:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Forêt de Konoha Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki]

Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








À l'académie les professeurs n'avaient eu de cesse de répéter aux élèves que l'important était le travail d'équipe, la cohésion de groupe, que ces paroles étaient rangées proprement dans un coin de la tête du jeune Tadake, là où elles ne viendraient pas le déranger. Pourquoi ? Parce que jusqu'à présent il n'avait pu compter que sur lui-même pour progresser, que sur lui et son inhumaine volonté de se surpasser aussi ne désirait-il pas se reposer sur l'épaule de qui que ce soit pour sa progression future. Sa sœur ? C'était un tout autre domaine sur lequel il ne désirait pas s'aventurer aujourd'hui car, une fois encore, il avait décidé de se la jouer solitaire en allant s'entraîner au cœur même de la forêt. Là où rien ni personne ne pourrait venir l'observer ou le perturber de quelque façon que ce soit, là où il se sentait étrangement serein.
Depuis combien de temps était-il ici, dans cette petite clairière agrémentée d'une très modeste source d'eau ? Depuis le lever du soleil peut-être bien mais, comme chacun le savait, pour des raisons évidentes le jeune shinobi ici présent n'était jamais arrêté par des concepts étrangers comme le jour et la nuit : il s'entraînait où il en avait envie et surtout à n'importe quelle heure de la journée. Son matériel déposé tout contre un arbre non loin de lui, vêtu d'un short blanc et de son habituel t-shirt rouge qu'on repérait à des kilomètres, Kyoshiro avait passé une partie de son temps à faire la paix dans son esprit en préparation des exercices à venir et, par la suite, s'était exercé au maniement des armes de jet. Pourquoi ? Parce que la précision était, pour une raison évidente, sans doute l'un de ses plus gros points faibles. À présent devant lui, à quelques dizaines de mètres, au-dessus des branches d'arbres surplombant l'étendue d'eau, se balançaient trois planches de bois à des rythmes différents : c'était ce qu'il avait trouvé de mieux pour jouer le rôle de vraies cibles. Après tout il n'était pas du genre à s'arrêter aux détails esthétiques.

Trois kunais dans la main, le jeune homme avait récemment changé le rythme des cibles en les libérant à des moments différents afin de ne pas s'habituer trop facilement à leurs mouvements, mais l'exercice n'avait jusqu'à présent pas été très probant. Prenant une profonde inspiration, ses yeux toiujours fermés derrière son bandeau écarlate, Kyoshiro attendit enfin le moment opportun pour lâcher les trois projectiles et, si deux d'entre eux émirent un son caractéristique d'un obstacle rencontré, le « plouf » qu'il entendit lui fit froncer les sourcils.

« Ouais, bon, ce n'est pas encore ça. »

S'il restait calme dans ses propos il n'en pensait pas moins pour autant, se flagellant intérieurement pour son incompétent à un exercice qui devait être simplissime. Non, d'habitude il y arrivait assez bien mais depuis quelques jours il semblait avoir l'esprit ailleurs. Comme s'il se sentait frustré de ne plus progresser ou, du moins, de ne plus progresser aussi vite qu'avant. Il avait envie de pester, de rager contre sa propre faiblesse mais la vie lui avait appris à sourire même face à l'adversité, aussi prit-il une seconde profonde inspiration afin de chasser cet agacement qui pointait déjà le bout de son nez. À quoi bon s'énerver ? Toute sa vie durant il avait déjà pesté contre sa propre injustice, son propre handicap : plus jamais.

Alors qu'il sentait toujours le mouvement de balancier des cibles accrochées aux cordes, le shinobi se surprit à se rapproche de l'arbre où étaient ses affaires, avant de buter sur l'une d'entre elles en un bruit très familier.

« Hum...pourquoi pas ? »

Il se pencha en avant et attrapant la froide bouteille de sa poigne droite, l'agitant quelque peu pour vérifier la quantité de liquide qui s'y trouvait. L'instant d'après le saké descendit le long de sa gorge et, comme à chaque fois, l'homme privé de lumière se servit de la chaleur qui montait en lui comme une autre source de motivation. Reposant délicatement la bouteille, essuyant les quelques gouttes perlant à ses lèvres, Il s'approcha lentement de la source d'eau avant de rassembler son chakra. Lentement, à son rythme, deux amas aqueux s'extirpèrent de la source avant de lentement prendre forme, forme humaine même : deux copies conforme de Kyoshiro qui portaient, tout comme l'original, un énervant sourire amusé sur le visage.

Sans qu'ils n'aient besoin de moi les trois rougeaud s'éloignèrent de la surface aqueuse de plusieurs dizaines de mètres, avant de se stopper à peu près à la même distance que l'original se trouvait quelques instants plus tôt. Comme un seul homme ils pivotèrent tous et, joignant leurs deux mains l'une contre l'homme, les trois shinobis déclarèrent à l'unisson !  

« Suiton : Suidan !  »

Les trois jets qui s'extirpèrent de leurs bouches furent identiques, strictement identiques et, comme de bien entendu, chacun percuta sa cible avec une violence telle que les cordes furent arrachées de leurs branches respectives, télescopant les cibles, une fois encore, dans l'étendue d'eau de laquelle étaient sortis les clones. Si les copies restèrent impassibles, l'original en profita pour attrapa sa bouteille de saké encore bien remplie tout en tournant la tête vers le lieu où se trouvaient les cibles, perplexe.


« Hum, question précision on repassera.»

Allez, peut-être qu'avec une lampée de plus sa précision n'en serait qu'améliorée. Après tout, que risquait-il ?




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
La journée avait été interminable. Les heures semblaient s’enchaîner les une dans les autres avec lenteur. J’agonisais. Elle souriait mielleusement, clignait rapidement des yeux, cherchait à me toucher, à me séduire, mais je ne voulais pas. Je détournais les yeux lorsqu’elle tentait d’établir un contact visuel. Je repoussais sa main lorsqu’elle venait toucher mon avant-bras. Je répondais avec le moins de mots possible. Cette femme n’était pas la première du genre qu’on me présentait. Elle n’avait qu’un seul objectif et c'était de rejoindre le clan Senju. Elle ne s’intéressait pas à moi, elle voulait mon clan. D’où mon agonie. On m’avait forcé à passer la journée en sa compagnie et cette journée s’était transformée en enfer.

Je la regarde qui s’éloigne, enfin. Je peux aller m’entraîner, méditer, me recentrer. Surtout, je pourrai oublier cette horrible journée et passer à autre chose. Elle tourne le coin de la rue et je tourne les talons. Je fonce chez moi, saisir mon matériel d’entraînement avant de foncer chez moi. Je ne me suis pas entraîné cette semaine et j’ai pris du retard dans mon entraînement habituel. Il y a longtemps que je n’ai pas honoré Amenko. Je lui dédierai mon entraînement de ce soir.

Je me change pour enfiler des vêtements plus adéquats à l’entraînement, car soyons honnête, un kashimono formel n’est pas vraiment un vêtement à porter lorsque l’on s’entraîne. J’enfile un pantalon de toile sombre et un petit chandail aux manches courtes de couleur beige. De cette façon, mes vêtements ne me gêneront pas.

J’attrape une gourde que je m’assure de remplir d’eau fraîche. Une fois mon matériel réuni, je quitte ma demeure en direction de la forêt. Je prends la direction de mon terrain d’entraînement préféré.

Le soleil se couche lentement. Déjà ? J’ai l’impression d’avoir gaspillé ma journée – je dois avouer que ce n’est pas qu’une impression, au vu du déroulement de cette pénible rencontre – et je déteste ça. Je sens la frustration se former dans mon ventre. Il faut que j’arrête d’y penser.

La forêt est tranquille, les oiseux nocturnes commencent à se réveiller alors que les oiseaux diurnes cherchent leur nid. J’inspire un bon coup. Lorsque j’expire, j’ai pris une décision. Je vais méditer. Ici et maintenant. J’irai m’entraîner lorsque j’aurai la tête claire. Je ne veux pas apporter dans mon entraînement la négativité de ma journée, ça ne m’apportera rien.

Je m’installe donc à même le sol en position de méditation. Une autre inspiration, une expiration. Je tente de faire le vide. Je me concentre sur le contact de mon corps contre la terre, sur ma respiration contrôlée, sur le son des … des kunai frappant une cible, de quelque chose qui tombe dans l’eau …
J’ouvre les yeux sous la surprise et je me relève. C’est certain qu’il y a quelqu’un dans les environs. Suivant le son, de ce qui semble être plusieurs jets d’eau, je me retrouve face à face avec un jeune homme à la chevelure blanche. Une bouteille de saké repose sur ces affaires. Ses yeux sont bandés.

Est-il fou ? Il joue avec des kunais et des techniques ninja, les yeux bandés et saoul ! Je m’approche.

« Excuse-moi ! Est-ce que tout va bien ici ? As-tu besoin d’aide ? »

Je m’approche encore un peu plus dans l’espoir de confirmer que tout va bien, qu’il ne s’est pas encore blessé.



Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








La plupart des aveugles ne faisaient que subir leur vie plutôt que l'apprécier réellement pour des raisons évidentes, à cause du regard des autres ou bien à cause de leurs propres difficultés à réaliser même les tâches les plus simples, aussi était-il assez difficile de croiser l'un de ces malheureux avec un gigantesque sourire sur le visage, mais ces rares cas existaient bel et bien. Kyoshiro n'avait jamais été profondément altruiste ou généreux, n'avait jamais donné plus que ce qu'il ne possédait et pourtant il sourire à la vie. Pourquoi ? Parce que cette vie avait voulu qu'il soit capable de voir par-delà ses yeux inutiles, la vie avait voulu qu'il s'élève au rang de shinobi et puisse sentir le ce chakra et le monde à plusieurs centaines de mètres de distance : qu'est-ce qu'un aveugle pouvait espérer de mieux que cela ? Jamais il ne verrait, pas au sens où l'entendaient ses congénères en tout cas, mais ce qu'il avait réussi à accomplir à la force de ses bras était un palliatif largement suffisant à son goût.

Ce n'était pas par méfiance qu'il préférait s'entraîner seul, pas le moins du monde, mais bien parce qu'il n'avait toujours compté que sur lui et lui seul lorsqu'il s'agissait de s'exercer et de repousser ses limites. Cependant il avait bien conscience qu'une telle méthode avait ses propres limites, que rien ne valait un véritable adversaire de chair et de sang si bien que, petit à petit, Kyoshiro réalisait que pour poursuivre sa course au perfectionnement il allait devoir tendre la main vers ses camarades et pairs. Ce n'était pas une idée désagréable puisqu'il avait le contact facile, il avait été accueilli par ce village et ne pouvait que rendre la pareille à ses habitants, mais en même temps il avait toujours une petite appréhension en tête. Et s'il se foirait lamentablement ? Et s'il était jugé incapable au point d'être rétrogradé ? Non, il ne devait pas penser à cela maintenant. Le plus important était d'avancer marche après marche jusqu'à atteindre le sommet, jusqu'à devenir l'aveugle le plus doué de sa génération, pour se prouver à lui-même qu'il en était capable.

Alors qu'il était en train d'avancer vers l'étendue d'eau pour récupérer les cibles et les raccrocher de nouveau, le jeune homme capta une voix qui, au vu de la proximité, lui était directement adressée. Trop concentré sur son entraînement pour sentir une présence arriver ? Oui, c'était ce qui arrivait de temps en temps puisqu'il ne se dédiait jamais moins à ces séances qu'à 100%.

