:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tous en piste!

Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en piste! Left_bar_bleue949/2000Tous en piste! Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Tous en piste! Sam 9 Fév - 15:47
Technique désirée:
 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu danses comme un pied ! Et encore, un pied de quarante-cinq chaussé dans des pompes de trente-six. Autant dire que tu es une catastrophe dès qu'il s'agit de grimper sur une piste de danse. Pas que tu n'aimes pas. Tu es juste conscient de ton incompétence dans le domaine et préfères te garder de te l'infliger. Si bien que tu n'y grimpes pas, ou plus.

La dernière fois c'était avec Mayä, tu devais avoir quatorze ans, un âge où l'on se retrouve vite affligé du poids de nos propres tares, surtout quand celles-ci sont l'objet de moqueries mal maîtrisées par l'adolescence. Ce jour là, les Nara organisaient un bal qui clôturait la fête du cerf, sorte de festival annuel à la gloire d'Inari et de ses occupants ayant lieu au début de l'automne, dans pas longtemps autant dire. Il débutait dès la tombée de la nuit et se terminait en général tôt le lendemain matin. Ce jour là, comme à son habitude, Mayä avait réussi à te traîner là contre ton gré, en t'amadouant de sa bonne humeur et de ses sourires à répétition. Viens, tu vas voir, ça va être top te disait-elle, et on pourra danser tous les deux. Tu parles. C'est la première fois que nous y assistions, la partie nocturne du festival étant réservée aux plus de quatorze ans. Tu l'avais donc accompagné, et elle t'avait tiré jusqu'à la piste malgré ton scepticisme et tes timides tentatives pour lui expliquer que tu ne savais pas danser, tes pieds ne se coordonnant jamais comme tu le souhaitais. Loin d'imaginer ce à quoi elle allait assister, elle avait ri en te voyant t'emmêler les pinceaux dans une honte qu'elle ne te connaissait pas. A dire vrai, elle avait tellement ri que tu avais fini par te vexer et te promettre de ne plus jamais danser avec quiconque.

Seulement voilà, ça fait huit ans que tu es parti, esquivant donc autant de fois cette fête chère au folklore du clan, et s'il est clair que tu seras présent, ton statut t'impose en tant que leader des Nara, d'ouvrir le bal comme l'exige la tradition. Tu as bien tenté deux trois excuses pour t'y soustraire, mais ta mère ne s'est pas gêné à chaque fois pour te rappeler l'importance de ces coutumes. C'est la raison qui fait que tu dois apprendre, sinon à danser réellement, au moins à ne pas être totalement ridicule.
Alors que tu avances sur le chemin menant au terrain d'entraînement, tu élabores divers stratagèmes pour parvenir à remplir cet objectif. Une fois sur place, tu contemples la sépulture du cerf qui, selon la légende, aurait transporté un demi-dieu jusqu'à Inari avant de décéder, laissant  son cavalier partir à la rencontre des habitants du coin pour leur apprendre la maîtrise du ninjutsu et bâtir avec eux les fondements du clan Nara. C'est sous cette sépulture que sont préservées les techniques les plus secrètes de ta tribu.

Tu étires ton ombre jusqu'à la statut de cerf surplombant la dalle de marbre, la faisant s'enrouler jusqu'à l’œil droit de l'animal à l'intérieur duquel tu l'insères, déclenchant un mécanisme qui fait glisser le bloc sur la gauche, dévoilant un escalier souterrain. Éclairé d'un flambeau, et après avoir pris soin de bien refermer l'entrée, tu empruntes les marches qui mènent à un chemin plus étroit et, après quelques minutes, parviens à plusieurs petites alcôves, sur les murs desquelles sont gravées dans un langage connu des seuls Nara, les différentes techniques de votre hiden, ajoutées là au cours du temps, au fur et à mesure de leur découverte. Nul doute qu'un jour tu viendras toi aussi y graver tes propres créations, mais pour l'heure, tu t'es promis de connaître l'ensemble des techniques cachées déjà existantes.

-Zon kagemane...pas là...pas là non plus...toujours pas...ah, là ! Zon Kagemane, technique d'ombre évolutive du kagemane permettant de créer une zone ombrageuse circulaire dont l'utilisateur est le centre. Toute personne prise dans cette zone se voit irrémédiablement immobilisée et soumise aux effets de base du kagemane, à savoir la manipulation de son propre corps par l'exécutant. Évidemment, contrôler plusieurs personnes demandera plus d'effort qu'une seule. Pour parvenir à réaliser cette technique, il faut canaliser une très forte dose de chakra dans ses pieds, diffuser celui-ci dans son ombre et déclencher une expulsion brutale vers les extérieurs...mouais, clair sans l'être vraiment...

