:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tous en stèle et au galop..

Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en stèle et au galop.. Left_bar_bleue949/2000Tous en stèle et au galop.. Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-POURQUOI M'AS TU CACHÉ ÇA  AUSSI LONGTEMPS ???? DEPUIS TOUT CE TEMPS, ON A BOSSÉ ENSEMBLE, ET MOI, COMME UN IDIOT, JE T'AI FAIS CONFIANCE !!!

Ce jour là, une équipe Nara vieille de douze ans explosa en morceaux au beau milieu d'une mission. Tout cela à cause d'un mensonge gardé trop longtemps secret. Alors qu'ils se connaissaient depuis l'enfance, qu'ils avaient évoluer conjointement pour parfaire leur éducation ninja et qu'il formaient désormais une équipe fiable et complète en compagnie de Yuno, Hatori et Hinaki en vinrent aux mains et la mission fût un échec cuisant, les trois frôlant la mort de très près, tandis qu'ils ne purent empêcher la destruction d'un village dans son entièreté. C'était il y a douze ans, et c'est à cet épisode là de l'histoire des Nara auquel tu songes aujourd'hui.

A quelques encablures du domaine, une clairière qui sert de lieu d'entraînement aux membres du clan. Tu es assis là en tailleur, sur un confortable matelas de pelouse légèrement humidifié par la rosée matinale, les coudes reposants sur tes cuisses, tes mains soutenant le menton. Pile face à la stèle Nara surplombée d'une statue à l'effigie d'un cerf trônant fièrement au centre de cet endroit. Pensif tout autant que soucieux, un air sérieux que peu de gens te connaissent accroché au visage, tu plonges ton regard dans celui de l'animal comme pour le prier de te donner une solution ferme au problème qui t'étreint.

La confiance mutuelle que peuvent s'accorder les membres d'une même équipe n'est elle pas le fondement le plus important d'une relation fiable et durable ? Oserais-tu laisser en soutien dans ton dos quelqu'un à qui tu aurais volontairement dissimulé certaines vérités ? Pas sûr ! Quand bien même le choix de cette discrétion tiendrais de la volonté louable de protéger quelqu'un qui t'es cher. Car lorsque drapée de noir, la vérité prend des allures de faucheuse pour celui qui la connaît, est il réellement juste de la révéler ? Towa te pardonnerait t-elle d'apprendre ceci de la bouche d'un autre ? Ses ambitions étant ce qu'elles sont, accepterait t-elle d'apprendre que tu lui as caché la possibilité d'avancer? D'ailleurs, ne lui as-tu pas promis de l'aider dans sa quête tant que tu le pourrais ? Les secrets du clan sont ils plus importants que la cohésion de votre équipe, de votre amitié ? Est-ce l'inverse ? Tu ne sais pas vraiment, et la bête immortalisée dans la pierre devant toi ne semble pas d'avantage disposée à t'aiguiller.

Afin de t'assurer un peu de tranquillité autant que pour peaufiner cette technique nouvellement apprise, tu as érigé un Sanfu Kekkaï d'une centaine de mètres autour du carré d'herbe sur lequel tu es posé, te permettant ainsi d'être immédiatement averti en cas d'intrusion dans la zone couverte. Tu ne peux te détourner des orbites creusées de la statue. Tu as envie d'actionner le mécanisme permettant l'ouverture de la stèle, de descendre les marches et de te rendre dans la chambre secrète. D'y entrer et d'en ressortir autant de fois qu'il le faut. Jusqu'à ce que quelque chose te saute aux yeux. Comme une évidence décisive qui te permettrait de prendre la décision la plus appropriée.

