:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rends-moi mon peigne [PV Shun]

Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue1091/2000Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rends-moi mon peigne!!
feat. Shun

" Le voleur va dans une direction et le volé dans mille. "




Les journées de pure détente étaient rares dans la vie d'une kunoichi et de pouvoir profiter des sources chaudes sans se trouver compromise dans une mission l'était encore plus. Depuis que la jeune femme avait découvert le petit hameau dans lequel elle se trouvait, coupé du monde et des touristes à la bourse bien remplie, elle venait régulièrement. Il s'agissait d'un petit onsen tout à fait charmant et modeste, tenu par un vieux couple et ses deux enfants. Il n'y avait rien de clinquants ou de tapageurs, et tout était très traditionnels. On pouvait y accueillir une dizaine de personnes, voir peut-être même vingt, ce qui devait correspondre aux nombres de chambres. Il y avait deux grands bains extérieurs, l'un pour les femmes, l'autre pour les hommes, séparés par un très haut mur de bambous. Le tout était encré harmonieusement avec la forêt et ses alentours, sans dénaturé le paysage. Les propriétaires avaient fait en sorte de ne rien déranger. D'ailleurs, c'était ces derniers qui assuraient tous les services : petits déjeuners, dîners, etc...

Lorsque Yuriko parvint à ce lieu idyllique, le soleil était sur le point de se coucher. Elle avait fait bien des kilomètres depuis Konoha et n'aspirait qu'à une seule chose : profiter de la chaleur des bains et du doux parfums de Dame Nature. Elle fut accueillie chaleureusement par ses hôtes qui semblaient particulièrement ravis d'avoir une cliente.

" Bonsoir Madame. Nous sommes heureux de vous accueillir chez nous. J'espère que vous avez fait bon voyage. "
" Le plaisir est pour moi et le voyage fut bon. "

Tendant alors l'oreille, la jeune femme se rendit compte que tout paraissait bien serein. Elle en appréciait encore plus les lieux.

" Cela me semble bien calme aujourd'hui. "
" Oui, madame. Nous n'avons que trois clients dont vous. De plus, vous avez de la chance, vous êtes l'unique femme. Vous pourrez profiter des bains en toute sérénité. "
" Bien que cela m'attriste pour vous, j'en suis heureuse pour moi. "

Yuriko offrit un large sourire aux vieux couples qui venaient de l'accueillir.

" Mon épouse va vous conduire à votre chambre. Sachez que les bains vous sont ouverts à toutes heures, mais le dîner ne sera servi qu'entre sept et neuf heures. "
" Ce sera parfait. "

Alors que la jeune femme s'apprêtait à s'engouffrer dans le long couloir qui la menait à sa chambre, le propriétaire l'interpella.

" Par contre madame! Permettez-moi de vous prévenir. Des bruits courent qu'il y aurait quelques voleurs dans nos environs. Jusque là, aucun de nos clients n'ont été importunés mais mon épouse s'est faite volée récemment une broche, qui pourtant n'avait aucune valeur. Faites attention à vos affaires. "
" Ho? Et bien je ferais attention dans ce cas. Je vous remercie. "

La vieille femme offrit à Yuriko la chambre la plus au sud de leur établissement, loin des chambres déjà occupées. C'était aussi la plus spacieuse et la plus calme, dont la vue offrait un magnifique ciel dégagé. Elle ne pouvait définitivement espérer mieux. Lorsqu'elle fut seule et qu'elle déposa toutes ses affaires, la kunoichi n'avait qu'une idée en tête : les bains. A peine arrivée qu'elle y allait avec enthousiasme. Comme le voulait les traditions, elle s'y rendit en ne portant qu'un léger yukata d'été qu'elle dût abandonner dans les vestiaires avec toutes les affaires qu'elle avait sur elle. Elle releva par la suite ses longs cheveux d'ébènes à l'aide d'un peigne élégant qui lui maintint le tout en chignon. Pour seule tenue, elle dût se contenter d'une simple serviette, assez large pour lui dissimuler chacun de ses atouts féminins.

