:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Omura Mifuyu [Terminée]

Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 133
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 49
Expérience:
Omura Mifuyu [Terminée] Left_bar_bleue413/2000Omura Mifuyu [Terminée] Empty_bar_bleue  (413/2000)
Omura Mifuyu [Terminée] Mer 16 Jan - 21:06
Omura Mifuyu



Matricule ninja
NOM : Omura
PRÉNOM : Mifuyu
GROUPE : Uzu
GRADE : Jounin
RANG : A
SEXE :
ÂGE : 87. Eh ouais.
SITUATION : Veuve.
FAMILLE : Seule. Ses parents sont morts. Son mari et ses enfants également. Elle a tué ses trois derniers petits enfants pour prolonger sa propre vie.

Personnalité
QUALITÉS
Fidèle au clan
Calme
Peu impressionnable
Rusée
Franche
Autonome
DÉFAUTS
Apathique
Un brin tarée
Implacable
Eugéniste
Peu scrupuleuse
Égoïste
Râleuse
Condescendante
Tout pour sa survie
Irritante
Lasse
Aigrie
AIME
La science
Le progrès
Le Courage
Le respect
Les Omura
Faire des reproches
N'AIME PAS
Sa condition
La vieillesse
Les enfants
Recevoir des ordres
L'incompétence
Les étrangers
AUTRES
Effrayée par la mort
Surnommée "La Sorcière"
Dirigeante en seconde de la nouvelle Division d'Amélioration des Performances Humaines d'Uzushio
PHYSIQUE
TAILLE :
1m53
POIDS :
42kg
PEAU :
Très pâle
CHEVEUX :
Bruns
Mi-longs
YEUX :
Verts
Fatigués
VISAGE :
Un visage rond, dont les yeux tombants et ornementés de puissantes cernes lui donnent l'air fatiguée, ce qui est probablement vrai. C'est le visage d'une enfant de quatorze ans.
CORPS :
Voici est corps qui n'est pas le sien. Fruit du péché immonde commis au nom de la vie éternelle, il s'agit du corps assemblé de ses trois petits enfants. Elle possède cependant toujours certains organes d'origine, ne faisant donc que ralentir son vieillissement.
AUTRE :
En faisant attention, on peut remarquer les marques de fil chirurgical qui jonchent son anatomie, où les collages ont été effectués. Beurk.
Histoire

-72 : On dit qu'un vieillard vante toujours le passé. Ce n'est certainement pas l'infâme Sorcière qui vous prouvera le contraire. A l'époque de sa naissance, la maîtrise du chakra n'était pas encore au centre des conflits mondiaux et les Omura n'étaient pas agglutinés avec leurs ennemis. Le clan n'était alors qu'un ramassis d'idéalistes, poussés par le désir de dépasser les limites de la science. L'étude du chakra, des poisons et des hommes en général en était le principal moteur. On passera sous silence les activités illicites n'étant plus dignes d'être enseignées aux nobles descendants de la lignée.

-56 : Mifuyu connut une enfance qu'on qualifierait, à l'époque, de simple. Des parents présents mais pas trop, une initiation lente mais approfondie à la médecine, qui concernait à l'époque tant les moyens de soulager que d'infliger des blessures, puis la découverte progressive des arcanes cachés de son clan. Elle se fondait dans la masse, partageant les mêmes ambitions que ses pairs. Elle aspirait à devenir bien plus qu'une simple chercheuse : elle repousserait les limites de la vie elle-même.

-53 : La jeune femme rencontre Omura Onshi, qui deviendra son mari deux ans plus tard. En -48, elle donne naissance à sa première fille, Fusa. En -46, à son fils, Nobu. Enfin, elle donne naissance à sa seconde fille, Erena, en -45.

-45 : Commencement de la guerre mondiale des clans, qui voit les Omura arriver sur le devant de la scène pour leurs dons médicaux. Très sollicités, gloire et fortune frappent à la porte de ces ninjas qui se spécialisent alors pleinement dans leurs techniques de soin. C'est notamment le cas de Mifuyu, qui dispose désormais de plus de moyens pour développer son art, accompagnée de son mari.

