:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Domaines des Clans :: Domaine Uzumaki Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi]

Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Left_bar_bleue1205/1200Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
J'avais quatorze ans, à l'époque...

Ma sensei, Miyori, m'avait punie. A l'époque, ma capacité de concentration était... nulle... J'y mettais de la bonne volonté, parfois, mais ça fonctionnait pas comme ça... Quand j'étais pas intéressée, bah fallait pas s'attendre à quoique ce soit de ma part. J'étais Genin et l'examen Chunin approchait à grands pas. Je l'aimais bien, cette femme, elle était pas méchante, juste un peu dure parfois. Elle n'acceptait pas que l'on fasse deux fois la même erreur... Elle nous faisait confiance, à moi et à mes camarades enfin elle essayait... Elle tentait de nous préparer à l'examen et nous offrait parfois quelques responsabilités comme garder précieusement l'ordre de mission, objet que j'avais réussi à égarer ou à oublier... Résultat, elle m'avait déjà fait apprendre par coeur un ordre de mission, mais comme j'avais réitéré l'erreur, elle avait opté pour une punition un peu plus gênante : ranger un certain nombre de parchemins de la bibliothèque de l'académie.

Persuadée que j'allais y passer mon après-midi et n'étant clairement pas motivée, j'avais profité d'une convocation du Senkage et donc de l'absence de ma sensei pour m'éclipser. Evidemment, je ne comptais pas retourner chez moi avant le soir pour éviter de quelconques problèmes avec la terrifiante créature qui me servait de mère et était au courant pour ma punition. Je savais que ça allait me retomber dessus à un moment ou un autre, mais je préférais repousser le désagréable, le remettre à plus tard. Si je fuguais, je pouvais peut être repousser ça de quelques jours... Et je connaissais la personne parfaite pour m'héberger, Katsumi, la fille de Miyori, de quatre ans mon aînée. J'aurais pu choisir le vieil Aoshi -pas si vieux que ça d'ailleurs- mais je craignais qu'il en vienne à me faire la morale et puis, comme sa maison était un véritable moulin à vent, on m'aurait retrouvée assez tôt.

Aller chez la fille du bourreau était une idée stupide, mais c'était tellement stupide que c'était le meilleur endroit où aller pour la simple et bonne raison, que je n'étais normalement pas assez stupide pour m'y rendre. Du coup, j'avais toqué à la porte de la jeune femme, un grand sourire aux lèvres, je pensais clairement que ce sourire l'empêcherait de me dénoncer ou de me refuser chez elle... Sempai était gentille et nous nous entendions bien, je misais donc sur cela pour me sauver ou repousser l'inévitable. Je savais que la fuite n'était pas toujours la solution, mais je n'avais encore une maturité suffisante pour m'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Trois ans en arrière [An 12] - 18 ans


Tu sais à quoi je pense ? Je me disais, c'est assez drôle de te voir finalement là, déjà si grande, dans ta maison, certes, pas un truc bien extraordinaire, mais, la petite fille boudeuse avait finalement bien grandie. Elle n'était plus si petite. Bon, elle restait toujours aussi capricieuse et exigeante, mais après tout, on ne change pas une équipe qui gagne, tu apprendras tout ça en grandissant encore. Tu es jeune mon enfant. En revanche, tu ne pouvais pas renier tes responsabilités et tu ne passais pas beaucoup de temps dans ton nouveau cocon. Il fallait avouer que le Senkage t'envoyait régulièrement en mission, assez variées, certes, mais en général c'était des escortes, ou des mises en déroutes de brigands, rien de bien sorcier en soit. Mis à part ton paternel qui se faisait moult soucis pour toi à chaque fois que tu quittais le village.