Lorsqu'elle fit coulisser les portes du bain, la vapeur d'eau des sources chaudes enveloppait tout comme un nuage. La chaleur qui s'en dégageait était particulièrement agréable, et comme le propriétaire avait pu lui signifier, elle était seule. Sans tarder, elle se défit de ce qui la couvrait pour plonger délicatement dans l'eau.

" Voilà qui est agréable. "

Un petit sourire de satisfaction se dessina sur le visage de Yuriko alors qu'elle s'adossa à une pierre tiédie par les vapeurs. Elle pourrait y rester des heures sans se lasser... mais elle n'y demeura qu'une demi-heure avant d'être interrompue par un bruit de broussaille.

" Qui va là? "

Personne ne répondit. Au bout de quelques secondes, deux points luisants apparurent ainsi qu'une petite silhouette poilue: un singe.

" Quel curieux voyeur! "

L'animal ne semblait pas farouche et pas le moins du monde effrayé par Yuriko qui se mit à sourire. Venait-il aussi profiter des bains? C'était ce qu'elle crut un instant mais il semblait éviter l'eau. Il contourna le bain avec agilité pour arriver du côté de la jeune femme. Là, il commença à faire le curieux : il souleva un seau, inspecta une brosse, regarda sous la serviette posée sur le banc... Le primate paraissait presque déçu. Peut-être cherchait-il à manger? Audacieusement, le petit quadrupède vint finalement tenir compagnie à la kunoichi.... jusqu'à ce qu'il vit briller quelque chose dans ses cheveux : son peigne. Ce fut avec culot que le chenapan l'en débarrassa, laissant ainsi la chevelure de la jeune femme cascader sur ses épaules.

" Hey! Rends-moi donc cela! Cela ne t'appartient pas. "

Yuriko tendit la main pour essayer de lui en saisir, mais le singe recula. Il inspecta le peigne, le mordilla et se mit à regarder la jeune femme avec un air qui signifiait qu'il souhaitait le garder pour lui. Autant vous dire que cela ne plut pas le moins du monde à la kunoichi.

" Je ne le répèterais pas. Rends-moi mon peigne. "

Elle sortit de l'eau, ruisselante et se saisit de sa serviette qu'elle enroula autour d'elle afin de se couvrir. Elle tenta de faire quelques pas vers le singe. Il recula. Elle s'y reprit plus lentement en cherchant à l'amadouer. Il recula de nouveau. L'impatience commença à gagner la jeune femme. Le singe aussi. Essayant de se montrer rapide, elle se rua sur l'animal qui se mit à sautiller dans tous les sens.

" Je t'ai dit.... rends-moi mon peigne!!! "

Yuriko rata sa cible... mais n'avait pas jauger sa force. En effet, alors qu'elle aurait désiré assommé le singe, elle frappa dans le mur de séparation des bains. Là, son poing se ficha dans ce dernier et un immense trou venait d'y naître, telle une fenêtre sur... le bain des hommes.

" Zut. "

Le singe, lui, passa sans aucun mal de l'autre côté. Il avait choisi son camp : celui des messieurs. Maudite bête.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue987/500Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Rend moi mon peignoir.
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun

Une journée de détente, c’était ce que les enfants m’avaient ordonné de faire. Je commençais à fatiguer, je n’en pouvais plus. Les cernes sous mes yeux ressemblaient à deux énormes couches noires. Mon corps s’était rendu par lui-même dans cet endroit dont on vantait les sources chaudes. La compagnie du Soleil avait été fort agréable. Je m’étais reposé de temps en temps, le long d’un arbre ou deux, profitant du paysage pour dessiner ce qui m’entourait et ce qui me faisait penser à ce que j’aimais ou non. Je ne comprenais pas réellement, ce sentiment de quiétude, mais il fallait surtout avouer que je n’étais plus accommodé au silence, j’étais habitué à entendre les enfants, crier, chanter, jouer, se chamailler. Le silence était rare, mais j’avais pu laisser le groupe aux mains d’un ami. Cet ami était Isa, il était gentil, malgré sa tendance à s’énerver assez rapidement, c’était un ninja également, mais on essayait toujours que sur les quatre adultes ninjas, il y en avait toujours un dans l’orphelinat pour garder les enfants.