De -45 à -35 : Ce fut une période étrange pour élever des enfants. Elle s'y prit avec eux exactement comme ses parents l'avaient fait, bien qu'elle ne parvint jamais à ressentir de lien affectif aussi fort. Concernant la guerre, elle oscillait constamment entre les champs de bataille et les laboratoires clandestins. Elle devint ainsi l'une des ninjas d'élite de son clan, en partie pour sa maîtrise de la modification corporelle. A l'époque, le terme de progressiste n'existant pas, elle était très respectée. N'est pas Omura celui qui se contente de ce qu'il a déjà, disait-on.

De -35 à -25 : Une fois la guerre bien entamée, la kunoichi commença à se sentir en danger. En effet, l'émergence d'un nouveau mouvement au sein de la jeunesse du clan, celui des Éthiques, était en pure contradiction avec ses principes. Au début, la cohabitation était facile : ils assuraient la façade bienveillante du clan, tandis que Mifuyu et certains alliés développaient de nouvelles techniques secrètes qui assureraient la prospérité et longévité de la lignée. Cependant, elle se rendit compte de l'ampleur de la situation lorsque deux de ses propres enfants, Fusa et Nobu, se détournèrent d'elle pour s'allier avec ces médecins respectables.

-24 : Onshi tombe sur le champ de bataille. Mifuyu se concentre d'autant plus sur ses expériences, dévastée de n'avoir pu sauver son mari. La même année, Erena se marie.

-21 : Décès prématuré de Nobu, avec qui elle n'était plus en contact. La Sorcière voit en cela la preuve que sa voie est la bonne : seuls les progressistes pourront braver la mort. En revanche, un changement de direction dans le clan la force à masquer ses expériences des yeux de tous.

-20 : Fusa accouche de deux jumelles. Elle a cependant coupé les ponts avec Mifuyu, du fait de son opposition quant à la pratique d'une médecine dite noble.

De -19 à -8 : Mifuyu continue de combattre malgré son âge avancé pour les Omura tandis que les dirigeants des clans à l'échelle mondiale cherchent une solution pour mettre fin à ces conflits. En -19, Fusa donne naissance à une troisième petite fille, mais y laisse sa vie. Ces trois filles sont donc laissées à la garde d'Erena, puis à leur grand-mère après le décès de celle-ci lors de l'hiver -10. Elle se retrouve ainsi seule avec ces trois enfants avec qui elle n'a (presque) jamais eu de contact auparavant.

-6 : Mifuyu, aidée de certains des plus fervents progressistes du clan, commet l'irréparable. La paix approche et l'union avec les Uzumaki, dont la longévité représente une grande source de convoitise, est déjà scellée depuis quelques années. C'est pourtant une affliction bien plus terrifiante que la guerre que redoute la vieillarde. Elle sait qu'une maladie lente et vicieuse tente de l'emporter avec elle : la vieillesse. Elle se sent pourrir.
Elle ne peut accepter cela et met au point une technique expérimentale pour préserver sa vie. Elle, médecin de génie dont le talent s'est forgé au fil des années, refuse de laisser la place aux jeunes, trop faibles et complaisants. Ainsi, elle sacrifie ses trois petites filles sur sa table d'opération pour s'approprier leurs organes et prolonger sa vie. L'opération est un succès en demi-teinte, puisque certains de ses organes se sont avérés impossibles à transplanter. Elle se retrouve coincée dans un corps de fillette bâti à partir de pièces détachées, qui ne grandira plus, sans savoir avec précision combien d'années de répit celui-ci va lui apporter.