« Hum ? »

Notant le chakra de la personne dans un coin de sa tête sans vraiment la reconnaître, sans vraiment identifier la voix en question, le jeune homme pivota en direction de l'homme en question. Pourquoi ? Il s'en fichait bien de regarder son interlocuteur dans les yeux mais il avait appris que cela mettait les gens moins mal à l'aise, aussi se força t-il à le faire comme souvent. Intrigué par la question de cet homme, ne comprenant pas vraiment le besoin constant de s'inquiéter pour lui comme s'il était une petite chose fragile, Kyoshiro fit gigoter l'épaisse bouteille de saké devant lui tout en répondant sur un ton jovial :

« On ne peut mieux. Sauf si tu veux m'aider à vider cette bouteille, évidemment. »

Ce fut en terminant sa phrase que le jeune homme identifia la cause du problème, celle-ci venait directement de lui. En effet d'un point de vue extérieur il s'agissait d'un homme handicapé – ou avec les yeux bandés – qui s'amusait à un petit jeu de précision en y incluant une bonne dose d'alcool. Cela pouvait donc paraître dangereux et irresponsable. Désireux d'effacer tout doute de l'équation, l'aveugle piocha dans sa poche gauche pour en ressortir son bandeau frontal, bien en évidence, avant de répondre :

« Ah, pour ça ? Ça va, merci. Je sais à peu près ce que je fais. »

À peu près c'était le mot, car la modestie du garçon l'empêchait de se vanter aussi longtemps qu'il n'avait pas atteint le sommet. Oui il était un shinobi mais pas le meilleur, pas parmi les meilleurs et l'idée d'être dépassée par sa sœur lui était insupportable. Ce fut en repensant à cette dernière qu'il réalisa avoir oublié une chose essentielle dans cette nouvelle conversation.
Se servant une autre lampée  de saké, un petit sourire satisfait aux lèvres en sentant l'alcool lui réchauffer les entrailles, l'aveugle tendit la bouteille à son interlocuteur en concluant son intervention d'un :

« J'en oubliais de me présenter. Kyoshiro. Kyoshiro Tadake. À qui ai-je l'honneur ?  »



Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
Il se tourne dans ma direction avec les yeux bandés. Les yeux bandés … Pourquoi ? est-ce une sorte d’exercice ? Cherche-t-il à prouver quelque chose ? Est-ce un entraînement de quelque sorte ? J’observe le jeune homme avec intérêt et, mais surtout, par curiosité. Cette étrange combinaison de dangers ne me laisse pas de marbre, pour être honnête.

Il agite sa bouteille de saké avant de me proposer à boire. Je … non. Ce n’est pas une bonne idée. Je secoue la tête, avant de réaliser qu’l ne peut pas le voir avec son bandeau. Il faudra donc utiliser les mots.

« Je vais passer sur cette proposition. »

Il me montre son bandeau ninja avant de répondre qu’il sait « à peu près » ce qu’il fait. Je soupire. Ce mec a clairement des pulsions suicidaires. Lui-même n’a pas l’air très certain de ces actions. Je l’observe prendre une autre gorgée de son breuvage avant de se présenter. Tadake ? Ce nom me dit quelque chose …

Ah mais c’est vrai ! Yuriko Tadake ! Quelles étaient les chances que je rencontre deux personnes du même clan la même semaine ? Le hasard joue de bien drôle de tours lorsque l’envie lui prend. À cette révélation, je souris. Sont-ils tous des bêtes d’entraînements à ce point ? Après tout, les deux seuls Tadake que j’ai rencontrés, je les ai rencontré alors qu’ils s’entraînaient ou qu’ils venaient demander conseil pour des techniques.

« Senju Daiki, heureux de faire ta connaissance. »

Je fais une pose, mon regarde ne quittant pas le jeune ninja devant moi. Une idée me vient à l’esprit. Pourquoi pas ? Qu’est-ce que je perds ? De toute façon mon objectif était tout de même de m’entraîner.

« J’ai par contre une autre proposition pour toi. Quelque chose qui implique moins d’alcool. Veux-tu t’entraîner avec moi ? Tu sembles déjà bien échauffé. On pourrait échanger quelques coups et on verra ensuite, tu en pense quoi ? »

Je fais quelques pas pour m’éloigner, un sourire aux lèvres. Je suis prêt à l’action si le besoin se pointe, après tout, je ne le connais pas, s’il est moindrement malicieux, il se peut qu’il n’attende pas avant de lancer le combat.




Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki







S'entraîner tout seul c'était bien beau et celui lui permettait au moins d'être au calme, d'être seul avec ses pensées ce qui était tout ce qu'il recherchait afin de maintenir intacte sa concentration, mais Kyoshiro avait assez de bouteille pour savoir qu'une telle méthode de travail avait forcément ses limites. Il savait que l'importait était de sortir de sa zone de confort, d'affronter de nouveaux styles de combats, de faire face à de nouvelles techniques afin d'ébranler sa confiance pour stimuler sa capacité d'adaptation et, malheureusement, c'était bien une chose qu'il ne pouvait pas réaliser en solitaire. L'idée de s'entraîner avec sa sœur n'était pas réalisable, tout d'abord parce qu'il se sentait toujours à la traîne vis à vis d'elle et que, pour couronner, c'était à lui de protéger la demoiselle et pas l'inverse.
Alors oui il allait devoir retourner à Konoha, peut-être même à l'académie pour trouver des partenaires potentiels, mais il n'aurait pas pensé que l'un d'eux puisse venir à lui aujourd'hui. Que demander de plus ? Certes l'homme semblait marqué d'un sérieux assez marqué dans le ton de sa voix, assez pour refuser un verre d'alcool en tout cas, mais cela ne devait pas faire de lui un mauvais bougre pour autant. Après tout Kyoshiro ne buvait pas tout le temps, surtout le soir lorsqu'il sortait pour s'amuser et se détendre un peu. À dire vrai il ne mélangeait jamais travail et plaisir, ne faisait jamais d'excès en mission et n'apportait jamais d'alcool lors de ses sessions d'entraînement, mais aujourd'hui était l'exception confirmant la règle. Pourquoi ?  Parce qu'il se sentait plus tendu et impatient qu'à l'accoutumé, parce qu'il avait impression d'avancer au ralenti et espérait qu'un peu de ce doux breuvage pourrait faire disparaître une partie de cette tension, pour garder l'esprit clair et vif.

Pas une grande réussite, pour le moment, mais il ne perdait pas espoir.

« Le plaisir est partagé, Daiki-san.  »

Le vouvoiement ? Ce n'était pas pour l'aveugle. Ce dernier était trop familier et trop chaleureux pour se poser de telles barrières et, si cette proximité n'était pas toujours très bien perçue et acceptée, tous devaient se rendre à l'évidence en finissant par le connaître : il était un homme diffusant une chaleur dont ce monde avait désespérément besoin. Forcément, outre la surprise initiale de la proposition qui lui fut faite, le jeune aveugle ne put s'empêcher de lâcher un franc sourire en répondant à l'homme au nom de famille célèbre à Konoha.

« Sérieux?T'es sûr ? Bien sûr que oui, j'suis motivé !   »

D'un côté le jeune homme savait que les Senjus maîtrisaient le Mokuton, aussi ne ressentait-il pas le besoin de demander à son partenaire des informations sur son style de combat, mais l'aurait-il fait avec quelqu'un d'autre ? Sans doute que non car sortir de sa zone de confort commençait aussi par accepter la surprise, par accueillir l'inattendu à bras ouverts.

« Je ne connais pas beaucoup de techniques, mais je tâcherai de ne pas te faire honte. Allez.  »

Modeste comme à son habitude, le jeune homme avait développé surtout des techniques de soutien au fil du temps et n'avait pas un style de combat agressif. Il entendait bien corriger cela, certes, mais pour l'heure il devait se contenter de ce qu'il avait pour cet entraînement du jour. Alors qu'il étendait son esprit vers l'extérieur de son corps pour analyser et se souvenir du chakra de son partenaire du jour, seul véritable et sûr moyen qu'il avait de se souvenir de ceux qui croisaient sa route, le jeune homme laissa ses trois copies s'avancer en premières en direction du Senju. Ce dernier, en voyant copies et original avancer, se rendait sans doute compte que se bander les yeux n'avait rien d'un jeu pour le jeune Tadake. Kyoshiro ne criait pas sur tous les toits qu'il était aveugle, mais les gens s'en rendaient rapidement compte en le voyant évoluer dans le monde qui l'entourait.

Les trois copies accélèrent donc le rythme et se déployèrent en arc de cercle devant l'inconnu. Si la première copie éjecta un faible jet d'eau de sa bouche, assez pour forcer une réaction mais pas assez pour mettre réellement en danger le shinobi, les deux copies sur les flancs expédièrent chacune deux shurikens en direction de l'inconnu pour ajouter un peu de piquant à la situation. Enfin, bondissant au-dessus du lot, l'original se rua sur son opposant en semblant parfaitement maître de son environnement. Une fois à portée il  passerait à l'assaut et échangerait quelques coups de poings et pieds avec le Senju, en guise de salutations musclées.

Que pourrait-il retirer de cet échange ? Il n'en savait trop rien mais devait saisir cette occasion, s'entraîner seul commençait à lui taper sur  le système.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
L’homme devant moi semble impatient de se lancer dans ce petit affrontement. Déjà, il se met en action. Lui et ses clones se positionne en arc de cercle devant moi et ils utilisent un technique suiton. Je ne bouge même pas. Je ferme simplement les yeux lorsque le jet d’eau s’abat sur mon visage. Un entrer dans le jeu plutôt faible, mais il doit garder ses forces pour plus tard. Pour me surprendre avec des techniques puissantes dont il garde le secret. Je souris. Je suis d’un tout autre genre. Mes techniques font des ravages, mais me coûtent énormément. Lorsque je me bats, tout se joue en début de combat, pour moi.

Deux autres clones me lancent des shurikens, je parviens à en esquiver un, mais le second se fiche dans mon épaule alors que l’original se rue sur moi. Rapidement, j’arrache le shuriken de mon épaule, alors que faisant un pas de côté, je compose quelques mudras.

«Doton : Doro Okami»

À mes pieds, une flaque de boue se forme. Ensuite, sans attendre, j’enchaîne. Ce jeune homme est impressionnant. Il peut faire tous ses mouvements sans voir où je me trouve, alors, je dois avouer que je ne veux pas le voir m’attaquer les yeux ouverts. Sa précision serait sans faille, du genre à toujours toucher sa cible.

Je compose de nouveau mudras, faisant une nouvelle technique. Cette fois-ci, j’opte pour une katon. Je veux lui faire réfléchir à deux fois avant de se lancer en corps-à-corps avec moi.