Le voyage fut assez long, mes jambes commençaient à avoir du mal à supporter mon torse et surtout, je commençais à me sentir tout flagada, j’espérais arriver bientôt au niveau des sources. On m’avait dit le plus grand bien de cet endroit. J’arrivais enfin au niveau de l’établissement. Je m’asseyais devant la porte et je soupirais, il fallait que je me relève et c’était bien plus compliqué que je pouvais le penser. Je me relevais et ma jambe droite manquait de se faire la malle, puis je me rattrapais à la porte ce qui me fit rentrer de manière assez ahurissante et un peu bête. Une petite roulade et me voilà devant un petit couple de personnes âgées :

« -Hum Bonjour, désolé de littéralement débouler dans votre établissement.
- Ce n’est rien très cher, vous allez bien ?
- Oui, une légère fatigue musculaire.
- Vous êtes au bon endroit, les sources auront un certain effet curatif sur ces maux.
- J’espère bien, c’est pour cela que je suis venu ici. Puis-je avoir une chambre s’il vous plaît ?
- Avec grand plaisir, vous êtes deux garçons aujourd’hui le bain ne sera pas trop fréquenté. L’endroit est plutôt calme. De plus, faites attention, il y a une histoire de vol qui se fait entendre dans les parages. Nous n’avons rien reçu ici pour le moment, mais sait-on jamais ?
- Merci de votre avertissement, je ferais gaffe. En tout cas, c’est un grand plaisir d’avoir des hôtes aussi prévenants. »

Je me relevais et parti en direction de ma chambre. Pour une fois, je ne me trompais pas de chambre. J’ouvris la porte et me déshabillais assez rapidement, ma seule envie était de foncer dans les bains pour reposer mes petites jambes meurtries. J’ouvris la porte des bains quand un immense voile de vapeur se jetait sur moi, ma respiration fut difficile, mais j’aimais cette sensation de chaleur qui décompressait mon corps, si bien que ma jambe manqua de nouveau à me lâcher. La serviette autour de ma taille et je me dirigeais vers le bain saluant l’autre homme dans le bain, il n’avait pas l’air bien méchant et il avait la quarantaine d’années les cheveux blancs et des petites marques sous les yeux. Il me souriait et me dit :

« - Salutation cher ami, dommage que ce bain ne soit pas mixte vous ne trouvez pas ? »

Alors, en fait je retire tout ce que j’avais pu dire auparavant. Ce mec est un pervers et j’avais limite envie de le frapper. Je le regardais d’un air très méchant :

« - Hum si c’est pour vous voir comme un âne, devant une silhouette féminine autant que j’aille gerber tout de suite non ? »

Le quarantenaire me regardait surpris et se sentit un peu bête et il me dit :

« - Vous savez, à mon âge l’ivresse de l’érotisme est un de mes seuls plaisirs, mais ne vous déplaise. Je ne vous importunerais plus ! »

Mon regard se tournait de l’autre côté.« - Vous savez, à mon âge l’ivresse de l’érotisme est un de mes seuls plaisirs, mais ne vous déplaise. Quand tout d’un coup, un bruit fracassant apparut non loin de moi. La palissade, il y avait un trou qui s’était créé dedans. Mon sourcil s’arquait alors que je voyais le visage de Yuriko derrière, mais elle était enroulée dans sa serviette. Mon visage se mit à rougir, alors que le vieil homme se mit à saigner du nez, mais au loin, j’entrapercevais également la silhouette d’un petit singe, je mis la serviette autour de moi et m’approchais de la demoiselle :

« - Hum, Avez-vous un problème très cher Yuriko ? Je commence à avoir l’habitude de vous voir dans cette tenue, c’est assez bizarre, je dois vous l’avouer. »


b l a c k f i s h


Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue1091/2000Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rends-moi mon peigne!!
feat. Shun

" Le voleur va dans une direction et le volé dans mille. "




