:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Temple Uzumaki Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sombres Secrets et Eclat de Lumière [Entraînement solo + Social PV Katsumi]

avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Technique désirée:
 

Le Temple Uzumaki n'est pas n'importe quel temple. Si les Omura ont leurs laboratoires ou un endroit où mener leurs recherches, le clan des utilisateurs de chaînes de chakra se sert de ce temple comme une base de recherches. C'est dans les sous-sols de ces lieux que se trouvent cachés les plus grands secrets du clan, c'est aussi là-bas que sont entreposés certains parchemins de techniques auxquels on souhaite restreindre l'accès pour la simple et bonne raison que "nous sommes les meilleurs utilisateurs de Fuinjutsu" et que les vieux ne veulent pas livrer "leurs techniques". Hélas, ils ne peuvent me refuser l'accès à cet endroit puisque j'appartiens au clan et que je suis une Jônin du village. Et puis, je ne comprends pas ce principe de "garder une technique pour soi" alors qu'il y a probablement d'autres personnes dans le monde qui la maîtrisent.

Je me trouve dans les sous-sols, dans une sorte de réserve où sont entreposés bons nombre de parchemins. J'en ai sorti une dizaine et je les étudie. Je recherche un Fuinjutsu permettant de restreindre une personne, utilisable au corps à corps et sans avoir besoin de matériel. Au bout d'une heure de recherche et d'intense réflexion, je sélectionne enfin une technique : le Jigô Jubaku no In.

Je lis les explications, cela m'a l'air un peu compliqué... J'étudie ensuite le sceau et là, je me confronte au plus gros obstacle que j'ai pu croiser... Même l'apprentissage de ma technique de Taijutsu rang S, c'était de la rigolade à côté de ce truc incompréhensible. Je me demande quel genre de monstre a pu inventé pareil jutsu... En général, les techniques de Fuinjutsu sont complexes, mais pas à ce points... Au moins, je comprends pourquoi c'est classé rang A bien que je considère que cela devrait être classé rang S vu la difficulté acquisition...

Je lis deux fois, trois fois, quatre fois le sceau et deux fois les explications mais impossible de saisir le sens des différents symboles... Ce doit être une technique ancienne... Je vais donc fouiller pour trouver les recherches qui se rapportent à ce sceau. Avec elles, il sera peut être plus simple de comprendre et de recréer ce Fuin des plus complexes, même si je risque de perdre un peu de temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Les parchemins de recherche réunis, je les déroule pour commencer la lecture. J'essaie de comprendre les différentes étapes de création du sceau en commençant par la création de celui-ci. Ces données sont apparemment très anciennes et ont été récupérées au cours de missions. C'est une technique très ancienne de ce fait, il est difficile de lire ce qui est écrit, certains passages sont même illisibles. Cet apprentissage risque de s'avérer compliqué. J'arrive à déceler quelques mots sur les recherches d'un shinobi ayant su maîtriser cette technique : "capture", "torture" et "malédiction". Puis je me penche sur la signification des symboles du sceau qui me semblent essentiels.

Je passe la nuit à les étudier, je ne dors pas. Je prends seulement quelques pauses pour boire ou manger et j'essaie de trouver des éléments semblables entre certains signes afin d'effectuer une interprétation ou deux. Cette nuit blanche m'apporta quelques réponses bien que la fatigue commençait à se faire sentir. Ce n'était pas le même type de symboles. Cela se manifestait sous la forme de marques noires semblables à des tatouages et au motif singulier. C'était comme une autre langue. Je devais donc partir de zéro, il fallait que j'attaque cela avec un nouvel angle. Oui, que j'attaque, pour moi, cet entrainement n'est qu'un combat parmi tant d'autres. Un combat difficile que je me dois de remporter. Le sceau maudit a une base qui doit être apposée sur un corps en touchant la cible, s'il est de base discret, il se développe une fois activé.

