:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Forêt de Konoha Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Want to sneak a peek ? [ PV Nishimoto Yui ]

Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Want to sneak a peek ? [ PV Nishimoto Yui ] Left_bar_bleue1397/2000Want to sneak a peek ? [ PV Nishimoto Yui ] Empty_bar_bleue  (1397/2000)
Tadake Kyoshiro

Want to sneak a peek ?
ft Nishimoto Yui








Débordant d'énergie en permanence, le jeune aîné des Tadake nécessitait une stimulation presque constante afin de ne pas laisser l'ennui et la frustration planter leurs griffes dans son cerveau, afin de ne pas finir comme un lion en cage à compter les jours jusqu'à son trépas. Si la jeune cadette Tadake avait hérité du calme et de la retenue de ses parents, Kyoshiro avait, à coup sûr, été imprégné de l'irradiante chaleur humaine qui émanait de sa mère ainsi que de l'humilité et la droiture qui caractérisaient à merveille son paternel. Certes l'alcool et la méditation parvenaient à mettre un frein à ce qu'il pouvait presque décrire comme de l'hyperactivité, mais ces deux éléments n'étaient que les solutions les moins efficaces et, pour le premier d'entre eux, pas nécessairement le plus sain. Il savait très bien qu'il n'y avait qu'une intense activité physique qui pouvait le satisfaire et le calme mais, malheureusement, une nuit de folie en charmante compagnie n'était qu'une solution trop fugace pour un homme qui ne tenait littéralement pas en place.
Guidé par un profond désir de se perfectionner et d'atteindre le haut du panier des shinobis, il avait donc dédié la presque entièreté de son temps libre à des séances d'entraînements, désireux de pousser son corps jusque dans ses dernières limites comme un forgeron pourrait plier du métal afin de lui faire prendre la forme désirée. Mais où ? Où pouvait-il s'exercer quotidiennement sans crainte d'être dérangée par qui que ce soit ? Les étendues verdoyantes et boisées jouxtant le village de Konoha étaient toutes indiquées, aussi avait-il fini par trouver un petit hameau de paix et de tranquillité à force de recherches. Tous les jours il se levait donc bien avant que le soleil ne décide enfin de se montrer et, tous le jour durant, il s'entraînait encore et encore jusqu'à ce que la pénombre soit sa seule compagnon ou que son corps soit véritablement incapable du moindre effort supplémentaire. Au vu de l'intensité de ses sessions, la seconde option arrivait clairement avant la première.

Il devait être le meilleur, c'était un défi qu'il s'était lancé et, depuis que cette conviction avait été marquée au fer blanc dans sa tête, il n'avait jamais dérogée à la moindre de ses séances quotidiennes. Qu'il soit malade ou avec la gueule de bois n'était pas une excuse et, aujourd'hui encore, il s'était retroussé les manches alors que tous ses congénères étaient encore dans le royaume des songes. S'il y avait au moins un avantage à être aveugle c'était celui-ci : son activité n'avait plus à être lié au mouvement de l'astre solaire ou de sa sœur, la Lune.

En ce beau matin, alors que le soleil était à peine levé depuis une ou deux heures tout au plus, le moindre petit curieux pourrait être attiré en cet havre de sérénité par les bruits de métal contre le métal, par les volutes de chakra qui émanaient au milieu de cette modeste clairière. Si ce curieux s'autorisait à mettre un pas devant l'autre il observerait quatre personnes qui, étrangement, portaient exactement les mêmes traits, la même apparence, si on laissait de côté l'absence de ce t-shirt rougeoyant pour l'un d'entre eux. Les trois copies semblaient désireux de s'en prendre à l'homme torse nu de prime abord mais, à bien y regarder, aucun coup ne portait réellement car l'original se décalait toujours au dernier moment pour esquiver ou dévier chaque coup porteur du moindre danger.