Yuriko ne savait pas ce qui était le plus gênant : avoir involontairement abîmé le mur de séparation des bains - et ainsi occasionner une gêne non désirée pour le couple de propriétaire si charmant - ou bien se retrouver une nouvelle fois dans une position qui pourrait être embarrassante pour n'importe quelle femme devant un homme. Croyez-le ou non, mais la première option était celle qui irritait le plus la konohajin. La seconde n'était qu'un détail à ces yeux - notamment parce qu'elle n'était ni pudique, ni complexée par son apparente féminité. C'était principalement les manières qui lui importaient et n'aimaient pas la vulgarité crue et inutile. La situation présente n'était qu'un accident dont elle ne pouvait définir si il était heureux ou malheureux. En tout cas, cela lui permit de retrouver un visage familier auquel elle ne s'attendait pas.

" Shun-san? "

Les grands yeux noirs de la jeune femme s'écarquillèrent de surprise.

" Quel étrange hasard. "

Alors que ce dernier rougie devant le faible habillement de la kunoichi, cette dernière lui sourit chaleureusement. Elle était sincèrement contente de tomber sur cet artiste peintre dont elle appréciait la compagnie qui ne tarda pas, à son tour, de s'envelopper avec une serviette - Yuriko ne s'était pas permise de baisser les yeux et n'avait porté son attention que sur ceux du jeune homme.

" Hum, Avez-vous un problème très cher Yuriko ? Je commence à avoir l’habitude de vous voir dans cette tenue, c’est assez bizarre, je dois vous l’avouer. "

" Ma tenue? Oh. Si je devais y apporter quelques corrections, je dirais que c'est la première fois que vous me percevez sortir du bain. La première fois, je sortais de mon sommeil. La différence est infime mais au moins je n'étais pas trempe. "

Yuriko tenta de resserrer la serviette autour d'elle afin de ne pas avoir à la maintenir en place.

" Je vous prie de m'excuser Shun-san. J'espère ne pas vous offenser d'apparaître de cette façon et j'ose espérer aussi que vous n'aurez pas une opinion plus mauvaise de moi... mais je suis quelque peu embêtée. "

A ces mots, la jeune femme montra du doigt le petit singe chapardeur qui semblait bien guilleret face à son forfait. Mais c'était bien mal connaître la détermination de la kunoichi.

" Ce singe vient de me voler mon peigne. Cela ne serait rien si je n'y tenais pas beaucoup. Néanmoins, cet objet a une valeur sentimentale à mes yeux. Il me vient de ma mère. Je me dois de le rattraper maintenant. Une fois dans la forêt, il me serait définitivement perdu. "

Yuriko afficha un petit air pointé de tristesse à l'idée de ne pas retrouver l'objet, mais lorsqu'elle entendit le singe la narguer de l'autre côté, son regard changea du tout au tout.

" Oh!! Maudit singe! "

Agacée - et visiblement peu désireuse de faire preuve de patience car elle n'aimait pas que l'on se moque d'elle - elle recula alors de quelques pas de la palissade.

" Shun-san, je vous conseillerais de reculer. Je n'ai pas le temps de faire le tour sinon me filera entre les doigts. "

Aussitôt dit, aussitôt fait.

BAAM!!!

Yuriko venait de donner un violent coup de pied dans la palissade, agrandissant ainsi le trou afin d'ouvrir un passage qui lui permit de passer de l'autre côté. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'elle s'aperçut qu'il y avait un autre homme dans les bains, qu'elle salua d'un mouvement de tête.

" Veuillez m'excuser monsieur. Je ne me permettrais pas de vous déranger plus longtemps. Si les propriétaires venaient, dite-leur bien que je paierais pour les réparations. "

A ces paroles, la konohajin se tourna vers le jeune peintre.

