lugubres.

-Tu te plais à faire ça? Ça te dirait qu'on s'esquive discrètement toi et moi et qu'on aille faire un tour dans les recoins les plus sombres de cette grotte? Y a moyen que ce soit un peu plus drôle que de rester là, tu crois pas?

Tu ponctuas ta phrase d'un clin d’œil complice, prêt à partir à l'aventure en compagnie de la konohajin après avoir rangé dans tes poches la brosse à dent le pinceau et une boussole.
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

L'autre grand (tout le monde l'était pour Hako) escogriffe semblait un poil bizarre...
Il parlait aussi vite et autant que Kaori, une des rares personnes à pouvoir en remontrer niveau hyperactivité au lutin vert de Konoha.
Et niveau respect, c'était pas vraiment ça... C'était à la fois très troublant de la part d'un adulte et un peu rafraichissant.
"Ouais, Chô est notre Hokage, donc je le connais. Même si j'suis qu'une genin, donc on est pas, pas encore, dans les même cercles... Et il est toujours aussi gro... massi... impressionnant."
La minuscule Aburame sourit en pensant au tableau que ferait le titanesque Akimichi à coté d'elle.
Mais l'air de rien, elle aimerait bien se battre un peu contre Chô : on le disait redoutable (eh, c'était l'Hokage !) et Hako aimait les défis.

Le sémillant jeune (enfin, pour la petite kunoichi, pas vraiment) homme se présenta, confirmant qu'elle avait vu juste : c'était un Nara.
Et visiblement un Nara qui avait bu pas mal de thé ou d'excitant. Comme quoi, il fallait se méfier des réputations des clans... Il était loin de ressembler à un vieux stratège neurasthénique.
Il ne semblait même pas très fut-fut... Bah, chaque village avait son idiot après tout.
En tout cas, il semblait sympathique et partageait son avis (de bourrine) sur les délicates fouilles trop méthodiques et longuettes...
En tout cas, il semblait amusant et tailler le bout de gras avec lui l'occuperait pendant que les autres membres du clan et les autres scientifiques s'extasier devant un caillou, une mare ou une nouvelle herbe probablement irritante. Bon, avec un peu de chance, il trouverait une scolopendre géante sous un caillou et Hako pourrait se défouler.

Mais alors que la kunoichi vert-pomme partait désormais sur un a priori positif face cet étrange Nara, ce dernier dégomma un  moucheron (une  Anthomyia pluvialis à vue de nez. Oui, Hako savait ça : elle était tout de même une Aburame), sans cesser de parler.
Il lui tendit le cadavre en... s'excusant maladroitement ? Ou était de la provocation, une façon de se moquer de son clan et de ses arts secrets ?
"C'était juste une mouche, t'inquiète." grommela Hako, ne sachant pas si elle devait mal prendre les simagrées de l'autre ostrogoth. "Et nous ne amusons pas avec les insectes. Nous nous en servons comme armes mortelles."
Le tout avec un poil de fierté et de morgue (elle essayait d'imiter un peu l'Uchiha-type), histoire de bien rappeler à ce type bizarre qu'elle était issue d'une longue lignée de shinobi particulièrement inquiétants.

Mais déjà le Nara passait à aiutre chose, enchaînant sur des souvenirs d'enfance.
Hako soupira. Pourquoi avait-elle l'impression d'être l'adulte (pour une fois) dans cette conversation décousue.
"Ouais, j'l'ai déjà fait." répondit-elle néanmoins, le regard dans le vague. "Même si ce genre de chose est plus souvent un truc de garçon, comme essayer de pisser sur les fourmilières.... Mais on m'a pas mal forcer à étudier les insectes. Alors, forcement, on fait parfois de p'tites expériences en douce..."
Elle eut un sourire de requin, ses yeux d'émeraudes pétillant de malice (ou de malévolence).
"... Et ça, c'est rien comparait à ce peuvent faire certains insectes dressés et élevés pour le combat."

Le petit rappel inquiétant de ses dons de kunoichi Aburame ne sembla guère émouvoir Shika.
Bien au contraire, il en redemandait !
"Eh ! C'est pas dégueux !" pesta le lutin vert de Konoha, d'un air faussement boudeur, hélas trahit par son regard amusé. "Et ta maman t'as pas appris qu'il ne faut pas jouer avec le ninjutsu ?"
Hako tourbillonna sur elle-même avant d'éclater de rire.
"Pour la démonstration, on verra... Et manier les insectes n'a rien de dégoutant. Ils sont plus propre que beaucoup de genin. Et c'est pas plus horrible que de foutre le feu à quelqu'un d'un Katon bien sentit ou de lui briser les os à coup de Taijutsu..."

L'explication de la kunoichi vert-pomme fut interrompue par le claquement sec des doigts du chef d'équipe des scientifiques.
Hako roula des yeux, un poil agacée. Ils ne faisaient pas tant de bruit que ça. Fichu pète-secs ! Dès qu'on faisait un truc en dehors de leur sacro-sainte spécialité, c'était le drame... Comme si il n'y avait que leurs précieuses recherches qui comptaient !
Eh, qui sait, elle était peut être en train de rapprocher le clan Nara de Konoha avec ses talents d'oratrice et de diplomate !

Ouais. Peu probable. En plus Shika n'avait pas la gueule d'un type ayant la moindre responsabilité. Visiblement, il n'était venu là que par pure curiosité, voire pour s'amuser...
D'ailleurs, le Nara semblait assez de son avis : regarder les scientifiques manier pinces et pinceaux en se retenant de respirer trop fort pour ne pas les "perturber" n'avait rien de drôle...
Il suggéra donc une exploration un peu plus... téméraire de la grotte mystérieuse, au grand plaisir de Hako.
Bon, même si sa proposition était un peu... étrange.

Le lutin vert de Konoha dédia un grand sourire à Shika, levant un pouce joyeux.
"J'en suis ! On s'emmerde ici et je sers à rien. Pas assez... délicate à ce qui paraît..." déclara-t-elle en riant (en se couvrant à retardement la bouche quand des regards noirs se posèrent sur elle.
De nouveau, son regard d'émeraude étincela, se faisant taquin.
"Oh, et en plus j'adore quand des hommes plus âgés que moi, surtout des inconnus d'un clan célèbre pour ses fourberies, m'entrainent dans des lieux sombres, loin de tout le monde..."
Elle lui fit un clin d'oeil complice avant de sautiller joyeusement en direction de la grotte.
"M'man m'a toujours dit de les suivre... Et de leur péter la gueule, ça fera des pervers en moins dans le monde !"

La kunoichi vert-pomme tourbillonna sur elle-même, attendant qu'on ne les regarde plus avant d'approcher de la caverne inexplorée.
"Attends. Tu voulais une démonstration de l’infinie puissance des Aburame ? Je vais te faire ça !" souffla Hako à mi-voix, tout en commençant à composer des mudra. "Et puis, faut quand même que j'assure mon boulot, même si je m'absente un peu... Mushi Bunshi !"
Jaillissant en nuages noirs stridulent de sous ses manches fanfrelucheuses, son essaim répondit à l'appel et se divisa en trois, se condensant en un trio de double identique à la jeune Aburame.
"Clone d'insectes. Des bras supplémentaires, taillables et corvéables à merci ! Génial, hein ?" expliqua la pétulante genin de Konoha.

"Ouaaaiiis..." ne s'enthousiasma pas du tout un des clones, affichant un air au delà du blasé qui rappela à Shika moult membres de son propre clan. "Je sers Konoha et le clan Aburame dans la joie..."
"Numéro un, va faire le guet de façon visible auprès des scientifiques !" ordonna Hako, sans tenir compte des protestations de son double. "Numéro deux, même chose, mais de façon invisible ou au moins discrète. Numéro trois, tu gardes l'entrée !"
Le trio de (fausse) genin vert-pomme se mit au garde à vous d'une manière trop sèche et caricaturale pour ne pas être une moquerie.
Néanmoins, ils s’exécutèrent (en râlant pour numéro 1).
"Bon, voilà ! Maintenant, on se l'explore ce trou ?" pépia gaiement la jeune Aburame.


Récapitulatif combat:
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
Tu écoutas studieusement la petite kunoïchi vert pomme te parler de son clan et des insectes avec lesquels les Aburame semblaient avoir liés comme une sorte de pacte. Les uns offraient apparemment leur corps comme habitacle pendant que les autres rendaient quelques services à leurs hôtes en cas de besoin. Un échange de bons procédés en quelque sorte. Cette association n'était d'ailleurs pas sans te rappeler la relation exclusive, aux bénéfices mutuels, entretenue par les Myrmelachista schumanni, une espèce de fourmis rouges d'Inari, et les quelques arbres qu'elles investissaient en échange de leur protection. Après moult études, vous aviez en effet constaté que les bestioles vivaient librement à l'intérieur des arbres en question et les protégeaient en retour, ne reculant devant rien ni personne, quelque soit la taille ou la force de l'envahisseur. On avait même remarqué une pousse beaucoup plus rapide chez les arbres habités que chez les autres.

Toujours était-il que l'adolescente, qui avait bien mérité par son enthousiasme éloquent que tu lui attribuas ce qualificatif plutôt que celui de gamine, te narrait orgueilleusement les prouesses de son clan et de ces insectes donc elle était si fière. Pour ça, fière elle l'était et avaient l'air d'aimer son clan jusqu'à en mourir pour lui. En même temps il auraient été difficile de la blâmer. N'en était-il pas de même pour toi? Ton clan c'était ta famille et tu étais prêt à tout pour la voir vivre sereinement, du moins en ce qui concernait ceux qui la composaient à l'heure actuelle. Tu aimais les gens du clan, pas forcément le clan. Peut-être les réminiscences d'une histoire pas bien glorieuse à tes yeux.

En tout cas, c'est en la regardant s'agiter, toutes griffes dehors que tu te rendis compte à quel point tes pitreries, aussi spontanées qu'irréfléchies, pouvaient être involontairement blessantes, voire irritantes pour tes interlocuteurs. Malheureusement, te retenir d'être comme cela relevait de l'effort que seule la salvia divinorum pouvait t'aider à assumer aisément. Tu portas la main à ta poche dans le but d'en extraire la blague à tabac contenant la précieuse plante, mais catastrophe, parti à la hâte, tu avais totalement oublié d'en emporter avec toi et ne connaissant que peu la région, essayer d'en quérir maintenant prendrait des heures. Tu allais donc devoir serrer les fesses et essayer de peser au mieux chaque mot que tu dirais. La tâche s'annonçait ardue, mais après tout c'était une Konohajin qui te faisait face et tu te devais de faire au mieux pour entretenir de bonnes relations avec ce village. Qui sait, vous auriez peut être un jour besoin de leur soutien.

Une toupie rieuse et bondissante te fit sortir de ton introspection. La jeune fille tourbillonnait sur elle-même, apparemment heureuse d'avoir pu te faire comprendre qui elle était. Son petit tour de passe-passe te fit sourire en même temps que ton regard s'illumina

-Wooooh...comment tu fais pour tourner aussi vite que ça sur toi même? On dirait shinobi on Ice, un spectacle sur glace que j'ai vu il y a quelques années dans l'isthme du gel...

Toi qui avait toujours tout fait pour prendre la vie comme un jeu, tu ne pouvait qu’acquiescer devant autant d'enthousiasme. Bon pour le ''c'est pas dégueu'', ça restait encore à voir, car tu ne connaissais pas grand monde qui était fan de se retrouver couverts d'insectes grouillant sur leur corps. Tu eus tout de même une petite mine déçu lorsqu'elle remis à plus tard une éventuelle démonstration, avant que l'un des scientifiques rasoirs ne vienne vous interrompre d'un claquement de doigt des plus hautains. Il était décidément temps de filer. Ce que vous fîtes juste après qu'Hako n'interprète tes paroles d'une manière inattendue. Partant du front jusqu'au menton, ton visage devint progressivement écarlate, un sourire anxieux et gêné le traversant, ta mâchoire inférieure semblant se décrocher de ses implantations pour retomber vers le bas.  

-HEIN??? QUOI??? Non mais attend, c'est pas du tout...ah non hein...enfin j'veux dire...hum...

La surprise passée, tu repris un peu de contenance pour te positionner face à elle. Droit comme un ''i'', ton index s'agitant vers le haut et ton regard se plantant dans le sien, tu pris un air faussement professoral afin de mettre les choses au clair avec cette gamine déstabilisatrice, car oui elle méritait bien là de reprendre ce qualificatif.

-Et bien sache petite, que ta maman à tout à fait raison...tu as été très bien éduquée...j'ai d'ailleurs moi-même imaginé inventer une technique que j'appellerais le broyage de noix no jutsu, spécialement pour ce genre d'individus...

Restant sérieux mais reprenant une attitude un peu moins convenue lorsqu'un autre type attiré par le bruit vous demanda de vous terre d'un geste sec de la main, tu approchas ta bouche de son oreille pour lui murmurer la suite.

-Mais tu n'as rien à craindre, il ne s'agit pas de ça ici...non mais sans rire, comment une fille de ton âge peut-elle avoir un esprit aussi perverti...ils sont tous comme toi à Konoha? Poursuivis-tu d'un ton plus léger.

En tout cas, malgré l'incompréhension, elle approuva tes envies d'escapades, auxquelles elle joignit, pour les besoins de la situation, la démonstration tant attendue.

-Ouaiiis...répondis-tu de concert avec le clone. Mais sur un ton bien plus enjoué que la copie d'insectes, un fin filet de bave s'écoulant à l'angle de ta bouche et tes yeux scintillants de milles d'étoiles.

Tu commenças même à applaudir, avant que l'un des rabats-joies en blouse blanche ne te coupe à nouveau dans ton élan, ce à quoi tu rétorquas d'un regard noir. Ce qui étais sûr, c'est que l'Aburame était dans le vrai, pour pouvoir déambuler tranquillement dans les travées les plus enfouies de la grotte, vous deviez le faire en passant inaperçus. Raison pour laquelle tu invoquas un kage bunshin pour prendre ta place au milieu des chercheurs avant de te rendre complètement invisible. Après avoir profité de ton état pour récupérer une torche et des allumettes traînant dans le coin, vous pûtes enfin partir à l'aventure.

Prenant les devants, puis reprenant ton apparence après quelques secondes de marche suffisamment longues pour que vous soyez hors de portée, tu pus tranquillement observer les environs. Le sol glissant était incliné vers le bas, preuve que vous vous enfonciez dans les sous-sol de l'endroit, la lumière s'amenuisant au fur et à mesure de votre descente. Tu allumas la torche pour constater que les murs étaient recouverts d'une sorte d'argile dont la couleur bleuâtre ne te rappelait rien de connu, tandis que plus vous vous enterriez plus la présence de l'humidité ambiante se faisait sentir dans les galeries empruntées, jusqu'à ce que vous arriviez dans une alcôve un plus plus large que les autres, sur le sol de laquelle un ru peu profond zigzaguait entre les petites roches éparpillées ici et là.Tu profitas du fait que vous n'étiez pas ici obligés de vous tenir l'un derrière l'autre pour te retourner vers la kunoichi.

-Pfiouuuu...enfin débarrassés de ses ronds de cuir...je ne suis pas mécontent de partager ce moment avec toi...bon je dis pas que j'aurais pas préféré être accompagné d'une jolie blonde un peu plus...jetant un œil distrait sur sa poitrine...disons voluptueuse, mais au moins ça me change de la paperasse. Je ne regrette pas d'être venu jusqu'ici du coup, ça me fait des vacances...si tu savais comment j'ai dû batailler avec ma mère pour qu'elle ne me pourchasse pas dans tout le sekaï, c'est terrible...j'espère pour toi que ta mère n'est pas aussi tyrannique que la mienne...et puis c'est de sa faute aussi...tout le temps en train de me rabâcher des Shika y a encore un message à envoyer...Shika t'as encore oublié de répondre à Towa pour la mission...Shika, les membres du clan attendent une réponse...Shika et bla et bla et bla...insupportable...enfin, tu vois le genre? J'ai même proposé de créer une unité spéciale dévouée aux besoins administratifs du clan pour me suppléer, mais elle a rien voulu savoir, en me rabattant que c'était mon rôle, que c'était à moi de gérer tout ça...franchement si j'avais su tout ça avant, je ne crois pas que j'aurais signé...enfin bref, pour le moment c'est loin tout ça, alors profitons...

