:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un véritable adversaire. [Ft. Hiruma Tozen]

Invité
Invité
Son katana en bois rase mes cheveux blancs lorsque je m'accroupis pour esquiver.
Je me relève de manière fulgurante, uppercut du droit enchaîné d'un coup de pied dans le diaphragme, mon adversaire vole et roule dans le sable, lâchant son arme au passage.
Trop facile. Je rigole et frappe mon poing dans ma paume gauche, excité par le combat, bien qu'il soit simple :

"Je suis sûr que tu t'es pas donné à fond !"

Le jeune Chuunin me regarde, furieux. La prétention. Penser qu'on peut vaincre n'importe quel adversaire est ridicule. Non, il existe des êtres monstrueux, trop forts pour soi. Et c'est pour ces adversaires que l'on doit vivre ! Car c'est eux qui nous procurent de véritable sensations.
En le provoquant, je le pousse à me montrer ses meilleures cartes. Allez ! Prouves-moi que t'as des tripes !
Il se relève difficilement. La puissance de mes coups n'est pas anodine, ils sont portés dans le simple but de terrasser mon ennemi. Il inspire... et expire dans la paume de sa main droite, une petite tornade se forme. Du Futon ? Je charge.

La petite tornade fonce sur moi, je l'écarte d'un revers de l'avant bras. Il est surpris. Son attaque était faible, bien plus faible qu'elle n'aurait du l'être... Il aurait dû s'y attendre. Le méchant coup que je lui ai infligé au ventre n'y est pas pour rien. C'est pour cela que j'ai pu me concentrer sur ma charge sans avoir à encaisser le coup.
Maintenant que je suis au contact, c'est terminé. Je lui assène un direct du droit des plus mémorables et son visage termine dans le sable. Il ne se relèvera plus.

Je me tourne vers les quelques spectateurs intrigués et je pousse un cri de rage. Mes muscles bandés luisent au soleil tapant. Je sors un cigare de ma poche et l'allume.
Ce gars là n'avait pas la foi pour devenir un véritable combattant. Il restera un subordonné toute sa vie. J'expire un important panache de fumée.

"ALLEZ ! Y'a pas quelqu'un d'autre pour venir s’entraîner ?!"

Tout le monde a entendu mon cri bestial mais les entraînements reprennent la normale, comme si de rien n'était. Leurs petits combats ridicules sans aucune intensité sont vraiment...décevants. Mais où sont les vrais guerriers de Suna ?!
Je veux voir une âme puissante ! Une vraie ! Qu'on vienne me donner du frisson ! Je ne tiens plus en place ! Je trépigne de rage, défiant du regard toute personne entrant dans mon champ de vision.
Je m'entraîne ici depuis peu et j'ai étalé tout mes adversaires. La plupart des Chuunins sont plus jeunes et j'ai l'impression qu'éclater leur visages un par un ne plaît pas trop à l'opinion publique.

Il va venir, je le sens ! Un combat mémorable ! Des sensations extraordinaires ! Un adversaire puissant ! Je peux déjà sentir sa puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sec et aride, l'air du Pays du Vent agite ma chevelure et ses reflets blonds accentués par le bronzage, tandis que je suis posté sur le toit d'un bâtiment faisant la bordure du terrain d'entraînement principal de Suna. Ayant terminé mon échauffement, je scrute les environs à la recherche d'une potentielle connaissance. J'ai pour habitude de m'entraîner seul. Néanmoins, j'aime rencontrer mes collègues et me faire un petit nom. Je n'ai que faire de la notoriété, toutefois, j'ai des projets qui demandent à me constituer un petit réseau. Ma vision politique vis-à-vis du village est assez marginale et incomprise. Je dois, malgré tout, partager ma vision du monde au plus grand nombre possible. Les arts martiaux sont pour moi une manière de poser mes mots, de transmettre mes idées à ceux qui savent l'écouter.

Le terrain d'entraînement est donc le lieu idéal pour que je puisse m'exprimer. C'est la raison pour laquelle je semble si concerné lorsque j'y suis. J'observe chacun d'entre mes semblables, décryptant et analysant leur personnalité, au biais de leurs attitudes, de leurs conversations, et tout signal pouvant être interprété. Tiens, voici justement l'un d'entre eux qui semble s'exciter tout particulièrement...

Déjà deux gars qu'il rétame, deux ninjas pourtant aguerris pour leur jeune âge. Il faut dire qu'il a terminé sa croissance... Peut-être est-ce véritablement avantageux. Et le voici qui en dégomme un troisième. Sa domination ne laisse planer aucun doute, d'ailleurs, toute la foule l'a bien remarquée. Et alors qu'il hurle sa recherche d'adversaire comme un mâle alpha en manque de reconnaissance, il n'y a évidemment personne qui répond.