De -5 à 4 : La paix est enfin proclamée, mais c'est surtout une période de convalescence pour la vile chirurgienne. Un prix bien léger à payer comparé à l'atrocité de son acte. Pendant qu'elle se remet très lentement et qu'elle s'habitue à cette nouvelle enveloppe, les Éthiques guidés par Omura Leiko triomphent et purgent le clan de ses plus fidèles alliés. Elle croit que la mort ne va plus tarder à l'attraper, par vieillesse ou des mains de la nouvelle dirigeante.

5 : A sa grande surprise, Leiko la nomme dirigeante en seconde de la nouvelle Division d'Amélioration des Performances Humaines d'Uzuhio (DAPHU). Sa nouvelle mission est de traquer les progressistes et de les arrêter. Elle découvre l'existence des projets d'hybridation avec les Uzumaki. Étrange punition que voilà.

8 à 15 : Elle devint la tutrice, puis sensei de Riyu. Désormais, elle erre tel un spectre, sans trop comprendre le monde qui l'entoure. Elle est le vestige vacillant d'une génération disparue depuis bien longtemps. Comment vivre après avoir tout perdu ? Comment vivre en harmonie avec ses anciens ennemis ? La Sorcière croulante d'Uzushio n'est pourtant pas encore prête à mourir.

Test RP

Vielle sorcière emprisonnée dans ce corps rafistolé de petite fille, tu as tout sacrifié pour vaincre la mort, sans y parvenir complètement.  Désormais pourchassée par les Éthiques, Mifuyu la terrible, celle qui a transgressé tous les interdits, est à la croisée des chemins. À une époque où l'appartenance à un clan est crucial, raconte-nous, en 1500-2000 mots, comment tu évites le châtiment terrible de l'exil.  Quels sont les sacrifices qu'accepte de faire Mifuyu pour assurer sa survie ?  Que doit-elle faire pour convaincre Leiko que malgré son parjure, elle possède toujours une place au sein du clan ?

***

An 4.

- Vous aurez votre preuve ce soir.

Tandis qu'elle progresse à tâtons le long du couloir terreux et infesté de toiles d'araignée, Mifuyu repense à son entrevue avec Leiko. La tête de file du mouvement des Éthiques et, accessoirement, nouvelle dirigeante du clan était enfin venue à elle. Après s'être terrée misérablement pendant des années, le temps de prendre le contrôle de ce corps tant maudit que providentiel, la vieillarde avait redouté cette rencontre. Pire encore, elle en avait cauchemardé. Elle incarne l'exacte opposée de la politique actuelle : l'éliminer aurait envoyer un message fort aux récalcitrants. Finalement, sa vie n'avait pas été directement menacée mais, elle, l'éternelle sorcière, avait été contrainte de ployer le genou devant cette petite garce, ignare de ce qu'était la véritable médecine.

Or, une sorcière sait s'agenouiller quand les temps le nécessitent, mais ne flanche jamais. Elle compte bien regagner sa place au sein du clan afin de leur prouver qu'elle n'est pas une antiquité qu'on abandonne au fond d'un placard et qu'on dépoussière une ou deux fois par an, en souvenir du bon vieux temps. Elle ferait tout, elle l'avait déjà prouvé, pour survivre. Tout, y compris commettre le péché de trahison. C'est précisément ce qui l'a amenée dans ce souterrain miteux et mal éclairé, qu'on surnomme affectivement les entrailles du monde médical. C'est ici que sont imaginées les futures percées scientifiques et les hybridations aux limites de la morale humaine. On raconte que c'est une véritable foire aux monstres, un cirque peuplé de créatures anormales et d'humains modifiés. Beaucoup chez les Omura pensent qu'il ne s'agit que d'un mythe, d'une utopie imaginée par quelques progressistes frustrés. En vérité, cet endroit a toujours été réel, évoluant et se déplaçant avec les années. Par mesure de sécurité, seuls les progressistes les plus passionnés en connaissent la localisation et sont autorisés à y pratiquer. Dans ce domaine, il se trouve justement que l'ancienne jouit d'une réputation de légende vivante.

