:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika]

Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi




La première fois que j'étais venu dans cette forêt, j'avais eu la chance ou la malchance de rencontrer une demoiselle du clan Nara. Je ne savais pas, si j'avais aimé une de ses ninjas et je me demandais réellement si avoir comme allié ce clan de traître et de faible était une bonne chose, mais bon, ce n'était clairement pas moi qui avais le droit à la parole. Cela m'énervait, mais je devais me contenter d'être un simple spectateur, c'était pour cela que j'avais décidé d'essayer de m'aventurer un peu plus loin afin de rencontrer un autre des membres de ce clan. Je me devais de comprendre l'attrait que pouvait avoir ces clans en allié. 

Mon corps avançait lentement entre les arbres, ma tête hochait de gauche à droite de manière assez inutile, mais j'avais cette fichue impression de pouvoir peut-être trouver quelque chose en levant les yeux vers le ciel. Je m'approchais d'un arbre et tâtais l'écorche rigide et solide d'une sorte de chêne. Ma main aimait cette sensation rugueuse qui touchait ma main. 

Il était clair que le vent ne pouvait pas réellement s'aventurer et cela devait fortement contrarier Fujin qui n'avait guère de territoire dans le domaine de Saruta-hiko. Il était rare que je m'aventure dans le milieu de ce Dieu, mais c'était assez intéressant, j'aimerais comprendre plus de choses sur cet univers. Et surtout, j'aimerais comprendre sur le clan des cerfs, cet animal dont la bravoure et la fierté était exceptionnelle. Le brame du cerf est à la fois un cri du cœur, mais un cri de force quelque chose pour marquer son territoire. J'aimais cette définition, j'aimais le côté montre ta force, prouve que tu es le plus fort. 

Soudain j'entraperçus une petite silhouette au loin. Je m'approchais de celle-ci. Je vis un jeune garçon assez étonnant, il avait une couleur de peau particulière, il était rare d'en voir de cette couleur, une peau un peu ébène. Ma blancheur faisait pâle figure. 

« - De ce que je sais, tu es Nara Shika, si je me fis à ta couleur de peau. Est-ce que je me trompe ? Yamanaka Jinpachi par Raijin. Que faites-vous en cette belle journée ? » 

Je donnais le change pour une fois et j'essayais d'être amical ce qui était étonnant quand on me connaissait. 


   
   

Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui tu étais de corvée de salvia. Enfin, du moins si l'on considérait une après midi entière à flâner dans les bois en quête de cette herbe délicieusement apaisante comme une corvée. En effet, ta réserve de sauge arrivait sur sa fin et tu ne t'imaginais pas une seconde en être totalement sevré, tant pour ton bien être personnel que pour celui de ton entourage. Fourbement, tu avais réussi à te dissimuler du regard maternel pour te faufiler en catimini à l'extérieur de l'enceinte du clan. Sûr que si elle t'avait vu, Tami t'aurais alpagué pour t'intimer de rester dans tes appartements, histoire de rattraper le boulot administratif en retard. Mais voilà, pour cette fois tu avais été assez malin pour l'entourlouper, attendant l'heure de sa sieste pour t'esquiver.

Tu connaissais un endroit où la plante poussait à foison. Et c'est vers ce lieu que tu te dirigeas immédiatement, zigzagant à bonne allure entre la multitude de troncs se dressant sur ton chemin. Tu pris le temps de t'arrêter pour contempler quelques cervidés qui se baladaient là, n'hésitant pas à les approcher pour leur flatter l'encolure. Il y avait quelque chose de mystique dans cette relation. Sans vraiment en connaître la raison et pour peu que l'on y accorde la patience adéquate, ces bêtes pourtant si sauvages à l'accoutumé, prenaient l'apparence d'animaux domestiques au contact des Nara. Tu aimais prendre le temps de leur parler, de plonger ton regard dans l'expressivité de leurs deux billes noires pour essayer de mieux comprendre leurs tourments comme leurs bonheurs.

Déambulant ainsi au hasard de tes pensées vagabondes, tu parvint à l'endroit désiré après un peu plus d'une heure d'errements et autres distractions. Dans un soupir de soulagement, tu constatas que la plante était toujours présente en quantité. La cueillette chirurgicale pouvait commencer, la qualité de la découpe étant capitale pour garder intactes les vertus de la sauge. Tu sortis de leur étui tes instruments médicaux et sans crier gare, agitas les bras de plus en plus rapidement, dans une sorte de danse du scalpel agrémentée de mouvements tantôt tourbillonnant, tantôt latéraux. La coupe était nette, sans bavure, et la salvia ainsi sectionnée pouvait choir sereinement sur le tapis de mousse recouvrant l'espace, avant d'être soigneusement rangée dans un sachet prévu à cet effet. Tandis que tu rassemblais les derniers brins éparpillés sur le sol, une voix te sortis de ta concentration.

« -De ce que je sais, tu es Nara Shika, si je me fis à ta couleur de peau. Est-ce que je me trompe ? Yamanaka Jinpachi par Raijin. Que faites-vous en cette belle journée ? » 

Quelle ne fût pas ta surprise. Un type que tu n'avais jamais vu t'interpellais. En plus de cela, il semblait te connaître. Ou du moins te reconnaître à la couleur de ta peau. Sacré performance ! Y avait -il derrière cela une maîtrise accrue de sensorialité ? Ou même un type de jutsu que tu ne connaissais pas ? Ou juste une intuition plus développée que la moyenne ? Aucune idée, mais toujours était-il qu'il avait visé juste.Tu eus un instant envie de lui répondre qu'en effet il se trompait, mais te ravisas.

-Oh, vous m'avez fait sursauté...ça va pas de me faire des frayeurs comme ça...Yamanaka Jinpachi par Raijin ? Hmmm...c'est sacrément long comme nom....c'est noble ? Je veux dire le ''par'' est une particule de noblesse et le "raijin" fait référence au dieu que vous priez...en tout cas ça donne une certaine classe...écartant les deux mains comme pour écrire dans l'air et en articulant chaque mot...Yamanaka Jinpachi par raijin...y a pas à dire, ça claque...ça fonctionne aussi dans l'autre sens ? Genre, Jinpachi Yamanak par Raijin...mais pardonnez moi, je manque à toute politesse...enchanté...une main tendue, une idée, un sourire...je suis...euh...Nara Shika par Inari...c'est pas mal non plus ça, vous en pensez quoi ? J'ai bien pensé à Nara Shika par Dojin aussi, mais ça fait pas aussi classe je trouve...ou alors Nara Shika par Inari, terre mère protectrice de cervidés...mais c'est beaucoup trop long, restons en à Nara Shika par Inari...

Le sachet de salvia dans une main, un scalpel encore dans l'autre, d'un œil curieux, tu toisas ton interlocuteur de bas en haut. Un Yamanaka que tu ne connaissais pas. Et pourtant. Jinpachi. Ce prénom te disait quelque chose. Sans réellement te souvenir des circonstances, tu savais que tu l'avais déjà entendu quelque part.