Depuis combien de temps dansait-il avec ses tris copies, à échanger et esquiver les coups dans une chorégraphie qui ne semblait pas avoir de fin ? Il ne le savait pas, il perdait toute notion du temps dans ces moments-là, mais savait que ce n'était pas sa première danse de la journée. Pas les premières copies qui lui faisaient face. Sentant sa poitrine s'affaisser et se gonfler à un rythme croissant, se concentrant pour trouver le bon moment afin de reprendre sa respiration entre deux assauts, Kyoshiro pivota légèrement sur le côté et sentit un poing venir frôler sa joue gauche de plus près que les autres précédents. Se fatiguait-il ? Non, pas encore, bien sûr que non. Il le prouva en déviant de la paume de la main les deux poings suivants, avant de repousser leurs propriétaires d'un coup dans leur plexus solaire. Bondissant en arrière d'un salto savamment réalisé, sentant la pointe de son pied droit venir toucher le menton de la troisième copie, l'aveugle se réceptionna avec maestria et, l'instant d'après, les trois copies furent cueillies d'un seul kunai dans chacune de leurs poitrines.

« Pas suffisant.»

Tels furent les deux seuls mots à sortir de la bouche de l'aveugle en sentant ses trois copies retourner à leur état liquide. Il était là, droit et majestueux, sentant quelques gouttes de sueur perler le long de sa sublime musculature, ressentant le vent venir caresser et rafraîchir son corps enfin réveillé par les efforts précédents, et pourtant il n'était pas satisfait de sa prestation. La beauté de son corps n'était pas d'importance – entre autres parce qu'il ne pouvait pas en profiter, pas en juger – car son déplaisir provenait d'un sentiment de frustration face à sa propre impuissance.
Il avait encore du chemin à parcourir, un chemin beaucoup trop long et il sentait déjà sa chère jumelle le distance jour après jour. Il devait en faire plus, beaucoup plus, en exiger bien davantage à son corps et ce fut avec cette conviction renouvelée que les trois flaques prirent de nouveau forme humaine jusqu'à être son propre reflet. Comme un seul homme les quatre individus plongèrent la main dans leur poche de matériel, pour y récupérer quelques projectiles, avant que Kyoshiro ponctue sa prestation d'un :

« Encore. »





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Want to sneak a peek ?
ft. Tadake Kyoshiro
Sifflotant et marchant lentement à sa destination, la jeune kunoichi pouvait enfin souffler un petit peu. Ses voisins avaient prit le relais pour elle ce matin. Ne devant pas se présenter à l’école aujourd’hui, son petit frère et sa petite sœur faisaient la grasse matinée ce matin. Voulant absolument prendre un peu de temps à elle pour pouvoir s’entrainer, elle avait demandé à ses voisins de veiller sur les plus jeunes de la famille Nishimoto, ce qu’ils avaient acceptés gracieusement. La Chuunin s’était donc retrouver rapidement sur le pas de sa porte, un sac sur l’épaule et remerciant grandement l’aide qu’elle recevait.

Décidant de se rendre dans la forêt autour du village, Yui se dit qu’elle pourrait beaucoup mieux s’entrainer là qu’ailleurs, voulant absolument étudié les techniques qu’elle avait apprise avec son épée. C’était d’une rareté qu’elle utilise son katana, mais elle ne voulait pas négliger l’arme qu’elle avait décidé de prendre. Elle n’aimait pas beaucoup l’idée que le katana représentait, mais en même temps, elle avait besoin d’une arme plus puissante qu’un kunai pour protéger ceux qu’elle aimait.

Alors qu’elle s’enfonçait encore plus dans la forêt, un bruit vint attiré son attention. On aurait un bruit de combat un peu plus loin. Elle suivit donc le son, se demandant qui pouvait bien être là et ce qu’il se passait. Était-ce surtout un ennemi ou un ami ? Elle devait s’approcher doucement et le plus silencieusement possible, bien que si la personne, ou les personnes, qui se battaient était plus doué qu’elle pour localiser du chakra, il l’a repérerait instantanément. Elle n’arrivait vraiment pas à bien maîtriser son chakra pour le camoufler entièrement.

Elle put donc apercevoir un homme et trois copie de lui-même. Un entrainement donc. Elle soupira un peu de soulagement en sachant cela. Cela signifiait aussi qu’il était un villageois de Konoha, ce qui la rassura encore plus. Elle le regarda donc de sa cachette et l’admira grandement. Il avait l’air épuisé, mais il continuait quand même. Elle pourrait peut-être apprendre un peu de lui, non ? Quoi que, elle n’avait aucune idée de comment il réagirait s’il l’a surprenait ici.