" Serait-il déplacé de ma part de vous demander un peu d'aide? Je comprendrais cependant que vous ne le puissiez pas. Sachez que je vous le revaudrais et je vous laisserais le soin de choisir le service que je pourrais vous rendre en retour. "

Le singe faisait maintenant grise mine quant il comprit la force que possédait la jeune femme. Il n'avait pas l'intention de s'attarder et comptait bien les faire courir dans toutes les sources chaudes, voire même au delà. La nuit ne serait pas de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue987/500Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Rend moi mon peignoir.
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun


La vapeur qui entourait de son drap le corps des deux personnes qui se regardaient dans le blanc des yeux, la gêne de la situation qu'avait provoqué chez moi commençait à s'en aller aussi rapidement qu'elle était venu. Le léger blush autour de mes joues s'en allait également et de la tomate, je me retrouvais oignon. Enfin plutôt la couleur blanchâtre de l'oignon pelé. Elle avait fait référence au hasard, il était vrai que Dame Hasard avait sûrement fait de cette rencontre inopinée, le fruit d'une destinée plus grande, mais seul Dame Destinée pouvait le savoir, elle qui tissait sans cesse notre fil du destin. Sa tenue, ne la dérangeait pas en même temps avec un corps comme le sien se retrouver dans cette tenue ne devait pas forcément la déranger. Ce qui me dérangeait plus, c'était le vieux pervers qui se trouvait derrière moi. Il se levait tout nu et nous regardait avant de mettre son pagne et se rapprocher de nous : 

« - Puis-je vous aidez ? »


Je ne répondis pas de suite attendant d'abord de connaître les maux de la jeune femme qui n'avait sûrement pas casser cette palissade pour un geste pervers. Elle expliquait qu'elle espérait que je n'avais pas une mauvaise image d'elle dorénavant. Je la rassurais d'une simple phrase : 

« -Ne t'inquiète pas, je ne pense pas en mal de toi. » 


Puis elle ajoutait qu'un petit signe avait volé son peigne dont elle avait une affection particulière pour elle. Je la regardais avec incrédulité, même dans les histoires, on ne pouvait pas forcément imaginer qu'un petit singe pouvait être aussi capricieux et farceur. Il la narguait, je la regardais et lui dit avec sourire : 

« -Ne t'inquiète pas, je vais t'aider ! » 

D'un simple coup, elle avait fait voler la palissade. Ce bruit avait couvert ma phrase, donc elle me demandait par la suite si je pouvais l'aider. J’acquiesçais d'un geste de tête. Avant de rajouter : 

«- Pas besoin de service en retour, c'est par amitié que je t'aide. » 


C'est alors que le vieux monsieur s'avançait : 


« Je pense que les propriétaires seront compréhensibles, mais je ne peux rester insensible à la détresse d'une demoiselle emmaillotée dans sa serviette. Je viens avec vous ! » 


Je l'avais oublié celui-ci. Mon regard se posait sur lui et d'un geste de main, je regardais Yuriko : 

« - C'est vous qui décidait, mais une paire de main même d'un vieux pervers pourrait être utile à attraper le singe. »

Le vieux explosait de rire et me dit d'un ton ironique : 

« - Le vieux pervers pourrait vous surprendre ! » 


La course-poursuite allait commencer : 

« - Allons-y alors ! » 

Je nouais mes cheveux sous la forme d'une queue-de-cheval. 



b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue1091/2000Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rends-moi mon peigne!!
feat. Shun

" Le voleur va dans une direction et le volé dans mille. "




La situation était aussi contrariante que gênante pour la jeune femme. D'une part parce que tout cela semblait bien ridicule pour un simple peigne, et d'autre part parce que cela pouvait donner l'impression qu'elle était un peu trop sentimentale pour un si petit objet. Mais que voulez-vous, il y existait de part le monde des personnes qui faisaient bien pire pour bien moins que cela. On pouvait aussi voir les choses d'une autre manière et tout simplement se dire que Yuriko était une femme comme une autre, qu'elle tenait à ses affaires mais aussi qu'elle était capable d'une incroyable détermination.

Puisque l'affaire était un peu délicate, elle fut ravie que son infortune lui mit sur sa route son ami d'Uzu... et un autre homme un peu étrange. Et bien plus encore quand ce dernier accepta de lui prêter main forte dans son entreprise.