Ta tirade fut ponctuée d'un mouvement de bras pour rapprocher la torche de l'un des murs sur lequel tu aperçus une cavité suffisamment large pour vous permettre d'accéder à l'autre côté.

-Woooh, t'as vu ça...tu crois qu'il y a quelque chose derrière? Et t'as déjà vu une terre de cette couleur toi? Tu crois qu'un clan à habité ici il y a très longtemps?

A peine avais-tu finis ton interrogatoire qu'un grondement résonna de l'autre côté de la brèche. Ton regard se mit à briller en même temps qu'un sourire espiègle s'étira sur ta bouille.

-On y va? Tiens prends la torche et passe devant si tu veux, tu seras de l'autre côté plus vite que moi...lui dis-tu en lui tendant la branche de bois flamboyante.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Hako éclata d'un rire franc à l'embarras du Nara quand elle releva de façon taquine le double sens de ses propos.
Ensuite, les deux trublions abandonnèrent l'expédition oiseuse des chercheurs un rien trop précautionneux et ennuyeux à leurs yeux pour s'aventurer eux-mêmes dans la grotte alors que le reste de la troupe en était encore à sortir pinceaux et pince et épiler pour analyser la faune, la flore et les rochers...

La jeune Aburame fit une démonstration impromptue de ses talents, invoquant des clones d'insectes qui en plus de servir d'esclaves, feraient une bonne distraction pour qu'ils puissent s'éclipser discrètement.
Vantarde, le lutin vert de Konoha dédia un sourire rogue de pure supériorité au Nara.
A la grande surprise de la kunoichi vert-pomme, Shika fit de même, conjurant apparemment du néant un double de lui-même pour le remplacer pendant qu'il partait baguenauder avec la petite konohajin.
Et ce n'était apparemment pas un simple bunshin : grande utilisatrice de clone et de fourberie, Hako s'imaginait pouvoir en reconnaître un. Le clone semblait indépendant et extrêmement réaliste, tout à fait capable de remplacer l'étrange Nara hyperactif.

Elle émit un petit sifflement, impressionnée et réévalua (un peu) la puissance et l'importance potentielle du ninja indépendant. Visiblement, contrairement à ce qu'elle avait supposé, ce n'était pas un béjaune ou un parasite venu se greffer à l'expédition...
"Eh, ça à l'air d'une chouette technique !" s'enthousiasma la minuscule kunoichi, curieuse. "C'est un clone solide ? C'est un de ces légendaires Kage Bunshin ? ça à l'air super utile ! Pouf, comme ça il surgit du rien ! Alors que les miens, il leur faut des insectes comme base..."

Peu après, les deux compères esquivant leurs responsabilités pénétrèrent de concert dans la grotte mystérieuse.
Heureusement Shika avait "emprunter" des torches et allumettes au matériel de l'expédition scientifique. Hako n'y avait pas pensée... Et s'éclairer au Poing de la Justice ne les aurait pas menés bien loin.
Elle n'avait d'ailleurs aucune idée de comment le Nara s'y était pris pour vol...dérob...s'approprier sans demander cet équipement aux nez et à la barde des chercheurs.
Elle avait détourné le regard cinq minutes pour surveiller ses clones (et celui de Shika) et pouf ! Il semblait avoir disparu !
Et il était revenu, la bouche en cœur avec son précieux butin... Bizarre ! Il devait être beaucoup plus discret que la kunoichi vert-pomme l'avait supposé... Pas mal pour un agité pareil !

La jeune Aburame fascinée et curieuse papillonnait dans la grotte, examinant le ruisseau (oh, y'avait des bêtes chelou !) et l'étrange argile bleuté des parois.
Au bout d'un moment, le Nara baratineur se retourna vers elle pour discuter un peu. A mi-voix, car sinon ça raisonnait sous la terre et les schnocks auraient pu les attendre et crier à la profanation de leur (futur) sanctuaire de cailloux et de boue.
"Désolée de ne pas correspondre aux attentes physiques de môssieur..." grogna la jeune Aburame d'une voix acide. "Donc si j'avais eu un peu plus de rondeur, le loup serait sorti du bois ? Et tu te serais simplement jeté sur moi pour ramasser tes dents ou tu aurais tenté au moins un peu de drague sur une ado ? J'savais pas que les Nara avaient ce genre de penchants..."
Quel étrange personnage... De ce qu'il racontait, elle déduisait qu'il était une sorte de fonctionnaire de son clan. Sans doute un de ces chuunin "de carrière" qui bifurquait vers la politique et la gestion plutôt que de continuer à s'entrainer et à développer leurs capacités.

Etonnant tout de même qu'il maîtrise une technique de clonage qui semblait aussi avancée... Bah, c'était peut-être son seul talent !
Et en plus, il semblait être un fils à maman, un soumit à ses parents. Pathétique. hako, elle , affrontait sa mère comme une égale (enfin... Pour l'instant elle perdait encore quasiment tout le temps).
"Towa ?" essaya de rebondir la kunoichi amatrice de froufrou et de cancans, qui avait notée un prénom féminin. "Une sœur ? Une petite amie ? Elle est parmi les scientifiques ?"

Un peu plus loin, le Nara découvrit un nouveau passage. Hako haussa les épaules quand le Nara lui demanda si quelqu'un avait vécu ici. Qu'est-ce qu'elle en savait ?
"Aucune idée... On verra bien !" rétorqua-t-elle, déjà follement enthousiaste à l'idée d'aller crapahuter au fin fond de la terre. "Qui sait, on trouvera peut être des vestiges d'un vieux clan shinobi. Voire des survivants, changer en pierre et attendant qu'on les délivre d'une antique malédiction. Ou des ruines d'une ère ancienne et mystérieuses, avec des monceaux d'or ! Ou alors, un vieux temple, voire une retraite secrète du Sage des Six Chemins... Ou qui sait, des Hommes-Taupes ou des bestioles du genre, comme les espèce d'animaux parlant de Nikkou..."
L'idée était excitante... Déjà le lutin vert de Konoha avait ses yeux d'émeraude brillant plein d'étoile. La découverte d'un clan perdu. Voire d’une civilisation disparue.
Des mystères. Des trésors. L'aventure !

"Bien sûr qu'on y va !" lança la petite [i]genin[i] sans peur et sans reproche (enfin...), passant même devant Shika. "Et oui, mieux vaut que je passe devant : je suis plus petite, donc c'est plus facile pour me faufiler là-dedans. Et m'y battre, le cas échéant... Et...euh... j'suis beaucoup plus solide que j'en ai l'air."
Le "à l'inverse de toi" était à peine retenu du bout des lèvres.
Se saisissant de la torche, la minuscule Aburame plongea dans la cavité, suivant l'appel de l'aventure et le frisson de la découverte.

Le boyau de roc bleuté zigzaguait dans les ténèbres et suintait d'humidité. Plusieurs fois, Hako cru que la torche allait s'éteindre.
"C'est bon, ça passe !" cria la jeune fille à la tenue fantaisie (et désormais un peu sale). "C'est pas large et cela se poursuit sur pas mal de chemin, mais y'a rien de dangereux et même toi tu devrais pouvoir passer. Si t'es pas claustrophobe. On dirait que ça s'élargit à la fin : y'a l'air d'y voir une salle plus loin..."
Elle attendit que le Nara la rejoigne pour explorer la grotte plus profondément. Ils étaient désormais hors de vue et même de voix du reste de l'expédition : elle ne voulait pas le perdre dans les ténèbres.
Et qui sait si ce grand escogriffe n'allait pas se retrouver coincer malgré tout... mais le voir se trémousser pour la rejoindre aller sans doute être rigolo !


Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
-Yep...Kage Bunshin...rien que pour que le monde ait le plaisir de côtoyer plusieurs moi...répondis-tu à sa question, un sourire empreint d'ironie accroché aux lèvres.

Enfin vous étiez libéré des intellectuels pompeux et, chacun badinant de son côté, tu fus le premier à engager la conversation en digressant autant qu'à l'accoutumée, ce qui n'échappa pas à la jeune kunoïchi puisqu'elle en profita pour rebondir de manière tout aussi énergique et déstabilisante qu'un peu plus tôt. Partagé entre gêne et amusement, tu optas d'abord pour la seconde option, éclatant d'un rire légèrement retenu pour ne pas être repérés, devant le culot de la fille. Puis reprenant un air faussement sérieux.

-Le loup? C'est quoi encore cette histoire...non, je ne connais aucune technique avec des loups...parce que toi si? Une pause...raaaaaa et puis non, arrête un peu avec tes allusions perverses...la reluquant de bas en haut...remarque, avec un peu plus de formes...abattant d'une main une claque virulente contre ta joue afin de rapidement chasser cette pensée de ta tête...raaaa non ça suffit j'ai dit, t'es qu'une gamine...enfin...hum...une ado paraît-il...lanças-tu finalement d'un ton sarcastique.

Rebondissant de nouveau, Hako chan ne tarda pas à t'interroger sur Towa. Une petite amie? Bien que pendant un instant l'idée n'eut pas l'air de te déplaire au premier abord, tu la réfutas aussi sec en secouant la tête de gauche à droite.

-Une amie...enfin, je crois...c'est un peu difficile en ce moment...il faut croire que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire...

Tu te renfrognas légèrement, le visage désormais marqué du sceau d'une certaine tristesse.

-Sans doute le poids des responsabilités avec les choix qu'elles impliquent...enfin, passons à autre chose si tu veux bien...fillette...appuyas-tu volontairement en ponctuant ce dernier mot d'un clin d’œil taquin.

Armée d'une torche et de son bon sens, la jeune konohajin n'eut finalement aucun mal à se faufiler par l'ouverture créée dans la roche, atterrissant de l'autre côté avant de progresser dans le dédale qui s'offrait à elle, tandis que de ton côté, tes yeux s'illuminaient de plaisir à chaque découverte éventuelle énoncée par l'Aburame.

L'autre était désormais hors de vue. Plus un bruit ne s'extirpait de l'autre côté. Passant la tête par le trou, tu braillas.

-Ohééééé...t'es toujours vivante? Alors y a quoi là-bas? T'as vu des ours? Des taupes? Y a pas des squelettes vieux de plusieurs millions d'années?

Pas de réponse. Plus le choix, c'était ton tour d'y aller. Empoignant fermement la seconde torche enflammée, tu t'infiltras en passant tout d'abord les jambes. Erreur grossière, car tu avais très mal jugé l'étroitesse de l'espace et il allait être beaucoup plus dure de ramper avec les pieds devant. Plus tu progressais en te tortillant comme une anguille, et plus les parois se resserraient autour de toi, comme la proie emprisonnée par les griffes de l'aigle et voyant la mort approcher au fur et à mesure qu'elles se referment sur elle. L'humidité de la roche n'arrangeait rien, faisant vaciller la flamme de nombreuses fois jusqu'à ce qu'enfin tu pus identifier au bout d'un boyau, l'éclairage de la kunoïchi vert pomme qui se tenait debout et silencieuse dans une sorte de grotte.

Ton dos raclant le murs, tu la rejoignis tant bien que mal, les jambes pendouillant dans l'air tandis que ton bassin se bloqua à la sortie. Poussant fort sur les bras, tu basculas finalement après de nombreux efforts, dégringolant tel le bouchon de champagne sautant de manière non contrôlé après avoir longtemps résisté.

Tu t’époussetas rapidement avant de porter ton regard sur ce qui semblait tant retenir l'attention de l'adolescente.

Sculptées en relief dans la roche, plusieurs scènes de batailles, représentant des hommes à tête d'animaux d'un côté et des sortes de golems de l'autre. Fait remarquable, les géants de pierre étaient teintés du même bleu que les parois de la grotte. Face à vous, une nouvelle cavité, pas plus large que la précédente, semblant mener encore plus profondément dans les entrailles de la grotte. Au loin, un nouveau grondement se fit entendre, plus puissant que le précédent, un léger frisson remontant le long de ton dos avant que tu tu ne te tournes vers la jeune fille.

-Dis-moi, les animaux parlants de Nikkou dont tu parlais? C'est qui ce Nikkou? Et ces animaux parlants? Est-ce-que ça pourrait avoir un quelconque rapport avec les Kuchiyoses dont j'ai entendu parler? Je me demandais s'ils existaient vraiment...si c'est le cas, ça m'intéresse, dis m'en plus s'il te plaît...j'aimerais tellement en rencontrer...terminas-tu le regard encore plus brillant que précédemment, un léger filet de bave s'écoulant sur le rebord de tes lèvres.

En même temps que tu attendais sa réponse, tu pris appui d'une main contre la paroi pour te reposer un peu. Quelle ne fut pas ta surprise lorsque tout un pan de mur recula légèrement sous ton poids. Tout s'enchaîna ensuite rapidement. Deux énormes pierres se détachèrent du plafond pour tomber de part et d'autre de l'endroit où vous vous trouviez, obstruant les deux ouvertures. D'un bond sur le côté tu évitas de justesse celle qui boucha l'entrée par laquelle vous étiez arrivé. Comme si cela n'était pas suffisant, le mécanisme déclenché entraîna le rapprochement des murs entre lesquels vous vous teniez. Lentement mais inexorablement, vous alliez finir broyés ici si vous ne réagissiez pas promptement.

-Woooh...c'est la merde...taillons-nous vite d'ici, et je ne sais pas pour toi, mais pour ma part, hors de question de faire marche arrière...

Après manipulation de quelques mudras, une énorme main jaillit de ton ombre et vint se fracasser contre le bloc rocheux face à toi. Mais manquant de force, celui-ci ne bougea pas. Il allait apparemment falloir combiner vos efforts, et rapidement car les murs n'étaient désormais plus qu'à quelques encablures. T'apprêtant à abattre la main d'ombre une seconde fois sur le rocher, tu lorgnas les réactions de ta jeune compagne.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Hako rit de bon cœur aux réactions de son compagnon d'escapade face à ses allusions peu fines.
Au moins il avait du répondant, même si un poil chaotique.
"Hélas non, je ne peux pas avoir de loup ou de même chien avec qui pratiquer le ninjutsu..." rétorqua la petite Aburame avec un grand sourire. "Même si c'est trop cool, c'est l’apanage des Inuzuka. J'dois me contenter de mes trente millions d'amis !"
Quel dommage que sa mère ai juré de ne jamais enseigner les techniques de son clan d'origine... Hako se serait bien vue charger au combat sur le dos d'un chien de guerre...

Après avoir discutailler sur le chemin, les deux aventuriers se plongèrent dans les tréfonds de cette mystérieuse grotte.
Hako grogna quand le Nara fit des remarques sur sa taille et son apparence.
"Tout ce qui est petit est mignon. Tout ce qui est mignon et kunoichi est un piège mortel." maugréa le lutin vert de Konoha en avançant dans les ténèbres.
Et justement, sa petite taille lui permettait de se glisser plus facilement dans les tortueux corridors de pierre humide. Elle pris donc la tête, sinuant dans une faille de roche bleuté.

Elle beuglait de temps en temps un rapport au Nara hyperactif, tout en s'enfonçant de plus en plus profondément. Ils avaient du mal à parler ainsi et au final, ne purent plus s'entendre malgré les écho.
Bizarre d'ailleurs... La salle qui s'ouvrait désormais devant elle avait une étrange acoustique.
Salle, et non grotte pierreuse. Il y avait là quelque-chose d'artificiel.