Au fil de ses pas, les torches essoufflées accrochées aux murs vacillent et cèdent leur place à des lanternes brûlantes, qui exposent à merveille l'atmosphère lugubre du lieu. Devant son corps enfantin se tient une porte, petite et ornée d'une large chimère rouge sur le point de rugir. Pour certains, cette créature symbolise l'être parfait, celui qui a su triompher de sa nature humaine par la grâce scientifique. Aujourd'hui, Mifuyu y voit un présage sombre, celui de l'immonde trahison qu'elle s'apprête à exécuter. Celui du jour où elle piétine son code moral.

Une lumière se distingue sous la porte, puis les pleurs d'un bambin viennent lui chatouiller les tympans. Elle tourne la poignée lentement et entre dans l'atelier interdit. Comme à chaque fois qu'elle y met les pieds, elle est émerveillée par la beauté du lieu. Le décor n'a rien à voir avec celui qu'elle a traversé jusqu'à présent. La pièce est lumineuse, les murs sont métalliques et le plafond a gagné au moins deux bons mètres, de quoi contenir la plus mortelle des créatures. Une vingtaine de tables d'opération sont alignées, dont une qui est actuellement utilisée. Dans un coin, on distingue quelques lits de fortune, vides de toute chaleur humaine. Tout autour se trouvent des sceaux, des instruments chirurgicaux en tout genre ainsi que des tuyaux pour évacuer l'eau usée et autres fluides. On devine ici une véritable pratique industrielle de la médecine, adaptée façon laboratoire des horreurs.

Pour alerter de sa présence, la vieillarde referme la porte bruyamment. L'homme qui est en train d'opérer, Omura Fusuke, se retourne pour la saluer. Il est seul en ces lieux.

- Ah ! Mifuyu, quel plaisir de vous voir ici, dit-il avec un sourire crispé. Vous venez reprendre du service ?

Ces deux-là sont de vieilles connaissances, du temps où les chirurgiens de talent n'avaient pas besoin de se cacher. Du temps où la jeunesse n'était pas corrompue par des valeurs morales idiotes. Du temps où il n'y avait aucune honte à rêver de centaures et de sirènes. Il y a quelques années, Fusuke étaient même l'un de ceux qui crurent dans le projet de la Sorcière et qui l'aidèrent à le réaliser. Toutefois, depuis l'opération, il ne peut s'empêcher de ressentir une certaine crainte quand il la voit s'approcher. Il sait que sa transformation l'a rendue imprévisible et qu'elle craint – plus que jamais – pour sa vie. Personne ne sait mieux que lui de quoi elle est capable dans ces moments-là. D'un autre côté, si elle décide effectivement de recommencer à pratiquer, le médecin ne peut que s'en réjouir.

- En quelque sorte, oui. Dîtes-moi, Fusuke, sur quoi travaillez-vous ?

En ce qui concerne l'ancienne, elle a toujours considéré cet homme, maintenant presque aussi âgé qu'elle, comme l'un de ceux qui incarnent l'avenir de la discipline. Sa méthode, son talent et son ambition l'ont toujours impressionnée, à tel point qu'elle fut celle qui lui autorisa l'accès à ce laboratoire, il y a bien des années de cela. Depuis, il avait accompli nombre d'exploits qui lui valurent une renommée impressionnante dans le milieu. Or, et malgré ces liens éthiques et professionnels qui les unissent, Mifuyu ne ressent pas la moindre culpabilité à l'idée de le trahir. Pour s'assurer de sa position dans le clan, elle est même prête à bafouer le serment de confidentialité partagé par les progressistes. Peu lui importe d'être déshonorée, ce n'est qu'un maigre sacrifice pour continuer de hanter ce monde.

Fusuke, méfiant, hésite avant de lui répondre. Il décide finalement de ne pas écouter son instinct et d'étouffer les signaux d'alerte que son cerveau lui envoie.