«Katon : Ryuka ! »

De ma bouche s’échappe un souffle de feu, suivant le relief plat du sol forestier en direction de mon adversaire. Les flammes projettent une chaleur infernale en fonçant sur le jeune, même avec les yeux bandés, il devrait la sentir foncer sur lui, mais s’il est resté près de moi, mes loups de boue doivent déjà s’attaquer à lui.



techniques utilisées:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








Était-ce commun pour un individu de demander à un inconnu de s'entraîner avec lui ? D'échanger des coups pendant plusieurs minutes dans le seul but de se mettre en difficulté et d'éprouver ses limites plus intensément qu'à l'accoutumé ?  À force de s'entraîner dans son coin le jeune homme avait parfois tendance à oublier certaines conventions sociales dans ce domaine-là, fort heureusement c'était bien le seul domaine dans lequel l'aveugle se sentait réellement perdu car, pour le reste, il était un vrai bout-en-train dont la chaleur et le sourire étaient les traits les plus contagieux. Malgré son aisance dans le domaine social, lorsque cela ne concernait pas le fait de s'entraîner, le jeune Tadake devait admettre ne pas connaître l'ensemble de ses collègues et l'homme devant lui était de ces gens-là. Certes le nom de famille Senju n'était inconnu de personne dans le village, en l'entendant l'aveugle sut immédiatement que son partenaire du jour devait avoir quelques techniques de Mokuton dans la poche, mais que dire de plus sur lui ? Sur ses autres techniques, ou son style de combat ? Autant de questions qui resteraient sans réponses aussi longtemps que le combat n'aurait pas débuté.

Du fait de son handicap tout comme certaines prédispositions naturelles le jeune homme s'était rapidement tourné vers un style de soutien, basé sur un certain nombre de techniques de protection et de senseur tout en ayant, au final, assez peu de techniques purement offensives. Oui c'était un choix de sa part car il fallait bien commencer par quelque chose, la seconde raison étant que s'il s'entraînait en solo il préférait tout de même travailler en équipe, mais il entendait bien profiter du temps à sa disposition pour corriger cela et étoffer un peu plus son panel de techniques. Peut-être que sa sœur aurait quelques techniques Doton à lui enseigner, et inversement ? Hum, si l'idée de s'entraîner avec sa sœur ne lui était pas agréable Kyoshiro ne pouvait se permettre le luxe de repousser une telle idée.


Peut-être trouverait-il quelqu'un pour l'aider à avoir plus de cartes en mains, c'était ce qu'il souhaitait car avec aussi peu de techniques offensives il n'était pas prêt de pouvoir effectuer des missions en solo. Était-ce seulement son souhait ? Peut-être bien, mais pour l'heure il y avait quelque chose d'autrement plus urgent que de parler de son avenir. Peut-être était-ce lui, là devant, ou peut-être pas.

Alors que le jeune homme bondissait en direction de son adversaire, sans trop savoir ce qui l'attendait, sans peur dans son cœur, il admira le calme de son opposant qui, en plus de prendre sa première attaque sans broncher, contre-attaqua presque aussitôt. Sentant une étendue liquide se former près de son adversaire, ne sachant pas trop à quoi s'attendre, Kyoshiro bondit en arrière - plus par prudence qu'autre cose - tout en concentrant une petite portion de son chakra sur ses pieds. Après tout plusieurs techniques Doton et Suiton étaient destinées à l'entrave et, s'il devait reculer pour éviter de s'enliser, un peu de chakra dans ses pieds ferait sans doute l'affaire.

Reculant de quelques pas, sentant des formes prendre vie, quelques copies du jeune homme expédièrent une volée de projectiles, mais l'original se rendit bien compte du caractère futile de ce geste. Les bêtes allaient se reformer encore et encore et encore, il n'avait donc fait que gagner quelques petites secondes. Quelques secondes qui lui permirent de reculer, de souffler et de sentir son opposant préparer une autre attaque : décidément il n'y allait pas avec le dos de la cuillère ! Parfait !

« Suiton : Suidan !  »

L'instant d'après l'eau et le feu se rencontrèrent dans une danse d'éléments primaires, générant une quantité impressionnante de vapeur qui boucherait probablement la vie des deux shinobis. Sentant sa poitrine gonfler et s'affaisser, ne pouvant ignorer l'adrénaline qui courait à travers tout son corps alors que cet affrontement durait à peine, Kyoshiro ne put supprimer le petit sourire amusé qui se dessinait au coin de ses lèvres. Alors c'était donc cela de s'entraîner avec quelqu'un ? De s'opposer à un style de combat qui lui était totalement inconnu ? De faire face à la marée en tenant bon, droit, inamovible ? Dire que cela était intéressant aurait été l'euphémisme de l'année, c'était bien au-delà de ça !

Alors que la vapeur commençait à peine à se dissiper et que le Senju pourrait poser ses yeux sur son opposant, ce dont ce dernier était proprement incapable, le Tadake attrapa un kunai et, passant son index dans le cercle au bout de la garde, fit tourner le projectile sans se départir de son petit sourire. Quelques pas à droite, quelques pas à gauche.

« et sinon tu te balades souvent en forêt, à la recherche de partenaires d'entraînement ? Parce qu'il y a quand même des coins plus pratiques pour ça.  »





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
J’enchaîne mes techniques les une après les autres. Mon esprit est entièrement concentré sur cet affrontement, sur ce petit moment, isolé dans la forêt, cet écart de conduite, de bon sens, de professionnalisme. De l’affronter avait semblé la meilleure solution pour l’éloigner suffisamment de sa bouteille de saké, pour éviter qu’il ne fasse une erreur qui pourrait lui couter cher. Je ne savais, quand j’ai proposé ce petit combat amical, que j’y prendrais plaisir.

Mes mains ont à peine terminé les mudra que ma bouche expulse une ligne de flame qui fut éteinte par un jet d’eau. C’est un sourire imprimé sur mon visage que j’observe la vapeur entre nous. Il a de la ressource. J’aime bien. J’attends que le nuage de dissipe, aux aguets. Mais il ne bouge pas. Il fait tournoyer son kunai entre ses doigts, l’air provocateur.

« Non, pas en général. Aujourd’hui, c’est … une exception disons. Un petit affrontement que j’apprécie particulièrement. Un dernier round ? »

Mon ton est enjoué et j’ose croire, teinté de compétition. J’ai du plaisir, plus que je ne voudrais l’avouer. J’aime bien les combats, spontanés, sans responsabilité, sans preuves à faire, simplement deux esprits décidant de s’enflammer, un tête-à-tête rapide, amusant. Ici, maintenant, c’t un peu plus que ça, c’est une comparaison entre homme du même calibre, un match légèrement macho, je l’avoue, car j’ai envie de pousser la compétition, de me montrer supérieur et pourtant, la raison poussant à ce désir m’échappe. Ce n’est pas comme si je devais encore faire mes preuves, plus maintenant. J’ai assez d’aventures, de missions, de faits d’arme à ma ceinture. Ego mal placer peut-être ? Ou peut-être que sa posture m’a plus provoquée que je ne l’ai cru.

Je n’attends pas plus longtemps. Je ne lui donne pas vraiment l’occasion de renoncé ou de refuser. Un dernier round, voilà tout. J’exécute rapidement quelques mudra, mon meilleur combo jusqu’à présent. J’ai envie de le lui montrer.

« DOTON : DOYUDAN ! »

et sans attendre, alors qu’à mes côtés, une tête de dragon sort déjà du sol, j’enchaîne une autre série de mudras :

« KATON : KARYUDAN ! »

Et je souffle. Je souffle du feu. Puissant, brulant. Les pierres volent alors que la tête de dragon en boue les expulse de sa gueule. Elles passent près de moi et passant devant mon souffle de feu, elles s’enflamment avant de continuer leur course vers mo adversaire. Oui, j’y suis allé d’une main un peu forte, le sang dans mes veines fait un tour alors que l’adrénaline du moment coule à flot.

Je devrai peut-être demander pardon pour cette élan de violence gratuite …




techniques utilisées:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








N'étant pas foncièrement offensif pour des raisons qui lui paraissaient évidentes, le jeune homme s'était créé son propre style de combat qui était surtout basé sur l'analyse, le soutien et la protection de ses petits camarades lorsque le besoin s'en faisait sentir. Certains trouvaient déjà étrange qu'un shinobi n'ait finalement que peu de techniques pour heurter autrui mais ceux qui connaissaient le tempérament de Kyoshiro savaient exactement pourquoi il avait emprunté cette voie. Les deux Tadake étaient nés sous des astres très différents mais ils avaient tous les deux à cœur d'aider leur prochain et, si la demoiselle était surtout focalisé sur le fait de rendre sa vue à son frère, l'aveugle avait toujours eu à cœur de rendre au monde ce que ce dernier lui avait donné. Certes la vie n'avait jamais été facile pour lui, il lui avait fallut une bonne décennie avant d'accepter l'idée de pouvoir sourire, mais ce fut en passant les portes de Konoha, en entrant dans ce nouveau monde qu'il avait enfin trouvé son utilité. Alors oui il préférait défendre qu'ôter la vie, assassiner plutôt que protéger même si la partie sombre de son travail ne le dérangeait pas, ainsi il avait préféré soutenir ses camarades pour tirer le meilleur d'eux-même plutôt que d'être le première à charger à travers les flammes.

Avait-il eu tort d'agir ainsi naïvement ? Il aimait à penser que non et, si le côté pragmatique de sa sœur tendrait sans doute à lui prouver le contraire, il était certain qu'au fond de lui il devait défendre les faibles avant de penser à supprimer les menaces extérieures. Chaque chose en son temps, bientôt il ferait ce qu'il faudrait pour agrémenter son répertoire de techniques mais, pour le moment, il semblait plutôt satisfait des cartes qu'il avait entre les mains.  À quand remontait la dernière fois où il avait échangé quelques passes d'armes avec quelqu'un, d'ailleurs ? Trop longtemps et, fort heureusement, aujourd'hui il semblait avoir croisé le chemin d'un homme avec autant de panache que lui ! Que pouvait-il demander de plus que ça ? Rien, pas pour le moment en tout cas.

Alors que l'homme proposait un dernier tour avant de faire une pause, Kyoshiro hocha simplement la tête tout en rangeant son kunai dans sa poche, prêt à recevoir l'attaque à venir mais, très clairement, il se rendit rapidement compte de son erreur. Présomptueux ? C'était effectivement le terme approprié pour désigner le Tadake qui, bien naïvement, pensa pouvoir faire face à n'importe quelle attaque avant de réaliser à quel point il avait été idiot.

« Oh put*** !   »

Il ne pouvait pas voir l'attaque à proprement parler, bien entendu, mais il ne pouvait pas ignorer l'intense chaleur qui se rapprocher de lui jusqu'à rendre son visage de plus en plus douloureux. Oh oui il savait que ce n'était qu'un entraînement mais cette attaque était réelle et, alors qu'il posait les mains à terre pour ériger une barrière de terre, un sourire se dessina sur son visage. Content ? Ça oui, il l'était ! Il avait beau être charmeur et enjôleur, bon vivant et protecteur il gardait une âme de guerrier au fond de lui, de celles qui ne pouvaient ignorer l'appel d'un défi grandiose !
Alors que le mur de terre commençait déjà à se transformer en passoire sous la force des projectiles enflammés du Senju, alors que la douleur vint foudroyer le shinobi lorsque plusieurs projectiles vinrent mordre sa chaire, l'instinct de survie du jeune homme prit le dessus. Posant les mains sur le sol, il y déversa du chakra en grande quantité pour se créer une porte de sortie, un tunnel où se réfugier alors que la tempête faisait rage au-dessus de lui. Il aurait dû avoir peur, craindre pour sa vie et hurler de douleur face aux brûlures qui le lançaient avec virulence mais aujourd'hui rien de tout cela n'eut d'emprise sur lui, car il avait trouvé un partenaire à la hauteur et cela méritait bien tous les désagréments du monde.