Ce sceau ne ressemble pas à des liens, mais vraiment à un langage spécifique, tribal... Il s'étend autour d'un rond noir, c'est le centre du Fuin, cela me fait penser au néant. Le néant, rien, un état nul, une non-existence. Dans un sens, c'est ce qu'il se passe quand on est pris dans ce jutsu, on cesse de se mouvoir, notre corps ne fait plus rien. Pour certaines personnes, il est plus facile de cesser d'exister que de ressentir de terribles douleur. Mon instinct me dit que je ne suis pas loin du sens de cette technique et, il me laisse penser que ce sceau représente également la volonté de son utilisateur. En effet, quand celui-ci ne souhaite pas faire de mal à son opposant, il lui suffit d'apposer le sceau sans l'activer et lorsqu'il en a la volonté inébranlable, il peut l'activer et prendre le dessus sur son adversaire.

J'ai apparemment mis la main sur quelque chose de puissant, de dangereux...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
C'est une technique classée rang A, après tout.
Je marque une petite pause alors que le soleil est levé depuis un moment, fermant mes yeux quelques instants afin de récupérer un tout petit peu. Il faut que je fasse attention à ne pas bousiller ma santé -pour éviter d'aller rendre visite aux Omura- et à économiser mon énergie. Je respire et je m'étire. Cela a toujours des conséquences lorsqu'on reste trop longtemps immobile, dos courbé, en train de lire ou d'effectuer de la paperasse -pas que j'en fasse mais bon-. Je me lève et je sors du temple quelques minutes, j'ai besoin d'air frais. Rester si longtemps enfermée n'est clairement pas mon truc... Une fois que je me sens un peu mieux, je retourne dans la salle que j'ai décidé d'occuper.

Je commence à tracer le sceau sur un parchemin vierge, avec un pinceau. Comme il n'est pas bien compliqué et que les traits sont plutôt épais, je n'encontre pas ma difficulté habituelle. Une fois cette première étape effectuée, je m'attaque à la suivante, usant de mon chakra pour former sur le sol le Fuinjutsu. Je remarque, en souhaitant activer le sceau, que je n'avais pas insufflé de chakra dans le rond noir, celui-ci ne pouvant totalement se déployer. Je réessaie donc en ajoutant d'avantage d'énergie, mais j'en ai mis trop et cela crée une petite explosion. Par chance, j'ai, quelques minutes plus tôt, pris le soin de ranger les recherches dont je me suis servie et n'ai gardé auprès de moi que le parchemin final que j'ai caché sous mes vêtements, le protégeant ainsi.

Un soupire de soulagement s'échappe de mes lèvres. L'explosion n'a pas été grande, mais il vaut mieux que je change de lieu d'entrainement pour éviter qu'il n'y ai des dommages collatéraux du côté de parchemins importants. Je vais donc dans une salle vide, sans élément fragile ou de valeur et je tente ma chance, à nouveau. Hors de question d'abandonner si près du but !

Ce jutsu est peut être une malédiction comme j'ai pu le comprendre, mais il pourrait, un jour, être essentiel à Uzushio ou à mon clan et je ne compte pas laisser passer une chance de sauver ou protéger ce qui compte à mes yeux. S'il faut devenir un démon pour vaincre un démon alors je le deviendrai. Je ne cherche pas à répandre souffrance et désolation mais j'ai besoin de gagner en force pour n'avoir à baisser la tête ou à m'agenouiller devant personne. Ce village est une merveille, ses habitants également et son dirigeant est un homme que j'admire profondément et que je souhaite assister du mieux possible.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Au bout de trois essais, je m'effondre. Je suis à bout de souffle. Physiquement, ce n'est pas intense, mais tout ce chakra dépensé... J'ai la tête qui tourne et je me sens faible. J'ai sous-estimé la demande énergique de ce jutsu... Pourtant, mes réserves de chakra sont plutôt importantes... Je rampe jusqu'à mes réserves de nourriture -oui, hors de question de s'entraîner le ventre vide- et je saisis les biscuits achetés et les mange, n'en laissant aucun. Puis, je dors, étalée sur le sol. Il est inutile de tenter quoique ce soit étant donné mon état, cela serait inutilement dangereux.

Une fois éveillée, ayant récupéré un peu d'énergie, je fais quelques étirements et je m'hydrate en buvant de l'eau. Je m'assois ensuite en tailleur et je commence à méditer. J'espère ainsi récupérer encore un peu, tout en exerçant ma sensibilité au chakra pour faire preuve d'une plus grande finesse lors de la manipulation de celui-ci afin d'augmenter mes chances de réussir cette technique sur laquelle mes yeux se sont posés. C'est le troisième jour d'entraînement. J'espère que je la maîtriserai bientôt. Je sais que ce n'est pas bien de montrer de l'impatience, mais c'est plus fort que moi...

