:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Left_bar_bleue1965/2000Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Fouiller ses ténèbres

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Une technique pour fouiller les ténèbres des autres. Pour les connaître, dans leur lumière, comme dans leur ombre, avec ou sans leur permission. 







Ao avait déjà mentionné à plusieurs reprises vouloir apprendre la technique de l’interrogatoire mental. Tu ne t’y étais jamais opposé, mais l’occasion vous avait échappé entre mission, entraînement et nouvelles responsabilités. La soirée précédente, tu avais réussi à donner rendez-vous à ton équipier pour lui offrir de lui enseigner ladite technique.

Suite à cette décision, une boule d’angoisse s’était formée au creux de ton estomac. Tu avais peur du résultat, mais tu te faisais un point d’honneur d’ignorer la façon dont tes entrailles se tordaient à l’idée des possibles résultats de cet entraînement. Pour oublier, tu te concentras sur la fabrication d’onigiris. L’heure du rendez-vous était encore loin lorsque tu terminas de préparer votre repas de midi. Tu décidas donc de te lancer dans la préparation de petites collations.

Les heures s’engrenèrent rapidement alors que tu avais l’esprit absorbé par leur fabrication. L’heure de quitter ta demeure arriva, tu emballas alors le petit festin et saisis une bouteille de saké que tu avais spécialement choisie pour cette occasion. Tu désirais que tout soit parfait. Tu savais ce que signifiait de transmettre cette technique. Elle avait un côté «intime» non-négligeable. Tu allais te servir de toi-même comme outil. La personne que tu étais, comment tu en étais venue jusque-là, où tu te dirigeais, l’essence même de ta personne. Cette idée était un peu embêtante, mais tu n’avais pas réussi à trouver un étranger volontaire pour cette expérience. Après tout, tu n’étais pas très douée pour demander de l’aide.

Tu te rendis d’un pas rapide au lac, derrière le domaine. Tu installas le petit piquenique précautionneusement. Tu attendais ton équipier dans une nervosité qui ne t’étais pas familière. Les doigts de ta main ne tenant pas ton alcool, s’agitaient et martelaient le sol dans un rythme irrégulier. Tes yeux ne restaient jamais bien longtemps sur le lac alors que tu guettais la tête bleue d’Ao.

Il fallut quelques minutes, mais, tu la vis entre les branches. Grande inspiration. Puis, prenant tout le courage que tu pus trouver, tu ouvris la bouche :

« Ao ! Par ici. Je nous ai préparé un repas avant de commencer. »






CSS par Gaelle



Technique enseignée:
 


Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 257
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1588
Expérience:
Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Left_bar_bleue1860/2000Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Empty_bar_bleue  (1860/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rattraper des souvenirs au vent

Raide, transi de froid, courbé. Il fait chaud, pourtant. Mon dos s'étire, encore un peu engourdi. Elle était prête à m'aider, m'apprendre ce que j'ai vu se faire des centaines de fois. Les réponses qui s'alignent sans aucun mot, qui se cramponnent au bout de la langue. Ce n'est que quelques heures avant que mes méninges se sont mis à danser avec le doute.

La couleur du rouge sur tes joues. Son nom.
Ton moment préféré. Le thé qui vient avec.
Ta première mission. Le chemin de ta maison.
L'allure de ton premier cerf-volant. Ton premier bouquet de fleur.
La fête de ta maman. Tes souvenirs d'avant.
Ta première victime. Ta première bouteille de saké.
Ton nom. Mon nom.

Je ne te connais pas. Du moins, pas assez.
Je ne suis pas prêt. Du moins, pas aussi simplement.

Sorti du lit, je finis de me préparer. J'avais mal dormi, il m'a fallu les bonnes grâces de la matinée pour me donner la force d'enligner la porte. Pas par mauvaise foi, non. Plutôt par appréhension. On parle d'un exercice de confiance plus que d'entraînement pourtant, et c'est bien pour ça que je me demande autant de choses. Ça n'a pour but que de me faire réaliser à quel point je ne la connais pas.