« Wouhou ! C'était trop génial ! Faut que tu me l'apprennes celle-là !!  »

Telles furent les paroles qui sortirent de la bouche du jeune homme lorsque sa tête s'extirpa hors de son trou, un sourire jusqu'aux oreilles comme un enfant le matin de Noël. Heureux ? Oui il l'était et cela se voyait comme le nez au milieu de la figure.






HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
Je me suis emporté. J’ai utilisé mon meilleur atout, mais, d’un sens, il devrait se sentir honorer que je décide de lui présenter un tel enchaînement. En mots, cela veut dire que je reconnais son talent, que d’employer ses techniques ne sera pas une menace pour sa vie. Et j’ai raison, car il ne manque pas une seconde avant d’ériger un mur de pierre devant lui, mais il sera d’aucune utilité. Mes rochers foncent sur lui trop rapidement.

Pierre contre pierre. Le vacarme est infernal. Les boulets projetés par mon dragon détruisent le mur, le trouent de partout, jusqu’à ce que la structure s’effondre, jusqu’à ce que du mur, il ne reste qu’un amas de rochers, ressemblant davantage à un éboulement de terrain qu’un mur de défense. C’est un sourire au coin des lèvre que je regarde la scène. J’aime cette technique. Sa puissance n’a pas beaucoup d’égal et utilisée de paire avec le dragon de feu, c’est encore plus puissant, plus destructeur. Après, ce n’est pas très discret pour un ninja, mais vachement pratique pour soumettre un adversaire.

Lorsque la poussière causée par a terre et la pierre est repoussée par le vent, un fois qu’elle s’est bien dissipée entre les arbres, dans l’air et que je peux enfin voir l’endroit où se tenait mon adversaire, je ne le vois pas. Il a disparu. Un élan d’inquiétude s’empare de moi alors que je m’élance dans sa direction à toute vitesse. La peur de l’avoir sérieusement blessé s’empare de moi. Je n’aurais jamais dû me laisser prendre au jeu. Normalement, je sais me restreindre et jauger mes adversaires, mais je me suis abandonné à l’exercice. Je n’ai pas réfléchi et j’ai agi stupidement. Quelqu’un d’autre paie pour mes erreurs.

Alors que j’approche, je le vois sortir de terre, sale, un peu roussi et avec quelques marques qui laisserons probablement des bleus lorsque le tout guérira, mais rien de très grave. Heureusement.

Son enthousiasme me prend au dépourvu. Je le fixe quelques secondes avant d’éclater de rire. Dire qu’une minute plus tôt, je me faisais. Je m’inquiétais de son état et lui il sort de son trou, frais comme une rose en me demandant de lui enseigner ma technique. Je n’y peux rien, c’est plus fort que moi. Je ris encore. La tension dans mon corps s’évapore lentement.

Encore quelques secondes passent avant que je ne reprenne le dessus. Mo souffle se calme, et j’essuie une larme au coin de mon œil droit.

« D’accord … ahah. Je peux bien te montrer mon truc, si tu m’explique comment tu fais pour aller sous terre comme ça. Ça me semble pratique. »

Je lui tends la main pour l’aider à se relever.

« Par contre, je te suggère de faire ça demain, à l’aube. Va penser tes blessures, moi je vais aller me reposer. Assure-toi d’être en parfaite forme. Mes techniques sont exigeantes sur le chakra ! »

Je souris encore, bien qu’il ne le voie pas. Mon ton est léger, chaleureux même (enfin je crois, c’est mon ton lorsque je suis de bonne humeur, lorsque quelque chose m’intéresse).




techniques utilisées:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








Lorsque sonnait dans ses oreilles l'appel du devoir et que sa vie était en jeu le jeune homme ne souriait plus du tout, il se transformait en un individu bien plus froid et concentré qui serait prêt à égorger femme et enfant pour le bien de la mission, bien qu'il n'ait jamais eu besoin de le faire ou d'envisager cette possibilité. Serait-il vraiment prêt à franchir cette ligne ou cherchait-il simplement à s'en convaincre ? Il n'en savait trop rien et n'était clairement pas prêt à être mis face à un tel choix. Aujourd'hui s'il souriait et riait alors qu'il avait échappé de peu à des dégâts considérables, alors qu'il avait frôle la froide caresse de la faucheuse d'un cheveux, c'était parce qu'il s'agissait d'un entraînement et que des événements comme celui-ci étaient toujours l'occasion d'en apprendre davantage pour faire de lui un meilleure shinobi. Un meilleur homme. Un meilleur frère.
Mais était-ce la seule raison qui générait ce sourire sur ce visage ? Non, la plus évidente peut-être bien mais pas la seule. D'ordinaire il était très sociable mais ne pouvait admettre à lui-même sa propre faiblesse, son propre retard par rapport à sa sœur et à tous les autres shinobis d'un rang égal au sien. Pourquoi ? Parce que c'était justement cette faiblesse qu'il avait essayé d'éradiquer avec plus ou moins du succès et, justement, c'était cette honte qui l'avait poussé à s'entraîner bien loin du regard des autres. Mais aujourd'hui, il était heureux parce qu'il se rendait compte à quel point cela pouvait être amusant et fort d'enseignement de sortir de sa zone de confort pour partager un tel moment avec un inconnu. Oui il avait mal, oui il avait vu des jours meilleurs, et alors ? Il avait vu, senti une technique formidable et ne désirait rien de moins que de l'apprendre à son tour. Cette expérience lui avait donné un avant-goût de l'entraînement à plusieurs et des possibilités qui en découlaient : il en voulait plus !

Apparemment il n'était pas le seul à avoir pris son pied aujourd'hui car, alors qu'il sortait la tête du sol comme un enfant souriant le matin de Noël, son camarade éclata de rire alors que l'aveugle n'aurait jamais cru cela possible. Surpris ? Clairement, oui, mais dans l'agréable sens du terme. Mieux encore le Senju semblait curieux d'apprendre la technique Doton utilisée par l'aveugle et lui apprendre la sienne : que demander de plus ?

« Une technique contre une technique ? Moi ça me va, évidemment !  »

Époussetant ses vêtements qui avaient connu des jours meilleurs, sentant l'adrénaline redescendre et la douleur reprendre sa place, Kyoshiro grimaça un très court instant en hochant la tête, acceptant de suivre le conseil de son camarade pour remettre la suite de leur session à demain.

« Ça roule, on fait comme ça. Merci pour la fessée, en tout cas !  »

En d'autres circonstances il serait resté ici à dormir contre un arbre, bercé par la froide brise qui régnait par ici, mais il devait avant tout se montrer raisonnable et penser à ses blessures. Raisonnable...quel drôle de mot dans la bouche du Tadake. D'un simple signe de main il prit congé de son camarade et retourna chez lui, tapant dans sa réserve de bandages pour couvrir les quelques parties qui avaient été directement touchées. Oui cela faisait mal ais il survivrait, se répétant que cette douleur était le moindre des prix à payer pour espérer avancer encore et encore. Une fois ces premiers soins effectués le Tadake retrouva le confort de son lit et resta ainsi alloné, les mains croisées derrière sa tête, celle-ci tournée vers le plafond dont il ne pouvait qu'imaginer les contours et motifs. Oui il trouva le sommeil au bout d'un moment mais pas plus de quelques heures, le minimum syndical, le minimum qu'il s'accordait chaque jour pour être honnête.

Ce fut donc avec le sourire aux lèvres et une étincelle d'excitation brillant derrière ses orbites inutiles qu'il retrouva le lieu de leur rencontre, accueillant son partenaire d'un simple :

« Tu veux qu'on commence par ma technique ? Elle est bien moins complexe que la tienne, mais diablement utile. »





Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
L’affaire est rapidement conclue, alors que mon partenaire accepte immédiatement mon offre. Ce que je fais du reste de ma journée importe peu. J’ai pris le temps de reposer mon corps et mon esprit (enfin, mon esprit … on en reparlera lorsque j’aurai enfin un peu de repos). Grâce à cette rencontre, j’ai réussi a oublier la raison de ma frustration initiale.

Le lendemain matin, je suis au rendez-vous, un peu d’avance, car, soyons honnête, je n’affectionne pas particulièrement le retard. Et … la journée s’annonce chargée. Mais je suis arrivée avec un plan, la technique est bien décortiquée dans mon esprit, les étapes, le chakra, la forme, la concentration, l’effort nécessaire. Je ne vais pas être pris au dépourvu.

Assis près de la rivière, je tente de méditer avant de commencer cet entraînement, mais, comme à mon habitude, je n’y arrive pas. Mon esprit ne reste pas centré sur mon corps, vagabondant dans le futur, s’imaginant déjà à la retraite à parcourir le Sekai sans devoir revenir poser le pied à Konoha, à rester loin des responsabilités du clans ou du mariage ou de tout.

Le soleil perçait entre les branches créant des tâches ensoleillées sur le sol de la forêt, se reflétant agréablement sur l’eau de la petite rivière. Je n’étais jamais venu ici en particulier avant d’y croiser Kyoshiro. Est-ce un endroit où il vient souvent ? Il faudra lui demander lorsqu’il arrivera.

Mais à peine arrive-t-i qu’il est déjà prêt à se lancer dans le vif sujet. Une réaction qui m’arrache un sourire, je dois l’avouer. Tout est à propos de l’entraînement. Je lève et m’installe à environ un mètre de lui. Je suis aussi empressé de lui pour commencer, mais d’abord quelque chose m’empêche de simplement bondir tête première dans cet entraînement.

« D’accord. Je ne vois pas le mal de commencer par ta technique. Mais d’abord, bonjour ? Tu penses être en état après hier ? »

Un autre rire. C’est vrai qu’hier je n’y suis pas aller de main morte. S’il a besoin de plus de temps pour se reposer, je comprendrais. Même pour moi la nuit a été courte. Je suis conscient que je ne serais pas au meilleur de ma forme si j’avais été un tout peu déraisonnable.

« Ta technique elle permet d’aller sous terre, non ? À quel point est-ce pratique en situation d’urgence ? Y a-t-il une profondeur maximale ? »

J’interromps mes questions. Il m’expliquera bien par lui-même en quoi consiste sa technique. Il n’a pas besoin de mes questions pour guider ses explications. Avec impatience j’attends ses réponses. J’aime bien les techniques qui on un côté plus pratique que le combat à pur. Ces techniques, souvent négligé par plusieurs dans leur quête de puissance sont tout de même un atout incontournable en mission ou même dans un combat. Elles peuvent donner l’avantage assez facilement.




techniques utilisées:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








Aussi qu'il s'en souvienne le jeune homme avait évité de s'entraîner avec sa sœur dans la mesure du possible, guidé par sa volonté de la protéger et donc de la surpasser, mais c'était sans doute à cause de son manque de confiance en lui qu'il avait préféré s'isoler des autres pour ses sessions quotidiennes. Sans vraiment s'en rendre compte, il avait finalement par faire de ces sessions un véritable  mode de vie, s'isolant parfois pendant des jours entiers sans voir âme qui vive mais, aujourd'hui, cette rencontre fortuite avait fini par le ramener à la réalité. S'entraîner dans son coin était une chose, cela lui permettait de développer son propre style  et de réfléchir aux façons de contrer ses propres attaques, de se connaître par cœur pour ainsi dire, mais qu'en était-il du reste ?  Comment pouvait-il se préparer à ce qu'il ne connaissait pas ? Aux techniques auxquelles il n'avait jamais fait face ? C'était en se confrontant à d'autres shinobis qu'il pouvait le faire et, depuis hier, il semblait avoir rencontré un autre guerrier de l'ombre aussi dévoué que lui à sa course du perfectionnement constant.