Approchant sa torche en fin de vie, la jeune Aburame découvrit d'étrange bas-relief sculpté dans les parois de la caverne.
Un sourire de requin illumina ses traits poupin. Prenez-ça, les scientifiques méticuleux et autres découvreur au plumeau !
En osant un peu, elle avait fait une découverte (sans doute majeure) intéressante en un rien de temps ! En route pour la gloire et la célébrité !

La kunoichi vert-pomme, tout à son étude des scènes de batailles (trop cool ! Non seulement elle faisait de l'archéologie comme une pro, mais en plus c'était sur des trucs intéressants et non pas quelques poteries brisées !), en oublia le temps et d'avertir Shika.
Le Nara dû tant bien que mal se frayer un passage jusqu'à la salle où le lutin vert de Konoha papillonnait d'un bas-relief à l'autre.

Examinant les lieux, le chef de clan (chose que Hako n'avait toujours pas découvert) fit le rapprochement avec le babillage précédent de sa minuscule compagne.
Hako lui dédia un regard rusée, souriant de toutes ses dents au Nara.
"Tu serais prêt à payer combien ou à échanger quels secrets contre mes réponses ?" ricana la kunoichi vert-pomme en minaudant. "Il s'agit de secrets de Konoha, après tout ! Au mieux, je pourrais transmettre ta demande à Nikkou et à Maître Hokage..."
Cela lui était venue un peu tard, mais la jeune Aburame avait fini par réalisé qu'elle était seul avec un shinobi inconnu, non affilié au Village Caché de la Feuille. Donc potentiellement un traître, un espion ou un futur ennemi.
Il allait falloir qu'elle surveille ses paroles en présence du Nara... Et qu'elle se méfie de lui.
Bon, même s'il n'avait pas l'air bien dangereux. Elle pourrait sans doute le casser en deux, ce gratte-papiers avide d'aventure qui le faisaient sortir de son bureau...

Alors qu'elle réfléchissait, Shika s'appuya contre un pan de mur déclenchant un traitreux mécanisme !
D'un rapide roulé-boulée, la minuscule genin évita de se faire transformer en crêpe fantaisie (avec du croustillant dedans).
Mais les rocs n'en restèrent pas là : non content de bloquer leur progression (et leur retraite), voilà que ces murs de pierre commençaient à se rapprocher !
"Fais chier... Des pièges !" gémit la kunoichi vert-pomme, cherchant des yeux (en vain) une sortie, un mécanisme dissimulé. "D'un autre coté, qui dit pièges dit quelque-chose à protéger !"
Le Nara refusait lui aussi de reculer : en appelant aux ombres, il forma une main gigantesque d'un noir d'encre qu'il abattit tel un boulet de démolition sur la paroi qui les empêchait d'avancer.
Vu l'impact colossal, Hako prit note de moins sous-estimer le Nara. Il n'était peut être pas qu'un simple secrétaire un peu brouillon et foufou...

Mais cela ne fut pas suffisant pour abattre le mur. Et le piège continuait de se refermer sur eux !
La petite Aburame sut d'instinct qu'il fallait aider Shika à défoncer l'obstacle. Mais d'abord...
"Dôton : Doroku Kaeshi !" s'écria-t-elle en claquant ses mains sur le sol, invoquant un solide pilier rocheux pour le coincer entre les parois qui se rapprochaient et gagner un peu de temps.
"Un jour, il faudra que j'étudie sérieusement cette branche du ninjutsu..." grogna la minuscule genin en réfléchissant à toute vitesse.
Son blocage ne durerait pas longtemps face à l'avancée en apparence inexorable des parois. Mais cela allait peut être donner assez de temps aux ninjas pour défoncer une sortie...

Hako pensa un instant à se servir du Poing de la Justice.
Non.
La technique était trop lente à atteindre son potentiel destructeur maximum. Du coup, cela ne lui laissait pas le choix : il allait falloir taper fort et vite.
Juste après que le Nara est abattu son énorme poing d'ombre, la kunoichi vert-pomme bondit, concentrant son chakra dans son front et dans ses muscles.
"Ne crois pas qu'on arrête Aburame Hako juste avec ça, maudite grotte ! Heddo Batto !" s'écria le lutin vert de Konoha, frappant immédiatement le roc d'un titanesque coup de tête, pile là où Shika avait déjà écrasé son boulet de démolition fuligineux.

Sous les coups combinées de la minuscules kunoichi et du chef du clan Nara, la roche s'avoua enfin vaincue.
Alors que la cale de Dôton invoquée par Hako cédait sous la pression, la parois se fendit, révélant la sortie tant attendue.
Dans un beau chaos indigne de shinobi, les deux explorateurs de donjon s'y jetèrent sans attendre et sans élégance au milieu de la poussière et des gravas.
Maintenant, ils n'avaient plus le choix : il fallait avancer et s'enfoncer dans les profondeurs de cette grotte mystérieuse...



Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
"Tu serais prêt à payer combien ou à échanger quels secrets contre mes réponses ?"

Alors que tu étais en plein examen des bas-reliefs, la question fusa comme un kunaï habilement planté dans le talon d’Achille. Un de ceux qui vous stoppent net dans votre élan. Tu tournas à peine la tête dans sa direction, adoptant la posture la plus nonchalante que tu puisses offrir avant de répliquer laconiquement.

-Crois moi jeune fille, il y a des secrets qu'il vaut mieux ne pas connaître...

Si elle savait ce que tu sais, pas sûr qu'à cette heure elle serait encore là à tailler la bavette avec toi. Sans aucun doute tenterait-elle de te ficher un kunaï dans le dos ou serait-elle en train d'essayer de filer, direction Konoha. Heureusement, aucun risque. Nul désir personnel ne saurait prévaloir sur la sérénité des relations que tu souhaitaient globalement instaurer avec le reste du sekaï.

-Et l'argent tu sais...ça va...ça vient...conclus-tu d'un sourire léger avant de lui adresser une moue plus boudeuse en la mimant, taquin, après avoir compris que tu ne lui soutirerais pas facilement des informations sur ces animaux parlants dont l'évocation faisait briller ton regard.

La bourde. Saletés de murs. Premiers essai infructueux, ta technique gargantuesque échouant devant la solidité du mur. Tandis que tu t'apprêtais à abattre une seconde fois ta main d'ombre sur le rocher provocateur, la petite kunoïchi eut une idée lumineuse en ralentissant la poussée des cloisons de la salle par l'intermédiaire d'un mur de pierre, avant de se fendre d'une remarque échappée à voix haute, à laquelle tu répondis avec affiché aux lèvres, un sourire des plus narquois.

-Qui sait, un jour peut-être pourrais-je te montrer deux trois trucs concernant ce domaine d'affinité que je maîtrise...tu serais prête à me parler des animaux qui parlent en échange de ces secrets?

Malgré cette petite mesquinerie, tu reconnaissais loyalement les talents de l'adolescente. Son sens de l'observation ainsi que sa rapidité de réflexion et d'exécution étaient indéniablement la marque des grands shinobis et cela méritait que quelqu'un l'encourage dans cette voie.

-Woooh, tu m'impress...

Mais elle faisait quoi là? Hey gamine. Elle allait quand même pas? On lui avait jamais demandé de se suicider à la môme!  Sa tête. Qu'elle arrête ça tout de suite. Non mais c'est pas vrai, elle était quand même pas aussi con que ça.

En une fraction de seconde, tu remarquas ton erreur comme le fait de l'avoir sous-estimée lorsqu'elle abattit son front sur le rocher avec une violence rare puis, histoire de ne pas la laisser faire tout ça pour rien et profitant du vacillement de la roche, tu lui emboîtas le pas en libérant ta main géante pour frapper dans la même zone que le coup de boule percutant. Le roc céda enfin, et vous ne vous fîtes pas prier pour vous faufiler dans le couloir caverneux ainsi découvert. Plus vous avanciez et plus le sol paraissait humide, le chemin s'enfonçant de plus en plus dans les entrailles de la terre, jusqu'à ce que vous arriviez à une nouvelle grotte plus spacieuse que la précédente. En plus du passage par lequel vous étiez arriver, trois autres chemins s'offraient à vous. Cette fois, pas question de s'appuyer n'importe où. Tu pris soin d'observer minutieusement chaque pas que tu faisais, bien que ton regard ait du mal à se décrocher des parois tapissées de pierres faisant clairement penser à du diamant et sur lesquels se reflétaient les gouttes d'eau en tombant du plafond, l'effet lumineux étant renforcé par la grande flaque dans laquelle vous vous trouviez. Tout simplement magnifique, tu avais l'impression d'être en train de rêvasser au bon vouloir d'une nuit scintillante d'étoile, cette impression étant renforcée par la teinte noir de geai des murs dans lesquels les pierres étaient incrustées.

Alors que toutes les autres vous avaient soigneusement évités jusqu'ici, une goutte d'eau interrompit sa route sur le somment de ton crâne, créant un décalage dans le scintillement ambiant. L'atmosphère changea brusquement, plusieurs projectiles que tu assimilas à des senbons furent projetés des murs de la grotte. Du mieux que tu pouvais, tu les évitas, tout en gardant un œil sur la jeune kunoïchi de Konoha qui continuait de faire apprécier ses qualités. Le scintillement mêlé à la désorganisation des jets adverses, rendaient ses derniers de plus en plus difficiles à esquiver au fur et à mesure que leur nombre augmentait. Si bien que ce qui devait arriver arriva. Un sebon vint se ficher dans ta cuisse peu de temps avant que la volée ne cesse.

-Pfiouuu...on s'en est bien sorti hein, un senbon dans la cuisse pour moi, et toi? Exprimas-tu d'un air guilleret en même temps que tu enlevais la pointe douloureuse pour apercevoir un produit induit à son extrémité...que...bordel, du poison...tout va bien de ton côté Hako-chan? Moi j'ai un peu...

Tu posas un genou à terre, sentant comme une fièvre s'inviter jusqu'à ton cerveau, puis calas ta tête entre tes deux mains pour masquer ton visage.

-Je...va t-en Hako...dis-tu d'un ton grave...ça sent pas bon, je...je perd la notion de...

Sans crier gare, après avoir réalisé quelques rapides signes de mains, tu découvris ton visage en adressant un sourire torve à l'attention de la kunoïchi.

-Et si on dansait toi et moi gamine?

Le timbre imprimé à ta voix était en tout point identique à celui de l'adolescente qui te faisait face. Ayant pris soin de parler fort, ta voix profita de la longueur de l'écho produit dans la caverne pour se réverbérer anarchiquement dans tout le lieu. Espérant profiter de la diversion, tu enchaînas sans attendre.

-Kage senbon...t'exclamas-tu vigoureusement.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Sous les coups combinés du Nara à la poigne obscure et de l'obstination de l'Aburame à la tête dure, le roc explosa, libérant les deux shinobis du piège et leur évitant de finir broyer entre les parois rocheuses mobiles.
A peine eurent-ils jaillit hors de la salle qu'une pluie de débris et de poussière les talonna.
Plus de retour en arrière, du moins pas par là !
Hako souffla, se remettant vite de ses émotions. Après tout, c'était ça l'exploration, l'aventure !
"Ouf ! C'était juste... Mais rien ne vaut un peu d'action dans la vie d'un ninja ! Enfin, faut être raisonnable quand même..." s'exclama la jeune genin en époussetant son costume fantaisie. "Eh, Nara, ce serait bien de pas tripoter au pif ce qu'il y a dans cette grotte bizarre..."

Ne pouvant reculer, les deux ninja avancèrent dans les ténèbres.
Le chemin se faisait plus humide, le sol devenant encore plus glissant. Mais bon, rien que ne puisse gêner une kunoichi aussi douée (estimation personnelle) que la minuscule Aburame.
Et son compagnon du clan de l'ombre semblait avoir pris note de son avertissement sarcastique. Ils progressaient donc lentement, attentif à la moindre anfractuosité un peu louche, pierres étonnamment branlante ou même fils.

Ils débouchèrent finalement dans une salle à la beauté merveilleuse qui tira à sifflement admiratif au lutin vert de Konoha.
"C'est naturel ou s'est construit tu crois ?" demanda la kunoichi vert-pomme bouche-bée en examinant (sans toucher !) les parois scintillantes.
De l'eau gouttait de stalactites faisant miroiter de mille feu les parois et le petit lac qu'elle remplissait au centre de la salle.
Hako s'y pencha, contemplant son reflet dans l'eau pure (un peu trop froide à son goût cependant) : c'était comme se retrouver au milieu d'un ciel étoilé !

Vaguement frileuse (ses insectes préféraient la chaleur), la petite Aburame avait pris soin d'esquiver les gouttelettes (ce serait très désagréable dans le cou !).
Shika par contre, ne s'en préoccupa pas et l'onde fini par lui toucher le crâne à un moment.
Trop occupée à se mirer, Hako n'y prêta pas la moindre attention.
Elle fut donc totalement surprise quand cette salle merveilleuse leur cracha pléthore de senbon à la gueule !

Au début, la kunoichi vert-pomme profita de son agilité d'experte en Taijutsu et (surtout) de sa petite taille pour esquiver la pluie de projectile.
"Bordel ! T'as encore touché quoi !" pesta la minuscule genin entre deux acrobaties dans la mare dont les froide éclaboussures la détrempèrent bien vite (ce qui n'arrangea pas son humeur).
Mais bien vite, les choses se compliquèrent. Il y avait un espèce de... d'illusion d'optique ? De genjutsu ? Qui rendait difficile de suivre les trajectoires des senbon.

La volée était drue et imprévisible, ne laissant pas le temps à la jeune Aburame de composer les mudra nécessaire pour invoquer la protection de son essaim.
A bout de souffle après un moment de danse et de contorsion ridicule, elle trouva enfin son rythme et s'apprêta à convoquer un mur de bestioles.
Et bien évidemment l'assaut du piège cessa.
Hako grogna de frustration et de douleur. Quelques épines l'avaient plus que frôlées et une s'était plantée dans le gras de sa son bras. Un autre jaillissait de son épaule.

Bon, rien de bien méchant, elle avait connu pire. L'indestructible (autoproclamée) lutin vert de Konoha arracha les pics en grognant, tournant des yeux émeraudes furibard vers le Nara.
Allez savoir pourquoi, elle se sentait incroyablement furieuse contre ce fichus gratte-papier Nara pas fichu de rester en place cinq minutes sans déclencher une catastrophe.
"Rien que des égratignures." rétorqua sèchement la minuscule Aburame, alors que sa colère enflait sans raison, sa voix devenant de plus en plus agacée et incohérente. "Rien de bien... dangereux... Pas comme une vraie lame, un kunaï qui éventre, un coup de point qui broie tes os...Oui...Abattre le danger..."

L'essaim de la petite Aburame essayait de lui dire quelque, tout comme le Nara. Mais Hako n'arrivait pas à se concentrer, emportée par sa diatribe intérieure.
Ce fichu Nara.
C'était de sa faute tout ça !
Il l'avait entrainée dans cette grotte... Ce clan était retors, non ? Et si c'était un piège ?
Dans ce cas... Il le regretterait ! Elle commença à ricaner méchamment.

Des voix explosèrent dans la salle, parodiant le ton de la minuscule genin, qui tourna la tête à la recherche de ceux qui se moquait d'elle.
"Venez, Hako va vous montrer comment on danse à Konoha !" siffla dangereusement la petite spécialiste en Taijutsu, se mettant en garde tout en cherchant l'ennemi des yeux. Des yeux aux pupilles bien trop dilatées.

Un tintement ! Là !
Illico, la kunoichi vert-pomme se retourna, prête à en découdre... Et gémit de douleur, consternée et perplexe.
Un nouveau senbon s'était fiché dans sa cuisse ! Et celui-ci ne ressemblait pas aux pics du pièges précédent. Pas tout à fait. Il s'agissait d'une arme ninja, visiblement neuve.
Et elle compliquait l'usage du Taijutsu. D'ailleurs cet art nécessitait de trouver la cible, alors dans cette grotte aux écho trompeurs.
"Naraaaa !" grogna la jeune Aburame empoisonnée, brûlante du désir d'en découdre et ne se contrôlant plus elle non plus. Déjà elle composait une série de mudra affreusement complexe. "On joue ? ça t'amuse hein, les tours de passe-passe ? Sale lâche ! Tu aimes semer le doute et le chaos ? Et bien je vais t'en donner ! Chibi Mushi Bunshin !"