-C'est plutôt à moi de vous demander ce que vous faites à Inari en cette belle journée Yamanaka Jinpachi par Raijin ? Pour ma part je flâne et je récolte...mais dites-moi, même si nous ne nous sommes jamais rencontré, je suis certains d'avoir déjà entendu votre prénom. Probablement de la bouche de mon ami Ao san. Seriez vous son compagnon de vie ? Celui avec qui il partage ses désirs les plus secrets ?
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi




L'homme était un débile sans nom. Il n'arrêtait pas de parler, un flot énorme digne d'une certaine logorrhée qui n'arrêtait pas de s'écouler. J'avais limite une céphalée rien qu'en l'écoutant. Il parlait de mon nom et du fait que j'avais juré « par Raijin », c'était une simple façon de parler et ce cher jeune homme avait vu ça comme une manière de se présenter et maintenant, il se présentait par Inari. Je ne savais pas si je devais être consterné ou bien abasourdie devant tant de bêtise en si peu de temps. J'arquais un simple sourcil et essayais de sélectionner les informations qui pouvaient être utiles dans cette rivière de banalité et d'inepties.  Bordel, je crois que je venais même à manquer cette femme Nara, elle au moins n'avait pas ce flot et cette débilité profonde. Ce qui m'inquiète, c'est qu'Ao a pu penser que ce clan pouvait être un bon allié. Merde, il avait l'air plus con que le plus sot des enfants.  

Quand soudain le flot s'arrêtait, mais pour créer une immondice, il avait arrêté de parler de lui et cette fois-ci, il avait parlé de notre clan. Ce que je faisais ici, simplement pour rencontrer mes futurs alliés avoir la décence de savoir avec qui on allait combattre. Par la suite, il parlait de l'autre efféminée comme d'un ami, mais le plus grand sacrilège fut par la suite. Il osait me comparer à son ami de vie, comment pouvoir imaginer un être plein de virilité, le compagnon de cette chose qui était entre hermaphrodisme et un sexe faible ou le sexe fort. Ma main venait de se serrer sous la colère : 

« Comment osez-vous ? Quel crétin aussi puéril peut me comparer à cet être. Nous ne sommes que des membres du même clan. Ce que je faisais ici, simplement une enquête sur mes futurs alliés, mais là d'un coup, j'ai peur. Peur de devoir avoir affaire à des débiles, un être qui n'est même pas capable de distinguer un véritable homme et le simulacre d'un rien du tout. »

La colère commençait à s'étendre dans tout mon corps alors que ma main commençait à faire apparaître des éclairs, je devais me calmer, je devais respirer. Il était hors de question que j'attaque un allié de cette manière. Les éclairs disparaissaient aussi vite qu'ils étaient apparus. Je respirais calmement, très calmement. 

« Fichu con, réveilles toi. Ao n'est en rien mon ami et avant de faire de vous notre allié, j'ai fait quelques recherches sur vous comme les membres qui font partie de votre clan. Chose que vous n'avez pas dû faire, il semblerait au vu votre ignorance. Par respect pour mon clan, je vais passer cet affront, même s'il est clair que je ne vous porterai jamais dans mon cœur. » 

J'avais réussi. Bordel, j'avais réussi à me calmer pour une fois. C'était à la limite du miracle. 




Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Crétin puéril, débile, fichu con, ignorant. Une sémantique intéressante que ton interlocuteur associait à ta personne. Loin de t'en formaliser, ces paroles balancées à la volée avec l'insolence de la franchise te rappelaient fortement les mots employés par ta mère pendant toute ton enfance. Manifestement, il se sentait blessé que tu ais pu le mettre en couple avec ton camarade Yamanaka. Il était toujours étonnant de voir à quel point l'orgueil de certains leur faisait perdre toute courtoisie envers leurs congénères. Celui-ci ne dérogeait apparemment pas à cette sacro-sainte règle de la fierté, qui plus est masculine, sans doute bien plus marquée que chez la majorité des femmes du monde. Tu éclatas d'un rire franc en terminant de ranger ton herbe dans les sachets réservés à cet effet.

-Woh woh woh...pardonnez-moi si je vous ai offensé Yamanka san, ce n'était pas mon intention...en tout cas maintenant je sais qui vous êtes...vu comment vous parlez d'Ao san, vous êtes sûrement ce Jinpachi là...celui avec lequel Ao san ne passerait pas ses vacances comme il me l'a déjà exprimé...et il semblerait qu'il en soit de même pour vous...

Un autre éclat ponctua ta dernière phrase pendant que tu disposais la salvia dans ton sac, mettant de côté de quoi rouler une cigarette, car estimant que tu aurais peut-être besoin de toute tes facultés d'attention pour converser avec cet homme. Adossé contre l'arbre le plus proche, tu glissas la sauge à l'intérieur d'un fin morceau de papier, tiré de ta blague à tabac, que tu scellas à l'aide d'un coup de langue bien placé avant de glisser la clope entre tes lèvres d'un geste lent, sans toutefois l'allumer pour le moment. Tu repris d'une voix calme, affichant une mine sérieuse.

-Une enquête sur votre clan ? Pour quoi faire ? Ao-san est mon ami. Je connais également Sayuri-chan et les deux ont l'air dévoués aux Yamanaka...ça me suffit. Pourquoi perdre mon temps à me renseigner ? Toute alliance n'est elle pas fondée sur la confiance mutuelle ? Je ne veux pas vous alarmer, mais de telles recherches pourraient déplaire à certains membres de mon clan...

Puis reprenant ton sourire habituel, tu poursuivis.

-...alors, réfléchissons deux secondes...il y a Maniko déjà qui n'aimerait sûrement pas trop, en même temps je le comprends, qui aimerait que l'on découvre ses perversités déviantes...il y a aussi Rineka, une femme pleine de pudeur...et puis aussi Akane, Beniko, Yumo, Gaamaru, Kenshi, Motoï, Shinkara...Masaru...ouh la la...oh que oui il n'aimerait pas ça lui, un type secret, bizarre...à dire vrai il n'a pas l'air de beaucoup m'apprécier...vous vous entendriez bien tous les deux, donc ce serait dommage de gâcher ça par une enquête trop approfondie...tiens d'ailleurs, concernant vos recherches, ce ne serait pas ma mère, Tami Nara qui vous aurait renseigné ? Parce que vous parlez exactement comme elle, je veux dire, les mots que vous employez, c'est exactement ce qu'elle me foutait dans la tronche quand j'étais môme...nouveau rire...ah la la, vous auriez dû voir ça...bon en même temps, je dois dire que je le cherchais bien...c'est sympa de vivre ici, mais quand t'es un gamin qui a besoin de bouger, c'est pas l'idéal...oh, et en parlant de Sayuri, ça fait bien longtemps que je ne l'ai pas vu...elle a du sacrément changer depuis le temps...la dernière fois je devais avoir quelque chose comme...hmmmm...douze ans...oui ça doit être ça, douze ans...elle ressemble toujours à un ange? Ses cheveux sont toujours aussi roses? Elle est toujours aussi ravissante? C'était la première fois que je partais en mission, un jour spécial pour moi, je m'en souviens bien...les adultes discutaient entre eux pendant que je m'amusais avec la petite Sayuri...ah la la, c'était le bon temps...figurez-vous que maintenant je dois me taper des tonnes de paperasse, c'est invivable...franchement, c'est pas une vie...et vous vous faisiez quoi quand vous aviez douze ans? Enfin je dis vous, mais on peut se dire tu aussi...c'est pas comme si vous étiez un parfait inconnu...

Tu ajoutas un sourire espiègle à tes commentaires avant de gratter une petite tige de bois combustible contre le tronc du cèdre sur lequel tu étais appuyé, puis enflamma le bout de ta cigarette, tirant une grande latte dessus avant de la tendre en direction du Yamanaka.

-Tu veux tester? Moi, à dose moyenne, ça me canalise, mais les effets peuvent être très divers selon les fumeurs...à toi de voir...

Reprenant un ton moins jovial.