Tout enjoué qu 'il était à l'idée de trimer de nouveau, Kyoshiro laissa son entrain prendre le dessus sur ses manières et son partenaire ne manqua pas de lui rappeler, avant de lui demander s'il était en état de continuer. Si le sourire du jeune aveugle était suffisant pour montrer l'état dans lequel il se trouvait, le Tadake fut forcé de tempérer ses ardeurs en réalisant que tout le monde n'était pas forcément habitué à son côté direct et spontané.

« Pardon, c'est vrai, salut. À force de m'entraîner en solo j'en oublie la politesse la plus élémentaire.   »

C'était assez étrange de se dire qu'en société le jeune homme était tout à fait charmant et avenant, mais lorsqu'il s'agissait de s'entraîner son mental changeait pour devenir plus sérieux, presque secret,  mais aujourd'hui il avait bien conscience qu'un tel comportement allait devoir changer. Se concentrant sur le moment présent, laissant tout le reste de côté, l'infirme écouta son camarade lui poser quelques questions sommaires sur cette technique qui, au final, n'avait rien de bien complexe. À bien y réfléchir, Kyoshiro n'avait que très peu de techniques réellement offensives, il allait devoir changer cela rapidement.

« Il n'y a pas vraiment de profondeur maximale. En gros le concept est assez simple, tu déverses du chakra dans le sol qui le rend malléable, assez pour pouvoir le creuser sans difficulté en tout cas.    »

S'écartant légèrement de son camarade du jour, effectuant quelques pas sans trop savoir où s'arrêter, le Tadake fit craquer ses phalanges avant de s'arrêter à l'endroit choisi.

« Une démonstration vaut mieux que mille mots.    »

Joignant le geste à la parole, le shinobi s'accroupit et, avec une calme né de l'expérience, apposa la paume de sa main droite avant d'y diffuser un peu de chakra. Certes son collègue ne pouvait voir le flux de chakra contrairement à certains élus, mais il pourrait voir le sol changer de texture pour quelque chose de bien plus fait, malléable. En moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, le shinobi fut capable de plonger l'entièreté de son bras dans le sol désormais changé en sable, avant de se mettre à creuser avec ses deux bras. L'instant d'après le Senju vit les pieds de son collègue disparaître dans le sol pour que, finalement, ce soit sa tête qui réapparaisse. Souriant de toutes ces dents, comme un enfant content d'avoir pu montrer à ses parents ce qu'il savait faire, il invita son collègue à tenter sa chance d'un simple :

« Tu veux essayer ?    »





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
Il est amusant de voir mon compagnon soudainement se souvenir de l’existence de manière quelles qu’elles soient. Je me contente de sourire amusé, car soyons honnête, je ne suis pas non plus une de ses hommes s’arrêtant à la formalité ou à l’étiquette. Du moins la plupart du temps. Mais l’empressement de mon camarade m’a arraché, je dois l’avouer, une once de malice, me donnant particulièrement envie de souligner ce dit empressement.

Un homme pratique, il n’attend pas plus longtemps, par contre, pour répondre à mes nombreuses questions. Il m’explique l’effet qu’à le chakra lorsqu’infuser dans le sol. Il détaille sommairement que je devrais pouvoir m’enfoncer aussi profondément que je le souhaite sans difficulté. À sa proposition de démonstration, j’hoche la tête, pensif. La voir en action me semble bien plus efficace que de théoriser sur ses effets, surtout que dans mon cas, je ne connais rien de cette technique.

J’observe les mudra avec attention, les répétant à voix basse pour bien les ancrer dans mon esprit, pour éviter de les oublier. Rat, cheval, tigre. Alors que je l’observe creuser à même le sol avec ses mains, s’enfoncer sous terre telle une taupe, je continue de répéter le nom des mudra. Je vois l’effet du chakra dans la terre. Je vois à quel point il semble facile de s’y enfoncer.

Rat, cheval, tigre.

Ses pieds disparaissent sous terre.

Rat, cheval, tigre.

La tête de Kyoshiro ressort du sol. Souriant. Il semble fier de son tour. Il y a de quoi. N’étant pas directement basé sur le combat, cette technique peut sembler désuète à bien des ninjas qui n’en voient pas l’utilité.

Rat, cheval, tigre.

Des mudras peux compliqués, qui s’enchaînent facilement les uns après les autres. Brillant. En combat chaque fraction de seconde compte. La vitesse d’exécution devient clé dans la réussite d’une technique ou de son évasion.

Il me demande si je veux essayer. Bien sûr. Pourquoi refuserais-je alors que je suis spécifiquement là pour apprendre la technique ? Je souris.

« Clairement. »

Rat, cheval, tigre.

C’est à mon tour. Je dois enchaîner les mudra. Je dois m’enfoncer sous la terre. Quelle sensation ressent-on en s’enfonçant ? Excellente question à laquelle je trouverai bientôt une réponse.

Je m’accroupis au sol, éxécute les mudras et tente de m’enfoncer. La terre autour de ma main s’agite, devient boueuse, un peu comme si j’avais préparé le loup de boue. Non. Ce n’est pas ça que je voulais faire. Je fronce les sourcils. Probablement trop de chakra. Je me relève et me positionne quelques pas à droite.

« Réessayons. »

Je recommence.

Rat, cheval, tigre.

Cette fois-ci semble la bonne. Le sol près de mes mains semble si facile à franchir. Je me tente à creuser. D’abord avec précaution, hésitation, mais chaque mouvement prend de plus en plus de confiance et je m’enfouie entièrement sous le sol.

En entrant dans le ventre de la terre, je suis privé de mes yeux, de mon nez, de mon environnement. Tout est si calme, si … c’est différent. Le monde extérieur est vaguement étouffé. Je n’entends pas bien ce qui se passe. Peut-être devrais-je tenter de méditer ainsi. Coupé de tout, je devrais pouvoir arriver à quelque chose, je n’en aurai plus le choix. Un rire amer me vient, mais il se perd dans ma gorge. Oui, c’est vrai. Je suis sous terre. Rire n’est pas aussi facile.

Comment est-ce que l’on fait pour remonter ? Est-ce comme nager ? Voilà une question que j’aurais dû demander avant de m’élancer au sein même de la terre …



techniques utilisées:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








Plusieurs shinobis par génération pouvaient être qualifiés de génies de par leurs prouesses aux combat autant que par la facilité avec laquelle ils maîtrisaient même les techniques les plus complexes, ces gens-là étaient généralement enviés par leurs pairs plus modestes et, si le Tadake aurait tout donné pour faire partie de ces quelques élus, il avait rapidement compris que cela ne serait jamais le cas. Quand avait-il perdu cette innocence ? Quand il avait compris que pour des mouvements très simples comme marcher droit ou s'habiller le matin il devrait faire bien plus d'efforts que le commun des mortels. Oui, si cette révélation s'était faite suffisamment tôt pour qu'il l'accepte silencieusement, sans broncher, cela n'en rendait pas moins compliquée sa course constante au perfectionnement.
Pour l'heure il se contentait de se rassurer en se disant que, de toute façon, en trimant comme il le faisait le résultat n'en serait que plus appréciable. Plus méritante, d'une façon mais, aujourd'hui, la vie semblait avoir voulu lui donner un petit coup de pouce en le mettant sur la route de ce Daiki au nom de famille prestigieux. Était-ce la façon qu'avait la vie de le remettre sur les bons rails ? De le tirer vers le haut en lui fournissant un partenaire de qualité qui pourrait tirer le meilleur de lui ? C'était comme cela que le jeune aveugle le voyait en tout cas et, évidemment, il acceptait toute l'aide qui lui était offerte pour poursuivre son objectif. Devenir fort, protéger sa sœur, rembourser sa dette envers Konoha : la totale.

Pour l'heure c'était au tour du jeune aveugle d'apprendre quelque chose à son partenaire du jour et, s'il était certain que les rôles s'inverseraient tôt ou tard, il avait à cœur de faire les choses bien en expliquant sa technique aussi clairement que possible. D'ordinaire il était du genre à marcher à l'instinct, à laisser ses réflexes faire le reste du travail mais, craignant que son partenaire ne fonctionne pas ainsi, il avait opté pour une démonstration comme description la plus évidente de sa technique. Lentement, remontant de son trou, Kyoshiro laissa donc son partenaire s'essayer à cette technique d'infiltration assez sommaire avec, en premier essai, un résultat assez mitigé. Rien d'étonnant à cela,

N'ajoutant pas un seul mot, laissant son camarade faire comme il l'entendait, ce fut avec une certaine satisfaction que le garçon sentit son partenaire s'enfoncer dans le sol, générant un petit sourire satisfait sur ses lèvres de Tadake. Les bras croisés non-loin de l'emplacement choisi par le Senju, le shinobi pencha la tête en avant pour s'enquérir de l'état du Senju.

« Tu t'en sors ?    »

Pas de réponse, peut-être était-il trop concentré pour entendre l'homme privé de lumière. Qu'à cela ne tienne, le concerné donna à son camarade deux dizaines de secondes de plus avant de prendre de nouveau la parole, cette fois en portant sa voix un peu plus puissamment.

« Eh oh, tu m'entends ?     »

Fronçant les sourcils en l'absence de réponse, se penchant un peu plus vers le sol, le ninja décida d'utiliser son modeste senseur et, comme il s'en doutait, il sentit immédiatement son collègue s'enfoncer mètre après mètre jusque dans le cœur de la terre. Oh Kyoshiro comprenait bien, c'était amusant de s'enfoncer ainsi dans un monde de ténèbres comme il le connaissait si bien mais bien, il allait falloir qu'il remonte un moment donné et le Senju ne semblait pas décidé. Soupirant en croisant les bras contre sa poitrine, le jeune homme s'accroupit avant de lâcher à sa seule attention.

« Bon, va falloir aller le chercher. Et après c'est moi la taupe.    »

Usant de la même technique pour suivre son camarade, prenant à peu près la même direction que lui, le jeune commença à ramper dans ce trou en espérant rapidement rattraper son collègue. Au bout d'une bonne minute d'évolution au milieu de cette terre altérée, le shinobi gonfla ses poumons et, désireux d'appeler son frère d'armes, utilisa sa voix la plus puissante et la plus haut perchée possible pour lancer un appel suintant la virilité.

« Youuuuhouuuuuu ! Daaaaaaikiiiiiii ! T'es là ?   »
Si avec cela il ne l'entendait pas...





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?
Parfois, je dois l’avouer, toutes mes idées ne sont pas bonnes. Je cesse donc de m’enfoncer pour réfléchir quelques secondes à la façon de m’y prendre pour remonter à la surface. N’ayant encore rien tenter je ne perds rien qu’importe ce que je fais. Je tends donc les mains vers le haut, usant de mon chakra pour me hisser. Je me sers un peu du principe de la technique pour marcher sur les arbres en concentrant mon chakra dans mes mains et m’appliquant encore à ramollir la terre de mon chakra dôton. Je dois avouer que l’exercice est plus facile que je ne l’aurais cru.