" Pas besoin de service en retour, c'est par amitié que je t'aide. "

Yuriko lui rendit alors un immense sourire.

" Alors j'en suis d'autant plus heureuse de ta générosité, mais je suis beaucoup trop têtue pour ne pas te rendre un service en retour quand tu en auras besoin. "

Puisque son camarade avait abandonné le vouvoiement et que les deux jeunes gens pouvaient maintenant dire qu'ils se connaissaient depuis assez longtemps, Yuriko décida d'en faire de même et d'abandonner ses usages habituels pour laisser place à la familiarité de leur jeune amitié. Mais alors que tous les deux discutaient, l'autre inconnu se joignit à la conversation. La kunoichi l'avait presque oublié.

" Je pense que les propriétaires seront compréhensibles, mais je ne peux rester insensible à la détresse d'une demoiselle emmaillotée dans sa serviette. Je viens avec vous ! "

" C'est vous qui décidait, mais une paire de main même d'un vieux pervers pourrait être utile à attraper le singe. "

" Le vieux pervers pourrait vous surprendre ! "

A ces paroles, la konohajin acquiesça d'un mouvement de tête.

" Et bien dans ce cas, je serais bien mal avisée de ne pas accepter. "

Puisque le trio des bains étaient d'accord pour se prêter main forte, leurs regards se tournèrent naturellement vers le primate qui comprit très rapidement qu'il venait de se faire trois ennemis. D'ailleurs, pour les narguer, ce dernier se mit à agiter ses bras en l'air tout en tenant le peigne et poussant des petits cris qui donnèrent l'impression de signifier : " vous n'avez qu'à m'attraper si vous le pouvez."

Les yeux de Yuriko se firent plus féroces face à ces singeries.

" Je ne peux décemment perdre face à un singe! Messieurs! Il va falloir que nous l'acculions en l'encerclant ou bien le repoussant dans un milieu clos. Peut-être que nous pourrions le diriger vers une chambre? Il serait plus aisé de l'attraper par la suite. "

La proposition ainsi faite, la jeune femme contourna le bain des hommes pour se placer d'un côté et laissa ses compagnons prendre leur position. Il fallait à tout prix éviter qu'il ne s'échappa dans la forêt voisine, sinon la quête serait perdue. Dans les branchages et dans les bois, le singe était roi.

" Maintenant, place à la chasse. "

La kunoichi s'avança vers le ouistiti insolent et bien évidemment, il tenta de prendre la fuite...

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue987/500Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Rend moi mon peignoir.
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun



Elle souhaitait me remercier d'une quelconque manière par un service. Je trouvais cela étrange, l'amitié était encore un concept que je ne connaissais pas forcément. Un service en échange d'un service, c'était forcément quelque chose qu'on faisait entre amis ? Je ne comprenais pas réellement ce concept. Elle acceptait que je l'aide, c'était déjà ça et le vieux pervers aussi. Finalement, nous allions être trois pour essayer de capturer un petit singe farceur, un petit singe chapardeur. J'avais clairement envie d'attraper ce petit primate. 

La stratégie de la kunoichi était bonne elle souhaitait qu'on l'encercle. La rapidité était une chose plutôt bonne chez Shun, mais c'était un peu difficile de se dire qu'il fallait réussir à attraper un singe qui était le roi de la forêt. Avant de prendre place, je m'arrêtais vers mes affaires attrapait le pinceau que je plaçais dans ma bouche tout en sortant mon encre. Rapidement, la plume de mon pinceau se plongeait entièrement dans ce petit pot et je dessinais un signe sur mon bras, un sceau bicéphale d'un aigle. Ma vitesse allait en être augmenté. Mon chakra s'insufflait dans mon bras avant de se fondre dans mon corps, mes jambes semblèrent plus légères. Je regardais le petit singe de ma position et mes cheveux que j'avais noués était étrangement soigné et doux, l'eau de cette source était bonne pour mon corps. 