-Et plutôt que de faire des recherches de ton côté sur les membres de mon clan, je t'en prie, pose-moi plutôt directement les questions qui t'intéressent!
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi



Cet homme, enfin ce jeune homme ne comprenait pas réellement comment il parlait et disait qu'il voyait très bien qui j'étais. Il ne me parlerait pas aussi familièrement s'il savait réellement qui j'étais. Mon poing me démangeait tellement devant tant d'ignorance et de débilité profonde. Lorsqu'il parlait d'Ao, je souriais : 

« - Donc, ce cher  parle souvent de moi ! C'est une bonne chose à savoir ! » 


Il se mettait à fumer, cet idiot s’intoxiquait avec de la fumée ce qui me donnait envie de me droguer, ce qui me donnait envie de prendre une dose d'opium, une petite et forte dose d'opium, mais je ne pouvais pas le faire devant du monde, par raijin je devais garder un minimum de contenance. La sueur se mit à perler sur mon front, mon corps demandait, mon corps réclamait ma dose d'opium. Il me parlait de mes recherches et que ça pouvait déplaire à quelqu'un. Je me mettais à rire, d'un fou rire tellement immense : 

« - Mais mon très cher Shika d'Inari. La fumée, monterait-elle à ton cerveau et le manque d'oxygène à celui-ci lui fait dire des âneries sans nom ? Si tu connais les échecs, il est forcément question pour envisager une alliance de connaître la force de son allié pour envisager une alliance. Enfin, l'amitié n'a rien avoir dans le milieu politique. Êtes vous un clan de faible ? Parce que là, j'ai limite l'envie de vous mettre dans la case de soit débile, soit de faible. »

Et là, c'était le drame, il se mettait à parler et parler. Je faisais un reboot, parce que là, c'était clairement : « Erreur 404... Not found... » Je n'avais rien compris, un florilège de noms, j'avais repéré le nom de Sayuri dans le flot de paroles. J'arquais un sourcil et vu que je n'avais rien suivi et j'ai dit ton un peu distant : 

« - Tu parles trop, je ne t'ai pas écouté, Sayuri va bien, si c'était ça ta question. Toujours un monstre. » 

Il me proposait de tester la sauge, mais je ne voulais pas d'autre drogue dans le sang que l'opium. C'était la seule chose qui pouvait calmer certaines douleurs lancinantes dans mon esprit. Par Raijin, je pouvais être faible, mais je ne voulais pas le faire voir. Des questions ? J'en avais une seule : 


« - Quel est votre but ? Attention ta réponse pourrait peut-être me donner des envies de test ! » 



Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
«Tu parles trop, je ne t'ai pas écouté, Sayuri va bien, si c'était ça ta question.Toujours un monstre.»

Une phrase lourde de sens. L'autre disait vouloir apprendre à connaître les Nara mais n'était pas prêt à faire l'effort d'écouter l'un d'entre eux jusqu'au bout. Pourtant, aussi prolixes soient-elles, tes paroles étaient sources de renseignements si l'on savait y prêter correctement attention. Manifestement ce n'était pas le cas de ce Jinpachi, qui de plus s'en prenait à l'une de ses compatriotes en traitant Sayuri de monstre. Soupirant un grand coup, la mine désabusée, tu aspiras deux nouvelles tafs de ton herbe en l'écoutant te demander ton but. Marquant une pause dédiée à la réflexion, tu grimpas sur la branche la plus basse de l'arbre mitoyen afin de t'y asseoir, te jambes se balançant alternativement d'avant en arrière.

-Sayuri un monstre, qu'entends-tu par là? Toi qui appartient à son clan, as-tu idée des souffrances qu'elle a probablement enduré pour avoir été traitée de monstre durant son enfance? Même chose pour Ao, ne crois-tu pas que ce genre de propos l'ont forcé à se protéger tout en forgeant son caractère actuel? Jin-san, comment comptes-tu obtenir le respect de qui que ce soit si tu ne prends pas le temps d'écouter ce qui t'entoure...les humains comme tout ce qui partage la terre sur laquelle tu vis, la nature, les animaux...je le répète, je considère que les fondements d'une alliance stable reposent sur l'indéfectible confiance que les différentes parties peuvent s'accorder! Et celle-ci s'acquiert en prenant le temps de s'écouter, tant dans nos qualités que dans nos défauts...ce n'est que dans la compréhension de notre quotidien, de notre passé, que l'on peux réellement appréhender les raisons qui nous poussent à être ce que nous sommes. C'est de la connaissance que naît la confiance...sûrement pas du nombre de morts laissés derrière nous ou de la force de celui qui nous fait face Contrairement à ce que tu dis, je ne vois pas en quoi une personne forte est synonyme d'allié de confiance si elle utilise sa force pour te trahir. Je ne cherche pas des alliés pour faire la guerre mais pour assurer la pérennité de nos clans, le notre comme le votre ou tous ceux qui le souhaiteront...même si je ne suis pas encore assez fou pour croire que cela regroupera la majorité du sekaï...vous, mieux que d'autres devraient savoir à quel point il peut être dangereux de vouloir jouer à la guerre...

Tes paroles se voulaient incisives. Si tu ne t'offusquais quasiment jamais de te faire bousculer ou menacer par autrui, en revanche tu n'aimais guère que quiconque insultât gratuitement ton clan et ses membres. De surcroît, il était de bon ton de rappeler à ton interlocuteur qu'il était ici sur votre territoire, bien que tu doutas que l'avertissement puisse avoir un quelconque effet sur son humeur. Étirant à présent un sourire bienveillant, tu repris.

-Évidemment je ne suis pas plus infaillible qu'un autre et je peux me tromper, mais le temps permet d'affiner les jugements...respire un bon coup Jin-san, tu m'as l'air tout tendu...tu veux un massage? Si par but tu entends celui qui porte mes espérances pour les Nara, je viens de te donner la réponse...et si tu veux parler de mes ambitions personnelles, elle ne vont pas bien plus loin que fonder une académie dans laquelle j'aimerais accueillir de jeunes ninjas pour leur enseigner l'art du shinobi tout en leur apprenant à modérer les velléités guerrières nées de l'ivresse que peut générer la maîtrise de dons hors du commun. Je suis persuadé que c'est en formant dignement de jeunes pousses à notre art que la paix pourra prospérer car c'est de là que tout part. As-tu connu la guerre? As-tu déjà vu un proche tomber devant tes yeux? Et si oui, as tu sincèrement envie de revivre cela?

D'un œil vagabond, tu toisas le Yamanaka de bas en haut en t'attardant plus précisément sur la balafre qui lui traversait le visage, avant de la pointer du doigt.

-Cette cicatrice là par exemple, comment l'as-tu obtenue? As tu envie de revivre la même chose? Je répondrais à tes autres questions si tu en as, mais pas avant que tu n'aies répondu aux miennes et notamment à celle que tu as jugé inutile de relevé tout à l'heure...qui étais tu à douze ans? Qu'est ce qui t'animait à cette époque?