Lorsque je me sens enfin de taille à reprendre là où je me suis arrêtée, je concentre beaucoup d'énergie dans le rond, sceau initial, avant d'activer le jutsu, étalant les symboles. Ce n'est pas très stable, mais en insufflant un peu plus de chakra, j'arrive à arranger la technique. J'essaie une nouvelle fois de le faire, un peu plus vite et en gardant en tête les sensations de mon dernier essai. Je réussis mais je me retrouve encore une fois épuisée. Je me laisse basculer en arrière et m'écrase sur le sol en criant. Je suis heureuse, j'ai enfin réussi ! Je pense... Il faudrait que je teste le jutsu sur une personne pour vérifier mais non seulement je n'en ai pas la force,mais en plus, je n'ai personne pour... servir de cobaye ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Katsumi
Uzushio no Chunin
Messages : 67
Date d'inscription : 24/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1
Expérience:
191/1200  (191/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

L'amour qu'une mère porte à son fils, c'est un amour plus puissant que celui entre deux amoureux. C'est l'amour d'une femme ayant souffert neuf mois, celui d'avoir portée durant ces neuf mois, sans repos, sans défaillir, et en priant d'être assez forte pour arriver jusqu'au bout. En priant de faire un bébé fort, un bébé qui saura affronter la dureté de la vie. L'amour d'une mère, est le seul capable de construire ce lien indestructible, entre une mère et sa progéniture. Là où un père pourrait abandonner, une mère ne lâche rien, bien souvent prête à céder sa vie pour sauver celle à qui elle a permit de voir le jour. Cette amour, seule une mère peut le comprendre. C'est le genre d'amour qui rends inquiète. Les mères sont bien souvent les plus stressée par le futur de leur descendance. "Il sera médecin", "Il sera instructeur", "Il sera ... ninja". Quelle mère n'a jamais espéré que son enfant devienne quelqu'un de respectable sans risquer sa vie ?

Quelle ironie quand on sait qu'elles sont les premières à risquer la leur pour ces enfants, ces futures générations, qui seront sans doute assez ingrats pour se considérer abandonné, ou délaissé. Katsumi, tu en as conscience, il ne te reste que peu de temps auprès de Sachi, et c'est en sanglotant silencieusement, que tu donnais le sein à ton fils, ton petit trésor, la plus belle chose qui te soit arrivée dans ta vie. Tu comptais partir, oui, pour tes idéaux, c'est un fait. Cela dit, tes idéaux n'étaient pas motivés par égoisme, tu désirais offrir, à ton fils, la paix que tu avais connue dans ton enfance, tu voulais éviter une guerre qui, sans aucun doute, ne tarderait pas. Les villages se font puissants, et bientôt, ils chercheront à s'écraser entre eux. A ce moment-là, tu ne voulais pas avoir à enterrer ton nourrisson. Tu étais prête à être considéré traîtresse, monstre, démon. Tu étais prête à être dénigré par les tiens, à être traquée et même à vouloir être tuée. Peu importe les sacrifices que tu avais à faire, tout cela ne te semblait n'être qu'un ... détail, quand tu regardais le visage de ton enfant, innocent, pur, que tu chérissais tant, au point de trahir tout ce que tu es.

- Tu verras Sachi ... maman veillera sur toi, promis.

Une promesse, c'en est une oui. Le couchant, tu le regardais s'endormir paisiblement tandis qu'Hisame rentrait, le laissant donc avec l'enfant, tu avais quelque chose à régler avec la marraine de l'enfant. Oh, tu ne comptais rien lui révéler, cependant ... tu voulais t'assurer que Sachi ne sera pas condamné pour les actes de sa mère. T'assurer que cet enfant vivra libre. Après tout, un grand homme à dit "Un enfant n'est pas responsable des actes de ses parents". N'est-ce pas là, la plus belle des vérités ? Innocentant en tout point l'enfant que tu désirais protéger. Haruka, tu savais pertinemment où elle traînait en ce moment, comme souvent d'ailleurs. Le temple de ton clan, celui que ses vieux croûtons d'anciens interdisaient à certains, eux aussi, tu les regretteras, oh, tu ne les supportes pas, avec leurs centaines de traditions aussi vieilles qu'eux, mais, ils ont leurs charmes, chacun. Enfin, foulant du pied l'entrée du Temple, tu rejoignis rapidement le sous-sol, où tu vis la marraine affalée au sol, avec un air béat au visage. Sans doute, venait-elle de réussir un nouveau sceau ? Sinon que ferait-elle ici dans cet état ? C'est en ricanant légèrement que tu t'approchais d'elle, juste devant sa tête avec un petit air amusé.