Tes pensées se mêlent. S'emmêlent. Elles errent dans les méandres des ombres liées au clan que tu diriges désormais. Si profondément que tu ne réagis pas tout de suite aux alertes lancées par le fuinjutsu préalablement installé comme barrière préventive. C'est finalement lorsque tu aperçois les premiers signaux de brouillards s'élevant autour de toi que tu sursautes. Un intrus. Quelqu'un se pointe ici. Il est temps de retirer cet air grave de ton visage, de démasquer la personne qui s'aventure ici et de l'accueillir avec le respect qui lui est dû.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 127
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop.. Left_bar_bleue673/500Tous en stèle et au galop.. Empty_bar_bleue  (673/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je marche en direction du "terrain d'entraînement" du clan. Je veux y méditer, réfléchir sur le chakra et sur les informations que je possède sur le Sage des Six Chemins. Jusqu'à présent, je n'ai pas vraiment eu l'opportunité de récupérer un parchemin datant de son époque bien que ce soit quelque chose qui me tienne à coeur. Je suis bien trop passive... Il va falloir que je continue à diversifier mes capacités et que j'effectue des missions qui pourraient m'apporter ce que je recherche. Il faudrait certainement traiter avec d'autres clans ou avec un Daimyo pour que je parvienne à créer ma collection. Je me dis cependant que la méditation pourrait me permettre d'obtenir quelques réponses puisque j'ai su maîtriser quelques nouvelles techniques. Et puis, c'est là bas que se trouve la stèle Nara, c'est un endroit sacré... Je vais peut-être y trouver, également, quelques plantes indispensables à la création des poisons dont j'ai le secret. Ainsi, je me rend dans cette clairière non seulement pour réfléchir mais aussi pour prier et faire mes réserves de plantes vénéneuses.

Je porte mes vêtements dits de repos. Un Yukata aux manches longues, rouge et noir, le pendentif dont je ne me sépare jamais, des okobo et deux-trois bracelets. Mes cheveux sont attachés en chignon. Je cache mes mains dans mes manches tandis que j'avance d'un pas rapide mais agile en direction du terrain d'entrainement. Alors que je m'en approche, de la brume se manifeste. Je fronce les sourcils et me mets en garde. C'est anormal. La brume n'est pas sensée se lever si brutalement... Un ennemi ? Je saisis des senbon que j'ai caché sous mes vêtement et je reste immobile. Je guette le moindre bruit ou mouvement suspect... Prête à bondir sur la personne qui a fait ça et à lui enfoncer ces aiguilles dans sa chaire...

Je m'avance vers la clairière en me basant sur ma mémoire et non pas ma vue, ne voyant plus grand chose, et je lance mes senbon sur la première silhouette, différente de celle d'un cervidé, que je vois.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en stèle et au galop.. Left_bar_bleue949/2000Tous en stèle et au galop.. Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Technique enseignée:
 

Relativement serein, probablement trop, persuadé qu'aucun ennemi ne s'aventurerait comme cela ici, tu progresses dans la brume à la rencontre de l'intrus, dans le but de le saluer, lorsque tu distingues finalement une silhouette différente des autres. Il s'en faut de peu pour qu'un senbon ne se plante dans ta joue. Masqué par le brouillard environnant, tu ne le remarques qu'au dernier moment, l'esquivant tant bien que mal. Suffisamment pour ne pas ressembler au patient d'un maître acupuncteur, mais pas assez pour qu'il ne vienne te caresser les chaires et faire couler un fin filet de sang le long de ton visage. Tu en évites habilement plusieurs autres, en bloque même un entre tes dents après un numéro d'équilibriste digne des plus grands cirques du sekaï, mais l'une des pointes échappe à ta vigilance et vient se ficher dans ton fessier, après que tu aies tenté une esquive rotative. Ça pique un peu, et tu sens que tu risques de patienter quelques jours avant de pouvoir te rasseoir sans aucune douleur.

Au moins, ce petit moment d'action a eu le mérite de te recadrer en te sortant de ta torpeur. Mais pas de chance pour ton agresseur, ce n'est pas forcément le bon moment pour te titiller. Gardant la silhouette en mire, tu fais glisser de ta manche l'un des deux scalpels maintenus dans un étui tout spécialement conçu pour optimiser leur rapidité d'accès et solidement harnaché à ton bras par deux lanières de cuir. L'outil médical dans la main, tu malaxes ton chakra et use d'un shunshin pour te déplacer rapidement vers ton adversaire, jusqu'à te retrouver derrière lui, ou plus précisément derrière elle, le scalpel contre sa gorge, sur laquelle tu appliques une légère pression aiguisée.