Je laisse le malaise s'installer sur les lieux tout en sautant par-dessus le rebord du toit sur lequel je me trouve, atterrissant avec souplesse sur le sol ensablé.

- Yare yare...

C'est là que la foule se retourne vers moi, accroupi. Les avant-bras appuyés contre mes cuisses, je fais signe de venir à Wada d'une main, une expression presque désabusée sur le visage. Mon regard laisse clairement entrevoir ma condescendance envers ce type. Qui qu'il soit, je montre clairement à tout le monde ici que je n'ai absolument aucune crainte vis-à-vis de lui. Mon attitude contraste donc fortement avec celle du reste de la foule, qui doit me croire complètement fou, mis à part, peut-être, pour ceux m'ayant déjà vu à l'oeuvre... Et du point de vue de mon interlocuteur, je dois clairement attiser une certaine envie d'en découdre... Faire preuve de cran face à quelqu'un en pleine confiance est le meilleur moyen d'attirer son attention.

Un véritable adversaire. [Ft. Hiruma Tozen] L5a5

Maintenant, les projecteurs sont tournés vers moi. C'est là qu'on remarque que j'ai tracé dans le sable un cercle de deux mètres en me plaçant en son centre. En me redressant, tranquillement, je me mets en position de combat. Orienté vers ma droite, j'ai la jambe gauche vers l'avant, et le poids parfaitement réparti entre mes deux jambes. Les deux bras en guise de garde, à mi-hauteur, je me dynamise enfin en sautillant sur place avant de faire à nouveau signe d'une main à Wada.

- Fais-moi sortir de ce cercle pour voir.

Le défi est lancé : Wada ne peut le refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
La cendre de mon cigare tombe sur le sable pur. Je sens bien que personne n'aura le courage de relever le défi. Je ne suis pas là pour prouver ma force ou taper du faible, je suis là pour m'entraîner. Je cherche un ennemi qui me poussera à me dépasser et tout donner, c'est comme ça qu'on apprend.

Soudain, je sens une puissance atterrir derrière moi. Un frisson me parcourt, j'expire un dernier nuage gris et je me tourne vers l'inconnu, un sourire satisfait sur le visage.

"Yare yare..."

Je ne suis pas le seul à l'avoir senti. Comme une masse uniforme, les chuunins cessent les combats et s'éloignent de nous deux, pour pouvoir observer sans prendre de coups.
Un blond est accroupi dans le sable et me regarde avec condescendance. D'un signe de la main, il me fait signe de venir, sûr de lui. Je le sens dans ses yeux, il est prêt à en découdre. Il a l'âme d'un guerrier exceptionnel ! L'excitation grimpe petit à petit, je jette mon cigare au sol.

"Fais-moi sortir de ce cercle pour voir."

Autour de lui, un cercle de deux mètres de diamètre était dessiné dans le sable.
Oh oui ! J'aime ce défi ! Je ricane et je balance à mon adversaire, déterminé :

"Je vais pas retenir mes coups."

Ou plutôt, si tu veux fuir, c'est maintenant. Si je dois te briser un os ou deux pour gagner ce combat, je le ferais. Mais je ne compte pas balancer la sauce dés le début... On va garder mes petites surprises pour les meilleurs moments !
De plus, le fait qu'il s'enferme dans ce petit cercle me prouve qu'il va me combattre au corps à corps et ça, c'est parfait. Je suis un spécialiste du corps à corps. Si lui aussi... Ouh, je sens que je vais m'amuser !

Je charge. Dix mètres ! Cinq mètres ! Trois mètres ! Le sable se soulève à chacun de pas, ma vitesse augmente à chaque centimètre ! Le blond n'a pas encore bougé. Il attend sûrement que j'arrive à portée. Vu ma taille, mon allonge est bien plus grande ! je vais le frapper le plus tôt possible !
J'aligne ma frappe, je vise le visage, je vais balancer toute ma puissance !
Mon crochet du droit part à une vitesse fulgurante, entraîné par ma course. L'air siffle. Le sable vole.
Montre-moi ce que tu vaux !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

L'inertie. Principe fondamental au sein de tout art martial, c'est en elle que réside la véritable force. Qu'importe la puissance d'un guerrier : s'il n'est pas maître de sa propre inertie, alors sa propre énergie peut être retournée contre lui. Focalisé sur mon hara, centre de gravité situé dans le bas-ventre, je décrypte les mouvements de mon adversaire en le laissant approcher. Sa carrure est imposante, mais je ne me sens absolument pas sous pression. Je sais déjà comment tout va se passer.