- Tu semble bien heureuse dit moi.

Ricanant de nouveau, avant de marquer un temps de pause, laissant régner le silence, alors que tu réfléchissais. Serait-elle la bonne personne ? Saurait-elle s'occuper de Sachi ? Le voudra t'elle seulement ? Un soupir s'échappant de tes lèvres alors que tu t'asseyais à côté d'elle, la regardant, avec ton regard plein d'inquiétude, de questionnement, emplie de crainte. Tu faisais la grande, la sauveuse, mais ... tu avais peur, comme un enfant aurait peur devant la venue de la nuit forestière.

- Haruka ... tu pense qu'un enfant doit payer les erreurs de sa mère ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
- Tu sembles bien heureuse dit moi.

Je me redresse et tourne la tête vers ma visiteuse dont j'ai sans aucun soucis découvert l'identité, bien que je n'aai pu capter son arrivée plus tôt, tellement le sentiment de joie et de fierté sont intenses en moi. C'est Uzumaki Katsumi. Sa voix n'a plus aucun secret pour moi, depuis bien longtemps. Nous appartenons au même clan, nous sommes donc cousines éloignées. Pour autant, nous ne nous connaissons pas depuis notre plus tendre enfance, elle est d'ailleurs plus âgée que moi, ainsi que mère de famille. Mais, nous sommes proches. Elle m'a même choisie pour marraine de Sachi, son enfant. Je suis heureuse qu'elle m'accorde tant de confiance, ce statut n'est pas rien. Dans le monde ninja, le mort n'est pas rare...

- Je viens de réussir l'apprentissage d'une nouvelle technique de Fuinjutsu, alors je suis contente même si cela se rapproche d'une forme de malédiction. Par contre, je suis épuisée...

Je continue à sourire, malgré cet état de fatigue dont je viens juste de lui faire part. Je la regarde avec mon regard plein de vivacité, comme d'habitude. J'attends qu'elle reprenne la parole, je sais qu'elle désire quelque chose. Personne ne va jamais voir quelqu'un pour rien. Elle veut peut être passer du temps avec moi ou discuter de quelque chose qui lui tient à coeur, elle pourrait vouloir s'entraîner ou prendre des nouvelles. Cela fait un moment qu'on ne s'est pas vue, j'ai beaucoup de travail ces derniers temps, avec mon équipe. C'est ma première équipe, je veux faire les choses correctement.  

- Haruka ... tu penses qu'un enfant doit payer les erreurs de sa mère ?

Une expression de surprise se dessine sur mon visage, je ne m'attendais pas à ce genre de question..."Les erreurs de sa mère" ? Est-ce qu'elle a fait... quelque chose... de mal ? Je cherche quelque chose dans son regard pour me rassurer, mais je n'y lis que de la crainte. Mon sourire disparaît alors...

- Tu as fait quelque chose ?

J'essaie de réfléchir, si c'était grave, j'aurais entendu quelque chose, j'aurais une idée de ce à quoi elle fait référence, non ? Peut être que c'est sa mère qui a fauté... Il y a longtemps... Oui, ce doit être ça. Katsumi est quelqu'un de bien, je sais qu'elle ne ferait rien de mal ou pas sans raison. Je prends une grande inspiration, apaisant un temps soit peu mon esprit, avant de reprendre le fil de ma réflexion. Un enfant ne peut pas être pointé du doigt à cause de l'erreur d'un parent. Il s'agit d'un être différent. Katsumi et moi, nous sommes différentes des anciens du village, c'est ça la réponse. Je m'éclaircis la voix avant de répondre avec le visage le plus sérieux du monde.