Rien de tel que la pratique pour apprendre de ses propres erreurs. La base, c'est le kagemane, donc autant commencer par là et voir ce que tu peux faire avec ça. Naturellement, tu lances ta technique d'emprisonnement. Ton ombre s'étire lentement. Tu l'orientes tout d'abord de manière aléatoire avant de la ramener vers toi, en lui faisant décrire un tourbillon autour de tes pieds, avant de réduire au maximum les espaces entre les différents cercles d'ombres ainsi formés, de sorte à créer une sorte de zone opaque. Si tu parviens à resserrer les rangs de façon plutôt satisfaisante, cela n'en est pas moins insuffisant. Des espaces, même insignifiants, persistent entre les lignes, ne te permettant pas de déployer une zone uniforme plus large.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en piste! Left_bar_bleue949/2000Tous en piste! Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tous en piste! Sam 9 Fév - 15:48
Donc si tu comprends bien, même si le jutsu que tu es en train d'essayer d'apprendre possède les mêmes caractéristiques que la manipulation des ombres basique, ce n'est pas une bonne idée de partir là dessus car la diffusion du chakra est toute différente, du moins pour ce qui est de la phase finale. Tu repères à tes pieds une pierre aux rebords aiguisés et l'utilise pour tracer un cercle de cinquante centimètres de diamètre sur le sol terreux de l'endroit. Tu te places au centre de ce dernier avec pour objectif d'élargir ta zone d'action de la manière la plus uniforme possible jusqu'aux rebords du cercle ainsi défini.

Même rituel que précédemment, puis tu rediriges le chakra dans tes pieds, serrés l'un contre l'autre, avant de le laisser glisser dans ton ombre, répartissant uniformément le tout tout en gardant un lien subtil avec tes arpions. Ton ombre vacille, agitée par toute cette énergie accumulée. Elle a du mal à se stabiliser, quelques parties allant et venant de manière désordonnées sur le pourtour. Tu te concentres un peu plus, réussissant à unifier le tout en un point compact, gros comme un ballon de ''balle au panier'', jeu dans lequel deux camps s'affrontent, chacun devant envoyer un ballon dans le filet adverse, seul l'usage des mains étant autorisé. Quelques gouttes de sueur soulignant l'effort fourni apparaissent sur ton front. Avec finesse, tu élargis lentement, progressivement, le diamètre de la zone que tu contrôles, te permettant même quelques alternances régression progression qui te permettent d'affiner ta maîtrise, jusqu'à ce qu'enfin tu parviennes à englober les contours du cercle tracé plus tôt sur le sol. Maintenant, maintenir le truc le plus longtemps possible.

Quelques instants plus tard, marqué par l'effort, tu relâches le jutsu et décides de t'accorder une pause. Assis sur un rocher proposant un dossier en plus d'une surface plane impeccable pour y poser les fesses, tu sors la bouteille de saké ainsi qu'un petit récipient en terre cuite dans lequel tu verses un peu du breuvage. Tu le portes à la bouche pour t'en humecter les lèvres puis, non sans avoir pris le temps de savourer la boisson, en la faisant aller et venir contre des muqueuses buccales qui se réchauffent au contact, tu avales une bonne lampée qui glisse lentement contre les parois de ton œsophage. Rien de tel que cela et un peu de salvia pour se remettre les idées en place.

Danser, finalement c'est rien d'autre que déplacer ses pieds, pourquoi fais-tu un blocage là-dessus, c'est quand même incroyable. Prestement tu te remets debout et commence à enchaîner quelques pas. Latéraux, rotatifs, avant, arrière. Rien n'y fait, tant que ça reste de la marche, aucun souci, mais dès que tu y associes l'idée de danse et commences à prendre la position, tu t'emmêles les pieds irrémédiablement, la démarche aboutissant au mieux à l'image d'un poulpe auquel ont aurait offert quatre paires de pompes pour aller profiter de la patinoire municipale.

Après plusieurs tentatives infructueuses entrecoupées de plaisirs psychotropes, tu considères que tes connaissances théoriques du kagemane de zone sont suffisamment affûtées pour quitter sereinement l'endroit en saluant une dernière fois la mémoire des ancêtres. Tu ranges ton bazar et prends donc le chemin de la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en piste! Left_bar_bleue949/2000Tous en piste! Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tous en piste! Sam 9 Fév - 15:50
De retour à la surface, tu déposes tes affaires au bout de l'une des branches basse d'un sapin douglas à côté et te munies d'un bâton avec lequel tu traces un nouveau cercle aux dimensions supposément requises pour l'accomplissement de la technique que tu es en train d'apprendre, donc beaucoup plus grand que le précédent. En position, tu fais tourner l'énergie ninja, la diffuse dans tes pieds puis dans ton ombre et patientes dans cette position plusieurs minutes, prêt à enquiller le mudra nécessaire à la moindre intrusion animalière à l'intérieur du cercle. Deux renardeaux ne tardent pas à pointer le bout de leur nez.