Le voilà qui pénètre le cercle tracé au sol. Lorsqu'il arme son poing droit en arrière, je fléchis un peu plus mes jambes. Il décoche un crochet virulent, d'une lourdeur digne de sa corpulence. Vif, je penche mon buste vers l'arrière tout en basculant mon poids sur ma jambe droite. D'un geste du bras gauche, je viens balayer l'aire devant moi tout en pivotant sur ma droite afin de dévier son crochet sans qu'il ne puisse atteindre mon visage. De plus, en accompagnant son geste, je maintiens son élan en le désaxant sur sa gauche, me permettant de le contrer sans qu'il n'ait le temps de réagir.

Ainsi donc, tandis qu'il est encore en train d'effectuer son action, je peux déjà pousser sur ma jambe droite afin de pivoter dans le sens contraire, décochant un uppercut du droit en pleine face. Son propre élan rend l'impact d'autant plus violent, son poids l'empêchant de freiner son avancée. Le coup a néanmoins la puissance nécessaire pour le renverser complètement, le renvoyant sur quelques mètres d'où il vient.

Un bruit sourd résonne à travers le terrain d'entraînement, tandis que la foule retient un "ouuuh..." plein de stupeur. Il y a de quoi être légèrement sonné : le changement brutal de direction peut provoquer un certain trouble durant quelques secondes. Toujours en position au centre du cercle, j'agite mes bras comme si je m'échauffais encore.

- Bah alors, qu'est-ce qu'il se passe ?

Quelque peu sadique, je laisse monter en moi un frisson d'adrénaline. À mon sourire carnassier s'ajoute désormais un regard démoniaque et mes postures adoptent des allures de plus en plus bestiales. Mes instincts sont aux aguets, Wada va devoir redoubler d'efforts s'il veut remporter le défi.

Un véritable adversaire. [Ft. Hiruma Tozen] Bc0c

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mon adversaire comble mes attentes ! Alors que mon attaque meurtrière fonce droit vers son visage, il se meut avec une agilité rare et détourne mon coup sans grande difficulté. Mes yeux brillent alors que je vois exactement ce qu'il va faire. Un uppercut ! Je ne peux pas l'éviter et c'est tout à fait logique.

La foule ressent les dégâts du coup autant que moi. Ma mâchoire claque, je bascule et roule dans le sable. Je me relève sans aucune difficulté, à peine blessé. Je sens cependant le goût métallique du sang naître sur mon palet.

"Bah alors, qu'est-ce qu'il se passe ?"

Mon adversaire, au milieu de son cercle, me regarde avec dédain. J'éclate de rire. Un rire satisfait et grossier, enfin quelqu'un capable de me faire vibrer !
Ce premier coup, simple et puissant était facile à contrer. C'était un peu... Un test ? Noon, j'y aurais mis moins de conviction. Disons, un prémisse.

"Toi, t'es fort."

Des murmures parcourent la foule devant cette affirmation évidente. Le premier type qui m'envoie balader et qui ne semble même pas avoir de difficultés ! Est-ce que je suis censé avoir une seule chance ?!
Le point de vue d'un spectateur sur un combat est toujours très biaisé. Un coup bien placé et c'est bon, il va gagner ! Non, je sens bien sa force exceptionnelle mais... J'ai une volonté d'en découdre bien trop élevée  pour le laisser gagner sans lui en avoir fait baver, même un petit peu !

Tu désires la même chose que moi, je le sais ! Tu veux sentir l'adrénaline d'un combat difficile et douloureux ! Et je vais te l'offrir !
Cette fois-ci, j'y vais déterminé à le faire souffrir.

Je marche une nouvelle fois vers le cercle, sous les ricanements de la foule, sûrement ravie de voir celui qui les éclatait se retrouver à leur place.
Je fixe mon adversaire droit dans les yeux. Juste avant de rentrer dans le cercle, j'accélère subitement pour l'attaquer exactement avec le même coup que tout à l'heure !

Mais cette fois, je suis solide sur mes appuis, il ne pourra pas me faire basculer de la même façon ! Mon coup ne le touchera pas, je le sais. Cependant, ce n'est pas mon coup de poing que je prévois d'enfoncer dans son ventre.
Je ne sais pas s'il sera capable d'éviter cette feinte assez basique, mais s'il riposte, je l'attendrais !

