:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fourmi et le cerf [PV Hako]

Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue949/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Le sekaï recelait une multitudes de trésors encore inexplorés. Si les scientifiques avaient une vagues idée de son évolution au travers du temps depuis l'apparition du chakra, il n'avaient en revanche aucune ou quasiment aucune information sur son développement avant cette époque. Nul doute que le monde fût un jour peuplée d'espèces animales ou végétales aujourd'hui disparues et heureux étaient ceux qui avaient la chance de tomber sur les reliquats de cette ère lointaine. C'était apparemment le cas quelque part à la frontière entre les grandes forêts et le pays du feu.

La nouvelle était arrivée aux oreilles du Daimyo d'Inari qui avait tout de suite relayé la nouvelle aux Nara, jugeant que leurs accointances reconnues avec la nature et tout ce qui y touche faisait de ton clan le plus qualifié pour aller s'enquérir de la réalité des faits directement sur le terrain. Qui sait, peut être la découverte serait elle à la base d'une évolution capitale dans le domaine de la biologie, et il était hors de question pour le dirigeant régional d'être à la traîne en terme de connaissances, d'autant plus lorsque celles-ci se rapportaient à la nature. Passionné par l'herbologie et la géologie, nul doute que tu aurais l'occasion de rencontrer là-bas quelques confrères avec qui partager, tu ne manquas pas l'occasion de te porter volontaire pour cette mission, malgré les occupations dues à ton rang. Après tout, deux trois journées d'absence ne devraient pas changer grand chose à l'affaire et les autres membres réussiraient largement à gérer pendant ce temps. Les circonstances étaient uniques pour rencontrer des confrères spécialistes et pouvoir échanger avec eux.

Chargé d'une besace contenant une liqueur de riz artisanale, tes scalpels et une bonne dose de salvia divinorum, tu y ajoutas également des pinceaux, une brosse à dent et quelques sachets hermétiques, estimant qu'une fois sur place, tu aurais accès aux autres outils nécessaires au bon déroulement des fouilles archéologiques. C'est ainsi que tu pris congé du domaine Nara à l'aube, avalant en quelques heures les kilomètres te séparant du lieu de la découverte et arrivas sur place alors que la pause déjeuner venait apparemment de se terminer depuis peu, la plupart des présents récupérant le matériel en se dirigeant vers l'entrée de la grotte, tandis que deux autres s'occupaient de la vaisselle. Il devait y avoir une dizaine de spécialistes provenant des régions avoisinantes, reconnaissables les uns des autres par des tenues typiques ou des emblèmes fièrement affichés pour certains.

Ta première réaction fut de demander à rencontrer le chef des travaux afin qu'il t'en dise un peu plus sur l'avancée des opérations. Déliant le sceau du Daimyo d'Inari t'octroyant officiellement le droit de participer aux recherches, tu montras la convocation à qui de droit et fus immédiatement conduit auprès de Harunta Zieff, l'un des plus grands experts du sekaï pour tout ce qui concernait la biologie, la géologie ou l'archéologie. Plus réputé pour son intelligence et ses connaissances que pour ses muscles, il était un homme fin, à la stature altière et portait presque tout le temps un monocle qui le rendait encore un peu plus digne. C'est lui qui te conta le récit de cette découverte en te guidant à sa suite dans les méandres caverneux, après t'avoir salué avec méfiance. Ce qu'il justifia par le nombre croissant de misérables intéressés par la gloire et la fortune plutôt que par l'intérêt historique que représentaient de telles fouilles. Il ajouta à ce propos qu'il craignait que certaines personnes présentes ici ne tentent de saboter les recherches pour en récupérer tous les bénéfices.

Selon ses dires, deux promeneurs qui étaient en train de jouer avec leur chien dans une clairière, avaient découvert l'existence d'une grotte souterraine en secourant l'animal tombé dans un trou plus profond qu'il n'y paraissait. La caverne, au milieu de laquelle ondulait une rivière formée par les précipitations accumulées, était également recouverte d'une argile grise qui rendait les parois glissantes et qui laissait apparaître plusieurs peintures rupestres si l'on grattait avec la délicatesse appropriée à ce genre de travail. En divers points, saisissant sur leur chemin les teintes inhérentes à la forêt, plusieurs traits de lumières traversaient les murs supérieurs, se reflétant sur les gouttelettes d'humidité répandues un peu partout dans la cavité et donnant ainsi un effet kaléidoscopique à l'ensemble. Zieff t'informa également de la découverte de trois types de plantes jusqu'alors inconnues et parsemant le sol de l'endroit, ainsi que de celle encore plus enivrante d'une bestiole fossilisée, dont on essayait à l'heure actuelle de déterminer la classification. Au premier abord, tout portait à croire qu'il s'agissait d'un insecte, mais de nombreuses expériences supplémentaires ajoutées aux avis d'entomologistes de renom étaient nécessaires pour identifier à coup sûr l'animal.

Les personnes présentes étaient réparties en deux groupes. Le premier, auquel tu appartenais gérait plus précisément toute la partie végétale, le but étant de récupérer des échantillons avant de les soumettre à des tests, autant pour dater leurs origines que pour en exposer les vertus. Le second groupe était quand à lui attaché aux recherches animales, tant dans la catégorisation de celui trouvé que dans la découverte de nouveaux.  Après avoir écouté avec attention toutes les explications, tu t'accoutras de l'ensemble vestimentaire requis pour la tâche qui t'incombait et rejoignit ton groupe, composée de sept autres personnes en plus de toi. Trois archéologues, deux herbologues et deux géologues, chacun possédant des connaissances se recoupant à merveille avec celles des autres. Les deux groupes, malgré des tâches bien spécifiques, travaillaient conjointement, et chacun partageait ses découvertes avec enthousiasme.

Jetant un œil par dessus ton épaule alors que vous vous mettiez à la tâche, tu aperçus dans l'autre bande, une personne des plus étranges sur laquelle ton imagination, jusqu'ici sevrée de sauge des devins, ne put s'empêcher d'extrapoler. Était-ce la bestiole en question? Si tel était le cas, il n'y avait assurément pas besoin d'être calé en zoologie pour comprendre qu'il ne s'agissait pas là d'un insecte. Mais qui était-ce alors. D'apparence elle ressemblait à une gamine. Pas bien haute sur pieds, elle était affublée d'un habit vert pomme des plus cocasses qui te fit l'associer aux lutins des légendes Inariennes, sortes de petites boules de nerfs facétieuses. Mais qu'est ce qu'un lutin pouvait faire ici? Tu te redressas alors et te dirigeas promptement vers elle, curieux. Arrivé non loin de sa position, tu clignas deux fois rapidement des yeux avant lui adressé un sourire ravi.

-Oh...Ooooooh...hey...t'es de la famille des lutins de nos légendes? Me dis pas que j'ai enfin de la chance d'en rencontrer un...ou une plutôt...tu sais que les lutins étaient à la base de beaucoup d'histoires que l'on me racontait étant petit? Une main au menton...mouais non ça doit pas être ça...mais si t'es pas un lutin en même temps, ça veut dire que t'es juste une gamine...qu'est ce qu'une fillette peut bien faire ici?
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1458/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La fourmi et le cerf


Être ninja, notamment du clan Aburame, ne se résumait pas à se tapir dans l'ombre et aller égorger de nuit quelque vil malandrin ou seigneur du mal.
Hélas.
Parfois, pour la grande gloire du clan, il fallait faire marcher sa tête. Le clan Aburame disposait de moult savants, médecins et chercheur, tous forcement orienté vers l'entomologie (mais pas que, les Aburame savaient bien que connaitre tout un écosystème s'avérait vital).
Certains n'étaient d'ailleurs même pas des ninja et n'avaient pas d'essaim de kikaichuu dévoreur de chakra implanté en eux.

Pour Hako, il compensait ce manque par un étrange pouvoir soporifique quand ils parlaient entre eux ou à autrui.
La bouillante petite genin c'était porté volontaire pour l'expédition. Pensez-vous ! Explorer une grotte à la faune inconnue, un véritable monde perdu ! N'était-ce pas exaltant ?
Et bien non. Les vieilles barbes du clan qu'elle escortait avec un autre chuunin Aburame savaient comment tuer toute idée d'aventure dans l'œuf.
Protocoles abscons, prudence (excessive), délicatesse chichiteuse... Cet art de couper les cheveux en quatre pour rien agaçaient Hako et ses lourds soupirs avaient amenés quelques froncements de sourcils à peine décelable dans l'équipe de scientifique Aburame (ce qui équivalait à une engueulade tonitruante pour les membres de ce clan posé et silencieux).