- Je ne pense pas qu'un enfant doive payer les erreurs d'un de ses parents. Il s'agit d'une personne différente qui, peut-être, s'opposerait fermement à son parent fautif. Il ne faut pas brider quelqu'un pour cela. Je refuse que l'on m'associe à ces vieux croulants qui sont en train de faire couler le clan. Le sang ne détermine pas une personne. Un Uzumaki pourrait très bien tout ignorer de notre Hiden, un Miyamoto pourrait être complètement immoral. Si un enfant devait payer pour les erreurs de ses parents, je pense que le clan Omura n'existerait plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Katsumi
Uzushio no Chunin
Messages : 67
Date d'inscription : 24/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1
Expérience:
191/1200  (191/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Si tu as fait quelque chose, c'est là, la première question qu'elle te pose. Comme toujours, terre à terre. Haruka ne changera jamais finalement, quelque part, cela te rassurait grandement, sincèrement. Sachi et Hisame auront besoin d'une personne avec la tête sur les épaules, tu le savais bien, après tout, Hisame n'est pas le plus malin, et Sachi n'est qu'un nourrisson. Tu avais peur, c'est un fait, mais finalement, tu savais qu'ils seront entre de bonnes mains, juste par cette question, elle venait de te prouver qu'elle était bien celle à qui tu pouvais confier ta famille, ta maison, l'éducation de ton fils et le coeur de ton époux. Un fin sourire au visage alors qu'elle te demandait ça, tu écoutais avec réflexion, sa réponse.

Un être différent, c'est vrai, un enfant est une personne différente de ses parents, qui peut évidemment s'opposer à ses parents. Sachi s'opposera donc à toi un jour venu ? Voudra t'il lui même te mettre à mort ? Voudra t'il ... ta tête au sol ? Rien que de penser cela te secoua le coeur, te mettant mal à l'aise alors que tu regardais le plafond du sous-sol, soupirant une fois de plus. Que devais-tu faire alors ? Continuer sur cette voie ? Ou ... laisser venir tes prévisions, et subir, tenter durement de protéger ton fils pour finalement devoir ramasser sa dépouille au sol ? Le choix était dur, mais finalement, tu préférais de loin voir ton fils vivre, quitte à ce qu'il te tranche la tête, plutôt que le voir gisant sur le sol, au début de sa vie. Posant de nouveau ton regard sur ta lointaine cousine, bien plus jeune que toi, avec un air tout aussi perturbé.

- Tu sais Haruka ... je suis née juste avant la déclaration de paix, j'ai vu la fondation d'Uzushio. Pourtant, je pense de plus en plus, que ... trois grands villages, ça poussera à faire des guerres. Tu comprend ?

Oui, après tout, c'est prévisible, chacun cherchera à piétiner les plates bandes de l'autre. Chacun cherchera à obtenir plus de puissance que l'autre. Tous, voudront dominer, ruiner, écraser, les autres, omettant le fait que des enfants, des femmes, des vieillards seront tués. Alors, pourquoi devrais-tu rester là, attendre que cela arrive ? Pourquoi ne pas anticiper, pourquoi ne pas prévoir et tenter d'éviter le drame avant qu'il n'arrive ? Soufflant alors en te frottant la tête, tu étais déboussolée, pourtant, tu étais décidée.

- On est peut-être encore en paix ... mais, on est des ninjas, c'est plus fort. Un jour, on tuera pour la domination d'Uzushio. Ce jour-là, je ne pourrais plus me regarder en face en me disant que j'ai tuée une mère, un enfant ou même un frère ... qui voudront la vengeance et tuer ceux qui me sont chers.

Pourtant, ces vieux croulant le répéter moult fois dans leurs jours : Uzushio est un symbole d'union et de paix. Mon oeil ... ils ne se sont jamais vanté des atrocités qu'ils ont commises en temps de guerre, ni même de ce qu'ils font secrètement dans les hautes sphères de la direction du village. Tu le savais clairement : Konoha, Suna et même Uzushio, aucuns n'étaient tout blanc, chacun avait sa part de secrets, de monstruosités et, bien que tu ne comptais pas le dire à Haruka, tu refusais de cautionner cela sous prétexte que tu es une ninja, et que tu as fait la promesse de protéger le village. Toi, tu protège un idéal de paix, elle le sait sans doute, après tout, tu ne le cache pas. Réfléchissant alors à tes mots, tu savais qu'elle ne te condamnerait pas.