Enfin, tu ne pus exprimer par des mots, la joie qu'il éprouvait à chaque fois qu'il te revoyait. Quant à ta mère, elle te racontait souvent les exploits de l'équipe qu'elle avait sous sa responsabilité : une équipe de trois genin. Les récits étaient assez hilarants, plus particulièrement ceux au sujet de ta chère cousine, Haruka. Elle était incroyable. Tu t'étais attachée à elle, et la voir si maladroite te faisait bien ricaner en écoutant ta mère. Visiblement, elle essayait de les responsabiliser, mais, bien que Haruka soit une petite génie, elle n'en était pas moins maladroite et tête en l'air à ses heures perdues. Il n'est plus possible de compte le nombre d'ordres de missions qu'elle à égarée ou rendue illisible, ce qui, est vraiment problématique. Du coup, ta mère sévit régulièrement. Ta mère ... tu la connaissais bien, par coeur même, normal me diras-tu, c'est ta mère. Tu ne connaissais que trop bien ses sanctions, sa fermeté légendaire. Tu en avais fait les frais dans ta jeunesse également. Petite fille bagarreuse, elle avait été assez vite d'une grande autorité, comprenant que pour que tu daigne écouter, il te fallait une force de caractère supérieure à la tienne. Chose où elle avait entièrement raison. Au final, elle avait su t'éduquer et faire de toi une kunoichi digne de ce nom. Tu avais même repris quelques uns de ses principes, comme le fait que refaire deux fois la même erreur représente un manque d'effort et de volonté.

Cela dit, tandis que tu étais rentrée, en cette matinée, mise à l'aise pour te reposer un peu, glandouiller dans ta petite demeure, tu entendis toquer, assez surprenant à cette heure-ci et, c'est en yukata blanc, que tu ouvris la porte et ... découvrit avec surprise la petite Haruka, qui fit une tête bien trop innocente pour être là par simple envie de visite. La laissant donc entrer avant de ricaner un peu. La laissant donc s'installer tandis que tu t'étais assise auprès d'elle. "Laisse moi deviner Haruka, tu as encore fait une bêtise ?" Un petit rire, plus long cette fois, s'échappait de tes lèvres tandis que tu lui ébouriffais les cheveux comme a une petite soeur. Bon, tu avais bien un petit frère, mais c'est différent. "Tu es intenable, tu le sais ça ? Oka-san va finir par se demander où tu es et je vais avoir des ennuis." Bien qu'au fond, ta mère risquerait surtout d'en rire, enfin, elle le montera pas, cela briserait sa crédibilité, mais, connaissant ta mère, elle savait bien qu'Haruka était pas une fille idiote et que ces erreurs finiraient par cesser d'elle-même avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Left_bar_bleue1205/1200Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
J'entrai et je m'installai. Elle m'avait ouvert et accueilli en ricanant. Apparemment, elle avait vu clair dans mon jeu, elle me connaissait bien, beaucoup trop bien à mon goût. Mais au moins, cela me prouvait d'une façon ou d'une autre qu'elle s'intéressait à moi. Quoiqu'il en soit, j'avais balayé une mèche de cheveux vers l'arrière tandis qu'un rire nerveux m'avait échappé. Si elle m'avait acceptée dans sa demeure, symbole de son indépendance, rien ne m'assurait qu'elle ne préviendrait pas sa mère et là, fallait jouer la carte de l'émotion pour l'en empêcher. Ou il aurait fallu, mais je laissai tomber l'idée, persuadée qu'elle verrait au travers de mon jeu et n'ayant pas vraiment envie de me servir d'elle comme d'un vulgaire outil. Je réservais ça aux abrutis finis qui me prenaient pour une gamine inutile ou aux autres redoublants de l'Académie qui étaient sûrs que j'avais été pistonnée par les vieux crétins du clan Uzumaki. Je fis la moue et répondis aux paroles de mon aînée.

Ma cousine m'ébouriffa les cheveux. J'aimais la sensation de sa main caressant affectueusement ma tête, c'était différent de la sensation que me laissait Natsu-nii... C'était peut-être l'énergie qu'elle y mettait qui différait, la relation que nous avions ou alors le contexte de notre rencontre.