Heureusement (ou pas), ils avaient été rejoint par un groupe d'expert (génial, d'autre coupeur de cheveux en quatre) en provenance des forêts d'Inari.
Ou moins, ça promettait un peu d'exotisme et Hako loucha vers les nouveaux arrivants, espérant un peu d'action. Allez, un p'tit shinobi ennemi infiltré, un brigand voulant voler les découvertes... Quelque-chose à faire au lieu de gratter le sol ! A tabasser !

Un des étrangers la fixa soudain, voir la reluqua ouvertement. Un gars aux cheveux mi-long, vêtu de bleu. Oh, un symbole clanique ? C'était quoi déjà, celui-là ? Ah oui, Nara !
La kunoichi vert-pomme n'étaient pas très doué au niveau géopolitique (c'était chiant), mais elle savait quand même reconnaître les marques des principaux clans non-loin du Pays du Feu. Presque. Disons cinquante pourcent.
En tout cas, il devait être son pendant d'Inari : un membre de l'escorte des géologues, entomologues et autre trucs en -logues barbant.
Le shinobi inconnu écarquilla des yeux et sourit grandement en découvrant Hako, qui rougie un peu.
Oui, elle attirait l'attention, son costume faisait souvent ça. Mais rarement à ce point. Si ça se trouve, il la trouvait mignonne...

Non.
Le Nara s'avança et commença à lui débité un flot de paroles à toute vitesse, pas forcement cohérentes.
Même pour une hyperactive comme Hako, c'était troublant. Il la prenait réellement pour un lutin (eh ! elle n'était pas si petite quand même !) ou une créature de légende (pas faux, selon son égo)... Avant de la traiter de fillette !?

Le lutin vert de Konoha sentit son poing de la Justice la démanger. Fillette !
Jeune fille en fleur, à la rigueur...
Mais non. Tabasser un des membres de l’expédition juste pour quelques mots nuierait un poil à la réputation de Konoha (même si ça soulage).

"J'suis ni un lutin issus d'une histoire pour gosse, ni une fillette." grogna la jeune Aburame, sur la défensive (ou plutôt se retenant d'être sur l'offensive) et se redressa de toute sa (petite) taille, notamment pour faire briller le bandeau ninja qu'elle portait à la ceinture. "Je suis Aburame Hako, kunoichi de Konoha..."
La kunoichi vert-pomme se força à sourire et à adoucir sa voix et son humeur .Un peu de diplomatie. Après tout, ça ferait peut être quelqu’un avec qui discuter un peu pendant que les autres fouilles-poussières s’amusaient dans la boue avec leur pinceaux à la recherche de fossiles ou les Kami savaient quoi.

Elle eut un vague geste vers la troupe de scientifiques qui bavardaient entre eux de trucs sans doute super intéressant si on avait vingt ans de métier dans leur spécialité.
"Et j'accompagne des entomologistes de mon clan. Les insectes, c'est notre spécialité ! Et si jamais il trouve un truc dangereux ou réveille une sale bestiole dans leur grotte, je serais là pour m'en charger... Et toi, qu'est-ce que tu fais ici ?"
Question un peu idiote : il était surement là pour les mêmes raisons qu’elle et visiblement accepté dans l’expédition. Mais était-il un shinobi "de garde" ou un scientifique barbant ?
Vu sa dégaine... Il ne semblait pas très "physique", mais si elle se rappelait bien les leçons, les Nara étaient plus du genre sournois... Ou c'était les Yamanaka ? Ou les deux ?



Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue949/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
C'est qu'elle avait du caractère la gamine. Et manifestement ce n'était d'ailleurs pas un terme qu'elle semblait trop apprécier pour la caractériser. Aburame Hako. C'est comme cela qu'elle s'appelait. Aburame. Ce nom te disait bien quelque chose mais impossible de le remettre dans un contexte. Toujours était-il qu'elle faisait parti de Konoha, ce qui de fait lui donnait une certaine importance dans la géopolitique du sekaï. Pas que cette notion te passionnait, mais tu trouvais toujours intéressant de rencontrer les grands pontes de ce monde.

-Oh oh oh...une jeune fille de Konoha...un grand sourire et chuchotant à l'oreille du lutin ...tu dois connaître Cho alors. Comment va cette vieille bourrique? J'ai eu la chance de le croiser une fois quand j'étais môme, il était venu voir le chef de notre clan pour lui demander de se rallier à la cause du village caché en fondation qui n'est autre aujourd'hui que Konoha...il m'avait impressionné à l'époque...faut dire que je devais avoir onze ans alors imagine l'effet que ça peut faire à cet âge de tomber sur un mastodonte pareil...

Tu marquas une pause, te rappelant que tu avais manqué à tes obligations les plus basiques alors qu'elle s'était présentée à toi en bon et due forme. Un sourire se voulant amical traversant ton visage.

-Je me présente, Nara Shika, du clan du même nom...je ne suis qu'un shinobi qui s'intéresse aux plantes et à leurs vertus, comme l'ensemble de mon clan d'ailleurs. J'ai quelques connaissances, mais les spécialistes scientifiques ce sont eux...dis-tu en pointant deux types à lunettes s'affairant un peu plus loin, le nez planté dans la terre...je trouve ça chouette d'être ici, ça me fait sortir un peu, mais pour tout te dire, je trouve le principe de fouilles tel qu'il est réalisé ici, d'un ennui mortel...en tout cas, enchanté...et fier de rencontrer un membre du célèbre village, mais dit moi, je n'arrive pas à me souvenir, le clan Aburame...

Ton intervention fût interrompue par un bourdonnement insistant qui allait et venait autour de toi et que tu identifias comme celui d'une mouche qui n'avait pas l'air de vouloir te laisser en paix. Tu observas les mouvements de l'insecte volant, puis d'une gifle sèche, tu l'écrasas contre ton veston. C'est alors que ton cerveau ne fit qu'un tour. Insecte. Aburame. Clan aux insectes. Mais oui, c'était bien ça, les Aburame étaient ce clan de sociopathes taciturnes maîtrisant des techniques à base d'insectes, un peu dégueulasses il faut bien le dire, mais néanmoins impressionnantes.

-...oh Aburame, mais oui...c'est vous qui aimez vous amuser avec les insectes...

Ton regard passa alternativement plusieurs fois de la mouche écrasée à la kunoïchi, à laquelle tu adressas un sourire contrit en tendant vers elle l'animal mort que tu tenais entre ton pouce et ton index.

-Hum...excuse-moi pour ça du coup...c'était peut être ton amie...tiens, je te la rend...je l'aurais bien ressuscitée, mais je ne maîtrise pas encore la technique d'Iroujutsu qui permet de le faire...encore désolé pour ça mademoiselle Aburame Hako de Konoha...

Ayant repris ta mine enjouée, d'un air malicieux et délivrant un discret coup de coude à la kunoïchi.

-T'as déjà essayé de balancer un scarabée dans une fourmilière? Le résultat est vraiment étonnant. Petit, je passais des heures à observer ce genre de choses...

En effet, tu avais déjà réalisé cette expérience captivante tout autant que cruelle. En l'espace de quelques secondes, le coléoptère avait été littéralement aspiré, plusieurs de ces petites bêtes s'affairant à lui rogner les chairs en même temps qu'elles l'attiraient vers l'intérieur de leur habitat. Ainsi, bien que le premier fut largement plus gros que ses prédatrices, celles-ci ne firent qu'une bouchée de lui, le nombre ayant rapidement pris le dessus sur la taille.

-Tu crois que tu pourrais me montrer une des ces techniques dégueu qui font votre réputation?

Autour de vous, les différents chercheurs n'avaient d'yeux que pour leurs recherches. Aucun ne semblait prêter attention à vos égarements. Ils te faisaient marrer avec leurs brosses à dents, pinceaux et autres tamis. Seul le maître d’œuvre eût une réaction. Quelque peu hautaine d'ailleurs, puisqu'il vous demanda le silence et un peu de concentration par un claquement de doigt négligent.