Dans un vrombissement terrible, l'essaim de la kunoichi à froufrou jaillit de son petit corps avant de se condenser autour d'elle en trois groupes de minuscules répliques d'elle-même.
Des lutins piaillant et avides de sang.
"En avant mon armée !" tonna Hako, ivre de vengeance. "Trouvez et détruisez !"
La konohajin vert-pomme éclata ensuite d'un rire sardonique qui se répercuta dans la salle et que n'aura pas renié un Seigneur du Mal de série B.
Les mini-clones s'égaillèrent gaillardement dans la salle à la recherche de... Et bien Hako n'avait pas vraiment donnée d'ordre précis. Et c'était peut-être encore pire !



Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
Au même titre que toi, la petite kunoïchi vert pomme s'était laissée berner par l'audacieux trquenard tendu par la grotte. D'ailleurs, comment une grotte pouvait-elle mettre en place un piège aussi bien ficelé? Il y avait quelque chose de louche qu'il conviendrait de déterminer plus tard, quand vous vous seriez extirpés de cet endroit malséant. Malheureusement, le ''vous'' se transforma rapidement en ''tu'', lorsque les effets du poison commencèrent à agir sur tes émotions, ta bienveillance s'estompant peu à peu au profit d'une colère qui t'invitait à rompre le cou de la jeune fille qui te faisait face.

Tes premiers assauts lancés au gré de cette envie d'en découdre furent accompagnés d'un rictus malveillant auquel s'ajouta la satisfaction d'entendre la voix de la konohajin se perdre au milieu de ta ventriloquie. Les senbons gaillardement crachés firent mouche, un gémissement douloureux s'échappant de la gorge de l'adolescente. Plus question ici de railleries lancée sur le ton de la plaisanterie. Tu n'avais plus qu'une idée en tête, faire mordre la poussière à cette impudente qui s'en prenait verbalement à toi.

Chibi Mushi Bunshin

Elle associa rapidement l'action à la parole. Une nuée d'insectes s'extirpa de son corps pour former plus d'une dizaine de clones miniatures à son effigie. Déjà que de base elle n'était pas bien grande, mais la taille de ces autres Hako dépassait ton entendement. Ayant repris ta voix normale, tu ne put t'empêcher de moquer la tentative.

-T'as pourtant pas de raison de t'amender d'un complexe de supériorité gamine...

Les copies, qui te semblaient destinées à première vue, se mirent à décrire des trajectoires de plus en plus imprévisibles, certaines rebondissant sur les murs et le plafond pour prendre de la vitesse, d'autres passant de chaque côté, sans doute pour mieux te contourner, et d'autres encore prenant la direction opposée sans que tu n'en comprennes vraiment la raison. Pourtant, curieusement, toutes semblaient se désintéresser de toi. Toutes sauf une. Au milieu de ce désordre, ou du moins de ce qui semblait en être, une mini Aburame fonça droit sur toi, en même temps que tu serras vigoureusement le poing, prêt à l'accueillir comme il se devait.

Quand le clone fut à un mètre de toi, tu élanças ton poing vers l'arrière, animé de la certitude du vainqueur puis frappa un grand coup dans l'amalgame d'insectes. Ceux-ci se dispersèrent et ta main les traversa, tandis que ton visage s'habilla pour l'occasion d'une parure d'indignation mêlée d'une légère touche d'inquiétude lorsque les kikaichu se reformèrent juste après le passage de ton bras, le clone ainsi recréé armant sa jambe pour t'écraser son talon en plein sur la face. Tu profitas de l'envol pour te remémorer les paroles de ton père à propos des kikaichu, ses insectes dévoreurs de chakra. Une vraie plaie. La réflexion fut cependant de courte durée, la réalité rattrapant tes pensées dès que ton épaule toucha le sol un peu plus loin, l'impacte du coup de pied adverse ayant eut plus d'effet que prévu.

D'un revers de manche, tu essuyas le filet de sang provenant d'une coupure sur la lèvre inférieure puis te remis sur pied d'un bond agile, prêt à en découdre en lui proposant quelque chose de plus violent. Malheureusement, la combinaison de l'attaque adverse et de l'écho provoquer par ta provocation verbale, agit comme un signal de rassemblement pour l'ensemble des clones d'insectes présents dans la salle. Tu écarquillas de grands yeux incrédules lorsque tu constatas que tous les mini Hako fondaient à présent sur toi. Lorsqu'ils arrivèrent à ta hauteur, tu cognas plusieurs fois avec toute l'imprévisibilité de ta rage. Tu eus l'impression d'en toucher certains, d'autres esquivèrent habilement puis, sans se faire prier, te rendirent la monnaie de ta pièce en te décrochant plusieurs droites bien senties. Le point d'orgue étant la transformation de l'un d'entre eux en un essaim de kikaichu qui te mordirent les chairs, te vidant d'une partie de ton chakra. Dans un moment comme ça, une maîtrise du Katon aurait été appréciable. Instinctivement, tu t'éventas en reculant jusqu'à te retrouver adossé à la cloison de pierre, assailli de toutes part, quatre lutins sur chaque bras s'agrippant pour t'empêcher de réaliser des mudras.

-RRRRRAAAAAA...mais lâchez-moi bordel, bande de parasites!!! Fukumi Hari...

Tout en fixant d'un regard noir les saletés qui tenaient ton bras droit, tu crachas quatre senbons dans leur direction, un pour chacune, sans savoir si cela suffirait à les exterminer. Tu réussis cependant à dégager ce bras et t'en servis pour balayer les quatre apparemment très attachés à leur lien avec ton bras gauche. Agitant les bras dans tous les sens, tu te mis à courir le plus loin possible du grouillement d'insectes, prenant appui à ton tour sur les parois de l'endroit pour rendre ta course moins évidente pour l'adversaire. Le début de panique dissipé, tu marquas un léger temps d'arrêt, ta respiration se fit plus forte, plus audible aussi, ta colère se muant progressivement en une haine farouche envers la kunoïchi face à toi. Elle n'avait plus à tes yeux aucune valeur d'être humain, tes sens t'intimant de la massacrer et de n'en laisser que les os. Tu repéras donc la position de la vrai Hako et avec un instinct meurtrier qui jurait salement avec ton humeur habituelle.

-Naturel ou construit? C'est ton cercueil que je vais construire sale mioche...ici...et maintenant! Shunshin...

Tu infligeas aux muscles de tes jambes une pression plus grande que d'ordinaire et amorças un déplacement ultra rapide en direction de l'adolescente, sans réfléchir plus que ça, saisissant deux de tes kunaïs dans le même temps. En une fraction de secondes, tu te retrouvas juste sur la droite de la kunoïchi, les deux kunaïs prêts à s'abattre sur ses flancs avec toute la force générée par la soumission de ton état.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Un rire machiavélique emplissait la sombre caverne (enfin, autant que pouvait être machiavélique une minuscule adolescente vêtue de vert fluo), se mêlant aux piailleries surexcités des mini-doubles de la jeune Aburame.
La moquerie du Nara se changea vite en panique devant la voracité de la horde de clones d'insectes miniatures.
Abattre ces saloperies s'avéra plus compliqué que prévus et ils avaient apparemment hérités de la vilenie et de l'absence de peur de leur "grande" sœur...

En plus, c'est qu'en masse elles faisaient mal, ces saletés ! Et le pire, c'est qu'étant formé d'insectes dévoreurs de chakra, le miniature pouvait saper les forces vives du Nara.
Shika cracha une volée d'aiguilles, empalant certaines de ces abominations pendues à ses bras... Qui en plus surjouaient longuement (et bruyamment) l'agonie après s'être fait transpercer par les senbon, applaudit par une partie des autres, émus aux larmes.
Son assaut n'avait même pas éliminé la moitié de ces insupportables caricatures miniatures !

Mais cela avait offert une ouverture au cheffe du clan Nara pour échapper à la meute piaillante.
D'un prompt shunshin, il s'extirpa de ce combat chaotique pour fondre sur la version originale de la petite Aburame.
Surprise et l'esprit embrumée par la drogue et le manque de chakra, Hako ne put éviter pleinement l'assaut.
La minuscule experte en Taijutsu réussit tout juste à se mettre en garde et à éviter que les lames du Nara ne touche des points vitaux.
Le sang jaillit, les kunaï transperçant la chair tendre (enfin, plutôt les muscles durçit) de ses avant-bras.

Le choc et la douleur dégrisèrent un peu la jeune Aburame. Elle commença à écouter son essaim intérieur, le kikaichuu luttant de concert avec son système immunitaire pour chasser le poison qui troublait son esprit.
Mais la jeune Aburame n'avait pas encore pleinement retrouvé sa raison.
Tout ce qu'elle savait c'est qu'il y avait un ennemi là, en face d'elle, en train d'essayer de la larder de coups de couteaux.
Elle réagit donc de la manière habituelle : en contre-attaquant.

Hélas (ou peut être heureusement), la kunoichi vert-pomme n'avait plus assez de chakra pour faire appel à son arsenal de technique les plus dévastatrice.
Elle se contenta donc de banals coups de poings et de pied appliqué avec toute la science d'une maîtresse du combat au corps à corps.
"Kunoichi Kinjustu : Brise-noisettes !" s'exclama-t-elle d'un air mauvais, expédiant un violent et perfide coup de genoux en direction de l’entrejambe du Nara après avoir feinté un uppercut vers son visage.

Hako hurla aussi pour recentrer l'attention de ses mini-doubles chaotiques.
"A moi mes légions ! Sus au traître !" beugla-t-elle, faisant raisonner la caverne sous sa voix suraiguë.
La meute composée d'une dizaine de mini-clones se retourna et commença à charger le chef du clan Nara dans un beau désordre qui les rendaient toujours plus imprévisibles.

Néanmoins la douleur et l'efficacité de son système immunitaire commençait à redonner pleine mesure de la situation au lutin vert de Konoha.
Pourquoi tabassait-elle ce type déjà ?
Ils n'étaient pas simplement en train d'explorer une caverne mystérieuse et truffée de pièges ?
L'endroit n'avait visiblement jamais été visité avant leur expédition... Pourquoi le Nara, ce gratte-papier bavard (et un poil plus compétent que prévus) aurait-il manigancé une traîtrise au fin fond de la terre ?
Hako n'était pas un membre éminent de son clan, elle n'avait politiquement guère d'importance.
Et moult personnes savaient qu'elle était dans le coin : à deux pas (ou presque) de Konoha, s'en prendre à un shinobi du Pays du Feu serait risqué.
Et qui monterait une embuscade au cœur des ténèbres dans un lieu bardé de piège mortel et inconnu, même pour tenter de percer le secret des techniques secrète de son clan ?
D'ailleurs, pour un clan réputé pour sa finesse stratégique, le Nara avait osé affronter une Aburame dans les ténèbres pleines de cachette d'une grotte.
Le terrain rêvé pour une utilisatrice d'insectes discrets capable de dévorer le chakra. C'était affreusement risqué !

"Attendez, attendez, ce n'est pas normal..." marmonna la minuscule genin, perplexe. "Pourquoi on se tape dessus ? On s'entendait plutôt bien avant, non ? Ce n'est pas normal... La colère, la haine... Pourquoi je ressens ça ? Surtout aussi fort..."
Et d'ailleurs, ces sentiments et sa confusion refluait.
"Eh ! Shika ! Mini-moi ! Arrêtez ! On s'est fait avoir ! Du poison, un piège ou je ne sais quoi !" s'écria alors Hako, réalisant enfin ce qui se passait. Et espérant mettre fin au combat avant que l'un d'eux ne soit trop blessé...
Déjà qu'elle avait copieusement dépensé une quantité absurde de chakra et d'insectes...

Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
Si seulement les mini Hako se contentaient de te bondir dessus avec l'envie de te fracasser la tête, ça pourrait encore passer, mais leurs piaillements suraiguës ininterrompus se répercutant contre les cloisons, avaient un petit quelque chose de désagréablement étourdissant. Malgré tout, tu parvins à t'extirper du vrombissement pour fondre sur la jeune fille dans l'idée de lui planté les deux kunaïs que tu tenais ferment dans tes mains. Les lames s'abattirent sur la petite qui dans un réflexe protecteur adopta une garde qui lui permit d'éviter le pire. Elle était doué, il n'y avait rien à redire sur ce point. Mais elle n'en restait pas moins une ennemie qu'il fallait éliminer. Mais pourquoi le fallait-il au fait? De mémoire, tu n'avais aucun grief particulier à son encontre. Et en y réfléchissant mieux, si tu ne pouvais pas non plus dire que votre balade commune ressemblait à une visite de courtoisie, la kunoïchi n'avait en revanche rien fait qui puisse ainsi attiser une telle haine.

Il y avait dans ton comportement quelque chose de curieux, que tu ne parvenais cependant pas à identifier clairement, malgré une réappropriation progressive de ta psyché. Histoire de confirmer ses compétences martiales, l'adolescente, malgré ses blessures, surenchérit immédiatement en contre attaquant. Si ton regard se concentra d'abord sur ses bras, quelque chose du la faire changer d'avis puisque c'est finalement son pied qui s'engagea inopinément vers ton entrejambe, sans que tu ne puisses réagir, surpris par ce changement d'intentions. Le coup s'écrasa sur tes parties génitales avec une violence qui te fit immédiatement craindre pour l'hypothèse d'une future descendance. Te tenant l'endroit touché des deux mains, tu fis un bond en arrière en vociférant, d'une voix malgré tout étouffée.

-Non mais ça va pas ou quoi de faire des trucs comme ça? On t'a jamais appris que ces parties là sont importantes pour les hommes? Non mais bordel...et on fait quoi si je ne peux plus procréer à cause de toi? T'imagines la perte pour tout le monde un peu? C'est une technique ton truc? Comme les mille ans de souffrance?

Étrangement, le ton était plus léger que quelques secondes plus tôt. Évidemment, tandis que toute ton attention était portée sur l'espoir d'une future progéniture, ton adversaire ne s'arrêta pas là. Elle brailla après les saletés de mini-elle qui avaient survécu pour les lancer à tes trousses. Ce que les clones ne se génèrent pas de faire. Rebondissant sur les murs de manière désordonnée, ils plongèrent d'un seul homme dans ta direction, en piaillant encore plus bruyamment que précédemment. Infernaux, leurs cris accentuaient la douleur qui te tiraillait lorsqu'ils arrivèrent sur toi pour te rouer de coups. Tu paras tant bien que mal, sans vraiment comprendre pourquoi tu étais en train de te battre contre eux.

La grotte, les senbons, la douleur plus forte qu'habituellement et cette sensation désagréable, comme si tu perdais tes moyens, comme si tu avais été empoisonné ou que tes sens étaient chamboulés par quelque chose que tu ne maîtrisais pas. Il y avait quelque chose de merdeux dans tout cela et tandis que tu débattais pour éviter les assauts clonesques de l'Aburame, tes sens vrillèrent carrément lorsque tu pus reprendre normalement le déroulement de ta journée jusqu'ici. Aucune raison de se battre contre la konohajin. Elle n'était qu'une compagne de route, aussi assoiffée d'aventures que tu pouvais l'être. Rien d'agressif, juste une rencontre portée par des intérêts communs. Tu agitas les bras dans tous les sens avec plus de virulence, comme pour faire s'éloigner un groupe de mouches attiré par l'odeur de renfermé.

Les paroles de l'originale vinrent confirmer à la suite ce que tu étais toi-même en train de penser, ce qui valida définitivement ton intervention sonore, l'écho de ta voix se réverbérant contre les parois rocheuses.