Tu plongeas un regard malicieux dans le sien en attendant ses réponses, sans même t'enquérir de savoir si tu avais passé l'audition avec succès. De toute façon, tu n'avais aucune intention de te soumettre au possible test mentionné par l'autre, à moins qu'éventuellement tu y trouves un attrait ludique.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi




Il parlait encore de nouveau, il avait cette folle manie de digresser pour un rien ce qui était follement énervant, mais surtout, il était pénible à parler autant. Je ne savais même plus comment faire pour sélectionner les informations qu'ils m'envoyaient. La confiance, comment gagner la confiance pour mes partenaires. Tout était une question d'alliance selon lui, je le regardais, je plongeais mon regard électrique dans le sien et lui disait d'un ton plutôt honnête : 

« - Cher Shika, tu vas sûrement me paraître désinvolte ou à la limite de l'irrespect, mais avec ton flot de paroles. Je n'arrive pas forcément à suivre tout ce que tu me dis. Ton histoire de confiance, de monstre, de passé. Je ne suis qu'un être qui ne voit que par les actes. On a tous un passé, on a toutes nos souffrances, je veux bien te croire que si Ao ou Sayuri son fait de ce bois, c'est pour une bonne raison, mais si je suis conçu de cette manière, c'est pour une certaine raison. La confiance s'accorde et personnellement je n'accorde que très rarement ma confiance. La confiance n'est pas nécessaire, la terreur suffit. La pérennité se gagne, par la puissance de notre terreur. Je suis peut-être une vision archaïque de la politique militaire. Je ne veux pas jouer à la guerre, monsieur Nara. Je veux simplement empêcher la guerre, mais par la terreur de nos adversaires. Si nous montrons que nous sommes une puissance, les gens ont peur d'attaquer ce qui est plus fort qu'eux, c'est là ma simple vision de la guerre. » 

Le ton de mon interlocuteur devenait de plus en plus piquant, malgré ce qu'il fumait, il semblait moins détendu qu'auparavant. Il perdait de sa contenance cet homme qui semblait si sûr de lui paraissait moins. Je rigolais à ses propos et je lui disais d'un coup :

« - Ta vision peut être la bonne comme la mienne aussi. Cependant, je te trouve un peu antinomique sur certains fais. Tu veux apporter la paix en donnant à des enfants une manière de combattre. Au final, tu veux simplement faire la même chose que moi. Tu souhaites simplement faire de ton clan ce que j'aimerais faire du mien protéger les tiens en leur permettant de se protéger dans le pire des cas. Est ce que je m'occupe de ta vie et de ton passé ? Donc, cela restera une question dont tu n'auras pas de réponse. »

Il avait le don de m'énerver comment on pouvait se permettre de fixer une cicatrice chez une personne. Je souriais d'un sourire machiavélique : 


« - Cette cicatrice provient d'un entraînement en haut d'une montagne. Un simple éclair m'a frappé le visage comme le stigmate du Dieu Raijin. Un cadeau des dieux, ça a fait mal, mais j'aime le fait qu'elle soit là. Où j'étais à 12 ans, sûrement dans les jupes de ma mère ou en train de l’injurier pour une quelconque raison qui tient à mon passé. Et toi ? »




Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Cher Shika, tu vas sûrement me paraître désinvolte ou à la limite de l'irrespect, mais avec ton flot de paroles je n'arrive pas forcément à suivre tout ce que tu me dis...

Tu éclatas d'un rire franc qui se voulait plus compréhensif que moqueur.

-Ah ah ah...ne t'inquiète pas Jinpachi-san, je n'y vois là aucune forme d'irrespect. Tu n'es pas le premier à me le dire et j'ai bien conscience moi-même d'être parfois dur à suivre tellement mon esprit peut m'emmener loin...en tout cas, cette franchise t'honore, et elle me plaît...

Tu l'écoutas poursuivre avec attention en même temps que tu laissais la salvia faire son office après avoir tiré quelques tafs supplémentaires. Tu ne pus d'ailleurs réprimer un léger sourire en t'apercevant que lui aussi était capable de beaucoup parler. Tu ne pouvais d'ailleurs pas lui doner totalement tort, ses mots te ramenant vers un passé pas si lointain, où l'évocation du simple surnom qui t'avais été donné dans le milieu de l'assassinat inspirait la terreur à ceux qui savaient que tu étais sur le coup. L'ombre éphémère résonnait dans les têtes comme ces monstres inventés pour faire peur aux enfants.

-Je parle de la confiance comme d'un vecteur d'alliance et non pas d'affrontement...mais soit, je peux entendre que tout ceci puisse être lié d'une façon ou d'une autre...en effet, même si j'aurais plutôt utilisé le mot crainte, la terreur peut être une source de réflexion supplémentaire pour s'attaquer à quelqu'un, et qui suis-je finalement pour juger de l'archaïsme ou non de quiconque ou d'une vision différente de la mienne...je ne dis pas que j'ai raison, je pense juste avoir vu tomber assez de personnes autour de moi pour ne pas vouloir que ça se renouvelle...

Le Yamanaka poussa un peu plus loin sa réflexion. Tu l'analysas avant de reprendre.

-Détrompe-toi sur ce point en revanche Jin-san...je n'ai pas la prétention d'apporter la paix...juste de la maintenir au mieux en apportant ma pierre à l'édifice...peut-être ma vision est elle faussée, mais c'est vers celle-là que mes longues heures de méditation m'ont mené...nous sommes des shinobis et ça ne changera pas...je ne suis pas dupe, il y aura toujours quelqu'un pour apprendre aux jeunes pousses à se battre, donc autant que je mette la main à la patte en essayant de leur inculquer les valeurs qui me semblent justes, quitte à me tromper...pour le reste je te rejoins...comme quoi, si notre approche est différente, il semblerait que nos souhaits ne diffèrent pas tant que ça d'après ce que j'entends...

-Est-ce que je m'occupe de ta vie, de ton passé ?

Sous couvert de ce prétexte, il refusa de répondre à ta question. N'était-ce pourtant pas exactement ce qu'il était en train de faire depuis tout à l'heure, de s'occuper de ta vie et de celle de ton clan en enquêtant de la sorte. Tu restas interloqué pendant une seconde, surpris de la remarque. Mais quoi qu'il en fût, tu intégras son choix de ne pas en parler, soit par pudeur, soit par crainte de réveiller une douleur un peu trop ancrée, soit par toute autre chose qui lui appartenait et que tu te devais de respecter.

Il ne sembla pas apprécier plus que ça ton insistance, mais fit l'effort de te répondre, ce a quoi tu rétorquas d'un regard émerveillé.

-Wooooh...un éclair t'as frappé. T'es trop balèze Jin-san...et alors ça fait quoi comme sensation? T'as eu l'impression de brûler de l'intérieur ? Et comment tu t'en es sortis ? Dans quel état étais-tu ensuite ? Moi à douze ans j'avais qu'une envie c'était de partir en mission...j'ai réussi à obtenir gain de cause en saoulant les adultes du clan jusqu'à ce qu'ils cèdent...ah ah ah...et j'ai réussi...c'est comme ça que je suis arrivé chez vous et que j'ai fait la rencontre de Sayuri...mais je ne me souviens pas t'avoir croisé...en même temps du ne devais pas avoir de cicatrice à cette époque...

Marquant une pause pour méticuleusement rassembler les quelques affaires que tu avais laissé traîné, tu empruntas le chemin opposé à ton interlocuteur, avant de tourner la tête dans sa direction tout en continuant à progresser.

-Je t'en prie, suis-moi Jinpachi-san, je voudrais te montrer quelque chose...

Puis tu avanças sans plus te retourner, sans même savoir si l'autre t'accompagnerait comme tu lui avais proposé.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi




Mon esprit s'endormait avec son flux de paroles. Le problème, c'était que pour lui répondre et essayer de garder toutes les informations qu'il envoyait, il fallait forcément parler comme lui de manière peu succincte et longue et d'un ennui. Mes propres mots paraissaient d'une dérision folle sortie de ma bouche alors que je détestais faire ça. Il m'exaspérait de plus en plus avec sa façon de parler de tout et de rien comme si chaque mot avait de l'importance, il fallait lui expliquer qu'un emploi trop chargé de mots engendrait un désintérêt pour la plupart des arguments. Il m'avait encore assommé de longues descriptions, de longs chemins pour arriver à une conclusion. Je n'arrivais plus à comprendre où il voulait en venir et je lui disais d'un ton consterné : 

« - Bordel, tu pourrais être succinct deux minutes. Un bref résumé en trois mots ça serait trop demandé ? Je ne comprends plus rien. » 