Armé d'un pinceau, tu fis mine de reprendre le travail mais te ravisa rapidement, laissant ton esprit vagabonder au hasard de tes élucubrations, un doigt dessinant machinalement sur le sol quelques cercles, significatifs de ton ennui du moment, jusqu'à ce qu'une idée surgisse. Successivement, tu regardas la fille, puis le trou béant menant vers les entrailles les plus sombres de la grotte, puis la fille, avec plus d'insistance, puis le trou, et ainsi de suite jusqu'à ce que le questionnement affiché sur ton visage ne se transforme en un sourire espiègle auquel les ombres de l'endroit pouvaient donner des allures lugubres.

-Tu te plais à faire ça? Ça te dirait qu'on s'esquive discrètement toi et moi et qu'on aille faire un tour dans les recoins les plus sombres de cette grotte? Y a moyen que ce soit un peu plus drôle que de rester là, tu crois pas?

Tu ponctuas ta phrase d'un clin d’œil complice, prêt à partir à l'aventure en compagnie de la konohajin après avoir rangé dans tes poches la brosse à dent le pinceau et une boussole.
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1458/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La fourmi et le cerf

L'autre grand (tout le monde l'était pour Hako) escogriffe semblait un poil bizarre...
Il parlait aussi vite et autant que Kaori, une des rares personnes à pouvoir en remontrer niveau hyperactivité au lutin vert de Konoha.
Et niveau respect, c'était pas vraiment ça... C'était à la fois très troublant de la part d'un adulte et un peu rafraichissant.
"Ouais, Chô est notre Hokage, donc je le connais. Même si j'suis qu'une genin, donc on est pas, pas encore, dans les même cercles... Et il est toujours aussi gro... massi... impressionnant."
La minuscule Aburame sourit en pensant au tableau que ferait le titanesque Akimichi à coté d'elle.
Mais l'air de rien, elle aimerait bien se battre un peu contre Chô : on le disait redoutable (eh, c'était l'Hokage !) et Hako aimait les défis.

Le sémillant jeune (enfin, pour la petite kunoichi, pas vraiment) homme se présenta, confirmant qu'elle avait vu juste : c'était un Nara.
Et visiblement un Nara qui avait bu pas mal de thé ou d'excitant. Comme quoi, il fallait se méfier des réputations des clans... Il était loin de ressembler à un vieux stratège neurasthénique.
Il ne semblait même pas très fut-fut... Bah, chaque village avait son idiot après tout.
En tout cas, il semblait sympathique et partageait son avis (de bourrine) sur les délicates fouilles trop méthodiques et longuettes...
En tout cas, il semblait amusant et tailler le bout de gras avec lui l'occuperait pendant que les autres membres du clan et les autres scientifiques s'extasier devant un caillou, une mare ou une nouvelle herbe probablement irritante. Bon, avec un peu de chance, il trouverait une scolopendre géante sous un caillou et Hako pourrait se défouler.

Mais alors que la kunoichi vert-pomme partait désormais sur un a priori positif face cet étrange Nara, ce dernier dégomma un  moucheron (une  Anthomyia pluvialis à vue de nez. Oui, Hako savait ça : elle était tout de même une Aburame), sans cesser de parler.
Il lui tendit le cadavre en... s'excusant maladroitement ? Ou était de la provocation, une façon de se moquer de son clan et de ses arts secrets ?
"C'était juste une mouche, t'inquiète." grommela Hako, ne sachant pas si elle devait mal prendre les simagrées de l'autre ostrogoth. "Et nous ne amusons pas avec les insectes. Nous nous en servons comme armes mortelles."
Le tout avec un poil de fierté et de morgue (elle essayait d'imiter un peu l'Uchiha-type), histoire de bien rappeler à ce type bizarre qu'elle était issue d'une longue lignée de shinobi particulièrement inquiétants.

Mais déjà le Nara passait à aiutre chose, enchaînant sur des souvenirs d'enfance.
Hako soupira. Pourquoi avait-elle l'impression d'être l'adulte (pour une fois) dans cette conversation décousue.
"Ouais, j'l'ai déjà fait." répondit-elle néanmoins, le regard dans le vague. "Même si ce genre de chose est plus souvent un truc de garçon, comme essayer de pisser sur les fourmilières.... Mais on m'a pas mal forcer à étudier les insectes. Alors, forcement, on fait parfois de p'tites expériences en douce..."
Elle eut un sourire de requin, ses yeux d'émeraudes pétillant de malice (ou de malévolence).
"... Et ça, c'est rien comparait à ce peuvent faire certains insectes dressés et élevés pour le combat."

Le petit rappel inquiétant de ses dons de kunoichi Aburame ne sembla guère émouvoir Shika.
Bien au contraire, il en redemandait !
"Eh ! C'est pas dégueux !" pesta le lutin vert de Konoha, d'un air faussement boudeur, hélas trahit par son regard amusé. "Et ta maman t'as pas appris qu'il ne faut pas jouer avec le ninjutsu ?"
Hako tourbillonna sur elle-même avant d'éclater de rire.
"Pour la démonstration, on verra... Et manier les insectes n'a rien de dégoutant. Ils sont plus propre que beaucoup de genin. Et c'est pas plus horrible que de foutre le feu à quelqu'un d'un Katon bien sentit ou de lui briser les os à coup de Taijutsu..."

L'explication de la kunoichi vert-pomme fut interrompue par le claquement sec des doigts du chef d'équipe des scientifiques.
Hako roula des yeux, un poil agacée. Ils ne faisaient pas tant de bruit que ça. Fichu pète-secs ! Dès qu'on faisait un truc en dehors de leur sacro-sainte spécialité, c'était le drame... Comme si il n'y avait que leurs précieuses recherches qui comptaient !
Eh, qui sait, elle était peut être en train de rapprocher le clan Nara de Konoha avec ses talents d'oratrice et de diplomate !

Ouais. Peu probable. En plus Shika n'avait pas la gueule d'un type ayant la moindre responsabilité. Visiblement, il n'était venu là que par pure curiosité, voire pour s'amuser...
D'ailleurs, le Nara semblait assez de son avis : regarder les scientifiques manier pinces et pinceaux en se retenant de respirer trop fort pour ne pas les "perturber" n'avait rien de drôle...
Il suggéra donc une exploration un peu plus... téméraire de la grotte mystérieuse, au grand plaisir de Hako.
Bon, même si sa proposition était un peu... étrange.

Le lutin vert de Konoha dédia un grand sourire à Shika, levant un pouce joyeux.
"J'en suis ! On s'emmerde ici et je sers à rien. Pas assez... délicate à ce qui paraît..." déclara-t-elle en riant (en se couvrant à retardement la bouche quand des regards noirs se posèrent sur elle.
De nouveau, son regard d'émeraude étincela, se faisant taquin.
"Oh, et en plus j'adore quand des hommes plus âgés que moi, surtout des inconnus d'un clan célèbre pour ses fourberies, m'entrainent dans des lieux sombres, loin de tout le monde..."
Elle lui fit un clin d'oeil complice avant de sautiller joyeusement en direction de la grotte.
"M'man m'a toujours dit de les suivre... Et de leur péter la gueule, ça fera des pervers en moins dans le monde !"

La kunoichi vert-pomme tourbillonna sur elle-même, attendant qu'on ne les regarde plus avant d'approcher de la caverne inexplorée.
"Attends. Tu voulais une démonstration de l’infinie puissance des Aburame ? Je vais te faire ça !" souffla Hako à mi-voix, tout en commençant à composer des mudra. "Et puis, faut quand même que j'assure mon boulot, même si je m'absente un peu... Mushi Bunshi !"
Jaillissant en nuages noirs stridulent de sous ses manches fanfrelucheuses, son essaim répondit à l'appel et se divisa en trois, se condensant en un trio de double identique à la jeune Aburame.
"Clone d'insectes. Des bras supplémentaires, taillables et corvéables à merci ! Génial, hein ?" expliqua la pétulante genin de Konoha.

"Ouaaaiiis..." ne s'enthousiasma pas du tout un des clones, affichant un air au delà du blasé qui rappela à Shika moult membres de son propre clan. "Je sers Konoha et le clan Aburame dans la joie..."
"Numéro un, va faire le guet de façon visible auprès des scientifiques !" ordonna Hako, sans tenir compte des protestations de son double. "Numéro deux, même chose, mais de façon invisible ou au moins discrète. Numéro trois, tu gardes l'entrée !"
Le trio de (fausse) genin vert-pomme se mit au garde à vous d'une manière trop sèche et caricaturale pour ne pas être une moquerie.
Néanmoins, ils s’exécutèrent (en râlant pour numéro 1).
"Bon, voilà ! Maintenant, on se l'explore ce trou ?" pépia gaiement la jeune Aburame.