On me dira que c'est mieux comme ça, que ce n'est pas le devoir d'un ninja. Les secrets se doivent d'être gardés, mais je n'ai pas cette pudeur pour moi-même. Ce que je crains, c'est à quel point son passé peut être trouble. À quel point je me rendrai compte que je n'ai rien vécu, que je ne fais qu'apprendre des autres sans apprendre de moi-même.

J'ai peur de voir à quel point elle et moi sommes différents.

J'amène avec moi un peu de thé sucré, j'ai pris soin de bien m'habiller pour ne pas avoir l'air débraillé, je ne veux pas qu'elle pense que je m'en fous. J'évite tout autant d'être clinquant, tuant directement la possibilité qu'elle se dise que je vois ça comme un gros geste. Ce qui, pourtant, pour moi, que je ne le veuille ou non, malgré tout, sans vraiment pouvoir le dire, si j'y pense vraiment... est le cas.

«Salut!» Je m'approche, un peu plus timide qu'à mon habitude, cherchant à regarder plutôt les efforts que tu as fourni à préparer notre rencontre plutôt que te considérer toi. Ce qui, du tout au tout, ne me ressemble absolument pas. «Ça a l'air bon, tout ça! J'ai apporté un peu de thé froid, si ça te dit.»

Je finis par m'asseoir, tendant mon regard tantôt sur le lac, tantôt sur la nappe et la nourriture. La nervosité ne descend pas d'un cran. Puis...

«...» Mutisme.

Frigide, rigide, fuyant. Pendant quelques minutes, j'en reste là,à regarder autour. Je ne pensais pas que ça irait aussi loin, mais je n'arrive pas à dire un mot, ni même te regarder dans les yeux. Ce que j'ai, pourtant, fait plusieurs fois. «... Pardon. Je suis un peu nerveux... Merci de vouloir m'aider à apprendre, quand même.» Je n'en dis pas plus, pensant que tu comprends ce que j'essaie d'exprimer, mieux que je ne le ressens moi-même. Pourtant, mes doutes me crient que ce n'est pas le cas, que je ne sais même pas si tu sais que... Je ne sais pas...


Entraînement avec Sayuri
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Left_bar_bleue1965/2000Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Fouiller ses ténèbres

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Une technique pour fouiller les ténèbres des autres. Pour les connaître, dans leur lumière, comme dans leur ombre, avec ou sans leur permission. 







S’il était nerveux, tu l’étais encore plus. De transmettre cette technique c’était s’engager dans votre amitié, c’était de faire tomber tous les murs que tu avais ériger, mettre ton âme à nu et partager absolument tout ce que tu étais. De lui enseigner toi-même cette technique en t’offrant comme objet de pratique, c’était de témoigner de toute la confiance que tu lui portais.

La boule d’angoisse formée au creux de ton estomac te semblait de plus en plus lourde. Tu avais peur. Peur que tes ténèbres l’éloignent, qu’elles avalent sa lumière. Il fallait se l’avouer, Ao et toi n’étiez pas du même monde, malgré que tous les deux apparteniez au même clan. Il était lumière et toi ombre. Alors que ses journées étaient faites de conversation et d’échanges diplomatique, les tiennes étaient remplies de mensonges, de sang et violence.

Vous n’étiez pas le même genre de Shinobi, ou même de personne tout simplement. Vos personnalités étaient opposées, mais tout le temps que vous aviez passé ensemble vous avait inexorablement rapprochés.  Le chemin pour atteindre une telle amitié, une telle confiance n’avait pas été facile. D’étrangers vous étiez devenus équipiers au fil des missions. Jusqu’à ce que vous explosiez, jusqu’à ce que vos caractères opposés vous avalent et que vous cherchâtes à régler vos problèmes par la violence. De cet affrontement, tu avais réalisé que tu tenais à ton équipier, qu’il était devenue ton premier ami. Ton premier lien humain autre que ta mère, ta première ouverture au monde.

