:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Univers est vibration [feat une Tortue plus que Géniale]

Invité
Invité
L'Univers est vibration [feat une Tortue plus que Géniale] 72d4ab0a6a9f6f8031237ac9c5cc1004


Baransu, la grande cité Samouraï pro-ninja. De tels qualificatifs malgré la situation géopolitique mondiale montrent à quel point elle est en avance sur son temps. Sa simple existence peut avoir une grande influence sur les événements futurs.

Pour l'heure, c'est surtout le Grand Marché Shinobi qui fait son lot de vagues. Des quatre coins du Sekai se déplacent des personnalités influentes telles que des nobles, des chefs militaires, ou bien simplement de grands marchands internationaux. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je suis ici. En tant que membre de la garde personnelle de l'Ombre du Sable, commandant suprême des armées du Pays du Vent, j'accompagne la venue de notre bien-aimé tyran, en visite diplomatique. Mais Serika-dono n'est pas du genre à se donner des airs avec les formalités mondaines des personnes qu'il allait rencontrer ici, aussi, par principe, il s'interdisait d'être accompagné de sa garde tout le long du trajet. Ou alors se pense-t-il suffisamment indépendant pour suffire à sa protection en toute circonstance. Quoi qu'il en soit, me voilà tout seul dans nos quartiers résidentiels, tandis que mes compatriotes ont tous trouvé une raison de se rendre au festival.

Pour ma part, je n'y vois aucun intérêt. Toutes les attractions que possède ce Marché ne sont que matérielles, et me paraissent donc seulement comme de simples distractions inutiles. Non pas que tout ça me dépasse, loin de là, mais mes objectifs personnels n'ont aucunement besoin de passer par ce genre d'activités. Voyez-vous, je suis un martialiste, vouant mon existence à sa pratique et au dépassement de soi. Ainsi, je ne prends pas la peine de m'éloigner de ma chambre dans cette luxueuse habitation que nous a réservé le Kage. Je me promène aux abords de la citadelle Chûritsu, sans dépasser les murailles qui dessinent son contour.

En effet, de grands espaces verts sont compris dans l'enceinte de la citadelle, permettant aux habitants de se ressourcer ou se balader en toute sécurité. C'est tout simplement parfait pour moi. C'est la première fois de ma vie que je me retrouve aussi loin de mon pays d'origine, et moi qui suis toujours très connecté à la nature et mon environnement, je ressens un besoin de me familiariser avec les énergies présentes ici avant d'entreprendre une quelconque activité. Dès mon arrivée, je sentis comme un appel, un doux chant m'invitant à me balader aux milieux des plantes. La nature est si silencieuse à Suna... La nuit durant, je restai assis en position du lotus sur l'herbe, sans ne jamais me mouvoir. Seule ma respiration, calme et profonde, était perceptible. Mes battements de cœur eux-mêmes ralentissaient. Lorsque je médite, les heures sont des secondes, les secondes sont des heures. Le temps semble prendre une dimension nouvelle, dans la verticalité.

Je ne saurais dire combien de temps exactement je suis resté ainsi. Seulement, lorsque je rouvre les yeux, le soleil s'est déjà levé. Des oiseaux sont assis sur ma tête, quelques feuilles me sont tombées dessus, mais je suis resté imperturbable, sans me douter de ce qui a pu passer aux alentours durant les dernières heures.

Relativement satisfait de ma petite pratique nocturne, je me lève enfin en m'échauffant, avant d'entamer une petite série d'exercices. Pour commencer, je m'amuse à effectuer quelques katas, enchaînements de coups basiques en visant à les parfaire en vue d'une éventuelle utilisation réellement importante. Mes coups sont exécutés avec une dextérité des plus enviables, mon chakra se diffuse parfaitement à travers mon corps de manière à optimiser l'efficacité de chacun de mes gestes.

Tout se passe bien, mais rapidement, je sens une certaine frustration grimper en moi. L'endroit est agréable, je déborde de chakra, et j'aimerais bien taper sur quelque chose pour de vrai. Je n'aimerais néanmoins pas détruire la nature, d'autant plus que je ne suis pas chez moi. Si seulement un expert du Taijutsu pouvait bien apparaître... Avec tout ce beau monde, il devrait bien y avoir un deuxième, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
L'Univers est vibration [feat une Tortue plus que Géniale] Left_bar_bleue123/2000L'Univers est vibration [feat une Tortue plus que Géniale] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur


Salut jovial


Ah, mais y'a pas a dire, c'est beau la jeunesse. ça doit faire bien une heure ou deux que je regarde un petit gars s'entrainer. Méditation, exercices, il fait la totale, pendant que je l'observe du haut de mon muret, savourant un panier de fruit que j'avais échangé contre une de mes peintures à une échoppe un peu plus bas. ah, c'est l'avanatage du festival d'ombre et de lumière de Baransu, les artistes et talents viennent du Sekai entier pour montrer ce qu'ils savent faire, et le troc est de mise. Pour un artiste confirmé comme moi, il m'est facile de me procurer à peu près n'importe quoi, tant mes performances impressionnent.