Récapitulatif combat:
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue949/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Tu écoutas studieusement la petite kunoïchi vert pomme te parler de son clan et des insectes avec lesquels les Aburame semblaient avoir liés comme une sorte de pacte. Les uns offraient apparemment leur corps comme habitacle pendant que les autres rendaient quelques services à leurs hôtes en cas de besoin. Un échange de bons procédés en quelque sorte. Cette association n'était d'ailleurs pas sans te rappeler la relation exclusive, aux bénéfices mutuels, entretenue par les Myrmelachista schumanni, une espèce de fourmis rouges d'Inari, et les quelques arbres qu'elles investissaient en échange de leur protection. Après moult études, vous aviez en effet constaté que les bestioles vivaient librement à l'intérieur des arbres en question et les protégeaient en retour, ne reculant devant rien ni personne, quelque soit la taille ou la force de l'envahisseur. On avait même remarqué une pousse beaucoup plus rapide chez les arbres habités que chez les autres.

Toujours était-il que l'adolescente, qui avait bien mérité par son enthousiasme éloquent que tu lui attribuas ce qualificatif plutôt que celui de gamine, te narrait orgueilleusement les prouesses de son clan et de ces insectes donc elle était si fière. Pour ça, fière elle l'était et avaient l'air d'aimer son clan jusqu'à en mourir pour lui. En même temps il auraient été difficile de la blâmer. N'en était-il pas de même pour toi? Ton clan c'était ta famille et tu étais prêt à tout pour la voir vivre sereinement, du moins en ce qui concernait ceux qui la composaient à l'heure actuelle. Tu aimais les gens du clan, pas forcément le clan. Peut-être les réminiscences d'une histoire pas bien glorieuse à tes yeux.

En tout cas, c'est en la regardant s'agiter, toutes griffes dehors que tu te rendis compte à quel point tes pitreries, aussi spontanées qu'irréfléchies, pouvaient être involontairement blessantes, voire irritantes pour tes interlocuteurs. Malheureusement, te retenir d'être comme cela relevait de l'effort que seule la salvia divinorum pouvait t'aider à assumer aisément. Tu portas la main à ta poche dans le but d'en extraire la blague à tabac contenant la précieuse plante, mais catastrophe, parti à la hâte, tu avais totalement oublié d'en emporter avec toi et ne connaissant que peu la région, essayer d'en quérir maintenant prendrait des heures. Tu allais donc devoir serrer les fesses et essayer de peser au mieux chaque mot que tu dirais. La tâche s'annonçait ardue, mais après tout c'était une Konohajin qui te faisait face et tu te devais de faire au mieux pour entretenir de bonnes relations avec ce village. Qui sait, vous auriez peut être un jour besoin de leur soutien.

Une toupie rieuse et bondissante te fit sortir de ton introspection. La jeune fille tourbillonnait sur elle-même, apparemment heureuse d'avoir pu te faire comprendre qui elle était. Son petit tour de passe-passe te fit sourire en même temps que ton regard s'illumina

-Wooooh...comment tu fais pour tourner aussi vite que ça sur toi même? On dirait shinobi on Ice, un spectacle sur glace que j'ai vu il y a quelques années dans l'isthme du gel...

Toi qui avait toujours tout fait pour prendre la vie comme un jeu, tu ne pouvait qu’acquiescer devant autant d'enthousiasme. Bon pour le ''c'est pas dégueu'', ça restait encore à voir, car tu ne connaissais pas grand monde qui était fan de se retrouver couverts d'insectes grouillant sur leur corps. Tu eus tout de même une petite mine déçu lorsqu'elle remis à plus tard une éventuelle démonstration, avant que l'un des scientifiques rasoirs ne vienne vous interrompre d'un claquement de doigt des plus hautains. Il était décidément temps de filer. Ce que vous fîtes juste après qu'Hako n'interprète tes paroles d'une manière inattendue. Partant du front jusqu'au menton, ton visage devint progressivement écarlate, un sourire anxieux et gêné le traversant, ta mâchoire inférieure semblant se décrocher de ses implantations pour retomber vers le bas.  

-HEIN??? QUOI??? Non mais attend, c'est pas du tout...ah non hein...enfin j'veux dire...hum...

La surprise passée, tu repris un peu de contenance pour te positionner face à elle. Droit comme un ''i'', ton index s'agitant vers le haut et ton regard se plantant dans le sien, tu pris un air faussement professoral afin de mettre les choses au clair avec cette gamine déstabilisatrice, car oui elle méritait bien là de reprendre ce qualificatif.

-Et bien sache petite, que ta maman à tout à fait raison...tu as été très bien éduquée...j'ai d'ailleurs moi-même imaginé inventer une technique que j'appellerais le broyage de noix no jutsu, spécialement pour ce genre d'individus...

Restant sérieux mais reprenant une attitude un peu moins convenue lorsqu'un autre type attiré par le bruit vous demanda de vous terre d'un geste sec de la main, tu approchas ta bouche de son oreille pour lui murmurer la suite.

-Mais tu n'as rien à craindre, il ne s'agit pas de ça ici...non mais sans rire, comment une fille de ton âge peut-elle avoir un esprit aussi perverti...ils sont tous comme toi à Konoha? Poursuivis-tu d'un ton plus léger.

En tout cas, malgré l'incompréhension, elle approuva tes envies d'escapades, auxquelles elle joignit, pour les besoins de la situation, la démonstration tant attendue.

-Ouaiiis...répondis-tu de concert avec le clone. Mais sur un ton bien plus enjoué que la copie d'insectes, un fin filet de bave s'écoulant à l'angle de ta bouche et tes yeux scintillants de milles d'étoiles.

Tu commenças même à applaudir, avant que l'un des rabats-joies en blouse blanche ne te coupe à nouveau dans ton élan, ce à quoi tu rétorquas d'un regard noir. Ce qui étais sûr, c'est que l'Aburame était dans le vrai, pour pouvoir déambuler tranquillement dans les travées les plus enfouies de la grotte, vous deviez le faire en passant inaperçus. Raison pour laquelle tu invoquas un kage bunshin pour prendre ta place au milieu des chercheurs avant de te rendre complètement invisible. Après avoir profité de ton état pour récupérer une torche et des allumettes traînant dans le coin, vous pûtes enfin partir à l'aventure.

Prenant les devants, puis reprenant ton apparence après quelques secondes de marche suffisamment longues pour que vous soyez hors de portée, tu pus tranquillement observer les environs. Le sol glissant était incliné vers le bas, preuve que vous vous enfonciez dans les sous-sol de l'endroit, la lumière s'amenuisant au fur et à mesure de votre descente. Tu allumas la torche pour constater que les murs étaient recouverts d'une sorte d'argile dont la couleur bleuâtre ne te rappelait rien de connu, tandis que plus vous vous enterriez plus la présence de l'humidité ambiante se faisait sentir dans les galeries empruntées, jusqu'à ce que vous arriviez dans une alcôve un plus plus large que les autres, sur le sol de laquelle un ru peu profond zigzaguait entre les petites roches éparpillées ici et là.Tu profitas du fait que vous n'étiez pas ici obligés de vous tenir l'un derrière l'autre pour te retourner vers la kunoichi.

-Pfiouuuu...enfin débarrassés de ses ronds de cuir...je ne suis pas mécontent de partager ce moment avec toi...bon je dis pas que j'aurais pas préféré être accompagné d'une jolie blonde un peu plus...jetant un œil distrait sur sa poitrine...disons voluptueuse, mais au moins ça me change de la paperasse. Je ne regrette pas d'être venu jusqu'ici du coup, ça me fait des vacances...si tu savais comment j'ai dû batailler avec ma mère pour qu'elle ne me pourchasse pas dans tout le sekaï, c'est terrible...j'espère pour toi que ta mère n'est pas aussi tyrannique que la mienne...et puis c'est de sa faute aussi...tout le temps en train de me rabâcher des Shika y a encore un message à envoyer...Shika t'as encore oublié de répondre à Towa pour la mission...Shika, les membres du clan attendent une réponse...Shika et bla et bla et bla...insupportable...enfin, tu vois le genre? J'ai même proposé de créer une unité spéciale dévouée aux besoins administratifs du clan pour me suppléer, mais elle a rien voulu savoir, en me rabattant que c'était mon rôle, que c'était à moi de gérer tout ça...franchement si j'avais su tout ça avant, je ne crois pas que j'aurais signé...enfin bref, pour le moment c'est loin tout ça, alors profitons...