Serrant ta proie au plus près, quelle n'est pas ta surprise lorsque l'effluve d'un parfum connu te remonte dans les narines en même temps que ton regard se perd dans une chevelure blonde vénitienne arrangée en chignon. Tu desserres ton étreinte, laissant ton bras retomber, ballant.

-Towa chan ?

Tu prends deux pas de recul pour t'assurer que tes sens ne te trompent pas.

-Mais oui, c'est bien toi !

D'un air faussement moralisateur, tout en te détendant largement, tu continues.

-Towa chan...non mais sérieux, tu vas pas bien de faire des trucs comme ça ? Heureusement que j'ai pu les voir au dernier moment, j'ai pu en esquiver quelques uns...te positionnant dos à son regard et pointant ton arrière train d'un index accusateur...MAIS...celui là, comme tu peux le voir, il a pas loupé sa cible. Je fais comment pour m'asseoir moi maintenant ? Hein ? Ah là là, se faire embrocher par ses propres coéquipiers...on dirait un chasseur qui confond son chien avec le gibier...dis, je vois pas bien ce que je fais, tu veux pas me l'enlever ? Tu sais que t'aurais pu me crever un œil avec ces conneries...tu recraches le senbon récupéré entre les dents...ooooohhhh...ou pire, me percer la langue...quoique cette idée n'est pas inintéressante. C'est à creuser cette idée de se faire percer la langue tu crois pas ? On pourrait choisir ce qu'on y accroche ensuite...un anneau, un diamant, ou tout autre bijou...j'ai dit un bijou hein, pas bijuu...parce que t'imagines quelqu'un avec un bijuu sur la langue, ça doit pas être pratique pour parler...ni même pour se déplacer...ah ah ah. Par contre, même un bijou, je me demande si ce serait pratique pour l'élocution...oh et imagine cette galère si ça gèle...brrrrr...ça me fait froid dans le dos rien que d'y penser...

Tu remets ton arme à sa place en étirant un grand sourire à l'attention de la kunoïchi, tout en lui montrant les fixations de ton rangement.

-T'as vu ce système, je trouves ça trop bien...regarde, ici, deux orifices à la taille des scalpels, maintenus fermés par deux écoutilles et juste là un bouton pour chaque sur lesquels il faut appuyer pour actionner les  leviers permettant l'ouverture d'un passage jusqu'à la main...la classe non ? T'en penses quoi ? Bon en tout cas tu l'as échappé belle toi aussi, et c'est pas tout ça, mais t'as quand même un peu pourri mon groove dans cette affaire...le brouillard que tu viens de voir n'est autre que l'effet d'une technique de fuinjutsu qui permet de repérer les intrus qui entrent dans une zone prédéfinie par trois parchemins. Toute personne non reconnue par la technique et qui pénètre à l'intérieur des trois sceaux est immédiatement repérée. Un épais brouillard s'ajoute au moment du déclenchement, ce qui permet normalement à l'utilisateur de se dissimuler à l'intérieur ou de l'utiliser à son avantage dans l'idée d'une fuite...j'avais posé cette technique pour m'entraîner et assurer ma solitude du moment...maintenant que tu l'as déclenché, va falloir assumer et tenter de la reformer...tiens, au cas où tu n'aurais pas emmené les tiens avec toi, voici plusieurs parchemins vierges. Je sais que tu maîtrises la calligraphie, donc je te montre le sceaux à rédiger et je te laisse faire ensuite...

T'appliquant comme tu l'as appris, tu remplis d'écritures trois morceaux de papier nécessaires au jutsu et les tends à Towa pour qu'elle les reproduise. Puis, tu l'observes faire, tout en retournant dans tes pensées précédentes. N'est ce pas finalement là le signe que tu attendais ?
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 127
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop.. Left_bar_bleue673/500Tous en stèle et au galop.. Empty_bar_bleue  (673/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je n'ai pas réfléchi en attaquant. Pour moi, cette brume était clairement une technique ennemi et, la personne la plus proche devait en être à l'origine. Après réflexion, c'est stupide... On va donc mettre cela sur le coup de la panique et prier pour que mon erreur ne cause pas du tord à un innocent mais qu'elle permette de punir un coupable. Je ne vois pas clairement mon adversaire -ou ma victime-. Cependant, sa silhouette se meut beaucoup, me laissant penser que je ne l'ai pas atteint ou plutôt qu'il a réussi à esquiver. Je saisis le seul kunai que je porte sur moi, prête à engager le combat avec l'inconnu si besoin. Cependant, il disparaît soudainement de mon champ de vision pour se retrouver derrière moi, me menaçant d'un scalpel. Je déglutis et laisse tomber mon arme.