- J'ai peur pour Sachi ... c'est ... mon enfant. Mon rayon de soleil. Je ne veux pas qu'il paye, pour moi. Je préfère encore voir ma tête rouler à ses pieds, que de sacrifier mon enfant, et ... au rythme où ça va, cacher derrière leurs masques de sagesse et d'expérience, les anciens nous mènent tout droit à ça ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
- Tu sais Haruka ... je suis née juste avant la déclaration de paix, j'ai vu la fondation d'Uzushio. Pourtant, je pense de plus en plus, que ... trois grands villages, ça poussera à faire des guerres. Tu comprends ?

J'écoute mon amie. Je ne sais pas où elle veut en venir, mais je l'écoute et je tente de comprendre. Je suis d'accord avec elle, je ne peux pas dire qu'elle a faux. Si les clans donnent naissance à des guerres, les villages ne peuvent échapper à ce destin et malheureusement, je suis persuadée que pareils conflits ne pourront qu'être sanglants, destructeurs... Mais, ces guerres ont toujours existé et, les villages ont un but, ils ne se limitent pas à ça. Si je partage en partie l'avis de Katsumi, je ne peux me taire et limiter ces institutions à ce qu'elle vient de dire, je DOIS lui faire part d'une partie de mes pensées, d'un fragment de ma réalité et de celle des villages. Certes, tout le monde ne voit pas les choses comme moi, mais on ne peut pas assigner un personne à un trait de caractère ou un trait physique. Personne n'est tout "bon" ou tout "mauvais", le village fonctionne de la même façon.

- Oui, cependant je pense que les villages existent également pour protéger les faibles.

Ma cousine continue à parler. Je garde le silence bien que je grimace à l'entente de certains mots, serrant les poings. "On est des ninjas, c'est plus fort"... Cela fait remonter de vieux souvenirs... Parce qu'on est ninja, on devrait être des bêtes assoiffées de sang ? Je ne suis pas d'accord. Je ne tue que lorsque j'y suis obligée par certaines circonstances ou que je me retrouve face à une abomination de la nature... Je n'accepte pas une mission par plaisir de répandre le sang et si je souhaite élargir l'influence d'Uzushio, je ne veux pas que cela implique le massacre d'un peuple. Je sais que chaque village a été bâti sur des cadavres, on me l'a appris et si cela m'a tout d'abord révoltée et remis en cause tout ce en quoi je croyais, je veux continuer à rêver et à faire confiance au Senkage. Je ne veux pas que tous ces sacrifices aient été faits en vain. Au contraire, pour ceux qui sont morts, je dois vivre et protéger ce village, tout en me souvenant de ce qui a été.

- J'ai peur pour Sachi ... c'est ... mon enfant. Mon rayon de soleil. Je ne veux pas qu'il paye, pour moi. Je préfère encore voir ma tête rouler à ses pieds, que de sacrifier mon enfant, et ... au rythme où ça va, cacher derrière leurs masques de sagesse et d'expérience, les anciens nous mènent tout droit à ça ...

Je me relève malgré la douleur qui parcourt mon corps pour enlacer Katsumi. Je ne comprends pas le point de vue d'une mère, mais j'ai une fratrie et des parents. Je ne souhaite pas, moi non plus, qu'ils souffrent par ma faute. Je sais également que cette rousse ne désire que la paix, qu'il n'y a personne au monde qui soit capable de tant d'amour et de sensibilité à la vie. Cependant, je ne peux tolérer ses paroles, en tant qu'Uzumaki, qu'amie et que Marraine de son enfant. Je la regarde dans les yeux avant de prendre la parole, déterminée.

- Je ne laisserai pas Sachi mourir alors tu n'as pas à t'en faire de ce côté là. Quant à ta vie, tu ne devrais pas l'abandonner si facilement, car sinon, qui d'autre que toi pourrait porter tant d'amour à ta famille ? Et, qui fera vivre ta volonté, tes espoirs, tes rêves ? Ne me dis pas que tu laisserais ça à ces bons à rien de vieillards ?!