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Comme je pouvais m'y attendre, le bougre encaisse aisément ma riposte et se rétablit rapidement. Le voilà à nouveau qui me charge, cette fois avec une lueur différente dans le regard. Son sourire mesquin laisse place à une expression sérieuse, presque grave. Il prend donc notre duel au sérieux. Devant une telle reconnaissance de sa part, je décide de laisser tomber ma condescendance et de l'accueillir avec tout ce que j'ai.

Son regard est celui d'un animal dévoué au combat. Je sens dans sa gestuelle sa détermination, aussi, je me tiens bien droit, répondant à son affront avec fierté. Ainsi, lorsqu'il arrive à moi, je le scrute dans le moindre de ses détails, décryptant chacun de ses gestes. Il semble donner le même coup que précédemment. Toutefois, il stoppe son élan afin de ne pas reproduire la même erreur. Face à cela, je suis prêt à réagir, mon bras gauche déjà en opposition afin de parer son crochet. C'est alors qu'il frappe à l'aide du genou en visant mon estomac, ne me laissant qu'à peine le temps de me contracter afin d'encaisser.

Le coup me fait déraper sur le sable jusqu'au bord du cercle, tandis que mon adversaire est en son centre. Mais sans lui laisser le temps de réagir, je disparais pour me retrouver soudainement à ses pieds, en position accroupie. Le corps renversé vers le sol, je pousse à l'aide de mes bras et de ma jambe droite afin de donner un violent coup de pied ascendant visant à frapper Wada en plein menton. Le jutsu est comme un coup de massue orienté vers le ciel, et a une puissance suffisante pour le faire décoller sur plusieurs mètres, droit comme un I.

Et tandis que Wada s'envole vers d'autres cieux, je semble disparaître à nouveau, du point de vue de Wada tout du moins, puisque grâce à une seconde technique, je me rends avec vélocité dans son dos, l'accompagnant dans son vol plané, alors que nous sommes toujours au-dessus du cercle tracé par terre. Sans qu'il ne puisse me voir venir, je lui assène alors un virulent coup de pied circulaire au niveau des côtes, d'un geste rappelant une retournée acrobatique. L'impact se veut suffisamment violent pour le secouer, d'autant plus qu'il est projeté à grande vitesse contre le sol sec de notre terrain d'entraînement.

Suite à ce dernier mouvement, j'atterris avec souplesse, parfaitement au centre du cercle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mon genoux s'enfonce dans son estomac, je sens ses abdominaux encaisser le choc convenablement malgré la contraction tardive. Il glisse, droit vers l’extérieur du cercle. Et je regarde les yeux brillant l'inexorable déplacement...
Mais il n'est pas du genre à se laisser battre aussi facilement. Il disparaît subitement. Pour réapparaître à mes pieds, il n'a plus aucune condescendance dans son regard. Je souris, sentant le coup inévitable arriver :

"Sérieux.."

Son pied fracasse ma mâchoire un fois de plus et la puissance de son coup soulève violemment mes 100 kg à plusieurs mètres du sol sans que je ne vois rien venir. Là, j'ai senti passer. Alors que je suis dans les airs, je baisse les yeux pour l'apercevoir mais... Hein ?
Il se passe exactement 0.5 secondes avant que je ne comprenne ce qu'il se passait. A une vitesse effroyable, il s'était propulsé derrière moi. Armant maintenant sa jambe en plein vol pour frapper de toutes ses forces.

Niveau force, nous nous valons à peu prêt... Mais sa vélocité est démentielle. Il va falloir que je le surprenne si je veux le surpasser.
Son pied s'écrase sur mes côtes. Ce coup aurait dû causer de sérieux dégâts à mon corps mais ma peau et mes os sont bien plus résistants que la normale, il va falloir que je passe outre et que j'encaisse. La douleur n'est pas un handicap pour moi mais un stimulant.

J'ai décidé de ne pas essayer de parer ce coup de pied pour me concentrer intégralement sur ma chute. Il aurait été périlleux de tenter de me défendre et ainsi, je peux vendre son coup pour mieux le surprendre.

Boum

Je m'écrase sur le sol, soulevant un amas de sable. Du moins, c'est ce que pense la foule. En vérité, je me suis réceptionné parfaitement, ignorant la douleur que subissaient mes jambes et mes mains et je n'attends qu'une chose, camouflé dans le sable, un indice de la présence de mon adversaire.

Pouf

Un bruit simple, d'un corps svelte atterrissant sur du sable. C'était le signal que j'attendais ! e bondis hors de l'amas de sable, droit sur lui !

"Raah !"