Tu étais pleinement consciente de la raison de ton angoisse. Tu savais qu’elle était dû à l’angoisse du rejet, de perdre ton ami le plus précieux pour une technique.

Alors qu’il s’approchait timidement, tu avalas le contenu de ta coupe de saké. Il parlait de thé sucré, tu souris légèrement à cette mention. Évidement. Tu n’étais pas particulièrement amatrice de sucre, mais tu décidas tout de même de faire l’effort d’an prendre.

« Oui, j’apprécierais. Veux-tu des onigiris ? Ou peut-être du saké ? C’est le même que nous avons bu lorsque …. Hum … tu as appris la technique du caméléon.»

D’une main, tu lui faisais signe de s’installer alors que l’autre se crispait sur ton kimono. Tu ressentais sa nervosité avant même qu’il ne la communiqua. Lorsqu’il s’installa, tu lui tendis un onigiri et une coupe.

« Hum. Pour la technique, je pensais que l’on peu prendre notre temps, ce n’est pas une technique très compliquer à comprendre. Les étapes sont simples, mais d’aller dans la tête d’un autre … ce n’est pas toujours quelque chose de facile à faire. Enfin, surtout lorsque l’on connait personnellement la personne je veux dire … Mais ça tu le sais, n’est pas ? »

Tu pris une pause, inspiras et expiras.

« Est-ce que tu te souviens du mudra ? »

En attendant sa réponse, tu pris une bouchée d’onigiri, le fixant dans les yeux, malgré son fuyant.






CSS par Gaelle



Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 257
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1588
Expérience:
Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Left_bar_bleue1860/2000Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Empty_bar_bleue  (1860/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rattraper des souvenirs au vent


Le contenant s'ouvre, les coupes s'alignent et s'engorgent finement. Les pensées fusent, s'étirent et se tordent dangereusement, finissent sur le bout d'une langue liée par la peur de quelqu'un qui n'a jamais rien vu.

Et qui, au fin fond de lui, n'est probablement prêt à ne rien voir.

Mon eau de vie se tend avec mon bras, se retrouvera sans mal entre tes doigts après quelques mastications rapides. Ton eau de vie est trop dévastatrice pour y tomber aujourd'hui; c'est un cadeau empoisonné, mais sans idée maligne. Je préfère garder les idées claires pour cette fois, éviter de déborder. Sans me faire prier, je grignotte un peu l'onigiri à ma portée. Une dernière bouffée, je finis par me lancer.

«Merci beaucoup, ils sont très bons. Oui, je me souviens;»

La graille posée doucement, les doigts se touchent et se relient. La forme est là, imagée par deux mains fragiles et pâles; c'est le mudra clé qui suivait ceux du Nirvana avant que je ne fasse la lecture d'un nouveau chapitre sur la discrétion. On s'est assez servi de ce coup bas pour que je puisse m'en souvenir complètement.

Ce que je n'ai jamais su, par contre, c'est le secret que tu veux bien partager, c'est... Ce qui se passe ensuite. Ce que tu réussis à voir, entendre, chercher, examiner...

Attraper.

Copier.

Voler.

«Je ne te le dis pas très souvent, mais...»

On cherche les bons mots, cette fois. Pas qu'ils pourraient être source d'une quelconque bêtise (du moins, pas plus que d'ordinaire), mais seulement pour bien peser l'étendue de ce que je veux partager. «J'admire tout ce que tu es capable de faire. Je ne sais pas comment tu as appris à faire tout ce que tu fais, mais si c'est aujourd'hui que je le découvre, je te jure que je garderai ton secret.»

Tête basse, joues rosies par la gêne, les yeux de plus en plus à l'aise, je réussis à dire ce qu'il me fallait. Faire cette promesse est suffisant; je sais que je m'y tiendrai, et c'était l'objet de mes inquiétudes enfouies.

Si je voyais quelque chose d'impossible à ignorer, qu'est-ce que je pourrais faire?

C'est simple: garder le secret. «Est-ce que tu connais un moyen de me montrer comment faire la connection pour fouiller? Je ne m'y connais pas vraiment là-dessus, d'habitude c'est moi qui pousse des choses dans la tête des autres, alors...»