Je finis mes propos sur une critique des anciens du clan, souriante, avec un air moqueur. Alalalala... Katsu va me faire déprimer si elle continue sur cette voie... Et tout le monde sait qu'une Haruka déprimée n'est pas très utile ou agréable, déjà que c'est pas une fille facile à gérer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Katsumi
Uzushio no Chunin
Messages : 67
Date d'inscription : 24/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1
Expérience:
191/1200  (191/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Exister pour protéger les faibles, c'était bien là une réponse digne de ta cousine. Avoue le, venant d'elle, tu t'y attendais, elle n'allait sûrement pas te donner raison sur ce point, ou du moins, pas entièrement, cela avait toujours été plus fort qu'elle après tout : elle est comme toi, toujours à vouloir exprimer son avis, c'était tout à son honneur, et bien plus glorieux que si elle avait soutenue le tien, quitte à jouer l'hypocrite. Chose dont tu as horreur. Tu avais rétorqué, exprimé ta peur de perdre ton fils, et une fois de plus elle t'avait rassuré, te promettant de protéger Sachi, bien qu'elle espérait que tu ne perdrais pas la vie, après tout, elle a pas entièrement tort : si tu meurs, qui s'occupera de ta petite famille ? Cependant, là n'est pas la question, ta décision est prise, et tu savais très bien qu'elle sera à la hauteur de la tâche. Tu avais confiance en elle, seulement en elle. Elle t'avait bien souvent prouvé qu'elle n'était pas une enfant, ce qui est d'ailleurs très plaisant.

Un fin sourire se formant sur ton visage alors qu'elle t'enlaçait. L'enlaçant à ton tour, on aurait presque pu y voir deux soeurs. Tu l'aimais beaucoup cette petite demoiselle, après tout, elle n'est pas beaucoup plus jeune que toi, seulement de 4 ans. Quatre années, cela représente quoi dans le monde immense qu'est la vie ? Enfin, soupirant, elle tentait de détendre l'atmosphère sans doute, sinon elle se moquerait pas de ces fossiles au bord du gouffre, un petit ricanement s'échappant de tes lèvres.

- Haruka ... voyons, respecte nos ... honorables ancêtres, ils sont si sage, si perspicaces.

Le tout, sur un petit air d'ironie, de blague, avant de te mettre à rire de bon coeur, il fallait avouer que, toi, comme elle, n'aviez jamais réellement écoutés les conseils des anciens du clan. Disons qu'ils sont plus tout jeune. Tu les respecte certes, comme sage du clan, ayant vu les diverses guerres et évolutions, mais au fond, écouter des récits du passé, à tes yeux, cela ne fera pas avancer le présent. Le passé est passé, il sert à forger le futur, mais ne doit en aucun cas être un boulet à traîner tout le long du chemin, auquel cas le futur ne sera qu'un misérable échec. Reprenant alors quelques instants ton calme, avant de regarder Haruka, la relâchant pour lui caresser la joue d'une manière assez maternelle, un regard tendre dans les yeux alors qu'on pouvait y lire une détermination prononcé.

- J'espère que tu ne m'en tiendra pas rigueur, le jour où cela arrivera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 350
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 152
Expérience:
1533/1200  (1533/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
- Haruka ... voyons, respecte nos ... honorables ancêtres, ils sont si sage, si perspicaces.

Je ris avec Katsumi. Je sens l'ironie dans sa voix. Cela me fait du bien, je suis contente qu'elle soit avec moi. Parfois, même des membres d'une même famille ne peuvent pas se voir comme ils l'entendent, dans le monde ninja. Alors, je profite de ce moment privilégié, même si elle agit de façon étrange. Ses propos sont ironiques, mais cela reste un sujet sérieux pour les Uzumaki en général car il n'est pas rare d'avoir quelques conflits entre générations. Si la plupart des jeunes -enfin certains- dont moi ne respectent pas les vieux croulants du clan, ce n'est pas pour rien, ils méritent qu'on les traite ainsi. Ils n'ont rien fait pour qu'on les adorent, qu'on ait envie de les soutenir ou de les écouter. Je suppose que la plupart des inventeurs de jutsu issus de notre Hiden sont déjà morts, alors je respecte les morts mais pas vraiment les vivants, ou peu. Je réponds à la rousse, d'un air tout aussi moqueur, mêlant vrai et faux.

- Je les respecterai peut être quand ils seront morts.

Ce n'est pas avec tout le monde que je me permet tant de légèreté sur le sujet, mais je sais qu'elle partage mon avis et qu'elle ne verra pas quelque chose de foncièrement mal dans mes propos. Et, si c'est le cas, je sais qu'elle saura me rappeler où se trouve les limites du raisonnable. L'écart d'âge entre nous deux n'est pas énorme et pourtant, elle se comporte comme une mère, comme une grande soeur. Ses mouvements sont doux.