-Woooooooh...z'avez pas entendus la gamine les mini-gamines? Elle a dit stop il me semble! On s'est fait avoir, vous...elle...moi...mais on n'est pas des ennemis...aller tiens, je vous trouverais même presque trognons en vous regardant de plus près...ALORS LÂCHEZ-MOI BORDEL!!! RAAAAAA...mais c'est que vous me faites mal avec vos dents, arrêtez de me mordre un peu...non mais sérieux, c'est pas possible ça...hey...Hako-chan, tu peux pas les éduquer un peu?

Dégageant les clones de plusieurs mouvements de bras rapides, tu saisis la kunoïchi vert pomme par le bras et l'entraîna à l'extérieur de cette antre maudite, avant de la toiser des pieds à la tête pour constater les blessures.

-Roooo merde, c'est moi qui ai fait ça? Oulala...pardon pardon petite demoiselle...ça va aller quand même? Attends, bouge-pas je vais un minimum essayer d'arranger ça...

Synchronisant ton chakra avec le sien, tu apposas tes mains sur son dos pour la soigner en partie et lui faire regagner un peu de chakra par la même occasion. Deux fois de suite, ce qui eu pour effet de puiser un peu dans tes réserves personnelles.

Vous étiez sauf, et pouviez continuer votre route en espérant que les clones d'insectes retrouveraient aussi bien leur calme que leur allégeance à leur créatrice.

Tandis que vous progressiez encore plus profondément dans les entrailles de ce dédale caverneux, de nouveaux rugissements se firent entendre. Semblables aux précédents dans le ton, mais bien plus audibles. Signe que vous vous approchiez encore un peu plus près de ce qui vous avait fait dévier de votre trajectoire initiale. Enfin, après quelques minutes où la lumière d'une torche, l'autre s'étant éteinte, ne vous permettait plus que de distinguer les endroits où vous posiez vos pieds et ceux à éviter, vous passâtes sous une épaisse voûte en métal sur laquelle était dessiné plusieurs fois un sceau représentant un croissant de lune enchâssé dans un nuage.

En pénétrant dans la nouvelle salle qui vous faisait face et qui plus que toute autre pouvait être appelée ainsi, tant la main de l'homme y était présente, ton regard se posa tour à tour sur deux êtres apparemment vivants. Le premier se tenait immobile au centre d'un cercle d'une vingtaine de mètres de diamètre, tout autour duquel un gouffre dont on ne pouvait distinguer le fond était creusé. Il avait les traits d'un vieil homme à la barbe aussi blanche qu'hirsute, si longue qu'il s'entourait le torse avec, avant qu'elle ne retombe sur le sol.  La seconde entité pour sa part, avait l'allure d'un géant de pierre à la teinte bleutée, semblable aux peintures rupestres observées un peu plus tôt au cours de votre périple. C'est lui qui grondait comme cela depuis le début. Le golem semblait vouloir s'attaquer à l'homme au milieu de la pièce, mais la largeur du gouffre l'en empêchait tout autant qu'une autre chose que tu n'arrivais pas à déterminer. Un jeu de patience était donc engagé entre les deux, mais depuis combien de temps.

-Enfin...s'éleva une voix chevrotante.

Le vieil homme redressa la tête dans votre direction avant de poursuivre.

-Je m'appelle Hiwashi Toguro, du clan Hiwashi...cela faisait bien longtemps que je n'avais pas reçu de visite...le dernier qui est venu ici est mort, tué par ce golem...malheureusement pour nous tous...

Il soupira, tandis que, supposant que cette histoire ne sentait pas franchement bon, tu reculas doucement d'un pas, prêt à en amorcer un second qui te ferait sortir de la pièce. Mais comme tu aurais pu t'y attendre, pas moyen de quitter l'endroit. Une porte en acier, située au niveau de la voûte, se referma brusquement derrière vous, vous laissant seuls face à votre destin.

-L'autre gars, il avait aussi essayé de s'enfuir...

-Hey ho le vioque, j'essayais pas de m'enfuir hein...j'essayais juste de me prémunir contre un mauvais coup...et apparemment j'avais plutôt raison...c'est quoi tout ce bordel...répondis-tu du tac au tac, piqué dans ta fierté.

-Tout a commencé il y a bien longtemps jeune Shika, chef du clan Nara...le clan Hiwashi prospérait et son kekkaï genkaï un peu particulier, jouant avec les ondes émises par le cerveau humain, lui permettait de se prémunir de toute agression...c'est comme cela que je connais ton nom...tout comme celui de ta jeune partenaire, Aburame Hako née de mère Inuzuka...c'est également ainsi que nous pouvions anticiper les attaques adverses...cependant, je suis le dernier survivant de mon clan, celui-ci ayant été détruit par une armée de golems créée par un manipulateur Doton dont le seul commandement fut notre éradication...car si nous avions la possibilité d'agir sur des personnes dotées d'un cerveau, les golems, totalement écervelés, nous prirent au dépourvu. Dans l'incapacité de prévoir leurs actions, nous nous retrouvâmes bien faibles face à eux et seul notre maîtrise des sceaux nous permit de combattre à peu près à armes égales. Nous avons fini par les repousser jusqu'à cette grotte et les deux groupes se sont allègrement exterminés ici...jusqu'à ce qu'il ne reste plus que celui que vous voyez là et moi-même...les ossements de mes compatriotes ont été jetés dans ce gouffre, et je reste prostré là depuis plus de trois-cent ans ans grâce à un jutsu de ralentissement cellulaire, afin de faire honneur à mon clan en empêchant ce géant de pierre de fuir. De son côté, il ne souhaite que ma mort...je ne pourrais trouver le repos mérité qu'une fois qu'il ne sera plus de ce monde, et pour cela, j'ai besoin de vous...

Caressant d'une main sa longue barbe, il continua d'un ton sarcastique, un rictus machiavélique au coin des lèvres.

-...et si vous hésitez, dites-vous que ce n'est pas comme si je vous laissais le choix...soit il meurt...soit c'est vous...ah la la, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas reçu de visite, la journée s'annonce plus belle que jamais...

A pas lents, le golem avançait vers vous, prêt à assouvir une envie de tuer contenu depuis de nombreuses années.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Emportée par la haine et le poison, la kunoichi vert-pomme décida d'arrêter là la lignée du chef du clan Nara.
Mais peu à peu, Hako et Shika retrouvèrent leurs esprits, la toxine qui embrumait leurs esprits se dissipant.
Et ils se retrouvèrent bien bêtes, à avoir manqué de s'écharper au fin d'une grotte profonde et obscure...
Vaguement contrites (on lisait la fausseté sur leurs visages poupin), les minuscules répliques du lutin de Konoha cessèrent (visiblement à contrecœur) de tourmenter le Nara à la masculinité brisé.

Ce dernier s'excusa en découvrant les balafres sanglantes sur le corps de la jeune kunoichi vert-pomme.
Hako haussa les épaules, les joues vaguement roses de ses propres bévues castratrices.
"Oh, c'est pas grand chose, juste des égratignures... J'suis solide, t'inquiète ! Mais on s'est fait avoir comme des bleus, avec ce piège à la con !" balbutia-t-elle, gênée. Les coups de dagues du gratte-papier Nara avait été certes vifs et surprenant, ils n'avaient infligés que des blessures sommes toutes superficielle à l'indestructible cafard Aburame.

Mais quand elle s'avança pour rassembler ses troupes et examiner un peu plus la pièce où ils se trouvaient, Hako tangua et manqua de trébucher.
Elle voyait flou, avait mal à la tête et ses son corps semblait comme endormi. Son essaim l'informa pourtant qu'il n'y avait plus de traces de poison dans son sang...
La petite Aburame grogna : avec tout ses clones et sa débauche de puissance pour défoncer les murs et les pièges, la genin avait trop puisée dans ses réserves de chakra.
La voyant tituber, Shika s'empressa d'user d'une étrange technique pour refermer les plaies.

Hako voulu lui faire signe que c'était inutile, ses insectes ayant déjà sceller les saignements de ces coups de poignards malheureux, mais en sentant ses maigres forces être vaguement revigoré, elle se tut.
"Merci..." murmura-t-elle, sentant son essaim et son corps se gorger de chakra. Néanmoins, la kunoichi vert-pomme ne se sentait quand même pas très fraîche... Espérons qu'ils trouvent vite une sortie. Ou à défaut, un endroit ou dormir tranquillement. "...Et... désolé pour le coup dans les...hum... parties."

L'avantage, c'est qu'elle avait encore une dizaine de miniatures qui batifolaient (mimant leur combat précédent avec force gestes et exagération) dans leurs jambes.
"Ok... Avançons. Les Chibi devant !" ordonna la jeune Aburame en se remettant debout et en essayant d'avoir l'air moins épuisée.
Les diaboliques créations naines pépièrent leur accords et firent un salut militaire dans un très mauvaise ensemble, avant de s'égailler dans la grotte.
"Si y'a encore des pièges, autant que ça soit mes mini-doubles qui les déclenchent. ça leur apprendra." déclara Hako en dédiant un clin d’œil à Shika.

Elle nota aussi dans son coin que le fonctionnaire hyperactif du clan Nara avait quelques talents de ninja digne de ce nom. Mentalement, elle fit la liste : manipulateur d'ombre, médecin, il avait l'air de bien savoir manier le shuriken et la dague et d'avoir quelques vagues notions de stratégie et de fourberie. C'était un peu rassurant : au moins elle n'avait pas à se traîner un boulet. Enfin, un pas trop gros.

Quelques minutes plus tard, les mini-lutins revirent (enfin, certains d'autres s'amusaient à "explorer" un champs de stalagmites en jouant à cache-cache) vers les deux ninjas.
"On a trouvé une sortie !"
"Et y'a un vieux vieux vieux tout moche !"
Intrigués par se rapport (et rassurer par l'absence de piège évident dans la suite du passage souterrain), Hako (qui siffla le rappela de ses mini-troupes) et Shika allèrent vérifier les dires des clones miniatures.

Et les Chibi n'avaient pas mentit.
Hélas, les insectes, plus intéressé par les proi... les êtres vivants avaient oublié de mentionné l'immense sculpture ressemblant aux inquiétants bas-relief que les deux ninjas explorateurs avaient déjà vu dans la caverne...

L’ancêtre, quasiment une momie, interpella de sa voix rocailleuses les deux shinobi.
Grognant, Hako ne s'intéressa guère à son histoire, plus intéressée par le fait de sortir d'ici que par l'Histoire. Explorer et fureter partout : oui. Étudier et réfléchir alors qu'elle manquait cruellement de chakra : non.
Néanmoins, deux-trois détails parvinrent à percer la brume des pensées embrouillées du lutin vert de Konoha.
L'espèce de vieux desséché semblait lire dans leur esprits.
"Eh ! Chef du clan Nara !?" s'exclama la kunoichi vert-pomme, choquée. "Ce gars là ? Sérieux ? Moi qui l'prenait pour un sbire, un gratte-papier sans envergure..."
Elle rosit immédiatement, réalisant que sous le choc elle avait parlé à voix haute.
"...Euh... C'est que j'aurais pas deviné, votre Éminence...Pas que vous vous ayez l'air d'un clodo.... ooooh...Hummm... Disons que j'avais pas réalisé, quoi."
Zut, c'était quoi les relations de Konoha avec ce clan, exactement ? Il les avait après tout invité à cette "étude", donc ils devaient vaguement s'apprécier. Et elle avait manqué de privé de descendance (voir de vie) le chef du clan Nara !
Yumeeeee ! Au secours, c'était toi la diplomate de l'équipe !

Quand l'étrange vieillard parla de son ascendance, la kunoichi vert-pomme s'emporta.
"Eh ! On fouille pas, vieux pervers !"
Et la suite donna plus ou moins raison au jugement de la jeune Aburame. Dans un sourire maléfique, l'antiquité barbu leur expédia son monstre.
"On est pas là pour jouer à vos jeux idiots !" pépia le lutin vert de Konoha alors que la titanesque créature de roche avançait vers eux de manière menaçante.
Ses protestations vaines se perdirent dans les écho de la sombre grotte...

Grognant, Hako envisagea ses possibilité.
Elle n'avait quasiment plus de chakra et devait donc économiser ses forces... Mais la créature semblait bien solide, malgré un âge avancée...
La minuscule spécialiste de Taijutsu n'avait plus assez de jus pour défoncer le monstre rocheux... Pas à coup de tête en tout cas.
Même son attaque ultime, le Poing de la Justice ne suffirait peut être pas à briser la créature de cailloux... Et de toute façon, elle n'avait ni le temps de se concentrer, ni assez de chakra pour renforcer au maximum son attaque.

Il fallait donc ruser.
C'était la spécialité (apparemment) du clan Nara, mais Hako n'était pas en reste.
Elle avisa une énorme stalactite au plafond et un plan se dessina dans son esprit enfiévré. Risqué. Mais elle n'avait guère le choix...

"Eh, Chef du clan Nara !" interpella la jeune kunoichi à toute vitesse. "J'suis quasi à sec niveau chakra... Mais j'ai une idée. Tu pourras stopper cette merde quand je te le dirais ? Peut importe comment, faut juste pas qu'il puisse s'échapper..."
Dès que Shika eut donné son accord, Hako interpella ses troupes.
"Attention les Chibi. Toi, toi, toi et toi, prenez ça !" ordonna à voix basse la petite genin, distribuant rapidement des parchemin explosif à ses doubles miniatures. "Et vous montez là-haut les placer autour de cette grosse stalactite..."

Dans un pépiement joyeux (comme leur maîtresse, les micro-doublure de Hako aimaient les explosions) s'égaillèrent et commencèrent à escalader lentement les parois de la grotte.
Bon, maintenant gagner du temps.
"Le second groupe, attendez mon signal." termina la petite adolescente. "Et... souhaitez-moi bonne chance. Je vais le ralentir ! Shika, j'vais essayer de l'amener sous la stalactite, tiens toi prêt à l'arrêter le moment venu ! Je me fout du comment, mais va falloir le stopper là !"
Poussant un terrible (et extrêmement vulgaire) cri de guerre, la minuscule genin chargea le monstre.

Voyant arriver vers elle le titan de pierre, Hako se demanda si c'était une bonne idée.
La chose était lente et maladroite, mais avait des poings aussi gros qu'elle !
Elle tenta d'expédier une volée de shuriken vers les yeux luisant de la monstruosité rocheuse, mais cela ne lui fit aucun effet.
Grognant, elle décocha un terrible coups de pied dans la rotule du titan, espérant vaguement qu'il serait décatit et s’effondrerait sous le poids des siècles.
Peine perdu, autant frappé une colonne de marbre dure !
"Oh bon sang !" s'exclama Hako en voyant soudain se précipiter vers elle un poing énorme de basalte.

Mettant à profil toute sa science du combat au corps à corps, elle saisit l'énorme pogne, accompagnant le coup et serrant les dents.
Hako grogna, mais stoppa l'assaut un bref instant.
La créature sembla un instant perplexe, son cerveau mécanique (ou caillouteux) incapable de comprendre comment une si petite chose vert-fluo avait pu stopper son assaut titanesque.
Hako en profita pour s'esquiver.

"Pas assez fort, la caillasse !" chantonna le lutin vert de Konoha, provoquant l'immense golem. Se dernier leva son poing pour l'examiner et après quelques brèves seconde d'hésitation, se lança à la poursuite de la minuscule Aburame.
Parfait !
Enfin, presque : la machine de guerre avait beau avoir l'air lourdaude, la grotte offrait un espace limité pour fuir à la petite Aburame.
Bien vite, elle fut acculée. Dommage, elle était presque en place.
Le titan joignit ses poings, qu'il abattit dans un bel ensemble tel un marteau-pilon pour écraser l'ennuyeux insecte vert-pomme.
"Oh, c'est pas vrai..." siffla la petite genin, qui voyait sa mort arrivée.