J'y repense vaguement; mes connaissances sur le Hiden Yamanaka sont très centrées sur "moi vers l'autre", et jamais l'inverse. Transposition, Échange corporel, Télépathie, Confusion, Choc... Pas que je m'inquiète de ne pas pouvoir y arriver, mais le concept de me faufiler dans la tête d'un autre est très différent que d'imposer des effets.

Entraînement avec Sayuri
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Left_bar_bleue1965/2000Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Fouiller ses ténèbres

Yamanaka Ao et Yamanaka Sayuri

Une technique pour fouiller les ténèbres des autres. Pour les connaître, dans leur lumière, comme dans leur ombre, avec ou sans leur permission. 








Nervosité à son comble, tes paroles inhabituelles en témoignaient. Ses réponses aussi. Un thé sucré entre les mains, le regard poser sur la surface du liquide dansant avec tes mouvements. Tension insoutenable. Tu voudrais fuir, toi qui ne fuyais jamais. Mais aucune préparation à un moment de ce genre ne t’avait été donnée plus tôt. Tu ne savais pas comment accorder ta confiance, comment accepter un autre être humain.

Jalouse. Peut-être serais-tu jalouse si tu venais à connaître les détails de sa vie ? Serais-tu capable de le tolérer ? Il le fallait. Ce n’était plus le temps de reculer, de retourner se cacher ou de simplement se laisser aller à la situation

Regard fuyant, tu écoutas les paroles, touchantes, même pour quelqu’un comme toi, qui se fermais à toutes émotions et qui ne cherchait jamais à les comprendre. Et sa promesse, bien que maladroite selon toi, venait faire trembler tes peurs, secouer tes anxiétés. Il n’était pas là pour juger. De le savoir et de la réaliser était deux choses bien distinctes.

Un soupir, calme, apaisé.

« Merci »

Une voix faible, presqu’éteinte, nouée au fond de ta gorge par l’émotion, mais tu n’ajoutas rien de plus, ne sachant que dire, que faire, te contentant de siroter le thé et de trier le tourbillon dans ta tête.

Et il continua, te posant une question, exposant son inquiétude technique. Facile à comprendre, le processus n’étant pas exactement le même … mais il n’était pas si différent d’une transposition.  Et tu eus l’idée parfaite pour le rassurer, du moins, tu pensais qu’elle était parfaite.

« Écoute, si tu veux, je peux faire la technique d’abord pour te montrer comment elle est vécue par ceux qui se la font faire. Mais ne t’inquiète pas, je ne te brusquerais pas. J’irais doucement et si c’est trop pour toi j’arrêterai immédiatement. Qu’en penses-tu ? »

Tu avais détourné les yeux pour lui faire cette proposition. Tu n’étais pas certaine de la réception de ton idée, aussi bonne soit-elle, ce que cette proposition impliquait était une confiance aveugle en ta personne et pourtant, ton équipier accepta tout de même de se prêter au jeu.

Hochement de tête et tu posas le thé dans l’herbe et t’approchas de lui. Tes doigts de positionnèrent, exécutant les mudras requis avant de venir se poser sur son front. Ton esprit vient effleurer le sien demandant la permission d’entrer plutôt que de tenter de forcer le passage. Le secret de l’interrogatoire n’était pas de faire passer ce qui appartenait à autrui vers toi, mais d’aller chercher ce que tu voulais et le ramener avec toi. Comme une transposition … plus ou moins.





CSS par Gaelle





Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 257
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1588
Expérience:
Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Left_bar_bleue1860/2000Fouiller ses ténèbres [Ft. Yamanaka Ao] Empty_bar_bleue  (1860/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Rattraper des souvenirs au vent
C'est d'accord. Un non-dit très explicite et évident, sinon je ne serais pas ici. J'ai moins peur de la savoir fouiner dans mes pensées que d'avoir à le faire pour elle; je ne crois pas avoir quelque chose à cacher, j'ai appris à être honnête envers moi-même. «Ça me va,» paroles accompagnées d'un léger hochement de tête. Je m'approche un peu en décalant mon fessier, me délogant de devant le repas. Je mémorise une fois de plus les signes puis j'approche mon front de ta paume. Une dernière bonne respiration pour me donner du courage, et puis «c'est bon, je crois que je suis prêt.»