- J'espère que tu ne m'en tiendra pas rigueur, le jour où cela arrivera.

Je ne comprends pas l'enjeu de notre discussion, je ne comprends pas pourquoi elle se montre si pessimiste aujourd'hui, je ne comprends pas ce qu'elle veut dire par "cela". S'agit-il des meurtres dont elle parlait plus tôt ? Si c'est bien cela, il n'y a pas de risque pour que je lui en veule, je pense qu'il y a bien pire dans la vie et sais qu'elle ne le fera pas par plaisir. Et s'il s'agit d'autre chose, j'aimerais savoir à quel événement elle fait référence mais en même temps, j'ai peur d'entendre sa réponse... Je ne sais pas ce qu'elle envisage cependant, je tente d'imaginer le pire et le meilleur scénario possible. Elle parle apparemment d'une faute qu'elle a commis ou qu'elle commettra. C'est dur d'imaginer quelqu'un comme elle fauter. Je garde le silence quelques instants avant de relancer la conversation énergiquement.

- Sinon, quoi de neuf ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Katsumi
Uzushio no Chunin
Messages : 67
Date d'inscription : 24/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1
Expérience:
191/1200  (191/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Quand ils seront morts. La belle philosophie d'Haruka, toujours aussi claire et franche. Tu ne pouvais guère le lui reprocher, bien que vous aviez pas tout à fait la même vision envers les anciens, vos avis se rejoignent sur le fait que actuellement, ce ne sont que de vieux croulants, se servant de leur statut pour guider le clan dans la voie qu'ils choisissent sans réellement se soucier des plus jeunes, sans se soucier de ceux, qui feront de ce clan, ce qu'il sera quand ils seront morts. Ils ne vont, en simple, que réitérer les erreurs du passé commises durant les guerres, parlant des combats, qui attisent une certaine colères, une certaine rancoeur. Cependant, tu reconnais qu'ils ont leurs places dans le clan et qu'ils la méritent, sans pour autant reconnaître que leur façon d'agir est la bonne. Malgré tout, tu leur as toujours montrée un minimum de respect, au moins celui qui leur est dû. En revanche, de là à prendre leurs paroles comme des perles de sagesses ... il ne faut pas pousser trop loin tout de même.

Enfin bon, tu savais que Haruka n'était pas mauvaise dans le fond, juste parfois trop directe, et le fait qu'elle respecte les morts était déjà bien, car eux, ils ont fait ce qu'il fallait pour mériter amplement ce respect. Leur renommée n'est plus à faire, leurs prouesses non plus, et leurs souffrances perdurent encore un peu de nos jours. Finalement, le monde n'avait pas encore pansé ses plaies, pourtant, tu sentais venir ce couteau, celui qui allait s'enfoncer dans cette plaie ouverte, la faisant croître, inéluctablement, ce jour arrivera, plus vite que certains ne le pensent sans doute. Tu ne le cachais à personne : ton avis sur la question était connu de ce que tu côtoyais, et, telle que tu la connais, ta chère cousine se doutait de quelque chose. Son regard en disait long et tu compris bien vite que la conversation ne devait pas s'éterniser, sous peine de commettre de graves erreurs. Te levant alors, elle tenta de reprendre le fil conducteur, de changer de sujet, te demandant ce qu'il y avait de nouveau, mais, tu ne souffla mot, te penchant et lui baisant le front comme une grande soeur attentionnée qui fait un petit au-revoir à sa cadette.

- Le nouveau c'est pas pour de suite Haru'. Au fait ... Sachi adore les peluches de renard, il la cache souvent dans sa couverture et il ne la retrouve pas, penses-y ...

Te tournant alors, c'était là une indication, ou presque un aveu, mais au fond, tu voulais pas qu'elle s'inquiète pour toi, tu voulais qu'elle prenne soin de ton fils, le seul que tu as, celui qui a fait de toi, une mère, lui faisant un petit salut de la main, tu la laissais là, soupirant un peu tandis que tu savais pertinemment qu'à l'avenir, les choses seront bien plus compliquées pour toi ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Temple Uzumaki-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.