Le fait de ne pas comprendre m'exaspérait en plus de ça. Je sentais mes nerfs arriver à leur paroxysme. J'avais clairement envie de le frapper pour qu'il arrête de parler. L'électricité venait titiller mes petits doigts. Cependant, je ne pouvais pas le frapper ou Ao allait ne pas aimer, je refermais ma main pour éteindre les petits éclairs et éviter de faire une connerie. Puis, il parlait de ma cicatrice en disant que j'étais trop balèze. Je souriais de manière assez carnassière. Un bref instant, je m'imaginais le frapper avec un éclair pour lui procurer la même cicatrice, mais il parlait du fait qu'il avait connu à ses 12 ans Sayuri. Je n'étais clairement pas le même lorsqu'ils avaient 12 ans, j'étais parti en quête de puissance sur cette montagne. Je lui disais d'un ton vorace : 


« - Si tu veux, je peux te frapper un éclair et tu comprendras quelle sensation ça donne. Quand tu avais 12 ans, je pense que j'étais en voyage à ce moment-là pour ça que tu ne m'as pas vu. »

Il voulait que je la suive. Était-il fou ? En attendant, je me devais de le suivre afin de voir ce qu'il allait me proposer. J'acceptais d'un simple mouvement de tête : 

« - A la moindre entourloupe, je ne réponds plus rien, je te préviens ! » 






Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Heureux que Jinpachi accepte de te suivre malgré la menace à peine dissimulée qu'il proféra, tu empruntas un chemin partant sur ta gauche et sinuant entre les arbres millénaires d'Inari. Ici la forêt était dense, la flore chatoyante et la faune rugissante. Il n'était en effet pas rare d'entendre quelques oiseaux accompagner vos pas de leurs chants mélodieux, tandis que plusieurs mammifères ne se gênèrent pas pour venir vous saluer avant de prendre la fuite. En même temps que tu laissas ton esprit vagabonder au gré de ses envies, tu profitas du trajet pour finir la clope de salvia allumée un peu plus tôt, les effets de la sauge rattrapant progressivement ton hyperactivité pour la canaliser au mieux.

Ce Yamanaka là était décidément ronchon et n'avait pas l'air d'avoir envie de plaisanter. Par respect pour lui autant que pour le plaisir de tes propres sens, à chaque fois éblouis par la beauté légère de ce lieu dans lequel tu vivais, tu ne pipas pas un mot sur l'ensemble du trajet.  Espérant tout de même lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas manger la cerise sans avoir accepté d'aimer le gâteau auparavant, autrement dit mener comme ça lui chantait ses investigations sans y avoir été invité par ses hôtes, tu notas cependant les efforts endurés par ton interlocuteur pour se contenir, notamment en apercevant quelques étincelles jaillir de ses mains avant qu'il ne les réprime.

Il fallut une quinzaine de minutes de marche bucolique pour qu'enfin vous arrivâtes à l'endroit espéré. Le terrain d'entraînement, autour duquel plusieurs daims gambadaient entre les troncs, certains s'approchant pour quérir leurs caresses avant de repartir, apparemment satisfaits de l'offrande câline. Prenant en compte la requête de ton invité, tu réfléchis quelques instants pour tourner ta phrase, tout en lui indiquant l'environnement comme argument.

-Protéger tout ça...

Un silence s'installa, pendant lequel tu contemplas avec un air rêveur les environs.

-C'est pour protéger tout ça que je souhaite créer les bonnes alliances...

Une nouvelle pause, puis d'un ton presque détaché, les yeux plantés sur la statue de cerf surmontant la stèle Nara.

-Et je poursuivrais jusqu'à la mort quiconque s'en prendra à tout ça ou à un membre du clan auquel j'appartiens...

La voix plus légère, tu te tournas de nouveau vers le Yamanaka.

-Si ça te dis, je te propose un échange pour sceller notre entente, aussi relative soit-elle...je t'apprends une technique et tu m'en apprends une autre. Et si tu le veux tu pourras en profiter pour te lâcher et me montrer ces éclairs qui ont l'air de te démanger le bout des doigts...mais pas touche à la forêt par contre. Deal?
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi





Je le suivi, je ne comprenais pas réellement ce que je fis, suivre un homme plus loin dans une forêt cela pourrait être une embuscade voire pire. Cet homme qui fumait, faisait clairement peur. Entre sa logorrhée et son air de toujours avoir un ton très moralisateur et cet esprit d'enfant hyperactif était étrange. Le décor était particulièrement beau, il avait ce décor paradisiaque comme monde où il vivait. Ma main se serrait toujours un peu plus fort, mais lorsque les magnifiques animaux s'approchaient de Shika pour se faire caresser, c'était magique. L'un approchait sa tête proche de ma main, je me tentais d'apposer ma paume sur lui, il était d'une beauté. Un petit sourire se créait sur mon visage, cet animal avait une splendeur et une élégance. Il voulait protéger tout ce décor et en cet instant pour une fois j'étais réellement d'accord avec ses propos, mon regard se posait sûr lui pour une fois avec une grande bonté : 

« - Je peux comprendre pourquoi tu souhaites protéger cet endroit, il est magnifique. Un temple d'une rare beauté ! »

Il voulait protéger son clan et il avait raison de souhaiter le protéger qui n'aurait pas voulu protéger son clan. C'est notre famille, c'est l'endroit où on vit. Je le regardais après son défi et je passais mon doigt sur mon menton avant de lui dire : 

« - Donc, tu me proposes de me lâcher dans cet endroit ? Un entraînement dans un combat ? Par contre, tu n'as pas peur que je t'abîme ? Et je veux une lettre où tu as écrit que tu étais d'accord pour ce combat et que j'aurais aucune remontrance ni pour moi, ni pour mon clan. »


En effet, on ne savait pas comment son clan allait réagir s'il se retrouvait blessé ou pire. Je devais faire attention à ce qui se passait, je ne voulais pas mourir et surtout qu'Ao se venge ça serait pire que la mort. 






Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Jinpachi semblait s'être adoucit en profitant du spectacle offert par la nature et reconnaissait au moins la beauté de l'endroit et les raisons qui te poussaient à vouloir le protéger. Il ne perdait cependant pas le nord pour autant. Ce type était incroyable. Apparemment un véritable maître pour transformer une garden-party en baston générale. C'est donc éberlué, les bras ballants, les yeux écarquillés et la mâchoire tombante que tu accueillis sa répartie.

Tandis que de ton côté tu imaginais un simple échange de techniques autour d'un verre amical, agrémenté d'une démonstration de sa part en acceptant éventuellement qu'il t'égratigne un peu si cela pouvait aider à le calmer, il avait tout de suite pensé à un combat, te laissant coi. Bien qu'entrer dans ce jeu relevait de l'effort personnel, refuser l'affrontement maintenant, alors que ton invité avait apparemment compris le contraire, risquait de frôler le manque de respect. Et en plus il te demandait une lettre lui permettant de t'affronter. C'est lui qui voulait se battre et c'est toi qui devait lui donner l'accord pour te filer des baffes. Un comble quand même. Tu aimais décidément de plus en plus la singularité du bonhomme que tu avais du mal à suivre. Mais fallait quand même pas déconner, tu n'avais pas l'intention de te battre à mort avec un membre d'un potentiel allié. Tu hochas la tête de gauche à droite pour exprimer ton ennui, avant de reprendre une certaine contenance et d'offrir un large sourire sincère au Yamanaka.

-Aïe aïe aïe...on t'a déjà dis que tu étais le roi des emmerdeurs Jin-san? Dis-tu en te frottant nonchalamment d'une main l'arrière du crâne...ok, ok, faisons comme ça, mais on s'arrête quand l'envie de boire un verre ensemble nous prend si ça te va...

Tu t'approchas de lui en manipulant quelques mudras avant qu'un grand mur de terre compact ne sorte du sol, pile entre vous deux. Tu pris le temps de contourner le mur en te plaçant sur le côté de celui-ci.