Ils s'arrêtent d'abord un peu plus loin, surpris de découvrir cette statue humaine, puis s'approchent lentement. C'est alors qu'ils s'apprêtent à te pisser dessus que tu déclenches le kagemane de zone, relâchant d'un coup le chakra accumulé dans ton reflet sombre.La zone d'ombre s'élargit en un instant, jusqu'à rapidement occuper l'ensemble du périmètre pré-dessiné. Les deux bestioles ne tardent pas à glapir, stressées par quelque chose qu'elles ne comprennent pas vraiment bien qu'elles en ressentent les effets. Pour continuer le test, tu fais un pas en arrière, un en avant, puis tu tournes une fois doucement sur toi même, pour constater que les deux renards reproduisent exactement les mêmes mouvements que toi.

-Mais bien sûr ! Pourquoi je n'y ai pas pensé avant ???

La technique est dissipée sur le champ. Tu récupères ton sac et te hâtes de rentrer au domaine, le sourire aux lèvres, tandis que de leur côté les deux renardeaux profitent de l'aubaine pour s'esquiver. Danso Nara. La solution à tout, c'est lui à n'en pas douter. Un Nara talentueux d'une cinquantaine d'années, maîtrisant le zon kagemane et réputé dans le domaine pour ses qualités de danseur, si bien qu'il paraît que nombre de femmes du clan avaient déjà succombé à ses charmes rien qu'en voyant son corps bouger. Tu cours jusqu'à chez lui en espérant qu'il s'y trouvera. Deux coups frappées et le troisième dans le vide, la porte s'étant ouverte entre temps. Elancé et musculeux à la fois, l'autre te toise d'un œil curieux.

-C'est pourquoi ?

-Danso comment vas-tu ? J'ai un service à te demander...j'ai besoin d'apprendre à danser pour le festival du cerf et pour l'instant j'en suis incapable, la piste me terrorise, mais je viens d'avoir une idée qui devrait fonctionner. J'y ai pensé en m'entraînant au kagemane. Finalement la zone d'ombre n'est rien d'autre qu'une piste de danse. Donc si tu pouvais l'utiliser sur moi et me montrer différents pas, différentes postures en me manipulant par le biais de cette technique, alors je crois que non seulement j'apprendrais mais qu'en plus ça dissiperait mes angoisses...aller dis oui, dis oui...

Danso est un bon gars, toujours près à rendre service, et l'un des premiers à rire de tes âneries quand tu étais môme. Ouvrant sa porte en grand, il t'invites à entrer et exécute la technique, t'emprisonnant ainsi dans sa zone d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 214
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 1407
Expérience:
Tous en piste! Left_bar_bleue949/2000Tous en piste! Empty_bar_bleue  (949/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tous en piste! Dim 10 Fév - 1:40
Une petite musique en fond. Il te laisse d'abord aller au gré de tes propres envies pour se rendre compte de l'ampleur du travail à fournir, puis t'immobilise plus franchement et prends la direction des opérations en même temps qu'il t'indique les consignes à retenir.

-La main plus haut, t'es pas là pour lui peloter le cul non plus...un peu plus de souplesse dans les jambes, et resserre-les un peu, on dirait que tu marches sur des œufs...non mais pas si serrées non plus, le but c'est de pouvoir bouger en faisant des mouvements à la fois amples et empreints d'un minimum de grâce et de souplesse...attends je te met en place...voilà, c'est mieux...détends-toi un peu mon pauvre garçon, je sais pas qui est la fille que tu cherches à impressionner, mais ce qui est sûr c'est qu'elle n'a pas envie de danser avec un bout de bois...le bras autour de la taille c'est ok...le second doit rester relâché...et desserre un peu les doigts de cette main aussi, t'as pas envie de lui broyer les doigts hein ? Et quand je dis relâché, ça veut pas dire tout mou...ferme mais relâché, c'est là toute la nuance...les paumes se touchent mais les doigts ne s'entrelacent pas vraiment...il n'y a aucune prise réelle...les deux doivent faire un effort pour maintenir la position...voilà, comme ça, c'est beaucoup mieux...le regard, pas sur tes pieds...garde la tête haute...selon le degré d'intimité entre ta ou ton partenaire et toi...tu peux pour t'aider, soit fixer un point derrière l'autre ou planter ton regard dans le sien...les hanches souples également et gaine moi ça un peu plus, t'es pas un ver...on y vient...un peu plus sur la gauche et...et voilà...on arrive à une position tout à fait acceptable...maintenant, on va pouvoir commencer à danser vraiment...