Je remonte lentement, beaucoup plus que ma descente en toute honnêteté. Peut-être que je m’applique outre mesure, mais je n’ai pas particulièrement envie de rester coincé des mètres sous terre, pour une bêtise.

Alors je rampe, lentement, durement. L’effort n’est si important, mais le bienvenu alors qu’il éveille les muscles de mes bras et de mes jambes, chose que je n’avais pas fait ce matin, honte à moi.

Un son. Étouffé, englouti par l’épaisseur de la terre autour de moi. Kyoshiro, c’est bien sa voix. Peut-être s’inquiète-t-il ? Je serais prêt à parier qu’il a réalisé que je ne savais pas comment remonter. Heureusement, je suis homme débrouillard et j’ai concocté une façon pour me hisser vers le haut. Par contre, en sortant, il faudra que je lui demande la façon habituelle de sortir, car je n’ai aucune idée si c’est vraiment optimisé ce que je fais.

À son cri, je réponds en y mettant le plus souffle possible :

« J’ARRIIIIIVEEEEE ! »

Et je reprends mon ascension vers la surface. Il me faut deux bonnes minutes pour atteindre l’air frais, mais ce n’est pas si mal. Je me hisse hors du sol (un bien drôle de phrase pour quelqu’un n’aurait pas suivit mon aventure souterraine) et je m’assoie, les jambes croisées.

Cette technique me donne matière à réflexion. Les possibilités qu’elle m’ouvrent sont beaucoup plus nombreuse que je l’avais d’abord imaginé. Elle n’est en rien offensive, mais tellement pratique pour un tas d’autres choses …

« Dis-moi, Kyoshiro, normalement, lorsque tu remontes, comment fais-tu ? Je veux dire, j’ai réussi à remonter, bien évidemment, mais comment expliquer ? Je n’ai aucune idée si j’ai bien remonté … Tu comprends ce que je veux dire ? »

Je passe une main dans mes cheveux et avec surprise, je remarque qu’il n’y a pas terre sur mes doigts. Un autre sourire. Décidemment, cette technique avait plus d’un avantage … Je déplace mon regard pour le poser sur mon partenaire d’entraînement attendant avec impatience le secret d’une remontée plus facile.

« Quand tu seras, nous pourrons passer au dragon. Je crois que j’ai assez bien compris ta technique pour la reproduire dans d’autre circonstances. »

Il ne faut pas oublier que je ne suis pas le seul qui apprend ici. Hier, j’ai tout de même promis de lui montrer le secret de mon dragon de boue et cette technique n’a rien de facile du tout, puisqu’elle demande autant de chakra que de théorie. C’est-à-dire … trop.




techniques utilisées:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki








Au fil des années le jeune homme avait senti passé devant lui toutes sortes de shinobi. Des mauvais, des bons et des très bons. Seule une infime partie de ces guerriers de l'ombre pouvaient être considérés comme des génies, de ceux qui comprennent et maîtrisent les techniques qui leur sont enseignées à une vitesse prodigieuse. Pendant un temps, à son arrivée à Konoha, le jeune Tadake avait cru qu'avec assez d'efforts il attendrait les rangs de cette caste d'élite et débloquerait un potentiel caché en lui, révélant sa destinée prodigieuse aux yeux du monde mais la réalité eut tôt fait de le rattraper et lui faire comprendre qu'une telle chose n'arriverait jamais. Il était moins talentueux que le shinobi moyen en raison de son affliction mais, s'il y avait bien quelque chose qu'on pouvait lui reconnaître, c'était qu'il pouvait être considéré comme un génie de l'effort et de l'acharnement. En s'entraînant tous les jours jusqu'à ce que son corps soit trop épuisé pour continuer, parfois trop vidé pour marcher, l'homme était parvenu à rattraper le fossé qui le séparait des autres shinobis aux yeux fonctionnels
L'homme en face de lui était-il aussi l'un de ces génies à qui tout réussissait ? L'un de ceux qu'il avait jalousé pendant si longtemps ? Ce sentiment puéril était bien loin de lui désormais, presque totalement disparu ce qui lui permettait d'accepter ses maigres progrès avec plus de sérénité, notamment durant des jours comme celui-ci. Sans qu'il ne demande rien la vie, cette garce, lui avait mis sur son chemin un homme prêt à apprendre de lui tout comme lui-même pourrait apprendre de l'aveugle : un cadeau bien trop rare pour être rejeté d'un revers de la main. La journée allait être longue, ils en avaient tous les deux conscience et c'était sans doute pour cela qu'ils avaient désiré commencer par la technique la plus simple des deux. Histoire de commencer en douceur.

Inquiet de ne pas voir son camarade remonter à la surface, le jeune aveugle creusa donc un trou à son tour et, s'enfonçant dans la terre à chaque nouvelle brassée, il força ses poumons à générer un appel que le Senju ne pourrait pas ignorer. Entendant la réponse de son collègue, le Tadake décida donc de remonter à la surface pour l'y attendre, rassuré de ne pas le savoir coincé dans le sol d'une quelconque façon. Au bout de quelques instants le Senju remonta à la surface avant de demander au jeune aveugle s'il y avait une technique particulière pour remonter. Hum, y avait-il seulement une bonne réponse ? Kyoshiro avait déjà testé plusieurs vecteurs de remontée et tous avaient relativement bien fonctionné.

« Hum, il n'y a pas de bonne ou mauvaise méthode. Pour ma part je n'oublie pas où je me situe par terre au sol et, quand je décide de remonter, je créé un chemin en pente, façon escalier, plutôt que d'essayer de remonter verticalement. Ça  marche plutôt bien, pour le moment en tout cas.   »

Se redressant en attendant l'avertissement de son camarade, conscient que cette technique de dragon de terre serait autrement plus difficile et coûteuse que celle qu'il venait de montrer, Kyoshiro fit le ménage dans son esprit avant de se retourner vers son camarade.

« C'est bon, vas-y. J'suis prêt.  »

L'était-il seulement ? Il voulait l'être, il devait l'être pour agrémenter un peu son panel de techniques avec davantage d'options offensives, celles dont il manquait cruellement.

Il était temps de grandir un peu.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?

Mettre en mot une technique qui me vient maintenant plus par instinct, je dois avouer que l’exercice n’était pas facile du tout. Une bonne pratique pour le moment où j’enseignerai quelque chose à mes élèves, si ce jour vient. En toute honnêteté, je dois avouer que je redoute le jour où je devrai leur enseigner quoi que se soit. Elles sont bien assez dangereuses comme pas ça, il n’est pas vraiment avisé de mettre davantage d’armes dans leurs mains. Et ce n’est pas une question de courage ou de quoi que se soit, simplement de réalisme … Enfin, je divague. Kyoshiro semble prêt à passer à la suite.

Restant assis, ça rend le tout moins formel et définitivement plus léger, je commence par organiser mon explication, après tout, il faut commencer du début avec cette technique. Elle n’est pas des plus aisée à comprendre.

« Donc, comme tu l’as remarqué, la technique du dragon de boue crée une catapulte de pierre. À elle seule, elle n’est pas aussi puissante que lorsque les projectiles sont enflammés, bien sûr, mais elle reste néanmoins extrêmement destructrice. »

Je tourne la tête, observe un peu la forêt. Se serait presque triste de faire une démonstration maintenant, mais ce n’est pas grave, ce n’est pas pour maintenant de toute façon. Je dois lui expliquer un tas d’autres trucs. Je pose de nouveau mon regard sur lui et je laisse quelques secondes s’écouler, pour bien voir sa réaction.

« D’abord, c’est une technique offensive, comme tu te doutes fort probablement. Elle est très énergivore, si j’étais toi, je la verrai comme une technique de dernier recours. Enfin, si tu ne fais pas le con comme moi, ça ne devrait pas être si pire que ça en fait – parce qu’il faut toujours que je joue la carte du grandiose et que je la mette en feu … Enfin passons. – Le dragon de boue est une technique à distance, et s’il est utilisé de pair avec un technique comme la Coulée de boue, il accélère le rythme des projectiles, mais également la zone qu’il vise. Les mathématiques sont compliquées et je n’ai jamais eu la chance de le tester, mais c’est ce que l’on m’a dit lorsque j’ai moi-même appris cette technique.»

Je prends une autre pause. C’est beaucoup d’informations lancée en même temps. J’attends quelques seconde pour m’assurer qu’il m’a bien suivi et que tout est encore clair.

« Tout va bien jusqu’ici ? Je sais, la théorie de cette technique n’en fini tout simplement pas. Aller, il ne nous reste que le côté ‘’pratique’’ de la théorie. »

J’inspire un bon coup. Le plus compliqué, maintenant. Après, je lui laisse tenter. Étant moi-même un homme de pratique plutôt que de théorie, tout ça m’est particulièrement pénible. Je sais que c’est essentiel à la compréhension de la technique et à sa maîtrise, mais, même avec les années, ça ne devient pas moins chiant à faire.

« Donc maintenant, la technique en soi. Les mudras sont ceux du singe, du tigre, du taureau, du dragon et celui du lièvre. Si tu ne t’en souviens pas ce n’est pas grave, je te les répéterai plus tard. Tu dois envoyer le chakra au travers de ton corps, et, ne lésine pas sur la quantité, ce truc c’est purement du chakra lancé par les fenêtres. Ensuite, tu dirige le tout directement dans la terre et l’envoie là ou tu veux que le dragon prenne place. Puis tu façonne la terre ou la boue pour lui donner un aspect de dragon. Sa gorge et sa gueule servent de rampe de lancée aux pierres. Puis, tu vises, toujours en utilisant ton chakra pour bouger la tête. Des questions ? »

J’étais … à bout de souffle. Tellement de mots. J’ai oublié de prendre une pause pour moi-même. J’espère seulement que je n’étais pas trop vague dans mes informations. Une fois que je serai certain que la théorie est bien passée, je lui ferai décortiquer la technique, étape par étape pour lui faire tenter.


techniques à enseigner:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki







D'aussi loin qu'il se souvienne, si le jeune homme avait été assez assidu pendant les cours théoriques de l'académie, il se rappelait qu'il n'avait jamais aussi doué ou content que lorsque sonnait l'heure de la pratique. Pourquoi ? Parce qu'entre théorie et pratique il y avait un monde, parce qu'il était un homme qui avait besoin de concret et parce que, pour des raisons évidentes, il avait sans doute besoin d'un peu plus de temps que ses collègues pour maîtriser un sujet. Il compensait cet handicap par travailler deux fois plus intensément et longuement que les autres, mais il n'avait jamais compris et senti les choses qu'en les tenant entre ses mains, pour ainsi dire. Aujourd'hui il avait apporté sa pierre à l'édifice en aidant l'un de ses camarades à maîtriser une technique relativement basique mais très utile, si on savait quand la place tout du moins, mais à présent c'était à son tour de se retrouver à la place de l'élève en écoutant attentivement les explications. Pour avoir subi cette technique il savait qu'elle était puissante et probablement aussi complexe à maîtriser qu'il l'imaginait mais, fort heureusement, l'aveugle n'était pas un homme manquant de volonté et d'acharnement.