Mais ses clones miniatures ne l'entendait pas de cette oreille. Dans un bel (et bruyant) ensemble, les Chibi Mushi Bunshin qui ne participaient pas à l'opération de sabotage de stalactite bondirent et se jetèrent sur le montre, l'escaladant, l'invectivant et le frappant (inutilement) de leur ridicules petits poings,  crachant dans ses yeux atones voire le mordant (s'y cassant leur fausses dents en insectes).
Malgré l'inutilité apparente de leur tentative, ce chaos vert perturba assez le golem pour ralentir son assaut.

Ses poings ratèrent Hako, défonça bruyamment le sol de la caverne alors que cette dernière s'esquiver en rampant de manière inélégante.
"Merci les mini-potes !" s'exclama la jeune Aburame, ravie. Elle était en place désormais.
Un nouvelle paluche de la taille d'un tronc d'arbre (et un de ceux d'Inari) s'abattit sur la minuscule genin.
Mais cette fois, Hako était prête. La petite spécialiste de Taijutsu intercepta de nouveau savamment le coup, son essaim enroulé autour de ses bras atténuant l'impact et démultipliant la résistance de ses petits bras.
"Shikaaaa ! C'est maintenant ou jamais !" beugla la kunoichi vert-pomme en encaissant une dernière fois l'impact titanesque.

Le golem était pile sous l'immense stalactite et le reste des Chibi avait fini de piéger celle-ci.
Si le Nara pouvait immobiliser le montre, Hako pourrait se dégager et la faire sauter, pour faire s'abattre des tonnes de roche sur la monstruosité animée.
Pas sûr que ça suffise à s'en débarrasser... Mais au moins, elle aurait tout donné. Et il fallait espérer que l'explosion ne fasse pas s'effondrer toute la grotte sur leurs têtes...
Et ensuite, s'ils s'en sortaient, elle aurait deux-trois mots à dire au vieux barbichu qui semblait se marrer de leur déboire... Des mots accompagnés de kunaï.


Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
"Oh, c'est pas grand chose, juste des égratignures... J'suis solide, t'inquiète ! Mais on s'est fait avoir comme des bleus, avec ce piège à la con !"

La mine contrite, tu ne pus malheureusement que hocher la tête en signe d'approbation, vexé de t'être fait piéger aussi aisément. En tout cas, elle semblait dire vrai, car en y regardant de plus près, tu constatas que la jeune fille avait plutôt bien résisté à tes assaut malgré une fatigue évidente, résultant d'une débauche d'énergie un peu trop importante. Pendant le temps dédié aux soins, tu répondis aux excuses de l'Aburame d'un mouvement de main frénétique accompagné d'une grimace larmoyante, pour lui indiquer que s'était oublié et qu'il valait mieux passer à autre chose, tant la simple pensée du coup de pied castrateur te rappelait la douleur ressentie à cet instant.

Au fur et à mesure de votre lente progression au travers des couloirs humides de cette grotte, de plus en plus de stalactites et stalagmites apparaissaient devant vous et vous ne pouviez occulter la possibilité qu'ils abritent quelconques pièges. C'est pourquoi la kunoïchi vert pomme ne tarda pas à envoyé ses chibis en éclaireurs, qui ne tardèrent pas à revenir vers vous. Certains d'entre-eux semblait engagés dans un jeu au milieu du décor. A les regarder s'amuser de la sorte, tu commençais presque à les apprécier ces sales bêtes. Bien plus en tout cas que quelques instants plus tôt, lorsque tu accueillis d'un air boudeur la rétrospective de leurs actions à ton encontre. Tu accordas à ta partenaire un sourire radieux, couplé d'un regard qui montrait, sans aucun doute possible, ton envie de les rejoindre. Mais tu dus rapidement te raviser en écoutant les nouvelles rapportées par la seconde moitié de mini Hako. Un vieux. Qu'est ce qu'il foutait là? Vous l'apprîtes rapidement à vos dépends.

Son histoire était effarante. Une guerre entre un clan et des golems. Fallait-il le croire? A priori, étant donné sa situation, il n'avait aucune raison de vous mentir. Sans compter que, de manière totalement subjective et incompréhensible, tu validas la longueur de sa barbe comme un argument prépondérant pour valider son récit. encore que ses références à ton statut ou à l'ascendance de l'adolescente. Inuzuka? Les voisins? Qu'est ce qu'ils venaient faire là-dedans ceux-là? Pourtant tu ne voyais aucun clébard à l'horizon, juste ces saloperies d'insectes grouillants. Vivaient-ils à Konoha maintenant? Sans que tu en aies été averti? L'envie de lui poser la question te brûla les lèvres, mais elle te coupa l'herbe sous le pied en t'adressant un regard de surprise.

"Eh ! Chef du clan Nara!? Ce gars là ? Sérieux ? Moi qui l'prenait pour un sbire, un gratte-papier sans envergure...Euh... C'est que j'aurais pas deviné, votre Éminence...Pas que vous vous ayez l'air d'un clodo.... ooooh...Hummm... Disons que j'avais pas réalisé, quoi."

Tu éclatas d'un rire franc qui résonna dans toute la pièce, en octroyant un regard en coin au vieil homme qui ne put s'empêcher de pouffer légèrement lui aussi. Agitant ta main de bas en haut d'un air gêné, tu répondis.

-Ah ah ah ah ah...t'en fais pas pour ça gamine, t'es pas la première...et tu sais, c'est rien de plus qu'un titre, une étiquette qu'on colle sur les gens pour leur donner la possibilité d'orienter plus facilement le destin de leur clan et du monde...un truc de gratte-papier en quelque sorte...lui expliques-tu en riant une nouvelle fois...Et toi alors? Comme ça ta mère est une Inuzuka? L'interrogeas-tu finalement en lui tapotant le dos d'une main compatissante, un air sincèrement désolé s'invitant progressivement sur ton faciès.

-Il est où le gros chien? Tu marques une pause pour réfléchir un instant avant de reprendre...hmmmm...je vois, je vois...je suis désolé pour toi...tu dois faire partie de ses enfants à double ascendance qui n'héritent que des mauvais côté de leurs parents...par contre son histoire ça me fout le doute...les Inuzuka ont rallié Konoha récemment?

La petite Konohajin n'eut pas le temps de répondre dans l'immédiat, que le golem commença à se mouvoir dans votre direction. Pleine de ressources, l'adolescente fit preuve de stratégie. Bien que tu ne compris pas immédiatement comment la chose allait être possible, tu imaginas son plan dès que son regard se posa sur la stalactite bien encrée dans le plafond. Le lutin vert ne tarda d'ailleurs pas à confirmer le fond de ta pensée en t'interpellant, avant d'envoyer en mission quatre de ses clones équipés de parchemins explosifs, puis en se proposant pour ralentir la statue de pierre. Cette môme n'avait décidément pas froid aux yeux. Tu ne pouvais quand même pas attendre sagement et la regarder se faire massacrer sans l'aider.

De concert avec sa volée de shurikens, tu envoyas un kunaï droit vers le cou du monstre pour tester sa résistance et tenter de découvrir des points faibles dans sa cuirasse, mais ta tentative n'eut pas plus de succès que celle de ta camarade de jeu. L'espace réduit dans cet endroit n'était pas fait pour t'avantager et tes compétences martiales en corps à corps étaient plus que limitées. Tu devais te faire une raison, au regard des capacités qu'elle avait déployé jusqu'alors, la fille était bien plus apte que toi à se tenir en première ligne. Malgré votre échec, elle ne se démonta d'ailleurs pas et envoya un coup de pied d'une rare violence sur une articulation du golem qui ne bougea pas d'un pouce. Très bien, genoux et cou ça ne servait à rien d'insister. Tandis que les  mini-Hako missionnés parvenaient enfin à destination, tu extirpas un nouveau kunaï de ta ceinture et le lança vers le front de votre adversaire, pile entre les deux yeux, pour le voir rebondir et tomber à ses pieds. Sur sa face de pierre, c'était également inutile. Les choses s'annonçaient mal. Vous aviez déjà du puiser plusieurs fois dans vos réserves de chakra depuis votre entrée dans cette grotte, et si de ce point de vue tu étais dans un état un peu plus reluisant que la jeune fille, il allait tout de même te falloir gérer ta consommation.

Pendant que l'Aburame faisait admirablement front face à l'énorme main caillouteuse, tu entrepris de te rouler une clope de salvia divinorum que tu allumas dans l'instant avant d'en fumer quelques tafs et de la jeter à la tronche de votre ennemi en hurlant, la mine revancharde.

-HEY FACE DE CAILLOU, TU FUMES?

Pas que tu aies attendu une réponse de sa part, mais tu voulais voir si la chaleur pouvait lui faire quelque chose. Si l'autre ne moufta pas, la cigarette coincée entre deux morceaux de roches au niveau de sa joue droite libéra une fumée régulière, bien que peu épaisse, qui s'évapora devant ce qui lui servait d'yeux. L'effet de surprise généré par la parade de la kunoïchi vert pomme, combiné à cette fumée permirent à ta coéquipière de se positionner exactement à l'endroit où elle le souhaitait, également bien aidée en cela par ses chibis. Pile sous l'énorme stalactite. Si le golem eut d'abord un regard pour toi, il te jugea vite inintéressant  alors que la Konohajin continuait ses provocations.  Tu profitas de l'aubaine pour te placer quelques mètres derrière lui. Réceptionnant un nouveau coup de massue de l'ennemi, ta coéquipière le maintint en place avec courage avant de brailler à ton attention.

-"Shikaaaa ! C'est maintenant ou jamais !"

Réalisant promptement le mudra du rat, tu étiras ton ombre jusqu'à ce qu'elle se lie à l'autre empaffé, tout surpris de se retrouver ainsi prisonnier de tes propres mouvements. Sa force colossale rendait le maintient de ta technique particulièrement difficile, mais tu n'avais pas le droit de lâcher. Pas après les efforts déployés par Hako.

-Maintenant Hako-chan!

Dans une synchronisation quasi parfaite, elle actionna les parchemins explosifs calés là-haut par ses clones, qui s'éparpillèrent avant l'explosion.

Un vacarme assourdissant retentit dans la salle lorsque les explosifs remplirent leur fonction, alors que l'Aburame s'extirpa de ce guêpier comme elle le put. La stalactite se décrocha puis s'abattit sur la monstruosité, accompagné de nombreuses autres roches qui se détachèrent de leur structure ici et là. Un  tremblement résonna dans toute la grotte. Les murs autour de vous se fissurèrent sous la violence de l'attaque, avant de s'effriter pour finalement ensevelir la moitié de la pièce sous des tonnes de gravas qui, plusieurs fois, manquèrent de peu de t'attraper au passage. Il te fallut user de toute ta vitesse et ton agilité pour  esquiver au mieux, bien que quelques pierres parvinrent à te toucher. La première chuta sur ton bras gauche, arrachant au passage la manche de ton vêtement et un peu de peau et de chair de ton avant bras, tandis que le second s'écrasa sur ton pied droit, te faisant avoir quelques sueurs froides dans le dos, avant que tu ne parviennes à te dégager. Enfin, après avoir rejoins l'emplacement de ta partenaire du moment, tu t'interposas par réflexe entre elle et un gros rocher placé derrière elle et qu'elle semblait ne pas avoir remarqué. Déjà au sol, la masse était cependant positionnée sur sa plus petite arête dans un équilibre instable et finit par s'écrouler sur ton dos, utilisé comme bouclier pour l'occasion. La respiration coupée, tu pris tout de même soin d'envelopper la kunoïchi de tes bras pour la protéger, quand bien même te doutais-tu qu'elle n'en avait pas besoin.

Si un calme relatif revint finalement après plusieurs secondes de séisme, l'ensemble de la structure semblait des plus instable et il y avait fort à parier qu'il valait mieux pour vous ne pas trop traîner dans le coin si vous vouliez pouvoir assurer une descendance, bien que la tienne soit d'ors et déjà compromise par les agissements de la jeune fille. Plus aucune trace du golem. Avait-il succombé? Cela aurait été la moindre des choses. Maintenant la position, tu relevas cependant la tête, tout étonné de constater que le cercle dans lequel se trouvait l'ancêtre avait été épargné. Il avait parlé de fuinjutsu toute à l'heure. Tu connaissais bien une technique qui pouvait permettre une telle défense. Mais tu connaissais également le point faible de celle-ci. En observant plus attentivement, tu discernas un rictus machiavéliquement satisfait par la tournure prise par les événements, bien qu'il ne bougeât toujours pas d'un poil. Qu'est ce que ça pouvais bien pouvoir dire? Deux trois choses te titillaient chez lui. Notamment la fin de son histoire. Quand son regard croisa le tien, alors qu'il était de profil par rapport à vous, tu vis ses bras s'agiter discrètement et très rapidement, juste avant qu'un nouveau son ne se réverbère contre les parois de la pièce. Ça venait de derrière vous et fut accompagné du grognement caractéristique du monstre de pierre, tandis que des gravas semblaient être dégagés. Tu lanças un regard noir en direction du vieux.

-Saloperie d'antiquité...chuchotas-tu.

La kunoïchi toujours plaquée contre ton torse, tu déposas l'une de tes mains à plat sur son dos.

-Tu permets Hako-chan? La questionnas-tu en déversant un peu de ton chakra dans son corps pour l'orienter vers son ombre avant de dégager le rocher encore sur ton dos.

Tu desserras l'étreinte autour de ta partenaire, pour constater qu'en effet le golem avait repris du service, plus virulent que jamais, ses grondements donnant la preuve de cet état de fait. Tu lanças à l'attention de Hako un petit sourire qui se voulait aussi bienveillant qu'amusé, puis enchaînas les mudras pour faire apparaître une énorme main d'ombre.

-Hako-chan...le vioque...je ne suis pas sûr de tout comprendre, mais c'est lui la clé de tout ça...il contrôle le golem à distance, j'en suis certains, je l'ai vu faire des mouvements de main juste avant que l'autre monstre ne réapparaissent...de plus, regarde bien, il n'y a pas l'ombre d'un gravas là où il se trouve...je parie qu'il utilise la technique de fuinjutsu appelée barrière de fer céleste...ça le protège contre les attaques physiques à distance...par contre, elle a un point faible...n'importe qui peut passer tranquille au travers...c'est un job pour toi! Défonce-le...moi je m'occupe de retenir face de caillou du mieux possible...

La sombre main géante de ta confection empoigna le lutin vert et quelques uns de ses chibis avant que tu ne lui fasses prendre de l'élan. Souple sur tes chevilles, les genoux légèrement pliés, tu amorças une rotation pour appuyer ton lancer et ordonnas au kagzukami de s'ouvrir pour laisser échapper les différentes Hako qu'elle tenait jusqu'alors fermement. La jeune fille et ses clones volèrent par-dessus le gouffre en direction de l'ancêtre, tandis que dans la continuité de ton mouvement, la gargantuesque main tournoya pour s'abattre de toute sa force sur la statue de pierre, afin de l'écraser. Malheureusement pour toi, un souvenir pas si lointain revint te faire des misères au moment d'abattre ton poing vengeur. Tu ressentis cette désagréable impression qu'un testicule te remontait jusque dans la gorge. Si les différents événements t'avaient naturellement fait oublié cet événements et ses conséquences, ton bas ventre était encore en feu et la douleur lancinante qui te tirailla te fit perdre ta concentration. Ton offensive ne fonctionna que partiellement, puisque la main d'ombre frappa juste à côté de l'autre abomination, s'enfonçant dans le sol jusqu'à le faire trembler et déséquilibrer ton adversaire, qui s'écrasa de tout son poids à seulement quelques centimètres du gouffre. Le jutsu se dissipa en même temps que tu posas ta main sur ton entrejambe, prêt à y injecter un peu d'Iroujutsu, dans l'espoir de te soulager un peu.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Le chef du clan Nara (Hako avait toujours du mal a y croire, était-il possible que le vieux décharné est mentit ? Si oui, pourquoi ?) ne sembla pas prendre ombrage de la déférence plutôt... molle de la jeune kunoichi.
Cela ne l'empêcha pas de la taquiner un peu, mais Hako était habituée, avec Yume et Kaori, voire même Akira.
"Eh ! J'ai hérité de tout les bons coté ! J'ai déjà trente millions d'amis en moi, je laisse le chien géant à M'man !" rétorqua-t-elle tout aussi gaillardement, tout en se ruant pour intercepter le golem.