-C'est de la matérialisation de la terre. Dans le sens où même si ce sera plus difficile, tu peux créer ce mur dans des endroits ne disposant pas de terre. Ça peut être très pratique pour te protéger des attaques de base ou te dissimuler derrière si tu veux préparer tranquillement des attaques. Tu peux aussi te caler dessus pour prendre de la hauteur ou t'en servir comme d'un pont entre deux rives ou toute autre chose. C'est par contre inefficace contre le raiton. Pense à bien malaxer ton chakra et à le densifier au maximum avant de le rediriger d'un coup vers le sol. La densité c'est la clé si tu veux que ton mur ne s'effrite pas au moindre souffle...

Tu ne savais pas trop où cela allait vous mener, mais le jeu en valait la chandelle.

-Aller, à toi maintenant. Et tu lances le combat quand tu veux aussi. En attendant je vais t'observer de là-bas.

Tournant volontairement le dos au Yamanaka, tu pris la direction de la stèle, puis t'arrêtas à vingt pas au nord de la statue de cerf trônant au centre du plus petit des deux cercles constituant le terrain d'entraînement. Tu t'assis là, jouant avec la terre au sol, toujours dos au Yamanaka, avant de te déplacer de deux fesses sur la gauche en te tournant vers lui pour l'observer, en espérant qu'il ne soit pas déjà passé à l'offensive.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi



Pour une fois, le disciple de Raijin semblait avoir réussi à mettre Shika au pied du mur. Il ne parlait plus ou presque, c'était étonnant et bizarrement très relaxant, j'aimais bien ce côté de Shika. Il était intéressant de voir que Shika pouvait être intéressant lorsqu'il se taisait. Bordel, s'il pouvait se taire à jamais. Trois mots s'étaient compliqués pour lui, je trouvais ça drôle au fond, parce qu'il me donnait presque une pitié. Il était tellement bavard qu'il cachait sûrement quelque chose de plus profond comme un grand manque de confiance en soi ou bien pire, il avait simplement peur d'être ennuyeux et il se devait de combattre cette peur en parlant beaucoup. Au fond de moi, cet homme me rappelait pas mal de chose. En même temps, je le savais que trop bien, si j'aimais me battre ou autre chose, c'est que je savais que je maîtrisais ce domaine et que pour le reste, je n'étais pas forcément très doué. Il me décrivait comme le roi des emmerdeurs, en même temps, il n'avait pas forcément tort. Je souriais d'un sourire très démoniaque :

« - Qui a dis que j'aimais boire ? Navré de te le dire, mais l'alcool n'est pas forcément mon fort ! » 

Je souriais, car maintenant son excuse pour pouvoir arrêter à un moment ou un autre le combat allait être difficile, mais c'était vrai qu'il voulait me montrer une technique pour que je l'apprenne et je me devais de lui donner une technique assez simple à apprendre. Un mur de terre apparaissait devant moi, les mudras étaient simple et il était vrai que le doton était mon affinité primaire et que je n'avais jamais tellement travaillé sur cette affinité. L'explication était simple et il avait plutôt bien expliqué la technique pour que je puisse m'entraîner dessus. Je copiais le jeune homme et posais mes mains sur le sol et un énorme mur de terre se mit à apparaître. Je ne sais pas s'il était très solide, mais je montais sur le mur et regardais au loin le petit Nara qu'il semblait à JOUER AVEC DE LA TERRE. Ma parole il était débile ou quoi ce mec... J'effectuais des mudras et un chien de foudre apparu que je lançais vers l'ennemi. Il avait dans l'optique d'accrocher la main du Nara pour le ramener jusqu'à moi afin que je lui assénasse un sacré coup de poing. Enfin, c'était de la théorie dans l'action, il fallait voir si l'ensemble des techniques marchent surtout que c'était un Nara ce clan était réputé pour être aussi fourbe que le machin qui nous servait d'intendant. 



HRPG :

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Une fois ton petit jeu de terre terminé, tu décidas de t'enquérir avec un peu plus de précision de la réussite ou non de l'autre à la technique que tu venais d'essayer de lui enseigner. Tu eus tout juste le temps d'entre-apercevoir un mur de terre apparemment correctement érigé bien qu'il te sembla un chouia friable au premier abord. Ce que tu ne pus vérifier avec plus d'assiduité puisque des éclairs ayant la forme d'un loup te chatouillaient déjà le museau. Non mais sérieux, ça fait une heure qu'il parle de fourberie ou de lâcheté et il profite du fait que tu sois de dos pour t'attaquer. Même si tu lui accordais que c'était de bonne guerre et que tous les coups étaient permis dans le monde de shinobis dans lequel vous évoluiez, tu n'en étais pas moins surpris d'une telle agressivité pour un combat censé être amical entre deux clans voués à s'allier dans un futur proche.

Était ce Ao qui l'envoyait ici? L'apparent dégoût de Jinpachi pour la princesse Yamanaka n'était-il qu'un leurre pour mieux dissimuler une trahison de ton ami? L'ordre venait-il directement du chef de clan des manipulateurs d'esprits? Ou ton adversaire du moment était-il simplement survitaminé à la testostérone? Tout cela restait encore flou, mais si l'heure était au sérieux de l'affrontement désormais engagé, il faudrait par la suite éclaircir ce point. Du moins si tu te sortais de ce guêpier, car l'autre bougre n'avait décidément pas l'air de plaisanter.

Son loup de foudre montra les crocs de si près que s'il avait été de chair et de sang, tu aurais pu en sentir l'haleine fétide. Dans un mouvement de recul réflexe, tu eus tout juste le temps de retirer ta main hors de portée des dents carnassières qui te frôlèrent en électrocutant légèrement l'extrémité de tes doigts, tout en basculant bras et épaules vers l'arrière, dans l'espoir de réaliser une roulade prompte à te remettre dans le sens de la marche. Malheureusement pour toi, ton mouvement fut interrompu par le loup qui t'agrippa la jambe gauche avant de te traîner, à sa suite en direction du Yamanaka qui ne semblait attendre qu'une chose, que tu sois à sa portée. Bringuebalé dans tous les sens, ton coccyx frappant douloureusement le sol à intervalles réguliers, tu repris peu à peu un certain équilibre pour accompagner le mouvement du loup. Saisissant un kunaï à ta ceinture, tu te tins prêt à le lancer au moment que tu trouverais le plus opportun.

Dix mètres...huit mètres...six...cinq...maintenant!

A à peine moins de cinq mètres de ton adversaire, tu tiras le projectile vers la cible qui s'était déjà mise en position pour te décoller une mandale mémorable. La pointe se dirigea droit vers son épaule droite, avec la marge d'imprécision impliquée par le fait que ta position ne soit pas des plus stables, puis tu manipulas quelques mudras en regardant l'endroit où le kunaï allait finir sa course.

Une tripotée de piliers de terre s'extirpèrent du sol, l'un d'entre eux jaillissant pile au dessous du loup de foudre qui fut propulsé vers le haut en se dissipant. Dans le même mouvement, tu profitas du début de propulsion de ta jambe vers le haut avant que la bestiole électrique ne disparaisse et pris appui sur tes mains pour t'éloigner de quelques mètres dans une succession de flip-flap arrières. Enfin, tu étais sur tes deux pieds, la jambe précédemment agrippée légèrement endolorie sous l'effet de l'électricité tandis que ton adversaire se retrouvait emmêlé dans une véritable forêt de piliers rocheux.