-Towa chan ?

Hein ? Cette voix... C'est... Shika ? Je me retourne pour vérifier son identité tandis qu'il confirme la mienne. Donc, il n'y a jamais eu de méchant type... Heureusement que je suis tombée sur le chef de clan, je doute que tout le monde soit capable d'esquiver les lancés d'une spécialiste du Shurikenjutsu. Oh ? Le voilà qui me gronde, c'est surprenant. Mais, je le comprends, cela aurait pu être dangereux et en tant que chef de.... Hein ? Il... Je place ma main devant mes lèvres et tente de garder le contrôle de moi. C'est trop dur. Je ne peux m'empêcher de rire, de rire à gorge déployée lorsqu'il me montre le senbon planté dans son postérieur et qu'il m'explique les conséquences de mon acte. Il exagère tellement la chose que cela le rend ridicule. Après m'être calmée, je lui retire l'aiguille.

- Désolée, je pensais qu'il s'agissait d'une attaque ennemie.

Cela fait longtemps que je n'ai pas ri ainsi. Je ne me souviens même pas de mon dernier fou rire. C'est dingue ce don qu'il a pour détendre l'atmosphère et créer une ambiance agréable. Mon camarade s'égare. Il passe de l'idée du possible trou dans la langue à celle d'un bijou à y accrocher ou d'un bijuu à y caser. Il a de l'imagination à revendre, comme toujours. C'est rafraîchissant, il parvient toujours à me surprendre et à innover. Encore une fois, il me témoigne son intérêt pour les objets techniques dont la mécanique sort de l'ordinaire.

- Ton système est intéressant, je devrais peut-être m'en inspirer pour l'utilisation de projectiles, si tu es d'accord.

Il m'explique ensuite ce qu'est ce brouillard dont il est à l'origine avant de me demander de recréer la barrière. Pour cela, il m'offre le nécessaire à la réalisation des parchemins et me montre les caractères à tracer. Je n'avais pas prévu de m'entraîner, mais soit... Cela ne me demande pas d'efforts physiques et cela peut permettre de créer une sorte de zone de sécurité, idéale pour créer un camp ou passer une nuit quelque part en territoire hostile, durant une missions qui dure un petit moment. Il n'y a rien de bien difficile, je reproduis les symboles, y insuffle du chakra et place les trois parchemins avant de retourner auprès de Shika.

- Comment fait-on pour savoir si cela fonctionne ?
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en stèle et au galop.. Left_bar_bleue949/2000Tous en stèle et au galop.. Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Tu souffres et elle rit. Bon en même temps, la scène est assez cocasse pour que tu ne lui en veuilles pas du tout. Au contraire, habituellement réservée, il est rare que tu vois Towa se détendre ainsi et tu trouves le moment fort agréable. La kunoïchi est un oiseau rare, sa timidité n'ayant d'égal que sa fidélité envers Inari et ses occupants. Tu lui souries en signe d'approbation, en espérant que cet instant en appellera d'autres du même acabit. Votre relation ne peut que se renforcer par l'intermédiaire de ce type de partage et consolider le lien qui vous uni, jusqu'à ce qu'un jour, qui sait, vous puissiez vous trouver les yeux fermés, même dans les situations les plus périlleuses. Tu la laisses retirer le senbon de ton arrière train. Une épine de moins dans le pied ! Elle récupère ensuite les parchemin proposés et commence son œuvre tandis que ton esprit repart dans ses vagabondages d'un autre temps.