Tout à son combat et son plan du dernier espoir, la minuscule Aburame n'eut guère le temps de bavasser plus avec Shika.
Le lutin vert de Konoha avait un plan, mais il lui fallut toute sa  détermination et ses ruses de spécialiste en Taijutsu pour résister aux coups de boutoir du monstre de pierre.
Et ça ne pourrait pas durer longtemps.

Elle grimaça sous les impact titanesque qu'elle accompagnait avec souplesse et renforcement de ses bars par une armure de kikaichuu, constatant avec horreur et désespoir que son compagnon d'aventure... Était tranquillement en train de s'en griller une !
"Eh, le gratte-papier amélioré ! On se la coule douce ? Un petit coup de main serait pas d'refus !" beugla la kunoichi vert-pomme en train de se faire tabasser par plusieurs tonnes de roches animées d'intentions meurtrières.

Le chef des Nara invectiva le golem, qui lui jetta juste un regard impénétrable de ses yeux ardents luisant de chakra.
La monstruosité peu imaginative retourna bien vite à la cible la plus proche : la minuscule et agaçante genin en habits ultra-voyants.
Mais malgré son apparente décontraction, Shika suivait à la lettre le plan de la jeune Aburame, anticipant même ses actions.
Le Maître des Ombres immobilisa le golem pile au bon moment, sauvant une Hako épuisée d'un poing gigantesque.
La petite spécialiste en Taijutsu se laissa porter par son élan, faisant plusieurs roulés-boulés arrières alors que ses clones miniatures déclenchait une terrifiante explosion au dessus de leurs têtes.

L'énorme stalactite et une bonne partie du plafond s'effondra sur la créature artificielle dans un fracas tonitruant.
L'avalanche engloutit le monstre, amenant un sourire triomphant sur le visage poupin du lutin vert de Konoha.
"Prends ça, sale monstre ! Tu as le bonjour de Konoha et du clan Aburame !" exulta la minuscule genin en adressant un geste obscène (et inutile, il ne l'aurait même pas compris) au golem ensevelit.

Mais la déferlante la déferlante de pierre ne s'arrêtait pas et Hako fut saisie d'un doute.
En avait-elle (encore) trop fait ? Et si c'était toute cette fichu grotte qui s'éboulait sur eux !
Shika se rendit compte avant elle (trop occupée à se invectivé le monstre) du danger. Agile et rapide, le chef du clan Nara se précipita pour faire rempart de son corps à la jeune kunoichi et la protéger des éboulis.

"Merci..." souffla la jeune Aburame avec un franc sourire, alors que l'éboulement se calmait peu à peu, non sans les avoir couvert de poussière et caillasser le dos du Nara. "Jolis réflexes pour un gratte-papier adepte de la fumette ! Mais gaffes à pas y laisser ta peau, j'ai besoin de toi pour trouver la sortie sans me manger tout les pièges du monde..."
Hako était reconnaissante (mais si son ego était persuadé qu'elle s'en serait très bien sortis seule), mais ne pouvait s'empêcher de taquiner un peu Shika.
Bon, plus qu'à aller secouer et menacer un peu l'étrange vieillard pour qu'il leur indique la sortis de cet étrange caverne bardées de pièges et monstres élémentaires.

Mais hélas, un nouveau grondement se fit entendre.
Lentement, inexorablement, l'ennemi ensevelit se frayer un chemin sous les tonnes de débris.
"Oh bordel !" laissa tomber la kunoichi vert-pomme. Elle était épuisée et n'avait quasiment plus de chakra. "Cette monstruosité n'est pas morte ?! Bon sang, il lui faut quoi ? J'ai plus d'explosifs, moi !"
Shika semblait d'accord avec elle et nul doute qu'après leur tragique décès suite à leur petite promenade, il rédigerait un protestation écrite à l'encontre de divinités taquines.

Heureusement, le chef du clan Nara avait été plus attentif que le lutin vert de Konoha.
L'esprit étrangement calmé par sa drogue, il analysa la situation en un éclair.
Le golem et le vieillard était lié d'après son histoire d'antique conflit. Et s'il ne pouvait pas abattre l'immense titan de pierre, il était peut être possible de le stopper au prix de la vie de l’ancêtre desséché.
Ce dernier était probablement de toute façon condamné, vu son âge... Sa technique devait l'empêcher de sortir de la grotte.
Et... Cela valait mieux. Si le vieillard disait vrai, il disposait de terrible connaissance et d'un don particulièrement dangereux. Vu sa santé mentale, les Kami seuls savaient quels dégâts il pourrait faire une fois libéré de la menace du golem...

Sa décision prise, le Maître des Ténèbres se saisit de la petite genin, transformant Hako et ce qu'elle était après tout : une arme mortelle.
Sa gigantesque Main d'Ombre propulsa gaillardement la kunoichi vert-pomme et trois ou quatre de ses miniatures qui avaient réussit à échapper au golem et à l'effondrement.
Bousculé au passage, le titan de roche se pris les pieds dans les débris, manquant de sombrer dans le gouffre.

"Aaaaaah ! Et moi, est-ce que je suis une attaque physique à distaaaaaance ?!" hurla la minuscule kunoichi transformée en projectile vivant.
Une plaque de fer éthérée se matérialisa et répondit à sa question dans un *TUNG* sonore alors qu'elle s'écrasait douloureusement dessus tête la première...
Néanmoins, Hako glissa au sol, se relevant le nez en sang pour pénétrer dans le cercle (ou plutôt le carré) de protection du vieille homme.

Ses yeux d'émeraude lançait des éclairs furibonds.
Normalement la jeune Aburame aurait fait des sommations d'usage, peu ravis de tabasser voire de tuer un pauvre vieillard rachitique.
Mais là, elle était furieuse. Ainsi, c'était ce vieux fous qui contrôlait le monstre et s'amusait à leur dépend !
La kunoichi vert-pomme lui fonça carrément dessus en poussant un terrible cri de guerre.
"Tu vas nous le payer, vieux fou !" s'exclama la petite spécialiste de Taijutsu, donnant une terrible coup de poing en direction du vieillard.

Même si l’ancêtre avait été surpris par l'arrivée aérienne du petit missile vert-pomme de Konoha, il n'en restait pas moins roué.
Il esquiva le coup trop prévisible de la jeune kunoichi, lisant dans ses pensées ses intentions guerrière.
Cependant, le vieillard avait négligée une chose : Hako n'était pas seule.
Composé en réalité d'insectes, quelques-uns de ses mini-clones avaient agrippés les vêtements de leur original. Et voyant leur maîtresse menacé (ou par pur désir de violence), ils s'emparèrent des kunaï traînant dans les poches de la petite kunoichi et s'en servirent comme lances pour aller poignarder gaiement le vieux sage de la grotte dans un joyeux concert de piaillement guerriers.

L'assaut pris totalement au dépourvu le vieillard, même s'il ne fit pas beaucoup de dégâts : il ne pouvait pas comprendre les pensées de ces... choses.
"Arrières ! Arrières, créatures sans âme !" se déchaîna-t-il, broyant les mini-clones dans sa panique et leur rendant leur statut d'essaim d'insectes dévoreur de chakra... Et laissant le champs libre à Hako.

Constatant que ses kikaichuu semblait plus efficace que ses coups de poings, la jeune Aburame leva en grand les mains.
De sa tenue froufrouteuse (désormais en partie crottée, boueuse et déchirée) s'élança alors deux colonnes noirâtres d'insectes bourdonnant et avide de chakra.
En un instant, ils engloutirent le mystérieux vieillard, l'aveuglant et se gorgeant de ses ressources mystiques.
Hako était épuisée, quasiment vidée de chakra. Elle n'avait plus de clones et une grande partie de son essaim festoyait sur son ennemi.

Mais serait-ce suffisant ? Et que faisait le golem ? Est-ce que Shika s'en sortait ?
La kunoichi vert-pomme décida de ne pas prendre de risque. Rassemblant ses dernières forces, elle fonça vers le vieillard occupé à se débattre avec ses légions qui lui ponctionnait ses forces vives.
"Enterrement de première classe ! Tokken !" s'exclama-t-elle, heurtant sans ménagement le mystérieux ninja de la grotte de toute ses forces.
Le but du lutin vert de Konoha était clair : en finir en précipitant le vieillard dévoré par les insectes dans le gouffre...




Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
"Jolis réflexes pour un gratte-papier adepte de la fumette ! Mais gaffes à pas y laisser ta peau, j'ai besoin de toi pour trouver la sortie sans me manger tout les pièges du monde..."

Tout en souriant devant la remarque de ta camarade de jeu, tu bredouillas d'imperceptibles grommellements. Pas de ta faute si un ancêtre et une antiquité rocheuse avaient décidé de se la couler douce à l'ombre d'une caverne privatisée, de surcroît en calant des pièges à la con sur la route des visiteurs. L'hospitalité laissait franchement à désirer dans le coin. A quoi ça servait de partir à l'aventure dans une grotte si on pouvait pas découvrir en touchant à tout. Tu adressas un clin d’œil complice à la jeune fille.

-Et bla et bla et bla...en même temps, avoue que tu t'amuses bien gamine...un type m'a dit un jour que c'était dans l'adversité qu'on faisait les meilleures rencontres...si c'est vrai c'est une rencontre indescriptible aujourd'hui...on va finir mariés avec ces conneries...ah ah ah ah...

Tu éclatas d'un rire débile, tandis que le monstre se relevait et que ta main d'ombre faisait son office en propulsant Hako à pleine vitesse. Le lancer était parfait! Digne des plus grand lanceurs de baizbol, un jeu shinobi consistant à frapper dans une balle à l'aide d'un bâton, après qu'un joueur l'ait habilement envoyée avec force et vitesse. Le temps semblait s'être ralenti pour que chacun profite au mieux de l'acrobatie de la fille. Vitesse, précision, aérodynamisme, tu aurais même juré qu'elle prenait la pause pour les spectateurs imaginaires venus assister au spectacle. En même temps que tu appliquas la paume mystique sur tes parties génitales afin de les soulager, tu lui souris et hébété, continuas de suivre du regard cet envol censé la mener droit sur le vieux.

TUNG

La déception fut à la hauteur de l'attente suscitée par un final supposé grandiose. Tu hésitas entre un éclat de rire sans doute malvenu et un petit rire nerveux, ton sourcil frétillant d'indécision. C'est finalement la mâchoire tombante, le regard contrit et une main s'agitant en signe d'excuses, que tu accueillis la situation. Plus qu'à espérer qu'il y eut de bons dentistes à Konoha.

Malheureusement, tu n'eus pas le temps de t'intéresser d'avantage à ce qui se déroulait du côté de Hako. Le golem, apparemment décontenancé d'avoir vu s'éloigner sa victime favorite, du moins selon ta propre interprétation, décida de jeter son dévolu sur ta carcasse, après avoir lui aussi assisté au spectaculaire numéro de cirque de la kunoïchi.  Après avoir frôlé de près la chute libre, il se releva et progressa dans ta direction. C'était bien ta veine. Mais en même temps, tu t'y attendais un peu. Le souci, c'était que tu ne possédais pas les compétences martiales de l'adolescente, ni même sa force de ce que tu avais pu voir. Et si ta vitesse aurait du te permettre d'échapper à la lenteur de ton adversaire rocailleux, l'endroit était de plus en plus exiguë depuis l'explosion et l'éboulement qui avait suivi. Il n'était d'ailleurs pas terminé puisque les murs continuaient de s'effriter, prêts à vous cracher un game over en pleine figure.

Le poing massif de l'antiquité géante s'élança sur toi dans un mouvement de haut en bas qui ne laissait guère de doute sur l'état dans lequel on te retrouverait si tu étais touché. Il allait falloir être malin. Il ne te restait plus beaucoup de chakra et tu comptais bien en garder un peu pour filer un coup de main à la gamine qui n'avait plus l'air très fraîche. De plusieurs bons successifs vers l'arrière, tu esquivas la main gargantuesque qui se fracassa sur le sol, faisant un peu plus trembler la grotte. Si bien qu'à ton dernier atterrissage, le sol se déroba sous tes pieds, le micro séisme te faisant perdre l'équilibre. L'autre retira sa paluche de l'amas qu'elle avait créé et reprit sa route vers son objectif. Tu te redressas promptement et observas les alentours. Si tu reculais encore, tu allais être complètement acculé, le gouffre sur ta gauche et le pan de mur sur ta droite se rétrécissant à cet endroit. Il te restait quatre kunaïs, tes scalpels, un sac de makibishis et un parchemin explosif.

De cette position, tu parvins à jeter un œil vers le centre de l'arène, pour assister à la rencontre opposant la gamine et l'ancêtre. Ça faisais un bon titre pour une pièce de théâtre ça tient. Il faudrait que tu y songes à l'occasion. Si vous réussissiez à sortir vivant d'ici. La scène à laquelle tu assistais de l'autre côté avait quelque chose de répugnant et réjouissant à la fois. Des milliers d'insectes grouillants s'amassaient sur le corps du vieillard, aveuglant leur cible pendant que la konohajin semblait reprendre son souffle avant de s'élancer à nouveau. C'était le moment idéal pour ce jutsu. Pour qu'enfin elle en finisse à coup sûr avec le vieux.

Un nouveau grognement te fit détourner les yeux. La statue mobile était déjà sur toi, prête à te refaire le portrait. Avec aussi peu de marge de manœuvre, le panel d'options envisageables se réduisait drastiquement. Si tu n'agissais pas dans l'immédiat en te servant du chakra implanté peu avant dans l'ombre du lutin vert pomme, il serait trop tard. Bien que paniqué par la situation, le vieil homme ne tarderait pas à trouver une parade efficace. Le golem arma un coup de boule titanesque en même temps que tu manipulas les signes dédiés à la technique.

*Kagemane Kage Shibari*

Sous les pieds d'Hako, son ombre, mêlée à ton énergie spirituelle, s'allongea vers le paquet cadeau offert par l'essaim de kikaichu, pour se lier à celle de l'homme. L'élan de la tête de pierre atteignait le maximum de ses possibles quand l’hurluberlu à la barbe blanche méprisa ton emprise. La jeune genin, profitant de l'aubaine, se rua vers son adversaire, épaule en avant, en braillant sa technique de la dernière chance, le tout agrémenté d'un petit slogan, dont tu ne niais pas la classe. Devant ce tableau, un sourire s'étira sur ton visage, tandis que le lourd crâne rocheux, lancé à pleine vitesse, n'était plus qu'à une cinquantaine de centimètres de toi. Tu eus tout juste le temps de croiser tes bras devant ton visage en crispant l'ensemble de tes muscles, afin d'atténuer au mieux la puissance de l'impact. La tête de l'ennemi vint s'écraser sur toi avec une violence inouïe, et sans une bonne constitution, nulle doute qu'il t'aurait mis ko sur le champs. Une gerbe de sang volumineuse s'échappa de ta bouche quand tu vins cogner la paroi derrière toi, quelques éboulis te retombant dessus au passage. Le cerveau dans le brouillard, tu vis la genin tituber pendant que le vieux, suspendue dans le vide par une main salvatrice, prononça quelques dernières paroles se réverbérant dans toute la grotte.

-Huhuhuhu...je me suis bien amusé...à mon âge et dans ma situation, c'est pas tous les jours que ça arrive...huhuhuhu...merci à vous de mettre fin à cette ineptie...et je suis sûr que mon vieil ennemi là-bas vous remercie aussi...il fut un compagnon d'infortune de qualité pendant toutes ces années...

Lentement, ses doigts cédèrent les uns après les autres. C'est sans un cri qu'il rejoignit les abîmes de l'endroit.