Je hurle pour pousser mon corps à se surpasser ! Je balance une pluie de coups extrêmement rapides sur mon adversaire pour lui infliger des dégâts d'usure, l'obliger à parer mais surtout préparer un coup bien plus puissant au moment parfait... dés que j'ai une ouverture...
Maintenant !

Je charge mon bras avec une énorme quantité de chakra et je balance toute ma puissance !

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Le rythme du combat s'accélère, à mesure que l'adrénaline monte en intensité. Si notre échange paraît relativement spectaculaire, sur le plan de l'efficacité, j'en suis encore bien loin du compte. En effet, Wada s'avère relativement solide, et je risque d'avoir à recourir à des coups beaucoup plus puissants pour lui faire plier le genou.

Toutefois, ici le challenger, c'est lui. Il est donc tout à fait naturel que ce soit à lui de charger le premier. Je me délecte donc de la position du plus fort, me suffisant à encaisser voire contrer. Je ne dois néanmoins aucunement manquer à mon devoir : la victoire m'appelle, ce simple défi étant à mes yeux aussi importants que la plus rude des batailles. Sur mes gardes, j'atterris souplement, quand tout à coup le voici. Chargeant avec tout autant de vigueur que tout à l'heure, il se laisse cette fois-ci moins emporter, et envoie une série de coups légers plutôt qu'une grosse frappe lourde.

Les bras repliés en guise de garde, j'encaisse sans broncher, protégeant mon visage. Je scrute encore chacun de ses gestes, afin de lire en chaque micro-mouvement ce qui peut arriver par la suite. C'est alors que je sens de par sa posture qu'il va donner un véritable coup. Diffusant mon chakra dans tout mon corps, je prévois une échappatoire à laquelle il est loin de s'attendre.

Ainsi, tandis que son coup de poing est décoché, il est certainement surpris de me voir me pencher sur le côté juste assez rapidement pour l'éviter, avant de même me hisser sous son membre détendu pour me rapprocher de son buste. Sans lui laisser le temps de réagir, je tends la main jusqu'à son buste rapidement afin de planter mon index comme si je creusais dans le sable. Visant entre deux côtes, la blessure peut paraître rude, mais je n'ai visé aucun point vital.

Je pousse ensuite sur ma main en contact avec lui afin de le repousser de quelques pas, retirant mon doigt de la plaie ensanglantée et laissant le sol sableux se gorger d'une teinte rougeâtre. Je suis toujours parfaitement au centre du cercle. Allons-nous droit vers une effusion de sang ? Ou Wada va-t-il me surprendre avant d'en arriver là ? Rien n'est moins sûr.

Prenant de longues inspirations, je reste parfaitement calme, et scrute mon adversaire l'air de plus en plus concentré.

- Je te préviens, à partir de maintenant, je suis sérieux.

Simple sommation ? Ou réel avertissement ? Vu le ton supérieur que j'ai pris en début de rencontre, et le côté provocateur que j'essayais de me donner, on pourrait croire à une mise-en-scène. Mais si Wada scrute bien le reflet de mon regard, il pourrait comprendre que s'il continue, il risque de se blesser beaucoup plus fort qu'il ne peut l'imaginer. Est-il prêt à encourir le risque pour remporter ce défi ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
J'enchaîne les coups de poings sur mon adversaires. Chacun de mes punchs aurait pu coucher un ninja de niveau inférieur, mais lui les encaisse sans aucun soucis.
Je balance la sauce, si ma dernière attaque avait touché, il aurait morflé.

Mais évidemment, il parvient à l'éviter au dernier moment. Profitant de ma position découverte, il se hisse à hauteur de mon torse et balance son poing... Non ! Son index !
Ma peau est résistante, il veut donc la percer pour me blesser plus gravement. Mais cette fois-ci, je suis prêt à le recevoir.

Rageur, je remonte mon genoux et j'abat mon coude, droit sur son bras pour le bloquer au dernier moment.
Lorsque le choc agit, je sens son os à travers sa chair compressée. Je sais que je peux me permettre d'utiliser cette technique sur lui, je ne suis pas prêt de lui briser un os... Mais la douleur doit être exquise !

Alors que j'ai encore l'occasion de le tenir à mon corps à corps, j'en profite pour saisir son bras coincé et le tirer vers moi, abattant par la même occasion mon crâne, renforcé par mon chakra, droit vers le sien.
C'est un duel de résistance et de force brute. Je ne te laisserais plus t'échapper loin de moi. Et quand ton visage sera en sang, je te pousserais hors du cercle !

Ce combat est parfait. Cet adversaire si puissant arrive à me faire douter d'une potentielle victoire ! Je demande juste à ce que le combat dure plus longtemps ! Je veux le voir suer, je veux le voir douter ! Je veux qu'il comprenne que Wada Munemasa n'est pas un adversaire à prendre à la légère !