Même si tu ne cherches à impressionner personne en particulier, si ce n'est toi-même, il est certains que tu ne refuses et ne refuseras pas quelques compliments sur ton amélioration. Toujours sous le contrôle de Dento, il t'entraîne dans une virée contrôlée à l'intérieur de la piste improvisée. Tu tournes, plies les genoux, te penches en avant, en arrière, t'approche du partenaire imaginaire puis t'en éloignes dans un jeu de dupe émoustillant, ton professeur te faisant répéter les différents pas jusqu'à ce que ton cerveau les imprègne, jusqu'à ce qu'ils deviennent des réflexes mécaniques, comme lorsque l'on apprend à marcher. C'est d'ailleurs ce que tu ressens, cette impression de réapprendre à t'approprier un espace dans sa meilleure mesure, afin de t'y faire une place qui t'appartiens autant qu'aux autres.

Tel un pantin, tu te laisses diriger comme cela pendant encore plusieurs heures, tout juste marquées de quelques pauses pendant lesquelles vous apprenez à faire plus ample connaissance autour d'un verre de saké. Un laps de temps qui lui permet également de recharger un peu ses batteries énergétiques. Enfin, le verdict tombe.

-Bon...tu ne deviendras pas tout de suite le prochain Narachnikov, mais tu es tout à fait apte à emballer n'importe quelle minette qui accompagnera tes pas de danse. Je n'ai plus grand chose à t'apprendre. Désormais, seul l'entraînement te permettra de te perfectionner. En revanche, reviens me voir quand t'auras un peu de temps, je te montrerais quelques danses solo impressionnantes!

Tu le remercies vivement pour tous ses conseils en lui promettant de repasser bientôt, puis prends congé pour regagner ta demeure, non sans l'idée de t'entraîner encore un peu sur le chemin du retour.

Celle-ci prend forme lorsque tu croises un groupe de cinq gamins d'une huitaine d'années qui interrompent leurs jeux et se jettent littéralement sur toi dès qu'ils t'aperçoivent. Ce sont les dernières heures du jour et ces mômes ont pris l'habitude de de se réunir pour profiter de quelques parties de shoji ensembles, avant que la nuit ne tombe. Deux fillettes s'accrochent à tes jambes, deux garçons à tes bras pendant que le dernier est en train d'escalader ton dos dans l'espoir de se caler sur tes épaules.

-Shika dono, quand est c'qu'on fait un entraînement avec toi ?

-Il est où ton fauteuil à roulettes Shika-san ?

-Shika senseï, c'est encore moi qu'ai perdu...tu peux m'aider steplaît...

-Dis Shika-san, tu nous montres un tour de magie ?

Un tour de magie. Ça tombe bien, tu as exactement ce qu'il te faut, et tu vas pouvoir t'exercer un  peu plus.

-Ok les enfants, mettez vous en cercle autour de moi...oui voilà comme ça...vous êtes prêts pour un tour de magie ? Je l'ai appelé, ''tous en piste''...trois...deux...un...

De nouveau, tu reprends étape par étape tout le procédé te permettant de déclencher le kagemane de zone. Malaxer ton chakra, le rediriger vers tes pieds, l'insérer dans ton ombre, et le relâcher brusquement en un cercle d'ombre tout en faisant un mudra. Bingo. Tandis que les yeux des gamins brillent de mille étoiles en attendant le prestige du tour de magie tant attendu, ton ombre se déploie pour les emprisonner tous les cinq.

-Vous comprenez pourquoi ça s'appelle ''tous en piste'' ? Et bien oui, c'est parce que nous sommes maintenant sur une piste de danse...on danse ensemble ?

Répétant avec soin tous les pas appris en compagnie de Dento, tu tourbillonnes, virevoltes, faisant bouger les enfants en même temps que toi. Ils reproduisent tes pas dans une effusion de sourires marquant leur plaisir du moment. Ils en redemandent, et toi tu continues. A chaque reprise, tu améliores tant ta compétence nouvelle de danseur que ta maîtrise de la technique que tu viens d'apprendre. Tu as le sentiment d'être déjà au bal avec tous ces partenaires autour de toi, libéré de tes frustrations comme de ta crainte de faire le pas de trop ou celui mal ajusté. Pas une fois tu ne t'emmêles. Pas une fois tu ne regardes tes pieds qui s'agitent naturellement. Le plaisir est total et la réussite l'est tout autant.

Fier de cette réussite, tu laisses les gamins à leurs dernières parties de shoji avant qu'ils ne rentrent se coucher. Tu aimerais en faire autant, mais tu sais que le temps presse pour terminer toute ta paperasse restante avant de partir en mission avec les Yamanaka.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.