De ma position, je voyais le pervers et je savais où était posté la kunoichi. Le petit signe se mettait à se mouvoir, car il avait vu la kunoichi s'approcher de lui. Il n'était pas bête et il était d'une agilité déconcertante ce petit machin. Le vieux pervers était étonnamment agile, il enlevait sa serviette pour se mouvoir. D'un simple bon, il se balançait de branche en branche. Le petit singe prit peur et se dirigeait vers moi, je sautais de manière à me retrouver également sur une branche. Mon agilité et ma vitesse étaient une énorme grâce à mon sceau, cependant, il fallait avouer que se mouvoir avec une serviette n'était pas chose aisée. Je bondis vers le petit être qui m'esquivait vers la gauche, pour se diriger vers une chambre. La serviette avait du mal à tenir et je la nouai de nouveau autour de ma taille et j'avançai vers la chambre regardant Yuriko arriver vers moi, je regardai la demoiselle : 

« - Bon quelle est la suite cette mission de sauvetage du peigne magique ? »





b l a c k f i s h


Rends-moi mon peigne [PV Shun] 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 280
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 316
Expérience:
Rends-moi mon peigne [PV Shun] Left_bar_bleue1091/2000Rends-moi mon peigne [PV Shun] Empty_bar_bleue  (1091/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rends-moi mon peigne!!
feat. Shun

" Le voleur va dans une direction et le volé dans mille. "




La chasse fut lancée et Yuriko, tel un appât, s'approcha dans la direction du primate qui commença à s'agiter. Malin qu'il fut et qu'il croyait être, il tenta une sortie mais le vieil impertinent - qui n'avait visiblement aucun problème avec le principe de pudeur - se montra d'une étonnante souplesse et fut un barrage inattendu face au petit singe. Acculé d'un côté, il tenta de l'autre, mais ce fut son camarade Shun qui présentement lui bloqua tout passage. Il n'avait qu'une unique échappatoire et cela le menait vers l'intérieur de l'établissement. Un petit saut tout en souplesse et le voilà s'enfoncer dans l'obscurité de la maisonnée.

La konohajin afficha une mine plutôt satisfaite puisque jusque là, son plan avait l'air de fonctionner. Toutefois, ce n'était qu'une étape. Récupérer son dû serait une autre affaire. L'idéal serait de simplement le forcer à lâcher son peigne mais il ne voulait visiblement ne pas abandonner son butin.

" Bon quelle est la suite cette mission de sauvetage du peigne magique ?"

La jeune femme afficha un petit sourire.

" Nous cherchons avant tout à le faire lâcher ce qu'il m'a volé. A l'intérieur, il pourrait peut-être trouver quelque chose de plus intéressant, ou tenter de se défendre en nous lançant ce qu'il trouve sur son passage. Il sera moins vigilant et sans doute paniqué. Mais puisqu'il veut faire le malin, je ne ferais preuve d'aucune pitié. "

L'esquisse de la jeune femme s'étira avant de se tourner vers le vieil homme.

" Vous serait-il possible de rester près de cette fenêtre? Il nous faut quelqu'un qui puisse surveiller cette sortie au cas où. De plus, vous avez l'air habile, vous serez le plus prompt à l'attraper s'il venait à s'échapper. "

En vérité, il y avait deux raisons voir même trois pour ne pas entrainer ce dernier plus loin dans cette histoire : dans un premier temps, le vieil impudique ne la mettait pas trop à l'aise et l'idée de se trouver dans un endroit exigu en sa compagnie lui était déplaisante ; dans un second temps, c'était juste une question de lieu, les chambres n'étaient pas grandes, ni même les couloirs, trois individus se marcheraient dessus et cela serait contre-productif; et enfin, ne le connaissant pas, elle voulait éviter de lui être redevable et cela rejoignait en parallèle sa première impression. D'ailleurs, il se baladait toujours... tout nu.

L'attention se tourna alors vers son ami.

" Entrons et dépêchons nous. Tentons de l'enfermer dans une chambre, et le bloquer dans un coin. Comme tu es rapide, peut-être pourras-tu attraper mon peigne si je le distrais. "

Sur ces mots, la kunoichi enjamba la fenêtre et pista le vilain petit singe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.