Toujours plongé dans te pensées alors que la jeune femme s'applique à dessiner les sceaux nécessaires, tu mets un certain temps à réaliser qu'elle a fini et est en train de t'interroger sur la solvabilité de la technique. Sortant de ton état absent en espérant qu'elle ne l'a pas trop remarqué, tu secoues frénétiquement la tête de gauche à droite pour reprendre tes esprits et te laisse choir lourdement sur le sol pour t'asseoir en tailleur. L'instant n'est que très bref.

-AAAAAIIIIIIEEEUUUUUUH...

Tu bondis d'un bon mètre vers le haut pour te retrouver de nouveau sur tes deux pieds, sautillant dans tous les sens, une main salvatrice frottant vigoureusement le fessier touché plus tôt et complètement occulté au moment de t'asseoir. Chose rare, tes joues rosissent d'une certaine gêne quand tu prends conscience du ridicule de la situation, avant que tes rires ne prennent la relève et ne fassent échos aux éclats précédents de ta camarade de jeu. Tu reprends doucement ton sérieux et une stature plus présentable.

-Ok, impeccable...alors maintenant que les parchemins sont placés, et bien...y a plus qu'à attendre...ah oui, tu peux aussi définir si tu le souhaites une pulsation de chakra particulière ou un mudra spécifique qui permettra à quiconque le connaîtra de se balader librement à l'intérieur comme à l'extérieur de la protection ainsi créée. Écoute, là tu définis un mudra par exemple, je vais l'utiliser tant que je suis ici, je vais sortir et revenir sans reproduire le mudra. Si tu es alertée et que le brouillard se déclenche, alors on pourra dire que la technique est réussie...ok, j'y vais...si ça marche, je te laisse le reproduire pour ce que j'ai à te dire ensuite...maintenant que tu es là, autant me lancer...

Tu sors à l'extérieur du fuinjutsu en te convaincant sur le chemin que la meilleure décision à prendre est de lui révéler une partie de la vérité en lui laissant le choix d'en connaître l'entièreté. La mine grave, tu es maintenant sûr de toi. C'est ce que tu feras. A elle ensuite de décider si elle souhaite franchir la limite ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 127
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Tous en stèle et au galop.. Left_bar_bleue673/500Tous en stèle et au galop.. Empty_bar_bleue  (673/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Attendre ? C’est tout ? Cette simplicité me dérange, pour une technique si utile, bien que ce ne soit pas pour me déplaire et que la majorité de mes techniques sont basiques et pourtant des plus efficaces. Il est possible de définir une pulsation de chakra ou un mudras afin que des personnes puissent passer la barrière sans activer le brouillard. Ce n’est pas si simple que cela, en fait, pour une technique de si bas rang. C’est une technique complexe qui permet, dans un sens, de pallier l’absence d’un quelconque senseur dans une équipe, élément pourtant essentiel lorsqu’on évolue en terrain inconnu. Je me questionne néanmoins sur la raison pour laquelle mon ami a appris ce jutsu, lui qui possède des dons sensoriels. Pour la possibilité de camouflage dans la brume ? Cette incompréhension du point de vue de mon chef de clan me permet de déterminer que mon entraînement spirituel et cognitif est encore insuffisant bien que je pensais que je n’avais strictement rien à craindre de ce côté là.

Quoiqu’il en soit, je montre un mudra à mon maître et j’attends. Je songe à effectuer une initiation aux arts de l’illusion car si je m’y mets, j’ai bien l’espérance de pouvoir atteindre un niveau spirituel et cognitif plus que convenable et ainsi mieux saisir la façon de pensée de ceux qui m’entourent et d’étrangers. En y méditant un peu, il s’agit d’un domaine que je ne maîtrise pas et sui s’avère pourtant être incontournable lorsque l’on parle de manipulation, infiltration ou d’un autre art demandant une certaine fourberie que j’ai la prétention de penser détenir. Tandis que je réfléchis à mes perspectives d’évolution, la brume commence à se lever, démontrant ainsi que j’ai réussi l’apprentissage de cette technique.

J’attends patiemment que Shika me rejoigne. Si je ne me trompe pas, il voulait me parler de quelque chose, cela m’avait l’air assez important... Je suis contente que mon camarade se confie, cependant j’espère qu’il ne va pas m’annoncer une mauvaise nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.