- C'est pas ma faute...

Je marquai une pause, comme pour réfléchir, avant de reprendre. Cela ne servait à rien de filtrer mes paroles et pensées.

- J'y peux rien si j'ai perdu l'ordre de mission et puis, c'est pas si important que ça tant qu'on remplit le contrat... Je comprends pas pourquoi je dois être punie pour ça, c'est complètement injuste !

Je n'avais pas vraiment envie qu'elle soit punie à ma place, mais Miyori-sensei n'allait sans doute pas oser et puis, sa fille était grande et avait passer l'âge des sanctions. Je vins me blottir contre elle tandis que je soupirai une nouvelle fois, avant de reprendre la parole en me redressant aussitôt, la regardant dans les yeux. Et oui, à cet âge, avec mon manque de maturité et d'expérience, j'étais fatigante et particulièrement agitée.

- Tu te rends compte ?! Ranger la bibliothèque de l'Académie pour ça ?! En plus, je l'ai surement égaré en chassant un loup...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Pas sa faute, pas sa faute, faut le dire vite et surtout ne pas le répéter hein. On peut pas dire que Mademoiselle Haruka soit toujours la première à reconnaître ses fautes. Tu le savais bien et tu t'y étais fait depuis le temps. Une petite boule d'énergie. Elle te rappelait toi, à son âge. Encore heureux, elle n'était pas exactement comme toi, sinon tu serais dans de gros ennuis. A commencer par le fait que toi, tu étais bagarreuse en plus de cela. Tu en venais assez facilement aux coups et en général, c'est pas toi qui saignait à la fin. Quelque part, ton enfance te manquait toujours un peu, c'était amusant parfois, juste parfois. Tu aurais peut-être dû prévenir ta mère que son élève était ici, mais, serait-ce une bien bonne idée ? Tu le sais, même si, comme déjà dit, elle en rirait intérieurement, au final, en extérieur, elle ferait preuve d'une fermeté et d'une autorité un peu pénible pour une enfant telle que la rouquine face à toi. Tu étais une sorte de soutien pour elle, une grande soeur.

Prévenir ta mère, se serait un peu comme une trahison au final. Etait-ce bien ingénieux ? Sûrement pas. Puis, il valait mieux qu'elle se cache chez toi, plutôt que, en cas où tu la dénonce, elle ne décide de fuguer ailleurs. Auquel cas, les dangers seraient décuplés, surtout avec une fille aussi insouciante et énergique que Haruka. Qui sait dans quel pétrin elle pourrait se fourrer. Alors en soit, l'accueillir ici était une solution de sécurité, certes, pas la meilleure vis-à-vis de l'autorité de Miyori, mais, c'était toujours mieux que de retrouver Haruka capturée par des bandits, ou qui sait, même pire. "Un petit peu quand même non ?" Un petit rire, tu allais alors chercher quelques biscuits, des boissons et tu t'asseyais à côté d'elle tandis qu'elle se blottie contre toi. Décidément, elle était toujours aussi craquante, même quand elle était en faute. Elle reconnut cependant sa faute, avouant l'avoir sans doute égarée en poursuivant un loup... UN LOUP ?! Tes yeux se levèrent au plafond. Pourquoi, nom d'un tourbillon, cette enfant courrait après un loup ? Un petit soupir avant de rire à nouveau, lui pinçant un peu le nez avant de le lui tapoter. "Tu sais, Miyori-sensei n'a pas tort. En soit, le plus important est que la mission soit effectuée, mais ... elle cherche à te responsabiliser tu sais. Si tu n'arrives pas à conserver les ordres de missions, qui te confieras les documents importants à transmettre ?" Bonne justification, en effet, tu savais bien qu'elle ne comprenait pas l'importance de ces ordres de missions, mais ... elle allait devoir apprendre à les garder en bon état, même pour son futur, cela pouvait s'avérer handicapant.