Alors qu’elle était perdu dans ses pensées, un shuriken vint se loger dans l’arbre à ses côtés, tout près de sa main qui était appuyé sur le tronc. Elle sursauta grandement, poussant un petit cri de peur et se retrouva les fesses sur le sol à regarder l’arme qui l’avait apeuré. Elle porta ensuite son regard sur l’homme qui s’entrainait et fut soudaine éprit d’un malaise.

- Humm… Je.. Désolée.. Je.. ne voulais pas.. vous dérangez…
BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 245
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 1006
Expérience:
Want to sneak a peek ? [ PV Nishimoto Yui ] Left_bar_bleue1397/2000Want to sneak a peek ? [ PV Nishimoto Yui ] Empty_bar_bleue  (1397/2000)
Tadake Kyoshiro

Want to sneak a peek ?
ft Nishimoto Yui








Pendant des semaines et des semaines je jeune homme s'était aventuré autour du village à la recherche du parfait lieu d'entraînement et, surtout, d'un lieu suffisamment calme pour que ses quatre sens restants ne soient pas parasités par d'innombrables bruits et odeurs aux alentours. Comme vous devez vous en douter cette opération ne fut pas aisée, le jeune homme ne comptait plus le nombre de chasseurs et autres cueilleurs en herbe qu'il avait croisé en bordure de la forêt. Mais finalement il avait trouvé une petite clairière un peu plus profondément dans la forêt, à force de patience et de recherche, un endroit où les visiteurs se faisaient très rares et où il avait suffisamment de place pour ne pas être gêné dans ses mouvements. Certes le jeune shinobi avait bien conscience que l'entraînement en solitaire avait ses limites, qu'il devrait bientôt se rapprocher du village pour trouver des partenaires à même de lui opposer un véritable challenge, mais pour l'heure cette endroit lui suffisait encore.
Désireux d'en faire toujours plus et d'aller toujours loin, même si le jeune homme sentait ses poumons presque brûler à chaque nouvelle inspiration, même s'il sentait ses jambes devenir lourdes et ses bras perdre de leur vigueur, l'aveugle ne se stoppa pas pour autant car il avait un objectif à accomplir. Un sommet à atteindre. Pour la énième fois depuis que le soleil s'était levé le jeune homme plongea donc ses mains dans sa  poche pour un récupérer quelques projectiles, avant de se mettre en position. Finalement, avant que le silence ne  puisse s'installer, une volée de shurikens se percutèrent avec violence avant de se disperser aux quatre vent. Kyoshiro allait attraper un kunai et foncer sur le premier clone sur sa droite si son mouvement n'avait pas été arrêté par un son, un cri haut perché qui signifiait qu'il n'était plus seul ici.

Ici aussi ? Vraiment ? En un instant les trois copies se figèrent comme un seul homme avant de se tourner vers la source du cri. L'un des clones se dirigea vers la demoiselle avant de lui tendre la main, tout en se fendant d'un :

« Ça va ? Pas de bobo ? »

Pendant ce temps-là l'original, toujours torse nu comme pour se différencier des copies, s'était dirigé vers un arbre avant d' attraper une serviette, qu'il passa tout d'abord sur son cou afin d'y chasser la sueur accumulée. La serviette glissa ensuite le long de son torse dans le même but alors que le shinobi soupira, avouant que cette petite pause était plus que bienvenue alors qu'il sentait encore ses muscles presque chauffés à blanc. Alors qu'il attrapait du bout des doigts le bandeau qui masquait ses yeux inutiles, se permettant de passer la serviette sur l'ensemble de son visage, l'original prit la parole pour la première fois en s'excusant à demi-mots.

« Désolé, je ne t'ai pas senti arriver. »

Le problème du jeune homme n'était pas un manque de concentration mais plutôt l'exact opposé. En effet lorsqu'il était dévoué à son entraînement le jeune homme se donnait au-delà de son maximum si bien qu'il en oubliait le passage du temps et, plus globalement, l'environnement qui l'entourait. Plus rien n'avait d'importance et aujourd'hui, à cause de cela, il avait bien failli blesser une demoiselle. Mais d'ailleurs que faisait-elle si profondément dans la forêt ? Une autre curieuse ou une cueilleuse perdue en chemin ? Alors qu'il laissait la serviette blanche reposer sur l'une de ses épaules nues, le bandeau écarlate dans la main opposée, Kyoshiro se tourna vers la demoiselle pour lui demander :

« Tu t'es perdue ? Je croise rarement du monde, par ici.»



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Forêt de Konoha-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.