Je lui prouverais, à lui et à tout les autres ma force incontestable, ma détermination à tout épreuve et ma loyauté sans faille ! Un jour, je me battrais à ses côtés pour que Suna puisse conquérir le reste du continent ! Face à deux as du Taijutsu, personne n'aura la puissance nécessaire pour nous stopper !

Cependant, lorsque je concentre mon chakra pour ce dernier coup, je sens que la fatigue commence à m'envahir.. Mes deux dernières techniques en consommaient beaucoup, si je continue, je tomberais dans les vapes sans même qu'il ait à me toucher.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Les impacts résonnent au travers du terrain, tandis que le dénouement final approche à grands pas. Tout le monde retient son souffle en attendant de connaître le fin mot de l'histoire. De notre côté, tout semble se jouer sur des petits détails. Wada n'a même pas senti mon coup lui entailler la poitrine, et surenchérit en me tirant par le bras afin de m'administrer un violent coup de boule. Ayant lu clair dans son jeu dès l'instant où il me tire par le bras, je lui adresse un sourire mesquin en me laissant tirer vers lui.

S'il veut voir qui a la tête la plus dure, on va voir ça. Prenant une bonne impulsion contre le sol, je raidis mon corps en gainant mes muscles afin de donner moi aussi un coup de tête. La collision déclenche une petite onde de choc due à l'intensité de l'impact, qui souffle la poussière à nos pieds. Toutefois, je n'ai pas bougé d'un pouce, et nous voilà à nouveau face à face, à portée l'un de l'autre. Un sourire carnassier aux lèvres, je frappe aussi vite que possible, souhaitant profiter de l'effet de surprise. Le bras gauche embourbé, je n'ai d'autre choix que d'utiliser le second bras pour frapper : c'est donc un uppercut du droit que je décoche encore une fois, en direction de son estomac, le forçant à reculer de quelques pas sous la lourdeur de la frappe.

- Je te préviens, à partir de maintenant, je suis sérieux.

Inspirant un grand coup, je laisse monter en moi une vague d'adrénaline. J'ai un certain plaisir à cogner sur ceux qui en redemandent, allez savoir pourquoi. Tandis que mon chakra s'agite intérieurement, mon regard s'obscurcit soudain. Une vague d'énergie malsaine s'émane alors de moi, absorbant l'entièreté des spectateurs ainsi que mon principal centre d'attention, à savoir Wada. Celui-ci peut ressentir une intense pulsion meurtrière, celle-là même que ressent une proie lorsqu'elle est épiée par un prédateur.

- Alors, tu la tentes ?

À prendre ou à laisser.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Nos fronts s'entrechoquent avec un fracas audible. Nos deux forces en confrontation génèrent une énergie presque palpable qui fige les spectateurs dans un mutisme surpris.
Je regarde le visage de mon adversaire qui semble autant apprécier le combat que moi. Maintenant que nous sommes au contact, je peux sentir sa puissance énorme, dépassant l'entendement. Tout du moins, me dépassant moi. Gagner face à cet adversaire sera impossible... Et ça, ça me plaît !

Encore une fois, le blond profite de sa vitesse supérieure pour réagir au quart de tour à la suite de cette confrontation sans vainqueur pour prendre l'ascendant. J'ai juste le temps d'apercevoir son poing fondre sur mon estomac et de contracter mes muscles avant l'impact.
Mon corps tout entier vibre sous la puissance du choc et malgré mes appuis solides, je dérape sur quelques mètres, écorchant la peau de mes pieds nus.

Nos deux puissances se séparent et nous nous faisons face, chacun à un opposé du cercle. Les spectateurs retiennent leur souffle, la tension est au plus haut, et une vague d'énergie émane de mon adversaire, faisant grelotter les plus jeunes.

"Je te préviens, à partir de maintenant, je suis sérieux."

Dit-il. Cette réplique m'arrache un sourire satisfait. C'est exactement ce que je souhaite, sentir sa puissance au contact de mon corps endurci ! L'ambiance change, on pourrait avoir la sensation d'assister à une mise à mort mais c'est tout autre chose, juste une démonstration de force.

"Alors, tu la tentes ?"

Tout les regards se tournent vers moi, attendant impatiemment ma réponse. J'inspire un grand coup, sentant mes muscles au bord du gouffre. Mon flanc et mon estomac ont pris des coups sérieux que j'ai su encaisser jusqu'ici, mais un nouveau coup de cette puissance pourrait bien me faire vaciller.