Enfin bon, posant la main sur un biscuit, tu le grignotais avec gourmandise, songeuse, avant de la regarder un peu, pas de doute, c'était toi en plus jeune. Même caractère, même état d'esprit, et même tortionnaire : ta mère. Roh, elle t'en avais faite voir de toutes les couleurs à toi aussi. Tu les avais bien cherché, c'est un fait hein, mais bon, le tout est qu'au final, tu es finie par comprendre l'importance de tout cela, à la différence que toi, tu n'avais personne pouvant te soutenir comme tu le fais pour Haruka. Tu étais un peu la bête noire à l'école, celle qui se bats pour rien, un peu brutale, assez peu féminine, pour ne pas dire garçon manqué. Aujourd'hui, tu es une femme pour une seule chose : conquérir Hisame. Mais cela ne t'empêche pas d'être une femme avec un caractère des plus ... enflammés. Les vieux du clan l'ont bien compris, tu en as envoyé bouler quelques uns, ils ne t'apprécient pas tous, les plus sympathique jubilent de voir les vieux "conservateurs", se faire un peu secouer par la prochaine génération. Après tout, les plus sages savent qu'ils ne pourront guère tout anticiper, et qu'il était temps de faire confiance aux plus jeunes. "Moi, je te fais confiance Haruka. Tu seras une bonne ninja, il faut juste que tu mûrisse encore un peu, tu es petite encore. Enfin bref... tu veux que je t'aide à ranger la bibliothèque ? Si ta professeur te trouves ici, ça risque d'être ... secouant." L'aider, ce serait peut-être le mieux à faire tout compte fait. Elle effectuerait sa sanction, mais ne serait pas seule, et puis, c'est toujours plus plaisant avec des gens qu'on apprécient non ?
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Left_bar_bleue1205/1200Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
J'attrapai un biscuit que mon aînée avait apportée et je le dégustais. Je songeai au châtiment qui s'abattrait sur moi pour avoir essayé d'échapper à ma punition. Et encore... Il fallait que je songe à un moyen d'échapper à ma mère ou d'apaiser sa colère, dans un sens, la sanction de Miyori-sensei était douce... Mais, je n'avais tout de même pas envie de m'y frotter. C'était une perte de temps et d'énergie ! Moi, je voulais de l'action et s'était certainement pas dans des parchemins en décomposition que je risquais de la trouver. Les seuls parchemins que j'appréciais étaient ceux du clan, parce que je me faisais un devoir du fait de maîtriser tous les jutsu des vieux croulants Uzumaki pour leur montrer que je valais mieux et aussi pour essayer de faire bouger tout ça. "Gnagnagna, tu n'as pas ta place dans nos réunions..." "Gnagnagna, t'as rien à faire dans les sous-sols du Temple..." "Gnagnagna, ça ne sert à rien de perdre ton temps avec ça..."

Je soupirai tandis que j'étais encore blottie contre Katsu-nee. Elle était un peu la grande sœur que je n'avais pas. Un grand frère, c'était génial ! Mais cela ne pouvait pas comprendre certains trucs de fille... Après, quelqu'un de plus âgé, ça donnait des leçons de morales et des conseils trop pénibles, comme était en train de le faire la rousse. Je ne savais même plus combien de fois j'avais dû entendre ce discours... J'avais le temps pour tous ces trucs de vieux ! J'avais la jeunesse pour moi et puis, j'étais Genin... Et personne ne confiait quoique ce soit excédant une certaine valeur à un Genin. Alalalala... L'Académie me manquait. Quand j'y étais, j'avais Kuragari pour me soutenir et me faire rire. On passait du bon temps à faire de sales coups. Y avait de l'idée, beaucoup d'idée... Comme le coup de l'échange des statuettes, qui avait foiré évidemment, comme beaucoup de nos plans. Enfin, de ses plans mais vu que je participais... Quelque peu perdue dans mes pensée, je revins à la réalité et répondis à la fille de Miyori, en lui faisant par de mon point de vue quelque peu réducteur.