Le combat pouvait réellement commencer. De nouveau à une dizaine de mètre du Yamanaka, tu manipulas quelques mudras pour faire apparaître quatre kage bunshin armant chacun d'entre eux d'un kunaï. Le premier resta à côté de toi, tandis que les trois autres se mirent à cavaler autour de la forêt créée par la technique doton dans le but de se positionner. Un sur la gauche, un autre sur la droite et le troisième à ton opposé, de manière à encercler Jinpachi.

Désormais, plus question de te faire surprendre pour manque d'attention. Tu ne lâchais plus des yeux le shinobi à la balafre, prêt à analyser chacun de ses mouvements.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi



Il n'était pas le chef du clan Nara pour rien même s'il s'était retrouvé traîné sur plusieurs mètres le cul qui s'amusait à taper le sol. Cependant, il ne se laissait pas si facilement déconcerté, il se reprenait d'une manière assez puissante, des piliers de terres se mirent à sortir de terre d'une manière assez violente. Le Doton était une affinité fascinante, j'esquivais à l'aide du fait que j'étais toujours perché sur mon mur et me servant de celui-ci afin de me projeter vers le ciel. Cependant, le mur avait montré quelques signes de friabilité et il était resté un assez faible niveau constitution et il n'avait pas permis une superbe impulsion, mais il m'avait permis de me retrouver au-dessus des piliers, l'ennemi semblait avoir créé des clones, mais j'avais gardé de vue l'original. Sautant par l'un des piliers, je me retrouvais dans les airs en me dirigeant vers l'original, je créais de nouveau un loup de foudre que je lançais vers Shika original pour l'amener à moi tout en commençant à tourner sur moi-même à une vitesse folle. Je me servais de la force centrifuge et centripète pour gagner de la vitesse et de la puissance afin de donner plus de puissance à mon futur coup. Le loup servait de leurre et de canne à pêche afin d'amener le poisson à moi et éviter de devoir me retrouver de nouveau sur le sol, car comme la plupart des Nara la fourberie et la manipulation des ombres était bien connue. Espérant que ce combo fonctionne. Quoiqu'il arrive, il fallait que je lui échange une technique et ma voix se mit à résonner toute en combattant : 

« - Cher Shika connais-tu un peu de Taijutsu ou pas ? Et sache que si je me bats de cette manière, c'est simplement pour faire honneur à ta personne, car j'honore que par le combat. C'est ma manière à moi de te montrer du respect et un certain mérite. » 

J'aimais me battre, j'aimais ça de manière tellement violente, c'était comme une certaine drogue pour ma part. Pire que l'opium, la sensation de mes muscles qui se bandaient dans tous mon corps était de manière si puissante et forte. J'étais accro à l'adrénaline et à tout ce qui sortait par les combats. Pour une fois, j'étais content et je souriais d'une manière peu conventionnelle, mon corps s’électrisait d'une manière folle. Je te remerciais Shika amusons nous cher chef de clan.  




HRPG :

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
D'un bond habile, après avoir pris appui sur le mur de terre créé juste avant, le Yamanaka parvint à se hisser sur l'un des piliers en train d'être érigé, se retrouvant ainsi perché à plusieurs mètres d'altitude, cette hauteur le plaçant  à priori en position de force. Cette action lui permit également d'éviter le kunaï orienté vers son épaule droite, le projectile traversant le bois improvisé pour aller se ficher dans un arbre, juste derrière. En même temps que tu regardais ton adversaire bondir de pilier en pilier pour se rapprocher de toi, tu reculas rapidement de plusieurs pas pour te retrouver à bonne distance de la tour rocheuse la plus proche de toi, tandis que les deux clones latéraux décidèrent d'accompagner la progression de Jinpachi en longeant la mini forêt créée par l'ensemble des pylônes, à la même vitesse que lui. Pour sa part, ton double le plus au fond, derrière le manipulateur d'esprits, récupéra à la hâte le kunaï qui s'était planté non loin de lui puis couru au plus vite pour contourner la technique doton précédente à la poursuite du type.

Le voilà qui recommençait à balancer cette saloperie de clebs électrique. Ou de loup, tu ne savais plus très bien. Et à dire vrai tu t'en fichais un peu, tout ce que tu avais besoin de savoir c'est que la bestiole n'était pas là pour jouer au shoji avec toi et que ses crocs acérés avaient de quoi te faire passer l'envie d'être croqué à nouveau. L'animal, si cet amas de raiton pouvait être appelé ainsi, fonça droit sur toi alors que le Yamanaka, parvenu au dernier pilier de la forêt, décida de se prendre pour un oiseau en s'adressant à toi.

«- Cher Shika connais-tu un peu de Taijutsu ou pas? Et sache que si je me bats de cette manière, c'est simplement pour faire honneur à ta personne, car j'honore que par le combat. C'est ma manière à moi de te montrer du respect et un certain mérite.»

Pas que tu ne respectais pas cette façon de faire, mais tu ne la comprenais pas vraiment. Si pour toi quasiment tout dans la vie était prétexte à jouer, le combat n'en faisait pas parti. Comme tout shinobi, tu étais aussi bien placé qu'un autre pour savoir les souffrances qu'il pouvait engendrer et n'arrivait pas ou plus à trouver de réel plaisir dans ce type de situations. De façon machinale, instinctive, tu faisais le boulot, ni plus ni moins. Celui pour lequel tu avais été éduqué et entraîné depuis tout petit par tes parents et les différents sensei du domaine capable de te supporter plus d'une heure. Lui paraissait dopé à la testostérone, il s'amusait réellement, son visage semblant au loin se tordre de plaisir lorsqu'il prit son envol. Finalement, que tu comprennes ou non, ça t'était bien égal qu'il prenne du plaisir à ça. Moins qu'il se pointe chez vous sous prétexte d'une enquête, diligentée ou non par Ao ou son chef de clan. Qui sait combien de de tes coéquipiers avait-il déjà rencontré et interrogé de la sorte. Tout le monde n'était pas aussi clément que toi chez les Nara.

En revanche, si l'affrontement en lui-même ne te transcendait pas, tu étais toujours friand de découvrir de nouvelles techniques toutes plus classes les unes que les autres. Le taijutsu qu'il pratiqua, bien qu'apparemment trop complexe pour que tu puisses l'apprendre, ne manqua d'ailleurs pas d'illuminer ton regard un court instant.  Mais pas le temps de t'y attarder. Tu reculas rapidement de quelques pas supplémentaires pour éviter de rester pile à l'endroit du point d'impact supposé, jusqu'à te retrouver à moins d'un mètre derrière l'endroit où tu t'étais amusé avec la terre un peu plus tôt. Saisissant un rouleau, tu l'étalas à tes pieds d'un geste nonchalant et manipula les mudras nécessaires pour déclencher ton fuuinjutsu. Le loup de foudre fut instantanément aspiré par le parchemin, puis scellé.

Dans la même action, le clone qui t'accompagnait se posta au dessous du Yamanaka, kunaï en main, puis attendit le plus longtemps possible avant de s'élancer vers le haut, en direction de son adversaire, tout en lançant le Kunaï droit sur lui. Ta copie se dissipa alors au contact, non sans avoir tenté de frapper l'autre d'un coup de poing au visage, espérant que le kunaï avait pu faire son œuvre également.

Lorsque Jinpachi toucha enfin le sol, le kage bunshin sur sa gauche jeta à son tour son kunaï vers Jin, en visant l'arrière de son crâne, tandis que le faux Shika de droite continua sa course pour te rejoindre.

-Jinpachi-san...tonnas-tu...pour ton mur doton, il était pas mal mais encore un peu friable, t'as pas pu t'élancer au mieux...je serais toi, je referais un essai prochainement. N'oublie-pas, c'est de la matérialisation et non pas de la transformation. Si ton environnement est un plus, c'est ton chakra qui créé le rempart et le solidifie...