"Evidemment."

Ma voix bourrue mon mon impatience, mais avant d'attaquer de nouveau, j'ai une dernière chose à lui demander :

"Mais avant d'en finir, je veux savoir ton nom."

Le nom de celui qui me battra, le nom de cet adversaire incroyable qui me permettra de me dépasser, de devenir meilleur ! le nom de celui que je dépasserais un jour.
En posture de combat, j'attends sa réponse... ou j'attends son attaque.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Le combat dure depuis maintenant plusieurs minutes. Le soleil cogne fort, l'air sec vient néanmoins me rafraîchir le front, dégoulinant de sueur. Je l'essuie d'un revers du bras droit avant de me positionner parfaitement. Mon adversaire semble décidé à jouer jusqu'au bout. Il demande néanmoins mon nom. N'y voyant pas d'inconvénient, je réponds à sa requête sans broncher. Une bien maigre compensation pour un tel plaisir qu'il m'offre à lui cogner dessus !

- Maître du Poing Démoniaque, je me nomme Hiruma Tôzen.

L'avertissement ayant été donné, il est grand temps que je mette le paquet ! Les jambes fléchies, je bascule mon poids sur la jambe droite, située à l'arrière. Je prends quelques respirations, longues et profondes, afin de me préparer. Je ne compte pas utiliser mes techniques les plus puissantes ici, devant autant de monde et face à un adversaire plus faible que moi. Je risquerai à la fois de divulguer trop d'informations sur moi ainsi que de blesser sévèrement mon vis-à-vis. Non, je vais plutôt utiliser des techniques plus ou moins classiques et conventionnelles, en faisant preuve d'une dextérité et d'une rigueur d'application hors norme, de manière à le mettre hors-combat sans trop de dégâts.

Le silence règne à nouveau. Soudain, d'une impulsion puissante, je me propulse droit devant Wada tout en lui envoyant un violent uppercut en plein ventre. C'est à peine si l'on m'aura vu avancer jusqu'à lui avant que je n'arrive déjà face à lui, le poing droit prêt à s'empaler sur ses abdos. L'impact se veut d'une grande lourdeur de par ma vitesse, venant plier le buste de Wada malgré sa carrure. En ramenant mon buste vers la droite, j'enchaîne avec un crochet du gauche en profitant du pivot de mon bassin pour gagner en force et en vitesse. Je termine ensuite à l'aide d'un kick du droit, consistant en un coup de pied circulaire placé haut, visant la joue cette fois-ci.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mon torse nu lui à la lumière du soleil, la sueur dégouline et je souffle, reprenant mon souffle. Mes yeux sont plantés sur mon adversaire, mon sourire fou est au plus grand, je savoure chaque moment, observant la beauté guerrière de mon adversaire, sa grandeur et sa détermination, encore.
D'une voix posé et sans laisser paraître le moindre épuisement, il répond :

"Maître du Poing Démoniaque, je me nomme Hiruma Tôzen."

Je marmonne, Hiruma Tozen, je n'oublierais jamais ce nom. Sa phrase rapide montre son désir de continuer le combat au plus vite, ça ne me dérange absolument pas.
Le silence règne, tout le monde retient son souffle, regardant qui va se décider à lancer l'assaut. Je me met en position d'attente, dés que je vois Hiruma prendre appui sur sa jambe.
Il peut charger, je suis prêt à le...

"Ooof"

Son poing s'enfonce dans mon ventre, sans même que je détecte son mouvement. Mes muscles se contractent mais c'est trop tard, le mal est fait. Mon corps se plie en deux, l'air contenu dans mes poumons est éjecté et j'ai à peine le temps de récupérer mon souffle qu'un deuxième coup éclatant s'écrase sur mon corps robuste qui, cette fois, encaisse sérieusement les dégâts.
Ces deux coups rapides me laissent un quart de seconde pour relever mes bras à hauteur de mon visage et diminuer à peine le coup de pied intense qu'il me balance au visage.

A moitié sonné par cette attaque, mon instinct prend le dessus. Profitant de l'avoir au corps à corps, j'arme mon bras droit, et je lance un grand punch circulaire, droit vers son visage. Je balance toute ma force dans ce coup, et ce sera sûrement la dernière fois que je pourrais le faire.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Une nouvelle fois, le son de mes poings heurtant ses os vient crisper la foule en admiration devant un tel traitement. Il est presque effarant de voir quelle satisfaction sadique se manifeste chez les personnes ayant été témoin des victoires de Wada et de son court instant de gloire. Je fais néanmoins mine de ne rien voir. Je préfère accorder mon attention à mon adversaire du jour, qui tant bien que mal donne tout ce qu'il a. J'aime sa façon de croire en lui, de ne rien lâcher. C'est donc tout naturellement qu'il en vient à m'assaillir inlassablement, même après cette énorme trempée qu'il vient d'encaisser.