Ta tirade fut ponctuée d'un mouvement de bras pour rapprocher la torche de l'un des murs sur lequel tu aperçus une cavité suffisamment large pour vous permettre d'accéder à l'autre côté.

-Woooh, t'as vu ça...tu crois qu'il y a quelque chose derrière? Et t'as déjà vu une terre de cette couleur toi? Tu crois qu'un clan à habité ici il y a très longtemps?

A peine avais-tu finis ton interrogatoire qu'un grondement résonna de l'autre côté de la brèche. Ton regard se mit à briller en même temps qu'un sourire espiègle s'étira sur ta bouille.

-On y va? Tiens prends la torche et passe devant si tu veux, tu seras de l'autre côté plus vite que moi...lui dis-tu en lui tendant la branche de bois flamboyante.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1458/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La fourmi et le cerf

Hako éclata d'un rire franc à l'embarras du Nara quand elle releva de façon taquine le double sens de ses propos.
Ensuite, les deux trublions abandonnèrent l'expédition oiseuse des chercheurs un rien trop précautionneux et ennuyeux à leurs yeux pour s'aventurer eux-mêmes dans la grotte alors que le reste de la troupe en était encore à sortir pinceaux et pince et épiler pour analyser la faune, la flore et les rochers...

La jeune Aburame fit une démonstration impromptue de ses talents, invoquant des clones d'insectes qui en plus de servir d'esclaves, feraient une bonne distraction pour qu'ils puissent s'éclipser discrètement.
Vantarde, le lutin vert de Konoha dédia un sourire rogue de pure supériorité au Nara.
A la grande surprise de la kunoichi vert-pomme, Shika fit de même, conjurant apparemment du néant un double de lui-même pour le remplacer pendant qu'il partait baguenauder avec la petite konohajin.
Et ce n'était apparemment pas un simple bunshin : grande utilisatrice de clone et de fourberie, Hako s'imaginait pouvoir en reconnaître un. Le clone semblait indépendant et extrêmement réaliste, tout à fait capable de remplacer l'étrange Nara hyperactif.

Elle émit un petit sifflement, impressionnée et réévalua (un peu) la puissance et l'importance potentielle du ninja indépendant. Visiblement, contrairement à ce qu'elle avait supposé, ce n'était pas un béjaune ou un parasite venu se greffer à l'expédition...
"Eh, ça à l'air d'une chouette technique !" s'enthousiasma la minuscule kunoichi, curieuse. "C'est un clone solide ? C'est un de ces légendaires Kage Bunshin ? ça à l'air super utile ! Pouf, comme ça il surgit du rien ! Alors que les miens, il leur faut des insectes comme base..."

Peu après, les deux compères esquivant leurs responsabilités pénétrèrent de concert dans la grotte mystérieuse.
Heureusement Shika avait "emprunter" des torches et allumettes au matériel de l'expédition scientifique. Hako n'y avait pas pensée... Et s'éclairer au Poing de la Justice ne les aurait pas menés bien loin.
Elle n'avait d'ailleurs aucune idée de comment le Nara s'y était pris pour vol...dérob...s'approprier sans demander cet équipement aux nez et à la barde des chercheurs.
Elle avait détourné le regard cinq minutes pour surveiller ses clones (et celui de Shika) et pouf ! Il semblait avoir disparu !
Et il était revenu, la bouche en cœur avec son précieux butin... Bizarre ! Il devait être beaucoup plus discret que la kunoichi vert-pomme l'avait supposé... Pas mal pour un agité pareil !

La jeune Aburame fascinée et curieuse papillonnait dans la grotte, examinant le ruisseau (oh, y'avait des bêtes chelou !) et l'étrange argile bleuté des parois.
Au bout d'un moment, le Nara baratineur se retourna vers elle pour discuter un peu. A mi-voix, car sinon ça raisonnait sous la terre et les schnocks auraient pu les attendre et crier à la profanation de leur (futur) sanctuaire de cailloux et de boue.
"Désolée de ne pas correspondre aux attentes physiques de môssieur..." grogna la jeune Aburame d'une voix acide. "Donc si j'avais eu un peu plus de rondeur, le loup serait sorti du bois ? Et tu te serais simplement jeté sur moi pour ramasser tes dents ou tu aurais tenté au moins un peu de drague sur une ado ? J'savais pas que les Nara avaient ce genre de penchants..."
Quel étrange personnage... De ce qu'il racontait, elle déduisait qu'il était une sorte de fonctionnaire de son clan. Sans doute un de ces chuunin "de carrière" qui bifurquait vers la politique et la gestion plutôt que de continuer à s'entrainer et à développer leurs capacités.

Etonnant tout de même qu'il maîtrise une technique de clonage qui semblait aussi avancée... Bah, c'était peut-être son seul talent !
Et en plus, il semblait être un fils à maman, un soumit à ses parents. Pathétique. hako, elle , affrontait sa mère comme une égale (enfin... Pour l'instant elle perdait encore quasiment tout le temps).
"Towa ?" essaya de rebondir la kunoichi amatrice de froufrou et de cancans, qui avait notée un prénom féminin. "Une sœur ? Une petite amie ? Elle est parmi les scientifiques ?"

Un peu plus loin, le Nara découvrit un nouveau passage. Hako haussa les épaules quand le Nara lui demanda si quelqu'un avait vécu ici. Qu'est-ce qu'elle en savait ?
"Aucune idée... On verra bien !" rétorqua-t-elle, déjà follement enthousiaste à l'idée d'aller crapahuter au fin fond de la terre. "Qui sait, on trouvera peut être des vestiges d'un vieux clan shinobi. Voire des survivants, changer en pierre et attendant qu'on les délivre d'une antique malédiction. Ou des ruines d'une ère ancienne et mystérieuses, avec des monceaux d'or ! Ou alors, un vieux temple, voire une retraite secrète du Sage des Six Chemins... Ou qui sait, des Hommes-Taupes ou des bestioles du genre, comme les espèce d'animaux parlant de Nikkou..."
L'idée était excitante... Déjà le lutin vert de Konoha avait ses yeux d'émeraude brillant plein d'étoile. La découverte d'un clan perdu. Voire d’une civilisation disparue.
Des mystères. Des trésors. L'aventure !

"Bien sûr qu'on y va !" lança la petite [i]genin[i] sans peur et sans reproche (enfin...), passant même devant Shika. "Et oui, mieux vaut que je passe devant : je suis plus petite, donc c'est plus facile pour me faufiler là-dedans. Et m'y battre, le cas échéant... Et...euh... j'suis beaucoup plus solide que j'en ai l'air."
Le "à l'inverse de toi" était à peine retenu du bout des lèvres.
Se saisissant de la torche, la minuscule Aburame plongea dans la cavité, suivant l'appel de l'aventure et le frisson de la découverte.

Le boyau de roc bleuté zigzaguait dans les ténèbres et suintait d'humidité. Plusieurs fois, Hako cru que la torche allait s'éteindre.
"C'est bon, ça passe !" cria la jeune fille à la tenue fantaisie (et désormais un peu sale). "C'est pas large et cela se poursuit sur pas mal de chemin, mais y'a rien de dangereux et même toi tu devrais pouvoir passer. Si t'es pas claustrophobe. On dirait que ça s'élargit à la fin : y'a l'air d'y voir une salle plus loin..."
Elle attendit que le Nara la rejoigne pour explorer la grotte plus profondément. Ils étaient désormais hors de vue et même de voix du reste de l'expédition : elle ne voulait pas le perdre dans les ténèbres.
Et qui sait si ce grand escogriffe n'allait pas se retrouver coincer malgré tout... mais le voir se trémousser pour la rejoindre aller sans doute être rigolo !


Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue949/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Yep...Kage Bunshin...rien que pour que le monde ait le plaisir de côtoyer plusieurs moi...répondis-tu à sa question, un sourire empreint d'ironie accroché aux lèvres.