Par la force des choses le Tadake s'était dirigé vers un style plus défensive et soutien que réellement offensive mais, lors de certaines missions, il avait vu les limites de cette spécialisation. Dire qu'il était donc bien content d'apprendre une technique offensive serait un doux euphémisme car, en plus de faire la connaissance d'un homme qui pourrait devenir son partenaire d'entraînement, cela allait lui permettre d'ajouter une corde à son arc. Les bras croisés contre sa poitrine, le jeune homme écouta les informations denses de son collègue qui, à la moitié du chemin, demanda à l'aveugle s'il n'avait pas été perdu en chemin. Oh oui Kyoshiro était assez attentif pour comprendre toutes les informations, pour comprendre que le coût en chakra de cette technique le forcerait à l'utiliser avec parcimonie, s'il n'avait pas d'autre choix, mais ce n'était pas cela le point le plus important pour lui.

« Oh ouais, tout va bien. À part que je ne sais pas à quoi ressemble un dragon, mais on ne va pas s'arrêter aux détails, hein ?  »
Eh bien quoi, comment pouvait-il créer un dragon de bout s'il n'en avait jamais vu un de sa vie ? Devait-il se contenter de former une bouche géante en oubliant toute fioriture au niveau de la finition ? Apparemment oui et, une fois ce point soulevé, il reprit donc son écoute active jusqu'à ce que son collègue, enfin, lui demande s'il avait des questions. Pourquoi un dragon ? Pourquoi accepter de lui apprendre cette technique ? Plusieurs questions sans importances traversèrent sa tête mais enfin, répondant négativement de la tête, Kyoshiro fit un très rapide résumé de ce qu'il avait su retenir.

« Technique offensive, à distance, qui pompe pas mal de chakra. Diffuser du chakra dans le sol, lui donner la forme choisie pour botter des culs. J'ai compris l'essentiel. »
Résumé rapide mais l'essentiel était là, pour le reste il ne pourrait réellement être sûr qu'en pratiquant cette technique. Oh qu'il avait hâte de maîtriser cette technique offensive ! Pas pour en mettre plein la vue, non, mais pour devenir plus polyvalent qu'il ne l'était déjà. Faisant craquer sa nuque et ses doigts, il fut sur le point de s'y essayer directement mais, avant cela, conclut en se tournant vers son camarade du jour.

« Tu veux me faire une petite démonstration, ou je me lance direct ? »
Ça allait être sympa, très sympa !




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?

Je prends une pause dans mes explications pour m'assurer que mon comparse suive bien mes élucubrations, mais tout semble bien, du moins pour l'heure. C'est tout de même rassurant ... du moins jusqu'à ce qu'il me dise n'avoir jamais vu de dragon. Je reste pantois une seconde, mais je me ressaisis. Bon il faudra palier à ça n'est-ce pas ? N'ayant pas d'idée immédiatement, j'enchaine avec le reste de la théorie.

Mais ma tête s'active, elle cherche sans arrêt une solution à ce problème plus tôt majeur. Toute la technique tombe à l'eau si l'on n'arrive pas à faire la rampe. Quoi qu'elle n'a pas nécessairement besoin d'être en forme de tête de dragon ... lorsque je termine de lui expliquer, il ne pose pas de question, à la place, il me fait un bref résumé de ce que je lui ai dit. Oui ça fera bien l'affaire. C'est un résumé bien plus qu'acceptable.

Il me demande ensuite si je vais faire une démonstration. Mais bien sûr ! Je vais me servir de la démonstration pour lui montrer la forme du dragon ! Avec un petit sourire déterminé, je bondis sur mes pieds, de dire avec un léger entrain - il faut avouer que je suis fier de mon idée- :

« Oui, je fais une démonstration. Si tu veux avoir une idée ce à quoi ressemble un dragon, n'hésite pas à le toucher pour mieux visualiser. »

Je compose les mudras, envoie le chakra dans mes pieds et l’irradie dans le sol pour le diriger juste à côté de moi. Le sol se soulève d’un coup, laissant place à une tête de dragon aussi grosse que moi, en boue. Je ne peux retenir le petit sourire narquois qui naît sur mes lèvres alors que je regarde mon œuvre.

« Voilà. Approche toi ! C’est prêt pour l’inspection. »

Je fais quelques pas à reculons, laissant suffisamment d’espace à mon collègue pour qu’puisse s’approcher de mon dragon. Bien sûr, il ne crache aucun projectile pour l’instant, je veux simplement que Kyoshiro l’inspecte autant qu’il en a besoin. Bon je ne suis pas certain que cela l’aide réellement, mais si jamais ce n’est pas suffisant, j’aviserai ensuite.

« Je ne le ferai pas cracher de projectile, tu as bien vu ce que ça faisait. La gorge et la bouche servent de rampe aux pierres qui sont projetées, donc c’est ce qui te permet de viser et de les envoyées aussi loin. Des questions avant d’essayer ? »



techniques à enseigner:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki







Jouer sur la défensive, aider les autres et remplir le rôle de soutien était une noble tâche plus qu'utile à l'équilibre d'une équipe, le jeune homme le savait mieux que personne pour remplir ce rôle depuis toujours, mais il devait bien avouer qu'avoir quelques options offensives supplémentaires ne lui déplairait pas. Mais par où commencer ? Il n'avait pas la force de sa sœur et ne pouvait donc se diriger vers le taijutsu, de plus , à force de s'isoler comme il l'avait fait pendant si longtemps  il n'avait guère eu le temps de trouver des partenaires potables et à même de lui apprendre quelques unes de ces techniques. Fort heureusement la vie avait décidé de mettre ce digne Senju sur son chemin et, si Kyoshiro ne croyait pas en cette fadaise qu'on appelait destin, il n'allait pas rejeter une si belle offre par simple fierté mal placée.
Bien sûr la préférence du jeune homme allait bien à la fluidité et la versatilité de sa maîtrise de l'élément aqueux, à n'en pas douter, mais la solidité de la pierre avait quelque chose de sécurisant et de...eh bien..solide. Quoi de mieux pour défendre et attaquer ? Oui il se devait de maîtriser plusieurs domaines afin de répondre présents à tous types de situations, la maîtrise de ce dragon serait la première étape qui l'amènerait à un stade plus complet de son évolution.

Il savait qu'aucune technique n'était aisée à apprendre et que chacune d'entre elles demandait une bonne dose de patience, un trait de caractère qui ne lui correspondait pas vraiment, mais il était bien sûr prêt à quelques concessions pour emprunter la voie de la réussite. Avait-il pensé pouvoir devenir plus fort, meilleur sans se salir les mains ? Sans sacrifier temps, sang et sueur ? Non, bien sûr que non, il avait compris cette nécessité depuis de nombreuses années et, si son camarade du jour allait l'aider à accélérer le processus, le gros du travail devrait tout de même être réalisé par l'aveugle. Non, en vérité il n'avait toujours compté que sur lui-même sur sa progression et rien n'avait changé avec le temps, les autres pouvaient lui montrer la voie mais, au bout du compte, c'était à lui et lui seul de mettre un pied devant l'autre.

Le jeune homme laissa donc son acolyte diffuser son chakra dans le sol et, lorsque la forme émergea et que le Senju précisa que la bête n'attaquerait pas, demandant si l'aveugle avait une question, le concerné s'approcha de la création en répondant simplement :

« Non, ça devrait être bon. Laisse-moi un instant.  »

Le tadake savait qu'il était impossible pour un voyant d'imaginer comment pouvait être son monde, comment il percevait le décor qui l'entourait et c'était précisément pour cette raison qu'il ne l'expliquait jamais. Quel intérêt ? La cécité n'était pas un jeu auquel on s'adonnait pour rigoler, c'était une malédiction dont tous devaient être épargnés dans la mesure du possible. Cela n'avait pas été le cas de Kyoshiro mais il s'en était accoutumé et, fort de plus de deux décennies d'expérience, il s'approcha silencieusement de la création boueuse pour la caresser du bout de ses doigts. Les paupières fermés, ses sens en alerte, l'homme passa ses mains sur tous les contours de la bête afin d'en comprendre la forme plus que pour se l'imaginer. Il ne pouvait pas, il était incapable de savoir ce à quoi une construction ou une bête ressemblait mais il pouvait au moins en mémoriser les contours, les reliefs, les aspérités pour être au plus proche de la création originelle.

« Je vois. Enfin non, je ne vois pas mais tu m'as compris.  »

Il n'y avait bien que lui pour plaisanter de cette affliction, bien que lui pour y trouver de la légèreté là où tous les autres le regardaient avec pitié. S'écartant de quelques pas, rassemblant toute la concentration et le sérieux dont il était capable, l'homme répété les mudras enseignés et déversa une dose conséquente de chakra dans le sol. Il voulait bien faire, trop bien faire même si bien que la bête ne prit que quelques secondes à se forme et, si sa taille était moindre que celle de son partenaire, elle ressemblait à peu près à l'original. À peu près, de loin, vaguement.

« Bon, la forme doit probablement être à revoir. On peut faire des tirs de précision, avec cette technique, ou c'est plus dédié à un tir de barrage ?   »

Alors qu'il posait la question, attendant une réponse de la part de son collègue, sentant déjà le coût en chakra de cette technique se répercuter sur son corps, le jeune aveugle passa ses mains sur les contours de sa propre création afin d'en devenir la taille et la structure. Elle semblait bien malingre comparée à celle du Senju mais c'était un début.

Mieux que rien.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?

Il répond à la négatif lorsque je lui demande s’il a des question, puis immédiatement, il inspecte la bête de boue que j’ai créée. Il lui faut plusieurs minutes pour tout examiner en détail. Je n’ai aucune idée si ça l’aide vraiment, au s’il ne le fait que pour me faire bien paraitre, mais je ne m’en préoccupe pas. C’est un jonin après tout et il sait ce qu’il fait.

Je l’observe curieusement, je dois l’avouer. Je n’ai jamais vu un aveugle tenter de comprendre comment faire une sculpture de boue grâce au chakra. Je ne l’interromps pas ni ne le questionne, il doit bine en avoir assez des commentaires en tout genre, je ne vais lui en rajouter non plus.

Lorsqu’il termine enfin son inspection et il se lance, après un commentaire, dans une première tentative pour faire le dragon de boue. Sa création est … orginale, mais elle a la forme d’un dragon, c’est déjà une victoire en soit. Elle est bien plus petite. Je vois où est le problème, mais j’attends qu’il commente lui-même sa performance avant de commencer mon analyse de la technique.

« Les tirs de précisions sont faisables, si tu sais exactement où viser, mais ce n’est pas tâche facile de viser avec un caillou de cette grosseur, si j’étais toi, pour un tir de précision, je prendre une autre technique. »

J’ai déjà tenté, quelques années plus tôt. Avec un résultat mitigé. À l’intérieur de cinq mètres de ma cible. Bon, je l’ai touchée, mais … si je visais la tête j’ai eu le torse et les bras et les jambes et la tête … et je voyais parfaitement ce que je visais.

« Disons que je ne m’appuierais pas sur cette technique pour tir de précision si ma vie en dépendait … Mais revenons à ton dragon. La taille n’est pas exactement là. De cette façon-ci tu n’auras de pierres assez grosses pour faire le ravage qu’on cherche avec cette technique. Il faut injecter encore plus de chakra dans le sol pour attirer suffisamment de terre ou de boue pour avoir une rampe de la bonne taille. Est-ce que je suis clair, parce que je dois avouer que des fois je ne réalise pas, j’ai tellement pratiqué cette technique que je ne réalise pas toujours si j’omets des détails … »

Je porte mon attention de nouveau sur son dragon et une idée me traverse l’esprit.