- Vous avez devant vous l'aboutissement de ma carrière, très chère. Ce bébé détient un patrimoine génétique tout particulier, que j'ai couplé avec des cellules à la fois félines et canines. Il dispose ainsi des meilleurs attributs de ces deux familles tout en conservant une apparence quasi-humaine.
- Fantastique, Fusuke, il fera une arme redoutable pour notre clan. Puis-je approcher pour l'observer ?
- Bien sûr, venez. D'ici quelques années, j'en ferai le plus féroce guerrier de notre lignée.


Elle contemple longuement le bambin. Ses yeux semblent aussi perçants que ceux d'un lynx, le bout humide de son nez laisse penser à une truffe et elle remarque la présence de petites griffes aiguisées au bout de ses doigts. L'opération avait sans aucun doute été un succès. Un tel résultat à cet âge, cela relève du prodige. Pendant quelques secondes, elle se surprend même à envier sa jeunesse et son innocence.

Ainsi, cet enfant aurait eu un bel avenir, si seulement Leiko ne lui avait pas demandé de mettre fin à ces expériences. Elle doit l'éliminer et s'assurer qu'aucun hybride comme celui-ci ne revoie jamais le jour. Feintant de décrocher le carnet qui pend à sa ceinture de lin, la Sorcière attrape promptement une dizaine de senbons préalablement enduites de poison qu'elle lance sur son collègue. D'abord deux dans chaque bras, puis dans chaque jambe et, enfin, deux en pleine cage thoracique. Paralysé mais non blessé, il s'effondre sur le sol.

- P-our.. quoi ? demande-t-il après avoir redressé péniblement sa tête.

Sans y prêter attention, Mifuyu tranche la gorge de l'enfant avec son scalpel, se réjouissant de ne plus l'entendre geindre. Elle sent toutefois un sentiment amère au fond de sa gorge, qu'elle ne parvient pas à identifier. De la tristesse ? De la honte ? Non, probablement rien de tout cela. Pas à elle.

- N'y voyez rien de personnel, il se trouve que les Éthiques ont gagné. Or, je penche toujours du côté des gagnants.

Afin de ne pas s'expliquer d'avantage, elle lui souffle au visage une dose de poison relaxant et soporifique. Elle lui attache ensuite les poignets et le scelle dans un grand parchemin de stockage pour en faciliter le transport. De sa main droite, elle saisit le corps inerte et ensanglanté du bébé afin de l'accrocher à sa ceinture par une ficelle. Il sera son trophée pour ce soir. Le symbole morbide de sa renaissance.

***

Bureau de Leiko, dans la nuit

Mifuyu vient cogner la porte en bois à trois reprises. Il est tard, mais elle sait qu'elle est attendue. Une minute plus tard, une femme vêtue d'un élégant kimono blanc vient lui ouvrir en souriant. Elle baisse les yeux, puis reste figée devant le cadavre infantile suspendu à sa taille, horrifiée. Agacée par cet obstacle entre elle et Leiko, la Sorcière la pousse en râlant et se fraye d'elle-même un chemin à l'intérieur.

Elle détache son trophée et l'attrape par le pied avant d'entrer dans la pièce principale. Dedans, la chef du clan est assise sur un coussin et lui fait face. Quelle théâtralité. Mifuyu vient la rejoindre et se met sur ses genoux.

- Comme convenu, j'ai coupé court à l'opération d'Omura Fusuke. En voici le résultat.

Elle fait glisser le bambin devant le visage scandalisé de son interlocutrice, laissant une large traînée ensanglantée derrière lui. Elle sort ensuite le parchemin de stockage qui retient son ami captif. Elle effectue les quelques mudra nécessaires à sa libération et l'homme apparaît à même le sol dans un nuage de fumée. Telle une truite dans son filet, il fait tout pour se dégager de son entrave, mais sent toujours les effets de la paralysie.

- Je connais les progressistes. J'ai accès à chacune de leurs planques. Permettez-moi de revenir et je vous donnerai le moindre de mes alliés. Ah, et faites ce que vous voulez de lui.
- Vieille pie ! Comment osez-vous ?
pesta le prisonnier avant qu'elle ne le fasse taire à l'aide d'un tissu qu'elle lui fourra dans le gosier.