Cet scène avait quelque chose de surréaliste. Assurément sa présence te dérangeait vis à vis du clan que tu dirigeais, mais tu étais pourtant en train de le conseiller dans l'apprentissage d'une technique. Tu avais donné ta parole, tu la respectais. Un point c'est tout. Et tu ne comptais pas tergiverser plus longtemps sur ce point.

-Je ne connais aucune technique de Taijutsu non mais alors si j'arrivais à donner un coup de poing correcte, ça me comblerait de ce point de vue là...prenant une voix plus grave...et...si tu comptes me laisser en vie à l'issue de ce combat, il faudra qu'on ait une discussion avec la princesse qui vous sert d'intendant...

Jinpachi se tenait désormais face à toi. A cette distance, s'il n'était pas retardé, il ne mettrait pas longtemps à être sur toi. Tu te tins prêt à enchaîner, le regard figé sur ses prochaines réactions.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue418/1200Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Théâtre d'ombre
Nara Shika and Yamanaka Jinpachi




Une volée de kunais se dirigeait vers moi en même temps qu'un de ses clones s'évanouissait sous le poids de mon corps. Les kunais me taillèrent à plusieurs endroits, mais je n'avais que faire la douleur était faible et je crois qu'un kunai s'était même planté dans mon épaule. Enfin, l'adrénaline me faisait oublier cette douleur, puis ce n'était pas le genre de douleur qui me faisait déchanter. Je me stoppais devant l'homme, je ressemblais étrangement à un démon, le sang imbibait plusieurs parties de mon corps et mon t-shirt était détruit. Je l'enlevais et sur mon torse se trouvait la séquelle d'un combat contre un petit homme qui avait été plus puissant que je le pensais. La cicatrice qui me traversait le poitrail souvenir d'un lariat que je n'oublierai pas de sitôt. Je regardais cet homme et ces propos me freinaient fortement. Je plantais mon regard dans le sien : 

« - Il y a une mégarde mon cher Shika. Je suis ici sans l'avis de mon intendant et je suis surtout ici en tant qu'ami. Je suis peut-être maladroit, mais c'est une manière pour comprendre réellement qui vous êtes, car j'étais intéressé de vous comprendre. Surtout après avoir rencontré Towa qui m'a permis de réfléchir sur pas mal de choses. Si, je vous ai contrarié, je m'en excuse. Je ne suis pas forcément très doué pour les mots et j'utilise les actes pour me faire comprendre et je trouvais que ce combat était le meilleur moyen de vous transmettre mes sentiments, mais il semblerait que vous ne soyez pas un vaillant artisan de cette méthode. En guise de pardon, si vous acceptez, je vous apprendrai deux techniques de taijustu si cela vous convient et on garde ce petit aparté entre nous deux ? »

Surtout que je connaissais ce fourbe d'Ao il serait capable de me faire payer de manière totalement exagérée. De plus, je n'avais clairement pas envie de me retrouver dans ce genre de circonstances. Puis, je me retournais avant de poser mes mains sur le sol pour retenter le mur de doton comme il m'avait indiqué. Je posais ma main dessus et la plaque de terre qui s'était levée du sol semblait plutôt solide et je regardais le métis et lui demandait d'un ton interrogateur : 

« - Que penses-tu de ce mur ? Après cela, je peux t'apprendre une technique simple pour commencer, mais promets moi de ne jamais l'utiliser sur ma personne, la seule personne sur qui tu peux t'exercer de ma part, c'est Ao. » 


Ce fourbe m'avait effectué cette technique et je lui en voulais toujours. 




HRPG :

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Left_bar_bleue949/2000Théâtre d'ombres [Pv: Nara Shika] Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Le Yamanaka avait littéralement traversé le kage bunshin parti à sa rencontre et l'avait fait disparaître par la même occasion, non sans avoir reçu les kunaïs lancés dans sa direction. Le plus incroyable étant qu'il ne sembla pas sourciller le moins du monde en encaissant l'attaque, malgré la douleur forcément présente. Cet homme avait une résilience des plus impressionnante et malgré le sang qui s'écoulait contre son torse, il ne perdit pas son enthousiasme, son visage aux traits démoniaques paraissant même entièrement satisfait du déroulement de l'affrontement. Il comptait donc parmi les shinobis de cette trempe. Il était de ceux qui aimaient s'acoquiner avec le malin lorsque les coups pleuvaient, jusqu'à en retirer un plaisir jouissif. C'était tellement à l'antipode de ta façon de gérer ces moments là, qu'il t'était difficile de réellement comprendre par quels mécanismes il pouvait éprouver ce type d'émotions. Tu ne respectais pas moins pour autant cet état de fait.

Une fois au sol, il dégagea les haillons qui lui couvraient encore le torse et découvrit une large cicatrice, apparemment bien encrée dans ses chairs. Un de plus qui n'était pas sorti indemne de sa vie de ninja, tant psychologiquement que physiquement. Il ne tarda pas à rebondir sur ta requête visant à rencontrer Ao une fois le combat terminé, t'expliquant qu'il était venu ici de son propre chef, sans en référer auparavant, ni à son chef, ni à son intendant. Si tu trouvais sa manière de faire un peu abrupte, tu ne décelais pas pour autant chez lui la trace d'un menteur patenté. Ta surprise, augmenta d'un cran encore lorsqu'il s'excusa de t'avoir froisser. S'il y a bien une chose que tu n'attendais pas du Jin que tu étais en train d'affronter, c'était bien qu'il s'excuse, étant donné la fierté dont il avait fait preuve jusqu'ici. Pour peu, tu fut presque un peu déçu, qu'il cesse le combat ici, mais tu n'allais pas non plus faire la fine bouche. Et en même temps, d'après ce que tu connaissais d'Ao, tu supposas qu'il ne devait pas être bon de trop le contrarié. Peut être cette éventualité avait-elle fini de convaincre ton adversaire d'agiter le drapeau blanc lorsque tu soumis l'idée de discuter avec la princesse Yamanaka.

Alors qu'il accomplissait de nouveau la technique du mur de terre, il te proposa de t'apprendre deux techniques en échange et en guise de pardon. Ton pardon, sachant l'effort que ça lui demandait sans doute, à partir du moment où il le formulait, il l'avait.

-Woooh, Jin-san, je suis surpris de ce revirement...et même si ça me perturbe encore un peu que tu veuilles enquêter sur nous, je reconnais ta valeur et je respecte ta façon de procéder, quand bien même elle est très différente de la mienne...mon pardon tu l'as bien sûr...même si je ne suis pas sûr que tu ais quelque chose à faire de mon approbation, mais ce malentendu me fait tout de même penser qu'il faut que nous discutions plus en profondeur avec Ao pour améliorer la communication des uns et des autres...conclus-tu en lui offrant un sourire amical.

-Jin-san, tes paroles sont toutes à ton honneur et je ne voudrais pas abuser du malentendus pour rendre les choses inéquitables. Je t'ai appris une technique, donc je n'en attendrais pas une de plus en retour...d'autant que comme je te l'ai déjà dit, connaître du taïjutsu fera de moi le plus heureux des hommes aujourd'hui...quand tu seras prêt, je me tiens à l'écoute et j'essaierais de faire au mieux...

Tu réajustas tes vêtements et dissipas toutes les techniques réalisées jusqu'alors, déterrant et désactivant même le parchemin d'immobilisation juste devant toi, à moitié enfouis sous terre un peu plus tôt.

-Ton mur de terre était beaucoup mieux, plus dense et moins sujet à l'effritement. Il est désormais utilisable tel quel. Après tu n'es pas sans savoir que seule la pratique régulière permet d'atteindre la perfection...

Tu lui souris à nouveau et te tins prêt à recevoir son enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.