- De toute façon, c'est pas à un Genin qu'on confierait quelque chose d'important. Quand je serai Chûnin, je ferai attention.

Enfin, pour ça, fallait que je passe Chûnin, promotion qui risquait d'être repoussée par mon comportement bien que je possédais quelques qualité en maîtrise du chakra ainsi que quelques techniques intéressantes. De toute façon, pour quelqu'un comme moi qui ne maîtrisait que l'Hiden du clan et un ou deux sceaux en réserve, je ne pouvais pas, de toute façon, espérer effectuer des missions seules.

- Les gâteaux, c'est toi qui les a faits ? Ils sont super bons !

Je croquai un autre biscuit. Toujours attentive à ses paroles, je suis silencieuse jusqu'à ce qu'elle me fasse une proposition alléchante bien qu'un peu injuste pour elle. Sa proposition revenait à se punir elle même... Mais sa compagnie était certainement plus douce que celle de la solitude.

- Tu n'as rien fait... Tu es sûre ?

Bon, si ma mère l'apprenait, j'étais mal... Mais, il valait mieux que je le fasse avec de l'aide que pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Assise, toute deux, tu l'écoutais se justifier. Tu ne doutais pas du fait qu'elle avait du répondant, c'est un fait, elle savait ce qu'elle voulait dire et n'avait pas peur de s'exprimer. Il fallait dire que c'était là, une bien belle qualité, qui pourrait cependant lui portait préjudice. Un petit soupir fuyant de tes lèvres alors que tu lui frottais à nouveau la tête. Tu devais bien admettre qu'elle avait raison sur une chose : on ne confie rien de trop important à des genin. Après tout, ils sont encore en apprentissage en clair. Ils effectuent leurs initiations pratiques en gros. Il est donc bien rare, qu'un genin se retrouve avec une mission importante dans ses débuts. Cela serait une erreur de la part de l'Ombre du village que de confier celles-ci à de jeunes recrues. "C'est vrai, mais, si tu fais pas preuve de responsabilité et d'attention, tu seras jamais promue tu sais. C'est pas en restant genin, que tu montreras aux vieux que tu es meilleure qu'eux, pas vrai ?" Ayant prise un air assez sérieux, tu ressemblais presque à ta mère ainsi, il fallait reconnaître que, tu en avais certes baver, tu avais tout de même sérieusement copier son caractère, tu n'étais clairement pas sa fille pour rien. Aussi bien physiquement, que psychologiquement, tu lui ressemblais traits pour traits. En moins autoritaire sans doute.

Enfin bon, confirmant que c'est bien toi qui avait fait les petits gâteaux dont elle se remplissait la panse, tu te levais alors qu'elle finit par accepter le marché, enfin, elle semblait surtout surprise et hésitante, comme elle te le disait elle-même, tu n'avais rien fait pour mériter telle corvée. Un petit hochement de tête, afin de lui répondre simplement. Allant te chausser pour sortir et mettant les gâteaux dans une poche afin de les emmener avec vous, histoire d'avoir au moins un petit plaisir. "Et bien ? Tu viens Haru-chan ? Si tu traînes, on en auras jamais fini avec le goûter." Glissant ton doigt sur ton menton en souriant de manière réfléchie. "Je pensais te proposer d'aller savourer ces gâteaux dans un petit coin tranquille, juste nous deux, après avoir fait ce rangement."
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Left_bar_bleue1205/1200Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je fis la moue. La rousse n'avait pas tord et je le savais parfaitement, mais je n'aimais pas l'admettre... Et puis, elle n'avait quand même pas besoin de faire appel à l'argument des vieux. C'était totalement injuste ! Elle ressemblait vraiment à sa mère quand elle parlait comme ça, même si elle frappait souvent plus fort que sa génitrice, touchant des points particulièrement sensibles même si elle se montrait plus douce. Hélas, je ne pouvais pas bouder éternellement, surtout pas avec cette femme qui comme d'habitude, me ramenait dans le droit chemin lorsque je déviais un peu...
Elle me tourna le dos un moment, pour se préparer à partir. Je restai immobile en la regardant. J'avais une sensation étrange. Elle dégageait une aura particulière douce mais puissante à la fois. Pendant quelques instant, j'eus envie d'être comme elle. C'était ça, être adulte ?