Leiko lui sourit. Dans sa croisade contre les progressistes, elle a effectivement besoin d'informations pour maintenir la bonne réputation du clan. Qui de mieux que la terrible sorcière pour les lui fournir ?

- Merci, Mifuyu. Il pourrait effectivement y avoir une place pour vous, répondit la conseillère du Kage d'une voix calme. Si vous accomplissez cette tâche et faites profil bas, je pourrais songer à vous offrir une position de choix dans la nouvelle organisation du clan. M'apporter votre plus grand allié est un acte de foi honorable, mais il me faudra encore du temps avant de vous accorder ma confiance.
- Je ne vous décevrai pas.
- Il est temps d'aller expier vos péchés, alors.


Un simple hochement de tête et l'ancienne quitte les lieux. Elle se sent humiliée, mais n'est certainement pas en position de manifester son mécontentement. Elle trouverait un moyen de se venger plus tard. En attendant, elle va extérioriser sa rage sur ses alliés d'hier. Et elle vivra.

Que la chasse commence.
Derrière l'écran
PSEUDO : Votre Pseudo
ÂGE : 19.
CONNU PAR : Reroll d'Asuno (hein, déjà??)
AUTRE CHOSE ? SORRY. Aussi, le personnage est un prédéfini créé par Hako.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 1296
Date d'inscription : 16/03/2017
Correcteur
Bonjour !

Voici ton test rp !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 133
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 49
Expérience:
Omura Mifuyu [Terminée] Left_bar_bleue413/2000Omura Mifuyu [Terminée] Empty_bar_bleue  (413/2000)
Re: Omura Mifuyu [Terminée] Jeu 31 Jan - 14:58
Omura Mifuyu
Bonjour.

Je vous annonce que j'ai terminé mon test RP. Smile

Bonne lecture à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 1296
Date d'inscription : 16/03/2017
Re: Omura Mifuyu [Terminée] Mer 6 Fév - 21:04
Correcteur


Omura Mifuyu [Terminée] Pq2c


Respect test-rp et originalité

Mes respects, je me suis bien fait avoir. J'attendais certaines choses, mais pas à ce que tu joues à ce point avec le contexte et avec les prédéfinis. C'est un excellent usage que tu fais des données que tu as et qui colle au prédéfini que j'ai pu lire. Certes, c'est une trahison envers les Progressistes, mais de la part d'une vieille dame ayant tout fait pour parvenir à ses fins, c'est un retournement de situation qui exprime bien à quel point tu es machiavélique. Une belle surprise avec une usage modéré de Leiko, crédible, c'est vraiment bien joué. Le point de l'originalité est là, c'est évident.

Cependant, le point le plus négatif est un manque de respect de l'arsenal, car un rouleau de stockage ne peut contenir d'adulte vivant.



Orthographe et grammaire

Attention à ne pas mélanger le passé et le présent. C'est une faute souvent présente dans les tests RP, mais les deux se marient mal. Pas de présent et de passé simple dans une même narration. De plus, parfois le passé composé aurait été préférable au plus-que-parfait.

Hormis cela : « […]l'éliminer aurait envoyer un message[…] > envoyé et quelques bourdes, mais rien de grave.



Avis général et verdict

Aucune excuse. Aucune ! Rien sur quoi se baser pour justifier ce retard.

Tu as fait des fautes. Peu de fautes. Tu as commis une erreur vis-à-vis de l'arsenal. Mais cette surprise que l'idée de la trahison et surtout la manière de l'exécuter, de l'écrire, te fait mériter d'être jounin de rang A à Uzushio, car tu m'as surpris et impressionné.

Je t'invite à recenser ton avatar et créer ta fiche technique et encore désolé du retard pour lequel nous n'avons aucune excuse.

Bon jeu !



Correction par Correcteur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.