Enfin vous étiez libéré des intellectuels pompeux et, chacun badinant de son côté, tu fus le premier à engager la conversation en digressant autant qu'à l'accoutumée, ce qui n'échappa pas à la jeune kunoïchi puisqu'elle en profita pour rebondir de manière tout aussi énergique et déstabilisante qu'un peu plus tôt. Partagé entre gêne et amusement, tu optas d'abord pour la seconde option, éclatant d'un rire légèrement retenu pour ne pas être repérés, devant le culot de la fille. Puis reprenant un air faussement sérieux.

-Le loup? C'est quoi encore cette histoire...non, je ne connais aucune technique avec des loups...parce que toi si? Une pause...raaaaaa et puis non, arrête un peu avec tes allusions perverses...la reluquant de bas en haut...remarque, avec un peu plus de formes...abattant d'une main une claque virulente contre ta joue afin de rapidement chasser cette pensée de ta tête...raaaa non ça suffit j'ai dit, t'es qu'une gamine...enfin...hum...une ado paraît-il...lanças-tu finalement d'un ton sarcastique.

Rebondissant de nouveau, Hako chan ne tarda pas à t'interroger sur Towa. Une petite amie? Bien que pendant un instant l'idée n'eut pas l'air de te déplaire au premier abord, tu la réfutas aussi sec en secouant la tête de gauche à droite.

-Une amie...enfin, je crois...c'est un peu difficile en ce moment...il faut croire que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire...

Tu te renfrognas légèrement, le visage désormais marqué du sceau d'une certaine tristesse.

-Sans doute le poids des responsabilités avec les choix qu'elles impliquent...enfin, passons à autre chose si tu veux bien...fillette...appuyas-tu volontairement en ponctuant ce dernier mot d'un clin d’œil taquin.

Armée d'une torche et de son bon sens, la jeune konohajin n'eut finalement aucun mal à se faufiler par l'ouverture créée dans la roche, atterrissant de l'autre côté avant de progresser dans le dédale qui s'offrait à elle, tandis que de ton côté, tes yeux s'illuminaient de plaisir à chaque découverte éventuelle énoncée par l'Aburame.

L'autre était désormais hors de vue. Plus un bruit ne s'extirpait de l'autre côté. Passant la tête par le trou, tu braillas.

-Ohééééé...t'es toujours vivante? Alors y a quoi là-bas? T'as vu des ours? Des taupes? Y a pas des squelettes vieux de plusieurs millions d'années?

Pas de réponse. Plus le choix, c'était ton tour d'y aller. Empoignant fermement la seconde torche enflammée, tu t'infiltras en passant tout d'abord les jambes. Erreur grossière, car tu avais très mal jugé l'étroitesse de l'espace et il allait être beaucoup plus dure de ramper avec les pieds devant. Plus tu progressais en te tortillant comme une anguille, et plus les parois se resserraient autour de toi, comme la proie emprisonnée par les griffes de l'aigle et voyant la mort approcher au fur et à mesure qu'elles se referment sur elle. L'humidité de la roche n'arrangeait rien, faisant vaciller la flamme de nombreuses fois jusqu'à ce qu'enfin tu pus identifier au bout d'un boyau, l'éclairage de la kunoïchi vert pomme qui se tenait debout et silencieuse dans une sorte de grotte.

Ton dos raclant le murs, tu la rejoignis tant bien que mal, les jambes pendouillant dans l'air tandis que ton bassin se bloqua à la sortie. Poussant fort sur les bras, tu basculas finalement après de nombreux efforts, dégringolant tel le bouchon de champagne sautant de manière non contrôlé après avoir longtemps résisté.

Tu t’époussetas rapidement avant de porter ton regard sur ce qui semblait tant retenir l'attention de l'adolescente.

Sculptées en relief dans la roche, plusieurs scènes de batailles, représentant des hommes à tête d'animaux d'un côté et des sortes de golems de l'autre. Fait remarquable, les géants de pierre étaient teintés du même bleu que les parois de la grotte. Face à vous, une nouvelle cavité, pas plus large que la précédente, semblant mener encore plus profondément dans les entrailles de la grotte. Au loin, un nouveau grondement se fit entendre, plus puissant que le précédent, un léger frisson remontant le long de ton dos avant que tu tu ne te tournes vers la jeune fille.

-Dis-moi, les animaux parlants de Nikkou dont tu parlais? C'est qui ce Nikkou? Et ces animaux parlants? Est-ce-que ça pourrait avoir un quelconque rapport avec les Kuchiyoses dont j'ai entendu parler? Je me demandais s'ils existaient vraiment...si c'est le cas, ça m'intéresse, dis m'en plus s'il te plaît...j'aimerais tellement en rencontrer...terminas-tu le regard encore plus brillant que précédemment, un léger filet de bave s'écoulant sur le rebord de tes lèvres.

En même temps que tu attendais sa réponse, tu pris appui d'une main contre la paroi pour te reposer un peu. Quelle ne fut pas ta surprise lorsque tout un pan de mur recula légèrement sous ton poids. Tout s'enchaîna ensuite rapidement. Deux énormes pierres se détachèrent du plafond pour tomber de part et d'autre de l'endroit où vous vous trouviez, obstruant les deux ouvertures. D'un bond sur le côté tu évitas de justesse celle qui boucha l'entrée par laquelle vous étiez arrivé. Comme si cela n'était pas suffisant, le mécanisme déclenché entraîna le rapprochement des murs entre lesquels vous vous teniez. Lentement mais inexorablement, vous alliez finir broyés ici si vous ne réagissiez pas promptement.

-Woooh...c'est la merde...taillons-nous vite d'ici, et je ne sais pas pour toi, mais pour ma part, hors de question de faire marche arrière...

Après manipulation de quelques mudras, une énorme main jaillit de ton ombre et vint se fracasser contre le bloc rocheux face à toi. Mais manquant de force, celui-ci ne bougea pas. Il allait apparemment falloir combiner vos efforts, et rapidement car les murs n'étaient désormais plus qu'à quelques encablures. T'apprêtant à abattre la main d'ombre une seconde fois sur le rocher, tu lorgnas les réactions de ta jeune compagne.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1458/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La fourmi et le cerf

Hako rit de bon cœur aux réactions de son compagnon d'escapade face à ses allusions peu fines.
Au moins il avait du répondant, même si un poil chaotique.
"Hélas non, je ne peux pas avoir de loup ou de même chien avec qui pratiquer le ninjutsu..." rétorqua la petite Aburame avec un grand sourire. "Même si c'est trop cool, c'est l’apanage des Inuzuka. J'dois me contenter de mes trente millions d'amis !"
Quel dommage que sa mère ai juré de ne jamais enseigner les techniques de son clan d'origine... Hako se serait bien vue charger au combat sur le dos d'un chien de guerre...

Après avoir discutailler sur le chemin, les deux aventuriers se plongèrent dans les tréfonds de cette mystérieuse grotte.
Hako grogna quand le Nara fit des remarques sur sa taille et son apparence.
"Tout ce qui est petit est mignon. Tout ce qui est mignon et kunoichi est un piège mortel." maugréa le lutin vert de Konoha en avançant dans les ténèbres.
Et justement, sa petite taille lui permettait de se glisser plus facilement dans les tortueux corridors de pierre humide. Elle pris donc la tête, sinuant dans une faille de roche bleuté.

Elle beuglait de temps en temps un rapport au Nara hyperactif, tout en s'enfonçant de plus en plus profondément. Ils avaient du mal à parler ainsi et au final, ne purent plus s'entendre malgré les écho.
Bizarre d'ailleurs... La salle qui s'ouvrait désormais devant elle avait une étrange acoustique.
Salle, et non grotte pierreuse. Il y avait là quelque-chose d'artificiel.

Approchant sa torche en fin de vie, la jeune Aburame découvrit d'étrange bas-relief sculpté dans les parois de la caverne.
Un sourire de requin illumina ses traits poupin. Prenez-ça, les scientifiques méticuleux et autres découvreur au plumeau !
En osant un peu, elle avait fait une découverte (sans doute majeure) intéressante en un rien de temps ! En route pour la gloire et la célébrité !

La kunoichi vert-pomme, tout à son étude des scènes de batailles (trop cool ! Non seulement elle faisait de l'archéologie comme une pro, mais en plus c'était sur des trucs intéressants et non pas quelques poteries brisées !), en oublia le temps et d'avertir Shika.
Le Nara dû tant bien que mal se frayer un passage jusqu'à la salle où le lutin vert de Konoha papillonnait d'un bas-relief à l'autre.