"Et bien ? Tu viens Haru-chan ? Si tu traînes, on en auras jamais fini avec le goûter."

Je me levai et la suivis même si cela ne m'enchantait guère de ranger la bibliothèque de l'académie. Yosh ! Objectif : devenir aussi incroyable que Katsu-nee, non... Surpasser Katsu-nee. Mais ça, je ne risquais pas de le lui confier, elle serait capable de tout mettre en œuvre pour que je ne puisse jamais la surpasser ou retourner mon objectif contre moi-même à mon prochain écart. Je lui souris et accélérai le pas. Premier obstacle à surpasser, le grade de Chunin !

- J'arrive !

Direction l'endroit le plus poussiéreux et casse-pieds du village ! En tous cas, tant qu'une récompense satisfaisant mon ventre m'attendais et que l'Uzumaki était là pour me soutenir, je pouvais me motiver un temps soit peu. Arrivée à destination, je retroussai mes manches, lançai un "cri de guerre" -absolument pas effrayant- et attaquai le rangement, peut-être un peu trop brutalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Le moins que l'on puisse dire : c'est que ta cousine est terrible n'empêche. Elle a un culot et un répondant à toute épreuve. Bien que tu ai conscience que c'était une petite terreur, une sorte de rebelle, tu savais la tenir, la replacer sur la bonne route, et il fallait bien admettre que sur l'instant, tu étais plutôt fière de toi. Pour la simple et unique raison que, tu parvenais à faire ce que ta mère faisait avec difficulté. Pourtant, tu avais bien remarqué que Miyori laissait une sorte de liberté factice à Haruka, c'est sans doute là, la différence entre toi et elle : ta mère refuse d'imposer une attitude à Haruka, elle estime que c'est à ta cousine de se trouver le bon chemin. Toi, tu mets des barrières sur les côtés de l'impétueuse, tu dresses des murs fictifs pour la pousser, sans qu'elle s'en rende compte, dans la bonne voie. C'est un travail d'équipe et ta mère en a conscience, elle sait sans doute que son élève se trouve chez toi, mais au final, ta mère a gagnée : Haruka ira ranger la bibliothèque du village.

Ainsi, tu avais pris l'initiative de rejoindre le lieu de la sanction avec ta cousine et petite soeur de coeur. Il est clair que l'après-midi serait lassant, mais il fallait avouer que c'était un travail à temps plein de gérer la petite demoiselle et tu n'avais aucun doute sur le fait qu'elle te surpassera. La raison à cette idée est simple : tu n'es pas désireuse d'obtenir du pouvoir. Enfin, évidemment, tu t'entraines dur chaque jours, tu à 17 ans, tu es chûnin, mais, tu refuses de grimper en grade tant que tu n'auras pas entièrement fait tes preuves. Tu veux voir la stupeur sur le visage des vieux. C'est idiot, mais voilà comment Haruka te surpassera : elle saisira l'occasion que tu refuses de saisir. Vous empruntez finalement deux voies différentes, mais le résultat est bien le même. Enfin, désormais dans la bibliothèque, déserte, tu commences à t'approcher des ouvrages, déjà lassée. « Bon, mettons-nous au travail ! » Se mettre au travail … pénible n'est-ce pas ? Cela-dit, cela ne signifiait pas s'ennuyer si ? Ainsi ... « Tu sais utiliser le multi-clonage ? Histoire d'en finir vite. » Parce que oui, tu es capable de la tenir, mais tu es incapable de te mettre sérieusement à une telle corvée, même à plusieurs, tu ne supporte pas le rangement … et, mine de rien tu n'avais pas le choix, triant, rangeant, les gâteaux posés sur le sol entre toi et ta cousine, l'imaginant déjà s'empiffrer en te regardant faire telle la petite Haruka qu'elle était : culottée.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 465
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 159
Expérience:
Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Left_bar_bleue1205/1200Miyori, une mère et une sensei [PV Katsumi] Empty_bar_bleue  (1205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Voir les ouvrages à ranger me fatiguait d'avance. A peine avions-nous posé un pied dans la bibliothèque que j'avais envie de fuir le plus loin possible. Cependant, je doutais que Katsu-nee me laisserait faire et puis, elle avait gentiment proposé de m'aider... Je n'avais pas tellement envie de la trahir, sans compter que je ne pensais pas que quelqu'un d'autre accepte de m'aider.