C'est une période que j'adore. Les gens aiment le festival, sont fascinés par tout et rien, des créatifs viennent de partout, et l'osmietisme bien présenté intrigue, intéresse et se répands. Et puis, on fait des rencontres toutes sauf banales. Comme ce type, par exemple, qui semble ignorer la fête pour se concentrer à un amour du corps que je partage avec lui. En temps normal, il aurait sans doute peu apprécié qu'on l'observe, mais je crois qu'il a carrément ignoré le petit vieux sur son muret. Faut dire qu'avec mon kimono festif et ma corbeille de fruits, j'impressionne peu. Mais le jeune semble m’appeler, et je sens sa frustration jusqu'ici. Son échauffement l'a mis en rogne, et il veut taper sur des trucs. Moi, après tout, je suis là pour saisir l'instant présent, et ma corbeille de fruits est terminée. Je pense que je pourrai enseigner quelques trucs au jeunot, car niveau art corporel, je compte ceux qui m'égalent sur les doigts de la main. Alors, soignant mon entrée, je saute du mur pour atterrir devant lui, l'air de rien, comme si c'était normal, avant de lâcher un simple :

"Salut le jeune ! Pas mal, tes petits mouvements, mais je pense être capable de te battre à la danse à plate couture !"

Paf, introduire ma folie et lui donner envie de me taper, deux missions réussies en même temps. Je ne sais pas vers quoi la situation va évoluer, mais elle m'amuse beaucoup. Je balance mon corps de droite à gauche, dans un échauffement sommaire mais bien suffisant, en attendant de voir le jeune répliquer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le lieu est empli d'une énergie pure en mouvement. Les rayons du soleil, le vent, l'humidité de l'air, la fraîcheur apportée par la végétation, tout cela se mêle dans une osmose quasi-parfaite. La vie elle-même découle de ce principe fondamental qu'est la vibration, l'échange d'énergie. Au milieu de ce beau remue-ménage, je brasse l'air, venant ajouter au grand Tout ma part d'existence.

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Ainsi, de la même manière que la chaleur crée les courants marins, mon soleil intérieur diffuse une chaleur intense, créant un courant d'énergie virulent. Le chakra ainsi pré-malaxé déborde presque de mon corps, tandis que, immobile, je focalise mon attention sur l'homme ayant fait son apparition face à moi. Bien qu'il ne paie pas de mine à premier abord, je discerne rapidement sa constitution. Sa musculature fine mais bien dessinée trahit une grande rigueur, tant physique que psychologique, d'autant plus en prenant en compte son âge avancé. Je décèle également une certaine lueur dans son regard, celle du vieux matou qui observe un chaton courir naïvement après les papillons.

Face à cette condescendance de façade, je ne puis totalement contenir mes pulsions guerrières. Je suis prêt à taper sur tout ce qui bouge, voire même sur ce qui ne bouge pas, depuis un bon quart d'heure. Apparaître face à moi de la sorte revient presque à dégoupiller une grenade, n'attendant plus qu'elle n'explose d'elle-même. Une vague d'adrénaline monte en moi le temps tandis que mon esprit se trouble un court instant. Mes poils s'hérissent, mon pouls s'accélère, tandis qu'une grande pression de chakra emplit l'air et vient s'appuyer sur tout mon environnement, agitant les branches d'arbre et pliant les brins d'herbe dans une danse synchronisée. Réprimant mon envie de lui sauter à la gorge, crocs déployés, je rétorque simplement d'une voix enjouée, un sourire carnassier m'étirant le coin des lèvres.

- La plus simple des danses peut s'avérer mortelle pour qui n'y est pas préparé.

Tandis que mon impulsion de chakra se diffuse encore tout autour de nous, je disparais à l'aide d'un déplacement rapide, sans pour autant user de ma vitesse maximale, afin de me retrouver dans le dos de l'énigmatique vieillard. Ceci est une manière comme une autre de tester ses réflexes tout en lui laissant un faux aperçu de mes capacités. Tapotant du doigt son épaule, comme pour l'avertir de ma nouvelle position, je poursuis d'un ton provocateur, presque insolent.

- Sachant cela, m'accorderiez-vous cette danse ?

L'Univers est vibration [feat une Tortue plus que Géniale] 978c


Sur mes gardes, je reste prêt à toute éventualité. Peut-être n'aimera-t-il pas le fait d'être testé de la sorte par un jeune challenger, et décidera-t-il de me rentrer tout de suite dans le lard. Après tout, ce serait de bonne guerre. J'imagine également qu'il souhaite converser quelque peu avant d'en venir aux mains, ce qui, à moins de m'apporter une quelconque information utile, serait à mes yeux une distraction dispensable. Enfin, chacun est responsable de ses actes. Par ailleurs, s'il souhaite s'entraîner avec moi, qu'il s'attende alors à terminer au moins avec quelques côtes cassées...

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.