Complètement groggy, tu t'apprêtais à recevoir un poing qui risquait fort de te laisser sur le carreau, quand le géant de pierre stoppa net son mouvement, vacillant légèrement de gauche à droite, avant de basculer dans le ravin. Ironie du sort, ils avaient fini de la même façon. Toujours dans le flou, tu dégageas tant bien que mal les quelques gravas qui parsemaient ton corps, pour te remettre debout. Tout autour, tu assistas à un véritable chaos. Les pans de murs qui paraissaient encore se suffire à eux mêmes quelques instants plus tôt, tombaient à présent en ruine. L'éboulement continu ne vous offrait assurément que quelques minutes, voire secondes avant d'être entièrement ensevelis. Malgré la douleur sans doute générée par quelques côtes cassées, tu avanças promptement vers le gouffre, tes esprits s'éclaircissant  au fur et à mesure de ton avancée. Un fois au bord, tu plaquas tes mains sur le rebord intérieur de la falaise et érigea un mur horizontal vers le centre du creux. Il couvrait un tiers de la distance, c'était déjà ça. Marchant sur cette surface nouvellement créée, tu te plaças au bout, toi même à la verticale en rassemblant le peu de forces qu'il te restait pour te maintenir ainsi en équilibre, ton corps offrant un raccourci supplémentaire à la petite kunoïchi.  Inspirant à pleins poumons en gainant au maximum, tu t'écrias.

-Hako-chan, fille d'Inuzuka, donne tout ce qu'il te reste pour sauter et attraper mes mains...je t'éjecterais de l'autre côté...

De cet autre côté libérateur, la lourde porte qui vous retenait prisonniers s'était rouverte à la mort des deux autres protagonistes. Il vous fallait faire très vite.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1672/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
La fourmi et le cerf

Bien qu'épuisée et palote, le lutin vert de Konoha dédia un sourire canaille à son partenaire du moment.
Oui, malgré son état et le danger, elle s'amusait. C'était ça, pour elle, être ninja : affronter gaillardement l'adversité et triomphé contre toute attente en réalisant l'impensable.
En plus, en bonne petite curieuse, Hako adorait l'exploration et les rencontres avec des shinobis (voire même de simples civils) étrangers.
"Votre passion pour entraîner les belles et jeunes demoiselles au fin fond de grottes profondes et humides a dûment été noté, Ô dirigeant suprême et enfumé du clan Nara !" railla la jeune Aburame malgré la fatigue.

Elle ne récolta en retour qu'un magistral vol plané, propulsé par une gigantesque main fuligineuse.
Qui se solda par un atterrissage indigne et fort douloureux quand la kunoichi vert-pomme changée en missile heurta la protection du vieillard fou.
Cependant, cette petite déconvenue ne stoppa pas la courageuse genin.
A l'aide de ses dernières miniatures braillarde, elle se lança à l'assaut de celui qui contrôlait (supposément) le golem.

Ses insectes prirent la momie vivante par surprise, ses dons légendaires (ou pipeautés) ne lui étant d'aucune utilité facez aux pensées insectoïdes des légions de la jeune Aburame.
Cependant, Hako peinait et cette vieille baderne semblait esquiver tous ses coups. La kunoichi vert-pomme s'épuisait, haletante. Le manque de chakra lui faisait tourner la tête et l’ancêtre s'avérait trop agile pour qu'elle prenne le risque de tenter un ultime assaut, malgré la diversion de ses insectes.

Mais Shika, toujours au prise avec l'immortel golem de roc, avait anticipé pareille situation.
Attendant le bon moment, il activa une des techniques les plus secrète et vicieuse de son clan quand l'attention de leur adversaire séculaire fut trop concentré sur Hako et ses insectes.
Jaillissant de l'ombre de la minuscule genin, les ténèbres chargées de chakra du Nara emprisonnèrent un cours instant le vieillard.
Hako ne manqua pas l'occasion. La vieille anguille enfin immobiliser, elle lui décocha son ultime assaut de taijutsu.
Shika grogna, repousser lui aussi de son coté par sa liaison à l'ombre de la victime. Cela lui permit peut-être d'esquiver un peu plus le golem qui voulait sa peau.
D'un coup d'épaule bien sentit et chargé de chakra vengeur, le lutin vert de Konoha expédia son adversaire dans le gouffre... Presque.

Décidément fort agile, l’ancêtre réussit à s'accrocher au bord du précipice du bout des doigts.
Hako tomba à genoux, cherchant son souffle, sa vision rendue floue par le manque de chakra.
De son coté, Shika recevait un nouveau coup de boule, cette fois porté par un tas de rocher animés fort en colère.
Un rire caquetant s'éleva de l'abysse, révélant à la minuscule kunoichi que leur adversaire était encore en vie.
Grognant, elle chercha à tâtons un kunaï, avant de tituber lentement vers la source de la voix.
Pas question d'abandonner ! Shika comptait sur elle ! Si elle ne terminait pas le vieux, le golem continuerait à s'en prendre au chef des Nara !
Mais l’ancêtre ne se hissa pas hors du précipice pour les défier de nouveau.
Acceptant son sort, il finir par choir dans l'abime, après avoir étrangement remercier les deux shinobis.

Hako gémit quand un petit morceau de cailloux lui tomba sur le nez.
Allons-bon, quand c'était-elle assise ? Elle avait tellement envie de dormir, de retrouver son lit ou mieux, les bras accueillant de Yume...
Et d'où venez ce rocher ? En fait, elle se faisait doucher par une pluie de poussière et de débris.... Effondrement !
L'adrénaline réveilla la minuscule kunoichi, son corps et son instinct prenant le relais de son esprit épuisé.

"Bon sang, cette maudite grotte est en train de s’effondrer ! Les explosifs, c'était p't'être pas une top idée... Yum-Yum arrête pas de me dire de pas m'en servir en intérieur... Une caverne, c'est un intérieur..." grogna la kunoichi vert-pomme, cherchant comment rejoindre son compagnon d'aventure. Elle n'avait plus de main d'ombre géante pour la lancer inélégamment mais avec efficacité...
Heureusement, Shika n'était pas à court de ressource, convoquant un ponton et se plaçant au bout pour rattraper la jeune fille.
"Tu copies mes techniques, gratte-papier ! T'es sûr de pas être Uchiha en fait ?" ricana Hako, plus pour se donner du courage qu'autre chose. Elle prit une profonde inspiration.
Ses muscles étaient encore là, intact, grâce aux soins du Nara. Elle devait chasser de son esprit sa fatigue, ses troubles mentaux dû au manque de chakra. Elle était spécialiste en Taijutsu et son corps était à la fois outil et arme.
Elle pouvait le faire !

Prenant son élan et sans plus réfléchir, Hako se rua vers le précipice, bondissant à la dernière seconde.
Bon sang, c'était vraiment une idée à la con !
Si ça avait été Yum-Yum, elle aurait franchis le gouffre d'un souffle avec ses longues jambes et sa vitesse ! Hako maudit une fois de plus sa taille de naine.

Mais se fut suffisant : alors qu'elle disparaissait dans les ténèbres, elle sentit la main ferme du Nara la rattraper au dernier instant. Si Hako avait été plus grande ou plus massive, nul doute que le frêle Maître des Ombres l'aurait lâchée.
Le souffle coupé, la minuscule genin s'écrasa contre la roche.
Bien vite, elle se hissa en sécurité, aider par Shika.
Le pauvre était dans un sale état... Il s'était copieusement fait rosser par le rocher animé.

"Bon sang, c'était juste ! Et t'es sûr de pas être un Uchiha : tu as des bras en tofu ! C'est ton épaule que j'ai entendu craquée ? Une chance que je sois pas plus grosse... Et c'est Aburame-Inuzuka ! Les deux ! Et on se taille !" hurla le lutin vert de Konoha, alors que la grotte commencer à s'ébouler. "En tout cas... merci du coup de main. Maintenant, on bouge !"
Elle servait de canne vivante au Nara, alors qu'il était la tête et les yeux, guidant la jeune Aburame aux sens plus qu’émoussée par la fatigue.
Dans un bel ensemble (ou plutôt un fouillis douteux et paniqué), il franchirent ensemble la porte de nouveau ouverte. Dans un grondement de tonnerre, la pièce où avait eut lieu leur dernier combat fut ensevelis sous les gravats.
"Putainputainputain !" pesta sans ménagement Hako, essayant d'accélérer le pas... mais pour aller où ? Dans son état, impossible de se remémorer le chemin. Si chemin il y avait.
La terre grondait, la poussière se soulevait.
Elle laissait le Nara la conduire : même s'il n'était guère vaillant en raison de ses blessures, c'était sensé être lui, l'intello du groupe !

Et puis, au final la libération : la lumière !
Hako était incapable de dire s'ils venaient de trouver par chance une faille qui venait de s'ouvrir dans la roche où si ils avaient réussit après des errances au pas de course à retourner sur leur pas.
La jeune Aburame s'effondra littéralement sur le sol. Un sol herbeux ! Avec au dessus un chouette ciel bleu (et quelques nuages d'un blanc pur). Et des arbres !
Essoufflée par leur course finale, elle se traîna jusqu'à un tronc pour s'y adosser.
"Et toi, ça va ?" s'inquiéta-t-elle enfin du Nara. "Désolé, mais j'ai plus assez d’énergie ou de bestioles pour te faire des pansements d'insectes... Ah, j'suis bête, t'as des talents de médecin, comme p'pa..."

En tout cas, ils avaient survécus. Le campement des chercheurs ne devait pas être loin... Et avec la moitié de la montagne en train de s'ébouler, ça allait mettre la puce à l'oreille même du plus obtus et concentré des Aburame.
D'un coup de menton, la kunoichi vert-pomme désignant les ruines de la grottes mystérieuses.
"Tu crois qu'on va nous en vouloir pour ça ? J'vais te laisser gérer les explications : j'suis kaput et c'est toi le diplomate, Ô Chef du clan Naruchiha..." demanda-t-elle, un peu inquiète d'avoir gâcher l'exploration des autres scientifiques de l'équipe. "Mais en tout cas, ça me servira de leçon : plus d'exploration de grotte inconnu ! La prochaine fois, j'envoie juste les mes clones !"
Mais l'air de rien, la petite Aburame affichait un grand sourire sur son visage fatigué.
Cela avait été une chouette aventure.


Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1517/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1517/2000)
Nara Shika
Indirectement lié à toi par l'intermédiaire de ta technique de manipulation des ombres, le vieux fut éjecté par un coup d'épaule qui ne te laissa pas indifférent, la sensation de violence qui te traversa te permettant de reconnaître une capacité musculaire au dessus de la moyenne chez la petite Aburame. Repoussé dans les cordes, c'est donc dans un piteux état, après l'ultime assaut du géant de pierre, que tu assistas à la conclusion de cet affrontement, avant de te relever et, bringuebalant, de te diriger vers le gouffre pour mettre en place le plan d'action visant à sauver le soldat Hako. D'un bond titanesque au regard de ses petites jambes, elle se jeta finalement dans le vide en te laissant gérer la réception. Belle preuve de confiance ou instinct de survie? Peu importe, tu devais la rattraper. Ce que tu fis in-extremis en accrochant tes mains aux siennes, avant d'utiliser sa cinétique, ainsi que sa légèreté, pour la balancer de l'autre côté. Heureusement pour vous, elle n'était pas Akimichi, sans quoi vous auriez probablement finis tous les deux au fond du gouffre vu ton état actuel.

Toute la grotte était à présent en train de s'écrouler sur vous. Tu rejoignis la genin aussi rapidement que ton corps te le permettait et profitas de son soutien pour quitter la pièce qui fut ensevelie immédiatement après votre sortie.

"Putainputainputain !"

-Bordelbordelbordel

Tandis qu'elle était ta béquille, de ton côté, tu faisais ton possible pour la guider dans le dédale de cavernes qui vous avait mené jusqu'ici, en tentant de coordonner au mieux ta parole à ses mouvements pour éviter les obstacles se dressant sur votre chemin.

-A gauche...un peu plus à droite...à droiteeeee j'ai dit...attention, à trois on va devoir sauter...je sais on n'est pas dans les meilleurs dispositions mais on va faire ce que l'on peut...un...deux...trois...hop-là...joli saut Hako-chan, un vrai cabri...attention, dans cinq mètres on bifurque à gauche...maintenant...wooooh...doucement gamine...WAAAAAAAAAIIIIIII...Pfiouuu...c'est bon t'inquiète, tout va bien...mais on l'a échappé belle...y a un énorme rocher qui vient tout juste de s'écraser devant nous...remarque vu sa taille même dans ton état tu dois pouvoir le voir...du coup il va falloir le contourner...tend les bras pour le toucher si tu peux, ça t'aidera...par contre il bouche quasiment tout le passage, y a qu'une route possible...go sur la droite...tu vas voir y a un espace à taille humaine qui permet de passer de l'autre côté...ok on continue...

De grosses gouttes de sueur s'invitaient sur ton front à chaque fois que l'avalanche de roches décidait de vous faire la peau, alors que tu motivait l'adolescente de toute ta verve pour lui faire accélérer le pas. A une allure qui ne ressemblait en rien à celle de shinobis entraînés, vous finîtes par rejoindre la petite cavité par laquelle vous aviez pour la première fouis entendu le grondement dans la grotte. Si un brin de nostalgie faillit te faire verser une petite larme, la situation te rappela rapidement à l'ordre, lorsque tu vis s'affaisser d'un coup toute la paroi supérieure juste derrière vous. Oh bordel. Ni une ni deux, tu jetas sans ménagement l'Aburame à travers le trou, avant de réunir toutes tes forces et plonger à ton tour à l'intérieur. Comme à l'aller, tu galéras bien plus que la fille pour passer t'extraire, celle-ci se sentant obligée de te rendre la monnaie de ta pièce en t'arrachant à moitié le bras pour t'aider.

Plus que quelques mètres et vous pourriez de nouveau respirer au grand air. Le plus dur était passé et c'est de deux doigts formant un V victorieux à l'attention du lutin vert, que tu saluas votre aventure une fois dehors, avant d'éclater de rire. Elle s'écroula sur l'herbe juste avant que tu ne la rejoignes, tout en gardant une certaine distance afin de t'assurer qu'une fois de plus elle ne comprendrais pas ton attitude de travers. Son cerveau d'adolescente boosté aux hormones aurait tôt fait de déformer l'idée d'être vautrée dans l'herbe avec un adulte si tu ne prenais pas tes précautions.

''Et toi ça va?'' Te demanda t-elle après avoir trouvé l'appui d'un tronc d'arbre.

-Ça va, ça va...lui répondis-tu nonchalamment...comme quelqu'un lancé à pleine vitesse et qui viendrait de se prendre un mur...un peu de sommeil ne nous ferait pas de mal à tous les deux hein...Ah la la...quelle belle aventure...conclues-tu en souriant.

Certes tu étais médecin, mais seul le repos comptait à présent. D'abord récupérer un peu d'énergie et ensuite tu penserais à panser tes traumatismes corporels. Pas loin de t'assoupir en contemplant le ciel, l'Aburame trouva encore la force de parler.

''Tu crois qu'on va nous en vouloir pour ça ? J'vais te laisser gérer les explications : j'suis kaput et c'est toi le diplomate, Ô Chef du clan Naruchiha..."

Oh la garce! Si la fin de sa réplique t'étira un sourire amusé, tu la maudis pour t'avoir refilé la responsabilité d'annoncer la fin forcé des fouilles. Bordel, c'était un coup à ce que l'on te demande de remplir tout un tas de paperasse explicatives. Pile la raison pour laquelle tu avais décidé de fuir l'enceinte du domaine pendant quelques jours. A ton détriment, la boucle allait être bouclée, et comme à ton habitude, il allait falloir trouver une excuse solide.

-T'es sûre que tu veux me laisser gérer? Il pourrait me prendre l'idée de tout te mettre sur le dos...franchement, qui croirait une gamine...ponctuas-tu en lui adressant un grand sourire, surmonté d'un clin d’œil complice.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.