« Tu sais utiliser le multi-clonage ? Histoire d'en finir vite. »

Je regardais mon aînée, en silence. Je lui jetai un regard qui voulait clairement dire : "Tu te fous de moi ? Je suis une Genin qui maîtrise rien d'autre que des sceaux de base... Tu crois franchement que ta mère m'aurait appris le Kage Bunshin alors que je suis pas foutu de garder un ordre de mission ?" Et franchement, c'était ce que je pensais... Mais, pour une fois, je choisis la diplomatie à la franchise et je lui répondis un peu pus poliment. En tous cas, ses paroles signifiaient très clairement qu'elle avait pas envie de perdre son temps ici et qu'elle n'était pas plus emballée que moi à l'idée de ranger. Etrangement, cela ne m'étonnait pas tellement.

- Katsu-nee, si tu le maîtrise pas, je risque pas de le maîtriser...

Résultat, nous ne fûmes que deux à ranger l'intégralité de la bibliothèque de l'Académie, tâche effroyable qui nous demanda un bon gros moment de travail et qui eut le don de m'épuiser. Décidément, je détestais les punitions de Miyori-sensei, cette femme était un véritable démon. Mais, même vidée de mon énergie, j'eus assez de force pour m'élancer sur les gâteaux apportées par la fille du démon et m'en empiffrer. Fallait bien que je récupère l'énergie perdue !

- Merci pour le coup de main, Katsu-nee !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lassant, épuisant, c'était les maîtres mots de ta mère lorsqu'elle t'assignais une corvée dans ton enfance. Visiblement, elle ne changerait jamais puisque Haruka avait droit au même traitement, y'a pas à dire, vous pourriez être soeurs : tu connaissais les viles fourberies de ta mère et elle les subissait en ce jour, en quelque sorte, ça t'amusais et tu ne pouvais pas t'empêcher de ricaner en rangeant les parchemins un à un, voyant le bazar prendre des allures de parfaite organisation, petit à petit, lentement, au fil de l'après-midi. Il vous fallut d'ailleurs une bonne grosse partie de cet après-midi pour en finir.

T'affalant sur le sol, sans un seul parchemin traînant, tu fus soulagée lorsque ce fut terminé et tu pu observer ta cousine s'empiffrer suite à ça. Evidemment, Haruka ne serait pas Haruka si elle n'avait pas sauté sur les gâteaux que tu avais préparée. Cela dit, ça ne te dérangeais pas vraiment, tu en avais fais beaucoup trop pour toi toute seule, alors autant les partager avec elle, enfin, si elle t'en laisse un peu. Te redressant, attrapant la poche et la retenant en mettant un gâteau entre les lèvres de l'Uzumaki. "Mange pas tout morfale, on va aller les manger ailleurs." Riant de bon coeur alors que tu te lèves sur tes deux petons, ouvrant la porte de la bibliothèque alors que tu lui faisais signe de venir. "Allez viens, je vais te montrer un petit coin sympathique. Ce sera plus agréable." Sortant alors en sa compagnie tandis que tu refermais la porte et que tu avançais calmement vers ce petit coin dont tu parlais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Domaines des Clans :: Domaine Uzumaki-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.