« Avant de tenter de refaire le dragon, essaie de tirer avec. Voir si tu y arrive, sans briser toute la forêt … »

Je ne peux m’en empêcher. On ne pas simplement arriver et tout détruire parce que ça nous chante. Au moins de cette façon, on limite les dégâts à beaucoup plus petit que ce qu’on pourrait faire en réussissant. S’il réussi à tirer, je ne lui demanderais pas d’essayer une fois qu’il aura la bonne taille. L’important c’Est de comprendre le principe, après tout.

« Donc pour lancer les pierres, il faut se servir de son chakra comme d’un aspirateur dans le sol et le diriger dans la gueule du dragon. Essaie, tu me diras si ça fonctionne ou non, ou si y’a un truc qui cloche. »




techniques à enseigner:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki







L'homme en face de lui avait-il rencontré les mêmes obstacles que l'aveugle, les même difficulté à gravir les échelons pour arriver où il en était aujourd'hui ?  C'était une question que le jeune Tadake se posait à chaque fois qu'il rencontrait un autre guerrier de l'ombre, un autre individu dont la vie toute entière était dédiée à la défense des siens et au perfectionnement de ses extraordinaires capacités. Certes connaître la réponse n'aiderait pas davantage le jeune homme, cela aurait sans doute l'effet inverse en vérité, mais qu'y pouvait-il ? Il ne pouvait s'empêcher d'espérer ici bas, en ce monde, quelqu'un d'autre traversait les mêmes galères que lui. Pourquoi ? Parce qu'il avait besoin d'être compris, parce qu'il avait besoin de ne pas se sentir isolé du reste du monde par sa malédiction et à quel point celle-ci avait changé sa vie...pour le meilleur mais surtout pour le pire. Il savait que personne d'autre qu'un autre homme privé de lumière ne parviendrait à le comprendre, même sa sœur avec la meilleure des volontés n'avait aucune idée de ce qu'il se passait dans la tête de son jumeau.

Peut-être était-ce mieux ainsi. Peut-être qu'être seul à lutter faisait partie de son chemin. Peut-être était-ce ainsi et seulement ainsi qu'il parviendrait enfin à sortir son épine du lot. Il en doutait, très sincèrement, mais que pouvait-il faire d'autre, de toute façon ? S'entraîner avec quelqu'un était déjà un énorme compromis pour un homme ayant trop honte de ses faibles capacités pour le montrer à qui que ce soit, même à celle avec qui il était entré en même temps dans ce monde, peut-être que ce compromis finirait tôt ou tard par lui ouvrir d'autres portes. Il l'espérait en tout cas, car il ne supporterait pas plus longtemps cette sensation d'être à la traîne par rapport aux autres. Trop longtemps, cela durait depuis trop longtemps.

Cela allait commencer par cette technique, ce dragon de terre serait le premier pas vers la reconquête du respect qu'il avait pour lui-même, le premier pas vers une puissance dont il pensait avoir désespérément besoin. Il observa donc la création, laissa ses mains danser sur sa peau terreuse jusqu'à ce que son partenaire du jour lui fasse des remarques. Il était vrai qu'en absence de vision il était stupide de vouloir viser la précision, il l'avait déjà vu avec sa plus puissance technique Suiton qu'il avait encore du mal à placer correctement, c'était stupide de sa part d'agir comme si il était capable de viser aussi bien que les autres. Ce n'était pas le cas, ce ne serait jamais le cas : peut-être qu'une technique aussi peu subtile que celle-ci était exactement ce dont il avait besoin. Non ? Il l'espérait en tout cas.

« Hum, je vois.    »

Pas de blague, pas de jeu de mot sur sa cécité : la simple reprise d'une expression typiquement voyante qu'il avait copié de ses interactions avec ses congénères. Une façon de parler qui ne lui allait pas, mais cela importait peu. Il visualisa donc ses mains plongeant dans la boue, ce liquide coulant entre ses mains alors que celles-ci se refermaient l'une sur l'autre, compressant le liquide pour en former une boule qu'il pourrait lancer. Voilà l'image dont il avait besoin et, en réponse à cette visualisation, le dragon de pacotille se mit à ouvrir la bouche pour relâcher quelques pierres qui finiraient par se déverser sur les arbres devant le shinobi.
Certes quelques arbres se couchèrent en réponse à cette attaque, plusieurs projectiles vinrent éventrer des troncs mais, lorsque l'attaque fut terminée, aucune satisfaction ne fut lisible sur le visage du jeune homme. C'était un début, certes, mais...

« Pas encore assez. Loin de là. »

Dur envers lui-même ? Cela faisait partie de son credo, de sa manière de trouver la motivation pour poursuivre cette éternelle course au perfectionnement. Il avait tellement à faire, tellement à accomplir que s'arrêter maintenant était tout bonnement impensable.

L'instant d'après il laissa sa première construction se dissiper alors que ses mains dansaient devant lui de nouveau, rassemblant une quantité de chakra autrement plus importante que celle utilisée juste avant, reconnaissant qu'avec une technique comme celle-ci il était vain d'essayer de faire dans la  demi-mesure. Plus de chakra, plus de boue, plus de pierre : toujours plus.

« Doton : Doryûdan.  »

Ce dragon là serait sans comparaison avec le précédent. Il le fallait.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 114
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue418/1200Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Senju Daiki

Équipe
2

Senju
Daiki

Yes ? You want some ?

Lui ayant déjà expliquer tout ce que je peux sur la technique, je lui donne de l’espace pour tenter les tirs avec la gueule de son dragon. Je lance un regard vers les arbres, j’espère qu’il n’en prendra pas un pour cible, Konoha n’a pas demandé de déforestation, à ce que je sache. Je me positionne derrière lui pour observer les mouvements de la terre et du dragon. Je n’ai pas grand-chose à dire si ce n’est que pour l’instant, de cet angle tout va bien.

Mais les pierres se fracassent sur les arbres. Je retiens mon soupir. Une chance que la technique ne soit pas encore à son plus fort, car le résultat serait sincèrement désastreux. Alors que le dragon crache encore quelques énormes cailloux, je me déplace sur le côté du dragon pour observer l’envol des pierres.

Toujours rien à ajouter. Il a saisi le concept. Il est prêt à faire la technique à sa force maximale. Lorsque le souffle terreux du reptile de pierre cesse, je tourne la tête vers mon partenaire de la journée, mais à la place d’y voir de la fierté, comme j’en avais eu lorsque j’avais franchi cette étape, je n’y vois que son insatisfaction. Il est pressé d’apprendre, de faire sien cette puissance. Il n’est pas comme moi, je dois l’avouer. Il a de l’ambition, il cherche quelque chose alors que moi, je ne fais que passer les jours.

Je ne sais pas exactement quoi, mais il n’y a personne qui tire ce genre de tête devant un tel accomplissement qu’un perfectionniste qui a une idée de ce qu’il veut en tête. Ce n’est pas mal. Le village a besoin de plus de shinobi comme lui, mais je vais avouer que de jouer ce jeu avec un technique du genre … Ce n’est pas la définition de la sagesse, disons, mais je ne dis rien. L’entraînement d’un shinobi est quelque chose de personnel. C’est une expérience que lui-même devra apprendre et comprendre. S’il s’épuise, je suis là et je pourrai le ramener chez lui, ou à l’hôpital si le besoin est là.

Il recompose les mudras de la technique et de la terre s’élève un nouveau dragon. Beaucoup plus, il plus ressemble au mien qu’à sa première tentative. Je souris. Peut-être n’aura-t-il pas besoin que je le rapporte, finalement.

« Vraiment bien. Tente de tirer une dernière fois avec celui-là et je crois que c’est bon. Par contre, il faudra quand même le refaire quelque fois dans tes entraînements, simplement pour t’assurer de le faire rapidement et t’habituer à l’exécution. Rien n’est mieux, après tout, qu’une technique si bien ancrée dans l’esprit qu’elle se fait sans trop y penser … Enfin … Peut-être que tu ne partage pas mon avis, mais … »



techniques à enseigner:
 


Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Tadake Kyoshiro
Konoha no Jonin
Messages : 225
Date d'inscription : 26/08/2018
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 514
Expérience:
Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Left_bar_bleue1001/2000Yes ? You want some ? [ PV Senju Daiki] Empty_bar_bleue  (1001/2000)
Tadake Kyoshiro

Yes ? You want some ?  
ft Senju Daiki







Le jeune shinobi s'était pendant longtemps demandé si sa difficulté à jauger précisément le chakra à utiliser était liée à son absence de vision, comme s'il était incapable de quantifier ce qu'il ne pouvait voir, ce doute le poussa à prendre une bien trop mauvaise habitude. Laquelle ? Il allait trop prudemment, précautionneusement sans chercher à foncer tête baissée, sans chercher à gaspiller son énergie parce qu'il connaissait ses limites mieux que personne. D'autres auraient pu essayer de le convaincre de prendre des risques, de forcer un peu sur la pédale mais il aurait refusé de toute façon. Pourquoi ? Parce qu'il se souvenait bien de ce qu'il se passait lorsqu'il s'emportait, ainsi que du vide qu'il ressentait ensuite. Plus jamais cela.
Même avec toute la gentillesse du monde il fallait bien dire que sa première tentative fut un échec retentissant, pour un homme de son rang en tout cas, mais connaissant le caractère de l'aveugle il ne fut pas surprenant de le voir repartir à la charge sans attendre. Il avait trop à faire et à prouver pour se permettre de s'arrêter maintenant, à plus forte raison quand il s'agissait de son efficacité de shinobi qui était en jeu, une chose avec laquelle il ne pouvait et souhaitait pas plaisanter.

Il fit donc le vide dans sa tête et imagina ses mains plonger de nouveau dans la terre, sentant un liquide boueux couler alors que ses mains se rapprochaient l'une de l'autre, mais cette fois-ci elles étaient autrement plus grandes et imposantes : d'un mains d'homme. Petit à petit la créature prit vie, passant du stade d'enfant à d'adulte massif et allongé, ouvrant sa gueule béante à qui voulait bien la voir. Une respiration plus tard et le shinobi passa à l'action, tournant le robinet, relâchant la pression sous la forme d'une plus de pierre autrement plus grosses et larges que les précédentes, ravageant quelques arbres devant la bête avant que son maître ne lui ordonne de retourner à sa forme originelle.

« Mouais. On va dire que ça ira, pour le moment. »

Instinctivement le Tadake sentit la tension venir appuyer sur ses épaules fatiguées, sentant immédiatement le coût en chakra se répercuter sur son corps, s'immobilisant quelques instants pour laisser à ses jambes le temps de cesser de trembloter. Il devait prendre le temps de prendre son temps, de respirer, de repenser au procédé utilisé pour créer cette technique et, demain, il remettrait sans doute le couvert, puis le lendemain, jusqu'à ce qu'il soit pleinement satisfait de sa maîtrise. Il était perfectionniste à ce point quand il s'agissait de son rôle, de ce qu'il représentait presque toute sa vie, d'une des deux seules raisons qu'il avait de se lever le matin.
Ainsi, au bout de quelques secondes, alors qu'il reprenait son souffle, le garçon perdit son aspect trop sérieux pour se tourner vers son camarade et lui proposer simplement :

« Bon, c'est pas tout ça mais ça m'a vraiment donné la dalle. Allez viens, c'est moi qui paie. »

Eh bien quoi ? Il avait faim après tous ces efforts !




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Forêt de Konoha-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.