Immédiatement, je constate la similarité entre les fondamentaux du clan et la méthode d'exécution; je me suis trompé, et ça devient facilement clair. C'est une intrusion, une sorte de Transposition partielle contrôlée. Ça fait sens quand on le vit et qu'on s'y connait un peu. Je ferme les yeux et me contente alors d'observer, à partir de mon propre esprit, ce qui se passe à l'intérieur. Instinctivement, mes mains posées sur mes jambes finissent par se lier, former le mudra classique de la transposition.

Je sens Sayuri plonger directement dans ma tête, une fois ceci fait; c'est mon truc pour rester en contrôle. Le mudra de base du clan m'aide à me concentrer, me recentrer quand je doute, et me rappelle ce qui fait de moi un ninja à part entière; mon expertise et mes connaissances, pas ma force.

Si elle plonge un peu plus loin, elle verra une partie de mon quotidien; les gens qui entrent dans mon bureau en fin d'après-midi, ma petite table de travail dans ma maison vide, dans laquelle il manque un élément essentiel et mortellement désiré.

Je veux avoir un petit chien.

Plus loin dans les couloirs de mes pensées, elle trouvera la porte de ma chambre. En rentrant, elle peut voir que ce matin j'ai peu pris le temps de faire mon lit. Si elle fouille, elle pourra facilement trouver un goban caché dans un coin de mon esprit. Ça fait longtemps que je n'ai pas joué.

Très longtemps.

Sur le bord de ma fenêtre, un bonzai en pleine déshydratation, signe que j'oublie de m'en occuper, faute de priorités. En fouillant un peu plus, sur une petite table isolée, un rouleau. Si elle décide de le dérouler, de découvrir ce qui se retrouvent a l'intérieur, elle trouvera probablement mes quelques péchés mignons.

Il vient de Konoha. Il fume trop. Il parle beaucoup trop. Il a un très beau sourire, il est à croquer. Son nom reste un mystère, mais en repensant à ma propre équipière, je me souviens qu'il aime beaucoup le saké. C'est... lui.

Un autre portrait, abrillé par les ombres. Il fume beaucoup, lui aussi. Il parle aussi beaucoup trop, mais il ne serait jamais intéressé par quelqu'un comme moi. Son visage est très familier, mais son nom ne pourra jamais atteindre les oreilles de quiconque. Il a déjà joué au go avec moi, il y a de ça des milliers d'années.

Lui aussi, le visage le plus carré d'entre tous, vient de Konoha. Teinté de toute la saveur de la terre, une poigne ferme et à la fois tendre. Une petite erreur de parcours aux mémoirs d'un bain chaud et de secrets bien gardés. Elle s'appelle «...Aoko Amazake. Tu me dois un massage maintenant, pas vrai?»

Il s'appelle «S... Senju D-»

Le reste ne vient pas. Un souvenir juteux mais avec un gros prix; loin d'être gratuit, il faudra chercher bien plus loin que ça pour trouver. Le coeur bat vraiment vite, les sensations remontent de mon ventre jusqu'à mon coeur. Ta main auparavant chauffée par le thé semble frigide en comparaison. Une autre bouffée d'air, puis je réussis à articuler un peu plus. Je n'ai aucune idée de sur quoi tu as bien pu tomber, mais j'arrive à ressentir la pression sur mon cortex, le chakra intrus qui le parcourt.

«Tu t'en sors? Tu ne t'es pas perdue dans mes papiers?» Je sais que j'ai beaucoup de paperasse sous les yeux ces temps-ci, mais je m'attends à ce que tu ne réussisses à trouver que ça. Pourtant, ça continue...

Entraînement avec Sayuri
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.