Examinant les lieux, le chef de clan (chose que Hako n'avait toujours pas découvert) fit le rapprochement avec le babillage précédent de sa minuscule compagne.
Hako lui dédia un regard rusée, souriant de toutes ses dents au Nara.
"Tu serais prêt à payer combien ou à échanger quels secrets contre mes réponses ?" ricana la kunoichi vert-pomme en minaudant. "Il s'agit de secrets de Konoha, après tout ! Au mieux, je pourrais transmettre ta demande à Nikkou et à Maître Hokage..."
Cela lui était venue un peu tard, mais la jeune Aburame avait fini par réalisé qu'elle était seul avec un shinobi inconnu, non affilié au Village Caché de la Feuille. Donc potentiellement un traître, un espion ou un futur ennemi.
Il allait falloir qu'elle surveille ses paroles en présence du Nara... Et qu'elle se méfie de lui.
Bon, même s'il n'avait pas l'air bien dangereux. Elle pourrait sans doute le casser en deux, ce gratte-papiers avide d'aventure qui le faisaient sortir de son bureau...

Alors qu'elle réfléchissait, Shika s'appuya contre un pan de mur déclenchant un traitreux mécanisme !
D'un rapide roulé-boulée, la minuscule genin évita de se faire transformer en crêpe fantaisie (avec du croustillant dedans).
Mais les rocs n'en restèrent pas là : non content de bloquer leur progression (et leur retraite), voilà que ces murs de pierre commençaient à se rapprocher !
"Fais chier... Des pièges !" gémit la kunoichi vert-pomme, cherchant des yeux (en vain) une sortie, un mécanisme dissimulé. "D'un autre coté, qui dit pièges dit quelque-chose à protéger !"
Le Nara refusait lui aussi de reculer : en appelant aux ombres, il forma une main gigantesque d'un noir d'encre qu'il abattit tel un boulet de démolition sur la paroi qui les empêchait d'avancer.
Vu l'impact colossal, Hako prit note de moins sous-estimer le Nara. Il n'était peut être pas qu'un simple secrétaire un peu brouillon et foufou...

Mais cela ne fut pas suffisant pour abattre le mur. Et le piège continuait de se refermer sur eux !
La petite Aburame sut d'instinct qu'il fallait aider Shika à défoncer l'obstacle. Mais d'abord...
"Dôton : Doroku Kaeshi !" s'écria-t-elle en claquant ses mains sur le sol, invoquant un solide pilier rocheux pour le coincer entre les parois qui se rapprochaient et gagner un peu de temps.
"Un jour, il faudra que j'étudie sérieusement cette branche du ninjutsu..." grogna la minuscule genin en réfléchissant à toute vitesse.
Son blocage ne durerait pas longtemps face à l'avancée en apparence inexorable des parois. Mais cela allait peut être donner assez de temps aux ninjas pour défoncer une sortie...

Hako pensa un instant à se servir du Poing de la Justice.
Non.
La technique était trop lente à atteindre son potentiel destructeur maximum. Du coup, cela ne lui laissait pas le choix : il allait falloir taper fort et vite.
Juste après que le Nara est abattu son énorme poing d'ombre, la kunoichi vert-pomme bondit, concentrant son chakra dans son front et dans ses muscles.
"Ne crois pas qu'on arrête Aburame Hako juste avec ça, maudite grotte ! Heddo Batto !" s'écria le lutin vert de Konoha, frappant immédiatement le roc d'un titanesque coup de tête, pile là où Shika avait déjà écrasé son boulet de démolition fuligineux.

Sous les coups combinées de la minuscules kunoichi et du chef du clan Nara, la roche s'avoua enfin vaincue.
Alors que la cale de Dôton invoquée par Hako cédait sous la pression, la parois se fendit, révélant la sortie tant attendue.
Dans un beau chaos indigne de shinobi, les deux explorateurs de donjon s'y jetèrent sans attendre et sans élégance au milieu de la poussière et des gravas.
Maintenant, ils n'avaient plus le choix : il fallait avancer et s'enfoncer dans les profondeurs de cette grotte mystérieuse...



Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue949/2000La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
"Tu serais prêt à payer combien ou à échanger quels secrets contre mes réponses ?"

Alors que tu étais en plein examen des bas-reliefs, la question fusa comme un kunaï habilement planté dans le talon d’Achille. Un de ceux qui vous stoppent net dans votre élan. Tu tournas à peine la tête dans sa direction, adoptant la posture la plus nonchalante que tu puisses offrir avant de répliquer laconiquement.

-Crois moi jeune fille, il y a des secrets qu'il vaut mieux ne pas connaître...

Si elle savait ce que tu sais, pas sûr qu'à cette heure elle serait encore là à tailler la bavette avec toi. Sans aucun doute tenterait-elle de te ficher un kunaï dans le dos ou serait-elle en train d'essayer de filer, direction Konoha. Heureusement, aucun risque. Nul désir personnel ne saurait prévaloir sur la sérénité des relations que tu souhaitaient globalement instaurer avec le reste du sekaï.

-Et l'argent tu sais...ça va...ça vient...conclus-tu d'un sourire léger avant de lui adresser une moue plus boudeuse en la mimant, taquin, après avoir compris que tu ne lui soutirerais pas facilement des informations sur ces animaux parlants dont l'évocation faisait briller ton regard.

La bourde. Saletés de murs. Premiers essai infructueux, ta technique gargantuesque échouant devant la solidité du mur. Tandis que tu t'apprêtais à abattre une seconde fois ta main d'ombre sur le rocher provocateur, la petite kunoïchi eut une idée lumineuse en ralentissant la poussée des cloisons de la salle par l'intermédiaire d'un mur de pierre, avant de se fendre d'une remarque échappée à voix haute, à laquelle tu répondis avec affiché aux lèvres, un sourire des plus narquois.

-Qui sait, un jour peut-être pourrais-je te montrer deux trois trucs concernant ce domaine d'affinité que je maîtrise...tu serais prête à me parler des animaux qui parlent en échange de ces secrets?

Malgré cette petite mesquinerie, tu reconnaissais loyalement les talents de l'adolescente. Son sens de l'observation ainsi que sa rapidité de réflexion et d'exécution étaient indéniablement la marque des grands shinobis et cela méritait que quelqu'un l'encourage dans cette voie.

-Woooh, tu m'impress...

Mais elle faisait quoi là? Hey gamine. Elle allait quand même pas? On lui avait jamais demandé de se suicider à la môme!  Sa tête. Qu'elle arrête ça tout de suite. Non mais c'est pas vrai, elle était quand même pas aussi con que ça.

En une fraction de seconde, tu remarquas ton erreur comme le fait de l'avoir sous-estimée lorsqu'elle abattit son front sur le rocher avec une violence rare puis, histoire de ne pas la laisser faire tout ça pour rien et profitant du vacillement de la roche, tu lui emboîtas le pas en libérant ta main géante pour frapper dans la même zone que le coup de boule percutant. Le roc céda enfin, et vous ne vous fîtes pas prier pour vous faufiler dans le couloir caverneux ainsi découvert. Plus vous avanciez et plus le sol paraissait humide, le chemin s'enfonçant de plus en plus dans les entrailles de la terre, jusqu'à ce que vous arriviez à une nouvelle grotte plus spacieuse que la précédente. En plus du passage par lequel vous étiez arriver, trois autres chemins s'offraient à vous. Cette fois, pas question de s'appuyer n'importe où. Tu pris soin d'observer minutieusement chaque pas que tu faisais, bien que ton regard ait du mal à se décrocher des parois tapissées de pierres faisant clairement penser à du diamant et sur lesquels se reflétaient les gouttes d'eau en tombant du plafond, l'effet lumineux étant renforcé par la grande flaque dans laquelle vous vous trouviez. Tout simplement magnifique, tu avais l'impression d'être en train de rêvasser au bon vouloir d'une nuit scintillante d'étoile, cette impression étant renforcée par la teinte noir de geai des murs dans lesquels les pierres étaient incrustées.