Sur mes appuis, je contracte mes muscles sans bouger plus, accueillant son attaque sans sourciller. Son coup a la puissance de me faire glisser sur les talons, retournant jusqu'au centre du cercle voire un peu plus loin. Mon petit sourire amusé toujours au coin des lèvres, je décontracte mes muscles et laisse échapper un petit soupir essoufflé. A chaque inspiration, je laisse l'oxygène envahir mon corps comme une vague d'énergie se diffusant depuis mes poumons. Wada semble encore légèrement accuser le coup. Nous n'en avons pas fini pour autant.

Usant à nouveau d'une technique de déplacement rapide, je me retrouve face à lui, de profil, orienté vers la droite, expédiant mon pied gauche comme si je voulais enfoncer une porte. Le coup tente de le saisir au niveau du bas-ventre. S'il l'encaissait, de par sa grande rapidité d'exécution, le kick aurait la puissance de l'envoyer balader dans le décor une nouvelle fois, tandis que de mon côté, je reste inévitablement au sein du cercle qui commence peu à peu à s'effacer. La fin du défi approche à grand pas, semble-t-il
.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Fin du combat
Malgré le bruit de l'impact, mon poing est stoppé par la contraction de ses muscles. Tozen glisse sur plusieurs mètres.
Il me regarde avec un sourire, je lui rend la pareille, essayant tant bien que mal de reprendre mon souffle.
Je me remets en position d'attente et je sens que mon corps accuse le coup, c'est bientôt la fin du combat.

Exactement comme tout à l'heure, mon adversaire sur volatilise subitement pour apparaître à ma droite. Un coup de pied sur mon flanc déjà abîmé. J'ai compris son attaque mais je n'ai pas le temps de le tourner à mon avantage. J'ai juste le temps d'abaisser mon avant-bras pour encaisser le coup comme je peux...
La puissance de Tozen est intacte, sa jambe continue sa trajectoire comme si de rien n'était et 97 kilos de muscles quittent le sol pour s'envoler.
Je plane sur une dizaine de mètres avant de m'écraser la tête la première sur le sol. Une douleur intense envahit la bras ayant encaissé l'attaque, je ne peux plus le bouger.

Je me lève subitement pour refaire face à Tozen... Avant de tomber à genoux et de poser mon bras valide au sol. Je n'ai plus de forces, le combat est terminé.
Je lève les yeux vers mon adversaire et je souris :

"Je ne peux plus me battre."

Je crache du liquide rouge et je rigole. Quel combat. Les spectateurs n'osent plus faire de bruit et nous observent. La fierté m'envahit, je viens d'affronter un grand guerrier de Suna.
Je n'en resterais pas là, un jour je le surpasserais, un jour ce sera à son tour de plier devant ma puissance !
Je me relève, mes jambes tremblent et je tiens mon membre blessés dans ma main alors que des filets de sang coulent d'un peu partout sur mon corps.
Mais mon charisme n'en est pas pour autant affecté, je ne suis pas faible et je n'en ai en aucun cas l'allure. Je repars plus fort.

"Le combat est fini... Tozen."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Au rythme des impacts fracassants qui résonnent à chacun de mes coups, je repense à une époque pas si lointaine que ça, durant laquelle j'arpentais les terres en quête d'affrontement. Rares furent les fois où je pris une sévère correction, toutefois, elles m'ont toutes permis d'effectuer un grand pas en avant. C'était avec la même intention que je prenais un malin plaisir à contrecarrer chacune de ses tentatives en le renvoyant d'où il vient, à chaque fois un peu plus esquinté.

Les dernières frappes qu'il a encaissé l'ont certainement assez secoué pour qu'il pose un genou à terre. Et il n'y avait rien de honteux. Bon nombre des shinobis ici présents auraient été mis hors d'état de nuire bien avant lui. Une once d'intérêt vient me titiller l'esprit : je crois déceler un certain potentiel en lui, aussi je suis certain d'entendre parler de lui à l'avenir. Afin de m'en assurer, je m'en vais lui demander son nom.

D'une démarche souple et agile, j'avance jusqu'à lui, sortant finalement du cercle tracé dans le sable, qui commençait à disparaître. Face à lui, je lui tends mon poing afin de le saluer à ma manière, mon regard plongé droit dans le sien.

- À charge de revanche ! Comment tu t'appelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.