Alors que toutes les autres vous avaient soigneusement évités jusqu'ici, une goutte d'eau interrompit sa route sur le somment de ton crâne, créant un décalage dans le scintillement ambiant. L'atmosphère changea brusquement, plusieurs projectiles que tu assimilas à des senbons furent projetés des murs de la grotte. Du mieux que tu pouvais, tu les évitas, tout en gardant un œil sur la jeune kunoïchi de Konoha qui continuait de faire apprécier ses qualités. Le scintillement mêlé à la désorganisation des jets adverses, rendaient ses derniers de plus en plus difficiles à esquiver au fur et à mesure que leur nombre augmentait. Si bien que ce qui devait arriver arriva. Un sebon vint se ficher dans ta cuisse peu de temps avant que la volée ne cesse.

-Pfiouuu...on s'en est bien sorti hein, un senbon dans la cuisse pour moi, et toi? Exprimas-tu d'un air guilleret en même temps que tu enlevais la pointe douloureuse pour apercevoir un produit induit à son extrémité...que...bordel, du poison...tout va bien de ton côté Hako-chan? Moi j'ai un peu...

Tu posas un genou à terre, sentant comme une fièvre s'inviter jusqu'à ton cerveau, puis calas ta tête entre tes deux mains pour masquer ton visage.

-Je...va t-en Hako...dis-tu d'un ton grave...ça sent pas bon, je...je perd la notion de...

Sans crier gare, après avoir réalisé quelques rapides signes de mains, tu découvris ton visage en adressant un sourire torve à l'attention de la kunoïchi.

-Et si on dansait toi et moi gamine?

Le timbre imprimé à ta voix était en tout point identique à celui de l'adolescente qui te faisait face. Ayant pris soin de parler fort, ta voix profita de la longueur de l'écho produit dans la caverne pour se réverbérer anarchiquement dans tout le lieu. Espérant profiter de la diversion, tu enchaînas sans attendre.

-Kage senbon...t'exclamas-tu vigoureusement.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
La fourmi et le cerf [PV Hako] Left_bar_bleue1458/500La fourmi et le cerf [PV Hako] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La fourmi et le cerf

Sous les coups combinés du Nara à la poigne obscure et de l'obstination de l'Aburame à la tête dure, le roc explosa, libérant les deux shinobis du piège et leur évitant de finir broyer entre les parois rocheuses mobiles.
A peine eurent-ils jaillit hors de la salle qu'une pluie de débris et de poussière les talonna.
Plus de retour en arrière, du moins pas par là !
Hako souffla, se remettant vite de ses émotions. Après tout, c'était ça l'exploration, l'aventure !
"Ouf ! C'était juste... Mais rien ne vaut un peu d'action dans la vie d'un ninja ! Enfin, faut être raisonnable quand même..." s'exclama la jeune genin en époussetant son costume fantaisie. "Eh, Nara, ce serait bien de pas tripoter au pif ce qu'il y a dans cette grotte bizarre..."

Ne pouvant reculer, les deux ninja avancèrent dans les ténèbres.
Le chemin se faisait plus humide, le sol devenant encore plus glissant. Mais bon, rien que ne puisse gêner une kunoichi aussi douée (estimation personnelle) que la minuscule Aburame.
Et son compagnon du clan de l'ombre semblait avoir pris note de son avertissement sarcastique. Ils progressaient donc lentement, attentif à la moindre anfractuosité un peu louche, pierres étonnamment branlante ou même fils.

Ils débouchèrent finalement dans une salle à la beauté merveilleuse qui tira à sifflement admiratif au lutin vert de Konoha.
"C'est naturel ou s'est construit tu crois ?" demanda la kunoichi vert-pomme bouche-bée en examinant (sans toucher !) les parois scintillantes.
De l'eau gouttait de stalactites faisant miroiter de mille feu les parois et le petit lac qu'elle remplissait au centre de la salle.
Hako s'y pencha, contemplant son reflet dans l'eau pure (un peu trop froide à son goût cependant) : c'était comme se retrouver au milieu d'un ciel étoilé !

Vaguement frileuse (ses insectes préféraient la chaleur), la petite Aburame avait pris soin d'esquiver les gouttelettes (ce serait très désagréable dans le cou !).
Shika par contre, ne s'en préoccupa pas et l'onde fini par lui toucher le crâne à un moment.
Trop occupée à se mirer, Hako n'y prêta pas la moindre attention.
Elle fut donc totalement surprise quand cette salle merveilleuse leur cracha pléthore de senbon à la gueule !

Au début, la kunoichi vert-pomme profita de son agilité d'experte en Taijutsu et (surtout) de sa petite taille pour esquiver la pluie de projectile.
"Bordel ! T'as encore touché quoi !" pesta la minuscule genin entre deux acrobaties dans la mare dont les froide éclaboussures la détrempèrent bien vite (ce qui n'arrangea pas son humeur).
Mais bien vite, les choses se compliquèrent. Il y avait un espèce de... d'illusion d'optique ? De genjutsu ? Qui rendait difficile de suivre les trajectoires des senbon.

La volée était drue et imprévisible, ne laissant pas le temps à la jeune Aburame de composer les mudra nécessaire pour invoquer la protection de son essaim.
A bout de souffle après un moment de danse et de contorsion ridicule, elle trouva enfin son rythme et s'apprêta à convoquer un mur de bestioles.
Et bien évidemment l'assaut du piège cessa.
Hako grogna de frustration et de douleur. Quelques épines l'avaient plus que frôlées et une s'était plantée dans le gras de sa son bras. Un autre jaillissait de son épaule.

Bon, rien de bien méchant, elle avait connu pire. L'indestructible (autoproclamée) lutin vert de Konoha arracha les pics en grognant, tournant des yeux émeraudes furibard vers le Nara.
Allez savoir pourquoi, elle se sentait incroyablement furieuse contre ce fichus gratte-papier Nara pas fichu de rester en place cinq minutes sans déclencher une catastrophe.
"Rien que des égratignures." rétorqua sèchement la minuscule Aburame, alors que sa colère enflait sans raison, sa voix devenant de plus en plus agacée et incohérente. "Rien de bien... dangereux... Pas comme une vraie lame, un kunaï qui éventre, un coup de point qui broie tes os...Oui...Abattre le danger..."

L'essaim de la petite Aburame essayait de lui dire quelque, tout comme le Nara. Mais Hako n'arrivait pas à se concentrer, emportée par sa diatribe intérieure.
Ce fichu Nara.
C'était de sa faute tout ça !
Il l'avait entrainée dans cette grotte... Ce clan était retors, non ? Et si c'était un piège ?
Dans ce cas... Il le regretterait ! Elle commença à ricaner méchamment.

Des voix explosèrent dans la salle, parodiant le ton de la minuscule genin, qui tourna la tête à la recherche de ceux qui se moquait d'elle.
"Venez, Hako va vous montrer comment on danse à Konoha !" siffla dangereusement la petite spécialiste en Taijutsu, se mettant en garde tout en cherchant l'ennemi des yeux. Des yeux aux pupilles bien trop dilatées.

Un tintement ! Là !
Illico, la kunoichi vert-pomme se retourna, prête à en découdre... Et gémit de douleur, consternée et perplexe.
Un nouveau senbon s'était fiché dans sa cuisse ! Et celui-ci ne ressemblait pas aux pics du pièges précédent. Pas tout à fait. Il s'agissait d'une arme ninja, visiblement neuve.
Et elle compliquait l'usage du Taijutsu. D'ailleurs cet art nécessitait de trouver la cible, alors dans cette grotte aux écho trompeurs.
"Naraaaa !" grogna la jeune Aburame empoisonnée, brûlante du désir d'en découdre et ne se contrôlant plus elle non plus. Déjà elle composait une série de mudra affreusement complexe. "On joue ? ça t'amuse hein, les tours de passe-passe ? Sale lâche ! Tu aimes semer le doute et le chaos ? Et bien je vais t'en donner ! Chibi Mushi Bunshin !"

Dans un vrombissement terrible, l'essaim de la kunoichi à froufrou jaillit de son petit corps avant de se condenser autour d'elle en trois groupes de minuscules répliques d'elle-même.
Des lutins piaillant et avides de sang.
"En avant mon armée !" tonna Hako, ivre de vengeance. "Trouvez et détruisez !"
La konohajin vert-pomme éclata ensuite d'un rire sardonique qui se répercuta dans la salle et que n'aura pas renié un Seigneur du Mal de série B.
Les mini-clones s'égaillèrent gaillardement dans la salle à la recherche de... Et bien Hako n'avait pas vraiment donnée d'ordre précis. Et c'était peut-être encore pire !



Récapitulatif :
 





La fourmi et le cerf [PV Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.